close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

BM 26 - Saint-Vincent-de

IntégréTéléchargement
Commune de SAINT VINCENT DE BARRES
Membre de la Communauté de Communes Barrès Coiron
Photo prise depuis la haute rosace de l’église. La m airie est ouverte : Les lundis de 8h à 12h et de 17h à 19h Du mardi au vendredi de 8h à 12h 04 75 65 15 93 saint-­‐vincent-­‐de-­‐barres.fr saintvincentdebarres@inforoutes-­‐ardeche.fr Permanence des élus sur rendez-­‐vous : Paul SAVATIER : lundi et vendredi : 10h à 12h Jean Claude CALLON : lundi à partir de 18H Bernadette DEMANGE : mardi de 16h30 à 18h30 Dominique CHAIZE : jeudi d e 17h30 à 19h Marie VIGNAL : mercredi de 17h30 à 19h00 Mai 2016 N°26 1 Comme chaque année, le bulletin municipal « Les Echos du Barrès » du mois de mai-­‐juin est l’occasion de faire le point sur les projets municipaux, la vie communale et les animations de l’été. Le budget de la commune a été voté le 4 avril dernier. Les principales dépenses de la section de fonctionnement concernent les activités scolaires et périscolaires : fonctionnement des écoles, fournitures, garderie, activités périscolaires, transports scolaires et surtout tout le personnel qui intervient auprès des enfants pendant les temps scolaires (ATSEM) et périscolaires (pour conduire les activités du début d’après-­‐midi), pour la garderie (matin et soir), pour le service des repas du midi, sans oublier le ménage des bâtiments. L’école est et reste une priorité. Au niveau des investissements, les travaux de modernisation des routes vont se dérouler notamment sur les secteurs de Salavayre, du début de la route forestière et du Bouchet-­‐Les Quintes. Pour les bâtiments, il nous faut engager la mise en sécurité et en accessibilité de la mairie, de même que la sécurisation des tours rondes, la poursuite de l’aménagement des places, des ruelles du village et de l’accès au parking. 2016 sera l’année de l’avancement de la révision du PLU et de la mise en place de l’AVAP (voir articles). Sur toutes ces questions, nous avons organisé et continuerons d’organiser des actions de concertation et de participation sous différentes formes. Nous pouvons regretter que trop peu de personnes participent. Votre municipalité poursuit son action dynamique et responsable pour le développement de la commune, des activités et des services à la population, et soutient les initiatives, dans un contexte où la gestion doit être encore plus rigoureuse avec la baisse des dotations de l’Etat, mais c’est déjà notre façon de gérer. Au 1er janvier 2017, avec les 5 communes de Rhône-­‐Helvie (autour du Teil), et les 10 de Barrès-­‐
Coiron, nous formerons une nouvelle Communauté de communes de 15 communes et plus de 22.000 habitants. La préparation est en cours pour que cette nouvelle entité soit plus forte, notamment au niveau du développement économique (zones d’activité, pépinières d’entreprises, tourisme, artisanat, agriculture,…) et des services à la population (déchets ménagers, enfance et jeunesse, culture, environnement, …). Nous en reparlerons cet automne. . Cette année, comme les précédentes, de nombreuses manifestations et activités vous seront proposées par les associations et la commune. Alors PARTICIPONS, cela contribue à encourager les bénévoles et ceux qui prennent des initiatives, à renforcer notre lien social local et à faire de notre commune un secteur vivant et agréable à vivre. Je vous souhaite un bel et bon été 2016 Paul SAVATIER 2 Comptes rendus des conseils municipaux 2016
(NB : Les comptes rendus complets sont disponibles sur le site internet de la Commune) -
-
-
-
-
CONSEIL MUNICIPAL du 11 JANVIER 2016
Accepte la convention avec le Centre de Gestion de la Fonction Publique de l’Ardèche pour assistance administrative à l’établissement des dossiers CNRACL (retraite des agents), Vote la DM pour écritures d’ordre pour réintégration des travaux en régie : Travaux camping : mur, clôture, plage piscine etc…Travaux voirie : ruelle Le Serre, Demande une subvention DETR pour la création du réseau et de la station d’assainissement d’une capacité de 220 EH pour les secteurs Tracieu – Rieutord – Moure est. Ainsi le coût total estimatif HT (Tranche 1 + Tranche 2 + Station) maîtrise d’œuvre comprise serait de 866.190€, Approuve la convention avec l’association ENVIBAT pour l’activité des ateliers chantiers d’insertion dans le domaine de l’environnement (débroussaillage), Prend acte des marchés conclus l’année précédente ainsi que le nom des attributaires, Emet un avis défavorable sur le projet de parc éolien sur la massif du Barrès présenté par EDF-­‐EN en décembre 2015, (cette délibération et les 2 suivantes ont été diffusées intégralement avec Les Echos du Barrès de janvier 2016), Demande la remise totale en état initial des terrains concernés (excavation totale des fondations et des câbles, chemin d’accès, remplacement par des terres de caractéristiques comparables aux terres initialement en place, reboisement si existant,…), Demande qu’une large réflexion pour la définition et la mise en œuvre d’une politique locale de l’énergie soit engagée au niveau intercommunal notamment dans le cadre du dossier « Territoire à Energie Positive (TEPOS), déposé par l’agglomération de Montélimar et auquel la Communauté de communes est associée. En vue de la préparation du budget primitif, les projets et les orientations 2016 sont passés en revue par chacun des conseillers municipaux en fonction de leurs délégations, CONSEIL MUNICIPAL du 4 AVRIL 2016
Approuve le compte administratif du budget communal 2015, Fonctionnement Dépenses 678 519.24 € Recettes 915 487.80 € Résultat de l’exercice : + 236 968.56 € Résultat reporté 2014 + 883 194.55 € Excédent de clôture : 1 120 163.11 € Investissement Dépenses 371 713.68 € Recettes 440 525.93 € Résultat de l’exercice : + 68 812.25 € Résultat reporté 2014 -­‐ 215 266.98 € Déficit de clôture : 146 454.73 € RESTES A REALISER 2015 : Dépenses : 18 813.52 € Recettes : 0 € Besoin total de financement sur la section investissement : 165 268.25 € -
3 Déclare que le compte de gestion dressé, pour l’exercice 2015 par le Receveur, visé et certifié conforme par l’ordonnateur, n’appelle ni observation ni réserve de sa part, - Affecte au budget pour 2016, le résultat de fonctionnement de l’exercice 2015, d’un montant total de 1 120 163,11 € de la façon suivante : • 1°) couverture du besoin de financement de la section d’investissement : 170.000,00 € • 2°) excédent de fonctionnement reporté : 950.163,11 € - Approuve le compte administratif du budget annexe assainissement 2015, Fonctionnement Dépenses 68 627.09 € Recettes 20 861.70 € Résultat de l’exercice : -­‐ 47 765.30 € Résultat reporté 2014 + 51 920.10 € Excédent de clôture : 4 154.71 € Investissement Dépenses 43 931.82 € Recettes 58 237.24 € Résultat de l’exercice : + 14 305.42 € Résultat reporté 2014 + 209 644.00 € Excédent de clôture : 223 949.42 € RESTES A REALISER 2015 : Dépenses : 0 € Recettes : 0 € Besoin total de financement sur la section investissement : 0 € -
-
-
Déclare que le compte de gestion dressé, pour l’exercice 2015 du budget assainissement par le Receveur, visé et certifié conforme par l’ordonnateur, n’appelle ni observation ni réserve de sa part, Affecte au budget pour 2016, le résultat de fonctionnement de l’exercice 2015 de la façon suivante : • 1°) couverture du besoin de financement de la section d’investissement : 0 € • 2°) excédent de fonctionnement reporté : 4.154,71 € Vote les taux 2016 des impôts locaux, sans changement par rapport à 2015: TAXES BASES PREVISIONNELLES Taxe Habitation 810 400 € Taxe foncière (bâti) 455 400 € Taxe foncière (non bâti) 17 700 € TOTAL TAUX RECONDUITS 9.44 % 19.95 % 56.48 % PRODUIT ATTENDU 76 502 € 90 852 € 9 997 € 177 351 € -
Compte tenu des travaux envisagés à proximité, reconduit le loyer du logement communal, Attribue les subventions suivantes aux associations : ASSOCIATIONS COMMUNALES OU AGISSANT SUR LE TERRITOIRE DU RPI ASSOCIATION COMMUNALE DE CHASSE L’ALLOUETTE ASSOCIATION DES PARENTS D’ELEVES BARRES LOISIRS ANIMATION CULTURE CLUB RENCONTRE FOYER DES JEUNES JET D’ENCRE SCRAC’A’DO PRIVAS EQUITATION AZAL SAHAJA YOGA BARRES ASSOCIATION FESTIVAL 250,00 € 300,00 € 800,00 € 1 800,00 € Médiévales 300,00 € Repas village 100,00 € Festi’Barrès 630,00 € 700,00 € 500,00 € 100,00 € 200,00 € 150,00 € 400,00 € Prévu dans le cadre des TAPS 600,00 € 4 ASSOCIATION SCOLAIRE RPI ECOLE 89 5 200,00 € Financement des projets scolaires des 3 écoles, au prorata du nombre d’élèves par commune ASSOCIATIONS EXTERIEURES A LA COMMUNE AMICALE DES POMPIERS DE CRUAS UNION FEDERALE ANCIENTS COMBATTANTS FNACA FONDATION ABBE PIERRE RESTOS DU COEUR 400,00 € 50,00 € 50,00 € 100,00 € 100,00 € SOUS CONDITION D’ADHESION CAUE DE L’ARDECHE AGENCE DE DEVELOPPEMENT TOURISTIQUE DE L’ARDECHE COLLECTIF CONTRE LE GAZ DE SCHISTE POLENERGIE (Adhésion) 200,00 € 150,00 € 450,00 € 150,00 € CONCOURS À ASSOCIATIONS D’ELUS ASSOCIATIONS DES MAIRES DE L’ARDECHE ASSOCIATIONS DES MAIRES RURAUX DE L’ARDECHE TOTAL 300,00 € 90,00 € 14 070,00 € -
-
-
Fixe le montant de la redevance assainissement à 0,85 € / m3 d’eau consommé, par les abonnés raccordés aux réseaux d’assainissement collectif, pour l’année 2016, Accepte de mettre en place le dispositif de Service Civique au sein de la collectivité et sollicite l’agrément nécessaire à l’accueil de 2 jeunes en Service Civique volontaire, auprès de la Direction Départementale Interministérielle chargée de la Cohésion Sociale, pour une durée de trois ans, Donne son accord pour passer une convention « éveil musical » avec le Syndicat Mixte de Ardèche Musique et Danse, concernant les opérations destinées aux enfants de l’école maternelle et accepte la participation financière communale à hauteur de 1 688,40 € sur un montant de 2 814,00 €, le solde étant pris en charge par le Département, Vote le budget général comme suit : SECTION DE FONCTIONNEMENT Dépenses 011 012 014 65 66 67 023 Charges à caractère général Charges de personnel Atténuation de produits Autres charges gestion courante Charges financières Charges exceptionnelles Virement à section investissement Recettes 202 655,00 70 Produits des services 102 350,00 432 832,00 73 Impôts e t t axes 483 2 52,00 50 183,00 74 Dotations et participations 170 977,00 83 900,00 75 Autres produits gestion 21 800,89 1 400,00 courante 23 347,00 930 226,00 002 Résultat reporté 2015 950 163,11 TOTAL 1 728 543,00 € TOTAL 1 728 543,00 € 5 SECTION D’INVESTISSEMENT Dépenses 20 21 23 16 001 Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations en cours Remboursement d’emprunts Solde d’exécution négatif 2015 Recettes 96 290,00 252 062,20 863 048,80 15 400,27 146 454,73 TOTAL 1 373 256,00 € 13 10222 1068 021 Subventions d’investissement FCTVA Affectation résultat fonct. 2015 Virement de la section fonct. 224 230,00 48 800,00 170 000,00 930 226,00 TOTAL 1 373 256,00 € -
Vote le budget annexe assainissement : SECTION D’EXPLOITATION Dépenses 011 012 014 65 66 67 68 042 Recettes Charges à caractère général Charges de personnel Atténuation de produits Autres charges gestion courante Charges financières Charges exceptionnelles Charges pour provision Amortissements 5 200,00 70 Vente prestations de services 10 000,29 6 400,00 77 Produits e xceptionnels 25 3 47,00 1 520,00 042 Amortissements 8 495,00 0,00 1 000,00 002 Résultat reporté 2015 500,00 4 154,71 2 000,00 31 377,00 TOTAL 47 997,00 € TOTAL 47 997,00 € SECTION D’INVESTISSEMENT Dépenses 20 Immobilisations incorporelles 21 Immobilisations corporelles 23 Immobilisations en cours 040 Amortissements 041 Intégration d’études 2015 27 000,00 19 132,00 786 000,00 8 495,00 10 147,00 TOTAL 850 774,00 € Recettes 13 Subventions d’investissement 282 000,00 16 Emprunt 300 000,00 10222 FCTVA 3 300,58 040 Amortissements 31 377,00 041 Intégration d’études 2015 10 147,00 001 Report excédent 2015 223 949,42 TOTAL 850 774,00 € -
Prise en charge de la location des vélos électriques (360 €) : la commune avait décidé cette action préalablement à la mise en gestion du camping, il n’y a eu aucune location durant la saison 2015, Considérant l’intérêt qu’il porte à l’association « Drailles et Chemins Camisards en Cévennes » et à sa démarche de mise en place d’itinéraires culturels et touristiques de randonnées pédestres de dimension européenne, le conseil est favorable à ce projet (culture, tourisme, environnement, soutien à l’économie locale) et soutient particulièrement sa demande de reconnaissance par l’Institut Européen des Itinéraires Culturels, 6 -
-
Approuve la mise à jour des conventions de passage permettant l’ouverture et la circulation non motorisée du public sur des chemins ou sentiers privés communaux inscrits et leur inscription au Plan Départemental des Itinéraires de Promenades et de Randonnées (PDIPR), Approuve la nouvelle charte « VILLAGES DE CARACTERE », Décide, ! De prescrire l’établissement d’une Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP) conformément à la loi du 12 juillet 2010 et à son décret d’application du 19 décembre 2011, ! De créer en conséquence une commission locale AVAP composée comme suit : ! M. le Préfet de l’Ardèche ou son représentant, ! M. le Directeur régional de la DRAC ou son représentant, ! M. le Directeur régional de la DREAL ou son représentant, ! Les membres du conseil municipal au nombre de 5 à 8 : -­‐ M. Paul SAVATIER -­‐ Mme Bernadette DEMANGE -­‐ M. Dominique CHAIZE -­‐ Mme Marie VIGNAL -­‐ Mme Véronique BROUT -­‐ Mme Magali LAMBERT ! Deux personnes qualifiées choisies au titre du patrimoine culturel ou environnemental local : -­‐ Mme Maryline BLANC -­‐ Mme Christine LALLEMAND ! Deux personnes qualifiées choisies au titre d’intérêts économiques locaux : -­‐ M. Lilian AVON -­‐ M. Xavier IGONNET M. l’architecte des bâtiments de France siège avec voix consultative. ! D’organiser la concertation autour du projet AVAP selon les modalités de l’article L300-­‐2 du code de l’urbanisme. PLU et AVAP, où en est on ?
Les études pour la révision du Plan Local d’Urbanisme (PLU) se poursuivent. La phase de diagnostic se termine et il fera l’objet d’une présentation en réunion publique. L’étape suivante consiste à imaginer ce à quoi la commune pourrait ressembler dans 10 ans. Evolution de la population, impact sur les services, l’habitat et l’environnement et en conséquence besoins en logements, qui peuvent être satisfaits par ceux actuellement vacants, des changements de destination de certaines constructions, et aussi par des constructions neuves, sur des bases beaucoup moins gourmandes en terme de surface. Au final, c’est après cette approche qu’on pourra voir quels seront les besoins en terrains constructibles, sachant que les services de l’Etat sont tout particulièrement vigilants sur la préservation des terres agricoles et des espaces naturels. Il y a encore beaucoup de travail avant qu’un projet puisse être présenté. Dans le domaine patrimonial, le diagnostic de l’AVAP (Aire de Valorisation et de Protection du Patrimoine) va être prochainement présenté aux élus en charge du dossier puis à la commission locale (dite CLAVAP) qui a été mise en place conformément à la réglementation. Cette commission se réunira régulièrement et sera consultée aux principales échéances de la démarche. Au-­‐delà de la mise en œuvre de l’AVAP, la commission poursuivra ses travaux dans la durée. Présidée par le Maire, elle est composée de représentants de services de l’Etat (Préfet, DREAL, DRAC), d’élus (Bernadette Demange, Dominique Chaize, Marie Vignal, Véronique Brout et Magali Lambert), de 2 personnes qualifiées au titre du patrimoine culturel et environnemental local (Maryline Blanc de l’association « Patrimoine du Barrès » et Christine Lallemand de l’association « Sauvegarde du Barrès ») et de 2 personnes qualifiées au titre des intérêts locaux (Xavier Igonnet, agriculteur et Lilian Avon, artisan). L’Architecte des Bâtiments de France siège avec voix consultative. Une fois la phase de diagnostic terminée, il fera lui aussi l’objet d’une présentation au public. 7 Deux jeunes en service civique à St Vincent
La municipalité de Saint Vincent de Barrès a pris la décision d’accueillir dès cet automne 2 jeunes en service civique. Pour rappel, l’objet du service civique est de : « Renforcer la cohésion nationale et la mixité sociale en offrant à toute personne volontaire l’opportunité de servir les valeurs de la République. ». Il doit permettre à des jeunes de 16 à 25 ans de vivre pendant 6 à 12 mois une expérience d’engagement volontaire au service de la collectivité, un engagement citoyen reconnu et valorisé, en menant une mission d’intérêt général dans des domaines aussi variés que l’environnement, l’éducation, la culture et les loisirs, le sport, la santé, la solidarité, la mémoire et la citoyenneté, le développement international ou l’intervention d’urgence. Il s’agit de proposer à ces jeunes sans condition de diplôme, un cadre d’engagement dans lequel ils pourront évoluer tout en réfléchissant à leur propre avenir tant citoyen que professionnel. En ce qui concerne notre commune, le choix a été fait de proposer à deux jeunes de 18 à 25 ans un contrat du 1er octobre 2016 au 31 mai 2017, afin de leur permettre un engagement au sein de la collectivité, la mise en œuvre de projets renforçant la cohésion sociale et ainsi d’acquérir de nouvelles expériences. Ils interviendront en complément de l’action des agents de la commune sans s’y substituer. Les thèmes de missions choisis sont : • L’accompagnement de la mise en place d’un conseil municipal jeune. • La collecte et valorisation des photos de classe de la commune. • L’élargissement de l’offre de service de la bibliothèque vers les personnes isolées, ainsi que le soutien d’actions destinées à la jeunesse. • L’amélioration de la perception aux nouvelles technologies afin de lutter contre la fracture numérique. • La mise en œuvre d’actions citoyennes améliorant le cadre de vie (jardin partagé, fleurissement du village et des quartiers…) Si vous êtes intéressé par cet engagement, vous pourrez consulter et répondre à l’annonce qui paraîtra prochainement sur le site www.service-­‐civique.gouv.fr ou envoyer un CV accompagné d’une lettre de motivation à la mairie de Saint Vincent de Barrès. Quand le recrutement sera fait, les jeunes seront présentés aux agents de la commune, aux associations et à la population afin que bon accueil leur soit fait lors de l’accomplissement de leurs missions. Distribution des comprimés d’iode
RAPPEL : la campagne pour la distribution des comprimés d’iode stable a débuté au mois de février 2016. Cette action a pour but de renouveler les comprimés distribués en 2009 qui sont arrivés à leur date de péremption. Les retardataires peuvent retirer les comprimés dans les pharmacies environnantes. Pour ceux qui n’ont pas reçu le courrier correspondant, ils peuvent se présenter à la pharmacie avec un justificatif de domicile, c’est le cas par exemple, des nouveaux arrivants sur la commune. Ces comprimés ne sont à prendre que sur consigne des autorités en cas d'accident nucléaire. 8 La mairie doit être accessible à tous et en toute sécurité
Tous les habitants de la commune connaissent la mairie, bâtiment chargé d’histoire dont la partie la plus ancienne date du XIIème siècle. A cette époque, c’est l’efficacité pour la protection contre les attaques qui était recherchée. La mairie y a été installée au début des années 1990. De nos jours, les temps ont bien changé et les bâtiments publics doivent être en mesure de recevoir tout le monde, personnes valides ou moins valides à mobilité réduite, voire ayant un handicap certain. De plus les normes de sécurité imposent des règles de bon sens pour être sûr de pouvoir évacuer toutes les personnes présentes en cas d’incendie ou autre événement. Fin 2015, comme la loi l'y obligeait, la Commune a transmis au Préfet, son agenda de mise en accessibilité des locaux classés « établissements recevant du public ». Si pour le foyer rural, le restaurant La Table du Barrès, l'école, et le restaurant scolaire, cette dimension a été prise en compte lors des réhabilitations et constructions de ces dernières années, il reste à traiter la mairie, et l'église dans une moindre mesure. En effet, la salle des mariages et du conseil et la bibliothèque situées au 1er étage doivent disposer d’une issue de secours aux normes (escalier de 1,20 m de large, avec des marches de 16 cm de hauteur, …) et être accessibles à tous, seul un ascenseur le permettra. Pour ceux qui seraient tentés de délocaliser les mariages ou les réunions du conseil au foyer ou ailleurs, la réglementation impose que ceux-­‐ci se déroulent dans la maison commune. Outre le fait que cette salle est très occupée, ce qui est très bien, cela ne réglerait pas la destination future du bâtiment de la mairie quelle qu’elle soit et n'enlèverait en rien l'obligation de le mettre en sécurité et en accessibilité. C'est une équation difficile que les élus étudient depuis longtemps. Il arrive un moment où il faut se mettre en règle, ne serait-­‐ce que par respect des personnes à mobilité réduite, actuelles ou malheureusement futures (accident, maladie, vieillissement). En effet, une personne handicapée habitant St Vincent ne pourrait ni exercer un mandat d'élu, ni se marier dans sa mairie ! Est-­‐ce normal ? Au vu de l’impossibilité de positionner un escalier dans le bâtiment existant, ou de le mettre en apparent à l'extérieur, seule une construction extérieure au bâtiment principal actuel permettrait d’installer escalier et ascenseur. Tout naturellement, les regards se sont tournés vers l’ancien bar qui jouxte le bâti existant. Une étude effectuée par Pascal Carrillo, architecte retenu pour ce projet, montre que rien n’est possible sans rehausser le toit du bâtiment de l’ancien bar, même pour ne desservir que le 1er étage. Alors tant qu’à le rehausser, pourquoi ne pas traiter les 2 étages de la mairie, ce qui permettra de dégager des surfaces utilisables à court terme et d'envisager tout type d’usage dans le futur. Malgré tout, la partie de l'ancien bâtiment correspondant à la Tour carrée ou donjon (bureau actuel d'accueil et de secrétariat, ancien bureau du SITSL au 1er) ne pourra pas être desservie. Nous demanderons une dérogation pour cela. Une fois ce principe posé, il reste une question, pas vraiment simple, concernant le traitement architectural de la façade du projet. Par son aspect massif et neuf, un bâtiment tout en pierre n’est pas souhaitable et même déconseillé par l’Architecte des Bâtiments de France. Il serait illusoire d’obtenir un résultat cohérent sur un édifice de cette importance, et entraînerait des coûts très importants. Alors bois, métal, verre, pierre, enduit, ... sur toutes ou partie des 3 façades, le choix est difficile. Il faudra bien trancher sans trop tarder pour pouvoir déposer prochainement la demande de permis de construire, rechercher le maximum de financements possibles pour conserver nos capacités d’investissement et débuter les travaux au début de l’année 2017. Bien-­‐sûr c’est un investissement important (enveloppe estimée 300.000€) : on doit assurer l’avenir de ce bâtiment quel qu’il soit (mairie et/ou salles de réunion, et/ou d’exposition, et/ou bibliothèque, et/ou logements, et/ou services publics, et/ou professions libérales, et/ou commerce, et/ou artisans, …). Il y aura d’autres investissements à prévoir (salle, sans doute intercommunale ; atelier, … école, …), mais la commune ne dispose d’aucun tènement foncier approprié. Nous avons engagé des temps de concertation (réunion publique le 20 avril, forum sur la place le 22 mai). La participation n’a pas toujours été au rendez-­‐vous. Mais nous poursuivrons en ce sens. 9 Bibliothèque
Depuis le mois de mars, les usagers de la bibliothèque municipale de St Vincent de Barrès ont pu découvrir le nouveau système informatique de prêt avec leur carte de lecteur à l’effigie de la commune. Les horaires d’ouverture sont toujours les mercredis de 15h à 17h (hors vacances scolaires) et les dimanches de 10h à 12h. La bibliothèque sera fermée comme les années précédentes tout le mois d’août. Pensez à anticiper vos prêts pour lire sur la plage ou à l’ombre de vos arbres … L’équipe de bénévoles vous a proposé tout au long de l’année diverses animations : • Des « Soirées autour d’un livre » environ tous les deux mois, avec un petit groupe de passionnés autour de lectures communes (prochaine date le 23 juin à 20h30), • deux « Gratiferias culture», afin de donner une nouvelle vie aux livres écartés du référencement et de permettre à chacun d’apporter ou de prendre les ouvrages qu’il souhaite, • une représentation théâtralisée du livre « Inconnu à cette adresse » de Kresssman Taylor, • une exposition sur les mangas,… N’hésitez pas à franchir la porte de la bibliothèque (premier étage de la mairie) pour vous inscrire en tant que lecteur (inscription gratuite) ou pour rejoindre le groupe de bénévoles! Pour tout contact : bibliothequesvb@inforoutes.fr Déchets
Nous rappelons que les points de regroupements des bacs à ordures ne sont ni une déchetterie, ni une décharge sauvage ! Le nettoyage a un coût sur vos impôts ! De plus, vous devez mettre vos déchets dans les bacs de regroupement les plus proches de chez vous pour laisser de la place aux autres. DECHETTERIE DE CRUAS Mardi, Mercredi, Vendredi, Samedi 8H30-­‐12H00 13H30-­‐17H00 Jeudi 13H30-­‐17H00 Fermeture le Lundi DECHETTERIE DE PRIVAS Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi 9H00-­‐11H45 13H45-­‐17H00 Samedi 9H00-­‐12H00 13H45-­‐17H00 Mercredi 13H45-­‐17H00 Fermeture dimanche et jours fériés INFO Suite à un avenant au contrat avec la société SUEZ, les jours de collecte des ordures ménagères vont changer pendant la période estivale. Pour la période d'été (4 juillet au 3 septembre 2016) Mercredi et samedi Du 30 mai au 1 juillet 2016 et du 5 septembre 2016 au 28 février 2017 Lundi et jeudi 10 Les travaux à l’église sont terminés !
Décidés début 2014, les travaux suivants ont été réalisés : •
Le joug de bois, support de la cloche, ainsi que le mécanisme d’entrainement ont été refaits par l’entreprise Paccard, •
Une aération naturelle au moyen d’une ouverture basse (à l’est, derrière l’autel du chœur) et une haute (à l’ouest dans la rosace haute) a été réalisée par Batiservices (Lilian Avon) afin d’assurer une circulation d’air pour que l’ambiance soit plus saine. L’amélioration a été immédiate, •
Une rambarde a été posée devant l’église pour assurer la sécurité par la métallerie Fustier. Il reste à poser celle de l’arrière, autour de l’ancien cimetière, •
Les anciens candélabres d’éclairage ont été déposés et remplacés par des projecteurs LED éclairant la voûte, le chœur, les chapelles et les statues notamment. Une minuterie a été installée (entreprise Vignal Energies), •
Enfin les peintures ont été toutes refaites, sacristie y compris, dans les mêmes couleurs, les supports (voûtes et murs) ayant été préparés et grattés à fond (entreprise Coste, Yoann Manzanero). Le sol a également été poncé pour bien finir la restauration. Les coûts des travaux s’élèvent à 35.480€ HT réalisés par la Commune, subventionnés par le ministère de l’intérieur (dotation parlementaire d’Yves Chastan, sénateur au moment du dépôt du dossier) et une participation de la paroisse. Les bénévoles ont également consacré beaucoup de temps (Merci à Assmyda, Blandine, Rosette, Lisette, Anne-­‐Marie, Paulette, Jeanine, André, Benoît, Régis, Quentin, Franck, Michel, Ludo, Gérard, Jean-­‐Baptiste, Élisabeth, Alexandra...) pour le ménage, le déménagement pour vider puis réinstaller l'église et la rénovation des objets sacrés comme les statues, chemin de croix, harmonium ... L'association d'éducation populaire a investi dans un ampli et des micros pour une meilleure sonorisation. Nous avions déjà une belle église mais il faut dire qu'après cette rénovation, elle est devenue un lieu magnifique, le résultat est saisissant! Etant toujours ouverte, elle est beaucoup visitée, notamment par les touristes. Il restera à travailler l’accessibilité (cet automne), puis pour le futur, les façades… Un peu d’histoire Selon la Carta Vetus (registre de possessions de l’évêché de Viviers au 8ème siècle, aujourd’hui disparu), St Vincent est une fondation de Viviers, d’où son nom (St Vincent étant le saint patron de la cathédrale de Viviers), sur le territoire d’un ancien domaine gallo-­‐romain, la Villa Artenica. Ardulfus, évêque de Viviers «a donné à Dieu et à St Vincent» cette église qui était sans doute un bel petit édifice roman (seul subsiste une partie du mur ouest). En l’an 1020, l’église a été donnée par l’évêque aux moines de Cluny, en échange de l’église St Jean de Meysse. 2 moines bénédictins sont restés jusqu’au 16ème dans un petit prieuré situé derrière l’église. Pendant les guerres de religion qui ont beaucoup marqué l’Ardèche, l’église a été laissée en ruine. En 1583, lors de la visite de Nicolas de Vesc, grand vicaire de Viviers, il ne reste que 2 familles catholiques à St Vincent. L’église actuelle est d’une reconstruction récente 1687, tout en conservant l’orientation est ouest. Sa dernière restauration importante date de 1986. Elle est affectée au culte catholique, mais les offices protestants peuvent y être célébrés. Comme dans nombre de communes, l’église était entourée du cimetière. Il a été déplacé vers le lieu actuel en 1844. 11 Les sentiers de randonnée en Barrès-Coiron
Vous êtes randonneur ou vous aimez vous balader dans la nature, mais vous ne connaissez pas toujours les sentiers, jusqu'où vont-­‐ils, quelle est la distance à parcourir, comment savoir si je suis sur le bon sentier ? Pour partir en confiance, vous avez besoin d'un balisage fiable, clair et de qualité. Vous trouverez sur notre territoire des chemins répondant à vos attentes. Ceci est le résultat de l'engagement bénévole de quelques baliseurs de l'association « Les randonneurs de la Payre » (Saint-­‐
Symphorien-­‐sous-­‐Chomérac) dont plusieurs habitent à Saint-­‐Vincent-­‐de-­‐Barrès. Quelques membres de cette association ont suivi un stage de balisage des sentiers de « Petite Randonnée » (balisage jaune et blanc) organisé par la Communauté des Communes Barrès-­‐Coiron et par la Fédération Française de Randonnée Pédestre. Ils ont pris en charge la réfection du balisage des chemins existants sur les communes de Barrès-­‐Coiron. Ils ont pour mission d'assurer le petit entretien pour faciliter le cheminement, et de signaler à la Communauté de Communes les interventions plus conséquentes nécessaires pour assurer la sécurité des randonneurs. En un an et demi, ils ont balisé la presque totalité des 16 chemins de petite randonnée existants. Vous trouverez les topos-­‐guides de ces sentiers en mairie ou à l'office de tourisme de Cruas. Vous pouvez vous aussi être acteur du maintien de ces sentiers en signalant en mairie d'éventuelles dégradations (poteaux manquants, arbres tombés, éboulis....) que vous pourriez rencontrer lors d'une de ces randonnées. Vos remarques seront utiles à toutes les personnes qui vous suivront. Bonne randonnée. Nos amis les chiens
Beaucoup d’entre nous ont des chiens. Ce sont de fidèles et d’excellents compagnons, qu’il faut savoir éduquer, suivant leurs caractéristiques. En effet, sans tomber dans les excès et tout en acceptant leur présence, ils peuvent néanmoins apporter bon nombre de désagréments pour le voisinage : • Ils peuvent aboyer, surtout quand les maîtres ne sont pas là, et ils ne s’en rendent pas compte! Certes, ils contribuent à sécuriser votre quartier, mais pas d’excès pour la tranquillité de chacun… Que faire ? : l'éducation, les colliers anti aboiement, autres solutions ? • Ils font des « crottes ». Les chiens ont des besoins naturels et c'est à leur maître de veiller à ce que la chaussée, les places et les abords des chemins ne deviennent pas des toilettes publiques canines. Il faut ramasser les déjections, ce n'est pas très compliqué et c’est obligatoire (prévoir un sac plastique). Pour ne pas avoir à ramasser, il faut le sortir très fréquemment en faisant un petit tour de quelques minutes et l’emmener dans les champs ou les landes. Il ne faut pas le laisser faire en bord de chemin. Au village, il faut l’emmener sur le champ du parking du verger plutôt que le long du chemin allant du village au Chevalier, • Enfin, ils peuvent divaguer, échapper à la surveillance de leurs maîtres, et éventuellement provoquer des dégâts ou des chutes (de cyclistes par exemple), ou attaquer d’autres animaux : vous en êtes tenus responsables. La divagation est interdite et peut être punie d'une amende prévue pour les contraventions de la 2e classe (150 euros maximum). « Est considéré comme en état de divagation tout chien qui, en dehors d’une action de chasse, de la garde ou de la protection d’un troupeau, n’est plus sous la surveillance effective de son maître, se trouve hors de portée de voix de celui-­‐ci …». Ils doivent donc rester sous votre contrôle. 12 
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
812 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler