close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

canal de dérivation de Donzère

IntégréTéléchargement
Provence-Alpes-Côte d'Azur, Vaucluse
Bollène
canal de dérivation de Donzère-Mondragon
Références du dossier
Numéro de dossier : IA84000943
Date de l'enquête initiale : 2011
Date(s) de rédaction : 2012
Cadre de l'étude : enquête thématique régionale ponts et aménagements du Rhône en Provence-Alpes-Côte d'Azur
Degré d'étude : étudié
Désignation
Dénomination : canal
Précision sur la dénomination : canal de dérivation
Appellation : canal de dérivation du Rhône entre Donzère et Mondragon
Compléments de localisation
oeuvre située en partie sur le département 26, oeuvre située en partie sur les communes Donzère, La Garde-Adhémar ;
Saint-Paul-Trois-Châteaux, Mondragon; ; Pierrelatte ; Saint-Paul-Trois-Châteaux
Milieu d'implantation : en écart
Réseau hydrographique : Rhône (le)
Références cadastrales :
Historique
L'ouvrage commandé par l'Etat via la Compagnie Nationale du Rhône (CNR) en 1947 est ouvert en 1952, afin d'améliorer
la navigation sur le Rhône, d'en contrôler le débit, mais aussi d'alimenter en eau de refroidissement le site nucléaire du
Tricastin (600 hectares entre Drôme et Vaucluse, sur la rive droite du canal). Un grand barrage hydroélectrique a été
mis en place sur le canal à Bollène : l'usine-barrage (Référence : IA13004059), qui porte le nom du physicien André
Blondel, jumelée à l'écluse Saint-Pierre, la plus haute du monde à sa construction. Bénéficiant des aides économiques du
plan Marshall, Donzère-Mondragon est l'un des premiers grands chantier de modernisation de la IVe République. Il s'est
d'ailleurs illustré par son ampleur à l'échelle européenne et internationale : jusqu'à 7000 ouvriers, venus de toute la France
métropolitaine, mais également des colonies nord-africaines, ont pris part au grands travaux de terrassement. Une partie
était logée, avec leur famille, dans des cités provisoires installées par la CNR. Ces nombreux équipements soulignent
l'ambition technique du chantier, pendant la période économique charnière que fût le début des Trente Glorieuses. Le
canal de Donzère-Mondragon remplit les trois principaux objectifs du cahiers des charges de la CNR à sa création en
1933 : production hydroélectrique, amélioration de la navigation et irrigation des terres agricoles, qui constituent ce que
l'on a appelé "la formule du Rhône".
Période(s) principale(s) : milieu 20e siècle
Dates : 1947 (daté par travaux historiques)
Auteur(s) de l'oeuvre : Compagnie Nationale du Rhône (maître d'oeuvre, attribué par travaux historiques)
Description
Canal de dérivation situé à l'est du Rhône, le canal de Donzère-Mondragon prend ses eaux à Donzère (26, Rhône-Alpes),
au kilomètre 170,5 du fleuve, et aboutit à Mondragon (84). Comme l'ensemble du Rhône à l'aval de Lyon, il répond
au gabarit européen de 11,40 m x 190 m. Courant sur 28 km, c'est le plus long canal de dérivation du Rhône, mais
surtout le plus productif : il porte, associée au barrage hydroélectrique de Bollène (Référence : IA13004059), la plus
haute écluse du fleuve. Sept ponts-route le franchissent, dont quatre en région Provence-Alpes-Côte d'Azur - deux à
Bollène (Références : IA84000944 et IA84000929) et deux à Mondragon (Références : RA84000027 et RA84000028) -,
et trois ponts ferroviaires, dont un en PACA à Mondragon (Référence : IA84000932). Trois siphons permettent de gérer
l'écoulement des eaux, ainsi qu'une vanne à hauteur de Mondragon (Référence : RA84000039). Avec un débit de 1530
mètres cubes, il comporte en amont, un canal d'amenée et en aval, un canal de fuite, tous deux bordés de digues. Suivant
22 mai 2016
Page 1
Provence-Alpes-Côte d'Azur, Vaucluse, Bollène
canal de dérivation de Donzère-Mondragon
IA84000943
son étendue, des prises d'eau - ou "contre-canaux" - ont rendu possible l'irrigation de plus de 9000 hectares de terres
cultivables, dans la plaine du Tricastin, et en aval, sur d'anciens terrains marécageux.
Eléments descriptifs
Statut, intérêt et protection
Ce canal court, à cheval entre les régions Rhône-Alpes et PACA, sur cinq communes, dont deux en PACA.
Statut de la propriété : propriété d'une société privée
Illustrations
Vue générale de l'usine
hydroélectrique, du pont-barrage et
de l'écluse construite sur le canal. Vue
de la face aval depuis la rive gauche,
Phot. Isabelle Havard
IVR93_20128400071NUC2A
Pont routier suspendu de la
R.D. 44 au-dessus du canal
de Donzère-Mondragon.
Phot. Isabelle Havard
IVR93_20128400084NUC2A
Pont routier du Tricastin sur le
canal de Donzère-Mondragon.
Phot. Isabelle Havard
IVR93_20128400068NUC2A
Auteur(s) du dossier : Clotilde Redon, Isabelle Havard, Bruno Decrock
Copyright(s) : (c) Région Provence-Alpes-Côte d'Azur - Inventaire général
22 mai 2016
Page 2
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 051 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler