close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Blocages dans le secteur des ordures ménagères : la bataille continue

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUE DE PRESSE
1er juin 2016 | Communiqué de la Fédération CGT des Services publics
Blocages dans le secteur des ordures
ménagères : la bataille continue
Ce mercredi 1er juin, le troisième jour de blocage est engagé sur le site de la TIRU Ivry/Paris 13,
première usine d’Ile-de-France de traitement des déchets et ordures ménagères. Menée à l’appel de
la Fédération CGT des Services publics par les syndicats du Nettoiement et des Égoutiers de la ville de
Paris, cette action est soutenue par les syndicats d’agents territoriaux d’Ile-de-France, les structures
interprofessionnelles et professionnelles de la CGT (cheminots, santé,…), qui assurent une présence
régulière sur le site. La municipalité d’Ivry apporte un précieux soutien politique et logistique. Des
délégations (PCF, FSU et Nuit Debout notamment) sont également présentes sur le site.
Bloquée hier par les chauffeurs de benne du dépôt de Romainville, la TIRU de Romainville a été
débloquée en fin d’après-midi par une intervention des CRS et gardes mobiles. Demandé par le
président du Syctom Paris métropole, Hervé Marseille, maire UDI de Meudon, ce recours à la police
démontre la collusion PS/droite dans la défense du projet de loi Travail.
Des mouvements de grève des salariés des usines TIRU de Saint-Ouen, Ivry et Issy-les-Moulineaux
sont en cours de discussion.
À Saint-Étienne, le syndicat des territoriaux bloque depuis hier le centre technique municipal et ainsi
le ramassage des ordures ménagères. La grande majorité des éboueurs est en grève. Ce matin, le
service des sports de Saint-Étienne a rejoint le mouvement. Les sites de collecte de Saint-Chamond et
Unieux, dépendant de l’agglomération, sont entrés dans la grève ce matin.
À Nantes métropole, deux centres de traitement des ordures et déchets sont bloqués ce matin par
les grévistes.
D’autres actions de blocage sont en préparation.
La Fédération CGT des Services publics appelle ses syndicats et militants à soutenir les occupations
de site en cours et à venir, à engager partout sur le territoire des actions visant à paralyser la collecte
et le traitement des déchets.
Plus largement, elle appelle à réunir les personnels en assemblée générale pour décider de
l’amplification de la mobilisation, par la grève, les manifestations et les actions de blocage de
l’économie.
Oui, nous pouvons gagner ! Oui, nous pouvons faire céder le gouvernement !
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
391 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler