close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Autour de l`exposition La franc-maçonnerie

IntégréTéléchargement
Exposition
La franc-maçonnerie
jusqu’au 24 juillet 2016
BnF I François-Mitterrand I Paris 13e
autour de l’exposition
La franc-maçonnerie
du mardi au samedi 10h > 19h, dimanche 13h > 19h
fermé lundi et jours fériés
Entrée 9 €, tarif réduit 7 €, gratuit pour les moins de 18 ans
Billet jumelé BnF / Musée de la franc-maçonnerie 11 €
Exposition en partenariat avec le Musée de la franc-maçonnerie
Partenariats presse avec Télérama, France 5, France Culture
La BnF présente plus de 450 pièces, issues de son important
fonds maçonnique mais aussi des principales obédiences
françaises ou de prêts étrangers exceptionnels.
Les origines de la franc-maçonnerie, son implantation en
France, ses symboles et rituels, ses contributions dans les
domaines politique, religieux, artistique et philosophique ; enfin,
les légendes qui lui sont attachées constituent le parcours de
cette exposition didactique.
Visites guidées
à 15 h, vendredi et samedi
3 € + prix d’entrée à l’exposition
01 53 79 49 49 I visites@bnf.fr
Livret-jeux gratuit pour les 7-11 ans
disponible sur place et sur bnf.fr
Public déficient visuel
Parcours audiotactile
Renseignements 01 53 79 37 37 I accueil.handicap@bnf.fr
Catalogue
La franc-maçonnerie
Sous la direction de Sylvie Bourel, Pierre Mollier, Laurent Portes
344 p., 230 ill., 45 €, BnF Éditions
Exposition virtuelle
http://expositions.bnf.fr/franc-maconnerie/
Réseaux sociaux
@ActuBnF
@bibliothequebnf
#FMBnF
bnf.fr
Cycle de
Le commentaire autour de la franc-maçonnerie est
conférences riche de ses multiples interprétations ; pour y voir clair
et entendre une parole explicative, la BnF propose, en
Petit auditorium regard de l’exposition éponyme, un cycle de cinq
conférences qui, sans prétendre à l’exhaustivité, vont
15h30 - 16h30
explorer quelques domaines en forme d’interrogations
entrée libre
et de réponses. Les origines et la filiation, l’initiation et
son parcours, la lecture des symboles, l’engagement
dans la société et quelques points marquants de l’histoire maçonnique française au début du siècle dernier
sont les thèmes abordés pour cette série de conférences
à l’adresse du grand public et des amateurs de cette
histoire singulière.
samedi
21 mai 2016
« Les francs-maçons à l’assaut de l’armée : le scandale
de l’affaire des fiches »
Par Emmanuel Thiébot, historien au Mémorial de Caen
depuis 1993, spécialiste de la Seconde Guerre mondiale et
de l’histoire de la franc-maçonnerie.
« Entre 1901 et 1904, des francs-maçons du Grand Orient
de France rédigent près de 20 000 fiches sur le taux de
républicanisme des officiers en garnison dans leurs villes. Ce
fichage secret conclu entre cette obédience maçonnique et le
ministre de la Guerre s’inscrit en réalité dans une dynamique plus
large de sauvegarde républicaine et de lutte anticléricale dont
l’armée pourrait être une menace face à une franc-maçonnerie
érigée en défenseur de la Troisième République laïque. »
samedi
28 mai 2016
samedi
4 juin 2016
samedi
11 juin 2016
« L’initiation maçonnique entre tradition et modernité »
Par Yves Hivert-Messeca, professeur honoraire, docteur
en histoire, enseignant et chercheur.
La franc-maçonnerie spéculative est une des très rares sociétés
occidentales à prétention initiatique. L’initiation en constitue
même un des éléments structurants. Elle est la mise en pratique
de son corpus ésotérique. Mais, par «son intellectualisation»,
sa pratique sociale et ses adaptations mondaines, l’initiation
maçonnique possède-t-elle dans leur plénitude les structures
anthropologiques des autres formes initiatiques (d’âge et/ou de
«reliance») dans le temps et dans l’espace ?
« La Pierre et le Compas : symboles et traditions des
bâtisseurs »
Par Jean-Michel Mathonière, spécialiste des compagnons
tailleurs de pierre, fondateur du Centre d’étude des compagnonnages (Avignon)
Si les francs-maçons se sont emparés de symboles provenant
des maçons de métier, ce n’est pas un hasard : depuis toujours,
bâtir n’est pas une simple activité pratique, mais un art noble.
J.-M. Mathonière se propose de mettre en lumière quelques
aspects méconnus de cette culture des bâtisseurs qui a nourri
l’imaginaire maçonnique et le formidable essor des arts et
des sciences au temps des Lumières. Au franc-maçon épris
d’ésotérisme, elle rappellera, derrière le symbole du couple
pierre brute/pierre cubique, les virtuosités de la stéréotomie. Au
profane, elle révèlera la dimension spirituelle du travail : taillant
la pierre, le compagnon ne travaille-t-il pas sur lui-même ?
« L’initiation, engagement et choix éthique »
Par Irène Mainguy, Responsable de la bibliothèque du Grand
Orient de France, Présidente de la Société Française d’Etudes
et de Recherches sur l’Ecossisme (SFERE), auteur de livres
sur le symbolisme.
La franc-maçonnerie est un Ordre initiatique organisé en
une structure hiérarchisée et organisée porteuse d’une triple
exigence morale, intellectuelle et spirituelle. Elle est indissociable
de ses rites et de ses symboles. À quoi l’initiation maçonnique
correspond-elle en ce XXIe siècle ?
Spectacle
mardi
31 mai 2016
18h30
Frères humains, Sœurs en humanité
Lise Taupinard-Przybylski, harpe, Corine Thezier, Robert
Bensimon, Claude Bornerie, Pierre Carteret, Lucie Fabry,
mezzo-soprano, Fabrice Coccitto, piano, et Baudouin Sama
Grand auditorium interprètent un spectacle du Théâtre de l’Impossible imaginé
entrée : 10 €
par Robert Bensimon, en co-production avec le Festival
sans réservation Pierres vivantes pour le théâtre en Bourgogne :
« Le plus beau présent que l’homme puisse faire à l’homme
c’est la pensée. (...) Laisser échapper une pensée c’est perdre
un trésor. Tyranniser une pensée est un attentat contre le genre
humain ». C’est en reconnaissance à Louis-Sébastien Mercier
(1740-1814), franc-maçon de la Loge Les Neuf Sœurs, pour
ces mots et pour sa pensée, que s’est élaboré ce moment de
théâtre impromptu qui verra travailler, dans des temps différents
mais toujours côte-à-côte, d’un même souffle et dans un même
idéal de lumière et de philanthropie, entre autres, le Chevalier
de Saint-Georges, le frère Mozart, Victor Schoelcher, Maria
Deraismes et Henri Caillavet.
Musique
jeudi
9 juin 2016
18h30
Concert de musique maçonnique
ou d’inspiration maçonnique
Dans le cadre du cycle Les inédits de la BnF
Toutes les pièces jouées sont inédites et issues des collections
de la BnF
Grand auditorium
entrée : 10 €
• Ouverture des Moissonneurs (1768), Egidio Duni (1709-1775)
sans réservation
• Marche des francs maçons, Unissons-nous mes frères,
Jacques Christophe Naudot (1690 ?-1762)
• Les francs maçons, Cantate nouvelle pour une basse-taille
(1744), Louis-François Lemaire (1676-1749)
• Lucille (1769), André-Ernest-Modest Grétry (1741-1813)
samedi
18 juin 2016
« Les idées sociales de francs-maçons de Condorcet à
Pierre Mendès France »
Par Bernard Bobe, professeur des Universités émérite à l’École
nationale Supérieure de Chimie de Paris (Chimie-ParisTech)
Afin « d’améliorer la société », des francs-maçons ont élaboré
des idées fondées sur un humanisme social. Certains avaient
ces idées avant d’être francs-maçons et sans exercer le pouvoir.
C’était notamment le cas des utopistes (Proudhon), alors
que d’autres, parvenus au pouvoir comme Louis Blanc, Léon
Bourgeois, Jules Ferry ou Pierre Mendès France et Jean Zay ont
pu les mettre en œuvre en tant que responsables politiques.
• Le Bûcheron ou les trois souhaits (1763), Ernelinde, princesse
de Norvège (1767), François-André Danican Philidor (1726-1795)
• Le Déluge, Rituel funèbre, François Giroust (1738 -1799)
par L’ensemble Almazis dirigé par Iakovos Pappas
Caroline Chassany et Stéphanie Varnerin, sopranos,
Sébastian Monti, haute contre
Marc Mauillon, taille,
Philippe-Nicolas Martin, basse-taille
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
574 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler