close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2016-06-02 - Vérificateur général du Québec

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUÉ
Le rapport du commissaire au développement durable est déposé à l’Assemblée
nationale – Communiqué no 1
Québec, le 2 juin 2016 – Mme Guylaine Leclerc, vérificatrice générale du Québec, rend public
aujourd’hui le Rapport du commissaire au développement durable (printemps 2016). Celui-ci
comporte, outre les observations du commissaire au développement durable, M. Jean Cinq-Mars,
trois chapitres faisant état de travaux réalisés au cours de la dernière année.
Observations du commissaire au développement durable (chapitre 1)
M. Cinq-Mars porte une attention particulière sur différents sujets d’intérêt pour les Québécois : la
faune, les pesticides en milieu agricole et le marché du carbone.
Conservation et mise en valeur de la faune (chapitre 2)
Le commissaire au développement durable mentionne que la faune, une ressource renouvelable,
est à la base d’activités générant de nombreux emplois et d’importantes retombées économiques,
soit près de 900 millions de dollars, et ce, particulièrement en région. Ses travaux l’amènent
toutefois à conclure que le ministère des Forêts, de la Faune et des Parcs n’a pas pris l’ensemble
des mesures nécessaires pour assurer la conservation et la mise en valeur de la faune. Par
exemple, le ministère n’a pas élaboré de stratégie concernant cette mise en valeur. De plus, il a
des connaissances limitées à l’égard de plusieurs espèces, ce qui nuit à sa capacité de les
conserver et d’optimiser leur mise en valeur. Par ailleurs, le ministère offre peu de soutien aux
zecs pour prévenir les conflits qui découlent du camping illégal ou de l’appropriation illégale des
territoires de chasse à l’orignal.
Pesticides en milieu agricole (chapitre 3)
Dans cette vérification, M. Cinq-Mars souligne que, depuis plusieurs années, on assiste à une
augmentation des ventes de pesticides en agriculture. Il mentionne que l’utilisation des pesticides
peut s’accompagner d’effets négatifs autant sur les insectes, l’environnement que sur la santé
humaine. Ainsi, la dernière analyse publiée par le ministère du Développement durable, de
l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques sur l’existence de pesticides
dans des rivières de régions agricoles a montré que la présence de ces produits est pour le moins
problématique : parfois, la concentration de certains pesticides dépasse les critères déterminés
pour protéger la vie aquatique. Le commissaire au développement durable précise aussi que de
plus en plus de pesticides susceptibles de nuire à la santé et à l’environnement sont utilisés
malgré l’adoption de différentes mesures depuis plus de 20 ans.
Marché du carbone (chapitre 4)
Le commissaire au développement durable présente une étude qui décrit le fonctionnement du
système de plafonnement et d’échange de droits d’émission (SPEDE) de gaz à effet de serre
(GES), communément appelé « marché du carbone ». Ce système, que le gouvernement du
Québec a mis en place en 2013, vise à entraîner un changement de comportement chez les
émetteurs industriels de GES et les consommateurs de carburants et de combustibles fossiles.
Cette étude aborde aussi des enjeux qui exigent une attention particulière afin que le Québec
retire les bénéfices escomptés de ce marché au cours des prochaines années.
Le rapport détaillé et le document présentant les résultats des travaux sous forme de diaporama
sont disponibles au www.vgq.qc.ca.
– 30 –
Source :
Lucie Roy, directrice
Cabinet, communications et affaires stratégiques
Vérificateur général du Québec
Tél. : 418 691-5915
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
39 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler