close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

article tdg-emploi-2016-06-01

IntégréTéléchargement
2 Emploi
Tribune de Genève | Mercredi 1er juin 2016
Apprentissage
Concilier sport d’élite et apprentissage,
c’est jouable pour les jeunes à Genève
gues qui doivent savoir, par souci
de transparence, pourquoi l’apprenti arrive plus tard ou est absent
pendant plusieurs jours», précise
Claudio Cerato, patron du Garage
du Boulevard et formateur de longue date. «Nous cherchons de nouvelles entreprises prêtes à s’investir
auprès de ce public particulier, afin
de développer notre offre de formation», confie Ava Monney.
Les partenaires
de la formation
professionnelle
s’impliquent dans
le dispositif sport-artétudes
Eliane Schneider
Office pour l’orientation,
la formation professionnelle
et continue (OFPC)
«Le but est d’arriver au bout du
parcours de formation professionnelle sans délaisser la pratique
sportive de haut niveau: concilier
réussite professionnelle et sportive», explique Ava Monney, coordinatrice du dispositif sport-artétudes (SAE) du Département de
l’instruction publique (DIP).
Lancée en 2011, cette structure
permet aux jeunes de se former
dans les domaines sportif et artistique en adaptant leur formation.
Jusqu’ici, la plupart des bénéficiaires se trouvaient plutôt dans les
filières générales (Collège, Ecole de
culture générale, etc.). «Depuis
deux ans, nous proposons des apprentissages en système dual, destinés aux jeunes sportifs, qui rencontrent un grand succès», se réjouit la responsable. La coordination du projet sur le terrain est
assurée par le Service cantonal du
sport et l’Office pour l’orientation,
la formation professionnelle et
continue (OFPC), qui veillent aux
Sociétés «Swiss Olympic»
Les sportifs Burim Avdulahi (à gauche) et Adrian Martinez (à droite), après leur CFC d’employés
de commerce, effectuent un stage de maturité professionnelle en entreprise. PIERRE ABENSUR
intérêts des entreprises formatrices et des jeunes sportifs.
Un temps aménagé
A ce jour, 220 jeunes (dont un tiers
de filles) bénéficiant du dispositif
SAE se trouvent dans l’enseignement secondaire II. Parmi eux, une
douzaine d’apprentis, principalement adeptes de football et de hockey, poursuivent leur formation
d’employé de commerce, d’assistant en maintenance automobile,
de projeteur en technique du bâti-
ment, de laborantin ou de gestionnaire du commerce de détail dans
neuf entreprises locales.
«Les différents partenaires s’engagent fortement dans la démarche: clubs sportifs, entreprises formatrices, centres de formation professionnelle, etc. Sans compter les
parents», décrit Ava Monney. Car il
s’agit de coordonner les programmes sportif (planning des entraînements, convocations aux stages,
matches et compétitions), professionnel et scolaire de l’apprenti.
«Un travail d’orfèvre pour les écoles, de la patience de la part des
formateurs, une flexibilité des entreprises et un engagement remarquable du côté des jeunes», salue la
coordinatrice. Au niveau des centres de formation professionnelle,
le sportif-apprenti peut bénéficier
d’horaire de cours aménagés et, si
nécessaire, d’un tutorat individuel.
Quant au formateur, il convient
avec son apprenti d’un horaire de
travail adapté. «Il est indispensable
d’en informer l’ensemble des collè-
L’apprenti faisant partie du dispositif SAE et qui dispose d’une «Swiss
Olympic Card» peut permettre à la
société qui l’accueille de bénéficier
du label Swiss Olympic «Entreprise
formatrice favorable au sport de
performance». «Cette distinction
les valorise et reconnaît leur engagement», souligne Ava Monney.
«J’étais frileuse à l’idée d’engager un jeune sportif, mais je me suis
rapidement rendue compte de la
plus-value que cela nous apporte,
intervient Mélodie Martin, responsable du suivi des stagiaires chez
Berney Associés. Car les valeurs du
sport coïncident souvent avec les
exigences du monde professionnel: rigueur, volonté, esprit
d’équipe, respect. Sans oublier la
maturité de ces jeunes et leur aptitude à rebondir.» Claudio Cerato,
grand fan de foot, confirme: «On
découvre des personnalités aux règles de vie stimulantes et respectueuses du code du travail.»
«J’ai un objectif clair: terminer
ma formation professionnelle avec
un diplôme reconnu avant de me
Places à prendre
Des places à saisir dans le
domaine de la vente!
Ce samedi 4 juin, de 9 h à
12 h, à la Cité des métiers,
recrutement en direct Apprentissages, spécial vente, en
présence de plusieurs entreprises formatrices. Liste des
entreprises et des professions
concernées (assistant du
commerce de détail AFP ou
gestionnaire du commerce
de détail CFC) sur le site
www.citedesmetiers.ch/geneve
et le webmobile http://
citedesmetiers-geneve.mobi,
rubrique «Agenda». E.S.
lancer pleinement dans ma carrière
de footballeur», déclare Burim
Avdulahi, stagiaire en maturité professionnelle commerciale chez Berney Associés et footballeur dans
l’équipe nationale de Macédoine
des moins de 19 ans. Son statut particulier n’altère pas sa popularité au
sein de l’entreprise, au contraire:
«Le matin, je distribue le courrier,
c’est souvent l’occasion d’une discussion avec les collègues sur les
événements sportifs du moment.»
La responsable du suivi des stagiaires, Mélodie Martin, y voit «le
développement d’une belle émulation et d’un esprit de cohésion» au
sein de l’entreprise.
PUBLICITÉ
Abonnez-vous
12 mois pour Fr. 158.–
Recevez votre quotidien chaque mercredi
et son supplément Tribune Emploi,
le plus grand rendez-vous hebdomadaire
de l’emploi en Suisse romande!
L’édition
du mercredi
+ le supplément
Tribune Emploi
Profitez de cette offre exceptionnelle,
abonnez-vous maintenant!
Offre non cumulable, réservée aux particuliers non-abonnés résidant en Suisse.
Accès au contenu numérique non inclus. TVA et frais de port inclus.
Contrôle qualité
0842 850 150
Lu-ve 8 h - 12 h / 13 h 30 - 17 h
L’actualité augmentée
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
2
Taille du fichier
485 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler