close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

A Monsieur le Premier ministre

IntégréTéléchargement
NR
La
Bouchouareb
annonce un forum
algéro-africain
à la fin de l’année
LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE
WWW .lnr-dz.com
p. 4
Quotidien d’information indépendant - n° 5560 - Dimanche 29 mai 2016 - Prix : 10 DA
L’ E D I T O D E
Bachir Medjahed
Pourquoi plus rien ne
démarre ?
n parle du modèle algérien
de lutte contre le terrorisme,
mais le terrorisme est encore
là. Sa capacité de nocivité s’est
beaucoup amoindrie, mais il arrive
à donner des frayeurs. Il se pose
un problème. Il n’existe pas
d’échelle d’évaluation de la lutte
antiterroriste. Quelle note pouvons-nous donner à cette lutte.
5/20 ? 10/20 ? 15/20 ? 20/20 ?
Qu’est-ce qui pourrait nous
convaincre que nous allons bientôt
en finir définitivement avec ce
fléau ? Combien de temps allonsnous encore vivre avec lui et le
considérer comme un décor naturel ?
Comment allons-nous nous évaluer
par nous-mêmes ? Nous avons
remporté une victoire parce que
les institutions ne se sont pas
effondrées ? Parce que les terroristes ne sont pas arrivés à se saisir
du pouvoir ? Comment les terroristes eux-mêmes s’évalueront-ils?
Sortons du terrorisme et allons vers
l’économie.
On parlait d’économie de marché,
mais on a vu que c’est la dépense
publique qui finance le développement, alors que c’est à l’économie de marché qu’il appartient à
le faire. Avec la baisse drastique
du prix du baril, nous risquons de
frapper à la porte du FMI dans
moins de trois années. A qui
reviendra le rôle de financier du
développement ? La dépense
publique, l’économie de marché
ou l’endettement étatique ?
Sortons de cette double frayeur et
allons vers les réformes politiques.
Une question importante parmi
tant d’autres qui devraient être
posées et auxquelles il serait crucial d’apporter des réponses :
qu’est-ce qui, dans la gestion du
pays durant des décennies, dans la
façon dont l’Algérie, est entrée
dans le pluralisme politique, dans
le contexte de la légalisation des
partis islamistes et de leur montée
rapide en puissance, aurait pu casser les ressorts d’une évolution
mentale qui n’a pas été du tout
rationnelle ?
O
Tous les
moyens
mobilisés
pour assurer
le bon
déroulement
du bac
Ligue 
Mobilis :
l’Afrique pour
Saoura, Blida
en Ligue  p. 24
©New Press
p. 3
CULTURE
La fille du
métro de Leïla
Sebbar : un
monologue
interminable
p. 13
actuel
Le chiffre du jour
La NR 5560 – Dimanche 29 mai 2016
Accidents de la circulation : 26 morts et 69 blessés en 48 heures
(Protection civile).
2
afrique-pays nordiques
union européenne
santé
aujourd’hui
Réunion d’Oslo
Plaidoyer pour plus de collaboration
et de partenariat.
Tribunal
Le Maroc n’est pas souverain
au Sahara Occidental.
SAP
Pour éviter une intéraction
médicamenteuse, le pharmacien
«deuxième mémoire» du médecin.
Sellal en visite de travail
à Tizi Ouzou.
49e Foire internationale d’Alger
REPÈRE
Sellal exhorte les chefs d’entreprise à investir
et aller vers les marchés étrangers
Sellal reçoit le
conseiller d'Etat chinois
chargé de la gestion et
du développement du
secteur public
, Le Premier ministre,
Abdelmalek Sellal, a mis
l’accent sur plusieurs
points concernant la promotion de l’investissement et la facilitation des
procédures pour l’octroi
des crédits bancaires.
Abdelmalek Sellal, accompagné
de membres du gouvernement,
de hauts responsables du secteur économique et de représentants du corps diplomatique
accrédité à Alger, a inauguré,
hier, la 49e édition de la Foire internationale d’Alger (FIA), qui
se tient du 28 mai au 2 juin au
Palais des expositions (Pins maritimes, Alger) ; il a appelé les
chefs d’entreprise à lancer davantage des projets d’investissement et aller vers les marchés étrangers, notamment les
pays Africains. «On facilite les
procédures d’investissement
pour tout le monde. Les deux
problèmes qui restent sont liés
au foncier et aux crédits bancaires, mais on va les régler progressivement», a-t-il assuré, appelant également les banques à
faciliter les procédures d’octroi
des crédits.
Toutefois, il a exhorté les entreprises agricoles à lancer des
partenariats avec d’autres pays,
notamment la Russie, afin de
promouvoir davantage ce secteur. Par ailleurs, le Premier ministre a fait savoir que les climatiseurs qui consomment plus
d’énergie seront surtaxés, dès
la prochaine année, et ceux qui
consomment moins bénéficieront d’une réduction. «Cela
n’est pas dans l’intérêt de l’économie nationale, sachant qu’actuellement il y a beaucoup d’importateurs qui importent ce
genre de produit», a-t-il noté.
Le Premier ministre a fait état
d’un séminaire économique qui
sera organisé avec le FCE, vers
la fin novembre et qui vers la
participation de près de 2 000
hommes d’affaires nationaux et
étrangers.
Pour rappel, la 49e Foire internationale d’Alger constitue une
plateforme incontournable de
l’économie nationale et un rendez-vous annuel de première
importance pour la communauté d’affaires internationale
qui s’intéresse au marché algérien, et offre de réelles opportunités d’investissement et d’affaires mutuellement bénéfiques.
Placée cette année sous le
thème «l’investissement et l’entreprise au cœur de l’économie
productive», la FIA enregistre
cette année, selon le PDG de la
Safex, Tayeb Zitouni, la partici-
n Sellal donnant le coup d’envoi de la 49e FIA, hier. (Photo > New Press)
Foire internationale d’Alger : une vitrine
de l’économie nationale
?La cérémonie marquant le coup d’envoi de la 49e édition de la Foire
internationale d’Alger (FIA), placée sous le haut patronage du président de
la République, s’est déroulée hier au Palais des expositions (Safex) des
Pins-Maritimes. Le Premier ministre, Abdelmalek Sellal, accompagné de
plusieurs membres du gouvernement, a procédé au lancement de cette 49e
édition. Cette manifestation commerciale durera une semaine avec pour
thème : «L’investissement et l’entreprise au cœur de l’économie
productive».
Cette édition d’une durée d’une semaine enregistre la participation de
810 exposants, dont 405 entreprises algériennes, sur une superficie de
30 351 m² et 405 entreprises étrangères en provenance de 33 pays (dont 28
sous pavillons officiels) sur une superficie de 7 002 m². Le statut d’invité
d’honneur est octroyé aux représentants d’entreprises importatrices
africaines qui visiteront la 5e édition du Salon Djazaïr Export.
Ce dernier se déroulera en parallèle à la FIA, au pavillon Saoura, sur une
surface de 2 540 m². Quelque 180 entreprises, qui représentent tous les
secteurs d’activité (agroalimentaire, services, industrie chimique, industrie
manufacturière, bâtiment et grands travaux, artisanat...) y prennent part.
Le site internet de la Safex informe que la Turquie, qui dispose d’une
surface d’exposition de 2 397 m², représente la plus forte participation
étrangère, suivie par la Chine, avec une superficie de 954 m². «Ce qui
démontre l’intérêt de ces deux pays pour le marché algérien et leurs
volonté de développer leurs investissements avec la partie algérienne dans
des secteurs économiques divers», indique-t-on de même source. «La FIA
jouera, encore une fois, son rôle stratégique de vitrine de l’économie
nationale, en ce sens qu’elle montrera aux partenaires étrangers les
possibilités économiques algériennes réelles, d’une part, et au marché
algérien de bénéficier des multiples opportunités offertes par la présence
d’une offre mondiale en un seul endroit, d’autre part», a-t-on ajouté sur
le portail internet de la Safex.
L’investissement et l’efficacité de l’entreprise, comme clés du succès
économique, constituent le message de la 49e édition de la FIA, à travers
son thème officiel. Plusieurs conférences sont prévues aussi. On peut citer
celle traitant du partenariat arabo-africain, programmée le 29 mai, où il
sera question du dispositif de financement des exportations de produits
algériens vers les pays de l’Afrique subsaharienne. Dès aujourd’hui, la
Foire internationale d’Alger ouvrira ses portes tous les jours de 11h à 18h,
les matinées du 30, 31 mai et du 1er juin de 11h à 14h sont exclusivement
réservées aux professionnels, ajoute-t-on de même source.
K. A.
pation de 810 exposants, dont
405 entreprises algériennes, sur
une superficie de 30 351 m² et
405 entreprises étrangères en
provenance de 33 pays (dont
28 sous pavillons officiels) sur
une superficie de 7 002 m². «Le
statut d’invité d’honneur est
octroyé aux représentants d’entreprises importatrices africaines qui visiteront la 5e édition du Salon Djazaïr Export»,
avait-il indiqué. Ce dernier se
déroulera en parallèle à la FIA,
aux pavillons Saoura, sur une
surface de 2 540 m².
Quelque 180 entreprises, qui
représentent tous les secteurs
d’activité (agroalimentaire, services, industrie chimique, industrie manufacturière, bâtiment et grands travaux, artisanat...), y prennent part. Le site
internet de la Safex informe que
la Turquie, qui dispose d’une
surface d’exposition de 2 397
m², représente la plus forte participation étrangère, suivie par
la Chine, avec une superficie
de 954 m².
«Ce qui démontre l’intérêt de
ces deux pays pour le marché
algérien et leur volonté de développer leurs investissements
avec la partie algérienne dans
des secteurs économiques divers», indique-t-on de même
source. «La FIA jouera, encore
une fois, son rôle stratégique
de vitrine de l’économie nationale, en ce sens qu’elle montrera aux partenaires étrangers
les possibilités économiques algériennes réelles, d’une part,
Le Premier ministre,
Abdelmalek Sellal, a reçu hier
à Alger, le conseiller d'Etat
chinois chargé de la gestion
et du développement du
secteur public, Wang Yong,
qui effectue une visite de
travail en Algérie, indique un
communiqué des services du
Premier ministre. «La
rencontre a été l'occasion
d'apprécier l'état d'évolution
des relations algérochinoises dans les différents
domaines, sous l'impulsion
des plus hauts responsables
et à la faveur des échanges
de visites marquées par la
signature de nombreux
accords de coopération»,
souligne la même source. Les
deux parties «ont, à ce
propos, tenu à exprimer leur
satisfaction quant aux
résultats enregistrés et au
regard du développement
des relations bilatérales dans
le domaine économique». La
même source ajoute qu'«afin
de consolider les acquis, il a
été retenu de faire un effort
particulier pour encourager
et développer le partenariat
dans la sphère productive
notamment l'industrie, le
bâtiment, l'agriculture, le
transport et les nouvelles
technologies de la
communication». L'audience
s'est déroulée en présence
du ministre de l'Industrie et
des Mines, Abdesselam
Bouchouareb.
et au marché algérien de bénéficier des multiples opportunités offertes par la présence
d’une offre mondiale en un seul
endroit, d’autre part», a-t-on
ajouté sur le portail internet de
la Safex.
L’investissement et l’efficacité
de l’entreprise, comme clés du
succès économique, constituent, indique-t- on, le message
de la 49e édition de la FIA, à travers son thème officiel. Plusieurs conférences sont prévues aussi. On peut citer celle
traitant du partenariat araboafricain, programmée le 29 mai,
où il sera question du dispositif de financement des exportations de produits algériens
vers les pays de l’Afrique subsaharienne.
Nawel Hami
Voir sur Internet
www.lnr-dz.com
La NR 5560 – Dimanche 29 mai 2016
actuel
3
L’épreuve du baccalauréat
Benghebrit : «Toutes les mesures sont prises
pour assurer le bon déroulement»
,Près de 818 600 candidats passent, aujourd’hui
l’épreuve du baccalauréat.
C’est la ministre de l’Education nationale, Nouria
Benghebrit, qui donnera le
coup d’envoi de l’épreuve.
La première responsable du secteur a affirmé que tous les
moyens humains et matériels nécessaires sont mobilisés pour assurer le bon déroulement des
épreuves du baccalauréat qui débutent aujourd’hui. Mme Benghebrit a détaillé que, pour cet
examen, 160 000 surveillants sont
mobilisés dans les 2 561 centres
de déroulement des épreuves et
55 000 enseignants pour la correction des copies, prévue entre
le 9 et le 29 juin.
Pour la session 2016, le nombre
de candidats au baccalauréat est
de 818 518 dont 268 925 candidats libres. Pour lutter contre la
fraude au cours de cet examen, la
ministre de l’Education, Nouria
Benghebrit, a expliqué que des
mesures sont prises, en collaboration avec les services de sécurité, de la justice et le ministère
de la Poste et des Technologies
de l'information et de la communication. «Nous avons des services qui sont aujourd'hui en mesure d'identifier ces tentatives
de fraude», a assuré la ministre,
soulignant qu'à travers la commission installée entre les différents secteurs, l'échange d'informations sera instantané et des
actions «immédiates» seront
prises contre les fraudeurs. En
ce qui concerne la fuite des sujets
des examens, la même responsable a affirmé que cette fuite est
épargnée, en soulignant que pas
moins de 150 enseignants actuellement en isolation sont chargés d'élaborer les sujets des exa-
BRÈVE
OTAN
Une délégation
de l’APN à Tirana
Une délégation de
l'Assemblée populaire
nationale a pris part, depuis
hier, aux travaux de la
session de printemps de
l'Assemblée parlementaire
de l'Otan prévue à Tirana, a
indiqué, jeudi dernier, un
communiqué de cette
institution. L'APN sera
représentée aux travaux de
cette session qui durera
jusqu'au 30 mai prochain
par les députés Miloud Ferdi,
en sa qualité de membre
permanent, et Chenouf
Mohamed, en sa qualité de
membre observateur.
Agence
n Tout est fin prêt. (Photo d’archive > New Press)
mens et ne sortiront que le dernier jour du baccalauréat». La ministre de l’Education a fait savoir
que cette année est plus calme
que les années précédentes. Pour
les résultats de cet examen, Mme
Benghebrit a souligné qu'ils seront connus, au plus tard, début
juillet prochain. La ministre de
l’Education nationale a lancé un
appel, jeudi dernier, à la vigilance à toute la communauté
éducative à la veille de l’examen du baccalauréat.
Soumia L.
Tayeb Mokadem, député RND à Tizi Ouzou
«La Kabylie plus que jamais attachée
à l’unité nationale»
, Le Conseil de wilaya du Rassemblement national démocratique (RND) de Tizi Ouzou a, par
la voix de son secrétaire, le député Tayeb Mokadem, salué «l’attachement de toute la Kabylie» à
l’unité nationale et «son rejet absolu des velléités inavouées des
courants» qui voudraient l’emporter vers des destinations incertaines. «Le Conseil de wilaya
rappelle que la Kabylie est, et
reste plus que jamais fidèle aux
principes de Novembre 1954
dont la déclaration fut tirée à
Ighil Imoula et qui fit l’une des
premières stations ayant conduit
à l’indépendance de notre chère
Algérie», note-il dans la résolution finale de ce Conseil de wilaya. Le Conseil de wilaya, lit-on
à travers le document remis à
la presse locale, appelle, à cet
effet, les citoyennes et les citoyens de la wilaya à préserver,
«ce cœur battant » qui ne cesse,
a-t-il fait observer, d’irriguer
toute l’Algérie à travers ses merveilleux exemples d’attachement
aux principes de Novembre
1954, à l’unité nationale, à son
expression claire du rejet des
tentatives de ghettoïsation et
d’enclavement et à sa défense
de la République algérienne démocratique et populaire ainsi
qu’à sa liberté d’expression.
S’exprimant sur le développement local, le premier responsable du bureau de wilaya de
cette formation politique a exhorté les autorités locales, à leur
tête, le wali, Brahim Merad, à
poursuivre leurs efforts pour le
développement de notre wilaya,
principalement l’achèvement
des projets en cours et le lancement de ceux qui sont inscrits à
l’indicatif de la wilaya.
Le député Mokadem n’a pas
manqué, à cet effet, de louer les
efforts du premier magistrat de
la wilaya qui ne cesse de déployer depuis son installation à
la tête de la wilaya. «Ensemble,
donnons à notre wilaya son
image de marque d’antan, digne
et prospère afin d’exaucer les
vœux de nos aînés au bonheur
de nos enfants. Ensemble, préservons l’unité nationale», note
le député Mokadem.
Officialisation de la langue
Tamazight, symbole de l’identité et de l’unité nationale, a-t-il
rappelé, le secrétaire de wilaya
du parti d’Ahmed Ouyahia a
salué l’initiative du président de
la République et s’est félicité des
avancées notables introduites
par la révision de la Constitution. Tout en se félicitant de
«l’élection du frère Ahmed
Ouyahia, à la tête du RND pour
les cinq années à venir», le
Conseil de wilaya appelle, lit-on
encore à travers cette résolution finale, tous les militants du
parti à entourer et à investir de
leur confiance, le secrétaire général, le frère, Ahmed Ouyahia,
sans aucune défection.
«Le Conseil de wilaya insiste sur
le fait à ce que chaque cadre du
parti, membres du Conseil national, du bureau wilaya, élus
(APN, APW et APC), délégués de
daïras et coordinateurs communaux, à assurer, chacun dans
sa responsabilité organique, les
tâches qui lui sont dévolues et
sur la nécessité de demeurer à
l’écoute des militants (es), chacun dans sa circonscription
compétente», a-t-on poursuivi
de même source.
Enfin, le Conseil de wilaya a réitéré son soutien aux forces de
sécurité et à leur tête l’Armée
nationale populaire (ANP) dans
tous les efforts qu’elle ne cesse
de déployer pour la sauvegarde
de notre patrie, au président de
la République, pour la mise en
œuvre et l’application de son
programme, et, au gouvernement dans ses efforts de lutte
contre tous les fléaux, notamment la corruption.
Rabah Mokhtari
Gaïd-Salah
«L'entière disponibilité
pour assurer la sécurité
et la stabilité du pays»
Le général de corps d’armée Ahmed
Gaïd-Salah, vice-ministre de la
Défense nationale, chef d'état-major
de l'Armée nationale populaire (ANP),
a supervisé la 3e et dernière étape de
l'exercice combiné de tir à balles
réelles, exécuté au niveau à Béchar. A
l'issue de cette visite, M. Gaïd-Salah
s'est félicité de «l'entière disponibilité
opérationnelle» de l'ANP, affirmant
qu'elle est un soutien à «la sécurité et
à la stabilité de l'Algérie». Après
l’inspection de la 1re et la 2e étape au
niveau du Secteur opérationnel Nord
de Béchar et du Secteur opérationnel
Centre Fort Akid Lotfi, la 3e étape de cet
exercice a eu lieu au niveau du Secteur
opérationnel Sud de Tindouf, a
indiqué le ministère de la Défense
nationale (MDN) dans un
communiqué.
Avant cette visite, des exercices
militaires ont été organisés dans la
région du Sud du pays. Le général de
corps d’armée, Ahmed Gaïd-Salah,
vice-ministre de la Défense nationale,
chef d’état-major de l’Armée
nationale populaire (ANP), a supervisé
la seconde étape de l’exercice
combiné à balles réelles, saluant à
cette occasion le «haut niveau»
d'exécution des unités participantes,
toutes catégories confondues.
Accompagné du général-major Saïd
Chengriha, commandant de la 3e
Région militaire, le général de corps
d'armée a suivi une présentation
animée par le directeur de l’exercice,
portant essentiellement sur les
différentes actions de combat
exécutées par les différentes
formations terrestres et aériennes,
indique un communiqué du ministère
de la Défense nationale. Au champ de
manœuvres, il a supervisé de près les
différentes phases de l’exécution de
cette étape de l’exercice où il a affiché
sa satisfaction de «la grande maîtrise
et du haut niveau de
professionnalisme des cadres, en
matière d’analyse et de prise de
décisions adéquates et en temps
opportun, quant aux questions
tactiques relatives à l’exploitation des
moyens de haute précision, ainsi que
la bonne maîtrise de ces moyens et
équipements par l’ensemble des
éléments».
Lors d’une rencontre d’évaluation
tenue avec les éléments engagés dans
cette phase de l’exercice, le général de
corps d’armée «a salué tous les
participants en les exhortant à ne pas
se contenter des résultats obtenus,
mais à ambitionner toujours à
davantage de succès et de persévérer à
aller de l’avant dans cette démarche
distinguée». «A ce titre, il m’est
agréable de souligner et de saluer, en
cette honorable occasion, le haut
niveau qu’ont montré nos unités et
nos éléments, toutes catégories
confondues.
Ils ont fait montre, lors de cet exercice
couronnant l’année d’instruction et
de préparation 2015-2016, de leurs
capacités à conduire des actions sur le
terrain, à concrétiser les programmes
de préparation au combat et à
maîtriser le matériel mis à leur
disposition», a affirmé Gaïd- Salah.
Moncef Rédha
La NR 5560 – Dimanche 29 mai 2016
actuel
4
Abdesselam Bouchouareb
TECHNOLOGIE
«Un forum économique algéroafricain à la fin de l’année»
Start-up
algériennes
11 projets
technologiques
retenus
,La série des forums économiques comme opportunité de partenariats
continue sur sa lancée. Récemment, c’était avec les
britanniques, l’Union européenne, il est aussi prévu
un autre avec les Polonais
à la fin de ce mois en
cours.
Un autre est programmé avant
la fin de cette année, il s’agit du
forum économique algéro-africain qui réunira bon nombre
d’entreprises algériennes et africaines, a-t-on déclaré, hier, dans
un communiqué du ministère de
l’Industrie et des Mines, parvenu
à notre rédaction. Le premier responsable de ce secteur, Abdesselam Bouchouareb qui a reçu
en audience, Sidi Ould Tah, directeur général de la Banque
arabe de développement économique en Afrique (BADEA) lui a
fait part de « l’organisation avant
la fin de l’année 2016 d’un forum
économique africain qui réunira
un nombre important d’entreprises algériennes et africaines»,
a indiqué la même source. Lors
de cet entretien, les deux responsables ont discuté des voies
et moyens de promouvoir la coopération entre l’Algérie et la
BADEA pour développer les
échanges entre pays africains, at-on souligné dans le communiqué. Pour sa part, le ministre de
l’Industrie et des Mines a présenté «les réformes engagées en
O
n Abdesselam Bouchouareb. (Photo > New Press)
Algérie pour le développement
de son économie, en application
du programme du président de la
République, où l’encouragement
des exportations vers les pays
africains dans différents domaines constitue un objectif», relève le même document.
Abdesselam Bouchouareb en
quête d’investisseurs étrangers
dans la conjoncture économique
suite à la chute des prix du pétrole a précisé au responsable
africain la nécessité «de renforcer
la coopération entre les pays africains pour augmenter leurs
chances de développer leurs
pays», a-t-on indiqué. Au sujet
des échanges commerciaux entre
ces pays, le ministre Abdesselam Bouchouareb a rappelé à son
interlocuteur que « la finalisation
de la jonction de la route transsaharienne reliant Alger à Lagos
permettra de renforcer l’intégration économique sud-sud», a-ton souligné dans le communiqué. Toujours au sujet de la coopération, le ministre de
l’Industrie et des Mines a présenté au responsable africain les
possibilités d’affaires en Algérie
susceptibles de faire l’objet de
partenariat avec des investisseurs africains.
Dans ce sens, les deux parties
ont souligné l’importance des financements, notamment ceux
émanant des institutions financières arabes et africaines dans la
promotion du commerce interafricain et la nécessité pour les
entreprises africaines d’accroître
leur compétitivité. Par ailleurs,
«cette rencontre a permis l’identification d’un certain nombre
d’actions et de projets pouvant
faire l’objet de financements par
la BADEA», a noté la même
source. La visite de Sidi Ould
Tah, intervient à l’occasion du
Salon Djazair Export, organisé en
marge de la 49e édition de la Foire
internationale d’Alger du 28 au 2
juin 2016 qui «verra l’organisation d’une conférence sur, d’une
part, le Schéma de financement
de la BADEA et d’autre part le
dispositif de financement des exportations des produits des pays
arabes vers les pays de l’Afrique
subsaharienne», a-t-on précisé.
Zahra Kefane
Marché du gaz
«L’Algérie restera un partenaire clé de l’Europe
sur le plan énergétique» selon Itkonen
, L'UE restera en tout cas un
importateur de gaz dépendant
des fournisseurs externes. Dans
ce contexte, l’Algérie continuera
à être un fournisseur important
pour l’Europe, malgré une
concurrence farouche des autres
producteurs.
Dans cette optique, il est prévu
une réunion à Bruxelles pour la
prochaine rencontre annuelle de
haut niveau, afin «d'évaluer les
progrès achevés dans la mise en
œuvre du partenariat énergétique stratégique, orienter son
développement, et permettre la
continuité du dialogue».
Troisième fournisseur de l’Europe en gaz, derrière la Russie
et la Norvège, l'Algérie restera
un «partenaire clé» de l’Union européenne (UE) dans le cadre de
sa stratégie visant à assurer la
sécurité énergétique de l’Union,
a affirmé, dimanche à Bruxelles,
la porte-parole du commissaire
européen en charge du climat et
de l’énergie, Anna-Kaisa Itkonen.
«Les estimations de la consommation européenne de gaz, quel
que soit le scénario, montrent
nze projets innovants dans
le domaine des technologies
ont été présentés, jeudi à
Alger, par de jeunes porteurs de
projets, dans le cadre d’un
programme de formation US visant
à accompagner des start-up
algériennes.
Baptisé «Viatic 2», ce programme,
financé totalement par les ÉtatsUnis, sous la conduite de l’Agence
nationale de valorisation des
résultats de la recherche et du
développement (Anvredet),
consiste à former de jeunes
porteurs de projets sur la démarche
à suivre dans l'élaboration de leurs
projets et à les assister dans leur
mise en œuvre. L’objectif est
d’arriver à définir des projets de
partenariat concrets qui
intéresseraient la partie
américaine, que ce soit en Algérie
ou aux États-Unis, ont expliqué aux
candidats, les membres du comité
d’évaluation qui est composé d’un
représentant du Programme Viatic,
d’un spécialiste et chef d’entreprise
en TIC et de la directrice générale
d’Anvredet, Mme Djamila Halliche.
Au départ, 20 porteurs de projets
s'étaient portés candidats à ce
programme. Mais, après une
première sélection effectuée en
début mai, 11 postulants ont été
retenus, a expliqué Mme Halliche à
l'APS.
Ces porteurs de projets ont, par la
suite, suivi une formation pour
l’amélioration de la présentation et
de l’enrichissement de leurs
projets. Ces onze projets présentés,
lors de cette deuxième étape,
portent sur des solutions et
applications technologiques
applicables dans les secteurs,
notamment de l’agriculture, de la
santé et des biotechnologies. Une
troisième et dernière étape est
prévue en juin prochain pour une
sélection définitive, à l'issue de
laquelle cinq à six projets devront
être définitivement retenus par le
jury qui sera formé également
d'experts et de chefs d’entreprises
algériens établis aux États-Unis et
au Canada, selon la même
responsable.
Les lauréats vont bénéficier d’un
séjour de formation de deux
semaines, en octobre prochain aux
États-Unis, durant lequel ils
visiteront des incubateurs et des
entreprises, et pourront, ainsi,
rencontrer leurs partenaires
potentiels.
Agence
que l'UE continuera à être un
grand marché pour le gaz.
L'UE restera en tout cas un importateur de gaz dépendant des
fournisseurs externes.
Dans ce contexte, l'Algérie continuera à être un fournisseur clé
pour l'Europe, et pourra même
augmenter ses parts de marché»,
a-t-elle déclaré à l’APS, à la veille
du forum d’affaires algéro-européen prévu mardi à Alger.
La nouvelle stratégie de l’Union
de l’énergie adoptée, il y a un peu
plus d’une année,par la Commission européenne, mise sur le
développement du GNL et met
l’accent sur la construction de
nouveaux terminaux et leur raccordement au réseau européen
de gazoducs, ce qui pourrait représenter pour l’Algérie «à la fois
une opportunité et un défi», a estimé la porte-parole du commissaire européen en charge du climat et de l’énergie, Miguel Arias
Canete.
«Il y aura davantage de points
d'entrée en Europe pour le gaz algérien, mais il y aura aussi davantage de concurrence de la
part d'un nombre grandissant
d'autres fournisseurs en gaz», at-elle avancé.
La porte-parole du commissaire,
Canete, soutient que les infrastructures d'accès au marché européen ne posent pas de problème dans la mesure où «des
infrastructures importantes de
transport du gaz de l'Algérie vers
l'Europe existent déjà», mais regrette qu’elles soient «sous-utilisées».
Selon elle, «le vrai défi se pose au
niveau de la production : il faut relancer les investissements dans
de nouveaux projets d'exploration et production de gaz».
Cependant, la relance de la production et de l’investissement
dans ce secteur en Algérie «requiert un cadre règlementaire et
des conditions dans lesquelles
les compagnies étrangères opèrent», a-t-elle avancé.
Dans une contribution publiée
début janvier par la revue The
Parliament, le commissaire européen à l’énergie avait relevé
l’existence d’un «réel besoin» d’investissements dans de nouveaux
projets d'exploration et de production de gaz en Algérie.
«C’est la raison pour laquelle
nous avons décidé de travailler
ensemble pour identifier les facteurs qui entravent les investissements, et proposer des mesures incitatives à l'investissement», avait-il indiqué.
Dans le cadre d'une revitalisation de sa diplomatie en matière
énergétique et climatique, la stratégie pour une Union de l'énergie
élaborée par la Commission européenne a souligné l’importance
pour l’UE d’utiliser tous les instruments de sa politique extérieure pour établir des partenariats énergétiques stratégiques
avec des pays producteurs et
des pays ou régions de transit
qui gagnent en importance, dont
l’Algérie.
A ce titre, la porte-parole Canete
a affirmé que «l'Algérie possède
des ressources naturelles exceptionnelles», relevant son «potentiel énorme» en matière de
gaz de schiste et des énergies renouvelables.
K. A
échos
INFOS
EXPRESS
La NR 5560 - Dimanche 29 mai 2016
5
Relizane : arrestation de deux
frères pour tentative de meurtre
Constantine
Célébration de la Journée
internationale de l’enfant
Oum El-Bouaghi
Saisie de 139 quintaux
de poulets congelés
Selon le chef de service de la direction
du commerce et des prix de la wilaya
d’Oum El-Bouaghi, A. Dahdouh, les
contrôleurs de la DCP ont procédé
jeudi dernier à la saisie de 139
quintaux de poulets congelés dont
une quantité de 57 quintaux d’une
valeur de 1 049135,00 DA impropres à
la consommation, stockés dans des
conditions non conformes aux règles
d’hygiène dans un abattoir
appartenant à un privé, sis à Oum ElBouaghi. Cette viande a fait l’objet
d’une destruction le même jour. Les
vétérinaires présents dans cette
opération avec les brigades de
contrôle ont décidé que 82 autres
quintaux de la même marchandise
(saisie temporaire) feront l'objet
d'analyses microbiologiques au
niveau du Centre algérien de contrôle
de la qualité et de l’emballage de
Constantine.
A. Remache
Visite d’étude de
l'Institut national
des hautes études de
sécurité et de justice
de Paris à la direction
générale de la
Protection civile
Une délégation de l'Institut national
des hautes études de sécurité et de
justice de Paris a effectué une visite
d’étude au niveau de l’unité
nationale d’instruction et
d’intervention de la Direction générale
de la Protection civile le 25 mai 2016.
Au cours de la cérémonie de
réception, le directeur général, le
colonel Mustapha El Habiri, a précisé
que la visite de la délégation des
auditeurs de l'Institut national des
hautes études de sécurité et de justice
de Paris constitue «une nouvelle
opportunité pour le renforcement des
relations entre les deux institutions
dans le domaine de la formation». Il a
ajouté que cette visite «permettra
d'échanger les expériences et les
connaissances en matière de gestion
des catastrophes et des crises», et a
rappelé que des relations de
coopération et de partenariat «nous
lient avec cet institut ainsi que la
sécurité civile, ce qui a permis de
former plusieurs cadres de la
Protection civile algérienne dans
certaines spécialités liés à la gestion
des crises».
Au cours de cette visite, une
communication a été présentée à
l'assistance retraçant les différentes
étapes franchies par la Protection civile
algérienne en matière de
développement et de modernisation
dans le domaine de la prévention des
risques et la gestion des catastrophes
majeures, ainsi que la politique de
sensibilisation de proximité adoptée à
l'égard du citoyen et cela en
application des orientations du
président de la République. La
délégation française a également
assisté à des démonstrations mettant
en exergue les capacités
opérationnelles des équipes
spécialisées de la Protection civile.
C. P.
DEn marge de la célébration de
la Journée mondiale dédiée à l’enfance prévue le 1er juin prochain,
la Direction de wilaya de l’action
sociale et de la solidarité (DAAS)
de Constantine, pour ne pas faillir
à la tradition, a mis au point un
vaste programme aussi riche
que varié.
Dans ce contexte, quatre journées
d’études, dont le coup d’envoi a été
donné mercredi dernier, portant sur
différents thèmes entre autres la
prise en charge de l’enfant assisté,
intra et extra-muros, le rôle de l’établissement spécialisé dans la réinsertion et l’intégration de l’enfant
en milieu scolaire, son suivi et obser vation liés à sa rééducation
dans le milieu ouvert figurent
parmi les points essentiels de ce
programme. Des médecins psychologues, professeurs et éducateurs,
issus du staff pédagogique des
structures de la DAAS, participent
et animent ces journées, signale-ton auprès de la cellule de la communication. Par ailleurs, il convient
de souligner qu’il est prévu en col-
laboration avec l’association «Siradj el kheiria», un stage de formation, qui aura pour cadre le palais
de la culture Malek-Haddad, à
l’adresse des parents avec comme
intitulé «comment agir avec ses enfants».
Parallèlement, le service d’éducation (Soemo) organisera, quant à
lui, selon toujours le même programme concocté, une conférence
sur «la nouvelle loi de protection de
l’enfant, éclaircissements et observations».
Le tout sera couronné par une sortie champêtre à la forêt El Meridj au
profit de pas moins de 400 enfants
assistés (garçons et filles) issus de
l’ensemble des centres spécialisés
que compte de la wilaya de
Constantine.
C’est dire, en effet, tout l’intérêt et
l’importance qu’on ne cesse d’accorder à l’endroit de cette catégorie d’enfance qui, faut-il le rappeler avec insistance, a tant besoin
d’aide et d’assistance quant à une
véritable prise en charge devant lui
permettre un rayonnement certain.
Les gendarmes de la brigade de Souk-El-Had ont présenté devant le
procureur de la République près le tribunal de Ami Moussa, le nommé N. A.,
41 ans, et son frère, un repris de justice, âgé de 28 ans, pour tentative de
meurtre avec arme à feu, dont a été victime leur cousin âgé de 34 ans.
(Photo > D. R.)
Skikda : explosion d’une bouteille
de gaz dans une maison
Abdelhak Mebarki
LA CHRONIQUE DE
L'explosion d'une bouteille de gaz butane dans un domicile sis au village
Toumiat, commune d’El-Harrouch, a occasionné des brûlures de 3e degré à
ladite dame, à son beau-père âgé de 79 ans et ses trois enfants âgés de 16 ans,
13 ans et 07 mois, ainsi que la destruction des effets de couchage s'y trouvant.
(Photo > D. R.)
Chérif Abdedaïm
Le grand pipeau (II)
n dépit du rôle joué récemment par
les USA dans le cessez-le-feu syrien
et les pourparlers de paix, généraux
et sénateurs continuaient à planifier
ostensiblement l’élimination du
président Bachar al-Assad, et les
modalités du prochain programme US
destiné à entraîner et équiper de
nouveaux combattants à envoyer en
Syrie pour y perpétuer les violences.
Tout en continuant à planifier
unanimement le renversement du
gouvernement syrien, les membres du
comité revenaient continuellement sur le
constat, non seulement de la présence
de Daech dans le pays, mais de son
expansion dans un nombre croissant de
nations comme l’Afghanistan, l’Irak ou la
Libye, trois pays entièrement détruits par
les USA – la Libye étant le dernier en date
et évoqué à plusieurs reprises au cours
de la séance comme «désormais
ingouvernable». Ce caractère «désormais
ingouvernable» de la Libye était
d’ailleurs avancé comme la raison
principale de la «soudaine» émergence
de Daech dans cette région d’Afrique du
Nord. Evidemment, pas un seul des
sénateurs ou généraux présents à cette
audience n’a daigné évoquer la manière
dont, initialement, la Libye est devenue
«ingouvernable» – pas même le
sénateur McCain, qui avait pourtant
marché littéralement main dans la main
avec le futur dirigeant de Daech en Libye,
lors de leur commune prise de pouvoir
dans ce pays, suite au renversement du
gouvernement libyen à Tripoli.
L’incapacité de l’armée américaine, 16
mois durant, à cibler et détruire
l’infrastructure pétrolière de Daech en
Syrie aura certes été évoquée, mais le
reste de leur infrastructure logistique en
E
Syrie et au-delà, ou leurs sponsors
étrangers, tout cela est totalement passé
à la trappe. Ce que cette séance illustrait
une fois de plus c’est que, comme
toujours, c’est encore aux Américains de
faire tout le boulot – en l’occurrence
transformer des pays en champs de
ruines, puis y semer les graines d’un
chaos perpétuel avec des forces
mercenaires lourdement armées,
grassement financées et solidement
soutenues, afin de changer des régions
entières en zones de conflit
perpétuellement divisées, affaiblies,
perpétuellement déchirées,
perpétuellement instables, d’où les
ennemis de l’Occident puissent être
extirpés, et où des régimes plus à leur
convenance puissent être mis en place.
En plus d’une heure de séance, rien n’a
été abordé qui ressemble de près ou de
loin à une véritable stratégie pour
affronter et détruire Daech. Des généraux
qui ont passé leur vie dans l’armée,
descendants de lignées de militaires,
dissertaient tranquillement de
l’insuffisance des frappes aériennes en
Syrie pour réduire à elles seules les
capacités militaires de Daech, sans
mentionner une seule fois le fait que
l’armée US dispose de forces
considérables stationnées en Turquie et
en Jordanie, suffisamment nombreuses
pour verrouiller hermétiquement les
lignes de ravitaillement de Daech dans
ces pays même (donc sans avoir à violer
le territoire syrien), et empêcher de facto
le flot continu de combattants étrangers
(pourtant constamment évoqués
pendant toute la séance) de venir
renforcer les positions de Daech en Syrie.
(A suivre)
C. A.
Batna : mise en exploitation d’une
station de pompage pour l'AEP
La station de pompage de la commune de Ghassira (80 km au sudest de Batna) devant alimenter en eau potable les agglomérations
secondaires de kef Larouss et Ghoufi a été mise en exploitation.
(Photo > D. R.)
Sortie de la 15e promotion d'ingénieurs
officiers de l'ENPEI-Rouiba
Une cérémonie de sortie de la 15e promotion d'officiers a été organisée jeudi
soir à l'Ecole nationale préparatoire aux études d'ingénieurs (ENPEI) de
Rouiba (Alger) Chahid Badji Mokhtar. (Photo > D. R. )
monde
La NR 5560 – Dimanche 29 mai 2016
6
Yémen
Lamamra à la réunion d’Oslo
Pour une concrétisation des engagements
de la communauté internationale
n Ramtane Lamamra, ministre des AE. (Photo > D. R.)
,Le ministre d'Etat, ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale,
Ramtane Lamamra, a plaidé vendredi à Oslo (Norvège) pour une revitalisation des partenariats
Afrique-pays nordiques et de concrétiser les engagements de la communauté internationale.
«Le partenariat entre
l'Afrique et les pays nordiques appelé à se développer et se revitaliser grâce
à ce genre de réunion», a
déclaré M. Lamamra qui a
co-présidé la séance de travail sous le thème «migration et mobilité» avec son
homologue finlandaise, Lenita Toivakka, lors de la réunion des ministres des Affaires étrangères de quinze
pays africains et de cinq
pays nordiques. «La réunion est très importante
pour promouvoir les relations et les partenariats
entre les pays africains et
nordiques, notamment
pour contrer ensemble les
préoccupations communes,
le terrorisme, la xénophobie, l'islamophobie, l'extrémisme violent et aussi trouver des solutions ensemble
aux problèmes migratoires», a ajouté M. Lamamra. «L'Algérie est invitée pour la première fois à
cette rencontre», s'est félicité M. Lamamra, rappelant
que «l'Algérie est toujours fidèle aux engagements de
l'Union africaine et œuvre à
promouvoir le panafricanisme». M. Lamamra a appelé à l'occasion de «ce rendez-vous extraordinairement important à aller au
niveau opérationnel», soulignant que «les objectifs doivent être traduis sur le terrain concernant le développement
durable,
le
partenariat et la diplomatie préventive en respectant la dignité humaine».
«Nous avons aujourd'hui
des atouts et il faut les
mettre en œuvre pour réaliser les objectifs de développement durables», a
noté M. Lamamra, rappelant dans ce sens l'importance de «conjuguer les efforts de l'ensemble des
pays pour atteindre les objectifs et des résultats
concrets dans tous les domaines, notamment l'éducation et la santé, la paix et
la sécurité». Intervenant
lors de cette séance de travail, la ministre des Affaires
étrangères finlandaise,
Mme Toivakka, a indiqué que
«les objectifs de développement durable sont étroitement liés à la migration»,
rappelant également que la
femme a un rôle important
à jouer dans la construction de la paix». «Il faut donner à la femme la place
qu'elle mérite dans nos sociétés pour qu'elle apporte
sa contribution en vue
d'une paix durable», a-t-elle
soutenu. Pour sa part, le
chef de la diplomatie somalienne, Abdusalam Omer, a
appelé à «une étroite collaboration pour que la pauvreté abjecte soit éliminée,
grâce, ajoute-t-il, à la coopération avec nos partenaires
africains et nordiques.»
Cette réunion qui se veut
un espace d’échanges sur
des questions concernant
la paix, la sécurité, le développement durable, la migration et le partenariat
entre les pays nordiques et
africains, a débuté jeudi
avec la présence des représentants d'une quinzaine de
pays africains et de cinq
pays nordiques. Les ministres s’étaient réunis dans
la soirée autour d'un dîner
de travail, pour l'ouverture
officiel des travaux de la réunion, qui s'achèvent dans
la soirée. La réunion a regroupé cinq pays nordiques
(Danemark, Finlande, Islande, Norvège, Suède) et
une quinzaine de pays africains (Algérie, Afrique du
Sud, Bénin, Botswana,
Niger, Nigeria, Ghana, Sénégal, Lesotho, Somalie, Mali,
Tanzanie, Mozambique...).
APS
ONU : la Chine appelle à promouvoir
une coopération antiterroriste
dans la région du Sahel
? Le représentant adjoint de la Chine aux
Nations unies, Wu Haitao, a appelé jeudi la
communauté internationale à promouvoir
activement une coopération contre le
terrorisme dans la région du Sahel, où la
situation reste volatile en raison d'actes
terroristes et criminels. «Bien que la
situation soit généralement stable, les
conditions sécuritaires dans la région du
Sahel restent fragiles, avec un
développement du terrorisme et des
activités criminelles transnationales», a
observé M. Haitao lors d'une réunion du
Conseil de sécurité de l'ONU. Il a appelé la
communauté internationale à «attacher de
l'importance à la menace que le terrorisme
fait peser sur le Sahel et à accroître les
moyens de le combattre. Elle «doit soutenir
les efforts antiterroristes des pays de la
région et, en particulier, renforcer les
moyens de façon complète en fonction de
leurs besoins de sécurité spécifiques», a-t-il
ajouté. Le diplomate chinois, cité vendredi
par l'agence Chine Nouvelle, a exhorté les
agences onusiennes à renforcer leur
coordination afin qu'une formation pointue
et une aide technologique puissent être
apportées aux pays du Sahel, cette ceinture
géographique s'étendant de l'Atlantique à
la mer Rouge, bordée au nord par le Sahara
et au sud par les savanes du domaine
soudanien. Jean-Paul Laborde, directeur de
l'Equipe spéciale de l'ONU contre le
terrorisme, a reconnu lors de la réunion du
Conseil que des actions concertées des pays
de la région avaient certes permis d'affaiblir
le groupe terroriste nigérian Boko Haram,
mais que ce groupe extrémiste continuait de
terroriser les populations civiles.
R. I.
Discussions entre les protagonistes
sur des arrangements de sécurité
,Le médiateur de l'ONU
au Yémen, Ismaïl Ould
Cheikh Ahmed, a indiqué
jeudi que les protagonistes
avaient commencé à discuter «d'arrangements de sécurité». Le médiateur de
l'ONU, qui tente de réduire
le fossé entre les négociateurs yéménites profondément divisés sur les perspectives d'un règlement, a
indiqué que les protagonistes avaient commencé
à discuter «d'arrangements
de sécurité et de détails
spécifiques» concernant le
retrait des rebelles et la remise des armes.
Le gouvernement s'en tient
jusqu'ici à l'application de
la résolution 2216 du
Conseil de sécurité de
l'ONU qui enjoint aux rebelles de se retirer des territoires conquis depuis
2014, dont la capitale
Sanaa, de restituer les
armes saisies et de remettre les établissements
publics à l'Etat.
Mais les Houthis, alliés aux
partisans de l'ancien président déchu Ali Abdallah
Saleh et accusés de liens
avec l'Iran, ont fait d'un gouvernement de transition
consensuel un préalable à
l'application de la résolution 2216. En vue de rapprocher les deux positions,
le médiateur de l'ONU a
proposé «un gouvernement
de salut national», a indiqué mercredi un diplomate
occidental, cité par l'AFP.
Par ailleurs, le médiateur
de l'ONU a exhorté à la
mise en place d'une autorité spéciale pour prévenir
l'effondrement de l'économie yéménite. «Je propose
l'établissement d'une autorité de sauvetage économique le plus tôt possible
pour sauver l'économie yéménite de davantage de détérioration», a-t-il dit.
Il a ajouté que l'autorité devrait comprendre des experts proposés par les parties en conflit au Yémen,
réunies à Koweït depuis
cinq semaines pour des
pourparlers de paix sous
l'égide de l'ONU. L'autorité
sera consultative et solidement soutenue par l'ONU
et les institutions économiques internationales,
dont la Banque mondiale, a
encore dit le médiateur. En
mars 2015, une coalition
arabe sous commandement saoudien est intervenue en soutien au gouvernement yéménite, qui s'est
provisoirement installé
dans le sud du pays. L'ONU
estime que le conflit a fait
depuis fin mars 2015 plus
de 6 400 morts et déplacé
2,8 millions d'habitants.
Agence
n Le médiateur de l’ONU pour le Yémen. (Photo > D. R.)
Iran
Les dividendes de l'accord
nucléaire se font attendre
, En Iran, l'ouverture économique et l'arrivée massive
des investisseurs étrangers
promises par l'accord sur le
nucléaire et la levée des sanctions internationales se font
attendre. En cause : l'opacité
des milieux d'affaires et l'attitude ambivalente des EtatsUnis. Les hôtels de Téhéran
grouillent d'hommes d'affaires en quête d'opportunités dans ce nouveau grand
marché émergent de quelque
80 millions d'habitants, plus
développé industriellement
que la plupart des pays pétroliers mais isolé depuis la
révolution islamique de 1979.
Mais ces investisseurs étrangers attirés par la levée des
sanctions par l'Europe et les
Etats-Unis en janvier dernier,
six mois après la conclusion
de l'accord historique sur
l'encadrement des activités
nucléaires de Téhéran de
juillet 2015, se heurtent à une
série d'obstacles. Ils sont
principalement de deux
ordres : la résistance des
durs de la République islamique qui craignent qu'une
ouverture ne viennent compromettre leurs intérêts économiques et la peur des investisseurs étrangers de
contrevenir aux sanctions
américaines non encore levées et d'en subir les conséquences.
R. I.
La NR 5560 – Dimanche 29 mai 2016
économie
INFO
EXPRESS
Etats-Unis : la FED
promet une hausse
des taux «dans les
prochains mois»
La présidente de la banque
centrale américaine a renforcé
vendredi l'hypothèse d'un
nouveau tour de vis monétaire en
juin ou en juillet, après celui de
décembre 2015.
Un nouveau resserrement du
crédit se profile aux Etats-Unis. La
présidente de la banque centrale
américaine (FED), Janet Yellen, a
affirmé vendredi 27 mai qu'une
hausse des taux d'intérêt sera
«appropriée probablement dans
les prochains mois» si l'économie
le permet. «Il est approprié (...)
pour la FED de relever
progressivement et prudemment
dans le temps notre taux d'intérêt
au jour le jour, et probablement
dans les mois à venir une telle
initiative serait opportune», a-telle notamment déclaré.
Janet Yellen, qui s'exprimait lors
d'un entretien à la tribune de
l'Université d'Harvard, a expliqué
qu'elle s'attendait à ce que le
marché du travail continue de
s'améliorer et à ce que l'inflation
remonte vers l'objectif de 2% de la
FED.
Les cours du pétrole et du dollar
semblent «se stabiliser»
La présidente de la FED a ainsi
renforcé l'hypothèse d'un
nouveau tour de vis monétaire en
juin ou en juillet, qui a ressurgi la
semaine dernière après la
publication du compte-rendu de
la dernière réunion du Comité de
politique monétaire de la FED
(FOMC). Tout en mettant en garde
contre un relèvement trop brutal
des taux, elle a paru plus
confiante que par le passé dans la
vigueur de l'économie
américainen
7
Energie
INFO
EXPRESS
Dans l'UE, le prix de l'électricité
monte, celui du gaz baisse
,En moyenne, entre 2014 et 2015, le prix facturé aux ménages pour l'électricité
a crû de 2,4%. Celui du gaz a baissé de 1,7%.
2,4%. C'est la hausse moyenne enregistrée par le prix de l'électricité
à usage domestique dans l'Union
européenne en douze mois, plus
précisément entre le second semestre 2014 et le second semestre
2015, selon les données publiées
vendredi 27 mai par l'institut de
statistique de l'UE, Eurostat. Une
augmentation qui confirme un
mouvement de plus long terme
puisque, depuis 2008, le prix de
l'électricité dans l'UE a augmenté
de 33%, souligne l'institut.
La hausse est néanmoins plus ou
moins importante selon les pays.
Exprimée en monnaie nationale,
la plus forte augmentation du prix
facturé aux ménages a été relevée
en Lettonie (+26,8%) et en Belgique
(+15,1%). Au contraire, Chypre a
enregistré la baisse la plus importante (-22,0%), loin devant la Lituanie (-5,8%).
Un impact sur le pouvoir
d'achat très variable
La proportion des taxes
très variable selon les pays
En moyenne, et exprimé dans
la monnaie européenne, le prix
a ainsi atteint les 21,1 euros les
100 kWh. Mais les différences
sont importantes entre les pays
: alors que le kWh vaut 9,6 euros
en Bulgarie, il atteint les 30,4
euros en Danemark.
Exprimé en standards de pouvoir d'achat (SPA) - monnaie de
référence commune artificielle
qui élimine les différences de
niveaux de prix entre les payspar ailleurs, on constate que,
par rapport au coût des autres
biens et services, le prix de
l'électricité à usage domestique
était le plus faible en Finlande
(12,3 SPA les 100 kWh) et le plus
élevé au Portugal (29,3). La
France (15,2) se situe dans la
tranche basse.
Le prix du gaz à usage domestique
a en revanche baissé en moyenne
de 1,7% sur la même période dans
l'UE. Depuis 2008, il a pourtant augmenté de 14%. Le prix moyen s'est
ainsi établi à 7,1 euros les 100 kWh,
s'échelonnant entre un peu plus de
3 euros les 100 kWh en Roumanie et
Hongrie et près de 12 euros les 100
kWh en Suède. Les diverses taxes et
redevances représentaient en
moyenne un tiers du prix de l'électricité facturée aux ménages, et quasiment un quart (23%) de celui du
gaz, souligne Eurostat. La proportion de taxes et redevances dans le
prix total de l'électricité à usage
domestique varie toutefois considérablement d'un Etat membre à
l'autre, allant de plus de la moitié
du prix au Danemark à 5% à Malte
et au Royaume-Uni.n
Quand le FMI critique
le néolibéralisme...
Dans un article signé de
trois de ses économistes, le
FMI estime que les
politiques «néolibérales»
ont été «survendues»,
notamment l'ouverture des
marchés de capitaux et les
politiques d'austérité. Un
tournant ? Dans les années
1980, le FMI était le bras
armé de la révolution
libérale qui avait commencé
sous l'influence des
penseurs monétaristes lors
de la décennie précédente.
L'institution promouvait
partout où elle allait les
mêmes politiques :
réduction de la taille de
l'Etat, excédents
budgétaires, déconstructions
des politiques sociales,
privatisations massives et
ouvertures des marchés. Ces
politiques ont même été
connues sous le nom de
«consensus de Washington»
en référence au siège du
FMI.
Un article qui remet
en cause le fondement
de la pensée du FMI
Cette tradition vacilleraitelle ?
Le FMI serait-il sur le point
de prendre conscience de ses
erreurs passées ? Alors qu'il
lutte actuellement avec
l'Eurogroupe pour en finir
avec le songe de la
«soutenabilité de la dette
grecque» grâce à des
excédents budgétaires
primaires gigantesques et
infinis, le Fonds vient de
publier jeudi 26 mai un
article dans son magazine
Finance & Development qui
remet en cause la toutepuissance des recettes
«néolibérales».n
Venezuela
Un pays de plus en plus pauvre avec un sous-sol
si riche
, Le pays, qui détient les plus importantes
réserves de pétrole au monde, est sévèrement affecté par la chute des cours du brut.
Alors qu'il espère encore un rééquilibrage
de la production dans les prochains mois,
facteur de hausse des prix, le Venezuela
cherche à endiguer les effets de la crise économique. Sans succès.
Le Venezuela serait-il amnésique ? En 1999, l'année d'arrivée au pouvoir de Hugo Chavez, la
chute des cours avait engendré une grave crise
économique. Si le nouveau Président engage
alors des réformes sociales pour lutter contre
la pauvreté, aucune leçon n'est tirée de la nécessité de diversifier l'économie d'un pays qui
tire 96% de ses revenus de l'or noir.
De fait, depuis bientôt deux ans, avec un baril
qui a chuté jusqu'à 30 dollars, le pays s'est enfoncé dans une grave crise économique qui menace de tourner au chaos sur fond d'affrontements violents entre opposants et partisans
du gouvernement socialiste de Nicolas Maduro.
Un pays malade de son inflation
Un chiffre symbolise les difficultés, celui des revenus du pays, qui ont fondu de 80 milliards de
dollars en 2013 à 20 à 25 milliards de dollars en
2015 (selon les estimations). La dette publique,
elle, frôle les 60% du PIB. Depuis des mois, pour
tenter de résorber le déficit, la banque centrale
vénézuélienne (BCV) fait tourner la planche à
billets, à tel point que le pays détient désormais
le record mondial d'inflation : plus de 180% en
2015, et le Fonds monétaire international (FMI)
table sur une inflation de 700% cette année. La
masse monétaire augmente, et les prix grimpent de façon vertigineuse. Le 30 avril, le président Nicolas Maduro a annoncé une augmentation du salaire minimum de 30% pour redonner un peu d'oxygène à la population et pour
ralentir l'escalade de la grogne sociale. Depuis
plusieurs mois, l'opposition dénonce l'incurie de
Nicolas Maduro et réclame sa démission. Quant
à la population, 68% des Vénézuéliens souhaitent désormais que le Président quitte son
poste. Des partisans de l'opposition brûlent
des pneus et réclament un référendum pour
écarter du pouvoir le président Nicolas Maduro. Manifestation à San Cristobal , au Venezuela , le 18 mai 2016. Arrivé au pouvoir en
2013 à la mort de l'icône Chavez, emporté par
un cancer, le Président s'accroche à son
siège, et espère que les prix du brut grimpent de nouveau. Mais contrairement à son
prédécesseur qui tapait régulièrement du
poing sur la table pour un relèvement des
prix, Maduro peine à s'imposer au sein de
l'Opep dont le pays est membre. En attendant, il improvise. Trois semaines après
les annonces de majoration de salaires,
Maduro cède à la pression des industriels
qui demandent une revalorisation des prix
de vente des denrées alimentaires contrô-
lés par l'Etat. Le 23 mai, le prix de la farine
de maïs a été multiplié par dix. Gelé depuis 15 mois, cet ingrédient de base est
passé de 19 bolivars le kilo à 190 bolivars.
Quant au prix du poulet, gelé depuis février 2015, il a été multiplié par 13 : de 65 à
850 bolivars.
Les rayons des magasins désespérément
vides
Si les prix des produits de première nécessité atteignent des sommets, ils deviennent aussi de plus en plus rares. Les
queues pour acheter des denrées alimentaires dans des magasins d'Etat sont interminables. Mais les étals des magasins sont
vides, et les 30 millions de Vénézuéliens
peinent a se nourrir à leur faim.n
VoirsurInternet
www.lnr-dz.com
régions
INFO
EXPRESS
Oum El-Bouaghi
17 ha de blé
et d’orge ravagés
par le feu
Selon la cellule de
communication de la
Protection civile, deux
foyers d’incendie ont
été enregistrés mercredi
dernier à 13h30 et à 14h
dans deux champs de
céréale situés
respectivement aux
douars Essouinia, à
quelques encablures de
la ville de Berriche, et )
Bouhadi Hamdène, à
Aïn Fakroun. Ces deux
incendies ont ravagé 10
ha de blé tendre, 1 ha
de blé dur et 6 ha
d’orge.
L’intervention rapide
des éléments de la
Protection civile en
présence de la
Gendarmerie nationale
et de la police judiciaire
avec d’importants
moyens matériels
engagés a permis de
circonscrire les sinistres
et par la même éviter la
propagation de flammes
vers d’autres champs et
aux maisons
avoisinantes. Ces deux
opérations ont duré 3
heures 30 minutes. Une
enquête a été aussitôt
ouverte par la
Gendarmerie nationale
pour déterminer avec
exactitude les causes
réelles de ces deux
incendies.
A. Remache
8
Chlef
Le lycée Hassiba-Ben-Bouali d’El-Karimia
au cœur d’un scandale pédophile
,Le lycée Hassiba Ben-
Bouali, sis dans la commune
d’El-Karimia, à 128 km au
sud-est du chef-lieu de la
wilaya de Chlef, a été le
théâtre d’un scandale moral
et d’abus de pouvoir. Un
scandale pédophile impliquant trois fonctionnaires
du personnel administratif
du lycée et trois autres lycéennes.
La genèse de cette affaire remonte
à la semaine passée quand trois
lycéennes n’ont pas regagné leur
domicile après la fin des cours.
Aussitôt alertés par les parents,
les éléments de la de la brigade
territoriale de la Gendarmerie nationale d’El-Karimia ont procédé
à des recherches et des investigations en vue de retrouver les
filles disparues. L’opération s’est
soldée par l’identification des lycéennes qui se trouvaient dans
la wilaya d’Oran.
Elles ont regagné leurs domiciles
saines et sauves grâce à la collaboration de la gendarmerie
d’Oran.
Au cours de l'enquête avec les lycéennes qui avaient quitté leurs
maisons, elles ont avoué avoir
subi des pressions de certains
fonctionnaires du lycée en question, chose qui a poussé deux
d’entre elles à voler les bijoux de
leurs mamans et de les revendre.
L’enquête a dévoilé que c’est un
adjoint d’éducation qui exigeait
de l’argent pour leur remettre des
billets d’entrée suite à leurs absences répétées non justifiées et
sans que leurs parents le sachent.
En outre, lesdites filles ont été
également soumises à des harcèlements sexuels des trois fonctionnaires mis en cause.
Jeudi dernier, les mis en cause
devant ont été présentés devant
le procureur de la République
près le tribunal d’El-Attaf. Le dossier a été renvoyé au juge des mineurs, qui a ordonné la détention
provisoire de l’adjoint d’éducation (M. H., 47 ans). Il sera jugé
pour exploitation d’un mineur. Le
surveillant général d'éducation
(A. D., âgé de 55 ans), a été mis
Chlef
Les examens de fin d’année
par les chiffres
,Pas moins de 19 021 candidats passeront l’examen
du bac qui ouvre accès à l’université et aux grandes écoles du pays.
Ces épreuves qui débuteront le 29 mai
s’achèveront le 2 juin,
soit 5 jours. Les candidats seront répartis sur
66 centres prévus à cet
effet sur le territoire de
la wilaya de Chlef. Les
candidats qu’ils soient
scolarisés ou libres seront encadrés par plus
de 4.000 enseignants et
agents administratifs.
Mohamed Benyahia, directeur de l’éducation
de la wilaya de Chlef, a
souligné que «tout le
monde est réquisitionné pendant les examens de fin d’année et
on n’a pas droit à l’erreur».
Il a mis en exergue «les
efforts exceptionnels
des autorités locales
particulièrement le wali
La NR 5560 — Dimanche 29 mai 2016
de Chlef qui veuille personnellement au bon
déroulement de ces
examens de fin d’année.»
Pour mener à bien les
préparatifs, une commission de la Direction
de l'éducation nationale chargée du suivi
sur tous les plans a été
déjà mise en place en
avril dernier.
La commission de wilaya, installée par le
wali, se réunissait tous
les 10 jours au siège de
la Direction de wilaya
l'éducation nationale.
Pour les trois paliers,
des centres spécialisés
ont été prévus pour les
candidats handicapés.
Rappelons que le wali
avait, par ailleurs, longuement insisté auprès
des
responsables
concernés pour mobiliser tous les moyens
nécessaires permettant
le déroulement des examens dans des conditions normales. À souligner également que la
wilaya a débloqué une
importante enveloppe
financière pour assurer
le transport et la restauration des candidats
et des enseignants.
Quant à la correction
des copies des examens, cinq centres
sont prévus, répartis
comme suit : 1 pour le
primaire, 2 pour le BEM
et 3 pour le bac, ainsi
que deux centres de ramassage et de codage
des copies d’examens.
Notons enfin que le
nombre total de candidats pour les trois examens a atteint cette
année, 56.751.
Zakarya M.
sous contrôle judiciaire. Le directeur des études (Q. H., âgé de
58 ans) ainsi que les trois lycéennes ont été mis en liberté
provisoire. Ces derniers comparaîtront en citation directe.
El-Karimia : chute mortelle d'un
enfant de 5 ans dans un puits
d’une profondeur de 15 m
Une petite fillette âgée d'à peine 5
ans est tombée dans un puits
dans le domicile familial, au chef-
lieu de la commune d’El-Karimia,
à 28 km au sud-est du chef-lieu
de wilaya de Chlef. Malheureusement, quand les secouristes sont
arrivés à repêcher le corps de
l'enfant d’une profondeur de 15
m, il était complètement engourdi
et sans vie. Sa dépouille a été
transportée à la polyclinique de la
ville. Nous ignorons les causes de
la chute tragique de l'enfant dans
le puits.
Zakarya M.
Relizane
12 800 candidats au bac
,Le coup d'envoi des épreuves du
baccalauréat 2016 sera donné aujourd'hui à travers toutes les wilayas du pays. A Relizane, douze
mille huit cents candidats passeront l'examen du baccalauréat
cette année. Tous les moyens ont
été réunis par la Direction de
l'éducation nationale de la wilaya
de Relizane pour le bon déroulement de l’examen.
Quelque quarante-deux centres
d'examen seront ouverts pour accueillir les candidats. Deux
centres (lycées Colonel-Lotfi et
Allal Sidi-Mohamed) ont été retenus pour la correction des copies.
Trois mille six cents encadreurs
sont mobilisés par l'Académie de
Relizane dont deux mille neuf
cent quatorze professeurs pour
assurer la surveillance des difféBRÈVE
Aïn Defla
La direction de
l’éducation fin prête
pour l’examen du bac
Ils sont plus de 15 000 candidats,
dont 4 921 candidats libres, à être
inscrits aux épreuves du baccalauréat
qui se dérouleront du 29 mai au 2
juin de l’année en cours dans la
rentes épreuves. La wilaya avait
débloqué une aide financière
pour le financement des cours
de soutien aux classes de terminale.
D' après la directrice de l'éducation, une cellule de suivi des examens a été installée dernièrement
à la Direction de l'éducation pour
veiller au bon déroulement des
opérations.
Par ailleurs, une journée d'étude
a été organisée à l'intention des
chefs de centre pour mettre à
leur disposition un guide portant toutes les mesures à prendre
au cas où ils seraient confrontés à
un quelconque incident pendant
les épreuves.
N.-Malik
Voir surInternet
www.lnr-dz.com
wilaya de Aïn Defla, a-t-on appris
auprès des services de la Direction
de wilaya de l’éducation.
Répartis dans 43 centres, les
candidats seront encadrés par plus
de 2 900 enseignants et agents
administratifs. Selon la même
source, tout est fin prêt pour le
déroulement des épreuves dans
de bonnes conditions. Et d’ajouter :
«Tous les moyens, humains et
matériels, ont été réquisitionnés
pour réussir cet examen qui s’étale
sur cinq jours.»
R. R.
La NR 5560 - Dimanche 29 mai 2016
régions
9
Bordj Ménaïel
Une localité qui aspire à de meilleures
conditions de vie
Oran : incendie dans un entrepôt
de stockage d’éponge
,Bordj-Ménaiel est
l’une des plus grandes
agglomérations relevant de la wilaya de
Boumerdès. Elle est
distante de 64 km de
la wilaya d’Alger, de
80 km la wilaya de
Bouira et de 17 km
du chef lieu de
Boumerdès.
Le plu importante revendication de la population est
une meilleure prise en
charge qui aspire à de
meilleures conditions de
vie, que ce soit dans le secteur socio-culturel, socioéconomique, socio-sportive.
Les revendications des citoyens de Bordj-Ménaiel ne
différent pas de celles des
autres localités et villages
de la trente-cinquième wilaya d’Algérie, elles tournent
autour de plusieurs points :
l’état des routes, l’environnement, les trottoirs, le logement social, le secteur de
la jeunesse, la lutte contre
les fléaux sociaux, la criminalité, les vols d’appartements, les vols de voitures,
la bureaucratie, le manque
d’infrastructures sportives,
un complexe omnisports en
veilleuse. Aussi Bordj-Ménaiel a besoin d’hommes
compétents pour ramener
le changement, des gens
propres et honnêtes car
déjà l’on constate que les
mêmes hommes qui ont
échoué se préparent pour
les élections de 2017. Si jamais ils arrivent, ce serait
le KO pour les citoyens ménaielis.
Tout le monde reconnaît
que la ville de Bordj-Menaiel possède une grande
et riche histoire à tous les
niveaux, que ce soit culturel, sportif, social, économique avec un passé glorieux riche en évènements
de grande envergure durant la guerre de Libération
nationale.
Qu’elle était belle jadis cette
charmante coquette localité surnommée «les Coquelicots», accueillante et
hospitalière relevant historiquement de la wilaya de
Grande-Kabylie et qui suite
au dernier découpage administratif fait partie de la
wilaya de Boumerdès.
C’est une agglomération
réputée hospitalière de
par la gentillesse de ses
habitants, une ville ouverte
où chacun venait se ressourcer et trouver son
équilibre moral.
Chaque visiteur était
ébloui par l’ attitude admirable de tant d’amabilité
de ses habitants. Autrefois,
Un incendie d’origine indéterminée s’est déclaré dans un entrepôt de
stockage d’éponge dans une usine privée à la commune d’El-Kerma,
occasionnant la destruction totale du stock. (Photo > D. R. )
El-Bayadh : le corps sans vie d’un
homme découvert dans un buisson
Bordj-Menaiel était réputée
région à vocation agricole
possédant des terres fertiles regorgeant de richesses
et où les agriculteurs labouraient leurs champs et
cultivaient leurs terres afin
d’en tirer des ressources
abondantes. On a souvent
tendance à vouloir identifier Bordj-Menaiel par un
simple chiffre de « quinze
et demie pour montrer
qu’elle n’est ni quinze ni
seize. Cette situation régionaliste désolante a
faussé un tant soit peu
toute l’histoire de la région et la localité de
Bordj-Menaiel qui ne peut
se confiner dans un tel
monde. Si tout nous était
conté sur cette ville car
autrefois, elle avait ses repères et symboles, elle fait
partie de l’histoire de l’ Algérie combattante, de la
lutte de la révolution, de la
culture, de l’ art et des
bonnes choses et aussi
qu’on le veuille ou pas, elle
demeure toujours cette citadelle cosmopolite très
fréquentée et où chacun
trouve son compte. L’Histoire de Bordj-Menaiel est
ici comme une hirondelle
qui aux premiers bourgeons des coquelicots, le
souvenir se lève altier pour
nous rappeler beaucoup de
symboles et de repères
rattachés à cette localité
qui n’ont pu être traités
dans cette panoplie narrative.
Elle est un lieu chargé des
grandes valeurs et un
point de rencontre pour
chaque Algérien. Bodj-Menaiel se distingue par sa
beauté à couper le souffle
grâce à ses majestueux
massifs montagneux où elle
englobe des villages perchés sur les hauteurs à
chaque fois que l’on
s’aventure et des dizaines
de petits hameaux, des
massifs montagneux qui
avaient apprivoisé deux
grands noms de la révolution algérienne tels que le
Colonel Ouamrane et l’ un
des grands négociateurs
des accords d’Evian, le
stratège Krim Belkacem.
Bordj-Menaiel est une ville
dans le coma, elle est malade de par l’anarchie qui
s’ y est installée, le laisseraller qui s’exprime en angoisse devant l’incertitude,
la faiblesse devant le danger, devant l’insécurité qui
prend des proportions
énormes et dire que pour
ceux qui ne le savent pas,
Bordj-Menaiel a connu historiquement parlant des
années de gloire dans les
années 1950 puisque de
par sa situation géographique qui lui permettait
de ravir la vedette aux
autres villes de la région
devenant incontestablement le centre qui accueillait toutes les activités
dans différents domaines
(commerciales, sportives,
culturelles, historiques ) et
autour duquel gravitait
tout le beau monde. BordjMenaiel a toujours été une
ville attirante, elle était prédestinée à un avenir radieux malheureusement ce
n’ est plus le cas car le
temps finit toujours par
faire faner toutes fleurs
même le coquelicot dont
elle porte le sigle et noircir les horizons même les
plus éclairés. La raison
est
compréhensible
puisque de ville ouverte,
elle est devenue une localité fermée. Une pétition a
été transmise aux autorités compétentes pour l’ouverture des routes qui ont
été fermées par mesure de
sécurité, à savoir celle de
l’avenue Colonel -Amirouche allant vers Bousbaâ, celle de Tahrir menant à Vacher, celle allant
vers le village Boukhil El
Ma
Ouel
Djar
(village Omar) et libérer
l’accès allant vers la cité
Mustapha Ben Boulaïd ( la
capere). Les habitants ménailis sont désemparés par
cette situation catastrophique qui a touché l’ économie et la bourse de
chaque commerçant qui
se retrouvent dans une situation de naufrage à
cause de la fermeture des
principales artères de la
ville qui est l’un des grands
problèmes auxquels est
confrontés la population et
qui l’a toujours préoccupé
devenant un casse -tête
quotidien.
La localité de Bordj-Menaiel
n’est plus cette ville accueillante, ouverte à tout
le monde.
Bien au contraire elle est
devenue repoussante à
cause de cette situation
qui perdure.
Les habitants sont angoissés et se sentent marginalisés, abandonnés par
les pouvoirs publics. Ils se
sentent agressés et coupés
de leurs racines.
Touchés dans leur dignité
propre car depuis les dernières élections communales, les Ménailis avaient
cru que le problème des
routes serait réglé définitivement et que la récupération du jardin public
(coupé en deux) ne serait
qu’un ancien souvenir. Ce
n’est qu’illusion étant
donné que rien de tout cela
n’a changé et que l’usure du
temps conjuguée à l’incurie
des hommes ont fait que
les élus locaux sont pointés
du doigt.
Kouider Djouab
Le corps d’une personne de sexe masculin dans un état de décomposition
avancée a été découvert dans un buisson près de l’oued Sidi Nasser, à la
zone El Betim, non loin du village El Ouarkissa (commune de Stiten).
(Photo > D. R.)
Tlemcen : 150 cartouches de
cigarettes saisies
Les gendarmes de la brigade d'Aïn Fetah, en service de police de
la route exécuté sur la RN35, reliant Remchi à Maghnia, ont
interpellé deux personnes qui transportaient à bord d’un
fourgon de marque Peugeot Expert, 150 cartouches de
cigarettes de différentes marques, destinées à la contrebande.
(Photo > D. R. )
Sétif : saisie de 40 kg de feuilles
de tabac à chiquer
Agissant sur renseignements et en vertu d’un mandat de perquisition, les
gendarmes de la brigade de Rasfa ont interpellé deux personnes et saisi
dans leurs domiciles douze quintaux et 20 kg de tabac à chiquer, 40 kg
de feuilles de tabac à chiquer, dix bouteilles de gaz butane ainsi que du
matériel de conditionnement et emballage de tabac à chiquer
contrefait. (Photo > D. R.)
La NR 5560 — Dimanche 29 mai 2016
télévision
10
Programme
CHRONIK
par Herbé
Murdoch
13.50 Internationaux de
05.30
09.20
10.00
11.00
12.00
12.30
15.05
16.15
17.15
19.00
19.35
19.40
19.55
22.15
13.00
13.55
14.20
16.10
18.00
19.55
22.00
11.40
12.30
14.15
17.40
TFou
Automoto
Téléfoot
Les douze coups de midi
Journal
Reportages découvertes
Baby boom
Sept à huit
Sept à huit
Journal
Du côté de chez vous
Là où je t'emmènerai
Monuments Men
Esprits criminels
Friends
Friends
Confessions intimes
Super Nanny
Super Nanny
Kick-Ass 2
Jennifer's Body
Les animaux de la 8
Mariés, huit enfants
Menace sur le berceau
Pawn Stars, les rois
des enchères
18.30 Pawn Stars, les rois
des enchères
20.00 Histoire interdite
22.10 Histoire interdite
06.30 Islam
09.15 Verdun, la paix
11.00 Tout le monde veut
prendre sa place
12.00 Journal
12.20 13h15, le dimanche...
13.00 Verdun, la paix
16.15 Internationaux
de France 2016
17.50 Stade 2
19.00 Journal
19.43 Parents mode d'emploi
20.00 Le crime est notre affaire
21.45 Apocalypse Verdun
07.30 Le hit W9
08.30 W9 Boutique
09.40 Génération Hit machine
10.30 Génération Hit machine
14.30 Cauchemar en cuisine
15.25 Cauchemar en cuisine
16.20 Soda
19.55 Les Kaïra
21.40 Relooking extrême :
spécial obésité
12.50 Championnat de France
Pro D2
14.40 Sevens World Series
féminin 2015/2016
19.55 Sans filtre
21.30 Le comique
06.00 Absolument stars
09.15 Turbo
10.20 Turbo
11.45 Le journal
12.15 Recherche appartement
ou maison
13.45 Maison à vendre
15.30 66 minutes
17.40 66 minutes :
grand format
18.45 Le journal
19.10 E=M6
19.55 Zone interdite
22.00 Enquête exclusive
07.30
08.50
11.55
15.30
17.30
18.30
19.45
21.50
15.30
17.00
19.25
19.45
21.15
Antboy
Ant-Man
La semaine des Guignols
Championnat de France
Top 14
Formula One,
le magazine de la F1
Canal Rugby Club
Championnat de France
Top 14
Le supplément interdit
Dans l'oeil du tigre
Robocop
Le grand frisson
John Rambo
Judge Dredd
05.00 EuroNews
05.40 Garfield & Cie
05.49 Garfield & Cie
06.15 Garfield & Cie
06.40 Boule et Bill
07.05 Boule et Bill
07.30 Les lapins crétins :
invasion
08.30 Scooby-Doo, la légende
du Phantosaure
09.05 Scooby-Doo :
Blue Falcon le retour
11.10 12/13 dimanche
11.25 Dans votre région
11.55 Dans votre région
12.30 Les enquêtes de
12.45
15.10
16.05
17.10
19.45
21.15
Air Crash
Game of Thrones
Game of Thrones
Les Francis
From Paris with Love
Margin Call
13.45 Visages du littoral
14.45 Mère Océan
15.40 Viande rouge, un pavé
dans l'assiette
14.20
15.55
17.30
18.45
19.45
21.40
Personne ne bouge !
Michael Jackson
L'envol de l'orchestre
Arte journal
Pas si simple
Les dessous chics
d'Hollywood
France 2016
16.15 Personne n'y avait
pensé !
17.00 Le grand Slam
18.30 Journal
19.05 Tout le sport
19.35 Zorro
19.55 Harry Bosch
20.45 Harry Bosch
21.25 Harry Bosch
12.05 La veuve noire de la
côte Est
13.35 Une assistante presque
parfaite
15.20 Disparition inquiétante
18.05 Une femme d'honneur
19.50 Les mystères de l'amour
20.50 Les experts : Miami
21.50 Les experts : Miami
07.00 Internationaux de
France 2016
09.00 Double mixte
10.00 Internationaux de
France 2016
19.55 Retour sur terre
20.30 Duel du jour
21.30 Avantage Leconte
Sélection
NT1 - 22.00
Jennifer’s Body
Film d’horreur avec Megan Fox
La bombe d'un lycée se transforme, sous l’effet d’une force maléfique, en une dévoreuse de
mâles au propre comme au figuré ! … une comédie horrifique rock et gentiment trash qui permet
à la sculpturale Megan Fox de s’offrir un joli rôle
à contre emploi.
,
Ciné Premier - 19.45
From Paris with Love
Film d’action avec John Travolta
,
Un jeune cadre de l'ambassade américaine à
Paris, en mal de sensations fortes, fait équipe avec
un spécialiste des services secrets, une véritable
tête brûlée…. Travolta dans le rôle de la star US
surarmée.
Ciné Frisson - 19.45
John Rambo
Film d’action avec Sylvester Stallone
Rambo quitte sa retraite thaïlandaise pour por,
ter secours à des missionnaires américains retenus prisonniers par la junte birmane… Stallone
offre à Rambo un ultime tour de piste.
QUE LES GROS SALAIRES
LÈVENT LE DOIGT !
Le ministre des Finances
a annoncé que toutes les
ressources financières
intérieures serviront à
surmonter la situation
financière difficile
engendrée par la chute
des prix du pétrole. Il
ajoutera aussi que le
pays va connaître une
situation financière assez
difficile et que la zone de
perturbation s’étalera
jusqu’à 2018…
Ça veut dire que nous
allons payer les erreurs
de gestion de tous ceux
qui se sont succédés aux
commandes de l’Etat et
qui n’ont pas su ou non
pas voulu mettre en
place une «politique
économique nationale
d’après pétrole», ceux
qui ont cru que le
pétrole est un bon placement et qu’il n’y a
aucune raison de s’inquiéter tant qu’il y a,
justement, cet «or noir».
Benkhalfa, celui qui
affirmait que tout allait
bien, vient de lancer que
les trois prochaines
années vont être terribles
pour les algériens…oui,
mais de quels algériens
parle-t-il ? Ceux des
quartiers populaires, des
villages d’Algérie et des
lointaines régions du Sud
? Ou alors de ceux qui
habitent dans ces résidences d’Etat sécurisées
du Club des Pins ?...oui,
car c’est toujours les
mêmes qui trinquent,
comme d’hab !
Je serais d’accord qu’on
réduise les salaires de
nos hauts fonctionnaires,
de nos ministres, de nos
sénateurs et
députés…c’est eux qui
doivent participer à cet
«effort national», pas le
petit salarié ou le pauvre
retraité. Je serais d’accord aussi qu’on mette
en place une taxe sur les
gros salaires et sur les
richesses. Ce ne sera que
justice !
Et puis, je me demande
ce qu’ils mijotent encore
ces gars de l’UGTA à Sidi
Saïd. La prochaine tripartite ne sera certainement
pas en faveur des
travailleurs et je suis prêt
à parier que ce sera
encore un truc antisocial,
à l’encontre des intérêts
du travailleur…comme
toujours.
Je ne sais pas, mais j’ai
comme un pressentiment
que les décisions qui
vont être prises ne seront
pas du tout en faveur des
travailleurs…des rumeurs
circulent sur l’âge de
départ en retraite qui
sera repoussé à 65 ans,
du gel ou réduction des
salaires, de l’augmentation des taxes,
etc…etc…Lorsque l’Etat
éternue, c’est toujours le
pauvre citoyen qui prend
froid !
La NR 5560 — Dimanche 29 mai 2016
détente
11
N° 196
Mots croisés
Mots fléchés
1
Art martial
Cela en plus
court
Cuit dans
l’huile
Agrandis
Gloutonne
Indéterminé
Communication
Instruments
de golfeur
Oiseau frappeur
Carte maîtresse
2
3
4
5
6
7
8
I
II
III
IV
V
VI
Toute écrasée
Corps en
orbite
VII
VIII
Gérant d’hôtel
Pas beaucoup
IX
X
XI
Bloquant
Coi
Légèrement
colorés
Classé
XII
HORIZONTALEMENT
Lettres
devant un
prêtre
Répétertroisfois
Divisible par
deux
Fait partir
Proche du
nord
Interjection
enfantine
Chef-lieudu64
Poignée de sac
Petite jupe
Bruit sec
Pas à moi
I.Orchestres dans les villages.II.Qui échappe à la règle.III.Vaut do. Trouver
bien.IV.Gratin provençal. Il porte des grains.V.Chaîne du groupe TF1. Il
attire l'attention.VI.Plutôt défraîchi. Feras quelques pas.VII.Id est en
abrégé. Il fait de la richesse.VIII.But du petit lait. Sans surprise au moment
de régler. IX.Engin de pêche.X.Touchée physiquement ou moralement.XI.
Sudiste. Brille.XII.Qui provient par descendance. École normale supérieure.
VERTICALEMENT
1.Élément du salon. Prénom d'origine arabe.2. Contre. Décentes aux yeux de
la morale.3.Art à Tokyo. Elle se sert dans un pub.Lasagnes ou
raviolis.4.Direct. Point de ravitaillement.5.Plus qu'un camarade. Trois au
temps de César.Argile rouge ou jaune.6.Tuteur pour haricots. On y va après
les cours.7.Trompe et défenses. Il soutient la quille.8.Classés à la suite. Sommets bordant une combe.
Il circule
dans les vaisseaux
Franchit de
nouveau l’obstacle
Mot mystère : INSECTES
Le mot manquant
Dans la citation suivante, un mot a été supprimé :
«N'entretiens pas l'espoir de ce qui peut être .................................................»
(Proverbe Pytagore)
Est-ce le mot :
A : Espéré ? B : Réalisé ? C : Arrivé ?
Solutions du numéro 195
Mots fléchés
Mots croisés
Horizontalement :
F - I - U - S - PANNES - AR - RETRECIE - ND - EO - OSA -ASSEOIR - VENT - NL
- M - NOIRE - CE - TONNERRE - RN - EVADE - AMER - ETAU - ERIC - SIX.
Horizontalement :
RATATINE - INOCULER - DELATEUR - I - EN - STO - CASTE - RN - UR - HUMEE LIBERE - S -EAU - ARP - M - TES - OP- EMERISER - NO - GEOLE - TUBS - LES.
Verticalement :
P - N - V -T - A - FARD - ENORME - NE - ANONNER - INTESTIN - RI - EROS REE - C - USE - ENERVE - COOL - RATS - SAISI - CEDAI - REARME - EUX.
Verticalement :
RIDICULEMENT - ANE - ARIA - MOU - TOLES - BUTE - B - ACANTHE - ERGS - TUT
- EURASIE - ILES - MER - SOL - NEUTRE - POELE - ERRONES - PRES.
Le mot manquant
Mot
mystère
«Le riche songe à l'année qui vient,
le pauvre pense au jour présent.».
SEQUENCE
(Proverbe Chinois)
Techmedia
Le dernier
bijou
DU
E
L
O
La NR 5560 — Dimanche 29 mai 2016
12
D
H
a
ltr
d’Iris
C’est avec une grande fierté que le Directeur général d’Iris,
Guidoum a présenté la dernière innovation de l’entreprise, le
premier téléviseur OLED Ultra HD fabriqué en Algérie mais aussi en
Afrique. Pour ce nouveau venu, Guidoum évoque «un concentré
de technologie qui sera mis sur le marché entre mai et septembre
2016», mais les éventuels clients pourront le découvrir au stand
d’Iris durant la Foire internationale d’Alger qui se tiendra à la
Safex du 28 mai au 2 juin prochain.
Par Sofiane Gassouma
our ce nouveau venu, Guidoum
évoque «un concentré de technologie qui sera mis sur le marché entre mai et septembre
2016», mais les éventuels clients pourront
le découvrir au stand d’Iris durant la
Foire internationale d’Alger qui se tiendra
à la Safex du 28 mai au 2 juin prochain.
Pour le moment, il n’existe qu’en une
seule version, 65 pouces avant d’en développer d’autres. Pour le prix, il faudra
encore attendre pour avoir une idée, «
une chose est sûr, il sera très compétitif,
je dirai même qu’il sera à la portée de
tous, avec une garantie de 24 mois», précise Guidoum qui évoque aussi le souci
de son entreprise, celui d’être à l’écoute
du client en lui proposant des produits
de qualités à moindre coût. Au cours de
la conférence de presse, il a eu à évoquer
un premier contact avec des Italiens pour
P
Samsung Galaxy
un éventuel partenariat. «Ils sont venus
discuter et voir l’usine pour avoir une
idée. Ils sont dans la grande distribution
en Espagne et en France aussi. Rien n’est
encore tranché pour l’heure.» Cependant, Guidoum a tenu à préciser que la
priorité d’Iris, est le marché algérien…
Pour revenir au nouveau téléviseur IRIS
OLED TV, c’est tout simplement «la finesse associée à une audace technologique des plus avant-gardistes, a laissé la
forme s’exprimer artistiquement pour
mettre au point le premier téléviseur
OLED fabriqué en Algérie. Ce bijou technologique que propose IRIS aujourd’hui,
est un concentré de nouveautés et de
caractéristiques, qui, une fois regroupées ensemble, offre au consommateur
une qualité de visionnement incroyablement unique.» Lors de sa présentation, nous avons eu à vérifier la haute
qualité de l’image, la netteté, les couleurs, le son…Un bijou qui devrait faire
Sept raisons pour lesquelles le
le bonheur des puristes du football à
quelques jours du coup d’envoi de la
coupe d’Europe. «Contrairement aux LED
(diode électroluminescentes) synthétiques traditionnelles, l’OLED utilise une
substance organique qui s’illumine en
présence d’un courant électrique. Ce
matériau révolutionnaire fait partie de la
nouvelle approche de conception qui réduit considérablement l’épaisseur et le
poids du téléviseur. La lumière traverse
une combinaison de filtres pour reproduire des images spectaculaires à haute
définition.» Pour les couleurs, la technologie 4 couleurs par pixel qui est utilisé avec en prime un sous pixel blanc en
sus du rouge, du vert et du bleu habituels, ce qui lui permet d’avoir une «qualité d’image exceptionnellement lumineuse reflétant des images aussi réalistes
que vivides.»
Pour la précision, le IRIS OLED TV est ultrafin.
S7 et S7 Edge, élargissant ainsi vos possibilités de stockage jusqu'à 200GB.
La nuit vous appartiendra
Le gaming n‘est pas la seule façon dont nous jouons dans cette région. Si
vous êtes assez chanceux pour vivre près de la plage, ou que vous aimez
passer vos journées à la piscine, le Galaxy S7 ou S7 Edge resteront à côté de
vous, à tout moment.
Sa résistance à l’eau jusqu’à 1.5 mètres de profondeur et pendant un
maximum de 30min signifie que vous pouvez prendre des images sous l’eau,
ou même jouer à votre jeu favori pendant que vous êtes dans votre bain,
sans se soucier de faire tomber votre téléphone.
Cela signifie également que les petits incidents, tels que faire tomber votre
téléphone dans l'évier de la cuisine ou même dans les toilettes ne sont plus
un souci puisque votre Galaxy S7 Edge ou S7 continuerons à fonctionner
normalement.
Prenez le jeu mobile vers de nouveaux sommets
Si vous êtes passionné par les jeux vidéo et que vous voulez rester en tête de
votre ligue, défiez vos amis, peu importe l'heure. La batterie du Galaxy S7 et
S7 Edge est maintenant plus grande, vous permettant de jouer pendant des
heures et des heures. Et la RAM renforcée ainsi que les processeurs
maintiennent un fonctionnement optimal, et sans décalages. L’écran de 5,1
pouces du Galaxy S7 et l'écran de 5,5 pouces du Galaxy S7 Edge, bénéficiant
tous deux du Quad HD et d’une plus grande densité de pixels offrent une
image plus claire et nette, tandis que le liquide de refroidissement de la
technologie Samsung garantit un jeu sans surchauffe.
Faites le grand plongeon
Le retour du stockage extensible
Aujourd’hui, la capacité de stockage des Smartphones est devenue un
facteur important, puisque les utilisateurs utilisent de plus en plus leurs
appareils. De nos jours, les appareils mobiles doivent pouvoir accueillir, non
seulement des vidéos et images de haute résolution, mais aussi un plus
grand nombre de fichiers professionnels ou de jeux, augmentant
sensiblement les exigences de stockage. Samsung a répondu à ces exigences
en relançant l’espace pour la carte micro SD sur les derniers appareils Galaxy
«Avec le téléviseur IRIS OLED TV vous
pouvez regarder l’écran sous presque
n’importe quel angle car il bénéficie d’un
angle de vision de 178°. Toutes ses caractéristiques murement réfléchies et
soigneusement étudiées vous procurent
une expérience Télévisuelle qui sort de
l’ordinaire. En somme, cette nouvelle révolution technologique qu’est le téléviseur IRIS OLED TV inaugure une nouvelle ère dans le monde de l’audiovisuel.
Il offre à ses utilisateurs une nouvelle
expérience riche et inédite qui changera
certainement leur façon de regarder la télévision.» Pour le son, rien à dire avec la
technologie JBL qui a déjà fait ses
preuves, avec une barre de son ultra
compacte qui améliore instantanément
votre expérience audio télévisuelle avec
un son étonnamment puissant. C’est que
du bonheur…
S. G.
S7a redéfini ce qu’un téléphone peut faire
Un téléphone n’est plus un simple téléphone. Aujourd'hui, la plupart des
gens considère leur Smartphone comme le centre de leur univers et un
dispositif qui défie les limites de ce qu'un téléphone peut faire. Le Samsung
Galaxy S7 et S7 Edge qui ont été récemment lancés sont inspirés par ces gens
qui ont une passion pour le progrès technologique.
Samsung a conçu un téléphone qui permet aux utilisateurs de briser les
frontières et de mieux faire ce qu'ils aiment d’une façon rapide et plus
facile. En effet, des critiques du monde entier ont reconnu le Samsung
Galaxy S7 comme étant le «meilleur téléphone Android» sur le marché et le
téléphone à battre. Lorsque on prend en considération la technologie de
Smartphone sur le marché aujourd'hui, une simple question qui se pose,
qu'est-ce qui différencie le Samsung Galaxy S7 d’autres appareils dans la
région du Moyen-Orient ?
Voici les sept raisons claires pour lesquelles le Galaxy Samsung S7 se
démarque du reste des Smartphones :
Vivre dans une région où la nuit est aussi dynamique que la journée, vous
aurez envie de capturer des souvenirs et obtenir une image de qualité
pendant les heures les plus sombres, comme vous le feriez au cours de la
journée. La derrière technologie du Galaxy S7 assure une qualité d'image
incomparable, même dans des conditions de faible luminosité.
Avec le jeûne du Ramadan qui approche, la technologie HDR automatique
vous permettra de capturer chaque souvenir dans une gamme supérieure de
couleurs. Grâce à la stabilisation d'image optique, vous pouvez oublier les
photos floues, et si vous êtes à la plage, une petite touche sur l’écran règlera
automatiquement la luminosité pour offrir une image parfaite à chaque fois.
Un angle de vision unique
L’ultime compagnon de voyage
Si vous avez une passion pour les activités en plein air, les Galaxy S7 et S7
Edge sont vos compagnons de voyage ultimes. Ayant passé les tests de
spécification militaire contre un sous-ensemble de 20 conditions
environnementales spécifiques, comprenant la température, la poussière et
le sable, les chocs et vibrations, basse pression et haute altitude – votre
Smartphone devient en effet votre compagnon idéal, où que vous alliez.
Jouez dans la boue, salissez votre Smartphone, éclaboussez le, faites le
tomber : vous n’avez qu’à l’essuyer et poursuivez votre activité.
Le mariage du fonctionnel et de l'esthétique
Samsung a pris la technologie haut de gamme et l’a encrée dans un design
attrayant et confortable. Ce mariage parfait a été créé en prêtant attention à
la facilité d’utilisation, mais aussi en gardant un œil sur le côté esthétique.
En utilisant la technologie de formage en 3D, Samsung a combiné le verre
incurvé et le métal pour créer une forme singulièrement naturelle et douce.
En accordant une attention particulière à la finesse, chaque détails du
téléphone a été pensé pour ne pas faire tache dans son aspect général, des
touches et jusqu’à la caméra arrière. Une légère bande a été retirée des
côtés pour augmenter la sensation de tenir le Galaxy S7 et S7 Edge dans vos
mains.
La simplicité personnifiée
L’écran (de 5,1 pouces du Samsung S7 et celui de 5,5 pouces du S7 Edge) rend
l’utilisation du téléphone avec une seule main un peu plus difficile. Mais il
existe une façon d’ajuster l’appareil afin qu’il soit plus facile à contrôler avec
une main – L’option One-Handed réduit la taille de la page d’accueil et
déplace le clavier pour rendre l’utilisation à une seule main plus simple. Avec
le renforcement d’un écosystème de tiers parti, les utilisateurs peuvent
profiter d’une expérience de pointe, différente et plus riche grâce aux
applications d’information, de sport, et de finance sur les Galaxy S7 et S7 Edge,
ainsi que des applications de shopping mobile sur le Galaxy S7 Edge. Les
icônes carrées désormais arrondies créent une apparence plus organisée,
visuellement agréable. Les écrans de verrouillage et de la page d’accueil ont
également été simplifiés. La gamme Samsung Galaxy S7 offre quelque chose
de plus qu’un simple progrès de la technologie mobile. Il combine apparence
et fonctionnalité sans compromis. De plus, le téléphone répond parfaitement
aux besoins des personnes vivant au Moyen-Orient. Ce Smartphone lisse,
élégant, et fonctionnel est beaucoup plus qu‘un simple téléphone.
C. P.
culture
Le chanteur, Cheb Billel
prépare, actuellement une
nouvelle chanson « single »
intitulée « 3adi 3adi ». Sans
donner trop de précisions sur
son nouveau travail, le
chanteur a estimé qu’il est
nécessaire d’aborder les
thèmes de cette chanson qui
traite de sujets sociaux
relatifs au non respect des
personnes, notamment les
personnes âgées, l’amitié et
la trahison, l’amour et
l’épuisement, …, précisant
que ces mauvaises habitudes
deviennent «3adi» ou «
Normal » dans notre société.
A propos de ses activités
artistiques durant le mois de
Ramadhan, Cheb Billel nous a
confié qu’il préfère rester à la
maison, annulant son
agenda artistique durant ce
mois sacré : « Je préfère rester
à la maison et profiter de
l’ambiance familiale », a-t-il
tenu à préciser. A une
question sur le rôle de
l’artiste et son engagement
dans la lutte contre la
piraterie et la fraude
concernant des cassettes et
des CD audio et vidéo, le
chanteur a fait savoir que ces
pratiques inadmissibles qui
touche la propriété
intellectuelle font partie des
préoccupations des artistes et
qu’il est malheureusement
répandu à travers le monde
depuis des décennies et
d’ajouter que le piratage est
l’affaire de tous et l’artiste
lui-même doit lutter contre
ce trafic et doit contribuer
efficacement à lutter contre
ce piratage. A noter que Cheb
Billel était très tôt passionné
de musique. Enfant, il suivait
des cours au conservatoire
d’Oran, il a fondé ensuite le
groupe « El Ahouar ». Grâce à
son sérieux et sa volonté,
Billel parvient à se faire un
nom en Algérie, en France et
dans d’autres pays, y compris
aux Etats-Unis. Il est
aujourd’hui, considéré
comme une référence du raï
moderne, car on sent une
nouvelle force dans sa
musique, un nouveau souffle.
Il a à son actif plusieurs
albums dont on citera :
«Allah Kbir», «Alik Ki Dayer»,
«Hadja Mammy»,
«Singnorita», «Ana Malite»,
«Babour Li Jebni»,
«Gaa Nebghou Draham Gaa»,
«Hachma Andha Des Limites»
et «Habsine».
Mehdi Isikioune
13
La fille du métro, un roman de Leïla Sebbar
CHEB BILLEL À LA NR
«JE PRÉPARE UN NOUVEAU
SINGLE 3ADI 3ADI»
La NR 5560 - Dimanche 29 mai 2016
Un monologue interminable
kElle parle d’abord sur un
ton de personne traquée :
Allez-y ! Qu’est-ce que
vous attendez ? Allez-y
frappez-moi. J’ai rien fait.
Vous attendez les flics
pour les menottes» avant
de devenir à peu près
normal, parlant de
Columbo, d’Aflori, ou de
Paris».
l s’agit d’un délinquant,
évadé et qui, après avoir fait
une fugue, à un moment
donné, ne comprenait plus ce
qu’on disait : ni arabe, ni français, ni kabyle. Et ce chargé
d’enquête policière privé. Il était
doux mais il parlait dans un
autre langage. Un personnage
effronté qui parle pour dire dans
un langage incohérent ce qu’a
été la vie d’évadé qui se retrouve enfin dans une situation
normale. Elle dit « Le Fou, il ressemblait à mon père, mon père
est pas voûté comme lui… ».
C’est le langage de marginal, qui
cherche à se faire écouter.
I
Un soliloque pour raconter
non pas un, mais des
itinéraires
Celui de son père, de sa mère,
de sa sœur. Elle voit des
hommes, des femmes qu’elle
compare à ses parents. Celui-ci
est beau comme mon père, mais
il est brutal. C’est un tyran.
Mon père n’est pas raisonnable.
Quant à moi, je devais être dans
un hôpital. Mes frères, ce sont
des êtres qui traînent dans les
rues. Le père lui a fait plusieurs
trenails - Puis, c’est l’enfermement. Mon père a payé pour me
faire avoir des cours d’arabe, je
n’en veux pas, ma sœur aussi.
J’aurais aimé apprendre le kabyle. Pour le moment, ma mère
m’a appris l’arabe, je parle
arabe. «Le texte est fait d’une
seule traite. On ne sait pas où
s’arrête la première partie, où
commence la suivante. Le texte
est ainsi fait, mais hélas !
C’est le mystère dans quelques
pages, « ma mère pleure, elle
pleure à fendre le cœur des filles
comme moi. Mon père, il a disparu ou on le voit pas souvent
quand il donne des consignes
strictes.
La petite est mise sous surveillance au bled, au cours d’un
voyage. Elle est mise dans une
école coranique. Le père menace de mettre tout le monde
dans la tribu où la conduite est
stricte. Là les filles et les garçons doivent se mettre à l’apprentissage de l’arabe et surtout de l’arabe du Coran.
On a entendu la fille parler sur
un air de reniement : mon père
parle dans sa langue, ma mère
aussi : « Mon père a dit non pour
les colonies de vacances au
bord de la mer » ? Pas de maillot
pour les filles, pas de garçons à
la plage, quant à se déshabiller,
il n’en est pas question.
Aller et retour, dans la réalité
et l’imagination entre Aflou
et Paris
Les allées et retours incessants
montrent à quel point la famille
est tiraillée entre le pays d’origine et l’Europe. Il est certain
qu’il existe chez le père cette
nostalgie du pays natal est très
fort et ce qui explique l’envie
de revenir de rentrer définitivement au pays.
Au bled, c’est l’école coranique,
l’apprentissage de la langue du
Coran tel que recommandé par
le grand-père, une vie saine, loin
des déviations qui menacent les
jeunes. Puis, c’est le retour et
la différence est frappante : atmosphère de désappointement,
désordre dans les comportements ». une sœur s’est suicidée, mais pour des raisons de
renommée familial, on a déguisé
le suicide en accident. Puis, c’est
l’héroïne qui rentre en prison.
C’est le fourgon, l’enfer, des disputes perpétuelles pour le lavabo, les toilettes. Le retour suppose un changement de milieu
et de comportement. En Algérie ; c’est le retour aux traditions ancestrales, l’enfermement, la prière. En France c’est
Barbès, la prison, la cellule, le
rejet des Arabes, à l’exception
des pétrodollars. L’héroine se
fait traiter de tous les noms, de
fille de harki. Et l’insulte rejaillit
sur la mère qui la supporte on
ne la supporte pas du tout.
A Paris, c’est la déportation des
mœurs, contrairement à Aflou,
en Algérie où chacun doit apprendre à bien se tenir. Il fait
meilleur au bled, c’est le pays
natal. Et la vie, est d’autant plus
agréable que les mœurs sont
équilibrées.
En écrivant « La fille du métro »,
Leïla Sebbar a voulu nous
brouiller les pistes. Lorsqu’on
a lu une de ses œuvres, on ne s’y
retrouve pas. Les phrases sont
apparemment simples. C’est une
personne qui parle à qui veut
l’écouter. Il faut comprendre
cette écriture parfaite quand
même, bien qu’à certains moments, elle ait dévié des normes.
On va lui consacrer une autre
lecture, peut-être seront nous
capables d’en trouver d’autres
impressions.
Boumediene Abed
«La fille du métro», Leïla
Sebbar, Ed El manar,  pages,

Festival du cinéma palestinien
Ouverture à Paris de la 2e édition
kLa deuxième édition du Festival
Ciné-Palestine (FCP) a ouvert
lundi soir ses portes et se poursuivra jusqu’au 5 juin à Paris au
cours duquel 22 séances et 31
films sont prévus au programme.
La première édition de ce festival,
organisée en mai 2015, fut un succès tant sur le plan de la fréquentation (avec plus de 1500
spectateurs pour 16 séances),
que celui des retombées médiatiques, en France. La première
semaine du 2e FCP se tiendra à
Paris, puis durant la deuxième
semaine à Saint-Denis (université Paris 8) et Aubervilliers (cinéma Le Studio). Le film du réalisateur Mai Masri «3 000 Nuits» a
été projeté, dans la soirée d’ouverture, en avant-première à l’Institut du monde arabe (IMA), en
présence d’un public nombreux
venu découvrir le cinéma d’un
peuple sous occupation israélienne. Une fiction de 103 minutes, qui a reçu plusieurs distinctions, raconte l’histoire d’une
jeune Palestinienne (Layal) qui
se fait arrêter et incarcérer dans
une prison israélienne hautement
sécurisée, lieu où elle donne naissance à un garçon. Dès l’entame,
le film accroche le spectateur en
focalisant sur la lutte de cette
jeune maman pour sa survie et
celle de son nouveau-né à l’intérieur d’une prison de l’occupant
israélien. Ce long métrage, soustitré en français, a reçu le « Jury
Award» de Women's International Film & Television Showcase
(WIFTS), en 2015 à Los Angeles,
« Audience Award», à Valladolid
(2015) en Espagne, « Prix du Public» au Festival International
d’Annonay (France) 2016, «Youth
award» au Festival International
pour les droits de l’homme à Genève, « Circle Special Jury Award»
au Festival International de Washington DC en 2016. Selon les organisateurs, le 2e Festival CinéPalestine sera l’occasion de faire
un focus Archives et Mémoire,
avec la collaboration du département cinéma de l’université
Paris 8.
A cet effet, des projections, de
débats et d’une table-ronde seront organisés pour traiter les
archives du cinéma palestinien,
les difficultés de leur inventaire
et de leur conservation, ainsi que
du lien entre cinéma et mémoires
historique, politique et culturelle
des Palestiniens. Selon toujours
les organisateurs, de nombreux
cinéastes et artistes palestiniens
participeront aux débats organisés lors de la quinzaine de journées. Les films proposés au public, durant ce festival, « ouvrira
de multiples fenêtres sur l’histoire, la société et la culture palestiniennes, illustrera les liens
entre passé et présent, et portera en avant plusieurs cinéastes
qui sont le futur de la cinématographie palestinienne», a-t-on expliqué.
R. C.
vie pratique
Tunis, 16h00
INFOS
VOLS
DÉPARTS
Chlef vers
Marseille, 13h00
HORAIRES
VALABLES
Alger vers
Paris (Charles De
Gaulles), 07h35
Lille, 08h45
Lyon, 09h50
Marseille, 11h30
Bamako, 18h30
Dakar, 20h45
Genève, 18h11
Istanbul, 11h30,
12h00
Londres, 10h05
Genève, 10h00
Rome, 10h40
Barcelone, 16h45
Madrid, 09h55
Montréal, 14h45
Le Caire, 09h30
Dubaï, 16h30
Casablanca, 09h45
Tunis, 16h00
Damas, 20h00
Aman, 16h00
Beyrouth, 16h00
Francfort, 10h30
Moscou, 16h20
Niamey, 20h50
Nice, 08h10
Nouakchott, 21h15
DÉPARTS
Oran vers
Alicante, 1445
Bruxelles, 09h00
Casablanca, 07h45
Djeddah, 1700
Lyon, 08h50
Marseille, 09h00,
12h45
Oujda, 8h00, 18h25
Paris Orly, 08h30
Toulouse, 09h00
DÉPARTS
Annaba vers
Lyon, 11h00
Marseille, 08h00
Paris, 23h00
DÉPARTS
Sétif vers
Lyon, 09h30, 14h40
Paris Orly, 07h 55,
19h25
DÉPARTS
Béjaïa vers
Marseille, 08h30
Paris, 09h20
Lyon, 13h30
Météo
Paris vers
Annaba, 15h55, 16h50
Dimanche 29 mai :
25°C
Paris vers
Paris vers
Constantine, 16h35
Paris vers
DÉPARTS
Oran, 12h55
Tamanrasset vers
Paris Orly, 02h45
Bordeaux vers
LIGNES
INTÉRIEURES
Marseille vers
SANTÉ
Samu :
Max 25°C ressentie 25°C
Vent modéré de sud-ouest
021.67.16.16/67.00.88
min 13°C ressentie 15°C
CHU Mustapha :
021.23.55.55
Alger, 14h15
CHU Ben Aknoun :
Alger vers
Marseille vers
021.91.21.63
Annaba, 09h30,
15h50, 16h00, 17h30
Constantine, 06h00,
13h10, 14h50, 17h30,
20h00, 21h45, 22h10
Oran, 06h00, 11h00,
11h30, 17h45, 19h30,
20h50
Sétif, 08h00, 15h45
Ghardaïa, 07h00
18h30
Jijel, 08h10, 09h00
In Salah, 13h00
H.Messaoud, 06h45,
07h40, 18h00,
19h00, 20h45
Annaba, 10h30
CHU Beni Messous :
Marseille vers
Marseille vers
Marseille vers
Oran, 11h45, 15h40
Metz vers
Alger, 12h25, 15h30
Nice vers
Nice vers
Constantine, 10h20
Alger vers
Lille vers
Paris (Charles De
Gaulles), 07h35
Lille, 08h45
Lyon, 09h 50
Marseille, 11h30
Bamako, 18h30
Dakar, 20h45
Genève, 18h11
Istanbul,
Londres, 10h05
Genève, 10h00
Rome, 10h40
Barcelone, 16h45
Madrid, 09h55
Montréal, 14h45
Le Caire, 09h30
Dubaï, 16h30
Casablanca, 09h45
Tunis, 16h00
Damas, 20h00
Alger, 12h30
Lyon vers
Alger, 13h00
Annaba, 13h50
Béjaïa, 10h40
Constantine, 16h15
Oran, 12h05
Sétif, 12h15
DÉPARTS
Rimini vers
Alger, 11h00
,
021.60.66.66
Beaucoup de personnes souffrent de
troubles digestifs fonctionnels, des
troubles qui, dans de nombreux cas, sont
dus au fait de manger en excès, trop rapidement, ou au stress. Pas de remède miracle, mais on peut adopter quelques mesures préventives : il s’agit de manger et
de boire lentement, tranquillement, en
mâchant bien les aliments, tout en évitant d’avaler trop d’air et s’assurer
d’avoir une alimentation riche en fibres.
Des conseils faciles à assimiler pour vous
permettre de bien digérer.
Les féculents : pâtes, riz, pommes de terre…
sont généralement de digestion facile. Seule une
quantité exagérée peut causer une gêne abdominale ; pensez à bien les cuire ; notons que
la préparation des pommes de terre en purée
facilite leur digestion.
Les épices : le gingembre, excellent pour la digestion, est utilisé depuis des milliers d’années pour soigner la nausée, le mal de mer, le
manque d’appétit et la colique. Attention tou-
Alger, 11h40
INGRÉDIENTS
- 8 pommes de terre
Alger, 13h00, 12h30,
13h00
Alger, 18h15, 18h35
Barcelone vers
Alger, 19h05
Alger, 03h05
Dubaï vers
Djeddah vers
- 3 filets de merlan
- 1/2 litre de lait
- 2 gousses d’ail moulu
- 2 cuillères à soupe de jus de citron
- 100g de fromage rouge râpé
- Persil haché
- Sel, poivre, piment fort
Sauce béchamel
- 1/4 litre de lait
- 2 cuillères à soupe de beurre
- 2 cuillères à soupe de farine
- Sel et poivre
Alger, 03h40
Djeddah vers
PRÉPARATION
Biskra vers
Paris, 10h10
Oran, 01h45
Eplucher les pommes de terre, coupez-les en
DÉPARTS
DÉPARTS
Caire vers
Horaires des prières
DÉPARTS
Tunis vers
Alger, 10h20, 15h50,
Alger, 08h05, 1h55,
021.68.44.00
Dépannage
électricité :
021.68.55.00
Service des eaux :
021.58.32.32/58.37.37
SÉCURITÉ
Protection civile :
021.61.00.17
Sûreté de wilaya :
021.63.80.62
Gendarmerie :
021.62.11.99/62.12.99
ADRESSES UTILES
021.54.15.15
18h20
Constantine, 17h35
(Réservation)
GRATIN DE POMMES DE TERRE
ET MERLAN FRITS
Oran,09h10
Oujda vers
Paris vers
Dépannage gaz :
Aéroport HouariBoumediene
Casablanca vers
Madrid vers
DÉPARTS
(Suite et fin)
Ambulances :
Air Algérie
DÉPARTS
Alger, 15h30
tefois, il vaut mieux la consommer avec modération, car il risque de causer des brûlures
d’estomac tout comme le poivron, le paprika,
la harissa pouvant irriter l’oesophage.
Les produits laitiers : la flore intestinale est
composée de millions de bactéries qui nous aident à digérer ; le lait et le yaourt contiennent
certains types de ces précieuses bactéries,
ainsi, la flore intestinale est équilibrée et la digestion est préservée ; à noter aussi qu’on a besoin de calcium dans notre régime quotidien,
que l’on trouve dans le fromage et les produits
laitiers
L’huile d’olive : prise à jeun, elle a un effet lubrifiant dans l’intestin.
L’eau : plutôt un élément qui facilite la digestion ; elle peut avoir l’effet inverse en cas d’excès de consommation. Il est ainsi préférable de
privilégier une bonne hydratation en dehors
des repas, pour n’assurer qu’un apport limité
à table. Les sodas et boissons gazeuses : ils peuvent encombrer le tube digestif par leur gaz,
d’où la sensation de pesanteur abdominale.
Recette du jour
DÉPARTS
Alicante vers
Oran, 16h45
Bien manger pour mieux digérer
021.58.90.14
Alger, 14h05
Casablanca vers
Rome vers
Alger, 13h40
CHU Baïnem :
CHU Kouba :
London vers
DÉPARTS
DÉPARTS
Santé
Marseille vers
Constantine, 10h30,
15h15
021.93.11.90
021.81.61.13
Bejaïa, 11h00
Alger, 10h50
DÉPARTS
Alger :
Lever du soleil : 5h32
Coucher du soleil : 20h00
Batna, 13h00
DÉPARTS
Constantine vers
Marseille, 08 h 00
12 h 30
Paris, 13h00
Nice, 07h55
Mulhouse, 10h15
Lyon, 07h50
numéros
utiles
Dans la journée :
,
Venteux
Dans la nuit :
,
Ciel dégagé
Alger, 18h40
DÉPARTS
Batna vers
Marseille, 10h30
Paris, 10h15
14
Béjaïa, 12h55
DÉPARTS
Tlemcen vers
Paris Orly, 08h45
DÉPARTS
19h10
La NR 5560 — Dimanche 29 mai 2016
Dimanche 21 chaâbane 1437 :
29 mai 2016
Dhor ................12h45
Asser ...............16h36
Maghreb ..........20h02
Icha .................21.39
Lundi 22 chaâbane 1437 :
30 mai 2016
Fedjr ....................03h44
021.28.11.12
Air France :
021.73.27.20/73.16.10
ENMTV :
021.42.33.11/12
rondelles, les faire cuire dans une casserole d'eau
saléz pendant 20 minutes, égouttez-les.
Préparer la sauce béchamel, faire fondre le beurre
dans une casserole sur feu doux, saupoudrer la
farine en remuant avec une cuillère en bois, verser
le lait graduellement en continuant à remuer
constamment jusqu'à l'obtention d'une sauce
épaisse, saler et poivrer. Disposer les rondelles
de pommes de terre en couches régulières dans
un moule à gratin et verser au-dessus le lait,
assaisonner de sel, poivre et piment fort et couvrir
la surface avec la sauce béchamel et saupoudrer
du fromage râpé et parsemer de persil haché.
Faire cuire dans un four préchauffé à 180°C jusqu'à
l'absorbation totale de lait. Couper les filets de
merlan en cubes, les assaisonner de sel, du
poivre, de l'ail moulu et le jus de citron. Laisser
mariner pendant 30 min. Prendre ensuite un à
un les cubes de merlan, les rouler dans la farine
et plongez-les dans la friture chaude jusqu'à ce
qu'ils soient dorés. Egouttez-les sur papier
absorbant. Répartir les cubes de merlan frits sur
le gratin, garnir de persil haché et servir.
SNTF :
021.76.83.65/73.83.67
SNTR :
021.54.60.00/54.05.04
Hôtel El-Djazaïr :
021.23.09.33/37
Hôtel El-Aurassi :
021.74.82.52
Hôtel Hilton :
021.21.96.96
Hôtel Sofitel :
021.68.52.10/17
Hôtel Sheraton :
021.37.77.77
Hôtel Mercure :
021.24.59.70/85
santé
INFO
EXPRESS
Le taux de mortalité
par cancer chez les
ados est inquiétant
Un rapport européen publié
dans The Lancet oncology met
en garde sur la mortalité par
cancer chez les adolescents et
les jeunes adultes. Ceux-ci
survivent moins longtemps
que les enfants après le
diagnostic.
Les chiffres de l'étude
Eurocare-5 sur le taux de survie
après un cancer chez les
adolescents et jeunes adultes
viennent d'être publiés dans la
revue Lancet oncology. Les
chercheurs ont analysé les
données des registres de
cancer parmi la population de
27 pays européens. Ces
données ont porté sur près de
57 000 cancers infantiles et 312
000 cancers chez les
adolescents et les jeunes
adultes.
La NR 5560 - Dimanche 29 mai 2016
15
Oran
e
9 congrès international sur les urgences
cardiovasculaires
Un taux de survie moins
favorable pour 8 cancers
Dans l'ensemble, le taux de
survie à 5 ans est plus élevé
chez les adolescents et les
jeunes adultes (82%) que chez
les jeunes enfants (79%). Mais
ces perspectives sont
assombries par un taux de
survie beaucoup moins
favorable pour les ados pour 8
types de cancers. Pour les
leucémies lymphoïdes aiguës,
le taux de survie à 5 ans est de
56% chez les ados et jeunes
adultes alors qu'il est de
85,8% chez les enfants.
Pour les leucémies myéloïdes
aiguës, le taux de survie est de
50% chez les ados et jeunes
adultes et de 61% chez les
enfants. Pour le lymphome de
Hodgkin, le taux de survie est
de 93% pour les ados et de
95% chez les enfants.
Pour les l ymphomes non
hodgkiniens, le taux de survie
est de 77% chez les adolescents
et jeunes adultes et de 83%
chez les enfants.
, Le 9e congrès international de l’Association des médecins d’Oran pour la prévention des maladies cardio-vasculaires
(AMOPREC) sur les urgences cardiovasculaires (AVC, coronaires), l’insuffisance rénale aiguë et les statines s’est ouvert,
vendredi dernier à l’hôtel Phoenix d’Oran.
ans son allocution d’ouverture, le Pr Sid Ahmed Benachenhou, président de
l’AMOPREC, a rappelé que près de
60 000 cas d’AVC sont annuellement enregistrés en Algérie, causant en moyenne plus de
20 000 décès, en seconde position
après les accidents de la circulation. Benachenhou a, en outre, souligné que les facteurs de risques, notamment le diabète, la haute tension artérielle (HTA), l’obésité, la
dyslipémie et le tabac, entre autres,
sont les principales causes des AVC,
d’infarctus et d’angines de poitrine.
L’orateur a ajouté que le Conseil
D
scientifique de l’Association s’est
intéressé à ces urgences vasculaires
(AVC-coronaires) car, a-t-il indiqué,
il s’agit d’une véritable «urgence
médicale» qui nécessite la prise en
charge rapide du malade. «Ces accidents vasculaires sont un véritable problème de santé publique.
Et devant cette situation alarmante,
la prévention contre ces pathologies qui handicapent lourdement
le malade, joue un rôle important»,
a-t-il ajouté. De son côté, le Dr Adda
Hanifi, co-président de l’AMOPREC,
a indiqué à l’APS que l’objectif de
cette 9e édition du congrès de l’association est d’attirer l’attention
sur le taux élevé des accidents cardio-vasculaires, ainsi que de l’insuffisance rénale aiguë. «Nous voulons attirer l’attention sur ces maladies et discuter des conduites à
tenir, notamment sur la prévention,
les moyens d’exploration et les traitements. Les organes ciblés par
notre congrès sont le cœur, le rein
et le cerveau, d’où la présence de
spécialistes de ces organes et des
maladies et accidents pouvant survenir chez les patients», a-t-il souligné. Pour le Dr Adda Hanifi, il s’agit
également d’actualiser les données
scientifiques concernant ces maladies et de discuter de l’état d’avan-
B O N À S AV O I R
Le cerveau est capable de se réparer
?Vous pensez qu'on s'est trompé
sur le fonctionnement du cerveau...
Expliquez-nous pourquoi.
Une fonction comme la parole, par
exemple, n'est pas localisée comme on l'a cru pendant 150 ans
et qu'on l'enseigne encore - dans
une zone spécifique appelée l'aire
de Broca. La parole met en jeu plusieurs zones du cerveau éloignées
les unes des autres, qui vont être
mises en connexion simultanée,
grâce aux faisceaux de substance
blanche. Si certaines zones sont endommagées, le cerveau peut
s'adapter tant qu'on ne touche pas
aux connexions principales. C'est
ce qu'on appelle la neuroplasticité
cérébrale. Elle explique pourquoi
des personnes avec une tumeur au
cerveau dans l'aire de Broca continuent à parler. Mais ce potentiel de
réorganisation n'est pas illimité et
dépend de l'état des fibres
blanches, qu'il est important de
préserver. C'est le but de la chirurgie éveillée.
l'intervention : le cerveau est en
effet capable de se réparer. La première patiente que j'ai opérée, en
1997, mène une vie normale.
Quels types de tumeurs
opérez-vous ?
Comment se passe une
intervention quand le patient
est réveillé ?
La majeure partie des tumeurs cérébrales (gliomes) sont opérables,
à condition que le patient n'ait pas
déjà perdu une fonction essentielle. C'est de la chirurgie préventive : il faut intervenir tant que la
personne va bien, car lorsque les
troubles neurologiques apparaissent, il n'est le plus souvent pas
possible de les restaurer. En revanche, tant qu'on n'a pas atteint
les limites de la plasticité cérébrale, la situation a toutes les
chances de ne pas s'aggraver après
Auparavant, j'ai un très long entretien avec lui, car il doit me faire
confiance, mais aussi être motivé.
Au bloc opératoire, nous sommes
toute une équipe interactive : anesthésiste, orthophoniste, neuropsychologue, infirmières... Après
que j'ai ouvert la boîte crânienne,
l'anesthésiste réveille le patient (le
cerveau ne ressent pas la douleur)
et, pendant deux heures, l'orthophoniste mène des tests neuropsychologiques. Pendant ce
temps, avec une sonde de stimu-
cement des diagnostics, des
moyens de prévention et des traitements, le but étant de lutter de
manière efficace et maîtriser la HTA,
le diabète et les maladies chroniques de manière générale et de
maîtriser également les conséquences et les séquelles de ces maladies. Pour cette spécialiste, le
congrès est une étape importante
dans la formation continue des médecins, aussi bien des spécialistes
que des généralistes. Dans ce cadre,
plusieurs communications sont prévues sur ces maladies, ainsi que
sur les facteurs de risques les entraînant. Des participants de plusieurs wilayas du pays, notamment
d’Oran, Tlemcen, Alger, Constantine, Annaba, Blida ainsi que de Tunisie et de France participent à ce
congrès.
Agence
lation électrique, je dresse une
carte du cerveau. La stimulation
électrique désactive le réseau touché. Si les tâches effectuées par le
patient sont alors perturbées, j'éviterai d'intervenir dans cette zone.
Le but est de préserver le maximum de fonctions cérébrales et
de générer le moins de séquelles
possible. Mais la qualité de vie des
patients entre également en ligne
de compte. Par exemple, un mathématicien aura besoin de conserver toutes ses capacités de calcul
mais il pourra être moins gêné par
un trouble de la coordination bimanuelle, contrairement à un pianiste. Chaque opération est unique,
car chaque cerveau est différent,
même s'il existe un cerveau minimum commun.
APS
SOS
Le jeune Djemoui Faïzi
âgé de 34 ans, atteint
d’une maladie rare au
niveau du pied (cuisse
gauche dont dossier
ci-joint), demande à toute
âme charitable de l’aider
pour une prise en charge
à l’étranger afin de subir
une intervention
chirurgicale.
Tel : 06 66 77 86 99
courrier
La NR 5560 – Dimanche 29 mai 2016
16
Lettre ouverte
Lettre ouverte
A monsieur le ministre de l’Habitat A Monsieur le Premier
ministre
et monsieur le wali d’Alger
Monsieur le Premier ministre,
Messieurs,
aisant suite à la démolition de ma
baraque qui avait abrité toute une
famille composée de 6 personnes
(enfants en bas âge) en 2016, sans avoir le
droit à l’acquisition d’un logement dans le
cadre social, comme les autres voisins de ce
quartier, je viens me plaindre et contester
cette décision arbitraire de refus d’avoir
cette attribution. En élucidant encore
davantage que je suis une personne infirme,
non stable côté financier et logement, par
nécessité que je viens me joindre à vous
F
avec espoir d’avoir une suite fructueuse qui
rendra l’espoir à ma famille et mes enfants
qui souffrent le martyr et qui a vécu un
calvaire et indigence tendus sans issue,
malgré le dossier du social mais sans suite.
Dans l’attente avec espoir d’avoir votre
intervention pour une attribution, veuillez
agréer, monsieur le ministre, monsieur le
wali, l’expression de mes salutations
distinguées.
M. Mostefaoui Abdellah
Hai El Malha bidonville N. B.
Gué de Constantine – Alger
Lettre ouverte
A messieurs les SG de l’UGTA et du FLN,
aux futurs PDG et au ministre de l’Energie
e m’adresse au SG de l’UGTA M.
Sidi Said l’informant de l’assassinat de la dignité et de l’honneur du
travailleur dans l’une des entreprises
publiques algériennes puisque la section syndicale de la DP/Hassi R’Mel réglementairement représentant les travailleurs et défendant leurs droits a
montré toute sa passivité où par le
biais de son représentant (lors de la
dernière réunion de la commission de
discipline du 17 novembre 2015) elle
est allée jusqu’à défendre et soutenir
les pratiques injustes de la Direction
et ancrer la médiocrité. C’est honteux
!!! Je m’adresse aussi au SG de la première force politique en Algérie le
parti FLN, lui annonçant l’existence en
2016 des cadres opprimés qui subissent toutes les formes d’injustice,
d’harcèlement et d’abus de fonction…C’est inconcevable !!! M’adressant également aux futurs PDG de la
Sonatrach et le ministre de l’Energie.
J
Messieurs,
Jusqu’à présent ni le PDG de la Sonatrach ni le ministre de l’Energie ne se
sont autosaisis de mon cas, de mon
problème, de mes souffrances, des
pratiques arbitraires, abusives et non
réglementaires de certains désignés
responsables. Je les ai interpellés et réinterpellés mais en vain, ils se sont faits
absents comme si ma situation, mon
calvaire ne les concernent pas, laissant
aux désignés responsables de la Direction exécutive RHU et de la Direction RH Activité Exploration/Production et de la Direction Régionale Hassi
R’Mel de s’occuper de mon affaire et
de ma carrière professionnelle et de
son blocage.
Messieurs,
Réclamant mes droits, j’ai adressé,
sans suite, plus d’une trentaine d’écrits
à la hiérarchie. Il est confirmé que
cette dernière s’est déchargée de son
devoir de réponse et de réaction positive ! A cette hiérarchie, j’ai signalé
les pratiques non réglementaires, les
piétinements de la réglementation, le
non-respect des dispositifs administratifs et des pratiques de gestion, les
abus de fonction, les dépassements
des prérogatives, l’abus de confiance,
la promotion de cadres ayant commis
de fautes graves, le silence total des désignés responsables, le soutien des
pratiques non réglementaires, la complicité et la complaisance qui ne profitent qu’à des intérêts personnels, la
falsification, le faux et l’usage de faux,
le vol… Actuellement écarté, le chef
de Division RHM de Hassi R’Mel, sans
aucun diplôme universitaire et sans
passer par la bourse de l’emploi a été
nommé dans ce poste en novembre
2011, pour mission, avec une fausse
décision : On a abusé de la confiance
du Manager signataire. Aussi, cette
nomination est une atteinte au statut du cadre supérieur ! La bourse de
l’emploi initiée par la Sonatrach pour
plus de transparence et une juste et
meilleure sélection, c’est un engagement de l’entreprise. Donc on a pas
respecté cet engagement ! En ce début
de 2016, ce chef de Division a été
ai l’honneur de venir très
respectueusement par la présente,
vous rappeler ma requête du
18/01/2015 par laquelle je vous ai exposé
un problème administratif qui dure
depuis plus de 30 ans, à savoir que dans
le cadre de la restructuration du quartier
Hamma El Annaser, la DUCH de la wilaya
d’Alger m’a attribué un terrain en
compensation de ma villa située dans le
projet Hamma, dans la commune de
Baraki. Décision n° 1096/BOG du
15/4/1986. Le président de l’APC de Baraki
m’a promis un acte administratif
provisoire et un permis de construire
n° 157/88 du 22/2/1989. alheureusement,
pour une question d’ordre administratif
(bureaucratie), le président de l’APC de
Baraki a refusé de me délivrer un acte de
propriété authentique. Suite à mes
nombreuses démarches auprès de la
J’
écarté de ce poste, et contre toute
attente (tout le monde à Hassi R’Mel
et peut-être dans d’autres régions se
trouve surpris et ébahi, comme a été
le cas lors de sa nomination) il est affecté au poste de cadre supérieur ! ! !
Sans aucun diplôme universitaire,
c’est une autre atteinte au statut du
cadre supérieur et de sa dévaluation!
Le chef de Sce Formation, ayant tout
fait pour me montrer blâmable ; transmission aux désignés responsables de
fausses informations et de fausses interprétations des réalités et des faits,
report de contre-vérités renfermant
des informations erronées et purement inventées, faisant accéder à
mon bureau un huissier de justice
sans m’informer ni avant ni après
l’opération. En outre ce chef de Sce
Formation a falsifié un document officiel. Avec toutes ces pratiques et ces
fautes, au lieu d’être sanctionné et interdit de tout poste de responsabilité, avec une décision qui montre
clairement le parti pris, il se trouve
promu à un poste supérieur. C’est un
nouveau critère pour la promotion !
! ! Oui, un falsificateur à la tête d’une
Division ! Et quelle Division ? ! C’est
celle des Ressources humaines ! ! ! Et
à Hassi R’Mel ! ! ! C’est une autre atteinte au statut du cadre supérieur et
de sa dépréciation !!! Le chef de Sce
Sport et Loisirs et sa fausse déclaration et vol, qui au lieu d’être sanctionné et interdit de tout poste de responsabilité, il se trouve promu au
poste de chef des services ! C’est un
nouveau critère pour la promotion !
Lettre ouverte
A monsieur le ministre
de l’Habitat
Monsieur le ministre,
’ai l’honneur de solliciter
toute votre attention
concernant une requête au
sujet de ma demande de logement. Moi, Saida Rahmani,
femme au foyer, divorcée ayant
à la charge deux enfants. Je tiens
à porter à votre excellence à votre
J
connaissance, que j’ai déposé mon
dossier pour avoir un droit au logement au secteur social, le 30 juin
2010, mais malheureusement je
n’ai reçu aucune réponse favorable, soit-elle ou un refus à ma requête tandis que d’autres ont bien
bénéficié d’un logement social. Je
me considère victime et margina-
lisée par les responsables concernés. En attendant votre réponse
que j’espère favorable, veuillez accepter, Monsieur le ministre, mes
sincères salutations.
Rahmani Saïda
Tel :     
Adresse : Cité Zouaoui Sidi Moussa,
Beraki Alger
wilaya d’Alger, du chef de la daïra de
Baraki, du président de l’APC de Baraki et
de la directrice de la GERFA, aucun de ces
responsables de l’administration
algérienne n’a voulu me donner une
réponse officielle. Pour cela, je vous prie,
Monsieur le Premier ministre de bien
vouloir m’informer ou m’orienter vers
quelle administration (institution) doisje m’adresser ? Ou intenter une action en
justice contre la GERFA ? l’APC de Baraki ?
La DUCH de la wilaya d’Alger ? Ou le
ministère de l’Intérieur ?
Dans l’espoir d’avoir une réponse dans
les meilleurs délais (ne pas attendre
encore des années), veuillez agréer,
Monsieur le Premier ministre,
l’expression de mon profond respect.
! Toutes ces pratiques et d’autres, injustes et non réglementaires portent
atteinte à l’image de l’entreprise et à
son management !
Ces pratiques, pour les avoir dévoilées, dénoncées, je vis le calvaire : ma
mise à l’écart, harcèlement acharné et
continu, sanctions arbitraires, l’une
après l’autre, déchargé abusivement
de mon poste de chef des Services, décisions abusives signées à mon encontre par des désignés responsables
non habilités, décision non réglementaire de mutation sans cause ni
raison, blocage totale de ma carrière
professionnelle, blocage de mes salaires …Tout cela ne peut être qualifié que par le terrorisme administra-
M. Chennine Atmane
Lot n°  micro zone d’activité
Baraki –  Ectares
tif ! Donc pour ces désignés responsables, dévoiler les pratiques non réglementaires et réclamer ses droits
sont devenus des fautes professionnelles !!!
Messieurs,
La solution, pour l’intérêt des travailleurs et de l’entreprise est de frapper d’un coup fort le nid de la médiocrité. Demandant l’intervention
de quiconque agissant pour le bienêtre des travailleurs, des cadres, des
citoyens, du développement de la Sonatrach et de l’instauration de l’Etat
des droits.
Ben Saïd Ahmed Toufik
Hassi R’Mel - W. Laghouat
Lettre ouverte
A monsieur le
Premier ministre
Monsieur le Premier ministre,
Je vous ai envoyé à maintes reprises des requêtes par
l’intermédiaire de ce journal et par courrier, pour vous
mettre au courant de ma situation difficile.
Il faut que vous sachiez, monsieur le Premier ministre,
que je suis un homme avec une jambe amputée, qui voit
avec un seul œil (4/10) diabétique et marié.
J’ai déposé une demande de logement depuis l’année
2000, mais sans suite favorable, mais depuis lors et en
raison de problèmes familiaux, j’ai loué une maison de
fortune (3,5/3,5 m 2 ) et une cour 25/25 m 2 , et maintenant
je suis en train de souffrir parce que les conditions de
vie dans cette maisonnette ne conviennent pas à une personne handicapée.
Et pour subvenir aux besoins de ma famille, je me déplace quotidiennement jusqu’au marché communal de
Baraki pour travailler au commerce informel, et gagner
quelques dinars pour payer mon loyer. A cause de ces
conditions lamentables, ma santé se détériore de plus en
plus et je ne sais pas quoi faire ni à qui dois-je demander au secours. Il se trouve qu’en Algérie de 2015, il y a
un handicapé qui prend son bain aux toilettes (WC).
J’espère que vous allez examiner ma situation et la
prendre en charge le plus tôt possible car ma vie ressemble à un calvaire. Comptant sur votre compréhension, je vous prie d’agréer, Monsieur le Premier ministre,à l’expression de mes salutations distinguées.
Daoud Smain
Lot n° - Baraki – Alger
contribution
La NR 5560 - Dimanche 29 mai 2016
17
Rencontre Algérie-Union européenne
Quelles stratégies énergétiques pour
un partenariat gagnant-gagnant ?
,La rencontre entre l’Union
européenne et l’Algérie abordera
certainement le volet de la transition énergétique qui concerne
tant l’Europe que l’Algérie. Mais
cette rencontre sur les stratégies
énergétiques, dépasse le strict
cadre de l’Energie comme en témoigne la récente visite courant
mai 2016 du commissaire au voisinage. L’Algérie pour ses partenaires étrangers tant Européens
qu'Américains, est un acteur clef
au niveau de la stabilité régionale
et toute déstabilisation aurait
pour conséquence des
répercussions sur toute la région
euro-méditerranéenne et africaine
es indicateurs officiels des
quatre premiers mois de 2016
pour l’Algérie sont inquiétants
: baisse des exportations de
38,4% constituées de 93% d’hydrocarbures mais en réalité avec les dérivées
plus de 97/98% et une baisse seulement
de 15% pour les importations, un déficit
commercial non inclus les services de
7,63 milliards de dollars en hausse de
35,3% par rapport à la même période de
2015 de ce fait elle a besoin d’un partenariat gagnant/ gagnant pour asseoir une
économie diversifiée afin d’éviter une
éventuelle déstabilisation
1.-L’Accord d’association avec l’Europe
est un Accord régional concernant plusieurs volets à la fois économiques, politiques et culturels alors que l’Accord
avec l’Organisation mondiale du commerce (OMC) est un Accord mondial axé
essentiellement sur le volet économique
et financier. Les fondements de l’Accord
avec l’Europe outre les volets politiques,
(respect du droit de l’homme, engagement d’aller vers la démocratie, la promotion de la liberté la presse, ect) reposent sur les articles 32, 37, 39 et 54.
L’Union européenne note qu’il s ‘agira
pour l’Algérie garant de sa stabilité, d’encourager le développement des libertés
dans tous les domaines politiques, économiques, social et culturel donc de
mettre en place les mécanismes de l’Etat
de Droit et de la démocratisation au niveau interne. Sur la situation politique internationale , l'Algérie est invitée par
l’Union européenne à devenir membre
des Conventions ouvertes aux pays tiers,
l’encourageant à entamer un dialogue
bilatéral sur la migration légale et la
mobilité, le trafic des migrants, la réadmission, le retour volontaire, la coopération régionale pour la gestion des frontières, le traitement des flux mixtes de migrants et la protection internationale de
ceux qui en ont besoin, l'amélioration
de la contribution des citoyens algériens
résidant en Europe au développement de
l'Algérie. Sur le dérèglement climatique,
objet de la conférence internationale en
décembre à Paris, défi crucial pour la
zone Méditerranée, l'UE note avec satisfaction de la volonté algérienne de soumettre des données utiles sur le dérèglement climatique la concernant (INDC)
avant le mois d'octobre et de finaliser
son plan national sur le climat avant la fin
2015, affirmant sa disponibilité à accompagner l'Algérie. Pour l’Algérie l’Eu-
L
rope doit tenir compte, dans sa politique de voisinage, des atouts de l’Algérie, notamment de l’atout sécurité régionale assurée activement par l’Algérie
dans sa lutte anti-terroriste, contre le
crime organisé et la pacification de la façade Sahélo-saharienne à travers différentes médiations mais également de
ses atouts économiques notamment par
l’approvisionnement de l’Europe en gaz
depuis plusieurs décennies avec une fiabilité parfaite et sur une base strictement commerciale. Dans l’optique algérienne, la promotion de la circulation
des personnes, des idées et la protection des ressortissants des pays tiers légalement établis dans l’UE, doivent être
pris en compte dans la nouvelle PEV afin
de contribuer à la réalisation des priorités algériennes relatives à la diversification économique synonyme de promotion des exportations hors hydrocarbures, à la sécurité alimentaire, au
renforcement des capacités humaines,
institutionnelles et de gouvernance politique, économique et sociale. Toute la
coopération Algérie/Europe tant verticale qu’horizontale devra se fonder sur
la base d’un partenariat gagnant/gagnant,
pour une prospérité partagée loin de
tout esprit de domination. Pour 2015,
selon les statistiques officielles du gouvernement les pays de l’UE sont toujours les principaux partenaires avec
49,21% des importations et 68,28% des
exportations. Concernant la révision de
certaines clauses de l’Accord d’association, qui ne remet pas en cause le
cadre global mais un réaménagement de
certains articles pour un partenariat gagnant/gagnant, selon la commission européenne, elle ne peut en aucun cas
contraindre les investisseurs étant au
sein d’une économie libre mais jouer le
rôle de facilitateur. Selon le ministre algérien des Affaires étrangères algérien, «
la démarche d’évaluation réclamée par
l’Algérie ne vise nullement à remettre en
cause l’Accord, mais, bien au contraire,
à l’utiliser pleinement dans le sens d’une
interprétation positive de ses dispositions permettant un rééquilibrage des
liens de coopération ». Du côté européen, on évoque des discussions «
constructives ». Selon la partie européenne, la relation bilatérale, prometteuse aussi bien dans le domaine de
l’énergie que dans l’activité des entreprises et du commerce, a un potentiel inexploré, même si grevé par des lourdeurs administratives et de décision politique persistantes. Pour la CEE, la
situation du pays reste toutefois tributaire de l’évolution des marchés d’hydrocarbures, des ventes dont le pays
tire l’essentiel de ses revenus, en rappelant que la coopération énergétique,
basée sur un protocole spécifique, est
au centre de la coopération avec l’UE.
2.- Concernant la rencontre du 24 mai
2016, selon le communiqué signé
conjointement par l’Union européenne
et l’Algérie , la rencontre sur les stratégies
énergétiques, regroupant le décideurs
politiques, dirigeants des entreprises
publiques et privées européennes et algériennes, ainsi que des organisations
industrielles, s’inscrit dans le cadre d’un
mémorandum d’entente sur l’établissement d’un partenariat stratégique dans
le domaine de l’énergie, signé, en juillet
2013, entre l’Algérie et l’Union européenne. Un mémorandum qui devrait
élargir le domaine de la coopération aux
énergies renouvelables, et l’efficacité
énergétique. Les débats porteront également sur les moyens de promouvoir le
domaine minier algérien, favoriser les
partenariats dans le gaz en amont en Algérie, et d’assurer des opportunités au
gaz algérien sur le marché européen, et
pour l’Union européenne, d’assurer la
diversification de son approvisionnement en gaz naturel. Dans ce cadre, les organisateurs insistent sur le fait que
l’Union européenne qui est un partenaire
clé de l’Algérie, essentiellement, dans le
domaine de l’énergie, affiche l’ambition,
à travers, cette rencontre, de confirmer
sa position, en tant qu’acteur et chef de
file mondial dans les technologies renouvelables et l’efficacité énergétique.
Dans le domaine du gaz naturel, l’Algérie
qui est le troisième fournisseur de l’Union
européenne, dispose aussi d’énormes
ressources inexploitées et l’avantage de
la proximité géographique ainsi que la
disponibilité des infrastructures de transport, sont censés favoriser notre pays en
tant que fournisseur fiable de l’Union européenne. Une position que l’Algérie
compte d’ailleurs défendre dans un marché mondial de plus en plus difficile.
Aussi, la rencontre du 24 mai 2016 ,
Union européenne/Algérie, sur les stratégies énergétiques abordera certainement l’intensification de la coopération
dans le domaine énergétique, chaque
partie défendant ses intérêts propres,
dans un contexte de fortes concurrences,
d’autant plus que pour l’Algérie les
contrats de gaz à moyen et long terme
dans leur majorité expirent entre
2018/2019. Cela fait suite à la fois des différentes réunions tenues à Bruxelles mais
également pour la partie algérienne, des
orientations en Conseil des ministres
en date du 22 février 2016 présidé par le
président de la République, un conseil
restreint consacré à la politique nationale
dans le domaine du gaz et posant la problématique de la transition énergétique.
Cette contribution trace les axes globaux
en matière de politique énergétique pour
rappeler les mesures les plus urgentes à
prendre si l’Algérie veut réussir rapidement sa nécessaire transition énergétique et devenir un partenaire clef pour
l’Union européenne, son marché naturel.
3.- Pourquoi la transition énergétique ?
D’une manière générale, l’énergie est au
cœur de la souveraineté des Etats et de
leurs politiques de sécurité peut provoquer des guerres. La transition énergétique peut être définie comme le passage
d’une civilisation humaine construite sur
une énergie essentiellement fossile, polluante, abondante, et peu chère, à une civilisation où l’énergie est renouvelable,
rare, chère, et moins polluante ayant
pour objectif le remplacement à terme
des énergies de stock (pétrole, charbon,
gaz, uranium) par les énergies de flux
(éolien, solaire, biomasse). Les avancées
techniques (Gnl-gaz naturel liquéfié, gaz
de schiste, amélioration des performances d’exploitation de gisements d’hydrocarbures) couplées aux dynamiques
économiques modifient les rapports de
force à l’échelle mondiale et affectent
également les recompositions politiques
à l’intérieur des Etats comme à l’échelle
des espaces régionaux. Aussi s’agit-il de
cerner le concept de transition énergétique impliquant de bien répondre à six
questions essentielles.
Premièrement, le développement actuel
de l’extraction d’énergies fossiles dites
«non conventionnelles», telles que les
gaz de schistes ou le pétrole off-shore
profond, peuvent repousser le pic, sans
pour autant modifier le caractère épuisable de ces ressources. Deuxièmement,
si l’humanité généralisait le mode de
consommation énergétique des pays
riches, il nous faudrait les ressources de
4 ou 5 planètes d’où l’urgence d’une adaptation pour un nouveau modèle de
consommation.Troisièmement, la transition énergétique renvoie à d'autres sujets que techniques, posant la problématique sociétale, autant que la fiscalité
énergétique influant sur le choix des allocations des ressources et ayant un impact sur la répartition du revenu par catégories socio professionnelles. ). Il ne
suffit pas de faire une loi car le déterminant c’est le socle social Cela pose la
problématique d’un nouveau modèle de
croissance : tous les secteurs économiques, tous les ménages sont concernés
: transport, BTPH ; industries, agriculture. Les choix techniques d’aujourd’hui
engagent la société sur le long terme.
Quatrièmement, la transition énergétique
implique la sobriété énergique (efficacité énergétique), la maîtrise de la demande, la sensibilisation, mais aussi la
formation pour forger de nouveaux comportements et donc un changement de
culture. C’est-à-dire qu’il faut de nouveaux réseaux, un nouveau système de
financement par de nouvelles politiques
publiques, agir sur la réduction des besoins énergétiques en amont en augmentant l’efficacité des équipements et
de leurs usages (par exemple nouveaux
procédés pour le BTPH- transport pour
des économies en énergie, (plus de 70%
de la consommation d'énergie) passant
par la rénovation des bâtiments existants et un nouveau mode de transport.
(Suivra)
Dr Abderrahmane Mebtoul
République Algérienne Démocratique et Populaire
Wilaya de Blida
Daïra d’Ouled Yaich
Commune de Beni Mered
Avis d’enquête publique
commodo incommodo
En vertu de l’arrêté de Monsieur le wali de
Blida n° 1133 en date du 6/4/2016 relatif à
refaire l’enquête publique commodo
incommodo pour l’exploitation d’une unité
de fabrication de tuyauteries et
accessoires en plastique, sise ex-EBR,
section 2, îlot 44, Beni Merad, au profif de
M. Ziat Faycal, le président de
l’Assemblée populaire communale de Beni
Mered, wilaya de Blida, lance un avis
d’enquête publique et ce, en mettant à la
disposition du public un registre d’enquête
au niveau du Service de l’urbanisme de la
commune de Beni Merad pour leurs
appréciations auprès du chargé
d’enquête, Mme/M. Mazouz, du dimanche
au jeudi matin, du 5/6/2016 au 14/6/2016.
La NR 5560 - Dimanche 29 mai 2016
société
18
Pour mettre fin à l'extrême pauvreté
Il faut réduire les écarts entre hommes et femmes
, Pour la première fois, la pauvreté extrême est passée sous la
barre des 10%. Jamais le monde
n’aura affiché autant d’ambitions
pour le développement qu’aujourd’hui.
Depuis l’adoption des Objectifs de développement durable et la signature de l’accord de Paris sur le climat, fin 2015, la communauté internationale recherche les solutions les plus efficaces pour concrétiser
ces objectifs. Dans cette série de cinq
billets, je reviendrai sur les mesures prises
par le Groupe de la Banque mondiale en la
matière et les initiatives qu’il envisage de
lancer autour de certains axes clés pour
mettre fin à la pauvreté d’ici 2030 : la bonne
gouvernance, l’égalité hommes-femmes,
le conflit et la fragilité, la création d’emplois
ainsi que la prévention du changement climatique et l’adaptation à ses effets.
La situation des filles et des femmes dans
le monde en 2016 est meilleure qu’en 2006.
Mais ce n’est pas vrai pour tout le monde
et certainement pas partout, notamment
dans les pays les plus pauvres et les plus
fragiles.
Le constat est particulièrement frappant
quand on s’intéresse aux opportunités économiques : les inégalités hommes-femmes
dans l’accès à l’emploi et aux financements
et dans les entreprises sont certes une entrave à l’épanouissement des individus
mais elles freinent aussi le développement
des économies — alors même que le
monde a cruellement besoin de croissance
et de nouveaux emplois.
Simples ou complexes, les solutions exigent
toutes davantage d’investissements pour
soutenir la scolarisation et améliorer les
taux d’achèvement des études, réduire la
mortalité des femmes en couches et offrir
à toujours plus de femmes des emplois de
qualité et l’accès à des services financiers
et des biens.
La nouvelle stratégie du Groupe de la
Banque mondiale en matière de genre et
d’égalité des sexes (a) fixe des objectifs
de progrès ambitieux en s’attachant à des
approches et des interventions à l’efficacité
éprouvée. Cette stratégie repose sur une
masse de données et d’informations probantes, réunies pour l’essentiel depuis ces
15 dernières années, qui pointent vers des
mesures politiques spécifiques visant à réduire les inégalités et offrir les mêmes
chances à tous.
Premier impératif : s’assurer que les
femmes vivent plus longtemps et en
meilleure santé et que nettement plus de
filles font les études dont elles ont besoin
et envie. Or, dans les plus pays les plus démunis, la mortalité maternelle reste à un niveau intolérable, sachant que la plupart des
femmes n’ont toujours pas accès à des
services essentiels de santé de la reproduction. Malgré des progrès sensibles, on
estime par ailleurs que 62 millions de filles
dans le monde ne sont pas scolarisées (a),
tandis qu’un nombre inacceptable de
femmes continuent de mourir en couches
ou des suites d’un accouchement.
L’initiative de la Banque mondiale au Sahel,
l’une des régions les plus pauvres et fragiles
du monde, entend améliorer l’accès des
femmes aux services de santé génésique et
maternelle et renforcer également les investissements en faveur de l’éducation des
filles : 2,5 milliards de dollars seront décaissés en cinq ans pour profiter directement aux adolescentes qui, souvent, ont du
mal à opérer la transition entre l’école et
l’emploi. Deuxième axe d’intervention : la
réduction des écarts dans les opportunités
économiques. À l’échelle de la planète, la
part des femmes dans la population active stagne, voire régresse légèrement. Les
femmes ont toujours deux fois moins de
chance que les hommes d’obtenir un emploi salarié à plein temps. Et leur salaire
reste un tiers inférieur à celui des hommes,
du fait notamment d’une ségrégation professionnelle entre les sexes.
L’Initiative pour les adolescentes (a) a testé
et évalué des interventions novatrices de
formation pour créer des entreprises, acquérir des compétences techniques et professionnelles très recherchées ou mieux
assumer le quotidien. Au Libéria, elle a
ainsi formé près de 2 500 jeunes femmes en
mettant l’accent sur les services de placement professionnel et de suivi, faisant
grimper leur taux d’emploi et leur niveau
de gains de respectivement 47 et 80 %.
Troisième priorité : améliorer l’accès aux
financements. Dans de nombreux pays,
les femmes se heurtent à des obstacles juridiques et sociaux qui les empêchent de
posséder des biens ou d’en hériter, d’ouvrir
un compte en banque ou d’accéder à l’emprunt à titre individuel. Les entreprises dirigées par des femmes sont en général
moins grandes, emploient moins d’employés et ont davantage tendance à être installées à domicile. À l’échelle mondiale, on
estime à 300 milliards de dollars environ
l’écart de crédit pour les petites et
moyennes entreprises formelles détenues
par des femmes (a). Et l’inclusion financière des femmes ne progresse que lentement : en 2014, 58 % des femmes détenaient un compte bancaire, contre 65 % des
hommes, soit un écart de 7 %.
Soucieuse d’aider les femmes entrepreneurs d’Éthiopie, la Banque mondiale leur
a alloué une aide financière de 22 millions
de dollars en 2014. Le taux de remboursement obtenu — de 99,6 % — se passe de
commentaires !
Dernière piste : défendre des politiques et
des réformes qui renforcent les capacités
d’expression des femmes, dans l’espace
public comme dans leur foyer. Cela passe
par une évolution des législations et des
normes sociales, à laquelle les garçons et
les hommes doivent absolument participer.
Certaines nouvelles sont réconfortantes :
alors que le nombre de femmes députés ne
cesse d’augmenter, 127 pays sont désormais dotés d’une législation contre les violences domestiques — contre pratiquement aucun pays voici 25 ans. Mais 90 %
des économies couvertes par cette enquête (a), développées et en développement, conservent au moins une loi restreignant les opportunités économiques
des femmes. Dans 100 pays, certains métiers sont interdits aux femmes (chauffeur
routier, plombier, menuisier, soudeur,
marin, etc.). Nous devons impérativement
endiguer le fléau mondial que constituent
les violences à l’encontre des femmes. Le
Groupe de la Banque mondiale soutient
des programmes de réduction et de lutte
contre ces comportements, afin d’améliorer la sécurité des femmes dans les transports publics et au travail. Il met également au point des approches pour assurer
leur survie dans les régions de conflit afin
de les protéger contre les déplacements
forcés, les violences et les viols. Le Groupe
partage avec d’autres organisations internationales les meilleures expériences (a)
sur l’intégration de la prévention des violences et des réponses à apporter dans
les programmes de travail. Et, par-dessus
tout, il soutient l’innovation.
Les informations dont nous disposons sur
les filles et les femmes sont encore très lacunaires, surtout dans les pays les plus
pauvres. Ce qui complique singulièrement
l’identification des problèmes, la conception des solutions et l’évaluation des progrès. Le Groupe de la Banque mondiale
travaille avec des organismes des Nations
Unies et d’autres partenaires pour combler ces failles dans des domaines comme
l’état civil, la détention d’actifs, l’utilisation du temps, le travail, la santé, le bienêtre ou l’intégration financière.
Le manque de données est particulièrement sensible dans les pays les plus
pauvres du monde, là même où les gains
des filles et des femmes sur le plan de
l’égalité auront un impact déterminant sur
la pauvreté. Parmi les initiatives engagées
(a), celle concernant les femmes, les entreprises et le droit (a), la base Global Findex ou l’Identification for Development
(ID4D) pour donner une identité légale à
chacun, sans oublier l’aide aux entreprises
privées pour collecter des données ventilées par sexe.
En construisant un monde plus résilient,
pacifique et prospère, des investissements
judicieux et des politiques volontaristes
en faveur de l’égalité hommes-femmes
changeront la donne. Nous connaissons
désormais bien mieux les initiatives les
plus efficaces — et le Groupe de la Banque
mondiale est déterminé à travailler avec
ses partenaires pour obtenir des résultats
concrets.
C. P.
Publicité
OFFICE PUBLIC DES EVALUATIONS ET VENTES AUX ENCHERES
Maître B. KEBIR Commissaire Priseur
Cité 20 Aout 55 Bt B N° 02 DAR EL BEIDA ALGER - Tél: 021 50 60 06 Mob: 0552 00 32 39
AVIS DE VENTE AUX ENCHERES
Il sera procédé Lundi 05/06/2016 à 09h00 matin à la salle des Fêtes SOUFFLE Music Mohammadia El
Harrach à la vente aux enchères publiques avec admissions cachetées des véhicules Appartenant à:
TASSILI AIRLINES Dont liste ci-après indiquée
Visite Autorisée de 09h00 à 15h00 Au siège de TASSILI Airlines Sis Route de oued Smar Dar El Beida Alger
N°
Document CONDITION DE
Immat
GENRE
Marque et Type
VENTE
Renault Megane ESS Accidenté
01 V.P
41239-110-16 Avec.C.G
Vente sans Garan02 Fourgon Vitre 09PL Renault TRAFIC DSL Accidenté
67241-108-16 Avec.C.G tie, les soumissions
Toyota HIACE DSL
03 Mitsubishi 12PL
00615-401-16 Avec.C.G cachetées suivant
Daewoo DAMAS
04 Fourgon
04762-198-16 Avec.C.G imprimé auprès de
Renault CLIO Accidenté
05 V.P
54062-108-16 Avec.C.G O·RIÀFHGRLYHQW
être timbrées et acRenault CLIO
06 V.P
10673-101-16 Avec.C.G compagnés d’une
Renault KANGOO DSL
07 F/Gonnette
10771-101-16 Avec.C.G copie de la carte
Hyundai ATOS
08 V.P
09893-100-16 Avec.C.G d’identité ou permis de conduire,
Renault KANGOO DSL
09 F/Gonnette
10782-101-16 Avec.C.G paiement sur les
Toyota Starlet
10 V.P
00747-199-16 Avec.C.G lieux d’un cauDaewoo DAMAS
11 Fourgon
04744-198-16 Avec.C.G tionnement égal à
Renault 4 GTL
12 V.P
09301-188-16 Avec.C.G 20% du montant
adjugé non
Renault EXPRESS ESS
13 F/Gonnette
02052-192-16 Avec.C.G remboursable en
Renault 4 GTL
14 V.P
09330-188-16 Avec.C.G cas de désistement
Peugeot partner ESS Accidenté
15 F/Gonnette
04253-100-16 Avec.C.G ou folle enchère,
paiement intégral
Toyota Starlet
16 V.P
17036-100-16 Avec.C.G et enlèvement du
Renault 4 GTL
17 V.P
09086-188-16 Avec.C.G matériel dans 07
Renault CLIO
18 V.P
53281-108-16 Avec.C.G jours . Pour plus
Renault 4 GTL
19 V.P
08752-189-16 Avec.C.G d’information
retirer cahier des
Renault 4 GTL Accidenté
20 V.P
09151-188-16 Avec.C.G charges ou contacRenault TRAFIC ESS
21 Fourgon
WHUO·RIÀFH
08751-189-16 Avec.C.G
Sonacome66
22 Camion Plateau
01796-285-16 Avec.C.G
SOHEIB NEWS 0550 40 44 33
sport
La NR 5560 - Dimanche 29 mai 2016
22
Interdiction de recrutement des joueurs étrangers
Zaâbiya, N’gomo et Voavy vers la
porte de sortie
,Le Libyen Mohamed Zaâbiya
(MC Oran), le Camerounais Gil
N'gomo (CR Belouizdad) et le Malgache Paulin Voavy (CS Constantine), pour ne citer que ceux-là,
quittent le championnat de Ligue 1
Mobilis, suite à l'interdiction de
recrutement des joueurs étrangers
décidée par la Fédération algérienne de football (FAF).
Ces joueurs, dont les contrats arrivent à
terme, auxquels s'ajoutent d'autres éléments à l'image du Mauritanien Khalil
Ahmed Moulay (CSC), ont disputé vendredi leur dernier match avec leurs clubs
respectifs, dans le cadre de la 30e et ultime
journée de la compétition. Le bureau fédéral de la FAF, lors de sa réunion du 25
juillet 2015, avait décidé d'interdire le recrutement des joueurs étrangers dans les
clubs professionnels à partir du dernier
mercato d'hiver. L'instance fédérale avait
justifié cette décision par les «difficultés financières et l'impossibilité d'obtenir des
devises légalement pour payer les salaires
et autres indemnités de formation et de solidarité des joueurs étrangers». Les joueurs
disposant encore d'un contrat pourront
jouer jusqu'à la fin de leur engagement
avec leur club. L'attaquant guinéen de
l'USM Blida Ibrahim Sylla ainsi que le buteur camerounais du RC Arbaâ Guessan
n Zaâbiya et d'autres joueurs étrangers doivent plier bagage. (Photo > D. R.)
Ghislain, dont les clubs ont été relégués en
Ligue 2, seront libérés automatiquement.
Les joueurs étrangers n'ont pas le droit
d'évoluer dans le deuxième palier. Le président de la Ligue de football professionnel
(LFP), Mahfoud Kerbadj, a affirmé récemment que l'interdiction de recrutement
des joueurs étrangers «sera levée à partir
de la saison 2017-2018 mais sous conditions». Le premier responsable de la LFP a
regretté «que la plupart des joueurs étrangers ne disposent pas de permis de travail
et sont payés au noir».
Liste des joueurs étrangers
qui quittent le championnat algérien :
MC Oran : Mohamed Zaâbiya (Libye)
Belouizdad : Gil N'gomo (Cameroun)
Constantine : Khalil Ahmed Moulay (Mauritanie), Paulin Voavy (Madagascar)
RC Relizane : Kouadio (Côte d'Ivoire)
USM Blida : Ibrahim Sylla (Guinée)
RC Arbaâ : Guessan Ghislain (Cameroun).
R. S.
Mercato
Leicester entre dans la danse pour Wissam Ben Yedder !
,Cette fois-ci, c’est la bonne pour Wissam Ben Yedder. Après plusieurs épisodes
de tension avec son président durant le
mercato, le petit attaquant sait qu’il va
quitter Toulouse cet été. Il l’aura mérité,
en étant un élément clé dans le maintien
in extremis obtenu par le Téfécé en Ligue
1. D’ailleurs, les supporters toulousains
l’ont largement remercié, n’éprouvant aucune rancoeur quant à ce départ pro-
TURF
grammé. Mais alors, où ira Ben Yedder
?L’Olympique Lyonnais en a fait une priorité pour son mercato estival. Déjà parce
que l’attaquant de 25 ans lui plait depuis
longtemps. Ensuite parce que le club rhodanien a de grandes chances de perdre
un, ou plusieurs, éléments offensifs cet
été. Mais il va devoir la jouer finement
pour récupérer Ben Yedder, estimé à un
peu plus de 10 M€ par son club. Car la
concurrence se renforce. On savait déjà
que le FC Séville, tout proche de recruter
le Français l’hiver dernier, était très
chaud.Désormais, si l’on en croit le Daily
Mirror, ce n’est rien de moins que le champion d’Angleterre, Leicester City, qui s’intéresse de près à Ben Yedder ! Une piste
séduisante, puisqu’il s’agirait d’épauler
Jamie Vardy dans le 4-4-2 de Claudio Ranieri. À la recherche d’un buteur com-
Hippodrome de Barika
3 AIR FRANCE
4 TIGJDA
S BERRAH
KH ZIDI
5 TAQUIA MEHARECHE
AB BOULAHIA
6 DAJAL
HE HANA
7 LAURASSIA
A EL MIDAD
8 KHOULOUD
9 TIRAKOUM
R ZIDI
LA AMICI
M HADJI
10 VASI
R BENSAID
11 NAJWA
M MESSAOUI
12 HABIBA DE CHEBLI
13 IRKHAN
H SELMANI
F LAZREG
R MISSAOUI
14 LE SCENARISTE
H MESBAH
15 EL TONE
R BOURMEL
16 CHEBBAH MEHARECHE
S AISSANI
17 TARABLOUSSIA
1 NOUR EL AYNE
PROPRIETAIRE
AL KOUAOUCI
18 MAGNUS
AR BOULAHIA
S MIKIDECHE
R. S.
Quarté-Quinté-Quadrio A
Pronostic :1.5.9.16.17.4.14.10
«PRIX ROUAN» - Arabe NEE en Algérie - 310 000 DA - 1 300 m - 15h30
2 JADISE
plémentaire pour la saison à venir, Claudio Ranieri n’hésite pas à lorgner en Ligue
1, qu’il a appris à découvrir durant son
passage à Monaco. Pour l’OL, comme
pour le FC Séville, c’est une mauvaise
nouvelle puisque Leicester pourra proposer un salaire très élevé à Ben Yedder,
tout en proposant, comme les deux
autres, de jouer la Ligue des champions...
CHEVAUX
1 NOUR EL AYNE
2 JADISE
3 AIR FRANCE
4 TIGJDA
5 TAQUIA MEHARECHE
6 DAJAL
7 LAURASSIA
8 KHOULOUD
9 TIRAKOUM
10 VASI
11 NAJWA
12 HABIBA DE CHEBLI
13 IRKHAN
14 LE SCENARISTE
15 EL TONE
16 CHEBBAH MEHARECHE
17 TARABLOUSSIA
18 MAGNUS
JOCKEYS
A KOUAOUCI
PDS
CDS ENTRAINEURS
57
07
56
05
56
12
56
10
56
03
A LAICHI
55
02
M SENOUCI
55
01
55
09
LL CHAIB
55
06
C ATALLAH
55
04
55
08
54
13
52
11
S BELLAL
F CHAIB
M CHAIB
S BENYETTOU
AB ATTALLAH
T LAZREG
O BOUBAKIR
JJS DOUDARI
GC CHEBBAH
M AISSANI
A HEBRI
AP DJEBBAR
AP HAMIDA
A KOUAOUCI
PROPRIÉTAIRE
B ZIDI
H FERHAT
PROPRIÉTAIRE
AL ATELLI
B ZIDI
PROPRIÉTAIRE
PROPRIÉTAIRE
L GAOUI
PROPRIÉTAIRE
CCHEBBAH
PROPRIÉTAIRE
K AICHI
PROPRIÉTAIRE
PROPRIÉTAIRE
K FERHAT
S ATALLAH
sport
La NR 5560 - Dimanche 29 mai 2016
23
Ligue 1 Mobilis
EN
DEUX MOTS
L’USM Alger... et les autres
,L’USM Alger n'a laissé aucune
place au suspense dans la course
au titre de la Ligue 1 algérienne
de football au cours de l'exercice
2015-2016 en scellant le sort du
trophée avant plusieurs journées
de la clôture de la compétition,
vendredi.
Les Rouge et Noir ont bien retenu la
leçon de l'exercice passé lorsqu'ils
avaient patienté jusqu'à la dernière
journée du championnat pour éviter
la relégation, et écrasé tout sur leur
passage, notamment au cours de la
première tranche de la compétition.
A l'arrivée, les gars de Soustara,
finalistes malheureux de la précédente
édition de la Ligue des champions
d'Afrique, ont soulevé haut la main
leur trophée de champions avec dix
points d'avance sur le dauphin, la
surprenante JS Saoura.
Les protégés de l'entraîneur Miloud
Hamdi, qui vivait sa première
expérience en qualité de coach en
chef, auraient pu réaliser un écart
record, n'était-ce leur fléchissement
au cours des dernières journées de la
compétition, pendant lesquelles ils
ont enchaîné les contre-performances.
«Cette saison, il y avait l'USMA et... les
autres, tellement notre équipe a
dominé copieusement les débats», a
commenté fièrement le président
légendaire des Rouge et Noir Saïd Allik,
venu fêter jeudi avec son ancienne
équipe son septième titre en
championnat. Outre ses 58 points
n Carton plein pour les Rouge et Noir. (Photo > D. R.)
collectés en 30 rencontres, l'USMA
possède la meilleure attaque du
championnat avec 49 réalisations,
alors que son arrière-garde a été
relativement fébrile en encaissant 31
buts, soit une moyenne d'un peu plus
d'un but par match.
La révolte des «petits poucets»
Et si la domination de l'USMA fut
somme toute logique au vu des
moyens humains et matériels dont
dispose ce club, la saison 2015-2016
aura été marquée par la belle surprise
des «petits poucets», à l'image de la JS
Saoura et du DRB Tadjenanet. Le club
du Sud-Ouest algérien, créé en 2008, a
réalisé un exploit historique en
décrochant la deuxième place qui lui
permet de participer pour la première
fois de l'histoire d'un club sudiste à la
Ligue des champions africaine. Un
exploit auquel a longtemps prétendu
le DRBT, le nouveau promu, avant qu'il
ne lâche prise lors du finish en
concédant deux défaites de suite pour
les deux ultimes journées de la
compétition. Le championnat 2015-
2016 aura été également marqué par
la remontée incroyable de la JS Kabylie
au classement pour s'offrir à l'arrivée
un billet qualificatif à la Coupe de la
Confédération et signer par la même
occasion son retour sur la scène
continentale après six années
d'absence. Les «Canaris» qui luttaient
pour leur maintien jusqu'à la 22e
journée, ont fini par décrocher la 3e
place, alors qu'ils étaient bien partis
pour s'adjuger le statut de vicechampions, mais leurs deux contreperformances au cours des deux
dernières étapes de la compétition,
ont tout chamboulé.
Le MC Alger déçoit encore, l'ES Sétif
cale
Au volet des déceptions, le MC Alger,
club disposant de la deuxième plus
importante masse salariale de la Ligue
1 (50 millions DA) derrière l'USM Alger,
s'est contenté de jouer, pour la
deuxième saison de suite, la carte du
maintien. Heureusement pour les
Mouloudéens qu'ils ont terminé la
saison en apothéose en obtenant un
huitième trophée de Coupe d'Algérie
grâce auquel ils ont sauvé la face.
Pour sa part, le champion sortant, l'ES
Sétif, risque de s'absenter pour la
première fois ces dernières années,
de la scène continentale en 2017 après
s'être contenté de la cinquième place
au classement final. La seule
alternative lui restant pour enchaîner
une nouvelle participation africaine
est de s'adjuger le trophée de la Ligue
des champions, une compétition dans
laquelle l'Entente est toujours en
course. Elle entamera à la mi-juin la
phase de poules.
Saison noire pour les représentants
de Blida
Les sportifs à Blida, eux, n'oublieront
pas de sitôt cet exercice, puisque les
deux représentants de la wilaya dans
la cour des grands, en l'occurrence
l'USM Blida et le RC Arbaâ, ont été tous
les deux relégués. Le premier n'aura
résisté que l'espace d'une saison parmi
l'élite, alors que le second quitte le
premier palier après une expérience
de trois exercices durant lesquels il a
réussi une qualification historique en
finale de la Coupe d'Algérie de l'édition
2014-2015. Le même sort a été réservé
à l'ASM Oran, qui retourne en Ligue 2,
après seulement deux saisons de son
accession en Ligue 1. Un triste sort
pour l'une des meilleures écoles de
formation sur la scène footballistique
nationale, contrainte désormais de
tout effacer et de recommencer.
R. S.
RC Relizane
Le Rapid en Ligue 1 Mobilis la saison prochaine
,Si le Rapid de Relizane a validé
haut la main son billet pour l'étage
actuel de la Ligue une Mobilis, à
l'issue de la dernière journée du
championnat, il n'en demeure pas
moins que le RCR a dû patienter
jusqu'à l'ultime round pour le faire,
car figurant dans le lot des trois
équipes relégables et ce, à la faveur de son semi succès contre les
gars de Lavigerie de l’USM Harrach.
Une première pour le RCR et leurs
supporters qui voient ainsi leur
rêve se concrétiser après une
longue attente. Ainsi, la prochaine
Equipe nationale
Blessé, Boudebouda forfait
face aux Seychelles
,Le défenseur international Brahim Boudebouda, blessé, a déclaré
forfait pour le match en déplacement face aux Seychelles, le 2 juin à
Victoria, dans le cadre de la 5e journée (Gr J) des qualifications de la
Coupe d'Afrique des nations CAN2017, a annoncé la Fédération algérienne de football (FAF) hier sur son
site officiel. Le latéral gauche de
l'USM Alger (Ligue 1/Algérie) a été
libéré par le staff technique national, précise la même source.
Il s'agit de la troisième défection en
espace de 24 heures au sein des
Verts, qui seront également privés
des services des deux milieux de
terrain offensifs Riyad Mahrez et Yacine Brahimi, également blessés.
Ces trois forfaits s'ajoutent à l'absence de l'actuel meilleur buteur
des Verts Islam Slimani, suspendu
pour cumul de cartons. La sélec-
tion nationale a effectué samedi
(9h00) sa dernière séance d'entraînement au centre technique national de la FAF à Sidi Moussa avant
son départ pour la capitale seychelloise Victoria à bord d'un avion
spécial à 11h. Le président de la
FAF Mohamed Raouraoua a confié
à Nabil Neghiz les rênes de la sélection après le départ à l'amiable de
Gourcuff en avril dernier, au lendemain de la double confrontation
face à l'Ethiopie (aller 7-1, retour : 33) pour le compte respectivement
des 3e et 4e journées des qualifications. Les Verts, qui dominent le
groupe J avec 10 points, auront besoin d'un nul pour valider leur billet
pour la CAN qu'organisera le Gabon
en début de l'année 2017. L'Ethiopie
est deuxième avec 5 points suivie
par les Seychelles et Lesotho avec
respectivement 4 et 3 unités. n
saison, la ville de Relizane sera présentée dans l’antichambre des
grands. Alors, considérant tous ces
paramètres, on peut affirmer que la
consécration du RCR est méritée
concrétisant ainsi le rêve de toute
une ville grâce aux efforts d'un collectif de jeunes joueurs, d'une
équipe administrative et technique
constituée de dirigeants non moins
jeunes, avec à leur tête le président Bouhenni. Ce dernier a le
grand mérite d'avoir réussi à motiver ses poulains avec de fortes
primes, à l'image de la victoire
contre les Sudistes de la JS Saoura
de Bechar qui a vu chaque joueur
encaisser dix millions de centimes.
Quoiqu'il en soit, le RCR sera désormais le porte-drapeau de la wilaya de Relizane dans l'antichambre
de l'élite, la saison prochaine inch’Allah.
N.-Malik
CA Batna
L’équipe retrouvera le stade du
1er-Novembre la saison prochaine
, Le CA Batna, nouveau promu en
Ligue 1 Mobilis de football, sera domicilié au stade du 1er-Novembre
de Batna lors de la saison 20162017, a-t-on appris hier auprès du
président du club Farid Nezzar.
«En principe, nous allons recevoir
nos adversaires au stade du 1er novembre dès la saison prochaine.
Les travaux qui ont été entamés
depuis quelque temps au niveau de
cette enceinte seront achevés avant
le 20 août, date de la première journée du championnat», a affirmé le
premier responsable du CAB. Le
club phare des Aurès avait été domicilié la saison dernière au stade
Sefouhi. Par ailleurs, le président
batnéen a affirmé que l'entraîneur
Rachid Bouarata qui devait pro-
longer son contrat samedi, a décidé de reporter la signature pour
les prochains jours. «D'un commun
accord, nous avons décidé de reporter la signature du nouveau
contrat en raison de l'absence d'argent. Bouarata nous a donné son accord pour rester et nous tenons
toujours à ses services, il a réalisé
un excellent travail, couronné par
une accession méritée», a-t-il ajouté.
Evoquant les objectifs de la saison
prochaine, Nezzar a indiqué que
son souci actuel était de bâtir «une
équipe capable de jouer le maintien et de terminer la saison parmi
les 8 premiers». Outre le CAB, les
équipes de l'Olympique Médéa et
de l'USM Bel-Abbès ont accédé en
Ligue 1 Mobilis. n
Classement des buteurs
de Ligue 1 Mobilis
Zaâbia et Tiaiba
terminent ex aequo
L'international libyen du
MC Oran Mohamed Zaâbia, et Mohamed Tiaiba
du RC Relizane, ont terminé co-meilleurs buteurs de la Ligue 1 Mobilis
algérienne de football
clôturée vendredi par le
déroulement de la 30e et
dernière journée. Les
deux attaquants ont inscrit chacun 13 buts, devançant d'une seule
unité le troisième Ahmed
Gasmi du NA Hussein Dey.
Zaâbia a joué vendredi
son dernier match avec le
MCO qui a accroché la JS
Kabylie (0-0) à Tizi Ouzou.
En fin de contrat, il ne
pourra pas le prolonger
suite au dernier règlement de la Fédération algérienne (FAF) interdisant
le recrutement de
joueurs étrangers et entré
en vigueur depuis le précédent mercato d'hiver.
Le meilleur buteur de la
saison dernière, Walid
Derrardja alors qu'il portait les couleurs du MCE
Eulma, avec 17 réalisations, a inscrit vendredi
seulement son deuxième
but cette saison lors du
nul à domicile de son
équipe le MC Alger face à
l'ES Sétif (2-2).n
Quotidien national d’information. Edité par la Sarl
SEDICOM au capital social
de 100 000 DA.
Rédaction - Direction Administration : Maison de la
Presse. 1, rue Bachir Attar,
Place du 1er-Mai - Alger.
Tél. : 021 67.10.44/67.10.46
Fax : 021 67.10.75.
Compte bancaire : CPA 103 400
08971.1 . 114, rue Hassiba-Ben
Bouali, agence Les Halles.
Membres fondateurs :
Gérant, directeur de la publication:
Abdelwahab Djakoune.
Comité de coordination :
Radia Zerrouki, Amar Khelifi
Directeur commercial :
Ouahid Kouba.
Composition PAO La Nouvelle
République Impression Alger :
SIMPRAL.
Oran : SIO. Constantine : SIE.
Diffusion centre : SEDICOM.
Ouest : SPDO. Est : El Khabar. Sud :
Trag diffusion Publicité : La
Nouvelle République, Maison de
la Presse. Tél. : 021 67.10.72. Fax : 021
67.10.75. E-mail :
lnr98redaction@yahoo.fr/E-mail
pub : lnr98publicite@yahoo.fr ANEP Spa : 1, avenue Pasteur, Alger.
Tél. : 021 73.76.78 - 021 73.71.28. Fax
: 021 73.95.59 - 021 73.99.19.
Conception : Studio Baylaucq,
Paris, France. Tél. : +331 44.90.80.40
Les manuscrits, photographies ou
tout autre document adressés à la
rédaction ne peuvent faire l’objet
d’une quelconque réclamation.
­NR
La
LA NOUVELLE RÉPUBLIQUE
La NR 5560 - Dimanche 29 mai 2016
sport
en direct
le match à suivre football
Interdiction de
RC Relizane
recrutement de joueurs
Le Rapid en Ligue une
étrangers
la saison prochaine
Zaâbiya, N’gomo et Voavy
vers la porte de sortie
Ligue 1 Mobilis
L’USM Alger et les autres
Ligue 1 Mobilis
L’Afrique pour Saoura, Blida en Ligue 2 Mobilis
,Finalement, c’est l’USM Blida
qui accompagnera le RC Arbaâ
et l’ASM Oran en Ligue 2 au
moment où la JS Saoura jouera
la Ligue des champions africaine.
La «sentence» est tombée : c’est bien la formation de l’USM Blida qui rétrogradera
en Ligue 1 une année seulement après son
retour parmi l’élite du football national. La
victoire acquise par les poulains de Zoheir Djelloul devant le champion d’Algérie
en titre, l’USM Alger n’a pas suffi. En effet,
le destin n’était plus entre les mains des
joueurs de la ville des Roses après leur défaite face à la JS Saoura, la semaine dernière sur le score de 2 buts à 1. Leur avenir en Ligue 1 se jouait à El Harrach. Les Blidéens ont tenté de se concentrer sur leur
match, mais ça a été difficile. Et il aura
fallu attendre la seconde période pour
voir Melika ouvrir la marque pour les siens
à la 58e minute. Les Vert et Blanc, qui ont
conservé leur avantage dans cette partie,
ont vainement attendu une bonne nouvelle d’El Harrach qui n’est malheureusement jamais venue. Car tous savaient que
le maintien de l’USMB dépendait obligatoirement de la défaite de leur rival pour
le maintien, à savoir le RC Relizane. Ce
dernier a très vite pris ses devants devant
l’USMH en ouvrant la marque par Manucho
dès la 3e minute de jeu. Boucherit avait
remis les pendules à l’heure en égalisant à
la 11e minute. Les coéquipiers de Benabderahmane se sont battus bec et ongles
pour arracher le match nul, synonyme de
maintien. L’autre enjeu de cette journée
était la course à la seconde place. Cette
dernière se jouait entre la JS Saoura et la
JS Kabylie. Les Sudistes ont confirmé leur
bon parcours de la saison en allant s’imposer devant l’ASM Oran, déjà en Ligue 2
par la plus petite des marges. Zaïdi avait
réussi à donner l’avantage à son équipe
dès la 4e minute de jeu. Les Asémites réduits à dix dès la 44e minute de jeu après
l’exclusion de Naâmane n’a jamais pu revenir à la marque. Grâce à cette victoire,
la JSS réalise une qualification historique
à une compétition continentale et la prestigieuse Ligue des champions pour un club
qui a été créé seulement en 2008. La JSK,
malgré le fait qu’elle a joué à domicile, en
recevant un MC Oran, déjà en vacances,
nAprès un bref passage parmi l'élite, Blida revient en Ligue 2. ( Photo > New Press)
n’a pu faire mieux que partager les points
de la partie sur le score de 0-0. En dépit de
cette contre-performance, le club kabyle
jouera bel et bien la saison prochaine la
Coupe de la CAF grâce à un meilleur goalaverage par rapport au CR Belouizdad,
qui a également bouclé le championnat
en troisième position. Le Chabab d’Alain
Michel est parvenu à prendre le meilleur
sur le DRB Tadjenanet à la faveur du but
inscrit par Derrag à la 52e minute de jeu. Ce
qui ne manquera pas de donner plus de regrets aux joueurs du CRB décevants lors
de phase retour contrairement à la première partie du championnat. Le CS
Constantine a signé sa seconde victoire
consécutive en s’imposant en déplacement devant RC Arbaâ. Menés à la suite du
but inscrit par Bakir à la 5e minute, les Clubistes sont parvenus à faire la différence
à la faveur des deux réalisations inscrites
par Meghni (90’) et Voavy (91’). Le choc
entre le MC Alger et l’ES Sétif n’a pas donné
de vainqueur. La partie s’est achevée sur
La Der
Loin des scandales et de toutes les agitations et les turbulences ayant suscité l’indignation de l’opinion sportive,
l’équipe nationale, version Neghis, se prépare dans un
climat de sérénité. Le football local a presque rendu
l’âme en raison des estocades répétitives qu’il reçoit dans
le dos alors que la sélection nationale jouit de toutes les
attentions. Deux mondes qui ne se rencontrent jamais
comme deux droites parallèles distinctes. Le premier sent
l’impureté et la souillure alors que le second respire la
santé et porte à ravir. Ce sont là deux réalités qui existent
en même temps dans une Algérie à l’image ternie par
l’une de ces réalités et une autre Algérie érigée au rang
le score de 2 buts partout. Les Mouloudéens avaient réussi à prendre l’avantage
en première période grâce aux buts de
Derrardja (21’) et Hachoud (32’). Les Sétifiens sont revenus au score à la faveur
des deux réalisation de Nemdil sur penalty (58’) et Mokhdache (91’).
Enfin, le match ayant mis aux prises le NA
Hussein Dey et le MO Béjaïa, qui avaient la
tête ailleurs, s’est soldé sur le score nul de
0 à 0.
Khaled M.
Résultats :
ASMO – JSS
DRBT – CRB
JSK – MCO
MCA – ESS
NAHD – MOB
RCA – CSC
USMB – USMA
USMH – RCR
Classement
1- USM Alger
0-1
0-1
0-0
2-2
0-0
1-2
1-0
1-1
Pts
58
2- JS Saoura
3- JS Kabylie
- CR Belouizadad
5- ES Sétif
- MO Béjaïa
7- DRB Tadjenanet
8- CS Constantine
9- USM Harrach
10- MC Oran
- NA Hussein Dey
12- MC Alger
13- RC Relizane
14- USM Blida
15- RC Arbaâ
16- ASM Oran
48
45
45
44
44
43
42
41
40
40
38
36
36
19
18
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
30
A voir
n Das Erste : Allemagne – Slovaquie à 16h45
n ESPN : Italie – Ecosse à 19h45
J
30
Deux mondes parallèles
enviable de la première nation africaine et arabe dans le
classement FIFA. Notre pays veille à préserver ce rang
comme on veille sur la prunelle de nos yeux alors qu’à
l’intérieur, c’est toute une autre histoire à relater indéfiniment.
Les chefs de notre football, manifestement préoccupés
par soigner leur image, accordent toutes les attentions à
l’équipe nationale qu’ils gâtent alors qu’en face, le football local périclite dans l’indifférence la plus totale. Est-il
concevable que notre pays possède deux footballs en
même temps ? C’est le cas de le dire puisque manifestement, deux collèges de footballeurs se sont progressive-
ment installés et se situent aux antipodes avec la complicité de responsables irresponsables. Ces derniers ne ménagent aucun effort ni ne lésinent sur les moyens pour
monter une équipe compétitive, essentiellement composée de binationaux, alors que les joueurs locaux sont délaissés et la formation reléguée aux calendes grecques.
Ces deux mondes sont diamétralement opposés et ne risquent pas un jour de se rencontrer ni même de se côtoyer. Dans les pays où le football est vraiment football,
l’équipe nationale est issue du football local. Un axiome
que nos responsables refusent de comprendre.
Assem Madjid
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
20
Taille du fichier
2 517 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler