close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

À L`ESPACE 1789 - Site Officiel de la ville de Saint-Ouen

IntégréTéléchargement
À L'ESPACE 1789
DU 18 MAI AU 14 JUIN 2016
FÊTE DE LA NATURE
MA PETITE PLANÈTE VERTE
JP+3 ANS
De Collectif (France, 2016, 36 mn, animation)
Les igloos fondent, la forêt disparaît peu à
peu et les animaux cherchent de nouveaux
refuges. Mais tout ça peut changer ! Voici des
personnages courageux et malins : ils font
preuve d’inventivité, montrent l’exemple et
prennent soin de la nature.
«Au-delà de ce projet pédagogique, la
qualité de ces films ludiques, parfois poétiques, mérite à elle-seule le déplacement»
Télérama
s
Dimanche 22 mai à 14h45 :
cinoche-brioche
PIERRE RABHI AU NOM DE LA TERRE
MA LOUTE de Bruno Dumont
DU 18 AU 24 MAI
CAFÉ SOCIETY
Serge est l’un des meilleurs vendeurs de France.
Depuis 30 ans, il écume les zones commerciales
et les grands magasins, garantissant à ses
employeurs un retour sur investissement immédiat
et spectaculaire. Il a tout sacrifié à sa carrière.
Ses amis, ses femmes et son fils, Gérald, qu’il
ne voit jamais. Et sa santé. Quand Gérald vient lui
demander un travail pour financer les travaux de
son futur restaurant, Serge hésite puis accepte
finalement de le faire embaucher comme vendeur.
Contre toute attente, Gérald se découvre un don.
dans les bras de son ex. Bref, cet été-là, Ana tente
de se débrouiller avec la vie.
Premiers plans, Angers 2016 ; Berlinale 2016
VISITE OU MÉMOIRES ET CONFESSIONS
Précédé de Action commerciale de Pascal Jaubert (France, 2011, 11 mn)
De Woody Allen (Etats-Unis, 2016, 1h37, VO).
Avec Kristen Stewart, Jesse Eisenberg, Steve Carell
Un jeune homme se rend à Hollywood dans les
années 1930 dans l’espoir de travailler dans
l’industrie du cinéma. Il tombe amoureux et se
retrouve plongé dans l’effervescence de la «Café
Society», club sélect d’artistes et de mécènes qui
a marqué cette époque.
BADEN BADEN
L’HOMME QUI RETRÉCIT JP+5/6ANS
Film d’ouverture, Cannes 2016
VENDEUR
De Sylvain Desclous (France, 2016, 1h29). Avec
Gilbert Melki, Pio Marmai, Pascal Elso
De Marie-Dominique Dhelsing (France, 2013,
1h38, documentaire)
Pierre Rabhi est paysan, écrivain et penseur.
Il est l’un des pionniers de l’agro-écologie
en France. Amoureux de la Terre nourricière, engagé depuis quarante ans au service de l’Homme et de la Nature, il appelle
aujourd’hui à l’éveil des consciences pour
construire un nouveau modèle de société où
« une sobriété heureuse » se substituerait
à la surconsommation et au mal-être des
civilisations contemporaines.
De Rachel Lang (France/Belgique, 2016, 1h35).
Avec Salomé Richard, Claude Gensac, Swann
Arlaud
Après une expérience ratée sur le tournage d’un
film à l’étranger, Ana, 26 ans, retourne à Strasbourg, sa ville natale. Le temps d’un été caniculaire, elle se met en tête de remplacer la baignoire
de sa grand-mère par une douche de plain-pied,
mange des petits - pois - carotte au ketchup, roule
en Porsche, cueille des mirabelles, perd son permis, couche avec son meilleur ami et retombe
De Manoel de Oliveira (Portugal, 2016, 1h10,
documentaire, VO)
En 1982, Manoel de Oliveira réalise, dans le
plus grand secret, un film qui ne devait être
visible qu’après sa mort. Visite ou Mémoires et
Confessions est un film autobiographique sur sa
vision de la vie, son cinéma et la demeure familiale
qu’il a tant aimée.
« L’exercice pourrait prendre une tournure sinistre,
mais demeure au contraire une hymne à la vie et au
cinéma. (...) Oliveira met en abyme et notre regard
et le caractère insaisissable de son œuvre. Coup de
génie tout en modestie où l’artiste s’efface derrière
la saudade, une dernière fois. » Avoir-alire.com
De Jack Arnold (États-Unis, 1957, 1h21, noir et
blanc)
À la suite d’une contamination radioactive, un
homme voit avec effarement son corps diminuer
de taille. A tel point qu’il devient la proie d’un chat
puis d’une araignée. Courageusement, il part à la
découverte de son univers.
Film présenté dans le cadre d’École et cinéma
Dimanche 22 mai à 14h30 : cinoche-brioche
autour de ce classique du cinéma fantastique
le journal de saint-ouen-sur-seine | supplément sortir | mai 2016 | V
TEMPS FORT
GOOD LUCK ALGERIA REBELOTE
« Documenté et stylé, d’autant plus impitoyable qu’il
se refuse l’indignation militante, Court est un grand
film sur l’état inquiétant de la liberté d’expression
dans la démocratie indienne. » Le Monde
COURT
MARDI 24 MAI
LA FAMILLE AU CINÉMA
On se réjouit quand le cinéma documentaire prend des libertés et s’aventure
sur des sentiers peu balisés. Le film de
Mathias Théry et Etienne Chaillou, La sociologue et l’ourson, est une proposition
inventive (des peluches, il fallait oser !), vivifiante et éclairante autour de la famille à
l’occasion des débats autour du mariage
pour tous mis à plat par la sociologue
Irène Théry. C’est l’occasion d’un coup
d’œil dans le rétro et d’une séance autour
de l’édition 2015 du Festival du Film de
Famille.
À 19H, PALMARÈS 2015
DU FESTIVAL DU FILM DE FAMILLE
Projection de deux pépites, Prix du Jury ex
aequo, en présence des réalisateurs.
LA POUBELLE JAUNE
De Alexandre Dizeux (France, 2015,
17 mn 40, essai documentaire)
«Jacques et Odette sont mes grands-parents et chaque été je vais les rejoindre
pour partager du temps avec eux. Les
jours se suivent et se ressemblent. »
GOOD LUCK ALGERIA REBELOTE
Voir semaine du 18 au 24 mai
De Farid Bentoumi (France/Belgique, 2016,
1h30, comédie). Avec Sami Bouajila, Franck
Gastambide, Chiara Mastroianni
Sam et Stéphane, deux amis d’enfance, conçoivent
avec passion des skis haut de gamme. Soumise à
une rude concurrence, leur entreprise est en péril.
Pour la sauver, ils se lancent dans un pari fou :
qualifier Sam aux Jeux d’hiver sous la bannière
du pays d’origine de son père, l’Algérie. Au-delà
de l’exploit sportif, ce défi improbable va pousser
Sam à renouer avec ses racines.
« Servi par un casting impeccable - mention spéciale
pour Bouchakor Chakor Djaltia, remarquable en père
à la sagesse truculente -, le film nous transporte
entre rire (...) et purs moments d’émotion. » Le
journal du dimanche
Les séances du 22 mai et du 12 juin seront précédées de Un métier bien de Farid Bentoumi
(France, 2014, 25mn, court métrage).
DU 25 AU 31 MAI
JULIETA
UNE SI TROP BELLE PERSONNE
s
De Pauline Normier (France, 2015, 19 mn
55, documentaire)
« Marine a 36 ans, deux neveux de 5 ans,
Marius et Titouan, une grande sœur qui
la filme. Elle a aussi un petit problème
avec le chromosome 15, un minuscule
problème aux grandes conséquences. ».
Entrée libre
Projection suivie d’un apéritif partagé (amenez vos petits plats !)
À 20H30, NOTRE COUP DE CŒUR
LA SOCIOLOGUE ET L’OURSON
De Pedro Almodóvar (Espagne, 2016, 1h38, VO).
Avec Emma Suárez, Adriana Ugarte, Daniel Grao
Julieta s’apprête à quitter Madrid définitivement
lorsqu’une rencontre fortuite avec Bea, l’amie
d’enfance de sa fille Antía, la pousse à changer
ses projets. Bea lui apprend qu’elle a croisé Antía
une semaine plus tôt. Julieta se met alors à nourrir
l’espoir de retrouvailles avec sa fille qu’elle n’a pas
vu depuis des années et décide de lui écrire tout
ce qu’elle a gardé secret depuis toujours.
Sélection officielle, Festival de Cannes, 2016
Également du 1er au 7 juin
UN HOMME À LA HAUTEUR
s
De Etienne Chaillou et Mathias Thery
(France, 2016, 1h18, documentaire)
De septembre 2012 à mai 2013, la France
s’enflamme sur le projet de loi du Mariage
pour tous. Pendant ces neuf mois de gestation législative, la sociologue Irène Théry raconte à son fils les enjeux du débat.
De ces récits naît un cinéma d’ours en
peluches, de jouets, de bouts de cartons.
Portrait intime et feuilleton national, ce film
nous fait redécouvrir ce que nous pensions
tous connaître parfaitement : la famille.
« La Sociologue et l’Ourson, derrière une
légèreté apparente propose un dispositif
très élaboré pour raconter son histoire
(à la fois grande et petite). Et miracle, le
spectateur y entre avec curiosité et facilité. » Cultureopoing.com
En présence du réalisateur Mathias
Théry
De Laurent Tirard (France, 2016, 1h38).
Avec Jean Dujardin, Virginie Effira, Cédric Kahn
Diane, une avocate, fraîchement célibataire, reçoit
un appel d’Alexandre, un architecte charmant
qu’elle n’avait jamais rencontré, et qui va l’aider
à retrouver son téléphone égaré. Lorsqu’ils
se rencontrent, le rendez-vous prend un tour
inattendu.
De Chaitanya Tamhane (Inde, 2016, 1h56, VO).
Avec Vira Sathidar, Vivek Gomber, Geetanjali
Kulkarni
Le corps d’un ouvrier du traitement des eaux de la
ville est trouvé dans une bouche d’égout à Bombay.
Narayan Kamble, chanteur folk et contestataire, est
alors arrêté en plein concert, accusé d’avoir incité
l’homme au suicide par l’une de ses chansons
politiques et incendiaires. Un procès se met en
place et s’enlise, de plus en plus labyrinthique et
absurde. La cour de justice devient la caisse de
résonance des tiraillements et des archaïsmes de
l’Inde contemporaine.
Lion du futur, Venise 2014
LES PLAGES D’AGNÈS
De Agnès Varda (France, 2008, 1h50,
documentaire)
En revenant sur les plages qui ont marqué sa vie,
Varda invente une forme d’autodocumentaire.
PAROLES DE POLAR
MARDI 31 MAI À 20H30
en partenariat avec la librairie Folies d’encre
CARTE BLANCHE À L’AUTEUR PATRICK PECHEROT
À l’occasion de la sortie de son dernier roman « Plaie ouverte » (prix du meilleur polar français 2015
décerné par le magazine Transfuge) et avant sa venue à la librairie Folies d’Encre le 2 juin à 20h,
l’auteur Patrick Pecherot nous présentera un film coup de cœur : Nos héros sont morts ce soir.
NOS HÉROS SONT MORTS
CE SOIR
De David Perrault (France, 2013, 1h37)
France, début des années 60. Simon, catcheur, porte le masque blanc, sur le ring il est
« Le Spectre ». Il propose à son ami Victor, de
retour de la guerre, d’être son adversaire au
masque noir : « L’Équarrisseur de Belleville ».
Mais pour Victor, encore fragile, le rôle paraît bientôt trop lourd à porter : pour une fois
dans sa vie, il aimerait être dans la peau de
celui qu’on applaudit. Simon suggère alors à
son ami d’échanger les masques. Mais on ne
trompe pas ce milieu-là impunément…
Semaine de la critique 2013
« Polar poétique, onirique, hommage au cinéma,
réflexion sur l’amitié et l’identité… Nos héros
sont morts ce soir est un ovni stylisé qui embarquerait pêle-mêle Franju, Carné- Prévert, Gainsbourg, Nerval, Lino Ventura, et James Cagney…
Avec ses catcheurs dont les cagoules masquent
les traumas de la guerre d’Algérie, David Perrault
sort de tous les sentiers battus et réinvente le film
noir. Un bijou. » Patrick Pecherot
CINE-CLUB
Présenté par Fabienne Duszynski, professeur de cinéma
à l’Université de Lille 3
VENDREDI 27 MAI À 20H30
LE PONT DU NORD
De Jacques Rivette (France, 1982, 2h09).
Avec Bulle Ogier, Pascale Ogier, Joe Dann,
Benjamin Baltimore
Marie sort de prison et cherche à retrouver
son ancien compagnon. Elle croise Baptiste,
une jeune marginale qui parcourt Paris en
mobylette, piste les lions de la capitale, épie
les « Max » (une sorte de police parallèle déclinée en de multiples avatars que les rues
de Paris secrètent en nombre). Déambulant
ensemble, elles vont se retrouver plongées
dans d’obscures affaires liées aux feux mal
éteints de la lutte armée.
Paris et ses mystères… Lieu de complot,
de secrets et d’obscures machinations, la
Précédé de Je suis célib’ de Boris Vassalo et
Jérémie Poppe (France, 2015, 2 mn)
VI | le journal de saint-ouen-sur-seine | supplément sortir | mai 2016
capitale française est un jeu de l’oie, une
toile d’araignée aussi, où se déplacent –
au risque de la chute ou du piège – des
personnages déphasés. Le film de Rivette
s’inscrit au croisement de plusieurs grandes
traditions : la tradition cinématographique du
serial (on pense évidemment à Louis Feuillade) ; celle du roman-feuilleton (« Les Mystères de Paris » d’Eugène Sue ne sont pas
loin) ; celle des sociétés secrètes hantant «
L’Histoire des Treize » d’Honoré de Balzac –
bref, la tradition d’un fantastique social que
le 19e siècle littéraire français avait inventé,
et qui se prolongea dans l’esprit de quelques
films du 20e siècle. Rien n’a changé depuis
Balzac : Paris est gouvernée par des forces
de l’ombre (ce sont les « Max »), citadelle
minérale défendue par ses lions et parsemée de signes mystérieux qu’il faut savoir
déchiffrer pour rester en vie. À l’époque du
tournage, on démolissait et on construisait
beaucoup: la politique de grands travaux fait
de Paris un champ de ruines propice aux
hantises : les fantômes sont partout.
Agnès se met en scène au milieu d’extraits
de ses films, d’images et de reportages. Elle
nous fait partager ses débuts de photographe
de théâtre, puis de cinéaste novatrice dans les
années cinquante ; sa vie avec Jacques Demy,
son engagement féministe, ses voyages à Cuba,
en Chine et aux USA ; son parcours de productrice
indépendante ; sa vie de famille et son amour
des plages.
TAKLUB
vie sentimentale : d’une main de fer. Sa vie
bascule lorsqu’elle est agressée chez elle par un
mystérieux inconnu. Inébranlable, Michèle se met
à le traquer en retour. Un jeu étrange s’installe alors
entre eux. Un jeu qui, à tout instant, peut dégénérer.
CINE-CLUB
JEUDI 9 JUIN À 20H30
Dernier ciné-club de la saison, avant la
trêve estivale.
Sélection officielle, Festival de Cannes 2016
INSIANG
MONEY MONSTER
Dans le cadre de Lycéens et apprentis au cinéma
ANGRY BIRDS JP+6 ANS
De Clay Kaytis et Fergal Reilly (Etats-Unis/
Finlande, 2016, 1h30, film d’animation, 2D/3D).
Avec les voix de Omar Sy et Audrey Lamy
Ce film nous amène sur une île entièrement peuplée d’oiseaux heureux et qui ne volent pas, ou
presque. Dans ce paradis, Red, un oiseau avec
un problème de colère, le très pressé Chuck et
l’imprévisible Bomb ont toujours été mis à l’écart.
Mais lorsqu’arrivent des cochons verts mystérieux
sur l’île, ce sera leur mission de découvrir ce qu’ils
trament.
DU 1ER AU 7 JUIN
De Brillante Mendoza (Philippines, 2016, 1h37,
VO). Avec Nora Aunor, Julio Diaz, Aaron Rivera
2013. Le typhon Yolanda dévaste la ville de
Tacloban aux Philippines. Les victimes sont nombreuses. Bebeth, Larry et Erwin, rescapés de la
catastrophe, se mettent à la recherche de leurs
proches. Cette épreuve est douloureuse mais l’entraide apaise les cœurs. Malgré la persévérance et
la foi de ceux ayant survécu, la Nature se montre
encore et toujours impétueuse.
« À forte teneur documentaire, cette nouvelle perle
de Brillante Mendoza (l’auteur de Serbis et Lola)
n’en est pas moins une fiction, vigoureuse, émouvante, que le cinéaste a tournée sur le vif, juste
après la tragédie survenue fin 2013. » Télérama
JULIETA
Voir semaine précédente
GOOD LUCK ALGERIA REBELOTE
Voir semaine du 18 au 24 mai
De Lino Brocka (Philippines, 1976,
1h35, VO).
Avec Hilda Koronel, Mona Lisa, Ruel
Vernal, Rez Cortez, Marlon Ramirez
Insiang habite un bidonville de Manille
avec sa mère, la tyrannique Tonya. Elle se
démène corps et âme pour survivre dans
ce quartier où chômage et alcoolisme font
partie intégrante du quotidien. Un jour, Tonya ramène chez elles son nouvel amant,
Dado, le caïd du quartier, en âge d’être son
fils. Ce dernier tombe rapidement sous le
charme de sa nouvelle « belle-fille ».
Réalisé en 1976 par le cinéaste surdoué
Lino Brocka (Manille, Les Insoumis), Insiang est le premier film philippin à être
sélectionné au Festival de Cannes en
1978. Véritable plongée dans les basfonds de Manille, ce mélodrame familial
est un formidable réquisitoire contre la
situation désastreuse des bidonvilles
philippins et la misère sociale qu’elle
engendre. Le tournage, effectué en seulement onze jours, dénote ce sentiment
d’urgence à travers sa mise en scène
survoltée et sa galerie de personnages
enflammés. Insiang est une œuvre d’une
puissance rare qui exercera par la suite
une influence notable sur la nouvelle génération de cinéastes philippins, menée
par le célèbre Brillante Mendoza (Kinatay,
Taklub présenté la semaine du 1er au 7
juin et dont le dernier film, Ma’Rosa est
en compétition officielle du festival de
Cannes 2016).
De Jodie Foster (Etats-Unis, 2016, 1h35, VO/VF).
Avec George Clooney, Julia Roberts, Jack
O’Connell
Lee Gates est une personnalité influente de
la télévision et un gourou de la finance à Wall
Street. Les choses se gâtent lorsque Kyle, un
spectateur ayant perdu tout son argent en suivant
les conseils de Gates, décide de le prendre en
otage pendant son émission, devant des millions
de téléspectateurs.
Hors compétition, Festival de Cannes 2016
MR GAGA, SUR LES PAS DE OHAD NAHARIN
HANA ET ALICE MÈNENT L’ENQUÊTE
JP+10 ANS
MA LOUTE
Sélection officielle, Festival de Cannes 2016
THE NICE GUYS
Hors compétition, Cannes, 2016
Précédé de Un métier bien
Voir semaine du 18 au 24 mai
MEN AND CHICKEN
FIEVEL ET LE NOUVEAU MONDE JP+4 ANS
Prix du Jury, Mon premier festival 2015
Précédé de Wind de Robert Löbel (Allemagne,
2012, 4 mn)
DU 8 AU 14 JUIN
ELLE
De Shane Black (Etats-Unis, 2016, 1h56, VO/VF).
Avec Ryan Gosling, Russell Crowe, Kim Basinger
Los Angeles. Années 70. Deux détectives privés
enquêtent sur le prétendu suicide d’une starlette.
Leur investigation va mettre à jour une conspiration
impliquant des personnalités très haut placées.
Un film funky avec une bande originale qui vous
ravira les esgourdes !
GOOD LUCK ALGERIA REBELOTE
s
De Bruno Dumont (France, 2016, 2h02).
Avec Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Valeria
Bruni Tedeschi, Brandon Lavieville, Jean-Luc
Vincent
Eté 1910, baie de la Slack dans le Nord de la
France. De mystérieuses disparitions mettent en
émoi la région. L’improbable inspecteur Machin et
son sagace adjoint Malfoy (mal)mènent l’enquête.
Ils se retrouvent, bien malgré eux, au cœur d’une
étrange histoire d’amour entre Ma Loute, fils aîné
d’une famille de pêcheurs aux mœurs particulières
et Billie Van Peteghem, la benjamine d’une famille
de riches bourgeois Lillois.
De Shunji Iwai (Japon, 2016, 1h40, film
d’animation)
Alice intègre un nouveau collège où circule une
étrange rumeur concernant un meurtre commis un
an plus tôt. La victime est un mystérieux “Judas”.
Une de ses camarades de classe et voisine, Hana,
vit recluse chez elle. De nombreux commérages
courent à son sujet, notamment le fait qu’elle
connaîtrait des détails à propos de l’affaire. Un
jour, Alice pénètre secrètement dans la maison de
Hana mais celle-ci l’y attend déjà. Pourquoi Hana
vit-elle isolée du monde ? Qui est Judas ? Alice
décide de mener l’enquête et se lance dans une
aventure qui lui fera découvrir une amitié sincère.
De Tomer Heymann (Israël, 2016, 1h39,
documentaire, VO). Avec Ohad Naharin
L’histoire fascinante d’Ohad Naharin, célèbre
chorégraphe de la Batsheva Dance Company,
dont les performances dégagent une puissance
et une beauté inégalées. Le film nous dévoile le
processus créatif d’un chef de file incontesté de
la danse contemporaine, l’invention d’un langage
chorégraphique unique et d’une technique de
danse hors-norme appelée «Gaga».
De Paul Verhoeven (France/Allemagne/Belgique,
2016, 2h10). Avec Isabelle Huppert, Laurent Lafitte,
Charles Berling, Anne Consigny, Virginie Efira
Michèle fait partie de ces femmes que rien ne
semble atteindre. À la tête d’une grande entreprise
de jeux vidéo, elle gère ses affaires comme sa
De Anders Thomas Jensen (Danemark, 2016,
1h44, VO). Avec Mads Mikkelsen, David Dencik,
Nicolas Bro
A la mort de leur père, Elias et Gabriel découvrent
qu’ils ont été adoptés et que leur père biologique,
Evelio Thanatos, est un généticien qui travaille dans
le plus grand secret sur une île mystérieuse. Malgré leur relation houleuse, ils décident de partir
ensemble à sa rencontre. Arrivés sur cette île
éloignée de la civilisation, ils vont découvrir une
fratrie étrange et des origines inquiétantes. Il devient évident que, décidément, on ne choisit pas
sa famille.
De Don Bluth (Etats-Unis, 1987, 1h17, film
d’animation)
Persécuté par les chats en Russie, Fievel embarque
avec sa famille pour le Nouveau Monde : l’Amérique.
Au cours du voyage en bateau, Fievel tombe à l’eau
pendant une terrible tempête et échoue dans
le port de New-York. Désormais seule, la jeune
souris, aidée par de nouveaux amis, va braver
tous les dangers pour retrouver sa famille.
Etrange festival, Festival de Toronto 2015
le journal de saint-ouen-sur-seine | supplément sortir | mai 2016 | VII
SÉANCES DU 18 MAI AU 14 JUIN 2016
Tarifs cinéma : 6,50 €/5 € (moins de 25 ans, étudiants, retraités, demandeurs d’emploi) / 4 € : moins de 14 ans. Tarif Pass’ : 1 point = 4,40 €.
3D : coût de la location des lunettes : 1 € www.espace-1789.com / billetterie : 01 40 11 70 72 - JP jeune public - SN sortie nationale
Les films commencent 10 min après l’horaire des séances, sauf pour les séances du midi, 5 min après.
Du 18 au 24 mai
Café society - VO
Vendeur
Baden baden
mercredi 18
jeudi 19
14h30/18h30/20h30
16h/18h
16h30
20h15
18h
vendredi 20
samedi 21
dimanche 22
lundi 23
mardi 24
17h/21h
15h15/17h15/19h15
/21h15
16h30/18h30/
20h30
12h10/16h/18h
/20h
16h30/20h45
15h / 21h
16h15
16h15
16h45
19h
20h40
12h/18h15
19h
Palmarès du festival du film de famille
APÉRO DINATOIRE
La sociologue et l’ourson
La visite ou mémoires et confessions - VO
Pierre Rabhi, au nom de la terre
20h30 RENCONTRE
16h15
17h30
20h
Julieta - VO
Un homme à la hauteur
Court - VO
15h
14h
18h15*
14h30
L’homme qui rétrécit JP
Du 25 au 31 mai
20h15
FÊTE DE LA NATURE
Good luck Algéria
Ma petite planète verte JP
18h45
19h ENTRÉE LIBRE
CINOCHE-BRIOCHE
14H45
14H45
CINOCHE-BRIOCHE ET
FÊTE DE LA NATURE
FÊTE DE LA NATURE
mercredi 25
jeudi 26
vendredi 27
samedi 28
dimanche 29
lundi 30
mardi 31
16h15/18h30/20h30
16h/18h15/20h15
21h
16h50/18h50/21h
16h45/20h45
12h/21h
21h15
14h15/18h15
20h
18h30
20h15
La sociologie et l’ourson
18h10
15h10/21h15
14h30
16h
19h
20h30
20h15
18h
18h30
Nos héros sont morts ce soir
20H30 RENCONTRE
Le pont du nord
20H30 CINÉ-CLUB
18h
Les plages d’Agnès
Good luck Algéria
16h30
Angry birds 3D JP
16h30
Angry birds JP
14h30
16h15
15h
18h45
17h10
14h45
16h30
Du 1er au 7 juin
mercredi 1er
jeudi 2
vendredi 3
samedi 4
dimanche 5
lundi 6
mardi 7
Ma loute
16h10/20h45
21h
21h
14h30/21h
14h15
16h10/20h40
18h15
Julieta - VO
18h30
18h20
19h
19h
18h45
20h50
The nice guys - VO
20h30
16h
21h15
20h45
The nice guys
Good-luck Algéria
Taklub - VO
Hana et Alice mènent l’enquête JP
20h20
14h
Du 8 au 14 juin
mercredi 8
Elle
17h
18h30
17h10
12h
19h15
14h
20h45
18h40
16h30
15h
16h40
16h
jeudi 9
vendredi 10
samedi 11
dimanche 12
lundi 13
mardi 14
14h15/20h30
18h
16h15/20h45
16h10/20h45
15h/20h
16h/20h15
20h15
Money monster - VO
20h50
16h/20h45
18h45
21h20
17h45
16h10
18h15
Money monster
16h30
Men and chicken - VO
18h45
16h15
18h
19h15
20h45
18h10
Mr Gaga, sur les pas d’Ohad Naharin - VO
18h30
18h30
21h
18h40
16h30
12h/18h30
Insiang - VO
17h15
20h30 CINÉ-CLUB
Good luck Algeria
Fievel et le nouveau monde JP
20h30
18h30*
14h45/16h45
16h
* Séance précédée de la projection du court-métrage Un métier bien de Farid Bentoumi
VIII | le journal de saint-ouen-sur-seine | supplément sortir | mai 2016
14h30
14h45
16h
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
3 026 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler