close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Catalogue Formations 2016

IntégréTéléchargement
L
a Fédération des APAJH propose son catalogue annuel de formation à l’attention des établissements médico-éducatifs,
médico-sociaux, sociaux et sanitaires, pour les travailleurs en situation de handicap des ESAT et entreprises adaptées,
les personnels d’accompagnement et d’encadrement.
Par son service formation, l’APAJH met en place une offre de formation étendue, diversifiée et renouvelée, en lien avec les
dernières évolutions réglementaires.
La Fédération des APAJH veut également, avec son centre de formation, mieux faire connaître l’APAJH, son éthique, ses
principes pour l’aide à l’autonomie et le développement de la citoyenneté des personnes en situation de handicap, sa
démarche pour la qualité de l’accompagnement.
La formation est un levier considérable dans la démarche qualité et l’implication des collaborateurs.
Les moyens de formation doivent participer au renforcement de notre réseau d’établissements et services, et assurer une
transversalité d’échange des bonnes pratiques au sein du mouvement.
Cet important outil de formation est à votre service et évolue en fonction de la demande qu’expriment les associations
APAJH et les établissements utilisateurs. Il a l’ambition de répondre aux attentes des professionnels dans la grande mutation
que connaît notre secteur d’activité et aux besoins d’accompagnement des personnes en situation de handicap.
Anticiper est la clef de notre réussite collective.
Ce catalogue peut être complété de formations spécifiques, étudiées et décentralisées à la demande. Il est également
accessible sur Internet : www.apajh.org.
La formation renforce l’individu, rend plus pertinent l’engagement collectif.
La formation individuelle et collective participe au développement du mouvement APAJH, de sa pertinence et de son
ambition de réponses de qualité aux besoins des personnes.
Jean-Louis GARCIA
Président de la Fédération des APAJH
01
6 000 000
• L’APAJH, première association pour tous les handicaps
de français en situation de handicap
Une association militante…
Depuis plus de 50 ans, l’APAJH, association reconnue d’utilité publique, œuvre pour la reconnaissance des droits des personnes
en situation de handicap, mineures comme adultes, en France et en Europe.
Le droit à l’école, le droit à une vie professionnelle, le droit à la culture, sont ses priorités. L’APAJH a ainsi joué un rôle moteur
dans l’élaboration de la loi du 11 février 2005 pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des
personnes en situation de handicap.
… au service de tous les handicaps
• La Fédération des APAJH en chiffres…
02
Près de 250 000 jeunes (0 à 20 ans)
1 français sur 3 est concerné
Pour l'APAJH , le handicap ne se divise pas. L’APAJH est la première association en France à considérer et accompagner tous
les types de handicaps. Grâce à son réseau de 91 associations départementales, ses 25 000 adhérents et ses plus de 600
établissements en France, elle accompagne les enfants, adolescents et adultes en situation de handicap. Ses services aux
personnes vont de la scolarisation aux établissements de travail protégé en passant par l’hébergement et les activités
culturelles.
25 000
+ de 600 établissements ou services
14 000
adhérents
91 associations départementales
collaborateurs
www.apajh.org
Personnes déficientes visuelles
Personnes handicapées moteur
Personnes déficientes mentales
Personnes déficientes auditives
Personnes tétraplégiques ou paraplégiques
directement ou indirectement par le handicap
1984, le centre de formation de la Fédération des APAJH accompagne depuis près de 30 ans les évolutions du secteur, dans le respect des valeurs associatives de la Fédération.
CIlrééestdepuis
fortement identifié pour son expertise dans le domaine de la vie associative et de l’accompagnement de la personne en situation de handicap (tout handicap).
n Notre Mission
r Proposer une offre de formation de qualité, adaptée aux besoins des professionnels du secteur, mais aussi des travailleurs en situation de handicap des établissements de travail protégé.
r Etre un acteur majeur de la formation professionnelle continue dans le secteur du handicap.
r Participer à l’identification et au renforcement du réseau associatif « APAJH ».
n Notre Objectif
Vous faire bénéficier de l’expertise de professionnels : un réseau de 40 formateurs ayant une connaissance approfondie du secteur : spécialistes, experts ou praticiens.
Nos formateurs mettent en œuvre une pédagogie pour adultes, basée sur des méthodes interactives privilégiant les échanges et la participation des stagiaires et s’appuyant sur l’analyse
de leurs expériences.
n Notre offre
r Nos formations Catalogue : des sessions planifiées pour répondre besoins individuels de formations, identifiés sur le terrain
r Nos formations Sur Mesure : un contenu et une programmation personnalisés, pour des formations sur site et adaptées à vos besoins
Toutes nos formations peuvent être adaptées et organisées sur site.
r En 2014 : près de 230 sessions de formation organisées, soit plus de 550 jours de formation et 2 100 stagiaires formés
n Nos coordonnées
Fédération des APAJH Tour Maine Montparnasse – 33 avenue du Maine - 29ème étage – Boîte aux lettres n°35 - 75755 Paris Cedex 15
Standard : 01 44 10 23 40
Responsable : Sylvie FLOGNY - Tel : 01 44 10 23 41 - s.flogny@apajh.asso.fr
Assistante : Maria ROUAUD - Tel : 01 44 10 23 42 - Fax : 01 44 10 81 67 - formation@apajh.asso.fr
Déclaration d’activité enregistrée sous le numéro 11 75 47334 75
«Organisme habilité à dispenser des programmes de Développement Professionnel Continu »
03
Toutes les formations programmées dans le cadre de ce catalogue peuvent être organisées sur site et adaptées sur mesure.
Nous sommes à votre écoute pour vous accompagner dans l’élaboration de formations personnalisées, répondant à vos besoins et à ceux de vos équipes. N’hésitez
pas à nous contacter.
Une offre personnalisée :
r Analyse de la demande et identification des besoins
r Elaboration d’un projet de formation adapté
r Suivi et évaluation de la formation
Une méthodologie en cinq étapes :
1. Comprendre et formaliser vos besoins
Notre premier objectif est de comprendre votre besoin, ses enjeux, à court et long terme...
Nous définissons ensemble votre projet, ses objectifs et le budget.
2. Sélectionner le meilleur intervenant
Nous sélectionnons parmi notre réseau d'intervenants experts, celui qui a le meilleur profil par rapport à votre problématique et à votre contexte. Il aura pour objectif
de concevoir un programme au plus proche de votre besoin, tant au niveau du contenu qu'au niveau de la pédagogie.
3. Proposer une offre adéquate
Nous sommes alors en mesure de vous adresser notre proposition de formation : devis avec proposition de dates et programme pédagogique. Pendant cette phase,
nous sommes particulièrement à l'écoute de vos remarques et questions.
4. Mettre en œuvre la formation
Un mois avant le début de la session de formation, nous vous adressons la convention de formation professionnelle. Nous veillons à la bonne organisation logistique
et administrative des sessions de formations. Nos formations sur mesure sont généralement prévues pour des groupes de 12 à 15 participants maximum.
5. Dresser le bilan de votre formation
A l’issue de la formation, nous vous adressons une synthèse des évaluations : ressenti des participants, débriefing du formateur. Le formateur reste disponible pour
une assistance conseil et nous sommes à votre écoute pour la réalisation d'autres actions de formations.
04
Voici quelques exemples de formations réalisées sur mesure. Cette liste n’est pas exhaustive.
CONNAISSANCE : HANDICAP ET ACCOMPAGNEMENT
• Approche du handicap : les représentations
• Connaissance du handicap et du secteur social
et médico-social
• Annonce du handicap
• Comprendre le développement psychoaffectif
de l’enfant
• Agressivité et violence des adolescents :
quelle(s) réponse(s)
• Accompagnement éducatif du public accueilli
en ITEP, IME ….
• Mieux connaître et comprendre la déficience
intellectuelle
• Handicap psychique et pathologies mentales
Initiation, niveaux 1 et 2
• Mieux comprendre les troubles psychotiques
Initiation et niveau 1
• Maladie mentale, sensibilisation à la souffrance
psychique et compréhension des symptômes :
adopter les attitudes professionnelles en conséquence
• Addictions liées aux troubles psychiques
• Autisme et Troubles du Spectre Autistique
• Soutenir la communication des personnes
autistes
• Dispositif d'évaluation des compétences des
personnes adultes autistes
• Polyhandicap et pathologies mentales chez
l’enfant
• Polyhandicap, dépendance et respect de l’intimité
• Prévention des situations d’agressivité et de violence
• Comment gérer l’agressivité des personnes notion de self défense
• Violence, transgression et conflit d’autorité :
Approche systémique de la notion d’autorité
• Handicap et sexualité : accompagnement des
jeunes en SESSAD
• Intimité, vie affective et écoute de la sexualité
des personnes
• Vie intime, affective et sexuelle de la personne
vivant en institution
• Accompagner la parentalité en institution
• Respect de l’intimité
• Accompagnement et travail avec les familles
• Accompagnement en milieu ordinaire (SAVS)
• Evaluer et soulager la souffrance
• Le soignant face au refus de soin
• La fonction d’infirmier(e) en santé mentale
• Accompagner l’avancée en âge des personnes
en situation de handicap
• Les troubles psychiatriques chez la personne
qui avance en âge
• Maladie d’Alzheimer et maladies apparentées
• Relation au soin en gériatrie
• Accompagner le deuil
PRATIQUES ÉDUCATIVES, D’ANIMATION,
METHODE VERBOTONALE
• Méthode VerboTonale
• Animer un atelier théâtre
• Atelier image de soi - esthétique – Initiation et niveau 1
• Animer un atelier de danse et corps
• Animer une activité d’expression corporelle
• Animer un atelier arts plastiques
• Animer une activité de Scrap’Déco
• Animer un atelier d’écriture
• Musicothérapie Animer une séance de Sophrologie/Relaxation
• Initiation aux massages relaxants dans
l’accompagnement et le soin
• Toucher et être touché dans la relation
soignante afin d’y donner du sens
• Snoezelen : un concept pour un accompagnement spécifique
• Humaniser la toilette
• Manutention des personnes dépendantes
• Diététique et nutrition
• Formations en LSF (nous contacter)...
QUALITÉ– VIE INSTITUTIONNELLE – MANAGEMENT
• Conduire une démarche d’amélioration continue de la qualité
• Comment se saisir des préconisations issues
de l’évaluation externe pour dynamiser la
démarche d’amélioration continue
• Parcours de vie et coordination : nouveaux
enjeux, nouvelles pratiques, nouveaux outils de
l’accompagnement des personnes en situation
de handicap
• Evolution des structures : comment accompagner le changement
• La fonction de cadre intermédiaire face à
l’évolution des politiques publiques
• La fonction de coordinateur de parcours
• Sensibilisation à la maltraitance et à la gestion
des risques – Module 1
• Evaluer et prévenir les risques de maltraitance
en ESMS – Module 2
• Prévenir la maltraitance – Promouvoir la bientraitance – Module 1
• Promouvoir la bientraitance Module 2 :
approche du concept et mise en œuvre
• Prise en compte des recommandations de
bonnes pratiques de l'ANESM
• Sensibilisation aux attitudes et comportements éthiques sur le lieu de travail
• Méthodologie de projets
• Apprendre à concevoir et formaliser un projet
d’établissement évaluable
• Accompagner l’élaboration et la mise en œuvre
du projet individuel
• Projet personnalisé, un outil pour la participation des personnes et leur famille
• Promouvoir une logique de parcours personnalisé
• Conduite d’entretien et projet personnalisé
• Les écrits professionnels : comprendre les
enjeux du point de vue éthique, méthodologique et pratique
• Prise en charge pluridisciplinaire et travail en
équipe
• Spécificités dans le fonctionnement de groupe
• Animer un groupe de parole, favoriser l’expression des personnes
• Développer la citoyenneté des personnes au
sein des ESMS
• La laïcité
• Accessibilité à l’information des documents
• Facile à lire et à comprendre
• Se connaître mieux pour communiquer
• Ecoute et communication
• Se positionner en tant que manager
• L’entretien professionnel
• Secret professionnel et confidentialité
• Le dossier médical
• Prévention des risques infectieux en établissement d’hébergement
• Hygiène alimentaire, Démarche HACCP
• Mise en œuvre du Plan de Maîtrise Sanitaire en
restauration
• Accompagnement et suivi des procédures
• Hygiène et sécurité des agents d'entretien
• La fonction linge et la méthode RABC
• Prévention des Troubles Musculo Squelettiques
• Formations bureautiques…
TRAVAIL PROTEGE : ENCADRANTS
• Moniteur d’atelier : s’approprier son rôle de manager
• Economie de marché et développement de l’activité
commerciale
• Pathologies mentales et accompagnement(s) spécifique(s) en ateliers
• Handicap mental et pathologies mentales : un espace de vie commun à redéfinir
• Accompagnement socio-éducatif dans les activités
de soutien en ESAT
• Accompagner l’avancée en âge et la retraite des
travailleurs en situation de handicap
TRAVAILLEURS EN SITUATION DE HANDICAP
• Etre délégué… savoir prendre la parole
• Cohérence des pratiques– la bientraitance
• Expression et communication
• Lecture et écriture : maintien des acquis scolaires
• Utilisation et perfectionnement à l’utilisation
d’un ordinateur
• Impact de l’hygiène corporelle, en milieu professionnel
• Esthétique pour une revalorisation de soi
• PRAP - Gestes et postures
• Sécurité au travail et pictogrammes
• Autonomie dans la vie quotidienne
• Pratique du théâtre
• Danse et corps
• Service en salles
• Blanchisserie
• Couture
• Hygiène dans les activités de ménage et entretien
• Entretien des espaces verts
• Jardiner au naturel
• Préparation à la retraite
05
Des formations proposées généralement au siège de la Fédération, à Paris, ou décentralisées
en région en fonction des besoins identifiés. Ces formations regroupent des participants issus
de structures différentes pour un partage d'expérience enrichissant.
4 thèmes :
Annulation du fait du centre de formation
Le centre de formation limite le nombre des participants et se
réserve le droit d’annuler ou de reporter un stage de formation,
lorsqu'il n'y a pas suffisamment de participants. L'annulation est
effective trois semaines avant le début du stage.
Annulation du fait du stagiaire
Handicap : Connaissance – Accompagnement
Pratiques : Educatives , d’Animation – Méthode VerboTonale
Qualité – Vie institutionnelle – Management
Travail Protégé : Encadrants et Travailleurs en Situation de Handicap
Conditions générales
Pour assurer la qualité de nos formations catalogue et garantir la
satisfaction des participants, nous veillons à l’équilibre et à la taille
des groupes à constituer. Toute annulation ou report a des conséquences préjudiciables pour la tenue du stage. Nous nous réservons
le droit de vous facturer 50 % du coût du stage, lorsque l’annulation
intervient moins de dix jours ouvrés avant le début de la session,
et la totalité du stage en cas d’annulation moins de trois jours
ouvrés avant le début de la session. Le remplacement par une autre
personne est accepté.
Inscription des formations catalogue
Evaluation
Pour vous inscrire, merci de nous adresser un bulletin d’inscription rempli et signé, ou utiliser
le formulaire d’inscription en ligne, sur le site www.apajh-formation.org
La clôture des inscriptions a lieu un mois avant le début du stage
Lorsque le stage est complet (minimum 4 à 8 personnes selon le type de formation), nous vous
confirmons définitivement la tenue du stage et vous adressons le dossier complet : la convention de formation professionnelle, le programme pédagogique, la convocation et les modalités
pratiques. Un exemplaire de la convention de formation est à nous retourner, dûment signé.
S’il n’y a pas suffisamment de participants, le stage est annulé ou reporté et nous vous le confirmons trois semaines avant le début du stage.
Une fiche d'évaluation est remise à chaque stagiaire en fin de
formation. Il est important que celle-ci soit remplie et rendue au
formateur avant la fin du stage.
Une attestation de fin de formation est délivrée au stagiaire le
dernier jour de la formation. Ce document est confidentiel :
il précise, au regard de chaque objectif de la formation, si les
connaissances/compétences sont acquises, en cours d’acquisition ou restent à acquérir.
L’attestation de présence est délivrée en même temps que la
synthèse des évaluations de la formation.
Règlement
Tarif
Pour les formations catalogue, les prix sont indiqués en euros nets et par personne. La Fédération des APAJH est exonérée de TVA pour les actions conduites dans le cadre de la formation
professionnelle continue. Les déjeuners sont inclus pour les formations organisées au siège
de la Fédération, au Restaurant Interentreprises de la Tour Montparnasse, à Paris.
06
Le règlement s’effectue à réception de facture, à l'issue de la formation,
et fera l'objet d'une facture acquittée.
Toute inscription vaut acceptation sans réserve
des conditions générales détaillées ci-dessus.
CONNAISSANCE : HANDICAP ET ACCOMPAGNEMENT
Animer un atelier « Arts plastiques »
18
Connaissance du handicap et du secteur social et
médico-social
08
QUALITÉ– VIE INSTITUTIONNELLE – MANAGEMENT
08
Conduire l’évaluation interne, préparer l’évaluation
externe
19
Empathie et bienveillance : la base de la communication dans la posture d’accompagnement
09
La fonction de cadre intermédiaire face à l’évolution
des politiques publiques – Nouveau
19
Autisme et troubles du spectre autistique chez
l’enfant et l’adolescent : accompagnement en IME,
SESSAD
Prévenir la maltraitance – Promouvoir la bientraitance
– Module 1
20
Agressivité et violence des adolescents : quelle(s)
réponse(s) ?
09
Promouvoir la bientraitance : approche du concept et
mise en oeuvre – Module 2
20
Handicap psychique et pathologies mentales – initiation
10
10
Cadres en ESMS, garants de la lutte contre la maltraitance et de la promotion de la bientraitance
21
Comprendre la pathologie mentale par l’image
Boulimie, anorexie, alcoolisme, toxicomanie et autres
addictions
11
Parcours de vie et coordination : nouveaux enjeux,
nouvelles pratiques, nouveaux outils de l’accompagnement des personnes en situation de handicap
21
Handicap mental et pathologies mentales : « un espace
de vie commun à redéfinir »
11
Accompagner les parcours de vie : le rôle du coordinateur de projet – Nouveau
22
Vie intime, affective et sexuelle de la personne en
situation de handicap
12
Promouvoir une logique de parcours personnalisé
Accompagner l’avancée en âge des personnes en
situation de handicap
12
PRATIQUES ÉDUCATIVES D’ANIMATION
METHODE VERBOTONALE
Initiation à la Méthode VerboTonale
13
Rythme corporel et musical
14
Graphisme phonétique et stimulations poly sensorielles
– Niveaux 1 et 2
15
Atelier image de soi et esthétique
16
Animer une séance de relaxation/sophrologie
16
Snoezelen : un concept pour un accompagnement
spécifique
17
La démarche Snoezelen – Module 2
17
Animer un atelier « Théâtre »
18
28
Prévention des risques infectieux en établissement
d’hébergement
28
Hygiène et HACCP
29
TRAVAIL PROTEGE : ENCADRANTS
Economie de marché et développement de l’action
commerciale
30
Moniteur d’atelier : s’approprier son rôle de manager
31
Accompagner l’avancée en âge et préparer la retraite
des travailleurs en situation de handicap
31
TRAVAIL PROTEGE : TRAVAILLEURS EN SITUATION
DE HANDICAP
Etre délégué… Savoir prendre la parole
32
Améliorer la communication au quotidien
32
Lecture et écriture : maintien des acquis scolaires
33
22
Expression et communication
33
Conduite d’entretien et projet personnalisé
23
Initiation à l’utilisation d’un ordinateur
33
Le représentant légal et le projet personnalisé : impact
de la réforme des tutelles
23
Perfectionnement à l’utilisation d’un ordinateur
33
La photographie numérique dans le cadre professionnel
34
Méthodologie du projet – Nouveau
24
Blanchisserie
34
Le projet de soins : place du projet de soins dans le
dispositif d’accompagnement – Nouveau
24
Impact de l’hygiène corporelle en milieu professionnel
34
La formalisation des écrits professionnels : comprendre les enjeux du point de vue éthique, méthodologique et pratique – Nouveau
25
Esthétique, pour une revalorisation de l’image de soi
34
Danse et corps
35
Mieux rédiger (les écrits professionnels)
25
Autonomie dans la vie quotidienne
35
La fonction d’accueil : un enjeu pour les institutions
26
Sécurité au travail - Faire la chasse aux risques
35
Communiquer : un enjeu au quotidien
26
PRAP - Gestes et postures
35
Accessibilité à l’information des documents – Nouveau
27
Animer un groupe de parole - Favoriser l’expression
des personnes
27
13
Education Précoce et Méthode VerboTonale
Mener à bien ses entretiens professionnels – Nouveau
07
trait de
coupe
Connaissance du handicap et du secteur social et médico-social
Public :
Professionnels des établissements et services du secteur social, médico-social et
sanitaire nouvellement recrutés, n’ayant pas ou peu de connaissances du secteur,
personnels des services administratifs, services généraux…
Public :
Professionnels intervenant en établissements sociaux et médico-sociaux :
personnels éducatifs et rééducatifs, personnels de soin
Objectifs :
r Acquérir une meilleure connaissance de la personne en situation de handicap :
l’origine du handicap et les tableaux cliniques, les comportements, la famille
r Identifier l’environnement associatif, connaître les différentes institutions :
rappels juridiques, cadre législatif, fonctionnement
r Aborder la notion d’éthique et de bientraitance
Objectifs :
r Découvrir et expérimenter « la posture d’accompagnement » basée sur
l’empathie
r Développer et maîtriser sa capacité de présence dans la relation
r Ouvrir un espace éducatif, thérapeutique qui permet de mettre la
personne en lien avec ses compétences
Durée : 3 jours
Durée : 3 jours
Dates et lieu : 16 au 18/03/2016 – Paris 15
ème
600 €
Intervenant : Richard Feat, formateur (INFA, IRTS)
Contenu :
r La personne en situation de handicap :
• L’origine du handicap – Les tableaux cliniques
• Les comportements : la violence, l’automutilation, la sexualité, les conduites
alimentaires
r L’institution :
• Qu’est-ce qu’une association ? Rôle de service public, fonctionnement
• Le cadre législatif et règlementaire
• Les différents types d’établissements
• Les fonctionnements institutionnels
r Rôles, fonctions et conséquences au quotidien :
• Le travail en équipe
• La notion de bientraitance et la réflexion éthique
Ce programme tiendra compte des populations accueillies par les professionnels
présents et des problématiques spécifiques rencontrées, il pourra être adapté en
fonction des attentes des participants
08
Empathie et bienveillance : la base de la communication
dans la posture d’accompagnement
600 €
Dates et lieu : 21 au 23/09/2016 – Paris 15ème
Intervenant : Dominique Baron, formatrice-praticienne en relation d'aide
Contenu :
r L’approfondissement de «la posture d’accompagnement» place
le professionnel dans une attitude éthique. La méthode
Rességuier permet d’orienter notre conscience dans la
relation. Apprendre à trouver une posture qui accompagne,
qui ne dérange pas. Notre présence attentive et vigilante met
en place le lien empathique. Il ne vient pas modifier les formes
de nos pratiques, mais vient consciemment nous mettre en
résonance avec la nature de l’Autre.
r Différents modes de communication
• Le verbal, le non verbal
• La distance thérapeutique, éducative
• Etre avant de faire
r Une relation n’est jamais neutre
• Le corps objectif-corps vécu/corps sensible, corps ressenti
• Le monde sensible à partir de moi
• Avoir un écho immédiat de l’état d’être de la personne que l’on
rencontre
r Quand je rencontre l’autre, qui je rencontre ?
• Le cerveau et ses différents étages
• L’empathie/sympathie/contagion émotionnelle
• Les neurones miroirs
r Les effets de l’empathie
• Sur la personne qui est accompagnée
• Sur la personne qui accompagne
• La dimension du « Care », le prendre soin
trait de
coupe
Autisme et troubles du spectre autistique chez l’enfant et
l’adolescent : accompagnement en IME, SESSAD
Public :
Professionnels intervenant auprès de sujets atteints d’autisme et de Troubles du
Spectre Autistique en IME, SESSAD
Objectifs :
r Actualiser les connaissances sur l’autisme, les troubles du Spectre Autistique (TSA)
r Améliorer la communication et analyser les pratiques au quotidien
r Appréhender les effets des troubles autistiques sur l’entourage et penser les
modèles institutionnels et les pratiques soignantes et éducatives propres à y répondre
r Développer le partenariat avec les familles
r Appréhender les différentes dispositions légales et règlementaires, concernant
les conditions d’accueil et d’accompagnement des personnes atteintes de TSA
r Utiliser les Recommandations de Bonnes Pratiques ANESM comme fil rouge
pour la mise en œuvre d’un accompagnement adapté aux besoins
Agressivité et violence des adolescents : quelle(s) réponse(s) ?
Public :
Professionnels intervenant en établissements spécialisés, confrontés à l’accueil
d’adolescents souffrant de troubles du comportement
Objectifs :
r Définir de manière rigoureuse ce qu'est l'adolescence et les raisons de sa crise
r Repérer les différentes dimensions à l'œuvre et comprendre les enjeux des situations de conflit, d'agressivité et de violence, en apprenant à les distinguer
r Réfléchir aux fondements de la violence et ses différents enjeux
r Déduire des réponses permettant d'ajuster les accompagnements éducatifs,
soignants, dans le respect de l'éthique
Durée : 3 jours
600 €
Dates et lieu : 27 au 29/06/2016 – Paris 15ème
Durée : 3 jours
Dates et lieu : sur site exclusivement
Sur devis
Intervenant : DeniseFridrici,formatrice,consultanteenconceptionetdéveloppementdeprojet
Contenu :
r Autisme et autres troubles du spectre autistique
• Rappels théoriques : évolution des concepts, théories et approches de l’autisme
• Définitions et classement. Diagnostic et outils d’évaluation, classification
internationale du fonctionnement, du handicap et de la santé
• Construction identitaire de l’enfant autiste
• Hétérogénéité des profils, problèmes médicaux associés
• Accompagnements : structures d’accueil, évolution des pratiques, outils
r Aspects cliniques. De la connaissance à la compréhension face à la réalité quotidienne
• Lien entre pratique et éclairages théoriques : Aider les professionnels à mieux se situer
• Relation au quotidien avec la personne autiste, expériences des participants
• Reconnaissance des particularités des personnes avec autisme et autres TSA
• Particularités du fonctionnement de la personne avec autisme :
r Proposer un accompagnement personnalisé à l’IME
• La dimension institutionnelle, le projet d'établissement
• Amélioration de la qualité de vie de la personne en développant ses potentialités
• Élaboration du projet personnalisé, outil de bientraitance. Implication de la famille
• Repérage du rôle et de la fonction de chacun dans un partenariat institution-famille
• Collaboration entre intervenant à l’interne et à l’extérieur de l’IME
• Faire face aux comportements-problèmes. Prévention et gestion des situations de crise
• Vigilance à l’égard des violences, maltraitances à l’égard des personnes avec autisme
• Soutien et accompagnement des professionnels
Intervenant : Wilfried Gontran, psychologue clinicien - formateur – superviseur
Contenu :
Sur le thème: "adolescence"
r La problématique contemporaine de l’adolescence : Nécessités et difficultés de
la séparation - mise à mal des identifications et du narcissisme - tenants et
aboutissants de la crise - spécificités du monde contemporain, ses conséquences
r La crise à travers les pathologies :
• Le recours à l’agir; les différentes catégories de passage à l'acte
• Dans l’entretien clinique : les aménagements nécessaires
• Les thérapeutiques de médiation
• Le travail en réseau
Sur le thème : "violence et agressivité"
r Agressivité et violence: définitions et distinction
• Types de violence et d’agressivité, expressions et causes
• Transgression, conduites à risques et passages à l'acte. Ratages de l'intégration de la loi
• Types de violence suivant les spécificités psychopathologiques
r Les situations qui posent problème : analyse du contexte
• Repérage des situations de tension, conflit, agressivité, violence
• Spécificité de la fonction des personnels et leurs limites
r Repères permettant de prévenir, gérer, désamorcer
• Attitudes possibles face à l'agressivité et à la violence
• Gestion des conflits : écoute, médiation, négociation, tiers…
• Importance du cadre déterminé pour le fonctionnement du service
• Cohérence des réponses institutionnelles et du travail en équipe suivant l'articulation
des différents personnels hospitaliers
09
trait de
coupe
Handicap psychique et pathologies mentales – initiation
Comprendre la pathologie mentale par l’image
Public :
Professionnels intervenant en établissements spécialisés, confrontés à l’accueil
de populations souffrant de pathologies mentales (10 personnes maximum)
Public :
Professionnels intervenant en établissements spécialisés, confrontés à l’accueil
de populations souffrant de pathologies mentales (10 personnes par groupe).
Objectifs :
r Acquérir des outils théorico-pratiques
r Comprendre les différentes modalités de fonctionnement psychique (névrotiques, limites, psychotiques)
r Donner un statut psycho-dynamique aux expressions de la souffrance, de
l’angoisse et des différents registres de l’agir
r Susciter une réflexion sur les pratiques et comportements des professionnels
Objectifs :
r Appréhender la pathologie mentale à travers des exemples cliniques tirés de
films et de documentaires.
r Renforcer ses connaissances sur le fonctionnement psychique (handicap et
maladie mentale)
r Aborder les différentes pathologies : névroses, psychoses et pathologies
narcissiques identitaires
r Analyser des extraits de films et documentaires pour mieux comprendre les
pathologies
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 26 et 27/05/2016 – Paris 15
400 €
ème
Intervenant : Alba Blücher, docteur en psychopathologie et psychologie clinique
Contenu :
r Les concepts théoriques fondamentaux pour comprendre le handicap et les
pathologies mentales
• Troubles névrotiques, limites, psychotiques
• Déficiences mentales et handicaps
r Les troubles du comportement associés aux handicaps et pathologies mentales
• Définitions et formes
• Prévention et repérage des troubles
r La spécificité de la relation à la personne souffrant de troubles psychiques
et de troubles du comportement
• Souffrances
• Angoisses
• Défenses
r L’action éducative, soignante et l’accompagnement
• Accompagnement au quotidien et travail en équipe pluridisciplinaire
• Adaptations thérapeutiques en fonction du contexte institutionnel
NB : Cette formation peut être déclinée en intra, sur plusieurs niveaux :
Initiation – Niveau 1 : les troubles du comportement – Niveau 2 : les relations
entre sujet, famille et institution
10
Durée : 2 jours
400 €
Dates et lieu : 16 et 17/06/2016 – Paris 15ème
Intervenant : Alba Blücher, docteur en psychopathologie et psychologie clinique
Contenu :
Seront abordés les thèmes suivants :
r Les névroses
• Névroses hystériques
• Névroses d’angoisse
• Névroses obsessionnelles
avec des extraits de films de J.L. Brooks et de W. Allen
r Les psychoses
• Schizophrénie
• Bipolarité
• Paranoïa
• Mélancolie
avec des extraits de films de K. Loach, M. Forman, J. Cassavetes ; L. Colombani,
D. Cronenberg, F. Ozon
r Les pathologies narcissiques identitaires
• Souffrances narcissiques
• Anti-socialité
• Perversions
• Addictions
avec des extraits de films de W. Allen, A. Kollek, M. Haneke, X. Dolan, L. Ramsay,
S. Mc Queen
trait de
coupe
Boulimie, anorexie, alcoolisme, toxicomanie et autres addictions
Public :
Professionnels intervenant en établissements spécialisés, confrontés à l’accueil
de nouvelles populations souffrant de troubles psychiques (10 personnes par
groupe)
Objectifs :
r Actualiser ses connaissances en psychopathologie
r Définir la notion d’addiction et ses différentes formes
r Comprendre le lien entre troubles psychiques et problématiques addictives
r Appréhender l’économie psychique et les enjeux relationnels de la personne
souffrant d’addiction
r Penser l’accompagnement de la personne dans sa globalité en intégrant
l’approche addictologique
400 €
Handicap mental et pathologies mentales :
« un espace de vie commun à redéfinir »
Public :
Professionnels intervenant en établissements spécialisés, confrontés à l’accueil de
nouvelles populations souffrant de handicap psychique (IME, IMPRO, ESAT, FH…)
Objectifs :
r Penser un cadre de travail permettant l’accompagnement, au sein d’une
même structure, de personnes en situation de handicap mental et de
personnes souffrant de pathologies mentales
r Définir les similitudes et différences entre les problématiques de ces deux
populations
r Dégager les spécificités de l’accompagnement de chacune d’elles au regard
des différents champs : éducatif, social, psychologique
Durée : 3 jours
600 €
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 10 au 12/10/2016 – Paris 15ème
Dates et lieu : 10 et 11/03/2016 – Paris 15ème
Intervenant : Wilfried Gontran, psychologue clinicien - formation – Supervision
Intervenant : Alba Blücher, docteur en psychopathologie et psychologie clinique
Contenu :
r Les différentes structures psychopathologiques (psychose, névrose et pathologies narcissiques identitaires)
• Fragilités narcissiques
• Souffrances et dépressions
r Les addictions
• Notion d’addiction, définitions et formes
• Expériences subjectives de l’addiction
• La relation addictive
• La dimension de fragilité narcissique
• Le produit ou comportement toxique comme « objet transitoire »
r Prévention et accompagnement de la personne souffrant de troubles
psychiques et d’addictions
• Appréhender la souffrance psychique et relationnelle de la personne
• Accompagner la personne dans sa globalité
Contenu :
r Handicap et pathologie mentale :
• Définir le champ du handicap et de la « personne en situation de handicap » :
notions de « handicap psychique », « handicap mental », « handicap physique»,
« handicap social »
• Définir la maladie mentale, ses différentes catégories et manifestations
r Les problématiques rencontrées concernant :
• La déficience mentale : causes et conséquences
• Le rapport à l’autre : qu’en est-il des capacités relationnelles, du rapport à l’agressivité et à la violence ?
• Le rapport à l’objet : quels investissements possibles de l’environnement ?
Quelles incidences sur les différentes activités ? Problématiques des addictions
• Le rapport au social : le sens et la fonction de l’insertion sociale. Capacités et difficultés à soutenir un projet, etc
• Le rapport au corps et la sexualité : incidences sur la vie en collectivité
r Spécificités de l’accompagnement :
• Rapport au cadre, à l’autorité, à la loi : vivre ensemble ?
• Capacités à soutenir une position, une parole
• Pathologies de l’agir et conduites addictives : quelles réponses entre rejet et
permissivité ?
• Rapport au savoir : comment appréhender les capacités et perspectives d’apprentissage ?
• Rapport au travail, ses capacités socialisantes et thérapeutiques : comment les
mettre en œuvre ?
• Penser de nouveaux espaces et dispositifs d’accompagnement au sein de l’institution
11
trait de
coupe
Vie intime, affective et sexuelle de la personne en situation
de handicap
Accompagner l’avancée en âge des personnes en situation
de handicap
Public :
Public : Professionnels des structures du secteur social, médico-social et sanitaire,
confrontés à l’avancée en âge des personnes en situation de handicap
Professionnels des structures du secteur, confrontés à l’expression de la sexualité des
personnes en situation de handicap, vivant en institution, en appartement partagé,…
Objectifs :
r Savoir différencier intimité, affectivité et sexualité
r Mettre en évidence les enjeux de la prise en compte de la sexualité
r Mieux comprendre la vie sexuelle et affective de la personne en situation de handicap
r Apporter des éléments constructifs pour que l’institution puisse mieux intégrer la
sexualité dans un projet d’établissement adapté
r Repérer les difficultés rencontrées et savoir élaborer des réponses plus adaptées
Durée : 3 jours
Dates et lieu : 07 au 09/12/2016 - Paris 15ème
12
600 €
Objectifs :
r Comprendre les évolutions dues au vieillissement des personnes
r Adapter l’accompagnement à l’avancée en âge des personnes
r Analyser les conditions d’un ajustement progressif à la perte d’autonomie
r Développer les moyens permettant de préserver les acquis et de travailler sur les
capacités cognitives : mémoire, orientation spatiotemporelle…
Durée : 3 jours
Dates et lieu : 03 au 05/10/2016 - Paris 15ème
Intervenant : Catherine Allegret, psychothérapeute, infirmière diplômée d'état
Intervenant : Lisa Parent, psychologue clinicienne
Contenu :
r Quelques rappels sur la sexualité - Définitions du corps et de l’intimité
Contenu :
• Les représentations du corps. Image de soi et image de l’autre
• La construction de l’espace intime. L’intimité « psychique »
• La dépendance. Le corps manipulé. Le corps souffrant. Un corps qui leur appartient
r Identité sexuée et handicaps
• De l’accompagnement de la vie intime et affective à l’assistance sexuelle : débats
• Oralité et sexualité de la personne en situation de handicap
• Perversion et sexualité : cas des maltraitances sexuelles en institution
• Rappel juridique sur les droits et devoirs en matière de vie sexuelle pour les personnes
en situation de handicap vivant en institution
• Handicap, sexualité et désir d’enfant
r Les attitudes des accompagnants face à la sexualité de la personne en institution
• Réactions face aux manifestations sexuelles
• Comportements sexuels symboliques - Des causes aux conduites sexuelles inadaptées
• Des réponses d’interventions face aux comportements inadaptés
r Vie affective et sexuelle dans l’institution
• Les conséquences des interdits et des comportements sexuels dans l’institution
• Prise de conscience des distorsions des attitudes d’accompagnement
• La sexualité, un droit pour tous : connaître les risques liés à la sexualité sur le plan de
la responsabilité civile et pénale en tant que directeur ou personnel encadrant
r Des outils pour une meilleure prise en compte de la sexualité en institution
• Penser l’organisation de la structure pour gérer au mieux la question de la sexualité
• Construire un projet d’établissement de prise en compte de la dimension sexuelle
• La mise en place d’ateliers de prévention sur les IST
• Créer un espace de rencontre pour les couples : enjeux institutionnels
• Repérer les pratiques existantes et innovantes possibles au regard de la Loi
• Inventer et oser créer en équipe
600 €
Ce contenu constitue un champ de possibilités modulable en fonction des besoins.
r L’avancée en âge :
• Le vieillissement normal et pathologique. Les démences de type Alzheimer
• La nature du “vieillissement”. La nécessité d’un diagnostic différentiel entre la
fatigabilité, parfois l’épuisement, liés à la situation de handicap, la dépression,
l’involution liée ou non à l’origine de la déficience cognitive, sensorielle, motrice
• Les répercussions : douleurs, restrictions de la mobilité, alimentaires…
r Les fonctionnements psychiques :
• Les premiers signes qui peuvent alerter sur une détérioration psychique
• Les modifications de l’humeur : versatilité, agressivité, adhésion affective
• Les confusions. La non reconnaissance des personnes familières
• Les oublis - La lenteur des idées. Les répétitions. La faiblesse des capacités
d’attention et de concentration…
r L’accompagnement au quotidien :
• Le vécu des professionnels : faire face à la souffrance des personnes, accepter les
déceptions au regard des régressions, de la perte des acquisitions et apprentissages
• La continuité et la stabilité de l’accompagnement
• La prévention : autonomie des gestes, réseau relationnel, outils de communication
• Le respect des personnes - Le renforcement des liens d’attachement - La distance
nécessaire à la dignité de la personne âgée
• La vigilance par rapport aux risques de maltraitance liée à la dépendance
• La démarche qualité en lien avec le bien-être de la personne
• Le choix du mode de résidence - Les activités à proposer - Les ateliers mémoire La danse - Le chant… L’espace Snoezelen -. L’aménagement des lieux et du temps
• La relation aux familles
trait de
coupe
Initiation à la Méthode VerboTonale
Education Précoce et Méthode VerboTonale
Public :
Professionnels, enseignants ou non, travaillant auprès d’enfants ou adultes en
situation de handicap sensoriel (éducateur, rééducateur, AMP, psychomotricien…)
Public :
Orthophonistes, éducateurs de jeunes enfants, psychomotriciens, enseignants
d’école maternelle, personnels en CAMSP, SESSAD, crèches, recevant des enfants
en situation de handicap, présentant une déficience auditive et/ou des troubles
du langage
Objectifs :
r Connaître le système verbotonal du professeur GUBERINA, les disciplines et
procédés pédagogiques verbotonaux et le diagnostic concernant le développement du langage et de l’audition : rythme corporel, musical, rythmique
manuelle et digitale, graphisme phonétique, appareils électroniques, champ
optimal et choix de la prothèse, travail en individuel, enseignement de la
langue à l’aide de techniques audiovisuelles
Durée : 5 jours
950 €
Objectifs :
r Présenter les outils de la méthode VerboTonale adaptés à de très jeunes
enfants (de 0 à 6 ans), atteints de surdité ou autres handicaps, qui conduisent
cet enfant à un accès difficile au langage
r Proposer des exercices pratiques en vue de provoquer des échanges, s'interroger sur ses propres pratiques, ses expériences et amener des préconisations
r Favoriser l’accompagnement des parents dans la rééducation
Dates et lieu : 26 au 30/09/2016 - Paris 15ème
Durée : 5 jours
Intervenant : Jérôme André, orthophoniste
Dates et lieu : 21 au 25/03/2016 – Paris 15ème
Contenu :
La méthode VerboTonale, conçue en 1954 par le Professeur Guberina de Zagreb, fut
introduite en France dans les années 60 dans la pédagogie de l’enfant sourd. C'est
une méthode polysensorielle qui se veut naturelle et qui tend à faire passer l'enfant
sourd par les mêmes stades d'acquisition du langage que l'enfant entendant.
Intervenant : Lucile de Bejarry, orthophoniste. Christine Moffront, psychomotricienne
Dans la méthode VerboTonale, le développement du langage de l’enfant déficient
auditif ou atteint de troubles de la communication, est fondé sur une adaptation
des processus d’acquisition de la langue orale par l’enfant entendant.
r Le système verbotonal et son application dans la rééducation des déficients
auditifs et des enfants en difficulté d'apprentissage
r Les conditions nécessaires au développement de la parole et leur rapport
avec les disciplines de la rééducation verbotonale
r Le rythme corporel, rythme musical, rythmique manuelle et digitale,
graphisme phonétique
r Le diagnostic verbotonal. Les appareils électroniques de la méthode verbotonale. Le champ optimal et le choix de la prothèse. Le travail en individuel
r Enseignement de la langue à l'aide de techniques audiovisuelles (diapositives)
r Observation des enfants en rééducation individuelle et collective : 1 jour au
Centre de Surdité Langage à Massy
950 €
Contenu :
r Rappels brefs :
• Principes de la méthode VerboTonale
• Développement de la parole chez l'enfant
r Présentation des outils électroacoustiques adaptés aux tout-petits
r Comment mener la stimulation auditive chez le bébé atteint de surdité ?
r Rôle des sens dans le développement du jeune déficient auditif et stimulations poly sensorielles
r Introduction théorique et pratique aux stimulations corporelles
r Exercices de rythmes phonétiques corporels et musicaux adaptés aux
tout-petits
r Les débuts du langage
r Les traces et introduction au graphisme phonétique
Observation des enfants en rééducation individuelle et collective : 1 jour au Centre
de Surdité Langage à Massy
Atelier pratique animé par les deux formatrices, des stimulations corporelles au
rythme musical (1/2 journée en fin de stage)
13
trait de
coupe
Rythme corporel et musical
Public :
Professionnels, enseignants ou non, travaillant auprès d’enfants ou adultes en
situation de handicap sensoriel (éducateur, rééducateur, AMP, psychomotricien…)
Prérequis : avoir réalisé le stage d’initiation et pour les professionnels travaillant
avec de très jeunes enfants, avoir également suivi la formation «Education
précoce et MVT»
Objectifs :
r Etudier la motricité de la parole, les valeurs prosodiques du langage à l'aide
des paramètres musicaux et de la macro motricité
r Découvrir des applications pratiques dans le cadre d'interventions éducatives
et rééducatives
950 €
Durée : 5 jours
Dates et lieu : 19 au 23/09/2016 - Paris 15
ème
Intervenant :Viviane Le Calvez, orthophoniste. Anne-Marie Delattre, enseignante
spécialisée
Contenu :
r Rappels :
• Système verbotonal et son application dans la rééducation des déficients
auditifs
• Rythme musical et corporel : procédés pédagogiques
r Rythme corporel :
• Le corps médiateur de la motricité phonatoire : mouvements optimaux pour
les phonèmes et optimales auditives des sons
• Chorégraphie et expression corporelle
• Travail sur les caractères prosodiques de la langue
• Rythme corporel chez les tout-petits
r Rythme musical :
• Stimulations par des comptines parlées et chantées
• Rythme musical chez les tout-petits
• Procédés de notation des rythmes musicaux à l'aide du graphisme phonétique
N.B. : prévoir une tenue confortable pour les exercices corporels
14
trait de
coupe
Graphisme phonétique et stimulations poly sensorielles – Niveaux 1 et 2
Graphisme phonétique et stimulations poly sensorielles – Niveau 1
Public :
Professionnels initiés à la méthode verbotonale (orthophonistes, professeurs
jeunes déficients auditifs, éducateurs spécialisés, psychomotriciens….
Prérequis : avoir suivi le stage d’initiation à la méthode verbotonale, ou avoir
travaillé dans un centre pratiquant cette méthode
Objectifs :
r Découvrir le graphisme phonétique dans le cadre du système verbotonal
r S’approprier les techniques de base du graphisme phonétique
r Créer des exercices pour travailler avec les enfants
r Prévoir comment partager ce support avec les familles
Durée : 2 jours
400 €
800 €
Graphisme phonétique
et stimulations poly sensorielles – Niveau 2
Public :
Professionnels initiés à la méthode verbotonale (orthophonistes, professeurs
jeunes déficients auditifs, éducateurs spécialisés, psychomotriciens….
Prérequis : avoir suivi le niveau 1
Objectifs :
r Connaître le système verbotonal du Professeur GUBERINA, notamment les
rythmiques phonétiques concernant le développement du langage et de
l'audition
r S'approprier les différents supports (feutres, semoule, eau, peinture)
r Elaborer le graphisme en fonction des âges et des stimulations
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 09 et 10/05/2016 - Paris 15ème
Dates et lieu : 11 et 12/05/2016 - Paris 15ème
Intervenant : Christine Moffront, psychomotricienne
400 €
Intervenant : Christine Moffront, psychomotricienne
Contenu :
r Les bases du graphisme phonétique, les différents supports utilisés, quand
et dans quel but ? Avec qui ?
r Place du graphisme phonétique dans la méthode VerboTonale
r L'historique et les objectifs du graphisme phonétique
r Incidences de la rythmique phonétique corporelle (stimulations et rythme
corporel) sur les traces. Rappel théorique des mouvements optimaux pour
les phonèmes et exercices corporels
r Evolution du graphisme phonétique en fonction des âges: de la trace au
graphisme
r Comment amener ces traces au cours de séances ?
r Outils et supports utilisés par les professionnels et les familles (cahier de
vie, jeux de doigts, suites dynamiques, agenda....)
Contenu :
r Rappel des mouvements optimaux de la rythmique phonétique corporelle
de la méthode VerboTonale
r De la macro-motricité à la micro-motricité : comment le vécu dans l'espace
peut provoquer l'émission et favoriser la trace : des onomatopées à la phrase
r Comment la mémoire motrice favorise la mémoire graphique et verbale
r Les traces et comptines en lien avec les stimulations corporelles, le rythme
musical et la rythmique digitale
r Créer, inventer collectivement des comptines à graphiser autour de
différents thèmes, en fonction des âges
15
trait de
coupe
Atelier image de soi et esthétique
Animer une séance de relaxation/sophrologie
Public :
Public :
Professionnels travaillant dans des établissements pour personnes en difficulté
(maximum 8 stagiaires)
Personnels éducatifs ou rééducatifs (éducateurs spécialisés, moniteurs éducateurs…),
plus généralement toute personne participant à l'encadrement des personnes en
situation de handicap mental, dans le cadre d’un atelier portant sur l’image de soi
Objectifs :
r Acquérir des outils pratiques et théoriques pour organiser un atelier "image de soi
et esthétique", dans une institution accueillant des personnes en situation de
handicap mental
r Eveiller chez la personne en situation de handicap le désir de s'occuper
d'elle-même et de son image, d'en parler
r Apporter du bien-être, de la détente, une plus grande conscience de son corps
r Prendre conscience des "enjeux" d'un tel atelier sur l'image que la personne en
situation de handicap mental a d'elle-même
Durée : 5 jours
Dates et lieu : 14 au 18/03/2016 – Paris 15ème
950 €
Intervenant : Mangala Niol, sophro-esthéticienne et formatrice
Contenu :
Dans cette formation alterneront approche pratique et approche théorique.
r Une approche pratique qui impliquera les stagiaires :
• Activités spécialement adaptées aux personnes en situation de handicap
• Préparation des personnes en situation de handicap à leur participation à l'atelier :
établir une relation de confiance et l'amener à en faire un projet
• Différentes activités proposées : soins du visage, manucure, pédicure, coiffure,
tenue vestimentaire et harmonie des couleurs - Exercices de relaxation, gymnastique douce et de sophrologie afin de vivre le mieux-être plus profondément
et durablement - Des outils de "pensée positive" seront associés pour permettre
d'ancrer et retrouver le bien-être intérieur - Activités spécifiques pour les hommes.
Mixité des groupes
• L'organisation pratique et matérielle d'un atelier sur l’image de soi et esthétique :
choix du matériel, organisation de l'espace
r Une approche théorique basée sur :
• Les différentes étapes de la construction de l'Image de Soi, et l'importance du
regard de l'Autre sur l'appréciation de l'Image de Soi
• La personne en situation de handicap et son rapport au corps
• Les "enjeux" d'un tel atelier : les résistances (qui empêchent l'acquisition et
l'appropriation des techniques), comment établir un autre rapport à l'autre et à
soi-même, accompagner le changement dans la vie quotidienne
NB : prévoir une tenue souple et décontractée pour la réalisation des exercices
16
Objectifs :
r Identifier le stress pour mieux l’appréhender
r Apprendre à mettre les personnes en confiance
r Maîtriser les exercices pratiques de respiration et visualisation
r Utiliser le bon vocabulaire et la bonne intonation (terpnos logos)
r Permettre à la personne accompagnée une meilleure intégration de son
schéma corporel et une valorisation de l’estime de soi
r Etre en capacité d’animer des séances et de varier les thématiques
r Adapter les comportements face aux situations difficiles
Durée : 3 jours
600 €
Dates et lieu : 14 au 16/11/2016 – Paris 15ème
Intervenant : Mangala Niol, sophro-esthéticienne et formatrice
Contenu :
r Définition – Historique des techniques de sophrologie
r Prévention au niveau du stress : définition du stress -Reconnaître les symptômes - Comment le gérer avec la sophro-relaxation
r Lexique de la sophrologie
r Le schéma corporel, l'image de soi et l’estime de soi
r Découverte des outils de prise de recul sur les émotions adaptés aux personnes en situation de handicap
r Gestion des réticences et appréhensions
r Les sens dans les séances
r Relaxation et nature
r Comment joindre une séance de relaxation à une autre activité : atelier
esthétique, théâtre...
r Déroulement d’une séance et mise en application pour chacun des participants
NB : prévoir une tenue souple et décontractée pour la réalisation des exercices
trait de
coupe
Snoezelen : un concept pour un accompagnement spécifique
La démarche Snoezelen – Module 2
Public :
Public :
Professionnels des établissements spécialisés souhaitant se former au concept et à la
démarche Snoezelen
Tout professionnel ayant déjà suivi la formation « Snoezelen, un concept pour un
accompagnement spécifique »
Objectifs :
r Connaître et s’approprier la démarche Snoezelen, comprendre le concept et sa
Objectifs :
r Valoriser le concept et l’espace Snoezelen au sein de l’établissement
r Optimiser les apports de la première formation sur les pratiques professionnelles
r Analyser les séances mises en place depuis la première formation pour
améliorer leur déroulement
r Dynamiser les personnes déjà formées et les conforter dans leur démarche
r Ajuster la pratique au plus proche de la démarche Snoezelen
mise en œuvre
r S’approprier les deux axes fondamentaux de travail en espace Snoezelen : la
détente et la stimulation sensorielle
r Expérimenter des ressentis sensoriels par une mise en pratique
r Réfléchir concrètement au fonctionnement d’un espace Snoezelen dans l’établissement
r Découvrir et expérimenter des exercices et des techniques sensorielles adaptées
Durée : 2 jours
à la population accueillie
Dates et lieu : sur site exclusivement
Sur devis
Durée : 3 jours
Intervenant : Mangala Niol, sophro-relaxologue et formatrice
Dates et lieu : sur site exclusivement
Intervenant : Mangala Niol, sophro-relaxologue et formatrice
Contenu :
r Le concept Snoezelen
r L’espace Snoezelen
r Les séances en espace Snoezelen
Sur devis
• Le déroulement des séances
• L’organisation des séances
r Les personnes accueillies en espace Snoezelen
• Les résidents
• Les accompagnateurs
r La détente et la stimulation sensorielle : les outils
• Le corps et les sens sollicités dans l’espace Snoezelen
• La sollicitation par l’ODORAT
• La sollicitation par le TOUCHER
• La sollicitation par l’OUIE
• La sollicitation par la VUE
r Le lâcher-prise : enlever toute idée de performance et développer l’écoute et
l’accueil de ce qui se présente
NB : prévoir une tenue souple et décontractée pour la réalisation des exercices
Contenu :
r Bilan sur la mise en place de la démarche au sein de de la structure :
• Les personnes formées ont-elles eu la possibilité matérielle (organisation,
planning) de mettre en place des séances Snoezelen au sein de l’établissement ?
• Analyse des séances et des ajustements nécessaires
r Quelques variables à considérer :
• Le choix des personnes accompagnées
• L’espacement des séances, la régularité et la durée des séances
• Le choix du matériel d’évaluation
r Analyse de la pratique :
• Les écrits rendus sur les personnes accompagnées
• Le vécu des personnes accompagnantes et des personnes accompagnées
• L’évolution de la personne accompagnée, les conséquences dans les autres
domaines de sa vie au sein de la structure
r Point sur les conseils d’achat et ajustements qui avaient été suggérés lors de la
première formation
r La démarche Snoezelen en dehors de la dite-salle :
• Les applications mises en place (repas, promenades, bains relaxants…)
r Le refus : Comment y faire face, que mettre en place ?
r La démarche de non-directivité : bilan sur les acquis pour chaque accompagnant
r Vérifier le vocabulaire adéquat et la posture intérieure
r Notions théoriques complémentaires du module 1
17
trait de
coupe
Animer un atelier « Théâtre »
Animer un atelier « Arts plastiques »
Public :
Professionnels animant ou souhaitant animer un atelier « Théâtre », auprès de
jeunes ou d’adultes en situation de handicap, de jeunes présentant des troubles
du comportement
Public :
Professionnels animant ou souhaitant animer un atelier d’arts plastiques, auprès
d’enfants, de jeunes ou d’adultes en situation de handicap, ou en difficultés
(8 maximum)
N. B. : il n’est pas nécessaire de posséder un savoir-faire.
Objectifs :
r Appréhender les bases du jeu théâtral
r Lever les appréhensions sur la conduite d’un atelier
r Acquérir par la pratique, les outils nécessaires à l’animation d’un atelier
Durée : 5 jours
Objectifs :
r Acquérir une confiance en soi dans la pratique artistique, tant dans la maîtrise
des multiples outils que dans le processus créatif
r Ouvrir une réflexion sur le cadre de l'animation d'un atelier : pratique et
pédagogique
Durée : 5 jours
Dates et lieu : 12 au 16/12/2016 – Paris 15ème
950 €
Dates et lieu : 26 au 30/09/2016 – Paris 20ème
Intervenant : Francisco Garcia, comédien et metteur en scène
Intervenant : Cécile Filliette, artiste plasticienne, licence Arts plastiques et art-thérapeute
Contenu :
r Jouer :
• Préparation physique
• Processus de jeu
• Communication non verbale - Le geste et ses qualités
• Activer l’imagination
r Mettre en scène :
• Comment matérialiser toutes sortes de projet
• Le langage du théâtre : espace, temps, mouvement, vie - Expérimenter le jeu
sur la base de supports différents déjà construits ou à construire : contes,
scènes, situations du vécu
r La réflexion pédagogique :
• Observation et analyse des scènes jouées, des propositions de jeu, de la mise
en forme scénique
• Comment construire une séance de travail de 1 heure à 1 heure 30 minutes
• Conditions de présentation du travail effectué avec les jeunes ou adultes
950 €
NB : prévoir une tenue confortable pour les exercices proposés
18
Contenu :
Au fil des jours, les expériences pratiques des différentes dimensions techniques
et créatives vécues personnellement seront suivies d'une réflexion théorique sur
l'intérêt de ces propositions auprès des personnes en situation de handicap et
leur mise en œuvre pratique
r 1er jour : les fondations - Se présenter, dessiner autrement, dédramatiser l'apprentissage
• Jouer de la trace avec les outils les plus variés
• S'exprimer : le langage des sensations et émotions
• Jouer la rencontre par le langage plastique
r 2ème jour : la couleur
• Ses composants : pigments et liants
• Mélanges, rencontres des couleurs, textures, matières
• Réalisation créative entre collage et peinture
• Jeu de rencontre par la couleur
r 3ème jour : des outils ludiques : Papier à la cuve et utilisations - Papier mâché
- Jeux de hasard ludiques
r 4ème jour : aiguiser la créativité : Les matériaux de récupération, collagevolume. Les techniques mixtes, le détournement des objets
r 5ème jour : projets pédagogiques et bilan
• Choix du thème, outils
• Finalité : exposition de fin d'année - comment la gérer
• Intérêt pédagogique et de valorisation
trait de
coupe
Conduire l’évaluation interne, préparer l’évaluation externe
Public :
Cadres des établissements de la Fédération des APAJH, en charge de la démarche
d’évaluation interne et d’amélioration continue de la qualité
Objectifs :
r Maîtriser les principaux concepts aux fondements de toute démarche
d’évaluation et d’amélioration de la qualité
r Identifier les approches en matière d’évaluation et d’amélioration de la qualité
r Etre capable d’utiliser le Référentiel APAJH pour conduire l’évaluation interne
r Savoir présenter les résultats de l’évaluation interne, rédiger un document
de synthèse
r Apprendre à élaborer et piloter un plan d’amélioration de la qualité
r Acquérir les techniques pour concevoir l’architecture du système documentaire nécessaire à la réalisation des évaluations, rédiger une procédure, un
mode opératoire
Durée : 4 jours
880 €
Dates et lieu : 12-13/05/2016 et 14-15/06/2016 – Paris 15ème
Intervenant : François Charleux, consultant-formateur et évaluateur externe certifié
Contenu :
r Le cadre légal et réglementaire de l’évaluation en action sociale et médico-sociale
r Les fondements méthodologiques de l’évaluation
• Management de la qualité, démarches de certification, méthodologie d’évaluation
r Le Référentiel Qualité, outil de pilotage et d’évaluation du projet d’établissement
• Présentation du référentiel APAJH : principes de construction d’un Référentiel Qualité dans le champ de l’action sociale et médico-sociale
• Structure du guide d’auto évaluation : dimensions, références, critères ou indicateurs
r La démarche d’évaluation interne
• Mise en œuvre du dispositif. Auto-évaluation guidée. Participation des personnels,
des personnes accompagnées. Rédaction du rapport d’évaluation interne
r L’organisation d’un système documentaire
• Les différents documents de la gestion documentaire. La « pyramide » documentaire
r La formalisation documentaire
• La formalisation d’une procédure. La formalisation d’un enregistrement
• La rédaction d’une procédure : les étapes de la démarche ; les différents rôles
r La conduite d’une action d’amélioration de la qualité
• Organisation et planification d’une action d’amélioration
• Outils d’amélioration de la qualité à l’usage des groupes
r La préparation de l’évaluation externe
• Evaluation annuelle du projet d’établissement ou de service
• Enquête de satisfaction auprès des personnes accompagnées
• Formulation des hypothèses évaluatives à l’attention de l’évaluateur externe
La fonction de cadre intermédiaire face à l’évolution des
politiques publiques - Nouveau
Public :
Directeurs adjoints, chefs de service et cadres fonctionnels.
Objectifs :
r Identifier les fonctions et les rôles caractéristiques du cadre intermédiaire,
face au nouveau contexte de l’action sociale et médico-sociale
r Savoir adapter son positionnement de cadre intermédiaire en fonction de
l’organisation du travail propre à l’établissement ou au service
r Savoir se positionner dans sa fonction d’autorité et aborder efficacement le
changement au sein d’une unité ou dans le cadre d’un projet transversal
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 23 et 24/03/2016 – Paris 15ème
440 €
Intervenant : François Charleux, consultant-formateur et évaluateur externe certifié
Contenu :
r Nouvelles fonctions et nouveaux rôles du cadre intermédiaire
• Définition du management de proximité ou encadrement intermédiaire
- Fonctions du cadre intermédiaire au sein de l’équipe de direction
- Fonctions auprès des équipes
• Les différents rôles d’un cadre de proximité : composante « métier » ; composante
« managériale » ; composante « partenariale »
r L’impact de l’organisation du travail sur le positionnement du cadre intermédiaire
• Les différentes formes d’organisation du travail et leurs impacts sur les fonctions
et rôles de l’encadrement
• L’impact de l’évolution des politiques publiques sur l’organisation du travail et la
pratique managériale des cadres de proximité
- Impact de l’évaluation sociale et médico-sociale et des démarches d’amélioration continue
- Impact des dispositifs en faveur de la coordination, de la coopération et de la
prise en charge des parcours de vie
r Autorité et pouvoir : positionnement du cadre intermédiaire
• La relation d’autorité dans la fonction d’encadrement
• La distinction entre autorité et pouvoir et les différentes sources de pouvoir
r L’accompagnement du changement
• Changement et résistance au changement dans les organisations : Les comportements face au changement – L’analyse des causes de résistance au changement
• L’accompagnement du changement : changement « imposé » ; « négocié » La démarche de changement négocié - Le processus de changement : mise en
œuvre
19
trait de
coupe
Prévenir la maltraitance – Promouvoir la bientraitance – Module 1
Promouvoir la bientraitance : approche du concept et mise
en œuvre – Module 2
Public :
Personnels d’encadrement, personnels d’accompagnement des ESMS
Objectifs :
r Identifier dans les textes de loi ce qui concerne la prévention de la maltraitance
et définir les conditions de la bientraitance
r Définir et délimiter les concepts, traiter des questions que se posent les
participants
r Savoir définir les indicateurs permettant de prévoir, prévenir et traiter les
manifestations de violence ou de maltraitance
r Repérer les phénomènes de maltraitance active ou par défaut de bientraitance
institutionnelle, en analyser les mécanismes
r Proposer un cadre méthodologique pour construire les bases d’un
«programme» à mettre en place sur les terrains professionnels
Durée : 3 jours
Dates et lieu : 21 au 23/09/2016 – Guéret (23)
660 €
Intervenant : Denise Fridrici, formatrice, consultante en conception et développement
de projet
Contenu :
r La maltraitance et la bientraitance dans les lois de 2002 et 2005, les circulaires
des 12 juillet 2011 et 20 février 2014, le Guide des Bonnes Pratiques de l'ANESM
• Sens de la loi : Ouverture et protection des droits des personnes
• Prévention de la maltraitance, souci de bientraitance
- Qualité du service rendu, évaluation des prestations, outils juridiques pour
garantir l'exercice des droits des personnes
- Loi 2005 : définition du handicap, accent mis sur les potentialités et non sur les
incapacités, engagements garantissant les droits des personnes
- Evolution de la culture professionnelle
r Approche théorique et pratique des concepts de maltraitance et de bientraitance
- Amélioration de la procédure de signalement, détection des situations de
maltraitance
• Contexte historique et socioculturel :
• La maltraitance : Définition(s), dispositifs de repérage, de prévention, de soins
- La bientraitance n'est pas la non maltraitance : Distorsion entre idéalisation
et réalité des pratiques - Craintes et questionnements des professionnels
r Promouvoir la bientraitance dans les pratiques
• Travail d’identification des besoins essentiels des personnes et modalités de
réponses - Construction d'une relation de confiance
• « L’usager » co–auteur de son parcours
• L’examen des facteurs de cohésion et cohérence de l'équipe
• La dimension institutionnelle, le projet d'établissement
20
Public :
Personnels d’encadrement, personnels d’accompagnement des ESMS
Pré-requis : avoir suivi le module Prévenir la maltraitance – Promouvoir la bientraitance
Objectifs :
r Appréhender les différentes dispositions légales et règlementaires, concernant les conditions de bientraitance
r Poser les bases d’une compréhension commune du concept de bientraitance
r Formuler les principes directeurs d’une culture de la bientraitance
r Utiliser les Recommandations de Bonnes Pratiques de l’A.N.E.S.M. comme fil
rouge pour la mise en œuvre de la bientraitance dans l’institution
r Créer une culture de l’institution en matière de bientraitance
r Impliquer chaque personnel dans une démarche de bientraitance
Durée : 3 jours
Dates et lieu : 05 au 07/10/2016 - Budelière (23)
660 €
Intervenant : Denise Fridrici, formatrice, consultante en conception et développement de projet
Contenu :
r Approche théorique et pratique du concept de bientraitance
• Le cadre législatif et le sens de la loi
• La bientraitance : Essai de définition d'un concept "nouveau". La bientraitance n'est
pas la non maltraitance - Distorsion entre l'idéalisation et la réalité des pratiques.
Les craintes, questionnements des professionnels à propos des "bonnes pratiques"
r Promouvoir la bientraitance dans les pratiques
• A partir d'un tableau support fourni aux participants, et à l'aide de leurs propres
observations des personnes accompagnées :
- Travail d'identification des besoins essentiels des personnes
- Modalités de réponses aux besoins identifiés
• Analyse de ce que signifie "accompagner", agir avec et non pas à la place de
• Examiner la question de la construction d'une relation de confiance
• Le projet personnalisé comme outil principal de la bientraitance
• La qualité du lien entre professionnels et personnes : la juste distance
• Les publics vulnérables. L’avancée en âge
r Les outils spécifiques de l’établissement pour la promotion de la bientraitance
• La dimension institutionnelle, le projet d'établissement : ce qui fait sens, liens
d'appartenance, reconnaissance, goût de vivre ensemble
• Écriture des principes propres à des pratiques bientraitantes dans l’institution
• Élaboration de règles de « bonnes pratiques ». Rédaction d’un document conforme
aux principes et dispositions discutées et prises en équipe
• Création d’outil d’auto-évaluation des pratiques professionnelles
trait de
coupe
Cadres en ESMS, garants de la lutte contre la maltraitance
et de la promotion de la bientraitance
Parcours de vie et coordination : nouveaux enjeux, nouvelles
pratiques, nouveaux outils de l’accompagnement des
personnes en situation de handicap
Public :
Directeurs, directeurs adjoints, chefs de service, responsables qualité, cadres intermédiaires, toute personne participant à la mise en œuvre du plan de prévention de la maltraitance et de promotion de la bientraitance
Objectifs :
r Connaître le cadre législatif : prévention de la maltraitance, droits des usagers
r Identifier les risques de maltraitance dans une logique de prévention
r Savoir repérer les faits de maltraitance et évènements indésirables dans le
quotidien, identifier causes, fréquence, interactions en jeu, appréhender les
conséquences
r Connaître les procédures de signalement de maltraitance et d'évènements
indésirables
r Identifier les rôles, missions et champs d’intervention dans l’équipe et auprès
des personnes accueillies et animer la culture de bientraitance dans la structure
r Favoriser la bientraitance des personnes accueillies et du personnel en lien
avec le projet associatif et d’établissement
Public :
Personnels d’encadrement, directeurs adjoints et chefs de service, notamment, qui ont
à organiser les formes nouvelles d’accompagnement issues des évolutions en cours des
politiques publiques.
Objectifs :
r Appréhender les facteurs d’évolution influant sur les modalités d’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité
r Identifier les orientations des politiques publiques et les dispositifs légaux et
réglementaires conçus en faveur d’une coordination renforcée des parcours de vie
r Savoir élaborer un dispositif d’accompagnement des personnes fondé sur
une logique de parcours de vie
r Savoir organiser et manager la fonction de coordinateur de parcours de vie
(gestionnaire de cas)
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 11 et 12/10/2016 – Paris 15ème
440 €
Intervenant : François Charleux, consultant-formateur
Durée : 2 jours
440 €
Dates et lieu : 08 et 09/03/2016 – Paris 15ème
Intervenant : Denise Fridrici, psychothérapeute et formatrice
Contenu :
r Le contexte législatif et éthique
• Les textes de références : prévention de la maltraitance, souci de la bientraitance
• Réflexion éthique : évolution de la culture professionnelle au regard de ces textes
de loi et des recommandations de bonnes pratiques professionnelles.
• Rôle de l’encadrement dans la prévention et le traitement de la maltraitance et la
promotion de la bientraitance
- Notion de risque : définition. Gestion des risques : identification, analyse et traitement
- Procédures et signalements. La bientraitance à l’épreuve du quotidien
r Recensement des outils existants et à créer
• Positionnement et outils associatifs
• Outils de diagnostic et d’évaluation. Amélioration des procédures de signalement
• Actions préventives. Management axé sur la bientraitance des usagers et des
professionnels
• Communication, information, formation au service de la bientraitance
• Démarche qualité au service de la bientraitance. Lutte contre le «burn- out»
Contenu :
r La prise en charge : d’une logique de filière à une logique d’accompagnement
• Prédétermination de la trajectoire : la filière sanitaire
• La personnalisation de l’accompagnement en action sociale et médico-sociale : la
plateforme d’accompagnement des parcours de vie
r Coordination et coopération : l’environnement légal, réglementaire et institutionnel
• Politiques en faveur de la coordination des parcours de vie : SROSM et PRIAC
• Dispositifs de coordination dans le Code de l’action sociale et des familles : MDPH,
SSIAD, SAMSAH, SAVS, CLIC, MAIA, CMP…
r Coordination, coopération et continuité de l’accompagnement
• Une offre de services de plus en plus complexe et fragmentée
• Un enjeu en termes de continuité et cohérence des soins et des accompagnements
• La désinstitutionalisation et l’individualisation des prises en charge à l’origine du
besoin de coordination dans le secteur du handicap
r Un nouveau métier : le gestionnaire de cas
• Une nouvelle figure de tiers pour la coordination des parcours de soins ou de vie
• Ses fonctions : le repérage et l’évaluation des besoins, l’élaboration du projet
d’accompagnement, l’intervention directe ou indirecte, le suivi et l’évaluation
• L’accompagnement des situations complexes- Les compétences attendues
r De la coopération interprofessionnelle à la coopération interinstitutionnelle
• Les trois grands niveaux d’intégration des services : la « liaison », la « coordination»
et l’ « intégration complète ».
• Partenaires internes et externes. Partenariats réglementés ou partenariats de projet
• La formalisation d’un protocole ou d’une convention de partenariat
21
trait de
coupe
Accompagner les parcours de vie : le rôle du coordinateur de
projet - Nouveau
Chefs de service, coordinateurs de projet, éducateurs, qui ont à organiser les formes
nouvelles d’accompagnement issues des évolutions en cours des politiques publiques
Objectifs :
r Appréhender les facteurs d’évolution influant sur les modalités d’accompagnement des personnes en situation de vulnérabilité (désinstitutionalisation, promotion de la participation sociale, personnalisation des accompagnements…)
r Saisir les enjeux d’un accompagnement des personnes fondé sur une logique
de parcours de vie
r Elaborer et piloter un parcours de vie : le rôle du coordinateur de projet
Durée : 2 jours
22
Public :
Professionnels garants du parcours personnalisé de la personne accueillie, éducateurs
coordonnateurs
Public :
Dates et lieu : 08 et 09/03/2016 – Paris 15ème
Promouvoir une logique de parcours personnalisé
440 €
Objectifs :
r Concevoir le projet d’accompagnement personnalisé comme un outil de
bientraitance institutionnelle, prenant en compte les attentes et besoins des
personnes accueillies, de leur famille, de leurs proches, dans une dynamique de
parcours personnalisé
r Connaître le cadre réglementaire et les recommandations de l’ANESM
r Repérer les bonnes pratiques et dégager des pistes d’amélioration
r Inscrire la méthodologie d’élaboration, de mise en œuvre et d’évaluation de
projets personnalisés comme outil de la continuité du parcours de la personne
r Comprendre les articulations entre projet personnalisé, projet d’établissement ou
de service, contrat de séjour et ses avenants, projet de vie ou de compensation
r Proposer un cadre méthodologique permettant d’associer la personne et sa
famille tout au long de la démarche de projet
Intervenant : Jérôme Delassus, psychosociologue et formateur
Durée : 2 jours
Contenu :
r Evolution des politiques sanitaire et sociale au cours des dernières années
• Les politiques publiques depuis les lois de 1975 en faveur des personnes vulnérables
• Du modèle « réadaptatif et normatif » au modèle de l’ « inclusion sociale »
• Désinstitutionalisation et personnalisation des parcours de vie
• Vers un nouveau besoin en matière de coordination des parcours de vie
r La prise en charge sanitaire et médico-sociale : d’une logique de filière à une
logique de parcours
• Du parcours de soins au parcours de vie
• Prédétermination de la trajectoire : la filière sanitaire
• La personnalisation de l’accompagnement en action sociale et médico-sociale :
la plateforme d’accompagnement des parcours de vie
r Innovations locales et politiques publiques
• Approches ascendantes ou les innovations proposées par « le terrain »
• Approches descendantes ou innovations introduites par un dispositif réglementaire
r Le coordinateur de projet ou case manager (gestionnaire de cas)
• La notion de référence en action sociale et médico-sociale
• Le coordinateur : une nouvelle figure de tiers pour la coordination des
parcours de soins ou parcours de vie
• La fonction de coordinateur de projet : le repérage et l’évaluation des besoins,
l’élaboration du projet d’accompagnement, l’intervention directe ou indirecte, le suivi et l’évaluation
• Les compétences attendues du coordinateur
r De la coopération interprofessionnelle à la coopération interinstitutionnelle
• Partenariats réglementés et partenariats de projet
• La formalisation d’un protocole ou d’une convention de partenariat
Dates et lieu : 24 et 25/05/2016 – Paris 15ème
440 €
Intervenant :Denise Fridrici, formatrice, consultante en conception et développement de projet
Contenu :
r Le contexte réglementaire
• Les enjeux de la personnalisation. Les concepts et définitions.
• L’articulation des différents projets avec le projet personnalisé
• Les recommandations de l’ANESM sur le projet
r La position éthique de la participation des personnes
r Etat des lieux des pratiques actuelles : d’élaboration, de mise en œuvre et
d’évaluation du projet dans les différentes structures
r Le projet d’accompagnement comme co-construction entre l’équipe des
professionnels de l’institution, la personne accueillie, sa famille, les responsables légaux, les proches, les partenaires
r La prise en compte des attentes des personnes et de leur famille, quels outils
pour l’équipe ?
r En pratique, la participation de la personne tout au long de la démarche :
• Les premiers contacts-L'analyse de la situation
• La phase de co-construction du projet personnalisé
• La phase de décision
• La mise en œuvre du projet personnalisé
• La co-évaluation du projet personnalisé
r L’articulation entre le projet et le contrat de séjour et ses avenants
r L’adaptation des réponses institutionnelles et l’évaluation du projet
r La mesure de la satisfaction de la personne accueillie
trait de
coupe
Conduite d’entretien et projet personnalisé
Le représentant légal et le projet personnalisé : impact de la
réforme des tutelles
Public :
Professionnels chargés de recueillir les attentes, d’évaluer les besoins des personnes accueillies en vue d’élaborer les projets personnalisés d’accompagnement
Objectifs :
r Concevoir le projet d’accompagnement personnalisé comme un outil de mobilisation institutionnelle, prenant en compte les attentes et besoins des
personnes accueillies, de leur famille et de leurs proches
r Se doter d’outils de prise en compte des attentes des personnes.
r Savoir prendre en compte les attentes des personnes (processus institué –
outils mis à disposition)
r Proposer un cadre méthodologique permettant d’associer la personne et sa
famille tout au long de la démarche de projet
r Savoir prendre en compte les besoins des personnes accueillies (posture – outils)
r Formaliser les processus du projet, de l’élaboration à la concrétisation
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 23-24/06/2016 – Paris 15ème
440 €
Intervenant : Sabrina Marzella, psychologue, consultante et formatrice
Contenu :
r Le contexte législatif
r Les concepts : les attentes, les besoins, (besoins implicites, besoins explicites,
besoins exprimés), les prestations
r La position éthique de la participation des personnes
r Etat des lieux des pratiques actuelles d’élaboration, de mise en œuvre et d’évaluation du projet suivant les différentes structures
r Le projet d’accompagnement comme co-construction entre l’équipe éducative,
la personne accueillie, sa famille, les responsables légaux, les proches
r Les attentes de la personne, de la famille, des responsables légaux : comment les
prendre en compte mais aussi comment les concilier ? la notion de consensus
r Le recueil des attentes comme levier de la qualité
r La prise en compte des attentes des personnes et leur famille, quels outils pour
l’équipe ?
r En pratique, la participation de la personne tout au long de la démarche : Les
premiers contacts. L'analyse de la situation. La phase de co-construction du projet
personnalisé. La phase de décision. La mise en œuvre du projet personnalisé.
La co-évaluation du projet personnalisé
r L’articulation entre le projet et le contrat de séjour et ses avenants
r Les différentes formes d’entretiens de recueil : Entretiens non directifs. Entretiens semi directifs. Entretiens narratifs ou ethnosociologiques
r La conduite des entretiens - Les grilles dans l’entretien semi-directif
Public :
Professionnels des structures du secteur social, médico-social et sanitaire, participant à
l’élaboration du projet personnalisé des personnes majeurs protégées.
Objectifs :
r Connaitre et maîtriser les différents régimes de protection
r Penser l’action éducative et l’accompagnement, au regard des droits de la
personne majeure protégée
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 17 et 18/11/2016 – Paris 15ème
440 €
Intervenant : Richard Feat, formateur (INFA, IRTS)
Contenu :
r Les principes et fondements des différentes mesures de protection
• Ce que recouvre la notion de protection « juridique »
• Lutte contre l’exclusion sociale, représentation des intérêts des personnes en difficulté, préservation de l’équilibre familial
• A quel moment et dans quels cas les mesures de protection peuvent-elles être
engagées ?
r Dans quel contexte et auprès de qui les mesures de protection peuvent-elles
être engagées
r Les mesures et lois relatives à l’accompagnement des majeurs en difficulté
• Comprendre les apports de la loi du 5 mars 2007 sur la réforme de la protection
juridique des majeurs
• La sauvegarde de justice provisoire : objectifs et cadre d’application
• Les principes et l’organisation de la Mesure d’Accompagnement Social Personnalisé
• Les objectifs de la Mesure d’Accompagnement Judiciaire
• Les mesures de tutelle et de curatelle - Le mandat de protection future…
• Qui peut réaliser une demande de mise sous protection ?
• Quels éléments doit contenir la demande - Comment doit-elle être formulée ?
r La tutelle et la curatelle
• Les mesures de curatelle : Simple, renforcée, aménagée : les 3 degrés de curatelle
et leurs objectifs. Dans quels cas et auprès de qui une mesure de curatelle peutelle être prononcée ?
• Les mesures de tutelle : Tutelle complète, en gérance, tutelle d’Etat - les différentes mesures de tutelle. Quelles personnes sont concernées par les mesures
de tutelle. Les droits des personnes protégées par les mesures de tutelle
• Les missions du juge des tutelles et du Procureur de la République
• Le rôle du curateur, comment est-il désigné
• Administration et protection des biens, soutien moral, représentation dans les
actions de justice… : les responsabilités du tuteur à l’égard d’une personne protégée
23
trait de
coupe
Méthodologie du projet - Nouveau
Le projet de soins : place du projet de soins dans le dispositif
d’accompagnement - Nouveau
Public :
Professionnels des ESMS participant à l’élaboration d’un projet
Objectifs :
r Acquérir la méthodologie pour élaborer un projet (établissement, service, personnalisé…)
r Savoir identifier tous les éléments nécessaires à sa construction, sa mise en œuvre
ainsi qu’aux critères d’évaluation quantitatifs et qualitatifs
r Prendre en compte la dimension psychoaffective dans la construction du projet
et sa réalisation
Durée : 2 jours
440 €
Dates et lieu : 7 et 8/11/2016 – Paris 15ème
Intervenant : Dominique Garnier, formateur-consultant, directeur certifié (EHESP),
psychologue clinicien.
Contenu :
r Le contexte :
• Le cadre législatif
• La prise en compte du secteur associatif, public…
• La démarche de projet et ses différentes phases :
• Le diagnostic : analyse des informations recueillies, formulation de la problématique…
• La construction : les différents types d’objectifs, les conditions et moyens, les
critères d’évaluation quantitatifs et qualitatifs, l’échéancier.
r La réalisation du projet :
• La mise en œuvre du plan d’action (activités prévues…)
• Le repérage des problèmes rencontrés
• Le réajustement, si nécessaire, du plan prévisionnel
r La dimension psychoaffective dans les différentes étapes du projet
24
Public :
Professionnels éducatifs ou rééducatifs, personnels de soin, des établissements
sociaux et médico-sociaux
Objectifs :
r S’approprier la notion de projet de soins
r Comprendre la place du projet de soins dans le projet personnalisé
r Acquérir les connaissances et compétences nécessaires pour mieux construire
le projet de soins
Durée : 2 jours
440 €
ème
Dates et lieu : 30 et 31/05/2016 – Paris 15
Intervenant : Stéphane Jacquesson, cadre de santé, certification IRCA, consultant
en évaluation externe
Contenu :
r S’approprier la notion de projet de soins
• Les textes réglementaires encadrant le projet de soins
• Le projet de soins et les documents institutionnels
• Les recommandations de bonnes pratiques professionnelles
• Les outils d’évaluation du risque infectieux
r Comprendre la place du projet de soins dans le projet personnalisé
• La place du projet de soins et le lien avec le projet personnalisé
• Les objectifs du projet de soins en fonction des spécificités des établissements
• Les objectifs du projet de soins au service de l’usager
• La continuité des soins
• La notion de promotion de la santé
r Construire le projet de soins
• Le recueil des informations auprès de l’usager
• L’identification des informations utiles
• La constitution et la conservation du dossier
• L’accès au projet de soins et le partage de l’information entre les professionnels
• Le projet de soins informatisé
• Le projet de soins institutionnel
trait de
coupe
La formalisation des écrits professionnels : comprendre
les enjeux du point de vue éthique, méthodologique et
pratique - Nouveau
Mieux rédiger (les écrits professionnels)
Public :
Professionnels éducatifs ou rééducatifs, personnels de soin, professionnels souhaitant
améliorer la qualité de leurs écrits
Personnes devant produire, dans un contexte professionnel, des documents de
synthèse, comptes rendus, résumés ou rapports. Il peut également convenir aux
personnes qui souhaitent s'initier à ces techniques. Un stage " sur mesure ", configuré
en fonction des attentes de chacun
Objectifs :
r Identifier ses propres réticences à l’écrit : les blocages et leurs causes possibles
r Apprivoiser la démarche d’écriture, comprendre son utilité pour une meilleure efficience professionnelle
r S’approprier des supports facilitant la démarche
r Connaître le contexte législatif des écrits professionnels dans le domaine
médico-social
r Maitriser les techniques et règles des écrits professionnels
Objectifs :
r Maîtriser les règles des écrits professionnels ; rédiger ses textes (bilan, synthèse,
évaluation...) en évitant les jugements
r Acquérir de la méthode pour accrocher l'attention du lecteur et transmettre
l'essentiel en toute déontologie : distinguer l’essentiel de l’accessoire ; structurer;
donner du relief…
r Connaître ses responsabilités en matière d'écrits professionnels
Durée : 3 jours
Durée : 3 jours
Public :
660 €
660 €
Dates et lieu : 8 au 10/11/2016 – Paris 15ème
Dates et lieu : 12 au 14/12/2016 – Paris 15ème
Intervenant : Denise Fridrici, psychothérapeute et formatrice
Intervenant : Chantal Buhagar, consultante, formatrice
Contenu :
r Contextualisation de la démarche de production d’écrits
• Le sens de cette démarche liée aux obligations d’écrits
• La nature des écrits professionnels
r Identification des ressentis face à une obligation d’écrire
• Analyse des réticences et blocages, développer un sentiment de compétence
• Implication du producteur, de l’auteur de l’écrit
r Ecrit professionnel comme moyen de communication
• Ecrire sans émettre de jugements
• Apprendre à rédiger des objectifs opérationnels, concrets et précis, détailler les
prestations et modalités d’intervention
• Adopter un style concret. Trier les informations
• Rendre les écrits communicables en fonction des destinataires
r Ecrit professionnel comme moyen de transmission
• Prendre du recul et objectiver les pratiques professionnelles
• Se faire comprendre, communiquer, transmettre dans un travail d’équipe
• Engager sa responsabilité de « rédacteur social »
r Délimitation du contenu des écrits
• Analyser la situation pour y adapter la communication écrite
r Quoi, quand et comment écrire ?
• Quelques aspects méthodologiques : plan, synthèse, vocabulaire, repères…
• Rationaliser sa production d’écrits en fonction de sa pertinence et de son utilité
• Que faut-il écrire, ne pas écrire ? Respect, discrétion, secret professionnel
r L’évaluation des écrits professionnels
• Pratique de l’auto évaluation. Recours à la « lecture conseil »
• Importance des écrits lors de l’évaluation interne et externe
Contenu :
Ces axes de travail seront plus ou moins développés, en fonction des besoins
établis avec les participants, dès l’ouverture de la session :
r Clarifier l'objectif recherché et le type de lecteur du texte : préalable nécessaire, pour orienter son travail
r Distinguer l’essentiel de l’accessoire :
• Sélectionner les idées clés et les informations utiles, dans de la documentation ou dans son expérience, notamment lorsqu'il s'agit de rédiger un projet
ou une synthèse…
r Structurer rapidement et donner du relief :
• Les divers plans possibles en fonction du type de texte à rédiger ; organisation
des thèmes à présenter ; choix en fonction de l’objectif et du lecteur.
r Rédiger de façon concise en choisissant les mots justes :
• Clarté syntaxique, structuration et rigueur de la pensée. Passer de l’oral à
l’écrit (rapport d'incident par ex).
• Syntaxe et effets de sens, connotations, langage codé : respecter les codes de
l’écrit
• Technique narrative, le choix des mots justes.
r Expliquer, démontrer, convaincre…
• Diffuser de l’information professionnelle pour qu’elle soit comprise et
assimilée. Prendre de la hauteur et ne pas écrire de jugements sur autrui
r Le niveau de responsabilité de chacun : à quoi mes écrits m'engagent ?
25
trait de
coupe
La fonction d’accueil : un enjeu pour les institutions
Communiquer : un enjeu au quotidien
Public :
Professionnels des établissements et services du secteur éducatif, social et
médico- social et toutes autres personnes qui, dans leur contexte professionnel
se retrouvent à un moment ou à un autre dans une fonction d'accueil qu'ils
souhaitent renforcer et enrichir de compétences nouvelles
Public :
Professionnels des établissements et services du secteur social et médico-social,
souhaitant évoluer dans leur communication
Objectifs :
r Mieux repérer les enjeux liés à la fonction d'accueil au sein de sa structure
r Optimiser : compréhension des besoins, communication efficace et respectueuse des valeurs défendues
r Se distancier et analyser sa pratique, adapter ses comportements aux
situations et événements parfois imprévisibles
r Accroitre ses capacités en communication, gagner en assurance
Objectifs :
r Développer ses qualités relationnelles et compétences de communiquant
r Ajuster sa communication, verbale et non verbale, à ses interlocuteurs (familles,
personnes accompagnées, collègues)
r Trouver des clés de relations saines et porteuses pour favoriser le travail
d’équipe et les partenariats
Durée : 3 jours
660 €
Dates et lieu : 16 au 18/11/2016 – Paris 15ème
Durée : 2 jours
440 €
Intervenant : Sabrina Marzella, psychologue, consultante et formatrice
Dates et lieu : : 28 et 29/09/2016 – Paris 15ème
Contenu :
Intervenant : Véronique Métayer, intervenante en pratiques socio-transformatives,
formée à la Thérapie Sociale
Contenu :
r Les enjeux de l’accueil
• L’inter pénétration du milieu dans la fonction
• Appréhension des rôles et missions des personnels assurant une fonction
d'accueil
r Assurer un accueil de qualité
• Les attitudes favorables à la communication
• Les fonctions d'une communication efficace
• L'écoute empathique
• L'information circulante
r Sensibilisation à la gestion de conflit
• La gestion de l'imprévisible ou des situations difficiles
• Des projections, des jugements et des obstacles personnels à la compréhension
et au dialogue
• Le 100% responsable
26
r Quels sont les enjeux et objectifs de cette formation ? Pour les établissements, pour les personnes accompagnées et pour les professionnels ? Mise
en place d’un contrat triangulaire.
r Se comprendre pour comprendre les autres
• Qu’est-ce que la communication ? Communication verbale et non verbale, les
processus d’échanges et impacts
• Identifier ses modes de communication préférentiels pour prendre
conscience des fonctionnements intra et inter individuels
• Définir ses points forts et axes d’amélioration
r Appréhender les besoins individuels dans les relations
• Définir les besoins fondamentaux qui se jouent dans les relations
• Définir ce que sont les signes de reconnaissance
• Quels sont les enjeux sociaux et psychologiques dans les relations ?
r Déployer des outils de communication
• Découvrir l’image que les autres ont de soi
• Ecouter : définition, techniques et outils pour favoriser son accordage avec
son interlocuteur
• Trouver le bon canal de communication en fonction des interlocuteurs
(personnes accompagnées, familles, pairs).
trait de
coupe
Accessibilité à l’information des documents - Nouveau
Animer un groupe de parole - Favoriser l’expression des personnes
Public :
Professionnels des établissements sociaux et médico-sociaux, concernés par la mise
en accessibilité des documents remis aux personnes en situation de handicap
Public :
Pré-requis : une connaissance de la bureautique et du web
Objectifs :
r Conduire et animer un groupe de personnes présentant un handicap : enfants
/ adolescents / adultes
r Identifier les fonctionnements de groupes et le rôle du ou des animateurs
r Analyser les modalités relationnelles des personnes entre elles et avec les
professionnels
r Favoriser l’expression des personnes et leur participation dans le groupe
Objectifs :
r Comprendre les problématiques relatives à l’accessibilité des documents
r Connaître le contexte règlementaire et les références en ce domaine
r Etre sensibilisé aux différentes situations de handicap et aux obstacles sur internet
r Découvrir ce qu’est un document accessible, au travers de démonstrations
r Acquérir des bonnes pratiques et règles PAO au travers d’exercice
r Acquérir les connaissances nécessaires à l’accessibilité des documents Word
r Découvrir des outils d’aide à l’évaluation de l’accessibilité
Durée : 2 jours
440 €
Dates et lieu : 21 et 22/01/2016 – Paris 15ème
Intervenant : Carole Schumann et Karine Bardary, formatrices expertes en accessibilité
Contenu :
r Introduction à l’accessibilité de l’information :
• Les enjeux du numérique - Les différents types de handicaps concernés
r Qu’est-ce qu’un document accessible :
• La conception universelle - L’exemple du facile à lire et à comprendre
• Les documents à destination de l’impression - à destination du numérique
r Comment rendre un document accessible :
• Les contenus accessibles - Les documents à destination de l’impression (mise en
page et fabrication) - Les documents à destination du numérique (le balisage)
r Introduction à l’accessibilité des documents Word et PDF :
• Les formats de publication convertis depuis Word - L’interface WYSWYG - Conversion et compatibilité au format Word 2010 - Les fonctions prévues et modèles
accessibles
r Les propriétés du document
• Déterminer la langue du document - Enrichir le document a un titre significatif
r Les éléments non textuels
• Prévoir une alternative textuelle pour chaque image
r La structure du document
• Ne pas placer le texte dans une zone texte - Texte en colonnes - Utiliser les styles,
titres et listes - Insérer des notes - Vérification de la structure – Les tableaux
r La navigation dans le document
• Volet de navigation - Signets - Intitulés de liens - Table des matières - Renvois,
citations - Table des illustrations, bibliographie- Formulaires
r Vérification de l’accessibilité du document
r Exportation de Word vers Pdf
r Exercices d’application sur un document existant, export au format PDF
accessible, test et vérification
Personnels éducatifs, psychologues et toutes personnes souhaitant améliorer ou
acquérir des compétences en matière d’animation et de conduite de groupe
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 15 et 16/09/2016 – Paris 15ème
440 €
Intervenant : Sabrina Marzella, psychologue, consultante et formatrice
Contenu :
r Différents groupes et médiateurs possibles en fonction des objectifs du
groupe :
• Groupe de parole libre
• Groupe de réflexion à thèmes : sexualité, handicap, respect…
• Groupe d’aide à la prise de parole
• Groupe de travail
• La différence entre l’éducatif et le thérapeutique
r Les fondements du groupe :
• Définition et identification des étapes d’évolution pour ajuster son positionnement
• Le rôle de l’animateur ou des animateurs : différents styles de leadership en
fonction de soi et des objectifs du groupe - Pourquoi la co-animation ?
• L’objectif du groupe et les objectifs individuels : mettre en place un contrat
triangulaire
• Le cadre du groupe : objectifs, gestion du temps, règles, régularité des
groupes, permanence des animateurs, participation des usagers (groupes
ouvert – fermés), lieu et organisation spatiale, permissions, confidentialité,
entretiens individuels proposés…
r L’animation et la technique :
• Les interactions dans le groupe : Capacité d’écoute des usagers entre eux Engager la participation de chacun selon le degré d’usage de la parole Cadrage de la prise de parole - Temps de régulation
• L’animateur : Gestion du transfert et contre-transfert - Gestion du temps de
parole (silence, écoute, directivité, non-directivité) - Soutien de paroles (outils)
- Attention à la sphère comportementale (communication non verbale) Reformulation, approfondissement - Utilisation de la supervision, de la
co-animation ou de l’observateur : travailler sur l’évaluation du travail de
groupe et analyser le contre-transfert
27
trait de
coupe
Mener à bien ses entretiens professionnels - Nouveau
Prévention des risques infectieux en établissement d’hébergement
Public :
Directeurs, directeurs adjoints, chefs de service, cadres fonctionnels, ayant à mener
ces entretiens
Objectifs :
r Appréhender le cadre légal et réglementaire de l’entretien d’évaluation d’une
part, et de l’entretien professionnel d’autre part (loi du 5 mars 2014)
r Savoir préparer ces deux entretiens en lien avec la démarche de gestions des
emplois et des compétences
r Etre capable de conduire ces deux types d’entretien : maîtriser les étapes de
l’entretien et les techniques et outils de communication
r Savoir rédiger le compte rendu et assurer le suivi de chacun de ces deux entretiens
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 21 et 22/01/2016 – Paris 15ème
440 €
Intervenant : Sylvain Jouve, psychologue du travail, consultant-formateur
28
Contenu :
r Le cadre légal et réglementaire des entretiens d’évaluation et entretiens
professionnels
• Maîtriser le cadre juridique de l’entretien d’évaluation : un droit de
l’employeur, mais un droit réglementé
• L’entretien professionnel dans le code du travail : un outil de développement
des compétences et des qualifications
• Comment articuler ces deux entretiens dans le cadre du management d’un
établissement ou d’un service
r La préparation de l’entretien
• Préparation de l’entretien annuel d’évaluation
- Analyse du rapport « Performances/exigences »
- Amener le collaborateur à préparer son entretien
• Préparation de l’entretien professionnel
r Conduire un entretien d’évaluation et un entretien professionnel
• Respecter les étapes de l’entretien
• Rédiger le compte rendu des entretiens d’évaluation et entretiens professionnels : deux comptes rendus distincts
r Utiliser les techniques et les outils de communication en entretien
• Les aspects psychosociologiques de l’entretien
• Les techniques de l’entretien
r Mettre en place des entretiens d’évaluation et des entretiens professionnels
au sein d’une structure
• Afficher clairement les finalités du dispositif
• Distinguer entretiens d’évaluation et entretiens professionnels
• Elaborer un tableau de suivi des entretiens professionnels
Public :
Ensemble des personnels des établissements de soins et d’hébergement. Les stagiaires
seront répartis en deux groupes : Personnels de soin et d’accompagnement : (jours 1
et 2) - Personnels d’entretien : lingerie, cuisine, locaux… (jours 1 et 3)
Objectifs :
r Renforcer les connaissances dans le domaine de l’hygiène
r Identifier le risque infectieux lié aux actes de soins et à l’environnement proche
du patient
r Apprécier les mesures de prévention à mettre en place
440 €
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 14 et 15/11/2016 ou 14 et 16/11/2016 – Budelière
Jour 1 : 14/11/2016 (formation commune)
Jour 2 : 15/11/2016 (formation dédiée aux personnels de soin)
Jour 3 : 16/11/2016 (formation dédiée aux personnels d’entretien :
lingerie, cuisine, locaux)
Intervenant : Nicole Pham, formatrice, cadre santé, spécialiste de l’hygiène.
Contenu :
r Jour 1 : Apport de connaissances théoriques (journée commune à l’ensemble
des fonctions représentées)
• Le cadre règlementaire spécifique (DARI...)
• Les précautions standards : tenue vestimentaire, hygiène corporelle, hygiène
des mains, etc...
r Jour 2 : Formation spécifique aux personnels de soin
• Diagnostic du risque infectieux en établissement d'hébergement
• Conduites à tenir pour la prévention, et devant la survenue des cas d'insuffisances respiratoires aigües (IRA) ou de gastro-entérites aigues (GEA) en établissement de soin.
• Procédure de gestion des déchets : réglementation des déchets d'activités de
soins à risque infectieux ou assimilés (DASRIa).
r Jour 3 : Formation spécifique aux personnels des services : entretien, lingerie,
locaux
• L'entretien des locaux : techniques, matériel
• La gestion du linge : respect des circuits stockage
• Une visite des lieux pourra être organisée pour étayer l'analyse des pratiques
trait de
coupe
Hygiène et HACCP
Public :
Personnels de cuisine et aux économes des structures de secteur social et médicosocial
Objectifs :
r Apprendre les règles de base en hygiène
r Etre capable de mettre en œuvre les bases de la démarche HACCP
Durée : 3 jours (Module 1 : 2 jours – Module 2 : 1 jour)
Dates et lieu : Sur site exclusivement
Intervenant : Eddy Dorsainvil, nutritionniste, diététicien, spécialiste HACCP et
hygiène.
Contenu :
Sur devis
r Règles de base de la microbiologie
• La vie des microbes
• Les principales bactéries pathogènes
• Les modes de contamination, les processus de contamination sur place
• Les moyens de lutte contre le développement microbien en place, examen
des processus en place et leur efficacité
• Les températures de stockage des denrées
• La chaîne du froid, son importance
• Les effets du couple temps/température
r Les principes de la réglementation
• Les différents arrêtés en vigueur, arrêté de 97, le pack hygiène
• La méthode HACCP, principes et application
• La responsabilité des opérateurs
r Rédaction de procédures
• Auto contrôle
• Plan de nettoyage et de désinfection
• Contrôle des livraisons
• Relevé des températures
• Contrôle des prélèvements
29
Economie de marché et développement de l’action commerciale
Moniteur d’atelier : s’approprier son rôle de manager
Public :
Public :
Moniteurs d’atelier
Moniteurs d’atelier, professionnels des établissements de travail protégé participant à la
mise en œuvre et au développement des activités commerciales
Objectifs :
r Apporter une vision économique, mais adaptée aux particularités du travail en
milieu protégé
r Doter les personnels techniques des fondamentaux de la relation client et
commerciale, afin de comprendre la nature des marchés sur lesquels ils interviennent et augmenter la pertinence commerciale
r Sécuriser les moniteurs d’ateliers par une formation qui prend en compte les
contraintes spécifiques liées à leur environnement interne
r Développer par une approche pratique et citoyenne leur niveau de communication commerciale
Durée : 3 jours
Sur devis
Dates et lieu : Sur site exclusivement
Intervenant : Chantal Buhagar, consultante, formatrice
Intervenant : Patrick Louart, dirigeant-consultant en développement commercial
Contenu :
r Première journée : Présentation, tour de table
30
Durée : 3 jours
600 €
Dates et lieu : 03 au 05/02/2016 – Paris 15ème
•
•
•
•
•
•
Objectifs :
r Clarifier le rôle attendu aujourd’hui chez un responsable d’équipe ou d'atelier
r Se positionner dans les différentes facettes de ce rôle de "manager" : identifier
ses atouts et ses marges de progrès
r Renforcer ses capacités relationnelles pour mieux manager son équipe, motiver en permanence et faire progresser les personnes, au sein des ateliers
Identification de cas concrets : de perte de clientèle, succès et fidélisation clientèle
Éléments économiques du marché
Fonctionnement des marchés (Offre et Demande)
Types de marchés : monopole oligopole…
Veille concurrentielle
Comportement des consommateurs professionnels et particuliers.
r Deuxième journée : Le discours de vente (sémantique)
• Construire un argumentaire. Vendre en B to B
• Principes essentiels de la vente
• Vente additionnelle (B to C)
• Adapter l’argumentaire au catalogue
• 1ère séquence de jeux de rôles, film. Analyse et débriefing
r Troisième journée : Où trouver ses clients
• Gestion commerciale : tableaux de bord, reporting
• Construction d’un réseau professionnel
• Les mots interdits ; les mots positifs
• Approche des marges compensées
• Outils obligatoires. Méthodes de prospection : Le phoning, le mailing…
• 2ème séquence de jeux de rôle. Analyse et débriefing
Contenu :
r Qu’est-ce qu’un manager d’équipe en ESAT ?
• Clarification du rôle à travers l'expérience des moniteurs d'ateliers et les attentes de leurs divers interlocuteurs (employés, collègues des autres services,
directeur…). Prise en compte des évolutions demandées dans la manière de tenir
ce rôle.
• Analyse des différentes positions prises dans le management d'un groupe :
de l'autorité forte au laisser faire… entre accompagnement et production…
manager chaque individu et former un groupe…
• Comment chacun se positionne dans ce rôle ? Recherche de l’adaptabilité et
de la souplesse
r Développer ses capacités relationnelles, base du management des personnes :
• Dialogue et communication ; écoute et disponibilité
• Conduire des entretiens variés en fonction des situations : accueil d'un stagiaire, recadrage d'un employé...
• Motivation : comment stimuler en permanence ?
r Faire progresser les personnes : signes de reconnaissance et critiques constructives
r Identifier ses atouts et poursuivre sa progression personnelle
• Renforcement des compétences de chacun et de ses objectifs d’évolution
Accompagner l’avancée en âge et préparer la retraite des
travailleurs en situation de handicap
Public :
Educateurs, moniteurs et tout personnel qui accompagnent les travailleurs proches
de la retraite (maximum 12)
Objectifs :
r Comprendre les changements que la cessation de l'activité professionnelle
provoque dans la vie des travailleurs accompagnés
r Connaitre le vieillissement de la population et les changements psychiques
et physiques qui s'opèrent
r Adapter rythme et poste de travail, afin de préparer la phase de transition
vers la retraite
r S'appuyer sur les ressources communautaires afin d'élargir le réseau de
professionnels extérieurs pouvant aider les travailleurs à redécouvrir et à
s'investir dans le tissu social
r Mettre en place des mesures qui permettront aux travailleurs de contrarier
l'émergence d'angoisses qui surviennent dans la phase de transition vers la
retraite
r Partager des expériences d'accompagnement avec des collègues et co-créer
avec la personne accompagnée des nouvelles actions/ projets
Durée : 2 jours
Dates et lieu : 10 et 11/03/2016 – Paris 15ème
400 €
Intervenant : Pedro Negreiros, psychologue et formateur
Contenu :
r Pédagogie active et participative
r L'avancée en âge des personnes en situation de handicap
r Les signes de changement des compétences au travail
r Les représentations liées à la cessation d’activité
r Le rôle du travail dans la construction d'une identité sociale
r Développement de projets d'accompagnement à l'extérieur en s'appuyant
sur les axes de travail du projet personnalisé de chaque travailleur
r Les éventuels aménagements dans l'activité professionnelle
r La promotion de la santé du travailleur en tenant compte de son rythme de vie
31
Etre délégué… Savoir prendre la parole
Améliorer la communication au quotidien
Public :
Travailleurs en situation de handicap des établissements de travail protégé,
ouvriers en EA, élus au Conseil de la Vie Sociale, au Comité d’Usagers, Délégués du
Personnel, ou encore Membres du CHSCT
Public :
Objectifs :
r Construire ensemble une vue claire du rôle du délégué.
r Acquérir de la méthode dans la façon de prendre la parole et de dialoguer dans un
groupe.
r Renforcer la confiance en soi et l’aisance relationnelle.
Durée : 3 jours
Dates et lieu : 17 au 19/10/2016 – Paris 15ème
540 €
Personnes ayant déjà suivi le stage « Etre délégué, savoir prendre la parole » et qui
souhaitent améliorer leur communication : travailleurs en situation de handicap
des établissements de travail protégé, élus au Conseil de la Vie Sociale, au Comité des
Usagers, délégués du personnel ou encore membres du CHSCT (8 maximum)
Objectifs :
r Améliorer l’adaptation de son environnement social et professionnel
r Faciliter l’autonomie à l’intérieur et à l’extérieur de la structure
r Acquérir un vocabulaire simple et adapté
r Favoriser la prise en compte et le respect de l’autre
r Faciliter les échanges et la communication
Durée : 2 jours
Sur devis
Dates et lieu : sur site exclusivement
Intervenant : Francisco Garcia, formateur et comédien
Intervenant : Francisco Garcia, formateur et comédien
Contenu :
Définition de la fonction de délégué et conditions d’exercice de cette fonction.
r Etre délégué, c’est représenter les autres :
• Qu’est-ce que les collègues attendent de moi ?
• Quels sont leurs préoccupations et leurs besoins ?
• Qu’aimeraient-ils voir changer dans l’établissement ou l’atelier ? quels sont
leurs projets, leurs désirs ?
r Etre délégué, c’est être responsable :
• Proposer, avoir des idées pour améliorer les conditions de travail de tous
• Penser à des projets pour l’avenir, qui plaisent à un grand nombre de
personnes
• Accepter les contraintes ou les impossibilités
Des exemples concrets seront pris pour passer du constat de ce qui ne va pas, à
une proposition construite et réaliste
r Etre délégué, c’est dialoguer, communiquer avec tout le monde :
• Susciter le point de vue des collègues, faciliter leur expression, écouter et
comprendre leurs idées
• Prendre la parole en réunion avec les autres représentants, responsables,
directeurs
• Donner ses arguments, expliquer ses idées et chercher à convaincre
• Expliquer aux collègues les décisions prises en réunion
Pouvoir réaliser des écrits simples pour communiquer les décisions prises
32
Contenu :
Dans le cadre de cette formation, les participants travailleront sur des mises en situations
qui leur seront proposées. Quelques exemples de mises en situations :
r Se présenter
• Se saluer
• Faire connaissance
• Exprimer ses goûts
r Se déplacer. S’orienter. Orienter
• Situer dans l’espace : un lieu, un objet…
• Se situer dans l’espace
r Vivre ensemble
• Prendre contact. Faire attention à l’autre
• Aller en ville. Faire des courses
• Communiquer au téléphone : prendre des rendez-vous, démarches administratives
r Partager une expérience
• Décrire quelqu’un : description physique, qualités, défauts
r Parler de sa vie, de situations sociales
• Raconter des actions passées
• Poser des questions et y répondre
r S’informer
• Ecouter et comprendre les idées des autres
• Favoriser les échanges et la communication
Propositions de formations à organiser exclusivement sur site
Nous consulter pour un devis
Lecture et écriture : maintien des acquis scolaires
Expression et communication
Objectifs :
r Maintenir les acquis scolaires
r Améliorer la communication orale et écrite
r Faciliter l'autonomie de la personne, en améliorant sa maîtrise de l'écriture et
de la lecture, dans les actes quotidiens de sa vie sociale et professionnelle
Objectifs :
r Favoriser l’expression (orale et écrite) et améliorer la communication
r Travailler sur la présentation personnelle (esthétique, hygiène…)
r Faciliter l’insertion sociale et professionnelle des personnes en situation de
handicap
Durée : 6 demi-journées
Durée : 3 jours
Contenu :
Contenu :
Afin d'élaborer un projet professionnel ou de formation, l’apprenant est accompagné
dans un travail concret pour formuler ses désirs et évaluer ses potentiels
r Travail sur l’expression orale et écrite :
• Syntaxe
• Lecture
• Ecriture
• Grammaire, conjugaison,…
r Développement et enrichissement du vocabulaire
r Notion du temps :
• Lire l’heure
• Gérer son temps
• Travailler sur l’expression du temps…
Il s'agit de favoriser l'expression et d'améliorer la communication verbale des stagiaires,
tant dans les situations professionnelles (avec l'encadrement, la clientèle, les collègues),
que dans les situations sociales (dans un magasin, à un guichet, au restaurant...),
familiales ou amicales :
r Apprendre à se présenter, à exprimer ses besoins, ses idées
r Apprendre à écouter, à décrypter un message
r Apprendre à communiquer en petit groupe
Nous travaillerons ainsi sur :
r La communication au téléphone (se présenter, expliquer l'objet de l'appel, préparer
son argumentation, laisser un message sur répondeur...)
r La communication écrite (courrier personnel, lettre administrative)
r La présentation personnelle (esthétique, hygiène vestimentaire et corporelle)
Initiation à l’utilisation d’un ordinateur
Perfectionnement à l’utilisation d’un ordinateur
Objectifs :
r S'initier à l'utilisation d'un micro-ordinateur (PC et Macintosh)
r Apprendre le fonctionnement de principe d'un micro-ordinateur
r Gérer l'organisation du travail et le rangement des documents
r S'initier aux grands standards du secrétariat pour des applications professionnelles, ou éventuellement personnelles
Objectifs :
r Approfondir ses connaissances sur le fonctionnement d’un micro-ordinateur
r Améliorer ses compétences autour de l’utilisation des grands standards du secrétariat (traitement de textes, tableurs, bases de données intégrées…), pour des
applications professionnelles, ou personnelles
r Améliorer son autonomie sociale et professionnelle
Durée : 3 à 5 jours
Durée : 3 à 5 jours
Contenu :
r Approche ludique de la machine : jeux, dessins
r Entraînement à la manipulation de la souris et du clavier
r Notions théoriques de base
r Actions universelles de la micro-informatique
r Formation à base d'exercices pratiques et accessibles sur : INTERNET, WORD, EXCEL
r Utilisation des imprimantes
Contenu :
r Approche ludique de la machine : jeux, dessins
r Approfondissement des notions théoriques de base
r Actions universelles de la micro-informatique
r Utilisation des imprimantes
r Formation à base d’exercices pratiques et accessibles sur: INTERNET, WORD, EXCEL,
déterminés selon le niveau des participants
33
La photographie numérique dans le cadre professionnel
Blanchisserie
Objectifs :
r Apprendre à utiliser la photographie comme outil de travail, dans le cadre de
chantiers en Espaces verts (repérage, transmission d'informations, bilan...)
Objectifs :
r Acquérir les bonnes pratiques en blanchisserie, dans de bonnes conditions
d’hygiène et de respect de RABC
r Se sentir valoriser dans un travail pénible
r Savoir informer le chef d’atelier, utilement, dans le temps et le contenu
Durée : 2 jours
Durée : 5 à 6 jours
Contenu :
r Avoir une réflexion sur la prise de vue, avant l'utilisation systématique de l'appareil
r Apprendre à utiliser un appareil photo numérique (choix du sujet, cadrage, prise
Contenu :
de vue, séquences vidéo…)
r Utilisation de logiciel de traitement photo numérique. Sélectionner, recadrer,
améliorer, classer, créer des dossiers et diaporama
r Différence entre prendre une photo et un film
Le programme sera fonction du matériel présent ou à venir dans la structure, des besoins
réels, des capacités des agents.
r Etat des lieux et des connaissances des participants - Rappels de base
r Connaissance générale des textiles principaux
• Tri du linge sale : stockage, précautions, salissures, pré détachage
• Le lavage : rapport de charge des laveuses, fonctionnement, contrôles
• Le ou les séchages (fonction du matériel utilisé)
• Finition, expédition, stockage temporaire
• L’hygiène. La méthode RABC
• Gestes et postures dans une blanchisserie
• Relation client / fournisseur. Qualité
r Evaluation
• Evaluation individuelle et personnalisée pour chacun stagiaire. Bilan général
Impact de l’hygiène corporelle en milieu professionnel
Esthétique, pour une revalorisation de l’image de soi
Objectifs :
r Prendre conscience de l’importance d’une bonne hygiène sur le lieu de travail
r Expérimenter les techniques permettant de s’assurer d’une bonne hygiène corporelle
r Acquérir les principes de base dans les domaines des soins esthétiques, du choix
et de l’assortiment des vêtements
r Développer le mieux-être, apprendre à mieux sentir son corps
r Faciliter la communication avec son entourage
Objectifs :
r Etre capable d’améliorer son "image"
r Développer le mieux-être, apprendre à mieux sentir son corps
r Faciliter la communication avec son entourage
r Favoriser son insertion sociale et professionnelle
Durée : 3 à 5 jours
Durée : 3 jours
Contenu :
r L’hygiène corporelle : pourquoi ? Pour soi, pour les autres
r Principes de base de l’hygiène : les produits, les gestes, les moments importants
r Les soins du corps
34
• Dans une optique de confort et de prévention : soins des ongles, des dents
• Dans une optique esthétique : rasage, épilations pour les femmes
• Dans une optique plaisir : modelage, utilisation de crèmes
r Soins esthétique et habillement
• Soins du visage : maquillage, démaquillage, application de crème
• Harmonie des couleurs, choix des vêtements, fonction de la saison, de la morphologie
Contenu :
r L'apprentissage des soins quotidiens ou réguliers, au visage et au corps, constituera
l'ossature de la formation : maquillage, hygiène corporelle, soins des mains, pieds,
cheveux, peau, épilation...
r Cette formation sera complétée par des exercices de présentation personnelle :
• Tenue vestimentaire : choix des vêtements, harmonie des couleurs...
• Exercices de communication
r Selon les besoins et désirs des stagiaires, des notions de diététique et d'hygiène de
vie pourront être apportées
Danse et corps
Autonomie dans la vie quotidienne
Objectifs :
r Se réapproprier son corps, pacifier l'image de soi
r Expérimenter la relation aux autres de manière différente
r Dépasser les jugements sur soi, sur les autres, faire confiance à son expression
propre
r Intégrer de nouveaux repères dans l'espace et le groupe
Objectifs :
r Faciliter l’insertion sociale de la personne en situation de handicap, en lui
permettant d’être plus autonome dans la gestion des tâches quotidiennes de
sa vie en milieu ordinaire, hors établissement
Durée : 5 jours
Durée : 10 ateliers de 2 h, sur site (région parisienne, région Centre ou Normandie)
20 heures
Contenu :
r Etirements, mobilisations du corps, perceptions et ressenti pour favoriser une image
du corps plus globale et plus satisfaisante
r Danses en groupe, en cercle, et jeux rythmiques, pour découvrir un plaisir d'être ensemble : des propositions simples qui mobilisent la coordination, la synchronisation,
l'écoute du rythme
r Exercices d'improvisation avec pour support, des tissus, des bâtons, des petits sacs
de sable, des briques en bois etc. pour découvrir des mouvements inédits, explorer
des nouvelles possibilités, et laisser s'exprimer le ressenti
r Des exercices de jeux dansés dans l'espace, qui font appel à la vigilance, à l'autonomie et à l'orientation
Contenu :
r Cuisine familiale de base : préparation de recettes simples et élaboration de menus
r Entretenir son appartement :
• Ménage et nettoyage quotidien et régulier des différentes pièces
• Connaissance des produits d’entretien - Notions d’hygiène domestique
r Gestion du linge et des vêtements :
• Lessive à la main et en machine
• Nettoyage, repassage, couture
r Bricolage ménager :
• Pour décorer ou faire face à des petites pannes
r Sécurité domestique :
• Les dangers et les réponses en cas d’accident ou de panne. Les téléphones d’urgence
r Faire les courses : se repérer dans les rayons d’un magasin, comparer les prix au kilo
SECURITE AU TRAVAIL - Faire la chasse aux risques
PRAP - Gestes et postures
Objectifs :
r Identifier les risques dans leurs ateliers
r Savoir observer
r Connaître les protections individuelles et collectives
Objectifs :
r Identifier les éléments déterminant des gestes et des postures de travail
r Appliquer les principes de sécurité physique et d’économie d’efforts pertinents,
en fonction de la situation de travail
r Proposer des améliorations susceptibles d’éviter ou de réduire les risques
identifiés (référentiel PRAP INRS)
Durée : 2 jours
Contenu :
r Exprimer la notion de risque et de danger
• Les accidents du travail : causes, modes de prévention
• Les risques électriques et chimiques
• Les outillages portatifs
r Etablir la liste des dangers ou risques des machines-outils utilisées dans l’atelier
• Observation des différentes machines utilisées au sein des ateliers professionnels
• Identification des dangers et des risques
r A l’aide d’une photo d’une machine ou d’un outil de l’atelier, et des « étiquettesdessins » repérer la nature du risque ou danger
• Repérer les pièces dangereuses
• Comprendre le genre de danger, en reprenant les mots «danger» et «risques»
r Exprimer les notions de protections individuelle et collective
• Mettre en place la « protection » appropriée aux outillages ou machines de son atelier
• Repérer sur les machines et outils de l’atelier, les protections par « étiquettes-images»
Durée : 2 jours
Contenu :
r Organiser son espace de travail
• Application en fonction des différentes situations
• Analyse des situations et aménagement des postes : Analyse de l’activité, analyse
des postes de travail, recherche de solutions, évaluation
r Aspects fonctionnels du dos :
• Le dos et son fonctionnement (anatomie et pathologie)
• Prise de conscience de la mobilité corporelle
• Acquisition des principes généraux de la manutention de charges
• Préserver son dos au quotidien
r Aspects pratiques du dos : les bons gestes pour soulever ou poser une charge en
fonction de :
• La position assise, la position debout
• Soulever et porter sans risque, Ramasser quelque chose à terre
35
Session de formation
Structure
Intitulé :
Raison sociale :
Adresse :
Date :
Directeur(rice) :
Lieu :
Téléphone :
Coût :
Email :
Participant
o Mme o Mlle
Adresse de facturation (si différente)
o M.
Nom :
Raison sociale :
Adresse :
Prénom :
Fonction :
Téléphone :
Email :
Conditions d’inscription : : : Retournez-nous vite le bulletin d’inscription dûment
rempli et signé.
La clôture des inscriptions a lieu un mois avant le début de la session. Si le stage est
complet, nous vous confirmerons définitivement la tenue du stage et vous adresserons
le dossier d’inscription : convention de formation professionnelle, programme pédagogique, convocation et modalités pratiques relatives au stage. A l’issue de la formation,
vous recevrez la facture, la copie des émargements et l’attestation de présence.
Fait à :
Le :
Signature et cachet :
Conditions d’annulation : Toute annulation ou report a des conséquences
préjudiciables pour la tenue du stage. Nous nous réservons le droit de facturer
50 % du coût du stage lorsque l’annulation d’un stagiaire intervient moins de
dix jours ouvrés avant le début de la session, et la totalité du stage en cas d’annulation moins de trois jours ouvrés avant le début de la session. Les frais d’annulation n’étant pas pris en charge par les organismes collecteurs, ils vous seront
directement facturés. Le remplacement par une autre personne est accepté.
36
Formulaire à retourner à : Fédération des APAJH – Centre de Formation - Tour Maine Montparnasse - 33 avenue du Maine - Boîte aux lettres n°35 - 75755 PARIS Cedex 15
Standard : 01 44 10 23 40 - Secrétariat du Centre de formation : 01 44 10 23 42 - Fax : 01 44 10 81 67 - Email : formation@apajh.asso.fr
Inscription des formations catalogue
Pour vous inscrire, merci de nous adresser un bulletin d’inscription rempli et signé, par courrier, fax, ou utiliser le formulaire d’inscription en
ligne, sur le site www.apajh-formation.org
La clôture des inscriptions a lieu un mois avant le début du stage.
Lorsque le stage est complet (minimum 4 à 8 personnes selon le type de formation), nous vous confirmons définitivement la tenue du stage et
vous adressons le dossier complet : la convention de formation professionnelle, le programme pédagogique, la convocation et les modalités
pratiques. Un exemplaire de la convention de formation est à nous retourner, dûment signé.
S’il n’y a pas suffisamment de participants, le stage est annulé ou reporté et nous vous le confirmons trois semaines avant le début du stage.
Tarif
Pour les formations catalogue, les prix sont indiqués en € nets et par personne. La Fédération des APAJH est exonérée de TVA pour les actions
conduites dans le cadre de la formation professionnelle continue.
Les déjeuners sont inclus pour les formations organisées au siège de la Fédération, et sont pris au Restaurant Interentreprises de la Tour Montparnasse, à Paris.
Annulation du fait du centre de formation
Le centre de formation limite le nombre des participants et se réserve le droit d’annuler ou de reporter un stage de formation, lorsqu'il n'y a
pas suffisamment de participants. L'annulation est effective trois semaines avant le début du stage.
Annulation du fait du stagiaire
Pour assurer la qualité de nos formations catalogue et garantir la satisfaction des participants, nous veillons à l’équilibre et à la taille des groupes
à constituer. Toute annulation ou report a des conséquences préjudiciables pour la tenue du stage. Nous nous réservons le droit de vous facturer
50 % du coût du stage, lorsque l’annulation intervient moins de dix jours ouvrés avant le début de la session, et la totalité du stage en cas d’annulation moins de trois jours ouvrés avant le début de la session. Le remplacement par une autre personne est accepté.
Evaluation
Une fiche d'évaluation est remise à chaque stagiaire en fin de formation. Il est important que celle-ci soit remplie et rendue au formateur avant
la fin du stage.
Une attestation de fin de formation est délivrée au stagiaire le dernier jour de la formation. Ce document est confidentiel : il précise, au regard de
chaque objectif de la formation, si les connaissances/compétences sont acquises, en cours d’acquisition ou restent à acquérir.
L’attestation de présence est délivrée en même temps que la synthèse des évaluations de la formation.
Règlement
Le règlement s’effectue à réception de facture, à l'issue de la formation, et fera l'objet d'une facture acquittée.
Toute inscription vaut acceptation sans réserve des conditions générales détaillées ci-dessus.
37
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
2 908 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler