close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Comment est financé le déficit extérieur des Etats-Unis

IntégréTéléchargement
FLASH ÉCONOMIE
RECHERCHE ÉCONOMIQUE
7 juin 2016 – N°603
Comment est financé le déficit extérieur
des Etats-Unis après la fin de « Bretton
Woods 2 » ?
Sous le régime de « Bretton Woods 2 », de la fin des années 1990 à 2013, le
déficit extérieur des Etats-Unis était financé par l’accumulation de réserves
de change dans les pays émergents (en particulier en Chine) et dans les
pays exportateurs de pétrole. Ces pays recyclaient donc leurs excédents
extérieurs vers les Etats-Unis, ce qui soutenait la demande intérieure des
Etats-Unis, et permettait que les achats de produits fabriqués dans les pays
émergents, et d’énergie, par les Etats-Unis se poursuivent.
Mais depuis 2014, les réserves de change des pays émergents, de la Chine
et des pays exportateurs de pétrole diminuent, avec les sorties de capitaux
et la baisse du prix du pétrole. Nous nous demandons donc :
Rédacteur :
Patrick ARTUS
-
Comment le déficit extérieur des Etats-Unis a-t-il été financé depuis
2014 ? Par des investisseurs privés étrangers et par des capitaux
spéculatifs à court terme ;
-
comment la modification du mode de financement du déficit extérieur
des Etats-Unis affecte-elle le taux de change du dollar ? Crée-t-elle un
risque d’instabilité financière ?
FLA S H
Le Système
Monétaire
International sous le
régime de « Bretton
Woods 2 »
Sous le régime dit de « Bretton Woods 2 » (fin des années 1990-2013), le déficit
extérieur des Etats-Unis (graphique 1a) est financé par le recyclage des
excédents extérieurs des pays émergents, en particulier de la Chine, et des
pays exportateurs de pétrole (graphique 1b) par les Banques Centrales de ces
pays, au travers de l’accumulation de réserves de change par les Banques
Centrales de ces pays (graphiques 2 a/b/c).
Graphique 1a
Etats-Unis : balance courante
(en % du PIB valeur)
Graphique 1b
Balance commerciale annualisée
(en Mds de $)
0
0
-1
-1
1250
1250
-2
-2
1000
1000
-3
-3
750
750
-4
-4
500
500
250
250
-5
-5
-6
-6
Sources : Datastream, BEA, NATIXIS
-7
96
98
00
02
04
06
08
10
12
14
-7
Ensemble des émergents hors Chine, hors Russie et OPEP
Chine
OPEP + Russie
0
0
-250
-250
Sources : Datastream, FMI, NATIXIS
-500
16
96
98
00
02
Graphique 2a
Ensemble des émergents hors Chine , hors Russie
et OPEP : réserves de change (Mds de $)
06
08
-500
10
12
14
16
Graphique 2b
Chine : réserves de change
(Mds de $)
3500
120
Niveau (G)
Variation sur 1 mois (D)
3000
04
5000
80
150
Niveau (G)
Variation sur 1 mois (D)
4500
100
4000
2500
40
3500
50
3000
2000
0
1500
-40
1000
-80
500
-120
2500
0
2000
-50
1500
1000
Sources : Datastream, FMI, NATIXIS
0
96
98
00
02
04
06
08
-160
10
12
14
-100
500
Sources : Datastream, PBoC, NATIXIS
0
16
96
98
00
02
04
06
Graphique 2c
OPEP + Russie : réserves de change
(en mds de $)
Niveau (G)
Variation sur 1 mois (D)
2500
100
2000
50
1500
0
1000
-50
500
-100
Sources : Datastream,
FMI, NATIXIS
0
96
Flash 2016 – 603 - 2
98
00
02
04
06
08
10
12
14
16
-150
08
10
12
14
16
-150
FLA S H
Le fonctionnement du Système Monétaire Internationale était alors clair : les
excédents extérieurs des pays émergents (de la Chine) et des pays
exportateurs étaient recyclés vers les Etats-Unis par les Banques Centrales,
ce qui permettait aux Etats-Unis de continuer à acheter des produits
fabriqués dans les pays émergents, en Chine, du pétrole.
Mais Bretton Woods 2
s’arrête en 2014
Avec les sorties de capitaux depuis les pays émergents (graphique 3a) et de
Chine (graphique 3b), avec la baisse du prix du pétrole (graphique 3c), les
pays émergents, la Chine, les pays exportateurs de pétrole perdent des
réserves de change (graphiques 2 a/b/c plus haut) ; les Banques Centrales de
ces pays ne peuvent donc plus financer le déficit extérieur des Etats-Unis.
Graphique 3a
Ensemble des émergents : achats nets d'actifs*
par les non-résidents (Mds de $, hebdomadaire)
Graphique 3b
Chine : flux de capitaux annualisés*
(Mds de $)
15
15
(*) actions + obligations
10
10
5
5
0
0
-5
-5
-10
-10
1500
1500
(*) = 12 x [variation sur 1 mois des
réserves de change - balance
commerciale du mois]
1000
1000
500
Sources : EPFR, NATIXIS
-15
06
07
08
09
10
11
12
13
14
15
-15
500
0
0
-500
-500
-1000
-1000
-1500
-1500
-2000
-2000
Sources : Datastream, FMI, NATIXIS
-2500
16
96
98
00
02
04
06
08
-2500
10
12
14
16
Graphique 3c
Prix du pétrole
(Brent, $ / baril)
160
160
140
140
120
120
100
100
80
80
60
60
40
40
20
20
Sources : Datastream, NATIXIS
0
96
98
00
02
04
06
08
10
12
14
0
16
Comment est alors financé le déficit extérieur des Etats-Unis si ce n’est plus
par les Banques Centrales (graphique 4) ?
Flash 2016 – 603 - 3
FLA S H
Graphique 4
Etats-Unis : achats nets de Treasuries par les
Banques Centrales Etrangères (en % du PIB valeur)
8
8
6
6
4
4
2
2
0
0
-2
-2
Sources : Datastream, BEA, NATIXIS
-4
96
98
00
02
04
06
-4
08
10
12
14
16
Les graphiques 5 a/b/c montrent que, depuis 2014, le déficit extérieur des
Etats-Unis a été financé par les achats d’obligations d’entreprises par les
non-résidents, c’est-à-dire par des investisseurs étrangers privés et plus par
les Banques Centrales, et par des entrées de capitaux à court terme.
Graphique 5a
Etats-Unis : balance courante et achats nets par les
Non-résidents d'obligations (en % du PIB valeur)
Balance courante
Achats nets d'obligations publiques
Achats nets d'obligations privées
8
Graphique 5b
Etats-Unis : balance courante et achats nets par
les Non-résidents d'actions (en % du PIB valeur)
8
6
6
4
4
2
2
0
0
-2
-2
-4
-4
-6
-6
Sources : Datastream, FoF, NATIXIS
-8
96
98
00
02
04
06
-8
08
10
12
14
Balance courante
Achats nets d'actions par les Non-résidents
4
2
2
0
0
-2
-2
-4
-4
-6
-6
Sources : Datastream, FoF, NATIXIS
-8
16
96
98
00
02
04
06
Graphique 5c
Position nette ouverte sur le Dollar
(en milliers de contrats : long-court)
100
100
80
80
60
60
40
40
20
20
0
0
-20
-20
Sources : CFTC, NATIXIS
-40
96
Flash 2016 – 603 - 4
98
00
02
04
4
-40
06
08
10
12
14
16
08
10
12
14
-8
16
FLA S H
Synthèse : un risque
d’instabilité
financière ?
Depuis 2014, le déficit extérieur des Etats-Unis n’est plus financé par
l’accumulation de réserves de change par les Banques Centrales
(émergents, Chine, pays exportateurs de pétrole) mais pas des investisseurs
privés qui achètent des obligations d’entreprises, et par des capitaux
spéculatifs à court terme.
Ceci peut être inquiétant, surtout dans la perspective d’une augmentation du
déficit extérieur des Etats-Unis (graphique 6).
Graphique 6
Etats-Unis : balance commerciale
(en Mds de $ par an)
Biens et services
Biens et services hors énergie
0
0
-200
-200
-400
-400
-600
-600
-800
-800
Sources : Datastream, BEA, NATIXIS
-1000
96
98
00
02
04
06
08
-1000
10
12
14
16
Les investisseurs privés et les « spéculateurs » réagissent en effet
davantage que les Banques Centrales au risque de change, au risque de
solvabilité, et de ce fait le financement du déficit extérieur des Etats-Unis
risque de devenir plus difficile.
Flash 2016 – 603 - 5
FLA S H
Flash 2016 – 603 - 6
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
5
Taille du fichier
1 451 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler