close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Avancer vers l`inconnu

IntégréTéléchargement
L’EXPRESS
Le journal français du
Grand Toronto depuis 1976
www.lexpress.to
DU 17 AU 23 MAI 2016
VOLUME 41 • NUMÉRO 19
PM 40028044
PRIX 2 $
#Théâtre
La distribution de
la mise en lecture
de La Passagère
à l’AFT samedi
soir: la pianiste
Marie-Line Ross,
Claudia Thériault,
Christina
Tannous, Marcelo
Arroyo, Raymond
Accolas et
Bernard Meney.
La Tangente célèbre 20 ans de création à Toronto
journaliste@lexpress.to
La Tangente a commencé à célébrer
ses 20 ans de création théâtrale à Toronto avec la mise en lecture, samedi
soir à l’Alliance française, de La Passagère, une pièce de Claude Guilmain
créée il y a 15 ans, qui a été la pièce
franco-ontarienne grand public la plus
jouée au Québec
La passagère en question, c’est ÈveMarie Guérin, chanteuse d’opéra ambitieuse, et son ami d’enfance, Maurice
Kleinman, pianiste de concert passionné, qu’on rejoint alors qu’ils quittent
Montréal pour étudier au Conservatoire de Paris en 1910.
Christina Tannous, soprano et comédienne de talent, excellait dans le rôle
d’Ève-Marie. Avec sa voix seulement,
elle réussit à toucher le spectateur,
l’émouvoir, le faire voyager.
De Montréal à New-York, en passant
par Londres et Paris, La Passagère parle
donc de «passage». Celui de l’enfance à
l’âge adulte. Entre duretés du monde
et douceur de la musique, la pièce de
Claude Guilmain explore toutes les particularités d’une jeune femme singulière, avec une certaine bienveillance.
À suivre en PAGE 8
ENSEMBLE
1976 * 2016
Aimez-nous
maintenant sur
facebook.com/
lexpressdetoronto
#Télévision
Une Passagère qui
traverse le temps
Maëva Saint-Albin
40
ANS
>
Noémie Yelle dans le rôle de la danseuse du bar St-Nickel à Sudbury.
Une danseuse érotique devient
leader de sa communauté
St-Nickel débute le 24 mai à Unis TV
Unis TV, la chaîne pancanadienne
francophone de TV5, diffusera sa
première série de fiction originale,
St-Nikel, les mardis à 22h à partir
du 24 mai (en rattrapage à unis.ca/
st-nickel).
La comédienne Noémie Yelle interprète Nicole Martel, danseuse érotique pour subvenir aux besoins de
sa famille, dont le club de Sudbury
est pris entre une gang de motards,
des bobos déterminés à revitaliser le
quartier et des politiciens peu scrupuleux qui menacent de l’exproprier.
Nicole devra user de toute son
ingéniosité et son courage pour sauver le club, sans se retrouver en prison ou chez le psychiatre.
La série met également en vedette
Roch Castonguay (dans le rôle du proprio du bar de danseuses St-Nickel),
Amber Goldfarb (une danseuse rivale
de Nicole), Isabelle Blais (la soeur de
Nicole, enseignante), Simon Bérubé
(le fils difficile de Nicole), Hubert
Proulx (le père de Simon), Bertrand
Cardozo (chauffeur de taxi amoureux
de Nicole), Dany Boudreault (un aspirant voyant homosexuel), MJ Colburn
(«la Vierge Marie»)…
#Musique
#Exposition
Mehdi Cayenne à Paris
Les Français
découvrent un
artiste ontarien
atypique
Nicolas Dot
Collaboration spéciale
Isorine Marc lors du vernissage.
À g.: L’histoire de gens du quartier dans
le parc de l’Esplanade.
PHOTO: LD
L’Esplanade : un quartier se raconte
Depuis le 1er mai, une certaine
conception du quartier idéal est mise
en avant dans le parc de l’Esplanade,
non loin du St.Lawrence Market.
Chacun avec leurs histoires et
leurs visages, 40 habitants de ce
quartier sont mis à l’honneur dans
une exposition intitulée Patchwork
Village. Organisée pour célébrer le
40e anniversaire du plan de l’Esplanade, et avec le soutien du festival
annuel de photographies Contact,
quatre photographes ont contribué à cette exposition en plein air qui
veut valoriser la diversité torontoise.
Le quartier de l’Esplanade se targue d’être un microcosme de Toronto, et Patchwork Village est une
célébration de sa vision. Cette exposition, organisée par Isorine Marc,
associée à la compagnie de danse
Corpus et au centre culturel Jamii,
regroupe à la fois des photographies
et des récits écrits.
«L’Esplanade est comme un petit
village au milieu d’une grande ville»
explique Isorine Marc. Elle place
beaucoup d’importance dans le
pouvoir de la transformation des espaces publics en passant par l’engagement communautaire.
«Patchwork Village est un moyen
de favoriser la connexion entre les
gens et de briser l’isolement de chacun», appuie-t-elle.
Pour être sélectionnées, ces personnes ont dû passer un processus
de sélection où ils ont été invités à
partager des éléments de leur vie.
Par la suite, au cours de nombreux
ateliers, ils ont pu écrire leur propre histoire pour l’exposer à leurs
voisins et aux visiteurs.
Le plus jeune sujet de cette exposition a 8 ans; il raconte son voyage
au Japon. Un autre est aveugle; il
raconte son combat pour rendre le
quartier plus accessible aux handicapés. On y retrouve aussi l’un des
architectes du site, ainsi qu’une mère
célibataire qui raconte sa vie de tous
les jours.
Avec ce projet, l’Esplanade se révèle comme un quartier pour tous,
avec tous.
– Maëva Saint-Albin
Le Centre culturel canadien accueillait
jeudi dernier à Paris l’artiste francoontarien Mehdi Cayenne, pour un
concert intimiste dans le cadre de sa
mini-tournée française entamée deux
jours plus tôt et qui s’achève ce mardi
soir. Son dernier album Aube, disponible au Canada depuis novembre dernier, sortira en France en septembre.
Mehdi Cayenne, de son vrai nom
Mehdi Hamdad est un chanteur au
parcours atypique. Franco-algérien
d’origine, franco-ontarien d’adoption,
il a grandi à Montréal et Moncton
avant de s’installer à Ottawa-Gatineau.
Il parrainait récemment la première édition du festival Monde le son du
Conseil scolaire Viamonde à l’école
Toronto Ouest.
Rupture amoureuse
Sa musique mélange des rythmiques
funk, folk ou encore trip-hop et offre
des grooves subtils et étonnants.
Aube, son troisième opus, «est tout
aussi éclectique et dynamique que
les précédents», nous confie l’artiste.
Ce disque biographique retrace une
rupture amoureuse, au travers de 12
chansons pleines de romantisme et
de douceur nostalgique.
À suivre en PAGE 7
Avancer vers
l’inconnu...
MC
Recherchez nos timbres animés sur le cinquantenaire
de Star Trek dans les bureaux de Postes Canada
ou à postescanada.ca/startrek.
MC et © 2016 CBS Studios Inc. STAR TREK ainsi que les marques et les logos qui s’y rattachent
sont des marques de commerce de CBS Studios Inc. Tous droits réservés.
>
Mehdi Hamdad sur la scène du Centre
culturel canadien à Paris la semaine
dernière.
Les timbres redonnent vie à des scènes de cette série.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
587 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler