close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

6 conformité assurée exo methode 2015 version prof TNI

IntégréTéléchargement
Sujet : Dans quelle mesure la société obtient-elle de ses membres qu’ils respectent les normes sociales ?
Mots du sujet (« Eclaircisseur » n° 1)
Dans quelle mesure
Schéma logique (« Eclaircisseur n°2 »)
« Eclaircisseur » n° 3
Cf. ci-dessous
 repérage et
autocorrection
la société
« Eclaircisseur » n° 4
obtient-elle
de ses membres
qu’ils respectent
les normes sociales ?
Cf. ci-dessous
 construction du plan
de base et thèmes
construits et articulés
Document 1
L’existence de sanctions régulatrices montre que la société pratique
un contrôle sur les individus. (…) Aucun mécanisme spontané ne règle
les comportements sociaux. Pour éviter le désordre et la guerre
permanente « de tous contre tous », les hommes ont confié un rôle de
contrôle de la vie sociale à différentes structures. C’est une des
fonctions traditionnelles de la famille. L’Eglise a longtemps joué ce rôle
(et le joue encore dans certains pays). La police, la justice, les prisons le
font dans toutes les sociétés. Tout comme la régulation macro sociale,
le contrôle social combine un contrôle interne (l’individu intériorise des
modèles de conduite et s’y tient) et un contrôle externe (exercé par des
institutions : police, justice…).
Sujet : Dans quelle mesure la société obtient-elle de ses membres
qu’ils respectent les normes sociales ?
B. Barbusse, D. Glaymann. Initiation à la sociologie. Foucher. 2000.
Document 2
Activité judiciaire: la justice pénale
En milliers
Affaires traitées par les officiers du ministère
public (contraventions)
1999
2000
2001
2002
12 264
12 551
11 719
13 191
 Affaires poursuivies devant le tribunal de Police
 Amendes forfaitaires majorées
 Classements sans suite
Affaires traitées par les parquets (crimes et délits)
605
10 054
1 605
4 587
605
10 154
1 792
4 611
531
8 776
2 412
4 945
575
10 193
2 424
5 083
1 263
638
214
411
1 157
1 293
628
250
415
1 153
1 328
622
270
434
1 046
1 350
624
289
430
1 010
3
454
128
571
3
447
133
570
3
414
119
509
3
385
90
532
 Affaires poursuivables (1)
 Affaires poursuivies (2)
 Mesures alternatives aux poursuites (3)
 Classements sans suite
Condamnations prononcées




Pour crimes
Pour délits
Pour contraventions de 5e classe
Pour contraventions des 4 premières classes
(p) Données provisoires.
(1) Auteur connu et infraction caractérisée. ; (2) Affaires poursuivies devant le juge d'instruction, le tribunal correctionnel
et le juge pour enfants. ; (3) y compris injonctions thérapeutiques et compositions pénales. Source: ministère de la Justice
Document 3
Toutes les conduites déviantes ne sont pas sanctionnées. Certaines échappent aux
poursuites, car plus difficiles à découvrir, à appréhender. Une étude américaine a
montré que certaines infractions échappent plus facilement que d’autres à la sanction. Il
en est ainsi, par exemple, des délits économiques des entreprises (fausse publicité,
contrefaçons, fraudes financières). De telles observations ne renvoient pas seulement à
un problème de visibilité. Il s’agit également du degré d’acceptation tacite (implicite)
dont peuvent bénéficier certaines formes de déviance de la part même de ceux qui sont
chargés de faire appliquer les règles.
Ainsi, les délits économiques, la fraude fiscale bénéficient-ils d’une acceptation
tacite, parfois importante, quand ils ne sont pas excusés comme des “exploits” réalisés
contre une bureaucratie détestée… D’une manière plus générale encore, il semble que
les délits-types des classes supérieures bénéficient d’une acceptation tacite plus grande
que ceux des plus défavorisés.
Henri MENDRAS, Eléments de sociologie, Colin, 1975
Document 4
Taux de récidive des condamnés pour délit, en France.
(En %)
Taux de récidive des délits
Années
(sur 5 ans)
1996
29.8
1997
29.1
1998
29.2
1999
29.5
2000
30.7
2001
31.3 (1)
(1)
En 2001, le nombre de condamnés pour délits est de 326 053 et le nombre de condamnés avec antécédent est de 102 127.
Source : Casier judiciaire national – SDSED – Ministère de la justice. 2002
Sujet : Dans quelle mesure la société obtient-elle de ses membres
qu’ils respectent les normes sociales ?
Sujet : Dans quelle mesure la société obtient-elle de ses membres qu’ils respectent les normes sociales ?
Trouver l’ordre
Liste : certains titres peuvent manquer de précision, réfléchissez à une
autre formulation…
1. Quelles explications au non-respect des normes
sociales ?
2. La délinquance et les sanctions formelles
3. La socialisation
4. La société comme cadre social contraignant au respect
des normes sociales
5. Les formes de transgression des normes et leur origine
6. La déviance comme constat du non-respect des
normes sociales
7. Les institutions régulatrices du cadre social
8. Anomie et changement social
9. La société comme système de normes et de valeurs
10.
Le système de sanctions
11.
La déviance primaire « observée » à la déviance
secondaire
12.
Les processus de régulation sociale
13.
L’existence de normes ne garantit pas le respect
de celles-ci par les individus
14.
Des structures sociales qui « guident » les
comportements des individus
A faire :
 Rédaction des annonces / transitions
I.___________________________
____________________________
______________.
II.__________________________
____________________________
_______________.
A.
A.
1.
1.
2.
2.
B.
B.
1.
1.
2.
2.
I. Des problématiques à tester au début … ou une fois le plan défini
Acceptée Acceptable Incompatible
Justification à partir des termes du sujet
Quelle place occupe le contrôle social ?
Quels sont les moyens du contrôle social ?
Dans quelle mesure le contrôle social assure-t-il
la conformité sociale des individus ?
Le contrôle social est-il « efficace » ?
Comment la société obtient-elle de la part des
individus qui la composent le respect des règles
sociales ?
Autres ?
II. Des arguments à autocorriger
(Proposition de paragraphes à situer dans le plan et / ou à recentrer par rapport au sujet et /ou à compléter…)
1. Etre déviant ce n’est pas être délinquant. Il faut d’abord distinguer la déviance primaire et la
déviance secondaire. Cependant certains délinquants ne sont pas sanctionnés. On note par
exemple que selon le ministère de la justice (doc. 2) Il existe un chiffre noir de la délinquance qui
est l’expression de l’écart entre les actes délinquant réellement commis et ceux qui sont
enregistrés.
2. Un comportement déviant à une époque peut ne plus l’être tandis qu’un comportement attendu
par la société peut être déviant dans un autre groupe ou une autre société.
3. La socialisation est d’abord primaire puis secondaire. L’individu jeune connaît une socialisation
primaire au sein de la cellule familiale puis en grandissant la socialisation est dite secondaire. La
socialisation est donc un processus qui se déroule durant toute la vie d’un individu et qui varie
selon les groupes sociaux d’appartenance.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
326 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler