close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2016.05.27 Présentat° Gdes lignes application COP21 -Lusaka-

IntégréTéléchargement
Présidente de la COP21
(21e session de la conférence des parties à la convention-cadre
des Nations unies sur les changements climatiques)
Lusaka, le vendredi 27 mai 2016
Ségolène Royal soutient la mobilisation africaine en faveur
des énergies renouvelables lors des assemblées annuelles
de la Banque africaine de développement et présente les grandes lignes
de son rapport d’application de la COP21
sur l’ « Initiative africaine pour les énergies renouvelables »
La présidente de la COP21 a participé aux assemblées annuelles de la
Banque africaine de développement (BAfD) consacrées à l’énergie et au
climat. Elle est intervenue lors d’un débat intitulé « Les enjeux de la route
vers la COP22 » avec notamment le président de la Banque africaine de
développement, Ayodeji Adesina et le Ministre marocain des Affaires
étrangères, prochain président de la COP22, Salaheddine Mezouar.
Ségolène Royal a félicité le continent africain pour sa mobilisation lors de la
conférence de Paris et sa contribution pour parvenir à l’Accord de Paris.
53 États africains ont déjà adressé leur contribution nationale et 49 pays ont
signé.
Afin d’accélérer l’engagement des 10 milliards de dollars de financement
annoncés lors de la COP21 pour l’ « Initiative africaine pour les énergies
renouvelables », la présidente de la COP21 a présenté les grandes lignes
de son rapport aux partenaires africains, notamment :
• établir une liste de projets prioritaires d’énergies renouvelables sur le
continent qui peuvent être mis en œuvre d’ici 2020. La présidente de la
COP21 a remis un première liste au président de la BAfD nourrie par
ses déplacements dans 15 pays d’Afrique ;
• rassembler les partenaires de l’Initiative autour de chaque projet pour
répartir les responsabilités ;
• prendre en compte dans les projets le changement climatique ainsi que
les travaux l’entretien et la réparation, et développer à cet effet des
instituts de formation techniques ;
• initier un dialogue avec le secteur privé et renforcer la citoyenneté
participative en matière d’énergie ;
• impliquer les femmes dans les énergies renouvelables ;
• s’appuyer sur l’Alliance solaire internationale ;
• mettre en place des instruments financiers innovants tels qu’une facilité
de mixage prêts-dons ;
• consolider l’unité opérationnelle de l’initiative africaine hébergée par la
Banque africaine de développement.
Elle a annoncé avoir engagé des travaux avec la Commission européenne
pour faciliter et accélérer l’accès aux 3 milliards d’euros d’aide européenne
consacrée à l’énergie en Afrique.
Ségolène Royal s’est entretenue avec le président de Zambie,
Edgar Chagwa Lungu qui a confirmé son intention de signer l’Accord de
Paris. Ils ont évoqué les projets communs en matière d’énergie
renouvelables et d’environnement, notamment le projet de création d’un
musée zambien d’histoire naturelle en partenariat avec le Museum national
d’histoire naturelle.
www.developpement-durable.gouv.fr
Contact presse : 01 40 81 78 31
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
31
Taille du fichier
103 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler