close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Avenant n° 1 CA Lac du Bourget

IntégréTéléchargement
Annexe n°7
Convention de fonctions d'agglomération et de centralité
Avenant 1 - Lac du Bourget
Axe - 1 - ORGANISER UN DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE COHERENT
251615€ de subvention régionale, soit 9% de l'enveloppe affectée
Objectif - 11
Compléter et qualifier l'offre territoriale d'espaces d'activités économiques
251615€ de subvention régionale, soit 9% de l'enveloppe affectée
Action - DA3B11 - Qualité environnementale des ZAE
Modifications introduites au titre de l'avenant :
Abandon du projet de ZAE sur Mouxy (« Le Chenoz ») pour des raisons de contraintes techniques et financières et
report des crédits correspondants sur le 2ème projet inscrit dans cette fiche action, la ZAE « Aix Nord » (échangeur
de Grésy-sur-Aix).
Bénéficiant d'un développement économique continu (l'emploi a progressé de 3% par an sur le territoire entre 1999
et 2007), la Communauté d'Agglomération du Lac du Bourget (CALB) a délibéré le 4 janvier 2007 pour réaliser 3
nouvelles zones d'activités économiques d'intérêt communautaire : Aix Sud, Aix Centre et Aix Nord.
Le projet « Aix Sud » s'est concrétisé avec la création du parc d'activités du Pontet sur la commune de DrumettazClarafond.
Le projet « Aix Centre » sur la commune de Mouxy (lieu-dit « Le Chenoz») a été abandonné récemment du fait de
fortes contraintes techniques et financières.
Le projet « Aix Nord » consiste à étendre la zone d'activités économiques communale de l'échangeur située à
Grésy-sur-Aix. Cette extension est envisagée sur les communes de Grésy-sur-Aix et d'Aix-les-Bains.
Il s'agit du dernier projet significatif sur le territoire en matière de création de zone d'activités économiques.
Extension de la zone économique de l'échangeur Aix- nord
L'aménagement de la partie sud de la zone de l'Echangeur (environ 10 hectares commercialisables), vise la
création d'une nouvelle offre destinée à accueillir des activités industrielles, artisanales et tertiaires.
Le projet inclut également l'amélioration de la desserte de la zone d'activités des Combaruches située sur la
commune d'Aix les Bains.
En vue de l'aménagement de cette ZAE, la CALB a fait réaliser une étude d'urbanisme pré-opérationnel intégrant
une approche environnementale de l'urbanisme dans une logique de développement durable.
L'intervention régionale est conditionnée au fait que la zone soit intercommunale en TPU ou TPZ. Pour les travaux,
les dépenses éligibles dans le cadre de la création et de l'extention de zones d'activités sont les études de faisabilité
technico-économiques faites en amont de la requalification/création/ extension de la zone ainsi que les
aménagements paysagers et qualitatifs.
Contexte :
Dans le cadre de sa compétence développement économique du territoire, la Communauté d'Agglomération du Lac
du Bourget (CALB) a délibéré le 4 janvier 2007 pour instaurer 3 nouvelles zones d'activités d'intérêt communautaire :
Aix Nord, Aix Centre et Aix Sud.
Le dynamisme économique du territoire de la CALB s'inscrit également dans le territoire plus large de Métropole
Savoie.
Description :
2 actions sont identifiées :
1. Extension de la zone économique de l'échangeur Aix- nord
L'aménagement de la partie sud de la zone de l'Echangeur, soit 10 hectares utiles et commercialisables, vise la
création d'une nouvelle offre destinée à accueillir des activités industrielles, artisanales, des PME de petite
Edition du 09/03/2012 à 13:30
Page 1 sur 7
production ou des activités tertiaires.
Le projet inclut l'amélioration de la liaison avec la zone d'activités des Combaruches.
En vue de l'aménagement de cette ZAE, la CALB a fait réaliser une étude d'urbanisme pré-opérationnel intégrant
une approche environnementale de l'urbanisme dans une logique de développement durable.
La nature des dépenses éligibles sera précisée sur la base de l'étude pré-opérationnelle.
2. Création de la zone artisanale de Mouxy Chenoz
Cette zone artisanale permettra la commercialisation de 18 lots de 1000 à 2000 m2.
Le plan d'aménagement de zone sera défini de manière à respecter l'environnement par l'architecture des bâtiments,
mais aussi par la qualité des abords (limites de parcelles, zones de stockage, stationnements, clôtures), des espaces
publics (sensibilité du site, accès, desserte...) et enfin par une signalétique cohérente et intégrée.
Une attention particulière sera apportée au traitement du réseau hydrographique, aux nappes phréatiques..., aux
milieux environnants, aux points de vue, au rapport aménagements et masses végétales, à la compatibilité des
différents bâtiments entre eux et avec les noyaux bâtis traditionnels (matériaux, couleurs...).
L'attention sera portée sur l'eau, l'utilisation des ressources solaires et la gestion des déchets. L'impact
environnemental sera pris en compte : définition d'une identité visuelle harmonieuse, qualité de l'entrée de zone,
configuration organisée des implantations pour modérer les impacts du bruit et isolation phonique. Le projet sera
complété par une étude écologique approfoncie pour définir l'intérêt du patrimoine naturel de la zone et des mesures
à mettre en oeuvre pour sa préservation.
Le cahier des charges de cette prestation sera élaborée avec les services de la Région. Les coûts des travaux de
VRD ainsi que les études liées à ceux-ci (APS et APD) et les études réglementaires préalables à toute réalisation,
extension ou requalification, ne sont pas éligibles.
l'intervention régionale est conditionnée au fait que la zone soit intercommunale en TPU ou TPZ. Pour les travaux,
les dépenses éligibles dans le cadre de la création et de l'extention de zones d'activités sont les études de faisabilité
technico-économiques faites en amont de la requalification/création/ extension de la zone ainsi que les
aménagements paysagers et qualitatifs.
Bénéficiaire : Communauté d'agglomération du Lac du Bourget (CALB)...
Dépense subventionnable :
838717 €
Subvention région :
251615 €
Taux moyen :
30 %
Axe - 2 - RENFORCER LA COHESION SOCIALE ET TERRITORIALE TOURISTIQUE ET
CULTURELLE
2583698€ de subvention régionale, soit 89% de l'enveloppe affectée
Objectif - 21
Créer une dynamique axée sur la complémentarité des activités touristiques
156300€ de subvention régionale, soit 5% de l'enveloppe affectée
Action - DA3B21 - Concept de signalétique et de jalonnement qualitatif pour faciliter l'accès aux sites
touristiques et aux zones économiques du territoire
Contexte :
La CALB s'est engagée dans un programme de réhabilitation de ses plages (Brison Saint Innocent, Tresserve) et de
rénovation de ses ports (Charpignat, Grésine, Bourget du Lac). Parallèlement, après avoir défini des zones
économiques d'intérêt communautaire, elle s'est engagée dans différents programmes d'aménagement de ces
espaces.
Pour autant tous ne sont pas toujours facilement identifiables par les usagers, les touristes ou les professionnels.
D'où la volonté affirmée par la Communauté d'agglomération de travailler sur un concept de signalétique globale, à
la fois générique et spécifique aux différentes typologies de lieux gérés, facilitant leur repérage et susceptible d'être
couplé avec un jalonnement dédié à partir des portes d'entrée du territoire (notamment les sorties d'autoroute).
Edition du 09/03/2012 à 13:30
Page 2 sur 7
D'où la volonté affirmée par la Communauté d'agglomération de travailler sur un concept de signalétique globale, à
la fois générique et spécifique aux différentes typologies de lieux gérés, facilitant leur repérage et susceptible d'être
couplé avec un jalonnement dédié à partir des portes d'entrée du territoire (notamment les sorties d'autoroute).
Description :
Objectifs :
. proposer un concept innovant, qualitatif, plus proche du mobilier urbain que du panneau générique, afin d'identifier
les zones économiques et touristiques (ports, plages, belvédères),
. faciliter leur repérage.
Son originalité doit souligner la vocation touristique de la CALB. Son parti pris qualitatif s'inscrit par ailleurs en
réaction face au développement anarchique des panneaux publicitaires qui défigurent habituellement les entrées de
ville.
Ces bornes ont par ailleurs, par leur singularité, vocation à être une « signature » du territoire, à contribuer à sa
lisibilité, sa cohérence.
Le cabinet Ritz Architecte a ainsi proposé un concept d'écrans en verre (bleu pour les ports et les plages, orange
pour les zones économiques, vert pour les belvédères), illuminables grâce à des cellules photovoltaïques intégrées
en partie supérieure du cadre métallique périphérique.
Le concept de carré est déclinable en timbres spécialisés, transposable en logos de petite dimension qui peuvent
être ajoutés aux panneaux de signalisation pour du jalonnement.
Un cadre carré sur pied peut aussi être proposé en variante moins onéreuse pour des sites de moindre importance.
Des informations touristiques, pratiques, réglementaires... peuvent être inscrites sur ces écrans, à la manière des
fichiers sur l'écran « bureau d'un ordinateur ».
La Région sera associée à la définition des modalités précises d'intervention (critère qualitatif, dépenses
subventionnables...)
L'analyse des dossiers en amont du COPIL prendra en compte les critères liés au 5 pilliers du développement
durable et au PCET tels que définis par le territoire.
Bénéficiaire : CALB
Dépense subventionnable :
521000 €
Subvention région :
156300 €
Taux moyen :
30 %
Objectif - 22
Structurer et qualifier une offre de loisirs de proximité
2427398€ de subvention régionale, soit 84% de l'enveloppe affectée
Action - DA3B221 - Requalification des bords du lac
Modifications introduites au titre de l'avenant :
remplacement du projet porté par la C.A.L.B. et la ville d'Aix-les-Bains sur l'esplanade et le grand port (une
partie de la fiche action concerne un projet de la commune du Bourget-du-Lac) par un projet dans le secteur du petit
port - restauration écologique du Tillet aval et réalisation d'un port à barques.
recomposition - dans la même enveloppe financière - de la partie concernant la commune du Bourget-du-Lac,
avec désormais un projet de réaménagement de la plage municipale.
Aix-les-Bains - Secteur Petit Port - restauration écologique du Tillet aval et réalisation d'un port à barques (maîtrise
d'ouvrage Communauté d'agglomération du Lac du Bourget)
Le projet du Petit Port avec la création d'un port à barques comprend une requalification globale des espaces publics
et une réorganisation des stationnements et circulations.
Cet aménagement urbain et à vocation touristique suppose la requalification écologique du Tillet (aujourd'hui
canalisé) dans son cours amont au travers de la zone verte existante et sa reconnexion au Lac du Bourget à l'air
libre. Le projet devra aussi être « connecté » aux bassins nautiques existants du Petit Port.
Le projet va répondre à plusieurs objectifs environnementaux et touristiques :
- Intérêt écologique par la reconnexion biologique du Tillet au lac et amélioration de l'hydrologie du secteur
Edition du 09/03/2012 à 13:30
Page 3 sur 7
- Dépollution (teneurs en PCB du site)
- Valorisation environnementale :
r- Réaffirmer l'esprit du port de pêche, recréer un lieu fédérateur (espace public piétonnier, restauration, cafés,
parvis, jardins, équipement culturel....), offrir des circulations voiture légère / bus / piétonne / vélo sécurisées et
apaisées, rendre les quais aux piétons et mettre en valeur l'aquarium, connecter les sentiers « nature / découverte
/front de lac.
La Région ne retiendra pas au titre de cet aménagement les dépenses relatives à l'installation des anneaux du port à
barques.
Commune Le Bourget du Lac - Secteur de la Croix Verte - (maîtrises d'ouvrage Commune Le Bourget-du-Lac et
CALB)
Première tranche : Réaménagement de la plage municipale - Maîtrise d'ouvrage CALB
Depuis 2007, la Communauté d'agglomération du lac du Bourget a engagé dans la cadre de sa compétence «
Tourisme » le réaménagement des plages. Trois sites ont d'ores et déjà été rénovés : plage de la Pointe de
l'Ardre à Brison-Saint-Innocent, plage du Lido sur la commune de Tresserve en cohérence avec l'aménagement de
la RD 1201 réalisé par le Conseil Général dans le cadre du projet « Grand Lac » et la plage de Mémard sur Aixles-Bains au nord du Grand Port. Un nouveau projet est prévu pour 2012 : plage municipale du Bourget-du-Lac
pointée dans le projet d'agglomération 2008/2014 comme site touristique majeur ainsi que dans le PADD réalisé sur
la commune.
Cet espace est emblématique et exceptionnel mais paradoxalement peu accessible pour les visiteurs non
plaisanciers mais aussi pour les habitants. De plus, les équipements et services proposés (nautiques notamment),
s'ils restent fortement sollicités, sont pour partie vieillissants. Le projet porté est conçu de manière à préserver les
perspectives de vue sur le lac depuis la route. Il s'articule autour des aménagements suivants : réalisation ou
rénovation d'aménagements ludiques et aquatiques, cheminements, pontons...
Le versement des aides régionales sera conditionné à la présentation par le maitre d'ouvrage d'une nouvelle grille
tarifaire renforcée sur son volet social et assortie d'une modulation en fonction du mode de transport utilisé.
-Deuxième tranche : Aménagement de la Croix Verte - Maîtrise d'ouvrage C.A.L.B. et/ou Commune du Bourget-duLac
Au niveau de l'aménagement de la Croix Verte, le descriptif précis des actions n'est, pour l'heure, pas connu. Il sera
décliné d'ici à l'issue des travaux du PLU et de l'étude pré-opérationnelle en cours, en déclinaison du PADD.
Contexte :
La Communauté d'Agglomération du Lac du Bourget a engagé avec la commune d'Aix-les-Bains une étude
prospective en vue d'établir un plan programme d'aménagement du front de lac entre les plages du Rowing et de
Mémard, qui délimitent la « façade maritime » de la commune.
Cette étude avait pour but de coordonner les actions des deux collectivités dans leurs champs de compétence
respectifs (aménagement des ports et des plages, assainissement, transports collectifs, entretien des rivières... pour
l'agglomération. Parcs de stationnement, cheminements piétons, éclairage public, mobilier urbain... pour la ville).
Elle avait aussi vocation à faciliter l'articulation entre différents projets privés en cours (programmes immobiliers) et
les espaces publics servant ou à proximité afin d'améliorer la lisibilité du site, son accessibilité au plus grand nombre,
en limitant les conflits d'usage.
Les travaux ont permis de dégager des axes d'action à court /moyen/long terme et d'établir un budget prévisionnel.
L'objectif recherché par les investissements envisagés est de conforter qualitativement les différentes ambiances
liées à la géomorphologie des espaces concernés. Par ailleurs, ce plan programme se veut une aide prospective à la
stratégie d'aménagement et d'investissement des collectivités sur le long terme en mettant en exergue les mutations
souhaitables, même si les conditions de propriété foncière ou les coûts prévisionnels rendent, aujourd'hui, certains
objectifs difficilement atteignables.
Parallèlement, la Communauté d'Agglomération et la commune du Bourget du Lac ont engagé une réflexion sur le
PADD de la commune, avec un zoom particulier sur le secteur de la Croix verte, espace à enjeux puisque situé en
entrée de ville et en interface entre le bourg d'une part et le lac et la Leysse d'autre part.
Le diagnostic et la définition des enjeux, élaborés au terme d'une démarche participative avec les habitants, font
d'ores et déjà ressortir le caractère privilégié du site et la nécessité de le structurer. Les conditions de son
accessibilité seront à affiner avec une étude préo-pérationnelle à venir.
Pour autant, des pistes d'intervention se dessinent déjà : modification de la bretelle d'accès à partir de la voie de
contournement, structuration du bâti qualifiant l'entrée de ville, mise à disposition d'une nouvelle offre touristique
(requalification du camping, nouveaux types d'hébergement...), requalification des espaces publics (aménagements
et mises en accessibilité de la plage, aménagement du bras mort de la Leysse, liaison avec les éléments
patrimoniaux limitrophes - Prieuré, Château Thomas II ...). Les solutions retenues rechercheront une application
optimale des travaux de l'INES (Institut National de l'Energie Solaire) pour proposer un usage systématique des
énergies renouvelables et une priorité aux modes de déplacement doux.
Description :
Au niveau de l'aménagement de l'esplanade du Lac à Aix-les-Bains, les investissements à réaliser sur la période du
contrat visent à :
Edition du 09/03/2012 à 13:30
Page 4 sur 7
1- requalifier l'esplanade pour d'une part faciliter l'appropriation de toute sa largeur sans conflits d'usage et d'autre
part permettre l'accès à l'eau rendu aujourd'hui impossible par les perrés maçonnés.
Pour favoriser l'usage de la largeur de l'esplanade, les kiosques seront disposés en quinconce et la pelouse
aménagée dans l'esprit d'une « plage verte » avec des jeux. Une noue paysagère, ou un fil d'eau plus canalisé
(selon les études opérationnelles) le long du boulevard Barrier, facilitera aussi cette appropriation transversale en
ramenant de l'eau « ludique » en limite de l'espace aujourd'hui approprié par les voitures.
Pour faciliter l'accès à l'eau, une promenade en bois sera construite en contrebas du mur de quai. Elle se doublera
de pontons perpendiculaires dont les hauteurs seront calculées pour une sécurité d'usage optimale même lors
d'épisodes de forte houle.
Un ponton solarium pourra aussi être réalisé pour permettre un accès déporté à l'eau. Cet équipement, au caractère
résolument original, outre sa fonction pratique, répondra aussi à l'objectif de proposer un aménagement sortant de
l'ordinaire, à même de souligner le caractère exceptionnel de l'esplanade, structurée aujourd'hui uniquement par son
antique promenade de platanes.
Parallèlement, l'espace accueillant les manifestations (cf Musilac) sera réaménagé avec des matériaux limitant
l'imperméabilisation. Il sera aussi agrémenté d'équipements ludiques de type brouillards d'eau.
2- conforter le caractère touristique du Nord du grand port avec le report d'une partie du stationnement le long des
quais sur l'arrière des bâtis, une restructuration des cheminements piétons, une mise en lumière des infrastructures
portuaires comme des éléments paysagers (arbres¿), la pose d'éléments de mobilier urbain¿ Les sanitaires seront
réaménagés.
L'office du tourisme y gagnera en lisibilité. Les terrasses des restaurants en qualité d'environnement, les piétons en
sécurité de cheminement.
3- conforter le caractère convivial, « traditionnel » du petit port avec une requalification globale des espaces publics,
une réorganisation des stationnements et des circulations en lien avec la construction périphérique d'un équipement
privé structurant pour le secteur (casino, bowling, restaurant).
Les investissements concerneront pour partie la Communauté d'Agglomération dans le cadre de ce contrat mais
aussi la ville d'Aix-les-Bains, hors contractualisation. L'exhaustivité de la présentation a néanmoins pour objet de
souligner la cohérence et l'articulation des investissements.
Au niveau de l'aménagement de la Croix verte (commune du Bourget du Lac), le descriptif précis des actions n'est,
pour l'heure, pas connu. Il sera décliné d'ici quelques mois à l'issue des travaux du PLU et de l'étude préopérationnelle à venir en déclinaison du PADD.
De même que l'étude programmatique sur le front de lac à Aix vise à éviter la concurrence entre les différents
secteurs concernés et souhaite favoriser la valorisation de leurs atouts, les choix d'investissement sur Aix et sur le
Bourget privilégieront la cohérence et la complémentarité.
La Région sera associée à la définition plus précise du programme d'opérations afin de préciser son intervention sur
des actions structurantes et avec une forte lisibilité, son intervention excluant les VRD.
L'analyse des dossiers en amont du COPIL prendra en compte les critères liés au 5 pilliers du développement
durable et au PCET tels que définis par le territoire.
Bénéficiaire : CALB, Communes d'Aix-les-Bains et du Bourget du Lac....
Variation de la subvention régionale :
-84187 €
Dépense subventionnable :
6570250 €
Subvention région :
2292398 €
Taux moyen :
35 %
Action - DA3B222 - Aménager et qualifier une offre d'itinéraires de randonnée et de balades patrimoniales
Contexte :
Le pays touristique du Lac du Bourget est une composante économique essentielle sur le territoire de la
Communauté d'Agglomération du Lac du Bourget en raison des atouts offerts par le lac et les montagnes qui
l'entourent. A ce titre, la Communauté d'Agglomération du Lac du Bourget, rassemblant 18 communes autour du lac
du Bourget, exerce une mission touristique d'intérêt communautaire dans les domaines suivants :
Le volet « Lac » avec les activités nautiques (ports, plages, activités de plaisance), l'aquarium, la pratique de
l'itinérance motorisée (route du lac et ses belvédères) ou non motorisée (tours de pays du lac du Bourget en
Edition du 09/03/2012 à 13:30
Page 5 sur 7
randonnée pédestre, Vtt, cyclo).
Le volet « Montagne » avec les itinéraires de randonnée PR (sous toutes ses formes), les belvédères (route de
montagne et ses belvédères), les activités verticales (escalade, via ferrata, vol libre), les activités neige et hors neige
par le biais de participations financières au sein du Syndicat Mixte Savoie Grand Revard.
C'est dans ce contexte de territoire d'exception que la Communauté d'Agglomération du Lac du Bourget s'est
associée récemment avec les intercommunalités du pays de la Chautagne, de l'Albanais et des Bauges en
reconnaissant le caractère « Naturel par excellence » du pays touristique du lac du Bourget et de ses Montagnes. La
CALB souhaite tenir cet engagement en poursuivant les aménagements en faveur des loisirs de pleine nature sous
toutes ses formes par un programme pluriannuel d'aménagement de sites touristiques localisés.
Description :
L'intervention de la Région sur les aménagements de sentiers poursuivra deux objectifs : la qualification du réseau
de sentiers de randonnée et la mise en tourisme du patrimoine sous forme d'itinéraires de découverte.
Le 1er objectif de qualification du réseau permettra d'obtenir une offre de sentiers adaptée aux différents types de
pratiques et avec un niveau de qualité performant : signalétique, mobilier, aire de repos,...
Actions envisagées :
Création, amélioration, sécurisation et maillage de sentiers de randonnée (pédestre, équestre, VTT,...)
Signalétique
Mobilier et aires de repos
La Région interviendra sur la base d'un règlement qui définira les modalités de selection des itinéraires qui
bénéficieront d'un soutien (indication des sentiers prioritaires, dépenses éligibles, critères qualitatifs ...) ainsi que
l'articulation avec la fiche action du CDDRA portant sur la même thématique.
Le 2nd objectif vise à positionner une offre de sentier en fonction des atouts patrimoniaux d'un secteur et pour
répondre aux attentes d'une clientèle familiale. Pour cela, il est nécessaire de prévoir en amont une courte étude
identifiant le potentiel patrimonial à valoriser et les modalités de cette valorisation autour d'un circuit de découverte :
il s'agit de définir un projet de mise en tourisme du patrimoine sous forme d'itinéraires.
Actions envisagées :
-étude de positionnement et patrimoniale
-restauration du patrimoine
-création d'itinéraires : boucles
-signalétique et panneaux d'interprétation
-supports pédagogiques et ludiques
La région sera associée au cahier des charges de l'étude. A l'issue de cette dernière, un règlement précisera les
modalités de prise en compte des dossiers (sites prioritaires, dépenses éligibles) et l'articulation avec la fiche action
du CDDRA portant sur les mêmes thématiques.
Un 3ème objectif concernera la découverte de l'agro-tourisme. Il s'agit essentiellement d'accompagner la découverte
du patrimoine viticole par la conception de « chemins des vignes ». Cette action consiste à la mise en valeur du
patrimoine sous forme de restauration de celui-ci et de conception de boucle de découverte (itinéraire, signalétique,
supports pédagogiques,...).
Il n'est pas à exclure que l'agro-tourisme puisse prendre d'autres formes telles que l'accueil,... Ces futurs projets
touristiques seront à intégrer sous forme d'un avenant.
Une attention particulière sera apportée à l'accessibilité. Pour cela, une expertise complémentaire sera
systématiquement proposée sous forme d'un conseil extérieur.
Un règlement d'attribution précisera les sites prioritaires, dépenses éligibles et l'articulation avec la fiches action du
CDDRA portant sur les mêmes thématiques.
L'analyse des dossiers en amont du COPIL prendra en compte les critères liés au 5 pilliers du développement
durable et au PCET tels que définis par le territoire.
Bénéficiaire : CALB
Dépense subventionnable :
Subvention région :
Taux moyen :
Edition du 09/03/2012 à 13:30
250000 €
75000 €
30 %
Page 6 sur 7
Action - DA3B223 - Développer et qualifier les activités de pleine nature pour un tourisme Quatre saisons
Contexte :
Le pays touristique du Lac du Bourget est une composante économique essentielle sur le territoire de la
Communauté d'Agglomération du Lac du Bourget en raison des atouts offerts par le lac et les montagnes qui
l'entourent. A ce titre, la Communauté d'Agglomération du Lac du Bourget, rassemblant 18 communes autour du lac
du Bourget, exerce une mission touristique d'intérêt communautaire dans les domaines suivants :
Le volet « Lac » avec les activités nautiques (ports, plages, activités de plaisance), l'aquarium, la pratique de
l'itinérance motorisée (route du lac et ses belvédères) ou non motorisée (tours de pays du lac du Bourget en
randonnée pédestre, Vtt, cyclo).
Le volet « Montagne » avec les itinéraires de randonnée PR (sous toutes ses formes), les belvédères (route de
montagne et ses belvédères), les activités verticales (escalade, via ferrata, vol libre), les activités neige et hors neige
par le biais de participations financières au sein du Syndicat Mixte Savoie Grand Revard.
C'est dans ce contexte de territoire d'exception que la Communauté d'Agglomération du Lac du Bourget s'est
associée récemment avec les intercommunalités du pays de la Chautagne, de l'Albanais et des Bauges en
reconnaissant le caractère « Naturel par excellence » du pays touristique du lac du Bourget et de ses Montagnes. La
CALB souhaite tenir cet engagement en poursuivant les aménagements en faveur des loisirs de pleine nature sous
toutes ses formes par un programme pluriannuel d'aménagement de sites touristiques localisés.
Description :
Dans le cadre de cette fiche, la convention de centralité encourage et soutient le développement d'équipements et
d'activités de pleine nature basé sur :
- la diversification des activités,
- un tourisme 4 saisons : des équipements utilisables en hiver et en été,
- le respect de l'environnement.
Pour accompagner un développement harmonieux et pertinent des activités et équipements de pleine nature, les
actions concerneront :
* les activités de pleine nature : Pratique du VTT (itinéraire, balisage, signalétique, aire de lavage, cartoguide,
sécurisation des sites)
Cyclotourisme
Pratique du vol libre (aire de départ et d'atterrissage)
Pêche (aménagement des berges, ponton, document de promotion
Site d'escalade (aire d'initiation)
...
*la mise en place d'équipements multi-saison d'observation : restauration et valorisation des belvédères
*l'offre nautique, c'est-à-dire la navigation (amélioration et création de pontons d'accostage, équipements pour la
pratique du canoë-kayak) et la baignade (amélioration des plages : bâtiment d'accueil, mise en accessibilité).
L'intervention régionale sera définie plus précisement dans le cadre d'une règlement d'attribution précisant les
critères de selection des projets, les modalités financières...ainsi que l'articulation avec la fiche action du CDDRA
consacrée à cette même thématique.
L'analyse des dossiers en amont du COPIL prendra en compte les critères liés aux 5 piliers du développement
durable et au PCET tels que définis par le territoire.
Bénéficiaire : CALB
Dépense subventionnable :
Subvention région :
Taux moyen :
Edition du 09/03/2012 à 13:30
200000 €
60000 €
30 %
Page 7 sur 7
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
29 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler