close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

BSV Grandes cultures n°15 du 18 mai 2016 - DRAAF Nord-Pas

IntégréTéléchargement
Bulletin N° 15 du 18 mai 2016
Nord Pas de Calais Picardie
6 pages
Edition du Nord - Pas de Calais
avec la participation
ère lin,
-vision et des agriculteurs observateurs.
AGROMETEO
Temps assez couvert avec pluies intermittentes annoncées. Températures comprises entre 9°C le matin et 16°C
-midi.
prévision de rafales de vent de vendredi à lundi prochain
SOMMAIRE
FIN DES OBSERVATIONS 2016
Colza : risque ravageurs faible sur la majorité des parcelles
Lin :
Betterave : surveiller pucerons et pégomyies
Maïs : Surveiller les limaces
Blé :
Orge de printemps : épi 1 cm à 2 noeuds
Féverole et Pois :
dans la majorité des parcelles du réseau)
Maladies
Le cortège de maladies peut être observé sur la F3
Helminthosporiose 6 parcelles
Rhynchosporiose 7 parcelles
ramulariose 1 parcelle
rouille naine 2 parcelles.
Le bilan est globalement assez
satisfaisant avec
seulement 5
parcelles qui
présentent des
symptômes sur
la F2 dont 2
avec une note
maximale de 2
Compte-tenu des stades et
des protections déjà effectuées
FIN DES OBSERVATIONS
campagne.
COLZA : 22 parcelles
plus de 4 cm)
16 parcelles au stade G4 floraison toujours en
cours (10 premières siliques bosselées)
2 parcelles au stade G4 fin floraison (idem G4, il
les parcelles les plus avancées (10%) ont fini leur
floraison, ce qui signifie la fin de période de sensiblilté au sclérotinia et charançon des siliques.
Charançon des siliques
La majorité des parcelles est encore à un stade sensible.
avec en moyenne 1 charançon des siliques par plante.
dépasse le seuil de nuisibilité (0,5 individus par plante).
Rappel : Une méthode alternative consiste à ne lutter
Le modèle Proplant considère que 100% des vols ont eu
lieu sur la station de Lille et 59% sur la station de Boulogne/Mer.
pond à la fin de la floraison.
Seuil de nuisibilité charançon des siliques
Du stade G2 (10 premières siliques entre 2 et 4 cm) au stade G4 (10 premières siliques bosselées)
1 individu pour 2 plantes. Surveiller les bordures de par-
Sclérotinia et oïdium
Pas de sclérotinia observé sur les plantes.
La majorité des parcelles est encore en période de sensibilité (contamination des pétales sur les feuilles) mais
fin du risque pour cette maladie.
Une présence
très faible est signalée sur les
plus fortement lorsque cette contamination est précoce.
Mais la plupart du temps, elle est contrôlée via la lutte
contre le sclérotinia.
Pucerons cendrés
Seuil nuisibilité puceron cendré
Deux signalement de
colonies de pucerons
de la parcelle mais avec une faible intensité (0.01 et 0.1
individus par m²) et un unique signalement en bordure
(0.1 individu par plante). Le risque reste donc faible.
Auxiliaires :
Les pollinisateurs sont encore présents actuellement en
parcelle avec la floraison encore en cours. 2 observations
ont été réalisées : 3 à 4 individus observées en moyenne
sur 20 m (contre 1 et 2 la semaine dernière). Voir BSV
précédents.
Présence de larves
de méligèthes sur les
fleurs qui ne sont pas
nuisibles pour le colza.
Cette
être
présence peut
accompagnée
des hyménoptères parasitoïdes qui sont à la
recherche de larves de
méligèthes pour y ponrieur de celles-ci. Le
Larves de méligèthe
parasitoïde va se développer dans la larve du méligèthe qui reste vivante le temps du
cycle du parasitoïde mais qui ne donnera pas de nouvelle génération de méligèthe adulte. (voir BSV précédents)
LIN : 9 parcelles
BETTERAVE : 13 parcelles
1 parcelle au stade B9 (7cm),
2 parcelles au stade D1 (10cm),
5 parcelles au stade D2 (20cm),
1 parcelle au stade D3 (30cm).
Stades de 4 feuilles
vraies à 8 à 10 feuilles
Les toutes premiè- Stade 8 à 10 feuilles pour les parcelles les plus avancées
res pontes de pégomyies sont observées dans 2 parcelles.
Lin à 20 cm
Les pluies récentes ont nettement favorisé la pousse des
linières qui ont pris plusieurs centimètres en seulement
quelques jours.
La chaleur annoncée ce week end devrait là-aussi, favoriser la poussée des derniers semis.
Il
faut surveiller
pontes et attendre
leur éclosion.
Seuil de nuisibilité pégomyie sur betterave :
Au printemps : 10% de plantes avec galeries et présence
Altises
que étant passé.
morsures ainsi que des prévisions météorologiques.
Les betteraves sont encore protégées par les traite-
Maladies :
Surveiller Oïdium dés le début de
la croissance active au stade
20/30cm.
grométrie est forte.
Seuil de nuisibilité oïdium lin
Apparition des premières étoiles
sur feuille
Puceron vert (mysus persicae)
Oïdium lin (archives)
Thrips
Seuil de nuisibilité thrips lin
5 thrips par balayage avec la
main humide jusque fin floraison
Repérer les thrips avec
un balayage de main
(archives)
Puceron noir (aphis fabae)
MAÏS : 11 parcelles
BLE : 30 parcelles
Les températures plus fraiches et les pluies de ces derLes semis de la semaine du 17 au 23 avril sont à ce jour à
2LUS et à BURBURE, semis du 20 avril).
Les semis de début mai sont en cours de levée.
Ravageurs :
Stades
Sur ces 30 parcelles :
3 au stade BBCH 37
5 au stade BBCH 39
9 au stade BBCH 40 : dernière feuille dégagée
1 au stade BBCH 44 : début gonflement
10 au stade BBCH 49 : gonflement
1 au stade BBCH 51 : début épiaison
1 au stade BBCH 53 : ¼ épiaison
Limaces
que plus de 20% des pieds touchés dans une parcelle
(BURBURE).
Outre la présence dans les
parcelles du
BSV, des informations du terrain confirment
la présence de
limaces. A surveiller si les
Dégâts de limace
pluies perPas de Seuil de officiel limaces maïs
Corvidés : 5 parcelles avec traces
Pucerons
dans une parcelle à CURGIES.
Septoriose
Septoriose :
La plupart des parcelles ont atteint le stade « Dernière Feuille »
et la pression est toujours importante. Les symptômes continuent
La présence de
pucerons est, également, régulièrement observée
hors réseau dans
ses F3 voire F2 du moment.
Ainsi sur les 30 parcelles observées
Il est encore bien
trop tôt pour
Fin gonflement
éclatement de la
gaine
per...
Puceron ailé sur maïs
Les auxiliaires
sont également
présents
sur la F3 dont 23 avec des notes
supérieures ou égales à 2
des symptômes sur la F2 dont 2 avec une note supérieure ou égale à 2. Aucun signalement sur la F1
Il convient de relativiser compte tenu des différentes protections qui ont pu être réalisées
Rouille jaune :
La rouille jaune
tre observée. Il convient de surveiller
particulièrement les variétés sensibles.
nant les résistances variétales dans les
BSV précédents
Rouille jaune
Jaunisse
ronds de jaunisse nanisante
Tenthrède :
pucerons...
Comme indiqué les semaines antérieures (voir BSV précédents) la présence de pucerons est signalée sur feuille
les premières larves
peuvent être observées
Il conviendra de faire le point sur leur présence sur épi
en tenant compte de la présence des auxiliaires
Seuil de nuisibilité puceron sur épi :
Cécidomyie orange
Certains secteurs de la
région peuvent être
Larve de tenthrède
concernés par des vols
de cécidomyies orange, ce ravageur étant assez inféodé
à la parcelle.
mettre en position de ponte sur les épis.
Surveiller les parcelles (et ce jusque fin floraison), en
Le seuil de nuisibilité est de 10 captures par jour ET femelles en position de ponte le soir par temps calme
(moins de 7 km/h de vent) et doux.
Sitobion avenae
Criocères
5 parcelles font
état de quelques
dégâts de criocères (voir BSV précédents).
observe toujours des adultes et
des pontes.
Les larves commencent seulement Oulema lichenis adulà se manifester.
te et symptômes
Seuil de nuisibilité larves
de criocère (léma)
2,5 larves par tige
Rappelons que certaines variétés (liste non exhaustive)
sont tolérantes aux cécidomyies orange telles
que :
AIGLE, ALLEZ-Y, ALTIGO,
AUCKLAND, AZZERTI,
BAROK, BELEPI, BOREGAR, FAIRPLAY, GRANAMAX, HYGUARDO, KORELI, KUNDERA, LEAR,
LYRIK, MEETING, NEMO,
OREGRAIN, OXEBO, PHILEAS, POPEYE, RECIPROC, RENAN, RUBISKO, SHERLOCK, TOBAK.
Toute lutte sur ces vaCécidomyie orange (archives)
riétés est donc inutile.
Mineuse
ce des premiers asticots dont
les dégâts sont visibles au sommet de la feuille.
Mineuse (archives)
les 2 limbes (photo après
décortication)
Seuils de nuisibilité mineuse
80% des F1 et F2
avec symptômes
Poser les cuvettes jaunes à hauteur de végétation
ORGE DE PRINTEMPS : 6 parcelles
FEVEROLE de Printemps : 11 parcelles
Stade variant de épi 1 cm à 2 noeuds
Quelques pucerons peuvent être signalés ainsi que quelques lémas.
Pas de pression maladie particulière
Stades : 7 feuilles à apparition des boutons floraux et des
premières fleurs
POIS PROTEAGINEUX : 17 parcelles
Stade pois de printemps
Pucerons verts du pois :
les premiers pucerons verts sont observés.
Afin d'estimer la population présente de pucerons verts,
il convient de placer un support blanc rigide (feuille A4)
dans la végétation et secouer le feuillage, puis de dénombrer les pucerons sur ce support blanc. L'opération
doit être renouvelée une dizaine de fois, afin d'obtenir
un nombre moyen de pucerons verts par pied de pois.
Pucerons verts
Des pucerons verts sont toujours signalés ponctuellement. On ne connait pas de nuisibilité du puceron vert
sur la féverole.
Coccinelles
Les coccinelles adultes colonisent les cultures . Elles ont
été signalées sur 4 parcelles du réseau.
Ces adultes "colonisateurs" sont des indicateurs de la
présence d'une régulation naturelle dont il faudra tenir
compte dans les interventions des jours à venir.
de la présence de pucerons.
Seuil de nuisibilité pucerons verts pois protéagineux
Les températures
douces de cette
semaine
sont
favorables
à
des populations.
Il est important
server les populations
qui peuvent permettre le contrôle
des populations à des niveaux inférieurs au seuil de risque.
Maladies
La situation est saine : aucun symptôme de maladie n'a
été signalé pour l'instant.
aquatiques,
par les crédits issus de la redevance pour pollutions diffuses attribués au financement du plan Ecophyto 2018.
Il donne une tendance de la situation sanitaire... Toutefois celle-ci ne peut être transposée telle quelle à chacune des parcelles.
Directeur de la publication :
-Pas de Calais - Picardie
Animateurs des filières et rédacteurs :
Claude Gazet
- Pas de Calais en collaboration avec :
COLZA et PROTEAGINEUX : Arnaud Van Boxsom -Terres Inovia
CEREALES : Thierry Denis
BETTERAVE : Vincent Delannoy - ITB
MAIS : Bertrand Carpentier
LIN : Annabelle Douilly - Pas de Calais en collaboration avec Delphine Cast - Arvalis Institut du végétal
Coordination et renseignements : Samuel Bueche - Pas de Calais (Tél: 03 21 60 57 60 Mail : samuel.bueche@agriculture-npdc.fr)
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
1
Taille du fichier
2 407 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler