close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

communiqué de presse - Commune de Chamoson

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUÉ AUX MÉDIAS
Constructions à Chamoson / Dans l’esprit de la Loi Weber
En prévision de l’application de la loi Weber, la commune de Chamoson
a permis ces dernières années la construction de résidences principales dans les
zones chalets. Une mesure d’application de l’esprit de la loi. Son plan de zone
modifié sera prochainement soumis à l’assemblée primaire.
La télévision régionale Canal9 diffusait hier un reportage réalisé à Chamoson, consacré à la
politique de construction la commune de Chamoson. Suite à cette diffusion, quelques
précisions nous paraissent nécessaires.
Les hauts de Chamoson sont dédiés à la construction de chalets (et non pas d’immeubles),
au sens architectural du terme, à savoir des constructions de style traditionnel en bois,
partiellement ou complètement, dans un but d’harmonie du paysage. Selon les choix de la
vie, ces résidences sont devenues, pour certaines, des lieux de résidence principale. C’est le
cas pour plus de 500 personnes actuellement, qui sont connues des autorités communales
et imposées, taxées, comme résidents à l’année.
Davantage de lits chaud, pour un développement mesuré et serein
Avec l’entrée en vigueur de la Loi Weber, notre commune s’est vue classée dans la
catégorie des «+ de 20% de lits froids». Conscients, comme expliqué plus haut, de la nature
«mixte» de certains de nos secteurs, nous avons réalisé un registre plus précis afin de
déterminer exactement ce pourcentage. Cette démarche est à bout touchant. Dans
l’intervalle, seules les résidences principales sont autorisées, en accord anticipé avec la loi
Weber. Ce parti pris offre à notre commune davantage de lits chauds, en accord avec l’esprit
de la loi.
L’exécutif de Chamoson a donc dérogé au règlement communal, qui date de 2001 et qui
interdit toute résidence principale dans les zones chalets au profit des résidences
secondaires car la notion de résidence secondaire telle qu’entendue en 2001 n’était pas
aussi restrictive que celle donnée par la Loi Weber. Une démarche qui n’a pas donné lieu à
d’abus, puisqu’en 2015, cinq chalets seulement se sont construits dans les hauts, contre une
trentaine par année avant la Loi Weber. Le maintien d’un développement mesuré et serein
est au cœur de notre réflexion, et c’est dans ce sens que le Conseil communal de
Chamoson va continuer d’œuvrer.
Volonté de présenter dans sa globalité la problématique à la population
En attendant le résultat de cet inventaire (qui déterminera précisément le pourcentage des
résidences secondaires sur la commune), les autorités de Chamoson sont également en
train d’évaluer les conséquences de la LAT sur cette zone. Une fois ces éléments connus,
elles plancheront sur un nouveau règlement communal complet et durable, qui sera soumis
aux citoyens en assemblée primaire.
Conscientes cependant d’avoir probablement commis des maladresses dans leur souhait
d’appliquer le cadre légal Weber avant l’adaptation de leur règlement, les autorités vont
prochainement mettre à l’enquête la modification du plan de zone et de plusieurs articles du
règlement communal des constructions afin d’autoriser pleinement les résidences principales,
et convoquer une assemblée primaire afin de faire valider ce changement par leur législatif.
Dès maintenant toutes les demandes d’autorisation de construire dans ces zones seront
publiées avec dérogation à l’art. 84 du règlement communal des constructions.
Contact
Claude Crittin, président de commune, 079 449 43 30
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
127 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler