close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

année 2016 - Centres Régionaux de la Propriété Forestière

IntégréTéléchargement
Formations continues
2016
INSTITUT POUR LE
DÉVELOPPEMENT
FORESTIER
L’institut pour le développement forestier
un institut technique à votre service
Service recherche et
développement
Le service recherche et développement de
l’IDF, organise et met en œuvre les actions de
transfert entre les chercheurs et les gestionnaires. Les thèmes abordés s’organisent autour de l’adaptation des forêts au changement
climatique, de l’utilisation des bois aujourd’hui
et demain, de la valorisation de la production
de biens et services que le forestier apporte
à la société comme l’eau, la séquestration de
carbone, le maintien de la biodiversité dans
l’écosystème. Sur tous ces sujets, l’IDF met à
disposition des outils pratiques pour les professionnels, les diffuse sous différents supports de vulgarisation et de formation.
Service formation
Le service formation de l’IDF, reconnu depuis
de nombreuses années dans les milieux de la
forêt et de l’arbre, est devenu un acteur incontournable dans la formation professionnelle
continue.
Depuis 1976, IDF Formation s’appuie, pour vous
satisfaire, sur son équipe d’ingénieurs et de
techniciens aux compétences reconnues, ainsi
que sur son large réseau d’experts, afin de :
Ð vous permettre d’acquérir ou de perfectionner des connaissances techniques dans le
but de maîtriser les risques et les coûts, ainsi
que des méthodes ou des outils de travail :
diagnostics, nouvelles démarches, communication ;
Ð vous proposer, dans son Catalogue des formations, une vingtaine de stages sélectionnés sur
des thèmes innovants et d’actualité ;
Ð organiser chaque année, à votre demande, des
stages «sur mesure», afin de vous apporter
une formation adaptée à vos besoins.
Service édition-diffusioncommunication
Le forestier chevronné, l’enseignant, l’étudiant
et tous les amoureux de la forêt y trouveront :
Ð les manuels pratiques de l’IDF et un choix d’ouvrages sur la forêt d’autres éditeurs, avec de
beaux livres, à feuilleter ou à offrir ;
Ð Forêt-entreprise, la revue sylvicole bimestrielle propose une nouvelle maquette plus
dynamique, plus aérée et plus illustrées, pour
un meilleur confort de lecture : 64 pages avec
un dossier détachable sur un thème d’actualité, des articles pratiques et très documentés
sur la sylviculture et la culture d’arbres ;
Ð des ouvrages traitant également d’environnement, de paysage, de biodiversité et de
gestion durable.
Parisiens ou de passage à Paris, les éditions
IDF sont disponibles à la librairie du Jardin
des Tuileries :
Librairie du Jardin
Place de la Concorde
Grille du Jardin des Tuileries
75001 Paris - Tél. : 01 42 60 61 61
(métro Concorde : lignes1, 8 et 12)
Service d’utilité forestière
du Centre national de la
propriété forestière
Établissement public national régi par les
articles L.321-1 et suivants du Code forestier
Siret : 18 009 235 500 015 - APE : 8413Z
47 rue de Chaillot 75116 PARIS
Tél. 01 47 20 68 15 - Fax : 01 47 23 49 20
Courriel : idf@cnpf.fr
Accès : RER C Pont de l’Alma,
métro Alma-Marceau, bus 92
www.foretpriveefrancaise.com
(voir la présentation du site en dernière page).
Les catalogues des éditions et des formations sont disponibles gratuitement sur simple demande.
Toutes les informations concernant les formations sont mises à jour sur notre site
Internet www.foretpriveefrancaise.com, en rubrique "Services et formations".
Le bulletin d’inscription, disponible en téléchargement sur notre site, permet de
saisir directement vos informations dans le fichier PDF.
Bonne formation à tous !
SOMMAIRE
2
4
20 - 21
34 - 35
36 - 37
39 - 40
Liste thématique des formations
Fiches détaillées
Calendrier des formations
Formation sur mesure
Contacts
Bulletin d’inscription et conditions générales de vente
SERVICE FORMATION
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 11 75 40506 75 auprès du préfet de la région de l’Ile-de-France.
Florent Gallois, Responsable Formation
Christine Jousselin, Assistante Formation
CNPF-IDF
13 avenue des Droits de l’Homme
45921 ORLÉANS Cedex 9
Tél. : 02 38 71 91 14
Fax : 02 38 71 90 63
Courriel : idf-formation@cnpf.fr
Retrouvez toutes les informations mises à jour sur les stages, et téléchargez le bulletin d’inscription, sur
le site www.foretpriveefrancaise.com, en rubrique "Services et formation".
Maquette : Julie Jupin et Florent Gallois IDF
Maquette couverture : Florent Gallois, IDF
Photos couverture : voir fiches de stage
1
Liste thématique
Gestion - Sylviculture
N
N
Retrouver l’équilibre forêt-gibier
La Petite Pierre (67) et Rhénanie Palatinat (Allemagne)
22-24 mars
p. 04
Développer des partenariats et des paiements pour services
environnementaux : carbone, eau, biodiversité
Voiron (38)
Utiliser les herbicides en forêt
Lempdes (63)
20-21 sept.
p. 05
11-12 mai
p. 06
Comment lutter contre la végétation concurrente ?
Marcoux (42)
21-23 juin
p. 07
Plants forestiers : des éléments pour bien choisir
Peyrat-le-Château (87)
06 déc.
p. 08
Les zones humides en forêt
Amiens (80)
01-02 juin
p. 09
Diagnostic
N
N
N
2
La santé des forêts
Orléans (45)
11-12 oct.
p. 10
Diagnostic des sols et applications forestières
Orne-Calvados
29 mars-01 avril
p. 11
Diagnostiquer le dépérissement du Chêne pubescent
avec la méthode ARCHI
Nant (12)
Diagnostiquer le dépérissement du Sapin pectiné
avec la méthode ARCHI
Quillan (11)
Diagnostiquer le dépérissement du Douglas
avec la méthode ARCHI
Castres (81)
Diagnostiquer le dépérissement des Chênes sessiles et pédonculés
avec la méthode ARCHI
Région Centre Val de Loire
Les arbres face à la sécheresse
Ménestreau en Villette (45)
09-10 mars
p. 12
08-09 nov.
p. 13
28-29 sept.
p. 14
29-30 nov.
p. 15
11-12 mai
p. 16
Agir et anticiper le changement climatique
en connaissant mieux l’autécologie des essences
Drôme-Ardèche
Dégradation physique des sols forestiers :
évaluation du risque et mesures d’aménagement
Ménestreau en Villette (45)
11-13 oct.
p. 17
07-08 juin
p. 18
des formations
Droit - Fiscalité
Chemins et voisinage : mode d’emploi
Allonnes (72)
06 oct.
p. 23
La fiscalité en forêt : mode d’emploi
Limoges (87)
23-24 mars
p. 24
Espace forestier et régime juridique : mode d’emploi
Poitiers (86)
15-16 nov.
p. 25
N
Associations syndicales, ASGF et GIEEF : mode d'emploi
Valence (26)
04-05 oct.
p. 26
N
Constituer et gérer un groupement forestier
Paris (75)
23-24 nov.
p. 27
Les chiroptères et la gestion forestière
Rambouillet (78)
15-18 mars
p. 28
N
Connaître les mousses et les fougères de plaine :
identification et diagnostic écologique
Indre-et-Loire
24-26 mai
p. 29
N
Flore des forêts méditerranéennes :
de l'identification au diagnostic écologique
Hyères (83)
17-20 mai
p. 30
La cartographie appliquée à la forêt
Orléans (45)
24-25 mai
p. 31
Initiation SIG avec Quantum Gis (QGis), logiciel libre
Orléans (45)
08-09 nov.
p. 32
Expérimentation en forêt : de la conception à l’installation
La Ville-aux-Clercs (41)
27-29 sept.
p. 33
Faune - Flore
Outils - Méthodes
N : nouveau stage ou nouvelle formule
3
Florent Gallois - IDF © CNPF
Retrouver l’équilibre
forêt-gibier
La Petite Pierre (67) et
Rhénanie Palatinat (Allemagne)
22-24 mars 2016 - 2,5 jours
Après une journée dans la Réserve nationale de chasse
et de faune sauvage de la Petite Pierre, site français de
référence en matière cynégétique tant pour le suivi que
l’expérimentation, nous verrons concrètement comment certains
propriétaires allemands ont rétabli l’équilibre forêt-gibier sur leur
domaine et pratiquent une sylviculture de qualité.
Cette formation traitera des Indices de Changement Ecologique, des modes et
organisations de chasse, des aménagements cynégétiques, des aspects financiers, d’une
gestion multifonctionnelle.
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître les différents types de suivis de
Ð
Ð
changement écologique
Apprécier les modes de chasse régionaux
Evaluer les déséquilibres forêt-gibier et proposer des solutions pour rétablir l’harmonie
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð Visite de cas concrets
Renseignements pratiques
Départ de Strasbourg le lundi 21 mars au soir, retour le jeudi 24 mars en fin d’après-midi.
Déplacement collectif en car, compris.
590 € net de taxes
Tout public forestier et en lien avec la chasse.
Animé par Pierre Beaudesson, CNPF et Pascal Ancel, CRPF Lorraine-Alsace
Intervenants : IRSTEA, ONF, ONCFS, gestionnaires allemands
25 participants maximum
4
Développer des partenariats et des paiements
pour services environnementaux :
carbone, eau, biodiversité
au
e
v
Nou
Voiron (38)
20-21 septembre 2016 - 2 jours
Objectifs pédagogiques
Ð Comprendre ce qu’est un service environ-
Méthodes
Ð Retours d’expérience avec des ges-
nemental, et comment estimer sa valeur
Définir des itinéraires techniques selon le
type de peuplement et les services à valoriser
Identifier l’additionnalité : repérer les actions qui peuvent être financées
Comprendre la complémentarité entre différents services environnementaux
Savoir comment construire une démarche
pour valoriser les services environnementaux : identifier et s’adapter à la demande
des financeurs, se regrouper pour atteindre
une taille critique de projet
Connaître différents moyens de faire financer les services environnementaux
tionnaires et des propriétaires forestiers, et des partenaires ayant mis en
œuvre des partenariats
Visites sur le terrain avec des
exemples concrets de valorisation, et
des mises en situation
Exposés en salle
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
450 € net de taxes
Techniciens et ingénieurs forestiers, propriétaires, gestionnaires et experts forestiers, entreprises, collectivités territoriales, établissements
publics
Animé par Julien FIQUEPRON, IDF,
Loïc Casset, CRPF Rhône-Alpes,
Pierre Beaudesson, CNPF
16 participants maximum
Ð
Ð
Julien Fiquepron - IDF © CNPF
Don, mécénat, sponsoring, subvention, compensation… : comment saisir les opportunités de
financements innovants pour développer des projets en forêt privée ?
La société exprime de plus en plus en plus de demandes sur les services environnementaux.
Les espaces forestiers sont parmi les premiers concernés. Pour répondre à ces attentes, la
gestion forestière ne peut reposer sur la seule production de bois. Ce stage vise à donner des
clés pour intégrer et valoriser les services environnementaux dans la gestion forestière. L’enjeu
est de passer d’une production involontaire de services, à des engagements choisis avec de
justes contreparties.
5
Romuald Vaudry - CRPF Normandie © CNPF
Utiliser les herbicides
en forêt
au
e
v
Nou
L'usage des phytocides en forêt se réduit au fur et
à mesure de la disparition des produits homologués.
Qu'il s'agisse de les prescrire ou de les appliquer,
il est indispensable de connaître la réglementation
notamment dans le cadre du Certiphyto, leurs principes
d'action, ainsi que les modes d'application, délicats et non sans
danger.
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître les modes de compétition herbe
Ð
Ð
/ arbre
Comprendre les principes d'action des phytocides
Connaître les différents modes d'application
Prix 450 € net de taxes
Tout public forestier
Animé Léon Wehrlen Inra - MVGF
Intervenant : Christophe Vidal, IDF
16 participants maximum
6
Lempdes (63)
11-12 mai 2016 - 2 jours
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð Echanges
Comment lutter contre la végétation
concurrente ?
Marcoux (42)
21-23 juin 2016 - 3 jours
La lutte contre la végétation concurrente est le lot quotidien des régénérations naturelles
et artificielles. Des méthodes mécanisées de lutte alternatives à l'usage de phytocides sont
maintenant éprouvées. Elles sont à prévoir dès le projet du renouvellement de la forêt. La
dynamique des adventices est à connaître et à maîtriser pour choisir au mieux les méthodes
de nettoyage, de préparation du sol et d’entretien... D’autre part, un autre contexte difficile
et bien moins prévisible, le changement climatique, demande de pouvoir utiliser des outils
polyvalents, dans toute région et sur tout type de végétation.
Ð
Ð
Ð
Ð
/ arbre
Connaître les différentes dynamiques de la
végétation concurrente
Comprendre les principes d'action des outils utilisés
Maitriser les règles des techniques d'entretien alternatives
Contrôler les coûts des différentes méthodes de reboisement
550 € net de taxes
Tout public forestier
Animé par Léon Wehrlen, Inra-MGVF et
Christophe Vidal, IDF
Intervenants : Olivier Baubet, DSF ClermontFerrand, Florent Gallois, CNPF-IDF, Frédéric
Thévenon, Entrepreneur de travaux forestiers
16 participants maximum
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð Echanges
Ð Démonstration de matériel sur le terÐ
rain
Visite d’essais CNPF sur les entretiens
Christophe Vidal - IDF © CNPF
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître les modes de compétition herbe
7
Patrick Castano - CRPF Poitou-Charentes © CNPF
Les zones humides
en forêt
Amiens (80)
01-02 juin 2016 - 2 jours
Les milieux humides en forêt sont des zones bien
souvent méconnues, sous-estimées en surface au sein
d’un massif ou bien encore dévalorisées car jugées
improductives. A l’heure où de nombreuses études et
inventaires sur ce thème sont réalisés, il est nécessaire que le
forestier y porte une attention particulière pour la préserver, en
connaître le fonctionnement et la réglementation qui en découle.
Objectifs pédagogiques
Ð Comprendre les spécificités des
Ð
Ð
zones
humides
Savoir les identifier et les délimiter
Connaître la législation en vigueur ainsi que
les mesures de préservation et de gestion
durable
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð Détermination des
Ð
zones humides
sur le terrain
Exercices d’évaluation
Renseignements pratiques
Se munir de la Flore forestière française Tome 1 et/ou d’une tarière pédologique
Du mercredi matin au vendredi midi
490 € net de taxes - Pas de remise possible
Tout public : conseillers, gestionnaires et experts, propriétaires, formateurs
Animé par Noémi Havet, CRPF Nord-Pas-de-Calais-Picardie
12 participants maximum
8
Plants forestiers :
des éléments pour bien choisir
Peyrat-le-Château (87)
06 décembre 2016 - 1 jour
Une fois choisie l’essence à installer, le responsable (propriétaire ou gestionnaire) d’un projet
de plantation doit porter une attention particulière à la qualité des plants qu’il va installer :
quelle origine choisir ? Les plants seront-ils produits en godet ou racines nues ? Quel âge et
quelles dimensions auront-ils ? Comment s’assurer de leur fraîcheur et les conserver dans de
bonnes conditions ?
En privilégiant les exercices pratiques et la manipulation de plants de différentes essences,
cette formation s’attachera à fournir les notions de base pour évaluer la qualité d’un plant
forestier. Elle permettra également de diffuser les informations les plus récentes concernant
les variétés forestières actuellement proposées ainsi que les dernières évolutions des aspects
réglementaires.
Ð
qualité des plants forestiers
Connaître les variétés forestières commercialisées
260 € net de taxes
Tout public forestier : Responsables territoriaux
des approvisionnements en plants, conducteurs
de travaux de reboisement, gestionnaires, formateurs, agents de développement
Animé par Sabine Girard, IDF
Intervenants : IDF, DRAAF, Pépiniériste
20 participants maximum
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð Exercices pratiques d’évaluation sur
différentes espèces
Thérèse Damée - CRPF RA © CNPF
Objectifs pédagogiques
Ð Acquérir les connaissances de base sur la
9
Michel Bartoli © Photothèque CNPF
La santé des forêts
u
a
e
v
Nou
Orléans (45)
11-12 octobre 2016 - 2 jours
Pour conserver les services rendus par la forêt et garantir
sa bonne croissance, il est nécessaire de surveiller l'état de
santé des arbres et des forêts. Depuis 1989, le Département de la
santé des forêts assure cette mission et diagnostique les problèmes
sanitaires pour aider les gestionnaires et conseiller les propriétaires.
Savoir identifier les problèmes sanitaires, connaître les grandes problématiques
actuelles permet d'anticiper certains risques et de concourir à la santé de nos forêts.
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître le système de surveillance de la
Ð
Ð
Ð
santé des forêts
Connaître les grands ravageurs et problèmes sanitaires d’actualité en forêt
Acquérir la démarche de diagnostic
Connaître les possibilités de traitements
préventifs ou curatifs
Méthodes
Ð Exposés et échanges en salle
Ð Cas concrets sur le terrain
490 € net de taxes
Tout public forestier
Animé par François-Xavier Saintonge et Louis-Michel Nageleisen, DSF et Jérôme Rosa, CRPF
Ile de France-Centre Val de Loire
16 participants maximum
10
Diagnostic des sols et
applications forestières
Orne-Calvados
29 mars-1er avril 2016 - 3 jours
Le sol est fréquemment négligé dans les diagnostics forestiers car son approche est considérée
trop souvent comme longue, coûteuse et surtout difficile. L’objectif de ce stage est de
démystifier cet objet et de montrer que tout un chacun est capable d’observer les caractères
essentiels du sol, de les décrire, de les interpréter ensuite en termes de contraintes et facteurs
favorables, de fragilité. Ces étapes permettent ensuite d’apporter des éléments d’explication
ou de prévision face à des dysfonctionnements observés (dépérissements, carences …), de
proposer des choix sylvicoles dans le cadre de changements climatiques (choix d’essences,
de densité de peuplements …), ou face à une menace identifiée (tassement, acidification, …).
Ð
Ð
Ð
écosystème
Acquérir des méthodes et vocabulaire de description des sols
Réaliser sur le terrain, des descriptions et des diagnostics de
contraintes
Traduire en termes de grands itinéraires sylvicoles
Renseignements pratiques
Du mardi midi au vendredi midi
550 € net de taxes
Ingénieurs et techniciens forestiers, gestionnaires, chargés d’études des milieux naturels,
enseignants, formateurs
Animé par Bernard Jabiol, AgroParisTech ;
CRPF Normandie
16 participants maximum
Méthodes
Après des rappels indispensables sur les relations entre l’arbre et le sol, sur les notions de
facteur favorable, de contrainte et de fragilité des sols, l’essentiel du stage se déroulera sur le terrain où les stagiaires réaliseront
eux-mêmes observations et interprétations.
Ils les confronteront ensuite avec celles
élaborées ensemble sur fosses pédologiques
choisies dans des contextes variés.
Des notions simples de pédogenèse et dénominations des types de sol pourront
être apportées sur le
terrain à la demande
des stagiaires.
Sylvain Gaudin CRPF CA © CNPF
Objectifs pédagogiques
Ð Comprendre les relations sol-arbre-
11
Louis Amandier - CRPF PACA © CNPF
Diagnostiquer le
dépérissement du chêne
pubescent avec
la méthode ARCHI
Nant (12)
09-10 mars 2016- 2 jours
au
e
v
Nou
En France, les chênes ont subi de nombreuses
vagues successives de dépérissement. Les plus citées
correspondent aux années 1920, 1940, 1976, 1989 à 1991 et
2003 à 2005.
Jusqu’alors, après le constat d’un dépérissement, seule l’observation
des symptômes était mise en œuvre pour décider de l’avenir des sujets
touchés. Dans ces conditions, les arbres les plus « stressés » étaient les premiers
exploités, sans réelle évaluation de leur capacité de réaction.
La méthode ARCHI, développée par le CNPF depuis 2010, permet de diagnostiquer les
anomalies du développement, mais aussi d’anticiper les processus de résilience. Chaque
essence présentant des spécificités botaniques dont il faut tenir compte avec la méthode
ARCHI, cette formation concerne uniquement le chêne pubescent.
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître et savoir reconnaître les unités de
Méthodes
Ð Présentation du vocabulaire et des
croissance, les unités architecturales et les 3
types de gourmands
Apprendre à délimiter le houppier horsconcurrence, l’image séquentielle et l’image
réactionnelle
S’entraîner à la détermination des 6 types
ARCHI
Anticiper la capacité des chênes à surmonter un dépérissement
concepts propres à l’architecture des
arbres
Observation d’échantillons en salle
Schématisation d’arbres en forêt
Exercices d’évaluation de l’utilisation
de la clé ARCHI
Pédagogie ludique (QCM, jeu, dessins...)
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Renseignements pratiques
Se munir de jumelles et de sécateurs
490 € net de taxes
Propriétaires forestiers, techniciens forestiers, gestionnaires d’espaces naturels, associations de
planteurs de haies, paysagistes, services techniques des collectivités territoriales, experts, étudiants, formateurs, chercheurs, particuliers…
Animé par Christophe Drénou, IDF
Intervenants : Grégory Sajdak, IDF et Stéphane Serieye, CRPF Midi-Pyrénées
16 participants maximum
12
Diagnostiquer le dépérissement du sapin pectiné
avec la méthode ARCHI
Quillan (11)
08-09 novembre 2016 - 2 jours
En région méditerranéenne, le sapin pectiné se trouve dans la limite sud de son aire de
répartition et depuis 2003, des dépérissements sont observés dans le département de l’Aude
et la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
Jusqu’alors, après le constat d’un dépérissement, seule l’observation des symptômes était mise
en œuvre pour décider de l’avenir des sujets touchés. Dans ces conditions, les arbres les plus
« stressés » étaient les premiers exploités, sans réelle évaluation de leur capacité de réaction.
La méthode ARCHI, développée par le CNPF depuis 2010, permet de diagnostiquer les
anomalies du développement, mais aussi d’anticiper les processus de résilience. Chaque
essence présentant des spécificités botaniques dont il faut tenir compte avec la méthode
ARCHI, cette formation concerne uniquement le sapin pectiné.
Méthodes
Ð Présentation du vocabulaire et des
croissance, les unités architecturales et les 3
types de gourmands
Apprendre à délimiter le houppier horsconcurrence, l’image séquentielle et l’image
réactionnelle
S’entraîner à la détermination des 6 types
ARCHI
Anticiper la capacité des sapins pectinés à
surmonter un dépérissement
Faire le point sur les principales pathologies
du sapin pectiné
concepts propres à l’architecture des
arbres
Observation d’échantillons en salle
Schématisation d’arbres en forêt
Exercices d’évaluation de l’utilisation
de la clé ARCHI
Pédagogie ludique (QCM, jeu, dessins...)
Ð
Ð
Ð
Ð
Renseignements pratiques
Se munir de jumelles et de sécateurs
490 € net de taxes
Tout public : propriétaires forestiers, techniciens
forestiers, gestionnaires d’espaces naturels,
experts, étudiants, formateurs, chercheurs…
Animé par Flore Giraud, CRPF Midi-Pyrénées
et Grégory Sajdak, IDF
Intervenant : Christophe Drénou, IDF et JeanChristophe Chabalier, CRPF Rhône-Alpes
16 participants maximum
Ð
Ð
Ð
Ð
Philippe Gaudry - CRPF RA © CNPF
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître et savoir reconnaître les unités de
13
Sylvain Gaudin CRPF CA © CNPF
Diagnostiquer le
dépérissement du
Douglas avec
la méthode ARCHI
Castres (81)
28-29 septembre 2016
2 jours
Chez le douglas, les signalements de dépérissement
ont subi de fortes augmentations à partir de 2003
et jusqu’en 2006, en particulier en Bourgogne, MidiPyrénées et Basse-Normandie.
Jusqu’alors, après le constat d’un dépérissement, seule
l’observation des symptômes était mise en œuvre pour décider
de l’avenir des sujets touchés. Dans ces conditions, les arbres les plus
« stressés » étaient les premiers exploités, sans réelle évaluation de leur
capacité de réaction.
La méthode ARCHI, développée par le CNPF depuis 2010, permet de diagnostiquer les
anomalies du développement, mais aussi d’anticiper les processus de résilience. Chaque
essence présentant des spécificités botaniques dont il faut tenir compte avec la méthode
ARCHI, cette formation concerne uniquement le Douglas.
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître et savoir reconnaître les unités de
Méthodes
Ð Présentation du vocabulaire et des
croissance, les unités architecturales et les 3
types de gourmands
Apprendre à délimiter le houppier horsconcurrence, l’image séquentielle et l’image
réactionnelle
S’entraîner à la détermination des 6 types
ARCHI
Anticiper la capacité des douglas à surmonter un dépérissement
Faire le point sur les principales pathologies
du Douglas
concepts propres à l’architecture des
arbres
Observation d’échantillons en salle
Schématisation d’arbres en forêt
Exercices d’évaluation de l’utilisation
de la clé ARCHI
Pédagogie ludique (QCM, jeu, dessins...)
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Renseignements pratiques
Se munir de jumelles et de sécateurs
490 € net de taxes
Tout public : propriétaires forestiers, techniciens forestiers, gestionnaires d’espaces naturels,
experts, étudiants, formateurs, chercheurs, particuliers…
Animé par Grégory Sajdak, IDF, Magali Maviel, CRPF Midi-Pyrénées
Intervenant : Christophe Drénou, IDF
16 participants maximum
14
Diagnostiquer le dépérissement des chênes sessiles
et pédonculés avec la méthode ARCHI
Région Centre Val de Loire
29-30 novembre 2016 - 2 jours
En France, les chênes ont subi de nombreuses vagues successives de dépérissement. Les plus
citées correspondent aux années 1920, 1940, 1976, 1989 à 1991 et 2003 à 2005.
Jusqu’alors, après le constat d’un dépérissement, seule l’observation des symptômes était mise
en œuvre pour décider de l’avenir des sujets touchés. Dans ces conditions, les arbres les plus
« stressés » étaient les premiers exploités, sans réelle évaluation de leur capacité de réaction.
La méthode ARCHI, développée par le CNPF depuis 2010, permet de diagnostiquer les
anomalies du développement, mais aussi d’anticiper les processus de résilience. Chaque
essence présentant des spécificités botaniques dont il faut tenir compte avec la méthode
ARCHI, cette formation concerne principalement les chênes sessiles et pédonculés.
Objectifs pédagogiques
Ð Savoir distinguer les différentes espèces de
Méthodes
Ð Présentation du vocabulaire et des
chênes
Connaître et savoir reconnaître les unités de
croissance, les unités architecturales et les 3
types de gourmands
Apprendre à délimiter le houppier horsconcurrence, l’image séquentielle et l’image
réactionnelle
S’entraîner à la détermination des 6 types
ARCHI
Anticiper la capacité des chênes à surmonter un dépérissement
concepts propres à l’architecture des
arbres
Observation d’échantillons en salle
Schématisation d’arbres en forêt
Exercices d’évaluation de l’utilisation
de la clé ARCHI
Pédagogie ludique (QCM, jeu, dessins...)
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
490 € net de taxes
Tout public : propriétaires forestiers, techniciens
forestiers, gestionnaires d’espaces naturels, associations de planteurs de haies, paysagistes, services techniques des collectivités territoriales,
experts, étudiants, formateurs, chercheurs,
particuliers …
Animé par Jérôme Rosa, CRPF Ile de FranceCentre Val de Loire et Grégory Sajdak, IDF
Intervenant : Christophe Drénou, IDF
16 participants maximum
Sylvain Gaudin – CRPF CA © CNPF
Renseignements pratiques
Se munir de jumelles et de sécateurs
15
CRPF Ile de France-Centre © CNPF
Les arbres face à la
sécheresse
Ménestreau en Villette (45)
11-12 mai 2016 - 1,5 jours
La sécheresse, avec ses impacts sur les peuplements,
constitue depuis deux décennies un aléa majeur dans
de nombreuses régions, et pèse sur les choix sylvicoles.
Pour bien en prendre la mesure et l’intégrer dans une
gestion globale, il faut d’abord connaître ses variantes et
ses causes climatiques, ses conséquences physiologiques et
forestières, et le rôle du sol et de la station.
Concordant avec la publication par l’IDF d’un manuel pédagogique sur
les sols forestiers, ce stage donnera aux utilisateurs des critères techniques pour
l’appréciation du risque et des éléments à prendre en compte dans l’aménagement forestier.
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître l’essentiel des variantes
Ð
Ð
climatiques et des expressions statistiques du
risque sécheresse
Utiliser des outils d’évaluation de la vulnérabilité des situations, d’après les caractéristiques du sol, du peuplement et de la sylviculture
Anticiper le choix des essences, l’adaptation
des itinéraires sylvicoles, et la mutation des
peuplements
Méthodes
Ð Rappels théoriques en salle et sur le
Ð
terrain,
Visite de cas concrets donnant matière à exercices et à échanges
Renseignements pratiques
Du jeudi matin au vendredi midi
350 € net de taxes
Conseillers, gestionnaires et experts, propriétaires, bureaux d'étude, formateurs
Animé par François Charnet, IDF et Pierre Baron, entrepreneur de travaux forestiers
15 participants maximum
16
Agir et anticiper le changement climatique en
connaissant mieux l’autécologie des essences
!
u
ea
v
u
o
N
Ardèche et Drôme
11-13 octobre 2016 (2,5 jrs)
Le réchauffement climatique est au centre des préoccupations et devient une réalité de plus
en plus perceptible pour les gestionnaires. Le GIEC envisage d’ici 2100, une augmentation de
température entre 3 et 5,3 °C en été. La forêt est un écosystème de production à long terme
dont le temps d’adaptation aux nouvelles conditions climatiques est limité si ces changements
surviennent trop rapidement. Dans ce contexte, l’autécologie, connaissance des exigences
écologiques des essences, science indispensable, devient incontournable pour éviter les
erreurs de gestion.
Cette formation concrète permettra d’acquérir des compétences indispensables pour mieux
connaître l’autécologie de nos principales essences forestières, réaliser un bilan hydrique,
estimer la réserve utile, utiliser les nouveaux outils de diagnostic de terrain.
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître les exigences écologiques de nos
Ð
Ð
Ð
principales essences forestières
Appréhender l’impact attendu des changements climatiques en lien avec l’autécologie
des essences
Appréhender et chiffrer le risque climatique
Effectuer un relevé de terrain en intégrant le
bilan climatique
Méthodes
Ð Exposé en salle avec exercices
Ð Nombreux exercices sur le terrain
Ð
analysés et validés en salle
Discussion et échanges avec les professionnels
450 € net de taxes
Gestionnaires et experts, conseillers forestiers,
formateurs, bureaux d'étude, propriétaires
forestiers avertis
Animé par Jean Lemaire, IDF et Bruno
Pasturel, CRPF Rhône Alpes
Intervenants : Thomas Brusten et Julien
Fiquepron, IDF
16 participants maximum
Jean Lemaire - IDF CNPF
Renseignements pratiques
Du mardi matin au jeudi midi
17
Sylvain Gaudin – CRPF CA © CNPF
Dégradation physique
des sols forestiers :
évaluation du risque et
mesures d’aménagement
Ménestreau en Villette (45)
07-08 juin 2016 - 1,5 jour
La dégradation physique des sols forestiers, à travers le thème
central du « tassement », a souvent été négligée. Les tempêtes
récentes, avec l’intensification des trafics pour la vidange des bois
qui en a résulté, ont braqué les projecteurs sur cet aspect moins connu
de la dévalorisation des sols.
Le stage se propose de diffuser les principaux enseignements de cette expertise récente, pour
l’estimation de la sensibilité au tassement ou le diagnostic de l’état actuel de dégradation du
sol. Les principales mesures préventives seront abordées.
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître les formes de dégradation phy-
Méthodes
Ð Rappels théoriques en salle et sur le
sique du sol, et l’influence de la compaction
sur d’autres caractéristiques
Évaluer la sensibilité au tassement et la praticabilité d’une parcelle
Diagnostiquer le lien entre la sensibilité au
tassement et les travaux
Adapter l’organisation des chantiers
terrain
Utilisation d’outils-tests
Visite de cas concrets donnant matière à exercices et à échanges
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Renseignements pratiques
Du jeudi matin au vendredi midi
350 € net de taxes
Tout public : conseillers, gestionnaires et experts, propriétaires, formateurs
Animé par François Charnet, IDF et Pierre Baron, entrepreneur de travaux forestiers
15 participants maximum
18
Un Réseau pour
l'adaptation
des forêts
au changement
climatique
Découvrez
les outils
produits pour
accompagner
l'adaptation
des forêts au
changement
climatique
Retrouvez nos productions
sur notre nouveau site Internet !
http://www.reseau-aforce.fr/
19
CALENDRIER DES
Mars
Avril
Pédologie
Mai
M1
V1
M2
S2
L2
J2
J3
D3
M3
V3
V4
L4
M4
S4
S5
M5
J5
D6
M6
V6
L6
L7
J7
S7
M7
M8
V8
D8
S9
L9
J9
D 10
M 10
V 10
L 11
M 11
M9
J 10
Archi
Chêne pubescent
p. 12
V 11
p. 11
S1
Fête du travail
S 12
M 12
M1
Zones humides
Ascension
Victoire 1945
Herbicides
Sécheresse
J 12
p. 16
p. 06
M8
L 14
J 14
S 14
M 14
M 15
V 15
D 15
M 15
S 16
L 16
D 17
M 17
V 17
L 18
M 18
S 19
M 19
J 19
S 18
Flore
méditerranéenne D 19
D 20
M 20
V 20
L 21
J 21
S 21
M 21
V 22
D 22
M 22
S 23
L 23
J 23
D 24
M 24
V 18
p. 28
M 22
M 23
J 24
Forêtgibier
Fiscalité
p. 04
p. 24
V 25
S 26
M 26
D 27
L 28
Pâques
M 29
M 30
Pédologie
L 13
Pentecôte
p. 30
J 16
L 20
Carto- V 24
Mousses- graphie S 25
M 25
Fougères
p. 31
L 25
J 26
Lutte végétation
p. 07
D 26
p. 29
M 27
V 27
J 28
S 28
M 28
V 29
D 29
M 29
S 30
L 30
J 30
J 31
p.18
D 12
V 13
J 17
Dégradation sols
S 11
M 13
Chiroptères
p. 09
D5
D 13
M 16
20
Juin
L 27
M 31
zone A
zone B
zone C
toutes zones
FORMATIONS 2016
Septembre
INSTITUT POUR LE
DÉVELOPPEMENT
FORESTIER
Octobre
Novembre
Décembre
J1
S1
M1
V2
D2
M2
V2
S3
L3
J3
S3
D4
M4
V4
D4
L5
M5
p. 26
S5
L5
M6
J6
Chemins
D6
M6
L7
M7
M7
V7
J8
S8
ASGF-GIEEF
p. 23
M8
V9
D9
M9
S 10
L 10
J 10
D 11
M 11
L 12
AutécoM 12
logie
V 11
DSF
p. 10
p. 13
p. 32
Armistice 1918
S 10
D 11
M 14
L 14
J 15
S 15
M 15
M 16
J 15
Espaces
p. 25
V 16
S 17
L 17
J 17
D 18
M 18
V 18
D 18
L 19
M 19
S 19
L 19
J 20
Services
M 21 environnementaux V 21
D 20
M 20
L 21
M 21
S 22
M 22
J 22
V 23
D 23
M 23
S 24
L 24
J 24
D 25
M 25
V 25
D 25
L 26
M 26
S 26
L 26
M 27
J 27
D 27
M 27
Archi V 28
Douglas S 29
L 28
M 28
M 20
p.05
J 22
ExpériM 28 mentation
J 29
V 30
p. 33
p. 14
D 30
L 31
p. 08
V9
M 13
V 14
D 16
SIG
D 13
M 14
Plants
J8
Archi
Sapin
L 12
J 13
V 16
J1
S 12
M 13
p. 17
Toussaint
Groupements
forestiers
p. 27
S 17
V 23
S 24
Noël
M 29 Archi Chênes sessiles J 29
et pédonculés
M 30
V 30
p. 15
S 31
21
Téléchargez
gratuitement l’application
NOUVEAU :
Forêt-entreprise
à l’heure du numérique !
mars-avril
« Librairie forestière »
sur Play Store
version Android 4.0 et suivantes
2015/2 - 9,50€
« Librairie des forestiers »
Pourquoi aigle ?
Plusieurs explications circulent sur ce
nom de fougère aigle : Flore Forestière
Française, wikipedia ...
Si vous savez pourquoi, venez en
discuter sur la page Facecebook :
facebook.com/foretpriveefrancaise/
pui
DF
• Chargée de recherche
Laboratoire d’Étude des
Ressources Forêt-Bois
(LERFoB), Mission
gestion de la végétation
en forêt (MGVF) INRA Nancy
à la révolte au forestier qui a
maîtriser cette fougère enva? La formule n’est-elle pas
il ? La fougère aigle est une
concurrence est souvent soussser s’installer réduit les posontrôler et augmente le travail
t quand elle est exubérante.
ataille courte et décisive à
gue et épuisante !
a fougère aigle était présente,
tiliser, la dompter. L’histoire de
s est contée à partir d’une reuments riches en information.
nné par la connaissance et la
végétal qui était perçu comme
euls et dont certains usages
aite sur ses secrets. Vous les
s la biologie et l’écologie de la
Celle-ci se trouve dans beaux et a des capacités d’adapnsoupçonnées. Son système
re participe par son efficacité
n très rapide et à son maintien
rospecté.
vis par l’Irstea1) démontrent la
fougère aigle à nuire à l’insants et des semis. C’est une
rs pair aux capacités de résisnnelles. C’est une star sous le
e, elle ne laisse pas une miette
’un programme de recherche
e aux herbicides), fruit de traentre différents organismes
oté par la MGVF2) de l’Inra de
Léon Wehrlen
• Assistant ingénieur
Laboratoire d’Étude des
Ressources Forêt-Bois
(LERFoB), Mission
gestion de la végétation
en forêt (MGVF) INRA Nancy
Ami photographe
si l’œil vif de votre
objectif a figé l’aigle
de la fougère,
transmettez votre
photo à Forêtentreprise ou sur la
page Facebook.
DOSSIER
Catherine Collet
Nancy, des essais montrent l’efficacité des
outils montés sur mini-pelle. Une évolution
différente de la végétation permet une meilleure croissance des plants. C’est une solution à des blocages liés à une fougère aigle
envahissante.
Le forestier est imaginatif et invente ou suit depuis longtemps des méthodes pour contrôler
la fougère aigle, comme le montre quelques
expériences locales. Pour certaines régions,
elle est maîtrisée, pour d’autres c’est une difficulté parfois insoluble.
Pourquoi telle méthode de contrôle est plus efficace qu’une autre ? Tout est lié à la connaissance de la dynamique de la fougère aigle, qui
permet d’adopter une stratégie de contrôle.
Les solutions préventives restent les plus efficaces. Il existe aussi des méthodes curatives
après la plantation ou la régénération naturelle,
mais plus laborieuses.
Grâce à de nouveaux outils, des moyens
efficaces permettent de contrôler la fougère
aigle selon les différentes situations. Les coûts
des travaux avec ces outils sont également
abordés en fonction des interventions avant
ou après une plantation ou une régénération
naturelle.
En fait, faire fronde contre la fougère aigle,
c’est agir à temps à son envahissement,
suffisamment à l’avance et brièvement,
plus que longuement et de façon répétée.
Il vaut mieux prévenir que guérir ! C’est aussi
utiliser les bons outils au meilleur moment pour
endiguer l’avancée inéluctable de la fougère
aigle sur les plants et les semis. Mais tout cela
a un prix, selon les solutions choisies par les
maîtres d’œuvre.
e n t re p r i s e
La revue technique des forestiers
Fronde contre la fougère aigle
N° 221
Dossier
Fronde contre
la fougère aigle
1) Institut national de
recherche en sciences
et technologies pour
l’environnement et
l’agriculture, ex-Cemagref.
INSTITUT POUR LE
DÉVELOPPEMENT
FORESTIER
InterCetef 2014
en Champagne-Ardenne
L’économie
sylvicole
Loi d’avenir
pour la forêt
2) Mission gestion de la
végétation en forêt, Inra
de Nancy.
Avec l’application
,
retrouvez votre revue directement sur votre iPhone, iPad, Smartphone ou tablette.
Sur votre ordinateur par le lien :
www.bit.ly/1Q95gxU
En plus de vos actualités forestières, informations et rubriques habituelles,
l’application vous offre la possibilité d’effectuer des recherches par thème
d’intérêt et de naviguer facilement dans le contenu de la revue
grâce aux nouvelles fonctionnalités offertes.
Offre de lancement : 9 € l’abonnement numérique incluant
22
deux ans d’archives (offre valable jusqu’au 31/12/2015).
Dès réception de votre bon de commande avec votre adresse email notifiéF,
vous recevrez votre code d’accès à l’abonnement
idf-librairie@cnpf.fr, tél. : 01 47 20 68 39.
Chemins et voisinage :
mode d’emploi
Allonnes (72)
06 octobre 2016 - 1 jour
Un chemin rural traverse ma propriété ; sur une partie, il accueille un sentier de grande
randonnée ; un de mes arbres en obstrue partiellement le passage. Un de mes voisins me
demande de participer aux frais de clôture. Un autre, agriculteur, me demande de couper mes
arbres car les racines remontent dans son champ et les branches provoquent de l’ombrage.
Autant de situations conflictuelles dont les réponses ne s’inventent pas.
Cette formation vous apportera les notions essentielles pour y répondre ou y faire face.
Ð
statut d’un chemin
Connaître ses droits et obligations avec ses
différents voisins : agriculteur, forestier, particulier ...
270 € net de taxes
Tout public, propriétaires, gestionnaires et
conseillers forestiers, experts, formateurs
Animé par Nicolas Rondeau, Fédération
Forestiers Privés de France
16 participants maximum
Méthodes
Ð Exposés
Ð Échanges
Isabelle Barranger - CRPF Poitou-Charentes © CNPF
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître ses droits et obligations selon le
23
Florent Gallois - IDF © CNPF
La fiscalité en forêt :
mode d’emploi
Limoges (87)
23-24 mars 2016 - 2 jours
Gérer une forêt demande un minimum de
connaissance
du contexte fiscal pour rester en
conna
conformité avec la loi, mais aussi pour limiter ses frais,
conform
conserver son patrimoine et le transmettre dans les
conditions.
meilleures co
où les textes et leurs applications évoluent
C’est un domaine
dom
ma
chaque année..
permet
à jour ou d’acquérir des bases solides
Ce stage perme
et dee mettre
m
fiscalité,
en matière de fis
scaliité, ceci
ce en tenant compte des interactions entre
les diverses législations.
Objectifs pédagogiques
Ð Actualiser les informations fiscales liées aux
Ð
Ð
activités de gestion forestière
Optimiser la création de richesse et de revenus
Acquérir les bases fiscales pour investir en
forêt
Méthodes
Ð Exposés de la législation en vigueur
Ð Analyses de cas concrets
Ð Applications : exercices pratiques
Ð Fourniture d’informations pratiques
Renseignements pratiques
Se munir d’une calculatrice
550 € net de taxes
Tout public, propriétaires, gestionnaires et conseillers forestiers, experts
Animé par Lionel Depeige, CRPF Auvergne et Johann Hubélé, CRPF Midi-Pyrénées
20 participants maximum
24
Espace forestier et régime juridique :
mode d’emploi
Poitiers (86)
15-16 novembre 2016 - 2 jours
Un propriétaire de bois et forêt est également un propriétaire d’espace. À ce titre, il est
confronté à des règles multiples, quelquefois redoutables : zonages, classements, évaluations
environnementales, protections. Plusieurs codes sont en œuvre, dont le code rural, le code
de l’environnement, le code de l’urbanisme, bien sûr le code forestier et même le code
des collectivités territoriales. Cet espace peut être parcouru ou utilisé pour des activités
professionnelles ou de loisir, pour lesquelles la responsabilité du propriétaire peut être
engagée.
Ð
Ð
Ð
institutionnels ou non
Savoir répondre aux orientations et règles,
les connaître, pour y faire face : espaces
boisés classés, Natura 2000, réserve, parc,
espaces naturels sensibles, inventaires du
patrimoine, PLU, servitudes, usage des tiers
et du public, régime de l’eau ...
Savoir comment adapter les obligations
pour la forêt et sa gestion patrimoniale liées
à chacun de ces différents types de classement
Prendre en compte ces obligations dans les
documents de gestion durable, la gestion
forestière et les travaux annexes
570 € net de taxes
Tout public, propriétaires, gestionnaires et
conseillers forestiers, experts, formateurs
Animé par Marc Gizard, avocat
16 participants maximum
Méthodes
Ð Exposés
Ð Exemples pratiques
Ð Échanges, discussions, propositions
Louis Amandier - CRPF PACA © CNPF
Objectifs pédagogiques
Ð Savoir composer avec les différents acteurs
25
Louis-Adrien Lagneau - CRPF Bourgogne © CNPF
Associations
syndicales, ASGF et
GIEEF : mode d'emploi
!
u
Valence (26)
a
e
v 04-05 octobre 2016 - 1,5 jours
u
No
Les associations syndicales permettent à des
propriétaires de se regrouper de façon relativement
simple, afin de pouvoir mettre en œuvre différentes
actions : travaux, gestion, récolte de bois. Leur création
et leur fonctionnement répondent cependant à des règles
précises sans lesquelles les adhérents risquent de se retrouver en
difficulté devant les services de l'Etat notamment. La récente création
du statut de Groupement d'intérêt économique et environnemental
forestier (GIEEF) vient compléter le dispositif.
Cette formation permettra aux adhérents actuels ou futurs, ainsi qu'aux personnes étant
amenées à les conseiller d'acquérir toutes les connaissances nécessaires
Objectifs pédagogiques
Ð Connaître les différentes formes d'associaÐ
Ð
Ð
Ð
tion syndicale (ASA, ASL, ASGF)
Savoir mettre en place une association syndicale
Connaître le fonctionnement d'une association syndicale
Savoir mettre en place un GIEEF
Prendre en compte les aspects relationnels
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð Analyse d'un cas pratique
Ð Échanges
Renseignements pratiques
Du mardi matin au mercredi midi
Prix 590 € net de taxes - Pas de remise possible
Publics : experts et gestionnaires, conseillers forestiers, notaires, agents de l'État, propriétaires
Animé par Lionel Depeige, CRPF Auvergne et Mard Gizard, avocat
Intervenant : président(e) d'une ASGF
16 participants maximum
26
!
u
ea
v
u
o
N
Constituer et gérer un
groupement forestier
Paris (75)
23-24 novembre 2016 - 1,5 jours
Les groupements forestiers sont des sociétés civiles qui permettent de maintenir l’unité des
massifs forestiers lors des transmissions. Mais, de nombreux groupements forestiers vieillissent
mal, principalement par manque d'évolution des statuts et d'anticipation sur les changements
de porteurs de parts et leur intérêt pour la forêt.
Ce stage permettra de comprendre ce qu'est un groupement forestier, ce qu'il peut ou non
posséder, et d'appréhender les dispositifs fiscaux qui leur sont propres, la rédaction des statuts,
le fonctionnement au quotidien. Il mettra aussi l'accent sur les précautions à prendre pour
assurer une pérennité optimale.
N.B. : les groupements forestiers d'investissement ne seront pas abordés.
Objectifs pédagogiques
Ð Situer le groupement forestier
Ð
Ð
Ð
Ð
parmi
d'autres modes de possession collectifs
d'une forêt
Optimiser la viabilité économique de la propriété en évitant la division lors d'une transmission
Faire évoluer les statuts
Anticiper les situations à venir pour préserver l'unité de gestion
Connaître les spécificités des GF en fiscalité
forestière
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð Exercice d'élaboration de statuts
Ð Echanges
Prix 590 € net de taxes - Pas de remise possible
Publics : experts et gestionnaires, conseillers foretiers, notaires, agents de l'État, propriétaires
Animé par Antoine de Lauriston, CRPF Ile de
France - Centre Val de Loire et Nicolas Rondeau, Forestiers Privés de France
16 participants maximum
Alain Csakvary - CRPF RA © CNPF
Renseignements pratiques
Du mardi matin au mercredi midi
27
Florent Gallois - IDF © CNPF
Les chiroptères et la
gestion forestière
Rambouillet (78)
15-18 mars 2016 - 3,5 jours
Méconnues, les chauves-souris jouent pourtant un
rôle important dans les écosystèmes forestiers. Ces
animaux très sensibles aux actes de gestion méritent
une attention particulière dont les bénéfices seront
réciproques. Sur les 1200 espèces recensées dans le monde,
34 sont présentes en France et 13 bénéficient de mesures
particulières dans le cadre de Natura 2000.
Ce stage traite de l’intégration de ces espèces dans la gestion forestière.
Il vient en complément de ceux proposés par le Campus ONF, beaucoup
plus axés sur l’écologie, l’identification, les inventaires, la valeur patrimoniale et la gestion des
habitats.
Objectifs pédagogiques
Ð Acquérir les connaissances de base sur la
Ð
Ð
Ð
biologie, l’écologie et les besoins vitaux des
chiroptères
Identifier les cavités arboricoles utilisées par
les différentes espèces
Dégager les recommandations sylvicoles
dans le cadre de la gestion intégrée des
habitats forestiers, dans les documents de
gestion (docob, PSG, aménagement...)
Organiser et planifier la gestion à l’échelle
d’un massif forestier
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð Exercice : aménagementoscope
Ð Analyses paysagères
Ð Observations nocturnes
Renseignements pratiques
Se munir de chaussures étanches et d’une lampe torche
Du mardi matin au vendredi midi
590 € net de taxes
Tout public forestier et naturaliste, techniciens, ingénieurs, formateurs, propriétaires avertis
Animé par Laurent Tillon, ONF
Intervenant : Florent Gallois, CNPF-IDF
16 participants maximum
28
Connaitre les mousses et les fougères de
plaine : identification et diagnostic écologique
!
u
a
e
v
u
No
Indre-et-Loire (37)
24-26 mai 2016 - 3 jours
Les mousses et les fougères sont des végétaux très représentés en forêt, mais restent
aujourd’hui encore assez mal connues.
Ces groupes riches en espèces deviennent néanmoins accessibles lorsqu’on les observe de
près et que l’on connaît les principaux critères d’identification et le vocabulaire spécifique.
Leur connaissance est indispensable au diagnostic écologique, tant pour l’appréciation de la
qualité que de la patrimonialité des habitats forestiers.
Ð
Ð
Ð
ptéridologie (systématique, cycles biologiques et de reproduction, rôles et écologie
des espèces)
Connaître les critères permettant de déterminer les espèces
Reconnaître dans leurs biotopes les
mousses, les hépatiques et les fougères les
plus courantes et indicatrices des milieux
Utiliser des flores de terrain et des clefs de
détermination adaptées pour identifier les
espèces
Renseignements pratiques
Se munir d’une loupe et d’une Flore forestière
française Tome 1
580 € net de taxes - Pas de remise possible
Conseillers, gestionnaires et experts, propriétaires, bureaux d'étude, formateurs, ...
Animé par Franck Massé, CRPF Ile de France Centre Val de Loire et Thomas Brusten, IDF
14 participants maximum
Méthodes
Ð Exposés en
Ð
Ð
salle, observation
d’échantillons, étude des critères de
détermination (macro et microscopiques)
Travaux pratiques sur le terrain :
identification des espèces, lien avec
les facteurs du milieu naturel et les
habitats forestiers (parcours dans
différents biotopes)
Exercices d'évaluation
F.ranck Massé - CRPF IdF-Centre © CNPF
Objectifs pédagogiques
Ð Acquérir les bases de la bryologie et de la
29
Louis Amandier - CRPF PACA © CNPF
Flore des forêts
méditerranéennes :
de l'identification au
diagnostic écologique
!
u
a
e
v
u
No
Hyères (83)
17-20 mai 2016 - 3 jours
Les espèces végétales présentes dans les forêts ne sont
pas réparties au hasard. Leur distribution répond, dans une
région donnée, principalement à une logique stationnelle.
Reconnaître les plantes d’un lieu et connaître leurs exigences
facilitent le diagnostic stationnel des caractéristiques de la station et
de l'habitat.
Ce stage est destiné à tous ceux qui veulent acquérir les méthodes pour déterminer les plantes
et interpréter leur présence.
Objectifs pédagogiques
Ð Acquérir les notions de botanique générale,
Ð
Ð
ainsi qu’une méthode pour déterminer aisément les plantes
Reconnaître les principales espèces ligneuses et herbacées de différents milieux
forestiers, différents étages de végétation
de la forêt méditerranéenne
Optimiser l’usage de la Flore forestière française tome 3
Méthodes
Ð Exposés et travaux pratiques de déÐ
termination en salle
Travaux pratiques sur le terrain :
identification, inventaire floristique,
diagnostic stationnel et détermination des habitats
Renseignements pratiques
La prospection des divers étages de végétation nécessite des déplacements en voiture et imRenseignements pratiques
plique des journées assez longues. Se munir de chaussures de marche et, si possible, d’une
Se
munir
chaussures de marche et, si possible,
loupe
dede
terrain.
d’une loupe et de la Flore forestière française T3
Du mardi midi au vendredi midi
580 € net de taxes
Public : botanistes débutants, gestionnaires forestiers ou d’espaces naturels, chargés d'études
flore-habitat
Animé par Pierre Gonin et Thomas Brusten, IDF
Intervenant : Louis Amandier, écologue
16 participants maximum
30
La cartographie appliquée à la forêt
Orléans (45)
24-25 mai 2016 - 2 jours
La cartographie est une base préalable indispensable à la gestion forestière pour situer ou
reproduire sur un plan une propriété, un chemin, un peuplement, une coupe, un cône de
régénération ...
Le développement de l’informatique et les avancées technologiques proposent aujourd’hui
des solutions simples et peu onéreuses qui permettent de se repérer facilement, et également
la création de cartes, sur le terrain et au bureau.
Cette formation vous permettra d’acquérir ou de revoir les bases de la cartographie, de
découvrir et d’utiliser ces nouveaux outils.
Ð
Ð
Ð
Ð
de la
cartographie : géodésie, projections ...
Apprendre à lire une carte
Découvrir les GPS
Cartographier une parcelle : du topofil au
GPS
Connaître les outils de visualisation cartographique
Prérequis
Notions d’informatique
460 € net de taxes
Public : techniciens, experts et gestionnaires
forestiers, propriétaires
Animé par Michel Chartier, IDF
14 participants maximum
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð
et confrontation
d’expériences
Exercices pratiques
Gilles Bossuet - CRPF PACA © CNPF
Objectifs pédagogiques
Ð Comprendre les principes généraux
31
Florent Gallois - IDF © CNPF
Initiation SIG
avec Quantum GIS
(QGIS), logiciel libre
Orléans (45)
08-09 novembre 2016 - 2 jours
De nombreux professionnels souhaitent utiliser les
possibilités offertes par les systèmes d’information
géographique. QGIS est un logiciel gratuit permettant de
visualiser, créer et analyser de la donnée géographique.
Objectifs pédagogiques
Ð Comprendre les principes généraux des SIG
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
et l’organisation de QGIS
Ouvrir et créer des couches géographiques
Réaliser une analyse spatiale
Réaliser une cartographie thématique et un
étiquetage
Intégrer des données extérieures
Mettre en page et exporter
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð Démonstrations
Ð Exercices pratiques
Prérequis
Utilisation courante d’un ordinateur
Connaissances en cartographie : systèmes de
données, projections, ...
480 € net de taxes
Public : techniciens, experts et gestionnaires forestiers, propriétaires
Animé par Michel Chartier, IDF
8 participants maximum
32
Expérimentation en forêt :
de la conception à l’installation
La Ville-aux-Clercs (41)
27-29 septembre 2016 (2,5 jours)
Mettre en place une expérimentation en forêt ne s’improvise pas. Les embûches sont multiples
et les échecs sur le long terme fréquents. Le défi du changement climatique et les nombreuses
questions qu’il pose au forestier relancent l’intérêt pour l’expérimentation.
Cette formation a pour but d’aider l’expérimentateur à faire face au mieux à ce nouveau
contexte qui impose un gain d’efficacité et une harmonisation des méthodes entre organismes.
Ð
Ð
Ð
Ð
expérimentaux
Connaître les principes de base de la mise
en place d’une expérimentation forestière
Appréhender les différentes étapes liées à
l’installation et au suivi d’un essai
Choisir les variables mesurées les plus pertinentes
Réaliser la saisie et le traitement des données mesurées
460 € net de taxes
Public : conseillers forestiers, enseignants, gestionnaires, propriétaires avertis
Animé par Michel Chartier et Éric Paillassa,
IDF ; Jérôme Rosa, CRPF Ile de France-Centre
Val de Loire
16 participants maximum
Méthodes
Ð Exposés en salle
Ð Visite d’essais du CRPF et de l’IDF
Ð Exercices pratiques : mesure, saisie
et traitement des données
Sylvain Gaudin CRPF CA © CNPF
Objectifs pédagogiques
Ð Découvrir les grands types de dispositifs
33
FORMATION SUR MESURE
Au même titre que la formation sur catalogue (inter-entreprise), la formation sur mesure
(intra-entreprise) est un vecteur de recherche et développement de l’IDF.
Intérêts pédagogiques
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Définition précise des besoins de formation, des objectifs pédagogiques
Public homogène ayant les mêmes préoccupations
Portée professionnelle concrète
Réponse à des contraintes et enjeux locaux
Seul ou avec son réseau de partenaires
Du niveau initiation au niveau expert
Évaluation de l’acquisition des connaissances sur demande
Organisation de cycles de formation
Déclinaison d’un stage du catalogue à un contexte local ou à un public spécifique
Les documents pédagogiques sont aussi sur mesure
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
PowerPoint imprimés
Fiches synthétiques ou pratiques
Exercices pratiques, quizz
Outils de gestion
Outils de vulgarisation
Nombre de participants selon méthodes pédagogiques
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Exposés animés
Exercices en salle ou sur le terrain
Tables rondes
Visites de parcelles, de peuplements
Visites d’entreprises
Rencontres d’acteurs économiques et techniques
Conditions pratiques
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
Ð
34
Coût pédagogique : sur devis
Durée : selon objectifs pédagogiques
Nombre de personnes : variable, 8 à 16 par session recommandé
Délai de réalisation :
3 mois si sujet en lien avec la liste des thèmes
12 mois si préparation spécifique
Exemples de thèmes
traités sur mesure
Ð La forêt face au réchauffement climatique
Ð Pédologie
Ð Préservation des sols forestiers
Ð Diversité biologique, écologie forestière,
habitats forestiers et associés
Ð Détermination des habitats forestiers
Nos publics
Ð Gestionnaires : coopératives, groupements de
gestion, experts...
Ð Propriétaires sylviculteurs : Cetef,
FO.GE.FOR, Groupements de développement,
Syndicats de propriétaires forestiers...
Ð Associations et structures naturalistes :
Ð Gestion forestière et diversité biologique
conservatoires botaniques, France Nature En-
Ð Les différents écosystèmes et oiseaux fores-
vironnement, Nature Centre, parcs nationaux
tiers (directive Habitats)
Ð Gestion intégrée des habitats forestiers
Ð Information sur Natura 2000
Ð Agents de développement : CRPF, Chambres
d’agriculture...
Ð Organismes de recherche : FCBA, Gip-écofor,
Ð Les racines : la face cachée des arbres
Inra, Irstea, Muséum National d’Histoire Natu-
Ð Le dessin, outil de diagnostic architectural
relle...
des arbres
Ð La taille des arbres, approche architecturale
Ð La taille des arbres d’alignement
Ð Pépinières et plants forestiers : qualité
génétique et physiologique, itinéraires de
production, nouvelle réglementation
Ð Qualité des plants et techniques de plan-
Ð Interventions et organisation de colloque
Ð Étudiants : AgroParisTech, École Nationale
d’Architecture de Versailles, INSA
Ð Enseignants : Legta, CFPPA, MFR ...
Ð Autres organismes de formation continue :
CFPF de Châteauneuf-du-Rhône, Ifen, Infoma
Ð Établissements publics et structures institu-
tation : choix des plants, réception sur le
tionnelles : CAUE, CNFPT, Collectivités locales,
chantier
communautés urbaines de Lyon, de Stras-
Ð Futaie irrégulière de chênes
bourg, Crédit Foncier de France, Département
Ð Sylviculture du chêne sessile
Santé des Forêts, Diren, DDT(M), FNCOFOR,
Ð Les feuillus : plantation, gestion des peuple-
IGN/IFN, Lyonnaise des Eaux, Ministères (Agri-
ments existants
Ð Sylviculture et autécologie du châtaignier
culture, Écologie, Culture), ONF, Serfob, Société
forestière de la CDC
Ð Populiculture
Ð PEFC, Sebso, interprofessions
Ð Outils informatiques de gestion forestière
Ð À l’étranger et en outre-mer : Centre de Déve-
Ð Expertise forestière
loppement agroforestier de Chimay, INAP du
Ð Initiation à la forêt
Luxembourg, Ministère de la région Wallonne,
Ð Gestion des Groupements forestiers
Institut fédéral de recherches WSL, Province du
Sud de Nouvelle-Calédonie
35
L’équipe de l’IDF
SERVICE FORMATION
02 38 71 91 14
CNPF-IDF
13 avenue des Droits de l’Homme
45921 ORLÉANS CEDEX 9
Courriel : idf-formation@cnpf.fr
Florent Gallois
Responsable Formation
Christine Jousselin
Assistante Formation
ANTENNE D’ORLÉANS
02 38 71 90 62
13 avenue des Droits de l’Homme
45921 ORLÉANS CEDEX 9
François Charnet, ingénieur
Stations forestières, arbre et qualité
de l’eau, autécologie des essences
Pierre Beaudesson, ingénieur
Environnement
Alain Colinot, ingénieur
Certification, développement
Thomas Brusten, ingénieur
Biodiversité, habitats,
stations forestières
BORDEAUX
05 57 85 40 41
6 parvis des Chartrons
33075 BORDEAUX
36
Michel Chartier, technicien
Outils informatiques de
sylviculture, cartographie,
matériels d’expérimentation,
appui expérimentation
03 83 90 57 91 NANCY
IDF - Maison de la forêt
11 rue de la Commanderie
54000 NANCY
Éric Paillassa, ingénieur
Peuplier, réseaux de références
Julien Fiquepron, ingénieur
Forêt et eau
Dominique Merzeau, ingénieur
Expérimentations,
pin maritime, robinier
Julie Thomas, ingénieur
Économie forestière
SIÈGE PARIS
01 47 20 68 15
47 rue de Chaillot
75116 PARIS
Céline Perrier, ingénieur
Changement climatique,
animation du RMT AFORCE
Mireille Mouas, documentaliste
Base de données documentaire,
photothèque
Philippe Riou-Nivert, ingénieur
Résineux, changement climatique,
risques et santé des forêts
ANTENNE DE TOULOUSE
05 61 75 45 00
Maison de la Forêt - 7 chemin de la Lacade
31320 AUZEVILLE-TOLOSANE
Christophe Drénou, ingénieur
Architecture arbres, sénescence et
dépérissement, taille et élagage,
systèmes racinaires
Pierre Gonin, ingénieur
Stations forestières, dynamique
de la végétation, biodiversité
Laurent Larrieu, technicien
Ecologie forestière, IBP
Grégory Sajdak, technicien
Sylvopastoralisme,
appui expérimentation
04 37 24 04 08
ANTENNE DE LYON
175 cours Lafayette - 69006 LYON
Jacques Becquey, ingénieur
Traitements irréguliers,
fruitiers forestiers,
plantations mélangées
Sabine Girard, ingénieur
Matériel végétal
Jean Lemaire, ingénieur
Traitements réguliers,
châtaignier
Christophe Vidal, technicien
Reconstitution, noyer,
appui expérimentation
Philippe Van Lerberghe, ingénieur
Techniques forestières, reboisement
courriel : prenom.nom@cnpf.fr
37
Nouveauté
Les résineux
Tome III : Bois, utilisations, économie
Cet ouvrage apporte une vision ample et réactualisée de toutes les utilisations du bois
(du sciage à la chimie verte, traitements, etc.)
et met en perspective l’économie de la filière
(prix, débouchés, évolution des marchés, etc.)
en France, en Europe et dans le monde.
344 pages, format 16 x 24 cm.
DÉROULAGE
Barre de
pression
Pins (maritime, laricio...), douglas, autres résineux, (bois tropicaux, peuplier)
BOIS D’ŒUVRE
MARCHÉ ACTUEL
BALANCE COMMERCIALE
A
PERSPECTIVE D’ÉVOLUTION
Feuille
> Première et deuxième
transformation
Lame
> Déroulage
MOYEN
ÉQUILIBRE
Principe du déroulage : le billon tourne
autour de l’axe contre une lame
de même longueur ; l’épaisseur
du feuillet unique déroulé est réglée
par l’inclinaison de la lame et la position
de la barre de pression.
FORTE
Procédé essentiellement destiné à la fabrication de feuilles pour contreplaqué ou pour emballage léger. Développement
possible pour le lamibois.
Grume de douglas pour déroulage (Photo : Philippe Riou-Nivert - IDF ©
CNPF).
BOIS UTILISÉS
• classement : A B C D T
• diamètre fin bout sous écorce > 30-40 cm (parfois inférieur pour le lamibois) ; L > 1,5 m
• bonne rectitude, pas de fil tors ou cœur excentré ; nœuds absents ou moyens () 2 cm) ; pas de poches de résine ni fentes ;
largeur de cernes indifférente
TRANSFORMATION
7
• unités peu nombreuses, de grande taille, intégrant déroulage et fabrication de contreplaqué
• billes préalablement écorcées, étuvées et « mises au rond »
Les Rési
neux –devant un couteau,
• dérouleuse rotative faisant tourner un billon
le bois étant préalablement comprimé par une barre de
Tome III
pression. Production d’une feuille de la largeur du billon et d’épaisseur 0,9 à 4 mm, jusqu’au noyau central (de diamètre 10 cm
ou moins)
• tri, séchage, purge des défauts et massicotage des feuilles
• pastillage éventuel (remplacement des nœuds ou défauts par des « bouchons ») et jointage des feuilles bord à bord
• rendement : 50 %, selon dimensions initiales
Non sign
PRODUIT
ifica FINI ET UTILISATIONS
tif
Chapitre
50
%
eint à
• contreplaqué inventé à la fin du XIXe siècleent.
65 %
en Russie. Fort développement
depuis les années 1950. Il y a une douzaine
d’usines en France.Part
Marchés
nationaux et internationaux très divers pour les panneaux : bâtiment, menuiserie (portes…),
des résin
feuillustrains,
eux dans(meubles de cuisine…).
aéronautique, bateaux,
ébénisterie
purs seule
Possibilité de bois courbés ou moulés, usages spéciaux 39
le volume
ment
%
sur pied
(traitements antifeu, antihumidité…) ).
par régi
ons (IGN
• développement attendu du lamibois
2014, camp
agne 2009
• concurrence des bois
Milltropicaux
mais, étonnamment
ion de et3 du peuplier. Le douglas est très utilisé en déroulage aux États-Unis -2013
peupleme
m par
nts résin
très peu en France10
an
eux et
180
6
4,2 3,9
Résineux
Feuillus
4
3,4
1,9
4,6
4,2
2,3
3,6
1,5
2,8
2
1
1
1,7
1,5
0,8 0,8
3,5
0,6
0,8 2,1
0,4 0,3 0,6
0,2
1,3
0,05
2
0,05
1,2
0,05
Millier
d'hectar
es
4 000
3 8813 916Feuillus
0,7
0,05
FR : Futa
ie régu
FT : Mél
lière
ang
FI : Futa e de futaie et
ie irréguli
taillis
T : Taill
ère
is
S : Pas
de stuc
n.s : non
ture
significa
tif
3 500
3 000
Résineu
2 500
x
2 551
2 000
peupleme
nts
mixtes)
Cette fort
par régi
e
ons (IGN
2014, camp
forestière croissance contrib
agne 2009
dan
ue au rééq
boisées (Gr s des régions d’in
troduction uilibrage de la pro
and Ouest)
de taillis
duc
qui étaient
feuillus peu ou qui présen
initialeme tion
taient des
productifs
nt
(Massif cen surfaces importa peu
tral).
ntes
1 500
1 480
1 000
500
Mixte
854
0
203
3
Composi
tion des
117
295
535
564
n.s 115
forêts par
structur
e en surf
ace (IGN
Indéterm
iné
290
FR
FT
FI
T
S
208
(résineu
x et feuil
lus hors
1,3
1,3
rden
Bass
nes
e-No
rman
Poito
die
u-Ch
aren
tes
Corse
Île-d
e-Fra
nce
Pica
Haut
rdie
e-No
rman
Nord
die
-Pas
-deCalai
s
Auve
Rhôn
Productio
n annuelle
2013).
1,5
2,1
4,2
0,8
1,6
Cent
re
Alsa
ce
la Lo
ire
Bret
agne
1,6
e-A
1,7
Aquit
aine
e-A
lpes
rgne
Lorra
ine
Lang
Lim
ousin
uedo
c-R
ouss
illon
Bour
gogn
Prov
Franc
e
ence
he-C
-Alpe
omté
s-Côt
e d'A
zur
MidiPyré
nées
1,7
Pays
de
0
pagn
4,8 3,6
2,8
Cham
2
191
ns 72
2014, camp
agne
96
209 334
n.s
2009-2013
).
209
39 €
+ frais d’envoi
Bon de commande à retourner avec votre règlement à l’adresse suivante :
CNPF-IDF – 47 rue de Chaillot – 75116 Paris – Fax : 01 47 20 68 39 – courriel : idf-librairie@cnpf.fr
ou commander par le site : www.foretpriveefrancaise.com
Nom........................................................................Prénom ..........................................................................................................................................
Adresse ..........................................................................................................................................................................................................................
Code postal ........................................................ Commune ..........................................................................................................................................
Tél. ............................................................................... Fax .........................................................................................................................................
Courriel ..........................................................................................................................................................................................................................
SDésire recevoir « Les résineux Tome III : Bois, utilisations, économie » à 39 € + Frais d’envoi*: 7,50 € pour 1 ou 2 ex., 9,50 € pour 3 à 9 ex.,
17 € pour 10 à 19 ex.
* Majoration pour l’étranger 5 € en sus
Code IBAN : FR76 1007 1750 0000 0010 0066 428 SWIFT (BIC) : TRPUFRP1
S Chèque bancaire ou postal à l’ordre de « agent comptable CNPF »
S Carte bancaire : (Carte bleue, Visa, Mastercard)
Indiquez les 3 derniers chiffres inscrits au dos de votre carte
Expire fin
Signature :
38 Pour commander en ligne : www.foretpriveefrancaise.com
Conformément à la loi informatique et libertés du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification et de rectification des données qui vous concernent.
économiq
ue des
8
FR
FT
FI
T
S
22 %
portance
nition, les
résineux,
grande ma
qui
jori
est réguliè té, ne peuven ne rejettent pas
t être trai
de
re
tés qu’en souche dans leu
dimension à 80 % (arbres
r
fut
à
s)
taillis sou contre 50 % pou peu près de même aie. Cette futaie
s futaie) Q
r les feuillu
âge et de
.
86 % des
s et à un
mê
seul étage mes
peupleme
fiques (un
nts à rés
(pas de
e
ineux dom
vert) con seule essence rési
inants son
Q
tre
neuse rep
Source des
t monos
résente plu
malgré tou 49 % pour les
péc
i- chiffres suiva
feuillus.
s de 75
t d’autres
Ces peu
contre 5
IGN-IGD nts :
plements % du cou- 2010
en peuple essences minorit
com Riou-Nivert).
aires : en
, Graphagr
ments feu
LamiboisEn
(douglas)
(Photo : Aliénor Riou-Nivert).
(douglas)
surfac
(Photo : Aliénor por
ten
moyen
illu Contreplaqué
e,
ne 3,7 esse t 2013, IGN i
de peuple 19 % seulement s.
nces 1812014, campagne
des forêts
ments mo
2009
français
-2013.
nospécifi
es
ques de
Les peuple
résineux. sont constituées
les feuillu ments résineux
son
s.
216 m 3/ha Leur volume sur t souvent denses
et plus hau
se trouva contre 158 m 3/ha pied moyen est
en conséq ts que
nt
pour les
feuillus,
uence de
s’accumule surtout en forêt
les plu
pub
du fait de
conditions lique et en monta s forts volumes
d’exploitat
gne
ion difficile où le bois
s.
52 %
54 %
40 %
PERSPECTIVES
III - L’im
êt : les
réguliè
résineux
res, plu
forment
tôt mo
denses
nospéc
ifiques des futaies
et souven
t
Par défi
FR
FT
FI
T
S
itaine
a abatt
u 230 000 , la tempête
passer
Klaus en
ha de pin
le
probable taux de résineux maritime et 2009
fait
que le chiffr
de 45 à
terme aprè
40 %. Il
s reboiseme initial sera
est
réatt
• Typ
es: SETB
deSAS).
Feuille de déroulage de pin maritime (Photo
for
FR
FT
FI
T
S
10 à 20
• panneaux contreplaqués multiplis : c’est le%débouché principal (nombre impair de feuilles d’1 à 3 mm d’épaisseur, à fil croisé).
25 %
20enà surface
Les feuilles sans défaut sont placées
30 % (face ou parement), les autres à l’intérieur. Feuilles
de face souvent en
bois tro35
15 %
picaux (okoumé). Le contreplaqué30
lattéà a40
une âme de lattes de bois massif. Produit%
homogène, stable, esthétique, d’excellentes
36 %
%
propriétés mécaniques, utilisé en 40
mobilier ou construction (murs, planchers...) ; il peut être cintré
42 %
à 50 %
30 %
18 %
• emballage léger (cagettes : peuplier ou pins...)
> 50 %
21 % de pan• lamibois (LVL : Laminated Veneer Lumber),
37 %
de fabrication finlandaise (Kerto ®) ou américaine (Microlam ®). Il s’agit
neaux ou poutres reconstitués par collage fil à fil de lames de bois déroulées (5 plis minimum, d’épaisseur< 6 mm). Le procédé
%
rappelle le lamellé-collé (fiche 8) avec des lames de bois plus fines. Utilisation en structure : 13
poteaux,35
poutres,
% planchers. Produits
voisins : poutres de PSL (Parallel
NB : Pour
Strand Lumber, type Parallam®) et plateaux de LSL (Laminated Strand Lumber)
l’Aqu
résineux
BULLETIN D’INSCRIPTION 2016
à retourner au plus tard 3 semaines avant le début de la session
IDF - CNPF - SERVICE FORMATION
13 avenue des Droits de l’Homme
45921 ORLÉANS CEDEX 9
Tél. : 02 38 71 91 14
Fax : 02 38 71 90 63
INSTITUT POUR LE
DÉVELOPPEMENT
FORESTIER
idf-formation@cnpf.fr
STAGE
Titre ...........................................................................................................................................................................................
Prix ............ €
Lieu ...................................................................
Dates ...............................................................
Hors frais d’hébergement et repas
Souhaitera un hébergement lors de la formation
STAGIAIRE
ˆ Mme ˆ M.
Statut
ˆ salarié
ˆ oui ˆ non
Nom, prénom .......................................................................................................................
ˆ particulier (propriétaire)
ˆ autre
Fonction ou profession ......................................................................................................................................................
Courriel .......................................................................................... Tél. ..................................................................................
(indispensable pour recevoir la convocation)
Adresse professionnelle......................................................................................................................................................
.....................................................................................................................................................................................................
RESPONSABLE DE L’INSCRIPTION, signataire de la convention
Nom, prénom et fonction
.....................................................................................................................................................................................................
Organisme ..............................................................................................................................................................................
Adresse .....................................................................................................................................................................................
....................................................................................................................................................................................................
Courriel ........................................................................................... Tél. ................................................................................
FACTURATION
ˆ Employeur
ˆ Autre
ˆ Fonds de formation - OPCA, VIVEA, ... Il est indispensable de vous assurer de l’avancement de votre dossier
(réception de votre demande, disponibilité des fonds, accord de prise en charge) avant le début de la formation.
Adresse ....................................................................................................................................................................................
.....................................................................................................................................................................................................
Courriel ........................................................................................... Tél. ................................................................................
Fait à ........................................................................................ le ...............................................
Signatures
PARTICIPANT
EMPLOYEUR
L’inscription ne sera validée que si le bulletin est dûment complété et signé. L’inscription implique l’acceptation des conditions générales
de vente et du règlement intérieur du Service formation, applicable aux stagiaires (disponible sur simple demande ou sur le site www.
foretpriveefrancaise.com).
Quels thèmes ou sujets souhaiteriez-vous voir plus particulièrement abordés lors de la formation ?
.....................................................................................................................................................................................................
39
INSTITUT POUR LE DÉVELOPPEMENT FORESTIER
Service d’Utilité Forestière du Centre national de la propriété forestière
Établissement public national régi par les articles L321-1 et suivants du Code forestier
INSTITUT POUR LE
DÉVELOPPEMENT
FORESTIER
Conditions générales de vente
CONDITIONS D’INSCRIPTION
Droit à l’image
Inscription
Dans le cadre des formations, vous êtes susceptible
d’être pris en photo, en vue d’illustrations de nos publications (revue, livre, Internet). Conformément au droit
de l’individu pour le respect de la vie privée, vous pouvez vous opposer à toute prise de vue sur laquelle vous
pourriez vous trouver. Vous devez pour cela en informer
au préalable le Service Formation, ou au cours du stage
l’animateur.
Adresser un bulletin d’inscription par stage à IDF Formation, au plus tard 3 semaines avant le début de la
session.
IDF Formation envoie, à réception de votre bulletin,
un courriel de confirmation d’inscription, puis une
convention de formation dès que le nombre minimum
d’inscriptions est atteint pour la session (souvent à partir de 8 personnes).
Organisation matérielle
Au plus tard 2 semaines avant le début du stage, IDF Formation adresse à chaque participant une convocation
par courriel (courrier si pas de courriel) qui comprend
le programme détaillé, les horaires et lieux de rendezvous, les renseignements pratiques d’accès et d’hébergement, les listes des intervenants et des stagiaires.
Lorsque, dans un souci de convivialité, l’IDF réserve les
repas du midi, le prix de ces repas (négocié au plus près
des taux de remboursement forfaitaires habituels) sera
indiqué préalablement aux stagiaires. Ces repas seront
soit facturés en plus des frais de formation, soit réglés
sur place par les stagiaires. Ceux-ci peuvent néanmoins
prendre toute autre disposition.
À l’issue de la session, une attestation de présence est
adressée à chaque participant.
Participation aux frais
Le coût indiqué dans le descriptif de chaque stage comprend les frais d’organisation de la session, les frais pédagogiques et la documentation remise aux participants. Il
ne comprend donc ni l’hébergement, ni les repas, ni les
transports du domicile ou du lieu de travail au lieu de
stage (sauf mention contraire).
CONDITIONS PARTICULIÈRES
Organismes membres du réseau de développement
(identifiés sur la liste des CETEF et groupements de développement).
Une inscription gratuite par an pour le Président ou un
membre bénévole de l’organisme (personnes sans activité salariée ou libérale du secteur forestier).
Réduction d’une journée par an lors d’une session de
formation sur mesure (frais de déplacement non compris).
CONDITIONS D’ANNULATION
Toute annulation devra être adressée par écrit au Service
Formation. Dans ce cas, l’IDF sera contraint de facturer
des frais d’annulation selon les modalités suivantes :
- plus de 20 jours avant le début de la session : pas de
frais,
- entre 20 jours et 2 jours avant le début de la session :
50 % des frais de formation,
- moins de 2 jours avant le début de la session : 100 %
des frais de formation.
Toutes les indications et descriptions portées sur le
catalogue ne sont données qu’à titre indicatif et n’ont
aucune valeur contractuelle.
L’IDF se réserve le droit d’ajourner le stage ou d’en modifier la programmation, notamment en cas de défaillance
d’animateurs ou d’intervenants.
La responsabilité de l’IDF ne pourra en aucun cas être
engagée en raison des dommages corporels, matériels,
commerciaux ou autres, causés directement ou indirectement au client ou à tout autre personne physique ou
morale, du fait de la prestation de service.
Toute entreprise peut, jusqu’à la veille du stage, remplacer un stagiaire par un autre.
L’IDF étant reconnu pour la formation, le montant des
frais d’inscription peut être pris en charge au titre de la
formation continue par un organisme collecteur. Dans
ce cas, le préciser sur le bulletin, à l'endroit voulu.
Le présent contrat sera régi pour sa validité, son interprétation et son exécution par la loi française. Tout différend découlant de ce contrat ressort des tribunaux
de Paris, nonobstant le cas d’appel ou de pluralité des
défendeurs.
Agents des CRPF et ONF
15 % de remise.
NB : le nombre de places gratuites par stage est limité,
certains stages ne peuvent bénéficier de la gratuité.
40
Déclaration d’activité enregistrée auprès du préfet de la
région de l’Ile-de-France sous le numéro 11 75 40506 75
Siret : 18 009 235 500 015 - APE : 8413Z
www.foretpriveefrancaise.com
Toutes les productions de l’IDF en quelques clics
Ð Retrouvez les mises à jour des formations et les stages hors catalogue
Ð Abonnez-vous à Forêt-Entreprise ou commandez
au numéro
Ð Forêt-Entreprise en PDF : moins cher, plus rapide
Ð Achetez les publications en ligne ou par correspondance
Toute l’actualité de la forêt privée
Ð L’info en continu, des dossiers thématiques et
régionaux
Ð Des centaines de questions-réponses et de liens
forestiers
Ð Les formations à la gestion forestière, région par
région
Ð L’annuaire et tous les services des organismes de la forêt privée
Ð Espace adhérents de syndicats
Restez informés !
Ð Abonnez-vous gratuitement à la lettre d’information du site
Rejoignez-nous sur Facebook :
www.facebook.com/foretpriveefrancaise/
Retrouvez les forestiers privés,
la forêt et le bois en vidéo :
http://youtube.com/user/foretpriveefrancaise
Imprimé sur papier certifié PEFC
CNPF
Institut pour le
développement forestier
Service Formation
13 avenue des Droits de l’Homme
45921 ORLÉANS Cedex 9
Tél. : 02 38 71 91 14
Fax : 02 38 71 90 63
Courriel : idf-formation@cnpf.fr
www.foretpriveefrancaise.com
www.cnpf.fr
INSTITUT POUR LE
DÉVELOPPEMENT
FORESTIER
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
2
Taille du fichier
1 295 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler