close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

10/06/16_meeting de colmar - Pays de Colmar Athlétisme club d

IntégréTéléchargement
« Un bilan positif »
Guillaume Zekri, le directeur du meeting national de Colmar, a apprécié le
spectacle offert au public, vendredi au stade de l’Europe.
« Malgré la frustration liée à la météo, un aspect que l’on ne maîtrise pas, le bilan est
positif. Le 100m féminin et le javelot masculin ont démarré sous la pluie. Cela a
engendré de la crispation et de la perte d’énergie chez les concurrents.
Mais la piste et les conditions sont restées bonnes, et dans l’ensemble, on a vu du bel
athlé. On avait annoncé un plateau exceptionnel, on a eu des performances
exceptionnelles…
En tout, neuf records du meeting sont tombés. Les 20’’58 de l’Américain (Edward
Hadnot) sur 200m, c’est le niveau d’une demi-finale olympique. Ensuite, 10’’41 sur
100m (Jeffery Josephs) ou 49’’73 sur 400m haies (Amadou Ndiaye) , ça va très vite
aussi.
On a eu droit à un concours de javelot féminin (remporté par la Niçoise Mathilde
Andraud avec un jet à 58,36m) d’une densité hyper intéressante, que l’on observe
rarement en France.
« On mettra en place une 7e édition l’an prochain »
On a quand même enregistré 307 engagés, ce qui est un très bon score pour une
compétition en soirée. Notre rendez-vous permet à bon nombre d’athlètes d’effectuer un
vrai pas en avant dans leur saison. On leur offre les conditions de la performance. Et
quand les sportifs sont contents, ce sont nos 80 bénévoles qui sont récompensés.
On a programmé une réunion le 22 juin pour dresser un bilan avec tous les membres de
l’organisation. Il reste des points à améliorer. On a trois speakers, il en faudrait peutêtre un quatrième. Il y a encore trop de temps morts.
Malgré les difficultés financières, on mettra en place une 7e édition l’an prochain. J’invite
tous ceux qui aiment l’athlé à nous soutenir et à nous accompagner. Toutes les aides
sont les bienvenues ! »
Pluie de records au meeting de Colmar
Porté par une légion étrangère de très bon niveau, le meeting national de
Colmar a vu ses records tomber quasiment les uns après les autres, hier soir,
au stade de l’Europe. Vivement l’an prochain !
La Niçoise Mathilde Andraud n’a pas atteint la barre des 60 mètres, hier soir, à Colmar,
mais elle s’est tout de même mise en valeur en remportant le concours du javelot avec
58,36 m.Photo L’Alsace/
Un décamètre a cassé, puis un deuxième, et on s’est dit qu’à ce rythme-là, le meeting
national de Colmar n’irait jamais à son terme. Le ciel était gris, quelques gouttes
tombaient sur le stade de l’Europe, et les Français jetaient l’éponge les uns après les
autres alors que le concours de javelot venait à peine de commencer.
Haeffler blessé
Alors que le Strasbourgeois Jérémy Nicollin reposait encore son coude au bord de la
piste en mangeant de la tarte flambée, Killian Durechou, pensionnaire du pôle espoirs
de Strasbourg, se blessait aux pectoraux à l’échauffement, juste avant que le
Guebwillerois Jérôme Haeffler ne soit victime d’une déchirure à l’adducteur à son tout
premier essai. Une blessure synonyme de fin de saison.
Sans les trois derniers champions de France de la spécialité, les invités étrangers
pouvaient tranquillement se disputer la victoire. Et encore, « disputer » est un bien
grand mot, puisque l’Australien Jarrod Bannister, qui présente tout de même un record
personnel à 89,02 m, mettait tout le monde d’accord d’entrée en lançant son engin à
75,66 m, reléguant l’Allemand Markus Koch, 2e , à près de huit mètres au final (67,90
m)…
En réalité, un premier record du meeting venait de tomber - en l’occurrence, celui
d’Haeffler datant de 2012 (74,05 m) -, annonçant un total de neuf nouvelles
performances de référence pour la plus importante compétition d’athlétisme organisée
en Alsace.
Preuve de la qualité du plateau concocté par le directeur Guillaume Zekri et son équipe,
les six épreuves labellisées « national » ont affolé les compteurs : la Malienne Djenebou
Dante (52’’24) et l’Algérien Fethi Benchaa (46’’68) au 400 m, la Marocaine Lamiae
Lhabze (57’’21) et le Sénégalais Amadou Ndiaye (49’’73) au 400 m haies, et, outre
Bannister, donc, Mathilde Andraud (58,36 m) au javelot. La Niçoise, nouvelle
recordwoman de France depuis le 21 mai avec 63,54 m et qualifiée pour les Jeux
Olympiques, n’était cela dit pas totalement convaincue par sa performance : « On a
démarré un nouveau cycle de travail pour rester en forme jusqu’aux Jeux, en
août. Ça ne va pas être évident. L’idée, ce n’était pas de battre mon record,
mais de faire trois essais autour des 60 mètres. C’est raté. J’ai poussé en
faisant deux essais de plus, mais je retombe rapidement dans mes travers.
J’espère que ce sera mieux demain (aujourd’hui) à Saint-Louis et mardi à Nancy.
»
100 euros par nouveau record
Mathilde Andraud et la Strasbourgeoise Maëva Alvès (IBAL), qui a franchi 3,84 m à la
perche, sont les deux seules Françaises à avoir fait tomber un record du meeting hier
soir, les sept autres ayant été l’œuvre d’étrangers (le Jamaïcain Jeffrey Josephs - 10’’41
sur 100 m - et l’Américain Edward Hadnot - 20’’58 sur 200 m - complètent le tableau
d’honneur.
« Mais on a payé personne pour être là, précise Guillaume Zekri dans un éclat de
rire. On a un vrai bon réseau désormais, les athlètes demandent à venir, ils sont
contents de participer à un meeting où on ne se prend pas la tête, la piste leur
plaît. La preuve, les perfs sont là. »
La « mauvaise » nouvelle, c’est qu’il va falloir sortir le carnet de chèque à raison de 100
euros par nouveau record. « C’est le jeu » , sourit le directeur du meeting colmarien.
Il en vaut franchement la chandelle.
5000 m : Mahmoudi et Mené titrés
Sans surprise, les deux sociétaires de l’Alsace Nord Athlétisme, Elodie Mené chez
les dames et Kader Mahmoudi chez les hommes, ont décroché le titre de champions
d’Alsace du 5000 m, hier soir, en clôture du meeting de Colmar.
La Haguenovienne, couronnée en 17’17’’22, n’était cependant pas satisfaite de sa
performance. « C’est à l’image de ma saison, ce n’est pas bon, soupirait la BasRhinoise, qui a devancé Caroline El Himer (S2A), dont c’était le tout premier 5000
m sur piste (17’19’’25). C’était la seule et unique échéance pour faire un chrono.
Ça ne suffira sans doute pas pour les championnats de France Elite. Voilà, fin de la
saison. » Mahmoudi a quant à lui gagné sa course en 14’47’’40.
Résultats
DAMES
100 m - Finale 1 (+3,4) : 1. Mathilde Lagui (Montreuil) 11’’56 ; 2. Laetitia Lea-Titti
(Cam/Dijon UC) 11’’81 ; 3. Stacy Vagao (Décines) 11’’96. Finale 2 (+1.6) : 4. Juanita
Mekolo-Ngono (FCM) 12’’72 ; 5. Lucie Peters (Esrcac) 12’’76 ; 6. Manon Terral (Rac)
12’’81. Finale 3 (+1.3) : 2. Léa Hengy (FCM) 13’’07 ; 5. Belinda Prince-Agbodjan (Fcm)
13’’57.
200 m - Finale 1 (+1.1) : 1. Phumelie Ndzinisa (Swz) 23’’62 ; 2. Mathilde Lagui
(Montreuil) 24’’00 ; 3. Stacy Vagao (Décines) 24’’59 ; 6. Virginie Kreyenbihler (ASS)
26’’51. Finale 2 (+0.7) : 6. Lucie Peters (PCA) 26’’17.
400 m - Finale 1 : Djenebou Dante (Mli/Paris-Joinville) 52’’24 ; 2. Deborah Sananes
(Ambérieu) 52’’55 ; 3. Jeanne Boussard (Décines) 53’’22. Finale 2 : 2. Mélanie
Schneider (Fch) 58’’20 ; 3. Aurélie Milseck (Acik) 54’’10.
800 m - Finale 1 : 1. Elise Pollini (Va) 2’10’’55 ; 2. Chloé Gundermann (Asptts)
2’14’’45 ; 3. Judith Taurel (Acr) 2’15’’26 ; 4. Justine Stutz (Esrcac) 2’16’’73 ; 5. Vanessa
Ouar (Cac’10) 2’18’’99 ; 6. Delphine Pouillot (Asptts) 2’19’’07 ; 7. Lisa Zimmermann
(Ad) 2’21’’53 ; 8. Manon Utard (Esrcac) 2’21’’69. Finale 2 : 1. Morgane Roy (Cac’10)
2’24’’25 ; 2. Clara Fournier (Fcg) 2’24’’60 ; 3. Nadine Batot (Asptts) 2’25’’36 ; 4. Lise
Minery (Cslnb) 2’27’’11 ; 7. Juliette Drendel (Fcg) 2’35’’72.
5000 m : 1. Elodie Mené (FCH) 17’17’’22 ; 2. Caroline El Himer (S2A) 17’19''25 ; 3.
Florence Scher (ASSA) 17’53’’28 ; 4. Manon Coste (Dsa) 18’05’’48 ; 5. Blandine BitznerDucret (S2A) 18’08’’65.
400 m haies - Finale 1 : 1. Lamiae Lhabze (Mar/Efcvo) 57’’21 ; 2. Abigail Lewis
(Jam/Paris-Joinville) 57’’73 ; 3. Farah Clerc (Lyon) 58’’21. Finale 3 : 2. Claire Bohly
(Fch) 65’’95 ; 3. Amélie Suss (Fch) 66’’34.
Longueur : 1. Pauline Piu (FCM) 5,48 m (+1.1) ; 2. Juanita Mekolo-Ngono (FCM) 5,43
m (+2.0) ; 3. Laure Petit (IBAL) 5,41 m (+0.0) ; 4. Marie Grunder (IBAL) 5,18 m
(+1.3).
Perche : 1. Maeva Alves (IBAL) 3,84 m ; 2. Amandine Illesta (Thaon) 3,84 m ; 3.
Louise Lallement (IBAL) 3,24 m ; 4. Auriane Viola (IBAL) 3,04 m.
Javelot (600 g) : 1. Mathilde Andraud (Nice) 58,36 m ; 2. Alexia Kogut Kubiak
(Martigues) 57,41 m ; 3. Margaux Nicollin (Dijon) 52,34 m ; 9. Justine Fernandes (SRO)
36,78 m.
HOMMES
100 m - Finale 1 (+0.4) : 1. Jeffrey Josephs (Jam) 10’’41 ; 2. Jonathan Permal (Mri)
10’’51 ; 3. Edward Hadnot (USA) 10’’54. Finale 2 (+1.8) : 1. Brahim Raggui (Metz)
10’’50. Finale 3 (+2.7) : 2. Ilies Tano (Asptts) 10’’91 ; 3. Chek Touré (Asptts) 11’’02 ;
6. Lucas Granjon (Esrcac) 11’’20.
200 m - Finale 1 (+1.4) : 1. Edward Hadnot (USA) 20’’58 ; 2. Jonathan Permal (Mri)
21’’08 ; 3. Brahim Raggui (Metz) 21’’15. Finale 2 (+1.5) : 1. Loïc Berard (AS77) 21’’65 ;
2. Max Sirguey (Aspttm) 21’’83 ; 4. Bastien Poidevain (Esrcac) 22’’02.
400 m - Finale 1 : 1. Fethi Benchaa (Alg) 46’’68 ; 2. Ijacques François (Montpellier
AM) 47’’37 ; 3. Angel Chelala (Reims) 47’’46. Finale 2 : 1. Jude Christine (Athlé 91)
47’’73 ; 2. David Alerte (Paris-Joinville) 48’’47.
800 m - Finale 1 : 1. Khaled Benmahdi (Alg/Belfort) 1’47’’75 ; 2. Julian Ranc (UB)
1’48’’07 ; 3. Benjamin Herriau (Laval) 1’50’’95 ; 4. Radwane Bensahla (Fcm) 1’52’’45 ;
5. Fabrice Widmer (Ccar) 1’52’’60 ; 6. Mohammed Henni (Asptts) 1’54’’26 ; 9. Alexis
Ludmann (Esrcac) 1’56’’96 ; 11. Kevin Weinachter (Acik) 2’10’’22.
5000 m : 1. Nicolas Witz (Nancy) 14’21’’97 ; 2. Yann Schrub (Sarreguemines) 14’22’’95
; 3. Kader Mahmoudi (ANA) 14’47’’40 (champion d’Alsace) ; 4. Smaïn-Ismaïl Essalki
(FCM) 14’53’’91 ; 6. Jonathan Mehl (FCH) 15’01’’91.
400 m haies - Finale 1 : 1. Amadou Ndiaye (Sen/Val de Reuil) 49’’73 ; 2. Emmanuel
Mayers (Tri) 50’’42 ; 3. Victor Corroller (Rennes) 50’’47. Finale 3 : 1. Loïc Garcia (RAS)
54’’77 ; 2. Bruno Kaltenbach (Usta) 56’’07.
Hauteur : 1. Jules Soraru (Esrcac) 1,95 m ; 2. Charly Deparis (Esrcac) 1,75 m ; 3.
Julien Amougou Mballa (
Poids (6 kg) juniors : 1. Raiarii (Aorai) 17,45 m ; 2. Selevasio Valao (Esrcac) 17,10
m.
Poids (7 kg) : 1. Yusuf Sevuk (FCM) 12,96 m.
Javelot (800 g) : 1. Jarrod Bannister (Aus) 75,66 m ; 2. Markus Koch (All) 67,90 m ;
3. Lukas Moutarde (Charleville-Mézières) 66,17 m ; 4. Romain Katchavenda (PCA)
63,93 m… ; 7. Rémi Conroy (EHA) 59,52 m.
Méritants malgré tout
Une petite pluie fine et la blessure à l’adducteur de Jérôme Haeffler ont un peu
terni la soirée. Les athlètes, eux, ont fait abstraction de la météo pour sortir de
jolies perfs.
Mathilde Andraud en démonstration hier soir sur la route de Rio – Photo DNA – Laurent
Habersetzer
Il devait constituer le fil rouge, le grand temps fort d’une soirée mémorable. Le concours
de javelot masculin n’a jamais tutoyé les sommets espérés, hier au stade de l’Europe,
pour des raisons indépendantes de la volonté des acteurs… et des organisateurs. Au
moment même où le meeting national de Colmar débutait, une pluie fine très malvenue
s’est abattue sur la piste, fatalement détrempée.
Mais ce n’est pas tout. Deux semaines après avoir amélioré son record (77,15m) du
côté de Dessau, en Allemagne, Jérémy Nicollin, le lanceur de l’Alsace Nord Athlétisme, a
finalement déclaré forfait au dernier moment. «Il a préféré renoncer, il a eu bien fait»,
soupire son entraîneur Jacques Danail, en contemplant le ciel gris. «Je ne me sens pas
au meilleur de ma forme, je m’accorde donc un peu de repos, explique l’intéressé. Mon
but, c’est de faire 80m le 24 juin aux championnats de France Elite (à Angers). Alors je
m’en donne les moyens.»
«C’est toujours quand on se sent le mieux que ça pète»
Pour Jérôme Haeffler (PCA), en revanche, la saison s’arrête là. Le Guebwillerois a subi
un terrible claquage, sur une mauvaise foulée, avant même son premier jet. «Je me suis
pété l’adducteur», confie-t-il, avant de tirer un trait sur son été 2016. «C’est terminé, ce
n’est même pas la peine d’espérer. J’avais pris quinze jours de congés pour les
‘‘France’’. Je vais pouvoir partir en vacances.»
Le Haut-Rhinois ne défendra donc pas le titre chèrement acquis en 2015 à Villeneuved’Ascq. «Il faut que je retravaille complètement ma course d’élan, constate-t-il. Peutêtre la faire moins vite ou plus rapide et moins ample…»
Jérôme Haeffler a en tout cas le droit de se sentir maudit: à l’échauffement, il avait
expédié à plusieurs reprises son engin au-delà des 70m. « Mais c’est toujours quand on
se sent le mieux que ça pète », lâche-t-il, un brin dépité.
Il est des jours, comme celui-là, où le sort s’acharne. L’athlétisme étant dépendant, plus
que n’importe quel autre sport, des aléas climatiques, il convient d’analyser avec
indulgence les performances d’hier soir. Dans le contexte évoqué, le jet à 75,66m de
l’Australien Jarrod Bannister, synonyme de victoire dans le concours de javelot, n’a
évidemment rien de déshonorant.
Sur 100m, le Jamaïcain Jeffery Josephs (10”41) et la Francilienne Mathilde Lagui
(11”56) ont eu bien du mérite de dompter avec une telle aisance le tartan glissant.
Même remarque pour la Malienne Djenebou Dante, première à franchir la ligne d’un
400m très relevé (52”24), devant l’internationale Deborah Sananes (52”55), membre du
relais tricolore.
Mahmoudi champion d’Alsace du 5000m
Mentions spéciales, également, à l’Américain Edward Hadnot et au Sénégalais Amadou
Ndiaye, auteurs de chronos assez époustouflants sur 200m (20”58) et 400m haies
(49”73), ainsi qu’à la Niçoise Mathilde Andraud, en démonstration au javelot (58,36m).
Du côté des régionaux, Maeva Alves (3,84m à la perche) et Elise Pollini (2’10”55 sur
800m) ont fait briller les couleurs du S2A. Les juniors Selevasio Valao (PCA, 17,10m au
poids), Max Sirguey (EGMA, 21’’83 sur 200m) et Ilies Tano (10’’91 sur 100m) n’ont pas
été en reste.
A la tombée de la nuit, Abdelkader Mahmoudi a, lui, été sacré champion d’Alsace du
5000m, en 14’47”40. Mais le licencié de l’ANA ne décolérait pas: «Débuter une course
avec 20 minutes de retard, c’est inadmissible. Quand on s’entraîne pour faire une perf,
on est réglé à la minute près. Je n’étais pas venu pour le titre, mais pour réussir un
chrono, sur une distance très dure à appréhender. J’ai tenté, j’ai échoué… Il m’a
manqué de la fraîcheur.»
Lui et tous les autres ont fait de leur mieux.
Les enfants en ouverture à Colmar
180 enfants des écoles et des collèges sont invités en ouverture du meeting
international du Pays de Colmar Athlétisme, ce soir au stade de l’Europe.
Jérôme Haeffler fait partie des favoris du concours de javelot, ce soir lors du 6e
meeting national de Colmar.Photo L’Alsace/
Comme par le passé, l’ouverture du 6e meeting national d’athlétisme de Colmar est
réservée aux écoliers et collégiens qui disputeront des relais, 8x50m pour les écoles et
4x100m pour les collèges.
Un peu plus tôt se sera disputé un concours B de javelot su invitation à partir de 16 h.
On entrera dans le vif du sujet à 19 h avec le 100 m féminin, la longueur féminine et la
poids masculin et avec la première épreuve nationale, le concours de javelot masculins
auquel participeront les meilleurs lanceurs français.
De nombreux athlètes français et étrangers participeront également aux autres
épreuves dont les 400 m et 400 m haies masculin et féminin qui sont labellisées «
national ».
De nombreuses autres épreuves d’encadrement seront au programme de la soirée qui
se clôturera à 21 h 30 avec un 5 000 m qui servira de support au championnat d’Alsace.
Le programme
16 h : javelot masculin concours B ; 18 h 20 : 8x50m écoles et 4x100m collèges.
19 h : 100 m féminin ; Javelot national masculin ; longueur féminines ; poids masculins.
19 h 15 : 100 m masculins ; perche féminine. 19 h 30 : 400 m haies féminin. 19 h 45 :
400 m haies masculins. 20 h : 400 m féminin. 20 h 15 : hauteur masculins. 20 h 20 :
400 m masculin. 20 h 30 : Javelot féminin. 20 h 40 : 200 m féminin. 20 h 50 : 200 m
masculins. 21 h 05 : 800 m féminin ; 21 h 15 : 800 m masculins ; 21 h 30 : 5 000 m
masculins et féminins.
Ça va envoyer sévère !
Le meeting national de Colmar réunira, ce soir, la crème du javelot français,
ainsi qu’un Australien, Jarrod Bannister, possédant un record à 89,02m ! Deux
sprinteurs ultra-rapides, l’Ivoirien Arthur Cissé et le Gambien Adama Jammet,
flashés en moins de 10’’30 sur 100m, seront également de la partie.
l’alsacien Jeremy Nicollin vise les minimas pour les championnats d’europe photoarchives-dna
Guillaume Zekri, le directeur du meeting national de Colmar, ne cache pas son
excitation, à quelques heures de la sixième édition. « En termes de niveau, ces
dernières années, on n’a pas fait mieux. Le plateau est très lourd. Pour les connaisseurs
de l’athlétisme, c’est alléchant. Ce n’est pas tous les jours que l’on voit ces choses-là. »
« Ça fait longtemps qu’on n’a pas organisé, en France, un
concours de javelot aussi relevé »
Au moment même où le pays s’apprête à vibrer pour l’Euro de football, ils seront
quelques-uns, ce soir dans la préfecture du Haut-Rhin, à se pourlécher les babines
devant une aire de lancer. « Ça fait longtemps qu’on n’a pas organisé, en France, un
concours de javelot aussi relevé, aussi dense », insiste Guillaume Zekri.
Il suffit de jeter un coup d’œil à la liste des engagés pour s’en persuader. Les
organisateurs du meeting national de Colmar ont notamment réussi un gros coup en
attirant dans leurs filets le dénommé Jarrod Bannister. Un jour béni de 2008, chez lui,
l’Australien s’est fendu d’un jet à 89,02m au cours des championnats nationaux. Une
distance qui parle, là encore, aux initiés. Même si elle reste assez éloignée du record du
monde historique (98,48m), détenu par le Tchèque Jan Zelezny depuis 1996.
Pourtant, malgré ce brillant fait d’armes, il n’est pas certain que Jarrod Bannister
l’emporte ce soir à Colmar. Bloqué à 78,29m en ce début de saison, le lanceur de 31
ans devra notamment tenir à distance le Guebwillerois Jérôme Haeffler, champion de
France Élite en 2015, mais aussi et surtout le Francilien Kilian Durechou (77,61m en
2016) et le Savernois Jérémy Nicollin, dans la forme de sa vie actuellement.
Le colosse de l’ANA (1,93m), magnifique cocktail de puissance et d’explosivité, a
expédié son engin à 77,15m, le 27 mai à Dessau (Allemagne), établissant ainsi sa
meilleure marque en carrière. « Il vise la barre mythique des 80m, qui le qualifierait
pour les prochains championnats d’Europe à Amsterdam (du 6 au 10 juillet) , confie
Guillaume Zekri. C’est tout à fait possible qu’il y parvienne à Colmar… »
Il paraît même que Jérémy Nicollin a les « minima olympiques (83m) » dans un coin de
la tête. Mais atteindre ce niveau de performance dès ce soir relève sans doute un peu
de l’utopie pour le natif de Chenôve, en Bourgogne. « Dans les lancers, il faut que tout
rigole le jour J », rappelle Jean-Pierre Hoerner, le président du Pays de Colmar
Athlétisme, lui aussi au four et au moulin depuis des mois pour que la fête soit parfaite,
tout à l’heure au stade de l’Europe.
Le sprint, autre « temps fort »
Le concours féminin du javelot vaudra également le détour, ne serait-ce qu’en raison de
la présence de la Niçoise Mathilde Andraud, qui a déjà composté son billet pour les Jeux
de Rio grâce à un jet à 63,54m le 21 mai à Halle (Allemagne).
Quant à la météo, elle constituera, une fois encore, un paramètre essentiel. A priori, le
soleil sera au rendez-vous, mais les coureurs pourraient être obligés de composer avec
un « petit vent de face », si l’on en croit les prédictions de Jean-Pierre Hoerner.
Le sprint, on y arrive, sera l’autre « gros temps fort de la soirée », indique Guillaume
Zekri. La discipline phare de l’athlétisme rassemblera, ce soir à Colmar, deux flèches
africaines, le Gambien Adama Jammet (10’’25 sur 100m, 20’’53 sur 200m) et l’Ivoirien
Arthur Cissé (10’’29 et 21’’13), mais aussi une douzaine de concurrents déjà flashés
sous les 11’’ sur la ligne droite. Parmi eux, les régionaux Max Sirguey (EGMA), Lucas
Granjon (PCA) et Ilies Tano (S2A). « Ce qui est frustrant, c’est qu’on a dû refuser des
mecs qui courent très vite, confie le directeur du meeting. Nous sommes un peu
victimes de notre succès. »
Le public, lui, ne devrait pas bouder son plaisir…
Un meeting explosif à Colmar
Le 6e meeting national de Colmar, organisé par le
PCA vendredi soir au stade de l’Europe, s’annonce
explosif. Quelques-uns des meilleurs athlètes
français et de nombreux champions étrangers seront
présents, notamment au lancer du javelot, le clou du
programme.
Recordman du meeting avec 74,05 m et champion de France Elite en titre, le
régional de l’étape Jérôme Haeffler (PCA) sera l’une des attractions du concours de
lancer de javelot, vendredi soir à Colmar.Photo L’Alsace/
Les organisateurs du 6e meeting national de Colmar - Jean-Pierre Hoerner, président du
PCA, et Guillaume Zekri, directeur du meeting, en tête - ont une nouvelle fois réussi leur
pari et accueilleront au stade de l’Europe de nombreux champions, vendredi soir. Au
total, 250 athlètes sont inscrits dans les 17 épreuves au programme, dont six labellisées
nationales par la Fédération française d’athlétisme (400 m hommes et femmes, javelot
hommes et femmes et 400 m haies hommes et femmes).
« Le règlement de la Fédération oblige le directeur du meeting à inviter les 20 meilleurs
Français de la discipline, commente Guillaume Zekri à ce sujet. Ils sont toujours une
vingtaine à répondre. Ça fait dix jours que le plateau au niveau national est complet et
j’avoue que c’est une grande frustration de refuser des athlètes de bon niveau. »
Un superbe plateau sur 100 m
Devenu le meeting d’athlétisme le plus important en Alsace, le rendez-vous colmarien
sera donc une nouvelle fois au niveau cette année, avec également des épreuves
d’encadrement qui mettront aux prises des athlètes dont certains sont encore en quête
des minima pour les championnats d’Europe ou les Jeux Olympiques. « Il y a
notamment une vingtaine de coureurs océaniens, caribéens et africains, pris en charge
par l’IAAF, qui préparent les championnats d’Afrique, indique le directeur du meeting. Ils
sont en stage en France, à Reims, à Vittel et du côté d’Obernai, et grâce à nos réseaux,
on a pu les inviter. »
Ainsi, une quinzaine de coureurs engagés sur 100 m affichent un chrono sous les 11’’ et
plusieurs d’entre-eux sous les 10’’50, dont Adama Jammet (Gambie, 10’’25), Arhur
Cissé (Congo, 10’’29), Jonathan Permal (Île Maurice, 10’’37) ou encore Jeffery Josephs
(Jamaïque, 10’’40). «Ce n’est pas tous les jours qu’on peut présenter un plateau aussi
dense au sprint, observe Jean-Pierre Hoerner. Pratiquement tous doubleront avec le 200
m, que certains ont déjà couru sous les 20’’50.»
Le clou, c’est le javelot
Le 400 m et le 400 m haies n’auront rien à envier aux deux épreuves courtes. On
pourra ainsi suivre les performances du Rémois Angel Chelala, titulaire en équipe de
France du 4x400 m, et des Algériens du Stade Français Fethi Benchaa, champion de
France Elite indoor 2016 en 46’’45, et Miloud Laredj (45’’48), triple médaillé européen et
finaliste mondial, tous deux sélectionnés pour les championnats d’Afrique. « Je peux
annoncer que le record du meeting du 400 m (46’’72) sera battu » , affirme Guillaume
Zekri.
Cinq athlètes au départ ont déjà couru le 400 m haies sous les 50’’, dont Mohamed
Seghaier qui a établi le record du meeting l’année dernière en 49’’33. On aura aussi le
plaisir de revoir le jeune Breton Victor Coroller qui a enflammé le stade de l’Europe l’an
passé en établissant le nouveau record de France juniors (50’’76).
Enfin, on attend avec impatience le déroulement du concours du javelot, sans doute le
clou de soirée, qui verra la participation de plusieurs champions de France. « Jacques
Danail, la référence du javelot en Alsace, a noté que ça faisait longtemps en France
qu’on n’avait pas eu un plateau aussi dense, commente le directeur du meeting.
Certains athlètes chercheront à dépasser les 80 m, minima pour les championnats
d’Europe. Ils seront tirés vers le haut par Jarrod Bannister, un Australien dont le record
personnel est à 89,02 m. » On pourra aussi suivre à l’occasion de ce concours la
performance du jeune Lukas Moutarde, champion olympique de la jeunesse en 2014, et
bien sûr celle du Guebwillerois Jérôme Haeffler, champion de France 2010 et 2015.
Chez les féminines, le concours sera également d’un haut niveau avec la présence de
Mathilde Andraud, la recordwoman de France qui vient de réaliser les minima pour
participer aux JO de Rio (63,54 m), tandis que Margaux Nicollin viendra à Colmar pour y
chercher les minima (60 m) pour l’Euro à Amsterdam (6-10 juillet).
À n’en pas douter, c’est une belle soirée que les amateurs pourront suivre, d’autant «
que la météo devrait être de la partie avec toutefois un petit vent de face » , informe
Jean-Pierre Hoerner. Les Colmariens ont intérêt à en profiter car il n’est pas certain
qu’une nouvelle édition aura lieu l’an prochain. « On reste motivés pour promouvoir
l’athlétisme à Colmar, détaille Michel Meyer, l’un des coaches du PCA. On peut être
tentés de jeter l’éponge puisqu’on perd de l’argent. La réalité est financière et si on ne
trouve pas de gros partenaires, on ne pourra pas continuer longtemps. »
Une soirée de gala
Près de 300 athlètes sont attendus vendredi, au
stade de l’Europe, pour la 6e édition du meeting
national de Colmar. Guillaume Zekri, le directeur de
l’événement, et Jean-Pierre Hoerner, le président du
PCA, promettent une soirée mémorable.
Vainqueur du 400m haies l’an dernier, le Tunisien Mohamed Sghaïer (à d.) sera-t-il
présent, vendredi soir au meeting national de Colmar ? Les organisateurs attendent sa
confirmation. PHOTO archives DNA – Julien Kauffmann
Ils auraient pu se décourager, devant la difficulté à rassembler les fonds pour organiser
un tel événement. Mais Guillaume Zekri, le directeur du meeting national de Colmar, et
Jean-Pierre Hoerner, le président du PCA, sont trop passionnés pour lâcher prise. Après
des mois de travail, ils sont en mesure de présenter, pour la sixième année consécutive,
une compétition d’athlétisme de haut niveau dans la préfecture du Haut-Rhin.
Le budget, qui atteint péniblement les 30 000 euros, est peu ou prou le même qu’en
2015. « Un certain nombre de partenaires ont réduit leur participation, mais on a
accompli un énorme boulot pour compenser, souligne Jean-Pierre Hoerner. Vendredi, on
mettra en place une tombola pour rattraper un peu le manque de financements. »
« Quand on voit le plaisir que notre meeting procure… »
« Ce qui nous motive, c’est notre amour pour la pratique sportive et le système
associatif, renchérit Guillaume Zekri. Parfois, on pourrait être tenté de jeter l’éponge,
mais quand on voit le plaisir que notre meeting procure aux gens, on n’a pas envie
d’arrêter. Environ 80 bénévoles seront présents sur le stade vendredi. »
Ils encadreront près de 300 athlètes venus de divers horizons. Algérie, Ghana, Mali,
Bénin, Zimbabwe, Gambie, Australie, Espagne, Caraïbes… Le rendez-vous s’est forgé
une solide réputation bien au-delà des frontières de l’Alsace. « On a nos réseaux, confie
Guillaume Zekri. Certains agents parlent de notre compétition à leurs athlètes.
Désormais, nous sommes obligés d’en refuser, y compris des très bons. Notre meeting
plaît visiblement. »
Et malgré le coup d’envoi de l’Euro-2016, vendredi soir, avec un certain France –
Roumanie, les promoteurs du meeting de Colmar ne s’inquiètent pas d’une éventuelle
désaffection de la part du public. À les entendre, il est possible de concilier les deux.
« Ceux qui le désirent pourront venir voir, dès 19h, cinq épreuves nationales au stade
de l’Europe (400m et 400m haies hommes et femmes, javelot masculin) , avant de
rentrer chez eux pour le début du match de foot à 21h », sourit Jean-Pierre Hoerner.
« Faire le maximum avec les moyens du bord »
L’inoxydable président du PCA est serein. Il le sait : Colmar est et restera une terre
d’athlétisme. « Notre club est le plus important en Alsace en nombre de licenciés,
rappelle-t-il. Et on vient de terminer troisième sur 32 équipes, lors des interclubs en
Nationale 1B. »
Le leitmotiv de Jean-Pierre Hoerner n’a pas changé : « Faire le maximum avec les
moyens du bord. »
Le meeting national de Colmar en est une formidable illustration.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
1
Taille du fichier
2 935 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler