close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse du partenariat

IntégréTéléchargement
FONDATION
FRANÇOIS SOMMER
RECONNUE D’UTILITÉ
PUBLIQUE
DÉCRET DU 30-11-1966
MUSÉE DE LA CHASSE
ET DE LA NATURE
62, RUE DES ARCHIVES
75003 PARIS, FRANCE
WWW.CHASSENATURE.ORG
COMMUNIQUÉ
MAI 2016
LA VILLA KUJOYAMA
ET LE MUSEE
DE LA CHASSE ET DE
LA NATURE
La Villa Kujoyama et le Musée de la Chasse et de la Nature s’associent
pour présenter deux expositions en préfiguration de leur collaboration dont le lancement officiel est programmé en septembre.
Inaugurée en 1992 à Kyoto, la Villa Kujoyama, perchée sur une
montagne dominant l’ancienne capitale impériale, s’inspire du modèle
de la Villa Médicis à Rome. Sa réouverture, en 2014, a été rendue
possible après des travaux de restauration menés avec le soutien
de M. Pierre Bergé. La Fondation Bettencourt Schueller est engagée
aux côtés de la Villa Kujoyama en tant que mécène de programmes
de résidences. Aujourd’hui placée sous la tutelle de l’Institut français
et de l’Institut français du Japon, elle est l’unique résidence en Asie
pour les artistes français.
Le Musée de la Chasse et de la Nature a été créé par François Sommer,
un industriel et mécène passionné par les espaces et la faune sauvages.
En 1964, il institue une fondation, bientôt reconnue d’utilité publique,
pour promouvoir sa conception de la chasse et de la préservation
des espèces animales menacées. Il installe son musée au cœur de Paris,
dans un ancien hôtel particulier du quartier du Marais.
José Lévy, Le Veilleur (Samouraï) © D.R.
1 2
En 2007, la rénovation et l’agrandissement du musée ont donné un
nouveau cadre aux prestigieuses collections d’œuvres d’art animalier,
de taxidermie et d’accessoires de chasse. Illustrant l’évolution de la
relation entre l’homme et l’animal sauvage, la profusion et la diversité
des œuvres exposées, l’agencement décoratif auquel de nombreux
métiers d’art ont concouru, la place dévolue à l’art de vivre, apparentent
le musée à la demeure d’un collectionneur. Ce singulier « musée-maison »
est un lieu propice aux expérimentations artistiques. C’est ainsi que, au
gré des expositions temporaires, les œuvres d’art contemporain inspirées
par la nature viennent s’immiscer dans les collections permanentes et
incitent les visiteurs à une sorte de chasse au trésor.
L’affinité esthétique entre le Musée de la Chasse et de la Nature et la
Villa Kujoyama a amené les deux institutions à se rapprocher. À partir
de septembre 2016, le Musée offrira à la Villa et à ses résidents un
lieu de visibilité à Paris. Il donnera à ceux-ci l’occasion de communiquer sur leurs projets de recherche à travers des expositions, des projections de films, des moments d’échange avec le public. Ainsi, la
programmation du Musée inclura désormais la présentation au sein
de ses collections permanentes, de certaines pièces réalisées par les
anciens résidents de la Villa.
Anticipant sur cette programmation, les deux expositions organisées à
l’occasion des D’Days 2016 permettent de présenter le travail de deux
anciens résidents de la Villa Kujoyama.
José Lévy est invité à présenter une œuvre inspirée de la tradition
japonaise de Nebuta. Il réinvente Le Veilleur, installation lumineuse
en papier de 7 mètres de haut initialement conçue pour la réouverture
de la Villa Kujoyama, en 2014. L’œuvre s’inspire des festivals de Nebuta
et constitue un hommage du créateur à la culture et à l’art japonais
pour lesquels il entretien des affinités qui remontent à l’enfance.
Mylinh Nguyen, Petits dieux de misères photo : © Nico Peltier
En parallèle Mylinh Nguyen investit la salle d’Armes du musée et fait
dialoguer ses chefs-d’œuvre de savoir-faire et de précision mécanique
avec les réalisations raffinées des anciens arquebusiers. Lauréate du prix
Bettencourt pour l’Intelligence de la main, l’artiste est spécialisée dans
le tournage sur métaux. Mettant à l’épreuve le métier de tourneurfraiseur, elle exhume le monde de silence et de grâce qu’habitent les
animaux sous-marins.
Expositions présentées avec le soutien de la Fondation franco-japonaise
Sasakawa et en partenariat avec les D’Days 2016. La production de l’œuvre
de José Lévy bénéficie du soutien de l’université d’Art et de Design de Kyoto et
de l’école Camondo – Les Arts Décoratifs.
INFORMATIONS PRATIQUES
José Lévy
José Lévy à Tokyo et à Paris,
du 31 mai au 5 juin 2016
Mylinh Nguyen
Des petits dieux de misère,
du 31 mai au 4 septembre 2016
2 2
MUSÉE DE LA CHASSE
ET DE LA NATURE
62, rue des Archives
75003 Paris
Le musée est ouvert tous
les jours sauf le lundi et les
jours fériés, de 11h à 18h,
de 11h à 21h30 le mercredi.
Plein tarif : 8 euros
Tarif réduit : 6 euros
COMMUNICATION
DU MUSÉE DE LA CHASSE
ET DE LA NATURE
Ugo Deslandes
tél. 01 53 01 92 40
u.deslandes@chassenature.org
RELATIONS AVEC LA PRESSE
Agence Heymann, Renoult Associées
tél. 01 44 61 76 76
www.heymann-renoult.com
Sarah Heymann, Marc Fernandes
et Yohanna Todd-Morel
m.fernandes@heymann-renoult.com
y.toddmorel@heymann-renoult.com
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
323 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler