close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

17/05/2016 - La Presse de la Manche

IntégréTéléchargement
Dans les coulisses du Grand Départ
Page 3
n°11
Tour de France. Notre page spéciale
avec
mardi 17 mai
les coureurs
a
t Kintan
Froum e
RÉUSSIR AU COLLÈGE
MARDI 17 MAI 2016 *
N° 21884 - 0,90 €
INTERNAT
PÉDAGOGIQUE
de PORTBAIL
zCcCIcF cICfIfFc fCcIiCcFCc IfCcmCcIfCcIfCcICfIfCc Cz
de la 6e à la 3e
9, rue Gambetta - B.P. 408 - 50104 CHERBOURG CEDEX
Tél. 02.33.97.16.16 - www.lapressedelamanche.fr
Renseignements 02.33.04.87.38
Politique. En vue de 2017
Montebourg lance un « appel »
pour « un projet alternatif »
Page 21
Cherbourg. Après plus de trois ans de fermeture
Page 4
© Quentin GUÉROULT
Chapitre est enfin vendu !
Retour des migrants
au camp de Nordez
L’espace Chapitre, fermé depuis 2013, est vendu. Le futur établissement accueillera un
café-théâtre ainsi qu’un magasin de chaussures. Si tout se passe comme prévu, il ouvrira ses
portes avant la fin de l’année.
Cherbourg. Tournage d’un clip
Page 5
Cherbourg Project a tourné un nouveau clip ce week-end. Acteurs et techniciens ont voyagé
au cœur du XXe siècle. Différentes escales étaient prévues à la Cité de la Mer, au château des
Ravalet et au musée Thomas-Henry.
02.33.06.08.16
Recherche COMMERCIAUX dépt. 50
Envoyer CV + lettre de motivation
à maisons.kerbea50@orange.fr
www.deloffre-kerbea.com
1, La Boulaye
Saint-André-de-l’Épine
Propriétaire à St-Vaast-la-Hougue
pour seulement
656€/mois*
Maison plain-pied de 80 m2 comprenant :
3 chambres, cuisine ouverte sur séjour et garage intégré.
Gamme ECO, maison Jade.
*Exemple de financement, à titre indicatif et sans valeur contractuelle, pour une opération d’acquisition d’une résidence principale, sans apport. L’opération est réalisée pour un couple avec 1 enfant, dont le revenu fiscal de référence est de
26.098 € et bénéficiant d’un prêt à taux zéro et d’un prêt à l’accession pour une durée totale de 25 ans et une mensualité lissée à 656 €, y compris les assurances (2X100%). Photo non contractuelle, vente sur plans. Sous réserve de disponibilité du terrain.
A Cherbourg, une vingtaine de migrants, qui n’ont pas fait de demande d’asile, se sont
installés près de la salle Nordez, où ils ont planté plusieurs tentes. Une situation qui
n’est pas sans rappeler celle vécue il y a plusieurs années, à l’époque où le squat
réunissait jusqu’à une centaine de personnes. Un véritable bras de fer entre Itinérance
et la municipalité.
Page 2
Cyclisme. Rhône Alpes Isère Tour
Point de vue
La colère et l’impasse
Ce sera une dure semaine pour le gouvernement. La rue se mobilise sous l’impulsion des syndicats, particulièrement
de la CGT qui a choisi la voie de l’intransigeance. Il faut dire que cette loi
Travail qui met la France à l’arrêt aura
réussi à additionner à peu près tous les
mécontentements.
Or, la colère sourde de tout un peuple
n’attend que le prétexte, l’étincelle, pour
entrer en ébullition. Alors, une fois de
plus, les Français vont prendre les Français en otage parce qu’ils ne sont pas
satisfaits de leur gouvernement. On retombe dans un rituel bien connu où la
question de fond fait place à la confrontation, et où l’argument majeur est la démonstration de la capacité de nuisance
maximale. L’Etat étant mis au défi d’y
répondre.
Le plus curieux, chaque fois, c’est la réticence de l’État à démontrer sa propre
capacité de nuisance, qui n’est pas
mince. Il est vrai que l’État est l’État et
qu’il lui faut, en dépit de ses erreurs ou
de ses pas de clerc, conserver un certain niveau de dignité. On assiste donc
à cet éternel psychodrame qui n’est pas
sans rappeler la violence enfantine donnant des coups de pied dans les tibias de
l’autorité parentale, en lui rappelant que
la fessée, et plus encore la gifle, sont
interdites.
Cette loi Travail est un révélateur de la
crise d’exaspération profonde que nous
vivons. Surtout ne pas faire une interrogation écrite sur le contenu exact du
projet de loi. Même si tout le monde en
parle savamment, ce n’est plus le texte
qui compte, c’est ce qu’on croit qu’il
veut dire qui est devenu décisif. Arrivé
à ce stade, surtout lorsque, de modification en modification, le projet de loi
Travail ne reflète plus les mêmes préoccupations que le texte originel, l’entêtement devient imbécile, et rend toujours
plus difficile un retrait qui, à l’évidence,
s’impose.
Réformer la législation du travail en
ayant à la fois l’opinion publique, les
syndicats et les parlementaires en opposition au texte proposé, il doit bien y
avoir une erreur quelque part.
Bien sûr, demander à Manuel Valls de
manger son chapeau n’est pas dans son
tempérament. Alors, qu’il ne retire pas
son texte, mais qu’il s’en aille, et qu’il
laisse à son successeur le soin d’apaiser
une France qui n’a vraiment pas besoin
de se rendre la vie encore un peu plus
impossible, pour, in fine, une question
d’amour-propre. Il sera toujours temps,
ensuite, de présenter un nouveau texte,
élaboré en concertation avec les partenaires sociaux.
Jean LEVALLOIS
Tout roule pour
Benoit Cosnefroy
Page 18
© Nicolas GACHET
© Hubert LEMONNIER
© Hubert LEMONNIER
Un voyage dans le temps
Remarquable 6e (1er Français) d’une épreuve par étapes de
classe 2, le coureur amateur de Rauville-la-Bigot a confirmé
qu’il fonçait tout droit vers le milieu professionnel.
Tennis. Régionaux seniors
L’Urvillaise A. Dorey
crée l’exploit
Page 19
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
968 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler