close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Bah Oury accuse Cellou Dalein et Aliou Condé d

IntégréTéléchargement
Affaire gardes du corps de l’UFDG
incarcérés : Bah Oury accuse Cellou
Dalein et Aliou Condé d'avoir joué aux
"Judas"
Le président de l’UFDG Cellou Dalein Diallo a-t-il sacrifié les gardes du corps de son parti dans l’affaire de
l’assassinat du journaliste Elhadj Mohamed Koula Diallo le 5 février dernier ? Le vice-président du principal
parti de l’opposition Bah Oury répond par « oui ». Il était ce jeudi l’invité de l’émission les « Grandes
Gueules » de la radio Espace fm. Graves accusations…
Pour le numéro 2 de l’UFDG (en attendant la suite judiciaire), cité par notre confrère de visionguinee, « les
20 gardes du corps, certains croient que ce sont les gendarmes qui ont indiqué tel, tel ou tel autre, 17 ou
18 parmi eux, c’est Cellou et Aliou Condé (secrétaire général de l’UFDG, ndlr) qui ont établi la liste pour
qu’ils étaient présents (au siège le 5 février) selon eux. C’est Cellou et Aliou Condé qui ont dit à tel, tel et
tel « vous étiez là ce jour-là, vous allez témoigner à la gendarmerie comme quoi c’est Bah Oury qui a tiré
sur le journaliste ». En leur disant moyennant 200.000 GNF et un sac de riz, «vous n’allez même pas rester
en prison, vous allez être libérés ».
Poursuivant, M. Bah soutient dur comme fer que « la responsabilité de ce point de vue incombe à Cellou
Dalein en premier lieu sur le fait qu’il ait donné la liste lui-même. Les gendarmes ont exigé après les
enquêtes d’avoir d’autres éléments qui ne figuraient pas parmi ceux qui étaient inscrits sur la liste. Parce
qu’ils avaient des soupçons sur la responsabilité directe de ceux qui manquaient. C’est Cellou qui a
élaboré la liste. Dans cette liste, ils ont pris certains qui n’étaient même pas au siège le 5 février. »
Par Mediaguinee
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
296 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler