close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Assises annuelles de l`UMQ - Les travailleurs - Presse

IntégréTéléchargement
Assises annuelles de l'UMQ - Les travailleurs municipaux ne seront pas les boucs-émissaires des élus
Extrait du Presse-toi à gauche !
http://www.pressegauche.org/spip.php?article26440
Assises annuelles de l'UMQ Les travailleurs municipaux ne
seront pas les
boucs-émissaires des élus
- Société - Syndicats -
Date de mise en ligne : mardi 17 mai 2016
Copyright © Presse-toi à gauche ! - Tous droits réservés
Copyright © Presse-toi à gauche !
Page 1/2
Assises annuelles de l'UMQ - Les travailleurs municipaux ne seront pas les boucs-émissaires des élus
12 mai 2016
Tout un comité d'accueil attendait les élus municipaux lors de l'ouverture des assises de
l'Union des municipalités du Québec (UMQ). Des milliers de manifestants assemblés à
l'extérieur du Centre des congrès rappelaient aux élus, ainsi qu'au premier ministre Philippe
Couillard qui ouvrait la rencontre, que déséquilibrer les rapports de force à la table de
négociations était une atteinte directe à un droit fondamental et un affront inacceptable à
l'ensemble des travailleurs du Québec.
La vidéo : Presse-toi à gauche !
En ce sens, l'ensemble des secteurs du SCFP, le président national du SCFP, Mark Hancock, le secrétaire trésorier
national du SCFP, Charles Fleury ainsi que les affiliés de la Fédération des travailleurs du Québec (FTQ) se joignent
aux travailleurs municipaux pour mettre en garde le gouvernement contre le dépôt d'un projet de loi qui limiterait le
droit des travailleurs de négocier librement et donnerait aux élus la possibilité de décréter les conditions de travail de
leurs employés.
« Ça serait du jamais vu dans l'histoire des relations de travail au Québec ! Les élus veulent faire porter leur
problème financier sur le dos de leurs employés. C'est odieux ! La commission Charbonneau nous a démontré que
la collusion et la corruption étaient un immense fardeau financier pour les municipalités et que les élus ne sont pas
tous fiables ! », a expliqué Denis Bolduc, secrétaire général du SCFP-Québec.
« Les travailleurs municipaux ne seront pas les boucs-émissaires des élus qui se défilent de leurs propres
responsabilités ! », d'ajouter Daniel Boyer, président de la FTQ. « Que les élus s'assoient et négocient ! Nous avons
fait la preuve que la négociation fonctionne, 95% des conventions collectives se règlent sans heurts et dans le
respect de toutes les parties ».
Copyright © Presse-toi à gauche !
Page 2/2
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
168 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler