close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse - Archives nationales

IntégréTéléchargement
archives
nationales
Communiqué de presse
Exposition
du 3 juin
au 18 septembre 2016
Commissaire
Mickaël FAURE,
directeur de l’École des
Beaux-arts de Versailles
Horaires
Tous les jours
de 8 h à 20 h
Entrée libre et gratuite
Archives nationales
Cour de l’hôtel de Soubise
60, rue des Francs-Bourgeois
75003 Paris
Métro
Saint-Paul, Hôtel-de-Ville
et Rambuteau
Contact presse
Archives nationales
en réserve
- blanc
01 75 47
23 89
ou
communication.archivesnationales@culture.gouv.fr
le bleu charter c=100 M=70 j=23 n=0
version quadri
Exposition
STOCKAGE - vanitas rerum Aux Archives nationales - site de Paris, du 3 juin au 18 septembre 2016
Dans le cadre de la 14ème édition des Rendez-Vous aux Jardins consacrée au
thème « Les couleurs du Jardin », les Archives nationales accueillent sur leur
site parisien, durant tout l’été, l’exposition STOCKAGE de l’artiste francobrésilienne Luzia Simons. Une installation in situ sera ainsi proposée dans
la cour d’honneur de l’hôtel de Soubise, sous forme d’une double série
de scannogrammes grand format de tulipes pixélisées. Ces compositions
– en apparence de désordre, enchevêtrées, à la quasi fin du cycle floral – nous
invitent à une autre approche et une autre vision des aspects historiques,
institutionnels et architecturaux du lieu.
Le terme « stockage » renvoie directement au processus créateur des images.
La nature, sa fragilité, sa dégradation sont documentées dans leurs moindres
détails par un processus d’archivage à la croisée d’influences picturales
anciennes et des procédés photographiques les plus contemporains. Luzia
Simons a en effet recours au scanner, lequel, par un processus très lent de
balayage et de captation, confère à ces images une précision et une intensité
presque surréelles ; une pratique artistique innovante, comparable aux
techniques de numérisation utilisées au sein des Archives nationales.
Véritable hymne à Eros et Thanatos, STOCKAGE visualise les frontières
s’estompant entre nature et artifice. Des feuilles se fanent, des feuilles
jaunissent, le pollen se disperse... Quand les pétales glissent vers l’arrière, les
contours et les couleurs se noient avant de se dissoudre en tâches claires. Plus
ils sont éloignés de la vitre du scanner, plus ils disparaissent dans l’obscurité.
Ce qui est proche, en revanche, inquiète par sa corporéité. Plus le détail est
précis, plus il paraît étranger.
Jadis aussi précieux que l’or, la tulipe et son bulbe, originaires non de Hollande
mais du Kazakhstan, d’Iran et de Turquie, représentent pour Luzia Simons
une métaphore des transferts d’identité et de culture, des allers-retours entre
Occident et Orient, à la fois synonymes de ruptures et d’enrichissements
féconds. Ces thématiques sont depuis longtemps abordées par l’artiste dans
des oeuvres telles que « Transit », « Face Migration » ou encore « Luftwurzeln »
(Racines aériennes).
Présentation réservée à la presse
jeudi 2 juin à 10 h 30
sous la conduite de l’artiste et du commissaire de l’exposition
Dossier de presse en ligne, sur le site Internet des Archives nationales,
rubrique « Médias et mécénat »
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
433 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler