close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

agenda - SEPÎ

IntégréTéléchargement
Vol. 16 | No 33 | Le mardi 17 mai 2016
Journal syndical
SYNDICAT DE L’ENSEIGNEMENT DE LA POINTE-DE-L’ÎLE (SEPÎ)
(514) 645-4536 | Téléc. (514) 645-6951 | www.sepi.qc.ca | f www.facebook.com/sepi.syndicat
ÉDITO | FONDS DE GRÈVE : PREMIÈRE ANALYSE
La présentation d’une première analyse du sujet en titre a été
faite lors du dernier conseil fédératif (CF). Après avoir fait le
tour des modalités d’application d’un tel fonds, du contexte et
du moment auquel ces modalités s’appliquent dans les autres
organisations syndicales, fait la différence entre les mesures
d’aide octroyées par ces organisations, il est évident que plusieurs éléments devront être pris en compte avant de décider
de la mise en place d’un tel fonds. En ce sens, le comité exécutif (CE) de la FAE considère qu’il serait pertinent de mener
des travaux sur la possibilité de mise en place d’un fonds de
grève ou d’élargir les règles du fonds de résistance syndicale
actuel pour permettre la distribution de prestations de grève.
Cette réflexion devra viser l’ensemble des membres de la
FAE. Ces travaux pouvant s’étendre sur plusieurs mois, voire
quelques années, m’incitent à vous suggérer de démarrer, dès
le mois d’août prochain, la mise de côté d’un petit montant.
Quinze dollars par paye par année est presque suffisant à couvrir, annuellement, l’équivalent d’une journée de coupure à
1/200e de l’actuel traitement à l’échelon 17. L’entente locale
prévoit par ailleurs la possibilité de le faire directement à partir
de la paye si le dépôt est effectué à la caisse d’économie de
l’éducation. Prévoyez le coup à l’avance, 2020 viendra rapidement. L’analyse vous sera présentée lors d’une assemblée
générale au cours des prochains mois.
NÉGO NATIONALE : MODIFICATIONS AUX MESURES
TRANSITOIRES VISANT LES RETRAITES PROGRESSIVES
Les travaux faits jusqu’à présent avec le Conseil du trésor ont
permis d’apporter des modifications aux mesures transitoires
visant les retraites progressives.
Dans l’entente de principe du 9 mars 2016, on précisait que
le nouveau facteur de 61 ans et la pénalité à 6 % s’appliqueraient aux enseignantes et enseignants qui commenceraient
AGENDA
BUREAUX FERMÉS
Veuillez prendre note que
nos bureaux seront fermés
le lundi 23 mai prochain.
ACTIVITÉ SOCIALE
>> L e jeudi 26 mai 2016
de 16h à 18h : activité
sociale au Boston Pizza
d’Anjou
leur retraite progressive après le 15 décembre 2014. Au cours
de discussions récentes, la date a été repoussée jusqu’à 100
jours après le dépôt du projet de loi visant à modifier la loi sur
le RREGOP.
Rien n’est signé actuellement, mais le gouvernement a décidé
de déposer son projet de loi mardi dernier, le 10 mai.
Ainsi, les profs qui ont débuté leur retraite progressive depuis
le 15 décembre et ceux qui la commenceraient avec la nouvelle année scolaire 2016-2017 bénéficieraient des dispositions
actuelles relatives à l’admissibilité et à la réduction actuarielle
(60 ans et 4 %). La réduction du temps de travail devra être
d’au moins 20 % pour celles et ceux qui commenceront leur
retraite progressive au début de l’année scolaire 2016-2017.
Un problème persiste actuellement, car la 100e journée serait
autour du 18 août.
La FAE défend la position à l’effet que cette mesure doit s’appliquer à tous les profs commençant leur retraite progressive
au début de l’année scolaire 2016-2017, car l’année scolaire,
selon la convention, débute le 1er juillet.
Pour éviter toute ambiguïté, le projet de loi pourrait être amendé afin de remplacer 100 jours par 120 jours, ce qui nous mènerait vers le 7 septembre. Ainsi, tout le monde ayant commencé
sa retraite progressive au début de l’année scolaire serait inclus dans la mesure transitoire.
Nous vous informerons, en ces pages, lorsque surviendront de
nouveaux développements sur ce sujet.
Bonne semaine !
CONSEIL DES
COMMISSAIRES
>> L e mercredi 18 mai 2016 :
conseil des commissaires
de la CSPÎ
▪ Luc Ferland | lucferland@sepi.qc.ca
CONSEIL FÉDÉRATIF
>> L es 19 et 20 mai 2016 :
conseil fédératif (CF)
de la FAE
D’INFORMATION SUR LES ÉCOLES À
RAPPEL | RENCONTRES
VOCATION PARTICULIÈRE
DESCRIPTION
30 mai 2016 à 16h
Écoles Jules-Verne et Félix-Leclerc (écoles à aire ouverte) [pour les champs 1 à 4]
À l’école Jules-Verne → Salle de conférence (bloc b) - Entrée par l’administration
11 811, P-M.-Favier à Montréal-Nord
31 mai 2016 à 16h15
Écoles Wilfrid-Pelletier (éducation internationale)
et Pierre-de-Coubertin (éducation physique) [pour les champs 2 à 7]
À l’école Wilfrid-Pelletier → Gymnase
8301, boul. Wilfrid-Pelletier à Anjou
1er juin 2016 à 16h15
École Albatros (école alternative) [pour tous les champs]
Entrée principale de l’école
6440, boul. Des Galeries d’Anjou à Anjou
LA RÉUNION D’AFFECTATION POUR LES CONTRATS À
INFO | COMMENT
TEMPS PARTIEL SE DÉROULERA-T-ELLE LE 20 JUIN PROCHAIN ?
(E.L. 5-1.14.2)
Lors de cette réunion d’affectation, la CSPÎ fournit aux enseignantEs présentEs la liste des postes disponibles.
Dans un premier temps, les postes sont offerts en priorité aux
enseignantEs non-rengagéEs pour surplus de personnel. Une
fois la liste des personnes non-rengagées épuisée, la liste
de tous les postes qui n’ont pas été comblés est établie par
champ et par discipline.
Ces postes seront alors mis à la disposition des enseignantEs
de la liste verte, selon l’ordre de priorité de celle-ci.
Tout d’abord, il faut considérer qu’il y a trois (3) strates de
contrats à temps partiel (postes), soit :
1) postes de 83 % ou plus;
2) postes de 60 % à moins de 83 %; et
3) postes de moins de 60 %.
Pour les deux (2) premières strates, une priorité école pourra
être exercée pour chacune d’elles par le ou les enseignantE(s)
qui, en fonction de leur rang sur la liste de priorité, ont accès
à cette strate.
1re étape – première strate
Pour la première strate, l’enseignantE qui, en fonction de son
rang sur la liste de priorité, a la possibilité de choisir un poste
d’au moins 83 % pourra exercer une priorité école dans la mesure où un poste à 83 % ou plus est disponible dans l’école où
elle ou il occupe la majeure partie de sa tâche lors de son
dernier contrat.
2
TOPO - Vol. 16 | No 33| Le 17 mai 2016
2e étape – première strate
Une fois les priorités école exercées pour cette première strate,
les postes restants pour cette strate seront offerts aux enseignantEs qui, par choix, n’ont pas exercé une priorité école ou
qui n’ont pu le faire.
3e étape – deuxième strate
Par la suite, pour la deuxième strate, une priorité école pourra
être exercée par l’enseignantE qui, en fonction de son rang
sur la liste de priorité (incluant les enseignantEs qui avaient la
possibilité de choisir un poste à la première strate et qui ne
l’ont pas fait), a la possibilité de choisir un poste d’au moins
60 %, qui est disponible dans l’école où elle ou il occupe la
majeure partie de sa tâche lors de son dernier contrat.
4e étape – deuxième strate
Une fois les priorités école exercées pour cette deuxième
strate, les postes restants pour cette strate seront offerts aux
enseignantEs qui, par choix, n’ont pas exercé une priorité
école ou qui n’ont pu le faire.
5e étape – troisième strate
Finalement, les postes restants seront offerts aux enseignantEs
n’ayant toujours pas choisi de poste à ce stade.
Si des postes d’une strate ne sont pas choisis, ils sont
toujours disponibles pour la strate suivante.
▪ Catherine Faucher | catherinefaucher@sepi.qc.ca
▪ Josiane Gratton | josianegratton@sepi.qc.ca
INFO |
L’ASSURANCE VOYAGE
Si vous prévoyez partir en voyage cet été, il est important de
prendre connaissance de vos protections avant votre départ
en consultant la brochure* de La Capitale (à partir de la page 63).
Services médicaux
Les services suivants, entre autres, sont couverts : les frais
d’hospitalisation, les honoraires de médecin en excédent de
la couverture de la RAMQ, les médicaments, les appareils
orthopédiques, le transport, les frais de subsistance, le rapatriement, etc.
Assurance annulation
Vous bénéficiez également d’une assurance annulation,
en plus de l’assurance voyage. Celle-ci prévoit, entre
autres, le remboursement des frais si vous deviez annuler votre voyage à la suite d’un décès ou d’une maladie
ayant pour conséquence d’empêcher la personne assurée
de partir. Le remboursement maximal par personne assurée
est de 5 000 $ par voyage, à condition que cette personne
ait payé son voyage.
Services exclus de l’assurance
Service d’assistance
L’assistance voyage vous fournit une aide pour vous diriger
vers une clinique ou un hôpital.
De plus, il est possible de vous mettre en communication
avec un interprète. L’assistant pourrait également coordonner votre retour, le transport ainsi que les demandes de
prestation. Ce service d’assistance est disponible 24 heures
sur 24 et 365 jours par année. Cependant, si vous voyagez
ailleurs qu’aux États-Unis et en Europe, assurez-vous de vous
informer avant votre départ.
Les services reliés à une condition médicale connue, non
stabilisée et/ou sujette à des périodes d’aggravation de la
personne assurée ne seront pas admissibles. D’autres exclusions font également partie du contrat et nous vous invitons à
prendre connaissance de la brochure explicative.
 * La brochure de La Capitale est disponible sur notre site web au
www.sepi.qc.ca sous l’onglet Assurances.
▪ Sophie Fabris | sophiefabris@sepi.qc.ca
BIENTÔT À LA RETRAITE ?
Pour les personnes qui ont décidé de
prendre leur retraite, ou qui prévoient
la prendre dans un avenir prochain,
l’Association
de
personnes
retraitées de la FAE (APR FAE) a
préparé pour vous un portfolio de
documents afin de vous fournir de
l’information importante préalable à
la prise de votre retraite. Par la même occasion, nous vous
transmettons aussi de l’information sur l’Association qui
regroupe les personnes retraitées de la FAE.
L’APR FAE est un affilié de la FAE et notre association est
reconnue par la Commission administrative des régimes de
retraite et d’assurances (CARRA).
Des exemplaires du portfolio en version papier sont disponibles
dans tous les syndicats affiliés à la FAE.
Si ce n’est pas encore fait, vous pouvez vous le procurer
directement en vous adressant à votre syndicat local ou le
recevoir en version électronique en vous adressant directement
à l’APR FAE à l’adresse suivante : retraites@aprfae.ca ou par
téléphone au (514) 666-6969.
L’APR FAE, UNE ASSOCIATION QUI NOUS UNIT !
INFO | ÉCHO DU CONSEIL DES PERSONNES DÉLÉGUÉES DU 4 MAI 2016
BILAN FINANCIER 2014-2015
Sylvain Frenette et Aline Desormeaux, CPA, chez Lussier Séguin,
présentent le bilan financier 2014-2015 du SEPÎ.
RÉVISIONS BUDGÉTAIRES
Le conseil des personnes déléguées adopte les révisions budgétaires au 15 avril 2016 présentées par Sylvain Frenette.
ASSOCIATION DES PERSONNES RETRAITÉES DE LA FAE
Luc Ferland et Michel Paquette, APR FAE, présentent aux personnes déléguées les objectifs de l’APR FAE et précisent les services offerts aux membres de l’association.
SUIVI NÉGOCIATION
Luc Ferland fait le suivi de la négociation.
ÉQUITÉ SALARIALE
Catherine Faucher présente l’état de la situation relative au
maintien de l’équité salariale.
AFFECTATION ET RÈGLES GÉNÉRALES
Catherine Faucher et Josiane Gratton expliquent les règles générales qui s’appliquent dans le processus d’affectation.
▪ Sylvain Frenette | sylvainfrenette@sepi.qc.ca
TOPO - Vol. 16 | No 33| Le 17 mai 2016
3
INFO | ALERTE À LA CHALEUR !
Travailler à la chaleur présente des risques pour la santé. Et
les risques sont encore plus grands lorsque surviennent les premières journées d’une canicule, car le corps a besoin de temps
pour s’habituer à la chaleur. En effet, on considère qu’il faut
au moins cinq (5) jours à une travailleuse ou un travailleur pour
être partiellement acclimaté(e), pourvu que les exigences de
sa tâche ne changent pas et que la chaleur reste constante.
Pour les travailleuses et les travailleurs qui effectuent des tâches
physiques exigeantes, à un rythme continu, dans des endroits
peu aérés et sous le soleil, le risque est encore plus grand et
différentes mesures de prévention doivent être prises.
Les règles de la Commission de la santé et de la sécurité du
travail (CSST) sur la chaleur dans le milieu de travail sont très
larges et très vagues. En tant qu’employeur, la Commission
scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ) et ses représentantEs (votre
direction) doivent quand même s’assurer que ses employéEs
soient capables d’effectuer une tâche dans un environnement
acceptable.
La CSST recommande, entre autres, de :
•
boire au minimum un verre d’eau toutes les vingt (20) minutes, même si on n’a pas soif;
•
porter des vêtements légers, de couleur claire, de préférence en coton pour favoriser l’évaporation de la sueur;
•
redoubler de prudence si on prend des médicaments,
si on a des problèmes de santé ou si on a été malade
récemment;
•
ajuster son rythme de travail selon sa tolérance à la chaleur;
•
prendre des pauses à l’ombre, de préférence, ou dans un
endroit frais.
La CSST recommande à l’employeur, entre autres, de :
•
fournir aux travailleuses et travailleurs de l’eau fraîche en
quantité suffisante et s’assurer qu’ils en boivent;
•
ajuster le rythme de travail en fonction de la température,
en tenant compte des capacités des travailleuses et travailleurs et de leur degré d’acclimatation à la chaleur;
•
utiliser un ventilateur pour créer un mouvement d’air en
direction des travailleuses et travailleurs (il faudrait donc
s’assurer que des ventilateurs soient mis à la disposition des
enseignantEs quand le besoin s’en fait sentir);
•
être en mesure d’assurer les premiers secours rapidement
(système de communication, secouristes formés, entente
avec un service d’urgence hospitalier, etc.).
Au contraire de la réglementation sur la température maximale, les règles sont très claires sur la température minimale
acceptable. Celle-ci, pour une tâche telle que vous effectuez,
doit être d’au moins 20° C.
Si vous avez des questions concernant la température minimale et maximale dans le milieu de travail, je me ferai un plaisir
d’y répondre. N’hésitez pas à communiquer avec moi par téléphone au (514) 645-4536, poste 205.
▪ Sylvain Frenette | sylvainfrenette@sepi.qc.ca
La fin de l’année approche à grand pas. Le SEPÎ vous convie
de nouveau au Boston Pizza d’Anjou pour un événement
social où vous pourrez rencontrer vos collègues et représentants syndicaux dans une ambiance décontractée!
Il y aura un tirage de prix de présence et deux consommations vous seront gracieusement offertes.
C’est un rendez-vous !
Le TOPO est réalisé par le Syndicat de l’enseignement de la Pointe-de-l’Île (SEPÎ). Tiré à 2600 exemplaires, le TOPO est
distribué à toutes les enseignantes et tous les enseignants de la Commission scolaire de la Pointe-de-l’Île (CSPÎ).
La reproduction du journal, en tout ou en partie, est autorisée à condition de mentionner la source.
Commentaires et/ou suggestions
Syndicat de l’enseignement de la Pointe-de-l’Île
745, 15e Avenue | Montréal (Québec) H1B 3P9
Tél. : (514) 645-4536 | Téléc. : (514) 645-6951
Par courriel : topo@sepi.qc.ca
4
TOPO - Vol. 16 | No 33| Le 17 mai 2016
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
540 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler