close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

B S V M A R A I C H A G E – N ° 1 3 BILAN METEOROLOGIQUE

IntégréTéléchargement
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
B S V
MA R A I C H A G E – N ° 1 3
D U
1 8
M A I
2 0 1 6
rédigé par Maëlle KRZYZANOWSKI - CDDL - CA 49
Limaces et pucerons sont, pour changer, les ravageurs les plus présents dans les cultures
actuellement. Mildiou et botrytis sont en bonne place également pour la partie maladie.
ACTUALITES
Bilan météo
P. 1
Allium
Attention au mildiou
P. 2
Asperge
Mouche de l’asperge
P.2
Brassicacées
Mouche du semis, altise P. 2
Le beau temps se fait attendre, les cultures tardent, les à-coups climatiques les stressent.
B
ILAN METEOROLOGIQUE
Sources : réseaux de stations météorologiques SBT—Demeter
Pluviométrie 2016
(S 19)
Carotte
Mouche de la carotte P.3
Concombre—Melon
Pucerons, thrips et peau de
crapaud
P.4
T min S 19
T max S 19
Machecoul
409,4 mm (+21,0)
7,3 °C
21,3 °C
St-Julien-deConcelles
407,2 mm (+13,0)
5,6 °C
22,2 °C
Fraisiers
Pucerons, acariens
P.4
Allonnes (49)
271,2 mm (+9,8)
5,8 °C
22,1 °C
Muguet
Hépiales
P.5
St-Mathurin-surLoire
259,8 mm (+11,0)
4,0 °C
21,8 °C
Le-Lude
284,8 mm (+15,2)
3,1 °C
20,9 °C
St-Jean-de-Mont
403,2 mm (+3,2)
5,8 °C
22,3 °C
Vix
336,0 mm (+25,8)
6,5 °C
21,7 °C
Laitue—Mâche
Pucerons, mouche des semis, mildiou
P. 5
Tomate
Tuta, pucerons,
P. 6
Le début de semaine 19 a été assez doux,
voire chaud, puis les orages ont fait baisser de façon assez nette les températures, avec un rafraichissement important
le matin notamment.
La semaine 20 s’annonce plutôt fraiche
pour la saison plus douce en fin de semaine, couverte, pluvieuse. Un temps à
botrytis et mildiou en plein champ, à pucerons sous les abris, à limace partout.
Les précipitations sont très variables selon les sites du fait des orages.
ABONNEMENT BSV
Retrouvez le bulletin de santé du végétal
sur le web...
 www.draaf.pays-de-la-loire.agriculture.gouv.fr
 www.paysdelaloire.chambagri.fr
 www.fredonpdl.fr
… ou inscrivez-vous en ligne pour être
informé directement par mail de chaque
nouvelle parution :
http://www.paysdelaloire.chambagri.fr/menu/
vegetal/surveillance-biologique-du-territoire/sinscrireau-bsv-cest-gratuit.html
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 2
BSV MARAICHAGE–N°13 DU 18 MAI 2016
A
LLIUM
Poireau : La-Planche (44), Allonnes (49)
 Ravageurs
Mineuse
Thrips
Les piégeages sont en diminution sur le 44 avec 1 seule
mouche mineuse piégée dans les bols jaune sur LaPlanche, aucune sur les autres sites. On continue à observer la présence de pupes dans les poireaux en récolte sur
de nombreuses parcelles.
Pas d’attaque sur les allium
pour le moment. Le climat de
cette semaine ne sera pas
favorable à leur émergence
(trop froid). Le risque est nul cette semaine.
Mouche de l’oignon
Les piégeages sont nuls pour le moment.
 Maladies
Mildiou
D’après le modèle miloni (modélisation pour le plein
champ), les conditions sont favorables à des sporulations
après des contaminations potentielles début mai sur Allonnes (49), St-Mathurin-sur-Loire et St-Julien-de-Ccelles. La
deuxième génération serait en cours. Sur St-Jean-de-Mont, il
n’y aurait pas de sporulations pour le moment.
A
SPERGES
Allonnes, Villebernier (49)
 Ravageurs & Maladies
3 mouches de l’asperge ont été piégées sur Allonnes, aucune sur Villebernier en
semaine 19. Le vol commence, de façon très tardive du fait du temps froid. Les températures de cette semaine ne devraient pas entrainer de grosses émergences.
Pas d’autre problème pour le moment dans les parcelles. Attention aux plantations,
les conditions climatiques sont favorables à des infections par le stemphylium.
Mouche de l’asperge. Crédit photo CEHM
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 3
BSV MARAICHAGE–N°13 DU 18 MAI 2016
B
RASSICACEES
Navet : Allonnes (49), Radis : parcelles flottantes (44 & 49)
Chou : Longué (49)
 Ravageurs
de navet. Une grosse attaque sur Brion a détruit des semis
de début mai.
Mouches des semis
Mouche du chou
Les piégeages de mouche du chou sont en baisse : 0 dans
les parcelles de navet, 2 dans la parcelle de chou. Le risque
est faible. Il dépend surtout du stade de la culture. Les parcelles à moins de 15 jours de la récolte peuvent être dévoilées sans risque.
Altises
Des attaques sont observées en parcelles de roquette dans
le 49, suite aux quelques coups de chaud.
Tenthrèdes
Mouche des semis, mâle. Crédit photo R. Antoine.
Les piégeages sont en diminution en mouche des semis sur
le 44, Ils sont stables voire en hausse sur certaines parcelles du 49 : entre 0 et 28,5 mouches par bol en parcelle
On commence à observer les adultes sur de nombreuses
cultures. Les larves commencent à faire des dégâts sur
toutes les cultures de crucifères dans diverses parcelles du
44. Attention, ce n’est pas une chenille, même si la larve y
ressemble.
C
AROTTE
Modèle SWAT : données météorologiques de Allonnes (49), St-Julien-de-Concelles (44) et St-Jean-de-Mont (85).
Parcelles : Longué, Ste-Gemmes-sur-Loire et Allonnes (49)
 Ravageurs
Mouche de la carotte (Psila rosae)
On observe une légère augmentation des piégeages sur les
relevés de début de semaine 20 : 1,5 mouche à Longué et
Ste-Gemmes, 2,5 à Allonnes.
D’après le modèle SWAT, les
températures de la semaine
dernière auraient dû entrainer une diminution des émergences dans les parcelles.
Le maintien des voiles de protection sur les cultures reste
préférable.
RAS concernant les autres bioagresseurs de la culture
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 4
BSV MARAICHAGE–N°13 DU 18 MAI 2016
C
ONCOMBRE —
M
ELON
Concombre : Beaulieu-sous-La-Roche (85)
Melon : St-Hilaire-de-Loulay (85)
 Ravageurs
Puceron
Les pucerons sont très présents dans les parcelles suivies :
20 % des plantes sur Beaulieu, 60 % des plantes sur StHilaire. Le climat actuel est particulièrement propice aux
pucerons. Les auxiliaires naturels commencent à être visibles, que ce soit des prédateurs (syrphes, coccinelles) ou
des parasitoïdes (des momies sont visibles sur certaines
colonies).
Thrips
Les thrips sont très présents dans la parcelle de Beaulieu
où 25 % des plantes sont touchées.
Momie de puceron dues au développement d’un parasitoïde dans le puceron.
 Maladie
Virus
Oïdium, didymella
Des symptômes de peau de crapaud sont observés sur
Beaulieu, dans la parcelle de concombre. Ce virus serait
transmis par des cicadelles.
Attention au risque lié à ces deux maladies dans les concombres, le climat sera très favorable cette semaine.
F
RAISIERS
Allonnes, parcelles flottantes 49
 Ravageurs
Puceron
Acariens
Dans la parcelle suivie de façon fixe sur Allonnes, les populations de pucerons augmentent fortement passant de 5 à
25 % de plantes porteuses cette semaine. De façon générale, on en trouve dans la plupart des parcelles de fraisiers
sous abris. Attention à certaines variétés tardives et très
attractives (Candiss).
Les acariens se développent dans la parcelle d’Allonnes,
passant de 5 à 20 % de plantes touchées. Le climat frais,
couvert et pluvieux de cette semaine ne devrait pas leur
être favorable.
Duponchelia Fovealis
Des piégeages importants de Duponchelia sur Bouguenais
en fin de semaine dernière. Les dégâts ne sont pas encore
quantifiés.
 Maladie
Du botrytis est présent dans la parcelle d’Allonnes sur 10 %
des plantes. Le climat prévu cette semaine est très propice
à sa propagation dans les cultures en cours de récolte. Aé-
rer le plus possible; jour et nuit. Eviter de laisser les déchets
dans les parcelles.
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 5
BSV MARAICHAGE–N°13 DU 18 MAI 2016
M
UGUET
La-Chapelle-Basse-Mer, St-Colomban, Mauve-sur-Loire (44)
 Suivi Hépiale
Les suivis ont débutés en semaine 18, après la fin des récoltes. Les piégeages d’hépiale sont très variables selon les
sites : en S18, ils sont de 0,4 / ml de planche à La-Chapelle,
14,8 / ml à St-Colomban et 55,2 / ml à Mauve. En S19, ils
S
baissent sur les trois sites avec 0,2 / ml à La-Chapelle, 4,8 /
ml à St-Colomban et 31,4 / ml à Mauve.
ALADE : MÂCHE — LAITUE — CHICOREES
Parcelles flottantes 44 et 49
 Ravageurs
Pucerons (laitue, chicorées)
Mineuse (Mâche)
La présence des pucerons
reste très importante cette
semaine encore sur laitue,
dans le 44 notamment. Moins
de problèmes recensés sur cette culture en 49. Par contre,
des ailés sont observés dans plusieurs parcelles de chicorées. Les colonies pourraient se développer rapidement
dans les jours à venir.
Des dégâts assez importants de mineuse sont observés sur
plusieurs parcelles de mâche du 49 avec galeries et piqures
de nutrition.
Mouche des semis (Mâche)
Noctuelles
Les piégeages baissent un peu dans la vallée, mais la pression reste forte dans les parcelles de mâche du 44.
Des dégâts de noctuelles sont observés en parcelles de
jeunes pousses sur le 44. 4 Autographa gamma piégées
cette semaine à Ste-Gemmes-sur-Loire.
Limaces
Encore et toujours... Les limaces sont présentes dans la
plupart des parcelles et ce n’est pas le temps de cette semaine qui va arranger la situation.
 Maladies
Pythium (laitue)
Mildiou (laitue)
Dégâts de pythium dans les parcelles de laitue, sur le 44
notamment, un peu aussi sur le 49.
Avec le climat, la pression
mildiou est assez forte, notamment sur les parcelles qui
ont été sous voile non tissé. Il
semblerait que soit une nouvelle race de mildiou. Certaines
variétés décrochent de façon plus importante que d’autres.
Le temps de cette semaine, va lui être très favorable, le
risque est fort.
Virus (mâche)
Avec le temps qui reste assez frais, des dégâts assez important de virus sont toujours observés dans les parcelles de
mâche sur le 44.
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Page 6
BSV MARAICHAGE–N°13 DU 18 MAI 2016
T
OMATE
Notre-Dame-de-Riez, Saint-Hilaire-de-Riez, Challans, Pétosse
 Ravageurs
Puceron
Tuta absoluta
Sur Pétosse, une attaque assez importante de pucerons est
signalée sur Pétosse où 20 % des plantes sont touchées.
Les piégeages sont très variables sur les parcelles suivies :
3 à St-Hilaire, 8 à Challans et 50 à N.D.-de-Riez. Peu de dégâts signalés dans ces parcelles. Le temps de cette semaine, un peu plus frais du fait des pluies devrait ralentir un
peu le rythme de développement des Tuta.
Les auxiliaires naturels sont présents mais le temps froid
retarde leur arrivée. La lutte biologique fonctionne bien sur
ce ravageur. Voir le BSV du 5 mai dernier.
(*) 1 = risque faible; 2 = risque assez faible; 3 = risque moyen; 4 = risque assez fort; 5 = risque fort
RESEAU DE SURVEILLANCE BIOLOGIQUE DU TERRITOIRE 2016
PAYS DE LA LOIRE
Rédacteur : Maëlle Krzyzanowski – CDDL - CA 49 - maelle.krzyzanowski@maine-et-loire.chambagri.fr
Directeur de publication : Jean-Loïc Landrein - président du Comité régional de surveillance biologique du territoire.
Groupe technique restreint : CDDL - SRAL - GDM - CDDM - FREDON - Coopérative Rosée des champs
Observateurs : CDDL - CDDM - Coopérative Rosée des champs - Fleuron d’Anjou - GAB44 - CAB - GDM - Symbiose Val Nantais - CLAUSE - UNILET - Maraichers.
Ce bulletin est produit à partir d’observations ponctuelles. S’il donne une tendance de la situation sanitaire
régionale, celle-ci ne peut être transposée telle quelle à la parcelle. La CRAPL dégage donc toute responsabilité
quant aux décisions prises par les agriculteurs pour la protection de leurs cultures et les invite à prendre ces
décisions sur la base des observations qu’ils auront réalisées sur leurs parcelles.
Action pilotée par le ministère chargé de l’Agriculture, avec l’appui financier de l’Office national de l’eau et des milieux aquatiques, par les crédits issus
de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
2
Taille du fichier
860 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler