close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Call for Applications – GLTFP

IntégréTéléchargement
Ref.: CS/HR/16/05/16/JK
SECRÉTARIAT DU MARCHÉ COMMUN
DE L’AFRIQUE ORIENTALE ET AUSTRALE
Appel à candidatures pour les postes de Coordonnateur du projet, Expert des
acquisitions et Comptable du projet sous le projet Facilitation du commerce dans
la région des Grands Lacs (PFCGL) au Secrétariat du COMESA
Le Marché commun de l'Afrique orientale et australe (COMESA) est un groupement
régional de 19 États africains qui ont convenu de promouvoir l'intégration régionale par
le biais du développement du commerce et la facilitation du transport. Des informations
supplémentaires peuvent être obtenues sur le site de l’organisation www.comesa.int.
Le COMESA est la plus grande zone de libre-échange régionale en Afrique, et reconnait
l'importance des initiatives commerciales au niveau régional dans l'appui du petit
commerce. Plus précisément, le COMESA a introduit le Régime commercial simplifié
(Récos), lequel est mis en œuvre dans sept États membres en vue de faciliter le petit
commerce à certains postes frontières. De même, en 2014, le Conseil des ministres du
COMESA a adopté le Règlement relatif aux normes minimales pour le traitement des
petits commerçants transfrontières en vue de promouvoir le changement de
comportement parmi les commerçants et les agents publics. Le Récos et ledit
Règlement concernent essentiellement le commerce des marchandises. La dimension
genre du Récos est très forte étant donné que la majorité des petits commerçants sont
des femmes et des jeunes ; tandis que les volets Réconciliation et Consolidation de la
paix sont essentiels dans la région des Grands Lacs.
Des données provenant des observations sur terrain semblent indiquer que les
transactions informelles sont répandues dans les secteurs de services tels que
l’enseignement, la santé, la construction, le travail domestique, le divertissement et la
coiffure. Les obstacles réglementaires tels les visas trop chers, les restrictions
concernant les permis de résidence et de travail, et d’autres obstacles à l'immigration
forcent les prestataires de services à opérer de manière informelle ; en conséquence,
ces flux commerciaux demeurent inaperçus. Alors que les prestataires de services
restent bloqués dans le secteur informel, les États perdent des recettes fiscales et le
potentiel de croissance de ces entrepreneurs est limité par le manque d'accès au crédit.
La Banque mondiale a réagi face à la nécessité de faciliter le commerce dans la région
des Grands Lacs et a élaboré un programme avec la participation de la République
démocratique du Congo, du Rwanda et de l'Ouganda ainsi que du Secrétariat du
COMESA. Ledit programme s'appuiera sur d'autres initiatives déjà en place à certaines
frontières. L'objectif relatif au développement de ce projet est de faciliter le commerce
2
transfrontière par l'accroissement de la capacité pour le commerce et la réduction des
coûts que les commerçants doivent affronter, plus particulièrement les petits
commerçants, à des endroits ciblés dans les régions frontalières.
Eléments spécifiques des activités devant être mises en œuvre par le COMESA
En ce qui concerne la composante régionale du projet, le COMESA jouera un rôle clé
en assurant la coordination régionale et la communication concernant la mise en œuvre
du Récos et du Règlement du COMESA, y compris l'extension dudit Règlement au
commerce des services. Le Secrétariat du COMESA s'appuiera sur les initiatives qu’il
met déjà en œuvre, en collaboration avec ses partenaires aux niveaux national et
régional, et soutiendra une mise en œuvre coordonnée au niveau local par le biais des
bureaux d'information commerciale (BIC) qui seront créés ou renforcés à chacun des
postes-frontières sélectionnés. Les BIC fourniront des informations de première main
aux commerçants concernant le Règlement du COMESA, le Récos et la Charte sur les
droits et la protection des commerçants ; faciliteront le processus de dédouanement (par
exemple en aidant les commerçants à compléter les formulaires requis), assureront la
collecte de données et statistiques pertinentes. En effet, la présence des officiels du
COMESA et des représentants des commerçants, et leur familiarité avec les traitements
auxquels font souvent face les petits commerçants, offriront un environnement où les
plaintes/abus seront plus susceptibles d'être signalés. De vastes campagnes de
communication seront mises en place au niveau régional par le Secrétariat du COMESA
en vue de soutenir la vulgarisation et la mise en œuvre du Récos.
En outre, en coordination avec les parties prenantes concernées, le projet répondra aux
besoins et préoccupations des petites commerçantes transfrontières afin de leur
permettre de mener à bien leurs activités au quotidien. L'appui portera sur l’optique de
santé et du bien-être ; la mise à disposition des infrastructures sensibles à la dimension
genre ; la création d'environnements juridique et politique favorables et le renforcement
des capacités de divers prestataires de services en ce qui concerne leurs rôles et
responsabilités et les différents rôles sociaux et économiques, ainsi que les besoins des
commerçants transfrontières, tant masculins que féminins, en vue d’améliorer le service
à la clientèle et accroître la responsabilisation.
Afin de mettre en œuvre le volet du projet dont le Secrétariat du COMESA est
responsable, ce dernier souhaite recruter un Coordonnateur du projet, lequel va
coordonner, au niveau régional, les éléments du projet tels que la mise en œuvre du
Récos, la formation en matière de normes minimales pour le traitement des petits
commerçants transfrontières ainsi que les méthodes normalisées de collecte de
données sur les activités des petits commerçants, comme il est expliqué en détail dans
les documents du projet. Lors de son entrée en fonction, le candidat retenu aura accès
à toutes les informations nécessaires pour faciliter l'exécution efficace et la réalisation
des résultats prévus.
Les candidatures sont ouvertes aux professionnels qualifiés et expérimentés pour
les postes de la catégorie Administrateurs ci-après :
3
No
Titre du poste vacant
1.
Coordonnateur de projet
P3
Nombre de
postes
1
2.
Expert des acquisitions
P2
1
3.
Comptable du projet
P2
1
Grade
1. Termes de référence pour le poste de Coordonnateur du projet
Titre du poste : Coordonnateur de projet
Grade : P3
Barème de traitement :
48 575 - 59 703 USD par an
Projet : Facilitation du commerce dans la région des Grands Lacs (PFCGL)
Lieu d'affectation : Lusaka (Zambie)
Supérieur hiérarchique :
Directeur du Commerce et Douanes
Justification du poste
Faciliter la planification et l'exécution de la composante du projet Facilitation du
commerce dans la région des Grands Lacs (PFCGL) dont le Secrétariat du COMESA
est responsable.
Tâches spécifiques
1.
Assurer la gestion courantes des activités menées par le COMESA au titre
du PFCGL ;
2.
Se concerter avec les organismes nationaux de mise en œuvre du PFCGL
en ce qui concerne le Récos, la formation et le renforcement des capacités
des associations des commerçants transfrontières et promouvoir le partage
d'informations entre homologues au niveau régional et dans les pays
couverts par le projet ;
3.
Faciliter les réunions régionales des parties prenantes au projet, y compris
les ministères en charge du Genre et les associations féminines, les
associations des commerçants transfrontières et les autorités frontalières
des pays couverts par le projet ;
4
4.
Assurer la cohérence avec les composantes pertinentes du Projet
« Commerce au service de la paix » du COMESA en vue d’exploiter les
synergies et coordonner les actions du projet avec d'autres programmes du
COMESA en cours visant à promouvoir le commerce transfrontière dans la
région ;
5.
Appuyer la production de matériel publicitaire, y compris les vidéos, les
documentaires, les sites web, etc. ayant trait au Récos et l'application du
Règlement relatif aux normes minimales pour le traitement des petits
commerçants transfrontalières ;
6.
Appuyer les experts des statistiques au sein du Secrétariat et dans les États
membres qui font déjà la saisie des données ventilées par genre sur le
commerce transfrontière en vue de produire des instruments normalisés à
l'échelle régionale et des méthodes de collecte et d'analyse des données
sur les flux commerciaux au titre du Récos et les activités menées dans le
cadre du programme ;
7.
Coordonner avec les pays couverts par le projet l'agrégation au niveau du
régional le suivi et évaluation des données et superviser l'élaboration des
rapports semestriels de suivi et évaluation du projet ;
8.
Fournir des rapports d’étapes et des services de secrétariat au Comité
directeur du projet du COMESA en collaboration avec l'Unité Coopération
internationale et Partenariats ;
9.
Participer au Comité de coordination régionale du PFCGL ;
10.
Travailler avec les États membres couverts par le projet dans la mise en
place des Bureaux d'information commerciale aux frontières, le cas échéant,
et organiser la formation des fonctionnaires des BIC en ce qui concerne la
collecte des données et les procédures de dédouanement de petits lots de
marchandises ;
11.
Recueillir les données auprès des États membres, de l'Unité Coopération
internationale et Partenariats et d'autres acteurs concernés en vue
d’élaborer et maintenir une base de données des initiatives déjà en place
dans la région qui ont une incidence sur le projet et fournir des
recommandations pour la collaboration ;
12.
Superviser le personnel de terrain du projet, y compris les cadres basés
dans les régions frontalières ; et
13.
Mettre en œuvre et maintenir un environnement de contrôle adéquat pour
gérer les risques fiduciaires du projet (acquisitions et gestion financière).
5
Résultats attendus
Il est attendu du Coordonnateur du PFCGL ce qui suit :
1.
Un programme de travail pour la composante du PFCGL dont le COMESA est
responsable dans les quatre semaines suivant l'entrée en vigueur du contrat ;
2.
Élaboration de la première ébauche des termes de référence pour les
consultants/ formateurs qui seront utilisés pour la fourniture des services de
formation/conseil prévus dans le rapport du projet , les règlementations et
mesures relatives au commerce ;
3.
Élaboration des termes de référence pour les consultants/ formateurs qui
seront utilisés pour la fourniture des services de formation/conseil concernant
les concepts liés au genre pour les fonctionnaires des BIC et les autorités
frontalières ;
4.
Coordination des aspects régionaux du programme avec d'autres
organisations nationales et régionales en associant les ministères concernés,
y compris les ministères du Genre et de la Condition féminine dans les États
membres concernés ;
5.
Gestion et diffusion des données recueillies par les BIC ;
6.
Faciliter l'élaboration du programmes de renforcement des capacités, y
compris pour les petites commerçantes et les autorités frontalières ;
7.
Préparer et diffuser des rapports périodiques sur les activités du programme,
y compris les rapports de suivi et évaluation du projet ;
8.
Produire tout autre résultat que peut déterminer à l’occasion l'autorité de
supervision dans le cadre des activités du COMESA dans le PFCGL ; et
9.
Tenir et mettre continuellement à jour le plan d’acquisitions du projet,
concordant avec le manuel de mise en œuvre du projet.
Formation, compétences et expérience requises :
Formation :
Le candidat doit avoir un diplôme d'études supérieures en
Économie, Commerce international, Administration des affaires ou
Études de développement.
Compétences : Le candidat retenu doit être un spécialiste en gestion de projet,
commerce international, politique de développement et doit être
doté de solides compétences en analyse des questions de genre au
6
niveau régional. Il doit également être doté de solides compétences
en coordination, rédaction et présentation et maitriser l’outil
informatique. Il doit également maitriser l'anglais et le français.
Expérience :
Le candidat doit avoir au moins 10 ans d'expérience pertinente
postuniversitaire dans les programmes ayant trait au commerce
régional ou international, plus particulièrement au commerce
transfrontière formel et informel et doit bien comprendre les
questions d'intégration régionale, y compris les questions de genre
dans la région COMESA, ou la région des Grands Lacs. Le
candidat doit également posséder une connaissance de la
dynamique de paix et de conflit dans la région des Grands Lacs et
être au courant des stratégies de développement dans la région
COMESA, plus particulièrement dans les pays sortant d'un conflit.
Une expérience dans la gestion d'un projet financé par des
donateurs serait un avantage additionnel.
Établissement des rapports
Le Coordonnateur du projet doit travailler sous la supervision directe du Directeur de la
Division Commerce et Douanes et sous la supervision globale du Secrétaire général
adjoint -Programmes.
Durée du contrat
La durée initiale du contrat est de trois ans avec une possibilité de prorogation sous
réserve de la disponibilité des fonds et que ses prestations soient satisfaisantes. La
durée initiale du contrat comprend la période d’essai tel que déterminé par le Statut et
Règlement du personnel du COMESA.
2. Termes de référence pour le poste d’Expert des acquisitions
Titre du poste :
Expert des acquisitions
Grade :
P2
Barème de traitement :
39,743 - 50,076 $Com par an
Projet :
Facilitation du commerce dans la région des Grands Lacs (PFCGL)
Lieu d'affectation : Lusaka (Zambie)
Supérieur hiérarchique
: Chef de l’Unité Acquisitions
Justification du poste
Faciliter la planification des acquisitions et l'exécution de la composante du projet
Facilitation du commerce dans la région des Grands Lacs (PFCGL) dont le COMESA
7
est responsable en soutenant l'équipe du projet et l’Unité Acquisitions à l'élaboration des
plans d'acquisitions annuels, en consultation avec les divisions/unités concernées. Il doit
également assurer la coordination des activités liées aux acquisitions, contribuer à
l’élaboration des termes de référence pour les services de conseil/formateurs, de
concert avec les divisions/unités responsables des activités spécifiques, préparer les
rapports d'étape pour le projet et accomplir les activités courantes en rapport avec les
acquisitions.
Tâches spécifiques
L’Expert des acquisitions aura la responsabilité d’apporter son appui à différentes
activités dans les domaines spécifiques suivants, lesquels devront inclure, à titre
indicatif :
i)
Procéder aux acquisitions des biens et des services de conseil conformément
au Règlement de la Banque mondiale relatif aux acquisitions ;
ii) Élaborer et mettre à jour régulièrement le plan des acquisitions et mettre en
œuvre le Plan des acquisitions des biens, des services et des conseils ;
iii) S'assurer que toutes les acquisitions sont approuvées et exécutées
conformément aux règles de la Banque mondiale applicables de manière
efficace et en temps opportun ;
iv) Passer en revue les spécifications et les cahiers de charges pour s'assurer de
l'exhaustivité, l'exactitude et la conformité aux normes de qualité et fournir une
assistance au cours des négociations relatives au contrat ;
v) Préparer les documents relatifs aux offres nécessaires pour faciliter les
opérations d'acquisitions, y compris le dépôt des soumissions, les demandes
de manifestation d'intérêt, les avis de marchés, les rapports d'évaluation des
offres, les contrats et d'autres documents connexes ;
vi) Participer à l'évaluation des propositions et assumer la fonction de secrétaire
du Comité des acquisitions ;
vii) Rédiger, négocier et mettre au point tout type de correspondance en rapport
avec les contrats et les documents ;
viii) Préparer les rapports d’étape sur les activités dans le domaine des
acquisitions sur une base mensuelle ;
ix) Effectuer régulièrement des évaluations de marché afin de maintenir une
connaissance exacte des prix sur le marché pour la plupart des biens et
services d’usage courant ;
x) Mettre au point des outils pour la saisie des données relatives aux
acquisitions et indiquer les progrès accomplis concernant le respect des
calendriers d’acquisitions ; y compris la mise à jour et le maintien des
registres des acquisitions et le système de classement conformément à la
politique du COMESA ;
xi) Fournir des conseils en acquisitions à l'Équipe du PFCGL et assurer le
respect des exigences en matière de contrôle interne par les membres de
l'Équipe ;
xii) Assurer le paiement rapide des fournisseurs en assurant la liaison avec le
Comptable du projet ;
8
xiii) Toute autre activité en rapport avec les acquisitions qui pourrait lui être
confiée par son supérieur hiérarchique.
Compétences
i)
ii)
iii)
Capacité à maintenir un haut niveau d’exactitude et de confidentialité
concernant les dossiers relatifs aux acquisitions, aux finances et à
l’administration ;
Capacité à gérer plusieurs tâches, planifier et prioriser ses propres travaux et
bien travailler sous pression avec un minimum de supervision ;
Capacité en organisation et en tenue de dossiers.
Formation et expérience
i)
ii)
iii)
iv)
v)
vi)
Au moins un Mastère en Administration des affaires, Acquisitions ou Logistique
décerné par une université reconnue;
Doit être membre du Chartered Institute of Purchasing & Supply ou de l'Institut
agréé de la logistique et des transports (Chartered Institute of Logistics and
Transport) ;
Au moins cinq ans d'expérience pertinente dans la mise en œuvre des
processus d'acquisitions pour les projets financés au niveau régional et/ou
international. Une expérience de travail dans des projets de partenariat pour le
développement serait un avantage additionnel ;
Une connaissance et une compréhension des principes et terminologie en
matière d’acquisitions / contrats ainsi que les rudiments de gestion des
contrats sont indispensables ;
Connaissances pratique avérée et expérience en matière d'acquisition dans le
cadre de projets financés par les donateurs multilatéraux ou d'autres
partenaires techniques et financiers ;
Maitrise de l’outil informatique.
Exigences linguistiques :
Maîtrise de l’anglais tant parlé qu’écrit. Une connaissance du français serait un atout.
Supérieur hiérarchique
Le titulaire du poste relèvera directement du Chef de l’Unité Acquisitions et
indirectement du Coordonnateur du projet sous la supervision générale du Directeur de
la Division Commerce et Douanes. Il travaillera en étroite collaboration avec l'Unité
Acquisitions et le personnel du PFCGL.
Durée du contrat
La durée initiale du contrat est de trois ans avec une possibilité de prorogation sous
réserve de la disponibilité des fonds et que ses prestations soient satisfaisantes. La
durée initiale du contrat comprend la période d’essai tel que déterminé par le Statut et
Règlement du personnel du COMESA.
3. Termes de référence pour le poste de Comptable du projet
9
Titre du poste :
Comptable du projet
Grade :
P2
Barème de traitement :
39,743 - 50,076 $Com par an
Projet :
Facilitation du commerce dans la région des Grands Lacs (PFCGL)
Lieu d'affectation : Lusaka (Zambie)
Supérieur hiérarchique
:
Directeur du Budget et Finances
Justification du poste
Appuyer les aspects financiers du Projet de facilitation du commerce dans la région des
Grands Lacs (PFCGL).
Tâches spécifiques
Le Comptable du projet aura la responsabilité d’accomplir les tâches suivantes :
a) Tenir à jour les registres comptables du PFCGL et d’autres projets qui lui sont
confiés dans le système comptable Sun pour transmettre en temps utile les
rapports financiers à la Direction et aux partenaires concernés conformément
aux normes internationales d'information financière applicables et aux
exigences de la Banque mondiale en matière de rapports;
b) Préparer les demandes de retrait pour le réapprovisionnement (en assurant
un suivi adéquat des paiements antérieurs, des exigences contractuelles, etc.)
pour la signature des ordonnateurs concernés ;
c) Aider à la préparation des documents du projet, du programmes de travail et
des budgets correspondants dans le programme de travail annuel et le
système de budgétisation du Secrétariat ;
d) Assurer le suivi des décaissements des fonds en ce qui concerne les
réunions, ateliers, biens et services ; et veiller à ce que chaque paiement est
effectué à temps ;
e) Participer à la mise en œuvre réussie des activités du programme, par
exemple, les séminaires, les réunions, etc. ;
f) Aider à la préparation des rapports financiers mensuels et annuels précis pour
le PFCGL et les autres projets qui lui sont confiés ;
g) Assurer le suivi des flux de trésorerie sur le compte du PFCGL et les autres
projets qui lui sont confiés ;
10
h) Tenir l'inventaire des immobilisations et les durées d'amortissement au moyen
du logiciel comptable Sun conformément aux normes internationales
d'information financière ;
i) Tenir les grands livres des créanciers et débiteurs conformément aux normes
internationales d'information financière et s’assurer que les paiements sont
effectués ou reçus à temps ;
j) Accomplir toute autre tâche connexe à la demande du Directeur du Budget et
Finances.
Formation, compétences et expérience requises :
1. Doit être détenteur d'un diplôme en comptabilité tel que l’ACCA (Association
of Chartered Certified Accountants), CIMA (Chartered Institute of
Management Accountants), ou autre diplôme similaire. Un Master en
Administration des affaires (MBA) serait un avantage additionnel ;
2. Doit être membre d'un ordre reconnu de comptables ;
3. Doit avoir au moins cinq ans d'expérience professionnelle dans le domaine de
comptabilité et gestion financière ; et
4. Au moins deux ans d'expérience sur des projets financés par la Banque
mondiale ou d'autres organisations financières internationales serait un
avantage.
Exigences linguistiques :
Maîtrise de l’anglais tant parlé qu’écrit. Une connaissance du français serait un atout
Supérieur hiérarchique
Le titulaire du poste relèvera directement du Directeur du Budget et Finances et
indirectement du Coordonnateur du projet, sous la supervision générale du Directeur de
la Division Commerce et Douanes. Il travaillera en étroite collaboration avec la Division
Budget et Finances et le personnel du PFCGL.
Durée du contrat
La durée initiale du contrat est de trois ans avec une possibilité de prorogation sous
réserve de la disponibilité des fonds et que ses prestations soient satisfaisantes. La
durée initiale du contrat comprend la période d’essai tel que déterminé par le Statut et
Règlement du personnel du COMESA.
Critères communs pour tous les postes :
11
Langue de travail : Maîtrise de l’anglais, du français ou de l’arabe (parlé et écrit). Une
combinaison de deux ou l’ensemble de ces langues constituerait un avantage
additionnel.
Date limite de réception des candidatures : Les candidatures doivent être soumises
directement au Secrétaire général au moyen du formulaire de candidature prescrit du
COMESA pouvant être téléchargé sur le site web ci-après : http://www.comesa.int/
Les candidatures doivent parvenir au Secrétariat au plus tard le 24 juin 2016, à
l’adresse ci-après.
The Secretary General
Common Market for Eastern and Southern Africa
COMESA Centre
Ben Bella Road
P.O Box 30051
Lusaka
Zambia
Email: recruitment@comesa.int
Seuls les candidats présélectionnés seront contactés.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
201 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler