close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Ali Bongo Ondimba annonce l`inauguration prochaine de deux CHU

IntégréTéléchargement
Ali Bongo Ondimba annonce l’inauguration
prochaine de deux CHU à Libreville
Photo @ Gaboneco.com
Libreville, Gabon (Gabonactu.com) – Le chef de l’Etat gabonais, Ali Bongo Ondimba
a annoncé dimanche à Libreville lors d’une rencontre politique que son
administration serait sur le point d’inaugurer deux nouveaux Centres hospitaliers
et universitaires (CHU) dans la capitale gabonaise qui en dispose déjà de deux
premiers.
« Nous allons bientôt inaugurer deux CHU pour améliorer l’offre de soins de santé dans notre
pays », a déclaré le président gabonais lors d’un congrès de l’Alliance démocratique et républicaine
(ADERE), un parti de la majorité présidentielle qui tenait son 3ème congrès extraordinaire pour
investir Ali Bongo Ondimba comme son candidat à l’élection présidentielle d’août prochain.
Le premier CHU qui sera inauguré dans quelques semaines est celui d’Owendo, une commune située
dans la banlieue ouest de la capitale gabonaise. Entièrement sorti de terre, ce CHU est déjà en
service dans une phase expérimentale. Il est particulièrement consacré à la prise en charge des
victimes des accidents et à la grande chirurgie.
Le second est le CHU Jeanne Eborie situé sur le front de mer de Libreville. Dédié à la prise en
charge de la mère et de l’enfant, ce CHU a été érigé à l’endroit où se trouvait l’hôpital de la
Fondation Jean Eborie, un ancien grand et très célèbre hôpital de Libreville, démolie pour cause
d’une présence trop importante d’amiante.
« Ces nouveaux CHU réduiront notre dépendance extérieure pour des soins de qualité », a vanté le
président gabonais qui s’est dit fier d’avoir doté le Gabon de plusieurs hôpitaux de grande
réputation. Ali Bongo Ondimba est en effet, l’artisan principal de l’hôpital d’instruction des armées.
C’est une structure moderne équipée de matériel de pointe. Il reconstruit également l’ancien hôpital
général de Libreville qui a acquis le statut de CHU.
Dans la capitale gabonaise, Ali Bongo Ondimba en voie d’achever son mandat de 7 ans, a également
construit le CHU d’Angondjè doté d’un institut de prise en charge des malades souffrant d’un
cancer.
Libreville regroupe plus de la moitié de la population gabonaise estimée à 1,8 million d’habitants
d’où l’intensification des investissements sanitaires dans la ville, explique-t-on.
Gaston Ella & Xinhua
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
67 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler