close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

5 000 m² - Business Immo

IntégréTéléchargement
La météo logistique
• René JEANNENOT, directeur associé, responsable
du pôle activité IDF et logistique France - BNP
PARIBAS REAL ESTATE TRANSACTION
• Romain NICOLLE, Responsable investissement
logistique France - JLL
LE MARCHÉ DES ENTREPÔTS*
> 5 000 M² EN FRANCE
*(A, B, C, MESSAGERIE ET FRIGORIFIQUE)
2016 T1
Avril 2016
1
CONTEXTE MACRO-ÉCONOMIQUE
EN FRANCE
4
Contexte économique en France
Dépenses de consommation des ménages
PIB France
Consommation des ménages
Taux de chômage
%
4%
5
3%
%
11
4
2%
1%
3
0%
2
-1%
1
-2%
-3%
-4%
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
10
9
8
0
7
-1
6
17
07
08
09
10
11
12
13
Commerce extérieur en France
Production industrielle en France
€ milliards
200
%
Importations
150
100
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
15
16
Indice
Variation annuelle
Indice base 100 en 2000
10
Exportations
14
120
5
102 110
0
100
-5
90
-10
80
-15
70
-20
60
07
08
09
10
11
12
13
14
15
16
Sources : INSEE, Prévisions BNP Paribas
BNP Paribas Real Estate Research
5
2
LE MARCHÉ DES
ENTREPÔTS > 5 000 M²
EN FRANCE
6
Transactions > 5 000 m² en France
Transactions par surface – 2016 T1 (vol.)
Transactions par trimestre (vol.)
milliers m²
1 200
T1
T2
T3
T4
29%
via 4 T.
1 000
19%
via 21 T.
> 5 000 - 10 000 m²
800
10 000 - 20 000 m²
46
transactions
600
400
20 000 - 40 000 m²
26%
via 14 T.
200
> 40 000 m²
26%
via 7 T.
0
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Transactions par classe d’actif – 2016 T1 (vol.)
Transactions (vol.)
milliers m²
4 000
Compte propre et clé en main
Autre entrepôt
Classe A seconde main
Classe A neuf
30%
via 17 T.
3 193
3 000
2 000
42%
via 55 T.
44%
via 12 T.
46
transactions
Classe A neuf
Classe A seconde main
Autre entrepôt
Compte propre et clé en main
1 000
763
26%
via 17 T.
0
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
T1
BNP Paribas Real Estate Research
7
Offre à un an > 5 000 m² en France
Offre par classe – 1er avril 2016 (vol.)
Offre à un an par surface – 1er avril 2016 (vol.)
* Hors PC Obtenu
8%
30%
27%
31%
Classe A neuf
5 000 - 10 000 m²
Classe A seconde main
4,7 millions m²
Autre entrepôt
Chantiers en cours
2%
30%
10 000 - 20 000 m²
3,3 millions m² *
20 000 - 40 000 m²
> 40 000 m²
PC obtenu
37%
35%
Offre à un an (vol.)
milliers m²
5 000
4 000
Autre entrepôt
Chantiers en cours
Classe A seconde main
Classe A neuf
3 267 3 301
3 000
2 000
1 000
0
Classe A :
1 600 000 m² soit 48%
BNP Paribas Real Estate Research
8
3
RETOUR SUR 15 ANS
D’ÉVOLUTION EN IMMOBILIER
LOGISTIQUE XXL
9
15 ans d’évolution pour les entrepôts supérieurs à 40 000 m²
Evolution des transactions XXL en France
Phase 3
milliers m²
40-42
Phase 2
900
3 400 000 m² / 61 T
800
2 700 000 m² / 50 T
700
Phase 1
43
600
1 600 000 m² / 31 T
500
400
300
40
200
100
0
2001
2002
2003
2004
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
BNP Paribas Real Estate Research
10
15 ans d’évolution pour les entrepôts supérieurs à 40 000 m²
Transactions XXL en France – 2001 à 2016 T1
40-42
Lille
1 400 000 m² / 27 T
Paris
2 100 000 m² / 38 T
43
Lyon
970 300 m² / 19 T
2001-2005
40
2006-2010
2011-2015
2016 T1
Marseille
949 000 m² / 16 T
BNP Paribas Real Estate Research
11
4
ZOOM SUR LE MARCHÉ DES
ENTREPÔTS DE LA DORSALE
12
Offre et transactions (> 5 000 m²) en France au 1er avril 2016
OFFRE
TRANSACTIONS
Lille
Lille
64 400 m²
Classe A:
95 400 m²
Paris
Paris
257 000 m²
Classe A:
761 200 m²
Lyon
Lyon
Classe A:
137 000 m²
129 000 m²
Marseille
Classe A:
88 100 m²
Marseille
21 700 m²
Offre existante et
chantier en cours
PC obtenu
Classe A
Autre entrepôt
Volume T1 2016
BNP Paribas Real Estate Research
13
5
LES MARCHÉS DES ENTREPÔTS
FRANCILIEN, LILLOIS ET LYONNAIS
14
Marché des entrepôts > 5 000 m² en Région Parisienne
Transactions par surface – 2016 T1 (nbre)
Transactions (vol.)
milliers m²
1 500
Compte propre et clé en main
Autre entrepôt
Classe A seconde main
Classe A neuf
14%
via 3 T.
1 191
1 000
> 5 000 - 10 000 m²
21
transactions
500
33%
via 7 T.
257
53%
via 11 T.
10 000 - 20 000 m²
20 000 - 40 000 m²
> 40 000 m²
0
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
T1
Offre à un an (vol.)
Chantiers en cours
Autre entrepôt
Classe A seconde main
Classe A neuf
milliers m²
2 000
1 595 1 597
1 500
1 000
500
Classe A :
761 000 m² soit 48%
0
déc07
déc08
déc09
déc10
déc11
déc12
déc13
déc14
déc- mars15
16
BNP Paribas Real Estate Research
15
Marché des entrepôts > 5 000 m² à Lille
Transactions par surface – 2016 T1 (nbre)
Transactions (vol.)
milliers m²
600
Compte propre et clé en main
Autre entrepôt
Classe A seconde main
Classe A neuf
500
33%
via 1 T.
376
400
> 5 000 - 10 000 m²
3
transactions
300
200
64
100
67%
via 2 T.
10 000 - 20 000 m²
20 000 - 40 000 m²
> 40 000 m²
0
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
T1
Offre à un an (vol.)
milliers m²
300
Autre entrepôt
Chantiers en cours
Classe A seconde main
Classe A neuf
250
200
169
150
150
100
50
Classe A :
95 000 m² soit 64%
0
déc-07déc-08déc-09déc-10déc-11déc-12déc-13déc-14déc-15 mars16
BNP Paribas Real Estate Research
16
Marché des entrepôts > 5 000 m² à Lyon
Transactions par surface – 2016 T1 (nbre)
Transactions (vol.)
milliers m²
600
Compte propre et clé en main
Autre entrepôt
Classe A seconde main
Classe A neuf
33%
via 1 T.
500
381
400
> 5 000 - 10 000 m²
3
transactions
300
200
10 000 - 20 000 m²
20 000 - 40 000 m²
129
67%
via 2 T.
100
> 40 000 m²
0
2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
T1
Offre à un an (vol.)
Autre entrepôt
Chantiers en cours
Classe A seconde main
Classe A neuf
milliers m²
1 000
500
393
260
Classe A :
137 000 m² soit 35%
0
déc07
déc08
déc09
déc10
déc11
déc12
déc13
déc14
déc- mars15
16
BNP Paribas Real Estate Research
17
6
L’OFFRE FUTURE > 5 000 M²
EN IDF, LILLE ET LYON
18
L’offre future des entrepôts > 5 000 m² en IDF, à Lille et Lyon
Offre future au 1er avril 2016 (vol.)
milliers m²
1800
Chantiers en cours
PC obtenu
1600
1400
1 215
1200
1000
831
800
600
400
200
0
déc-07
déc-08
déc-09
déc-10
déc-11
déc-12
déc-13
déc-14
déc-15
mars-16
BNP Paribas Real Estate Research
19
Le marché de l’investissement logistique
Mai 2016
Un marché en pleine croissance
Evolution des montants investis en logistique en France
En millions d’€
3 000
2ème meilleure année de tous les temps
2 520
2 500
Une progression quasi constante depuis 2009
2 000
1 917
1 840
Le 3ème marché d’Europe
1 550
1 370
1 500
1 100
1 068
966
950
1 000
Moyenne 2001-2015 : 1 206 M€ 1 300
800
586
500
1 056
702
359
77
0
7,4 mds €
285
4 mds €
1,9 md €
2001 2002 2003 2004 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Source : JLL
21
Un début d’année en fanfare…
Portefeuille « Murrayfield »
Portefeuille Paris / Orléans
Satolas-et-Bonce
ADS Beauvais
ROCKSPRING
210 000 m²
CBRE GI
100 000 m²
GOODMAN
43 000 m²
ABERDEEN
35 000 m²
… et un rythme qui va rester soutenu
Transactions sous exclusivité / compromis / signées depuis début avril
5
Actifs unitaires
+
4
Portefeuilles
=
9
Transactions
sécurisées
&
400
Millions d’euros
22
Un marché très internationalisé
75%
D’acheteurs étrangers
1,5Md
€
Cumulés par les 5 premiers acheteurs
Un univers d’investisseurs très diversifié
De nouveaux entrants très actifs
23
Des taux de rendement toujours sous pression
Evolution des taux de rendement prime
9%
8%
7%
6%
5.70%
5%
4%
3.25%
3%
Des primes de risque toujours
confortables par rapport aux taux
directeurs
Le résultat du déséquilibre entre offre
et demande (5 offres par dossier en
moyenne)
2%
1%
Taux prime bureaux
Taux prime logistique
-0.40%
1T 2016
3T 2015
1T 2015
3T 2014
1T 2014
3T 2013
1T 2013
3T 2012
1T 2012
3T 2011
1T 2011
3T 2010
1T 2010
3T 2009
1T 2009
3T 2008
1T 2008
3T 2007
1T 2007
3T 2006
1T 2006
3T 2005
1T 2005
3T 2004
1T 2004
0%
-1%
Des taux au plus bas mais parmi les
plus attractifs
Euribor 3 mois
Sources : JLL, euribor-rates.eu
24
2016, nouvelle année record ?
Des certitudes :
Le marché sera toujours porté par les investisseurs étrangers
Les portefeuilles vont continuer de prédominer sur le marché
La logistique urbaine va occuper le devant de la scène
Et des interrogations :
Les taux de rendement vont-ils passer sous le seuil des 5% ?
Va-t-on dépasser les 2 milliards d’euros investis ?
25
Merci
COPYRIGHT © JONES LANG LASALLE IP, INC. 2016
Baromètre de l'investissement en immobilier
logistique : pourquoi les investisseurs reviennent
sur cette classe d'actifs
• Fabrice CERVONI, senior vice-président et
directeur général Europe du Sud - IDI GAZELEY
• François RISPE, directeur général Europe du Sud PROLOGIS
MÉTHODOLOGIE ET SYNTHÈSE - NOTRE PANEL
Plus de 40 investisseurs ont répondu à notre survey, en particulier tous les poids
lourds de l’immobilier logistique
EN IMMOBILIER LOGISTIQUE, QUELLE PART DE VOTRE
INVESTISSEMENT IMMOBILIER TOTAL FRANÇAIS
REPRÉSENTAIENT LES ENTREPÔTS EN 2015, EN FRANCE ?
Deux tendances dans le paysage de l’investissement en immobilier logistique :
- Une logique de diversification sectorielle pour 32% des sondés
- Une spécialisation des acteurs : 44% de pures-players (100% des
investissements)
EN 2015, DANS QUELLES CATÉGORIES D’ACTIFS
AVEZ-VOUS INVESTI ?
Le bureau reste un actif incontournable pour les investisseurs, avec le commerce
dans une moindre mesure. La logistique est ici fortement représentée en raison de
notre panel où sont présents tous les pure-players de l’immobilier logistique.
EN 2016, DANS QUELLES CATÉGORIES D’ACTIFS
ALLEZ-VOUS INVESTIR ?
L’appétit pour l’immobilier logistique se confirme avec 70% des panélistes qui ont
ou vont investir dans cette classe d’actifs en 2016, contre 58% en 2015.
COMMENT VOS INVESTISSEMENTS DANS L’IMMOBILIER
LOGISTIQUE VONT-ILS ÉVOLUER CETTE ANNÉE EN FRANCE ?
Appétit tenace des investisseurs avec 37% qui veulent accélérer leurs
investissements en immobilier logistique et 43% les maintenir.
AU DÉPEND DE QUELLE CATÉGORIE D’ACTIF ?
Pas d’arbitrage de la logistique au profit d’une autre catégorie d’actifs : 75% des
investissements veulent accroître leur exposition par développement
QUELS SONT LES POINTS FORTS ET LES POINTS
FAIBLES DE CETTE CLASSE D’ACTIFS ?
Point fort : le rendement plébiscité par 97% des investisseurs
Point faible : les normes environnementales (39%) devant la fiscalité et le contexte
juridique (mais sont-ils des points faibles propres à l’immobilier logistique ?)
QUELS TYPES D’ACTIFS ALLEZ-VOUS PRIVILÉGIER
EN 2016 ?
-La grande logistique reste le
segment de marché le plus
profond pour les investisseurs
(80% des intentions
d’investissement).
-A noter l’intérêt grandissant des
investisseurs pour les quais de
messageries (effet e-commerce ?)
- Percée de la logistique urbaine
(23% des intentions d’achat)
QUEL EST SELON VOUS L’AVENIR DE CETTE
CLASSE D’ACTIFS ?
Deux tendances fortes :
- Prime aux spécialistes avec une nouvelle concentration des acteurs (59% des
sondés)
- Développement des clés en mains, ce qui pose la question de l’adéquation de
l’offre avec la demande
La réhabilitation des entrepôts : un nouveau levier
pour le développement de l'immobilier logistique
• Fabrice CERVONI, senior vice-président et
directeur général Europe du Sud et Julien MILLET,
directeur technique Europe - IDI GAZELEY
• Jérôme MARCHAIS, directeur des opérations
Europe – GSE
• Jonathan SEBBANE, directeur général - SOGARIS
L‘IMMOBILIER LOGISTIQUE À L‘HEURE DE LA RÉHABILITATION
Fabrice Cervoni - Senior Vice Président et Directeur Général Europe du Sud
Julien Millet - Directeur Technique Europe
Notre stratégie d’investisseur “value-add”
Nos axes de création de valeur
 Optimisation de la durée des baux
 Commercialisation des surfaces vacantes
 Amélioration de la valeur locative
 Potentiel d’extension du bâtiment
 Redéveloppement
 Réhabilitation
dans des localisations prime
39
Etude de cas – Bâtiment Ormes
Pré-acquisition
Période de réhabilitation
DEFINITION DES
OBJECTIFS
• Repositionner sur le marché
un bâtiment en conformité
ETUDES
• Dépôt des dossiers administratifs
(PC et ICPE)
• Consultation des entreprises
E TAT D E S L I E U X
• Visites et due diligence
technique ICPE/Construction
• Analyse de la faisabilité du
projet de réhabilitation
• Estimation du coût et des
délais de l’opération
T R AVAU X
• Mise en conformité réglementaire
(Sprinkler, murs coupe-feu…)
• Améliorations techniques
(Etanchéité, voiries, toiture,
dallage…)
• Améliorations esthétiques
Achèvement
C O M M E R C I A L I S AT I O N
• Entrepôt mis aux dernières
normes ICPE
• Bâtiment rénové répondant
aux besoins du marché
40
Photos
41
Photos
42
Les grands Rdv de la Logistique :
La réhabilitation d’entrepôts est elle
un mouvement franco-français?
Existe-t-il des bonnes pratiques a
l’international desquels les
professionnels peuvent s’inspirer?
10 Mai 2016 – 15 mins
AGENDA
 Introduction - Présentation
 Les facteurs clés pour une opération de réhabilitation logistique
 Est-ce différent de la France ?
 Peut-on en faire une généralisation ?
 Conclusion
14,000,000 m² construit en Design and Built par GSE
Group
Nous construisons pour vous
tout type de bâtiments
DÉVELOPPEURS,
PRESTATAIRES LOGISTIQUES 3PL, CHARGEURS
INDUSTRIELS DES SECTEURS AÉRONAUTIQUE,
AGROALIMENTAIRE, ÉLECTRIQUE, COSMÉTIQUE
GRANDES ENTREPRISES, PME, PMI, ETI
46
Nos implantations géographiques
UN RÉSEAU ETENDU
FRANCE : 12
implantations régionales
Europe
France
EUROPE : 6 implantations
rayonnant sur l’Europe
entière
CHINE : 1 agence
présence depuis plus de
20 ans
47
Asie
Nos chiffres clé – 2014
Répartition
par activités
Répartition
par pays
48
Un constat :
Comment qualifier une opération de réhabilitation?
Les opérations de rénovation/réhabilitation logistiques sont de plus en plus
nombreuses en Europe aussi.
Champ d’application :
Parc logistiques – hors des zones urbaines
Questions / Etudes de cas :
1. Quels sont les mécanismes et les facteurs clés de déclenchement de ces
opérations?
2. Est-ce différent de la France?
3. Peut-on en faire une généralisation?
1 – MÉCANISMES ET FACTEURS CLÉ DES RÉHABILITATIONS LOGISTIQUES
Pourquoi ?
Facteurs déclenchant: Temps et coûts de l’opération:
Bilan financier neuf versus réhabilitation de l’existant.
• Rareté du Foncier,
Positions « clés » déjà prises / Difficultés pour obtenir des permis
• Gain de temps,
Réadaptation d’un site existant peut être plus efficace que la création d’un projet en
« green field »
• Remise aux Normes,
Site construits pour 20-25 ans. Obsolescence . Besoin de revoir les normes de sécurité
/ isolation thermique / dépollution / impacts liés aux besoins actuels
• Adaptation à la demande
Souvent lié a un besoin d’extension
1 – MÉCANISMES ET FACTEURS CLÉ DES RÉHABILITATIONS LOGISTIQUES
La question se pose selon que l’on souhaite :
• Acheter un nouveau site à adapter,
Positions clé déjà prises
• Requalifier un site existant.
Réadaptation d’un site existant peut être plus efficace que la création d’un projet
en « green field »
2 – En Europe, EST-CE DIFFÉRENT DE LA FRANCE ?
Quelques exemples :
Projets
Pays
Surface
construite
Surface
rénovée
Localisation
Année de
réalisation
Montant Facteurs a
considérer
DHL
UK
50 000 m2
25 000 m2
Birmingham
2015-2016
70 M€
Localisation
« sous
douane » a
l’aéroport
JYSK
Pologne
75 000 m2
30 000 m2
(1/3 reno.)
Radamsko
2010-2011
43 M€
Site existant
avec
extension
high-bay 42
m
Kramps
Pologne
12 000 m2
(1/4 reno.)
Poznan
2016-2017
Etude
5 M€
Rénovation
existant
Becton
Dickinson
Allemagne
6 000 m2
18 000 m2
(1/5 reno.)
Strullendorf
2016-2017
Etude
8 M€
Rénovation
+ extension
Belgique
12 000 m2
4 000 m2
Temse
2016-2017
Etude
18 M€
Démolitionhigh-bay 38
mrénovation
DHL - PROLOGIS FENGXIAN - SHANGHAI - CHINA
Réhabilitation de 94 500 m² de bâtiment industriels en 3 bâtiments
logistiques de 31 500 m2 chacun ainsi que la création de 2 000 m2 de
bureaux
CONTEXTE DU PROJET
BESOINS CLIENT SUR LA PARTIE REHABILITATION
 Centre logistique pour
DHL
Les travaux comprenaient :
 Travaux lie au rachat du
site pour réhabilitation
-
 Travail en parallèle du
fonctionnement sur
l’existant
BATIMENT
La création de murs coupe feu
Peinture anti-feu
Le réseau sprinkler
La création de 90 quais
Les cours camions extérieures,
Les bureaux,
Les réseaux extérieurs
 CENTRE LOGISTIQUE
 PROJET EN REHABILITATION COMPLETE
 10,8 M€ DE TRAVAUX
 Entrepôt de stockage
 Existant: 94 500 m²
 Extension: 2 000 m²
 Réalisation: 2016
 Démarrage des travaux:
10 Juin 2006
PRINCIPAUX CHALLENGES
• Planning « challenging »
 1ere mise a disposition:
8 Aout 2006
 Réception: 10
Novembre 2006
SPECIFICITES DU PROJET
 Bâtiment cross docks
6616-1
 2 000 m2 de Bureaux
GSE, PARTNER OF YOUR REAL ESTATE PROJECT
WWW.GSEGROUP.COM
DHL - BIRMINGHAM AEROPORT - UK
Construction d’une extension de 50 000 m² de bâtiment logistique ainsi
que rénovation de 25 000 m2 de bâtiment existant pour s’adapter au
future Process.
CONTEXTE DU PROJET
 Centre de tri et de
courrier pour DHL
 Activité client en
croissance
 Travail en parallèle du
fonctionnement sur
l’existant
BATIMENT
 Entrepôt de stockage
avec plusieurs niveaux
de mezzanines
 Fournisseur de Process :
Selex
 Existant: 25 000 m²
 Extension: 50 000 m²
BESOINS CLIENT SUR LA PARTIE REHABILITATION
Dans le bâtiment existant nous avons repris:
un agrandissement de la mezzanine existante
Le remplacement des portes coupe feu entre
cellule
Les équipements de quais
Les escaliers et issues de secours
Travaux a venir:
Les auvents
La reprise de la cour camion
Le centre de contrôle
Les productions d’énergie
 CENTRE DE DISTRIBUTION DE COURRIER
POUR LE CENTRE DE L”ANGLETERRE
 PROJET FAIT EN OPEN BOOK
 70 M€ DE TRAVAUX
PRINCIPAUX CHALLENGES
• Libérer le site pour fonctionnement DHL toutes les nuits
• Définir en détail les contraintes de site / fonctionnement
quotidien DHL
 Réalisation: 2016
 Durée des travaux : 16
mois
SPECIFICITES DU PROJET
 Bâtiment cross docks
6616-1
 Plusieurs niveaux de
mezzanine avec
Process
GSE, PARTNER OF YOUR REAL ESTATE PROJECT
WWW.GSEGROUP.COM
JYSK – RADOMSKO – POLAND
Extension of a logistics building of 75,000m ²
PROJECT CONTEXT
 Danish chain of furniture
stores
 Rapid development in the
Eastern countries
 2nd phase of its logistics
building
BUILDING
 Storage building
 Furniture / Home equipment
 Design & build contract
 Area: 75,000 m²
 Year: 2010



AUTOMATED HIGH BAY BUILDING OF 45 METER
HIGH
MANY PEOPLE ON SITE
SAFETY SOLUTION FOR PEOPLE AND GOODS
TESTIMONY
"The difference between GSE's offer and other companies
is that we have on the site a person coordinating all the
work to which we could turn at any time any problem or
doubt. This is a very comfortable situation from the
perspective of the customer who makes the decision."
Jacek Przerwa, representative of Jysk onsite
 Architect: AK83
 Duration: 18 months
 HEQ
 Winner of Best Innovation
Installations (2012)
BUILDING SPECIFICITIES
 Seamless slab
 Automated building
with elevators and
conveyors
 2 concrete mezzanines
WWW.GSEGROUP.COM
2 – En Europe, EST-CE DIFFÉRENT DE LA FRANCE ?
Revue des facteurs clés :
Pas de cas général dépend du pays concerné :
• Rareté du Foncier,
Dépend du pays concerné et de la maturité de son parc logistique.
• Gain de temps,
Impacté par les législations & normes locales
• Remise aux Normes,
Plus ou moins contraignant selon les pays
• Adaptation a la demande
Souvent lié a un besoin d’extension / reste vrai
3 – PEUT-ON EN FAIRE UNE GÉNÉRALISATION ?
On voit apparaitre de plus en plus d'Operations de rénovation / réhabilitation de
sites logistiques en Europe.
Ceci est pour l’instant plus à envisager au cas par cas. On ne peut faire de
généralisation au vu des différences observées dans chaque pays.
La tendance est plus portée par des utilisateurs finaux avec des sites en
patrimoine propre.
Ceci est de plus en plus accompagné par :
• Des extensions avec « high-bay » et automatisation du Process,
• Une démarche globale étalée dans le temps envisagée par des grands
comptes sur l’ensemble de leurs patrimoine (Kramps, ITM, DHL, ..)
Nos prochains rendez-vous
Mercredi 18 mai| Atelier Innovation & Immobilier à Paris
Le co-working dans tous ses (Tiers)-Lieux
Mardi 24 juin| Les matins de Business Immo sponsorisé par Swiss Life REIM à
Paris
Baromètre de l'investissement hôtelier - 2e édition Jeudi 2 juin| Les petits-déjeuners de France GBC à Paris
Valorisation des actifs immobiliers & Certification Environnementale : Que
disent les chiffres du Baromètre 2016 de Green Soluce ?
Mardi 5 juillet| Les 8e assises de la valorisation immobilière à Paris
Réinventer la valeur : allocation, réglementation, innovation
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
5
Taille du fichier
5 538 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler