close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

68MAG - L`Alsace

IntégréTéléchargement
68MAG
23 MAI 2016
A68
UNE SEMAINE SUR DEUX, VOTRE ACTU COMMERCIALE EN ALSACE
Haut-Rhin Sud ● 172 000 exemplaires
S
NCOUR
JEU CO
Z
E
N
G
A
G
Parrain des bikers
Renaud à Gérardmer
Créateur
de Contacts
Photo Chantal DANON
PAGE 14
s
ées dan
des entr venture !
un Parc A
vous
Rendez­ges
a
en p
s
intérieure
Colorer
3
Mulhouse
Course La poudre des baskets
Nouvelle course très fun, très colorée et très musicale à faire son apparition : la Colore Moi Mulhouse. Objectif : courir 5 km en se faisant « arroser » de couleurs avant de participer à un festival musical.
La mode des funny run, crazy run,
holy run… déferle sur la France et
arrive à Mulhouse par l’intermé­
diaire de Mickaël Gerber. Avec sa
société d’événementiel Colore
Moi, il a décidé de mettre la Cité du
Bollwerk dans la boucle le 5 juin
prochain à l’occasion de l’opéra­
tion Faites du sport.
Si ça a fait tilt du côté de la munici­
palité, ça pourrait bien faire splash
autour du stade de l’Ill pour ceux
qui décideront de s’élancer sur la
boucle de 5 km « découpée » en
quatre zones de couleurs.
« Avant de commencer à courir,
les participants arriveront dans le
village de la course, organisé en
partenariat avec l’association Les
vitrines de Mulhouse. Puis il y aura
le départ de la course à 18 h et
ensuite, de 19 h 30 à 22 h, un festi­
val musical réservé aux coureurs
avec les meilleurs DJs du secteur
et une ambiance très années qua­
tre­vingt », précise Mickaël Ger­
ber.
Mais attention, même dans la zo­
ne du festival, tout le monde remet
ça avec de véritables « battles » de
poudre, sachant que tous les par­
ticipants auront à leur disposition
de nombreux sachets de poudre.
Qui peut participer ? « Mais tout le monde, de 7 à 77
ans. C’est grand ouvert et il ne faut
pas de certificat médical. C’est
une course sans chrono et sans
classement. Mais pour avoir as­
sisté à plusieurs courses de cou­
leurs en France, on sait que ces
68MAG
manifestations sont très fréquen­
tées par les femmes et les 28­45
ans », poursuit le jeune organisa­
teur, qui espère rassembler plus
de 2000 personnes.
« Allez, à 2 500 inscrits, ce sera
très bien ! » Et s’il pleut ? « À
Metz, il pleuvait et c’était encore
plus dingue », poursuit Mickaël
Gerber, qui espère, en septembre,
organiser la première course de
couleurs cette fois à Colmar.
Faites du sport à Mulhouse, en
2016, va reprendre des couleurs.
Pratique
L’échauffement musical com­
mencera donc à 17 h 30 le 5 juin. Le départ officiel de la course est prévu pour 18 h. À noter qu’à partir de 16 h 30 il y aura un accès au village partenaire. Le parcours se fera par une boucle de 5 km au départ du Stade de l’Ill et qui longera les berges de l’Ill. Tarifs: Place individuelle : 23 €
Place en équipe (5 mini – 20 max) : 21 €
Étudiants : 19 € (présentation de la carte étudiante)
Moins de 16 ans : 16 € (présenta­
tion de la pièce d’identité)
Moins de 5 ans : gratuit
Pour les enfants. Circuit « Spécial Kids ». 3 ans – 8 ans : 3 €
Le kit « Colore­moi » comprend : 1 sac à dos, 1 T­shirt, 1 dossard, 1 paire de lunettes, 1 sachet de poudre. Le retrait du kit « Colore­
moi » s’effectue le 1er, 2, 3 et 4 juin de 9 h à 12 h/14 h à 18 h à Squash 3000, Avenue François Mitterand Mulhouse.
Les inscriptions se font en ligne sur le site internet : www.coloremoi.fr
u
68MAG + est une publication de la Société Alsacienne de Publications • Président : Michel LUCAS.
Directeur général, directeur de la publication : Jacques ROMANN.
Contact publicité : 03.89.32.79.05. E­mail : ALS68MAG@lalsace.fr
68MAG ­ 18, rue de Thann ­ 68945 MULHOUSE Cedex 9. Impression SAP Mulhouse.
Rendez­vous
4
Burnhaupt­le­Haut
Traditions Vingtième Fête­Dieu
Dimanche 29 mai, Burnhaupt­le­Haut vivra sa vingtième Fête­Dieu proposée par l’association « Renouons avec les Traditions ».
Pour ce vingtième anniversaire
Mgr Joseph Dore archevêque
émérite du diocèse présidera les
cérémonies.
Il sera accompagné du Père Jose­
ph Goepfert, curé de la commu­
nauté et du père Gérard Ballast
pour cette journée dont les temps
forts sont la grand­messe à 9 h 30
en l’église, suivie à 10 h 30 de la
procession à travers les rues du
village (fermées à la circulation la
journée) sur un tapis de fleurs et
végétaux aux couleurs éclatantes
mis en place par 150 bénévoles.
Quatre reposoirs à thèmes, vérita­
ble recherche spirituelle contem­
poraine, ponctuent le parcours.
À 16 h : vêpres et salut présidés
par Mgr Joseph Dore qui invite à
un réel moment de prière, de mé­
ditation et de musique destiné aux
pèlerins d’un jour.
Les chorales de la communauté
de Burnhaupt/Aspach/Schweign­
house et environs assureront les
chants et les hymnes, l’harmonie
municipale instrumentale de
Soultzmatt relèvera par l’harmo­
nie la solennité.
Casemate
Autre rendez­vous samedi soir
28 mai, à partir de 20 h et jusqu’à
6 h du matin, Nuit d’adoration et
de prière en l’église St Boniface.
La casemate d’Uffheim est entiè­
rement restaurée avec tous les équipements qu’elle possédait en 1940. Le musée attenant raconte l’histoire des Alsaciens durant cette sombre période, selon une histoire vraie, à travers des scènes grandeur nature reconstituées.
Casemate mémorial Maginot à Uffheim. Accès fléché. Dates : le 5 juin, le 3 juillet, le 7 août/et le 4 septembre de 10 h à 18 h. Tarif :
3 €. 2 € pour les enfants (­ de 10 ans). Contact(s) :­Reconstitution historique, Casemate de l’Aschenbach Uffheim, 06.45.58.77.18, bpfaff@booa.fr
u
Succès
6
Kembs
Chansons Cinquante ans de fidélité
Rino Lombardi fête ses 50 ans de scène avec un tour de chant empreint de nostalgie : « D’hier et d’aujourd’hui ». Et le succès ne se dément pas. Il sera samedi 28 mai à l’Espace Rhénan pour un concert à guichets fermés.
Fils d’émigré italien, arrivé à
l’âge de 13 ans dans la région en
ne parlant pas un mot de fran­
çais, Rino Demuru a fait danser
toute l’Alsace avec le Rino Rivers
Group, épousant même la cause
du rock en chantant les Eagles et
AC/DC. Puis il s’est mis à faire
pleurer les amoureux de variété
sous le pseudonyme de Rino
Lombardi. « J’ai tanné mon père
pour qu’il m’achète une guitare et
m’inscrive aux cours de musique.
Pour m’en sortir, c’était ma seule
issue », se souvient Rino.
Cinquante ans après son premier
concert, à Hombourg, Rino Lom­
bardi sort un énième album –
même lui hésite sur le chiffre,
entre 12 et 15… –, Fou d’elle !. À
bientôt 70 ans, il continue de
chanter pour un public incroya­
blement fidèle, capable de re­
prendre les yeux fermés les inou­
bliables succès de son répertoire
comme Dammi la mano, Fille
d’Afrique ou Costa Smeralda.
Samedi 28 mai, 20 h 30, Espace Rhénan à Kembs. Tarif : 12 €. COMPLET. Tél. 06.82.44.56.43.
Élégance pop
On a mis Alain Chamfort à tou­
tes les sauces depuis ses dé­
buts passés inaperçus en 1968, lorsqu’il réalise un premier 45 tours sous sa véritable identité : Alain Le Govic. Protégé de Claude François, il devient en­
suite le beau gosse des années 70. En 1979, Gainsbourg lui écrit le texte de Manureva, tube em­
blématique dont le refrain (sur fond de rythmique disco) reste dans tous les esprits.
Fin mélodiste, Chamfort incarne une réelle élégance pop à la française, d’une touchante sin­
cérité… À présent, Chamfort tourne avec le pianiste jazz Thierry Eliez dans une ambian­
ce intimiste, récitant ses classi­
ques : Géant, Bambou, La Fièvre
dans le sang, Traces de toi… De la variété pour midinettes aux versions « electro­dance » de ses succès récemment éditées, Chamfort aura finalement creu­
sé un sillon à part, avec sa voix éternellement douce et juvénile.
u
Vendredi 27 mai, 20 h 30, Eden à Sausheim. Tarifs : 35 €­40 €. Tél. 03.89.46.83.90
u
Frissons
8
Audincourt
Bloody Le fantastique week­end
Le Bloody week­end qui se déroule du 26 au 29 mai à Audincourt accueille cette année plus de 100 exposants différents : peinture, littérature, sculpture, démonstrations de maquillage effets spéciaux. Fantastique.
Festival
Une convention réunissant des
fans du film fantastique et un
festival avec les meilleurs des
courts­métrages du gen­
re. C’est la raison d’être de ce
rendez­vous audincourtois qui se
veut de plus en plus grand public,
notamment grâce aux anima­
tions.
Un univers fantastique où chacun
trouvera ce qu’il cherche !
Au programme de nombreuses
animations avec un espace dédié
aux plus jeunes pour découvrir le
fantastique par de nombreuses
activités.
De nouvelles animations, avec
notamment la présence de la De
Lorean DMC­12, voiture mythi­
que utilisée dans la trilogie « Re­
tour vers le Futur ». Prenez place
au volant le temps d’un instant et
peut être aurez vous la chance de
pouvoir choisir la date vers la­
quelle vous souhaitez voyager !
Le tir sur Zombie revient cette
année avec un accès dès 8 ans.
À partir de 12 ans, tentez l’expé­
rience dans le labyrinthe zombie,
mis en place par L’association
Fantastic Shows Productions
connue pour être à l’origine des
incontournables « Scary Ni­
ghts ». Il ne vous reste plus qu’à
devenir acteur de votre propre
f i l m d ’ h o r re u r e n te n ta n t
d’échapper aux nombreux zom­
bies et créatures étranges qui
hantent cette attraction…
Une nouvelle animation égale­
ment cette année, l’espace rétro
gaming de l’association Replay
Retrogaming qui met à disposi­
tion des consoles en libre­service
où le public aura la possibilité
d’essayer et de jouer directement
sur les machines. Des jeux solos
mais également des multi­
joueurs (de deux à huit joueurs
possibles) sur différentes théma­
tiques.
En fin de journée, Il ne vous reste
plus qu’à vous faire plaisir avec
des concerts de métal le samedi
soir. Mais ne manquez en aucun
cas l’incroyable ciné concert de
Fabio Frizzi, unique date en Fran­
ce le 27 mai au foyer municipal
d’Audincourt.
Le Bloody week­end se déroule à l’Espace Japy dans Audincourt. Tarifs : à partir de 3 €, gratuit pour les moins de 12 ans. Toutes les informations sur www.bloodyweekend.fr
u
Le Bloody week­end propose chaque année, de nouvelles ani­
mations en conservant ses fonda­
tions à savoir sa compétition internationale de courts­métra­
ges avec un jury exceptionnel composé de Fabio Frizzi Composi­
teur, Yannick Dahan, réalisateur, Catriona Maccoll actrice, Graham Masterton, auteur, Nicholas Vince acteur, John Mc Naughton réali­
sateur, Alain Schlockoff, rédac­
teur en chef de l’écran fantasti­
que. Le tout est présidé par Jack sholder, réalisateur.
La présence de ces invités est l’occasion de revoir sur grand écran certains longs­métrages de leur carrière. Des présentations inédites pour une programmation éclectique avec des rétrospectives et des avant­premières.
Au Bloody Week­end, tous les arts sont dans la nature… retrouvez ainsi des conférences sur les vampires, sur le cinéma gore et sur l’émission temps X des frères bogdanov. Tentez chaque jour votre chance aux bloody quizz, au concours cosplay et à la tombola pour tenter de remporter un véritable sabre laser ! À suivre aussi un concours de cri d’horreur réservé à ces dames.
S'amuser
9
Michelbach­le­Haut
Festival La fête entre les oreilles
Après une année de pause, L’Oreille Absolue revient faire son cirque avec des concerts et des animations gratuites pour tous les 27 et 28 mai. Un festival résolument tourné vers les musiques festives.
Sous un chapiteau l’après­midi ;
les enfants peuvent s’initier aux
arts du cirque, se déguiser, se
faire maquiller… L’Oreille Absolue démarre ainsi
dans une ambiance familiale
avant de laisser place aux con­
certs en soirée.
Tête d’affiche de cette édition
vendredi soir, Karpatt fait swin­
guer ses chansons sur des musi­
ques manouches. jRumba au
menu, mais aussi du rock et de la
java. Les amis habitués de Haute
Fréquence, Hakk et Histoire de
Vauriens sont également annon­
cés, sans oublier La Fanfare
Couche­Tard. jSamedi, Mr Pol
assure un spectacle de magie. À
l’affiche ensuite, Les Contes de
Nana, Manuel Bastardo et le final
au son du traditionnel klezmer
avec Le Fil d’Ariane entre les
concerts de Padam, Ziveli Orkes­
tar et The Scratchophone Or­
chestra. Entre trad gipsy, electro
swing et folklore des Balkans.
u
Vendredi 27 mai à partir de Miiiiiiiiiiiiika
19 h et samedi 28 dès 13 h sous chapiteau sur le plateau sportif de Michelbach­le­Haut. Accès gratuit.
Mika, la star de la pop présente son dernier opus baptisé No Place in Heaven. Dans cette nouvelle création, Mika rend hommage aux personnalités qui l’ont inspiré durant toute sa jeunesse. La chanson Last Party,
notamment, est dédiée à Freddy Mercury, chanteur du groupe culte Queen, artiste souvent comparé à Mika pour sa ressem­
blante tessiture vocale. Allez : de Grace Kelly à Boum Boum Boum en passant par Relax.
Samedi 28 mai, 20 h, Zénith, Strasbourg. Tarifs : 40,70 €­
46,20 €.
u
10
Déguster
Strasbourg
Bière Six brasseurs, une passion
L’Alsace fête ses brasseurs. L’animation intitulée « Au Gré des Bières » se déroulera les 28 et 29 mai à Strasbourg
Entre l’Alsace et la bière, c’est
une longue histoire d’amour… À
Strasbourg, cette édition du ras­
semblement des brasseurs vise à
mieux faire connaître la produc­
tion régionale. Six brasseurs sont
réunis (Saint­Pierre, Licorne,
Kronenbourg, Heineken, Uberach
et Meteor) pour reconduire le fes­
tival Au Gré des Bières. Un événe­
ment culturel, pédagogique et
gustatif. Au programme : meusi­
que, dégustation et découverte.
Si il faut consommer avec modé­
ration, il n’est pas question de se
limiter dans la passion, dans la
découverte des brasseurs et de
leur travail. Chacune des grandes
maisons alsaciennes viendra à ce
rendez­vous avec ses dernières
réalisations.
Et elles sont nombreuses, avec
l’arrivée de l’Eurofoot qui devrait
booster la consommation de biè­
re devant les écrans géants et
dans les canapés.
Troubadour
Le Hugstein près de Gue­
bwiller, est aujourd’hui une ruine paisible, et pourtant. Son histoire est jalonnée de mystérieuses légendes. Sté­
phane Herrada, troubadour des temps modernes, vous invite à un voyage imaginaire pour découvrir les secrets de ce château.
Il reste deux dates pour vivre cette histoire : les 28 et 29 mai à 14 h 30 au Hugstein. Renseignements : S. Herrada Tel. 06.86.42.24.12. Plein tarif : 8 €. Jeunes : 5 €. Toutes les infos sur www. StephaneHerrada.com.
u
Au Gré des Bières se déroule les 28 et 29 mai place du u
Château autour de la cathédrale de Strasbourg. Accès libre.
Bouger
11
Voyager
Forêt­Noire balades et bien­être
Pour s’évader le temps d’un week­end ou de quelques jours, la petite commune de Seewald près de Freudenstadt, est parfaite. Des petits hôtels de charme assurent un accueil aussi convivial que gourmand.
C’est la saison parfaite pour par­
courir les vallées riantes de la forêt­
Noire. Loin du tourisme de mase, les petites communes ont su pré­
s e r ve r le u r e n v i ro n n e m e n t . Seewald, rien que le nom est déjà tout un programme : lac et forêt. Plus de 80 % du ban communal est d’ailleurs recouvert de forêts et les différents hameaux de la commune sont posés comme des îles enter forêts et prairies.
Pour explorer la belle nature envi­
ronnante, des parcours thémati­
ques ont été mis en place pour tout public. Un réseau de plus de 200 km
de parcours permettent d’explorer la région à vélo, ou à pied. Pour les moins sportifs, des vélos à assistan­
ce électrique facilitent les balades.
Les enfants s’éclatent sur un im­
mense terrain de jeu aquatique. Avec une surface de 4 600 m², il y a de quoi s’amuser !
Les lacs à proximité offrent de nom­
breuses possibilités de sport aqua­
tique.
Après de longues marches et bala­
des, il est temps de profiter de l’of­
fre de bien­être des hôtels comme le Sonnenblick (voir ci­contre). Tenu
par la famille Kilgus, on s’y sent comme à la maison !
Office de tourisme, Wildbader Straße 1, D­72297 Seewald, tél. 0049 7447 9460­11
Au Sonnenblick
L’hôtel familial Sonnenblick ac­
cueille ses hôtes comme des amis. Tradition, convivialité, prendre le temps, voilà le leitmotiv de la fa­
mille Kilgus. Le joli spa avec ses saunas, sa piscine couverte et son offre de massages, invite à la dé­
tente. En cuisine, le chef privilégie le plus possible des produits régio­
naux. Toute la famille se fait un plaisir de renseigner les hôtes sur les nombreuses possibilités d’acti­
vités de loisirs tout autour de l’hôtel.
Hotel­Restaurant Sonnenblick, Freudenstädter Str. 40, D­72297 Seewald­Besenfeld, tél. 0049/7447/9330
12
À la une
Gérardmer
Renaud « Harley en paix… »
Renaud, le chanteur énervé, est le parrain du rassemblement Harley qui se déroule les 27,28 et 29 mai à Gérardmer. On attend des milliers de bikers.
Bike show
Imaginez Gérardmer, la perle des
Vosges plongée dans un bain de
chrome. Le vert des sapins et le
noir des blousons. Le froid de la
nuit vosgienne et la chaleur des
moteurs.
À n’en pas douter les Gérardmer
Motordays vont être peuplés de
forts contrastes. Mais toute la ré­
gion est préparée à cette pacifique
invasion de milliers de bikers ve­
nus de toute l’Europe. Il y a deux
ans le premier rassemblement
avait réuni très exactement 6 200
bikers. Un succès qui, pour tout
dire, avait surpris même les orga­
nisateurs.
Renaud parrain
Belle ambiance, bel endroit, bel
accueil, superbes balades… Il n’en
fallait pas plus pour que la mayon­
naise prenne vite. Elle va donc
monter encore plus cette année
encore avec davantage de con­
certs, davantage de motos custo­
misées, davantage d’implication
des professionnels. D’ailleurs Harley Davidson a inscrit cette
rencontre vosgienne dans son ca­
lendrier officiel. Une belle marque
de reconnaissance qui devrait fai­
re de Gérardmer la grande mani­
festation Harley dans l’Est de la
France.
Renaud sera le parrain de la mani­
festation. Le chanteur énervé qui
cartonne a accepté l’invitation de
Gérardmer. Il sera président du
jury du bike show et se prêtera à
des séances de dédicaces.
Ce rassemblement devrait inté­
resser le grand public. La mani­
festation va d’ailleurs investir le
centre de la ville pour être plus
accessible et il sera possible tout
au long des Motordays d’essayer
toute la gamme Harley. Le pre­
mier pas pour entrer dans ce
monde.
Johny Gallagher, Manu Lanvin,
Franck Carducci, Rob Tog, Little
Bob, The Buns, Atomic Cats et
Calle me Cherry vont emmener le
public dans l’essence même du
blues rock. La scène sera montée
sous un immense chapiteau au
cœur de la manifestation.
Sur le plan pratique les Motordays
seront ouverts vendredi de 11 h à
1 h, samedi de 10 h à 1 h et diman­
che de 10 h à 19 h. Tarifs : vendre­
di : 10 €, samedi 12€, dimanche :
8e, trois jours : 24 €. Lieu principal
du rassemblement à La Mauselai­
ne au pied des pistes de ski dans la
montagne au­dessus de Gérard­
mer. Mais de nombreuses anima­
tions se dérouleront dans le centre
de la ville.
Toutes les infos sur http://www.gerardmer­
motordays.com
u
Pas de rassemblement Harley sans concours, sans une lutte des préparateurs. Ils font partie de la culture Harley et ce con­
cours dont le jury sera présidé par Renaud constitue un vérita­
ble fil rouge.
Toutes les Harley d’exception, de toutes les inspirations pourront participer. En revanche et c’est une bonne chose à Gérardmer elles devront aussi… rouler.
Le samedi après­midi 28 mai à partir de 15 h les motos devront quitter le site accroché à flanc de colline pour rejoindre le centre de la ville. Tant mieux pour le spectacle et pour le grand public.
En fait, dans ce genre de ras­
semblement le spectacle est souvent à chaque coin de rue, sur toutes les places.
Si le bike show est suivi par les professionnels des préparations, de nombreux bikers transfor­
ment et préparent leurs motos.
14
Rigoler
Markstein
Cirque Les artistes au sommet
La 12e édition du festival CirkôMarkstein se déroulera du 20 juin au 1er juillet. Trois balades et un spectacle sous chapiteau seront proposés aux visiteurs.
Habitués des lieux, Mathilde et
Charles Boulommier, de la Cie
Sans Nom, présenteront un nou­
veau spectacle dans lequel ils se
feront saltimbanques. Jongle­
ries et acrobaties seront au
cœur du spectacle proposé en
fin de balade. Chacun pourra
aussi s’y essayer en chemin.
Avec Pascale Diseur, le festival
renoue avec la tradition de la
balade contée. L’artiste, ancien­
ne danseuse, mettra beaucoup
de gestuelle dans sa manière de
raconter les animaux de la forêt
et de la montagne. Lors de cette
balade, les visiteurs devront
aussi révéler leurs qualités…
Pour la première fois, Cirkô­
Markstein va accueillir un magi­
cien, Yvon Bettex dit le Malicien.
Il sera faire surgir la magie de
partout, en particulier de la na­
ture environnante. Il devait en­
chanter le public avec ses tours
de passe­passe et sa vision ma­
gique du monde.
Autre fidèle du festival, Biel Ros­
selo, de la Cie Solfasirc, s’est
associé cette année à Antoine
Pratique
Dagallier avec qui il va présenter
le Dékoncert, un spectacle qui
mêle toutes les cordes, notam­
ment celles dont on joue comme
celles sur lesquelles on marche.
Dans la journée, il est possible de faire deux balades ou une balade assortie du spectacle. De nombreu­
ses places ont déjà été réservées par des écoles de la région et même au­delà car le festival s’est taillé, au fil des ans, une belle réputation. Mais certaines séances peuvent encore accueillir du public. Le festi­
val se déroule du lundi au vendredi. CirkôMarkstein est inscrit au pro­
gramme de la Fête de la Montagne : le dimanche 26 juin, c’est une jour­
née familiale qui est prévue !
Toutes les informations pratiques sur le site www.cirkomarkstein.com ou par téléphone au 03.89.76.95.50 ou 06.08.06.77.76.
u
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
17
Taille du fichier
13 360 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler