close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Attentes signifiées 2016-2017

IntégréTéléchargement
RÉGION DE LA MAURICIE-ET-DU-CENTRE-DU-QUÉBEC
CENTRE INTÉGRÉ UNIVERSITAIRE DE SANTÉ ET DE SERVICES
SOCIAUX DE LA MAURICIE-ET-DU-CENTRE-DU-QUÉBEC
Monsieur Martin Beaumont
Pour l’année 2016-2017, les attentes des ministres sont pour votre établissement :
 D’assurer et augmenter, selon les paramètres convenus à l’intérieur de la présente
entente, l’offre de service à la population en tout temps et particulièrement
pendant la période intensive de la réorganisation du réseau.
 De mettre en place les mesures nécessaires pour atteindre l’équilibre budgétaire
tout en assurant les services à la population.
 D’administrer le budget que le MSSS octroie à l’établissement en fonction des
programmes-services établis, avec comme préoccupation de protéger ceux
destinés aux clientèles vulnérables en excluant tout recours à la permutation des
budgets, sauf sur autorisation expresse du ministre dans les cas exceptionnels.
 D’assurer la reddition de comptes de l’année financière 2015-2016 selon les
paramètres convenus avec le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS)
et assurer la reddition de comptes de l’établissement pour l’année financière
2016-2017.
 D’effectuer une planification des ressources humaines de votre établissement et de
poursuivre la priorisation du replacement des ressources en stabilité ou sécurité
d’emploi avant de procéder à de nouvelles embauches ou à la titularisation des
occasionnels.
 De rendre accessibles les services en langue anglaise pour les personnes
d’expression anglaise selon les modalités de la mise à jour des programmes
d’accès effectuée en 2016. Mettre en place, selon les échéanciers et modalités
convenus avec le MSSS, le Comité régional pour les programmes d’accès à des
services de santé et des services sociaux en langue anglaise.
 De planifier, organiser et actualiser les activités de l’établissement en tenant
compte de la planification stratégique du MSSS 2015-2020, de concert avec les
membres du conseil d’administration notamment. De mettre en œuvre,
conformément à la Loi et aux orientations données en la matière par le ministre,
l’intégration des services au sein de l’établissement afin de simplifier et
d’améliorer l’accès aux services pour le citoyen. Notamment, l’établissement doit
s’engager à participer et à collaborer activement aux travaux entourant les objets
prioritaires (le soutien à domicile, l’accès aux soins et services sociaux de 1re ligne
et leur intégration à proximité et l’accès aux médecins spécialistes) ainsi qu’aux
grands projets ministériels (l’optimisation des services de biologie médicale
(Optilab), l’unification des systèmes d’information et le financement axé sur le
patient).
 Maintenir les corridors établis de services régionaux ou interrégionaux pour
compléter son offre de service à la population de son territoire. Au besoin, établir
de nouveaux corridors de services pour les besoins de cette même population.
 Supporter les travaux du comité des usagers et, le cas échéant, du comité
consultatif notamment en leur assurant les ressources raisonnables pour voir à leur
bon fonctionnement.
 D’actualiser toutes nouvelles orientations, engagements ou directives du ministre
pouvant survenir en cours d’année.
 De gérer les subventions aux organismes communautaires admissibles de la
région.
Page 1
 D’assurer l’implantation des orientations de la Loi édictant la Loi favorisant
l’accès aux services de médecine de famille et de médecine spécialisée et
modifiant diverses dispositions législatives en matière de procréation assistée,
notamment sur le rééquilibrage des rôles entre les médecins omnipraticiens en
établissement et la prise en charge (hospitalisation) des patients par les médecins
spécialistes dans le but de prioriser les services de première ligne.
 De s’assurer que le directeur de santé publique établisse et mette en œuvre le plan
régional de santé publique prévu par la Loi sur la santé publique et la Loi
modifiant l'organisation et la gouvernance du réseau de la santé et des services
sociaux notamment par l'abolition des agences régionales en tenant compte des
particularités territoriales et en consultant les partenaires concernés de la région.
S’assurer que le directeur de santé publique coordonne les services et l’utilisation
des ressources pour l’application du plan régional de santé publique sur
l'ensemble du territoire régional.
 De s’assurer que les informations sur l’état de santé de la population de la région
sont tenues à jour et accessibles.
 De poursuivre la gestion du mécanisme régional d’accès en place pour tous les
services déterminés par le ministre et, au besoin, mettre en place de nouveaux
mécanismes.
 De maintenir un fichier des ressources intermédiaires et de type familial ayant
conclu une entente avec l’établissement de la région, par type de clientèle.
 De gérer l’attribution des lits d’hébergement.
 D’implanter les GMF-R, dans les zones identifiées.
Page 2
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
31 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler