close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

CATALOGUES - MENUISERIES

IntégréTéléchargement
LES CATALOGUES THERMIQUES :
MENUISERIES
Document mis à jour le 3 mai 2016
B.B.S. Slama – service technique
 : 04.73.34.73.20 – Fax : 04.73.34.10.03
 sav@bbs-slama.com
www.bbs-slama.com
Le catalogue des menuiseries
Page 1 / 59
SOMMAIRE
1.
Accès au catalogue, présentation générale ........................................................ 5
1.1.
Avec ClimaWin......................................................................................... 5
1.2.
Avec Éco-Diag ......................................................................................... 6
1.3.
Avec ClimAudit ........................................................................................ 8
1.4.
Les méthodes de calcul ............................................................................ 10
1.5.
L’écran de saisie ..................................................................................... 11
1.6.
Les outils de la barre d’icônes ................................................................... 14
2.
Saisie des caractéristiques technologiques ....................................................... 15
2.1.
Appellation ............................................................................................. 15
2.2.
Les coefficients linéiques avec ClimaWin et ClimAudit ................................... 15
2.3.
Les coefficients linéiques avec Éco-Diag ..................................................... 17
3.
Saisie des données complémentaires globales .................................................. 19
3.1.
Les caractéristiques complémentaires avant la RT 2012 ; les caractéristiques
communes aux réglementations RT 2005 et RT 2012 .............................................. 19
3.1.1.
Type de menuiserie .............................................................................. 19
3.1.2.
Protection intérieure ............................................................................. 20
3.1.3.
RCL : pourcentage de clair ..................................................................... 20
3.1.4.
Coffre de volet roulant .......................................................................... 20
3.1.5.
U J/N : coefficient surfacique jour / nuit .................................................... 21
3.1.6.
Facteur solaire du vitrage (RT 2005) ....................................................... 21
Page 2 / 59
Le catalogue des menuiseries
3.1.7.
Facteur solaire sans protection mobile (RT 2005) ...................................... 21
3.1.8.
Coefficients d’atténuation ...................................................................... 23
3.1.9.
Majoration du facteur solaire été ............................................................ 23
3.1.10.
Facteurs de diffusion sans et avec protection solaire.................................. 24
3.1.11.
Menuiserie rénovée .............................................................................. 24
3.1.12.
Type d’ouvrant..................................................................................... 24
3.2.
Les caractéristiques propres à la RT 2012 ................................................... 25
3.2.1.
Ventilation mécanique d’une lame d’air.................................................... 25
3.2.2.
Protection mobile ................................................................................. 25
3.2.3.
Propriétés de la protection mobile ........................................................... 25
3.3.
Les caractéristiques propres à la méthode 3CL-DPE ..................................... 26
4.
Saisie des dimensions de la menuiserie ........................................................... 27
5.
Saisie des caractéristiques vitrières ................................................................. 29
5.1.
L’ordre des couches ................................................................................. 29
5.2.
La référence de la vitre – reprise de la banque Édibatec .............................. 30
5.3.
Les caractéristiques lumineuses, solaires et thermiques ................................ 31
5.4.
La concentration du gaz ........................................................................... 32
6.
Saisie des caractéristiques complémentaires liées à une dimension ...................... 32
7.
La gestion des technologies de menuiseries ...................................................... 34
7.1.
Manipulation des données (insertion, duplication, suppression) ...................... 34
7.1.1.
Insertion d’une nouvelle menuiserie ........................................................ 34
7.1.2.
Duplication d’une technologie ................................................................. 36
7.1.3.
Suppression d’une technologie ............................................................... 37
7.2.
Communication entre le projet et la banque de données ............................... 40
Le catalogue des menuiseries
Page 3 / 59
7.2.1.
Copie d’une technologie du projet vers la banque de données ..................... 40
7.2.2.
Copie d’une technologie de la banque de données vers le projet ................. 42
7.2.2.1.
Copie directe ....................................................................................... 42
7.2.2.2.
Copie pendant la saisie d’une ligne du catalogue ....................................... 43
8.
La gestion des dimensions de menuiseries ....................................................... 45
8.1.
Insertion d’une dimension de menuiserie .................................................... 45
8.2.
Suppression d’une dimension de menuiserie ............................................... 46
9.
L’accès à Physalis ......................................................................................... 48
10.
L’importation de fichiers Physalis ................................................................. 48
11.
L’accès aux fichiers VELUX .......................................................................... 50
12.
Les valeurs déterminées par le logiciel .......................................................... 51
12.1.
Avec la méthode de la RT 2012 ................................................................. 51
12.2.
Avec la méthode de la RT 2005 ................................................................. 55
12.3.
Avec la méthode DPE 2012 (ClimAudit et Éco-Diag) ..................................... 57
13.
Impression des menuiseries ........................................................................ 58
14.
La banque des menuiseries ......................................................................... 59
14.1.
Mise en garde ......................................................................................... 59
14.2.
Origine des menuiseries pour l’existant de ClimAudit .................................... 59
Page 4 / 59
Le catalogue des menuiseries
1. Accès au catalogue, présentation générale
1.1. Avec ClimaWin
Pour accéder au catalogue des menuiseries, utilisez Données thermiques
puis Enveloppe du menu d’accueil :
En cours d’étude, vous pouvez utiliser le bouton
évitant ainsi de revenir au menu d’accueil :
Le catalogue des menuiseries
de la barre d’outils,
Page 5 / 59
À votre premier passage, vous obtenez l'écran suivant (ici en RT 2012,
mais l’apparence est semblable en RT 2005) :
1.2. Avec Éco-Diag
Pour accéder au catalogue des
menuiseries, utilisez l'option
Données thermiques du menu
d’accueil :
En cours d’étude, vous pouvez utiliser le bouton
évitant ainsi de revenir au menu d’accueil :
Page 6 / 59
de la barre d'outils,
Le catalogue des menuiseries
À votre premier passage, vous obtenez l'écran suivant :
Le catalogue des menuiseries
Page 7 / 59
1.3. Avec ClimAudit
Pour accéder au catalogue des menuiseries, utilisez le bouton
menu d’accueil :
du
Ce même bouton figure également dans la barre d’outils de l’étude
des bâtiments :
Page 8 / 59
Le catalogue des menuiseries
À votre premier passage, vous obtenez l'écran suivant :
Tous les principes exposés dans la suite de ce fascicule pour le
fonctionnement avec ClimaWin sont également valables avec ClimAudit.
Le catalogue des menuiseries
Page 9 / 59
1.4. Les méthodes de calcul
Le masque de saisie peut revêtir des aspects légèrement différents en fonction de
la méthode utilisée. C’est un choix que vous effectuez pour chaque menuiserie :
Vous disposez de deux ou trois méthodes de calcul, suivant le logiciel
utilisé :
La méthode de la RT 2005. Elle peut être utilisée dans ClimaWin
pour les projets en RT 2005, en RT 2007 / 2008 pour l’existant ou en
RT 2000, dans Éco-Diag (où elle permet d’obtenir un calcul détaillé
de la menuiserie) et dans ClimAudit.
La méthode de la RT 2012. Elle doit être utilisée dans ClimaWin
pour les projets en RT 2012. Elle peut également être utilisée dans
ClimaWin pour toutes les autres réglementations, dans Éco-Diag (où
elle permet d’obtenir un calcul détaillé de la menuiserie) et dans
ClimAudit.
La méthode DPE 2012, disponible avec ClimAudit et Éco-Diag. C’est
la méthode forfaitaire proposée par la méthode 3CL-DPE au chapitre
3.
Page 10 / 59
Le catalogue des menuiseries
1.5. L’écran de saisie
Commençons par présenter l’écran vide, tel qu’il apparaît lors de
votre premier passage :
SCHÉMA,
VALEURS CALCULÉES
DONNÉES
TECHNOLOGIQUES
CARACTÉRISTIQUES
DÉTAILLÉES
DIMENSIONS
L'écran des menuiseries du projet se décompose ainsi :
les données TECHNOLOGIQUES : identification et caractéristiques
principales des différents types de menuiseries (une ligne par
menuiserie, mais chaque type de menuiserie peut ensuite se décliner
en plusieurs dimensions dans le tableau Dimensions).
les DIMENSIONS : dimensions et masques liés au bâtiment pour
une occurrence de la menuiserie courante. À chaque ensemble de
données technologiques peuvent donc correspondre une ou plusieurs
lignes de dimensions. Avec la méthode de la RT 2005, ce tableau
peut même rester vierge, les dimensions étant ensuite définies lors
de l’insertion de la menuiserie dans le local ; dans ce cas, cependant,
vous ne pourrez pas prendre en compte de masques liés au
bâtiment.
Avec la méthode de la RT 2012, vous devez obligatoirement saisir
les dimensions ici. Le coefficient de transmission thermique est
Le catalogue des menuiseries
Page 11 / 59
calculé pour chaque dimension, alors qu’avec la méthode de la RT
2005 il était identique pour toutes les dimensions d’une même
technologie.
Le quart nord-est est réservé aux schémas qui vous assistent tout
au long de la saisie et aux caractéristiques calculées par le
logiciel.
Les CARACTÉRISTIQUES DÉTAILLÉES se répartissent en deux
clans : les caractéristiques spécifiques à la menuiserie et les
caractéristiques spécifiques à une dimension de menuiserie. Parmi
les caractéristiques spécifiques à la menuiserie, nous trouvons
par exemple le nombre de vitrages, la couleur, la présence d’une
protection – en bref tout ce qui ne dépend pas de la longueur et de la
hauteur. Parmi les caractéristiques spécifiques à une
dimension, qui n’interviennent pratiquement qu’en RT 2012, on
peut citer la surface opaque et la surface d’ouverture. C’est la barre
d’onglets située au-dessus du cadre sud-est qui permet d’osciller
entre les deux groupes de caractéristiques :
L’UTILISATEUR EST
POSITIONNÉ SUR LA
DIMENSION FF02 DE LA
FENÊTRE MZB002.
LA BARRE D’ONGLETS
PERMET D’AFFICHER LES
CARACTÉRISTIQUES DE
LA DIMENSION FF02.
Page 12 / 59
Le catalogue des menuiseries
Avec la méthode de la RT 2012, le tableau de la décomposition vitrière
vient grignoter le tableau des caractéristiques spécifiques à la
menuiserie. Le nombre de lignes dépend de la saisie précédente :
Triple vitrage, donc 3 lignes
dans le tableau de la
composition vitrière
Le catalogue des menuiseries
Page 13 / 59
1.6. Les outils de la barre d’icônes
Les boutons de la barre d’icônes permettent de gérer le catalogue,
d’obtenir de l’aide, d’imprimer... (les boutons
et
n’apparaissent qu’en
RT 2012 ; et dans la réalité les deux boutons Transfert ne sont pas activés
simultanément).
ICÔNE
CONDITIONS D’ACCÈS,
REMARQUES
NOM
FONCTION
AIDE
Appeler le système d’aide
SORTIR
Enregistrer et quitter le
catalogue
ENREGISTRER
Enregistrer les données dans
leur état de saisie actuel
IMPRIMER
Imprimer l'élément en cours
RECHERCHER
Chercher les occurrences du
composant dans les bâtiments
PHYSALIS
Accéder à Physalis
En RT 2012 seulement
RECALCUL
Recalculer
En RT 2012 seulement
DE BANQUE
VERS BANQUE
Copier l'élément depuis la
banque de données vers le
catalogue du projet
Copier l'élément depuis le
catalogue du projet vers la
banque de données
VELUX
Accéder au calculateur en ligne
VELUX
IMPORT
PHYSALIS
Importer un fichier XML de
Physalis
Il ne s’agit pas d’une
copie de sauvegarde.
Être positionné sur la
banque de données
Être positionné sur le
catalogue du projet
En particulier, nous attirons votre attention sur le bouton
. Son utilisation ne présente aucune
difficulté et nous n’en parlerons pas dans la suite, mais il vous sera très utile pour vérifier votre
saisie dans un grand nombre de situations.
Page 14 / 59
Le catalogue des menuiseries
2. Saisie des caractéristiques technologiques
2.1. Appellation
Vous pouvez importer ici une menuiserie de la banque Édibatec :
Reportez-vous si nécessaire au fascicule Importation Édibatec.
2.2. Les coefficients linéiques avec ClimaWin et ClimAudit
Linteau
Appui
Tableau
Réglementairement la saisie des coefficients linéiques de menuiseries
est obligatoire (ThU 2005, fascicule 5, ch III.e ou Th-U 2012, fascicule
5). Notez cependant qu’une autre solution, peut-être moins logique,
consiste à les saisir dans le catalogue des ponts thermiques… ce qui
permet aussi parfois de se tromper et d’en tenir compte deux fois !
Le catalogue des menuiseries
Page 15 / 59
Vous pouvez récupérer un pont thermique dans les banques de
données constituées par nos soins à partir des documents du CSTB. Par
exemple :
Pour certains ponts
thermiques, un petit
complément de saisie
est nécessaire.
Il peut arriver qu’une saisie complémentaire soit demandée dans la
zone Paramètres.
Vous confirmez votre détermination par
automatiquement la valeur de ψ.
et récupérez
Pour le calcul de UBât et des déperditions, la longueur prise en
compte pour les coefficients linéiques d'appui et de linteau sera la
largeur de la menuiserie. Pour le coefficient linéique de tableau,
ClimaWin prendra en compte le double de la hauteur de la menuiserie.
L’oubli des ponts thermiques de menuiseries est l’une des erreurs les plus fréquentes
chez les utilisateurs qui tentent de recalculer le Ubât manuellement !
Page 16 / 59
Le catalogue des menuiseries
2.3. Les coefficients linéiques avec Éco-Diag
Linteau
Appui
Tableau
Les ponts thermiques de menuiseries doivent être calculés (les ponts
thermiques au niveau des seuils de portes et des parois en brique de
verre ne sont cependant pas pris en compte). Donc deux cas se
présentent :
Pour une menuiserie calculée suivant la méthode DPE 2012, les
coefficients linéiques seront calculés suivant la méthode du
paragraphe 3.4.5 des règles 3CL-DPE.
Avec la méthode ThU 2005 ou ThU 2012, vous saisissez les
coefficients. Vous pouvez récupérer un pont thermique dans les
banques de données constituées par nos soins à partir des
documents du CSTB. Par exemple, pour un pont thermique issu
de la RT 2012 :
Le catalogue des menuiseries
Page 17 / 59
Pour certains ponts
thermiques, un petit
complément de saisie
est nécessaire.
Il peut arriver qu’une saisie complémentaire soit demandée dans la
zone Paramètres.
Vous confirmez votre détermination par
automatiquement la valeur de ψ dans le catalogue.
et récupérez
La longueur prise en compte pour les coefficients linéiques d'appui et
de linteau sera la largeur de la menuiserie. Pour le coefficient linéique
de tableau, Éco-Diag prendra en compte le double de la hauteur de la
menuiserie.
Page 18 / 59
Le catalogue des menuiseries
3. Saisie des données complémentaires globales
La liste des champs à renseigner est fortement corrélée à la méthode
utilisée. Nous nous contenterons ici de relever les points les plus
importants ; on pourra pour le reste se reporter au système d’aide
(bouton
ou touche <F1>).
3.1. Les caractéristiques complémentaires avant la
RT 2012 ; les caractéristiques communes aux
réglementations RT 2005 et RT 2012
3.1.1. Type de menuiserie
Il s’agit ici de prendre en compte les dispositions de l’article 16 de
l’arrêté 2005, reprises à l’article 21 de l’arrêté du 13 juin 2008 : pour
les vitrines, les portes d'entrée servant à l'accès du public, les
lanterneaux, les exutoires de fumée et les ouvrants-pompiers, on utilise
un coefficient de référence a6 spécifique de 5.8 W/(m².K).
Le catalogue des menuiseries
Page 19 / 59
3.1.2. Protection intérieure
Cette notion intervient dans les calculs d’apports. Vous indiquez ici la
présence d'une protection intérieure, par exemple un rideau. Avec la
méthode RTS, un voilage intérieur se comporte comme un dispositif
anti-inertiel : le voilage intercepte la part convective du rayonnement
direct qui agit alors comme un apport immédiat au lieu d'être absorbée
par les parois puis progressivement restituée.
3.1.3. RCL : pourcentage de clair
RCL est le rapport entre la surface vitrée et la surface totale de la
menuiserie (exprimé en %). En présence d’un coffre de volet roulant, le
pourcentage de clair doit en tenir compte.
Vous pouvez vous reporter au chapitre III (paragraphe 3.3) du
fascicule 3/5 des règles Th-U 2012 pour contrôler les valeurs proposées
par défaut.
3.1.4. Coffre de volet roulant
La saisie et le calcul du coffre de volet roulant sont orientés par la
première question, qui se rapporte à son type. Les coffres de volets
roulants peuvent être intégrés à la baie ou non :
Coffre intégré
Coffre non intégré
Fondamentalement, un coffre intégré est considéré comme un
élément de menuiserie tandis qu’un coffre non intégré est
considéré comme un élément opaque. Dans le calcul du Ubât de
référence, il interviendra donc dans le calcul de A6 ou A7 dans le
premier cas, et dans le calcul de A1 dans le second (voir ThU 2012,
fascicule 3/5, 2.3.5). Les coffres de volets roulants interviennent
Page 20 / 59
Le catalogue des menuiseries
également dans les calculs d’apports et de déperditions : les coffres non
intégrés se comportent alors comme des parois opaques.
Un coffre intégré peut être saisi de manière détaillée, avec son propre
coefficient surfacique, mais il arrive que le fabricant vous fournisse le
coefficient surfacique de l’ensemble bloc-baie. Dans ce cas vous opterez
pour une saisie globale, le coefficient bloc-baie étant saisi dans les
caractéristiques générales de la menuiserie.
Pour le calcul de confort d'été, ClimaWin utilise le coefficient
surfacique été du volet roulant, qui est déterminé à partir du coefficient
hiver en remplaçant les coefficients d'échanges superficiels hiver par
leurs homologues pour l'été.
3.1.5. U J/N : coefficient surfacique jour / nuit
Il s'agit du coefficient de transmission utilisé pour le calcul du UBât.
Le cas échéant, il tient compte de la protection mobile et par
conséquent il est toujours inférieur ou égal au coefficient surfacique nu.
Pour déterminer ce coefficient, vous pouvez vous reporter au
paragraphe 3.5 du fascicule 3/5 des règles Th-U 2012.
En présence d’un coffre de volet roulant intégré et saisi
globalement, il faut tenir compte du coffre dans la saisie du U
jour / nuit.
3.1.6. Facteur solaire du vitrage (RT 2005)
C'est le facteur solaire de la paroi vitrée nue.
3.1.7. Facteur solaire sans protection mobile (RT 2005)
Il s'agit du facteur solaire hiver de la menuiserie (vitrage et
montants). Il sera utilisé pour le calcul de l'aire réceptrice équivalente
(elle-même utilisée pour le calcul du coefficient C). Ce facteur solaire ne
doit pas tenir compte des éventuelles protections solaires. On l'obtient
en multipliant le facteur solaire fabricant (vitrage) par le pourcentage
de clair RCL, et en intégrant une composante pour la partie opaque. Le
facteur solaire doit tenir compte de la position de la menuiserie
(horizontale ou verticale) et du fait que la menuiserie est ou non au nu
intérieur. En présence d'un coffre de volet roulant le facteur solaire doit
en tenir compte.
Le catalogue des menuiseries
Page 21 / 59
Un lien disponible à partir de la page d’aide donne accès aux valeurs
du Th-S. Par ailleurs vous pouvez utiliser le bouton Calcul des facteurs
solaires :
Vous accédez alors à l’utilitaire de calcul des facteurs solaires :
Page 22 / 59
Le catalogue des menuiseries
3.1.8. Coefficients d’atténuation
Les coefficients d'atténuation interviennent comme facteurs
multiplicatifs du facteur solaire hiver pour le calcul du facteur solaire
été et du facteur solaire Ashrae. Vous pouvez utiliser des valeurs
tabulées ou saisir directement les valeurs (un lien sur les valeurs du
ThU est également disponible à partir de la page d’aide). Les valeurs
tabulées sont les suivantes :
Catégorie
Couleur
Coefficient
d'atténuation
Clair
blanc, jaune,
orange,
rouge clair
0.64
Moyen
rouge
sombre, vert
clair, bleu
clair, gris
clair
0.76
Sombre
brun, vert
sombre, bleu
vif, gris
moyen
0.88
Noir
noir, brun
sombre, bleu
sombre, gris
sombre
1.00
Si vous utilisez les valeurs par défaut, vous devrez ultérieurement,
lors de la saisie des caractéristiques complémentaires, appliquer une
majoration au facteur solaire été CSTB, afin de tenir compte de la
différence d'angle d'incidence du rayonnement solaire entre l'été et
l'hiver.
3.1.9. Majoration du facteur solaire été
Lorsqu'on utilise des valeurs par défaut pour les coefficients
d'atténuation (saisis dans les caractéristiques générales), il faut
appliquer une majoration au facteur solaire été. En effet, il est
nécessaire de tenir compte dans ce cas de la différence d'angle
d'incidence du rayonnement solaire entre l'été et l'hiver. Le facteur
solaire obtenu pour l'été est alors égal au facteur solaire hiver, multiplié
Le catalogue des menuiseries
Page 23 / 59
par les coefficients d'atténuation et divisé par 0.81 (cette valeur de
0.81 a été obtenue à partir des tableaux du Th-S 2005, chapitre 7).
Cette majoration ne s'applique pas au facteur solaire Ashrae, mais
seulement au facteur solaire été (utilisé pour le calcul réglementaire du
confort d'été).
3.1.10. Facteurs de diffusion sans et avec protection
solaire
Ce sont les facteurs de transmission lumineuse du rayonnement
diffus. Ils interviennent dans le calcul de l’éclairement naturel intérieur
(Th-CE 2005, 9.3.4.2, équations 51 et 52 ou Th-C-E ex 2008, 7.3.4.2,
équations 11 et 12). Par défaut, le logiciel propose les valeurs de
S hiver et S été saisies dans les caractéristiques globales (la valeur de
S été tenant compte, le cas échéant, de la majoration pour utilisation
des valeurs par défaut).
3.1.11. Menuiserie rénovée
Cette question est posée dans le cadre d’un projet de type RT
existant. Cette notion n’a pas d’incidence sur les calculs, mais elle
permet au logiciel de contrôler le respect des garde-fous.
3.1.12. Type d’ouvrant
Cette question est posée dans le cadre d’un projet de type RT
existant. L'article 9 de l'arrêté du 3 mai 2007 fait dépendre le U
maximal du type d'ouvrant :
Page 24 / 59
Le catalogue des menuiseries
3.2. Les caractéristiques propres à la RT 2012
3.2.1. Ventilation mécanique d’une lame d’air
Ne confondez pas cette notion avec la ventilation naturelle de
l’espace entre la menuiserie et la protection, qui est saisie
ultérieurement.
3.2.2. Protection mobile
Une protection mobile est un ensemble constitué d’un tablier et d’un
système de manœuvre se déployant et se rétractant complètement
devant une paroi vitrée dans le but d’en faire varier les propriétés
énergétiques et lumineuses. Une protection mobile peut être installée à
l’intérieur ou à l’extérieur d’un local ou entre deux vitrages (XP P50777, 3.2).
Le suntracking est le système permettant l’orientation des lames de
stores vénitiens en temps réel, en fonction de l'ensoleillement.
3.2.3. Propriétés de la protection mobile
Les valeurs à renseigner dans le tableau sont les suivantes :
TauLum
facteur de transmission lumineuse global
TauLumDif
facteur de transmission lumineuse du rayonnement diffus
RhoLum
facteur de réflexion lumineuse pour la face orientée vers le rayonnement incident
Rho’Lum
facteur de réflexion lumineuse pour la face opposée au rayonnement incident
TauSol
facteur de transmission solaire
RhoSol
facteur de réflexion solaire pour la face orientée vers le rayonnement incident
Rho’Sol
facteur de réflexion solaire pour la face opposée au rayonnement incident
TauTh
facteur de transmission pour le rayonnement thermique
Epsilon
émissivité thermique corrigée pour la face orientée vers le rayonnement incident
Epsilon'
émissivité thermique corrigée pour la face opposée au rayonnement incident
Le catalogue des menuiseries
Page 25 / 59
3.3. Les caractéristiques propres à la méthode 3CL-
DPE
Il n’y a pas de difficulté majeure dans le cadre de cette méthode
disponible avec ClimAudit et Éco-Diag. En cas de difficulté vous pourrez
pour accéder au système
utilisez la touche <F1> ou le bouton
d’aide. Quelques points méritent d’être mis en relief :
Les triples et quadruples vitrages ne sont pas valorisés. Nous
donnons en aide, à titre informatif, un tableau issu de l’Ashrae.
Le niveau de couleur ne doit pas tenir compte de la couleur
d'un éventuel coffre de volet roulant, qui sera traité à part.
Composition du vitrage : le survitrage est une vitre supplémentaire fixée par une charnière sur une vitre existante.
Inclinaison de la fenêtre : une paroi est dite verticale
lorsqu'elle fait avec l'horizontale un angle supérieur ou égal à
75°. Cette notion est donc bien distincte de celle de "mur
vertical" en RT, où la limite est à 60°.
Page 26 / 59
Le catalogue des menuiseries
4. Saisie des dimensions de la menuiserie
À l’intérieur d’une occurrence, vous saisissez successivement :
le CODE de la menuiserie. C'est le repère qui apparaîtra dans le
tableur de l’enveloppe des locaux du projet.
la LARGEUR et la HAUTEUR de la menuiserie (en mètres).
le MASQUE HORIZONTAL. Un
masque horizontal, c’est quelque
chose comme l’avancée d’un balcon
qui intercepte le rayonnement
solaire direct. Il intervient dans les
calculs de C, de confort d’été,
d’apports
et
de
dérives
de
température. La profondeur du
masque est la distance entre le
droit de la paroi et l’extrémité du
surplomb. Vous saisissez également
la distance verticale entre le plan
inférieur du surplomb et le sommet
de la menuiserie.
Le catalogue des menuiseries
Page 27 / 59
les MASQUES LATÉRAUX. Ce sont les avancées latérales qui
interceptent le rayonnement solaire direct. Les masques latéraux
interviennent dans les calculs de C, de confort d’été, d’apports et de
dérives de températures. Vous saisissez la profondeur du masque,
c’est-à-dire la distance horizontale entre l’aplomb de la paroi et
l’extrémité du masque, et la distance horizontale entre le masque
et le bord de la menuiserie.
Les termes droit et gauche doivent être compris ainsi : « l’utilisateur
regardant la menuiserie de l’extérieur ».
Page 28 / 59
Le catalogue des menuiseries
5. Saisie des caractéristiques vitrières
Le tableau des caractéristiques vitrières apparaît avec la méthode de
la RT 2012, lorsque vous êtes positionné sur les données générales de
la menuiserie :
Vous ne pouvez ni insérer, ni supprimer une ligne dans ce tableau. Sa
structure est entièrement déterminée par le champ Nombre vitrages du
tableau des données générales.
Voyons maintenant les principales difficultés liées à cette saisie.
5.1. L’ordre des couches
Le tableau commence par le verre extérieur. Prenez-y bien garde,
en particulier si vous venez de procéder au calcul détaillé d’une paroi,
qui part au contraire de l’intérieur.
Le catalogue des menuiseries
Page 29 / 59
Pour la saisie des propriétés des couches d’air, la règle est la
suivante : vous entrez sur chaque ligne les caractéristiques de la couche
d’air située immédiatement à l’intérieur du verre en cours de saisie
(pour s’y retrouver simplement, il suffit de constater qu’il n’y a pas de
couche d’air associée à la dernière ligne).
5.2. La référence de la vitre – reprise de la banque
Édibatec
Fruit d’un partenariat entre BBS et les fabricants, la reprise depuis la
banque Édibatec permet d’éviter la saisie de toutes les caractéristiques
lumineuses, solaires et thermiques nécessaires en RT 2012. Vous
pouvez récupérer une menuiserie dans son ensemble lors de la saisie
des caractéristiques générales, ce qui est immédiatement répercuté sur
le tableau des couches ; mais vous pouvez aussi récupérer une couche
isolée :
Pour la navigation dans la fenêtre Édibatec ainsi que pour la
récupération de données sur Internet, on se reportera au fascicule
Importation Édibatec ou Catalogues - générateurs. On trouvera par
ailleurs un exemple d’ajout d’élément à la banque Édibatec dans le
guide de prise en main de Physalis Façade.
Page 30 / 59
Le catalogue des menuiseries
5.3. Les caractéristiques lumineuses, solaires et
thermiques
Vous procédez à cette saisie lorsque vous ne disposez pas de valeurs
saisies dans la banque Édibatec.
Voici la signification des termes utilisés dans le tableau :
Tau (τ) désigne un facteur de transmission.
Rho (σ) désigne un facteur de réflexion.
Epsilon (ε) désigne une émissivité thermique équivalente.
L’apostrophe (Tau’, Rho’) caractérise la face opposée au
rayonnement incident.
Ainsi, Tau’Lum est le facteur de transmission lumineuse pour la face
opposée au rayonnement incident.
Le catalogue des menuiseries
Page 31 / 59
5.4. La concentration du gaz
On désigne sous ce vocable le pourcentage du gaz rare dans le
mélange. Par exemple, pour un mélange de 90% d’argon et de 10%
d’air, vous entrerez 90. Confronté à une lame d’air simple, sans gaz
rare, vous entrerez 0.
6. Saisie des caractéristiques complémentaires
liées à une dimension
Vous avez saisi une ligne dans le tableau des caractéristiques
générales et renseigné les caractéristiques complémentaires. Vous
pouvez maintenant saisir les caractéristiques des occurrences de la
menuiserie :
L’UTILISATEUR EST
POSITIONNÉ SUR LA
DIMENSION FF02 DE LA
FENÊTRE MZB002.
LA BARRE D’ONGLETS
PERMET D’AFFICHER LES
CARACTÉRISTIQUES DE
LA DIMENSION FF02.
Page 32 / 59
Le catalogue des menuiseries
Une occurrence de menuiserie permet de faire la différence entre
deux menuiseries de même technologie mais de dimensions différentes
(lignes FF01 et FF02 ci-dessus) ou affligées de masques différents
(lignes FF02 et FF03). Facultative en RT 2005, cette étape de définition
des occurrences de menuiseries est indispensable en RT 2012.
Voyons maintenant les éléments centraux de cette saisie. Pour plus
de détails sur la saisie de tel ou tel champ, vous utiliserez le bouton
ou la touche <F1> afin d’accéder aux pages d’aide.
La majorité des données se rapportent à la RT 2012. Avec la
méthode de la RT 2005, vous saisissez simplement la surface de la
baie (champ 1), la surface opaque et la surface d’ouverture. Avec la
méthode DPE 2012 (pour ClimAudit et Éco-Diag), seule la surface de
la baie (champ 1) est saisie.
Les surfaces des ouvertures (champs 5 à 9) sont demandées en
présence d’une ventilation naturelle de l’espace séparant la
protection de la vitre. Cette notion est précisée dans les données
générales de la menuiserie, et il ne faut pas la confondre avec la
Le catalogue des menuiseries
Page 33 / 59
ventilation mécanique de la lame d’air (cette autre lame d’air étant
située entre deux couches de vitrage), également précisée dans les
caractéristiques générales de la menuiserie.
Origine des valeurs : la RT 2012 utilise une impressionnante
batterie de facteurs thermiques, solaires et lumineux. Afin de vous
épargner la saisie de ces caractéristiques, nous concluons des
accords avec les fabricants de menuiseries. Voyez ci-dessus la saisie
de la composition vitrière pour plus de détails.
7. La gestion des technologies de menuiseries
Nous allons passer en revue
commandes qui permettent :
dans
ce
chapitre
l’arsenal
des
d’insérer une nouvelle technologie ;
de dupliquer une technologie ;
de supprimer une technologie ;
de copier une technologie depuis le catalogue du projet vers la
banque de données générale ;
de copier une technologie depuis la banque de données générale
vers le catalogue du projet.
Certaines options (insertion, duplication et suppression) sont
disponibles dans le cadre des banques de données aussi bien qu’à
l’intérieur d’un projet.
7.1. Manipulation des données (insertion, duplication,
suppression)
7.1.1. Insertion d’une nouvelle menuiserie
Vous pouvez à tout moment insérer une ligne où vous le souhaitez.
Pour cela, positionnez-vous sur la ligne avant laquelle vous voulez
réaliser l'insertion, de façon à ce que la ligne entière apparaisse en
surbrillance :
Page 34 / 59
Le catalogue des menuiseries
Insertion avant cette ligne
Vous faites ensuite <INSER> au clavier. Une nouvelle ligne est
enfantée :
Le catalogue des menuiseries
Page 35 / 59
7.1.2. Duplication d’une technologie
Pour dupliquer une technologie, vous commencez par créer une
nouvelle ligne, comme ci-dessus, puis vous saisissez sa nature (fenêtre
ou porte). C’est sur le champ « Appellation » qu’est proposée la
duplication :
En utilisant le bouton
technologies déjà saisies :
Page 36 / 59
, vous obtenez la liste des
Le catalogue des menuiseries
Vous choisissez la technologie que vous souhaitez dupliquer et votre
ligne est complétée à peu de frais. Bien entendu, les données
complémentaires (tableau inférieur droit) et le cas échéant les
caractéristiques des dimensions seront également dupliquées. N’oubliez
pas cependant de changer le nom de la menuiserie, pour éviter toute
confusion avec la menuiserie de base.
7.1.3. Suppression d’une technologie
Attention : Toute suppression est définitive. BBS ne possède ni utilitaire
ni formule magique permettant de récupérer les composants supprimés
par inadvertance.
Pour effacer une technologie de menuiserie, positionnez-vous sur la
ligne associée à l'élément que vous souhaitez effacer, de façon à ce que
la ligne entière apparaisse en surbrillance :
Le catalogue des menuiseries
Page 37 / 59
Vous indiquez ensuite [SUPPR] au clavier. Si l’élément concerné
n’est pas utilisé dans les bâtiments, la menuiserie courante est alors
directement supprimée après confirmation.
Mais si la menuiserie concernée est utilisé dans les bâtiments avec
l’une ou l’autre de ses technologies, il y a une étape supplémentaire et
la suite dépend de la façon dont vous avez appelé le catalogue :
Si vous avez atteint le catalogue à partir de la page d’accueil du
logiciel, il faut détruire les occurrences du composant dans les
bâtiments avant de le supprimer dans le catalogue :
Page 38 / 59
Le catalogue des menuiseries
Vous trouvez dans cet exemple les deux types d’attachement d’une
menuiserie : à un groupe (pour une étude par groupe) et à un local
(pour une étude par local).
Vous ne pouvez supprimer la menuiserie qu’après avoir cliqué sur
« Supprimer tous les liens ». La menuiserie est supprimée de tous les
locaux où elle apparaît, et vous pouvez alors l’expulser du catalogue.
Si vous avez appelé le catalogue alors que vous étiez en train de
saisir un bâtiment, la suppression n’est pas possible. Vous devez
revenir au menu d’accueil et appeler directement le catalogue par
l’option Données thermiques du menu pour supprimer la menuiserie.
Le catalogue des menuiseries
Page 39 / 59
7.2. Communication entre le projet et la banque de
données
7.2.1. Copie d’une technologie du projet vers la banque
de données
Dans le cadre du projet en cours, vous avez créé une menuiserie
particulièrement réussie qui vous sera utile, pensez-vous, dans d’autres
projets à venir. Vous allez donc la recopier dans la banque de données
générale, commune à tous les projets. Pour cela positionnez-vous sur la
menuiserie à copier :
Cliquez ensuite sur le bouton Vers banque
de l’iconostase. La
technologie est alors copiée dans la banque de données correspondante, ce que vous pouvez vérifier en cliquant sur l’onglet Menuiseries
de la banque et en allant à la fin du tableau :
Page 40 / 59
Le catalogue des menuiseries
Elle n’apparaît pas en caractères gras, ce qui donne un moyen de la
distinguer des éléments de la banque fournie par BBS.
Le catalogue des menuiseries
Page 41 / 59
7.2.2. Copie d’une technologie de la banque de données
vers le projet
7.2.2.1. Copie directe
Pour copier une technologie de la banque de données vers le projet
en cours, vous vous positionnez sur la technologie à copier :
Vous cliquez ensuite sur le bouton De banque
alors copiée dans le catalogue du projet.
Page 42 / 59
. La technologie est
Le catalogue des menuiseries
7.2.2.2. Copie pendant la saisie d’une ligne du catalogue
Après avoir saisi la nature (fenêtre ou porte) de la menuiserie et la
méthode de calcul, vous passez au champ Appellation et utilisez le
bouton Recopie d’une menuiserie depuis la banque de données :
Vous obtenez ainsi la liste des technologies de la banque :
Le catalogue des menuiseries
Page 43 / 59
La technologie que vous choisissez est transférée vers la menuiserie
en cours de saisie, en même temps que ses caractéristiques
complémentaires et vitrières. Une ligne par défaut est également créée
dans le tableau des dimensions.
Page 44 / 59
Le catalogue des menuiseries
8. La gestion des dimensions de menuiseries
Nous allons voir ici successivement :
Comment insérer une dimension de menuiserie.
Comment supprimer une dimension de menuiserie.
8.1. Insertion d’une dimension de menuiserie
Vous pouvez à tout moment insérer une ligne dans le tableau des
dimensions de menuiseries. Pour cela, il faut vous positionner sur la
ligne avant laquelle vous voulez insérer et la placer en surbrillance :
Insertion avant cette ligne
Vous entrez alors <INSER> au clavier. Une nouvelle ligne apparaît :
Le catalogue des menuiseries
Page 45 / 59
8.2. Suppression d’une dimension de menuiserie
Attention : Toute suppression est définitive. BBS ne possède ni utilitaire
ni formule magique permettant de récupérer les composants supprimés
par inadvertance.
Pour supprimer une dimension de menuiserie, positionnez-vous sur la
ligne de la dimension à effacer, de façon à ce que la ligne entière
apparaisse en surbrillance :
Entrez ensuite [SUPPR] au clavier. Si l’élément concerné n’est pas
utilisé dans les bâtiments, la ligne courante est directement supprimée
après confirmation de l’utilisateur. Mais si l’occurrence de menuiserie
concernée est utilisée dans les études, vous retrouvez la situation que
nous avons déjà envisagée en étudiant la suppression des technologies
de menuiseries : une nouvelle fenêtre s’ouvre, et il faut commencer par
détruire les références au composant dans les bâtiments :
Page 46 / 59
Le catalogue des menuiseries
Vous ne pourrez supprimer la dimension que si vous cliquez ici sur
« Supprimer tous les liens ». La dimension sera alors supprimée de tous
les locaux où elle apparaît.
Si vous avez appelé le catalogue alors que vous étiez en train de
saisir un bâtiment, la suppression n’est pas possible. Vous devez
revenir au menu d’accueil et appeler directement le catalogue par
l’option Données thermiques du menu pour supprimer la menuiserie.
Le catalogue des menuiseries
Page 47 / 59
9. L’accès à Physalis
C’est le bouton
qui donne accès, pour une menuiserie de type RT
2012, au logiciel Physalis de la société BBS Développement :
10. L’importation de fichiers Physalis
Le logiciel Physalis de BBS Développement autorise l’exportation de
fichiers au format XML. Il faut utiliser pour cela le bouton
Page 48 / 59
:
Le catalogue des menuiseries
Dans ClimaWin, les fichiers XML ainsi créés peuvent être importés au
moyen du bouton
:
Le catalogue des menuiseries
Page 49 / 59
11. L’accès aux fichiers VELUX
Le bouton
donne accès à la récupération des fichiers créés avec le
calculateur en ligne VELUX :
Page 50 / 59
Le catalogue des menuiseries
12. Les valeurs déterminées par le logiciel
12.1. Avec la méthode de la RT 2012
Le catalogue des menuiseries
Page 51 / 59
Les résultats se déclinent en trois onglets, dont le second n’est utilisé
qu’en présence d’une protection mobile :
La partie « Complément » reprend les résultats associés à la RT 2005
et aux apports (voir la signification des termes au paragraphe suivant).
Page 52 / 59
Le catalogue des menuiseries
En présence de stores vénitiens, des caractéristiques plus précises
sont disponibles :
Remarquez la barre d’onglets supérieure, qui permet de naviguer
entre les différentes catégories de facteurs solaires et lumineux.
Voici la signification des termes et indices apparaissant dans tous ces
tableaux :
Le catalogue des menuiseries
Page 53 / 59
U désigne un coefficient de transmission thermique. Il y a une
valeur pour les vitrages verticaux et une valeur spécifique aux vitrages
inclinés et horizontaux. En effet, en présence d'un flux thermique
ascendant, le transfert thermique par convection est augmenté
(NF EN 673, 5.3.2).
Notez qu’en RT 2012, le U est propre à une dimension, tandis qu’en
RT 2005 il était le même pour toutes les dimensions associées à une
même technologie.
S désigne un facteur solaire.
Tl désigne un facteur de transmission lumineuse.
L’indice f (Uf) caractérise le cadre.
L’indice g (Ug) caractérise le vitrage nu.
L’indice s (Sws, Tlws) se réfère à la présence de la protection
mobile.
Les indices 1, 2 et 3 (Sw1, Sw2, Sw3) caractérisent respectivement :
1 la composante de transmission solaire directe (composante courte longueur
d’onde) ;
2 la composante de réémission thermique vers l’intérieur (composante grande
longueur d’onde + convective) ;
3 la composante de ventilation liée à la présence d’une lame d’air ventilée.
Par ailleurs, il faut bien distinguer la nature du rayonnement de la
façon dont il est transmis. Ainsi, un rayonnement direct pourra être
transmis sous forme diffuse, ce qui ne veut pas dire qu'il s'agit d'un
rayonnement diffus. Lorsque les indices sont séparés par un tiret, la
partie à gauche du tiret désigne la forme du rayonnement incident et la
partie à droite du tiret désigne la forme du rayonnement transmis.
Ainsi, Tlws,n-dif désigne le facteur de transmission lumineuse d’un
rayonnement direct normal à la paroi, transmis sous forme diffuse,
pour une paroi vitrée équipée d’une protection mobile.
Page 54 / 59
Le catalogue des menuiseries
12.2. Avec la méthode de la RT 2005
Le logiciel affiche les valeurs suivantes :
UÉté. C’est le coefficient de transmission surfacique été (exprimé en
W/(m².K) – cf. Th-S 2005, 3.1).
Il est utilisé pour le calcul de confort d’été, les calculs d’apports et les
calculs de dérives. Il est directement calculé à partir du coefficient U
J/N avec les "échanges superficiels été" indiqués dans le Th-S 2005 au
paragraphe 4.1 :
UÉté =
1
+ 0.029
UJ/N
Uw. C’est le coefficient de transmission surfacique de la menuiserie.
UMax. C’est le garde-fou [exprimé en W/(m².K) – cf. arrêté RT
2005, article 38 ou arrêté du 13 juin 2008 pour l’existant, article 43].
C’est la valeur que la réglementation interdit de dépasser pour un
bâtiment en construction. Le UMax est comparé au U (hiver) de la
menuiserie. Dans le cadre de la RT 2005 ou de la RT 2008 pour
l’existant, le UMax est égal à 2.6 pour les fenêtres et les portesfenêtres prises nues donnant sur l’extérieur (ce qui veut dire que vous
n’avez pas à tenir compte du garde-fou si la menuiserie ne donne pas
sur l’extérieur).
Pour les menuiseries qui sont définies comme « spécifiques » dans le
tableau des données complémentaires (c’est-à-dire les vitrines, les
portes servant à l’accès du public, les lanterneaux, les exutoires de
fumée et les ouvrants-pompiers), il n’y a pas de garde-fou.
Dans le cas où le garde-fou n'est pas respecté, le logiciel affiche le U
de la menuiserie et le garde-fou en rouge sang afin d'alerter
l'utilisateur.
Le catalogue des menuiseries
Page 55 / 59
SAshrae. C’est le facteur solaire utilisé pour le calcul des apports et
des dérives. Il tient compte des protections solaires. Il est égal au
produit du facteur solaire hiver par les coefficients d’atténuation (le
coefficient intérieur étant pris à 1 en l’absence de voilage ou de
protection intérieure). Par exemple, dans le cas suivant :
le facteur solaire Ashrae sera égal à 0.38 * 0.24 * 0.64 = 0.058.
SÉté régl. Il s’agit du facteur solaire été réglementaire. En général il
est égal au facteur solaire Ashrae décrit ci-dessus, c’est-à-dire au
produit du facteur solaire hiver par les coefficients d’atténuation.
Cependant, si vous utilisez des valeurs par défaut pour les coefficients
d’atténuation, le facteur solaire réglementaire est soumis à une
majoration réglementaire (voir plus haut la saisie des caractéristiques
complémentaires). Dans ce cas il faut prendre en compte la différence
de hauteur et d’angle d’incidence du soleil entre l'hiver et l'été, et à
cette fin on divise par 0.81 pour obtenir le facteur solaire été
réglementaire. Par exemple, dans le cas suivant :
le facteur solaire réglementaire sera égal à 0.38 * 0.24 * 0.64 / 0.81
= 0.072. Le facteur solaire Ashrae, qui n’est pas affecté par le facteur
0.81, sera égal à 0.058.
Page 56 / 59
Le catalogue des menuiseries
12.3. Avec la méthode DPE 2012 (ClimAudit et Éco-Diag)
Ug Vert est le coefficient de transmission thermique pour le vitrage
vertical (excluant la menuiserie).
Ug Ext et Ug Int sont les coefficients de transmission thermique pour
les vitrages verticaux de la double fenêtre (excluant la menuiserie).
Uw Vert est le coefficient de transmission thermique pour l'ensemble
(vitrage + menuiserie) vertical.
Ug Ext et UgInt sont les coefficients de transmission thermique pour
les ensembles (vitrage + menuiserie) verticaux de la double fenêtre.
Ujn Vert est le coefficient de transmission thermique pour l'ensemble
(vitrage + menuiserie + protections solaires) vertical.
Ug Hori est le coefficient de transmission thermique pour le vitrage
horizontal (excluant la menuiserie).
UgExt et UgInt sont les coefficients de transmission thermique pour
les vitrages horizontaux de la double fenêtre (excluant la menuiserie).
Uw Hori est le coefficient de transmission thermique pour l'ensemble
(vitrage + menuiserie) horizontal.
Le catalogue des menuiseries
Page 57 / 59
UgExt et UgInt sont les coefficients de transmission thermique pour
les ensembles (vitrage + menuiserie) horizontaux de la double fenêtre.
Ujn Hori est le coefficient de transmission thermique pour l'ensemble
(vitrage + menuiserie + protections solaires) horizontal.
S est le facteur solaire qui intervient dans le calcul de la surface Sud
équivalente.
Sext et Sint sont les facteurs solaires des deux éléments de la double
fenêtre. Le facteur solaire de la menuiserie est directement donné par
leur produit.
S Nu Int est le facteur solaire de la menuiserie placée au nu intérieur.
13. Impression des menuiseries
Pour imprimer les caractéristiques
des menuiseries du projet, utilisez
l’option Impression du menu (ou
bien, à partir du menu d’accueil,
l’option Impression des catalogues
de Données thermiques).
Vous choisissez le type d’impression adapté à vos besoins. La suite
ne présente aucune difficulté, à ceci
près que vous pouvez avoir besoin
de régler un certain nombre de
paramètres (en-tête, numérotation
des pages, ...) ou de créer des
impressions
au
format
RTF
(compatible WinWord). Pour cela
vous vous reporterez au guide de
prise en main de ClimaWin, au guide
de prise en main de ClimAudit ou au
guide d’installation d’Éco-Diag.
Page 58 / 59
Le catalogue des menuiseries
14. La banque des menuiseries
14.1. Mise en garde
Le logiciel dispose d’une banque de données de menuiseries
prérenseignée. Nous avons saisi un certain nombre de fenêtres et
portes en nous inspirant de caractéristiques saisies par des utilisateurs
confirmés. Il va de soi que ce ne sont que des exemples, à manier avec
la plus grande prudence et à adapter à chaque cas particulier.
14.2. Origine des menuiseries pour l’existant de ClimAudit
Les modèles de menuiseries pour l’existant de ClimAudit (portant le
préfixe EX) ont été constitués de la manière suivante :
• La liste proposée provient des règles Th-K 1977, mises à jour au 1er
janvier 1990, 5.221, 5.222 et 5.3. Nous avons fait en sorte que les
coefficients de transmission affichés par la banque de données soient
identiques à ceux figurant dans les tableaux du Th-K.
• Pour les facteurs solaires, nous avons fait coïncider les valeurs de la
banque avec celles proposées par le Th-B 85, chapitre III, 3.1.
Le catalogue des menuiseries
Page 59 / 59
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
2
Taille du fichier
3 022 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler