close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

À la une Tribune libre

IntégréTéléchargement
Mai 2016 - N° 141
L’Actualité mensuelle du Syndicat des Entreprises de Génie Climatique et de Couverture Plomberie
Tribune libre
À la une
Assemblées Générales du 13 avril
Angel SANCHEZ
Président du GCCP
N
otre Assemblée Générale s’est tenue le
13 avril dernier; l’occasion de revenir sur nos
principaux faits marquants de 2015 et de tracer
les grandes lignes directrices de l’action du GCCP
en 2016.
L’an passé, nous avons notamment réussi à clore
le dossier des feux de cheminées en notre faveur :
ils resteront autorisés en Ile-de-France et les
fumistes pourront continuer à faire leur travail.
Nous avons également réussi à faire largement
parler de nos entreprises, compagnons et de
nos apprentis pour inscrire les Toits de Paris
au Patrimoine Mondial de l’Unesco et rallier de
nombreux partenaires à notre cause.
En matière d’apprentissage, notre initiative d’Eco
campus a contribué à assurer le financement
de nos CFA patronaux en Ile-de-France, en
dépit de la nouvelle loi scélérate qui fragilise
l’apprentissage.
Nous avons aussi lancé de nouveaux services
pour nos adhérents : vous avez désormais accès
à une centrale d’achat exclusive pour vos frais
généraux et à un nouveau système d’images
aériennes avec vues obliques (UrbiMaP).
En 2016, avec le nouveau Bureau, nous allons
poursuivre sur cette excellente dynamique.
Bien sûr, nous allons continuer à travailler sur
la candidature des Toits de Paris, bientôt remise
aux membres du Comité des biens français du
patrimoine mondial. Nous allons également
renforcer nos services aux entreprises. La
Centrale d’achat sera, par exemple, élargie aux
matériels et matériaux destinés à la revente pour
les entreprises qui le souhaitent.
Notre but : accompagner les entreprises du
GCCP vers toujours plus de compétitivité.
En 2016, nous voudrions, par exemple,
conclure notre chantier de création d’un outil
de financement de travaux de rénovation
énergétique avec la BTP Banque.
2016 devrait donc nous permettre de
redévelopper nos activités et d’œuvrer ensemble
au développement des nouveaux métiers de la
transition énergétique.
Les Présidents Angel SANCHEZ, Bernard LAURENT et la Présidente
Claire BROUSSART ont réuni les adhérents pour les assemblées
générales ordinaires des 3 structures, séance qui a connu un bon
taux de participation.
Les Présidents des Commissions et Groupes de travail ont annoncé
les sujets qui seront traités au cours de l’année 2016 et ont invité les
adhérents à les rejoindre pour enrichir les échanges.
Les adhérents ont ensuite voté pour élire les membres du Conseil
d’administration (renouvellement partiel) avec la réélection de :
Edouard BASTIEN (BASTIEN & TREBULLE), Claire BROUSSART
(UTB), Christophe CHARIOT (SALLANDRE), François GELIN
(AUFORT), Hubert GOT (GERECO / LEMAITRE), Franck GUIHO
(DEGRÉ CELSIUS), Joseph LASSERRE (DOUMER COUVERTURE),
Dominique LOISEAU (LOISEAU) et François ROUGNON
(ROUGNON).
2 nouveaux candidats ont rejoint le Conseil d’administration :
Bruno FOUCHET (GOSSELIN) et Tiziano CORDA (SFIEET).
Élection du Bureau : A la suite des assemblées générales,
le Président Angel SANCHEZ a proposé la nouvelle composition
du Bureau pour l’année 2016/2017:
Angel SANCHEZ (BLANCHE) Président,
Claire BROUSSART (UTB) Présidente d’AFORTECH,
Bernard LAURENT (LAURENT / THOISON) Président du CFA,
Edouard BASTIEN (BASTIEN & TREBULLE) Trésorier, Vice-Président,
Stéphane LUCY (JEAN LUCY) Président de la Commission Plomberie,
Vice-Président,
Christophe RAMBLA (IFTC) Secrétaire, Vice-Président,
Pierre-Gilles AMIOT (SOLVAC) Président du Club Partenaires,
Bruno FOUCHET (GOSSELIN) Président de la Commission Couverture,
Guillermo INVERNON (CITC) Président de la Commission Travaux,
Giovanni MONTI (FULGONI) Président de la Commission Chauffage.
-1-
Mai 2016 - N° 141
Infos pratiques
à retrouver ce mois-ci sur www.gccp.fr
Roland
JOURNÉES DE PRESTIGE
GARROS
SOCIAL
1. A partir du 1er juillet les inspecteurs du travail auront plus de
moyens pour exercer leurs contrôles
2. L’aide « TPE jeunes apprentis » est désormais accessible aux
entreprises
3. A moins de 300 salariés dans l’entreprise la Délégation Unique du
Personnel se dote de nouvelles règles
4. Les réunions du comité d’entreprise s’ouvrent à la visioconférence
5. La DSN, c’est pour maintenant !
6. Recherches d’emploi et de stage - Candidatures
2016
Fidélisez vos meilleurs clients !
JURIDIQUE
1. Marchés publics - Le code des marchés publics et l’ordonnance
de 2005 sont abrogés
2. Marchés publics - Modification des formulaires DC1 et DC2
3. Marchés publics - Liste des renseignements et des documents
pouvant être demandés aux candidats
4. Déchets du BTP - Obligation pour les distributeurs professionnels
de reprise des déchets de chantier
ÉCONOMIE
1. Indices de révision
2. Index BT
3. Prix du cuivre (GIRM)
Dans un contexte économique difficile, la fidélisation d’un
client est indispensable. Il est reconnu que la conquête d’un
nouveau client coûte plus cher que de le fidéliser.
Infos GCCP
Le GCCP a pré-réservé des places aux Internationaux
de Roland GARROS, événement prestigieux offrant des
prestations haut de gamme.
Inviter vos clients à passer une journée exceptionnelle vous
aidera à développer une relation de confiance.
FFB - 5
Sommet
de la Construction
ème
Organisée par la FFB, la 5ème
édition aura lieu
le jeudi
19 mai de 10h00 à 12h30,
salle Wagram, 39 avenue de
Wagram, Paris (17ème), sur le
thème : Logement : quelles
solutions face aux fractures
territoriales ?
Voir le détail dans le feuillet joint. Inscription par retour du
bulletin joint.
Email : verrecchian@national.ffbatiment.fr
Dernières places disponibles les : 26 mai / 1er et 3 juin
Tarifs et conditions de réservation :
Christine CHAMBERLIN - Email : cchamberlin@gccp.fr
Toute la filière
vous accueille
le 15 juin
Les Rencontres
de la Couverture
Plomberie
les 26 et 27 mai
Le Mercredi 15 juin, le GCCP et ses partenaires auront
le plaisir de réunir la Profession dans les salons du Pré
Catelan pour honorer les résultats des meilleurs apprentis,
les jeunes embauchés et les maîtres d’apprentissage.
L’UNCP organise ses journées
techniques à Paris, à l’Espace
CAP 15. Voir le détail dans le
feuillet joint. Inscription auprès
de Corinne MEYER :
meyerc@uncp.ffbatiment.fr
-2-
La Fête de Printemps est aussi l’occasion pour nos adhérents de
sélectionner les profils de candidats à fort potentiel. C’est
pourquoi le GCCP renouvelle l’opération Altern’dating
organisée en trois axes :
- Recueil et analyse de vos besoins en apprentis ;
- Conseil sur les niveaux de diplômes et des métiers associés ;
- Présentation de profils de candidats pré-sélectionnés
(CAP - BP - BAC PRO - BTS).
Mai 2016 - N° 141
Formation
AFORTECH
Les formations du mois
Cliquez sur la formation pour visualiser le détail
EFFICACITÉ PROFESSIONNELLE

Bien rédiger son mémoire technique

Initiation au CCAG Travaux applicable aux marchés
publics (JURI-04) le 13 juin

Parler en public – oser se mettre en scène
le 21 juin
 Mieux gérer son temps
(ORG-16)
(JURI-22)
le 7 juin
Afortech innove :
nouveau format de stages
Toujours au plus près des besoins des entreprises, Afortech
adapte ses stages en privilégiant des formats plus courts,
plus compatibles avec leur activité :
sentiels
Les es
(COM-43)
le 12 septembre
MAÎTRE D’APPRENTISSAGE

Préparation à la validation du titre de maître
d’apprentissage confirmé (TMAC) le 24 juin
Sécuriser ses affaires
pour pérenniser son activité
Des cycles modulaires compatibles avec votre activité !
PRÉVENTION SÉCURITÉ


Pour qui ? Dirigeants, Directeurs travaux, Chargés d’affaires, Bureaux d’études,
Recyclage sur l’habilitation BS (HEL-01R-BS)
les 15 et 16 juin ou les 12 et 13 septembre

PLOMB

Prévention du risque plomb


CONDUITE D’ENGINS
Préparation au CACES plates-formes élévatrices
mobiles de personnes catégories 1B et/ou 3B
personnes expérimentées (PEMP-02) du 21 au 22 juin

AMIANTE
(REGLE-08)
Intervention en présence d’amiante - sous-section 4
les 13, 14, 27, 28 et 29 juin
 Encadrement technique ou de chantier susceptible
d’intervenir en présence d’amiante sous-section 4 Recyclage (AMIA-20R) le 30 mai
SECOURISME-INCENDIE - Gestes et postures
 Sauveteur Secouriste du travail (SST)
les 9 et 10 juin ou les 15 et 16 septembre
 Désenfumage et prise en compte du risque incendie
(DEFU-01) du 20 au 23 juin
 Gestes et postures
(SEC-30)
le 2 juin
SANITAIRE - GÉNIE CLIMATIQUE - ENR
 Renouvellement de la certification à la maintenance
des ensembles de protection contre le retours d’eau
(DISCO-02R) les 1er ou 15 juin
 Conception, climatisation et filtration des salles
propres (CLIF-68) les 7 et 8 juin
Chiffreurs appels d’offre ou projets, Conducteurs de travaux.
phases :
modules :
de juin à décembre
1
Passation
du marché
1
L’environnement du marché :
le cadre contractuel
et les intervenants du chantier
2
Les clauses des marchés
publics et privés
2016
module
une demi-journée /
de 8h30 à 12h30
2
Exécution
des travaux
3
Réception
des ouvrages
3
5
La gestion quotidienne
du chantier
Les pièges de la réception
4
L’encadrement
de la sous-traitance
6
La gestion du SAV :
garanties et assurances
Choisissez le thème qu'il vous faut, nous constituons
un groupe à taille humaine pour privilégier les échanges !
Pour vous inscrire ou pour plus d’informations sur les modules de formation :
le 20 juin
(AMIA-20)

3
6
HABILITATIONS ÉLECTRIQUES
Préparation aux habilitations électriques B0/H0V
(HEL-01-B0a) le 6 juin


en maîtrisant ses coûts,
ses délais,
faire face aux aléas...
• L’offre juridique est
désormais constituée de
6 modules de formation
d’une
demi-journée,
ancrée sur les 3 phases du
marché :
la passation,
l’exécution
et la réception.
Objectif : Sécuriser vos
affaires en vous donnant
des clés pour maîtriser
vos coûts, délais et aléas.
Voir la fiche
« Les essentiels ».
votre contact : Laetitia COURBARON - Tél. : 01 40 55 14 26 - Email : lcourbaron@afortech.com
• La formation « Des tuyaux pour un dialogue efficace »
permet, en 1 journée, de faire acquérir à votre personnel
administratif les fondamentaux techniques en sanitaire.
Objectif : optimiser l’efficacité de vos interventions,
grâce à une meilleure gestion de l’interface syndics de
copropriétés / techniciens. Cette offre s’adresse également
aux collaboratrices de vos clients syndics.
Session prévue le 30 juin prochain.
AG Afortech du 13 avril
Le rapport moral 2015 a été présenté à l’Assemblée, l’essentiel
des actions réalisées est disponible dans le rapport d’activité
du GCCP. Le rapport financier 2015 présente des résultats à
la baisse par rapport à l’excellente année 2014.
Les 2 facteurs principaux ont été la réforme des financements
de la formation et la situation économique tendue pour nos
clients.
Pour assurer de meilleurs résultats en 2016, les 2 axes
retenus sont de renforcer l’attractivité et la visibilité de notre
offre de service, ainsi que sa commercialisation.
Catherine SAUDECERRE - Tél : 01 40 55 14 25
csaudecerre@afortech.com
 Module Renove - Devenir Responsable technique
en rénovation énergétique de logements
du 27 au 29 juin
Laetitia COURBARON
Tél : 01 40 55 14 26 - lcourbaron@afortech.com
-3-
Mai 2016 - N° 141
Formation
Pour les entreprises dont l’exercice comptable est clos en
cours d’année, le crédit d’impôt est calculé sur l’année civile
précédant la date de clôture.
Le montant est de 1 600€ par an et par apprenti ; de 2 200 €
pour un jeune travailleur handicapé. Cette déclaration doit
être faite sur document CERFA n°15439*01.
CFA COUVERTURE PLOMBERIE
Apprentissage : quelles aides
financières pour les entreprises ?
Recrutez votre apprenti dans votre CFA !
En
cette
période
de
recrutement des apprentis
de la rentrée prochaine,
voici un point sur les
primes et aides financières
dont peuvent bénéficier les
employeurs d’apprentis :
1/ L’aide aux TPE :
Depuis le 1er juillet 2015, les entreprises de moins de 11
salariés bénéficient d’une aide forfaitaire de l’Etat pour un
recrutement en contrat d’apprentissage.
Le montant de cette aide est de 1 100 € par trimestre, soit
4 400 € par an.
Cette aide est attribuée dans la limite des douze premiers
mois d’exécution du contrat d’apprentissage.
Attention, elle concerne uniquement les entreprises
de moins de 11 salariés ayant des apprentis mineurs
en 1ère année de formation.
En cas de rupture de contrat, l’aide sera versée au prorata
des jours travaillés.
Une fois le contrat d’apprentissage validé par la Chambre
Consulaire (chambre de commerce ou chambre des
métiers), l’employeur se connecte au portail de l’alternance
(www.alternance.emploi.gouv.fr) et valide la demande
d’aides pré-remplie.
2/ La prime régionale :
La prime régionale est versée pour chaque apprenti par
année de formation.
Elle concerne les entreprises de moins de 11 salariés.
Son montant est de 1 000 € par an.
3/ L’aide régionale au recrutement :
Il s’agit d’une aide au recrutement d’un premier apprenti
ou d’apprenti(s) supplémentaire(s) pour les entreprises
de moins de 250 salariés. Le montant de cette aide est de
1 000 € par apprenti, cumulable avec la prime régionale
(mentionnée ci-dessus).
Elle concerne les entreprises qui recrutent pour la première
fois un apprenti ou qui recrutent un apprenti supplémentaire.
4/ Le crédit d’impôt en faveur de l’apprentissage :
Le crédit d’impôt concerne les entreprises soumises à l’impôt
sur le revenu ou à l’impôt des sociétés selon le bénéfice réel
d’imposition et qui emploient des apprentis en 1ère année
de formation dont le contrat est d’une durée minimale de
1 mois. Le calcul est effectué par année civile.
Fàtima CARVALHO - Tél : 01 53 48 13 43 - fcarvalho@gccp.fr
Juridique
Marchés publics : nouvelle
obligation de prise en compte
de la performance énergétique
sur certains achats publics
Le décret du 7 avril 2016 n°
2016-412 impose à l’Etat et ses
établissements publics n’ayant
pas un caractère industriel et
commercial, à compétence ou
vocation nationale, de n’acheter
que des produits à haute
performance
énergétique.
Dans le cadre de prestations de
services, l’acheteur public doit imposer à ses prestataires de
ne recourir qu’à de tels produits.
Les collectivités territoriales ne sont pas concernées par cette
obligation mais sont invitées à l’appliquer volontairement.
Ce nouveau dispositif ne s’applique que pour les marchés
supérieurs aux seuils européens (135 000€ HT pour les
achats de fourniture et de services et 5 225 000€ HT pour
les marchés de travaux), et dès le premier euro pour les
acquisitions ou prises à bail d’immeubles.
Certains bâtiments sont exclus du dispositif comme les
bâtiments RT 2012, ceux destinés à être revendus ou
provisoires, les lieux de cultes ou les bâtiments inscrits ou
classés,…
Concernant l’achat de certains produits comme les chaudières
ou les chauffe-eaux, les cahiers des charges devront a
minima intégrer les performances définies au nouvel article
R 234-4 du Code de l’énergie.
Pour consulter ces performances attendues, rendez-vous sur
le site du ministère de l’environnement, de l’énergie et de la
mer.
Le décret prévoit de nombreuses exceptions à cette obligation
comme le déséquilibre financier de l’opération, l’inadéquation
technique ou le niveau de concurrence insuffisant.
Reste à voir quelle application sera faite par les acheteurs de
cette nouvelle règle…
-4-
Pierre CASSAN - Tél : 01 40 55 12 19 - pcassan@gccp.fr
Mai 2016 - N° 141
Social
Club RH du 7 avril sur le thème :
Recours à du personnel extérieur
Licenciement économique ajusté
pour les TPE-PME dans le projet
de loi Travail
Parmi plus de 1000 amendements au projet de loi initial
examinés par l’Assemblée nationale, celui sur la définition
du licenciement économique a retenu notre attention.
Le projet de loi donne en effet une définition précise du
licenciement économique en intégrant les critères retenus
par la jurisprudence, notamment celui de la baisse du chiffre
d’affaires.
Ce critère serait modulé en fonction de l’effectif de
l’entreprise qui l’invoque à l’appui d’un projet de licenciement
économique.
A moins de 11 salariés, la baisse du chiffre d’affaires pendant
plus d’un trimestre par rapport à l’année précédente, suffirait
à justifier le motif économique du licenciement.
De 11 à moins de 50 salariés, il faudrait justifier de 2
trimestres de baisse consécutifs, 3 trimestres consécutifs
pour les entreprises de 50 à 300 salariés et 4 pour les
entreprises d’un effectif supérieur à 300. Ces critères n’étant
jamais exclusifs.
Le Club RH du GCCP s’est réuni autour des solutions à
mettre en œuvre pour faire face à l’imprévisibilité du carnet
de commandes et renforcer les équipes par du personnel
extérieur.
Intérim, prêt de main d’œuvre, sous-traitance : quelles sont
les exigences juridiques et les liens et responsabilités des
entreprises utilisatrices de personnel extérieur ?
Avec quel employeur le lien de subordination caractéristique
du contrat de travail s’exerce-t-il ?
Que se passe-t-il en cas d’accident sur le chantier ?
Quels sont les risques d’une éventuelle requalification
juridique ?
Quelles sont les sanctions au travail illégal et au délit de
marchandage ?
Marie-Pierre GAGNY - Tél : 01 40 55 12 33 - mpgagny@gccp.fr
Julie GUILLOUX - Tél : 01 40 55 12 28 - jguilloux@gccp.fr
Focus sur le recours à la main d’œuvre étrangère et aux
mesures mises en place pour lutter contre le travail illégal :
Pascale DESSEN, de la Direction des affaires sociales de la
FFB, a rappelé aux participants de manière très pédagogique
et concrète, les mesures de lutte contre les pratiques
frauduleuses, qu’elles relèvent d’obligations à la charge des
entreprises étrangères ou de vérifications par les donneurs
d’ordre.
Elle a ensuite fait le point sur la généralisation de la carte
d’indentification professionnelle du BTP et sur sa très
prochaine entrée en vigueur dans les entreprises.
Autant de questions sur lesquelles les collaboratrices du
GCCP et de la CSEEE ont apporté leurs réponses aux quelque
30 entreprises représentées.
ACTU DES COMMISSIONS
Ce Club fut aussi le moment de promouvoir l’action des
chambres syndicales, et notamment du GCCP, dans le
rapprochement d’entreprises intéressées par le prêt de main
d’œuvre pour faire face à des difficultés passagères.
Cette déclinaison par taille est certes avantageuse pour les
petites entreprises.
Résistera-t-elle aux analyses juridiques et à la censure
du Conseil constitutionnel qui ne sont pas favorables à
l’introduction de nouveaux seuils prenant en compte la taille
des entreprises ?
Commission juridique du 13 avril
Après une réunion constitutive en janvier, la commission
juridique s’est tenue pour la première fois le 13 avril dernier.
Ses membres ont débattu sur le thème des risques
juridiques entraînés par les différents dispositifs consistant
à externaliser la main d’œuvre (sous-traitance/prêt de main
d’œuvre/salariés détachés).
Le sujet n’étant pas clôt, il a été décidé de consacrer
la prochaine séance du 27 septembre, à la prolongation
de ce débat.
Il a par ailleurs été décidé d’ouvrir la commission à d’autres
chambres syndicales.
Enfin, le résultat de la refonte de l’offre de formation Afortech
a été présenté aux membres à laquelle ces derniers ont
participé. Il a été souligné le caractère pertinent de cette
nouvelle offre qui répond aux besoins du Chargé d’affaires
tout en étant flexible (choix à la carte de module(s)) et efficace
(des sessions d’une ½ journée sur des thèmes ciblés).
Pour plus de détails sur cette offre nouvelle formule, consultez
la rubrique Formation.
Pierre CASSAN - Tél : 01 40 55 12 19 - pcassan@gccp.fr
-5-
Prêt de main d’œuvre :
que fait le GCCP ?
Depuis le début de l’année, l’action du GCCP envers ses
adhérents a permis à deux entreprises de proposer
temporairement et avec leur accord, des salariés à deux autres
entreprises qui avaient ponctuellement besoin de main d’œuvre
sur un chantier.
Ainsi ont pu être exécutés un chantier de couverture (une équipe
de 2 salariés mis à disposition) et un chantier de plomberie
(4 salariés mis à disposition).
Un autre rapprochement d’entreprises est en cours pour 4
chantiers de couverture et un chantier de plomberie, tous
respectivement d’une durée d’un mois environ.
Le GCCP vous met en contact et vous aide dans la mise en
œuvre et le suivi du formalisme attaché à cette procédure
qui reste un mode de gestion occasionnelle de la main
d’œuvre.
Marie-Pierre GAGNY - Tél : 01 40 55 12 33 - mpgagny@gccp.fr
Julie GUILLOUX - Tél : 01 40 55 12 28 - jguilloux@gccp.fr
Mai 2016 - N° 141
Technique
Edition : découvrez le
« Génie climatique magazine »
Labels « Chaleur maîtrisée »
Les revues Clima+Confort et UECF INFO ont fusionné pour
devenir Génie Climatique Magazine.
Toutes les entreprises adhérentes de la FFB ressortissantes
de l’UECF recevront gratuitement ce magazine et n’auront de
ce fait pas besoin de s’y abonner.
En outre, elles bénéficieront d’un accès au site web du
magazine avec tout ce que cela comporte.
6 numéros par an sont prévus pour ce bimensuel.
« Bâtir avec l’environnement »
devient « Bâtir pour la planète »
Le 8 avril dernier, le comité « Chaleur » a organisé une
réunion de présentation des labels « Chaleur Maitrisée »
installation et service aux bureaux d’études.
Pour les entreprises, l’accès à ces labels nécessite un
investissement en termes de formation et de savoir-faire
et doit être reconnu à l’heure où le résultat énergétique
devient prédominant.
Indices des prix à la consommation
Pour afficher une unité sur les problématiques liées à
l’environnement et harmoniser les outils destinés aux
entreprises et artisans, « Bâtir avec l’environnement » cède
sa place au label « Bâtir pour la planète ».
« Bâtir pour la planète » est désormais la marque de fabrique
du réseau FFB pour relayer ses positions sur la transition
énergétique et constitue ainsi le socle commun de ses outils
et actions en lien avec l’énergie et l’environnement.
De même, la charte « Bâtir avec l’environnement » a été
mise à jour et devient la charte « Bâtir pour la planète ».
Celle-ci a été transmise aux organismes gestionnaires des
« Pros de la performance énergétique » (QUALIBAT) et des
« Pros de l’accessibilité » (SEBTP).
La signature de cette nouvelle charte sera exigée lors de la
demande ou du renouvellement de ces labels de qualité.
Programme «Eco-rénovons Paris»
Anciennement intitulé plan « 1000 immeubles », le plan de
rénovation des copropriétés parisiennes « Eco-rénovons Paris »
sera opérationnel en mai.
Porté par l’APC, l’objectif est de lancer 300 chantiers d’ici 5
ans. Ce marché sera accessible aux entreprises référencées
sur le site CoachCopro®.
-6-
Les indices de prix à la consommation dont les valeurs de
janvier 2016 ont été publiées le 18 février dernier, indiquent
des indices en base 100 en 2015 (au lieu d’une base 100 en
1998).
Pour réviser ou actualiser un contrat en cas de changement
de base d’un indice, il existe deux méthodes : le coefficient
de raccordement et la méthode de la « double fraction ».
Voir l’article de l’INSEE
Hubert DERU - Tél : 01 40 55 12 31 - Email : hderu@gccp.fr
L’APPLI DU MOIS
Aujourd’hui, les Smartphones
sont de véritables couteaux
suisses
et
deviennent
incontournables au bureau
comme sur le chantier.
Pour faciliter votre quotidien,
le service technique du GCCP
sélectionne et vous propose
désormais des applications
utiles à télécharger et à
installer sur mobile, PC ou
tablette.
Découvrez ce mois-ci l’application dédiée aux offres
Pum Plastiques* : les fiches techniques complètes,
les catalogues, les reportages chantiers, les vidéos de mise
en œuvre... *(accès par login et mot de passe).
Si de votre côté vous avez également déniché une
application utile, merci de nous la communiquer pour en
informer le plus grand nombre.
Mai 2016 - N° 141
Les compteurs connectés
sont-ils dangereux ?
Agenda
L’opposition des maires aux compteurs Linky, dont la pose
a démarré en décembre 2015, prend de l’ampleur. De plus
en plus s’opposent à l’équipement de leur municipalité par
ces compteurs électriques nouvelle génération et de leurs
équivalents pour le gaz, l’eau et l’énergie.
27 communes s’opposaient à ces équipements début mars.
Un mois et demi plus tard, elles sont 103 contre les compteurs
intelligents Linky et Gazpar (lire le lien ICI).
Si des questions se posent pour la santé, il reste la question
du piratage informatique : des hackers ont démontré en 2012
qu’il était possible d’intercepter les données privées passant
par les compteurs et bien d’autres informations.
En savoir plus
10
12
17
18
19
19
19
26
26
mai mai mai mai mai mai mai mai et 27
26, 27,
2 juin
9 juin
14 juin
15 juin
Conseil d’administration FFB Grand Paris
Commission travaux
Jet Stream
Bureau du GCCP
Quadra Jet
Commission couverture
5ème Sommet de la Construction (voir encadré)
Commission maintenance
mai - Journées techniques de l’UNCP
(voir encadré)
31 mai et les 1er, 2 et 3 juin - Roland Garros
- Commission chauffage
- Commission mixte couverture / plomberie
- Trophée du Bâtiment 19ème édition
au golf du Prieuré à Sailly (78)
- Fête de Printemps (voir encadré)
Carnet
Quelques mots de Michel
MISSENARD pour évoquer la
mémoire de Claude BLANDIN,
décédé le 21 février 2016.
Fiche de prévention pour les
plombiers et les chauffagistes :
parution du fascicule de l’INRS
L’INRS, en collaboration avec l’OPPBTP
et l’IRIS, vient de mettre à la disposition
un fascicule destiné aux salariés
des entreprises de plomberie et de
chauffage.
Il rappelle de façon synthétique les
règles de prévention essentielles à
appliquer. Télécharger le fascicule
Utilisation des EPI :
nouveau système de contrôle
Certaines opérations nécessitent un contrôle d’accès et des
EPI spécifiques, obligeant à des contrôles permanents.
Demain, ce contrôle pourrait être automatisé grâce au
système mis au point par 3ZA IINTECH, une jeune entreprise
tricolore, qui lancera fin mai 2016 la solution MILIBOX.
Grâce à des capteurs sur les casques, chaussures et autres
équipements de protection individuelle (EPI), ce système
permettra de s’assurer que toutes les personnes entrant
dans une zone règlementée disposent des autorisations
et équipements adaptés, le responsable étant averti
immédiatement si une anomalie est détectée.
Jean-Luc GIRARD - Tél : 01 40 55 12 17 - jlgirard@gccp.fr
-7-
« Nous nous sommes connus en
1951 à l’École centrale où, par un
heureux hasard, il était mon voisin
d’amphi, ce qui nous permettait de
bavarder pendant les cours.
En 1954, nous nous sommes un
peu perdus de vue, lui travaillant aux télécom et moi à Air
France. Je l’ai retrouvé chez Tunzini qu’il a quitté dans les
années 60 pour travailler avec nous chez Missenard Quint,
rue des Pyrénées.
Il était directeur technique puis Président de Missenard Quint
Climatique. Il a montré dans ces différentes tâches une vive
intelligence et une grande rigueur morale et technique avec
toujours franchise et honnêteté intellectuelle.
Je pense n’avoir pas rencontré dans ma carrière un meilleur
ingénieur en climatisation.
De plus, il a construit nos bureaux de Vitry et Aix-en-Provence.
Bref, notre association pendant 35 ans fut sans ombrage et
son départ en retraite m’a privé d’un ami de haut niveau.
Nous avons continué de nous voir jusqu’à ce fatal rendezvous manqué du lundi 22 février.
Il nous manquera et nous partageons, mon épouse et moimême votre grande peine.
Adieu et peut-être au revoir Claude.
Nous vous embrassons.
Michel MISSENARD.
Mai 2016 - N° 141
Interview
L’apprentissage Ingénieur dans les PME : une réalité ?
Voici le thème de la conférence à laquelle étaient
invités à participer les adhérents du GCCP le
30 mars dernier à l’École des Mines de Paris.
Organisé par l’UECF (Union des entreprises de
génie climatique et énergétique de France) et
MINES ParisTech, l’événement s’est notamment
appuyé sur l’exemple de la formation en
alternance dispensée à l’Isupfere.
Spécialisée dans les fluides et l’énergie,
l’Isupfere forme des apprentis ingénieurs pour
intervenir dans tous les domaines de l’efficacité
énergétique : de la conception jusqu’aux
rénovations, en passant par la gestion et la maintenance,
en appliquant les méthodes de la qualité et en respectant
les contraintes environnementales.
Par ailleurs, un ingénieur peut également
constituer un point d’appui pour préparer
la transmission de l’entreprise et assurer
sa gouvernance de demain.
Les PME ont parfois l’impression que
leur structure n’est pas adaptée aux
ingénieurs, qu’en dites-vous ?
Dans l’interview qui suit, Catherine SAUDECERRE,
Présidente de l’Isupfere et directrice d’Afortech, nous
présente les principales raisons qui devraient inciter nos
PME à intégrer des ingénieurs en alternance dans leurs
équipes.
Ces entreprises minimisent leurs atouts !
De plus, l’alternance constitue un bon
moyen pour elles d’intégrer un ingénieur
puisqu’elles peuvent alors évoluer avec
lui, au fur et à mesure de l’acquisition de
ses compétences, et le former à leurs spécificités. Il
faut voir cela comme un pré-recrutement où chaque
partie est gagnante. L’intégration d’un ingénieur formé
en alternance porte ses fruits dès la 2ème année si
l’étudiant est bien accompagné. Puis, à l’obtention de
son diplôme en fin de 3ème année, il est directement
opérationnel et peut gérer des affaires importantes en
parfaite autonomie.
Quel est l’intérêt pour une PME de prendre un
ingénieur en alternance ?
Quelles missions les entreprises peuvent-elles
confier à un ingénieur en alternance ?
Les PME ont beaucoup à gagner en recrutant un
ingénieur en apprentissage. Elles doivent, en effet, faire
face à l’évolution de leurs métiers, de la réglementation
et à un marché de plus en plus concurrentiel.
En intégrant un ingénieur à leurs équipes, elles mettent
de leur côté un solide allié pour affronter ces nouveaux
enjeux. L’ingénieur leur apporte son éclairage
extérieur et sa capacité de réflexion. Il est en mesure
de penser la complexité, d’intégrer des innovations
dans les pratiques établies. Il peut significativement
améliorer les organisations et les méthodes de travail.
Les ingénieurs sont de véritables accélérateurs de
changement !
Concrètement, quels sont les principaux enjeux
auxquels un ingénieur peut aider à faire face ?
Les entreprises doivent faire face à des révolutions
techniques et technologiques majeures, à l’image de la
transition énergétique et du BIM (building information
modeling). Pour assurer leur pérennité, elles doivent
disposer de compétences pointues afin de fournir
des solutions efficaces en matière de performance
énergétique qu’il faudra garantir, et intégrer les
nouveaux besoins de la modélisation numérique des
bâtiments : c’est ce qu’est en mesure d’apporter un
ingénieur.
-8-
Le cursus s’appuie sur la réalisation de projets puisés
dans l’activité professionnelle et la prise progressive
de responsabilités techniques, économiques et
d’encadrement.
En 1ère année, à l’Isupfere, nos étudiants réalisent des
rapports « synthèses techniques » sur des solutions
innovantes telles que l’intégration des ENR sur les
réseaux électriques, l’intégration du processus BIM
dans une entreprise, l’auto-production énergétique
pour les bâtiments tertiaires, etc.
En 2ème année, les rapports « méthodes » portent sur
l’amélioration des organisations, comme par exemple,
la création d’un outil de suivi de l’avancement des
études d’exécution, la mise en place de la démarche
de gestion des risques sanitaires, la réalisation d’un
guide technique de conduite de PACs, le déploiement
des solutions de télégestion de chaufferie, etc.
En 3ème année, nos étudiants doivent analyser un
système ou une installation énergétique en vue
de l’optimiser. On peut citer comme exemples la
comparaison d’une thermo-frigo-pompe à une
solution classique, la mise en place d’une centrale
solaire thermique associée à un réseau de chaleur, la
simulation d’une cascade frigorifique, l’optimisation
thermique d’un panneau solaire hybride modulaire,…
Mai 2016 - N° 141
Et, en fin d’études, nous avons des rapports
« ingénieur » sur des sujets variés intégrant des
aspects techniques et de gestion de projet comme,
par exemple, le pilotage des travaux du lot CVC
d’un immeuble de bureaux, la gestion d’un projet
de changement de production frigorifique d’un data
center, la gestion du déploiement d’un outil de
management énergétique, la conception d’une centrale
solaire, les solutions d’optimisation de centrales de
production de froid existantes, etc.
Les possibilités de missions à confier aux ingénieurs
sont innombrables, même pour une petite entreprise !
D’après vous, quelles sont les principales clés
de la réussite de l’intégration d’un ingénieur en
alternance ?
La réussite est conditionnée par un véritable
accompagnement durant les trois années du cursus,
la transmission des savoirs et savoir-faire du tuteur à
l’étudiant. De plus, les missions confiées à l’ingénieur
en alternance doivent suivre sa progression et évoluer
au cours du temps avec une montée progressive en
autonomie. Il est également essentiel de lui proposer de
travailler sur des projets stimulants pour lui et capables
de faire progresser l’entreprise par l’amélioration de
l’organisation, l’intégration de nouvelles technologies,
etc.

L’Ingénieur dans une petite entreprise en
10 mots clés
par Daniel GIRAUD, ancien dirigeant de PME, administrateur Isupfere et membre historique de la Commission formation de l’UECF.





Convivialité des relations de proximité avec le responsable et les employés ;
Polyvalence : une formation approfondie dans de multiples domaines ;
Interactivité des échanges facilités par un fonctionnement simple ;
Responsabilité importante : mener des missions stratégiques confiées par le dirigeant ;
Adaptabilité : l’ingénieur a une vision globale de l’entreprise et est en mesure
de proposer des projets innovants ;
 Transversalité : la fonction de l’ingénieur est transverse, il développe les affaires,
gère les chantiers ;
 Structuration : l’ingénieur aide à structurer l’entreprise, trouver des débouchés,
faire des études de marché… ;
 Techniques : l’ingénieur peut prodiguer des conseils avec une pleine connaissance
du métier ;
 Valeur ajoutée : l’ingénieur constitue une valeur ajoutée pour l’entreprise ;
 Transmission : l’ingénieur pour prendre la suite de la direction de l’entreprise.
GCCP.fr est une publication du Syndicat des Entreprises de Génie Climatique et de Couverture Plomberie.
GCCP - 10 rue du Débarcadère - 75852 Paris Cedex 17 - Tél : 01 40 55 12 12 - Fax : 01 40 55 12 15 - Email : gccp@gccp.fr
- 9 - - Coordination : Christine CHAMBERLIN - Réalisation : Matthieu WILLOT
Directeur de la publication : Angel SANCHEZ, représenté par Mériadec AULANIER
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
2
Taille du fichier
1 368 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler