close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

818.518 candidats dans les starting-blocks

IntégréTéléchargement
Le Prix du président de la République lancé
e Prix du président de la
Lsionnel
République du journaliste profes2016 a été lancé, jeudi der-
Horizons
Q U O T I D I E N
nier, par le ministère de la
Communication. Il sera décerné à
l'occasion de la célébration de la
journée nationale de la presse le 22
octobre. La date limite de dépôt des
dossiers pour cette 2e édition est
fixée au 1er septembre prochain.
Photo : Larbi L
JOURNALISTE PROFESSIONNEL :
.PAGE 24
N A T I O N A L
VENDREDI 27 - SAMEDI 28 MAI 2016 - 19-20 CHAÂBANE 1437 - N° 5817 - PRIX 10 DA
DÉBUT DEMAIN DES ÉPREUVES DU BAC
818.518 CANDIDATS
DANS LES STARTING-BLOCKS
l Préparation et méthodes antistress : les conseils d’un pédagogue et d’un sociologue
l Syndicat et parents d’élèves : pour un examen de qualité
l Un dispositif sécuritaire préventif mis en œuvre
Photo : Archives
.LIRE EN PAGES 4-5
L’ÉDITO
À la conquête du marché africain
L
a 49e édition de la Foire internationale d’Alger,
qui s’ouvre aujourd’hui, est une occasion pour
faire la promotion des produits algériens
exportables. D’ailleurs, plusieurs entreprises
africaines spécialisées dans l’import ont été
conviées à l’exposition Djazaïr-Export qui se tient en
marge de la FIA et qui leur est spécialement destinée.
L’ambition de parts de marché en Afrique a été exprimée maintes fois par les responsables algériens,
conscients de la place de l’Algérie dans le continent et
de ses relations privilégiées avec la majorité des pays
africains. Pour accompagner les entreprises algériennes exportatrices, une banque arabo-africaine sera
présente sur place et ce, dans le but d’accorder des
financements aux entreprises désirant importer des
produits algériens. Un encouragement qui vient s’ajouter aux différentes mesures prises par le gouvernement
en vue de faciliter les opérations d’exportation et de
lever les obstacles qui freinaient, jusque-là, cette activité. Cependant, il ne faut pas croire que le marché africain est facile à conquérir. Les Chinois y exercent un
forcing sans commune mesure, et trouvent, cependant,
des difficultés face aux anciens pays colonisateurs qui
veulent garder «leur pré-carré africain». C’est pourquoi,
les entreprises algériennes, désireuses d’exporter vers
l’Afrique, doivent inscrire leur action dans le moyen et
le long terme et avoir des arguments massue pour
convaincre les importateurs africains d’opter pour le
«Made in Algeria». Par le passé, des entreprises algériennes avaient tenté des expériences temporaires dans
le marché africain. Il s’agit de ne pas rééditer les
mêmes erreurs, d’inscrire la nouvelle démarche dans la
perspective d’un chantier de longue haleine qu’il faudrait conquérir. Bien sûr, les autres marchés ne sont
pas à négliger, à commencer par le voisinage, le marché arabe, la rive nord de la Méditerranée. Les choses
commencent à se concrétiser, par-ci par-là, et des produits algériens trouvent acquéreurs un peu partout.
C’est dire que l’enjeu est à portée de nos entreprises,
pour peu qu’on leur facilite les choses et, surtout, que
la démarche ne soit pas conjoncturelle.
ww LA 49e FOIRE INTERNATIONALE
D’ALGER S’OUVRE AUJOURD’HUI
UNE ÉDITION DÉDIÉE
À L’EXPORTATION VERS
L’AFRIQUE
a 49 édition de la Foire
Linaugurée
internationale d’Alger sera
aujourd’hui par le
e
Premier ministre, Abdelmalek
Sellal. Cette année, la FIA,
qui enregistre la participation
de 810 exposants, n’aura
pas d’invité d’honneur. Ce
statut est octroyé aux
représentants d’entreprises
importatrices africaines qui
viendront visiter la 5e édition
du salon Djazaïr-Export qui
se déroulera en même temps
que la FIA.
n Horizons
.PAGE 3
FOOTBALL : LA LIGUE 1 REND SON VERDICT
Saoura en champions league,
Blida en Ligue 2
.
PAGE 24
ww MÉTÉO
LE TEMPS QUI
NOUS ATTEND
CET ÉTÉ
.PAGE 10
Au fil du jour
2
HORIZONS •
Vendredi 27
Samedi 28
Mai 2016
AADL 1 : REMISE DES CLÉS DU PREMIER LOT
DE LOGEMENTS À ALGER LUNDI PROCHAIN
es clés du premier lot de logements du programme AADL 2001-2002 à Alger seront remises à leurs bénéLAbdelmadjid
ficiaires lundi prochain, a révélé, jeudi dernier, le ministre de l'Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville,
Tebboune. Lors d'une visite aux sites AADL à Alger, Tebboune a indiqué qu'une cérémonie
Top o
inf
sera organisée lundi prochain pour la remise des clés du premier lot de logements du programme AADL
2001-2002 à leurs bénéficiaires. Sur un total de 11.600 unités au niveau national, 8.000 logements seront distribués à Alger, dont 2.500 logements à Aïn Malha, 2.200 à Ouled Fayet, 1.800 à Sidi Abdellah, 1.000 à
Bouinane et 500 à Réghaïa. A l'Est, 1.000 logements seront distribués à Khenchela et 350 à Batna. Pour ce
qui est de l'Ouest, 700 logements seront remis à leurs propriétaires à Aïn Témouchent, 600 à Mostaganem,
600 à Sidi Bel-Abbès et 350 à Béchar. Tebboune a, en outre, affirmé que «les cités seront dotées de toutes
les commodités, dont les voiries et les réseaux divers».
Conseil
de la nation
ww ANR
Le secrétaire général de l’ANR, Belkacem Sahli, présidera aujourd’hui à 11h au siège du parti, la 2e session de la commission nationale de préparation du congrès.
Le Conseil de la nation tiendra le
30 mai à 10h une séance plénière consacrée à la présentation et
débat des projets de loi portant
métrologie, code pénal et utilisation de l’empreinte génétique
dans les procédures judiciaires
et identification des personnes.
ww JOURNÉES PHARMACEUTIQUES
La société algérienne de pharmacie organisera aujourd’hui à 9h, à
l’auditorium de la faculté de médecine, les 25es journées pharmaceutiques nationales.
ww MAXICOM
La société Maxicom organise le 31 mai à 10h au centre culturel
Mustapha-Kateb à Alger, une conférence de presse pour la présentation du salon international des langues et des cultures.
ww NADI OLYMPIQUE SAHEL D’ALGER
Nadi Olympique Sahel d’Alger organise le 3 juin à partir de 15h30
à la salle omnisports Hamid-Kermali de Hammamet, la cérémonie
de clôture du 5e spectacle de danse classique sportive, gymnastique
rythmique et pompons-girls.
Ministère
de l’Education
La ministre de l’Education,
Nouria Benghebrit, donnera
demain le coup d’envoi des
épreuves de l’examen du bac
à partir de la wilaya de
Tlemcen, en matinée, et de la
wilaya d’El Bayadh, dans
l’après-midi.
ww FFS
Télex...
La fédération du FFS de Aïn Defla organise aujourd’hui à partir de
13h, à la salle des fêtes Mohamed-Boudiaf de Khemis Meliana,
une conférence-débat animée par Ali Laskri, membre de l’instance
présidentielle du parti.
Ministère
des Transports
ww AHD 54
Le ministre des Transports,
Boudjemaâ Talai, procédera le
30 mai à 8h30 à Rouiba à l’inauguration du port sec de l’entreprise algérienne intermodale
logistique Centre.
Le président de AHD 54, Ali Fawzi Rebaine, animera aujourd’hui
à 11h une conférence de presse au siège du parti.
ww PT
La coordination internationale de l’entente internationale des travailleurs et des peuples se réunira aujourd’hui et demain au siège
du parti.
Ministère
de l’Agriculture
Le ministre de l’Agriculture,
Sid-Ahmed Ferroukhi, et Tahar
Hadjar, ministre de
l’Enseignement supérieur,
coprésideront aujourd’hui à 9h,
à l’INRAA, les travaux d’une
journée thématique sur les
filières agricoles et agroalimentaires considérées stratégiques
par le gouvernement.
LeChiffre
OMS : 434 personnes tuées dans 256 attaques
A
Horizons
HORIZONS
SUR INTERNET :
http://www.horizons.dz
Quotidien d’information
édité par la SPA "HORIZONS"
au capital social de 160.000.000,00 DA
REDACTION ADMINISTRATION
20, rue de la Liberté - Alger
Tél. : (023) 50.21.14 / 50.21.15 / 50.21.12
Téléfax : (023) 50.21.17 / 50.21.23
Le ministre de l’Enseignement
supérieur, Tahar Hadjar, présidera la cérémonie d’ouverture de
la conférence sur les changements de paradigmes dans l’enseignement tertiaire qui se
déroulera les 31 mai et 1er juin à
la faculté des sciences médicales de Ben Aknoun.
HCA
contre le personnel sanitaire en 2015
u total, 434 personnes ont été tuées en 2015 dans 256 attaques dirigées contre les
structures médicales, les personnels de santé et les ambulances dans 19 pays, a
annoncé, jeudi dernier, l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Les chiffres portent sur
les attaques et autres formes de violence enregistrées par du personnel sanitaire ces deux
dernières années dans 19 pays, a expliqué le directeur de la gestion des risques d'urgence
à l'OMS, Rick Brennan, cité par des médias. «Une des choses les plus préoccupantes est
que les deux tiers» des attaques «ont été délibérées», a déploré Brennan, relevant que
«ces attaques sont de graves violations du droit international humanitaire» et «si elles sont
prouvées, elles peuvent être considérées comme des crimes de guerre». Selon les statistiques de l'OMS, 256 attaques dirigées contre les structures médicales, les personnels de
santé et les ambulances ont été enregistrées l'an dernier dans 19 pays. 434 personnes
(personnels sanitaires, patients et autres civils présents sur place) ont été tuées lors de ces
attaques. En 2014, 338 attaques avaient été enregistrées au total provoquant la mort de
525 personnes. Pour la Syrie, l'Organisation mondiale de la santé a enregistré, l'an dernier,
135 attaques et autres violences exercées à l'encontre du personnel sanitaire ou d'infrastructures médicales. 173 personnes ont été tuées lors de ces attaques. En 2014, les
attaques avaient été moins nombreuses (93), mais elles avaient tué 179 personnes. Parmi
les autres pays et zones les plus dangereux pour le personnel sanitaire figuraient en 2015
les Territoires palestiniens (34 attaques tuant 3 personnes), le Pakistan (16 attaques tuant
45 personnes), la Libye (14 attaques tuant 39 personnes), le Yémen (9 attaques tuant 31
personnes) et l'Irak (8 attaques tuant 43 personnes). L'OMS ne dispose pas encore de données pour 2016, mais Brennan a expliqué que la tendance restait préoccupante, avec
notamment les attaques contre les hôpitaux de Lattaquié et Al Qods, en Syrie.
Ministère de
l’Enseignement
supérieur
Ministère
de la Santé
A l’occasion de la journée
internationale de la thyroïde,
le ministère de la Santé, de la
Population et de la Réforme
hospitalière organise aujourd’hui de 9h à 17h à l’esplanade Riadh El Feth, une journée de sensibilisation.
Le Haut-Commissariat à l’amazighité et la Caisse nationale des
assurances sociales des travailleurs salariés organisent les
30 et 31 mai au centre familial
de la Cnas de Ben Aknoun un
symposium national de formation et d’information au profit des
responsables et personnels des
cellules d’accueil et d’orientation
relevant des 49 agences de la
Cnas.
Conseil
de la concurrence
Le Conseil de la concurrence
organise demain à 9h à l’hôtel
El Aurassi, une journée d’étude
sur le rôle du Conseil de la
concurrence dans la régulation
du marché.
Mobilis
Mobilis organise le 30 mai
à partir de 9h30 au siège
de sa direction générale,
une journée de formation
sur la 4G destinée aux
journalistes.
PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL : Larbi TIMIZAR
DIRECTEUR DE LA RÉDACTION : Liesse DJERAOUD
BUREAU DE TIZI OUZOU : Cité GENISIDER 600 Logts Bt 7 n°12 Nouvelle ville — Tél. : 026 21.28.28 —PUBLICITE : S'adresser à HORIZONS 20, rue de la Liberté Alger
Tél : 023-50 21 12 ou à : l’Agence Nationale d’Edition et de Publicité “ANEP” ALGER : avenue Pasteur — Tél. 021.73 76 78 / 73 71 28 — Fax : 021.73 95 59
IMPRESSION : Centre : S.I.A. — Est : S.I.E. — Ouest : S.I.O. — Sud : S.I.A. Unité Ouargla Fax : 029.76.38.82 — Unité de Bechar Tèl : 021.24 01 15. Fax : 021.24 01 12
DIFFUSION - HORIZONS — Tél : 021- 73 59 69 — MPS : Oran : 041.53 81 19 - 07 71 98 39 04 SODIPRESSE Est : Constantine : 031.68 39 84 - 031.68 38 28.
Sarl «T.D.S» Diffusion «Sud» - Tél : 06.61 24 29 10 — 029 71 38 25
Les manuscrits, photographies ou tout autre document et illustration adressés ou remis à la Rédaction ne sont pas rendus et ne peuvent faire l’objet d’une réclamation.
www.horizons.dz
ALGÉRIEACTUALITÉS
3
HORIZONS •Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
LA 49e ÉDITION
DE LA FIA DÉDIÉE
À L’EXPORTATION
VERS L’AFRIQUE
Les opérateurs
désireux d’exporter
par avion invités
à se rapprocher
d’Air Algérie
président-directeur
de la compaLgnieegénéral
nationale Air
Photo : Archives
LA 49e ÉDITION DE LA FOIRE
INTERNATIONALE D’ALGER
S’OUVRE AUJOURD’HUI AU
PALAIS DES EXPOSITIONS DES
Pins maritimes. Le coup de
starter sera donné par le
Premier ministre, Abdelmalek
Sellal, accompagné de
ministres et d’opérateurs
économiques.
MOHAMED ABDOU
BOUDERBALA À ANNABA
L’Anexal prône
l’ouverture de comptoirs
a particularité cette année, la FIA qui enregistre la participation de 810 exposants, dont la moitié représente 33
pays du globe, n’aura pas d’invité d’honneur. Pour cette
édition, ce statut d’invité d’honneur est octroyé aux
représentants d’entreprises importatrices africaines qui
viendront visiter la 5e édition du salon Djazaïr-Export
qui se déroulera en même temps que la FIA, à savoir du
28 mai au 2 juin. Un stand d’une superficie de 2.540 m2
est réservé à 180 entreprises nationales qui exposeront des produits dans la perspective de les placer sur le marché africain, avec
le concours de la Banque arabe du développement économique en
Afrique (BADEA) qui, à cette occasion, offre des lignes de crédit
au profit des importateurs africains. Dédier cette édition de la FIA
aux exportations vers l’Afrique renseigne, selon l’Association
nationale des exportateurs algériens (Anexal), sur la volonté «du
gouvernement» à impulser les exportations vers le continent noir.
Cependant, l’Anexal, par la voix de son président Ali Bay Nasri,
soutient que la volonté à elle seule ne suffit pas pour pouvoir se
frayer un chemin sur le marché africain loin «d’être vierge en
termes d’importations».
Selon lui, l’Algérie devra s’armer de moyens et d’outils lui permettant de faire face à la concurrence et «au lobby» existant dans
les pays d’Afrique. Du coup, le président de l’Anexal a cité, à titre
indicatif, la Chine très présente avec des produits compétitifs.
«Pénétrer le marché africain demeure difficile surtout en absence
d’outils», a-t-il souligné. Pour y arriver, Bay Nasri a indiqué que
l’Algérie devra engager «comme première action la signature
d’accords avec les pays africains pour des droits de douanes avantageux pour notre pays. Sinon, toute opération d’exportation ne
peut être que sporadique et conjoncturelle». Encore faut-il, a-t-il
ajouté, mettre en place les moyens nécessaires pour la promotion
du produit algérien, prônant l’ouverture des comptoirs et des
bureaux de liaison non seulement en Afrique, mais aussi dans les
autres continents. Seule manière de promouvoir la production
nationale à l’international. L’accompagnement des banques algé-
L
riennes est également, de son point de vue, impératif. «Les pays
africains sont des pays à risque. Nous devons avoir une bonne
maîtrise de la finance», a-t-il recommandé. S’agissant de l’intervention de la BADEA, Bay Nasri a fait observer que les conditions
d’accès aux crédits accordés par cette banque sont «difficiles»,
d’autant que celle-ci «exige des garanties de solvabilité». Il a
informé, dans la foulée, que la BADEA ne finance pas les produits
de consommation courante, mais des investissements et des structures.
LA RÉGLEMENTATION DE CHANGE,
UN OBSTACLE POUR LES EXPORTATEURS
Selon Ali Bay Nasri, la cellule d’écoute installée au niveau du
ministère du Commerce a pris en charge un nombre de préoccupations soulevées par les exportateurs. Il a fait savoir qu’à travers
les cinq réunions déjà tenues, la cellule a reçu une cinquantaine
d’opérateurs. Parmi les points réglés, il a cité la facilitation du
dépôt de dossier du Fonds spécial pour la promotion des exportation (FSPE) et la prise en compte des retards quand «ces derniers
sont logiques et raisonnables», la mise en place au niveau du
registre du commerce d’un code d’activité pour le centre de
recherche au profit des opérateurs privés et la mobilisation des
zones de stockage au niveau des ports. L’interdiction de l’exportation des produits du terroir subventionnés a été levée, mais avec
un engagement de paiement du différentiel de la subvention.
Il reste à régler, par contre, selon le même interlocuteur, l’adaptation de la réglementation inhérente au change avec ce qu’il se
passe dans le monde. «Cette réglementation n’est pas à niveau et
pénalise les exportateurs», a-t-il dit ajoutant : «nous avons demandé l’allégement des délais de rapatriement. Cette préoccupation a
été prise en charge par le comité et la primature mais, malheureusement elle n’est pas acceptée par le Conseil de la monnaie et du
crédit». Les exportateurs demandent également de revoir à la
hausse la quote-part de la devise en l’augmentant surtout dans la
phase de démarrage à 50%, contre 20% actuellement.
n Wassila Ould Hamouda
Algérie, Mohamed
Abdou Bouderbala, a
appelé, jeudi dernier
de Annaba, les opérateurs économiques
nationaux désireux
d’exporter par avion
leurs produits de se
rapprocher des services de la compagnie
et présenter leurs
demandes de prise en charge. Dans une déclaration
de presse suite à l’inspection des opérations en
cours pour mettre en service la base aérienne de
Annaba, Bouderbala a indiqué que l’avion de fret,
arrivé jeudi en Algérie pour renforcer la flotte de la
compagnie, permettra de prendre en charge les
demandes des exportateurs algériens y compris des
produits agricoles. Cet avion d’une capacité 18
tonnes sera suivi par l’acquisition, avant la fin de
l’année en cours, d’un autre appareil de même
capacité, a assuré le même responsable en attendant, a-t-il ajouté, la création à l’avenir d’une unité
de fret aérien. Le PDG d’Air Algérie a également
assuré qu’un cahier des charges définira les engagements de la compagnie et des opérateurs exportateurs. L’acquisition de ces avions s’inscrit dans le
cadre du plan de modernisation d’Air Algérie qui
prévoit également l’acquisition de 6 appareils de
voyageurs, a relevé Bouderbala qui a souligné que
ce plan porte également sur la recherche de
sources de financement, outre la vente de billets,
par l’extension des activités d’entretien et services
divers. Concernant le hadj 2016, le PDG d’Air
Algérie a assuré que toutes les dispositions ont été
prises pour assurer la prise en charge excellente
des 18.000 hadji algériens, soulignant que 12.000
autres seront pris en charge par la compagnie
aérienne saoudienne. Il a également souligné que
l’ouverture de la vente de billets, le 24 mai dernier,
offre suffisamment de temps aux futurs hadji pour
en faire l’acquisition loin de toute pression surtout
que le premier vol est programmé le 17 août prochain. Le même responsable a indiqué que trois
vols hebdomadaires de hadj sont programmés à
partir de l’aéroport de Annaba, dont l’opération
d’entretien de la piste sera engagée directement
après le hadj. La base aérienne de Annaba, dont
l’entrée en service est attendue dans les prochains
mois, «sera la seconde après celle d’Oran» et sera
un centre doté des installations nécessaires pour les
divers services, a indiqué Bouderbala.
AMAR GHOUL À EL MÉNÉA
«Le retour au calme à Ghardaïa a stimulé le développement»
De notre envoyé spécial :
Amine Goutali
epuis la ville d’El Ménéa, où il a effectué,
D
jeudi dernier, une visite d’inspection et de
travail, le ministre de l’Aménagement du territoire, du Tourisme et de l’Artisanat, Amar
Ghoul, a salué les efforts des pouvoirs publics,
civils et militaires, ainsi que de la société civile, pour le rétablissement du calme et de la stabilité dans la wilaya de Ghardaïa dont dépend
l’ex-Goléa. «Le retour à la sérénité a permis la
relance es projets de développement dans tous
les domaines», a souligné le ministre lors d’un
point de presse sanctionnant la réouverture
officielle de l’hôtel El Boustene, dépendant de
la chaîne hôtelière publique El Aurassi. A cet
effet, il a appelé l’ensemble des acteurs locaux
à s’impliquer dans la préservation de ce climat
de confiance qui «n’apportera que du bien non
seulement à la région, mais à toute
l’Algérie». Pour le ministre, la dernière édition
de la Fête nationale du tapis, abritée par la vallée du M’zab, a illustré un état d’esprit positif
qui contribue à asseoir à jamais la cohabitation
entre toutes les composantes sociales de la
région. «Nous avons enregistré, lors de cet
évènement national, un grand engouement de
la part des touristes étrangers mais aussi des
nationaux venant de toutes les régions du
pays», a-t-il indiqué en assurant que la région
commence à retrouver sa vocation et surtout sa
«force» d’un pôle touristique par excellence.
Le même constat, a-t-il fait observer, concerne
l’ensemble des régions du pays.
Ghoul s’est également félicité du retour
important en nombre et en qualité des projets
d’investissement touristique dans le pays.
Quelque 1.600 projets sont actuellement en
cours en plus des demandes croissantes qui
sont à ce jour formulées par d’autres investisseurs. «Nous avons l’opportunité d’avoir des
projets variés tant dans les services, l’encadrement, l’offre touristique que dans la conception architecturale témoignant d’un grand
savoir-faire et de professionnalisme.» Selon
lui, Ghardaia est un exemple parfait de cette
variété touristique à travers plusieurs projets
touchant à la fois l’hôtellerie, le thermalisme,
le tourisme culturel, cultuel et environnemental. Dans ce sillage, le ministre a annoncé la
tenue, le 30 mai à Alger, d’une rencontre qui
réunira l’ensemble des acteurs du secteur
(agences de voyages, syndicats, responsables…) avec pour objectif de trouver le
moyen pour renforcer les potentialités dans
l’espoir de booster davantage le tourisme
interne et international. «Nous devons aboutir
à une politique pour proposer aux touriste
algériens et étrangers des produits et des services de qualité et à des prix acceptables», a-til insisté, ajoutant qu’il prendra, dans les prochains jours, une décision portant sur l’organisation de la présentation, notamment vestimentaire, à travers l’ensemble du parc hôtelier
national. Evoquant la région d’El Ménéa, qui,
malgré ses atouts multiples, n’a pas encore la
vocation touristique de Ghardaia, le ministre a
souhaité que le retour sur scène de l’hôtel El
Boustene, classé trois étoiles, contribuera au
retour de la grande oasis dans le giron touristique. Faisant partie des neuf hôtels du Sud
concernés par l’opération prioritaire de rénovation engagée par la tutelle, et le premier à
être officiellement livré, cette infrastructure,
construite en 1972 par l’architecte français
Fernand Pouillon, est dotée, dans une première phase, d’une capacité d’accueil de 60
chambres dont deux suites. Une extension de
60 autres unités et d’une grande salle polyvalente débutera en septembre prochain. Les travaux de rénovation ont débuté en mai de 2013,
suite à un appel d’offres national et international. Le coût du projet est estimé à 802 millions
de dinars. Par ailleurs, Ghoul a donné le coup
d’envoi de la construction d’un village touristique privé, «Eden Village», situé à l’entrée de
la ville. Estimée à sept millions de dollars,
cette grande surface de 12 ha sera aménagée
en trois parties distinctes : un parc d’attraction,
70 bungalows 4 étoiles et un hôtel d’une capacité de 100 chambres. La première partie du
projet sera livrée en décembre prochain. A
cette occasion, le ministre a appelé les acteurs
locaux à redoubler d’efforts pour attirer plus
de touristes, étrangers notamment, dans cette
localité qui regorge de richesses touristiques.
n A. G.
ALGÉRIEACTUALITÉS
4
HORIZONS •Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
www.horizons.dz
BACCALAURÉAT 2016
818.518 CANDIDATS
DANS LES
STARTINGS-BLOCKS
ous les moyens humains et matériels nécessaires
sont mobilisés pour assurer le bon déroulement des
épreuves. 160.000 surveillants mobilisés, 55.000
enseignants désignés pour la correction des copies.
Cette dernière est prévue entre le 9 et le 29 juin. Les
résultats seront connus, au plus tard, début juillet.
En attendant, pas de grand chamboulement dans
l’organisation pédagogique de l’examen. Le ministère de l’Education maintient les mêmes dispositions que l’année dernière. Les enseignants chargés de l’élaboration des sujets
des épreuves du baccalauréat ont été instruits, dans l’élaboration
des sujets, de prendre comme référence le niveau de l’élève
moyen. Ainsi donc, le candidat aura deux choix comme par le
passé. Les élèves doivent être en classe à 8h. Il y aura, et c’est
la nouveauté cette année, un temps de 30 minutes entre l’heure
d’entrée et le début des épreuves (8h30), après quoi, les portes
des établissements fermeront et plus aucun retardataire n’aura
accès aux classes d’examen. Pour le ministère de l’Education,
c’est l’un des moyens pour éviter la fraude. Le ministère semble
retenir la leçon de l’année dernière, marquée par des tentatives
de fraude via internet mais aussi, et ce qui est inadmissible, est
T
près l'examen de 6 et celui
A
du BEM, demain ce sera au
tour des candidats au baccae
lauréat de plancher sur leurs
copies d'examen. Pour cette
année, Ils seront 22.215 candidats (16.218 filles et 8.933
garçons), dont 16.218 scolarisés et 5997 candidats libres,
parmi lesquels 83 détenus à
se rendre aux 70 centres
d'examen prévus. Ainsi, ils
seront moins nombreux que
l'année dernière, où ils étaient
24.284 candidats, dont 15.124
filles et 9.100 garçons, parmi
lesquels 18.788 étaient scolarisés et 5.638 libres dont 134
détenus. Toutefois, les services de l'Onec ont enregistré
cette année 359 candidats
libres de plus, mais moins de
détenus appelés à subir les
épreuves. Par ailleurs, au
niveau de la direction de
l'éducation qui a mis en place
17 centres de distribution des
sujets et 2 autres de correction
des copies, on assure que tout
est fin prêt pour que cet examen se tienne dans les
meilleures conditions. De son
côté, le directeur de l'éducation de Tizi Ouzou, Djamel
Belkadi, ne manquera pas de
mettre en exergue le défi relevé par «les enseignants, les
élèves et les parents qui n'ont
ménagé aucun effort pour que
la wilaya de Tizi Ouzou se
place une nouvelle fois sur la
plus haute marche du podium
qui est devenue désormais une
tradition». Les services de
sécurité ont, de leur côté, mis
en place un dispositif adéquat
pour sécuriser le déroulement
de l’examen.
n Rachid Hammoutène
n Amokrane H.
«Résultat d’une année sans perturbations»
parents d’élèves sont optimistes quant au déroulement dans de bonnes
de l’examen du baccalauréat. La ministre de l’Education natioLnale,esconditions
qui les a réunis dernièrement, a pu trouver les mots justes pour les rassurer. Le président de l’association nationale des parents d’élèves, Khaled
Ahmed, a indiqué que l’optimisme des parents trouve son explication dans
le fait que l’année scolaire s’est achevée sans grève ni perturbations. Il a
fait savoir que d’après le ministère, tous les moyens humains et matériels
ont été mobilisés pour assurer un déroulement normal des épreuves.
Toutefois, il a affirmé que les parents d’élèves appréhendent au moins trois
choses : la fuite des sujets, la fraude et les erreurs qui peuvent être commises sur les sujets. «Nous avons interpellé la ministre de l’Education
nationale, Nouria Benghebrit, sur ces trois questions. Nous avons reçu des
garanties que ce qui s’est passé l’année dernière ne se reproduira pas cette
année. La ministre a indiqué que des mesures fermes ont été prises pour
empêcher la fraude et des instructions strictes ont été données pour éviter la
fuite des sujets ainsi que les erreurs sur les sujets d’examen». Pour le président de l’association nationale des parents d’élèves, il faut à tout prix limiter les dégâts, car, il y va de la crédibilité de l’examen mais aussi celle du
pays. Cela dit, Khaled Ahmed a soutenu que les enseignants n’ont pas à se
comporter comme des «gendarmes» dans leur mission d’assurer la surveillance. Selon lui, ce comportement peut perturber l’élève en lui faisant
perdre sa concentration. «Comprendre la psychologie de l’enfant, notamment pour les jeunes enseignants, est primordial dans ce type de situation.
Il ne faut pas que les élèves aient le sentiment qu’ils sont dans une caserne
mais dans une école pour passer un examen», a-t-il conseillé. Autre préoccupation, la prise en charge des élèves souffrant de maladie chronique. Pour
Ph : Fouad S
22.215
candidats
à l’épreuve
dernier jour du baccalauréat. Par ces mesures, la ministre de
l’Education nationale, Nouria Benghabrit, veut instaurer la discipline et «la normalité» dans le déroulement du baccalauréat.
Elle sait mieux que quiconque qu’il y va de la crédibilité de cet
examen national qui, de plus en plus, perd de sa valeur à cause
de ce type de pratiques de fraude, ces histoires de fuite des
sujets, ou bien ces erreurs dans les sujets.
Le bac de cette année est particulier. C’est une véritable
«épreuve dans une épreuve». Il n’est pas uniquement l’examen
des candidats qui tenteront d’arracher le sésame pour l’université. Mais, c’est aussi l’examen de Nouria Benghebrit et son plan
antifraude et antifuite de sujets.
PARENTS D’ÉLÈVES
Ph : Fouad S
TIZI OUZOU
l’erreur sur le sujet de la langue arabe. Le département de
Nouria Benghebrit est plus que jamais déterminé à mettre le
holà. En collaboration avec les services de sécurité, de la justice
et le ministère de la Poste et des Technologies de l’information
et de la communication, des mesures techniques et pratiques ont
été prises pour éviter toute fraude pendant le déroulement de
l’examen. Une commission mixte a été installée entre les différents secteurs. L’échange d’informations sera instantané et des
actions immédiates seront prises contre les fraudeurs. La sanction prévue pour cette année consiste en l’exclusion pour une
durée de cinq ans de tout candidat en possession d’un téléphone
portable. «Même s’il ne l’utilise pas, cela représente une tentative de fraude», a-t-elle fait remarquer. D’autre part, et en vue
d’éviter toute erreur dans les sujets, le ministère de l’Education
nationale a mis en place deux commissions au niveau de
l’Office national des examens et concours (Onec), chargées, à
travers un travail distinct, de l’amélioration du contenu des
sujets et d’assurer un double contrôle des sujets du bac. Le
ministère persiste et signe : les sujets d’examens sont sécuriés.
Pas moins de 150 enseignants, actuellement en isolation, sont
chargés d’élaborer les sujets des examens et ne sortiront que le
Photo : Archives
COUP D’ENVOI DEMAIN DE L’EXAMEN DU BACCALAURÉAT. 818.518 CANDIDATS, dont 268.925 libres, entament un marathon de six jours d’épreuves, jusqu’au 2 juin, dans plus de 2.561 centres d’examen. Fini les
révisions, les choses sérieuses commencent pour les lycéens.
ce parent d’élève, les surveillants doivent accompagner ces élèves qui doivent bénéficier d’une prise en charge particulière. Il a cité l’exemple des
candidats diabétiques qui doivent être autorisés à sortir des salles d’examen
pour aller aux sanitaires en cas de besoin pressant. Khaled Ahmed s’est félicité que les centre d’examen soient dotés de psychologues et médecins qui
peuvent intervenir à tout moment pour prendre en charge les candidats en
cas de malaise. En somme, les parents d’élèves sont confiants que cette
année que les choses vont se dérouler dans les meilleures conditions.
PRÉPARATION DU CANDIDAT
ET MÉTHODES ANTISTRESS
partir de demain, c’est une semaine
À
marathon qui commence pour les candidats au baccalauréat et l’heure est désor-
Les conseils
d’un pédagogue
et d’un sociologue
mais à la concentration. Pour réussir son
bac, rien ne remplace le travail individuel.
Toutefois, il faut prendre en compte certains
conseils qui peuvent augmenter considérablement les chances de réussite. Car, il ne
suffit pas d’avoir de bonnes connaissances
pour y parvenir. Savoir les traduire correctement dans les copies des réponses est la
clé du succès. Plus une rédaction est aérée,
plus elle est facile à lire et à comprendre.
Conseiller chargé de la pédagogie, Farid
Benramdane a affirmé que dans la mesure
du possible, il vaut mieux éviter les phrases
confuses. Il conseille aux candidats d’écrire
correctement et d’une manière claire et
lisible. Pour lui, il faut que les postulants au
bac élaborent des textes aérés de façon à
laisser une bonne impression sur les correcteurs. Selon lui, la présentation de la copie
démontre d’une manière édifiante la struc-
n A. H.
turation de la pensée de l’élève. Le pédagogue invite les candidats à ne pas écrire
vite et ne pas confondre vitesse et précipitation. Pour lui, les élèves doivent faire preuve d’une parfaite maîtrise du temps et
d’éviter de tomber dans la précipitation. Il a
mis l’accent sur la nécessité pour les candidats de prendre le temps qu’il faut dans le
choix des sujets. «Il faut éviter de finir en
queue de poisson. La gestion du temps est
essentiel dans ce type d’examen», a-t-il
soutenu. Autres recommandations pratiques, Benramedane conseille aux candidats d’arriver à temps et de bien manger le
jour de l’examen afin d’éviter une chute de
tension. artérielle. Pour lui, il serait préférable pour les candidats de commencer la
journée par manger des sucreries pour garder la forme. Samira Fekrache, psychologue et directrice générale du Centre de
recherche et d’application psychologique, a
reconnu que le baccalauréat est une épreuve
difficile qui nécessite une préparation spé-
www.horizons.dz
ALGÉRIEACTUALITÉS
5
HORIZONS •Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
BACCALAURÉAT 2016
BOUALEM AMOURA, SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DU SYNDICAT AUTONOME
DES TRAVAILLEURS DE L’ÉDUCATION ET DE LA FORMATION
«Nous voulons un bac de qualité»
cet entretien que l’ère de l’impunité a commencé à compter ses jours au ministère de
l’Education, en référence aux mesures
prises cette année pour contrecarrer les tentatives de fraude. Pour lui, il est temps de
revenir à l’éducation civique porteuse de
valeurs, condition sine qua non pour la mise
en place d’une école publique de qualité.
Comment se présente le bac 2016 ?
Le bac de cette année se présente
comme tous les bac précédents car le niveau
n’a pas bougé d’un iota.
Nous voulons un bac de qualité, digne
de ce nom et ce n’est pas avec du bricolage
qu’on y arrivera. Le Satef a demandé une
refonte de l’examen du baccalauréat mais
malheureusement des oppositions persistent
encore et c’est l’école algérienne qui en
pâtit. On ne veut pas d’une école publique
de qualité.
Photo : Slimene S.A
e secrétaire général du Syndicat autonoLformation,
me des travailleurs de l’éducation et de la
Boualem Amoura, a estimé dans
Que pensez-vous des dispositions
prises par le ministère de l’Education
pour contrecarrer les tentatives de
fraude ?
Pour les dispositions prises par le ministère pour réduire la fraude, elles sont toujours d’actualité car les méthodes ont aussi
évolué avec l’avènement de la technologie
et aussi l’éthique est réduite à sa simple
DISPOSITIF SÉCURITAIRE
PRÉVENTIF MIS EN PLACE
Le bac sous haute surveillance
expression. Les valeurs sont piétinées et la
fraude est considérée comme un astre scintillant.
Nous devons revenir à l’éducation morale et civique car la société algérienne a
perdu ses repères, et sans une thérapie de
choc, ces décisions ne survivront pas à
l’usure du temps. Cette année, nous ne nous
attendons pas à une fraude généralisée ni à
des erreurs dans les sujets d’examen car le
dossier a été pris au sérieux. Et nous pensons que l’ère de l’impunité a commencé à
compter ses jours et c’est un bon signe pour
aller vers une école de qualité.
Le bac algérien a-t-il encore une
valeur ?
Malheureusement, il n’a plus de valeur
et cela depuis longtemps, et pour preuve les
75% des étudiants de première année universitaire qui refont l’année. Si notre bac
avait une valeur, ce taux serait minime et le
niveau des diplômés serait meilleur.
n Amokrane H.
DERNIER JOUR DE
L’ÉPREUVE DU BEM
Les candidats soulagés
TISSMESILT
Séances de
décompression
au profit des candidats
direction de la sûreté de la wilaya de Tissemsilt
cette semaine, des séances de décompresLsionaa initié,
au profit des candidats aux examens du baccalauréat sous le slogan «pour des examens sans pression», a-t-on appris jeudi dernier. Selon un communiqué du bureau de communication et des relations
publiques de la sûreté, cette opération de cinq jours,
organisée en collaboration avec la Direction de l'éducation et l’Office des établissements de jeunes
(ODEJ), porte notamment sur des discussions avec
les candidats et des conseils et orientations pour les
préparer à éviter le stress lors des épreuves. Cette initiative, encadrée par des psychologues, a donné lieu
à la remise des affiches et dépliants aux directeurs de
lycées comportant des conseils. Par la même occasion, des cadres de la direction de la sûreté de wilaya
ont donné des explications aux élèves sur le rôle des
policiers dans les centres d’examen qui se résume en
l'assurance de la sécurité et d'un climat favorable au
bon déroulement des examens.
ciale. Et le plus tôt est le mieux. Son meilleur
conseil : préparer le candidat à la réussite et à
l’échec. Et ce n’est pas sans raison. Elle souligne
que le bac est un examen national où les chances
de réussite ou le risque d’échec ne dépendent pas
du travail annuel de l’élève mais aussi de l’état
moral et physique du postulant le jour de l’examen. C’est pourquoi elle a insisté sur l’importance de préparer le candidat dans les meilleures dispositions morales et physiques. Pour elle, les candidats se doivent de veiller à leur hygiène alimentaire en faisant attention à ce qu’ils mangent pour
ne pas tomber malade la veille où le jour de l’examen. La même psychologue a mis l’accent sur la
nécessité pour les candidats de se reposer en dormant au moins deux heures avant minuit.
Et comme dernier conseil, la directrice générale du Centre de recherche et d’application psychologique a insisté pour éviter aux élèves la
pression aussi bien morale que psychologique
pour qu’ils puissent aborder dans les meilleures
conditions cet examen.
n A. H.
Ph : Fouad S
Photo : S S.A
oulagés, les candidats au Brevet
S
d’enseignement moyen (BEM)
ont remis, jeudi dernier, leurs dernières
n dispositif de sécurité particulier a
U
été mis en place, depuis cette fin de
semaine, pour garantir l’acheminement
des sujets notamment dans les régions
isolées, les villes frontalières et les
régions à risque et les enseignants en
charge de la surveillance des épreuves.
Les sujets ont été acheminés, hier, par
voie aérienne (vol militaire) vers les
wilayas notamment du grand sud. «Les
sujets d’examen sont consignés au
niveau des académie de wilaya sous
escorte de la police. Des policiers sont
mobilisés pour la sécurisation des lieux.
On ne permet l’entrée à cette cellule
qu’aux fonctionnaires détenant des
badges. Les sujets seront acheminés,
aujourd’hui, aux centres d’examen dans
les régions isolées, sous escorte policière
dont la ville frontalière avec le Maroc,
Béni Ounif», a expliqué le chargé de
communication de la direction de l’éducation de la wilaya de Béchar, Rachid
Roukbi. Toutes les dispositions ont été
prises par les directions de l’éducation
des wilayas sur instruction de la ministre
de l’Education nationale, Nouria
Benghebrit. Les centres d’examen sont
équipés de moyens permettant de détecter tout dispositif électronique servant à
entrer en contact avec l'extérieur, a précisé un cadre du ministère. Parmi les
mesures préventives, les directions de
l’éducation ont décidé de couper l’internet aux centres afin d’éviter toute fuite
des sujets notamment sur les réseaux
sociaux. Les chefs de centre ont été
sélectionnés selon le profil. «Un centre
où on enregistre un grand nombre de
candidats libres nécessite un chef de
centre vigilant, rigoureux de même pour
un centre qui accueille un très grand
nombre de candidats», nous a-t-on expliqué.
LA POLICE NE LUTTE PAS CONTRE
LA FRAUDE
La mission des services de sécurité se
limite à la sécurisation des alentours des
centres d’examen, nous a-ton expliqué à
la DGSN. «Le dispositif spécial examen
fin d’année est maintenu. Des policiers
sont déployés la veille des épreuves au
niveau des établissements. Deux agents
dont une policière sont mobilisés jour et
nuit durant toute la période de l’examen
pour sécuriser les centres, repérer tout
mouvement suspect et interdire tout stationnement de véhicule à proximité du
centre. Mais le policier n’intervient lors
d’un incident que sur réquisition du chef
du centre. La surveillance des classes et
des candidats relève des prérogatives
exclusives des enseignants», a tenu à
préciser un cadre à la DGSN. A une
question sur le rôle de la police en cas de
fuite de sujet online, notre interlocuteur a
précisé que l’intervention vient suite au
constat de l’infraction à travers l’ouverture d’une enquête. «Nous avons renforcé le travail de renseignement et les
cyber-patrouilleurs de la direction de la
police judiciaire sont sur le qui-vive», at-il précisé. Il est à rappeler que la DGSN
a mobilisé plus de 46.000 éléments dont
25.000 déployés au niveau des établissements pour la sécurisation des lieux. Le
dispositif consiste également à sécuriser
les sièges des directions de l’éducation,
l’escorte à partir des directions de l’éducation vers les centres d’examen, et des
copies pour la correction, à partir des
centres d’examen vers les directions de
l’éducation, et à partir des directions de
l’éducation vers les centres de correction. Des unités de la sécurité routière
ont été renforcées afin d’assurer la fluidité de la circulation.
DES MÉDECINS DE LA PROTECTION
CIVILE MOBILISÉS
Par ailleurs, des agents de la protection civile sont également mobilisés dans
le cadre du dispositif spécial bac. Selon
le chargé de communication de la
Direction générale de la protection civile
(DGPC), le lieutenant Nassim Bernaoui,
près de 8.663 pompiers et 115 médecins
sont déployés au niveau des centres
d’examen. «Le travail consiste à prendre
en charge les candidats en cas de stress,
voire d’angoisse, que génère cet examen
chez certains élèves», a-t-il déclaré.
n Neïla Benrahal
copies. Le dernier jour a été consacré à
deux matières, la langue française et les
sciences naturelles. Globalement, le sujet
de français était abordable. C’est plutôt
l’épreuve des mathématiques qui a eu lieu
la veille qui a fait déchanter certains qui
l’ont trouvée particulièrement difficile. Des
candidats en ont même pleuré. Au centre
d’examen El Hadj-Tahar-El Djazaïr, à
Bachdjerrah, à leur sortie, les candidats
avaient l’air moins crispés que la veille. Le
doute et le désespoir ont laissé place à
l’enthousiasme. Ce qui traduit le bon
déroulement des deux dernières épreuves
de cette matinée. En quelques minutes, une
foule se forme devant l’établissement. Pour
Yasmine, tout va bien, il n’y a pas de quoi
s’alarmer, malgré les difficultés rencontrées
dans les épreuves de physique et de
mathématiques. Les filles comparaient leurs
réponses, alors que les garçons paraissaient
plus sereins malgré la pression. C’est la
vigilance des surveillants qui leur a posé
problème. «Ils étaient stricts et ne voulaient
rien savoir», dira Zinou. «Je pense que
c’est une attitude normale car plusieurs
candidats ont tenté de tricher», a-t-il
indiqué. Pour Mohamed, Sabrina et
Bouchra, l’examen est acquis. D’où leur
vient une telle assurance ? Ces derniers ont
confié qu’ils ont refait l’année et ont à
profit l’expérience de l’année dernière.
Optimistes, ils disent que cette fois-ci sera
la bonne. La majorité des candidats
rencontrés ont déclaré avoir bien travaillé
durant les deux dernières épreuves. C’est
avec l’esprit tranquille qu’ils ont pris le
chemin de la maison. Pour Akram, qui a
passé son examen de BEM au centre
Anane-Saïd, à Bir Mourad Raïs,
contrairement à la deuxième journée, la
satisfaction a été plus ou moins au rendezvous. Selon lui, il y a une grande différence
avec la veille où il a fait face à des
difficultés en mathématiques et aussi en
physique le premier jour de l’examen. «Le
plus dur est passé», dira-t-il. «Beaucoup
d’entre nous étaient stressés en ce dernier
jour mais nos craintes se sont vite dissipées
en découvrant les questions», a-t-il confié.
Quant au déroulement des examens, il dira
qu’il s’est fait dans de bonnes conditions.
Et c’est tout à l’avantage du personnel
enseignant et celui chargé de l’encadrement
qui s’est montré «compréhensif». Après
trois jours d’examen, les élèves vivent une
sorte de délivrance. Les candidats veulent
réussir pour eux-mêmes d’abord et pour les
parents ensuite, qu’ils ne veulent pas
décevoir.
n Rym Harhoura
6
ALGÉRIEACTUALITÉS
HORIZONS •Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
www.horizons.dz
SECONDE JOURNÉE
DE LA 3e RENCONTRE
ALGÉRO-FRANÇAISE
DES MAIRES
ET PRÉSIDENTS DES
COLLECTIVITÉS
TERRITORIALES
Hamel affirme
la disponibilité de
coopération de la
police algérienne
e directeur général de la Sûreté
nationale,
le général-major
LAbdelghani
Hamel, a affirmé,
Photos : APS
LA SECONDE JOURNÉE DE LA 3e RENCONTRE
ALGÉRO-FRANÇAISE des maires et présidents
des collectivités territoriales, qui s’est
déroulée jeudi dernier au palais des nations, a
été consacrée à la démocratie participative.
ALGÉRIENS ÉTABLIS
IRRÉGULIÈREMENT
EN ALLEMAGNE
La participation citoyenne,
un impératif de gestion locale
l s’agit, selon les intervenants, d’un concept qui évolue et qui pose
encore la question en termes de fonctionnement et de finalité et
dont les formes varient d’un pays à un autre et d’un territoire à un
autre notamment. Les réformes engagées en Algérie et en France
visent à favoriser et à ouvrir des espaces de dialogue et de participation citoyenne. D’ailleurs, la révision constitutionnelle de 2016
a énoncé explicitement la notion de la démocratie participative au
niveau des collectivités territoriales afin de garantir les conditions
permettant au citoyen de participer concrètement à la prise de décisions et
aux choix et orientations qui intéressent le quotidien local. Raison pour
laquelle, ce second atelier est revenu sur les enjeux d’une gouvernance
démocratique territoriale à partir d’un partage de pratiques dans l’objectif
de cibler les enjeux de la démocratie participative pour les collectivités et
mettre en relief des pistes possibles pour améliorer l’appui de la coopération décentralisée en matière de démocratie participative.
La problématique de l’atelier a également porté sur les finances et la fiscalité locales dans le développement territorial. Selon les intervenants, en
Algérie, les ressources financières des collectivités locales sont constituées pour une large part du produit des impôts et taxes, et ce, en sus des
dotations de l’Etat et celles de la caisse de solidarité et de garantie des collectivités locales ainsi que des revenus patrimoniaux.
La part fiscale occupe une place prépondérante dans les budgets des
collectivités locales représentant 60% des ressources globales contre 30%
des dotations de l’Etat. Dans ce contexte, le gouvernement algérien s’est
engagé dans une nouvelle étape de décentralisation qui permettra l’optimisation des ressources. De même qu’est valorisée l’entité locale quant à
son rôle économique. Et son apport à la collectivité nationale. La gestion
des grandes villes et le développement durable ont également été abordés
I
dans le 3e atelier. Le défi du développement durable est de placer les
besoins sociaux et environnementaux au cœur des décisions et invite les
collectivités à construire un projet mobilisateur, en partenariat avec l’ensemble des acteurs de la société et du territoire.
Dans ce cadre, la coopération décentralisée ouvre la porte à de nombreux champs d’actions possibles comme connaître les politiques nationales et les instruments réglementaires, l’échange des initiatives en matière de développement durable entre l’Algérie et la France dans le cadre de
projets de coopération décentralisée. Le quatrième atelier a porté, quant à
lui, sur le partenariat public-privé dans la gestion des affaires locales.
Quels sont les atouts et les risques que présente cette forme de gestion du
service public ? Comment les collectivités locales territoriales peuventelles manier les outils juridiques y efférents ? sont entre autres questions
formulées dans cet atelier. L’expérience des collectivités locales françaises
dans la maîtrise de ce mécanisme de gestion reste intéressante et peut servir aux collectivités locales algériennes. Selon Laurent Rice, maire de
Strasbourg, l’idée d’avoir une responsabilité locale est nécessaire pour
progresser. «Il faut suivre l’évolution politique et concevoir une nouvelle
approche et des actions contraires à celles d’il y a 10 ans», a-t-il préconisé. «Des efforts doivent se faire pour atténuer les problèmes des citoyens»,
a-t-il ajouté.
Pour lui, le dialogue est un principe de développement en matière de
conseil et de partenariat équilibré où chacun dans sa sphère d’influence et
sa compétence dans un domaine comme (le travail, le transport, la collecte d’ordures, l’affichage et autres), peut apporter sa pierre à l’édifice. Pour
le maire de Nanterre, le développement de la proximité permet de résister
à toutes les crises, s’y ajoute la rapidité de la prise de décision.
n Rym Harhoura
COOPÉRATION ALGÉRO-FRANÇAISE
Renforcement de la formation de la Protection civile
délégation de l'Institut national des hautes
Uneétudes
de sécurité et de justice de Paris a visité, jeudi dernier, l'unité nationale d'instruction et
d'intervention de la direction générale de la
Protection civile. Au cours de la cérémonie de
réception, le Directeur général de la protection
civile, le colonel Mustapha El Habiri indiqué
que cette visite constitue une nouvelle opportunité pour le renforcement des relations entre les
deux institutions dans le domaine de la formation». Elle permettra également «d'échanger les
expériences et les connaissances en matière de
gestion des catastrophes et des crises». El Habiri
a rappelé que les relations de coopération et de
partenariat entre les deux parties ont permis de
«former plusieurs cadres de la protection civile
algérienne dans certaines spécialités liées à la
gestion des crises». Au cours de cette visite, une
communication retraçant les différentes étapes
franchies par la protection civile algérienne en
matière de développement et de modernisation
dans le domaine de la prévention des risques et
la gestion des catastrophes majeures, a été pré-
sentée à l'assistance. Elle a porté, également, sur
«la politique de sensibilisation de proximité
adoptée à l'égard du citoyen et cela en application des orientations du président de la
République», note un communiqué de la direction générale de la protection civile. La délégation française a également assisté à des démonstrations mettant en exergue les capacités opérationnelles des équipes spécialisées de la protection civile.
n R. N.
jeudi dernier à Alger, «la
disponibilité» de la police
algérienne à «coopérer» avec la
police allemande pour trouver une
solution au problème des
Algériens établis de manière
clandestine dans ce pays. «La
police algérienne est disposée à
coopérer avec la police allemande
afin de trouver une solution au
problème des Algériens installés
clandestinement en Allemagne», a
précisé Hamel soulignant qu'il
s'agit d'une «solution sur le plan
technique».
Hamel qui s'exprimait à l'issue de
l'audience qu'il a accordée au
directeur général de la police
fédérale
allemande,
Dieter
Romann, a indiqué que parmi les
points
abordés
avec
son
homologue allemand figure la
question des Algériens en situation
irrégulière dans ce pays.
Il a expliqué que la solution sur «le
plan technique» porte sur une
«réadmission», soulignant qu'il y a
des accords dans ce sens «qu'on
doit respecter».
Le général-major a noté, par
ailleurs, que la coopération entre
les polices algérienne et allemande
se traduit par un échange
d'informations,
d'expertise,
d'expériences ainsi que la
formation. S'agissant du volet
formation, le même responsable a
noté qu'elle porte principalement
sur les nouvelles méthodes de lutte
contre la criminalité, à savoir la
cybercriminalité
et
le
cyberterrorisme. Il a ajouté, à ce
propos, que son homologue
allemand a préconisé d'organiser
en commun un exercice entre les
deux forces spéciales.
De son côté, le directeur de la
police fédérale allemande a
qualifié la coopération bilatérale
de «très bonne», estimant qu'elle
peut encore s'améliorer. Il a relevé
que la lutte contre la criminalité
transfrontalière et transnationale,
la lutte contre le terrorisme et la
protection des vies humaines
contre les dangers divers sont des
domaines qui «méritent d'être
approfondis dans une ambiance de
confiance mutuelle».
LE DIRECTEUR DE L’INHESJ À ORAN
«L’Algérie et la France confrontées à des défis communs»
e directeur de l’Institut national français des
L(INHESJ),
hautes études en sécurité et justice
Cyrille Schott, a estimé jeudi dernier à Oran que l’Algérie et la France sont
confrontées à des défis communs sur le terrain,
dont le terrorisme, «d’où l’importance d’une
étroite coopération et collaboration en la
matière», a-t-il soutenu face à la presse en
marge d’une rencontre d’une délégation de cet
institut avec le wali d’Oran et les autorités
locales.
A ce titre, il a insisté sur l’importance d'intensifier «l'échange d'expériences et de formation pour réaliser les aspirations des deux parties principalement en matière de sécurité et de
justice». Schott séjourne en Algérie, à la tête
d’une délégation de près de 120 personnes de
l’INHESJ. Cette visite s’inscrit, selon lui,
«dans la volonté de resserrer les liens entre les
deux pays, exprimée par les deux chefs d’Etat,
Abdelaziz Bouteflika et François Hollande».
«Nous avons eu une longue histoire commune,
parcourue par des moments très douloureux.
Nous le savons et nous devons regarder
ensemble vers l’avenir et relever ensemble les
défis communs», a-t-il souligné. Pour ce qui
est de sa visite en Algérie, il l’a qualifiée de
«très positive», après des entretiens avec les
hauts responsables de la direction générale de
la Sûreté nationale, de la Gendarmerie nationale, de la Protection civile ainsi que les
ministères de la Justice et des Affaires religieuses et des Wakfs. «Nous avons pu constater le haut degré de modernité de ces institutions et leur ambition d’aller toujours plus loin
dans le rapprochement du citoyen et dans l’appropriation des techniques les plus modernes»,
a-t-il précisé. Pour sa part, le wali d’Oran a
longuement abordé la situation sécuritaire en
Algérie durant la décennie noire, période
durant laquelle «le pays se défendait seul
contre le terrorisme qui a fait plusieurs centaines de milliers de victimes, entre morts,
blessés et autres». «Seuls les sacrifices de policiers, des gendarmes, des éléments de l’ANP
et des enfants du peuple ont permis de réduire
ce fléau mais aussi à une sage décision du président de la République qui a consisté en l’organisation d’un référendum sur la réconciliation nationale, qui a permis à des milliers de
terroristes de se repentir et de reprendre leur
vie normale», a ajouté le wali.
Plusieurs exposés ont été présentés sur les
projets structurants de la wilaya d’Oran, ses
efforts en matière de modernisation de l’administration et aussi ses préparatifs en cours pour
abriter les Jeux méditerranéens en 2021. Les
débats ont été axés, entre autres, sur le terrorisme et le taux de criminalité dans la wilaya,
la police de proximité et le rôle de la femme
dans le développement.
n R. N.
www.horizons.dz
ALGÉRIEACTUALITÉS
7
HORIZONS • Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
TROISIÈME RÉGION MILITAIRE
LE GÉNÉRAL DE CORPS D’ARMÉE AHMED GAÏD SALAH, vice-ministre de la
Défense nationale, chef d’état-major de l’Armée nationale populaire, a
consacré le cinquième et dernier jour de sa visite à la 3e Région militaire, à
Béchar, à l’inspection de plusieurs unités, a indiqué, jeudi dernier, le ministère
de la Défense nationale dans un communiqué.
a première étape a été réservée à la
visite du 26e Régiment blindé, où le
général de corps d’armée, accompagné
du
général-major
Saïd
Chengriha, commandant de la 3e
Région militaire, a suivi un exposé
présenté par le commandant de cette
unité, relatif à son état général et ses
divers aspects opérationnels, d’infrastructures
et de conditions de vie et d’hébergement des
éléments, a-t-on précisé de même source.
Ensuite, il a inspecté les différentes structures
administratives et pédagogiques, à l’instar du
L
simulateur de conduite et de tir du char, «qui
constitue un moyen pédagogique moderne et
efficient, permettant aux équipages d’améliorer leur performance».
Le général de corps d’armée a consacré la
seconde étape à la visite de l’hôpital de campagne du secteur opérationnel sud de Tindouf,
«doté de tous les équipements nécessaires et
permettant de prodiguer toute forme de soutien
médical, y compris les différentes opérations
chirurgicales». Au cours de sa visite aux unités
de la 3e Région militaire, Gaïd Salah a donné
des instructions et orientations portant sur «la
ENPEI-ROUIBA
Sortie
de la 15e promotion
d'ingénieurs
officiers
ne cérémonie de sortie de la 15
promotion d'officiers a été
U
organisée jeudi dernier à l'Ecole
e
nationale préparatoire aux études
d'ingénieurs (ENPEI) de Rouiba
Chahid-Badji-Mokhtar.
La cérémonie de sortie de 250
ingénieurs officiers a été présidée
par le chef du département emploi
et préparation à l'état-major de
l'Armée nationale populaire, le
général-major Chérif Zerrad, en
présence de généraux-majors, de
généraux et d'officiers supérieurs
des différents services et directions
de l'ANP. Le général-major Zerrad
a procédé à l'inspection de la
promotion sortante et à la remise
de diplômes aux lauréats, avant de
baptiser cette promotion du nom du
chahid Abdelhak Oumeddour, né le
24 février 1934 à Guelma.
Lors de son allocution à cette
occasion, le directeur général de
l'école, Chérif Adnane, a affirmé
que «l'école dispose de tous les
moyens matériels et humains
nécessaires, conformes aux
standards internationaux, grâce au
soutien continu du général de corps
d'armée, vice-ministre de la
Défense nationale, chef d'étatmajor de l'Armée nationale
populaire».
Le colonel a indiqué que les élèves
officiers diplômés ont été
sélectionnés parmi plus de 1.258
ayant obtenu les meilleures
moyennes au baccalauréat,
appelant ces derniers à «se doter de
connaissances à l'effet de maîtriser
les techniques de pointe». Issu
d'une famille modeste, le chahid
Oumeddour a adhéré au Parti du
peuple en 1952 et rejoint les rangs
de la guerre de libération en
décembre 1954. Il a participé à
l'offensive d'août 1955 de Guelma
et plusieurs autres batailles avant
de tomber au champ d'honneur le
28 août 1961 à Guelma.
Photos : D. R.
Gaïd Salah inspecte
plusieurs unités
nécessité de continuer sur ce chemin de formation et d’instruction de qualité et de fournir
davantage d’efforts afin d’acquérir les compétences nécessaires, en vue de parfaire la maîtrise des moyens et des équipements, non seulement pour atteindre un haut niveau de disponibilité opérationnelle, mais de demeurer toujours à ce haut niveau de professionnalisme,
notamment en cette période qui exige de nous
tous une plus grande vigilance pour préserver
la sécurité et la stabilité de l’Algérie, en
demeurant fidèles aux principes de notre glorieuse Révolution et aux sacrifices de nos
valeureux chouhada». Le général de corps
d’armée avait supervisé, au cours de sa visite à
la 3e Région militaire, l’exécution d’un exercice combiné de tir à balles réelles, en trois
étapes.
OPÉRATIONS DE L’ANP
Destruction d'un mortier, six bombes artisanales,
25 kg de poudre noire et des moyens de détonation
n mortier, six bombes de confection artisanale, 25
kg de poudre noire et des moyens de détonation
U
ont été détruits mercredi dernier par des détachements de l'Armée nationale populaire à Bouira,
Chlef, Boumerdès, Tizi Ouzou et Tébessa, a indiqué,
jeudi dernier, un communiqué du ministère de la
Défense nationale.
«Dans le cadre de la lutte antiterroriste, des détachements de l'Armée nationale populaire ont détruit
le 25 mai 2016 à Bouira, Chlef, Boumerdès, Tizi
Ouzou (1re Région militaire) et Tébessa (5e Région
militaire) un mortier, six bombes de confection artisanale, 25 kg de poudre noire et des moyens de détonation», précise la même source. Par ailleurs et dans
le cadre de la lutte contre la criminalité organisée et
suite à l'opération ayant permis de saisir 19 q et 62 kg
de kif traité, des éléments de la Gendarmerie nationale ont arrêté, grâce à l'exploitation des renseignements, 3 narcotrafiquants, dont un étranger, et saisi
52 q et 75 kg et 7 véhicules à Tlemcen ainsi que 7 q
et 85 kg à Sidi Bel-Abbès. Ainsi, souligne le communiqué, «le bilan de cette opération s'élève à 80 q et
22 kg de kif traité saisis».
A Béni Ouenif, wilaya de Béchar (3e Région militaire), un autre détachement «a appréhendé un narcotrafiquant et saisi 250 kg de kif traité», relève la
même source. A Tlemcen (2e Région militaire), des
éléments de la Gendarmerie nationale «ont arrêté 12
immigrants clandestins de nationalité marocaine, tandis que des éléments des gardes-frontières ont arrêté
7 autres de différentes nationalités africaines à bord
d'une embarcation pneumatique». A Tamanrasset,
Bordj Badji Mokhtar et In Guezzam (6e Région militaire), d'autres détachements «ont arrêté 3 contrebandiers et saisi 2 véhicules tout-terrain, 2 motos, un
détecteur de métaux, 2 marteaux piqueurs et 1.210
litres de carburants», conclut le communiqué du
MDN.
TLEMCEN
Saisie de 130 kg de kif traité et arrestation
de 6 immigrants clandestins
es gardes-frontières ont saisi, jeudi dernier, 130 kg de kif traité et arrêté 6 immigrants clandestins à Tlemcen,
a indiqué hier un communiqué du ministère de la Défense nationale. «Dans le cadre de la lutte contre la criLminalité
organisée, les éléments des gardes-frontières ont saisi, le 26 mai 2016 à Tlemcen, 2 Région militaire,
e
130 kg de kif traité et arrêté 6 immigrants clandestins», a précisé la même source. A Tébessa, Souk Ahras et El
Tarf, dans la 5e Région militaire, des unités des gardes-frontières ont déjoué des tentatives de contrebande de
50.967 litres de carburant et saisi sept véhicules utilisés dans ces opérations de contrebande, a ajouté la même
source. A Tamanrasset et In Guezzam, dans la 6e Région militaire, deux détachements ont arrêté deux contrebandiers et saisi un véhicule tout-terrain, des outils de détonation, un détecteur de métaux, 4 groupes électrogènes et
trois marteaux-piqueurs. Par ailleurs et dans le cadre de la lutte contre l'émigration clandestine, des unités des
gardes-côtes de Annaba, 5e Région militaire, ont déjoué une tentative d'émigration clandestine de dix personnes
à bord d'une embarcation artisanale au nord-est de Ras El Hamra.
ORAN
GHARDAÏA
Sept immigrants
clandestins
appréhendés
Trois individus soupçonnés de lien
avec la tentative d’attentat
de Krechba écroués
ept immigrants clandestins de
es trois individus soupçonnés d’avoir eu des liens avec la tentative
nationalité malienne ont été
S
L
d’attentat terroriste perpétré en mars dernier contre le site gazier de
appréhendés jeudi dernier à bord
Krechba (200 km au sud d’El-Menea) ont été écroués par le procureur
d’une embarcation sur la côte
d’Oran, par les services de la
Gendarmerie nationale, a-t-on
appris hier auprès de ce corps de
sécurité. Lors d’une patrouille à
la plage Coralès, commune de
Bousfer (Oran), les gendarmes de
la brigade locale ont interpellé ces
immigrants clandestins maliens, à
bord d’une embarcation. Ces derniers ont déclaré avoir pris le
départ du Maroc pour regagner
illégalement les côtes espagnoles,
avant leur accostage à ladite
plage. Une enquête est ouverte
sur cette affaire par les gendarmes
de la brigade de Bousfer, a-t-on
conclu de même source.
de la République près le tribunal d’El-Menea, a-t-on appris, jeudi soir,
de source judiciaire. Après avoir été auditionnés, les trois individus,
résidant à El Menea, ont été placés sous mandat de dépôt sous les chefs
d’inculpation de participation aux activités d’un groupe terroriste,
divulgation d’informations sur le site gazier et non-dénonciation du projet d’attentat aux autorités compétentes, atteinte à la sûreté de l’Etat,
tentative d’assassinat et association de malfaiteurs, a fait savoir la même
source. Les trois individus ont été également inculpés de tentative de
destruction de biens d’autrui avec utilisation de produits de destruction
prohibés ainsi que l’importation et l’utilisation d’armes de guerre sans
autorisation. Les mis en cause sont soupçonnés de lien avec des activités terroristes, particulièrement lors de la tentative d’attentat contre les
installations gazières exploitées en association entre la société nationale Sonatrach et des partenaires étrangers, a indiqué la source judiciaire.
Les installations exploitées en association entre Sonatrach-British
Petroleum et Statoil, sur le site gazier de Krechba, avait été la cible, le
18 mars dernier, d’une attaque terroriste qui heureusement n’a pas causé
de pertes humaines et matérielles.
ÉCOLE
D’APPLICATION
DE L’INFANTERIE
DE CHERCHELL
Sortie de huit
promotions
cérémonie de sortie de huit
Unejeudi
promotions s’est déroulée,
dernier, à l’école
d’application de l’infanterie de
Cherchell Chahid-Djelloul-Abidat.
Présidée par le général-major
Ahcen Tafer, commandant des
forces terrestres, la promotion a
été baptisée du nom du chahid Ali
Belahcen, dit Sadji, adjoint du
commandant de la katiba
El Hamdania de la wilaya VI
historique, tombé au champ
d’honneur en février 1959, lors
d’une bataille contre les forces
coloniales du côté de Médéa. Lors
de son discours, le général
Mesbahi El Hadi, commandant de
l’école d’application de
l'infanterie, a mis en exergue la
qualité de la formation reçue par
les promus, tant sur les plans
militaire, scientifique, théorique
que pratique. Une formation que
sous-tendent, selon le commandant
de l’école, les programmes et
méthodes pédagogiques les plus
performants. En tout, huit
promotions ont terminé leur
formation jeudi dernier à l’école
de l’application de l’infanterie, à
savoir la 45e promotion de la
session de perfectionnement, la 21e
de la session d’application, la 15e
de la session du brevet militaire
professionnel deuxième degré
catégorie état-major, la 19e session
du brevet militaire deuxième
degré, la 17e session du brevet
militaire 1er degré catégorie étatmajor, la 38e session de la session
du brevet militaire 1er degré, la 6e
session du brevet militaire 1er
degré des formateurs et la 20e
session du diplôme militaire
deuxième degré. A l’instar des
années précédentes, les rangs des
huit promotions sortantes comptent
des stagiaires de pays frères et
amis de l’Algérie. Après la
prestation de serment, la remise
des grades et des diplômes et la
passation de l’emblème de l’école,
une parade a été exécutée par les
carrés formés par les stagiaires
promus. A la fin de la cérémonie,
le général-major Ahcen Tafer a
inauguré les portes ouvertes sur
l'école, créée le 10 avril 1993, au
profit du large public.
n Amirouche Lebbal
ALGÉRIEACTUALITÉS
8
HORIZONS •Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
www.horizons.dz
CONSEIL DE LA NATION : SÉANCE CONSACRÉE AUX QUESTIONS ORALES
MOHAMED AÏSSA À PROPOS DE LA CEDAW
SAISON ESTIVALE
L’ALGÉRIE MAINTIENT
SES RÉSERVES
Réduction de 35% sur les lignes
maritimes et aériennes
a ratification de la
Convention internationale de lutte contre
toutes les formes de discrimination à l'égard des
femmes (Cedaw) depuis
1996 n’a aucunement
obligé
l’Algérie
à
renoncer aux préceptes de la
«charia», a déclaré, jeudi dernier,
Mohamed Aïssa, ministre des
Affaires religieuses et des Wakfs,
dans le cadre d’une séance plénière tenue au Conseil de la nation
consacrée aux questions orales.
«Mon département n’est pas une
instance de contrôle qui dicte le
bien et le mal. C’est une institution relevant du gouvernement.
L’Etat est conscient de la sensibilité de la question. Néanmoins, je
confirme que les réserves émises
par l'Algérie sont maintenues», at-il rassuré, rappelant que ces
réserves portent sur l'égalité des
sexes face au mariage, l'arbitrage
international, etc. Ce qui fait que
toutes ces «craintes» n’ont pas
lieu d’être puisque vingt ans après
Photo : APS
L
l’adoption de la convention,
aucun «dérapage» n’a été constaté. A ce titre, il a estimé nécessaire de rappeler les engagements du
chef de l’Etat à l’égard des
femmes, auxquelles il accorde
beaucoup d’intérêt. Preuve en est,
il a précisé, lors de la Journée
internationale de la femme, que
les réserves qui doivent être
levées sont celles qui sont en
conformité avec l'amendement
constitutionnel et ne touchant
aucunement aux préceptes de la
religion ou aux fondements de
l'identité nationale. Selon lui, la
polémique suscitée par la position
de l'Algérie concernant cette
convention «n'est qu'une sortie
médiatique et partisane vaine et
sans aucun fondement».
Le ministre a été rassurant en
affirmant que la révision de la loi
fondamentale du pays a permis
«un saut qualitatif» en ce qui
concerne les droits de la femme,
étant donné qu’elle peut prétendre
à de hauts postes de responsabilité en vertu de ce nouveau texte.
Mieux encore, il a indiqué que le
gouvernement a mis en place les
mécanismes juridiques susceptibles de garantir une meilleure
protection
à
la
femme.
Concernant les règles régissant les
prières surérogatoires (les tarawih), Mohamed Aïssa a précisé
que son ministère ne s’immisce
pas dans les affaires internes des
mosquées. Fixer la durée de ces
prières ou la méthode à suivre
relève des prérogatives des
imams, a-t-il souligné.
séance plénière consacrée aux questions orales, que
des réductions sont envisageables durant l’été sur les
lignes aériennes et maritimes allant jusqu'à 35%
pour le transport maritime. Le ministre des
Transports a rassuré, par ailleurs, que tous les projets
du secteur déjà entamés seront finalisés, rappelant
que ceux gelés «sont des projets secondaires, sans
intérêt économique». «Leur suppression répond à un
souci de rationalisation des dépenses», dira-t-il.
Dans sa réponse au sénateur Mohamed Ketcha, il a assuré que le retard accusé
dans le projet de la ligne ferroviaire électrifiée Alger-Djelfa passant par les
wilayas de Blida et Médéa sera rattrapé. Talaï a reconnu l'existence d'obstacles
qui ont entravé les travaux de réalisation dont l'expropriation pour utilité
publique, l'existence d'un cimetière, d'une station d'épuration d'eau et des
réseaux d'électricité et de gaz, de téléphone et d'eau. Talaï a rappelé que la ligne
ferroviaire Alger-Djelfa qui vient remplacer l'ancienne ligne, dont la réalisation
a été confiée à l'Agence nationale des études et de suivi de la réalisation des
investissements ferroviaires (Anesrif), connaît une évolution relative malgré
les lenteurs dans les travaux. Il a précisé, en outre, que le premier tronçon
Alger-Blida sur une longueur de 50 km est d'ores et déjà opérationnel pour
assurer la liaison entre Alger-Chlef et Oran-Béchar de façon régulière. Le
second tronçon reliant la Chifa (wilaya de Blida) et Ksar El Boukhari (Médéa)
sur une longueur de 140 km était à la dernière étape de l'étude. Les travaux du
troisième tronçon Ksar El Boukhari-Boughzoul (Djelfa), sur une longueur de
40 km, entamés en 2014, ont atteint un taux de 6% seulement avant d'être gelés
dans le cadre de la rationalisation des dépenses publiques, a-t-il annoncé. Pour
ce qui est du quatrième et dernier tronçon entre Boughzoul et le chef-lieu de la
wilaya de Djelfa, et dont la réalisation a été confiée au consortium CosiderSepta-En Frari, les travaux ont atteint 35%. En réponse à une autre question,
Talaï a indiqué que la vitesse de la ligne ferroviaire Mechria-Béchar qui passe
par la ville est de 140 km/h, soit une vitesse qui ne permet aucun passage sur
cette ligne. La décision en date de juin 2000 fixant les conditions de réalisation
et d'exploitation des passerelles ne permettait pas la réalisation de passages
sécurisés sauf sur une ligne ferroviaire dont la vitesse ne dépasse pas les 100
km/h, souligne-t-il.
Photo : APS
LE MINISTRE A ÉTÉ RASSURANT EN AFFIRMANT que la révision de la loi fondamentale
du pays a permis «un saut qualitatif» en ce qui concerne les droits de la femme, étant
donné qu’elle peut prétendre à de hauts postes de responsabilité en vertu de ce nouveau texte.
onne nouvelle pour les estivants. Le ministre des
Transports, Boudjemaâ Talaï, a annoncé, jeudi
B
dernier, au Conseil de la nation, en marge d’une
n K. A. K.
n Karima Alloun Kordjani
TRANSPORT AÉRIEN
ALGÉRIE-USA
Air Algérie acquiert
un Boeing convertible
Onze projets innovants mis au point par des
start-up algériennes
sera affecté au transport de marchandises,
mais qui pourra également être utilisé pour le
transport des passagers en cas de nécessité.
D'une valeur de près de 80 millions de
dollars, ce Boeing de 4e génération est un
appareil biréacteur, monocouloir, à court et
moyen-courriers, avec une autonomie de
6.000 km sans escale. D'une capacité de 112
voyageurs en version «passagers» et de 18
tonnes de charge utile en version «cargo», cet
appareil a rallié l'aéroport HouariBoumediène en provenance de Seattle (EtatsUnis) après une escale à Garder (Canada). Cet
aéronef est le quatrième appareil dont se dote
la nouvelle filiale cargo de la compagnie Air
Algérie, qui compte deux ATR et deux
Boeing. Avec cette acquisition, le nombre
d'appareils Boeing en service de la compagnie
Air Algérie a atteint 26 et une flotte globale
portée à 52 appareils avant de passer à 59
avant la fin de l'année 2016 avec l'acquisition
d'un Boeing B737-700C en septembre
prochain, et de deux Boeing 737-800. Les
projets de la compagnie, selon le conseiller du
P-DG, Aziz Baghiani, est d’«être davantage
présente dans le sud du pays, comme une
première démarche, en vue de développer
notre présence au niveau du continent
africain». Ce déploiement implique aussi la
filiale Cargo de la compagnie puisqu'il s'agira
de coordonner les efforts avec les opérateurs
économiques du sud essentiellement, et ce,
avec l'appui des collectivités locales pour
conquérir le marché africain. A l'horizon
2020-2025, la compagnie Air Algérie s'est
assignée l'objectif de détenir une flotte
composée de 100 appareils. La valeur globale
de ces acquisitions est de 85 milliards de
dinars. Ces acquisitions exigent un personnel
qualifié qui sera formé dans notre pays. En
effet, Air Algérie compte ouvrir une école de
formation en aéronautique avant la fin de
l'année en cours. Elle sera implantée à l'Ouest
algérois et sera exclusivement dédiée à la
formation des pilotes.
n Synthèse S. H./APS
nze projets innovants dans le domaine des technologies ont été
présentés, jeudi dernier à Alger, par de jeunes porteurs de projets
O
dans le cadre d’un programme de formation américain visant à
accompagner des start-up algériennes. Baptisé Viatic 2, ce programme, financé totalement par les Etats-Unis sous la conduite de
l’Agence nationale de valorisation des résultats de la recherche et du
développement (Anvredet), consiste à former des jeunes porteurs de
projets sur la démarche à suivre dans l'élaboration de leurs projets et
à les assister dans leur mise en œuvre. L’objectif est d’arriver à définir des projets de partenariat concrets qui intéresseraient la partie
américaine, que ce soit en Algérie ou aux Etats-Unis, ont expliqué
aux candidats les membres du comité d’évaluation qui est composé
d’un représentant du Programme Viatic, d’un spécialiste et chef d’entreprise en TIC et de la directrice générale de l’Anvredet, Djamila
Halliche. Au départ, vingt porteurs de projet s'étaient portés candidats
à ce programme. Mais après une première sélection effectuée en
début mai en cours, onze postulants ont été retenus, a expliqué
Mme Halliche à l'APS. Ces porteurs de projet ont, par la suite, suivi
une formation pour l’amélioration de la présentation et de l’enrichissement de leurs projets. Ces onze projets présentés, lors de cette
deuxième étape, portent sur des solutions et applications technologiques applicables dans les secteurs notamment de l’agriculture, de la
santé et des biotechnologies.
Une troisième et dernière étape est prévue en juin prochain pour
une sélection définitive à l'issue de laquelle cinq à six projets devront
être définitivement retenus par le jury qui sera formé également d'experts et chefs d’entreprise algériens établis aux Etats-Unis et au
Canada, selon la même responsable. Les lauréats vont bénéficier d’un
séjour de formation de deux semaines en octobre prochain aux EtatsUnis, durant lequel ils visiteront des incubateurs et des entreprises et
pourront, ainsi, rencontrer leurs partenaires potentiels.
La première édition du Programme Viatic, lancé en 2013, a permis la formation d’une vingtaine de cadres algériens, dont ceux de
l’Anvredet et de l’Autorité de régulation des postes et télécommunications, portant sur l’accompagnement des start-up dans le domaine
de l’innovation technologique.
DÉBUT DE LA CAMPAGNE MOISSONS-BATTAGES
1.200 nouvelles machines acquises
out est fin prêt pour entamer la camT
pagne des moissons-battages. Le
directeur général de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC),
Mohamed Belabdi, a déclaré que tout est
fin prêt pour commencer cette campagne
dans de bonnes conditions à travers le territoire national. Il annonce que 1.200 nouvelles moissonneuses viennent d’être
acquises, qui s’ajouteront aux 10.000 existantes, avec un parc national de stockage
très important. Il reconnaîtra, cependant,
que la production variera en fonction de la
météo. Elle sera moins importante dans la
région de l’Ouest et abondante à l’Est.
«C’est pour cette raison que nous
encourageons davantage les céréaliculteurs
dans les régions où l’eau se fait rare à cultiver l'orge», explique Mohamed Belabdi,
avouant que plusieurs surfaces de culture
qui ont été touchées par la sécheresse
durant l’hiver ont été exploitées comme ali-
Ph :S S .A
ir Algérie a réceptionné, jeudi dernier, un
A
Boeing B737-700C, appareil en version
convertible «passagers-cargo-passagers», qui
ment de bétail. La surface exploitée cette
année pour la culture du blé et de l’orge est
estimée à plus de 3,300 millions d’hectares.
Dans son plan d’action, l’OAIC prévoit un
programme de culture des légumes secs
comme les haricots, les lentilles et les pois
chiches, ainsi que du fourrage pour nourrir
les animaux afin d’avoir une bonne production laitière. Pour ce qui est de l’importation de blé tendre, le responsable a précisé
qu’elle a augmenté de 1% par apport à l’année dernière.
Il a estimé que 97% de la quantité de
blé tendre sont importés car les conditions
climatiques en Algérie ne permettent pas sa
production. Mohamed Belaïda a souligné
que l'investissement dans la céréaliculture
exige une vaste zone de terres agricoles irriguées et nécessite une grande mécanisation
ainsi que des moyens financiers. Pour cela,
l’OAIC accompagne les céréaliculteurs
avec des facilitations pour développer
davantage la production qui reste le principal objectif de l’Etat qui ambitionne de parvenir à l’autosuffisance dans cette filière, et
envisager éventuellement de l’exporter.
n M. Benkeddada
www.horizons.dz
MONDE
9
HORIZONS • Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
SAHARA OCCIDENTAL
Des eurodéputés préoccupés par la situation des détenus sahraouis
arrestations arbitraires, les mauvais traiteLtantsesments
et les tortures que subissent les milisahraouis dans les prisons marocaines
préoccupent les parlementaires européens. Ils
ont alerté, une nouvelle fois, la Haute représentante de l’UE pour les Affaires étrangères et la
politique de sécurité, Federica Mogherini, sur
la situation des détenus sahraouis, notamment
celle des étudiants emprisonnés suite aux violents affrontements de fin janvier dans les universités d’Agadir et de Marrakech.
Dans une question écrite, Neoklis Sylikiotis
a alerté la Commission européenne sur la détérioration de l’état de santé des détenus sahraouis en grève de la faim. L’eurodéputé chypriote a exhorté, à ce titre, la Commission européenne à intervenir pour amener le gouvernement marocain à respecter les droits des
Sahraouis, en particulier leur droit à un procès
équitable et à libérer ceux qui sont détenus
arbitrairement. Pour sa part, l’eurodéputé portugais, Joao Pimenta Lopes, a dénoncé les
conditions de détention des étudiants sahraouis, affirmant que ces derniers «ont été torturés, humiliés et ont subi des traitements inhumains et dégradants aux mains de la police
judiciaire».
Il a interpellé la chef de la diplomatie européenne sur les mesures que doit prendre l’UE
pour mettre fin à la répression marocaine dans
les territoires occupés du Sahara occidental,
mais surtout pour l’application des résolutions
de l’ONU et la mise en œuvre d’un référendum
d’autodétermination.
LE MAE ANGOLAIS INTERPELLE L’ONU
La question sahraouie a, en outre, été abordée, jeudi dernier à Oslo, lors de la rencontre
entre le ministre d’Etat, ministre des Affaires
étrangères et de la coopération internationale,
Ramtane Lamamra, et le ministre angolais des
En bref
USA : Donald
Trump fait un pas
vers la Maison
Blanche
L’homme d’affaires, Donald
Trump, a franchi un cap
historique, jeudi dernier, en
atteignant la majorité de
délégués requise pour
l’investiture républicaine à la
présidentielle américaine de
novembre, un exploit politique
qui couronne près d’un an
d’une campagne iconoclaste. Il
a revendiqué avoir «passé la
barre» lors d’une conférence
de presse à Bismarck, dans
le Dakota du Nord (nord),
après que plusieurs médias
américains ont estimé qu’il
avait obtenu au moins 1.237
délégués, grâce à l’appui de
plusieurs délégués qui
n’étaient jusqu’à présent pas
dans son camp. Chez les
démocrates, Hillary Clinton ne
devrait parvenir à l’investiture
que le 7 juin, lors des scrutins
démocrates en Californie et
dans cinq autres Etats. Pour
sa part, le sénateur Bernie
Sanders continue activement
sa campagne. «Maintenant,
les choses deviennent
sérieuses. Cet homme
(Trump), qui est un danger
public incompétent, a le travail
le plus important du monde à
portée de main», a lancé
Hillary Clinton sur MSNBC.
FRANCE : Les
opposants
à la réforme
maintiennent
la pression
Grèves et manifestations,
pénurie de carburants, fronde
étendue aux ports et aux
centrales nucléaires : les
opposants à la réforme du
travail en France maintiennent
la pression pour tenter de
faire plier le gouvernement
socialiste. À Paris, entre
18.000 à 19.000 (selon la
police) et 100.000 personnes
(selon les organisateurs) ont
défilé, jeudi dernier, une
nouvelle fois, pour exiger le
retrait de la loi travail, accusée
par les manifestants de porter
atteinte aux droits des
salariés. La manifestation,
huitième du genre depuis le
début du mouvement en mars,
a été marquée par une
Affaires étrangères, Georges Chikoti. Le chef
de la diplomatie angolaise a estimé que la question sahraouie doit être parmi les priorités de
l’ONU. «L’organisation des Nations unies doit
accélérer le processus de décolonisation de la
dernière colonie dans le continent africain et
organiser un référendum d’autodétermination
au Sahara occidental occupé», a déclaré
Chikoti, après l’entretien qu’il a eu avec
Lamamra, en marge de la réunion des ministres
des Affaires étrangères de quinze pays africains
et des cinq pays nordiques.
«La question sahraouie est une question-clé
pour le continent africain», a ajouté le ministre
angolais. «La seule solution est l’application
des résolutions pertinentes de l’ONU, permettant ainsi au peuple sahraoui d’exercer son
droit inaliénable à l’autodétermination pour
retrouver son indépendance», a-t-il souligné .
Nicmer Evans,
expert politique
vénézuélien «Les gens ne sentent pas que ces
appels à manifester les représentent.
Ils veulent des solutions aux problèmes
sociaux et non politiques»
n Synthèse S. C.
SYRIE
participation légèrement en
hausse et des affrontements
entre une minorité de
manifestants cagoulés et les
forces de l’ordre, avec, comme
à chaque rassemblement,
saccages de mobiliers urbains,
vitrines brisées, jets de pierres
et riposte à coups de gaz
lacrymogène par les policiers.
CRASH
DE L’AVION
D’EGYPTAIR :
Début des
recherches
sous-marines
«dans les
prochains jours»
Les recherches sous-marines
pour localiser l’épave et les
boîtes noires de l’Airbus A320
d’Egyptair, qui a disparu, le 19
mai, au large des côtes
égyptiennes avec 66
personnes à bord, vont
commencer «dans les
prochains jours», a annoncé le
bureau d’enquêtes et
d’analyses (BEA) français
jeudi dernier. «Une campagne
de recherches sous-marines
va débuter dans les prochains
jours par l’arrivée sur la zone
de l’accident du bâtiment
hydrographique ‘‘Laplace’’ de
la Marine française», indique
le BEA, qui participe à
l’enquête aux côtés des
autorités égyptiennes, dans un
communiqué. Le BEA précise
que ce sont les autorités
égyptiennes, en charge de
l’enquête de sécurité, «qui
pilotent ces opérations de
recherches sous-marines»,
avec son assistance
technique.
STAFFAN DE MISTURA
A INSISTÉ,
lors de son compte
rendu au Conseil de
sécurité, sur
l’application du
cessez-le-feu et la
livraison de l'aide
humanitaire avant
une reprise des
négociations entre le
gouvernement syrien
et l'opposition armée.
PAS DE POURPARLERS AVANT
DEUX OU TROIS SEMAINES
es pourparlers de paix
concernant la Syrie ne
reprendront pas avant deux ou
trois semaines. C’est ce qu’a
indiqué,
jeudi
dernier,
l'émissaire de l'ONU en Syrie,
Staffan de Mistura, au Conseil
de sécurité. Il aspire
néanmoins à regrouper toutes les parties
en conflit dans le cadre d’une nouvelle
session de pourparlers dans les plus
brefs délais.
Le diplomate onusien a insisté, lors
de son compte rendu au Conseil de
sécurité, sur l’application du cessez-lefeu et la livraison de l'aide humanitaire
avant une reprise de ces négociations
entre le gouvernement syrien et
l'opposition armée.
Selon des
diplomates présents lors de ces
consultations à huis clos, M. de Mistura
a fait savoir que le niveau général de
violence avait baissé, mais que dans de
nombreux endroits la cessation des
hostilités, instaurée officiellement fin
février, n'existait que sur le papier. Au
L
sujet de l'accès humanitaire, il a affirmé
que l'ONU a besoin de garanties de
sécurité pour pouvoir procéder aux
largages d'aide par avions envisagés.
«De nombreux civils risquent de mourir
de faim en Syrie si l'aide humanitaire ne
parvient pas rapidement dans plusieurs
localités, notamment à Daraya et
Mouadamiya (près de Damas) ainsi que
Kefraya et Foua», a souligné l’émissaire
de l’ONU.
Sur le terrain, des forces américaines
déployées en Syrie sont présentes sur le
front aux côtés des combattants kurdes
qui mènent une offensive dans la province de Raqa contre le groupe terroriste Daech. C’est ce qu’ont indiqué, jeudi
dernier, des commandants des Forces
démocratiques syriennes (FDS) formées
principalement de combattants kurdes.
«Les forces américaines participent à
cette opération aux côtés des FDS», a
déclaré le commandant Hawkar
Kobané. Pour rappel, les forces soutenues par les Etats-Unis en Irak et en
Syrie ont intensifié, jeudi dernier, leurs
L’ONU FACE AUX CONFLITS DANS LE MONDE
Pour une force de réaction rapide
’ONU espère disposer d’ici la fin de l’année d’une force permanente de quelque 15.000 Casques bleus, capable
de se déployer rapidement dans le cadre d’une opération de maintien de la paix, a indiqué, jeudi dernier, le
Lpatron
du maintien de la paix, Hervé Ladsous. Un minutieux processus de sélection est en cours depuis plusieurs
mois pour choisir les pays et les unités qui pourraient y participer, a indiqué à la presse ce grand responsable
de l’ONU. Il s’agit, selon lui, de s’assurer que les soldats pressentis sont correctement entraînés et équipés et
qu’ils correspondent aux critères de discipline et de respect des droits de l’homme fixés par l’ONU. Ces 15.000
hommes et leur matériel seront prêts pour, en cas de crise, mettre sur pied une mission de paix — comme au
Mali ou en Centrafrique — ou pour renforcer une mission existante connaissant des difficultés, comme au
Soudan du Sud. Une fois cette force de déploiement rapide créée, «la seule chose qui manquera sera la décision politique d’aller de l’avant», a expliqué Ladsous. Le déploiement pourrait alors se faire dans «un délai très
court», de l’ordre de 30 à 60 jours au lieu des six ou sept mois nécessaires actuellement pour monter de toutes
pièces une opération. Elles sont assurées par plus de 100.000 soldats et policiers enrôlés dans 16 missions de
maintien de la paix de l’ONU dans le monde.
opérations contre le groupe terroriste
Daech. Des sources militaires indiquent
que les combats semblent se concentrer
contre Daech dans la province de Raqa
(nord-est) où se poursuit une offensive
terrestre lancée, mardi dernier, par une
alliance de forces arabo-kurdes avec
l'appui de la coalition internationale
dirigée par les Etats-Unis.
Cette alliance des Forces démocratiques syriennes (FDS) vise à chasser
Daech du nord de la province de Raqa,
dont le chef-lieu éponyme est considéré
comme la capitale du groupe terroriste.
A la faveur de l'offensive, la plus importante jamais lancée contre Daech en
Syrie, les combattants des FDS avancent lentement dans les champs agricoles et les villages au sud de la ville
d'Aïn Issa, située à 60 km au nord de
ville de Raqa et aux mains des forces
kurdes. Ils ont «libéré cinq villages dont
ceux de Fatsa, Namroudiya, Wasta, et
quatre champs», selon un communiqué
des FDS.
Selon l'Observatoire syrien des
droits de l'homme (OSDH), les FDS
bombardent les positions de Daech près
d'Aïn Issa, tandis que les avions de la
coalition mènent des frappes sans arrêt.
Au Pentagone, le porte-parole, Peter
Cook, a affirmé que «les militaires
américains en Syrie avaient une mission
de conseil et d'assistance» auprès des
FDS, et pas une mission de combat. «Ils
ne mènent» pas ce combat contre le
groupe Daech, mais «ils soutiennent
ceux qui (le) mènent», a-t-il dit. Ils «ne
sont pas sur la ligne de front», a-t-il
également affirmé. Les Etats-Unis ont
annoncé il y a quelques semaines le
déploiement de quelque 250 militaires
américains supplémentaires, pour compléter les rangs des dizaines de
membres des forces spéciales déployés
dans le nord syrien depuis des mois.
n Synthèse R. I.
SOCIÉTÉ
10
HORIZONS •Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
Mercredi 29 Janvier 2014
HORIZONS •www.horizons-dz.com
PERSONNEL
PARAMÉDICAL
CIRQUE AMAR À ALGER
Une dizaine
d’artistes pour
séduire le public
près une tournée à Oran, le cirque Amar
s’installe à Alger durant tout le mois de
A
Ramadhan. Le grand chapiteau d’une capacité
Former pour
mieux soigner
a formation continue des paramédicaux est
nécessaire pour une meilleure qualité des
Lsoins
dans les établissements hospitaliers. Ce
Ph : Fouad S.
d’accueil de 1500 places est dressé au centre
commercial Ardis depuis le 24 mai et durera
jusqu’au 16 juillet prochain. «Nous sommes
très heureux de retrouver notre public pour
des moments de loisirs et de détente», a indiqué, jeudi dernier à Alger, Gillier Isabelle, la
directrice adjointe du cirque Florilegio. Cette
tournée est placée sous le parrainage du ministère de la Culture. «C’est un spectacle riche en
surprises d’une durée de 2 heures 15 minutes
de show inattendu et spectaculaire», assure-ton. Des artistes et techniciens venus des
quatre coins du monde (Géorgie, Brésil,
Colombie, Italie, Mexique, Inde, Pologne,
France, Maroc et Algérie) ont participé au
montage de ce nouveau spectacle. En tout, une
dizaine d’artistes sont là pour séduire le
public. Du nouveau dans le spectacle ? Oui,
répond Isabelle. «Le cirque est modernisé
TEMPÉRATURE DURANT L'ÉTÉ
Normale au Nord
du pays, au‐dessus
de la normale au Sud et
dans les Hauts‐Plateaux
Ph : Larbi L.
LES TEMPÉRATURES moyennes estivales prévues pour la saison estivale
(juin-juillet-août) seront «normales» sur le nord du pays (régions côtières et
proches côtières) et au-dessus de la normale pour les régions des HautsPlateaux et du Grand-Sud, selon l'Office national de la météorologie (ONM).
dans son esprit, il allie la tradition et la science-fiction avec les super-héros, le retour du
trapèze volant très demandé», dit-elle. Avec
les super-héros du cinéma : Superman, Hulk,
Captain America, Super Woman, Iron Man,
Spiderman, Batman, Cat Woman… il offre au
spectateur à la fois du rire, de l’émotion, des
frissons et surtout beaucoup de plaisir. Des
démonstrations seront présentées par des
troupes professionnelles de clowns, de funambules, d’acrobates. Il y a aussi des animaux
dont des lions, des tigres, des crocodiles, des
serpents, un hippopotame, un bison, un yak,
des chameaux, des alpagas, des lamas, des
poneys, des zèbres, des singes. Les dompteurs
d’animaux ne manqueront pas de divertir les
enfants et les adultes. Pour Gillier Isabelle, le
cirque «nous renvoie vers un univers imaginaire et nous éloigne des soucis et des difficultés du quotidien». Selon elle, le cirque
Amar «a pris l’engagement de permettre au
plus grand nombre d’accéder à son chapiteau,
c’est la raison pour laquelle depuis 2003, il
accueille des familles, particulièrement des
enfants, démunies gratuitement avec l’aide
des services de la direction de l’action sociale
et des associations caritatives».
Le cirque en tournée depuis 2003 en Algérie a
sillonné 40 wilayas et des tarifs promotionnels
sont appliqués pour les écoliers, a assuré la
directrice adjointe du cirque. A raison de deux
spectacles par jour (22 heures et minuit), les
noctambules auront de quoi meubler leurs soirées ramadanesques. L’entrée coûte 900 DA
par personne et les moins de un mètre entrent
gratuitement.
n Djamila C.
COUFFIN
DU RAMADAN
L’opération
de distribution
lancée à partir
de Médéa
'ONM précise dans un bulletin que la
situation «normale» signifie la
condition qui se trouve proche de la
moyenne statistique calculée pour
ce bulletin sur la période 19842015, prise comme référence climatologique et appelée communément «normale climatologique».
Pour le mois de juin, l'office prévoit une température normale sur les régions côtières,
proches côtières et à l'intérieur ouest du pays
et dans les régions centre et est. Elle sera, en
revanche, au-dessus de la normale sur les
régions des Hauts-Plateaux ouest, centre et
est et sur tout le Sahara, à l'exception de la
région de Tindouf où elle sera normale à
légèrement au-dessus de la normale.
Concernant le mois de juillet, le bulletin de
l'ONM indique que la température sera globalement normale sur les régions côtières et
proches côtières, et au-dessus de la normale
sur les Hauts-Plateaux et le Grand-Sud. Pour
le mois d'août, l'office prévoit une température normale sur tout le nord du pays (régions
côtières, proches côtières, chaînes, plaines et
Hauts-Plateaux ouest, centre), normale à
légèrement au-dessous de la normale sur les
régions de l'est du pays (régions côtières,
proches côtières, chaînes, plaines et HautsPlateaux est) et normale à légèrement au-dessus de la normale sur le nord du Sahara.
L
LA PROTECTION CIVILE EN ALERTE
Par ailleurs, la direction générale de la
Protection civile a mis en alerte toutes ses
unités d'intervention suite au bulletin météorologique spécial annonçant la canicule, a
indiqué jeudi dernier un communiqué de
cette institution. «Suite au bulletin météorologique spécial annonçant la canicule et en
application des instructions du directeur
général de la Protection civile, le colonel
Mustapha El Habiri, toutes les unités d'intervention de cette institution ont été mises en
alerte et les actions de prévention et de sensibilisation intensifiées à travers les recom-
’opération de distribution du couffin du ramadan
Llancée
2016, destinée aux familles nécessiteuses, a été
officiellement, jeudi dernier à partir de
Médéa, par le président-directeur général de
l’entreprise Sonatrach, Amine Maâzouzi.
«L’entreprise Sonatrach a affecté, à cette
opération nationale de solidarité, 42.300 couffins
du ramadan d’une valeur globale de 250 millions
de dinars, à distribuer à travers toutes les wilayas»,
a affirmé dans une déclaration à la presse
Maâzouzi, signalant la destination d’un millier
d’unités de ce total à un nombre d’associations
caritatives nationales. Des camions ont été
mandations de mesures préventives à prendre
dans pareilles conditions», a indiqué le communiqué. Les services de la Protection civile
recommandent, entre autres mesures, «de ne
pas s'exposer au soleil, en particulier les personnes âgées, celles souffrant de maladies
chroniques et les enfants, et d'éviter de se
déplacer pendant la hausse de température
sauf en cas de nécessité, en particulier dans
les wilayas intérieures du pays». Les mêmes
services ont également invité à «proposer
régulièrement des boissons aux enfants et
aux personnes malades et d'éviter les activités extérieures nécessitant un effort physique
important et de se baigner au niveau des
réserves d'eau en raison des risques qu'elles
présentent.
n R. N./APS
BLIDA
Un coup de feu tiré par
erreur cause la mort
d’une femme
Un coup de feu, tiré par erreur, a causé la
mort d’une femme d’une trentaine d’années à Blida, a-t-on appris, jeudi dernier,
de la sûreté de wilaya. Selon un communiqué de la cellule de communication de la
sûreté de wilaya, l’accident est survenu,
mercredi, au domicile d’un policier, qui de
retour chez lui après une journée de travail,
a voulu ranger son arme, mais un coup de
feu en est sorti par inadvertance, causant la
mort d’une de ses proches, qui se trouvait
assise, avec le reste de sa famille. La victime a rendu l’âme sur place, selon le même
document, précisant que le policer s’est
rendu immédiatement, après l’accident,
aux services de sûreté de la daïra d’Ouled
Aïch. Le procureur de la République territorialement compétent a ouvert une enquête pour déterminer les circonstances
exactes de cette affaire, est-il signalé.
mobilisés en vue d’assurer l’acheminement du
quota vers chaque wilaya, a-t-il ajouté, signalant la
poursuite de l’opération jusqu’à la première
semaine du mois sacré. Maâzouzi a réaffirmé, à
l’occasion, la détermination de son entreprise à
perpétuer cette tradition lancée en 1999, en
solidarité avec les familles à revenus modestes
notamment. L’opportunité a donné lieu au coup
d’envoi d’une première caravane de quatre
camions chargés de 2.400 couffins, contenant
chacun 35 kg de denrées alimentaires de base d’une
valeur de 6.000 DA, en direction de la wilaya de
Tamanrasset.
qui contraste avec le manque de personnel
dans ce corps de métier. C’est le constat
dressé lors de la rencontre nationale des
paramédicaux organisée jeudi dernier à Alger.
Selon le secrétaire général du Syndicat
algérien des paramédicaux (SAP), Lounès
Ghachi, il n’y a que 100.000 paramédicaux,
ce qui est «peu» par rapport au nombre de
malades à soigner. Le même responsable dira
que la formation continue des paramédicaux
contourne quelque peu le problème. «Cette
journée entre dans le cadre de la politique de
formation, qui constitue un pilier du système
national de la santé», a-t-il ajouté, soutenant
que la qualité des soins est tributaire en
grande partie de la qualité de la formation. Le
personnel paramédical, dans toutes ses
composantes (infirmiers, infirmières,
orthophonistes, rééducateurs, prothésistes
dentaires, préparateurs en pharmacie) et bien
d’autres sont concernés par l’actualisation et
la mise à niveau de leurs connaissances.
«Nous devons assurer une chaîne de soins de
qualité. Il s’agit d’une chaîne humaine
constituée des personnels en charge de la
santé des Algériens», a indiqué le syndicaliste.
De son point de vue, tout acte de soins est un
acte de formation. Il devient donc naturel
d’envisager une chaîne de formation
impliquant l’ensemble des structures de santé,
allant de la salle de soins au CHU au centre
de recherche. La formation initiale du
personnel paramédical permet l’acquisition
des connaissances basiques. Par la suite, c’est
la formation continue qui permettra
d’actualiser et de parfaire ces acquisitions
dans le cadre de formations spécialisées et
complémentaires. Ces formations ne sont,
toutefois, pas diplômantes mais seulement
certifiantes. «Le ministère de la Santé œuvre,
en partenariat avec le ministère de
l’Enseignement supérieur et de la Recherche
scientifique, pour une formation diplômante
qui consacrera une licence en paramédical», a
fait savoir Ghachi. La conférence a porté sur
divers thèmes, tels que les facteurs de
développement de l’économie de la santé ou
encore la fonction administrative, médicotechnique et clinique du cadre paramédical.
Trois séances plénières ont permis aux
personnels et aux cadres du paramédical de
débattre des points relevant de leur secteur.
n Walid Souahi
ACCIDENT
DE LA CIRCULATION
Sept morts
et une quarantaine
de blessés près
d’In-Salah
personnes ont trouvé la mort et une
d’autres ont été blessées
Sdanseptquarantaine
un accident de la circulation survenu
hier vers 2h du matin à quelque 120 km au
nord d’In-Salah (Tamanrasset), a-t-on
appris auprès des services de la Protection
civile. L’accident, qui s’est produit à
Dekhlet El-Reg, a été provoqué par la traversée de la chaussée par un dromadaire
entraînant un élescopage entre un camion,
un bus de transport de voyageurs assurant
la liaison Ouargla-Tamanrasset, et un véhicule léger, entraînant la mort sur le coup
de sept personnes âgées entre 23 et 41 ans,
et des blessures à différents degrés à une
quarantaine d’autres, a-t-on précisé. Les
corps des victimes, parmi les occupants du
camion et du bus et le conducteur du véhicule léger, ainsi que les blessés (passagers
du bus) ont été évacués à l’établissement
public hospitalier d’In-Salah, selon la
même source. Une enquête a été ouverte
par les services de la Gendarmerie nationale pour déterminer les circonstances de ce
tragique accident.
S
PORTS
Tous les
11
HORIZONS • Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
LE WALI D’ALGER A HONORÉ L’USMA JEUDI
LA FÊTE
EN ROUGE ET NOIR
AUTOUR DE LA CÉRÉMONIE
Une standing-ovation pour Saïd Allik
es supporters usmistes, venus saluer leurs idoles, ont gardé le même
degré d’estime et de respect envers le président emblématique de
L
l’USMA, en l’occurrence Saïd Allik. Ce dernier a eu droit à une standing-
LA WILAYA D’ALGER, à sa tête Abdelkader Zoukh, a voulu partager avec l’USMA d’Alger
l’immense joie de son 7e titre de champion d’Algérie de football, en organisant en son
honneur une cérémonie, jeudi dernier au soir, au siège de la wilaya.
ne initiative qui a été marquée par la
présence de plusieurs personnalités
de marque, à leur tête le ministre de la
Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould
Ali, le président de la Fédération
algérienne de football, Mohamed
Raouraoua, le directeur général de la
Protection civile, Mustapha Lehbiri,
le directeur des ressources humaines du ministère
de la Défense nationale, le général Meguedad
Benziane, le président de l’APC d’Alger-Centre,
Hakim Bettache, le président de l’APW, Karim
Bennour, ainsi que d’anciens joueurs de l’USMA
comme Hamid Benkanoune, Hamid Bernaoui,
Mouldi Aïssaoui, Saïd Alik, Réda Abdouche, sans
oublier d’autres anciennes gloires du football algérien, à l’instar de Mohamed Maouche et Djamel
Tlemçani.
Dans son allocution, le wali d’Alger,
Abdelkader Zoukh, a félicité les joueurs de
l’USMA ainsi que les staffs technique et dirigeant,
pour tout ce qui a été réalisé cette saison. «Nous
sommes fiers de vivre avec vous de tels moments
qui couronnent votre saison exceptionnelle, après
ceux vécus avec le MCA. Mon souhait est que vous
puissiez vous inspirer de cette consécration pour
réaliser d’autres performances», a-t-il souligné
avant d’annoncer que les joueurs receveront en
guise de prix la somme de 2,5 milliards de centimes. Pour sa part, le ministre de la Jeunesse et des
Sports, El Hadi Ould Ali, a rappelé que la cérémonie est devenue une tradition pour encourager les
U
clubs titrés et les finalistes de la Coupe d’Algérie.
«Très content de faire partie de cette noble assistance. Je vous exprime toute ma reconnaissance
d’avoir offert à votre club un nouveau trophée, mais
aussi à toute une jeunesse. C’est une suite logique
d’une très belle dynamique enclenchée par notre
équipe nationale. Comme tutelle, nous avons une
seule trajectoire, à savoir prendre en charge le développement du sport en général et le football en particulier, selon les orientations du président de la
République, Son Excellence Abdelaziz Bouteflika.»
Le président de l’USMA, Rebouh Haddad,
quant à lui, a exprimé toute sa gratitude au wali
d’Alger pour la réception qui vient clôturer «la fête
du titre» et motiver davantage «tous les membres de
la famille usmiste pour étoffer le palmarès avec le
seul titre qui manque, à savoir la Coupe d’Afrique».
Une cérémonie qui a été précédée par l’arrivée des
joueurs, staff technique et dirigeant de l’USMA, à
bord d’un bateau de Aïn Benian jusqu’au port
d’Alger sous escorte des garde-côtes.
L’ambiance était purement usmiste, que ce soit
sur le bateau ou à l’arrivée de l’équipe à pied,
devant le siège de la wilaya. Des supporters ont
choisi de faire la fête avec leurs champions sur la
mer, alors que d’autres se sont regroupés sur les
trottoirs. Ils ont laissé libre cours à leur joie, munis
de drapeaux, fumigènes et feux d’artifice. La fête a
été clôturée le soir avec un show artistique animé
par Abdelkader Chaou, Mourad Djaffri et le groupe
Milano, à la place El Kettani.
ovation dès qu’il a fait son apparition sur le balcon de la wilaya. Les cris
de la galerie unioniste ont laissé un effet positif et émotionnel chez l’exhomme fort de Soustara, qui avait contribué à la décénnie d’or du club à
partir de 1996.
n A. K.
l Organisation à la hauteur
ne bonne note doit être donnée aux organisateurs de la cérémonie, qui ont
veillé à faciliter l’accès aux journalistes et photographes venus assurer la
couverture médiatique. Pour une fois, ils ont vécu une soirée tranquille,
oubliant ainsi la galère qu’ils ont vécue durant la saison, pour accèder à la
majorité des stades. Le seul point négatif était la salle qui s’est montrée trop
exiguë pour abriter le nombre important d’invités et représentants des médias.
U
n A. K.
l Des joueurs ont manqué à l’appel
es présents ont remarqué l’absence de quelques joueurs durant la cérémonie. Il s’agit de Aoudia, Khoualed, Bedbouda et Chafaï. Si le premier a été
renvoyé pour deux mois d’absence, la défection des trois autres a suscité des
interrogations. D’aucuns pensent à un éventuel départ du duo BedboudaChafaï. Les ex-Mouloudéens auraient même été contactés par des dirigeants
du MCA.
L
n A. K.
l Abdellaoui rend hommage aux supporters
e responsable du comité de supporters de l’USMA, Nadir Abdellaoui, qui
n’a pas tari d’éloges sur les joueurs, staff technique et dirigeant, a voulu
Lrendre
hommage aux fans des coéquipiers de Zemmamouche. «Les joueurs,
entraîneurs et responsables ont sué pour que notre équipe arrache son 7e
championnat. Les supporters sont à leur tour à féliciter. La fête de ce soir à
bord d’un bateau est une première dans le monde. Nous allons continuer à
faire le spectacle sur les tribunes et donner aussi un exemple de fair-play»,
a-t-il déclaré.
n A. K.
n Adel K.
La Coupe d’Afrique,
rêve des anciens joueurs
IL A PLAIDÉ POUR LA PROMOTION DU FOOTBALL FÉMININ EN ALGÉRIE
«L’USMA doit avoir son équipe féminine»,
a soutenu le colonel El Habiri
epuis sa création en 1937, l’USMA
est toujours à la recherche de sa première étoile africaine. La saison dernière, le club a frôlé l’exploit, en perdant la
finale de la Champions League face au
TP Mazembe. La Coupe d’Afrique est
devenue un rêve à réaliser, un défi à
relever non seulement pour la génération actuelle, mais pour les anciens
joueurs et présidents du club qui ont fait
aussi les beaux jours des gars de
Soustara.
Saïd Allik a souhaité que le club parvienne à décrocher le titre africain, soulignant que des facteurs sont déterminants. «Il faut habituer les joueurs à des
matches amicaux contre des clubs africains. Ce qui consolidera expérience,
solidarité et abnégation. L’aventure africaine de l’année dernière a été positive
sur tous les plans. Seul le sacre a manqué pour récompenser joueurs, entraîneurs et dirigeants, pour leurs sacrifices
et leur patience durant un long et
fatigant parcours». L’autre ex-président
du club et directeur sportif, Mouldi
D
e directeur général de la Protection civile, le colonel
Mustapha El Habiri, a tenu à féliciter l'USMA pour sa
Lconsécration,
en organisant une collation en l'honneur des
joueurs, staff technique et dirigeants.
L’USMA, championne d’Algérie de football pour la 7e
fois, doit créer sa section féminine, a soutenu, hier, le
DGPC lors d’une cérémonie organisée en l’honneur de
cette équipe au siège de la direction de la Protection civile
de la wilaya d’Alger, en présence des joueurs usmistes et
des cadres de la Protection civile. «L’USMA est une équipe qui mérite ce championnat. Elle a toujours attiré un
grand nombre d’Algériens et a fait preuve de discipline et
de faire-play sur le terrain. Il est temps qu’elle crée son
équipe féminine. Il faut que le football féminin avance en
Algérie», a affirmé El Habiri dans une déclaration à Horizons. Pour le patron des soldats du feu, les
sapeurs-pompiers ont toujours donné l’exemple dans les grands événements, notamment sportifs. De son
côté, le président de l’USMA, Rebbouh Haddad, a tenu à mettre en avant la modernisation et le professionnalisme du corps de la Protection civile. «Les missions des pompiers ne se limitent pas au secours et
au sauvetage. Ils sont fortement présents dans les disciplines sportives», a-t-il dit tout en mettant en exergue
les efforts consentis par le DGPC, le colonel El Habiri, qui a modernisé cette institution devenue une référence sur le plan international. Commentant cet hommage, Rebbouh Haddad a tenu à affirmer que le sport,
notamment le football, en Algérie unit les familles et le peuple. Un maillot de l’USMA a été offert au colonel El Habiri qui a, à son tour, honoré les joueurs par «le casque du sapeur-pompier». Les Rouge et Noir
ont particulièrement apprécié l'initiative de la Protection civile, la première institution qui les a honorés.
n Neïla Benrahal
Aïssaoui, a espéré que le 7e titre de
champion servira à élever les ambitions
pour que le onze usmiste vise la
Champions League africaine. «La direction sait ce qui manque au club dans les
trois lignes. Le grand problème de
l’USMA est le fait que la FAF interdise
le recrutement des joueurs étrangers.
J’espère que la fédération va revoir sa
décision, puisque les grands clubs africains s’appuient toujours sur deux à
trois éléments de nationalités étrangères.» Pour l’ex-directeur administratif
du club, en l’occurrence Réda
Abdouche, il est temps de mettre le
paquet pour gagner la Coupe d’Afrique
tant attendue. «Cela fait plaisir de se
regrouper pour applaudir nos champions. Le manque d’infrastructures pour
préparer la compétition africaine est le
seul inconvénient. Si l’USMA trouve un
camp d’entraînement ou un centre de
regroupement, je pense que l’équipe
pourra dominer sans aucun problème le
continent», dira-t-il.
n A. K.
www.horizons.dz.
FOOTBALL
S
12
13
ports
HORIZONS • Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
Le jackpot pour
Mahrez et Hanni
ncontestablement Riyad
Mahrez est le joueur
Ialgérien
de l’année
ZOOM
LA SAISON DES
SUR
Ph : Fouad S.
VERTS EN EUROPE
Deux titres de champion, deux coupes
et des distinctions individuelles à gogo !
LA SAISON
FOOTBALLISTIQUE
des différents
championnats
européens tire
pratiquement à sa
fin. Horizons livre
son petit bilan de
la saison des
internationaux
algériens évoluant
en Europe,
notamment en
Angleterre,
Espagne, Italie,
France, Portugal,
Turquie, Grèce et
Croatie.
la lecture des statistiques des joueurs algériens et leurs acquis, on déduit que les
Verts d’Europe sortent d’une saison très
positive. En effet, la première grande satisfaction qui fait office de consécration historique pour le football algérien en
Angleterre est le titre de champion de la
Premier League remporté par Riyad
Mahrez avec Leicester City. Un sacre synonyme d’une
première couronne également dans l’histoire des Foxes
après 132 ans d’existence. C’est dire l’énorme performance réalisée par Mahrez et ses coéquipiers qui ont
défrayé la chronique en contredisant tous les pronostics.
La performance de Mahrez est unique dans les annales
du football algérien puisqu’il se trouve le premier à
remporter un titre majeur dans un championnat dans le
vieux continent. Qui l’aurait cru pour un joueur qui évoluait, il y a à peine trois saisons, en Ligue 2 française.
Mahrez est devenu le nouveau roi d’Angleterre après
avoir surclassé partenaires et adversaires. L’autre joueur
qui a fait mieux que Mahrez sur le plan collectif et du
palmarès, même s’il évolue dans le championnat de
Croatie, nettement inférieur et moins coté que la
Premier League, est Hillel El-Arbi Soudani, le sociétaire du Dinamo Zagreb. L’enfant de Chlef a décroché le
doublé pour la deuxième année consécutive étoffant
ainsi son palmarès. Depuis son atterrissage en Croatie
A
N’AYANT PU S’IMPOSER À WATFORD
Guedioura et Belkalem,
une saison à mettre aux oubliettes
Les deux internationaux algériens de
Watford,
Adlène
Guedioura et Essaïd
Belkalem, ont sans
aucun doute passé la
plus mauvaise saison
de leur carrière sous
le maillot du club
anglais de Premier
League, Watford FC.
N’ayant pas joui de la
confiance de leur
entraîneur, les deux
joueurs
se
sont
contentés de faire de
la figuration dans l’effectif de Watford. Si
Guedioura avait fait
des apparitions dans
quelques bribes de
matchs et une, voire
deux titularisations,
Belkalem a connu
tantôt le banc des
remplaçants, tantôt la
tribune pour n’avoir
pas été convoqué par
le coach. En faisant
leurs bilans personnels respectifs après
la clôture de la saison en Angleterre,
les deux joueurs
n’ont pratiquement
rien tiré de positif.
C’est une saison
complètement ratée, marquée essentiellement par
un manque de compétition terrible. Le milieu de
terrain et le défenseur
central espéraient, disentils, vivre une situation
bien meilleure que celle
IL ONT EU RESPECTIVEMENT
4 ET 3 DISTINCTIONS
INDIVIDUELLES
qu’ils ont vécue. Et pourtant avant d’atterrir à
nouveau à Watford, les
deux joueurs ont réussi
une bonne saison avec les
clubs qui avaient bénéficié de leurs services à
titre de prêt. En effet,
en 2013, l’ancien Chélifien a réussi un retentissant
exploit. Il a remporté 6 titres (une Supercoupe de
Croatie, trois titres de Championnat de Croatie et deux
Coupe de Croatie) avec Dinamo Zagreb. Handicapé par
une blessure qui l’avait éloigné des terrains durant plusieurs semaines, Soudani a tout de même inscrit 8 buts
en championnat. Il a contribué un tant soit peu au doublé remporté par son équipe.
Pour sa part, même s’il n’a pas terminé la saison
avec un titre majeur au Portugal, l’attaquant du Sporting
Lisbonne Islam Slimani a eu le privilège de boucler
l’exercice comme 2e au classement des buteurs de la
Liga «Nos» avec un total de 27 réalisations, derrière le
Brésilien Jonas Oliveira (Benfica) auteur de 32 buts. De
son côté, La saison 2015-2016 restera à jamais gravée
dans la mémoire de Sofiane Hanni mais aussi dans les
annales du football belge et algérien. En effet, le milieu
offensif du FC Malines décroche le titre de meilleur
joueur de l’année du Championnat de Belgique et
devient le premier Algérien vainqueur du trophée du
«footballeur pro» de l’année ! Hanni, 25 ans, a également remporté le Soulier d’Ebène et le Lion d’Or. Le
défenseur latéral de Naples SSC, Faouzi Ghoulam a, lui
aussi, réussi une bonne saison en Italie en terminant
vice-champion derrière la Juventus. On ne peut fermer
la parenthèse sans évoquer la grande saison de Ryad
Boudebouz avec Montpellier. Altruiste dans son jeu,
l’Algérien est le troisième meilleur passeur du championnat de France derrière les deux Parisiens
Ibrahimovic et Di Maria. Cela dit, tout dépendra de la
période des transferts, il faut savoir qu’au moins cinq
internationaux algériens disputeront la Ligue des champions européenne la saison prochaine, en attendant de
voir où atterriront les Feghouli, Brahimi, Mandi et
autres. Cela prouve que le joueur algérien a réellement
pris de la dimension et est désormais mieux coté sur le
plan international.
n Khaled H.
Feghouli ou le geste d’ingratitude du club «Che»
armi le groupe restreint de joueurs algériens ayant
pratiquement raté leur saison en Europe figure
Sofiane Feghouli, le sociétaire du FC Valence.
L’Algérien s’est frayé un chemin malgré la présence de
joueurs de niveau mondial tels que Albelda, Negredo,
Parejo et autres. Au fil des années, «Sosso», comme
aiment l’appeler ses intimes, est devenu une pièce maîtresse sur l’échiquier des Chauves-souris .
L’international algérien, qui avait déclaré sa flamme
pour le FC Valence en souhaitant terminer sa carrière
sous son maillot, ne savait pas que l’exercice 20152016 allait être la saison de trop pour lui chez les
Valencians. En plus d’avoir eu des soucis de santé,
Feghouli connaîtra aussi un grand malaise sur le plan
relationnel avec ses dirigeants pour avoir formulé une
demande de revalorisation salariale qui n’a pas eu l’effet escompté pour le joueur. La direction du club n’a
daigné répondre favorablement à la doléance de
l’Algérien tout en le pénalisant sur le plan
sportif puisque Feghouli ne
figurera plus dans les plans
du nouveau coach de l’équipe
Pako Ayestaran. Après six
années de loyaux services,
Sofiane, en fin de contrat avec le FC
Valence, est sorti par la petite porte. La
coqueluche du Mestalla n’a pas eu le droit de fêter son
départ dignement, comme il est de coutume dans la plupart des clubs. Malgré ses 244 apparitions sous les couleurs des Los Che, où il avait
P
Guedioura, prêté par Cristal Palace
avec lequel il est sous contrat jusqu’en juin 2016, avait réussi une
excellente saison avec Watford où il
a été une pièce maîtresse. D’où l’intérêt de ce club de le garder pour une
autre saison. Pour sa part, Belkalem
composait avec l’autre international
algérien, en l’occurrence Carl
Medjani, la charnière centrale de
Trabzonspor sous les ordres de l’exsélectionneur
national
Vahid
Halilhodzic avant qu’il ne soit limogé en plein exercice et atterrir à la
tête de la sélection du Japon. Les
deux joueurs ont été déçus par leur
situation à Watford qui leur a coûté
leur place en équipe nationale, même
si Guedioura a eu le privilège d’être
inscrit pas moins de 42 buts
et a délivré 38 passes
décisives, Feghouli a
souffert lors des trois
derniers
mois.
Pourtant, il mérite
une meilleure fin, lui
qui fait partie des
joueurs
étrangers
ayant joué le plus de
matches sous les couleurs de Valence. Pour
les observateurs, l’international algérien est victime d’une immense ingratitude de la part des dirigeants valencians qui
ont effacé d’un simple
coup d’éponge tous
les loyaux services de
l’un des plus beaux
fleurons
étrangers
passés par leur club.
IL ONT RÉALISÉ LEUR MEILLEURE SAISON
SLIMANI, GHOULAM ET GHEZZAL
des vice-champions primés aussi
ême s’ils n’ont pas décroché de titre majeur avec
leurs clubs respectifs, les joueurs Islam Slimani,
M
Faouzi Ghoulam et Rachid Ghezzal ont réussi à terminer
la saison dans la peau d’un vice-champion. En effet,
Slimani et le Sporting, qui ont largement dominé le
championnat jusqu’au fameux match retour dans le
derby lisboète, le 5 mars dernier où la défaite des camarades de Slimani leur a été fatale laissant ainsi filer le
titre aux Aigles de la capitale portugaise. Néanmoins,
l’actuel meilleur buteur de l’équipe nationale d’Algérie,
auteur de la meilleure saison de sa carrière, a été tout
simplement époustouflant. Il s’est montré prolifique en
terminant meilleur buteur africain en Europe avec un
total de 27 buts, devançant d’une unité seulement le
Gabonais du Borussia Dortmund, Pierre-Emerick
Aubameyang. Un classement dans lequel figurent deux
autres internationaux algériens : Mahrez et Hanni qui
occupent conjointement la 5e place avec 17 buts chacun.
Ghoulam et le Napoli ont longtemps aspiré à remporter
un scudetto, qui fuit le club du sud de l’Italie depuis la
fameuse époque de Diego Maradona mais malheureusement pour eux, la Juventus en a décidé autrement.
2016. Le joueur algérien a réalisé une
saison
exceptionnelle
dans
le
Championnat belge (Ligue Jupiler) où
même s’il évolue dans une faible équipe (FC Malines), il a réussi tout de
même l’exploit de rafler pas moins de
trois distinctions individuelles. En effet,
il a arraché haut la main les titres honorifiques de «footballeur pro» de l’année
récompensant le meilleur joueur du
championnat de Belgique, le Soulier
d’Ebène, un trophée récompensant
le meilleur joueur africain de la
Ligue Jupiler et le Lion d’Or
du meilleur footballeur
arabe de ce même championnat. Hanni a également
terminé la saison à la 3e place
du classement des buteurs.
Des distinctions qui n’ont pas
laissé insensible le meilleur
club belge, à savoir Anderlecht,
qui n’a pas tardé à s’offrir ses
services. A peine 25 ans,
Hanni évoluera à un
cran au-dessus avec sa
nouvelle équipe où il
découvrira un tout
autre niveau grâce
notamment à une
participation en
Ligue
des
champions
d’Europe.
Ghoulam et ses camarades ont dû craquer dans le troisième tiers du parcours laissant ainsi la Vieille Dame dérouler. Grâce à ses prestations et sa régularité, l’international
algérien a été de loin le meilleur à son poste et sa présence dans l’équipe type de l’année en Serie A confirme bel
et bien ce constat. A ces deux joueurs, on peut ajouter la
performance de Rachid Ghezzal, dont l’exceptionnel parcours en 2016 a permis à l’Olympique lyonnais de chiper
la deuxième place à l’AS Monaco. Relégué au statut de
remplaçant et ayant été à deux doigts d’être transféré lors
du mercato hivernal, Ghezzal doit une fière chandelle à
son entraîneur des jeunes catégories, Bruno Génésio. Ce
dernier, qui le connaissait très bien pour avoir été longtemps son entraîneur, a cru en ses capacités et lui a fait
confiance. L’Algérien le lui a rendu sur le terrain en devenant le meilleur Lyonnais de la deuxième partie de la saison. En effet, jouissant d’une confiance totale de son nouveau coach depuis le départ d’Hubert Fournier, Ghezzal
a fait étalage de son énorme potentiel en inscrivant 10
buts tout en délivrant 7 passes décisives en 29 rencontres,
dont 16 titularisations.
n K. H.
Mahrez honoré par Ould Abbes
’international algérien de Leicester, Riyad Mahrez, a reçu, hier, un trophée pour ses performances
exceptionnelles des mains de Djamel Ould Abbes, président de l'alliance présidentielle de la société
Lcivile
et du mouvement associatif au cours d'une cérémonie organisée au centre technique national de
la FAF à Sidi Moussa, sous le haut patronage du président de la République, Abdelaziz Bouteflika.
«Cette cérémonie fait suite au message de félicitations adressé par le président de la République à
Ryad Mahrez pour ses performances exceptionnelles réalisées tout au long de la saison, tant sur le
plan individuel que collectif avec le titre de champion décroché par Leicester. C'est un joueur qui a
porté haut le drapeau national à l'étranger», a déclaré à l'APS Ould Abbes. La cérémonie s'est déroulée en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, El Hadi Ould Ali, du président de la FAF,
Mohamed Raouraoua, ainsi que de deux anciens joueurs de la glorieuse équipe du Front de libération
nationale, Mohamed Maouche et Abdelhamid Zouba, invités d'honneur.
n K. H.
ÉQUIPE NATIONALE - EN PRÉVISION DU MATCH
FACE AUX SEYCHELLES
Mandi et
Medjani goûtent à
l’amertume de la relégation
n K. H.
convoqué lors de la double confrontation face à l’Ethiopie. Pour tenter
de revenir en force en sélection, ce
milieu de terrain très combatif, expérimenté et à la frappe de balle impitoyable a laissé entendre qu’il est
proche d’un départ de Watfrod. «Si
j’en parle personnellement, ce n’est
pas du tout la saison à laquelle je
m’attendais. Je suis un peu déçu de
ne pas avoir autant joué car je pense
que j’aurais pu plus joué. On doit
apprendre et comprendre les choses
mais je ne veux pas que cela recommence la saison prochaine», a-t-il dit.
Idem pour Belkalem qui s’est exprimé récemment par le biais de son
agent sur l’hypothèse d’un atterrissage ailleurs surtout que les convoitises
2016. Le sociétaire de
Leicester City a tout
simplement émerveillé
la planète-foot. En
une année seulement,
il a pu remporter
quatre distinctions
individuelles.
Tout avait commencé par le Ballon d’Or
algérien 2015, discerné par
El Heddaf et Le Buteur.
Motivé plus que jamais, l’international algérien s’illustrera de fort
belle manière en menant les Foxes
vers un historique titre de champion
depuis la création du club en 1884.
Cela lui a valu le titre de meilleur
footballeur de l’année en Premier
League. Ensuite, les supporters lui ont
discerné le prix de meilleur joueur du
championnat anglais. Et ce n’est pas fini
puisqu’il a reçu également le prix du
joueur de l’année de Facebook Football
Awards. Ce sont les fans à travers le
monde entier qui ont choisi l’Algérien
malgré la présence de plusieurs joueurs de
dimension planétaire dans le championnat
de Premier League. En sus de toutes ces
distinctions, la Premier League vient de lui
attribuer le titre de meilleur dribbleur. En
effet, Riyad Mahrez est le joueur comptabilisant le plus de dribbles réussis avec 131
dribbles effectués. Il dépasse Wilfried
Zaha (127), Alexis Sanchez (101) et Eden
Hazard (89). Une statistique impressionnante. Enorme saison pour Mahrez, qui a
placé la barre très haut. «C’est vraiment
spécial pour moi et une énorme chose
qui m’arrive. Le fait d’être choisi
par des supporters à travers
le monde entier
est une fierté
pour
moi.
Merci pour
tous»,
a
déclaré
Mahrez. Pour
sa part, le néointernational,
Sofiane Hanni,
n’oubliera pas de
sitôt cette saison 2015-
de plusieurs clubs de
l’élite des différents championnats
sont actuellement à l’étude avant de
décider de sa prochaine destination.
Deux autres joueurs font également
partie de la liste des déceptions. Il
s’agit de Nabil Bentaleb et Nabil
Ghilès. Le premier a vu son élan
brisé par les blessures, d’où son incapacité à revenir au premier plan avec
Tottenham. Le deuxième n’a été que
l’ombre de lui-même sous le maillot
de Levante. Recruté à titre de prêt en
provenance du FC Porto, pour marquer des buts, l’ex-international n’a
offert que des clopinettes à son équipe d’où la décision de se séparer de
lui dès cette intersaison.
n K. H.
Deux internationaux algériens ont goûté cette saison
à l’amertume de la relégation dans leurs
championnats respectifs. Il s’agit de Aïssa
Mandi et Carl Medjani, tous les deux
évoluant dans le poste de défenseur. Le
premier a découvert
cette frustrante
expérience avec
son équipe, le
Stade de Reims, à
l’issue de l’ultime
journée de championnat
de Ligue 1 française alors que le
deuxième en a connu la même chose sous
le maillot du club espagnol, Levante UD,
qu’il avait rejoint au mercato hivernal.
Suite à cette mésaventure, ces «2 M»
devraient évoluer sous d’autres cieux
la saison prochaine. Mandi, convoité
par plusieurs clubs européens, est
quasi certain de changer d’air
puisqu’il a d’ores et déjà le bon
de sortie du président rémois.
Pour sa part, Medjani, qui a
signé un contrat de six mois
renouvelable dans le cas
du maintien de Levante,
se voit ainsi contraint
d’aller voir ailleurs.
n K. H.
Départ aujourd’hui pour Victoria
a sélection nationale de football bouclera aujourd’hui sa première phase de préparation en prévision du rendez-vous contre les Seychelles jeudi prochain à Victoria dans le cadre de la cinquième journée des élimiL
natoires de la CAN 2017. Un dernier entraînement est programmé, en effet, ce matin au centre technique
national de Sidi Moussa. Vers midi, les joueurs ainsi que leur encadrement technique, médical et administratif prendront le vol à destination de la capitale seychelloise, Victoria. Bien qu’ils aient bénéficié d’un vol spécial de la compagnie nationale Air Algérie, comme le veut désormais la tradition, il sera question toutefois pour
les Verts d’un long périple de 10 heures. Harassant. Les coéquipiers de Yacine Brahimi devront atterrir à
Victoria en fin de soirée. C’est dire qu’aujourd’hui l’entraîneur national Nabil Neghiz n’aura pas le temps de
programmer une séance de décrassage. Celle-ci aura lieu finalement demain. C’est ce que nous avons appris
auprès du staff technique de l’EN révélant, en outre, la feuille de route de Neghiz en terre seychelloise. Trois
séances d’entraînement quotidiennes sont prévues dans la deuxième et dernière phase de préparation. La dernière aura lieu sur la pelouse (synthétique) du stade principal et à la même heure du match. Le patron de la barre
technique se contentera d’un travail léger sur le plan physique. Logique dans la mesure où les joueurs sortent
d’une saison pleine. Par contre, l’ancien coach du CRBAF et du WAT compte mettre le paquet sur le plan technico-tactique. Selon nos sources, Neghiz entend préserver presque le même onze ayant étrillé l’Ethiopie (7-1)
avec un ou deux changements près. Des modifications dictées par la défection du buteur-maison Islam Slimani et
le retour de l’ancien Chélifien, Hillel Soudani. L’aspect psychologique ne sera pas en reste. Les joueurs seront soumis à un travail mental soutenu, histoire d’être au top le jour J. D’autant plus que le sélectionneur national Nabil
Neghiz est animé d’une forte volonté d’assurer la qualification dès jeudi prochain. Un match nul suffira aux Verts
pour valider leur passage à la phase finale de la CAN 2017 prévue au début de l’année prochaine au Gabon.
n K. Yamine
face aux Seychelles
Mahrez et Brahimi forfaits
seront pas
Mahrez et Yacine Brahimi (blessés) ne
Verts, Ryad
es deux milieux de terrain offensifs des rs, qui se trouvent actuellement en stage avec l'EN au CTN
joueu
deux
Les
s.
rd’hui à 11hl.
du voyage aux Seychelle
voyage avec leurs coéquipiers prévu aujou ani, suspendu
Slim
de Sidi Moussa, ne vont pas effectuer le
Islam
,
Verts
des
r
buteu
leur
meil
el
de l'actu
Ces deux défections s'ajoutent à l'absence
pour cumul de cartons.
L
14
R
S
P
S O T
Tous les
LIGUE DES CHAMPIONS
MANCHESTER UNITED
Mourinho
nommé entraîneur
e Portugais Jose
écarté
LdeMourinho,
Chelsea le 17
décembre, a été
nommé entraîneur
de Manchester
United en remplacement de Louis
van Gaal, rapportaient plusieurs
médias britanniques
jeudi dernier. Entamées officiellement après le limogeage du Néerlandais lundi dernier, les négociations ont
abouti jeudi, mais l’officialisation de l’arrivée du
Portugais ne devait intervenir qu’hier, sur les bases d’un
contrat de trois ans d’une valeur annuelle de 13 millions
d’euros, selon la chaîne de télévision Sky News. Les
négociations devaient notamment permettre de régler
certains points concernant les droits d’image du
Portugais, ainsi que la situation de Ryan Giggs, l’exailier de légende du club devenu entraîneur-adjoint. En
outre, des bonus de 5 millions de livres (6,5 millions
d’euros) et 2,5 millions de livres (3,3 millions d’euros)
seraient prévus si Manchester United remportait la
Ligue des champions ou la Premier League, selon la
presse. L’ex-adjoint de van Gaal au FC Barcelone prend
donc sa relève et fait face à un immense défi, à la fois
pour redresser un club historique qui se morfond depuis
le départ de Sir Alex Ferguson en 2013 et réhabiliter sa
propre cote de popularité.
HORIZONS • Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
CE SOIR : REAL MADRID – ATLETICO MADRID
CHOC DES TITANS
MADRILÈNES À MILAN
LA FINALE
DE LA LIGUE
DES CHAMPIONS,
prévue ce soir,
attise toutes les
passions, entre
aficionados du
Real Madrid et
fans de l’Atlético.
FOOTBALL FÉMININ
Lyon remporte sa 3e Ligue
des champions
es Lyonnaises sont à nouveau les reines d’Europe.
LVainqueur
de la Ligue des
Champions féminine en
2011 et 2012, l’OL a récupéré son bien jeudi dernier à
Reggio Emilia (Italie) en
s’imposant
devant
Wolfsburg à l’issue de la
séance des tirs au but (4-3
après 1-1 dans le temps
réglementaire).
Le club rodhanien a pris
sa revanche sur son homologue allemand, qui l’avait
battu (1-0) en finale en 2013
à Stamford Bridge. Déjà
sacré champion de France
pour la 10e année consécutive et vainqueur de la Coupe
de France, Lyon réalise le
triple comme en 2012. Les
filles de Gérard Prêcheur se
sont tout de même fait un
grosse
frayeur.
Alors
qu’elles menaient rapidement grâce à leur prodige
norvégien Hegerberg (12e),
les Lyonnaises se sont fait
rejoindre sur le fil après une
succession d’erreurs individuelles (88e). Il a donc fallu
R
ZIDANE, 14 ANS APRÈS ?
les penaltys pour départager
les deux équipes. Ironie du
sort, c’est une ancienne de
Lyon
aujourd’hui
à
Wolfsburg, Elise Bussaglia,
qui a manqué la tentative
décisive,
arrêtée
par
Bouhaddi. La gardienne des
Bleues avait déjà stoppé la
tentative de Fischer.
La Japonaise Kumagai a
alors assuré le succès rhodanien. Pour leur dernière avec
Lyon, Henry, qui va s’envoler pour Portland (EtatsUnis), Necib, qui pourrait
arrêter sa carrière après les
Jeux, et Schelin peuvent
donc partir avec le sentiment
du devoir accompli.
CYCLISME - DOPAGE
Fabio Taborre suspendu
quatre ans
abio Taborre a été suspendu quatre ans après son
contrôle positif au FG-4592, une substance interdite
dont l’une des propriétés est de stimuler la production
endogène d’EPO. Fabio Taborre, contrôlé positif à une
substance interdite (le FG-4592) hors compétition le 16
juin dernier, a été suspendu quatre ans, jusqu’au 26 juillet
2019. L’Italien, qui courait pour l’équipe Androni (celle-ci
l’a attaqué en justice), est âgé de trente ans. Il compte
trois victoires à son palmarès, la principale sur le Tour
d’Autriche en 2012. «Ma vie est ruinée. Ma carrière est
terminée», avait pesté Taborre en décembre dernier, estimant avoir «été piégé». Le FG-4592 a la propriété de stimuler la production endogène d’EPO.
F
eal Madrid-Atletico Madrid : comme en 2014, les
deux clubs de la capitale espagnole s’affronteront en
finale de la Ligue des champions, ce soir à Milan, un
duel qui promet à nouveau une magnifique opposition
de styles entre la rage des troupes de Diego Simeone et la
puissance offensive des hommes de Zinédine Zidane.
Il y a deux ans, les Colchoneros de Simeone avaient tenu
jusqu’à la 93e minute et l’égalisation de Sergio Ramos avant
de s’effondrer en prolongation (4-1), le Real s’offrant ainsi
la fameuse «decima», son 10e succès dans la plus prestigieuse des Coupes d’Europe. A l’époque, «Zizou» était encore
l’adjoint de Carlo Ancelotti et apprenait les ficelles du
métier d’entraîneur dans l’ombre du technicien italien.
L’ancien N.10 légendaire de l’équipe de France est cette
fois seul aux commandes et peut déjà rêver d’un premier
sacre continental, quatre mois à peine après sa nomination à
la tête du Real, en remplacement de Rafael Benitez. En cas
de succès, il entrerait un peu plus dans l’histoire des
Merengue, 14 ans après sa fabuleuse reprise de volée en
finale de la Ligue des champions avec le Real contre le
Bayer Leverkusen. Reste à savoir si Zidane pourra s’appuyer sur la «BBC» pour venir à bout de l’Atletico.
GRIEZMANN, L’ARME FATALE DE L’ATLETICO
L’Atletico n’a pas ce genre de soucis. Pour Simeone, peu
importe les talents individuels, c’est le collectif qui compte
et la capacité incroyable de ses joueurs à se muer en combattants acharnés, laissant volontiers la possession de balle à
l’adversaire. A ce petit jeu, le FC Barcelone (1-2, 2-0) et le
Bayern Munich de Pep Guardiola (1-0, 1-2), adeptes du
fameux «tiki-taka», se sont cassé les dents sur la muraille
bâtie par l’entraîneur argentin et symbolisée par la hargne du
défenseur uruguayen Diego Godin.
Simeone n’a cessé de renouveler l’effectif depuis son
arrivée au club en 2011, ce qui ne l’a pas empêché de
contester le duopole du Barça et du Real, en Espagne et sur
la scène européenne. Vainqueur de l’Europa League en
2012, champion d’Espagne en 2014, le voilà pour la 2e fois
en 3 ans en finale de la Ligue des champions. Cette saison,
son équipe est à égalité avec le Barça en tête de la Liga et
c’est Antoine Griezmann qui tient le haut de l’affiche.
Avec 7 buts inscrits en C1 (21 en championnat), le
Français a été l’arme fatale de l’Atletico, se montrant
notamment décisif en quart de finale contre Barcelone (doublé au retour) avant d’inscrire le but de la qualification pour
la finale face au Bayern. «Grizi» sera l’atout-maître de la
France à l’Euro-2016. Mais avant de retrouver la sélection,
il aura l’occasion de relever, à tout juste 25 ans, le premier
grand défi de sa carrière.
BALE : «ON A LA CAPACITÉ DE LES BATTRE»
Avant la finale de la Ligue des champions, Gareth Bale a
évoqué ses futurs adversaires de l’Atletico Madrid. Le
Gallois est plus motivé que jamais. Il y a deux ans déjà, pour
sa première année au Real Madrid, Gareth Bale vivait la plus
belle expérience d’un footballeur européen : remporter la
Ligue des champions, la Decima tant attendue par le club
madrilène. Alors que la semaine prochaine, les Merengue
vont à nouveau se confronter à leur adversaire de 2014,
l’Atletico Madrid, l’international gallois lance les hostilités,
visiblement motivé pour ramener la ’Undecima’ dans la
capitale espagnole…. Côté Real.
«Cela va être une rencontre différente de celle disputée à
Lisbonne, mais nous espérons obtenir le même résultat. On
peut voir les choses de deux manières. Atteindre la finale est
une bonne chose. Ne pas la remporter serait un échec. Mais,
nous pensons seulement à la victoire», a expliqué Bale à
l’antenne de la Cadena Cope. «Poste par poste, les joueurs
du Real Madrid sont meilleurs que ceux de l’Atlético. Le
Barça comme l’Atletico sont deux adversaires très forts. On
a connu des difficultés contre les deux, mais on a la capacité de les battre, et samedi, nous penserons seulement à la
victoire», a ajouté Bale.
«L’Atlético est une équipe très physique, mais nous espérons pouvoir contrecarrer leurs plans. Je préfère avoir des
espaces. En général, les footballeurs apprécient de jouer
comme ça. J’ai amélioré mon jeu depuis que je suis en
Espagne», a finalement conclu celui qui espère être l’homme qui offrira à Zidane sa Ligue des champions.
TORRES : «LE REAL ? LE MATCH LE PLUS IMPORTANT
DE MA VIE»
L’attaquant du club Rojiblanco espère triompher face au
Real Madrid. Face au Real Madrid, samedi, l’Atlético
Madrid a l’occasion de remporter sa première Ligue des
champions lors de la finale de San Siro. Après avoir éliminé
le Barça en quart de finale puis le Bayern Munich en demi,
l’Atlético Madrid espère faire la différence face au Real
Madrid, deux ans après la finale perdue à Lisbonne.
Au cours d’un entretien accordé à beIN Sports, Fernando
Torres a mis en avant l’importance de cette rencontre :
«C’est le match le plus important de toute ma vie. Une
opportunité d’écrire une page qui n’est toujours pas inscrite
en 113 ans d’histoire de l’Atlético. J’ai la possibilité de réaliser un rêve d’enfant, gagner avec mon propre club», a
assuré l’attaquant madrilène.
XAVI : «L’ATLETICO VA BATTRE LE REAL»
La finale de la Ligue des champions, prévue ce soir, attise toutes les passions, entre aficionados du Real Madrid et
fans de l’Atlético. Mais où se situe Xavi, ancienne légende
du Barça ? Et bien l’allégeance du milieu espagnol va droit
aux Colchoneros comme il l’a expliqué à www.sc.qa : «Je
pense qu’ils vont ramener le trophée à la maison. je pense
que c’est le moment pour l’ Atlético.
Bien sûr, je n’aime pas leur philosophie, car ils spéculent
beaucoup en jouant le contre. Mais je pense que le football
donne toujours une seconde chance après Lisbonne il y a
deux ans, et l’ Atlético le mérite pour tout le travail accompli», a indiqué Xavi, qui ne sera donc pas derrière le Real
samedi soir.
LES COURSES AU CAROUBIER
CHEVAL DU JOUR
1-Rezq Chaouchaoua
HORIZONS • Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
APTITUDE
Tous les concurrents
FORME
15
1-Rezq Chaouchaoua
3-Oualid
5-Amir Larabaa
6-Arzaq (0)
10-Amine De Carrere (0)
11-Naoufel
UN 2 EN 1 DE
BONNE FACTURE
n Y. S.
SOCIÉTÉ DES COURSES HIPPIQUES ET DU PARI MUTUEL
SAMEDI 28 MAI 2016
TIERCÉ-QUINTÉ
PROPRIÉTAIRES N°
Ah.Feghouli
15H30
CHEVAUX
01 Rezq Chaouchaoua
PRIX : FARADJ PUR SANG ARABE N.E.E
EN ALGERIE
310.000 DA l 1.300 MÈTRES
JOCKEYS
PDS CDS
ENTRAÎNEURS
NOTRE AVIS
K.Haoua
57
05
K.Feghouli
Peut gagner
F.Hamiane
02
Afnane (0)
Ab.Nair
56
01
H.Aguenou
Barrée
Mn.Metidji
03
Oualid
S.Benyettou
55
13
H.Fatmi
En bon rang
B.Amraoui
04
Toudert (0)
M.Senouci
54
04
Med.Ghennam
Sa monte
M.Megouci
05
Amir Larabaa
K.Attia
54
08
Propriétaire
Belle carte
M.Benarbia
06
Arzaq (0)
Jj.B.Bensaid
54
10
K.Habes
Des chances
F.Hamiane
07
Sehm Rafigo (0)
A.Boukhechba
54
03
H.Aguenou
Attention
A.Hamaine
08
Anouar
A.Aida
53½ 06
A.Hamiane
09
Tirheb (0)
K.Baghdad
S.Hamiane
Pourquoi pas
53
12
S.Hamiane
En méforme
53
09
Propriétaire
Une priorité
Jj.K.Boubekeur 52½ 07
K.Feghouli
A Reprendre
Abm.Boubakri
Trouble fête
M.Bouchenine
Barrée
M.Bendjekidel 10 Amine De Carrere (0) W.Bendjekidel
Haras G.T.F
11
Naoufel
H.Boubakri
12
Rosfia
Ap.Al.Tiar
52
11
K.Fekroune
13
Nassira
Y.Bendjekidel
48
02
MEILLEURES
PERFS
1-Rezq Chaouchaoua
6-Arzaq (0)
10-Amine De Carrere (0)
5-Amir Larabaa
3-Oualid
CLASSE
1-Rezq Chaouchaoua
10-Amine De Carrere (0)
5-Amir Larabaa
6-Arzaq (0)
3-Oualid
CONCLUSION
10-Amine De Carrere (0)
6-Arzaq (0)
1-Rezq Chaouchaoua
5-Amir Larabaa
3-Oualid
11-Naoufel
(0) : Chevaux portant des œillères
TIERCÉ-QUINTESCOPE
C A R O U B I E R
N
10-1-6-8-X
1-Rezq Chaouchaoua / 10-Amine De Carrere (0) / 5-Amir Larabaa / 6-Arzaq (0) 3-Oualid / 11-Naoufel /
7-Sehm Rafigo (0) / En H.S 1-10-5-6-X
TURF
os amis turfistes sont invités à
plancher ce Samedi sur une épreuve
à caractère des plus ouvertes si l’on
se réfère à la distance retenue (1300
Mètres) où chaque coursier engagé
peut se distinguer sur ce parcours où
l’intrusion de gros outsiders n’est
pas à exclure au disque final. Il
seront donc 13 chevaux de trois ans et plus de race
Arabe nés et élevés en Algérie à relever le défi, où
des surprises restent de mise à ce niveau. Il faut
reconnaître la difficulté de ce contexte auquel nous
sommes confrontés afin de trouver la bonne
combinaison. Logique oblige, il faudra donc dans
ce cas de figure privilégier les martingales, seule
alternative à même de faciliter notre tâche dans
cette épreuve, même si ma préférence pour la plus
haute marche du podium ira au top weight de la
grande écurie Ah.Feghouli de Tiaret, le mâle
alezan de 6 ans Rezq Chaouchaoua, qui a laissé
une grosse impression lors de ses dernières sorties
sous la houlette du grand jockey K.Haoua au
coefficient de réussite des plus élevés dans les
épreuves à caractère, mettra à profit sa fraîcheur
physique et le profil du parcours du jour pour
tenter de rivaliser victorieusement avec les jeunots
de l’épreuve qui auront pour eux leur fraîcheur
physique et leur excellente dernière sortie pour
certains d’entre eux, cependant, la partie n’est pas
pour autant gagnée, car il devra contourner l’écueil
du poulain de 3 ans, Amine de Carrere, un
pensionnaire de l’efficace écurie M.Bendjekidel de
Zemmouri, qui vient de terminer troisième sur une
distance similaire à celle du jour et dont on ignore
encore les vraies limites, c’est pourquoi, il devra
être retenu parmi les priorités de l’épreuve du jour,
ainsi que de certains chevaux rompus à ce genre
d’épreuve et qui peuvent se dresser en travers du
chemin de notre favori, à l’image du trois ans de
Laghouat, Amir Larbaa, qui reste sur de très bons
essais sur des parcours très rapides et qui, même
s’il affronte pour la première fois la distance du
jour, il devrait sur sa forme affichée continuer ses
progrès, surtout qu’il relève d’une écurie qui ne
fait pas dans la dentelle, sans oublier le mâle bai de
8 ans, Oualid, qui n’est plus à présenter et qui
reste sur une belle participation sur 1 000 Mètres
dans ce même hippodrome, reconduit sous la
houlette du talentueux jockey S.Benyettou, qui le
connaît bien pour l’avoir placé par le passé, il va se
révéler un candidat redoutable au sprint final pour
la plus haute marche du podium. La liste n’est pas
pour autant clôturée car des poulains comme
Arzaq et Anouar peuvent également venir se mêler
à la lutte finale, car il relève de très bonnes écuries
et que, de par le caractère d’ouverture de l’épreuve
du jour, ils peuvent postuler à une place payante à
l’arrivée de ce prix Faradji, support au pari TiercéQuinté qui s’adresse aux chevaux de 3 ans et plus
Arabes nés et Elevés en Algérie, n’ayant pas
totalisé la somme de 131.000 Da en gains et places
depuis le 01/10/15 à ce jour, poids 3 ans 50 kg, 4
ans 51 kg , 5 ans et plus 53 kg. Surcharge de 1 kg
par tranche de 26.000 Da cumulés en gains et
places depuis la même date d’effet de la condition.
Pour les accessits restants, il faudra accorder la
primauté aux coursiers qui viennent de se
distinguer et qui se sont déjà illustrés sur des
parcours de vitesse.
CHAMP «F» SPÉCULATIF MEILLEURES CHANCES
LE PRONOSTIC
VÉRITÉ
JOKER DE CHARME
8-Anouar
COUP SURPLACÉ
10-Amine Carrere
,1-Rezq Chaouchaoua : Malgré son poids élevé, ce
pensionnaire de l’efficace écurie Ah.Feghouli, qui
reste sur de bonnes tentatives ne fera pas le
déplacement de Tiaret pour de la simple figuration,
mais bien au contraire pour tenter de mettre tout
ce beau monde d’accord.
2- Afnane : Totalisant autant d’échecs que
d’essais, cette pouliche alezan de 4 ans,
de l’écurie F.Hamiane de Zemmouri, va
encore une fois être confrontée à une
rude tâche face à des coursiers qui
l’ont déjà battue à plusieurs reprises.
3- Oualid : Retrouvant en la
circonstance le talentueux jockey
S.Benyettou qui l’a déjà placé, ce
mâle bai de 8 ans peut venir sur la
distance du jour prendre une part
active à l’arrivée, surtout qu’il vient
de laisser une bonne impression à sa
dernière participation en course.
4-Toudert : Nulle sur toute la ligne, cette
pouliche alezan de 3 ans risque encore une fois
d’avoir fort à faire en pareille compagnie et ce
malgré l’efficacité de son grand jockey du
jour, M.Senouci, de Laghouat.
5-Amir Laraba : Ce jeune poulain de 3 ans,
issu du grand élevage de Laghouat, monté en
confiance par le très efficace jockey K.Attia,
va se présenter comme un sérieux candidat
pour tenter de rallier victorieusement le poteau
d’arrivée.
6-Arzaq : Ce mâle alezan de 3 ans, de
l’hippodrome d’Oran, entraîné par le grand
K.Habes, a déjà fait ses preuves tout au long de ses
dernières courses à Oran, ce qui le recommande parmi les
meilleures chances de l’épreuve du jour.
7- Sehm Rafigo : Ce coursier, qui nous avait habitués à
mieux par le passé, semble traverser une mauvaise passe
comme le montrent ses décevants derniers essais, cependant
il faudra songer à l’inclure dans une longue, car il reste
capable dans un sursaut d’orgueil pour venir déjouer les
pronostics les plus établis.
8-Anouar : Ce jeune poulain de 3 ans a terminé septième
sur dix partants pour son premier essai sur 1 100 Mètres à
Zemmouri, cependant, capable de progrès spontané, il peut
venir sous la houlette de l’excellent jockey de Laghouat,
A.Aida, améliorer son dernier classement.
9- Tirheb : Sa meilleure performance remonte au 19 Mars
dernier où il a terminé sixième sur un parcours similaire à
celui du jour, décevant depuis, il lui faudra consentir de gros
progrès pour espérer briser son écart.
10-Amine de Carrere : Cet excellent poulain de 3 ans reste
sur d’excellents résultats sur des parcours similaires à celui
du jour, ce qui en fait une valeur sûre pour venir accéder en
très bon rang dans la combinaison gagnante.
11-Naoufel : Il faudra s’en méfier, malgré son dernier faux
pas car, bien placé cette fois, il peut venir à l’issue d’une
course heureuse s’intégrer en bon rang dans la combinaison
gagnante, surtout qu’il est bien placé au poids.
12-Rosfia : Elle s’est révélée bien décevante pour sa course
de rentrée, mais il faudra s’en méfier cette fois car elle
bénéficie d’une belle décharge au poids et évoluera sur une
distance qui n’est pas pour lui déplaire.
13-Nassira : N’ayant rien réalisé de probant tout au long de
ses dernières sorties, elle est en toute logique barrée par
l’ensemble des concurrents en présence.
16
PLEINÉCRAN
HORIZONS • Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
www.horizons.dz
DISTINCTION
DEUX HÉRITIERS POTENTIELS DE PRINCE
REFUSENT LE TEST ADN
Deux héritiers potentiels du défunt Prince refusent de se soumettre à des tests génétiques
tels que réclamés par le mandataire du chanteur. Prince a disparu le 21 avril dernier. Sans enfant, il
n'a pas laissé de testament. Un mandataire a été chargé d'administrer sa fortune en attendant de clarifier l'ordre de succession de l'artiste, qui avait une sœur et cinq
demi-frères et sœurs. Ce mandataire, Bremer Trust, a indiqué
qu'il demanderait aux potentiels héritiers de se soumettre à des
tests ADN, à leurs frais. Mais deux héritiers potentiels estiment
avoir fourni suffisamment d'éléments prouvant leur lien de parenté
avec Prince, selon des documents judiciaires publiés mardi dernier.
L'un de ces héritiers est Brianna Nelson, qui dit être la seule fille survivante de Duane Nelson, un
des demi-frères de Prince. L'autre est Carlin Williams, un détenu de 39 ans du Colorado (ouest) originaire de Kansas City (centre), dont la mère affirme avoir eu une relation avec le chanteur dans un
hôtel en 1976.
N IET
UN ALBUM COMMUN DE BEYONCÉ ET JAY Z ?
Pour Jay Z et Beyoncé, l'heure est à la détente. Qu'importe que madame se soit lancée dans une
tournée mondiale, le Formation World Tour, que le couple ait de nouveau été la cible des pires
rumeurs (le BeckyGate), et que Lemonade, le dernier album surprise de la diva, continue de faire
le buzz. La dernière rumeur affirme que Blue Ivy, Jay et B pourraient sortir un album commun
très prochainement. L’info du lancement d'un album surprise enflamme les
réseaux sociaux ; Tidal, la plateforme de streaming de monsieur Carter, serait
même déjà prête à distribuer cette nouvelle galette sur internet... Vont-ils
donc faire une annonce prochainement ?
SU R P
R ISE
IMPRESSIONNANT TATOUAGE DE PARIS JACKSON
EN L'HONNEUR DE SON PÈRE
Plus rien ne l'arrête ! Depuis qu'elle a soufflé sa 18e bougie le 3 avril dernier, devenant
ainsi officiellement majeure et légalement autorisée à prendre elle-même ses propres
décisions, Paris Jackson ne cesse de faire ressortir le style grunge et rock qui lui colle
si bien à la peau. Très active sur Instagram, la fille du regretté Michael Jackson a ainsi
dévoilé le nouvel hommage qu'elle a souhaité rendre à son père disparu, près de sept
ans après la mort brutale de ce dernier. Il s'agit d'un tatouage, reproduction de la
pochette du mythique album Dangerous, sorti en 1991, sur laquelle
apparaissent les yeux du chanteur disparu. Un tatouage qui prend toute
sa signification. «N'oublie jamais tes racines et sois toujours fier de là où tu
viens», écrit-elle en légende.
HOM
MA
PROGRAMME
09h00 : Bonjour d'Algérie (direct)
10h30 : Boudhou 3 (14) rediff
11h00 : Expression livre (rediff)
12h00 : Journal Télévisé en
Français
12h30 : Point culturel (rediff)
12h50 : Salma (55)
14h15 : Feuilleton alg qouloub fi sira'e (03)
12:00 : Le 13h
12:30 : Grands reportages
13:45 : Reportages découverte
15:05 : Grands reportages
16:30 : 50 mn Inside
18:05 : 50 mn Inside
18:45 : Petits plats en équilibre
18:50 : Là où je t'emmènerai
1/:55 : Météo
19:00 : Le 20h
19:35 : Du côté de chez vous
19:37 : Loto
19:40 : Météo
19:45 : Nos chers voisins
19:55 : Le grand concours des
animateurs
22:30 : New York, unité
spéciale
23:15 : New York, unité
spéciale
00:05 : New York, unit
12:00 : 13 heures
12:20 : 13h15, le samedi...
12:55 : Météo
13:00 : Tout compte fait
13:55 : Roland-Garros
17:45 : Mot de passe
18:20 : Mot de passe
18:55 : Météo
19:00 : 20 heures
19:40 : Parents mode d'emploi
19:45 : Parents mode d'emploi
19:50 : Le village préféré des
Français
19:51 : Image du jour
GE
15h00 : Trésors d'Algérie ''Sidi bel
abbes''rediff
16h00 : Ciné thématique (rediff)
18h00 : Journal Télévisé en
Amazigh
18h25 : Boudhou 3 (15)
19h00 : Journal Télévisé en
Français
19:52 : Météo
19:55 : Le grand show symphonique
22:10 : On n'est pas couché
01:25 : Déconne Cheese
01:30 : Météo
01:35 : Les Français
02:25 : Les Français
11:00 : 12/13
11:01 : Journal régional
11:25 : Journal national
11:55 : Météo à la carte, le
samedi
12:20 : Un livre toujours
12:25 : Les grands du rire
14:15 : Les carnets de Julie
15:15 : Les carnets de Julie
16:05 : Expression directe
16:15 : Personne n'y avait
pensé !
16:55 : Questions pour un
super champion
18:00 : 19/20
18:01 : Journal régional
18:30 : Journal national
19:00 : Météo
19:05 : Tout le sport
19:10 : Le club Roland-Garros
19:18 : Ma maison s'agrandit,
se rénove
19:20 : Météo régionale
19:25 : Zorro
19:55 : Cassandre
19:30 : Météo
21:35 : Soir/3
22:00 : Trissotin ou les femmes
savantes
00:15 : Gérard Depardieu,
ANGELINA JOLIE
NOMMÉE PROFESSEURE
DANS UNE UNIVERSITÉ
LONDONIENNE
'actrice Angelina
Jolie-Pitt,
Lenvoyée
spéciale du
Haut-Commissariat
de l'ONU pour les
réfugiés (HCR), a
été nommée professeure invitée à la
prestigieuse London School of Economics,
a annoncé lundi dernier l'université.
L'Américaine fait partie des quatre nouveaux «professeurs invités» qui contribueront au programme du nouveau master sur
«les femmes, la paix et la sécurité» qui vise
à promouvoir l'égalité des sexes et aider les
femmes touchées par les conflits dans le
monde entier. «Je suis très enthousiasmée
par la création de ce programme», a déclaré
l'actrice de 40 ans dans un communiqué.
«J'espère que d'autres institutions universitaires suivront cet exemple, car il est vital
que nous élargissions le débat sur la façon
de faire avancer les droits des femmes et
mettre fin à l'impunité des crimes qui touchent de façon disproportionnée les
femmes, comme les violences sexuelles
dans les conflits», a-t-elle ajouté. Parmi les
nominations figurent l'ancien ministre britannique des Affaires étrangères, William
Hague. Il a lancé en 2010 avec Angelina
Jolie-Pitt une initiative sur la prévention
des violences sexuelles dans les conflits.
Les professeurs invités donneront des
conférences, participeront à des ateliers et à
des évènements publics», a indiqué la
London School of Economics (LSE).
19h25 : Santé mag
20h00 : Journal Télévisé en Arabe
20h45 : Diasporama
21h40 : Studio live
23h15 : Film Alg saramate oum
00h00 : Journal Télévisé en
Français
00h30 : Bonjour d'Algérie
l'homme dont le père ne parlait
pas
01:45 : Un livre toujours
11:45 : Le 12.45
12:05 : Scènes de ménages
12:45 : Chasseurs d'appart'
17:35 : D&CO, une semaine
pour tout changer
18:40 : Météo
18:45 : Le 19.45
19:10 : Scènes de ménages
20:00 : Hawaii 5-0
20:45 : Hawaii 5-0
21:40 : Hawaii 5-0
22:30 : Hawaii 5-0
23:25 : Hawaii 5-0
00:10 : Sons of Anarchy
01:40 : Météo
11:05 : Épicerie fine - Terroirs
gourmands
11:30 : Pardonnez-moi
12:00 : Faló
12:30 : Le journal de la RTBF
13:00 : Tendance XXI
13:40 : Top 14
15:35 : Acoustic
16:00 : Flash info
16:05 : 300 millions de critiques
17:00 : 64' le monde en français
17:20 : Terriennes
17:25 : Météo
17:30 : L'invité
17:35 : Magazine
19:30 : Le journal de France 2
19:55 : Météo
20:00 : Le journal de RolandGarros
20:10 : Le plus grand cabaret
du monde
22:00 : Le journal de la RTS
22:30 : TV5 monde, le journal Afrique
22:50 : L'invité
22:55 : Météo
23:00 : Rouge Brésil
11:45 : Voyages au pays des
vins de terroir
12:30 : Futuremag
13:00 : Yourope
13:30 : Villages de France
14:10 : Mystères d'archives
14:35 : Mystères d'archives
15:00 : Mystères d'archives
15:30 : Mystères d'archives
15:55 : Mystères d'archives
16:20 : Les aventures culinaires
de Sarah Wiener en Asie
17:05 : Cuisines des terroirs
17:35 : Arte reportage
18:30 : Le dessous des cartes
18:45 : Arte journal
19:00 : 360°- Géo
19:01 : Pour l'amour des
oiseaux
19:45 : Tout est vrai (ou
presque)
19:50 : Le port de Hambourg,
histoire d'un géant
21:20 : No Direction Home Bob Dylan
00:50 : Tracks
01:35 : Métronomy en concert
SÉLÉCTIONS
M6 : 19h00
«Hawaii 5-0»
Jerry accueille sa sœur
Isabel, étudiante en droit
et activiste pour la cause
animale, au moment
même où un éléphant a
été libéré d'un cirque sur
l'île. Par ailleurs, le 5-0
enquête sur le vol d'une
combinaison indestructible développée pour
l'armée et dont le prototype a coûté 80 millions
de dollars
TF1 : 19h55
«Le grand concours
des animateurs»
A l'occasion du 15e anniversaire du «Grand
concours des animateurs», Carole Rousseau réserve aux téléspectateurs une soirée inédite et exceptionnelle en compagnie de toutes les personnalités
qui font le succès de l'émission !...
www.horizons.dz
S
DÉTENTE
17
HORIZONS • Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
Mo
u d o k u
Règle
du jeu
Le sudoku est
une grille de
9 cases sur 9,
divisée ellemême en 9
blocs de 3
cases sur 3. Le
but du jeu est
de la remplir
entièrement
avec une
série de
chiffres allant
de 1 à 9 de
sorte que :
- chaque
ligne, chaque
colonne et
chaque bloc
de 3X3 doit
contenir toute
la série des
chiffres allant
de 1 à 9.
M
o t s
t s
c o d é s
Règle
du jeu
Dans la grille
ci-contre,
les lettres ont
été remplacées
par des
chiffres.
Un même
chiffre
représentant
toujours la
même lettre.
Reconstituez
les mots au fur
et à mesure
que certaines
lettres
apparaissent
dans la grille.
Pour
commencer le
jeu, trouvez le
mot dont les
premières
lettres sont
déjà indiquées
dans
la grille.
G
f l é c h é s
rille
1
M u e t t e
2
3
4
5
6
7
8
9
10
I
II
III
IV
V
VI
VII
VIII
IX
X
VERTICALEMENT
I- Sobre.
II- Espèce de saule. Utilise.
III- Clarté. Voyelle double.
IV- Monnaie du Nord. Bœufs sauvages.
V- Note. Qui est arrivé à maturité.
Saint.
VI- Considéras.
VII- Préfixe multiplicateur. Note.
Chef d’Italie.
VIII- Dieux guerriers. Recueil plaisant.
IX- Plonger entièrment dans l’eau.
X- Crochet. Ecrivain français.
1. Détermination de la masse moléculaire d’une substance.
2- Alcaloïde.
3- Teigne. Réels.
4- Gaz bruyant. Emanation de
matières putrides.
5- Volcan de l’Antarctique. Lettres de
Tlemcen.
6- Filets pour prendre les cailles.
7- Enzymes. Soldat américain. Petit
cours.
8- Eclos. Risque. Vieux.
9- La force de l’âge.
10- Saisons. Vedettes.
D U
Grille muette
J O U R … S O L U T I O N S
Mots codé s
D U
Sudoku
Mots Flé ché s
S O L U T I O N S
HORIZONTALEMENT
J O U R …
www.horizons.dz
RÉGIONS
21
HORIZONS • Vendredi 27 Mai - Samedi 28 Mai 2016
1 Adrar - 2 Chlef - 3 Laghouat - 4 Oum El-Bouaghi - 5 Batna - 6 Béjaïa - 7 Biskra - 8 Béchar - 9 Blida - 10 Bouira - 11 Tamanrasset - 12 Tébessa - 13 Tlemcen - 14 Tiaret - 15 Tizi-Ouzou - 16 Alger - 17 Djelfa - 18 Jijel - 19 Sétif
- 20 Saïda - 21 Skikda - 22 Sidi Bel-Abbès - 23 Annaba - 24 Guelma - 25 Constantine - 26 Médéa - 27 Mostaganem - 28 M’sila - 29 Mascara - 30 Ouargla - 31 Oran - 32 El-Bayadh - 33 Illizi - 34 B. B. Arréridj - 35 Boumerdès
-36 El-Tarf 37 Tindouf - 38 Tissemsilt - 39 El-Oued - 40 Khenchela - 41 Souk-Ahras - 42 Tipasa - 43 Mila - 44 Aïn Defla - 45 Naâma - 46 Aïn-Témouchent- 47 Ghardaïa - 48 Relizane.
ORAN
INTÉRÊT CROISSANT
POUR LE TRI
ET LE RECYCLAGE
DES DÉCHETS
LA WILAYA D’ORAN mise, ces derniers temps, sur le recyclage et la valorisation des déchets pour en faire un créneau économique à investir afin de générer de la
richesse et préserver l’environnement. L’opération-pilote «Recyclage des déchets domestiques à partir de la source», initiée, il y a une année, par le bureau
d’Oran de l’ONG «R20», sera élargie à six grands groupements urbains de la capitale de l’ouest du pays.
L
DEUX PREMIÈRES EXPÉRIENCES RÉUSSIES
Rachid Bessaoud a expliqué que le tri à partir de la source a
commencé au site «AADL pépinière» et a été réalisé à hauteur
de 80%, alors que le taux enregistré à haï Akid-Lotfi n’a pas
dépassé les 40%. Pour les services de la Direction de l’environnement, le lancement de l’opération de tri des déchets au CET
de Hassi Bounif se déroule dans de bonnes conditions. Cette
opération a permis de générer 11 emplois directs au niveau du
site en plus de postes créés auprès des entreprises privées activant dans le domaine de la collecte et celui du transfert des
déchets triés à l’instar des produits plastiques et abrasifs.
L’installation d’une commission de wilaya composée de représentants de plusieurs secteurs, chargée du suivi de l’opération,
vise à développer à moyen et long termes des systèmes de recyclage et de valorisation des déchets selon une vision économique viable, a souligné une experte auprès du bureau d’Oran
de l’organisation «R20», Briksi Zhor. Le secteur de l’environnement d’Oran compte également lancer une opération visant
la transformation du couloir de tri de Hassi Bounif en centre de
tri indépendant du CET. Le projet doit être réceptionné début
2017 avec une capacité de traitement de plus de 150 tonnes de
déchets/jour. Le bureau local de «R20» envisage, pour sa part,
de lancer des actions pour la récupération du papier à travers le
système de tri au niveau des établissements scolaires et des
administrations ainsi que dans les zones industrielles et pétrochimiques.
Avec la collaboration des associations les plus actives dans
la wilaya d’Oran, la campagne d’information et de sensibilisation sur ces actions de tri et de recyclage se poursuivent. Les
associations «Chougrani», «Wouroud», «El Hayat», «Santé de
Sidi Houari» et autres participent dans la formation d’animateurs de quartiers et d’encadreurs du secteur de l’éducation et
de l’enseignement qui sensibilisent les élèves. Adel Taïbi, animateur associatif participant à l’opération, a estimé que toutes
les conditions sont disponibles pour développer le créneau de la
valorisation et du recyclage des déchets pour le transformer en
activité économique viable et rentable. «La volonté d’acteurs
associatifs à investir ce créneau et l’existence de plusieurs CET
et la disponibilité d’équipements de qualité sont autant d’atouts
pour développer cette activité», a-t-il indiqué.
D’AUTRES CRÉNEAUX EN VUE
Le même animateur, également co-fondateur de l’association
de protection de la forêt de Canastel, a mis l’accent sur le développement d’une culture environnementale à Oran, à l’instar
des autres villes algériennes, où certaines parties ambitionnent
d’initier des alternatives économiques à valeur ajoutée dans le
ONALAIT DE TLEMCEN Production de 180.000 litres
par jour durant le ramadan de Tlemcen a enregistré une hausse de
Lalawilaya
production laitière d’environ 20% comparativement à l’année dernière, a-t-on appris de
l’Onalait de Tlemcen. Cette hausse est due, selon
la même source, d’une part, aux nouveaux investissements dans l’élevage bovin, et d’une autre, à
la modernisation des ateliers de l’entreprise. Cela
étant, à la veille du mois sacré, l’Onalait rassure
quant à la disponibilité du produit. «Aucune tension ne sera enregistrée et la production journalière
dépassera les 180.000 litres», affirme-t-on.
Cette production, selon la direction de
l’Onalait, permettra de couvrir, en plus de la région
de Tlemcen, d’autres localités des wilayas d’Oran
et Aïn Témouchent. Les responsables de l’entreprise ont souligné l’importance des actions menées
pour la mise à niveau, grâce à un volume d’investissement de 20 milliards de centimes. L’accent a
été également mis sur la place stratégique qu’occu-
pe l’industrie laitière dans l’économie nationale.
L’entreprise possède, à ce jour, un stock de sachets
en plastique d’environ 40 tonnes. Aussi, pour
mettre fin aux importations du lait en poudre, une
nouvelle stratégie, basée sur un partenariat avec
les éleveurs, est mise en œuvre en vu d’alimenter
l’usine en lait cru.
domaine de l’environnement. «De jeunes porteurs de projets
désirent créer des PME versées dans ce secteur», a-t-il relevé.
Parmi les exemples réussis, on cite celui de haï Riyadh (5.000
habitants), situé à la limite du 4e périphérique. Une coopération
est établie avec la structure gérant cette résidence pour trier et
recycler les déchets. En quatre mois seulement, quelque 4
tonnes de déchets ont été collectées grâce au recyclage et au tri
à la source. «L’opération est un succès», soutient-on au bureau
local de «R20», coordinateur de l’opération. En matière de formation et de sensibilisation des citoyens, pas moins de 20 sessions ont été organisées au profit de 471 bénéficiaires issus de
différents secteurs, à l’instar des cadres de la direction de l’environnement, de l’entreprise d’enfouissement technique de
Hassi Bounif, de l’entreprise publique d’hygiène de la wilaya
d’Oran, outre les agents communaux d’Oran et les encadreurs
du secteur de l’éducation. Ces actions de sensibilisation se sont
élargies pour toucher les familles qui ont été destinataires de
brochures et dépliants expliquant l’importance de cette opération, en plus de l’organisation de portes ouvertes et de la contribution jugée efficace des imams et cadres de la Direction des
affaires religieuses. D’autres actions en matière de recyclage de
déchets sont en cours de préparation au niveau du marché de
gros de fruits et légumes dans la commune d’El Kerma en plus
d’un autre projet visant la récupération des déchets de bois.
La démarche des initiateurs de ces actions vise également à
impliquer les chaînes hôtelières et à susciter l’intérêt des investisseurs potentiels dans le domaine afin que l’année 2017 soit
celle du lancement d’une grande activité économique liée au
recyclage. Outre la disponibilité des moyens liés au tri à la
source au profit des quartiers d’habitat ciblés, la recherche des
partenaires spécialisés en matière de développement des technologies de tri et recyclage est en cours en vue de permettre à
Oran d’organiser des systèmes de pointe dans ce domaine
capables de réaliser la performance économique escomptée. La
wilaya d’Oran compte trois CET assurant un traitement quotidien de 1.420 tonnes de déchets. Ces centres sont implantés à
Hassi Bounif, El Ançor et Arzew.
t
es experts en environnement ont mis en exergue les
grandes possibilités qui existent à Oran pour atteindre
l’objectif tracé d’un programme de recyclage économiquement fiable, viable et gagnant. Après une année
de son lancement en coordination avec la direction de
wilaya de l’environnement et le mouvement associatif au niveau des sites «AADL pépinière» de Bir El
Djir et Akid-Lotfi, soit depuis le 25 avril 2015, cette
opération a été généralisée aux quartiers d’Ibn Sina, Sidi
Houari, Essabah dont une partie se trouve sur la compétence
territoriale de Sidi Chahmi et une autre à Bir El Djir, ensuite à
haï Riyadh. Selon le directeur du bureau «R20» d’Oran, Rachid
Bessaoud, l’extension de l’opération vers ces nouveaux quartiers vient en réponse aux vœux des habitants qui se sont montrés très intéressés par la démarche de recyclage, suite aux campagnes d’information et de sensibilisation autour de l’opération, favorablement accueillie par des citoyens. Plusieurs parties se sont montrées intéressées par l’investissement dans ce
créneau de recyclage et de valorisation des déchets, ajoute le
même responsable qui souligne le succès de cette première
expérience. Depuis le début de l’opération, quelque 300 tonnes
de déchets ont été collectées dans le cadre du recyclage à partir
de la source puis acheminées vers le couloir de tri, mis en service dernièrement au centre d’enfouissement technique des
déchets à Hassi Bounif, a souligné le responsable du bureau
d’Oran du «R20».
EXTENSION DU PORT DE PÊCHE DE CHERCHELL
Vers la création
de 1.200 postes d’emploi
Le port de pêche de Cherchell (wilaya de Tipasa) verra, une fois les travaux de son
extension réceptionnés, ses capacités d’accostage augmenter de 171% qui, par
implication, favorisera l’accroissement de sa production halieutique, qui passera du
simple au double pour atteindre un volume moyen annuel de 7.000 tonnes. C’est ce
qu’indiquent des responsables de la direction de la pêche et des ressources halieutiques de Tipasa. Les travaux d’extension portent, en effet, sur l’augmentation de la
superficie des terre-pleins passant de 12.000 m2 à 40.000 m2 après réception du projet, tandis que le bassin du port aura une surface de 60.000 m2, au lieu des 20.000
m2 initialement. Idem pour la longueur des quais qui passera d’un total de 500 m à
1.000 m. Pour le tirant d’eau, il sera de 4,5 m. Concernant les capacités d’accostage,
le port est aménagé pour accueillir simultanément 38 chalutiers, 34 sardiniers, 60
petits métiers et 6 navires semi-industriels. En tout, 138 bateaux de pêche, toutes
dimensions confondues, composeront sa nouvelle flottille, contre seulement 51
avant l’entame des travaux. Il est à noter que la direction de la pêche et des ressources halieutiques table sur la création de 1.200 postes d’emploi, grâce à cette
infrastructure portuaire qui sera dotée également de superstructures, à l’instar d’une
station d’avitaillement, d’un atelier de réparation navale et de mise à sec, d’un entrepôt frigorifique, de deux chambres froides et d’une fabrique de glace.
n Mohamed Medjahdi
BEJAÏA
par la Ligue des sports mécaniques de
Organisée
Bejaïa, présidée par la dynamique Dalila Bouktite, le
6e rallye
enduro auto
moto et quad
à Tichy
6e enduro auto moto et quad sur sable, d’abord prévu le 20
du mois en cours, s’est déroulé hier sur la plage les
Hammadites, à Tichy. Cet évènement sportif, qui a attire
un nombreux public affluant des différentes régions du
pays, a vu la participation de 60 coureurs motos de 8
wilayas différentes. Cet évènement, largement couvert
par les médias, a vu se dérouler dans la matinée les essais
libres et chronométrés afin de familiariser les pilotes au
n Amirouche Lebbal
circuit tracé, tandis que la compétition proprement dite
s’est déroulée dans l’après-midi. La cérémonie de remise
des prix s’est déroulée, quant à elle, dans la soirée. En
marge de la course, et comme d’habitude, l’assistance a
pu se délecter d’une parade de véhicules de course. La
Ligue des sports mécaniques de Bejaïa organise d’autres
évènements sportifs, à savoir le rallye automobile de
Bejaïa et le rallye féminin «Les Roses de la Soummam»,
qui sont prévus à la rentrée sociale prochaine.
nOuali M.
22
CULTURE
HORIZONS • Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
www.horizons.dz
9e ÉDITION DU CONCOURS NATIONAL DE LA CHANSON AMAZIGH
Coup d’envoi à Tizi Ouzou
CETTE MANIFESTATION, inscrite
désormais dans le calendrier, est
devenue un rendez-vous pour honorer
les pionniers de la chanson amazigh.
l'internationalisation de la chanson kabyle.
Organisé en collaboration avec la Direction de la
culture, de la jeunesse et des sports, l’APC et
l’APW de Tizi Ouzou, ce rendez-vous annuel pour
les jeunes talents de la chanson amazigh a en fait
débuté dans la soirée de mardi. Un récital s’est
déroulé au niveau de l’annexe d’Azazga de la
maison de la culture Mouloud-Mammeri. Pour
cette neuvième édition, il est attendu la
participation de 8 wilayas (Alger, Oran, Bejaïa,
Boumerdès, Bouira, Ghardaïa, Batna et Tizi
Ouzou). Cette dernière sera représentée par deux
troupes «Imdukal» et «Capélone» et deux
chanteurs, Siham Bouaziz et Tayeb Ghilas. Le
programme comporte aussi des conférences et des
témoignages sur la vie et l’œuvre de Brahim Izri.
On y aura recours à des interventions en
visioconférence ou en skype. Un recueillement sur
la tombe du chanteur disparu à Ath-Yenni est
également prévu. On attend aussi la participation
des deux derniers lauréats des éditions 2015 et
2016 de l’émission «Alhane wa Chabab», Arezki
Ouali et Célia Ould Mouhand. Il est à rappeler que
les participants de la wilaya de Tizi Ouzou sont
issus des sélections organisées les 8 et 9 avril à Tizi Ouzou. Elles
avaient vu la participation de 68 jeunes talents et groupes en herbe.
Edition à titre
posthume du dernier
album de Barhim Izri
en 2017
album
Brahim Izri
Lseraededernier
édité à titre
posthume début
2017, a confié à
l’APS son fils, Yani,
a maison de la culture Moulouden marge d’un homMammeri de Tizi Ouzou abrite
mage qui lui a été
depuis mercredi dernier, et ce,
rendu, mercredi
jusqu’au 28 mai prochain, la
dernier à Tizi
neuvième édition du concours
Ouzou à l’occanational de la chanson amazigh. La
sion du 9e
manifestation est initiée par
concours national
l'association culturelle Tarwa
de la chanson amazigh. Invité par l’association
N’Gaya de Rédjaouana. Cette manifestation,
Tarwa n Gaya, organisatrice de l’évènement
inscrite désormais dans le calendrier, est
qu’abrite la maison de la culture Moulouddevenue un rendez-vous pour honorer les
Mammeri, Yani Izri a indiqué que son père
pionniers de la chanson amazigh. Elle offre
avait beaucoup travaillé sur son dernier album
aussi une belle opportunité pour de nombreux
avant sa mort, survenue le 3 janvier 2005 à
talents de se mettre sous les feux de la rampe
Paris. «Je travaille sur ce projet - qui lui était
et tenter une intrusion dans le monde de la
cher- depuis sa disparition, mais je n’ai pas
chanson professionnelle. Comme à ses
pu m’entendre avec certaines maisons d’édidébuts et à chaque édition, un artiste disparu
tion qui ont voulu racheter les droits d’auteur,
ou vivant est honoré. Cette fois-ci, les organisateurs ont décidé de
chose à laquelle il s’est opposé de son
rendre un vibrant hommage au chanteur disparu Brahim Izri. Ce
vivant. Aujourd’hui, les démarches sont sur
n Rachid Hammoutène
dernier a beaucoup œuvré pour la promotion et surtout
la bonne voie et l’album paraîtra au plus tard
au début de l’année 2017», a-t-il affirmé. Au
sujet de l’hommage, Yani qui s’est égaleL’ARTISTE
CAMPERA
PLUSIEURS
RÔLES
DURANT
LE
RAMADHAN
«AFRICA
ment lancé dans le monde artistique, a
confié être «ému et profondément touché»
DAY»
par cette initiative qui permet de pérenniser
son travail et rappeler ses engagements sur
différentes causes. Plusieurs artistes, à
l’image de Kamal Hamadi, Belaïd
Tagrawla, Karim Abranis et Saïd Ghezli,
arida Krim, actrice connue pour son rôle de
étaient présents à la cérémonie d’ouverture
«Khalti Boualem», dans la célèbre sitcom
du concours de la chanson amazigh pour
«Djemaï Family», réalisé par Djaâfar Gacem, était
apporter leurs témoignages sur le parcours
présente au 1er forum international sur les atteintes
et l’œuvre artistique de Brahim Izri qui
au droit de propriété intellectuelle, tenu
était à la fois auteur, compositeur et interdernièrement au Palais de la culture. «Je suis très
prète, en plus de ses actions militantes
heureuse de la tenue d’un tel événement et surtout
dans le cadre du combat identitaire et la
de la prise de conscience sur la nécessité de
protection des droits des femmes.
défendre la propriété intellectuelle», a-t-elle
Nassima Chelli, une journaliste de Radio
déclaré. «Je remercie au passage l’ONDA pour ses
Beur FM (France), qui a beaucoup côtoyé
efforts dans la protection des créateurs.» Selon elle,
Barhim Izri, est revenue sur ses débuts
«il n’y a pas d’âge pour travailler, notamment pour
dans le monde de la chanson à l’intérieur
un artiste». «J’envie les artistes étrangères qui
du groupe qu’il a fondé avec Naït
concourent dans des festivals.
Abdelaziz et Aziz Berrahma en 1973,
Nous pouvons rivaliser avec d’autres pays car
puis son départ pour la France en 1976
e long métrage historique
nous avons un énorme potentiel. Seulement, il faut
pour devenir le guitariste d’Idir et enta«Zabana» du réalisateur
offrir les moyens pour travailler et faire confiance
mer, trois ans après, une carrière en solo
Saïd Ould Khelifa a été proaux professionnels du cinéma», a-t-elle
dans l’Hexagone. Elle a rappelé que son
jeté mercredi dernier et il le
soutenu. Evoquant ses projets, Farida Krim dira
premier album «Sacrifice pour un enfant»
sera aujourd’hui à Mexico
qu’elle sera distribuée dans quatre œuvres qui
est sorti en 1981, son deuxième, «L’enfant
et à Windhoek (Namibie)
seront diffusées durant le mois de ramadan. Dans
de la terre» en 1983, puis «D acu yi», une
respectivement, à l’occasion
un feuilleton réalisé par Omar Lekam, elle
année plus tard, «Ala Ala» en 1986, «Difrax
de l’«Africa Day» (Journée
incarnera le rôle d’une mère. Elle a joue aussi dans Atfal» de Mohamed Bouteldja. Elle y campait le
i Nella» en 1988 et «A lbudala» en 1995.
rôle
d’une
petite
fille,
aux
côtés
de
Zoheir
de l’Afrique), annonce son
le feuilleton «Al aàr Moustaâr» de Houari Mesri et
Né en 1954 dans la famille de cheïkh
coproducteur Laith media.
la sitcom «El Madina». Ce n’est pas tout, elle tient Abdellatif. Elle intègre ensuite d’autres émissions
Belkacem de la zaouïa d’Ath Lahcène (daïra
Choisi par le Groupe des
aussi un rôle dans la 4e saison de la série radiophoniques avec Ali Abdoun et Ali Fadhi. A 63
d’Ath Yanni, Tizi Ouzou), Brahim Izri a
ambassadeurs africains préhumoristique «Boudhou». Farida Krim, figure ans, elle se dit «encore capable de donner davantage
hérité
de lui le don musical, d’où son pensent à Mexico en coopéraconnue du petit écran, est une enfant du théâtre de son génie créatif au service de la culture et du
chant pour le chant religieux et le style des
tion avec le ministère des
radiophonique. Elle a fait ses débuts en 1963 en public».
zaouïas dans ce domaine, a-t-elle précisé.
n Samira Sidhoum
Affaires étrangères mexiparticipant à l’émission pour enfants «Djanat El
Une option qu’il a développée à travers la
cain, le long métrage marréalisation de brassages musicaux et la
quera les festivités de cette
fusion de plusieurs styles qu’il adaptait à la
journée, célébrée le 25 mai
musique kabyle et aux thèmes abordés, a-tde chaque année, et le 60e
elle ajouté. Ayant connu Brahim Izri, le
anniversaire de l’exécution
chanteur-compositeur Kamal Hamadi a
du martyr Ahmed Zabana.
signalé que Brahim Izri n’a pas eu de diffiProduit en 2012 par
cultés à s’imposer sur la scène artistique et à
l’Agence algérienne pour le
se faire une place parmi les grands en ayant
rayonnement culturel
un public nombreux tant en Algérie qu’en
(Aarc) et Laith media,
France. A la clôture du concours de la chan«Zabana», film-procès
son amazigh, prévue pour samedi prochain,
d’une durée de 107 mn,
un gala-hommage à l’artiste sera animé par
relate les derniers moments
une pléiade de chanteurs dans la grande salle
d’Ahmed Zabana, premier
de la maison de la culture, a-t-on appris des
militant de la cause nationaorganisateurs. Cette neuvième édition regroule guillotiné le 19 juin 1956.
pe une trentaine de jeunes artistes et groupes
e
Président
de
l’association
culturelle
«espace»,
de
Sidi
BelLe film, servi par une pléiaPATRIMOINE À Abbès, a déposé récemment des dossiers pour le classement de
artistiques représentant sept wilayas (Bouira,
de de jeunes acteurs, dont
Boumerdès, Illizi, Tamanrasset, Batna, Oran et
SIDI BEL ABBÈS trois sites situés dans la daïra de Sfisef . Il s’agit, nous a-t-on
Imad Benchenni dans le
Tizi Ouzou) qui se disputeront à partir d’auindiqué de Djebel Robba situé dans la commune de Mcid, du
rôle principal et Khaled
jourd’hui le titre de la meilleure chanson d’exsite archéologique de Souabria (datant des II et III siècles) et
Benaïssa dans celui d’Ali
pression amazigh, dans la salle des spectacles
enfin de l’arbre de fer. Ce monument naturel à caractère artistique
Zaâmoum, a représenté
de la maison de la culture. L’association orgafut
classé
en
1912
par
la
commission
culturelle,
de
ce
qui
était
l’Algérie dans des festivals
nisatrice, Tarwa n Gaya, a lancé le concours
alors le département d’Oran. S’agissant des cinq portes de la ville
cinématographiques interdans sa première édition en 2001 à travers les
de
Sidi
Bel
Abbès,
le
président
de
l’association
a
également pronationaux. Il a obtenu, en
journées des arts du récit avant de l’instaurer
posé à la direction de la culture d’y ériger des stèles portes, pour
2013, le prix de la meilleure
comme un évènement annuel national à partir
une matérialisation historique. La wilaya de Sidi Bel Abbès a-t-il
musique et celui du meilleur
de 2002 avec l’aide de la direction de la culture,
enfin rappelé, possède un patrimoine diversifié. Il reflète une
décor au 23e Festival panl’Assemblée populaire de wilaya et l’Assemblée
riche
histoire
marquée
par
les
différentes
conquêtes
et
civilisaafricain du cinéma et de la
communale de Tizi Ouzou, ses partenaires pertions qui ont traversé l’Algérie, notamment les périodes berbérotélévision de Ouagadougou
manents, en plus du comité de village de
romaine,
arabo-musulmane
et
enfin
la
colonisation
française.
(Fespaco).
Redjaouna et d’associations
L
Projection
de «Zabana»
à Mexico et
à Windhoek
Farida Krim retrouve une seconde
jeunesse
F
L
L
Dépôt
de dossiers
pour
le classement
de trois sites
archéologiques
n Mohamed Medjahdi
www.horizons.dz
CULTURE
23
HORIZONS • Vendredi 27 - Samedi 28 Mai 2016
AÏT MENGUELLAT, ENTRE RECONNAISSANCE ET NOSTALGIE
LES RAISONS
D’UN REFLUX
IMAGE PARLANTE
Ph : Fouad S.
9
Les temps ont changé. On l’écoute
davantage par reconnaissance et nostalgie. Personne, hormis peut-être
Matoub Lounès, ne l’avait pourtant
bousculé. La force de la poésie ne
suffit plus à l’heure ou l’on aime
s’écouter, parler plus que tendre
l’oreille. Il n’est pas seulement victime de la mévente de ses produits à
cause d telechargement. Depuis
quelques années, il avait entrepris
avec un de ses fils un travail d’innovation survenu un peu trop tard. Le
plus grand handicap du chanteur
n’est pas là. Avec la liberté de parole
retrouvée par les partis, la presse, la
chanson à texte est en perte de vitesse. Il avait excellé dans le genre dans
les années 80 avec des titres comme
«Ayagu» ou «Aka Ammi». Dans ses
derniers albums, il avait prouvé que
son inspiration ne s’est pas totalement tarie, mais il semble bel et bien
LA FORCE DE LA
amorcer une pente. POÉSIE NE SUFFIT
Ait Menguelet paraît en porte-à-faux
PLUS À L’HEURE OU
d’une société dont il peine à capter les
L’ON AIME
rêves et les réalités. Les jeunes vivent
S’ÉCOUTER, PARLER
une autre époque, où la violence supPLUS QUE TENDRE
plante la sagesse, et se tournent vers
L’OREILLE.
d’autres idoles dont on admire davantage un discours direct et le clinquant.
Un de ses admirateurs a eu recours à
cette image parlant. Dans un salon, un
père serait en face de son fils. Il est perdu dans ses rêveries. Il s’est
enivré d’amours clandestines, attendant de voir la fenêtre s’entrouvrir et l'apparition de la belle. Son fils, affalé dans un fauteuil,
se gave de chips infectes. Il l’interroge sur Wiz Khalifa, «ce grand
consommateur de drogue», lui précise-t-il. L’homme se lève et
rentre dans sa chambre. Il s’est souvenu de Lounis et, d’un pas
pesant, s’en alla ouvrir comme lui «l’armoire fermée*».
,,
.000 cassettes de
Lounis par jour, des
fois c’était même un
peu plus», se souvient-il. Rien et personne n’est mieux
indiqué que ce vendeur d’Alger, depuis
reconverti dans la vente des DVD, pour
mesurer le recul d’audience d’un des
plus grands interprètes de la chanson
kabyle. «Mieux, il m’est arrivé de fourguer les cassettes des autres chanteurs
qui s’écoulaient difficilement à celui qui
demandait un carton supplémentaire de
celles de Lounis». La vente concomitante n’était pas au milieu des années 80 l’apanage des gérants de
Souk El Fellah. Le chanteur dont la timidité n’avait d’égale que le talent, était
alors au sommet de sa gloire. Entamée avec des bluettes sur les
amours juvéniles (Louiza, Savr Ayouliw, Athine mahnagh, asligh
utaxi …) et des thèmes aussi galvaudés que la malchance ou la
séparation, elle s’orienta vite vers des sujets de société, en prise
avec les réalités de l’époque. C’est le temps des fresques sur
l’émigration, l’omnipotence du parti unique ou les séquelles de la
guerre. Si la musique ne semble pas constituer le souci principal
du chanteur qui ne renie pas les canons du folklore, la puissance
de sa poésie et la richesse de ses métaphores ont fait de lui le
maître. Il avait presque fait oublier Slimane Azzem, qu’on disait
inégalable pour l’éternité. Il a tout chanté l’artiste, des illusions
de la jeunesse, de la souffrance des parents durant la guerre, à la
froideur de l’exil. Son répertoire est une fenêtre d’où l’on peut
observer l’évolution de la société sur plus d’un quart de siècle. Il
a évoqué ses beautés, révélé ses lumières et pourfendu ses
archaïsmes et ses tares. Il a sublimé les amours, remué les cœurs
et pénétré les âmes. Gare à celui qui oserait méconnaître ou diminuer de sa valeur. Au début des annéés 80 un chef d’orchestre, le
«
«Les terrasses» de Merzak
Allouache au programme
défunt Abdellah Kerriou, utilisa dans
une interview dans Algérie-Actualité,
à propos de sa musique, le mot de
«chansonnettes». Ce fut un tollé.
SI LA MUSIQUE NE SEMBLE PAS
CONSTITUER le souci principal
du chanteur qui ne renie pas les
canons du folklore, la puissance
de sa poésie et la richesse de
ses métaphores ont fait de lui le
maître.
,,
gérant d’un restaurant.
i l’intrigue du proLE TOURNAGE
Avec plus de 2 milliards
chain Star Wars
est un secret très bien
DU PROCHAIN STAR de recettes au box-office mondial, le septième
gardé, on sait déjà
WARS A DÉBUTÉ
épisode de la saga «Le
que les paysages
irlandais, où le tour- Un village d’Irlande Réveil de la Force» a
un succès planénage est en cours,
ous connu
taire depuis sa sortie en
seront le décor du hui- sens de ssus de ss
décembre 2015. Déjà,
tième épisode prévu
l’Irlande y tenait une place de choix, la fin
dans les salles fin
2017. Depuis quelques jours, les fans de du film ayant été tournée dans le monasla saga créée par George Lucas en 1977 se tère datant du VIe siècle d’une île du sudpressent à proximité d’un promontoire ouest de l’Irlande.
Le directeur du Irish Film Board espèrocheux, sur la côte sud-ouest de
l’Irlande, pour tenter d’apercevoir le tour- re que ce choix se traduira par «une augmentation des créations d’emploi, du
nage du film réalisé par Rian Johnson.
Débuté en février, il est passé en mars nombre des touristes et des investissepar Dubrovnik en Croatie avant de ments directs étrangers». Louis Mulcahy,
rejoindre en mai l’Irlande. «Ça nous a qui a permis à quelques visiteurs d’obsersans aucun doute obligés à travailler ver le tournage à l’aide d’une longue vue
beaucoup plus dur du fait de l’augmenta- depuis son magasin de poterie, constate,
tion du nombre de visiteurs», s’amuse le lui, que la circulation sur les routes
S
FESTIVAL DU FILM AFRICAIN
DE GALWAY (IRLANDE)
long métrage de fiction «Les terrasses», du réaliMerzak Allouache, sera projeté à la 9 édiLtionesateur
du festival du film africain de Galway (Irlande)
e
prévu du 27 au 29 mai 2016, selon les organisateurs.
Le film évoque en 91 minutes «l’histoire de Aïcha,
mère célibataire, qui vit sur une terrasse dans un
quartier populaire d’Alger». Tourné en 2013 à Bab El
Oued (Alger), le film a déjà remporté en 2014 le
Prix spécial du jury au 3e Festival du cinéma africain
de Louxor (Egypte) et l’Amayas d’Or au Festival
d’Alger du cinéma maghrébin. Il a été également à la
compétition pour le prix du Lion d’or à la 70e édition
de la Mostra de Venise (Italie) en 2013. 15 films
(longs et courts métrages) de 20 pays d’Afrique,
d’Europe et des Amériques, sont à l’affiche de cette
manifestation cinématographique dont «Soko Sonko»
(Tanzanie/ 2014), «Shield & Spear» (L’Afrique du
sud- USA/ 2014), «The Summer of Gods» (Brésil/
2014), et «Timbuktu» (Mauritanie-Mali-France/
2014). Institué en 2008 à Galway (ouest de
l’Irlande), le Festival du film africain de Galway,
organisé annuellement par un collectif d’associations
à l’occasion de la célébration de la Journée de
l’Afrique, vise à «faire connaître la richesse et la
diversification des cultures africaines à travers le
cinéma», selon ses organisateurs.
n APS
«HOLI FESTIVAL OF COLORS»
À ORAN LE 4 JUIN
Couleurs de l’Inde
n R. Hammoudi
*Titre d’un de ses succès
locales, l’un des itinéraires touristiques
les plus fréquentés du pays, s’est encore
compliquée. Ces dernières semaines, des
poids-lourds chargés d’équipements ont
fait des va-et-vient dans cette zone rurale,
pour établir un camp de base au pied
d’une colline habituellement fréquentée
par quelques moutons.
Des propriétaires locaux de 4x4
auraient été rémunérés 300 euros la journée pour transporter les acteurs et les
équipes de tournage sur le site reculé
entouré de falaises où 450 personnes s’activent.
Le site est soumis à des mesures de
sécurité drastiques pour éviter toute fuite.
Certains riverains se montraient sceptiques. «Tout a été expédié de l’extérieur,
il n’y a pratiquement rien de local», a
regretté le propriétaire de la boutique
Black Cat, qui affirme qu’un seul «habitant du coin travaille» sur le tournage.
hindou «Holi festival of colors» se déroulele 4 juin prochain à Oran pour «une journée pleiLerafestival
ne de couleurs», a-t-on appris du gérant de la boîte
organisatrice «K&M», Amine Salah. Célébré à l’origine
à l’équinoxe (vers le 21 mars), ce festival symbolise le
retour du printemps et le triomphe du bien sur le mal et
de la vie sur la mort, a-t-on indiqué. Lors de cette fête,
les participants se jettent des poudres colorées. Chaque
couleur a une signification: le bleu représente la vitalité,
le vert l’harmonie, le rouge l’amour et la passion et
l’orange l’optimiste et la joie, a-t-on expliqué. C’est
l’Allemagne qui a importé cette fête pour la première
fois, organisant le premier «Holi festival of colors» hors
de l’Inde à Berlin. Beaucoup de pays européens et américains lui ont emboité le pas, tant ce festival a suscité
l’engouement partout où il a été organisé, a-t-on rappelé. C’est la plage «Reinette» située à Ain Turck qui va
accueillir cet évènement, précise Amine Salah ajoutant
que déjà des centaines de personnes ont exprimé leur
intention, via les réseaux sociaux, de participer à cette
fête «qui fait ressurgir l’enfant qui est en chacun de
nous». De la musique, de l’animation et des jeux aquatiques sont au programme de cet évènement.
n APS
RELATIONS INTELLECTUELLES ALGÉRO-MAURITANIENNES
Conférence à Nouakchott
Association pour la fraternité mauritano-algérienne a organisé, mercredi derL’
nier au soir, à Nouakchott, une conférence
sur «les relations scientifiques et intellectuelles entre la Mauritanie et l’Algérie» animée par des enseignants et des chercheurs
mauritaniens. Lors de cette conférence, à
laquelle ont assisté des intellectuels, des
enseignants, des journalistes et des diplômés
des instituts et universités algériens, les intervenants ont souligné que les facteurs scientifiques intellectuels et culturels avaient constitué «des supports élémentaires pour renforcer
les relations entre l’Algérie et la
Mauritanie», insistant sur l’impératif «de
consolider les relations de coopération au
mieux des intérêts suprêmes des peuples des
deux pays frères». Dans son allocution d’ouverture,
l’ambassadeur
d’Algérie
à
Nouakchott, Noureddine Khendoudi, a souligné que «les relations particulières entre pays
sont renforcées par les ambitions communes et
les défis à relever». Les relations culturelles,
historiques et spirituelles entre les deux pays
sont encore méconnues», a-t-il dit.
«L’Algérie qui a accompagné la
Mauritanie depuis l’indépendance et œuvré
pour son indépendance en vue de préserver
son unité, a été en tête des pays à avoir
accueilli des étudiants mauritaniens pour
suivre des études et des formations dans divers
domaines», a-t-il dit, ajoutant que «cette
coopération a permis d’encadrer 6.000 cadres
civils, militaires et paramilitaires qui contribuent aujourd’hui à l’édification de la
Mauritanie». Pour sa part, la présidente de
l’Association pour la fraternité mauritanoalgérienne, Aïchatou Mint Dah, a estimé que
les «relations intellectuelles et scientifiques
qui unissent la Mauritanie et l’Algérie s’inscrivent dans le cadre des relations bilatérales
entre la civilisation de Chenguit et la société
de Touat dont est issue notre société», a-elle
dit. Mme Bint Eddah a estimé que les «facteurs
culturels et scientifiques ont constitué les
fondements d’un échange entre les peuples
de la région et contribué au développement
des connaissances, du savoir-faire et des
valeurs entre les individus et les collectivités dans la région du Grand Sahara». La
responsable a souligné que l’Association
pour la fraternité mauritano-algérienne aura
pour mission l’intensification et le soutien
des liens authentiques et historiques qui
lient les deux pays.
n APS
Horizons
Horizons : http://www.horizons.dz
FÊTE NATIONALE DE LA GÉORGIE
Le président Bouteflika
félicite son homologue Giorgio Margvelashvili
nationale de son pays, lui réaffirmant son entière disponibilité à
œuvrer au renforcement des relations d'amitié et de
coopération entre les deux pays.
«Au moment où la République de Géorgie célèbre sa fête
nationale, il m'est agréable de vous adresser, au nom du
peuple et du gouvernement algériens ainsi qu'en mon nom
personnel, nos chaleureuses félicitations accompagnées de
mes vœux de progrès et de prospérité pour le peuple géorgien
ami», écrit le président Bouteflika dans son message. «Je
saisis cette heureuse opportunité pour vous réaffirmer mon
entière disponibilité à œuvrer, avec vous, au renforcement des
liens traditionnels d'amitié et de coopération qui existent entre
nos deux pays», souligne le chef de l'Etat.
e président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a
Lgéorgien,
adressé un message de félicitations à son homologue
Giorgio Margvelashvili, à l'occasion de la fête
R.C.97B 36181
Réunion du Conseil supérieur de la magistrature
e Conseil supérieur de la magistrature (CSM) a tenu jeudi dernier sa première session ordinaire pour l’année 2016 sous la présidence de son vice-président, le ministre de la Justice,
garde des Sceaux, Tayeb Louh, a indiqué un communiqué du cette institution. Lors de la réunion,
tenue au siège du CSM au niveau de la Cour suprême, «il a été procédé à l’installation des nouveaux membres et au remplacement du membre sortant du bureau permanent», a précisé la
même source. Le CSM a décidé de «maintenir la session ouverte afin de permettre au bureau permanent de s’acquitter des missions qui lui sont légalement dévolues», a ajouté le communiqué.
Photo : APS
L
SOMMET ARABE
À NOUAKCHOTT
LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE SIGNE CINQ DÉCRETS
Le ministre mauritanien
des AE remet une invitation
au président Bouteflika
LA JUSTICE, LES RISQUES
CHIMIQUES ET LA FRAUDE
FISCALE CONCERNÉS
LE PRÉSIDENT DE LA RÉPUBLIQUE, ABDELAZIZ BOUTEFLIKA, A SIGNÉ, JEUDI DERNIER, cinq décrets
présidentiels portant ratification d'accords, de conventions et de mémorandums d'entente, conformément à
l'article 91-9 de la Constitution, indique un communiqué de la présidence de la République.
l s'agit du mémorandum d'entente entre le gouvernement
de la République algérienne démocratique et populaire et
l'Institut interrégional des Nations unies de recherche sur la
criminalité et la justice (Unicri) portant modalités et conditions de coopération technique pour la création et le fonctionnement du bureau régional «Afrique du Nord et Sahel»
des centres d'excellence de l'Union européenne pour la
réduction des risques chimiques biologiques, radiologiques et nucléaires (CBRN), signé à Alger le 2 septembre 2015.
Le président de la République a signé également l'accord de
siège entre le gouvernement de la République algérienne démocratique et populaire et la conférence des juridictions constitutionnelles africaines, signé à Alger le 27 octobre 2015, et la convention entre le gouvernement de la République algérienne démocratique et populaire et le gouvernement du Royaume-Uni de la
Grande-Bretagne et de l'Irlande du Nord en vue d'éviter les
doubles impositions et de prévenir l'évasion et la fraude fiscales en
matière d'impôts sur le revenu et sur le capital, signée à Alger le
18 février 2015.
Il s'agit, en outre, de l'accord entre le gouvernement de la
République algérienne démocratique et populaire et le gouvernement du Royaume de Norvège sur le transport maritime, signé à
Oslo le 23 juillet 2015, et du mémorandum d'entente entre le gou-
Ahmed Izidbih, envoyé spécial du président mauritanien qui lui a remis une invitation au président de
la République, Abdelaziz Bouteflika, de la part de
son homologue, Mohamed Ould Abdelaziz, pour
assister au 27e sommet arabe prévu en juillet prochain à Nouakchott. L'entretien a porté sur «les
perspectives de coopération bilatérale et les moyens
de la hisser au niveau de l'histoire commune entre
les deux pays», a indiqué un communiqué du
Conseil de la nation. Bensalah et le ministre mauritanien ont évoqué également «les questions d'intérêt
commun, particulièrement la situation dans les pays
du Maghreb et la région du Sahel», souligne la
même source. Selon le communiqué, Isselkou Ould
Ahmed Izidbih a salué, d'autre part, le rôle de
l'Algérie pour le retour de la sécurité et la stabilité
au Mali et ses efforts pour unifier les rangs des parties libyennes. «Le prochain sommet arabe et les
défis qui se posent à la région arabe» ont également
été au centre de l'entrevue, conclut le communiqué.
Le Prix du président de la République lancé
e Prix du président de la République du
journaliste professionnel 2016 a été
lancé, jeudi dernier, par le ministère de la
Communication. Il sera décerné à l'occasion de la célébration de la journée nationale de la presse le 22 octobre prochain.
La date limite de dépôt des dossiers, pour
cette deuxième édition dont le thème est
«la femme algérienne, acteur majeur du
développement économique et social», est
fixée au 1er septembre prochain. Ce Prix,
annoncé par le président de la République
à l'occasion de la journée mondiale de la
presse le 3 mai 2015, a été institué par
décret présidentiel n°15-133 du 21 mai
2015. Il a pour objectifs d'encourager et de
promouvoir la production journalistique
nationale sous toutes ses formes, de stimuler l'excellence, la création et la professionnalisation au sein de la presse nationa-
L
Début de l'opération
de vente de billets
opération de vente de billets d'avion pour les
L'
citoyens concernés par le pèlerinage 2016 a débuté, mardi dernier, au niveau des agences d'Air Algérie.
Ceux ayant choisi d'être encadrés par l'Office national
du pèlerinage et de la omra sont invités à se rapprocher de ces agences pour l'acquisition du billet de
voyage munis du passeport biométrique, de l'attestation de succès au tirage au sort ou le livret de pèlerinage 2016 et d’une copie du récépissé de paiement
délivré par la Banque d'Algérie. Après l'acquisition du
billet d'avion, tous les documents cités, en plus du
certificat médical d'aptitude et de trois photos à fond
blanc, doivent être déposés au niveau de la daïra ou de
la circonscription administrative de lieu de résidence
pour la prise en charge de l'opération de visa.
S'agissant des citoyens concernés par le pèlerinage et
ayant choisi d'être encadrés par les agences de
voyages et de tourisme, le dossier comprend le passeport biométrique, l'attestation de succès au tirage au
sort ou livret de pèlerinage 2016, une copie du récépissé de paiement délivré par la Banque d'Algérie, un
certificat médical d'aptitude et trois photos à fond
blanc. Le dossier est remis par le citoyen à l'agence de
son choix qui se charge de la réservation des billets de
voyage auprès d'Air Algérie et s'acquitte des procédures administratives auprès des services de la wilaya
territorialement compétente.
La Météo du
vernement de la République algérienne démocratique et populaire
et le gouvernement de l'Etat du Koweït sur l'échange des connaissances et des expériences en matière juridique et judiciaire, signé
à la ville de Koweït le 5 avril 2015.
JOURNALISTE PROFESSIONNEL
HADJ-2016
Samedi 28 Mai 2016
Photo: Archives
I
e président du Conseil de la nation, Abdelkader
Bensalah, a reçu, jeudi dernier, le ministre mauriLtanien
des Affaires étrangères, Isselkou Ould
n
Alger 29°
le en instaurant la culture du mérite. Il a
pour but de récompenser les meilleures
œuvres individuelles ou collectives ayant
trait à la thématique retenue. Les postulants auront à concourir dans les différentes catégories, à savoir l'information
écrite : article de fond, critique, éditorial,
reportage ou enquête, l'information télévisuelle : reportage, enquête d'investigation,
documentaire, bande d'actualité filmée. Ils
auront également à prétendre au titre dans
la catégorie de l'information radiophonique
: émission d'information, reportage et
enquête, et la presse électronique : meilleure œuvre d'information diffusée sur le net,
et l'illustration : photographie, dessin et
caricature de presse publiés par un organe
de presse national. Les postulants doivent
être de nationalité algérienne, titulaire de la
carte de journaliste professionnel, et ne pas
être membre du jury. Le candidat peut pré-
senter sa candidature à titre individuel ou
collectif et il n'est autorisé à participer que
dans une seule catégorie et par une seule
œuvre, à l'exception du prix d'illustration
dont le nombre peut atteindre 10 exemplaires de photographies, dessins ou caricatures de presse. Les œuvres présentées
doivent faire l'objet de diffusion ou de
publication par un organe de presse national durant la période 2015-2016. Le jury
procédera à la sélection des trois lauréats
dans chacune des 5 catégories. En plus du
certificat de mérite, les lauréats des quatre
premières catégories auront une récompense financière dont le montant est fixé à un
million de dinars pour le 1er lauréat,
500.000 DA pour le 2e et 300.000 DA
pour le 3e. Pour la cinquième catégorie,
l'auteur de la meilleure illustration bénéficiera de 100.000 DA.
n Synthèse R. N.
FOOTBALL : LIGUE 1 MOBILIS-DERNIÈRE JOURNÉE
La JSS et la JSK sur le podium, l’USMB rétrograde
omber de rideau sur le championnat de Ligue 1 Mobilis qui a
livré son verdict à l’issue de l’ultime journée disputée hier.
TAinsi,
la JS Saoura termine à la seconde place grâce au succès
arraché sur le terrain de l’ASMO (1-0) et s’offre une participation
historique en ligue des champions africaine. Le podium est complété par la JSK, malgré le nul concédé at home (0-0), et le CRB,
vainqueur à Tadjenanet (1-0). Mais ce sont les Canaris de Tizi
n
Annaba 24°
Fedjr....................3.45
Dohr ..................12.45
Assar .................16.36
Maghreb.............20.02
Ichaâ .................21.40
n
Constantine 30° n Oran 31°
n
Ouzou qui joueront la coupe de la CAF car possédant un meilleur
goal-average particulier que les Belouizdadis. En bas de tableau,
le RCR, en déplacement à El Harrach, a arraché le point qui lui
suffisait pour son maintien. Du coup, c’est l’USM Blida, malgré
son succès (1-0) face à l’USMA, qui accompagne l’ASMO et le
RCA en Ligue 2.
n M. F.
Ouargla 42°
ACHAT
VENTE
1$
1$
6
1 €6
n
6
1 €6
110,39 DA
110,41 DA
123,29 DA
123,35 DA
Tamanrasset 31°
n
Tindouf 41°
n
Illizi 40° n
B
SERVICE PU
Tél: (023) 50 21 14 - 50 21 12 - 50 21 13
Fax: (023) 50 21 17 - 50 21 23
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
21
Taille du fichier
3 693 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler