close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

communique cgt

IntégréTéléchargement
COMMUNIQUE CGT
Le mouvement social lié à la loi EL KHOMRI s’amplifie partout en France et
touche maintenant la plupart des secteurs stratégiques de notre pays
(énergie, transports, chantiers navals,…).
Partout, des actions sont menées, dans la fonction publique, dans le privé, en
interpro, avec les étudiants et lycéens afin de faire reculer le gouvernement
sur son projet rétrograde.
Au niveau local, la contestation fait tâche d’huile et ne se limite plus aux
préavis de grève nationaux.
Ainsi, le CTM (centre technique municipal) stéphanois est bloqué par les
grévistes, une opération « péage gratuit » s‘est produite, des actions ont visé
l’aéroport de Bouthéon, etc…
Depuis quelques jours, la collecte des O.M. est entrée dans la danse et la
plupart des dépôts sont en grève, les centres de traitement des déchets
bloqués et ce, avec le soutien de la CGT.
Outre le retrait de la loi El Khomri, les agents de la collecte exigent, en
plus des revendications liées aux conditions de travail et salariales, des
garanties en matière de régime indemnitaire (le RI doit devenir un
acquis), l’obtention de la NBI et l’embauche des contractuels.
Une première réunion avec le Président de SEM devait être organisée sur les
revendications de la collecte. Suite à la défection de celui-ci, la CGT a
décommandé ce RDV.
Vous êtes très nombreux à désapprouver les orientations du gouvernement et
de la loi travail qui sacrifie notre jeunesse sur l’autel des volontés patronales et
qui détricote le Code du Travail lequel est le fruit du combat de générations de
travailleurs.
Vous êtes inquiets de l’évolution de notre collectivité, non pas parce que vous
êtes frileux du changement mais parce que vous savez dans quel contexte il
s’opère (désengagement de l’état, restriction des budgets, volonté de
diminution de la masse salariale,…).
Vous sentez que vous serez impactés d’une manière ou d’une autre sur vos
conditions de travail, de rémunération, voire de vie.
Dès le 1er janvier 2017, le RIFSEEP (régime indemnitaire de fonction, des
sujétions, de l’expertise et de l’engagement professionnel) doit se
substituer au R.I (régime indemnitaire) et nul doute qu’il ne nous sera pas
favorable.
Cette nuit, nos sénateurs ont adopté un amendement à l’article 2 de la loi
travail qui réinstaure de fait les 39 heures de travail hebdomadaire et met fin
aux R.T.T.
L’opposition au gouvernement actuel s’engouffre dans la brèche pour aller
encore plus dans le sens des volontés patronales. Ce n’est que le début…
Vous ne pouvez pas, nous ne pouvons pas, rester sans
réaction devant ce saccage du bien social.
Rejoignez vos collègues dans la revendication l’action.
« Tous sur le piquet de grève du CTM, rue Pierre de Coubertin »
Refusez la régression sociale !
Des préavis de grève permettant de débrayer 1H, 2H la demi-journée ou la
journée entière ont été déposés.
Luttez pour conserver ce qui nous appartient.
Battez-vous pour de nouveaux droits !
Tout combat non mené est perdu d’avance !
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
137 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler