close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué - Union Départementale CGT Paris

IntégréTéléchargement
Dans toutes les villes aujourd’hui des militants anti loi travail sont convoqués
dans les commissariats, certains font l’objet d’une justice expéditive.
Communiqué
Lors de chaque manifestation, la seule réponse du gouvernement à celles et
ceux qui exigent le retrait de la loi El Khomri est celle de la matraque et des
gazages.
Romain, journaliste indépendant, a ainsi été gravement blessé à l’issue de la
manifestation du 26 mai par une grenade de désencerclement. Il est aujourd’hui en soins intensifs.
Les salariés de Fos sur Mer ont été violemment chargés le 24 mai au matin,
poursuivis jusque dans les locaux de l’Union locale CGT.
Le 23 mai, les travailleurs sociaux qui s’opposaient à la refonte des diplômes
du travail social devant la direction générale de la cohésion sociale ont été
gazés.
Le Secrétaire Général du syndicat Info Com CGT est convoqué par la police en raison d’une affiche dénonçant les violences policières.
La FNPOS-CGT apporte tout son soutien à celles et ceux qui sont victimes
de la violence de la répression. Elle exige l’abandon de toutes les poursuites
engagées contre celles et ceux qui se mobilisent contre la loi «Travail».
Effrayé à l’idée que la contestation prenne de l’ampleur, le gouvernement
PS-MEDEF multiplie les provocations pour restreindre le droit de manifester et criminaliser l’activité militante. Leurs scandaleuses tentatives d’intimidation ne doivent pas nous empêcher de renforcer le mouvement de grève
et de manifestation.
La jeunesse et le monde du travail peuvent faire reculer le gouvernement et le patronat et imposer le retrait de la loi Travail !
Montreuil, le 1 juin 2016
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
177 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler