close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

80 blessés dont des cas graves dans un séisme, à Médéa

IntégréTéléchargement
Impliqué dans une bagarre
en Grèce
80 blessés dont des cas graves
dans un séisme, à Médéa
Page 24
www.voix-oranie.com
Djebbour suspendu
pour trois matchs
Page 21
ORAN
Début des épreuves du bac
210 candidats scolarisés,
absents au premier jour
La Voix de l’Oranie
LUNDI 30 MAI 2016
QUOTIDIEN D’INFORMATIONS NATIONALES
N°5028 - PRIX : 20 DA
OFFICE DE LA PROMOTION ET LA GESTION IMMOBILIÈRE (OPGI)
Page 2
Aïn El-Türck
Les plagistes squattent
de nouveau les meilleurs espaces
Page 3
Spécialisé en santé
et sécurité du travail à Montréal
L’enseignant et chercheur,
Klilèche Mohamed, décroche
le prix d’Or au Canada
Des jeunes recrutés en tant
que délégués des nouvelles
cités
Page 4
ORANIE
ANGEM de SBA
La formation de la femme
au foyer bat son plein
Page 5
Ghazaouet
Nette baisse des candidats aux
épreuves du bac cette année
Page 6
Au moment où lʼon parle
de préservation de lʼenvironnement
Des dizaines de lots de terrains
à l’abandon, devenus
des décharges !
Page 7
NATIONALE
Des mesures strictes pour
lutter contre la fraude
Plus de 800.000 candidats
se présentent au bac 2016
Page 8
Agriculture-recherche
Vers la création de réseaux
autour de 7 filières stratégiques
Page 9
CULTURE
Babzman
Une nouvelle revue consacrée
à l’histoire et au patrimoine
algérien
Page 13
SPORT
RC Relizane
Kada Aïssa (Entraîneur) :
«Une réussite méritée »
Page 20
Page 3
POUR LES MEMBRES DE LA COMMUNAUTÉ ALGÉRIENNE
À L’ÉTRANGER
Facilité de voyager vers l’Algérie
avec la carte d’identité prorogée
«Le gouvernement a été appelé à prendre, dans des conditions particulières, la décision de permettre à des compatriotes, qui n’ont pas encore
leur passeport biométrique, s’ils disposent d’un autre passeport d’une autre nationalité, de pouvoir entrer en Algérie sur la base du passeport
étranger et de la carte d’identité nationale», a déclaré le ministre d’Etat aux quelques membres de la communauté nationale à Créteil, lors de
l’inauguration du nouveau siège du consulat.
Il a averti que cette «facilité exceptionnelle n’a pas vocation d’être permanente».
Page 8
ORAN
PAGE 2
La Voix de l’Oranie
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
Attentat à la pudeur et vol
avec violence
Début des épreuves du bac
210 candidats scolarisés,
absents au premier jour
CHERIF M.
e coup d’envoi des épreuves du bac
a été donné, hier, au niveau du
lycée Zegani Lahcen à Es-Sénia et
ce, en présence du wali d’Oran et du directeur de l’Education. Toutes les conditions
pour l’examen du baccalauréat de cette fin
d’année scolaire 2015/2016, ont été adoptées
pour le bon déroulement de cette session qui
s’étalera jusqu’au 02 juin prochain.
L
Le nombre de candidats au baccalauréat
2016 dans la wilaya d’Oran a légèrement
reculé cette année pour passer de 28.721 en
2015 à 26.761 pour cette année, avec
7.317candidats libres et 138 candidats issus de
l’école des cadets. Près de 70 centres d’examen
et 02 centres de correction ont été retenus à
travers le territoire de la wilaya pour le bac
2016. A l’échelle nationale, plus de 818.515
candidats dont 268.925 libres passeront les
épreuves du baccalauréat. A Oran, 10 systèmes de brouillage ont été mis en place à tra-
vers les centres d’examens pour faire face aux
tentatives de fraude. Près de 2.000 absences
ont été enregistrées durant la première
journée à Oran dont 210 scolarisés. Notons
que le département de l’Education nationale
était principalement préoccupé par la fraude
et des mesures ont été prises afin d’empêcher
que la triche n’entache le déroulement de cet
examen décisif pour tous les candidats et entame sa crédibilité. Des mesures ont été prises
pour éviter d’avoir à gérer, comme c’est le cas
depuis trois ans, les retombées de triche
avérée ou avortée. La ministre a d’ailleurs annoncé que des mesures avaient été prises en
collaboration avec les services de sécurité, de
la justice et le ministère de la Poste et des
Technologies de l’Information et de la communication pour éviter toute fraude pendant
le déroulement de l’examen. «Nous avons des
services qui sont aujourd’hui en mesure d’identifier ces tentatives de fraude», a assuré la
ministre, soulignant qu’à travers la commission installée entre les différents secteurs,
l’échange d’informations sera «instantané» et
des actions seront «immédiatement» prises à
l’encontre des fraudeurs. Pour rappel, la ministre de l’Education nationale a récemment affirmé avoir donné des instructions aux
enseignants et inspecteurs chargés de l’élaboration des sujets du bac de prendre le niveau
moyen comme «référence» lors de la préparation des questions, afin qu’elles soient à la
portée de l’élève moyen». Pour éviter que des
erreurs ne glissent dans les sujets, elle a rappelé la création de deux commissions au
niveau de l’ONEC, chargées d’améliorer les
contenus et d’éviter les erreurs comme c’était le
cas l’année dernière, précisant que chacune
des deux commissions travaillait distinctement. Elle a appelé cependant le candidat au
calme et à la confiance en soi afin de pouvoir
se concentrer et donner les bonnes réponses.
Elle a indiqué que deux sujets ont été retenus
pour chaque matière, faisant remarquer que
l’ouverture des enveloppes d’examens était
prévue à 8h30 au lieu de 8h, afin d’accorder
trente minutes supplémentaires aux candidats
retardataires.
Pôle judiciaire d’Oran
Des peines allant de 4 à 10 ans de prison
ferme dans une affaire de 10 kilos de kif
H.Y.
Des peines allant de quatre à dix ans de
prison ferme ont été requises par le procureur
du pôle judiciaire à l’encontre des cinq mis en
cause jugés dans l’affaire de la saisie de dix
kilos de kif dans un camion allant de Béchar
vers Adrar. Le principal mis en cause, B.H., a
été arrêté alors qu’il se trouvait à bord du
camion dans lequel le kif avait été saisi et outre
la quantité citée plus haut, 80 autres grammes
et un joint ont été retrouvés en possession du
mis en cause. Face au flagrant délit, ce dernier
expliquera qu’il devait transporter les stupéfiants contre la somme de six millions de centimes et que la cigarette et les 80 grammes qui
se trouvaient en sa possession, il les avait
prélevés de la quantité qu’il devait transporter
et ce, pour sa propre utilisation. Par ailleurs, le
second mis en cause, arrêté en même temps
que lui, niera les faits, expliquant qu’il devait
se rendre à Adrar pour récupérer une pièce
pour son véhicule. Par ailleurs, l’enquête ouverte permettra de localier quatre autres mis
en cause dont un Subsaharien, cité également
dans cette affaire. Cités à la barre du pôle judiciaire, ces derniers, à l’exception du premier
mis en cause qui avait reconnu les faits, rejetteront d’un bloc les griefs retenus contre eux.
L’affaire a ensuite été mise en délibéré.
Association Al-Takafoul
Cérémonie de mariage pour treize couples
G.R.
Une grande cérémonie de mariage s’est
déroulée hier à la salle des fêtes du parc d’attraction d’El-Hamri. Ils étaient donc treize
couples qui ont convolé en justes noces dans
une ambiance festive et pleine de chaleur. La
cérémonie de mariage collectif a été organisée
par l’association Al-Takafoul qui encourage et
aide les jeunes en situation difficile à se marier
et à s’intégrer dans la société. La cérémonie
était totalement prise en charge par de
généreux donateurs, ce qui a permis aux jeunes mariés d’économiser les dépenses d’une
fête très coûteuse et d’épargner pour investir
dans leur futur foyer. L’association Al-
Takafoul Al-Ijtimaï ex-Association Sabil,
poursuit son action caritative comme à son
habitude, spécialement dans l’organisation des
mariages collectifs. Ainsi, ce samedi, à la salle
des fêtes du parc d’El-Hamri, pas moins de
treize couples étaient au rendez-vous de ce
mariage collectif qui a commencé à midi pour
le regroupement des familles et ce, afin de
célébrer la «Fatiha» et chaque famille de couple devait être accompagnée d’une douzaine
d’invités à la cérémonie, présidée par M. Haddad Hadj Ahmed. Plus de quarante millions
de centimes sont estimés pour le lot de
cadeaux qui comprend une chambre à
coucher grand luxe, un réfrigérateur, une
cuisinière, une machine à laver, un matelas,
La Voix de l’Oranie Siège social:
3, rue Rouis Rayah, Haï
Oussama (ex-Boulanger)
Oran - 31000
Directeur Fondateur
etDirecteur de la publication
GHALEM ABDOU
Sarl au capital de 1.000 000,00 DA
Compte bancaire BNA
RIB N°00 100 952 0300 101 800 30
des couvertures, un plateau de henné pour la
mariée, une paire de chaussures pour chacun
d’eux, un costume du marié et un plateau de
gâteaux et bonbons. Ainsi, le mari récupère
son lot de cadeaux puis à sept heures du soir
tous les couples étaient réunis dans la salle, accompagnés de vingt-quatre membres de
famille pour chaque couple. Les mariages collectifs sont aujourd’hui devenus une nouvelle
tendance en Algérie. Chaque année, des centaines de couples s’unissent lors de ces cérémonies souvent organisées par des
associations de charité. Le tabou est brisé et
cette nouvelle formule permet d’apporter de
la joie à des couples qui n’ont pas les moyens
de s’offrir le mariage de leurs rêves.
H.Y.
Impliqués dans une affaire d’attentat à la pudeur et vol
avec violence, les deux mis en cause dans cette affaire, à
savoir B.M. et Z.N., ont été jugés hier par le tribunal
criminel de la cour d’Oran. Après les délibérations, ils ont
été condamnés à la peine de cinq ans de réclusion. Signalons que cette affaire intervient après pourvoi en cassation, suite à un premier procès qui s’est tenu en 2011 et
dans lequel les prévenus ont été condamnés à sept ans de
réclusion. Les faits remontent au 19 mars 2010,
lorsqu’une jeune fille, âgée de 17 ans au moment des faits
et qui était sortie pour des courses au niveau du quartier
Ennour, avait été agressée par deux jeunes gens dont l’un
se trouvait à bord d’une moto. Ce dernier aurait alors
sorti un couteau et l’aurait menacée avec. Profitant de cet
instant, le second lui assènera un coup de poing. Puis
tous deux l’entraineront vers un local en construction où
elle subira des faits contre nature. Après avoir été
relâchée, elle ira déposer plainte devant la police, expliquant avoir été victime d’une agression sexuelle et que
les auteurs des faits dont elle donnera la description et
l’âge approximatif, lui avaient volé ces effets. Le lendemain matin, elle sera dirigée vers le service de médecine
légale de l’hôpital et un certificat médical lui sera remis,
faisant état qu’elle venait d’être victime d’un fait contre
nature avec violence. L’enquête ouverte ne permettra d’arriver jusqu’aux prévenus que quatre jours après les faits.
En effet, la victime les apercevra et ira de suite prévenir
la police qui viendra les interpeller. Confrontés aux accusations pesant contre eux, ils les réfuteront. Cités hier
à la barre du tribunal criminel, le premier prévenu, B.M.,
jurera son innocence, disant qu’il lui était impossible d’agresser sexuellement la jeune fille et lui remettre ensuite
son numéro de portable pour le rappeler, tel que déposé
dans la plainte. «Votre Honneur, je ne suis pas bête à ce
point pour agir aussi imprudemment.» Quant au second
qui s’était opposé aux éléments sécuritaires venus pour
l’arrêter, il expliquera cette résistance par le fait qu’il était
recherché par la police, car il avait déjà aidé un mis en
cause à prendre la fuite devant la police. Et à propos de
son accusation dans cette affaire, il plaidera également sa
non-culpabilité. Mais l’enquête diligentée par les éléments
sécuritaires, déterminera que les deux mis en cause
avaient déjà plusieurs affaires de violence à leur actif. Le
représentant du ministère public a requis, quant à lui, la
peine de dix ans de réclusion à leur encontre. Viendra
ensuite la plaidoirie de la défense qui insistera sur la nonculpabilité de ses mandants, précisant qu’aucune preuve
tangible n’avait été arrêtée contre eux, n’était les déclarations de la victime.
Emails
Bureau d’Alger
SPORT : sport.voix@gmail.com
Maison de la Presse Kouba
2, rue Farid Zouiouèche
Tél.: 021.46.29.58
Fax: 021.46.29.59
BUREAU SIDI BEL-ABBÈS
0555 102 355
loranie22000@yahoo.fr
ORAN : oran.voix@gmail.com
Tél : 041.24.10.59
Fax : 041.24.34.12
vo_redac@yahoo.fr
ORANIE : oranie.voix@gmail.com
Pour vos courriers
CULTURE : tendances.voix@gmail.com
EVENEMENT : actuel.voix@gmail.com
BP n°11053
Service Pub
Oran Oussama 31012
Tél /Fax : 041.24.53.76
Email : ops.pub@gmail.com
Impression : S.I.O.
Après pourvoi
en cassation,
les deux mis
en cause
écopent de 5 ans
de réclusion
Impression Ouest : SIO
Diffusion (Ouest)
Eurl MPS El Bahia - El Djadida
Tél. : (041) 53.81.19
: (0550) 17.26.03
Les manuscrits, photographies
et illustrations ou tout autre
document adressés ou remis à
la rédaction ne seront pas
rendus et ne peuvent faire
l’objet d’aucune réclamation.
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
La Voix de l’Oranie
Office de la promotion et la gestion immobilière (OPGI)
Des jeunes recrutés en tant que
délégués des nouvelles cités
M.A.
es jeunes chômeurs des nouvelles cités inaugurées dans le
cadre du programme social de
la résorption de l’habitat précaire, ont
été recrutés par l’Office de la promotion
et la gestion immobilière (OPGI) en
qualité de délégués de ces groupements.
Leur rôle: veiller sur l’application des
mesures instaurées par l’office de la
place Kléber visant ainsi à préserver
l’aspect esthétique de ces cités.
L
Le directeur de l’OPGI a déclaré que
«cette initiative est d’abord une occasion
pour les jeunes chômeurs de travailler
avec nous, tout en restant dans leur cités
respectives. En plus, elle aura l’effet sur le
long terme, notamment d’inculquer le
civisme et la protection de l’environ-
nement. C’est un système qui existait, il
y a plusieurs années, avant de disparaître
de nos cités et le résultat catastrophique
est visible à travers tous les immeubles».
Le nouveau pôle urbain de Belgaïd
offre des logements décents et des
équipements de proximité divers
comme les sièges de différentes directions et services quotidiens indispensables au citoyen. Ce pôle composé de
plusieurs milliers de logements a besoin
de suivi rigoureux pour ne pas subir le
sort des autres cités qui se sont transformées en un véritable dortoir. Dans cette optique, les services concernés ont pris plusieurs mesures pour
préserver l’aspect urbain de cette cité et
éviter tout dépassement sur l’urbanisme.
Fini les paraboles sur les balcons et les
changements sur les façades. Le wali
d’Oran a insisté à maintes reprises sur
l’importance de rendre ce quartier attractif à l’instar de celui d’El Akid Lotfi. Il a également instruit les services
concernés lors des dernières opérations
de relogement à informer les nouveaux
relogés sur l’importance des nouvelles
mesures prises pour préserver l’image
de ce nouveau pôle. Notons que ce nouveau pôle urbain dispose d’une sûreté
urbaine et d’une brigade de recherche et
d’investigation, d’une agence commerciale de Sonelgaz, d’une agence OPGI,
d’une annexe administrative, d’une salle
de soins, d’une agence commerciale Mobilis, d’une agence commerciale d’Algérie Télécom, d’un terrain de sport
combiné.
C’est donc un groupement urbain au
vrai sens du terme, avec toutes ces commodités mises au service des nouveaux
locataires.
Commune d’Arzew
Feu vert pour les travaux de réhabilitation
de la corniche
ARIBI MOKHTAR
ttendus durant des années,
les travaux de rénovation de
la route du littoral reliant le
chef-lieu de commune Arzew à la localité maritime Cap Carbon, en passant
par les deux faubourgs côtiers
«Fontaine des gazelles» et «Boutefeha»,
sur une longueur de 7,5 km, ont été finalement lancés à la grande joie des
riverains qui ont vraiment souffert,
depuis des lustres, à cause de la dégradation de la chaussée serpentant le long
de la frange maritime donnant sur le
flanc occidental de la baie d’Arzew. A
En effet, financés par la trésorerie
communale d’Arzew, les travaux de ce
projet consistant en l’élargissement, la
pose de bordures de trottoirs, ainsi que
le décapage et le goudronnage de la
chaussée et ce, à partir du PK 01, situé
près de la plage St-Michel, jusqu’au rivage de Portite (Cap Carbon), coûterait
à la municipalité quelque 15 milliards de
centimes, avec un délai d’exécution de
quatre mois. Le fait insolite, c’est que la
route du littoral arzewien, tant crainte
par les automobilistes, à cause des nids
de poules et autres crevasses cisaillant
les rotules des voitures, est devenue
subitement
«abordable»
depuis
quelques jours et ce, après le nettoyage de sa surface des dépôts de goudron
délabré (décapage de la chaussée), qui la
recouvraient. Toutefois, une contrariété
risque d’entacher ces travaux, en l’occurrence le réseau d’assainissement qui est
«inutile» pour le moment et mis en
terre sur certains tronçons routiers de la
corniche arzewienne. En effet, le dit
réseau d’assainissement qui «donne
nulle part», laisse échapper les fluides
utilisés, surtout au niveau des faubourgs
Boutefeha et Cap Carbon. Ce qui pour-
ORAN
PAGE 3
Aïn El-Türck
Les plagistes
squattent
de nouveau
les meilleurs espaces
B. OMAR
Comme chaque année, durant cette période de
chaleurs, les plagistes occupent illégalement des espaces
sur les plages de la corniche oranaise et les décrètent
comme propriétés privées. Le week-end passé, des
familles et des groupes de jeunes se sont déplacés jusqu’à
Aïn El-Türck et ce, afin de goûter les plaisirs de la baignade en ce mois de mai, sauf qu’ils ont été surpris de
voir les lieux de détente ainsi que les espaces publics, occupés par des individus ayant pris l’habitude de se remplir les poches durant la saison estivale et ce, en louant
tables, chaises et parasols, et profitant aussi de l’occasion
pour vendre à des prix qui vous laissent perplexes toutes
sortes de sandwichs et de boissons fraîches. Rien n’a
donc changé sur les plages d’Aïn El-Türck et ceux ayant
l’habitude de dicter leurs lois sur les meilleurs espaces
pour la baignade sont réapparus et vont certainement
gâcher de nouveau les vacances des amoureux de la
grande bleue. «On entend, à chaque fois, dira qu’il n’y
aura plus de concessionnaires sur les plages, mais dès le
coup d’envoi de la saison estivale, c’est l’anarchie et la loi
du plus fort qui règnent en maîtres», disent les anciens
habitants de la corniche qui savent que les saisons
passent et se ressemblent et que cet été sera également
un fiasco. A Paradis-plage, les ordures jetées sur le sable,
offrent une mauvaise image et hier des amateurs de la
pêche ont préféré changer de lieux. Les conducteurs de
jets-skis ont déjà commencé à sillonner les plages et les
spectacles désolants de la saison passée vont certainement être encore une fois revus. Si les responsables
prennent le taureau par les cornes, il peut peut-être y
avoir de la joie au niveau des 30 plages de la capitale de
la corniche, mais certaines personnes disent que rien ne
va s’améliorer et que les estivants vont encore une fois
‘revivre’ des moments qui sont loin d’êtres agréables.
M’dina J’dida
rait nuire à l’avancée des travaux,
lorsqu’on sait que la pose du bitume se
fait uniquement sur des terrains à sec.
C’est à se demander pour quelle raison
a-t-on mis en place une canalisation
d’eaux usées, au bord de la mer, sans
«queue ni tête», alors que celle-ci devrait
déverser ses impuretés dans une station
de traitement des fluides usagés, comme
l’indique l’alinéa 22 de la loi n°02-02 du
5 février 2002, relative à la protection et
à la valorisation du littoral, stipulant
ainsi: «Les agglomérations de la zone
côtière de plus de 100.000 habitants
(comme c’est le cas de la ville d’Arzew et
de sa bande côtière), doivent disposer
d’une station d’épuration des eaux usées
(qui n’existe pas localement). Aurait-on
mis la charrue avant les bœufs?», s’interrogent donc les habitants de Boutefeha, exténués par le jaillissement
continu des eaux nauséabondes sur la
route du littoral. Pour parer à cette bourde nuisible
pour la frange maritime et ses habitants
paisibles, les autorités communales ont
pris l’initiative de creuser une fosse septique collective et ce, dans le but de contenir les flux ménagers découlant des
habitations situées en amont de la corniche. Seulement, ladite fosse septique
collective, à titre préventive, devrait recevoir uniquement les eaux-vannes
(sanitaire, cuisine et lavage). On devrait
lui proscrire les eaux pluviales, car elle
subirait de trop grandes variations de
débit qui provoqueraient son dysfonctionnement, voire son débordement.
L’autre importunité qui risque de ralentir la cadence des travaux, c’est sans
doute l’accroissement du trafic routier, à
cause de la saison estivale qui sonne aux
portes. Et là, intervient le rôle des éléments de la gendarmerie nationale qui
auront toute l’épineuse tâche de régler la
circulation durant l’été, surtout durant
l’opération de pose du bitume qui se fait
généralement par intermittence, une
fois à gauche et une fois à droite de la
chaussée. Bonne chance pour l’entreprise détentrice dudit marché de réhabilitation de la corniche arzewienne. Une malade
mentale très
agressive sur
la voie publique
B. OMAR
Les malades mentaux sont de plus en plus à errer
dans la capitale de l’Ouest et des citoyens se sont rapprochés de nous pour lancer un appel aux autorités
concernées pour évacuer une femme qui souffre de
graves crises, provoquant des actes assez agressifs sur
la voie publique. Elle balance tout ce qui lui tombe
entre les mains et ce matin, à M’dina J’dida, plusieurs
personnes ont pris la fuite pour éviter d’être blessées
par une barre de fer ou des cailloux. Il est donc temps
d’écarter le danger, prendre en charge comme il se doit
cette citoyenne et tenter de la placer dans un hôpital
psychiatrique spécialisé qui pourrait lui offrir une prise
en charge médicale complète jusqu’à ce qu’elle
reprenne son calme.
Les malades mentaux deviennent dangereux durant la période des grandes chaleurs et ceux qui ont
cette mission de faire le regroupement des personnes
qui souffrent de crises de nerfs doivent intervenir rapidement.
ORAN
La Voix de l’Oranie
PAGE 4
Spécialisé en santé et sécurité du travail à Montréal
L’enseignant et chercheur,
Klilèche Mohamed, décroche
le prix d’Or au Canada
ZITOUNI M.
’enseignant
et
chercheur
au
Centre de formation professionnelle Pearson
Electrotechnology,
Centre de Lachine (Montréal), Mohamed Klilèche,
natif de la ville d’Oran, a
remporté les grands honneurs des Grands Prix en
santé et sécurité du travail
de la CNESST dans la catégorie Éducation à la
prévention. Un travail de
collaboration menée avec
son équipe qui a lui a permis de remporter le prix
d’Or.
L
Le centre spécialisé en
électricité et télécommunications s’est distingué pour
ses vidéos sur les bonnes
pratiques sur la santé et la
sécurité au travail. Le Centre et les élèves ont élaboré
des scénarios et réalisé des
vidéos présentant les pratiques sécuritaires dans le
domaine de l’électricité et
des télécommunications.
L’idée des vidéos est née, il y
a quelques années, de la passion de Fritz Lubin, conseiller
technique
et
enseignant au Centre, pour
la photographie et la vidéo.
Avec la collaboration du coordonnateur et enseignant
au Centre, Mohamed
Klilèche, l’idée a fait son
chemin jusqu’au bureau du
directeur Richard Oliver
qui, lui, est un hyper-passionné d’enseignement professionnel. Celui-ci n’a pas
hésité à débloquer les budgets permettant l’aventure
vidéo. Des comités de
prévention ont été montés
dans chaque département,
impliquant étudiants et enseignants. Les membres des
comités ont eu droit à une
formation sur l’utilisation et
le montage vidéo. Le tout
s’est effectué sur une base
volontaire. Une vingtaine de
courtes vidéos ont été produites et sont disponibles
SADJI VOYAGES -ORANCITE PETIT
INSCRIPTION OMRA
RAMADHAN
1 Mois**Départ 16/06/2016
2ème quinzaine (15jours)
**Départ 22/06/2016 17
Jours**Départ 23/06/2016
Hôtel plus proche
du Haram-150m
Médina 100m
N°TEL : 041.24.60.12- 041.24.59.57
0661.20.78.67- 0555- 04-62-24
La Voix de l’Oranie
30/05/2016
sur Youtube. Lors de la cérémonie de remise du grand
prix, les premières pensées
de Mohamed Klilèche sont
allées en premier lieu à sa
mère Zohra et son grand
frère Hmida qui occupent
encore leur habitation dans
le quartier Es-Saâda (ex-
Protin) à Oran, des parents
qui l’ont toujours soutenu
dans ses études et son ambition de la recherche et du
savoir. Une fierté pour la
ville d’Oran d’avoir un enfant honoré de cette
manière par des institutions
reconnues mondialement
Formation d’agents spécialisés
dans la concurrence
Un programme de formation d’agents spécialisés dans la concurrence sera incessamment lancé par le ministère du Commerce dans le cadre de la lutte contre les pratiques contraires aux lois du marché, a-t-on appris, mercredi à Oran, en marge d’un séminaire régional
sur le thème Droit et mise en œuvre d’une concurrence saine et loyale.
Selon le Directeur Régional du commerce d’Oran par intérim, Fouad Helaïli, cette formation sera dispensée à des brigades spécialisées pour lutter efficacement contre plusieurs
pratiques contraires à la concurrence. Il a souligné que cette action permettra de cerner ces
pratiques et de donner ou à redonner à l’opérateur économique la confiance de prendre une
part dans le marché. Le responsable a ajouté que cette formation permettrait de doter les
agents du ministère du commerce d’une méthodologie pour déceler les indices pouvant
mener à la détection des pratiques anticoncurrentielles sur le marché et ouvrir le champ à
des enquêtes locales ou nationales, en rapport avec l’importance des pratiques en question,
notamment en matière de prix. «Il est anormal qu’un article produit par plusieurs fabricants
soit vendu par ces derniers au même prix. Dans ce cas, il y a entente sur le prix et c’est contraire à la loi, car cette pratique est restrictive et ne fait pas jouer la concurrence», a-t-il cité
comme exemple. Par ailleurs, le responsable a indiqué que, sur décision de la tutelle, des
séminaires similaires auront lieu, chaque trimestre, pour sensibiliser les différents acteurs
économiques des régions sur les pratiques commerciales et la concurrence saine sur le
marché. Concurrences et pratiques commerciales, bonnes ou mauvaises, ont été les maîtres
mots des communications des différents intervenants qui sont revenus sur les différents aspects de la problématique proposée aux débats. Chouam Bouchama, professeur à l’Université de Belgaïd (Oran) est revenu sur les atteintes à la concurrence comme les situations de
monopole, le rôle régulateur de l’Etat par la mise en place d’une législation contrôlant la concurrence, ceci afin d’éviter, entre autres, la concurrence déloyale. Pour sa part, Djadiat Djamel,
Directeur des brevets à l’INAPI a annoncé que l’annexe d’Oran de l’Institut était dorénavant
opérationnelle et les dépôts des marques et demandes de brevets pouvaient s’y faire. Les concernés n’auront donc plus à se déplacer à Alger pour ces opérations. Il a également souligné
la nécessité de mettre en place des outils pour garantir la concurrence au sein du marché et
diversifier l’économie, estimant que la propriété intellectuelle est un moyen de réguler le
marché. De son côté, Boukli Hassan Benamar, SG de l’Association de Protection et de Conseil du Consommateur et de son environnement (APCCO) de la wilaya d’Oran, a mis en exergue les dangers de la contrefaçon à la fois pour l’économie du pays, les opérateurs
économiques et les consommateurs. «La solution contre la contrefaçon réside dans la mise
en place d’une stratégie d’intervention des pouvoirs publics. Celle-ci est primordiale pour
sauvegarder la santé du consommateur», a-t-il préconisé, ajoutant que le développement
d’un pilotage efficace des contrôles est également nécessaire dans cette lutte, ainsi que la
préservation des droits de la propriété intellectuelle.
R.L.
A louer exclusivement à société, villa
R+1, sup 200m2, 6 chambres, 2
cuisines, 2 salons + hall, 2 salles
de bain, située à Oued Tlélat, à proximité de la mairie.
Tél : 0662.19.40.11
La Voix de l’Oranie
30/05/2016
Immobilier
A vendre villa actée, située à Cap
Falcon (Aïn El-Türck-Oran), RDC
+ 1étage, vue sur mer, jardin+
garage pour 3 voitures.
Tél : 0550.01.33.18
La Voix de l’Oranie
30/05/2016
LOCATION
Dame ingénieur d’Etat en chimie
industrielle, ayant expérience, cherche
emploi en urgence dans société
d’agroalimentaire ou laboratoire
de contrôle de qualité.
Tél : 0549.500.588
A louer local, situé à Oran, sur avenue
commerciale, sup 64m2 (8x8).
Tél : 0775.68.75.95
0770.17.93.48
30/05/2016
Direction régionale du commerce
Immobilier
EMPLOI
La Voix de l’Oranie
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
La Voix de l’Oranie
30/05/2016
SOS
Un appel urgent est lancé à toutes les âmes charitables afin de fournir
des couches adultes à une femme âgée et très malade.
Prière de contacter le Service
Pub qui transmettra : 0770-97-85-16
La Voix de l’Oranie
30/05/2016
Tel 041 24 22 18 - 041 24 34 82 60 / Fax 041 24 18 01
La Voix de l’Oranie
30/05/2016
ORANIE
La Voix de l’Oranie
PAGE 5
ANGEM de SBA
Tiaret
La formation de la femme
au foyer bat son plein
M.NOUI
aisant suite aux
recommand ations des responsables centraux et
du programme prévu
par Mr.Kédir, directeur
de l’agence de Sidi Bel
Abbes et ses proches
collaborateurs,troi s
journées d’étude et de
formation
viennent
F
d’être
organisées,ces
derniers
jours,à
Télagh,au profit de la
femme au foyer.
Cette louable initiative,relative uniquement
à la gestion ,la réussite
des micro-entreprises,
s’est déroulée à la maison des jeunes et a
touché 15 femmes bénéficiaires
de
micro-
crédits
,avec
l’encadrement et l’assistance
assurés magistralement
par Mm.Harrath et Benbabouch.
De janvier
à nos
j o u r s , d i ront - i l s , c i n q
chefs-lieux de Daira ont
été
touchés,à
savoir:Benbadis,Marhou
m,Mérine,Moulay Slissen
et Télagh dans
lesquels,166 promotri-
ces ont bénéficié d’une
formation spécifique,au
moyen de 05 modules
d’enseignement
différent._ ‘’D’ici décembre
prochain,conclut
mr.
Benbabouch,330
femmes au foyer,porteuses de différents projets
probants,seront
concernées par ces
journées de formation
de base.
Vol de cheptel à Sidi Bakhti
Arrestation de 4 personnes présumées
auteurs
M.BOUGHALIM
Les éléments de la
brigade de gendarmerie
nationale de Sidi Bakhti
dans la wilaya de Tiaret
ont procédé à l’arrestation de 4 personnes,
dont deux frères, suspectées d’être auteurs de
vol de cheptel (15 tête
de mouton) commis
dans la localité d’Ain
Beida dans la région de
Sidi Bakhti. Les in-
téressés dont l’âge varie
en 22 et 33 ans seront
présentés devant l’autorité judicaire dès clôture de l’enquête.
Mort d’une femme à Hamadia
La gendarmerie mène une enquête
M.BOUGHALIM
L’on apprend de
sources sûres,que les
éléments
de
la
brigade
de
gen-
darmerie nationale
de Hamadia dans la
wilaya de Tiaret mènent une enquête au
sujet de la mort d’une
femme âgée de 55 ans
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
qui aurait été tuée affirme notre source et
ajoute que le présumé
auteur a été arrêté par
les enquêteurs et
d’autres témoins ont
été entendus.
L’enquête est en
cours pour déterminer les circonstances et le mobile
de cet homicide.
Relizane
Mohamed Berrached tire sa révérence
B. ABOUBAKR
Mohamed Berrached, l’homme correspondant
journaliste qu’il était, s’est éteint ce week-end à l’âge de
59 ans. Il a ainsi croisé la faucheuse des suites d’une
longue qui l’a contraint à l’immobilisme des années
durant. Mohamed qui a collaboré avec plusieurs titres
dont le quotidien d’Oran, l’écho d’Oran, Ouest Tribune et d’autres était, selon l’avis de tous ceux qui l’ont
côtoyé, un garçon modeste, appliqué et surtout dévoué
pour son métier d’enseignant et de correspondant
journaliste. Mohamed était un agréable personnage, il
te souriait à la première vue et il était une plume, une
vraie a signifié Ahmed Mahi, un confrère. La grande
procession qui l’a suivie à sa dernière demeure retiendra de lui sa disposition pour servir et surtout ses engagements pour défendre l’utilité publique. Mohamed
a laissé derrière lui une veuve et trois enfants (deux
filles et un garçon). Repose en paix Mohamed dans ton
nouveau monde, ton âme planera toujours, à travers
ta bonté et toutes les vertus que tu cumulais, sur notre
ciel. A dieu nous appartenons et à lui nous reviendrons.
Un berger
meurt noyé
dans un barrage
M.BOUGHALIM
Les éléments de la protection civile de Tiaret
ont repêché le corps sans vie d’un berger dans
la trentaine décédé noyé da
ns le barrage de Bekhedda dans la commune de
MechraaSfa à 30 kilomètres à l’ouest de Tiaret.
L’intéressé gardait de son vivant un troupeau
de mouton n’est pas revenu alors que ses moutons sont revenus seuls. Ses parents inquiétés
de son absence ont alerté les éléments de la
gendarmerie de cette localité. Des recherches
entamées ont permis la découverte des effets
vestimentaires du défunt déposés non loin du
barrage. Après des recherches effectuées par les
pompiers, le corps sans vie a été repêché et déposé à la morgue de l’hôpital et une enquête est
en cours pour déterminer les circonstances de
cette noyade.
Relizane
Une sinistrée vit
sous une tente
depuis 2006
S. DJELLOUL
Une jeune femme G.F.Z. âgée d’une trentaine
d’année ,mère de deux enfants ,sinistrée depuis 30
mars 2006 du fait de l’acte criminel causant 3 morts
,vivant sous une tente dans le camp de transit
dressé à Hay Moulay Mustapha menace de mettre
fin à ses jours car elle n’a pas supporté une hogra»
usinée» par des agents dans l’une des administrations concernée par l habitat , qui a «éjecté» son
nom de la liste des familles sinistrées à Reloger
.Elle a été doublement victime ;de l’acte criminel
qui a calciné son habitation et a failli brûler ses
innocents enfants et de certains agents qui l’ont
privé de relogement alors que toutes les familles
sinistrées seront relogées. «J’ai frappé à toutes les
portes de l’OPGI, Wilaya et Daira et à chaque fois
on me fait tourner en rond alors que je n’ai jamais
bénéficié d’un logement ni d’un avantage social
.J’ai erre depuis 2011 dans les rues et ma demande
de logement social date depuis 2008.Je suis une
femme divorcée ayant des charges et fille d’un
moudjahid, alors je n’ai pas compris que veulent de
moi «a martelé cette mère d’un ton effondré .
En réplique, un cadre au niveau de l’Opgi a
confirmé que cette citoyenne a été hébergée sous
le toit de sa mère locatrice d’un bien de l’Opgi
avant l’acte criminel .
Cette pauvre mère traumatisée s’estime lésée
par de simples agents dans ces administrations
et non par des responsables .
Pire encore, le maire de la ville d’Ain
Temouchent contacté par la rédaction a répondu
:’Je ne suis pas au courant, je vais voir et n’a rien
ajouté».
ORANIE
PAGE 6
La Voix de l’Oranie
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
Ghazaouet
Sidi Bel-Abbés
Nette baisse des candidats
aux épreuves du bac
cette année
Plus de 12.000
candidats aux épreuves
du baccalauréat
SADOUKI A.
ans le
cadre
des examens de fin d'année
des trois cycles primaires année-scolaire 2015-2016, il a
été enregistré travers la daira de
GHAZAOUET
la
participation
de
plus de 2837 candidats pour les trois
cycle. Ainsi concernant les épreuves
d'entrée en 5ème
année moyenne qui
se sont déroulés le 22
mai 2016 il est part
de la participation
de 1217 candidats
répartis sur 21 centres d'examens ab
travers les quatre
communes de la
Daïra.
D
Pour les épreuves
du Brevet d’enseignement
moyen
(B.E.M.) qui ont lieu
les 24, 25 et 26 mai
2016, trois centres
d'examens ont été
retenus à travers la
daira a savoir les lycées ZIANI et AIN
SEBAA
sis
à
GHAZAOUET
et
celui de SOUAHLIA
lesquels ont accueillis plus de 785 candidats. Quant aux
épreuves du Baccalauréat (BAC) qui
se déroulent du 29
mai au 02 juin 2016
plus de 835 candidats
sont appelés à subir
les
différentes
épreuves à travers les
deux centres d'examens retenus à cet
effet(les lycées NEDJAR Hocine sis à
SIDI AMAR et celui
de GHAZAOUET
MOUFFOK A.E.K).
Notons que pour
cette année scolaire
2015-2016 il a été enregistré un nette
baisse en matière de
candidats pour les
épreuves du BAC soit
1018 pour 2015 contre 835 cette année,
concernant e B.E.M
il est enregistré une
hausse de 152 candidats pour l'année en
cours par rapport à
l'année précédente.
Par ailleurs il
convient d'ajouter
qu'à l'occasion des
épreuves du baccalauréat, La ministre de l'éducation
nationale
sera
présente dans la
wilaya de TLEMCEN
où elle est appelée a
travers cette visite
d'inspection et de
travail de procéder à
l'ouverture des plis
des épreuves au
niveau du lycée BEJAOUI El Habri à
REMCHI, ainsi qu'à
l'inauguration des
nouvelles infrastructures scolaires de la
Daira.
Afin de permettre
le bon déroulement
des épreuves du baccalauréat lors de la
réunion de la commission de daira
sous la présidence du
chef de daira toutes
les
dispositions
nécessaires ont été
prises à la suite q ue
tous les volets portant sur la restauration, la sécurité ainsi
que la santé . La
fédération des parents d'élèves est
chargé de la distribution de l'eau et friandises aux candidats
ainsi que l'accompagnement
psychologique..
Mascara
La police, la direction de l’éducation
et l’action sociale sensibilisent
psychologiquement les candidats au bac
AID.K
Sous le slogan « Pour des examens sans
stress » l'opportunité les examens de fin
d'année a été saisie par la direction de l'éducation et des services de la Sureté de wilaya
de la Wilaya qui ont organisé durant la période allant du 16 au 26 mais en cours, des sorties de sensibilisation au profit des élèves des
deux cycles moyen et secondaire candidats
au BEM et au BAC.
L’opération, supervisée par des cadres et
des psychologues relevant du service de l’action sociale de la Sureté de Wilaya, a touché
neuf établissements éducatifs dans la ville de
Mascara répartis en 04 CEMs et 05 Lycées.
Les psychologues ont évoqué durant ces
visites la manière d’aborder les examens, et
les méthodes de révision du programme scolaire, et ce en adoptant une méthodologie organisée loin de tout stress, notamment à
l’approche de l’examen, ce qui influe directement sur les résultats.
Des conseils et orientations ont été donnés aux élèves sur la conduite à tenir durant
l’examen et la manière d’aborder les questions à travers la concentration lors de la
réponse.
Cette initiative a été accueillie avec satisfaction par les élèves, les directeurs et l’encadrement qui n’ont pas manqué de poser les
questions qui leur sont venues à l’esprit sur
les méthodes efficaces de révision et de concentration lors de la réponse. Certains enseignants ont aussi contribué à l’opération en
donnant des interventions sur le même sujet.
D.AMEL
12005 candidats aux
épreuves du baccalauréat
étaient au rendez-vous
aux 42 centres d’examens
ouverts aux inscrits de la
wilaya de Sidi BelAbbés. Hier, les candidats
étaient
aux
rendez-vous sur tout le
territoire de la wilaya,
ou pas moins de 2669
professeurs surveillants,
ainsi que 389 encadreurs, ont été mobilisés pour couvrir les 42
centres
d’examens
désignés. La direction
de l’éducation a mis en
place quelques 85 observateurs dans les centres
d’examens, avec une
moyenne de deux dans
chaque centre, parallèlement à 3 autres implantés au centre d’examen
au milieu carcéral, pour
assurer la surveillance
aux 97 candidats inscrits. On relève parmi
les candidats, 8087 inscrits sont scolarisés, et
3918 sont des candidats
libres. Il était indispensable de mettre dans
chaque centre d’examen
un psychologue, pour
soutenir
les
futurs
bacheliers, en cas de
stress ou de difficulté en
classe à cause du choc ou
de blocage face à la copie
d’examen. Le coup d’envoi des examens a été
donné du CEM «
Belkhoudja Mustapha »
en présence des autorités
locales et Mr. Chellali le
représentant du ministère de l’éducation,
pour ouvrir la première
enveloppe des sujets aux
candidats.
Tlemcen
13.718 candidats
aux épreuves du bac
F.HADDADI
Accompagnée d'une
forte délégation relevant
de son département
ministériel
,
Mme
Nouria Benghebrit ,
ministre de l'éducation
nationale , chaleureusement accueillie dans sa
ville natale , a procédé
dans la matinée de dimanche dernier au coup
d'envoi des épreuves du
baccalauréat de l'année
courante à partir du
nouveau lycée situé à
l'entrée de la ville de
Remchi ou elle a eu l'occasion de s'entretenir
avec quelques candidates
qui n'ont pas caché leur
satisfaction concernant
le bon déroulement de
l'année scolaire n'ayant
connu aucune grève
l'incitant à contribuer
davantage au bon fonctionnement
de
ce
secteur vital . A ce titre ,
Mme la ministre a indiqué que tous les
moyens matériels et humains ont été mis au
profit du secteur en
question afin qu'aucune
perturbation liée à la
scolarité de nos apprenants ne soit signalée
pour atteindre l'objectif
primordial à savoir le
succès à nos enfants a telle déclaré .
Sur le plan organisationnel , la direction de
l'éducation de la wilaya a
pris toutes les dispositions nécessaires pour la
réussite de l'opération
qui a vu la mobilisation
de 6383 encadreurs
outre 5405 surveillants
pour prendre en charge
13718 candidats dont
7750 de sexe féminin
outre 3877 candidats libres répartis à travers 64
centres d'examen .
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
ORANIE
La Voix de l’Oranie
PAGE 7
Au moment où l’on parle de préservation de l’environnement
Tlemcen
Des dizaines de lots
de terrains à l’abandon,
devenus des décharges !
L’imagerie pédiatrique
au centre des débats
TCHOUAKA M.
u moment où les responsables, les associations et
les citoyens se mobilisent
pour l’environnement, des dizaines
de lots de terrains à l’abondant sont
devenus des décharges à ciel ouvert
et empoisonnent le quotidien des
citoyens.
A
Certains sont implantés en plein
centre ville, notamment de coté d’El
Matmor ou la rue du Lion. Cette situation cause beaucoup de tord au
paysage urbanistique qui a besoin
d’être soigné et aux riverains. C’est le
cas d’une dame, B.Khouira, qui a fait
à maintes reprises appel aux services
concernés pour le nettoyage d’un
terrain jouxtant sa maison à la cité
«Negrel», juste derrière le commissariat central. Malheureusement, ces
doléances n’ont jamais trouvé une
oreille attentif et dire qu’il y avait des
serpents dans ce terrain abandonnés
devenus un refuge pour les délinquants ! Vu les immondices et les
nouvelles herbes, un incendie s’est
déclaré et la dame s’est retrouve dans
l’obligation de réagir pour éviter une
éventuelle catastrophe. Elle a fait
appel à des jeunes qu’elle a payé pour
procéder au nettoyage de ce terrain.
En 2012, l’ex-wali Ouaddah Hocine,
en visite dans le chef lieu, avant assuré qu’une démarche serait en cour
pour déposséder tous les propriétaires qui ne se feraient pas des clôtures autour de ces terrains à
l’abondant....malheureusement, ce
ne fut qu’une promesse comme tant
d’autres, dira le représentant d’une
association à Mostaganem. Les
citoyens espèrent une réaction face
à cette situation qui perdure. De
nombreux particulier achètent des
lots ou des villas qu’il démolissent et
attendent que les prix grimpent
pour revendre. Cela dure des années
pour certains cas et les voisins sont
obligés de supporter tous les
désagréments, dira un autre citoyen.
Mostaganem
La DOU s’attaque à la préservation
de l’environnement
TCHOUAKA M.
Organisée par la DOU de
Mostaganem, plusieurs opérations
de reboisement ont été menées au
niveau des différentes résidences
universitaires de la wilaya par des
étudiants et des étudiantes soucieux
de préserver l’environnement sans
cesse agresser à l’intérieur des cam-
pus. Plusieurs travailleurs et cadres
des résidences et de la DOU se sont
joint à cet évènement d’une extrême importance. Certains se sont
occupés du nettoyage, notamment
le désherbage, alors que d’autres ont
planté divers arbres, arbustes et
plantes dans une ambiance conviviale. Les participants se sont
lancés un grand défi qui consiste à
recréer les nombreux espaces verts
à travers les résidences et mème l’université de Mostaganem. De telles
opérations donneront un tout autre
visage à ces endroits qui sont une
vitrine pour de nombreux visiteurs.
Une prise de conscience s’imposait
depuis longtemps et comme dit
l’adage «vaut mieux tard que jamais».
La DOT de Tiaret
Formation de 180 apprentis et stagiaires
M.BOUGHALIM
En application des dispositions
contenues dans la convention signée
avec la direction de la formation
professionnelle et de l’apprentissage
de la wilaya de Tiaret, la direction
opérationnelle de télécommunication a assuré, entre 2015 et 2016, la
formation de 90 apprentis et 85 stagiaires issus des universités et instituts. L’instance formatrice a engagé
tous les moyens humains et
matériels disponibles pour garantir
un bon déroulement de la formation
faite à travers des sessions organisées
convenablement eu égard du nom-
bre des participants. En matière
d’installation et maintenance des
réseaux téléphoniques, maintenance
des câbles de fibre optique, les
ressources humaines, la comptabilité, le commercial, les logiciels informatiques
et
les
nouvelles
technologies, les stagiaires ont bénéficié d’un programme pratique sur le
terrain durant une période allant de
6 mois à 3 années. Des formations
qui permettront à ces jeunes de
prendre en charge des projets d’Algérie Télécom. La DOT a aussi,
dans le cadre de la convention
signée avec l’ANSEJ, assuré la formation dans le domaine de l’instal-
lation et de la maintenance des
réseaux de téléphonie fixe et des
câbles de fibre optique au profit de
pas moins de 17 jeunes représentant
5 microentreprises. Toujours concernant la formation, la DOT de
Tiaret a établi un programme annuel pour la formation des agents et
cadres de l’entreprise (Algérie Télécom) afin de suivre le développement technologique et l’évolution
des services proposés par cette entreprise a l’instar de la 4GLTE et le
MSAN. C’est dans ce contexte que
12 cadres et 12 agents ont subi une
formation durant le premier semestre de l’année en cours.
F.HADDADI
A l’initiative de l’association des manipulateurs en imagerie médicale
l’unique au niveau national présidée par Mr Oggadi Réda , la salle de
l’auditorium du parc national situé sur les hauteurs du plateau de Lalla
Setti de Tlemcen, a abrité samedi dernier la 2ème journée nationale du
manipulateur en imagerie médicale ayant pour thème l’imagerie pédiatrique . Selon son président , l’objectif de cette rencontre à laquelle ont
pris part plusieurs participants venus de divers wilayas du pays outre
l’association tunisienne des techniciens en radiologie s’inscrit dans le
cadre de la formation continue mise au profit du personnel afin
d’améliorer constamment les techniques concernant les mesures à prendre en considération lors de l’imagerie médicale tout en lui permettant
d’échanger les idées dans la perspective de mieux appliquer les nouvelles techniques conclut notre source . Par ailleurs , au cours de cette
journée , une série de communications portant sur la radioprotection
en pédiatrie ,l’optimisation de dose de radiation en radiologie interventionnelle ,le role du manipulateur dans l’exploration des cardiopathies congénitales par angio scanner, la place de l’abdomen sans
préparation d’urgence chez l’enfant, la simulation en I.R.M destinée aux
enfants , le patient virtuel, ont été données par des spécialistes dans le
domaine venus de divers coins du pays . Par ailleurs , les intervenants
ont mis l’accent sur la nécessité d’organiser périodiquement ce genre de
rencontres afin de se recycler pour mieux prendre en charge les patients
soumis à l’examen d’imagerie médicale .
Ghazaouet
L’état de vétusté de
quelques immeubles
présente un danger
pour les habitants
SADOUKI A.
L’état de vétusté trés avancé de quelques immeubles situés au
centre ville de GHAZAOUET datant de l’époque coloniale présente
un danger pour les habitants. Il est ainsi recensé le bloc ayant abrité
jadis l’hôtel de ville (mairie), le tribunal de grande instance, les impôts, le commissariat ainsi qu’une école maternelle, construction
érigée en 1882 fortement délabrée laissée à l’abandon depuis
plusieurs années, de même que le marché couvert construit en 1926
lui aussi situé au centre de la ville ainsi que quelques appartements
appartenant à des tiers;
Ces vieilles bâtisses situées au centre la plupart abandonnées en
ruine sans aucune maintenance , ces lieux par leur aspect lugubre ils
défigurent complètement l’esthétique la ville. L’immeuble de l’exhotel de ville érigé sur une superficie de milles carrés a été déclassé
en 2009 par la commission technique composée des services de la
mairie et le contrôle technique de la construction de la wilaya
(C.T.C.) chargée de l’étude du vieux bâti lors de son passage.
Pour le marché couvert situé non loin, quant à lui l’espace réservé
à la vente des fruits et légumes est totalement abandonné par les
commerçants, seule une partie des lieux est occupée par des bouchers des viandes rouge et blanche au nombre de dix (10) , de deux
cordonniers, deux marchands de fruits et légumes , un épicier et
une boutique d’habits. De même qu’il est recensés quelques appartements dans de piteux états nécessitent quant à eux des réparations. Construites à la fin du 19 ème siècle eu égard à leur situation
actuelle , afin de parer à toutes éventualités (facheux accidents) les
unes nécessitent des réparations en urgence quant au bloc de l’exhôtel de ville la décision portant démolition pure et simple a été
prise la commission chargée du vieux bâti, d’où les habitants privilégie la restauration étant donné que le coût des travaux serait le
même dans les deux cas. Selon les informations , l’opération de la
restauration a fait l’objet d’une proposition dont le dossier a été
transmis aux autorités compétentes. Le marché couvert quant à lui
la décision de démolition pure et simple a été retenue ou il sera en
lieu et place construit une centre commercial. En attendant , le vieux
bâti reste une menace pour les habitants.
NATIONALE
La Voix de l’Oranie
PAGE 8
Des mesures strictes pour lutter contre la fraude
Plus de 800.000
candidats se présentent
au bac 2016
P
lus de 818.000 candidats se
sont présentés hier aux examens du baccalauréat (BAC)
à travers l'ensemble du territoire national sous l'encadrement de 223.210
enseignants et surveillants.
La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, a donné à
partir de Tlemcen le coup d'envoi pour
cet examen national qui se déroulera
jusqu'au 2 juin prochain dans 2.561
centres qui seront supervisés par
160.000 enseignants.
Selon l'Office national des examens
et concours (ONEC), 818.518 candidats sont inscrits à la session 2016 soit
une augmentation de 19,73 % par rapport à l'année précédente.
Sur ce total, l'on dénombre 549.593
candidats scolarisés et 268.925 candidats libres, soit un taux de 30% du
chiffre global. Les filles représentent un
taux 67% du total des candidats et celui
des détenus dans les établissements
pénitentiaires est de 3.257.
Prévue du 9 au 29 juin prochain, la
correction sera confiée quant à elle, à
55.000 enseignants alors que les résultats ne seront connus que vers la fin
juin et début juillet.
La ministre de l'Education nationale, Nouria Benghebrit, a affirmé
récemment avoir donné des instructions aux enseignants et inspecteurs
chargés de l'élaboration des sujets du
BAC de prendre le niveau moyen
comme "une référence" lors de la préparation des questions afin qu'elles
soient à la portée de l'élève moyen".
Pour éviter que des erreurs ne glissent dans les sujets, elle a rappelé la
création de deux commissions au
niveau de l'ONEC chargées d'améliorer
les contenus et d'éviter les erreurs
comme c'était le cas l'année dernière,
précisant que chacune des deux commissions travaillait distinctement.
Elle a appelé cependant, le candidat
au calme et à la confiance en soi afin de
pouvoir se concentrer et donner les
bonnes réponses.
Elle a indiqué que deux sujets ont
été retenus pour chaque matière, faisant
remarquer que l'ouverture des enveloppes d'examens était prévue à 8h30
au lieu de 8h afin d'accorder trente
minutes supplémentaires aux candidats
retardataires. Une fois les portes fermées, il ne sera autorisé à aucune personne d'entrer dans les classes et ce,
dans le cadre de "la lutte contre la
fraude", a-t-elle poursuivi. D'autre part,
Mme Benghebrit a souligné que les
cartes d'identité biométriques des candidats au BAC, utilisées pour la première fois cette année, étaient prêtes à
100% dans certaines wilayas, imputant
le retard accusé dans certaines communes à la délivrance et non à la fabrication. Toutefois, elle a rassuré les
élèves n'ayant pu obtenir leurs cartes
biométriques de se présenter munis de
leur carte d'identité ordinaire.
Le ministère de l'Education nationale a arrêté des mesures strictes
pour lutter contre la fraude au BAC.
Ainsi, une commission intermin-
istérielle composée de représentants
des secteurs de l’éducation, des technologies de l'information et de la communication (TIC), de la justice et des
organes de la sûreté a été instituée pour
définir les moyens de lutte contre la
fraude durant les examens officiels notamment le baccalauréat.
Mme Benghebrit a relevé que son
département ministériel "détient aujourd'hui des services capables de détecter toute tentative de fraude et ce à
travers le travail de la commission qui
veillera à échanger de manière instantanée, les informations".
Pour ce qui est des sanctions, elle a
ajouté qu'elles seront "sévères" allant
d'une exclusion de cinq années pour les
scolarisés et à dix années pour les candidats libres.
Tout candidat en possession d'un
téléphone portable est considéré
comme une tentative de fraude", a-telle martelé.
Pour faire face à ce phénomène, le
ministère de l'Education nationale a interdit l'introduction de téléphones
portables dans les classes tant pour les
élèves que pour les encadreurs en l'occurrence les enseignants, surveillants et
agents administratifs) des cycles moyen
et secondaire. Elle a estimé à ce propos, que la question des fuites était "une
pratique immorale voire une menace
pour l'avenir des générations futures",
ajoutant enfin qu'une enquête sera ouverte pour déterminer les responsables
des fuites de leur publication sur la
toile.
Réunion d'Oslo
"Rien n'est indifférent pour l'Algérie",
en ce qui concerne l'Afrique
Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération
internationale, Ramtane Lamamra, a
affirmé samedi à Paris que "rien en ce
qui concerne l'Afrique n'est indifférent
pour l'Algérie", qualifiant la réunion
d'Oslo d'"importante". "La réunion
d'Oslo était importante et rien en ce
qui concerne l'Afrique n'est indifférent
pour l'Algérie. L'Algérie assume des
responsabilités à l'égard du continent
africain elle aux avant-postes dans la
défense des intérêts de l'Afrique", a-til indiqué dans un point de presse à
l'issue de l'inauguration du nouveau
siège du Consulat de Créteil.
Il a précisé que cela fait une
quinzaine d'années que les pays
nordiques rencontrent certains pays
africains régulièrement, soulignant
que cette année, ces pays organisateurs
"ont perçu la nécessité, l'intérêt et le
besoin d'associer l'Algérie à cette
réflexion". "Je pense que la participation de l'Algérie a été qualitative et appréciée", a-t-il ajouté, estimant que
désormais, l'Algérie "a toute sa place
dans cette table quel que soit le lieu où
la réunion se tiendra".
Pour le chef de la diplomatie algérienne, l'Afrique et les pays
nordiques "ont un partenariat nouveau, spécifique à mettre en place,
parce qu'historiquement les pays
nordiques ont été proches de l'Afrique
et des causes de l'Afrique".
"Aujourd'hui, nous constatons
que le monde devient laborieusement
multipolaire et c'est bien qu'un bloc
africain et un bloc nordique puissent
contribuer à la réalisation d'un certain
nombre d'objectifs pour la coopération internationale, pour le développement durable".
Sur le plan bilatéral, a-t-il ajouté,
les pays nordiques "ont traditionnellement d'excellentes relations avec l'Algérie, donc c'est normal que nous
puissions parachever cette coopération de groupe à groupe".
La réunion d'Oslo qui a regroupé
cinq pays nordiques (Danemark, Finlande, Islande, Norvège, Suède) et une
quinzaine de pays africains, dont notamment l'Algérie, l'Afrique du Sud, le
Bénin, le Botswana, le Niger, le Nigeria, le Ghana, le Sénégal, le Lesotho, la
Somalie, le Mali, la Tanzanie et le
Mozambique, s'est déroulée jeudi et
vendredi derniers, rappelle-t-on. Au
cours de cette rencontre, le chef de la
diplomatie algérienne a plaidé pour
une revitalisation des partenariats
Afrique-pays nordiques et de concrétiser les engagements de la communauté internationale.
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
Le nouveau siège du Consulat
de Créteil inauguré
Facilité de voyager vers
l’Algérie avec la carte
d’identité prorogée
Le ministre d’Etat, ministre
des Affaires étrangères et de la
Coopération internationale,
Ramtane Lamamra, a procédé
samedi à l’inauguration officielle du somptueux nouveau
siège du Consulat à Créteil (Valde-Marne), qui vient d’être
transféré de Vitry-sur-Seine.
L’inauguration de ce nouveau siège, d’une superficie de
3500 m2, s’inscrit, selon une
présentation distribuée à la
presse "dans le cadre du programme du président de la
République, Abdelaziz Bouteflika, consistant à l’amélioration
de la prise en charge de la communauté nationale à l’étranger"
qui prévoit "l’assouplissement
des procédures consulaires,
l’amélioration des conditions
d’accueil et le renforcement de
la protection consulaire et judiciaire". En compagnie des autorités locales françaises, le
ministre d’Etat a visité les locaux et les services consulaires
qui étaient en pleine activité en
recevant, en ce jour de repos, les
membres de la communauté algérienne, grands et petits, venus
régler leurs problèmes administratifs (passeport biométrique,
carte nationale d’identité, état
civil, etc...). Il a révélé qu’il existe un programme s’étalant sur
deux années qui vise à
améliorer les édifices publics de
l’Algérie à l’étranger.
Les consulats appelés
à développer les relations
de coopération
Il a indiqué que les consulats, après le parachèvement
de l’opération passeport biométrique, recevront des personnes "qui ne sont pas
algériennes, mais qui sont intéressées au plus haut point par
le développement des relations
de coopération".
"De plus en plus, il y aura
des personnes des communautés d’affaires qui viendront
s’informer des opportunités
d’investissement et de partenariat en Algérie et, de plus en plus,
nos postes consulaires seront
amenés à jouer un rôle dans les
relations économiques et sociales de l’Algérie", a-t-il indiqué.
Pour
sa
part,
l'ambassadeur d’Algérie en
France, Amar Bendjamaâ, a expliqué que ces nouveaux locaux
du consulat de Créteil, sont une
"vielle revendication de la communauté dans cette circon-
scription et le résultat d’une instruction très ferme du ministre
d’Etat". Le ministre, rappelle-ton, avait rendu visite, en
décembre dernier, au consulat
de Nanterre où il s’était élevé
contre les conditions d’accueil
des Algériens qui formaient des
queux aux abords du consulat.
Par ailleurs, la facilité de
voyager en Algérie avec la
présentation d’un passeport
d’une nationalité étrangère et de
la carte d’identité nationale
pour les membres de la communauté algérienne à l’étranger,
n’ayant pas encore établi de
passeport biométrique, a été
prorogée, a indiqué le ministre
d’Etat, ministre des Affaires
étrangères et de la Coopération
internationale,
Ramtane
Lamamra.
"Le gouvernement a été appelé à prendre, dans des conditions particulières, la décision
de permettre à ceux des compatriotes, qui n’ont pas encore leur
passeport biométrique, s’ils disposent d’un autre passeport
d’une autre nationalité, de pouvoir entrer en Algérie sur la
base du passeport étranger et de
la carte d’identité nationale", a
déclaré le ministre d’Etat aux
quelques membres de la communauté nationale à Créteil,
lors de l’inauguration du nouveau siège du consulat.
Il a averti que cette "facilité
exceptionnelle n’a pas
vocation d’être permanente".
"Nous savons que certains
Algériens, un petit nombre,
pourraient être dans la situation
où il souhaite bénéficier de cette
facilité. A titre tout à fait exceptionnel, la mesure est prorogée
pour une courte période", a-t-il
expliqué. "Ainsi, tous les compatriotes qui souhaitent entrer
en Algérie, notamment pour la
période du ramadan qui est
propice aux voyages ont cette
possibilité", a-t-il ajouté, soulignant que le gouvernement algérien a "à cœur" de servir ses
compatriotes dans d’autres circonscriptions, d’autres villes et
d’autres pays".
M. Lamamra a également
annoncé que d’autres dispositions seront prises par d’autres
entreprises algériennes, sans
donner de détail, assurant
qu'Air Algérie, entre autres,
"travaille pour que les choses
s’améliorent d’une manière
générale".
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
ECONOMIE
La Voix de l’Oranie
Agriculture-recherche
La 49ème Foire internationale d'Alger
Sellal appelle
les entreprises algériennes
à investir les marchés étrangers
e Premier ministre Abdelmalek Sellal a appelé samedi à Alger les
entreprises
algériennes
publiques et privées à adopter
une politique plus audacieuse
en matière d'exportation, en
souhaitant que l'année 2017
soit "l'année de l'exportation".
L
Inaugurant la 49ème
édition de la Foire internationale
d'Alger (FIA), M. Sellal a mis
l'accent sur la priorité que les
opérateurs nationaux doivent
accorder à l'exportation surtout
vers le marché africain mais
aussi au partenariat international dans les secteurs hors hydrocarbures.
En sillonnant des stands de
plusieurs entreprises nationales,
il a exhorté des représentants de
l'Entreprise Nationale des Peintures (ENP) à s'orienter vers l'export, mais surtout à former et
à accompagner les jeunes de
l'Ansej (Agence nationale de
soutien de à l'emploi de jeunes)
dans le domaine des métiers de
la peinture.
La même recommandation a
été adressée à un producteur
privé de pâtes alimentaires que
le Premier ministre a salué pour
voir diversifié sa gamme de produits, en l'appelant à "se baser
sur la réussite réalisée sur le
marché local pour aller sur
d'autres marchés à l'étranger".
Devant le stand d'une entreprise privée spécialisée dans les
équipements électriques, et qui
exporte déjà vers neuf pays
africains, M. Sellal s'est réjoui de
cette avancée en incitant l'entreprise à profiter de la prochaine
rencontre d'affaires AlgérieAfrique, prévue à Alger fin novembre prochain, pour élargir
ses parts de marchés en Afrique.
"Il ne faut plus compter
sur le pétrole comme unique
ressource", a-t-il dit cette fois-ci
à l'adresse des représentants du
Crédit populaire d'Algérie
(CPA) incitant cette banque
publique à diversifier ses financements aux secteurs hors
hydrocarbures.
Le même message est adressé
à la Banque extérieure d'Algérie
(BEA): "il faut intensifier encore
plus les crédits à l'investissement
pour aider à encourager l'exportation en Algérie", a insisté M.
Sellal en appelant la première
banque en Algérie à réduire les
délais d'octroi des crédits aux investisseurs.
"Il faut que la réponse pour
ce type de crédits soit donnée
dans un délai qui n'excède pas
un mois", a-t-il recommandé.
Au stand de l'ANEP (L'Entreprise nationale d'édition et de
publicité), il a appelé ses responsables à "soutenir la presse" tout
en invitant cette entreprise à
souscrire à l'emprunt national
pour la croissance économique.
M. Sellal a invité plusieurs
entreprises à aller vers le partenariat et à rationaliser, d'autre
part, leur consommation d'énergie.
Il s'est engagé au nom du
Gouvernement, à la fin de sa visite au pavillon national, à faciliter l'investissement et l'accès
PAGE 9
au financement ainsi qu'au
foncier et à réduire les contraintes bureaucratiques.
Arrivé aux stands dédiés aux
entreprises étrangères, il a notamment appelé les représentants des compagnies turques,
françaises et américaines à "investir en Algérie", à "y créer de
la valeur ajoutée et à encourager
l'intégration industrielle".
Au stand d'une entreprise
iranienne d'engineering et de
construction, M. Sellal a
souhaité voir "se concrétiser sur
le terrain le projet de fabrication
de voitures iraniennes en Algérie" dont les accords ont été
signés récemment à Téhéran.
La FIA, qui se poursuit
jusqu'au 2 juin prochain au
Palais des expositions, enregistre
la participation de 810 exposants, dont 405 entreprises
étrangères en provenance de 33
pays.
Par ailleurs, le Premier ministre a inauguré la 5ème édition
su salon Djazair-export qui se
tient en marge de la FIA, où il a
réitéré l'engagement du Gouvernement à faciliter l'acte d'exporter. Présent au salon, le
directeur général de la Banque
arabe
de
développement
économique
en
Afrique
(BADEA) a, de son côté, assuré
de la détermination de l'institution financière à accompagner
les investisseurs en Algérie mais
surtout les exportateurs.
"La BADEA va mettre des
ressources à la disposition des
institutions financières chargées
de l'exportation", a-t-il promis.
Vers la création de réseaux
autour de 7 filières stratégiques
Des réseaux impliquant les acteurs économiques et scientifiques
seront créés prochainement autour
de sept filières agricoles
stratégiques, afin de rassembler les
compétences nationales pour la
réalisation des objectifs du quinquennat en cours, a indiqué,
samedi, le ministre de l'Agriculture, du développement rural et de
la pêche, Sid Ahmed Ferroukhi.
"Les réseaux font partie des outils qui nous permettent de mobiliser toutes les compétences
scientifiques et de recherche et
développement autour des filières
stratégiques définies dans le cadre
du quinquennat en cours", a
souligné le ministre lors d'une
journée thématique sur les réseaux
des filières stratégiques de l'agriculture organisé à l'Institut national de recherche agronomique
d'Algérie (INRAA).
Il s'agit de mobiliser ces compétences autour des filières
céréales, lait, viandes rouges
bovines et ovines, tomate industrielle, pomme de terre et
économie forestière.
Dans ces filières, le gouvernement compte réduire les importations pour certains produits
comme le blé dur et exporter
d'autres tels que les maraîchers et
les fruits. "Rassembler les compétences scientifiques autour de ces
filière va aider les producteurs et
les opérateurs économiques à
améliorer leur travail sur le plan de
la qualité, de la productivité et la
compétitivité", a expliqué M. Ferroukhi. Des ateliers spécialisés ont
été organisés lors de cette journée
afin de proposer les modalités de
mise en place de ces réseaux qui
sont appelés à participer dans l'économie réelle des sept filières
retenues. L'implication de la
recherche et développement devrait réduite le temps et la distance
entre les différents segments de filières et répondre aux problématiques que rencontrent les
opérateurs au niveau de la production, la transformation, la commercialisation et l'exportation des
produits agricoles et agroalimentaires.
"Il s'agit d'une nouvelle ère pour
le développement de la recherche
scientifique mise au service de l'agriculture", a indiqué le directeur
général de l'INRAA, Fouad
Chehat. La nouvelle loi d'orientation scientifique permet de mettre
en place une stratégie globale destinée à encourager la recherche scientifique dans les secteurs
socio-économiques.
Présent à cette rencontre, le
ministre de l'Enseignement
supérieur, Tahar Hadjar, a indiqué
que l'université devrait désormais
s'impliquer dans le développement
socioéconomique du pays. C'est,
d'ailleurs, l'objectif de la nouvelle
stratégie du secteur qui incite
chaque université à avoir un projet
d'entreprise, a-t-il renchéri. L'université est aussi appelée à mettre en
place des plans de recherchedéveloppement à long terme à travers des spécialités par rapport à la
région de son implantation, selon
lui. M. Hadjar a rappelé que l'article 43 de la nouvelle loi d'orientation scientifique stipule que
l'objectif de la création de ce genre
de réseaux est de rassembler les
compétences et l'utilisation des
moyens communs au service du
développement économique du
pays. Dans sa stratégie de sortie de
dépendance des revenus des hydrocarbures et de diversification de
l'économie nationale, le gouvernement a recensé, dans le secteur
agricole, des filières où l'Algérie
dispose de potentialités à même
d'assurer son autosuffisance et de
dégager une surproduction pour
l'exportation.
C'est le cas du blé dur dont les
importations ont atteint 17,6 millions de quintaux pour une valeur
de 783 millions de dollars en 2015,
alors que la production nationale
s'était établie à 20,2 millions de
quintaux durant la même année.
Pour réduire ces importations
de blé dur, le gouvernement mise
sur l'amélioration de la production
dans les zones du sud, l'utilisation
des systèmes économiseurs d'eau
et atteindre un rendement de 40
quintaux/ha contre 17 actuellement. Concernant le lait, il s'agit
d'accroître la production actuelle,
qui est de 3,75 milliards de
litres/an, à plus de 5,5 milliards de
litres à l'horizon 2019.
Le plan table aussi sur zéro importation de poudre de lait pour
les produits dérivés, soit un volume
en équivalent litre de l'ordre de 1,6
milliard de litres.
Pour la pomme de terre, le gouvernement veut maintenir une
couverture totale des besoins du
marché national et dégager un excédent pour l'exportation et pour
la transformation.
Il s'agit aussi d'arriver à zéro importation de semence classe A à
l'horizon 2019, soit une économie
de 36 millions de dollars. Pour la
tomate industrielle, l'objectif est de
réduire à zéro importation de concentré de tomate d'ici à 2019 et d'exporter 25.000 tonnes de double
concentré.
CULTURE
La Voix de l’Oranie
PAGE 12
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
Naguib Mahfouz
Voyage dans l'âme du Caire
notamment, l'institution du mariage traditionnel et le cortège de malheurs qu'il
entraîne pour les plus fragiles, c'est à dire
les jeunes filles.
N
aguib Mahfouz fut, en 1988,
le premier écrivain du
monde arabe à être couronné
par le prix Nobel de littérature. C'est
donc tardivement que le romancier
égyptien accéda à la notoriété internationale après que son œuvre eut pourtant épousé son siècle. Elle se confondit
très étroitement à son pays, l’Égypte, et
plus précisément à sa ville natale, Le
Caire, jusqu'à en restituer l'âme avec
une perfection que nulle autre expression artistique n'a su égaler.
Né d'une famille de la petite bourgeoisie cairote, Naguib Mahfouz s'imposera comme le plus grand écrivain
classique en Égypte.
L'enracinement au Caire transparaît
aussitôt dans sa célèbre trilogie qui
raconte la saga d'une famille de la petite
bourgeoisie cairote à travers trois décennies, de 1917 à 1945 (Impasse des deux
palais, Le palais du désir et Le jardin du
passé).
De la lecture de cette trilogie on comprend que le but de Mahfouz Naguib est
de nous raconter l'histoire de son creuset
natal à travers le décor de la bouillonnante capitale. Le plaisir de pénétrer dans
ce monde fabuleux du conteur est immédiat, car plus qu'un écrivain, Mahfouz
Naguib est un conteur intarissable de
grand talent.
Il l'est dans une dimension qui côtoie
les grands conteurs comme le sera plus
tard Gabriel Garcia Marques (prix Nobel
de littérature) et qui a su, lui aussi, dans
son inoubliable Cent ans de solitude,
nous plonger dans les péripéties de
plusieurs générations d'une famille ordinaire de la campagne colombienne.
A ce niveau de perfection, les conteurs
deviennent alors les plus efficaces
chroniqueurs d'une société à travers le
temps qui passe.
Le conteur des faubourgs
C'est essentiellement à travers la vie
des faubourgs du Caire que l'écrivain
nous fera traverser près d'un demi siècle
de la tumultueuse société cairote. Sans jamais verser dans des envolées lyriques ou
dans des analyses ésotériques du fait national, social ou religieux, l'écriture du romancier fait défiler sous les yeux du
lecteur la réalité sociologique sans que
celui-ci n'y prenne garde tant il est absorbé par la ville, les situations et les personnes.
Tout le génie de Mahfouz Naguib est
d'avoir été un adepte du réalisme militant
en se servant du quotidien et de l'authenticité des gens, qu'ils appartiennent à la
gent commune ou à celle des dignitaires .
L’œuvre se consacre avant tout à rendre
l'âme des rues de la ville, foisonnantes,
bruyantes et colorées. Toutes les situations partiront des rues pour finir dans
les rues comme un traveling permanent
où l'auteur placera ses personnages et
contera ses histoires.
Lorsqu'on lit un roman de Mahfouz
Naguib, on entend le brouhaha des
marchés, le cri des chalands et on hume
les odeurs. Mahfouz Naguib est en cela
en même temps Pagnol, pour l'exubérance des personnages et Giono pour
les lumières et les couleurs de la ville.
Le chroniqueur sans complaisance
On constate dans ces romans qu'il n'y
a aucune complaisance pour la réalité sociale égyptienne de son époque. Les
déchaînements passionnels, les trahisons
et les mesquineries humaines se bousculent dans des récits pour dévoiler souvent
des réalités pathétiques et violentes. Il
n'occultera jamais l'existence d'une organisation mafieuse qui s’intègre aux
structures sociales et n'aura de cesse de
dénoncer les discriminations à travers,
La vie du Caire, selon les écrits de
Mahfouz Naguib, ne peut en aucun cas
s'identifier aux adaptations sirupeuses et
faussement, hollywoodienne où se sont
enfermés tant d'autres auteurs et scénaristes égyptiens. Et c'est justement le
cinéma qui permettra à ses récits d'acquérir une dimension populaire et de se
perpétuer dans la mémoire collective
(hélas, l'adaptation cinématographique
n'est pas exempte de la critique précédente et ne parvient pas à refléter toute
l'étendue des chefs-d’œuvre écrits). Trente
livres seront adaptés au cinéma ou au
théâtre ce qui, malgré tout, fera vivre
l’œuvre dans des conditions accessibles au
plus grand nombre.
Se risquer à un conseil de lecture
Tout conseil aux jeunes lecteurs algériens, lorsqu'il s'agit d'un domaine culturel, est forcément partiel et partial. Les
goûts des jeunes ne doivent être limités
que par leurs sensations, leur désirs et
leur profonde nature dont le mystère de
l'attirance est la plus grande beauté de
l'être humain. Mais s'il fallait s'y risquer
pour conseiller ces jeunes lecteurs à prendre plaisir à pénétrer le monde enchanteur de l'écrivain égyptien, le choix
se porterait sur deux recueils de nouvelles, simples à lire.
Ces nouvelles ont l'avantage de condenser en elles tous les éléments essentiels de l’œuvre, Le Matin de roses et
Récits de notre quartier.
«C'est une calamité que d'avoir une
mémoire», dit le narrateur qui nous propose de l'accompagner dans les plus profonds souvenirs d'un quartier, d'une
famille, d'une époque. Puis, par une succession de brèves nouvelles, le lecteur fait
connaissance avec une galerie impressionnante et émouvante de personnages.
C'est ainsi qu'il rencontre l'inoubliable
Oum Ahmed, devenue une célébrité locale car « elle était à la fois la marieuse, la
coiffeuse, la spécialiste des soins de
beauté et du bonheur conjugal. Elle avait
ses entrées dans tous les palais et les
maisons bourgeoises du quartier. Elle assumait les fonctions de journaliste de
presse et de radio, d'agent de renseignements... ». Et pas une seule nouvelle de
Mahfouz Naguib ne déroge à ce style
truculent.
Dans Récits de notre quartier, la démarche est identique mais on est saisi par
la très belle approche de l'auteur sur la
question divine. La parabole du Grand
Cheikh qui débute et termine le recueil
de nouvelles est l'une des plus réussies
que l'ont ait à lire. Un enfant se promenant devant le monastère crut
apercevoir un homme qui ne ressemblait
pas aux habituels derviches. Ainsi naît sa
quête de vérité envers celui qu'on appelle
le Grand Cheikh et qu'on ne voit jamais.
La conclusion du narrateur (donc de
Mahfouz Naguib) est à la fin du récit,
similaire à celle de Voltaire qui ne pouvait imaginer une mécanique céleste si
complexe sans l’existence d'un horloger :
«Jusqu'à ce jour, je n'ai pas trouvé le
courage nécessaire pour outrepasser la
loi, mais en même temps je ne peux
imaginer un monastère sans Grand
Cheikh».
L'interprétation politique
Quant aux soubresauts politiques de
son pays, on sent bien que Mahfouz
Naguib hésite entre le récit historique ou
tout simplement l'évoquer en toile de
fond dans les péripéties des innombrables personnages. C'est cette seconde
solution qui l'emportera dans la quasi-totalité de l’œuvre.
Il faut se réjouir qu'en fait, l'auteur
égyptien n'avait pas tellement le choix et
que cela a pour conséquence justement
de donner à son œuvre une qualité qu'elle
n'aurait certainement pas eu autrement.
Ou en tout cas, l'auteur serait sorti de sa
qualité d'écrivain pour entrer dans une
autre, plus hasardeuse.
Cependant la politique n'est pas
perçue comme une abstraction à travers
les récits mais comme la somme d'actes et
de comportements individuels quotidiens. Là encore, comme chez ses
prédécesseurs du courant réaliste, le
régime politique est considéré comme la
résultante des comportements de la multitude.
Cette analyse apparaît clairement
lorsque Mahfouz Naguib répète inlassablement, par la bouche de ses personnages, que les profiteurs et les déchus se
relaient inlassablement dans une spirale
sans fin de changement de régime politique.
Cette ronde perpétuelle a pour conséquence le malheur des humbles et des
proscrits de la société égyptienne. Sa
sévérité fut particulièrement appuyée
lorsqu'il évoquait les «profiteurs» du
régime d'Anouar El Sadate.
Fin de la première partie
SID LAKHDAR BOUMÉDIENE
ENSEIGNANT
CULTURE
La Voix de l’Oranie
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
Babzman
Connaissance et appréhension
Oran, l’Espagne et Cervantès
AHMED ABI AYAD
e processus de la recherche historique initié voilà quelques années dans notre pays révèle
clairement cette préoccupation scientifique majeure ainsi que les nombreux efforts et labeur de réflexion et
d’interrogations pour une meilleure connaissance et appréhension des sources et
archives historiques relatives aux principaux évènements qui ont marqué, d’abord,
l’histoire de l‘Algérie et, ensuite, ses relations avec l’Europe, notamment l’Espagne
dont les profondes attaches nous unissent
depuis l’époque de Al Andalus.
L
Aborder l’histoire moderne d’Oran, c’est
évoquer nécessairement la politique
africaniste de l’Espagne avec le mythe unificateur et confus d’une «Espagne
africaine» à partir d’une panoplie de sentiments d’autodéfense préventive d’un impérialisme conquérant et de croisade contre
l’infidèle1.
Le début des conflits entre l’Espagne et
l’Algérie remonte à la fin du XVesiècle avec
la reconquête des territoires de Al Andalus,
et avec l’extension du pouvoir des Rois
Catholiques jusqu’en Algérie avec la prise
d’Oran en 1509.
Avant son invasion, la ville affichait
alors
une
remarquable
situation
économique, sociale et culturelle, selon le
témoignage et description de l’historien Alvarez Gómez : «Au XVe siècle, Oran avait
connu une splendeur et une physionomie
de grande cité sous le règne des Zianides,
avec ses six milles maisons, ses mosquées,
ses écoles comparables à celles de Cordoue,
Séville et Grenade, ses nombreux thermes
et ses magnifiques édifices.» D’autres
références espagnoles signalent l’importance de la ville et de son port stratégique :
« Le port d’Oran représentait la clef pour
s’emparer de cette deuxième ville, magnifique passerelle de commerce, parce
qu’auXVe siècle, des commerçants catalans
pratiquaient le commerce. Des Génois descendaient à Oran, et maintenant ce qu’on
voit à leur place, c’est une armée.»
Dès la conquête de Mers-el-Kébir en
septembre 1505 par Diego Fernandez de
Córdoba, celle d’Oran devenait imminente
pour sauvegarder la première et satisfaire
les visées expansionnistes du cardinal
Ximenez de Cisneros qui, quatre années
plus tard, un 19 mai, s’empara d’Oran non
sans difficultés et désastre. Aussitôt occupée, la ville fut soumise à un saccage et
massacre impitoyables de la population. Du
riche butin réparti entre les soldats, Cisneros Ximenez se contenta, lui de s’approprier tous les ouvrages arabes, qu’il
emporta avec lui à son retour en Espagne.
Cependant, on peut dire que la présence
espagnole en «Algérie», plus exactement
dans l’Oranie, se résumait, enfin de compte,
à l’occupation des places d’Oran et de MersEl-Kébir. Puis garder ces positions, cela
supposait une perpétuelle alerte et vigilance derrière les murailles et les forteresses.
Les Espagnols avaient beaucoup de difficultés à maintenir ces enclaves dans un
contexte très hostile. Car c’en était fini avec
«l’Espagne africaine», et «le rêve sénile de
Cisneros d’un Maghreb chrétien et espagnol». Certes, ils n’ont jamais pu imposer
une domination stable à Oran et dans toute
la région.
Le harcèlement continu des autochtones
et les sièges successifs qu’ils devaient subir
les obliger à s’approvisionner à partir de la
péninsule et souvent dans des conditions
insupportables, car les provisions et les ravitaillements arrivaient fréquemment avec
beaucoup de retard.
Seul le recours aux habituelles razzias
ou pillages des hameaux voisins permettait
d’approvisionner la place et les soldats constamment affamés. De nombreux témoignages sur toutes ces questions
apparaissent de façon évidente dans la
comédie El Gallardo español, ou le Vaillant
espagnol, de Miguel de Cervantès. Au fil
des années, la ville devenait un site austère,
où l’état d’alerte ne cessait presque jamais.
Elle était souvent assiégée, en permanente
situation d’hostilité avec les douars voisins
qui l’isolaient complètement dans ses enclaves militaires.
Le siège de 1563, qui inspira plus tard
Cervantes, révélait, on ne peut mieux, le
courage et le sacrifice espagnol dans les
batailles les plus sanglantes. « Oran commença à être attaquée durement par les
Arabes de façon permanente, et perdait
souvent des garnisons entières, comme
celle du fort Saint-Grégoire, qui devait être
protégé, sous le commandement d’un
moine de soixante-deux ans avec une
cinquantaine d’hommes, qui sont morts au
milieu de ce lieu d’héroïsme. »
Le recensement général de la ville par le
commandant Alonso de Cordoba, peu de
temps après le terrible et féroce siège, signalait une population civile de huit cents
habitants, parmi lesquels deux cents
hommes en état de porter les armes et une
garnison de mille cinq cents soldats. L’ancienne ville, comptoir commercial de la
Méditerranée, était déserte.
Elle fut réduite à une espèce de « présides espagnols », où Philippe II envoyait
les prisonniers et condamnés des bagnes de
Malaga. Les marchands vénitiens, génois,
catalans, français ne fréquentaient plus
leurs boutiques florissantes, pleines de
toiles, de tissus, laine, peaux, ivoire,
céréales, armes, et cristal. Une atmosphère
d’insécurité l’envahissait constamment.
Ce fut alors, à cette époque de profonde
désolation et douloureuse situation, que
Miguel de Cervantès arriva à Oran, un
printemps de l’année 1581, plus précisément dix-huit ans après les terribles affrontements et combats de Mers-el-Kébir. Son
séjour lui permit, pendant plus d’un mois,
de s’informer et d’observer l’aspect misérable et déprimé de la ville totalement
détruite. Elle ne comptait désormais plus
que trois mille habitants, garnison incluse.
En effet, ce sont ces souvenirs, informations et images que Miguel de Cervantès,
grand connaisseur du monde musulman de
l’Espagne et d’Alger, où il fut emprisonné
durant cinq ans, à qui nous devons le récit
du siège de 1563 dont il s’inspira pour
écrire sa comédie el Gallardo español. Cet
événement historique assez significatif a eu
un retentissement littéraire important aussi
bien en arabe qu’en espagnol.
Malheureusement, si les sources littéraires espagnoles relatives à ce siège sont
plus nombreuses, nous ne notons qu’un
seul document en arabe qui y fait référence,
les autres étant détruits ou méconnus. El
Gallardo español fut rédigé en 1595, et
publié en 1616, c’est-à-dire quelques temps
après la mort de son célèbre auteur. Mais
l’intérêt de cette pièce dramatique réside
dans sa relation directe et étroite avec l’histoire d’Oran à cette époque-là.
En effet, cette fameuse production théâtrale de Cervantes représente un prétexte
imaginaire pour évoquer une partie
héroïque de l’histoire de cette ville, que l’auteur connaissait déjà à partir d’Alger durant
sa captivité…
A suivre
Pour une journée pleine de couleur
Le festival hindou ‘‘holi festival of colors»,
le 4 juin à Oran
ORAN - Le festival hindou
‘‘Holi festival of colors’‘ se produira le 4 juin prochain à Oran
pour ‘‘une journée pleine de
couleurs’‘, a-t-on appris mercredi du gérant de la boite organisatrice ‘‘K&M’‘, Amine
Salah.
PAGE 13
Célébré à l’origine à
l’équinoxe (vers le 21 mars), ce
festival symbolise le retour du
printemps et le triomphe du
bien sur le mal et de la vie sur
la mort, a-t-on indiqué.
Lors de cette fête, les participants se jettent des poudres
colorées.
Chaque couleur a une signification: le bleu représente la vitalité, le vert l’harmonie, le
rouge l’amour et la passion et
l’orange l’optimiste et la joie, at-on expliqué.
C’est l’Allemagne qui a importé cette fête pour la première fois, organisant le
premier ‘‘Holi festival of colors’‘
hors de l’Inde à Berlin. Beaucoup de pays européens et
américains lui ont emboité le
pas, tant ce festival a suscité
l’engouement partout où il a été
organisé, a-t-on rappelé.
C’est la plage ‘‘Reinette’‘
située à Ain Turck qui va accueillir cet évènement, précise
Amine Salah ajoutant que déjà
des centaines de personnes ont
exprimé leur intention, via les
réseaux sociaux, de participer à
cette fête ‘‘qui fait ressurgir l’enfant qui est en chacun de nous’‘.
De la musique, de l’animation et des jeux aquatiques sont
au programme de cet évènement.
Une nouvelle revue
consacrée à l'histoire
et au patrimoine
algérien
Le premier numéro d'une nouvelle revue culturelle spécialisée dans l'histoire, le patrimoine et les
us et coutumes en Algérie, a été publiée récemment
sous le titre "Babzman" du nom du site Internet
éponyme lancé depuis quelques années.
Contrairement aux publications historiques au
concept académique, le magazine "Babzman" (La
porte d'antan) offre un support grand public visant
à vulgariser l'histoire, le patrimoine culturel matériel
et immatériel, l'anthropologie, ou encore l'histoire de
l'art algérien.
Le but premier de cette nouvelle publication est
de "restaurer la mémoire" pour comprendre le "sens",
la "richesse" et l' "intérêt de la conservation" du patrimoine culturel algérien, a indiqué la rédactrice en
chef de la revue, Mira Gacem, qui insiste sur la contribution de la publication à cette "nécessaire transmission d'un savoir millénaire" des habitants de ce
territoire parmi les plus importants d'Afrique du
Nord. Le premier numéro de "Babzman" consacre
un dossier étoffé à l'histoire de la conquête des Vandales en Algérie comportant des repères historiques
sur cette période, et de la résistance et rebellions des
populations berbères à cette époque, le tout illustré
par des cartes géographiques, des images et des peintures. En plus d'un focus sur la résistance des Maures (nom donné à cette époque aux populations
autochtones de la partie occidentale de l'Afrique du
Nord, Algérie et Maroc aujourd'hui). Dans la
rubrique "Patrimoine architectural" la revue consacre plusieurs pages à l'architecte français Fernand
Pouillon, sa vie et ses oeuvres en Algérie, alors que le
coin histoire de l'art s'intéresse à l'oeuvre "Une algérienne et son esclave" du peintre français JeanBaptiste Tissier présentée en 1861. Au volet de
l’histoire contemporaine, "Babzman" revient sur les
relations commerciales entre la France et la régence
d'Alger, la bataille d'Alger ou encore le portrait de la
moudjahida Djamila Boupacha réalisé par le célèbre
peintre espagnol, Pablo Picasso.
La rédaction du magazine consacre également
une rubrique, "Us et coutumes", aux rites kabyles de
la grossesse et de l'accouchement, ou encore à la
célébration de Yannayer, ainsi qu'à une étude anthropologique simplifiée sur les mutations socioculturelles des populations du Tidikelt (oasis du sahara
algérien occidental) et un article sur l'origine du mot
"El Andalus" qui désigne l'Andalousie musulmane
et son âge d'or.
Fort du succès du site Internet,
l'équipe de Babzman s'est lancée dans une version
papier bimestrielle de 100 pages, également
disponible en version arabe, en format poche et dans
une charte graphique simple et aérée.
FEMME
La Voix de l’Oranie
PAGE 14
La fine
gourmande
Soupe au chou
SANTÉ
Ingrédients
* 1 chou vert (pas trop gros)
* 4 pommes de terre, 3 carottes, 2 oignons, 2 gousses d’ail 1,5 l d’eau ou de
bouillon de volaille, 1 bouquet garni (persil, laurier, thym), Huile d’olive, sel
et poivre noir.
Préparation
Eplucher le chou après l’avoir
nettoyé et débarrassé de sa base et
de ses plus grandes feuilles, détailler ensuite chaque feuille en
fines lanières, blanchir ensuite les
lanières de chou pendant 2 minutes dans un grand volume d’eau
PEOPLE
bouillante salée, les passer ensuite
sous l’eau froide et les laisser s’égoutter, éplucher les carottes et
les pommes de terre, les couper
ensuite en petits morceaux,
éplucher l’ail puis l’écraser dans
un petit mortier, peler les oignons
et les émincer, dans un grand
faitout, faire revenir dans un peu
d’huile d’olive les oignons et l’ail,
pas plus que quelques minutes
pour ne pas les colorer, ajouter ensuite les légumes, le bouquet garni,
du sel et du poivre et mouiller le
tout avec l’eau.
Dès ébullition, couvrir le
faitout partiellement, baisser le feu
et laisser mijoter à petit feu
pendant 30 minutes.
Mireille Enos
Mireille Enos est née d'un père
américain et d'une mère française1.
Elle est la quatrième d'une famille
de cinq enfants de confession mormone (Église de Jésus-Christ des
saints des derniers jours) et étudie
à la Brigham Young University. Elle
se marie à l'acteur Alan Ruck qu'on
connait entre autres de Spin City ou
encore La Folle Journée de Ferris
Bueller. Le 23 septembre 2010, elle
donne naissance à Vesper Vivianne
Ruck.
Carrière
Mireille Enos décroche son premier grand rôle dans la pièce Qui a
peur de Virginia Woolf ? à Broadway, ce qui lui valut une nomination aux Tony awards en 2005.
Elle apparaît dans de nombreuses séries télévisées, notamment dans Big Love où elle joue le
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
rôle des sœurs jumelles Jodeen et
Kathy Marquart. Elle interprète
également l'héroïne de The
Killing (2011), la nouvelle série de
la chaine américaine AMC (qui a
déjà diffusé des séries telles
que Mad Men ou Breaking Bad),
qui regroupe pas moins de 2,7 millions de téléspectateurs pour sa
première diffusion aux États-Unis.
La série reçoit également un très
bon accueil de la critique. Elle permet à Mireille Enos d'obtenir une
nomination
aux Emmy
Awards dans la catégorie "meilleure
actrice d'une série dramatique". Elle
obtient le rôle féminin principal du
film de zombies World War
Z de Marc
Forster (Neverland, Quantum of
Solace) qui sort sur grand écran le 2
janvier 2013, et où elle donne la réplique à Brad Pitt. Paramount pense
déjà en faire une trilogie si le premier film est un succès.
Elle signe également pour le
tournage
de Gangster
Squad de Ruben Fleischer, un
thriller qui se déroule dans les années 1940 où joueront aussi Sean
Penn, Ryan Gosling, Josh
Brolin, Emma Stone.
Rhinite et rhume des foins
Malgré le sentiment de fatalité de certains malades, les conséquences de la rhinite allergique ne doivent pas être
négligées. Aujourd'hui, des traitements
efficaces existent. Quels sont-ils ? Quelle
est l'utilité des tests allergiques ? Quels
sont les liens entre asthme et allergies ?
: La plupart des conseils qui sont donnés sont de bon sens : ne pas exposer les
enfants de parents allergiques
aux acariens, ne pas avoir d'animaux à poils à la maison (même
si cette question est controversée), éviter le tabac, allaiter de
façon prolongée son enfant, bien
qu'on ne soit pas sûr de l'efficacité de la mesure, etc. Mais tout
cela ne fait pas un programme de
prévention très efficace.
Une fois que la maladie est
apparue, il faut éviter l'allergène
ou les produits agressifs pour les
voies respiratoires. Il existe aussi
des
médicaments
anti-allergiques. Dans certains cas précis, il est
possible de prévoir une désensibilisation.
Les résultats sont positifs pour la rhinite.
Il faut faire la différence entre la sensibilité biologique mise en évidence par
des tests sanguins ou cutanés et la maladie du patient. La découverte de résultats de tests de sensibilité positifs ne veut
pas dire que la personne est allergique.
CHUTE DE CHEVEUX
Des solutions naturelles
La chute des cheveux est un problème qui, contrairement aux idées
reçues, touche les hommes mais aussi
les femmes. Face à ce désagrément
quelque peu angoissant, il peut alors
être intéressant de se tourner vers des
remèdes naturels qui stimuleront la repousse.
Un désagrément, des causes
multiples
Perdre ses cheveux n'a franchement
rien de réjouissant. Ce petit problème
qui touche aussi bien les hommes que
les femmes, mêmes jeunes, peut avoir
bien des causes. Problèmes hormonaux,
stress, médicaments, carence, problèmes dermatologiques, hérédité, la
chute des cheveux a bien des causes. Il ne faut pas oublier non plus qu'à
certaines saisons, il n'est ni rare ni inquiétant, bien au contraire, de perdre
davantage ses cheveux qu'à l'accoutumée. En automne, comme les arbres
qui perdent leurs jolies feuilles, mais
aussi au printemps. Des remèdes naturels contre la
chute de cheveux
Il existe une multitude de solutions pour contrer le problème de la
chute des cheveux et stimuler la repousse. Elles peuvent pourtant se
révéler très chères à l'achat et pas toujours idéales au niveau de la composition.
Heureusement, des remèdes naturels existent. L'un de nos meilleurs
alliés en la matière, ce sont les huiles
essentielles.
Mélangez par exemple quelques
gouttes d'huile essentielle de romarin
ou de cèdre à de l'huile végétale type
amande douce et massez le cuir
chevelu. Laissez poser au moins une
heure puis procédez au shampoing.
Faites cela au moins une fois par semaine.
Les remèdes les plus naturels qui
soient se trouvent également dans notre
alimentation. Un régime varié avec des
fruits, des légumes, de la viande mais
aussi des noix ou des amandes vous
garantiront un apport en nutriments
suffisant à la bonne santé de vos
cheveux. Magnésium, vitamines, oligo-
VOTRE HOROSCOPE AUJOURD’HUI
Bélier :Si vous ne focalisez pas trop sur les petits défauts de votre conjoint, la vie conjugale devrait être
agréable à vivre. Vos préoccupations majeures seront domestiques.
Taureau : Côté couple, vous pouvez attendre beaucoup de
cette journée. Tout va prendre une allure très satisfaisante, avec
des revirements soudains en votre faveur. Tout ce qui semble
impossible pourra se réaliser .
Dans un cas sur deux, la personne ne
souffre d'aucun symptôme. Mais sur la
quarantaine de tests que l'on réalise, on
trouve fatalement plusieurs résultats
positifs. Il faut absolument éviter de conseiller à une famille de ne plus consommer tel ou tel aliment, si ça n'a pas de
cohérence clinique. Il faut au minimum
que ces personnes fassent des tests de
provocation avant de pouvoir donner des
conseils d'éviction. On rencontre trop de
patients avec des régimes extravagants
qui compliquent beaucoup la vie sans
que cet interdit repose sur des éléments
solides.
Le grand public croit que l'un et
l'autre sont systématiquement inséparables. Cela peut être vrai car ces deux concepts sont fortement liés, mais pas
confondus. Mais on peut aussi rencontrer
des asthmes sans allergie ou de l'allergie
sans asthme. Les deux sont génétiquement transmis, peut-être sur le
même gène.
Sagittaire :Votre comportement conjugal accusera
des revirements comme autant de coups de hache
tranchante sur la routine amoureuse du couple.
Lion : Jupiter a beau marquer de son influence sur votre
secteur amour, il ne fera pas de merveilles. Sa délicate position dans votre Ciel l'empêchera en effet d'exercer ses bienfaits habituels et, pire encore, aurait même tendance à le
rendre malintentionné.
Vierge : Les secteurs d'amour de votre thème natal ne
sont influencés en ce moment par aucune planète, ce qui
laisse supposer que votre vie conjugale sera à l'abri de grands
bouleversements.
Gémeaux : Cet aspect de la planète Saturne évoque la stabilité conjugale et même une certaine sensualité dans vos rapports conjugaux. Mais attention : pour bien vous entendre avec
votre cher et tendre, évitez de saisir tous les prétextes pour
passer du temps hors de chez vous ! Si vous êtes seul,
Balance : Dans votre vie de couple, vous risquez
d'éprouver un sentiment de lassitude. Vous vous sentirez mal aimé, mal compris, et vos relations avec
l'homme (la femme) de votre vie seront tendues.
Cancer : Avec cet aspect de Pluton, vous aurez sans doute
du mal à trouver un terrain d'harmonie avec votre conjoint ou
partenaire. Ce dernier risque de se montrer exigeant et hautain, surtout si vous êtes du premier décan. Si vous êtes des
autres décans, vous auriez peut-être affaire à un compagnon
agressif ou démoralisé.
Scorpion :Il restera encore beaucoup d'efforts à fournir,
mais vous pourrez tout de même compter sur Vénus pour
mettre des couleurs dans votre vie conjugale. De plus, Mars
intensifiera votre désir. Nombre d'entre vous ont dû connaître
des difficultés sentimentales ou sexuelles avec leur partenaire
; mais cette fois, c'est fini !
éléments, la solution se trouve dans
votre assiette.
Si le problème persiste, consultez
Si après avoir essayé plusieurs
remèdes (naturels ou non) le problème
persiste, nous vous conseillons fortement de consulter un médecin. Il ne
faudrait pas en effet passer à côté d'un
problème de santé, pas forcément grave
d'ailleurs, dont la chute des cheveux
serait l'un des symptômes.
Cela ne vous empêche pas pour autant de continuer à utiliser des produits
naturels qui vous permettront, quoi
qu'il arrive, d'avoir des cheveux en
pleine santé.
Capricorne : VImpossible de rester indifférent à
Vénus influençant le secteur astral des rencontres, à
plus forte raison si vous êtes un coeur à prendre. Même
si cela vous fait peur, la puissance exceptionnelle de ces
influx vénusiens devrait balayer vos dernières résis-
tances.
Verseau : Si votre vie de couple a essuyé quelques
revers, la bonne nouvelle arrive, avec une situation qui
devrait se normaliser. Neptune va prêcher pour des attitudes conciliantes et une meilleure compréhension
mutuelle.
Poissons : Aucune planète ne touchera le secteur de
votre thème lié aux rencontres, ce qui augure d'une
journée sans grand relief de ce côté-là. Mais cette pause
peut avoir son utilité, comme vous inciter à faire un
bilan sur vos histoires passées et à réfléchir à ce que
vous attendez désormais d'une relation amoureuse.
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
SANTÉ
La Voix de l’Oranie
Appelées également dermatophytose ou dermatophytie cutanée
Quels sont les symptômes
des mycoses de la peau ?
U
ne mycose de la peau
(également appelée dermatophytose ou dermatophytie cutanée) se manifeste le plus
souvent entre les orteils ou dans les
plis cutanés, par exemple sous les
seins ou à l’aine. La maladie commence par une tache rouge, puis la
peau pèle et devient gris blanchâtre.
Pendant que cette première éruption
guérit, le champignon s’étale en cercle
ou en guirlande, un peu comme un
rond qui s’étale dans l’eau.
Quelles sont les causes des mycoses
de la peau ?
Les mycoses sont dues à des
champignons minuscules, des microorganismes que l’on trouve partout.
Leur développement est accéléré par la
chaleur humide ; ils affectent donc plus
particulièrement les plis de la peau et
les pieds, mais aussi les ongles et les organes génitaux.
La contagion se fait par contact direct avec des surfaces ou des objets
porteurs du champignon, comme par
exemple le sol des salles de gymnastique, des douches ou des piscines, les
moquettes des hôtels et les claies en
bois des saunas. Les personnes souffrant de troubles circulatoires pourraient être plus vulnérables à la
transmission des mycoses. De même,
certains médicaments qui affaiblissent
le système immunitaire sont susceptibles de favoriser les mycoses.
Comment prévenir les mycoses cutanées ?
* Ne vous déplacez pas pieds nus
dans des lieux publics (piscines,
saunas, salles de gymnastique, etc.).
* Séchez bien vos pieds (entre les
orteils) et les plis de votre peau. Aidezvous, si vous êtes pressé, d’un séchoir
en position tiède.
* Utilisez du savon non alcalin, qui
protège la couche acide naturelle de la
peau.
* Portez des vêtements et des chaus-
sures qui laissent passer l’air et dans
lesquels vous ne transpirez pas.
* Ne pas utiliser les affaires personnelles de toilette d’autres personnes, ou
de chaussures de personnes présentant
des mycoses
Quand faut-il consulter un médecin
pour une mycose cutanée ?
Consultez un médecin dans les
jours qui viennent :
* Si la mycose s'étend rapidement.
* Si la mycose crée de plus en plus
de désagréments.
* Si la peau est affectée, mais aussi
les ongles, la plante des pieds ou le cuir
chevelu.
* Si la personne souffre de troubles
circulatoires dans les jambes ou de diabète.
Que faire en cas de mycose de la
peau ?
* Les champignons de la peau sont
très résistants, en particulier sous les
ongles ou aux pieds, et exigent un
traitement continu et de longue durée.
Si le traitement n’est pas appliqué
comme par le spécialistes, ou pendant
une durée insuffisante, on augmente le
risque de mycose à répétition et de récidive.
* Préférez les douches brèves aux
bains et séchez-vous bien, notamment
dans les plis de peau ou entre les orteils.
* Les vêtements en contact direct
avec la peau doivent être changés tous
les jours. Évitez les vêtements trop serrés.
* Portez des sous-vêtements en
coton et des chaussures qui laissent
passer l’air (évitez si possible de porter
des baskets tous les jours).
* Pour essayer d’éviter la contamination, portez des sandales ou des espadrilles en caoutchouc dans les zones
publiques humides (piscine, sauna,
douches des salles de sport, etc.).
Comment soigner une mycose
de la peau ?
Les traitements locaux anti-
fongiques sont souvent suffisants pour
traiter des cas de mycoses cutanées peu
étendues et peu profondes. Les substances qu’ils contiennent appartiennent à différentes familles chimiques,
d’efficacité à peu près équivalente. La
forme utilisée (crème, émulsion,
poudre ou solution) et la durée du
traitement varient selon les cas. Une
partie de ces traitements est disponible
sans ordonnance. Néanmoins, seules
les mycoses déjà diagnostiquées et bien
connues peuvent être traitées en automédication.
En cas de mycoses étendues ou rebelles, un traitement par voie orale, sur
prescription médicale, est généralement nécessaire. Certains antiseptiques peuvent également être utilisés
dans le traitement d’appoint du pied
d'athlète (mycose localisée entre les orteils). Comment soigner une mycose
des ongles ?
Dans le cas d'une mycose des ongles, il existe des médicaments antifongiques sous forme de solution
filmogène (un liquide qui sèche en formant une pellicule solide après l’application). Ils s’utilisent comme un vernis
à ongle, une à deux fois par semaine ou
une fois par jour selon les produits.
Avant chaque application, il faut
prévoir de retirer le vernis avec un dissolvant. La durée du traitement est de
plusieurs mois (trois mois pour les ongles des mains, six mois pour les ongles des pieds). Dans le cas d'une
atteinte importante de l'ongle, les
médicaments antifongiques par voie
orale sont nécessaires. La mycose du
pied (ou pied d'athlète) Extrêmement
fréquent, le pied d'athlète est une mycose qui ne touche pas uniquement les
sportifs…
Cette infection entraîne une inflammation de la peau, des coupures
au niveau des plis, en particulier entre
les orteils, ainsi que des lésions
squameuses sur la plante des pieds
avec démangeaisons et inconfort.
Extrêmement répandues, ce serait même la maladie cutanée la plus fréquente
Les mycoses des pieds
Cette maladie se caractérise par des rougeurs et
des cloques entre les orteils, qui finalement se
transforment en fissures ou
en crevasses.
L'espace entre le 4 e et
le 5 e orteil est généralement le plus touché, l'espace y étant plus restreint.
L'infection
peut
se
propager à la plante des
pieds ou aux ongles. Des
démangeaisons peuvent
également intervenir. Ces
manifestations cutanées
sont fréquentes chez les
sportifs, les pêcheurs ou
toutes personnes portant
des chaussures fermées favorisant la transpiration et
la macération.
Causes et conséquences
Ces mycoses sont dues à
des champignons dermatophytes ou des levures (du
genre Candida).
La contamination peut
se faire dans des atmosphères humides (piscines,
sauna,
douches
publiques…) ou dans des
chaussures entraînant des
milieux chauds et humides.
Ces infections sont favorisées en cas de lésions
du pied ou de mauvaise irrigation des extrémités.
Même si les conséquences
d'une telle mycose ne sont
pas très handicapantes, elle
doit être traitée pour éviter
la propagation de l'infection à d'autres zones cutanées
ou
d'autres
personnes et parce que la
perturbation de la zone cutanée va favoriser des infections bactériennes plus
problématiques (streptocoques par exemple). Enfin,
la prudence est de rigueur
chez le diabétique, car une
mycose des pieds peut
évoluer vers des plaies
chroniques graves.
PAGE 15
Il a contaminé plus d’un million
de personnes en Amérique du Sud
Le virus Zika
gagne l’Afrique
L’OMS a annoncé que le virus Zika, qui a contaminé plus d’un million de personnes en Amérique du
Sud, avait gagné l’Afrique. Cette propagation est jugée
« préoccupante ». Un chercheur de l'Institut de
recherche sur les virus en Ouganda, porte des pièges
à insectes dans la forêt Zika, au sud de Kampala, le 2
mars 2016. / James Akena/Reuters Pour la première
fois, le virus Zika s’est propagé à un pays africain, le
Cap-vert, a annoncé l’OMS. Détectée par l’institut Pasteur de Dakar, il s’agit de la « souche asiatique », identique à celle qui touche actuellement le Brésil. « Les
résultats sont préoccupants parce qu’ils sont une
preuve supplémentaire que l’épidémie se propage audelà de l’Amérique du Sud et se trouve aux portes de
l’Afrique », a indiqué docteur Matshidiso Moeti, directrice régionale de l’OMS pour l’Afrique, espérant
que « cette information va aider les pays africains à
réévaluer leur niveau de risque et à adapter et augmenter leurs niveaux de préparation ». En 2013,
l’Afrique de l’ouest avait déjà été touchée par un autre
virus, la fièvre hémorragique Ebola (qui se transmet
de l’animal à l’homme, puis entre humains), qui a fait
officiellement plus de 11 300 morts. Retrouvez notre
dossier spécial sur l’épidémie d’Ebola
Se préparer au « pire des scénarios » Le docteur
Bruce Aylward, directeur général adjoint de l’OMS, a
expliqué que la souche africaine du virus Zika a circulé
pendant des décennies en Afrique, mais qu’il était difficile de savoir si la population pouvait être immunisée
ou pas à la « souche asiatique ». Il a souligné qu’il était
nécessaire de pouvoir rapidement déterminer ce
niveau d’immunité pour que les pays puissent se préparer notamment « au pire des scénarios ». L’OMS
pense que le virus est arrivé au Cap-Vert par le biais
d’un voyageur venu d’Amérique du Sud. « Puis il y a eu
une transmission locale, il ne s’agit pas que de cas importés ». En date du 8 mai, 7 557 cas suspects du virus
Zika et trois cas de microcéphalies ont été enregistrés
au Cap-Vert.
Au profit de 25 patients à
Bordj Bou-Arreridj
Implantation
de prothèses
Vingt cinq patients issus de plusieurs wilayas du
pays, ont bénéficié d’opérations d’implantation de prothèses, dans le cadre des journées chirurgicales médicales, initiées par l’établissement publique hospitalier
"EPH-Mohamed Bennani", de la localité de Ras ElOued (Bordj Bou-Arreridj).
Des opérations de la hanche et du genou avec implantation de prothèse qui se sont déroulées sur deux
jours ont été réalisées avec succès aux profits de patients
venus de Bordj Bou Arreridj, de Sétif, d’Annaba, de
Tizi-Ouzou, de Bejaïa, et de Constantine. Ces opérations ont été réalisées par une équipe chirurgicale composée de douze (12) médecins spécialistes en
orthopédie, conduite par le Pr. Benbouzid CHU de
Ben-Aknoun (Alger). Qualifiées de minutieuses, ces
derniéres s’inscrivent dans le cadre de la convention de
jumelage liant le CHU de Ben-Aknoun (Alger) à l’EPH
Mohamed Bennani de Ras El-Oued. La programmation de ces opérations qui se poursuivront jusqu'à
samedi prochain, a été établie après la préparation et la
collecte des fichiers de ces patients et envoyés par la suite
à l’équipe médicale.
T ÉLÉVISION
La Voix de l’Oranie
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
PAGE 17
NOTRE SELECTION
11h05 Grey's Anatomy
12h00 Les douze coups de midi
14h35 Les feux de l'amour
15h20 Petits plats en équilibre
15h25 Arrachée à mon enfant
18h00 Bienvenue au camping
19h00 Money Drop
10h45 rConsomag
10h50 Midi en France
11h50 Météo
12h00 12/13 : Journal régional
12h25 12/13 : Journal national
19h55 Météo
12h55 Météo à la carte
20h00 Journal
13h55 Un cas pour deux
20h40 Tirage du Loto
16h05 Un livre, un jour
20h50 France / Cameroun
16h15 Des chiffres et des lettres
22h55 Esprits criminels
16h55 JeuHarry
02h15 Au fil de la nuit
17h30 Slam
03h20 Programmes de la nuit
18h10 Questions pour
08h50 M6 boutique
10h00 Malcolm
13h10 Scènes de ménages
13h40 Météo
13h45 Le bel arnaqueur
15h35 Une femme sous
emprise
17h20 Les reines du shopping
18h35 Chasseurs d'appart'
19h40 Météo
19h45 Le 19.45
20h10 Scènes de ménages
21h00 Mince alors !
23h00 Nouveau look pour
une nouvelle vie
02h45 Météo
02h50 M6 Music
un champion
19h00 19/20 : Journal régional
19h18 19/20 : Edition locale
22:50
19h30 19/20 : Journal national
09h10 The Five3
09h55 Habillé(e)s pour l'hiver
Résumé
Drame à West Bune, Texas : appelés sur les lieux d’une
explosion qui a fait deux victimes, deux policiers ont été
froidement abattus.
2016-2017
10h55 Le dernier coup
de marteau
12h45 La nouvelle édition
14h08 Trois souvenirs de ma
jeunesse
14h08 Trois souvenirs de
ma jeunesse
20h20 Météo régionale
20h25 Plus belle la vie
20h55 France Gall et Michel
Berger, «Toi sinon
personne»
00h45 Chiens
01h05 Destino
10h50 Météo outremer
10h55 Motus
11h25 Les Z'amours
12h00 Tout le monde
veut prendre sa place
01h35 Un livre, un jour
13h00 Journal
01h40 Midi en France
13h50 Météo
16h05 Surprises
03h00 Un livre, un jour
16h20 La femme au tableau
03h05 Vichy, la mémoire
20h50 Les Guignols
10h00 C'est au programme
empoisonnée
13h51 Consomag
14h00 Toute une histoire
15h00 Internationaux
de France 2016
21h00 Le bureau des légendes
04h35 Les matinales
19h25 N'oubliez pas les paroles
22h45 Spécial investigation
04h55 Questions pour
19h55 Météo
01h45 Cerise
un champion
20h00 Journal
03h15 Surprises
20h41 Parents mode d'emploi
03h35 Boomerang
20h45 Le village préféré
des Français
20h46 Image du jour :
Roland Garros
01:45
Résumé
Une adolescente parisienne, outrageusement maquillée et
incontrôlable, rejoint son père en Ukraine alors que la
Révolution est en train d'éclater.
08h40 W9 Hits
12h35 Talent tout neuf
12h40 Lie to Me
17h50 Un dîner presque parfait
20h40 Soda
20h50 Météo
20h55 Une journée en enfer
23h10 Rendez-vous en enfer0
01h10 Renaud, le rouge
et le noir
09h40 Une vie en danger
11h25 Alerte Cobra
13h20 Je peux le faire !
13h30 TMC Météo
13h40 New York, section
criminelle
17h05 Arrow
23h20 Créance de sang
01h25 Urban Justice
03h20 Programmes de la nuit
20h47 Alcaline l'instant
20h55 Monsieur Paul
22h30 La traque des nazis
00h00 Alcaline, le concert
01h20 Expression directe
02h45 Voyage au bout
du monde
03h35 Tahiti et ses îles
04h25 Gabfai, la petite flamme
04h50 Entre deux eaux
TURF
PAGE 18
La Voix de l’Oranie
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
Hippodrome Emir Abdelkader de Zemmouri
Journée : 104
13
PAR ZEGGAÏ ABDELKADER
1ère course début des opérations 15h05 départ 15h30
Fiche Technique du Paris Tiercé Quarté & Quinté
1 - OPALE BONHEUR
4 - UTOPIE DES MALINES
N. MEZIANI 2.250 m
11-04-2016 2.350 m 14ème
N. MEZIANI 2.400 m 16 pts
18-04-2016 2.150 m 4ème T.N.C
N. MEZIANI 2.200 m 15 pts
25-04-2016 2.250 m 11ème
N. MEZIANI 2.300 m 18 pts
02-05-2016 2.350 m distancée
N. MEZIANI 2.400 m 16 pts
16-05-2016 2.250 m distancée
S. MEZIANI 2.300 m 17 pts
Fautive à deux reprises consécutives sur 2.350 et 2.450m.
Sa participation à l’arrivée n’est
pas envisageable dans un parcours qui n’est pas en sa faveur.
Elle est à revoir dans de
meilleures conditions lors de ses
prochaines sorties.
Conclusion : A revoir.
MI. BENHABRIA 2.300 m
25-06-2015 2.225 m distancée
A. BENHABRIA 2.200 m 17 pts
24-08-2015 2.125 m 1ère T.N.C
N. MEZIANI 2.100 m 14 pts
17-09-2015 2.425 m 13ème
N. MEZIANI 2.400 m 15 pts
24-12-2015 2.625 m 14ème
MI. BENHABRIA 2.600 m 17 pts
16-05-2016 2.325 m distancée
MI. BENHABRIA 2.300 m 17 pts
Sa participation à l’arrivée n’est
pas envisageable à cause de ses
derniers échecs qui ont eu lieu sur
2.325, 2.425 et 2.625m. Ses
chances sont nulles aujourd’hui,
mais ses prochaines sorties sont à
surveiller de plus près dans des
parcours plus favorables.
Conclusion : A revoir.
SM. MEZIANI 2.200 m
18-04-2016 2.200 m 7ème
SM. MEZIANI 2.200 m 15 pts
25-04-2016 2.300 m R.A.P
SA. SAHRAOUI 2.300 m 18 pts
09-05-2016 2.200 m distancé
N. MEZIANI 2.200 m 14 pts
16-05-2016 2.300 m distancé
N. MEZIANI 2.300 m 17 pts
23-05-2016 2.200 m 7ème
N. MEZIANI 2.200 m 13 pts
Malheureux à plusieurs depuis
son premier pas à l’hippodrome
de Zemmouri.
Ses chances sont pratiquement
nulles même s’il va partir une
nouvelle fois avec SM. Meziani.
Conclusion : A revoir.
SA. FOUZER 2.300 m
29-10-2015 2.450 m 9ème
R. TARZOUT 2.400 m 13 pts
12-11-2015 2.525 m 10ème
R. TARZOUT 2.500 m 14 pts
26-11-2015 2.325 m 13ème
R. TARZOUT 2.300 m 15 pts
10-12-2015 2.525 m 10ème
R. TARZOUT 2.500 m 14 pts
23-05-2016 2.200 m distancé
SA. FOUZER 2.200 m 13 pts
Il est difficile de le condamner à
cause de ses dernières tentatives.
Aujourd’hui, il va partir une nouvelle fois avec SA. Fouzer, ce qui
pourrait bien avantager ses
chances sur 2.300m.
Conclusion : Une priorité.
A. SAHRAOUI 2.300 m
17-12-2015 2.450 m 10ème
A. BENAYAD 2.400 m 19 pts
31-12-2015 2.550 m 10ème
A. SAHRAOUI 2.500 m 14 pts
07-01-2016 2.425 m 9ème
A. SAHRAOUI 2.400 m 13 pts
12-05-2016 2.450 m 9ème
A. SAHRAOUI 2.400 m 15 pts
23-05-2016 2.200 m 4ème T.N.C
A. SAHRAOUI 2.200 m 13 pts
Il vient de tirer son épingle du jeu
en finissant sa récente sortie en
quatrième position sur 2.200m.
Aujourd’hui, il va partir avec son
driver habituel, ce qui va certainement avantager ses chances
pour refaire parler de lui sur les
2.300m.
Conclusion : Une priorité.
R. TARZOUT 2.300 m
14-05-2015 2.325 m 7ème
R. TARZOUT 2.300 m 17 pts
21-05-2015 2.425 m distancé
R. TARZOUT 2.400 m 14 pts
28-05-2015 2.525 m 7ème
R. TARZOUT 2.500 m 16 pts
16-05-2016 2.300 m 4ème 1’22’’
R. TARZOUT 2.300 m 17 pts
23-05-2016 2.200 m 6ème
R. TAROUT 2.200 m 13 pts
Il est diffiicle de le condamner à
cause de sa récente tentatives. Ses
grandes capacités lui donnent une
chance sérieuse pour négocier
une place honorable dans un parcours à son entière convenance.
A retenir en très bonne place sur
sa distance du jour.
Conclusion : Une priorité.
2 - ALL GAME
PRONOSTICS
3 - TEDDY D’ABLON
5 - QUEFI PICARD
6 - QUPIDON DU PLESSIS
Paris Tiercé Quarté Quinté
Prix: Ulla de Beauvoisin
Dotation: 310.000 DA
CHEVAUX
DRIVERS
DIST.
ENTRAINEURS
OPALE BONHEUR
ALL GAME
TEDDY D'ABLON
UTOPIE DES MALINES
QUEFI PICARD
QUPIDON DU PLESSIS
ROYAL AMOUR
TIP TOP DUPADOUENG
SUPRAMOUR DAUGUSTE
VORTEX D'ANJOU
TORNADE DE BOISNEY
ROI DE JADE
QUEL HORSE
N. MEZIANI
SM. MEZIANI
A. SAHRAOUI
MI. BENHABRIA
SA. FOUZER
R. TARZOUT
AL. BENDJEKIDEL
N. TIAR
C. SAFSAF
S. MEZIANI
A. BENHABRIA
SA. FEKHARDJI
S. FILIRI
2.250
2.300
2.300
2.300
2.300
2.300
2.300
2.300
2.300
2.300
2.300
2.325
2.325
S. MEZIANI
SA. SAHRAOUI
MI. BENHABRIA
MI. BENHABRIA
L. LAMARI
L. LAMARI
MS. CHABANE
MI. BENHABRIA
C. SAFSAF
S. MEZIANI
MI. BENHABRIA
PROPRIETAIRE
PROPRIETAIRE
PROPRIÉTAIRES
O. MEZIANI
AB. AMMARI
D. SADI
LE PETIT HARAS
M. LAMARI
M. LAMARI
A. CHABANE
LE PETIT HARAS
B. SAFSAF
A. TEKOUK
LE PETIT HARAS
AEK MERIMI
FD. ZEMMOURI
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
Trot Attelé
Distance: 2.300 Mètres
(0)
(0)
(0)
(0)
(0)
(0)
7 - ROYAL AMOUR
9-SUPRAMOURDAUGUSTE
12 - ROI DE JADE
AL. BENDJEKIDEL 2.200 m
22-03-2015 2.700 m distancé
R. GROSBOT 2.700 m 15 pts
28-03-2016 2.200 m 7ème
C. SAFSAF 2.200 m 13 pts
04-04-2016 2.300 m distancé
A. SAHRAOUI 2.300 m 17 pts
18-04-2016 2.200 m distancé
AL. BENDJEKIDEL 2.200 m 15 pts
25-04-2016 2.300 m distancé
AL. BENDJEKIDEL 2.300 m 18 pts
Ses dernières tentatives ne
plaident pas en sa faveur.
Sa participation à l’arrivée n’est
pas envisageable dans ce genre de
confrontation.
Conclusion : A revoir.
C. SAFSAF 2.300 m
10-11-2014 2.700 m 11ème
L. LAMAZIERE 2.700 m 15 pts
11-04-2016 2.400 m 11ème
C. SAFSAF 2.400 m 16 pts
02-05-2016 2.400 m 5ème T.N.C
C. SAFSAF 2.400 m 16 pts
16-05-216 2.300 m distancé
C. SAFSAF 2.300 m 17 pts
23-05-2016 2.200 m distancé
C. SAFSAF 2.200 m 13 pts
Son arrivée en cinquième position enregistrée le 23 mai dernier
pourrait bien avantager ses
chances pour effacer ses derniers
faux-pas.
Conclusion : Une possibilité.
SA. FEKHARDJI 2.325 m
18-04-2016 2.200 m 6ème
M. BENCHOUK 2.200 m 15 pts
25-04-2016 2.300 m 12ème
M. BENCHOUK 2.300 m 18 pts
02-05-2016 2.400 m 4ème T.N.C
M. BENCHOUK 2.400 m 16 pts
09-05-2016 2.200 m 3ème T.N.C
M. BENCHOUK 2.200 m 14 pts
16-05-2016 2.300 m 9ème
M. BENCHOUK 2.300 m 17 pts
Il vient de décevoir, certes, mais il
faut quand même s’en méfier. Ses
bonnes performances enregistrées auparavant lui donnent
une chance sérieuse sur 2.325m.
Conclusion : Une priorité.
8 - TIP TOP DUPADOUENG
N. TIAR 2.300 m
24-12-2015 2.600 m distancé
M. BENCHOUK 2.600 m 17 pts
31-12-2015 2.525 m distancé
MI. BENHABRIA 2.500 m 14 pts
07-01-2016 2.425 m distancé
MI. BENHABRIA 2.400 m 13 pts
05-05-2016 2.625 m distancé
MI. BENHABRIA 2.600 m 14 pts
12-05-2016 2.425 m distancé
MI. BENHABRIA 2.400 m 15 pts
Il ne doit pas être négligé à caue
de ses derniers faux-pas qui ont
eu lieu sur les courtes et longues
distances.
A retenir en possibilité pour les
accessits d’autant qu’il est bien
monté sur 2.300m.
Conclusion : Une possibilité.
PARI TIERCE
PARI QUARTE
PARI QUINTE
3 - 6 - 12 - 10
3 - 6 - 12 - 10 - 13
3 - 6 - 12 - 10 - 13 - 5
Possibilités : 8 - 9
Possibilités : 8 - 9
Possibilités : 8 - 9
Champ F : 3 - 6 - X
Champ F : 3 - X - 10
Champ F : X - 6 - 12
Champ F : 3 - 6 - 12 - X
Champ F : 3 - 6 - X - 10
Champ D : 3 - 6 - X - X
Champ F : 3 - 6 - 12 - 10 - X
Champ F : 3 - 6 - 12 - X - 13
Champ D : 3 - 6 - 12 - X - X
6 - 3 - 12 - 10 - 13
6 - 3 - 12 - 10 - 13 - 8
6 - 3 - 12 - 10 - 13 - 8 - 9
10 - VORTEX D’ANJOU
S. MEZIANI 2.300 m
15-10-2015 2.350 m 7ème
S. MEZIANI 2.300 m 13 pts
29-10-2015 2.425 m 11ème
S. MEZIANI 2.400 m 13 pts
24-12-2015 2.625 m 13ème
S. MEZIANI 2.600 m 17 pts
31-03-2016 2.250 m distancé
S. MEZIANI 2.200 m 18 pts
23-05-2016 2.200 m 5ème T.N.C
S. MEZIANI 2.200 m 13 pts
Sa dernière tentative qui a eu lieu
sur 2.200m ne plaide pas en sa
faveur. Le parcours qu’il va tracer
aujourd’hui lui convient pour
participer activement à l’arrivée.
Conclusion : Une priorité.
11 - TORNADE DE BOISNEY
A. BENHABRIA 2.300 m
21-12-2015 2.400 m 13ème
MI. BENHABRIA 2.400 m 19 pts
28-12-2015 2.300 m 11ème
MI. BENHABRIA 2.300 m 17 pts
02-05-2016 2.400 m 12ème
MI. BENHABRIA 2.400 m 16 pts
09-05-2016 2.200 m 4ème T.N.C
MI. BENHABRIA 2.200 m 14 pts
23-05-2016 2.200 m 9ème
MI. BENHABRIA 2.200 m 13 pts
Elle vient de décevoir en finissant
sa récente tentative parmi les
derniers.
Il est difficile de la retenir dans ce
pri, parce qu’elle est engagée dans
un parcours qui n’est pas en sa
faveur sur les 2.300m. Elle est à
revoir prochainement.
Conclusion : A revoir.
13 - QUEL HORSE
S. FILIRI 2.325 m
04-04-2016 2.300 m 10ème
S. FILIRI 2.300 m 17 pts
25-04-2016 2.300 m distancé
FD. ZEMMOURI 2.300 m 18 pts
09-05-2016 2.200 m distancé
S. FILIRI 2.200 m 14 pts
16-05-2016 2.300 m 5ème 1’24’’
S. FILIRI 2.300 m 17 pts
23-05-2016 2.200 m 3ème T.N.C
S. FILIRI 2.200 m 13 pts
Il s’est remarquablement comporté lors de ses dernières sorties,
et ce, à deux reprises consécutives
sur 2.200 et 2.300m.
A retenir en priorité pour les accessits avec son driver habituel et
sur sa distance de prédilection.
Conclusion : Une priorité.
Résultats des Courses PMU
Dimanche 29 mai 2016
Hippodrome de Barika
Journée : 103
Paris Quarté & Quinté
5 - 1 - 9 - 15 - 18
La Voix de l’Oranie
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
Suite et fin du play-off-régional de basket-ball
Aïn El-Arbaâ rate
la qualifiquation
H-EL-AID
ncore
une
fois,la ligue
régionale de
Basket-ball faille dans
sa mission dans l’organisation
d’une
grande compétition officielle à savoir le playoff
régional
qui
décidera qui d’entre la
JSBAin
El-Arba,le
CRTémouchent et le
CRBBéni Saf représentera la région Ouest au
play-off national qui se
jouera à Alger du 09 au
11 juin prochain.
E
Et après un échec
total du paly-off qui
s’est joué à Béni Saf du
19 au 21 mai passé,voila
que les responsables de
la
ligue
régionale
avaient décidé qu’il soit
transférer à Motaganem
pour les deux rencontres restantes opposant
le CRTémouchnt à la Jeunesse d’Ain El-Arba et
le CRBBéni Saf au
C BATi g h e n i f . S e u l e ment les arbitres de la
première rencontre la
plus importante entre le
CRT et la JSBAEA et
qui ne sont malheureusement d’autres
que des internationaux
en l’occurrence M.Yous
et Chaib ,ces dernier
ont poussé à une fin
houleuse avec dégradation et intervention
malsaine du service
d’ordre qui était plus
menaçant que d’assurer
la sécurité des joueurs
et ce malgré la présence
de quelques officiers.Il
ne restait que 2 petites
secondes pour sifflet la
fin du match au bénéfice d’Ain El-Arba qui
dominait les débats tout
au long de la rencontre
et une fois le chrono annonçait la fin des deux
secondes,un joueur du
CRT exécuta un lancer
franc de trois points qui
normalement au vue et
au su des organisateurs
et de la table de marque
ne
doit-etre
pas
valider,les deux arbitres
contrairement au règlement l’ont validé déclenchant une héstérie
incroyable parmi le clan
d’Ain El-Arba qui en
cas de victoire sur le
CRT espérait prendre la
première
place
et
représentait la région
Ouest à Alger.
Les jeunes joueurs
de la Jeunesse d’Ain ElArba étaient éclatés de
larmes en criant fort
que justice soit rendue,en ce moment les
service d’ordre au lieu
qu’il passe à son travail
à savoir calmer les esprits s’charna avec leurs
batons sur les joueurs
d’Ain El-Arba prit deux
d’entre-eux ,ce qui
avaient
augmenté
l’adrénaline dans le
camps d’Ain El-Arba en
se rendant au siège de la
5ème de la police pour
faire libérer leurs deux
joueurs.
Ainsi la ligue avait
avantagé le CRTémouchent au profit des
jeunes d’Ain El-Arba
d’une moyenne d’age de
21 ans.et devant cette
injustice,les dirigeants
de la JSBAEA demandent que justice soit
rendue du moment où
c’est le basket-ball et le
sport en général qui
paie les pots cassés avec
de pareils responsables.
Tennis
L’Algérienne, Inès Ibbou, engagée
dans le Roland Garros 2016 «juniors»
La joueuse de tennis algérienne
Inès Ibbou est engagée dans le
prestigieux tournoi Roland Garros, organisé du 29 mai au 4 juin à
Paris (France) pour la catégorie
«juniors».
La championne d’Afrique 2015,
considérée comme une des
actuelles meilleures juniors au
monde, intègrera directement le
tableau final, qui débute lundi.
La sociétaire de l’Académie de
Valence (Espagne) aura cependant
un adversaire coriace dès le premier tour, en la personne de la Suissesse Ylena In-Albon, âgée de 17
ans, tout comme l’Algérienne.
Ibbou reste sur un bon parcours à la 52e édition de l’Astrid
Bowl, disputé dernièrement en
Belgique. Une compétition pendant laquelle elle avait atteint le 3e
tour en simple et les demi-finales
en double.
Tournoi pro-circuit ITF de Sidi Fredj
Victoire du double franco-vénézuélien
Le Vénézuélien Munoz Abreu
Jordi et le Français Reboul Fabien têtes de série N.1 ont remporté vendredi le double
messieurs du tournoi international de tennis «Pro circuit ITF»
en battant les Français Jacq Grégoire et Kanar Jonathan (6-4),
(7-6), en finale, disputée au tennis club de Sidi Fredj.
En demi-finale, le duo Jordi
Munoz Abreu et Reboul Fabien
se sont qualifiés en battant la
paire brésilienne composée de
Rafael Camillo et Russi Eduardo
(6-2 et (6-2), alors que de leur
côté les Français Jacques Grégoire et Kanar Jonathan ont disposé de la paire composée de
l’Espagnol Cortes Alacarez Aarn
et l’Argentin Feitt Franco sur le
score de (6-7 (6-1) et (10-4). En
demi-finales simple, les deux favoris du tournoi se sont qualifiés
vendredi pour la finale. Il s’agit
de la tête de série numéro 1 le
Slovaque Filip Horansky, vainqueur du Français Jacques Grégoire en deux manches (6-2) et
(7-6) et le Français Doumbia
Saido en disposant de l’Espagnol
Mario Villela Martinez (6-2), (16) et (6-1).
Ce tournoi international où la
participation algérienne à été
jugée «satisfaisante et riche en
enseignements», vu le niveau relativement élevé selon le juge arbitre international algérien
Hakim
Depuis trois ans, le tournoi
international ITF du pro-circuit
n’a pas cessé de confirmer sa
place en tant que rendez-vous incontournable de tennis en Algérie, constituent une belle
opportunité pour les étoiles
montantes du tennis de franchir
quelques échelons au classement
de l’Association des Tennismen
Professionnels (ATP).
Cette compétition d’une semaine dotée de 10.000 dollars,
organisée par la fédération algérienne de tennis (FAT), inscrite au programme 2016 de la
Fédération internationale de tennis enregistre la participation de
45 joueurs de 18 pays des quatre
continents.
SPORT
PAGE 19
Tir au pistolet championnat national
inter-police
Oran domine la compétition
Les athlètes de
la région d’Oran
par équipes et en
individuel, aussi
bien chez les filles
que chez les
garçons ont dominé le 29ème
championnat national inter-police
de tir au pistolet
clôturé vendredi à Batna. Cent trente (130) compétiteurs, des deux
sexes et de différents grades ot pris part au 29ème championnat national inter-police de tir au pistolet qui a débuté mardi dans la capitale
des Aurès. Cette joute sportive de trois (3) jours, dont le coup d’envoi a
été donné par le , le directeur de la Sécurité publique à la Direction
générale de la sûreté nationale (DGSN), le commissaire divisionnaire
Aïssa Naïli , a réuni des athlètes venus des régions de Constantine, d’Oran, de Blida, de Béchar, d’Ouargla, et de Tamanrasset.
Les lauréats des premières places de ce championnat ouvert mardi
dans l’enceinte de la brigade mobile de la police judiciaire (BMPJ)
Chahid Abdelkader Laaroussi, du pôle urbain Hamla-2 de Batna ont été
consacrés lors d’une cérémonie tenue à la maison de la culture Mohamed Laid Al Khalifa, en présence de l’inspecteur régional de la police de la région Est, Mustapha Benaini et le wali de Batna, Mohamed
Salamani.
Résultats techniques enregistrés
Classement individuel, catégorie femmes
1. Brigadier-chef de police Rabia Mecherfi, région d’Oran
2. Brigadier-chef de police Soulef Felouat de le région de Constantine
3. Brigadier-chef de police Nawel-Yamina Kaid de la région de
Blida
Classement individuel, catégorie hommes
1. Brigadier-chef de police Tayeb Mahli, région d’Oran
2. Brigadier Fouad Siah, région de Blida
3. Brigadier Djamel Sahed, région de Blida
Classement par équipes, catégorie femmes
1ère place : région d’Oran avec 651 points
2ème place : région de Constantine avec 625 points
3ème place : région de Blida avec 605 points
Classement par équipes catégorie hommes
1ère place : région d’Oran avec 712 points
2ème place : région de Blida avec 685 points
3ème place : région de Béchar avec 680 points.
Basketball/Championnat de Super-Division A
Le GS Pétroliers arrache
le droit de jouer la belle
Le GS Pétroliers vainqueur du CRB Dar Beida (80-55), mi-temps
(41-21) en finale retour des ‘‘AS’‘ du championnat d’Algérie de basketball (seniors messieurs), a arraché le droit de disputer la ‘‘belle’‘
de l’épreuve de la saison (2015-2016).
Battus mardi à Dar Beida, lors du match aller (53-65), les double champions d’Algérie joueront le match décisif pour l’octroi du
titre, samedi à Hydra (17h00), à l’issue duquel sera connu le nouveau champion d’Algérie.
Samedi (finale-retour):
GS Pétroliers - CRB Dar Beida ..............................................80-55
Finale (aller):joué mardi:
CRB Dar Beida - GS Pétroliers .............................................. 65-53
La ‘‘belle’‘ samedi à Hydra:
GS Pétroliers ..............................- ..........................CRB Dar Beida
SPORT
La Voix de l’Oranie
PAGE 20
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
ASO Chlef
CC Oran
Klikhate veut changer
d’air
B.H. RAYAN
uteur d’une saison époustouflante avec le CC
Oran, le club cher au
quartier de Petit Lac, et étant l’un
des artisans d’un parcours qui aurait pu aboutir à une accession n’étaient-ce les ratages répétés, en
particuliers, lors de la deuxième
phase du championnat de la Ré-
A
gionale 2, groupe A, le joueur
Klikahte Yacine a réussi, encore une
fois, à taper dans l’œil de plusieurs
dirigeants des clubs de paliers
supérieurs cette saison.
Contacté par plusieurs écuries,
dont le SCMO, la JSEA et de l’IS
Tighennif, ce jeune a des préférences
pour une équipe qui proposera un
projet sportif ambitieux. En fait,
plusieurs équipes sont prêtes à mettre le paquet pour l’enrôler, à l’image
de l’IS Tighennif, qui espère retrouver la Ligue nationale amateur, et ce,
en renforçant ses rangs, par des attaquants de métier.
Le jeune reconnait que cette saison était plein de rebondissements
avec son club, mais dira qu’il veut
changer d’air pour prouver ses qualités ailleurs.
WR Bir El Djir
Une saison à mettre aux oubliettes
B.H. RAYAN
Ce n’est qu’aux dernières journées
que le WR Bir El Djir, pensionnaire
du championnat de la Ligue de
wilaya de Football d’Oran (LWFO),
a réussi à assurer son maintien. Le
club, qui ambitionnait de jouer les
premiers rôles, vu le recrutement effectué durant le début de saison, a
peiné pour retrouver la vitesse de
croisière nécessaire pour se mettre
au diapason de ce chalenge, pour-
tant pas très relevé, tant que la
course au titre s’était limitée à trois
clubs. Les supporteurs demandent
aux dirigeants actuels de tourner la
page et redémarrer sur de bonnes
bases car le WRBD mérite de jouer
dans un niveau supérieur.
Le club doit surtout apprendre les
leçons de cette saison catastrophique.
Le club aura la chance de
remédier avec un recrutement
judicieux et une préparation à la
hauteur. Il faut dire que la patte existe au sein de ce club formateur, en
premier plan, qui alimente d’autres
grands clubs de a région avec des
joueurs, qui estiment que le WRBD
n’a pas les moyens financiers
adéquats pour réaliser de belle
choses, à savoir l’accession. Ainsi,
avant de démarrer la saison, les responsables du club sont appelés à
convaincre les joueurs de rempiler
tout en renforçant la défense qui a
été le maillon faible de l’équipe.
RC Relizane
Kada Aïssa (Entraîneur)
«Une réussite méritée »
A.LOTFI
A Relizane,le grand Relizanais est aux anges après la
réalisation du maintien de l’équipe tant attendu par les
supporters.En effet,notre sujet aujourd’hui concerne le
RCR qui vient de réussir une accession l’année dernière
et se maintenir cette année seulement. Et cette réussite
n’est guère le fruit du hasard. Au cours de la saison
2015/2016, nous avons été agréablement surpris par
cette équipe qui s’était entrainé par cinq entraineurs en
une seule saison. Les dirigeants engagent le technicien
Relizanais mais s’en séparent au terme de la seizième
journée. Ils optent pour Kada Aissa, un entraîneur à
l’expérience avérée. En principe, un driver qui prend le
train en marche prend forcément des risques. « Certes,
je n’ai éprouvé aucune crainte en acceptant cette responsabilité en pleine saison mais j’étais conscient que
nous allions souffrir dans un championnat où les postulants au titre étaient légion. Je tiens à souligner l’excellent travail effectué par mon prédécesseur. Et cela m’a
facilité la tâche. J’ai opéré des réglages tactiques qui se
sont avérés en fin de compte payants », dira Kada Aissa
qui a pris la barre technique dès la seizième journée
lorsque le RCR occupait la treizième place au tableau
du classement générale.J’ai senti une prise de conscience
générale au sien du club », soulignera-t-il. Dans ce
groupe, la bataille a été rude et longtemps indécise..
D’ailleurs, c’est le compartiment le plus performant du
championnat ». Le Rapid de Relizane vient en douzième
place avec au bout une remarquable réussite. Avec ses
diplômes, il pourrait viser plus haut. Pour le moment, il
refuse de se projeter sur l’avenir. « A Relizane, il y a
beaucoup de choses à faire et je préfère la stabilité »,
dira-t-il.
GS Sidi Khaled
Un parcours en demi-teinte
D . MORCELY
Dixième au classement à la fin du
championnat après un retrait de 9 points
comme mentionné dans le BO numéro
35 en date du 25 mai 2016 de la ( LRFO
), le GSSidi Khaled a été l’une des déceptions de son groupe alors que tout
portait à croire, que les Khaldis étaient
bien en place pour réussir un beau parcours . D’ailleurs l’entame du champi-
onnat mené tambour battant par le ghali
de Sidi Khaled, n’a fait que confirmer les
pronostics des connaisseurs qui faisaient
de l’équipe un potentiel candidat au
sacre . En effet ,au fur et à mesure que
les matchs avançaient , les Khaldis donnaient déjà cette impression de bien
vouloir survoler son groupe en alignant
de bons résultats à la grande joie de leurs
supporters qui commençaient à croire
réellement aux chances de leur forma-
tion . Cependant cette embellie des résultats durant toute la première moitié
du championnat, allait connaître un
arrêt durant la phase « retour « où les revers s’accumulèrent au point de voir les
Khaldis ne plus faire partie des équipes
en course pour le titre . Certes, avec le
maintien en poche , les Khaldis finirent
laborieusement le championnat se contentant d’une 10e place , loin d»être dans
l’objectif du début de saison.
Fouad Bouali,
nouvel
entraîneur: info
ou intox?
SEYFEDDINE. S
Selon quelques médias, le désormais
ex-coach du MCO a décidé de s’engager
avec la formation de l’ASO Chlef et sera le
prochain entraîneur des Lions. La rumeur
faisait le buzz sur les réseaux sociaux:
Fouad Bouali aurait dit oui à Medouar.
Selon des rumeurs non confirmées par le
premier responsable de l’ASO, et après
l’échec des négociations avec Slimani, qui
continuent de buter sur un différend financier, Medouar aurait jeté son dévolu sur
un autre enfant de Tlemcen, qui a drivé le
Mouloudia d’Oran, le CRB, l’USMBA, le
WAT, la JSK, la JSMB, la formation saoudienne de Najrane et le MCA auparavant.
Il s’agit de Fouad Bouali, qui aurait même
signé son contrat en faveur de l’ASO pour
une durée de deux saisons. Pourtant, ni le
club de la ville des Oranges, ni l’intéressé
n’ont confirmé l’information, ce qui a finalement laissé croire à un «fake», une
fausse nouvelle en Français. La saison catastrophique des hommes de Medouar sur
le plan des résultats a obligé le responsable
de l’équipe à aller chercher le coach providentiel. Questionné sur l’intérêt que le
club accorde à Slimani, le club qu’il avait
fait accéder en élite lors de l’exercice 20012002, Medouar a confirmé avoir «déjà négocié» avec l’ex-coach de Médéa, précisant
que les pourparlers ont «buté sur l’aspect
financier».
Les noms des potentiels successeurs
d’Ait Mohamed qui lui aussi a remplacé le
français Wallemme se bousculent déjà
dans les colonnes de certains quotidiens à
sensation.
La formation chélifienne, qui a raté sa
saison et son retour parmi l’élite, devrait
jouer l’accession la saison prochaine même
si on s’attend au départ de plusieurs
joueurs qui ont évolué dans ses rangs la
saison écoulée.
Le club, qui compte sur son produit
local et qui a toujours préféré la carte des
jeunes aurait déjà promu plusieurs espoirs
en équipe fanion, ce qui n’est pas sans
réjouir le futur driver. Une fois le nouvel
entraineur arrivé, on s’attend à ce qu’il entame l’opération recrutement, qui sera parallèle à celle des libérations puisque
plusieurs éléments devraient quitter le
club, ceux qui n’ont pas donné satisfaction
lors de leur parcours. Chlef est en tout cas
bel et bien à la recherche d’un entraîneur
pour la saison prochaine que le club
passera en Ligue 2. En attendant l’ASO est
toujours sans entraîneur. Affaire à suivre
forcément !
Dans un autre registre, on annonce déjà
un bras de fer entre Medouar et le gardien
de but Salhi qui veut quitter l’équipe et
dont la lettre de libération a été fixée à un
milliard et demi.
La Voix de l’Oranie
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
SPORT
PAGE 21
Les Verts sans trois stars face aux Seychelles
JO-2016 (Football) Algérie
Une aubaine pour Ghezzal,
Hanni et Boudebouz
Ecarté des Verts,
Sayoud s’accroche
au rêve brésilien
F. KARIM
lors que le sélectionneur
national par intérim,
Nabil Neghiz, avait annoncé en début du stage des Vert,
dimanche dernier, qu’il ne comptait pas révolutionner le onze de
départ habituel aligné souvent
sous la coupe du désormais ex-patron technique des Verts, Christian Gourcuff, le voilà contraint
de changer d’avis.
A
Et pour cause, les trois défections de taille enregistrées dans les
rangs des Verts. Trois défections
qui concernent toutes les trois le
secteur offensif. Allusion faite à
Slimani, suspendu, Brahimi et
Mahrez, blessés.
Il y avait aussi une autre défection, mais cette fois ci concernant
le milieu de terrain, puisque Walid
Mesloub, a du lui aussi déclarer
forfait en raison de blessure.
Ironie donc du sort ou simple
hasard. Les absences touchent le
secteur offensif qui a réussi lors
des trois précédents matchs à carburer fort, en inscrivant pas moins
de 17 buts. Mais aux yeux des ob-
servateurs, ces absences, même si
elles sont de taille, ne devraient
pas outre mesure affecter les Fennecs. Neghiz devrait même s’estimer heureux de disposer dans
son groupe de plusieurs solutions
de rechange.
Déjà pour ce rendez-vous de
Victoria, il aura à récupérer le
deuxième meilleur buteur en exercice des Verts, en l’occurrence,
Hilal Soudani.
Ce dernier, absent des rangs de
l’équipe nationale depuis octobre
passé en raison de blessures à
répétition, fera son grand retour
contre les Seychelles, un retour
tombé à point nommé pour un
joueur qui avait connu beaucoup
de problèmes avec l’ex-sélectionneur national.
C’est dire que le natif de Chlef
jouera cette fois libéré de toute
pression, avec l’espoir de rééditer
le coup de sa dernière apparition
officielle avec les Verts en septembre de l’année dernière lorsqu’il
avait permis aux Algériens de
revenir de loin lors de leur rencontre en déplacement face au
Lesotho en marquant un doublé
dans les derniers instants du
match.
D’autres joueurs espèrent saisir
cette occasion pour montrer ce
dont ils sont capables, surtout
après avoir brillé de mille feux
cette saison avec leur club respectif. On pense notamment à Ryad
Boudebbouz, qui fait figure d’ancien (il avait participé au Mondial2010), mais que son parcours avec
l’équipe nationale n’a pas été une
totale réussite jusque-là, comme
l’atteste son statut de remplaçant.
Deux autres attaquants ambitionnent à signer leur première titularisation officielle avec les
Fennecs, à savoir Ghezzal et
Hanni. Le premier fut la révélation
de la deuxième partie du championnat de France, alors que le second a été désigné tout simplement
meilleur joueur du championnat
de Belgique, avec à la clé également le trophée de meilleur buteur
de cette compétition.
Ce n’est pas le cas pour Benzia,
convoqué pour la deuxième fois en
équipe nationale, mais qui arrive
en position de faiblesse, vu qu’il a
été très peu utilisé par son club
Lille depuis qu’il a rejoint le Club
Algérie.
Reims réclame 5 millions d’euros pour son transfert
Mandi a visité les installations
de Middlesbrough
Le défenseur algérien,
Aïssa Mandi, n’était pas
dans le contingent algérien ayant effectué hier
le déplacement aux Seychelles. Le joueur en
question devrait rejoindre au plus tard demain
ses coéquipiers à partir
de la France. Il a été autorisé par la FAF à retourner en Hexagone
pour fêter hier son
mariage. Parallèlement,
la presse française s’intéresse de plus en plus à
l’avenir de Mandi, décidé
à quitter Reims après la
relégation de ce dernier
en Ligue 2.
En dépit d’un intérêt
certains des Stéphanois
de l’ASSE et des Espagnols de Malaga, il semble
que l’Algérien est plutôt
intéressé par le club de
Middlesbrough, promu
cette saison en Premier
League.
Un challenge fort intéressant pour Mandi qui
aurait déjà, selon RMC,
rendu
visite
aux
dirigeants anglais, visitant même les installations dont dispose le
nouveau promu en PL.
Les Anglais seraient
également disposés à
s’acquitter des 5 millions
d’euros d’indemnité de
transfert réclamée par les
dirigeants du club de
Reims. Certains observateurs la jugent toutefois
excessive dans la mesure
où Mandi n’a plus qu’une
petite année de contrat.
Impliqué dans une bagarre en Grèce
Djebbour suspendu pour trois matches
L’attaquant algérien de l’AEK Athènes,
Rafik Djebbour, a été mis à l’amende et suspendu pour 3 matchs par la ligue nationale
de football en Grèce après le visionnage des
images d’une bagarre survenue lors de la
rencontre face au PAOK Salonique il y a
deux semaines.
Rafik Djebbour a le sang chaud! Au
cœur d’une polémique en Grèce après une
fin de match houleuse lors de la rencontre
de Super League, PAOK - AEK (2-1), le 11
mai dernier, l’ex-international algérien a
été suspendu pour 3 rencontres et ratera
ainsi le reste des play-offs en Grèce.
Le milieu de terrain du DRB Tadjenanet, Amir Sayoud,
auteur d’une saison remarquable avec le nouveau promu en
Ligue 1 algérienne de football, a indiqué samedi qu’il gardait
toujours espoir de participer aux Jeux olympiques (JO
2016), même s’il vient d’être écarté du groupe retenu pour la
préparation de cette épreuve programmée en août prochain
à Rio de Janeiro (Brésil).
«Evidemment, je suis déçu de ne pas figurer dans la liste
des joueurs retenus pour les prochains stages précédant le
départ vers Rio de Janeiro, mais je garde toujours espoir de
participer aux JO», a déclaré Sayoud.
Le joueur de 25 ans était pressenti pour faire partie des
trois seniors autorisés à prendre part à l’évènement planétaire. Il avait participé au dernier stage des Verts à Séoul au
cours duquel la sélection nationale a perdu en amical face à
son homologue de Corée du Sud à deux reprises (2-0 et 30). «J’estime que j’ai donné le meilleur de moi-même au
cours de ce stage. Maintenant, je me dois de respecter les
choix du sélectionneur national, tout en me mettant toujours à sa disposition dans le cas où il aurait besoin de mes
services», a ajouté Sayoud.
Rentré d’une expérience étrangère qui l’avait mené en
Egypte, Bulgarie et Tunisie, le natif de Guelma (Est algérien),
vient d’être désigné meilleur joueur de la Ligue 1 cette saison
lors des Oscars du journal ‘’Maracana».
En retrouvant la plénitude de ses moyens après une
longue traversée de désert, l’ancien meneur de jeu d’Al-Ahly
du Caire suscite désormais la convoitise des clubs algériens
en vue de la saison à venir.
«C’est vrai, j’ai des contacts avec plusieurs clubs de l’élite,
dont le MC Alger où j’avais fait un passage de six mois en
2012, l’USM Alger et la JS Kabylie, mais ce qu’il faudra savoir
c’est que mon destin n’est pas entre mes mains. Je suis encore lié pour une autre saison avec mon club le DRBT», at-il précisé, poursuivant que s’il venait de partir, cela se ferait
en commun accord avec les dirigeants de son équipe tout
«en tenant compte des intérêts des deux parties».
Tournoi de l’UNAF (U17)
Algérie-Burkina
Faso, cet après-midi
à Rabat
La sélection algérienne des moins de 17 ans entamera le
tournoi de l’Union nord-africaine de football (Unaf) de la
catégorie face à son homologue burkinabè, cet après-midi
à 17h à Rabat, selon le programme de la compétition publié par la commission technique de l’UNAF.
L’équipe algérienne évoluera dans le groupe A avec le
Maroc (pays hôte), et le Burkina Faso (invité). Le groupe B
est constitué de l’Egypte, de la Tunisie et de la Libye. Ce
tournoi s’inscrit dans le cadre de la préparation des équipes
de l’Unaf aux éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations des U-17 dont le premier tour débutera en juin
prochain.
La Voix de l’Oranie
PAGE 24
N°5028 - LUNDI 30 MAI 2016
MÉDÉA
80 blessés dont des cas
graves dans un séisme
d’une magnitude de 5,3 degrés
Q
uatre vingt personnes
ont été blessées dont
certains se trouvent
dans un état grave suite au
séisme qui a secoué dans la nuit
de samedi à dimanche la région
de Mihoub à Médéa, indique un
bilan de la Protection civile.
Les blessés, atteints de fractures et de lésions corporelles
jugées graves, ont été évacués
vers différentes structures sanitaires de la région pour recevoir
les soins nécessaires, a indiqué le
lieutenant Karim Benfahsi, qui
fait état également d’une soixantaine de cas de choc traumatique,
provoqué par la panique ayant
suivi la forte secousse (5,3
degré).
Des dégâts matériels «assez
importants» sont aussi à déplorer, d’après la même source,
dans la commune de Mihoub, à
100 km au nord-est de Médéa, où
plusieurs habitations traditionnelles se sont partiellement ou
totalement effondrées, alors que
de nombreux logements et édifices publics ont subi des dommages «minimes», a-t-on précisé
de même source.
Un travail d’exploration est en
cours pour secourir d’éventuels
blessés, notamment dans les
zones éparses, a ajouté l’officier
de la Protection civile, soulignant
que le dispositif déployé, sitôt
l’alerte donné, est maintenu sur
place afin de sécuriser les lieux et
prêter assistance à la population.
Un séisme d’une magnitude
de 5,3 sur l’échelle de Richter a eu
lieu durant la soirée du samedi à
dimanche dans la wilaya de
Médéa, a indiqué le Centre de
recherche en astronomie, astro-
physique et géophysique (Craag).
L’épicentre du séisme, survenu
à 00h54, a été localisé à 10 km au
nord-est de Mihoub. Quatre répliques d’une magnitude variant
entre 3,4 et 4,4 degré sur l’échelle
ouverte de Richter ont été enregistrées, tôt le matin de dimanche,
dans la commune de Mihoub,
d’après le CRAAG.
La commune de Mihoub a été
ébranlée, pour rappel, par de
nombreuses
secousses
telluriques, au cours des dernières
semaines. La dernière secousse,
d’une magnitude de 4,9, degré,
s’est produite le 16 mai, faisant
une douzaine de blessés et des
dégâts matériels minimes.
Cette région a été secouée, le
10 avril dernier, par une autre
secousse d’une magnitude de 5
degré, occasionnant d’importants dégâts matériels.
ACCIDENTS DE LA CIRCULATION
26 morts et 69 blessés en 48 heures
Vingt-six (26) personnes ont
été tuées et 69 autres autres ont
été blessées dans 18 accidents de
la circulation, survenus au cours
des dernières 48 heures au niveau
national, indique samedi un
bilan établi par les services de la
Protection civile.
Le bilan le plus lourd a été enregistré dans la wilaya de Tamanrasset avec 7 morts et 7 blessés
suite à une collusion entre un
camion et un bus de transport de
voyageurs desservant la ligne
Ouargla-Tamanrasset, au lieudit Tingentour, commune et
daïra de Ain Salah, alors que 6
personnes ont trouvé la mort et
une autre a été blessée à Mascara,
suite à une collusion entre deux
véhicules légers, survenue au
lieu-dit El Maleh, commune de
Zelmata.
Les éléments de la Protection
civile sont par ailleurs, intervenus pour évacuer 6 personnes
ayant péri lors de noyades, dont
3 en mer, à Bejaia, Tipaza et
Tlemcen et 3 autres dans des
réserves d’eau, dont 1 victime à
Blida et les 2 autres à Guelma.
Les secours de la Protection
civile sont en outre intervenus
pour l’extinction d’un incendie
ayant causé des pertes estimées à
trois hectares à la forêt Merdjadjou à Oran, et un incendie urbain
à Djelfa, qui s’est déclenché à l’intérieur d’un domicile dans la
commune de Messaad et provoqué des gênes respiratoires à une
victime.
AU PORT DE PLAISANCE DE SIDI-FREDJ
12 yachts détruits dans un incendie
Un gigantesque incendie
s’est déclaré dans la nuit de
samedi à dimanche au
niveau du port de plaisance
de Sidi-Fredj détruisant 12
yachts sans faire de victimes,
a-t-on appris auprès des
services de la protection
civile. L’incendie qui s’est
déclaré aux environs de
23h00 dans un de ces
bateaux de plaisance et s’est
vite propagé aux autres, attisé par le vent, a détruit 12
yachts mais aucune victime
n’est à déplorer, a indiqué le
lieutenant Adel Zerrouk
Zghimi, chef du centre national de l’information de la
Direction générale de la protection civile.
Tous les moyens ont été
déployés par les équipes de
la protection civile pour
venir à bout de cet incendie,
a affirmé le lieutenant Adel
Zerrouk Zghimi ajoutant
qu’une «véritable catastrophe» a été évitée en empêchant les flammes de se
propager à la station-service
du port.
PAR UNE ASSOCIATION
DE LA DIASPORA AFRICAINE
Vibrant hommage
à Bruxelles à feu Aït
Ahmed
Un vibrant hommage a été
rendu, vendredi à Bruxelles, à feu
Hocine Ait Ahmed, «figure emblématique» du mouvement national
de libération au cours d’une soirée
d’hommage aux figures de libération africaine.
Organisée par l’Association à
but non lucratif Bana Mboka (Enfants du pays, une association de jeunes issus de la diaspora africaine),
avec le soutien du Collectif mémoire coloniale et lutte contre les
discriminations, cette soirée se veut
un hommage aux précurseurs, aux
combattants et combattantes de la
liberté, aux indépendantistes, aux
penseurs et philosophes d’Afrique
sub-saharienne et du Nord qui ont
tracé la voie et ouvert des brèches
pour la nouvelle génération.
M. Belkacem Amarouche, parlementaire du Front des forces socialistes (FFS), fondé en 1963 par le
défunt Ait Ahmed, a salué au cours
de cette soirée, «une des figures
marquantes du mouvement national de lutte contre le colonialisme français».
«Irréductible et précurseur de
l’opposition démocratique en Algérie, Hocine Ait Ahmed fut un
militant infatigable et défenseur des
droits de l’homme, un fervent de la
liberté et de la démocratie», a-t-il
souligné.
«Pionnier de la diplomatie algérienne», Hocine Ait Ahmed qui
a conduit la délégation algérienne à
la conférence de Bandung en 1955
a accompli un travail de lobbying
«remarquable», a rappelé ce parlementaire qui a insisté sur les résolutions prises par cette
conférence en faveur du droit à l’autodétermination et à l’indépendance des trois pays du Maghreb
(Algérie-Tunisie-Maroc).
Il a rappelé également le «rôle
important» tenu par feu Ait Ahmed
à la première Conférence des partis
socialistes asiatiques, réunie en janvier 1953 à Rangoun en Birmanie,
pour l’adoption d’une résolution
soutenant la lutte de libération dans
les pays du Maghreb.
Belkacem Amarouche a mis
l’accent sur l’œuvre de ce leader
politique qui a réussi, en septembre
1956, à faire inscrire la cause algérienne à l’ordre du jour de l’Assemblée générale des Nations unies.
«Cet exploit provoqua le retrait
de la délégation française», a-t-il
tenu à souligner.
L’élu du FFS a rappelé, longuement, le parcours historique de feu
Ait Ahmed, depuis son premier engagement politique, jusqu’à son
décès le 23 décembre dernier en
exil, à Lausanne (Suisse), rappelant
notamment son engagement durant la Révolution algérienne et ses
prises de positions au sein de l’opposition après le recouvrement de
l’indépendance nationale.
Décès
Condoléances
Les familles Khettou
et Mir ont la douleur de faire
part du décès de leur
cher et regretté Khettou
Ali, ancien membre du
MALG, survenu hier.
Qu’Allah accorde au défunt
son Infinie miséricorde
et l’accueille en
Son Vaste Paradis
A Allah nous appartenons
et à Lui nous retournons
M.Abdou Ghalem, fondateur
des deux journaux La Voix
de l’Oranie et Sawt Al-Gharb
et directeur de publication,
le personnel rédactionnel,
technique et administratif,
attristés par le décès
de M. Khettou Ali, cousin
de M. Mir Mohamed,
présentent à ce dernier leurs
sincères condoléances.
A Allah nous appartenons
et à Lui nous retournons
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
1 528 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler