close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

4 Interdisciplinarité Caen F. BARRUEL [Mode de compatibilité]

IntégréTéléchargement
Florence Barruel
Psychologue clinicienne Onco
Hématologie
GHI Montfermeil
Petite note d’humour à méditer
« Si tu travailles en équipe, montre moi tes
cicatrices »!....
Interdisciplinarit
é
Un concept, une pratique, un état d’esprit, une condition
du soin
Relève d’un mode de fonctionnement spécifique,
collectif, comme individuel
Incidence majeure pour l’institution et pour l’individu
Répond aux besoins fondamentaux des soignants et
prend en compte leur souffrance
Interdisciplinarité
Une nécessité de pratique dans le soin
Des limites
Des difficultés
Interdisciplinarité et soins
Un contexte de complexité qui fait souffrance en
l’absence d’approche spécifique
Efficacité technique
Rentabilité
Réponse aux diverses sollicitations humaines (des patients,
proches, collègues)
Nécessité de répondre à des problématiques relevant
de multiples domaines et répondant à des logiques
différentes
articulation
prise en compte de la complexité
L’interdisciplinarité dans les
soins
Conditions
Tâche complexe qui nécessite de nombreuses
compétences
Spécifiques
Plus générales
Dépassant celles propres au domaine d’exercice
Organisation et coordination
Partage des informations
Aptitudes de communication
Aptitudes « techniques »
Fédération en équipe
Capacité à faire évoluer ses compétences
Modalités pour faire face à la
complexité
«Appréhender le « complexus »: « ce qui est tissé
ensemble » (cf Edgar Morin)
Démarche propice: avancer dans le souci d’une approche
ouverte qui respecte l’individuel et le singulier, tout en
l’intégrant dans son contexte
Recherche de soutiens et nouveauté (éclairages,
collaborations, modes de pensées et de pratiques,
réponses…
Approches multidisciplinaires, interdisciplinaires et
transdisciplinaires
Tableau récapitulatif des
approches
Utilité de l’interdisciplinarité
Répond à un constat souvent négligé
Aucune dimension n’est exclusive à un intervenant
Aucune discipline n’est dépositaire d’un savoir ou
d’une pratique complète autour d’un thème donné
Mais
rencontre des résistances
Requiert des conditions
Conditions et incidences de
l’interdisciplinarité
Des modalités de fonctionnement
Coordinations irréprochables
Connaissance de sa place et de son rôle
Connaissance de la place et du rôle des autres
Vision capable de « s’élargir » à plusieurs niveaux de
réalité
Monodisciplinaire + transdisciplinaire
Un état d’esprit
Tourné vers le « dedans », le « dehors », et vers la
frontière de ces espaces
Ouverture et mobilité permanentes
L’ouverture du regard induit des
perturbations et/ou modifications
Professionnelles
Organisationnelles
/place et rôle
Personnelles et relationnelles
Références
Points de vues
Identité
Impact sur l’identité professionnelle
Impact sur la personne toute entière
Regarder le monde autrement
« Enlever ses œillères »
Enlever ses œillères
Découvrir que nous en portons
Elles sont souvent « invisibles ». Elles sont
constituées par:
Champs d’appartenance disciplinaires
Apriori, croyances
Modes de fonctionnement habituels
Représentent un intérêt et une limite à la lecture
d’un problème
L’enjeu = faire l’expérience en soi de déplacer
et/ou ôter des cloisons
Risque ressenti = changement d’équilibre
Ouverture sur l’extérieur/place pour l’altérité
Faire de la place en soi-même à ce qui vient de
« l’extérieur »
L’intérieur: soi, le service cloisonné, la pensée propre
à une discipline…
Une prise de risque liée à l’éclairage du
« dedans » par l’extérieur
Discerner merveilles + aspérités et
dysfonctionnement
Ses propres pensées renforcées ou invalidées
Dérangement
Une disposition psychique et une démarche de
connaissance de soi
Souplesse et solidité
Rencontre avec l’altérité renseigne sur soi
Limites et résistances à
l’interdisciplinarité
Approche peu culturelle
Habitude du fonctionnement pyramidal
Le changement fait peur
Une aide: détermination, progression dans le temps,
communication appropriée
Recouvrement de compétences et confusion des
rôles
« bazar ambulant »
Une aide: redéfinition des rôles + recherche de
consensus
Limites et résistances
Peurs /responsabilisation et autonomie
Trop lourd surtout si souffrance et isolement
Peu de motivation et peu d’énergie
Une aide: l’engagement et l’implication du manager diminue
les résistances
Peurs de l’altérité
Dissolution de sa propre individualité
Découverte de soi-même à travers l’autre/mise en
évidence des défauts et limites
Une aide: désir de connaissance de soi, reconnaissance de
soi, accroissement confiance en soi, acceptation
vulnérabilité propre…
Limites et résistances
Les limites du savoir et les peurs de l’inconnu
Peur de perdre son rôle, confort sécurité… et « se
perdre soi-même
Besoin de s’accrocher à ce qui est connu (théories et
croyances brandies comme des vérités absolues…, on
a tjs fait comme ça…)
Peur de se tromper et de mal faire avec l’inconnu
Peur de « s’être trompé avant »
Assumer sa vulnérabilité + appui sur « une démarche
en perpétuelle construction »
Une aide: des éléments conceptuels
On ne peut faire qu’avec ce que l’on voit et ce dont on est
conscients
La réalité perçue jusque là n’était pas fausse, mais « partielle »
Les conditions psychiques de
l’ouverture
Capacité à l’ouverture influencée par :
Culture (dont professionnelle et/ou disciplinaire)
Personnalité (structure et mode de fonctionnement
psychique)
Histoire de vie (traumatismes, ressources, moment de
vie)
Les conditions de l’ouverture
Sentiment de sécurité intérieure (ouverture
proportionnelle à ce sentiment
Motivation au développement de soi et de l’autonomie
Envie de sortir de la « prison égocentriste »
Goût de la découverte
Méthodologie de pensée pour
favoriser l’ouverture
Un postulat:
Le monde s’exprime dans une
pluralité d’univers qui ont tous
légitimité à être
Nos visions du monde sont ancrées
et fondées dans un univers de sens
cohérent, particulier, et donc, relatif
Méthodologie de pensée pour
favoriser l’ouverture
3 étapes
1- Envisager l’existence de tout ce que l’on ne
perçoit pas, et l’intégrer dans le regard avec
lequel on appréhende la situation
Affine la perception et tend à l’élargir
Le regard qui perçoit comprend en lui-même la faculté
de remise en question (prêt à intégrer ce qu’il n’a pas
vu)
Change les comportements, assouplit l’accueil des autres
points de vue
Tend à l’harmonisation plus qu’au conflit
Hiérarchisation des savoirs rendue impossible
Méthodologie de pensée pour
favoriser l’ouverture
2- Déconstruire la perception
première et opérer une
construction nouvelle
Une expérience avec une image
Méthodologie de pensée pour
favoriser l’ouverture
Méthodologie de pensée pour
favoriser l’ouverture
Perception première
Perception nouvelle (si détachement)
De la logique « ou bien/ou bien » à celle du « et/et »
(complémentarité)
Méthodologie de pensée pour
favoriser l’ouverture
3- Réévaluer les acquis en permanence
Permet un réajustement de la perception et des
représentations et une adaptation permanente
Perception enrichie et transformée
Accepter que deux choses qui semblent antinomiques
coexistent même si l’on ne comprend pas comment
Intention de faire du lien entre des éléments « déliés »
Permet de faire face à l’incertitude
L’important n’est pas de Tout voir, mais de faire une place
à ce que l’on ne voit pas
Conclusion
Conclusion
La banalisation du terme interdisciplinarité: un
leurre?
Confusion pluri/inter –disciplinarité
Etre conforme aux textes et recommandations
Des outils et soutiens pour
l’interdisciplinarité
Organisation et coordination
Implication des managers et des institutions
Des modes de communication participatifs et
transversaux
La place des sciences humaines
La place des malades et du savoir profane
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
2 763 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler