close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

147 DP Projets CRJ 3,4 Mo

IntégréTéléchargement
Dernière session du Conseil régional des jeunes 2014-2016
LES ÉLUS LYCÉENS ET APPRENTIS PARTAGENT LEURS PROJETS
Elus en novembre 2014, les 166 lycéens et apprentis du CRJ ont planché depuis la dernière
rentrée scolaire sur des projets citoyens qui puissent être utiles à tous les jeunes Bretons.
Certains ont choisi de chanter pour inciter à davantage de tolérance ou de se filmer pour faire
évoluer les comportements face à l'alcool ; d'autres ont planté des arbres, lutté contre le
gaspillage du pain dans les cantines ou fait connaître globalement le rôle et les missions du CRJ.
Mercredi, tous avaient rendez-vous une dernière fois pour échanger sur les 5 actions qu'ils ont
bâties, pas à pas, en présence d'Isabelle Pellerin, Vice-présidente du Conseil régional.
> Faire la fête en étant responsable : Yec'hed Mat , le film de la commission « santé »
A chacun son parcours dans cette vidéo interactive qui laisse au spectateur plusieurs choix dans le
déroulement de la soirée... ou comment adopter un comportement responsable et savoir faire de belles
fêtes, sans alcool ou en consommant avec modération.
> Gaspillage du pain dans les restaurants scolaires : le film de la commission « solidarités »
Comment sensibiliser les jeunes à être consomm'acteurs à travers le pain, denrée alimentaire la plus
gaspillée dans les selfs scolaires. Or, c'est bien connu, le meilleur déchet, c'est celui qu'on ne produit pas !
Dans le film, sont interviewés les personnels de cuisine et des jeunes lycéens demi-pensionnaires.
> Une chanson et un clip intitulés Clichés : le projet de la commission « diversité culturelle »
Les jeunes élus ont choisi la musique pour ouvrir leur entourage à la tolérance et au respect de l'autre :
écriture, composition, arrangements musicaux et tournage d'un clip : la chanson « Clichés » met à mal
nombre de préjugés sur l'homosexualité, la couleur de peau, les femmes au foyer et les sans-abris.
> Changement climatique : devenir éco-citoyen avec la commission « développement durable »
L'essentiel du projet a été réalisé fin novembre : la plantation de 200 arbres dans plus de 50 lycées et CFA,
à la veille de la COP21. Une 2e phase a permis de prolonger l'action en organisant des animations sur le
climat, notamment au lycée agricole Le Gros Chêne à Pontivy, où 20 pommiers avaient été plantés.
> Faire connaître le CRJ et ses travaux : le projet de la commission Kaoz (parole en breton)
Très actifs et communicants, les jeunes ont réalisé de courtes vidéos pour restituer, sur la web TV
www.kaoz.info, le travail des 4 autre commissions. Ils nourrissent également la page Facebook du CRJ.
Les vidéos réalisées ont vocation à être utilisées dans les lycées et CFA, en tant que supports pédagogiques
pour de futures actions de sensibilisation (en ligne également sur www.bretagne.bzh).
A propos du Conseil régional des jeunes, espace d'expression et de réflexion
Elèves de Seconde, de Première ou apprentis en CFA, les 166 filles et garçons de cette jeune assemblée
représentent, tout au long de leur mandat (nov 2014/mai 2016), les lycéens et apprentis de Bretagne. A
raison d'une rencontre en moyenne par mois (14 en 18 mois), ils ont mission, au sein de 5 commissions
distinctes, de construire collectivement des projets citoyens qui puissent être utiles à tous leurs
camarades, sur l'ensemble du territoire.
Pour la co-présidente Annaïg Trouchard, le CRJ, c'est : « confronter nos idées, être entendus, participer
à quelque chose de nouveau, trouver des solutions pour que ça aille mieux, s'investir au-delà du lycée,
s'enrichir et aller vers les autres... ». Créé en 2004, le CRJ élira sa 7e mandature à l'automne 2016.
Contacts
SERVICE PRESSE - Tél. : 02 99 27 13 54 | presse@bretagne.bzh
Odile Bruley (06 76 87 49 57) | Rose-Marie Louis (06 88 92 04 53) | Sylvain Le Duigou (06 42 32 13 57)
www.bretagne.bzh/espace-presse |
@regionbretagne
Faire la fête en étant responsable : « Yec'hed Mat ! »
Le court-métrage de la commission santé
A chacun son parcours dans cette vidéo interactive visant à adopter des comportements
responsables, à détecter les risques, à réagir à bon escient et pour bien faire, à se former aux
premiers secours. La vidéo comporte différentes scènes qui laissent au spectateur plusieurs
choix dans le bon ou le mauvais déroulement de la soirée... ou comment acquérir le savoirfaire de belles fêtes, sans alcool ou, du moins, en consommant avec modération.
Une bande de jeunes décide d'organiser le réveillon du 31 décembre. Jusque là, tout va bien ! Mais après cette
scène introductive, plusieurs options s'offrent aux convives : trouveront-ils le bon Sam, capitaine de soirée sur
qui compter pour les raccompagner ? Comment réagiront-ils au malaise d'une de leurs camarades ? Et
réussiront-ils à raisonner la copine qui a «emprunté » un vélo au voisin ? Enfin, sauront-ils être aussi
persuasifs avec cette autre amie qui veut quitter la soirée au bras d'un quasi-inconnu ? Il faudra la convaincre
de rester, même si elle s'ennuie...
Avant que ne vienne l'heure du rangement et du bilan, le film
« Yec'hed Mat ! » (Santé ! en breton), témoigne des
comportements solidaires et altruistes que les jeunes souhaitent
avoir entre eux : il faut venir en aide aux casse-cous, se soutenir
et se secourir mutuellement, savoir réagir en cas d'urgence et
composer les bons numéros, et enfin, sur la thématique de la
sexualité, se souvenir au bon moment « qu'on a qu'une première
fois ».
Tourné en février au CRIJ de Rennes, cette vidéo d'une
vingtaine de minutes, a mobilisé une dizaine de jeunes de la
commission.
Trouver un capitaine de soirée et boire modéremment
Autour du pain : « le gaspillage, quel dommage ! »
le film documentaire de la commission solidarités
Comment sensibiliser les jeunes aux conséquences du gaspillage alimentaire à travers le pain,
denrée alimentaire la plus consommée et... la plus gaspillée dans les selfs scolaires.
Or, c'est bien connu, le meilleur déchet, c'est celui qu'on ne produit pas !
Dans ce film, deux reporters de la commission « solidarités », Carla Martin (lycée La Mennais à Ploërmel) et
Martin Greiveldinger (lycée Jean-Paul II à Saint-Grégoire), sont partis mener l'enquête dans deux
établissements, les lycées Théodore-Monod à Le Rheu et Bertrand-d'Argentré à Vitré. Ils ont pu y interviewer,
tour à tour, les personnels de cuisine et les élèves demi-pensionnaires, en tirant le fil rouge du pain tranché,
déversé en trop grande quantité sur les plateaux des cantines scolaires.
L'objectif est de convaincre les jeunes lycéens et apprentis de remplir
leur plateau raisonnablement, tout en les informant sur le partage
des ressources et l'origine des aliments, en particulier les
produits locaux et bio dont la part progresse sensiblement dans les
restaurants scolaires.
S'intéresser à la quantité et à la qualité de ce que l'on mange mais
aussi à ce que deviendront les déchets, en aval du repas, c'est ce que
souhaite aussi montrer cette vidéo qui véhicule un message clair :
devenons consomm'acteurs dès la cantine !
Limiter la quantité de pain sur le plateau du self
Une chanson et un clip intitulés « Clichés »
Le projet de la commission diversité culturelle
Les jeunes élus ont choisi la musique pour ouvrir leur entourage à la tolérance et au respect
de l'autre. Ecriture, composition, arrangements musicaux et tournage d'un clip : la chanson
« Clichés » met à mal nombre de préjugés, couplet après couplet, sur l'homosexualité, la
couleur de peau, les femmes au foyer ou encore les sans-abris.
La chanson, créée avec l'aide du groupe Ketchup Bomb,
est le fruit de plusieurs mois de débats et d’échanges au
sein d’une commission riche d’une grande mixité sociale
et culturelle. Elle évoque, tour à tour, les clichés
d'aujourd'hui autour de l'homophobie, du racisme, du
sexisme ou encore des discriminations sociales.
Les sujets sont abordés de manière décalée, engagée,
mais sans que les auteurs aient voulu poser de regard
moralisateur.
Leur objectif a été de faire prendre conscience de
l'importance d'accepter la différence chez autrui, de
l’impact aussi de propos, parfois considérés comme
banals, et qui sont parfois blessants.
Chorégraphie et tournage du clip à l'Antipode
Pour les jeunes élus, la société actuelle laisse peu de place à la diversité malgré ses grands principes de liberté.
« Nous avons déjà une vision critique sur ce qui nous entoure ; il est donc important de nous manifester dès
à présent, car nous représentons l'avenir »
Dans le clip, réalisé avec le soutien de la MJC Antipode à Rennes, une main gantée illustre l’emprise de
chaque individu ou groupe d'individus qui cherche à enfermer les autres dans les cases.
Le travail de réflexion a également permis aux jeunes de réaliser qu’ils véhiculaient eux-mêmes les clichés
dont ils étaient aussi parfois victimes.
La chanson, outil de sensibilisation et support pédagogique et de débats, est destinée aux associations ou aux
professeurs dans les établissements scolaires. Elle sera également diffusée auprès des jeunes lycéens à travers
les réseaux sociaux, Internet, radio et télé locales.
Quelques témoignages des jeunes de la commission, recueillis au cours de l'année :
« Etant adoptée, petite, les gens s'étonnaient de voir "une femme blanche avec une nègre !" », raconte Eva.
"J’ai des dread locks, alors forcément, je suis Rasta et donc, je fume des joints, alors que j’écoute toutes
sortes de musiques et que je ne fume pas !" atteste Jao.
"Parfois, on me dit je suis black mais je n'ai pas de formes, je ne suis pas une vraie black ! Et à la maison, vu
que je fais ma princesse, on me dit d'arrêter de faire ma blanche", explique Zaynaib.
« Un jour, on m'a dit : "rentre dans ton pays". Mais je suis née à Brest ! », insiste Marie-Elodie.
« Moi, comme je suis anglaise, on me demande si j'aime le thé. Mais, non, j'aime pas le thé. Alors, je suis une
fausse anglaise ! » observe Laura.
« Il est habillé en noir, il porte des chaînes, des têtes de morts, les cheveux ébouriffés, les vêtements troués,
donc il écoute du métal ?», se demande William.
« Et moi, comme je portais des lunettes, j'étais forcément une intello !", conclut Jézebelle.
Devenir éco-citoyen face au changement climatique
Le projet de la commission développement durable
L'essentiel du projet a été réalisé fin novembre : la plantation de 200 arbres d'essence locale
dans une cinquantaine de lycées et CFA, à la veille de la COP21.
Une 2e phase a permis de prolonger l'action en organisant des animations sur le climat dans
les établissements, notamment au lycée agricole Le Gros Chêne à Pontivy, où 20 pommiers à
jus avaient été plantés cet automne.
A quelques jours de l'ouverture de la COP 21, les jeunes de la commission ont
réussi à mobiliser, dans une trentaine d'établissements, élèves, enseignants et
agents, afin de planter symboliquement, un ou plusieurs arbres pour le climat.
Au-delà du geste, les élus du CRJ souhaitaient insister, auprès de leurs camarades,
sur le rôle essentiel de l'arbre dans le stockage du carbone et, donc, dans la
réduction de la teneur en CO2 de l'atmosphère. Ils avaient promis de revenir en 2016
pour aller plus loin dans la réflexion et l'action.
A Pontivy, le 2 mai dernier, Yvain Praud, du lycée Jules-Lesven de Brest et
Nathan Le Ménager du lycée
ND-du-Mur à Morlaix, ont proposé aux lycéens de participer à un « débat mouvant » et à un quiz
interactif, pour nourrir, de manière ludique, leur réflexion sur les questions climatiques et échanger sur
leurs connaissances. Ont participé à cette animation les élèves de Terminale STAV (Sciences & Technologie
de l'agronomie & du Vivant), ceux-là même qui avaient planté les pommiers en novembre dernier.
Du côté du verger, l'objectif est de transformer les pommes récoltées en jus, pour ensuite le commercialiser au
magasin de la ferme du lycée agricole. Véritable projet pédagogique, cette opération aboutit donc à la mise en
place d'un circuit court et vertueux, de moins d'1 km, associant production, transformation et
commercialisation, au sein même de l'établissement.
Une seconde rencontre du même type s'est déroulée au lycée maritime d'Etel le 4 mai.
Un élu du CRJ à la COY, conférence jeunesse pré-COP21
Thomas Quintin, lycéen à Montauban-de-Bretagne (Terminale L) et membre de la commission, a pu participer
à Paris à la COY, conférence jeunesse qui précédait la COP21. Il était accompagné de 4 anciens élus du CRJ, Camille,
William, Laure-Anna et Steven et de quelques 5 000 jeunes venus du monde entier !
Les échanges ont porté sur 3 grands objectifs : se former aux enjeux du dérèglement climatique, renforcer les
capacités de chacun à lutter contre ces changements et préparer la COP.
En marge de la COY, les jeunes Bretons ont aussi visité la goélette TARA, amarrée au quai de Seine, et
piloté un atelier-débat sur les comportements éco-citoyens, en prenant pour exemples la plantation d'arbres dans
les lycées et CFA, et la lutte contre le gaspillage alimentaire menée en Bretagne par Disco-soupe.
Faire connaître le CRJ et ses travaux
Le projet de la commission Kaoz
La commission Kaoz (« parole » en breton) fonctionne de manière atypique avec une approche transversale
des 4 autres commissions de travail : elle s'est fixé pour objectif de réaliser de petites vidéos permettant de
mieux appréhender les réflexions et projets menés au sein du CRJ. Ces travaux sont accessibles à tous via la
web TV www.kaoz.info, faites par les jeunes et pour les jeunes.
Pour mener à bien leur projet de communication, les jeunes se sont formés aux techniques journalistiques et
aux outils numériques pour être en mesure de réaliser des tournages, interviews de leurs camarades et
montages.
A noter parmi ces réalisations, la mise en œuvre d'un plateau TV permettant de mieux informer les jeunes
lycéens et apprentis sur ce qu'est le CRJ (www.kaoz.info/media/commissions/article/plateau-tele-au-crj-debretagne) ainsi que la création d'un outil de présentation de type
Prézi présentant de manière originale et dynamique le CRJ.
Autant d'outils multimédia qui seront utiles aux établissements
pour informer sur le CRJ et motiver les futurs élus de la
prochaine mandature (2016-2018).
Tout au long de l'année, les jeunes de la commission Kaoz ont
également alimenté la page Facebook, très visitée, du CRJ
Bretagne (www.facebook.com/crj.bretagne).
Participer à des émissions TV (ici, hd, l'heure du débat,
sur France 3 Bretagne) pour faire connaître le CRJ
« Clichés »
Paroles et chanson
J'ai choisi d'être un clochard car
J'aime manger dans les poubelles
et dormir sur les trottoirs
Je rêve de Jack et Daniel.
J'ai choisi d'être homosexuel
car j veux être maniéré
que l'on m'appelle mademoiselle
coiffeur ou danseur comme métier
J'ai choisi d'être femme au foyer
car passionné par le ménage
par la cuisine, par la télé
les hommes foot ou bricolage
J'ai choisi d'être de couleur
car j'aime me camoufler la nuit
des femmes bien sûr, j'en veux plusieurs
et en bonus, un gros zizi !
(REFRAIN)
Cliché, trop cliché !
une case pour tous
tout le monde bien rangé
parce qu'on a la frousse
c'est trop facile de nous classer
toutes ces images préfabriquées
des trucs faciles pour pas penser
des idées courtes bien dessinées
des murs étroits tout étriqués
et des pensées paralysées
tout ça pour se rassurer
Et les Québécois, ils portent tous des chemises à carreaux
et les Américains sont tous obèses,
et les extra-terrestres sont verts,
et les Belges mangent tous des frites,
et les Allemands roulent tous en Volkswagen...
En savoir plus sur le Conseil régional des jeunes de Bretagne :
www.kaoz.info ou www.facebook.com/crj.bretagne
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
28
Taille du fichier
3 485 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler