close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Catalogue à télécharger - Catalogue du CFCMA

IntégréTéléchargement
LA GESTION PATRIMONIALE DE L'ENTREPRISE ARTISANALE
Public : Conseillers économiques de la CMA
Objectif :
Identifier le besoin de protection de l'entrepreneur
* Mettre en place les techniques de protection
* Connaître les incidences du droit successoral sur l'entreprise.
Programme :
- Définir avec précision ses attentes en fonction de sa situation actuelle,
- Savoir établir un bilan patrimonial avec projections
- Se familiariser avec les techniques de démembrement de propriété et présentation des
principaux produits financiers existants sur le marché.
- Connaître l'ensemble des techniques de protection de la personne physique
- Connaître la technique de l'assurance homme clef
* Identifier et maîtriser les techniques juridiques et financières permettant de protéger son
patrimoine.
* Identifier les avantages et inconvénients de chaque option au regard du droit successoral.
Méthodes :
* Mise en situation
* Exploitation d'expériences personnelles
Référence : DECR-2403
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 31 mars et 1er avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
LA REPRISE D'UNE ENTREPRISE ARTISANALE
Public :
* Agents en charge de l'accompagnement des créateurs repreneurs.
Objectif :
* Acquérir les connaissances économiques juridiques et financières de la reprise.
* Acquérir une méthodologie d'accompagnement d'un repreneur.
Programme :
* Rappel sur les règles d’organisation et de transmission des entreprises individuelles / sociétés
artisanales
- le plan de route à définir
- la révision des comptes avant l’achat
- rappel des éléments à valoriser dans la vente et des éléments non « valorisables »
- méthodes de valorisation rapide d’un fonds
- mise en place d’un rétro planning avec l’artisan et définition des rôles des différents acteurs
(comptables, juristes, conjoint, enfants, porteurs de parts)
- la définition des objectifs à court, moyen et long terme : sortie rapide, maintien en activité,
maintien du conjoint, perception d’un capital, rente, crédit vendeur, impact sur les droits à retraite
- question et place de l’immobilier d’entreprise (problématique de non dissociation de l’entreprise)
- le choix d’une transmission avec sortie du cédant ou d’une transmission «accompagnée»
- clauses importantes à surveiller dès le stage des discussions
- attention au formalisme des offres et clause de confidentialité
- rappel des nouveaux mécanismes fiscaux en matière de donation
- quid des donations avec usufruit
- le bon compromis «la location gérance»
* Préparation et valorisation de l’entreprise en vue de sa transmission
- méthodes d’évaluation de l’entreprise
- dispositifs fiscaux d’exonération des plus-values
* Finalisation du projet de transmission et accompagnement des parties
- la psychologie de l’acheteur/vendeur
- savoir sortir de la société dans de bonnes conditions (tutorat- aides)
- la question du paiement du prix et des garanties
- les recours contre un acheteur de mauvaise foi
Méthodes :
* Mises en situation
* Analyse de pratique des participants
Référence : DECR-2407
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 9 et 10 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
LE CONTRAT DE TRAVAIL DE LA SIGNATURE A LA RUPTURE
Public :
* Agents en charge de l'accompagnement des chefs d'entreprises.
Objectif :
* Acquérir les bases pour comprendre la logique d’application du droit du travail en entreprise.
* Orienter les interlocuteurs vers les services compétents.
Programme :
* Définition et conclusion d'un contrat de travail
- les autorités en charge du contrôle du droit du travail : inspection du travail, direction des
populations, juridictions, ministère public, URSSAF
- rappel sur les mentions obligatoires d’un contrat de travail ;
- les différents contrats de travail : apprentissages, contrats aidés, contrats saisonniers, contrat
atypiques ;
- zoom sur les questions d’horaires de travail, lieu de travail, taches ;
- les clauses autorisées et interdites ;
- impact des conventions collectives / accords collectifs ;
- étude en commun de quelques conventions collective (bâtiment, métiers de de la restauration).
* Fonctionnement du contrat de travail
- les problématiques fréquentes liées au contrat de travail :
. les droits à congés,
. le changement de poste,
. le lieu de travail,
. les horaires,
. la qualité des prestations,
. le respect par le salarié de l’image de l’entreprise (problématiques du vol et de la concurrence
notamment).
* Rupture du contrat de travail
- la fin du CDD
- la rupture en période d’essai
- la démission, la prise d’acte / l’abandon de poste
- licenciement (motif personnel/économique)
- la rupture conventionnelle – zoom
- le départ à la retraite
- le décès du salarié ou de l’employeur
Méthodes :
* Présentation de contrats de travail et commentaires.
* Echanges avec les participants.
* Etudes de cas pratiques.
Référence : AIAD-2406
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 15 et 16 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 350 € par journée/stagiaire
L'ENTREPRISE EN DIFFICULTÉ : LA PROCEDURE JUDICIAIRE
Public :
* Agents en charge de l'accompagnement des entreprises, agents CFE.
Objectif :
* Acquérir les connaissances de base sur les procédures collectives.
* Etre capable de conseiller les chefs d'entreprises artisanales dans le cadre de la prévention des
difficultés de l'entreprise.
Programme :
* Présentation des dispositifs de préventions et de traitement des difficultés
- l’objectif principal la prévention
- phases pré contentieuses : COCHEF/CODEFI et les liens avec les créanciers sociaux
- la définition de la cessation de paiement et ses conséquences
- la procédure de conciliation
- le rôle du TGI et du Tribunal de commerce.
* L’entreprise en difficulté à sauver
- la technique du mandat ad hoc (avantages et inconvénients)
- la conciliation
- le redressement judiciaire
- l’ouverture d’une procédure de sauvegarde
. Zoom sur les délais de grace de l’article 1244 code civil
. Zoom sur les dettes professionnelles et la procédure de surendettement de la banque de France.
* L’entreprise en état de cessation de paiement
- règles et conséquences de l’ouverture d’une liquidation judiciaire simplifiée (délais, et nomination
du mandataire judiciaire)
- conséquences pratiques sur l’entrepreneur individuel/entreprise sociétaire (vente des biens
professionnels et/ou personnels, arrêt des contrats de travail, sort des créanciers, cautions, aval et
garanties)
- opérations de clôture et de radiation
- éventuelles conséquences pénales sur le chef d’entreprise.
Méthodes :
* Présentation sous forme de schémas et de fiches techniques.
* Exemples de jugements.
* Questions et réponses.
Référence : GEJU-9601
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 13 et 14 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 350 € par journée/stagiaire
L'ENVIRONNEMENT FISCAL ET SOCIAL DES ENTREPRISES AU REGIME MICRO
Public :
* Cette formation s'adresse à des agents de CMA débutants en charge de l'accompagnement des
futurs créateurs d'entreprise.
Objectif :
* A l'issue de ce stage, les participants seront en capacité :
- de présenter le régime fiscal de la micro-entreprise et le régime micro-social
. Décrire leur champ d’application
. énoncer les grands principes et leurs principales différences avec les régimes de droit commun
- d'expliquer leur impact en matière fiscale et sociale pour le créateur
. détailler le fonctionnement du régime fiscal de la micro-entreprise
. détailler le fonctionnement du régime micro-social
- d'exposer les modalités de sortie des régimes en différenciant les cas de : sortie automatique, .
sortie volontaire
Programme :
* Evolutions suite à la parution de la loi relative à l'artisanat, au commerce et aux très petites
entreprises (dite Loi Pinel)
* Présentation du régime fiscal de la micro-entreprise et du régime microsocial
- champ d'application : entreprises, activités concernées et formalités
- régime fiscal de la micro-entreprise
. calcul du bénéfice imposable
. modalités d'imposition (intégration dans les revenus du foyer ou VFL)
. obligations comptables
. TVA
. contribution économique territoriale
- régime micro-social
. principe
. cotisations concernées (taux et modalités de versement)
* Sortie du régime fiscal de la micro-entreprise
- sortie automatique en cas de dépassement des seuils
. Notion de seuils de tolérance
. conséquences fiscale, sociale et en matière de TVA
- sortie volontaire
. régime réel d'imposition
. changement de statut juridique
Methodes :
* Exposé et échanges
* Mises en situation à partir d'exercices
* Support stagiaires
Référence : GEJU-1502
Durée : 1 jour(s)
Sessions : Dates : 21 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée stagiaire
L'ENVIRONNEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES ARTISANALES
Public :
* Conseillers d'entreprises
Objectif :
* Acquérir une connaissance globale des principaux statuts juridiques, fiscaux et sociaux.
* Identifier les critères de choix de la forme juridiques.
* Connaître les incidences pour le fonctionnement et la transmission des entreprises.
Programme :
* Panorama des modes d’exploitation existant
- présentation des formes sociales et alternatives (EI – EIRL - société de fait – sarl/eurl ) avec les
avantages et les inconvénients propres à chaque structure.
* Mise en place d’un arbre de décision sur les choix à opérer
- le montage contractuel nécessaire selon les choix (délais, coût, formalités de création et de
disparition
- l’importance du choix au regard des créanciers légaux et contractuels de l’entreprise
(problématique patrimoniale)
- le choix du régime social (différents régimes)
- le choix du régime fiscal (IRPP/IS)
- les liens avec les financeurs (banques)
- l’impact des assurances/sinistres.
* Les conséquences du choix sur la vie et la disparition de l’entreprise
- présentation des règles de transmission
- l’incidence des règles de calcul des plus et moins-values professionnelles selon la forme
d’exploitation
- le cas particulier encore fréquent de la société de fait chez les artisans (dossier pratique)
- incidences de la cessation anticipée de l’entreprise (TVA-BIC-IS – CVAE)
- quid de la mise en sommeil
- conséquences de la cessation d’activité
Méthodes :
* Mise en situation
* Exploitation d’expériences personnelles
Référence :
DECR-2301
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 7 au 9 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 €/journée/stagiaire
LES FONDAMENTAUX EN MATIERE D'HEBERGEMENT, DE DOMICILIATION ET DE BAUX
COMMERCIAUX
Public : Cette formation s'adresse à des conseillers de CMA chargés de l'accueil et de
l'accompagnement des créateurs d'entreprise.
Objectif :
* A l'issue de ce stage les participants seront en capacités :
- de distinguer les différents modes d'hébergement possibles
. décrire leurs principales caractéristiques et différences
. expliquer les avantages et inconvénients de chacun
- d'orienter le créateur en fonction de la nature de son activité
. examiner les besoins du projet et créateur en termes de locaux
. pointer les solutions possibles et signaler les éventuels obstacles
- de traduire les différentes options en termes juridiques
. expliquer les caractéristiques d'un contrat de bail ou de domiciliation : engagement, clauses
négociables ou pas, conditions de renouvellement...
. énoncer leurs conséquences fiscales
Programme :
* Cette formation intègre les nouveautés issues de la loi n°2014-626 du 18 juin 2014 relative à
l'artisanat, au commerce et aux très petites entreprises.
- enjeux du choix du lieu d'activité
- différences entre lieu d'exercice de l'activité et siège de l'entreprise
- notion de domiciliation
- tour d'horizon des solutions existantes et nouvelles pratiques
* Panorama des solutions : contexte, intérêt et caractéristiques
- être hébergé au sein d'une structure d'accompagnement
- avoir recours à une société de domiciliation
- exercer chez soi
- signer un bail
* La conclusion d'un bail : signataires, droits et obligations
- bail commercial ; bail mixte ; bail de courte durée ; sous-location
* Applications pratiques
Méthodes :
* Exposé et échanges
* Mises en situation à partir d'exercices
* Support stagiaire
Référence : GEJU-1503
Durée : 1 jour(s)
Sessions :
Dates : 13 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée stagiaire
LES INFORMATIONS DE BASE EN MATIERE JURIDIQUE, FISCALE, SOCIALE ET
REGLEMENTAIRE
Public : Cette formation s'adresse à des agents de CMA débutants chargés du premier accueil
des futurs créateurs d'entreprise.
Objectif :
* A l'issue de ce stage, les participants seront en capacité :
- d'alerter le porteur de projet sur les questions juridiques ayant un impact sur la faisabilité du
projet
. les situer dans le processus général de création d'entreprise
. les expliquer au porteur de projet : capacité, réglementation des activités...
- d'identifier les éléments préalables à valider en fonction de la situation du porteur de projet
. présenter les principales limitations à la capacité d'entreprendre
. énoncer les principes applicables en matière de cumul d'activités
. qualifier l'activité visée et identifier les règles applicables à son exercice
- de présenter les principaux statuts juridiques
. citer et illustrer les critères de choix
. lister les principales caractéristiques des formes juridiques les plus courantes
. formuler les impacts sociaux et fiscaux pour le créateur
Programme :
* Quelques notions préalables
* L'importance des questions juridiques pour le projet
* Leur place dans le processus général de création
* La capacité d'entreprise
- la capacité juridique
- le cumul d'activité
- les limites d'accès à certaines professions
* Les principales formes juridique
- les critères de choix
- entreprise individuelle/société
. EL, y compris micro-entrepreneur et EITL
. EURL, SARL, SAS, SASU
- l'incidence de la forme juridique
. sur le régime fiscal : micro-entreprise, régimes réels
. sur le statut social du créateur : TNS, assimilé-salarié.
Methodes :
* Exposé et échanges
* Mises en situation à partir d'exercices
* Support stagiaire
Référence : GEJU-1501
Durée : 1 jour(s)
Sessions : Dates : 29 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée stagiaire
LES STATUTS DU CONJOINT D'ARTISAN ET LA PROTECTION SOCIALE
Public :
* Agents en charge de l'accompagnement des chefs d'entreprise.
Objectif :
* Etre capable de conseiller les chefs d’entreprises artisanales et leur conjoint sur les choix
juridiques, fiscaux, sociaux pour mieux organiser leur collaboration au sein de l’entreprise.
Programme :
* Les différents statuts du conjoint
- Salarié
- Associé
- Conjoint collaborateur.
* Les avantages du statut de conjoint collaborateur (RSI)
- Simplifications administratives, coûts moindres
- Retraite personnelle
- Couverture invalidité - décès
- Choix de cotisations
- Affiliation et Radiation
- Cas particuliers
* Les formalités
- Au CFE et au RSI
- Les conséquences de la non déclaration
* La retraite
- Étapes et mise en place
- Cas particulier
* Nouvelles dispositions
* Pension de Réversion
Methodes :
* Apports méthodologiques
* Analyse de pratique des participants
Référence :
DECR-2501
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 18 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
TRANSMISSION : ASPECTS FISCAUX
Public :
* Responsables de services économiques, animateurs de services économiques conduisant des
programmes et des actions de transmission d'entreprise.
Objectif :
* Connaître les différentes modalités de la transmission d'entreprise.
* Identifier les implications fiscales pour le cédant et le repreneur.
Programme :
* Présentation des règles fiscales en cas de cession à titre onéreux.
- Présentation comparée des principaux régimes d'exonérations au 01/01/2014,
- règles de cumuls des régimes,
- enjeux : IRPP-CSGCRDS,
- impact de la cession sur les cotisations sociales (L.136-7 du CSS).
* Présentation des règles fiscales en cas de cession à titre gratuit.
- Les droits et exonération en cas de donation,
- cas particulier de la donation aux salariés,
- les droits et exonération en cas de succession,
- calculs et abattements.
* Les limites aux exonérations fiscales.
- L'abus de droit,
- l'acte anormal de gestion,
- la location gérance,
- quid des démembrements de parts sociales, et de la location de parts sociales.
* Le formalisme, condition de l'octroi de la plupart des exonérations.
- Les délais d'option,
- les mentions dans l'acte (mentions obligatoires)
- les annexes comptables.
Méthodes :
* Mise en situation.
* Etudes de cas pratiques.
Référence :
DECR-2412
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 25 et 26 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
ANIMER DES SEANCES D'INFORMATIONS COLLECTIVES
Public :
Cette formation s'adresse à des personnes destinées à concevoir et animer des séances
d'information collective.
Une connaissance du processus général de montage de projet est nécessaire pour suivre cette
formation. Une première expérience terrain de l'accueil de porteurs de projet est également
indispensable.
Objectif :
* A l'issue de ce stage, les participants seront en capacité :
- de concevoir le contenu d'une séance d'information collective
. en fonction du contexte et des objectifs, déduire les méthodes et techniques d'animation à
privilégier
. élaborer le déroulé de la séance et le support correspondant
. sélectionner les sources d'information pour créer son contenu et l'actualiser
- d'en assurer l'animation en ayant une posture adaptée
. se préparer à la prise de parole en public pour s'exprimer avec plus d'aisance
. utiliser un schéma de réunion-type
. adapter son animation en fonction du groupe
Programme :
* Notions préalables
- notion d'information collective
- rôle de l'animateur
- facteurs-clé de succès
* Préparation de la séance
- contexte et objectifs
- choix des méthodes et techniques d'animation
- conception du déroulé
- élaboration du support d'animation
* Animation de la séance
- organisation matérielle
- préparer sa prise de parole
- schéma-type de déroulement de la réunion
- gestion de la dynamique de groupe
Méthodes :
* Apport de techniques de conception et d'animation de réunion d'information
* Echanges de pratiques
* Mises en situation, observation et restitution à partir d'exercices d'animations
* Support stagiaire comportant des outils pratiques
Référence : DECR-1501
Durée : 1 jour(s)
Sessions :
Dates : 17 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
CESSION REPRISE : DIAGNOSTIQUER ET EVALUER UNE ENTREPRISE
Public :
* Les conseillers d’entreprises
Objectif :
* Maîtriser les techniques de base de l’analyse financière afin :
- de définir une fourchette d’évaluation du prix de l’entreprise
- d’identifier les conditions optimales de réalisation de l’opération
- de mieux dialoguer avec les professionnels (experts-comptables, notaires)
- de maîtriser les particularités de l'évaluation d'une entreprise ARTISANALE.
Programme :
* Analyse de la liasse fiscale les points forts et les points faibles décelables
* Identification des informations non financières à collecter pour compléter le diagnostic dans un
dossier financier
* les différentes techniques d’évaluation du prix d’une entreprise :
. à partir de la situation réelle,
. à partir du chiffre d’affaires,
. à partir du résultat.
* Analyse des éléments clefs des argumentaires, cédant/repreneur intervenant dans la
négociation.
Méthodes :
* Documents pédagogiques.
* Cas pratiques.
* Outils de calcul sur Excel
* Echanges de pratiques sur l'impact du profil du repreneur sur l'évaluation.
Référence :
DECR-9710
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 4 et 5 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
CREATION REPRISE : ACCUEILLIR ET ORIENTER UN PORTEUR DE PROJET
Public :
* Les conseillers d'entreprises
Objectif :
Permettre aux participants :
* de se familiariser avec les concepts économiques de base
* de connaître les étapes de préparation d’un projet d’installation
* d'identifier les principales sources d’information
* de maîtriser la différence entre la DEMANDE et le BESOIN du porteur de projet.
Programme :
* Concepts économiques de base.
* Les étapes de réalisation d’un projet de création d’entreprise
- Composantes du projet.
- Les besoins des porteurs de projet à chacune des étapes.
- Contenu type d'un dossier de création/reprise.
* Les acteurs de la création reprise/d'entreprise.
- Au niveau national, régional, local.
* Le dispositif d’accompagnement mis en place par la CMA
* La cohérence homme/projet
* La posture de l'accueillant, les limites de son intervention.
Méthodes :
* Apports théoriques, débats, échanges d’expériences, analyse de situations vécues, jeux de
rôles.
Référence :
DECR-9803
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 3 et 4 octobre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
CREATION REPRISE : LA DEMARCHE MARKETING
Public :
* Les conseillers d'entreprises
Objectif :
* Acquérir les outils de base d’une démarche marketing
* Identifier les forces et faiblesses sur son marché
* Etre capable d'accompagner des créateurs repreneurs dans ce domaine.
Programme :
* La politique de produit
- la connaissance,
- l'identification,
- le positionnement,
- le choix.
* La politique de prix
- les déterminants,
- leurs évolutions.
* La politique de distribution
- les réseaux,
- les types de distribution,
- les concepts.
* La politique de communication
- les principes,
- le choix des axes,
- monter son plan de communication.
Méthodes :
* Cas pratiques
* Présentation de projets - échanges d'expériences.
Référence :
DECR-9707
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 23 et 24 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
CREATION REPRISE : LA GESTION COMMERCIALE
Public :
* Agents en charge de l'accompagnement des créateurs repreneurs.
Objectif :
Permettre aux participants :
* d'acquérir des outils d’action et d’analyse
* d'être capable d'accompagner les créateurs repreneurs dans ce domaine.
Programme :
* Démarche marketing de gestion d'entreprise
* La stratégie marketing
* La politique commerciale, ses différentes composantes
* La politique de produits - services : objectifs, les gammes de produits/services, la gestion de la
gamme
* La politique de marchés : objectifs, le ciblage de la clientèle, la matrice couple produits/marchés,
les outils de gestion de la clientèle
* La politique de prix : objectifs, paramètres à prendre en considération dans la fixation des prix,
les réductions de prix, la validation de la politique de prix par rapport aux données financières,
l'information sur les prix
* La politique de distribution et de vente : objectifs, le local, la politique d'ouverture, l'accueil de la
clientèle, l'organisation commerciale (rendez-vous - devis - relance), le méthode de vente et de
prospection
* La politique de communication : objectifs, analyse des moyens mis, ou à mettre en oeuvre - leur
adéquation avec les objectifs - les cibles de communication, le chiffrage des moyens, l'élaboration
d'un plan de communication annuel, les axes de développement commerciaux d'une entreprise.
* ET les méthodes et outils pour développer le Bouche à Oreilles.
Méthodes :
* Utilisation de documents pédagogiques - cas pratiques
* Elaboration de plan d'action (mise en place de listes d'organismes locaux - de guides pratiques)
- échanges d'expériences
Référence : DECR-9708
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 19 et 20 septembre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
DELIVRANCE DES ATTESTATIONS DE QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES :
NOUVELLES COMPETENCES DES CMA ET OBLIGATIONS
Public : Agents en charge de la délivrance de ces attestations.
Objectif : Acquérir la connaissance de la procédure de délivrance des attestations de
qualification professionnelle aux ressortissants de l’Union Européenne.
Programme :
Les CMA sont autorités compétentes depuis 2009.
* Le champ de l'obligation de QP
- les activités concernées
- les grands principes de la réglementation
- la notion de qualification professionnelle
- les textes applicables.
* Qualifications professionnels acquises en France
- leurs formes : CAP, TP, CAPA, TP (AFPA), BEP, CTM, MC5, etc. Attention au CQP (sans
mention de niveau) + expérience professionnelle.
- Leur niveau : validé par le RNCP (comment l'utiliser ?)
- Loi "Raffarin" et la notion de "groupes". Attention à la coiffure.
- Qui peut demander une attestation de QP ? (chef d'entreprise, salarié)
* Qualifications professionnelles acquises en UE
- cadre de l'UE (attention à la Suisse) + la notion de niveau n-1
- leurs formes :
. expérience professionnelle (attention à l'esthétique) = régime automatique (cependant, si
suspicion de faux, possibilité d'interroger IMI).
. Diplômes(régime général). Pour vérifier le niveau 2 moyens :
- CIEP (consulter au préalable "la base de données des avis rendus par le CIEP")
- IMI
. Attestations de compétences
- Les mesures de compensation.
LPS (libre prestation de service) et établissement permanent.
* Qualifications professionnelles acquises hors UE
- Cas des ARM
Echange d'informations avec d'autres autorités européennes : une obligation
* Présentation IMI
. se connecter
. recherche d'autres autorités compétentes
. créer une demande, accepter une demande, scinder une demande.
Méthodes :
* Apports théoriques.
* Manipulation informatique.
* Questions/réponses.
Référence : GEJU-1101
Durée : 1 jour(s)
Dates : 7 mars 2016
Lieu : PARIS
Tarif : 250€ par journée / stagiaire
FORMATION DE FORMATEURS A L'ANIMATION DU SPI
Public :
* Formateurs internes ou externes intervenant sur des SPI, agents ou conseillers économiques
intervenant ponctuellement sur le SPI, responsables pédagogiques
* Cette formation s'adresse à des professionnels expérimentés maîtrisant les aspects techniques
du SPI. Elle est conçue pour répondre aux besoins :
- des nouveaux formateurs souhaitant acquérir les bases dans l'animation du SPI,
- des formateurs aguerris qui souhaitent revisiter leurs pratiques.
Objectif :
A l'issue de ce stage, les participants seront en capacité :
- de concevoir un stage préalable à l'installation
. de définir les objectifs pédagogiques, en déduire les méthodes et techniques d'animation à
privilégier,
. élaborer le synoptique d'animation et les supports.
- D'en assurer l'animation et maintenir l'attention du groupe en ayant une posture adaptée
. se préparer à la prise de parole en public pour s'exprimer avec plus d'aisance,
. respecter un schéma type : de l'accueil de la formation à sa clôture,
. adapter son animation en fonction du groupe.
- D'en évaluer l'efficacité globale :
. évaluer les acquis des stagiaires et la contribution du SPI à leur projet,
. évaluer leur satisfaction en vue d'établir un plan d'amélioration du SPI.
Programme :
* Notions préalables
- notion d'apprentissage,
- définition d'une action de formation,
- rôle du formateur.
* Le stage préalable à l'installation
- cadre réglementaire,
- objectifs et spécificités du SPI.
* Conception d'une action de formation
- définition des objectifs pédagogiques,
- choix des méthodes et techniques d'animation,
- conception du synoptique,
- élaboration des supports de formation.
* Animation de la formation
- organisation matérielle,
- préparer la prise de parole,
- temps forts de l'animation (schéma-type),
- gestion de la dynamique de groupe.
* A l'issue du stage
- évaluation des acquis des stagiaires et de la contribution du SPI au projet lors de l'entretien postformation,
- mesure de la satisfaction des stagiaires et amélioration du SPI.
Méthodes :
- Apport de techniques de conception et d'animation de formations,
- étude de cas sur les objectifs, les méthodes et les techniques pédagogiques,
- mises en situation, observation et restitution à partir d'exercices d'animation,
- support stagiaire comportant des outils pratiques (schéma d'animation, synoptique, grille de
diagnostic ...),
- échanges de pratiques sur le déroulement des SPI.
Référence :
DECR-9706
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 3 et 4 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
LE CENTRE DE FORMALITES DES ENTREPRISES ET LE REPERTOIRE DES METIERS Niveau 1
Public :
Agents de plateforme CFE/Apprentissage – débutants
Objectif :
* Connaître les réglementations applicables aux CFE des Chambres de métiers et de l'artisanat et
à la tenue du Répertoire des métiers
Programme :
* L’entreprise artisanale et ses caractéristiques
- Les activités
- Le répertoire des métiers
- La qualification artisanale
- La qualification professionnelle
* Le CFE
- Le circuit d’information
- Les différents CFE
- La compétence territoriale
- Les délais de traitement
- Les récépissés
* Les différentes formes juridiques et les imprimés correspondants
– Les Personnes physiques :
. les imprimés à utiliser et l’étude des différentes rubriques
. les pièces justificatives
- Les personnes morales :
. les imprimés à utiliser et l’étude des différentes rubriques
. les pièces justificatives.
Methodes :
* Mise en situation pratique
Référence :
GEJU-1504
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 10 et 11 mars 2016
Lieu : APCMA
Tarif : 250 € par journée/stagiaire
LE CENTRE DE FORMALITÉS DES ENTREPRISES ET LE RÉPERTOIRE DES MÉTIERS Niveau 2
Public :
Personnels des CMA chargés :
- de l’information sur la création d’entreprise,
- des CFE
- de la tenue du répertoire des métiers.
Objectif :
* Connaître les réglementations applicables aux CFE des Chambres de métiers et de l'artisanat et
à la tenue du Répertoire des métiers
Programme :
* Le Centre de formalités des entreprises :
- étude des textes en vigueur,
- la compétence des différents CFE,
- l'élargissement du rôle des CFE : le "guichet unique" de la directive service,
- la déclaration par voie électronique,
- les destinataires de la déclaration,
- les documents utilisés,
- les relations entre le CFE et le RM.
* Le Répertoire des métiers:
- étude des textes en vigueur (Loi du 5 juillet 1996 et décrets du 2 avril 1998).
- la qualification professionnelle et les nouvelles mesures permettant son contrôle
- la qualification artisanale (qualité d'artisan ou d'artisan d'art, titre de maître artisan ou de maître
artisan d'art),
- la délivrance des attestations de qualification professionnelle,
- les formalités des EIRL.
* Le Répertoires des métiers et la gestion des CMA :
- l'importance du répertoire pour les CMA,
- droits et redevances perçus par les CMA,
- la délivrance de la carte d'ambulant,
- le rapprochement du RM et de la liste des assujettis à la taxe pour frais de CMA,
- le répertoire national des métiers.
Méthodes :
* Apports théoriques, échanges avec les participants.
Référence :
GEJU-9802
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 21 et 22 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 250 € par journée/stagiaire
LE STATUT DE L'EIRL
Public :
* Conseillers d'entreprises et agents de CFE-RM
Objectif :
Connaître l’EIRL pour :
* être capable d’animer des réunions de présentation de ce nouveau régime
* informer créateurs et repreneurs et comparer l’EIRL avec les autres régimes
* mesurer l’adéquation de ces nouvelles dispositions avec la situation de l’entrepreneur
* orienter le public vers les organismes et sources d’information utiles.
Programme :
* Définition et création de l'EIRL
- définition légale de l'EIRL
- rappel des critères et des objectifs de la loi
- conséquences pratiques au stade de la création
- formalités de création (comparaison).
* Vie de l'EIRL
- l'application du régime TNS selon la nature de l'activité
- le choix EIRL à L'IS/IRPP
- règles comptables
- règles de fonctionnement.
* Disparition de l'EIRL
- présentation des règles prévues par la loi et d'hypothèses de travail.
Methodes :
* Formation associant les aspects théoriques, les implications pratiques, et les échanges de
pratiques.
Référence :
DECR-1002
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 8 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée stagiaire
SENSIBILISER LES CREATEURS ET REPRENEURS D’ENTREPRISES ARTISANALES A LA
MAITRISE DES RISQUES QUALITE, SECURITE, ENVIRONNEMENT.
Public :
* Agents économiques intervenants dans le cadre du SPI et conseils aux créateurs repreneurs.
Objectif :
* Donner aux participants un niveau minimum de connaissances dans les différents domaines :
propriété intellectuelle, sécurité du travail, environnement, démarche qualité et sécurité alimentaire
pour pouvoir sensibiliser les futurs chefs d'entreprises artisanales à la maitrîse de ces différents
risques auxquels l'entreprise sera confrontée.
* Lors de rendez-vous ou du stage SPI cette sensibilisation apparaît comme un des moments
incontournables à la nécessaire prise de conscience du rôle et des devoirs qui incombent au futur
chef d'entreprise en matière de propriété intellectuelle, de sécurité du travail, d'environnement, de
démarche qualité et de sécurité.
Programme :
* Identifier les risques dans l'entreprise
- les risques managériaux (propriété industrielle et intellectuelle, perte d'exploitation),
- les risques client,
- les risques Hygiène santé sécurité conditions de travail,
- les risques en sécurité alimentaire,
- les risques environnementaux.
* La gestion des différents risques
- comment gérer les risques ?
- la notion de danger et de risque,
- comment définir un risque acceptable et non acceptable ?
- comment prioriser les risques ?
* Les méthodes et démarches pour maîtriser les risques
- le dépôt de marque, brevet et modèles,
- la démarche qualité,
- la démarche qualité et sécurité alimentaire,
- la démarche Hygiène santé sécurité conditions de travail,
- la démarche environnementale.
Méthodes :
* Apports théoriques, mises en situation.
Référence :
DEEN-2073
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 15 novembre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES EN DIFFICULTE
Public : Ensemble des conseillers économiques chargé d'accompagner les entreprises.
Objectif :
* L'humain
- maîtriser les points clés de la posture du conseiller d'un chef d'entreprise artisanales
- déterminer les facteurs d'inclusion
- identifier les points forts de l'entreprise
- analyser les prés requis aux actions du dirigeant
- identifier l'ensemble des scénarios de sortie de crise
- identifier une action efficace à mener à très court terme
* La méthode et les outils
- analyser les actions déjà menées
- maitriser la construction de plans d'actions réalistes
- maîtriser et relativiser les informations
- amorcer la traçabilité du pilotage
- augmenter l'efficacité de l'entreprise
- améliorer sa crédibilité vis-à-vis de l'expert-comptable et du banquier
- générer des économies de charges immédiates
Programme :
* Contenu Humain/technique
- écoute active
- construction de scénarios
- typologies d'entreprises et de dirigeant
- les repères transversaux de la posture
- les modalités d'interventions adaptées
- les représentations du dirigeant et du conseiller
- calculer le chiffre d'affaires prévisionnel de l'année en cours
- les actions commerciales à court terme et la stratégie à moyen terme
- l'amélioration de la productivité du dirigeant, du conjoint et des salariés
- les principes essentiels d'un tableau de bord
- les différentes composantes d'un planning de trésorerie
* Les solutions juridiques
- la procédure de Conciliation
- le redressement judicaire
- la restructuration des crédits
Méthodes :
* Travaux concrets sur les cas rencontrés
* Echanges de pratiques
Référence :
DECR-2901
Durée :
2 jour(s)
Dates : 26 et 27 septembre 2016
Lieu : PARIS
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
ACCOMPAGNER LES ENTREPRISES A L'EXPORT
Public :
Conseillers économiques, généralistes et spécialistes.
Objectif :
* Comprendre les mécanismes liés au développement à l'international et s'approprier les outils
pour la mise en œuvre.
Programme :
* Les enjeux de l'international
- comprendre les enjeux,
- considérer la mondialisation des échanges,
- appréhender la complexité de l'environnement international,
- mesurer les conséquences sur le métier d'exportateur.
* L'export : une stratégie de développement en 10 étapes
1/ comprendre son environnement international
- définir son métier,
- appréhender son environnement international,
- pourquoi exporter ?
2/ réaliser le diagnostic export
- évaluer la capacité globale de l'entreprise.
3/ Construire la stratégie marketing export
- pré sélectionner des marchés,
- évaluer leurs attraits,
- définir les axes produit/marché&/client/partenariat,
- identifier son offre.
4/ Choisir et animer le réseau de distribution international
- quel degré de contrôle de marché ?
- quelle solution choisir ? Quel partenaire ?
- quels sont les critères de choix ?
- animer : ça veut dire quoi ?
5/ Promouvoir les ventes internationales
- l'essentiel de la promotion,
- simplicité et efficacité,
- quelques idées.
6/ Mener l'action commerciale export
- quelle prospection efficace ?
- la négociation.
7/ Administrer les ventes export
- quelle logique ?
- les obligations documentaires,
- prévenir plutôt que guérir.
8/ Financer les opérations internationales
- la gestion de risques,
- les niveaux de risques,
- une boîte à outils pour prévenir, couvrir ou transférer le risque.
9/ Maîtriser la chaîne logistique export
- les partenaires en présence, leurs rôles,
- la logique des incoterms,
- l'optimisation de la chaîne logistique pour réduire les coûts.
10/ Manager le développement international
- réfléchir,
- agir,
- contrôler.
Méthodes :
* Partage d'expériences, supports visuels et écrits.
Référence :
DEEX-2224
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 27 et 28 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
APPROCHE GLOBALE DE L'ENTREPRISE
Public : Nouveaux agents et agents ayant besoin de connaissances généralistes.
Objectif :
Permettre aux participants de :
* Mener une analyse globale du fonctionnement de l’entreprise
* Détecter les besoins d’amélioration
* Préconiser un plan d’actions et des solutions immédiates
* Assurer les conditions d’un passage à l’acte par le destinataire de la prestation.
Programme :
* Les stratégies de réalisation des entretiens de suivi/préconisation
- éléments d'analyse des pratiques d'entretien de suivi/préconisation
- définition d'un cahier des charges pour la conception d'outil de suivi/préconisation des
entreprises
- caractéristiques du service à rendre
- situation de l'entreprise (lancement/développement/difficulté, ..)
- contenu de l'entretien
- modalités pratiques de réalisation de l'entretien
- définition d'une stratégie dynamique de suivi/préconisation
* Travail sur la base des facteurs de succès de l'entreprise
- orientation client
- maîtrise de la réalisation
- gestion des ressources
- suivi de l'activité
- plan d'amélioration
- analyse des exigences de "fonctionnement/management" pour chaque facteur de succès
- définition des exigences de fonctionnement
- choix des exigences à explorer
et démarche de progrès de l'entreprise et de l'entrepreneur.
* Partage de l'expérience des participants
- entreprise de service, de production, du bâtiment, de l'alimentation
- engager le "passage à l'acte" par le chef d'entreprise
- détermination du niveau de maturité : point fort/point faible
- détermination du niveau de priorité avec le chef d'entreprise
- définition d'un plan d'action concerté.
* Préconisation des services de la CMA
* Mise en pratique de l'entretien de suivi/préconisation
Méthodes :
* Apports et échanges d'expériences
* Mise en place de l'expérimentation dans la CMA
* Partage d'outils de réalisation
Référence : DEPC-2802
Durée : 2 jour(s) Dates : 30 et 31 mai 2016 Lieu : PARIS Tarif : 320 € par journée stagiaire
APPUI A L'INNOVATION DANS LES ENTREPRISES ARTISANALES
Public :
* Conseillers d'entreprises des CMA et CRMA.
Objectif :
* Permettre aux participants :
- De connaître les acteurs de l’innovation.
- D’être en capacité de délivrer un premier niveau d’information et de conseil aux entreprises dans
le cadre de leur projet d’innovation.
Programme :
* Repérer un projet innovant et son état d’avancement
- qu’est ce que l’innovation ?
- porteur de projet et son environnement
- processus de création d’entreprise et processus d’innovation
- complexité, incertitude et temporalité du projet innovant
- les étapes de déploiement du projet innovant.
* L’étude des marchés
- qualité du cahier des charges de l’étude / choix et suivi du prestataire le cas échéant
- foisonnement / envisager les marchés applicatifs d’une technologie donnée
- focalisation / cibler les marchés d’intérêt en terme de potentiel (volume/tendance)
- analyser et prioriser les segments de marché
- positionnement dans la chaîne de valeurs / appréhender les besoins clients.
* Technologie et produit
- avantages concurrentiels du produit
- partenariats technologiques et co-développement
- phase de R&D applicative / réalisation d’un prototype
- ressources, coûts et délais de développement et industrialisation
- contexte réglementaire
* Protection de l’innovation
- stratégie de propriété industrielle
- modalités et coût de la protection
- outil de valorisation de la jeune entreprise innovante.
* Stratégie et Business plan
- détermination de la stratégie de développement / modèle économique
- partenariats commerciaux à développer
- le Business plan, outil incontournable du projet innovant.
* Marketing de l’innovation et démarches commerciales
- les marchés qui n’existent pas
- définition de l’offre et criticité du besoin
- typologie de clients «early adopter», suiveur et compagnie.
* Financement et levier de développement
- partenaires public et outil de financement/ CIR
- partenaires privés, investisseurs et levées de fonds
- valorisation de son entreprise.
Méthodes :
* La formation est basée sur l’apport d’une approche méthodique d’un projet de création ou de
développement d’entreprise innovante et s’appuie sur de nombreux cas vécus par la consultante.
Référence :
DECR-1101
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 29 et 30 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
CONCEVOIR DES OPERATIONS DE DEVELOPPEMENT DE L'ARTISANAT EN
PARTENARIAT AVEC LES COLLECTIVITES LOCALES
Public :
* Elus, collaborateurs de Chambres de Métiers et de l'Artisanat, secrétaires généraux
Objectif :
* Avoir une approche transversale des différents niveaux de la gestion locale dans lesquels
s'inscrit le développement de l'artisanat.
* Se familiariser avec les montages juridiques et financiers d'opérations d'immobilier artisanal.
* S'approprier l'approche technique qui conduit à la réalisation de locaux artisanaux.
* Devenir partenaire des communes pour la réalisation de locaux artisanaux.
Programme :
* Le Plan Local d'Urbanisme (PLU) et le développement de l'artisanat.
* Approche foncière pour implanter des locaux artisanaux.
* Définition des produits : types de projets immobiliers en milieux dense et peu dense.
* Montage juridique et financier des projets.
* Conception et conduite des projets : cahier des charges, réalisation et gestion des locaux.
Methodes :
* Apports d'ordre législatif et réglementaire, méthodologique et opérationnel.
* Etudes de cas, échanges, débats.
Référence :
DEET-1301
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 22 et 23 septembre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
DETECTION ET ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS DE DEVELOPPEMENT DANS LES
ENTREPRISES ARTISANALES
Public :
* Ensemble des conseillers économiques chargé d'accompagner les entreprises et de détecter les
projets
Objectif :
* Renforcer la capacité à contextualiser les demandes des chefs d'entreprise artisanale
* Permettre par une écoute active un repérage des besoins des chefs d'entreprise artisanale
* Détecter le plus en amont possible les projets de développement
* Déterminer l'allocation des temps la plus efficace pour faire aboutir les projets
* Adopter des outils et des méthodes communes efficaces et peu chronophages
Programme :
* Approche globale
- les points clés de la posture du conseiller d'un chef d'entreprise artisanale
- les typologies de dirigeants
- les points forts de l'entreprise
- le scénario d'évolution de l'entreprise porté par le dirigeant
- une action efficace à mener à très court terme pour valider l'inclusion
* Le pilotage de l'accompagnement
- les étapes du premier entretien
- les outils simples de compréhension globale de l'entreprise artisanale pouvant être partagé avec
le dirigeant
- la construction de plans d'actions réalistes
- les prés-requis aux actions du dirigeant
- la traçabilité du pilotage
- l'efficacité de la construction des dossiers projet
Methodes :
* Apports et échanges d'expériences
* Formalisation des acquis issus des travaux des participants
* Apports de connaissances du formateur sous forme de brefs exposés sur des notions-clés
* Alternance de séquences de travail, analyses de situations/cas, binômes/petits groupes
Référence :
DECR-1502
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 9 et 10 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
EVOLUTIONS 2015 - ACCESSIBILITE DES ERP(S)
Public :
Agents ayant suivi la formation initiale à l’accessibilité
Objectif :
- Caractériser les marchés de l’accessibilité, connaitre les enjeux, les chiffres, les terminologies
- Identifier la problématique du vieillissement de la population et des personnes en situation de
handicap
.comprendre le processus de production du handicap avec l’environnement du bâti
- Appliquer la réglementation accessibilité - loi du 11 février 2005 et arrêté du 8 décembre 2014
pour les ERP(s),
- Analyser les demandes et besoins des différents interlocuteurs : occupant, prescripteur,
financeur …Savoir se positionner à l’interface de plusieurs acteurs
- Connaître le montage des dossiers accessibilité et sécurité des ERP(s) ; dossier Adap et
demande de dérogation
- Identifier les travaux, et évaluer les disproportions et les effets attendus.
Programme :
• Définition des différents types de déficiences et handicaps (rappel)
-Prendre conscience des différents types d’handicap et des difficultés de la personne âgée
-Comprendre le processus de production du handicap - faire les liens entre déficiences, handicaps
et accessibilité
• Connaitre le marché de l’accessibilité (rappel)
-Chiffres et caractéristiques des populations handicapées et âgées
-Comprendre l’approche globale liant le social, le réglementaire et les savoir-faire des métiers du
bâtiment
-Identification des différents marchés publics et privés du collectif au résidentiel – les politiques du
maintien de l’autonomie des personnes âgées.
• Objectifs et principes de la nouvelle règlementation
- L’esprit et les principaux points - textes de référence dispositions générales loi du 11 février 2005
- Evolution 2015 et l’arrêté du 8 décembre 2014
- Espaces publiques – la chaine de déplacement
- ERP par catégories
- Accessibilité des logements collectifs ou individuels
- Connaitre les dérogations – cas de travaux sur l’existant – intervention des participants sur cas
- Connaitre les procédures : Autorisation de travaux, Déclarations préalables, Permis de
construire, Commission accessibilité.
• Pré-Diagnostic conseil accessibilité ERP,
- Les étapes de l’état des lieux – aspects économiques et réglementaires
- Les préconisations d’amélioration de l’état de l’accessibilité
- La prise en main de l’outil de pré diagnostic.
• Préconisations d’accessibilité des ERP(s)notamment de 5ème catégorie
- Les éléments de la chaine de déplacement et de confort du client
- Les préconisations d’amélioration de l’état de l’accessibilité.
• Préconisations de Sécurité des ERP(s) notamment de 5ème catégorie
- Les matériaux et leurs classifications
- les règles de circulation et dégagements
- Les règles incendie et obligations.
• Les dossiers Ad’AP pour les ERP et les dérogations
- La constitution des dossiers
- le déroulement du processus
- la commission « SCDA »- les acteurs et leurs rôles.
Méthodes :
- Méthode interactive d’animation d’un pré diagnostic ERP pour une application sur tablette ou PC
- Travail en groupe sur cas réels à partir de plans d’aménagement d’une habitation
- Une évaluation du niveau de compréhension sera faite à partir de QCM
. Clé USB contenant l’outil de pré diagnostic pour utilisation sur tablette ou PC
. Fiches techniques (accessibilité du bâti – accessibilité des ERP – adaptation de l’habitat –
conception d’une rampe d’accès…
Référence :
DEET-1501
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 12 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 340 € logiciel inclus
FORMATION AU LOGICIEL DA3
Public :
* Conseillers d'entreprises des services économiques
Objectif :
* Professionnaliser l’intervention des agents accompagnant les porteurs de projet.
* Permettre d'assurer le suivi et l’accompagnement des porteurs de projet.
Programme :
Contexte
Cette formation n'est réalisable que sur site
DA3 est un outil d’élaboration et de présentation de comptes prévisionnels destiné aux agents
économiques en situation de conseil ou de formation. DA3 a été conçu pour remplacer DA2,
utilisé par beaucoup de Chambres de Métiers et de l'Artisanat, mais nécessitant aujourd'hui une
véritable actualisation.
DA3 s’inscrit naturellement dans l’offre de services des Chambres de métiers et de l’artisanat. Il
est à la fois complémentaire au logiciel d’approche globale de l’entreprise et différent autres outils
existants.
Contenu
* Présentation et démonstration du nouvel outil DA3.
* Exercices d'application de DA3 sur des cas concrets pour disposer d’une vision globale de l’outil
en fonctions des sujets : projet de création, de développement ou de reprise en insistant sur la
prise en main du logiciel, les résultats attendus et sur la qualité des livrables que l’on peut obtenir
en utilisant DA3.
Méthodes :
Pour chaque étape, la présentation de DA3 s’appuiera sur des exemples concrets issus de
l’expérimentation ou de cas réels de création ou de reprise d’entreprise artisanale.
Remise du logiciel sur clé USB à chaque participant.
Référence :
DEPC-1202
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : sur site
Lieu : APCMA
Tarif : tarif groupe
FORMATION DES CONSEILLERS DE LA CMA A LA PREVENTION DE LA SOUFFRANCE
PSYCHOLOGIQUE AIGUE DES CHEFS D'ENTREPRISES ARTISANALES
Public :
Agents de la CMA intervenant auprès des chefs d'entreprises artisanales
Objectif :
* Savoir, en tant que professionnels de proximité, repérer des situations de crise et conduire un
entretiens de crise
* Développer une culture commune du travail de réseau en prévention du suicide
* Parvenir à limiter chez les chefs d’entreprise le recours à l’alternative suicidaire
Programme :
CONTEXTE
La formation proposée s’inscrit dans le cadre du plan national de prévention du risque suicidaire et
plus particulièrement dans le cadre d’actions de sensibilisation et de formation construites et
étendues depuis deux ans en France à partir de l’expérience du dispositif APESA Aide
Psychologique aux Entrepreneurs en Souffrance Aigue (Dispositif créé à Saintes par le tribunal de
commerce et le psychologue coordinateur du programme régional de prévention du suicide pour
le bassin sud de la Charente-Maritime)
La prévention du risque suicidaire chez le chef d’entreprise est avant tout déterminée par la
capacité de sentinelles de proximité à repérer les situations et personnes à risque, la conduite
d’entretiens d’évaluation du risque et la mise en œuvre d’un soutien psychologique auprès de
psychologues à proximité du lieu de résidence de la personne en souffrance.
Les sujets traités sont :
- Epidémiologie
- Facteurs de risque spécifiques
- Facteurs de protection spécifique
- Processus de crise
- Evaluation de l’Urgence, du risque et de la dangerosité
- La conduite d’entretiens.
Méthodes :
* La formation alterne des apports théoriques, des mises en situation et des jeux de rôles
Référence :
DECR-1601
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 16 et 17 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
LA GESTION PREVISIONNELLE DES EMPLOIS ET DES COMPETENCES (G.P.E.C) DANS
LES ENTREPRISES ARTISANALES
Public :
* Conseillers d'entreprise en charge des chefs d'entreprise artisanale notamment dans les
dispositifs initiés par la DIRECCTE.
Objectif :
* Maîtriser les points clés de la posture du conseiller d'un chef d'entreprise artisanale
* Déterminer les facteurs d'inclusion avec le chef d'entreprise
* Identifier les points forts de l'entreprise
* Analyser les raisons des difficultés dans la gestion du personnel
* Identifier l'ensemble des scénarios pour recruter
* Identifier une action efficace à mener très court terme pour générer une dynamique
Programme :
* Les outils de pilotage
- diagnostic des outils utilisés par l'entreprise
- les critères d'une liste efficace du personnel
- le bon usage des grilles de salaires
- organigrammes actuels et prévisions
- la grille de positionnement
* La gestion de l'équipe des compétences
- l'analyse d'un outil de profil de poste
- la conduite d'un entretien individuel
- l'organisation des réunions
- la préparation d'un plan de formation
* La fidélisation du personnel
- les attentes du personnel
- le paysage de l'épargne salariale et les conditions des avantages sociaux et fiscaux
- les outils financiers de la fidélisation
* Le recrutement artisanal
- les scénarios alternatifs au recrutement
- trouver des salariés
- les points clé des annonces
- recruter en permanence
- l'utilisation des test et des périodes d'essai
Méthodes :
* Travaux concrets sur les cas rencontrés
* Proposition des outils d'intervention
* Echanges de pratiques
Référence : DEGR-1501
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 10 et 11 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par jour/stagiaire
LA PLACE DE L'ARTISANAT AU SEIN DES POLITIQUES LOCALES D'AMENAGEMENT ET
D'URBANISME
Public : Elus, collaborateurs de Chambres de métiers et de l'artisanat, secrétaires généraux
Objectif :
* S'approprier les nouvelles règles d'urbanisme et les restituer dans un champ d'intervention à la
frontière du juridique et de l'économique.
* Utiliser ce nouvel environnement juridique pour positionner les Chambres de métiers et de
l'artisanat comme acteurs du développement local.
* Permettre aux Chambres de métiers et de l'artisanat de disposer d'une méthodologie et d'outils
de prospective économique pour élaborer des projets de développement de l'artisanat en
partenariat avec les autres acteurs du développement local.
Programme :
* Le nouvel environnement juridique : le SCOT
. qu'est-ce qu'un SCOT ? Nature, objectifs et portée du SCOT
. la place de l'artisanat dans une approche territoriale intercommunale.
* La place de l'artisanat au sein du PLU, outil de la planification locale
. qu'est-ce qu'un PLU ? Nature, objectifs et portée du PLU
. les effets de la planification locale sur le développement de l'artisanat
. comment les Chambres de Métiers peuvent-elles être des acteurs à part entière du
développement local et mieux entendues par les maires.
* Le diagnostic artisanal ou comment renforcer la place de l'artisanat au sein des politiques locales
d'aménagement et d’urbanisme
. Présentation d'une méthodologie pour l'élaboration d'un diagnostic artisanal qui conduit à définir
une politique publique de l'artisanat à moyen terme, proposant une vision de l'artisanat, des
objectifs, des actions à promouvoir, et qui pourra s'inscrire au sein du PLU garant de sa pérennité.
* Les moyens et outils du développement de l'artisanat au sein des politiques locales
d'aménagement et d’urbanisme
. l'inscription au sein du PLU de prescriptions qui rendent techniquement possible le maintien ou
l'implantation de l'artisanat dans les bourgs, quartiers ou centres villes
. les modalités juridiques et financières qui permettent la création de locaux artisanaux en
application des dispositions réglementaires européennes
. la création de locaux artisanaux (hôtels d'activités) fonctionnels offerts à la location à des prix
compatibles avec l'activité concernée
. la mise en place du droit de préemption commerciale en faveur du maintien de la diversité
artisanale.
Méthodes : Apports d'ordre législatif et méthodologiques, études de cas, échanges, débats.
Référence : DEET-2301
Durée : 2 jour(s)
Sessions : dates à déterminer
LA PLACE DE L'ARTISANAT DANS LA GESTION DES CENTRES VILLES
Public :
* Agents des services économiques et élus de Chambres de métiers et de l'artisanat
Objectif :
Permettre aux participants de :
* Etre capable de positionner la CMA comme acteur du développement local, partenaire à part
entière des dispositifs de reconquête des centres villes.
* Connaître une méthodologie pour que le secteur de l'artisanat devienne une force de proposition
et d'action dans le dispositif de reconquête des Centres Villes.
* S'approprier des outils opérationnels et de planification dans le cadre d'actions préventives ou
curatives qui permettent le maintien et le renforcement de l'artisanat de proximité.
Programme :
Les centres villes sont confrontés à de nombreuses difficultés : concurrence des grandes surfaces
commerciales, perte d'attractivité, déficit d'image, problèmes de circulation et de stationnement,
difficultés des livraisons, disparition des commerces traditionnels et des activités artisanales
auxquels se substituent des agences bancaires, immobilières, des compagnies d'assurance et de
téléphonie ...
Néanmoins, nombre de villes en partenariat avec les chambres consulaires se positionnent en
faveur de la reconquête des centres villes.
* Le contexte actuel des centres villes dans une logique de reconquête urbaine, le nouveau
contexte institutionnel est favorable au développement de l'artisanat.
* Elaboration d'un diagnostic du secteur artisanal en centre ville : outil permettant de définir des
objectifs et des propositions d'actions préventives, curatives ou de développement de l'artisanat.
* Présentation des outils favorables au maintien et au renforcement de l'artisanat de proximité :
. les outils réglementaires : le PLU et les mesures réglementaires favorables au développement
de l'artisanat
. les outils opérationnels : le droit de préemption urbain et le droit de préemption commerciale
. les outils fonciers
. les montages d'opérations immobilières dédiées à l'artisanat
* Les problèmes de l'artisanat en centre ville et leur résolution
. anticiper et trouver des solutions pour la résolution des problèmes économiques, fonctionnels et
immobiliers qui perturbent la vie des entreprises artisanales en centre ville.
Methodes :
* Apports d'ordre législatif, méthodologique et opérationnel.
* Etude de cas, échanges, débats.
Référence :
DEET-2403
Durée :
2 jour(s)
Sessions : dates à déterminer
L'ACCESSIBILITE DES COMMERCES DE PROXIMITE - LA REGLEMENTATION
Public :
* Agents économiques ou collaborateurs des chambres de Métiers et de l’Artisanat amenés à
proposer des prestations aux entreprises
* Collaborateurs des Chambres de Commerce et d’Industrie.
Objectif :
* Connaitre les exigences de la réglementation pour les commerces existants ou neufs de
catégorie 5
* Permettre aux agents économiques d’accompagner les artisans recevant du public à
répondre aux exigences d’accessibilité
* S’approprier les objectifs et la méthodologie du diagnostic conseil accessibilité en tant que tel ou
en complément d’autres diagnostics réalisés par le réseau des CMA
* Se positionner dans un dispositif – lien avec les acteurs relais et connaitre les modalités de
financement.
Programme :
* Réglementation des établissements recevant du public de catégorie 5
- Textes de référence
- ERP par catégories-les définitions
- Dispositions générales
- Bâtiment existant ou neuf ou avec changement de destination.
* Diagnostic conseil accessibilité
- Les étapes de l’état des lieux – aspects économiques et réglementaires
- Les éléments de la chaine de déplacement et de confort du client
- Les préconisations d’amélioration de l’état de l’accessibilité
- Les services adaptés pour tous – notion d’accessibilité universelle
- la prise en main de l’outil DVD interactif du diagnostic.
* L’accessibilité dans les démarches de développement économique du réseau des
CMA
- Les acteurs de l’accessibilité – argumentaires de sensibilisation des artisans recevant du public
- Développer le diagnostic conseil accessibilité
- Croiser le diagnostic conseil accessibilité à d’autres diagnostics des CMA
- Les modalités d’appui de financement pour les commerces – Fonds d'intervention pour les
services, l'artisanat et le commerce (FISAC).
Méthodes :
* Méthode interactive autour du DVD d’animation et d’une application informatique.
* Illustration, exemples d'applications.
Référence : DEET-2101
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 7 et 8 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
LES GROUPEMENTS ET COOPERATIVES D'ARTISANS
Public :
* Agents économiques des Chambres de métiers et de l'artisanat.
Objectif :
* Acquérir les connaissances économiques juridiques et financières sur les groupements.
* Acquérir une méthodologie d'accompagnement de la mise en place d'un groupement.
Programme :
* Les coopératives d'artisans en France :
- les chiffres de la coopération artisanale : répartition, par secteurs d'activité et région,
- la structuration des coopératives et groupements - Fédération Nationale et de branche,
- la logique de réseau dans l'économie de proximité.
* La problématique des groupements coopératifs selon les secteurs d'activité :
- maîtrise des achats et accès aux marchés dans le secteur du bâtiment,
- les artisans au sein des filières alimentaires : viande, farine, produits de la mer,
- les métiers de la Mécanique auto et agricole,
- le secteur de la coiffure, entre isolement et franchises,
- artisanat d'art et autres secteurs d'activité.
* Les différents types et modèles d'organisations de groupements d'Artisans :
- les modes d'organisation commerciale,
- les niveaux d'intégration de la fonction achat,
- la gestion des services en commun.
* Les différentes formes juridiques de groupements :
- le Groupement Momentané d'Entreprises : GME,
- le Statut Associatif,
- le Groupement d'Intérêt Economique,
- la Société Coopérative Artisanale,
- autres formes.
* Le statut des sociétés coopératives artisanales - Loi du 20 juillet 1983
- objet et principe coopératifs,
- les catégories d'associés,
- le capital et le sociétariat,
- la répartition excédents et pertes,
- les réserves légales,
- le statut fiscal,
- la révision coopérative,
- les Partenaires et les outils financiers.
CAS PRATIQUES DE MONTAGE DE SOCIETES COOPERATIVES ARTISANALES
* Les coopératives artisanales des services à la personne
- la problématique de la loi Borloo pour les artisans,
- la réponse coopérative et les premières expériences coopératives,
- le montage opérationnel d'une coopérative des services à la personne,
- l'organisation coopérative : statuts et règlements intérieurs,
- la stratégie de réseau coopératif.
* Les coopératives de construction
- l'offre globale dans le bâtiment,
- l'environnement réglementaire de la construction de maison individuelle,
- le montage d'une coopérative de construction.
* Les acteurs de la coopération de l'initiation à la structuration
- les acteurs de l'artisanat,
- les acteurs de l'Economie sociale,
- les services spécialisés aux groupements,
- les échanges et les stratégies inter groupements.
* Coopératives d'artisans, Coopération et Economie Sociale
- la FFCGA au sein du groupement national de la coopération GNC,
- les composantes de l'Economie Sociale,
- les grands dossiers de la Coopération : les recours auprès de la Commission Européenne, les
Normes comptables internationales, la Société coopérative européenne.
Méthodes :
* Apport de connaissances théoriques illustrées.
* Apport de connaissances méthodologiques d'accompagnement.
Référence :
DEET-2407
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 17 et 18 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 350 € par journée/stagiaire
LES NOUVEAUX MODES DE FINANCEMENT DES TPE/PME
Public :
* Agents en charge de l'accompagnement de chefs d'entreprises artisanales.
Objectif :
* Permettre aux participants :
- de comprendre les nouveaux modes de financement
- maîtriser les avantages et inconvénients des financements alternatifs
- repérer les aspects juridiques et fiscaux clés sur les sources de financement
- utiliser les plateformes de financements alternatifs
Programme :
* Rappel des financements en fonds propres et quasi fonds propres
- le capital social
- les comptes courants d'associés
- les apports de sociétés de capital-risque
- les subventions d'investissement
- l'emprunt bancaire
- l'emprunt aidé
- le crédit-bail
- la location financière
- le découvert autorisé
- le crédit fournisseurs
* Les nouvelles sources de financements des TPE PME
- la bourse des PME
- financement obligatoire
- financement participatif (Crowdfunding)
- le corporate Venture (financement de grands groupes)
- investisseurs actifs ("les supers business angels")
* Avantages et inconvénients - point juridico fiscal de ces financements
- un nouveau métier : courtier en financement d'entreprise ; Un interlocuteur important dans
l'environnement de la TPE/PME
Methodes :
* Apports et échanges d'expériences
* Mise en pratique
* Partage d'outils de réalisation
Référence :
DEGR-1502
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 12 et 13 septembre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
LES TECHNIQUES DE PREVISION BUDGETAIRE DANS LA TPE
Public : Les conseillers d'entreprises
Objectif :
Permettre aux participants de maîtriser les éléments budgétaires nécessaires à l'élaboration des
projets entrepreneuriaux qu'ils accompagneront. Ils seront ainsi en capacité :
- de connaître les différentes méthodes de calcul de coûts,
- vérifier la viabilité de la future entreprise,
- identifier les points d'un projet qui peuvent poser problème,
- mettre en forme un prévisionnel d'activité,
- connaître les repères financiers et de gestion indispensables à l'analyse rapide,
- valider la solidité financière d'un projet.
Programme :
* La rentabilité de l'entreprise
- la notion de coûts fixes et coûts variables,
- lister les produits,
- exhaustivité des charges,
- les coûts cachés,
- le véritable coût horaire du chef d'entreprise.
* Stratégie financière court terme : le budget prévisionnel
- connaître les dépenses des différents types d'entreprises,
- estimer les rentrées,
- établir un budget prévisionnel.
* Le plan de trésorerie
- la notion de délai,
- le délai de paiement des clients,
- le délai fournisseur,
- l'établissement du plan de trésorerie,
- le calcul de son BFR.
* Stratégie financière long terme : le plan de financement
- à quoi sert-il ?
- comment se servir des dettes ?
- la notion de Ressources et Besoins durables,
- établir un plan de financement,
- mise en situation : convaincre son banquier.
* Les interlocuteurs
- l'expert-comptable,
- le banquier,
- l'administration,
- les cabinets spécialisés.
Méthodes : Traitements de cas pratiques, mises en situation.
Référence : DECR-2401
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 18 et 19 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
POSTURE D'INTERVENTION AUPRES DES ENTREPRISES
Public :
* Toute personne qui exerce une fonction d’aide, de conseil, d’accompagnement et d’assistance
auprès des ressortissants et des clients des CMA : agents nouveaux ou expérimentés,
généralistes ou spécialistes.
Objectif :
Permettre aux participants :
* de professionnaliser leur métier de conseiller d'entreprise pour devenir un conseiller généraliste
"tout terrain"
* D'adopter le bon positionnement pour accompagner efficacement toutes les familles de
dirigeants d'entreprises
* d'identifier rapidement les différentes typologies de dirigeants et d'entreprises.
Programme :
* Jour 1
- le positionnement naturel du conseiller
- les points de vigilance du conseiller généraliste
- le rôle du conseiller et la posture d’intervention
- la conduite de la relation avec un artisan ou son conjoint
- les notions de cadre et de structuration d’une relation de conseil
- la clarification des intentions et la place des émotions.
* Jour 2
- travail sur la base des facteurs de succès de la relation entre le conseiller et l’artisan
- construire une dynamique et une relation de confiance
- renforcer son niveau d’écoute active/s’appuyer sur la parole de l’artisan
- cibler les contenus de l’intervention/ calibrer son message
- confirmer les points d’accord et de compréhension/consigner
- construire des scénarios gagnants
- explorer le champ des possibles
- mise en pratique de l’entretien de conseil
Méthodes :
* Apports et échanges d'expériences.
* Mise en pratique.
* Partage d'outils de réalisation.
Référence :
DEPC-2801
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 6 et 7 octobre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 350 € par journée stagiaire
PROPRIETE INTELLECTUELLE DANS LE SECTEUR ARTISANAL
Public :
* Conseillers d'entreprises
Objectif :
* Connaître les différents outils de la propriété intellectuelle et leur application dans l'artisanat.
Programme :
* L'artisanat et la propriété intellectuelle : une vraie réalité.
* Identifier les savoir-faire, les réalisations à protéger.
* Les droits d'auteur
- comment les identifier
- les différentes formes de protection du droit d'auteur, leurs anticipations respectives
- les organismes dédiés à recevoir ces demandes des protection.
* Les dessins et modèles
- pourquoi les déposer et comment ?
- auprès de quels organismes ?
* Les marques
- qu'est-ce qu'une marque ? une image, une photo, un nom, un son ? pour quel artisan ?
- les possibilités de dépôt et les interdits
- comment les déposer et pourquoi ?
- comment les protéger et contre qui ?
* La propriété industrielle
- pour qui ? pour tous les artisans.
- que faire face aux actions de concurrence déloyale ?
- comment les stopper ? méthode.
* Les contrefaçons
- les possibilités de contrefaçon et leurs options fonction des droits protégés
- les différentes actions à mener contre les contrefacteurs, délais et méthode.
* Les protections que les artisans doivent mettre en place pour protéger leur savoir-faire.
Methodes :
* Tableaux, supports multimédia de présentation.
* Cas pratiques.
Référence :
DECR-1301
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 17 octobre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
REALISER UN SUIVI DE QUALITE DES ENTREPRISES NOUVELLES
Public :
* Nouveaux agents et agents expérimentés, généralistes et spécialistes
Objectif :
* Poser une problématique de suivi pertinente pour le bénéficiaire, les partenaires et la CMA.
* Permettre aux participants d'être capables d'organiser et de mettre en oeuvre une action ou un
dispositif de suivi de Qualité.
Programme :
* Méthode
Analyse de la pratique
- les différents types d'entretiens de suivi,
- les principales caractéristiques de cette prestation,
- la production de REPERES structurant pour les porteurs de projets
- les déterminants du contenu et des méthodes d'entretien
- les outils d'entretien par rapport aux objectifs poursuivis.
* Proposition de méthodes
- définition des principes méthodologiques assurant une valeur ajoutée à des entretiens pour
l'entreprise,
- définition du contenu d'entretien fondé sur des facteurs de performance (leviers).
* Outils
- Création d'outils
- utilisation d'une grille d'entretien permettant un diagnostic global d'entreprise,
- réflexion sur les interactions entre les différents domaines d'activités de management.
- Le diagnostic de conformité des pratiques de suivi
- outil de diagnostic,
- planification du diagnostic.
- Le repérage des écarts et l'élaboration du plan d'actions.
Méthodes :
* Etude de documents.
* Plan d'action par participant.
* Echanges d'expériences, débat.
Référence :
DECR-2076
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 19 et 20 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
SENSIBILISATION DES CONSEILLERS DE LA CMA A LA QUESTION DE LA SOUFFRANCE
PSYCHOLOGIQUE AIGUE DES CHEFS D'ENTREPRISES ARTISANALES
Public :
Agents de la CMA intervenant auprès des chefs d'entreprises artisanales
Objectif :
* Un apport de connaissances sur ce que sont les risques psychosociaux et les questions de
souffrances au travail des chefs d’entreprise
* Développer une culture commune de ce que peuvent être les conduites et les outils pour être
«acteur» de prévention
* Etre sensibilisé au repérage des souffrances psychologiques (facteurs de risque, signaux
d’alerte, facteurs de protection, processus de crise suicidaire).
Programme :
* La rencontre proposée s’inscrit dans le cadre du plan national de prévention du risque suicidaire
et plus particulièrement dans le cadre d’actions de sensibilisation et de formation construites et
étendues depuis deux ans en France à partir de l’expérience du dispositif APESA Aide
Psychologique aux Entrepreneurs en Souffrance Aigue (Dispositif créé à Saintes par le tribunal de
commerce et le psychologue coordinateur du programme régional de prévention du suicide pour
le bassin sud de la Charente-Maritime)
* La prévention des risques psychosociaux et du risque suicidaire chez le chef d’entreprise est
l’affaire de tous, et particulièrement des professionnels de proximité qui accompagnent les futurs
dirigeants et dirigeants d’entreprises tout au long de leurs démarches et de la vie de l’entreprise.
Méthodes :
* Apports théoriques, échanges d'expériences
Référence :
DECR-1506
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 2 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée/stagiaire
DEVELOPPEUR DE L'APPRENTISSAGE
Public :
* Toutes personnes chargées de développer l’apprentissage dans les entreprises artisanales.
Objectif :
* Acquérir une méthode et des outils pour développer l’apprentissage.
Programme :
* Les difficultés organisationnelles rencontrées par les développeurs.
* La méthodologie de travail par objectifs et la déclinaison des objectifs de remplissage en
objectifs intermédiaires.
* L'organisation possible du développeur en fonction du temps disponible et, le cas échéant de
ces autres missions.
* Les différentes approches possibles pour une prospection efficace (visites avec ou sans RDV,
téléphone, mailing ou e mailing).
* Le travail en collaboration avec l'équipe des formateurs.
* La préparation des candidates au 1er contact avec l'entreprise et la recherche de contrat.
* Les outils à utiliser.
* Le tableau de bord et le suivi.
* Construire des argumentaires
- La découverte et les questionnements sur les besoins de l'entreprise,
- la construction d'un argumentaire efficace centré sur les activités possibles et le comportement
du jeune en situation professionnelle,
- la gestion des freins et des hésitations,
- l'engagement de l'entreprise, envoi de candidatures, mise en relation,
- la transition entre le travail du développeur et le suivi pédagogique du jeune en entreprise.
Méthodes :
* Travail à partir d'un plan méthodologique, analyse de ses pratiques et outils, définition d'un plan
de travail, apport d'un cadre de construction d'un argumentaire, mise en situation, définition
d'objectifs personnels.
* La formation sera centrée sur les freins actuels des entreprises, disparition de l'ICF, contexte
économique dégradé, comportement des jeunes, concurrence des stages, des emplois d'avenir,
législation sur les travaux dangereux, durée du contrat comme pour le BAC PRO...
Référence : COCO-2502
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 14 et 15 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
LE DROIT DE L'APPRENTISSAGE - Niveau 1
Public :
* Agents de plateforme CFE/Apprentissage ayant à informer le public sur les questions du droit de
l’apprentissage - débutants -
Objectif :
* Pouvoir répondre aux questions sur les conditions préalables à l’entrée en contrat
d’apprentissage.
* Informer les parties prenantes au contrat d'apprentissage de leurs droits et de leurs devoirs
respectifs.
Programme :
* Les conditions préalables à la conclusion d'un contrat d'apprentissage :
- Les principales conditions requises des parties :
. Les garanties de formation données par l'employeur (activité/maître d'apprentissage/nombre
d'apprentis)
. Les critères d'entrée en contrat d'apprentissage : âge/aptitude/nationalité
- Les exigences de forme incontournables :
. le contrat, rappel des principes élémentaires (écrit/clauses obligatoires - signature)
. l'enregistrement, les éléments centraux (compétence d'enregistrement/délais)
* Droits et obligations principales des parties au contrat :
- Droits et obligations liées à la condition d'apprenti :
. La rémunération : présentation des règles de base/les contreparties pour l’entreprise,
. la prestation de travail (nature des activités/conditions de l'encadrement)
- Droits et obligations liées à la condition de jeune travailleurs :
. le temps de travail (durées maximales/heures supplémentaires - temps de pause/repos
hebdomadaire - congés payés/congé pour révision)
. les travaux dangereux
- Quelques éléments concernant la rupture du contrat d'apprentissage
. la période d'essai : durée de la période d'essai/formalisme de la rupture
. principales hypothèses de rupture post-période d'essai : l'accord de rupture / le conseil de
prud'hommes.
Méthodes :
* Cours théorique agrémenté de cas pratiques reprenant les situations de terrain et, permettant de
vérifier l'application de la théorie à des situations données.
Référence :
AIAD-1501
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 10 et 11 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 350 € par journée/stagiaire
LE DROIT DE L'APPRENTISSAGE - Niveau 2
Public :
* Collaborateurs de Chambres de métiers et de l'artisanat et de CFA
Objectif :
* Pouvoir répondre aux questions d'ordre juridique liées à la signature du contrat d'apprentissage
* Informer les parties prenantes au contrat d'apprentissage de leurs droits et de leurs devoirs
respectifs
Programme :
La législation applicable à l'apprentissage
* Le contrat d'apprentissage, un contrat de travail de type particulier :
- le contrat d'apprentissage, un contrat de travail (rappel des différentes sources du droit du travail,
les grands principes du droit du travail, les différents contrat de travail en alternance...)
- les particularités du contrat d'apprentissage (les conditions requises des parties pour signer un
contrat d'apprentissage, le formalisme particulier du contrat d'apprentissage, les différents modes
de rupture du contrat d'apprentissage...)
* L'Apprenti, un jeune travailleur en formation :
- l'apprenti, un jeune en formation (les particularités juridiques attachées à la qualité de jeune en
formation de l'apprenti : obligation de l'employeur, salaires ...)
- l'apprenti, un jeune travailleur (les particularités juridiques attachées à la qualité de jeune
travailleur de l'apprenti : durée de travail, conditions de travail ...)
* Maîtriser le droit de l'apprentissage
* Savoir articuler entre eux, les différents textes se rapportant à l'apprentissage
* Savoir intégrer les nouveautés relatives au droit de l'apprentissage
* Savoir renseigner de manière claire et précise un employeur ou un apprenti sur la
réglementation de l'apprentissage
* Savoir où trouver la solution à des questions se rapportant à la réglementation de
l'apprentissage
Méthodes :
* Cours théorique agrémenté de cas pratiques reprenant les situations de terrain et, permettant de
vérifier l'application de la théorie à des situations données
Référence : AIAD-2408
Durée : 3 jour(s)
Sessions :
Dates : 20/21 et 22 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 350 € par journée/stagiaire
MEDIATEUR DE L'APPRENTISSAGE
Public :
* Médiateurs de l’apprentissage
Objectif :
* Acquérir les connaissances de base sur la médiation dans l'apprentissage
* repérer les enjeux de ce dispositif
* appréhender le processus et les outils de la conduite d'une situation de médiation
* articuler les principes juridiques du contrat d'apprentissage avec la médiation.
Programme :
* Préciser les enjeux relationnels, économiques et pédagogiques de la médiation dans
l'apprentissage
* la médiation : concepts et principes généraux de la fonction de médiation
* le rôle et la place du médiateur de l'apprentissage
* le cadre légal de l'apprentissage et ses conséquences en cas de conflit
* établir un état des lieux des motifs principaux des différends et des ruptures
* identifier et analyser le niveau de gravité de la situation en amont de la médiation
* identifier le réseau de compétences internes et externes pour accompagner une situation.
* Préciser et suivre un "protocole de médiation"
. recueillir les informations
. poser le "cadre" de la médiation
. fixer les objectifs de la médiation
. établir les modalités du suivi en aval de la médiation.
* Etudes de cas concrets à partir de l'actualité des apprenants.
Méthodes :
* Le trame de déroulement de la formation est fondée d'une part sur la présentation des
acquisitions théoriques et techniques nécessaires à la menée de la mission de Médiateur de
l'apprentissage, et d'autre part sur le travail collectif de diagnostic partagé et de traitement de
mises en situation in vivo. Le partage de bonnes pratiques et la capitalisation d'expériences sont
au cœur de l'animation.
Référence :
AIAD-2701
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : 8/9 et 10 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée stagiaire
POINTS DE CONTROLE DES CONTRATS D'APPRENTISSAGE ET PROCEDURE
D'ENREGISTREMENT
Public :
* Cette formation s’adresse aux collaborateurs des chambres de métiers et de l’artisanat en
charge de l’enregistrement des contrats d’apprentissage, qui n’ont pas ou peu de connaissances
en matière d’apprentissage.
Objectif :
* Développer les principaux points de contrôle du contrat d’apprentissage à jour des évolutions
législatives et réglementaires
* Préciser la procédure d’enregistrement des contrats d’apprentissage.
Programme :
* L’entreprise :
- les conditions requises pour être maître d’apprentissage,
- nombre d’apprentis par entreprise,
- la déclaration de formation.
* L’apprenti :
- âge de l’apprenti,
- aptitude physique,
- nationalité,
- apprenti mineur.
* Le contrat d’apprentissage :
- durée du contrat d’apprentissage,
- date de début et de fin du contrat,
- détermination du salaire,
- conditions de travail.
* La procédure d’enregistrement :
- champs de compétence,
- acteurs de l’enregistrement, procédure.
* Modalités de ruptures du contrat d’apprentissage.
* Aides versées aux employeurs d’apprentis.
Méthodes :
* PowerPoint, support de cours et étude de cas.
Référence :
AIAD-2603
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 1er avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € P/journée stagiaire
CONDUIRE UN ENTRETIEN D'ACCOMPAGNEMENT D'ORIENTATION PROFESSIONNELLE
Public :
* Agents chargés de conduire des entretiens d’accompagnement et d’orientation
Objectif :
* Appréhender la définition de l’entretien d’accompagnement
* Analyser une demande
* Accompagner dans la réflexion
* Construire un projet professionnel réaliste et réalisable
Programme :
* Définition de l’entretien
* Qu’est-ce que conduire un entretien ?
* Les étapes de la conduite de l’entretien
- De l’analyse de la demande au choix du parcours
.Identifier les attentes et les besoins du bénéficiaire
.Formuler les bonnes questions pour avoir des réponses probantes
- L’accompagnement : de l’idée au projet professionnel
.Définir la compétence
.Analyser les compétences et identifier les freins
.Mettre en place les outils adéquats
- L’élaboration d’un projet professionnel
.Qu’est-ce qu’un projet professionnel
.Les critères d’un bon projet
- La validité d’un projet : Les enquêtes terrain
.A quoi sert la validation d’un projet ?
.Différence entre validation et recherche d’emploi
* Mon Plan Individuel de Progression
Méthodes :
Méthode active (mise en situation)
Méthode créative (brainstorming, métaplan)
Formation action (cas pratiques)
Remise aux stagiaires d'un support dématérialisé qui reprendra l’essentiel des points abordés.
Référence : AIAD-2401
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 17 et 18 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 350 € par journée/stagiaire
FORMATION DE FORMATEURS DES JURYS VAE
Public :
* Agents des Chambres de métiers et de l'artisanat assurant la formation des membres de jurys
VAE. Agents des Chambres de métiers et de l'artisanat prenant en charge l’organisation de la
formation des jurys VAE
Objectif :
* Transmettre aux participants le dossier pédagogique détaillé à partir duquel ils pourront former
les membres des jurys VAE.
Programme :
* Le dispostif de VAE
- quizz de positionnement
- la démarche de VAE : acteurs et étapes avec un zoom sur les spécificités du dispositif mis en
place par les CMA
- les modalités d'accès et de financement.
* L'étape de validation devant le jury
- composition et rôle des membres du jury
- organisation des sessions de validation
- méthodes et outils à leur disposition
* Evaluer le dossier de présentation de l'expérience (ou deuxième dossier)
- méthodologie de lecture du dossier
- analyse des activités explicitées par le candidat : déceler les compétences.
* L'entretien avec le jury
- préparer l'entretien avec le candidat
- formuler les questions complémentaires qui seront posées au candidat
. questions ouvertes
. questions fermées
- élargir le débat.
Méthodes :
* Quizz de positionnement.
* Questions/réponses, mises en situation.
* Réalisation d'outils communs.
Référence :
AIAD-2412
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 23 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
FORMATION DES ACCOMPAGNATEURS V.A.E.
Public : Agents des Chambres de métiers et de l'artisanat assurant ou devant assurer le rôle
d’accompagnateurs VAE.
Objectif :
* Aider les participants à maîtriser le contenu de la fonction accompagnateur.
* S’approprier les objectifs de l’accompagnement et le cadre réglementaire de cette fonction.
* Appréhender le rôle et moyens de l’accompagnateur dans le contexte spécifique d’un parcours
de VAE.
* Définir le périmètre de ses actions.
* Connaître les ministères certificateurs, et être capable de s’orienter dans le dispositif pour choisir
une certification.
Cette formation permet d’identifier les fondamentaux des différents dispositifs VAE : les principaux
dispositifs en place (ministère de l’éducation nationale et ministère du travail) ainsi que le dispositif
VAE des Chambres de métiers et de l’artisanat.
Programme :
* Présentation de la VAE
. les origines de la VAE
. le cadre légal du dispositif
. pourquoi choisir de faire une VAE ?
. les publics concernés
. la durée d'une VAE
. les modalités.
* Les 5 étapes principales d'une VAE
. un premier entretien pour la mesure de la motivation et le choix du diplôme
. la rédaction du dossier de recevabilité - intitulé "livret 1"
. la rédaction du dossier de validation - intitulé "livret 2"
. la préparation de la soutenance devant le jury
. le cas échéant : la préparation à une mise en situation professionnelle.
* L'accompagnement d'une démarche de VAE
. le cadre réglementaire de la fonction d'accompagnateur VAE
. les objectifs de la démarche d'accompagnement
. les conditions d'accueil
. les ressources documentaires
* L'accompagnateur VAE
. son rôle : conseiller, accompagner, recadrer
. sa posture
. les points de vigilance
Méthodes : Apports méthodologiques et mises en situation
Référence : AIAD-2409
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 9 et 10 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
TECHNIQUES ET POSTURES EN BILAN D'ORIENTATION
Public :
Agents chargés de conduire des entretiens d’accompagnement et d’orientation
Objectif :
* Connaitre le rôle, les aptitudes et qualités d’un conseiller en orientation
* Appréhender les fondamentaux de la communication en face-à-face
* Utiliser les méthodes et techniques pratiques de conduite d’entretien
* Mettre en œuvre la posture la plus adaptée pour conduire un entretien d’accompagnement
Programme :
* Le rôle, les qualités et aptitudes du conseiller en orientation professionnelle
* Les fondamentaux de la communication
- Les principes généraux de la communication
- Les fondamentaux de la communication en face à face.
•
* Les techniques et méthodes de communication en entretien
- Le langage non verbal : les gestes, postures et mimiques : « ce que l'on dit / ce que l'on montre »
- L’écoute active
- Le savoir exprimer
- Le questionnement
- La reformulation
- La gestion du silence
* La posture la plus adaptée à la conduite d’entretien d’accompagnement
* Mon Plan Individuel de Progression
Méthodes :
Méthode active (mise en situation) Méthode créative (brainstorming, métaplan) Formation action
(cas pratiques).
Remise aux stagiaires d'un support dématérialisé qui reprendra l’essentiel des points abordés.
Référence :
AIAD-2604
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 16 et 17 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 350 € par journée/stagiaire
CREER ET GERER UN EVENEMENT
Public :
Responsables et assistant(e)s de communication, assistant(e)s de direction
Objectif :
* Connaître les outils et les méthodes pour créer et gérer un événement.
* Optimiser sa capacité à prendre en charge un événement.
Programme :
* L'initialisation de l'événement
- définition
- les enjeux de l'événement pour l'initiateur et l'équipe
- les 3 composantes de l'événement
- les facteurs de risques
* La conduite d'un événement
- un évènement pour faire quoi?
- la place de l'événement le business d'entreprise
- définir les 5 problématiques auxquelles doivent répondre l'organisation d'un événementiel
* Le management d'un événement
- qu'est-ce qu'un objectif? Définition, comment l'exprimer? la méthode ODMR
- le comité stratégique
- le comité de pilotage
- le chef de projet
- l'équipe projet
- les experts
- les bénéficiaires
- les préoccupations des différents acteurs
* Le contexte précis
- les niveaux de développement
- les types d'organisation de l'événement
- les moyens définis, le plan de communication au début et en cours de l'événement
- les dépenses développement
- les dépenses d'investissement
- les dépenses de fonctionnement
*Check-list de l'organisateur d'événement
- la conception de votre événement
- les grandes fonctions nécessaires au déroulement de l'événement
- la phase opérationnelle
* l'utilisation d'outils appropriés pour réaliser au mieux votre événement
- les outils pour organiser l'événement
- les outils utilisés pour valider et contrôler chaque étape : story board, business plan, plan média,
planning, organigramme du projet
- les outils pour gérer l'événement
- les outils pour animer l'événement
- l'organisation technique de l'événement
* La communication de l'événement
- les contacts incontournables pour médiatiser au mieux votre événement
. collectivités territoriales
. presse locale
. presse spécialisée
. télévision
- Présentation de votre projet
. les lettres
. les parties clés à énoncer
. les argumentaires
. les tableaux de suivi de projet...
- Les arguments utilises pour :
. séduire des partenaires
. avoir la présence des professionnels
. vous assurer le soutien des médias
. garantir une fréquence importante du public...
- Le budget
. les aides et adresses utiles pour financer votre projet
. les solutions pour réaliser votre projet dans l'échéance impartie sans dépasser votre budget
financier
- Bilan de l'événement
. bouclage de l'événement
. les 4 évaluations de la réussite d'un événement
. validation des périmètres
Méthodes :
* A partir d'évènements proposés par les participants ou présentés par l'animateur, présentation
de la méthodologie, élaboration en commun des étapes, d'outils concrets : check-list, rétroplanning, budget ...
Référence :
COCO-2046
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 15 au 17 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
DEFINIR, CONSTRUIRE ET REALISER VOTRE PLAN DE COMMUNICATION
Public :
Chargés de communication du réseau des CMA
Objectif :
* Analyser, définir, construire et valider un plan de communication
Programme :
* RESITUER LA COMMUNICATION DANS LE CONTEXTE D’UNE CMA
- Missions de la communication au sein d’une CMA
- Les enjeux de la communication
- La communication 2.0 et 3.0
- De la stratégie de la CMA à la stratégie de communication, du plan de communication au
plan d’actions.
* CONCEVOIR UNE STRATÉGIE DE COMMUNICATION
- Établir un diagnostic de communication; analyser le contexte interne et externe de la CMA,
définir la problématique de communication de la CMA
- Définir les objectifs de communication: de la stratégie de la CMA aux objectifs de
communication
- Déterminer et caractériser les cibles
- Concevoir des messages clés
- Définir le territoire de communication
- Adapter la stratégie de communication aux évolutions du contexte.
* METTRE EN OEUVRE LE PLAN DE COMMUNICATION
- Piloter et mettre en œuvre le plan de communication : plan d’action et gestion des moyens
- Faire accepter le plan de communication en interne.
* ÉVALUER LA COMMUNICATION
- Évaluer la stratégie et le plan de communication
- Utiliser ces évaluations pour définir les nouvelles orientations de la stratégie.
Méthodes :
- Présentation méthodologique ponctuée d’exemples pour illustrer la méthodologie
- Échanges de pratique et mise en commun
- Cas pratique: à chaque étape méthodologique, application aux problématiques des
participants
- Mise en forme synthétique de la stratégie et du plan de communication.
Référence :
COCO-1601
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 18 et 19 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
DEVELOPPER ET STRUCTURER L'ACCOMPAGNEMENT DE JEUNES ENTREPRISES
Public :
Chefs de service ou conseillers en charge du dispositif d'accueil des créateurs et de
l'accompagnement de jeunes chefs d'entreprises
Objectif :
* Identifier des outils et des modes de fonctionnement en interne des CMA pour professionnaliser
la relation avec les jeunes chefs d’entreprise.
* Mieux se faire connaître et reconnaître par les chefs d’entreprises comme un interlocuteur
bienveillant.
* Se placer dans une posture de partenaire qui apporte des services à l’entreprise et pas
uniquement dans celle d’un centre de ressources.
* Développer un réseau de chefs d’entreprise partenaires, en considérant leurs spécificités (statut,
activité, effectif…).
* Enjeux et impacts du développement d'une relation proactive avec les entreprises.
* Le rôle du conseiller et son positionnement par rapport aux autres acteurs du territoire.
Programme :
* Identifier les différents types de chefs d’entreprise
- Comprendre les préoccupations des chefs d’entreprise en vue d’établir une relation durable de
partenariat : environnement économique, culture et langage d'entreprise.
- Quelle «offre de service aux entreprises», un conseiller emploi peut-il proposer en fonction du
profil du dirigeant.
- Les conditions pour rendre opératoire cette offre de service à partir de l’immatriculation
-Se préparer à prendre contact avec les entreprises.
* Contenus et progression
Toute la formation portera sur une méthodologie et des outils orientés «terrain» afin de développer
la relation avec les jeunes chefs d’entreprise.
- La grille de positionnement du dispositif
- Les objectifs opérationnels
- Les repères structurants de la transversalité entre les actions
- Les techniques d’animation des réunions
- Les perceptions croisées entre les actions
- Les outils de pilotage
Cette formation-action permettra aux participants de travailler sur les étapes structurantes pour
développer leurs actions avec de jeunes chefs d’entreprises.
Méthodes :
* Construction d’outils simples et efficaces
* Echanges de pratiques entre les participants
* Jeu de rôles en lien avec les expériences des participants
* Débriefing en groupe
* Des outils, méthodes, contenu de la formation, et synthèses des échanges seront remis aux
participants
Référence : DECR-1503
Durée : 2 jour(s)
Dates : 13 et 14 octobre 2016
Lieu : PARIS
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
POSITIONNER ET PROMOUVOIR L'OFFRE DE FORMATION DE LA CMA
Public :
Responsables de formation continue, Directeurs et Chefs de service économique, Animateurs
économiques, Formateurs et Assistantes de formations.
Objectif :
* Appliquer une vraie démarche marketing à l'activité formation pour la rendre plus attrayante, plus
compétitive et plus pertinente.
Programme :
* Analyser et positionner l'offre de la formation de chambre des métiers et de l'artisanat
- méthodologie d'approche du marketing de la formation : en 5 phases
- outils clés d'analyse : la matrice EMOFFE
- étude de cas par groupes de travail
- la segmentation des artisans et de leurs attentes en matière de formation
- les ciblages possibles (en lien direct avec la segmentation)
- le positionnement commercial de l'offre de formation (en lien direct avec le ciblage)
- les portefeuilles "produits" de formation : analyse et choix
- étude de cas : travail de groupes, portant sur la construction d'une stratégie commerciale liée à
l'offre de formation d'une chambre des métiers et de l'artisanat (situation réellement vécue par
notre équipe, auprès des clients chambres de métiers et de l'artisanat)
- présentation orale des travaux de groupe : débriefing collectif
- synthèse finales : fiche mémo, portant sur les types de stratégie de commercialisation
* Optimiser les outils de communication de l'offre
- le plan d'action commercial : quel outils utiliser (en fonction de sa stratégie de
commercialisation)?
- les axes prioritaires de la communication commerciale? comment les définir?
- les différents supports de communication commerciale :
. le journal de la chambre de métiers et de l'artisanat
. les sites internet
. les supports de communication événementielle
. les autres types de supports média/hors média
- la fixation du budget de communication commerciale (cohérence avec la stratégie et les supports
de communication)
Méthodes :
* Apports méthodologiques, échanges d'idées et d'expériences.
* Travail à partir de l'étude d'un cas concret.
* Notre approche consiste à nous appuyer sur le vécu des participants afin de valoriser leurs
pratiques et co-construire les "bonnes pratiques" à mettre en œuvre.
* Supports de cours remis aux stagiaires.
Référence : MAFC-2118
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 14 et 15 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
SAVOIR UTILISER LES RESEAUX SOCIAUX PROFESSIONNELS
Public :
Secrétaires généraux, directeurs de service, collaborateurs travaillant en réseau
Objectif :
* Sensibiliser les dirigeants à l’utilisation des réseaux sociaux professionnels
* Optimiser leur utilisation
Programme :
* La communication social-média comme outil de lobbying
- s'approprier les objectifs de la formation
- s'approprier le plan de formation de la journée/session
- s'approprier une procédure de travail facilitant l'ouverture d'une session de formation
- comprendre le potentiel des réseaux sociaux
- découvrir la typologie des réseaux sociaux
- comprendre les usages
* Identité numérique et E-Réputation
- faire la différence entre identité réelle et virtuelle
- créer un profil sécurisé
- gérer ses paramètres de confidentialité
- surveiller les conversations autour de son profil et/ou de l'institution que le profil représente
* Les leviers d'un développement et d'un lobbying efficace
- maîtriser les leviers en :
. identifiant et rassemblant les contacts sur les réseaux sociaux
- développer les recommandations
- maîtriser une stratégie cohérente avec les autres actions de communication de la CMA
* Créer et animer ses pages Facebook, Twitter, Viadeo
- concevoir une page FB attractive pour sa CMA
- savoir utiliser Twitter et Viadéo
- maîtriser des contenus adaptés aux réseaux sociaux
Méthodes :
* Vidéo-projecteur
* Utilisation du Web
Référence :
COCO-1103
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 18 et 19 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
VALORISEZ VOTRE ACCUEIL EN FACE A FACE ET AU TELEPHONE
Public :
Agents amenés à accueillir en face à face et au téléphone
Objectif :
* Connaître les outils et les méthodes pour assurer l’accueil.
* Optimiser ses pratiques.
Programme :
* Les composantes de l'accueil
- définition de l'accueil et de ses limites,
- les acteurs et le contexte,
- l'image de l'organisation.
* Les différentes situations d'accueil
- signalétique et disposition spatiale,
- les spécificités de l'accueil physique,
- les spécificités de l'accueil téléphonique,
- les phases de l'accueil.
* Gestion des situations difficiles
- attitudes et comportements pour prévenir ces situations,
- prendre du recul et gérer son stress,
- accueillir positivement une réclamation,
- apporter des réponses, argumenter et adapter son discours,
- analyse des différents styles de communication.
* Les bases de la communication
- le schéma de communication,
- les barrières de la communication,
- les clefs pour optimiser sa communication.
* Les techniques et outils d'un accueil efficace
- écoute active, empathie, questionnement, reformulation,
- communication non-verbale et para verbale,
- présentation et disponibilité.
Méthodes :
* La formation est basée sur l'alternance d'apports notionnels et de cas pratiques pour servir
l'appropriation des thématiques abordées.
* Cas pratique englobant exercices illustratifs, études de cas et simulations directement inspirées
de situations vécues.
* Support pédagogique PowerPoint, livret remis aux stagiaires.
* Autodiagnostic des styles de communication.
* Grille d'analyse de situation.
* Jeu pédagogique.
Référence : ASRP-2119
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 20 et 21 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée stagiaire
VENDRE LES PRESTATIONS DE SERVICE DE LA CHAMBRE DE METIERS ET DE
L'ARTISANAT
Public :
Agents chargés d’assurer la promotion et la vente des prestations de la CMA
Objectif :
* Permettre aux participants :
- de connaître les avantages et les limites d'une démarche de vente vis-à-vis des entreprises
- d'acquérir des outils et des méthodes.
Programme :
- L’identification, freins et motivations,
- Le questionnement,
- La prise de conscience des besoins,
- Les procédures d’engagement,
- La construction d’un argumentaire,
- La valorisation des prestations de services,
- L’animation et l’implication de l’interlocuteur dans l’argumentaire,
- Le traitement des objections,
- La conclusion,
- Les relances,
- L’utilisation du téléphone dans la relation avec les entreprises.
Méthodes :
* Apports didactiques
* Construction d'argumentaire
* Etudes d'exemples
* Jeux de rôles
Référence :
DECR-2402
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 1 et 2 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
VENDRE L'OFFRE DE FORMATION DE LA CHAMBRE DE METIERS ET DE L'ARTISANAT
Public :
L’intervention est destinée à l’ensemble des acteurs de la formation continue à la CMA :
- Responsable de projet
- Responsable de service
- ADE/ATM, Chargé de formation
Objectif :
Les principaux objectifs de l’intervention sont les suivants :
- appliquer les outils et méthodes de l’action commerciale dans les centres de formation des CMA,
en tenant compte des spécificités législatives et déontologiques liées au produit «formation».
Programme :
* La stratégie de commercialisation de la formation
- les principes du marketing appliqués aux services
- la stratégie d'offre et de gamme
- le positionnement concurrentiel, les avantages apportés par la CMA.
* Les étapes de la commercialisation de la formation
- l'identification des freins et des motivations de l'artisan ou de son conjoint
- le questionnement de découverte de l'entreprise
- la prise de conscience des besoins par le décideur
- les procédures d'engagement
- la construction d'un argumentaire de vente
- l'implication de l'interlocuteur dans l'argumentaire
- la valorisation des formations de la CMA
- le traitement des objections
- la conclusion et la décision
- la fidélisation des artisans.
* L'organisation de la commercialisation de la formation
- le suivi des contacts et des stagiaires actifs
- les moyens de communication : mailings, catalogues,...
- le contact au téléphone ; organisation
- le contact au téléphone ; argumentation.
Méthodes :
* Apports didactiques
* Etudes d'exemples
* Travail individuel et en sous-groupe
* Jeux de rôles
* Témoignage
Référence : PIFP-2601
Durée : 2 jour(s)
Sessions :
Dates : 11 et 12 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
COMMENT ENSEIGNER EN CLASSE HETEROGENE ?
Public :
* Formateurs, professeurs de CFA débutants et confirmés
Objectif :
* Recadrer la problématique : en quoi l'hétérogénéité est-elle à la fois une difficulté et un atout
pour le formateur ? En quoi est-elle corrélée à la motivation des apprenants ?
* Concevoir et mettre en œuvre des techniques adaptées aux situations concrètes rencontrées
par les formateurs : travail en sous-groupes, individualisation, différenciation pédagogique, ateliers
de travail sur l'erreur, autoévaluation ...
Programme :
* Analyse de l'hétérogénéité dans le contexte de la formation en alternance.
* Apprendre, former : "différents apprenants, différents formateurs".
- Identification et repérage des profils d'apprentissage.
- Réponses pédagogiques adaptées.
* Les stratégies pour gérer l'hétérogénéité au CFA : la différenciation pédagogique,
l'individualisation et l'exploitation des situations de travail en entreprise.
* Présentation et échange de techniques spécifiques.
* Exercices de conduite d'entretien et de dynamique de groupe.
* Analyse de séquences pédagogiques animées par les participants, permettant une meilleure
gestion de l'hétérogénéité.
* Mise en forme des acquis (principes et recommandations, difficultés, techniques, références).
* Projet d'utilisation des techniques.
Méthodes :
* Les participants seront sollicités pour réorganiser une séance pédagogique dans le sens d’une
approche dynamique de l’hétérogénéité
Référence :
PIFP-2029
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 4 au 6 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
ETRE FORMATEUR DEBUTANT DANS UN CFA
Public :
* Formateurs nouvellement recrutés
Objectif :
* Se situer dans l’environnement de l’apprentissage.
* Repérer la particularité du rôle de formateur en CFA.
* Découvrir la spécificité des outils pédagogiques liés à l’alternance.
* Acquérir les bases d’une animation de cours.
Programme :
* Identifier les différentes dimensions du système apprentissage
- la filière de formation apprentissage
- information sur les aspects législatifs
- la formation par l'expérience
- la pédagogie de l'alternance.
* Repérer les différentes composantes d'une situation d'apprentissage
- les objectifs
- le contenu
- la stratégie
- les ressources
- l'évaluation.
* Lire et interpréter un référentiel
- établir une progression pédagogique;
* Identifier les outils pédagogiques et de communication utilisés dans l'apprentissage
- le schéma directeur de formation ou le tableau de stratégie de formation alterné
- le livret d'apprentissage
- le livret de liaison
- la fiche navette ou de liaison
- les visites en entreprise
- le portefeuille de compétences.
* Identifier les enjeux de la visite en entreprise
- les différentes phases d'une visite
- la restitution à l'apprenti
- la mise en œuvre de la visite.
* Identifier les différents types d'évaluation
- les évaluations diagnostiques, formatives, sommatives et évaluatives
- construire une situation d'évaluation.
Inter session : construire une ou plusieurs situations de face à face pédagogique.
- Mise en commun et analyse de pratique
- la gestion des conflits
- la gestion du groupe classe
- la typologie des apprentis
- la didactique professionnelle.
Méthodes :
* Apports théoriques et pratiques.
* Analyse d'outils existants.
* Pédagogie participative, échanges de pratiques.
* Mise en œuvre de séquences de formation.
Référence :
PIFP-9812
Durée :
4 (2+2) jour(s)
Sessions :
Dates : 1er module : 19 et 20 septembre 2016 - 2ème module : 17 et 18 octobre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
INGENIERIE DE FORMATION
Public :
* Toute personne en charge d'élaborer des plans et des actions de formation
Objectif :
* Connaître les différentes phases d'élaboration d'un projet de formation depuis l’analyse des
besoins jusqu’à l’évaluation finale.
* Développer ses capacités à concevoir et à étudier un projet de formation, à préparer et à évaluer
une action de formation
* Se familiariser avec les méthodes et les outils de l'ingénierie en formation
Programme :
Pré-requis : Les participants viendront en formation avec les éléments d’un projet réel de
formation à élaborer (CCF, demande, appel d’offre, projet de nouvelle formation…) en vue de
travailler concrètement sur des cas réels.
* Ingénierie de formation
- recueillir et analyser les besoins de formation :
. de l'entité concernée,
. du public à former (construire un référentiel de compétences)
- Etablir/analyser un Cahier des Charges de Formation (C.C.F.)
. étude des phases clefs de la construction/analyse d'un C.C.F.
- Décliner des objectifs de formation
. exercices d'analyse de formulation d'objectifs de formation
. exercices de rédaction d'objectifs de formation
- Animer les différents acteurs d’un projet de formation
. Les relations avec le commanditaire
. Les relations avec les prestataires internes ou externes
* Ingénierie pédagogique
- Rappels de notions d'andragogie
. Découvrir différentes approches et méthodes en pédagogie d’adultes (présentielle, distancielle,
collaboratives)
- Construire une réponse pédagogique dans la cadre de la réponse à un CCF
. atelier de réalisation d'une réponse pédagogique à partir d'un C.C.F.
- Construire un programme de formation ou un déroulé pédagogique
. atelier d’analyse de programme ou déroulé
- L'évaluation en formation
. L’évaluation de transfert
. L’évaluation pédagogique
. L'évaluation de satisfaction
- Gérer les aspects financiers d’un projet de formation
. Identifier les postes de charges d’un projet de formation
. Calculer le seuil de rentabilité d’une action ou d’un projet de formation
Méthodes :
* Perfectionner les pratiques professionnelles des stagiaires :
- à partir de cas de commandes de formation et au cours d'ateliers et d'exercices divers les
stagiaires se familiariseront avec les méthodes et les outils de l'ingénierie. Ils auront ainsi
l'opportunité de formaliser leurs pratiques
- à partir de simulations et de jeux de rôles qui permettront aux participants de développer leur
efficacité personnelle dans la conduite d'un entretien client/fournisseur
- à partir d'apports théoriques qui fourniront aux participants la matière nécessaire à la réalisation
des différents travaux.
Les participants viendront en formation avec les éléments d’un projet réel de formation à élaborer
(CCF, demande, appel d’offre, projet de nouvelle formation…) en vue de travailler concrètement
sur des cas réels.
Référence :
MAFC-2401
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 25 au 27 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 350 € par journée/stagiaire
LA GESTION DES COMPORTEMENTS DIFFICILES EN CFA
Public :
* Professeurs, formateurs et personnels des CFA
Objectif :
* Décrypter les logiques d'opposition des jeunes.
* S'approprier des attitudes et des stratégies adaptées : les évolutions de la société et des
mentalités ont rendu caduques nombre d'anciennes pratiques.
Programme :
* Le rapport des apprentis au système éducatif
- la représentation des adultes pour les jeunes : soit alliés, soit adversaires, (ou ennemis)
- les choix stratégiques des jeunes : coopération ou résistance.
* L'influence déterminante du groupe sur chaque jeune
- La mécanique du mimétisme groupal
- l'incitation au mimétisme de coopération
- la résolution de cas pratiques.
* Les stratégies de dialogue
- la faillite de la leçon de morale, les difficultés de la persuasion rationnelle
- les leviers de l'influence persuasive : la relation et le message
- le partenariat avec l'entreprise : difficultés, opportunités.
* Le recours à l'autorité et aux sanctions éducatives
- la finalité éducative de l'autorité ; la nocivité de l'autoritarisme
- les leviers de l'autorité et du pouvoir (charisme, contrôle, règle, rôle du groupe ...)
- les sanctions éducatives : combiner l'éthique et l'efficacité.
* Les astuces tactiques à vocation coopérative
- les techniques paradoxales (Watzlawick) : s'appuyer sur la résistance pour l'enrayer
- les techniques d'engagement (Joule et Beauvois) : le rôle majeur du partage de la décision
- le cadrage éthique : la bienveillance éducative.
* La nécessité d'une loi partagée
- l'appropriation des règles par les apprentis : enjeux, difficultés, stratégies
- restaurer la loi dans les classes difficiles : écueils et opportunités
- la coordination enseignants/direction : établir des protocoles.
Méthodes :
* Etudes de cas et résolutions de problèmes rencontrés par les participants.
* Apports théoriques et méthodologiques ponctuant une approche inductive.
Référence : PIAP-2501
Durée : 3 jour(s)
Dates : du 9 au 11 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée stagiaire
LA MODULARISATION
Public :
* Formateurs CFA d’enseignement général et de disciplines professionnelles.
Objectif :
* Acquérir les connaissances de bases dans le domaine.
* Etre capable d'engager une démarche de modularisation.
Programme :
* Accroître le développement des compétences en permettant des parcours de formation
individualisés.
- les fondamentaux de la modularisation : enjeux, demandes, acteurs.
- Les différentes notions
- modulariser
- individualiser
- personnaliser
- différencier.
* Etre en capacité de modulariser un dispositif de formation dans le cadre d'une architecture
globale
- la conception d'un projet de modularisation global et structurant
- la formulation et l'organisation d'un projet
- les principes et méthodes de construction d'une architecture modulaire
- l'approche par compétence
- didactique professionnelle et situation de travail
- l'analyse des situations de travail
* Animer et gérer la mise en œuvre d'un dispositif de formation organisé en module
- l'identification des compétences nécessaires à la réalisation des activités et à leur évaluation
* Les principes et méthodes de l'ingénierie des parcours individualisés
- le positionnement
- la différenciation pédagogique
- le tableau de stratégie de formation modulaire
- la coordination d'un dispositif modulaire.
* Associer systématiquement modules et compétences pour contribuer ainsi à la réalisation d'un
processus d'évaluation objectif
- l'accompagnement des parcours individualisés
.le plan de formation modulaire
.l'animation et l'organisation de séquences pédagogiques
.l'évaluation des apprenants.
* L'accompagnement des équipes dans la mise en oeuvre de la modularisation.
Méthodes :
* Alternance entre apports théoriques et travaux pratiques.
* Exercices pratiques collectifs.
Référence : PIFP-2603
Dates : 26 et 27 septembre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
Durée : 2 jour(s)
LA PSYCHOLOGIE DE L'ADOLESCENT
Public :
* Professeurs, formateurs et personnels des CFA.
Objectif :
* Acquérir les connaissances de base sur le développement cognitif et psycho-affectif de cette
période de vie.
* Savoir en tenir compte dans la trajectoire formation.
Programme :
* Travail d'identification sur les attentes concrètes des participants.
- Comprendre les modifications des compétences cognitives qui se produisent pendant
l'adolescence.
.Travail en groupe pour dégager quelles peuvent être les implications de ces modifications dans la
conception de la formation des apprentis.
- L'interaction entre le développement affectif et le développement cognitif, clef de compréhension
des comportements adolescents.
- Le repli sur soi à l'adolescence : la question de la recherche d'une identité possible.
- La place des relations avec les pairs : les phénomènes de groupe et leur emprise.
. Identification des interférences de ces préoccupations affectives et sociales avec les
apprentissages.
- Analyse des comportements critiques rencontrés chez les adolescents ; son ambivalence face à
son devenir adulte : troubles oppositionnels, conduites à risque, inhibitions, décrochage.
Méthodes :
* La méthodologie prévoit des études de cas, des analyses collectives des situations et des
apports théoriques.
Référence :
PIAP-2031
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 12 et 13 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
LA VISITE EN ENTREPRISE DANS LA FORMATION EN ALTERNANCE
Public :
* Formateurs
Objectif :
* Définir les objectifs de la visite en entreprise
* Préparer une visite en entreprise
* Consigner et transmettre les informations
* Exploiter les données recueillies
Programme :
* Construire une stratégie de co-construction des apprentissages
- développer et réguler la relation avec les entreprises,
- développer la relation entreprise/jeune/CFA
- cibler l'activité de l'entreprise pour exploiter le vécu des jeunes
- assurer un accompagnement auprès du maître d'apprentissage pour définir les modalités de
formation de l'apprenti et enrichir sa communication avec son apprenant,
- effectuer une évaluation formative avec l'entreprise,
- réaliser un compte-rendu pour exploiter les informations obtenues auprès de l'équipe
pédagogique.
Méthodes :
* Echange de pratiques et prise en compte des contraintes professionnelles
* Utilisation de fiches outils favorisant l'appropriation des techniques
* Mise en pratique avec suivi personnalisé.
Référence :
PIEA-9707
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 5 et 6 novembre 2015
Dates : 17 er 18 novembre 2016
Lieu : Paris
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire Tarif : 300 € par journée/stagiaire
L'APPORT DES TECHNIQUES THEATRALES EN PEDAGOGIE
Public :
* Formateurs et enseignants
Objectif :
* Renforcer l'efficacité de sa communication orale auprès des apprentis et stagiaires avec les
techniques de l'acteur * améliorer son écoute et sa réactivité * développer ses pratiques
pédagogiques à partir d'exercices de l'acteur.
Programme :
* La préparation
- la mise en scène et ses trois dimensions : l'espace, le temps, l'humain,
- le rôle de chacun et sa partition,
- un contenu travaillé comme un canevas de mise en scène, clair et structuré,
- aller du plus simple au plus complexe.
* Etre en proposition, créer la dynamique, l'émulation - savoir donner son contenu (c'est à dire
transmettre sa conviction),
- bien connaître son contenu et l'expliquer avec simplicité,
- proposer un contenu bien organisé pour s'adapter immédiatement au groupe,
- harmoniser l'adéquation entre le corps et le propos.
* Favoriser les conditions d'apprentissage
1/ l'expérience, le Faire,
2/ le retour d'expérience, l'Analyse, c'est sur le vécu, l'expérience concrète que l'apprentissage
sera assimilé.
* La navette entre action et réflexion : l'implication du groupe
- adopter une rythmique régulière : action, réaction, analyse
- interpellation du public pour susciter la réaction
- la prise de risque pour provoquer le dialogue.
* Quelques qualités nécessaires au formateur
- la rigueur, la préparation qui lui permettra de s'adapter,
- l'écoute et le regard (deux des outils fondamentaux du comédien)
- la créativité et la réactivité face à l'imprévu (grâce à l'improvisation)
- la capacité à faire tourner le regard, l'écoute et la parole au sein d'un groupe
- la gestion de l'analyse participative du groupe
- la capacité à prendre en compte les faiblesses, les erreurs mais aussi les réussites du groupe
- savoir créer une ambiance constructive, positive et bienveillante
- être capable d'utiliser son humour, son imagination, sa créativité, sa spécificité.
Méthodes :
* Dans cette formation, les méthodes actives sont privilégiées. Au coeur de l'action, le participant
devient acteur de ses apprentissages et s'inscrit dans une démarche de changement.
Référence : PIFP-2404
Durée : 3 jour(s)
Dates : du 22 au 24 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
LE PROJET D'ETABLISSEMENT : UN OUTIL DE DEVELOPPEMENT DU CFA
Public :
* Directeurs de CFA, équipe d'encadrement
Objectif :
* Etablir un état des lieux et élaborer un diagnostic interne/externe de son établissement.
* Formuler une problématique.
* Définir le projet d'établissement en terme d'orientations stratégiques et d'objectifs généraux
(axes de progrès).
* Construire un plan d'actions.
Programme :
* Méthodologie d'élaboration et de conduite d'un projet d'établissement.
* Les différentes étapes de la démarche, les outils utilisés à chaque étape.
* Les acteurs concernés par le projet d'établissement, les jeux et les enjeux des acteurs.
* Etat des lieux, diagnostics externe et interne du centre de formation :
- opportunités/menaces
- points forts/points faibles
* Les singularités de l'établissement dans son contexte particulier : bassin économique, emploi,
carte des formations aux différents métiers, attentes des entreprises, des jeunes, des familles.
* Les finalités du projet d'établissement.
* Les orientations stratégiques du projet d'établissement.
* Les objectifs généraux et opérationnels.
* La prise en compte des valeurs et des attentes de la communauté éducative.
* Les stratégies.
* Stratégies d'acteurs, du management, de communication ...
* Détermination des ressources et des moyens.
* Mise en oeuvre du projet : mise en place du calendrier, mise en place des instances
d'élaboration et de suivi du projet, les temps de régulation et remédiation.
* Animation des réunions de travail avec l'ensemble de l'équipe et les personnes impliquées dans
la mise en oeuvre du projet.
* Phasage du projet, priorités et échéances.
* Dispositif d'évaluation du projet : critères indicateurs de performance du projet, les bilans
d'étape.
* Les effets sur l'équipe pédagogique et les apprentis,les impacts sur l'organisation.
Méthodes :
* Apports conceptuels et méthodologiques relatifs à l'élaboration et au pilotage d'un projet.
* Echanges et partage des pratiques.
* Appropriation en binôme de grilles de diagnostic et cadrage individuel pour une utilisation
méthodologique ultérieure.
Référence :
PIFP-1302
Durée :
2 jour(s)
Sessions : Uniquement sur site
L'INDIVIDUALISATION DES PARCOURS DE FORMATION
Public :
* Professeurs, formateurs CFA toutes disciplines
Objectif :
* Impulser la mise en place de l'individualisation des parcours de formation des apprentis
* Mettre en commun en équipe pédagogique, l'identification des besoins de chaque apprenti et
l'organisation des programmes de soutien.
Programme :
* Définir et identifier les concepts de l'individualisation
- état des lieux de l'individualisation de la formation, des parcours de formation, de la
personnalisation des apprentissages, d'autodidaxie et d'autoformation
- l'apport des techniques éducatives, leur pertinence et leur utilisation dans un CFA
- analyse des différentes pratiques et de leur pertinence en situation de formation alternée :
. de l'entretien de positionnement à l'élaboration d'un parcours contextualisé
. l'accompagnement individualisé/personnalisé.
* La FOAD
- une modalité de mise en oeuvre de l'individualisation.
* Etre capable de mettre en oeuvre des parcours de formation
- élaboration par les participants de parcours de formation individualisés dans le contexte des
activités réalisées par les apprentis en entreprise et dans leur CFA
- méthodes, démarches, plan d'action,outils et supports.
Méthodes :
* Alternance entre apports théoriques et travaux pratiques, entre analyse des corpus apportés par
les stagiaires et synthèse faite par l'intervenant.
* Travaux coopératifs en ateliers, échanges de pratiques.
Référence :
PIFP-2604
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 21 au 23 novembre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
PORTER UN PROJET COLLECTIF EN MILIEU EDUCATIF
Public :
* Directeurs de CFA, formateurs, professeurs, personnels de vie scolaire
Objectif :
* Doter les participants des arcanes essentielles du développement de projet
* Les préparer aux pratiques opérationnelles, en tenant compte de l'environnement spécifique de
l'apprentissage, de ses contraintes d'organisation, et de ses objectifs pédagogiques.
Programme :
* Les étapes de l'élaboration de projet
- peut-on parler de "pédagogie de projet" ?
. Des mots, des concepts, des définitions.
. Valeurs, principes, objectifs.
- la phase d'anticipation/préparation du projet,
. "l'inventaire des possibles",
. les finalités : pourquoi ? pour qui ? comment ? avec qui ?
- la phase diagnostique préparatoire,
. le contexte du projet,
. le cadre réglementaire et institutionnel,
. identification du projet.
- la phase de décision : sélection et hiérarchisation de quelques possibles.
* De l'idée au projet
- définir des objectifs clairs, concrets, mesurables,
. poser l'objectif global,
. décider des objectifs spécifiques et de leurs finalités,
. les buts à atteindre, les améliorations que l'on souhaite provoquer,
. les résultats attendus : ce qu'on attend concrètement comme résultats.
. Les activités en rapport avec les finalités : ce sont les actions concrètes par lesquelles on pense
atteindre les résultats attendus.
. Vérifier que le projet répond à un besoin réel.
- La phase de planification.
. La temporalité du projet, ses étapes.
. Le montage du dossier de présentation.
. Choisir une ou des stratégie(s).
. Le cheminement retenu pour le déroulement du projet.
. Réaliser un document de support de présentation du projet.
. Impliquer les participants : comment les prendre en compte ? Recueillir leurs besoins et leurs
attentes.
. Trouver les moyens humains, matériels et financiers.
. Arrêter le budget.
. Collaborer avec les dispositifs.
. Travailler avec les partenaires, les structures et les personnes ressources du projet.
* La réalisation du projet et son suivi
- communiquer et valoriser le projet,
- évaluer, pourquoi et comment ? Elaborer une grille de synthèse et de suivi du processus et des
résultats du projet.
Méthodes :
* Alternance entre apports théoriques et travaux pratiques, entre analyse des corpus apportés par
les stagiaires et synthèse faite par l'intervenant
* Travaux coopératifs en ateliers, échanges de pratiques.
Référence :
PIFP-2701
Durée :
2 jour(s)
Sessions : uniquement sur site
PREVENTION ET GESTION DES CONFLITS DANS LES ETABLISSEMENTS DE FORMATION
Public :
* Directeurs de CFA, responsables pédagogiques, personnel d'encadrement, formateurs,
animateurs, conseillers d'éducation, agents administratifs.
Objectif :
* Acquérir des compétences en prévention, médiation et gestion des conflits pour faire face à un
adolescent ou à un groupe d'adolescents.
Programme :
* Introduction
- Education ou enseignement : un faux débat.
- La gestion des conflits : une compétence devenue nécessaire.
- Violences et nuisances : réalités et idées reçues.
* Une jeunesse et des cadres socio-éducatifs en mutation
- des évolutions intrinsèques au développement individuel,
- des évolutions sociales et économiques,
- une "révolution" des mœurs et des valeurs.
* La prévention et la gestion : des nuisances, des conflits, des violences.
- Présentation des notions essentielles : la prévention plutôt que la gestion,
- principes d'intervention et de régulation,
- la place du règlement,
- gestion individuelle et gestion de groupe.
* Gestion des conflits au quotidien
- le signalement des incidents,
- la régulation comportementale,
- l'équité de traitement,
- la solidarité des équipes.
* Psychologie relationnelle, communication et maîtrise de soi
- mieux se connaître face aux tensions,
- gérer le stress.
* Mises en situation et études de cas.
Méthodes :
* A partir de situations récurrentes de terrain, les techniques et modalités d'animation mettent en
exergue la pratique et l'application de principes transversaux qui donnent aux professionnels de
réels atouts pour limiter les risques et éviter les violences plutôt que d'avoir à les gérer.
Référence :
PIMA-2322
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 16 au 18 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
REMEDIATION COGNITIVE - COMMENT APPRENDRE A APPRENDRE EN CFA
Public :
* Tout enseignant de CFA, débutant et confirmé
Objectif :
* Apprendre à apprendre et à penser pour favoriser l'acquisition des connaissances.
Dans le contexte de l'apprentissage qui limite les temps de sessions en classe, gagner en
méthodologie cognitive favorise l'efficacité des enseignants à mieux aider les élèves à construire
les connexions entre les apprentissages et leur utilité.
Programme :
* Que signifie "apprendre à apprendre" ?
Contextualisation historique et pédagogique de cette compétence au centre des préoccupations
Européennes.
* Des méthodes-outils qui favorisent le développement cognitif : le Programme d'Enrichissement
Instrumental (PEI), les Ateliers du Raisonnement Logique (ARL), Activolog ...
* Découverte et expérimentation de ces derniers du point de vue de la conception, du déroulement
et de l'évaluation d'une séquence.
* Réflexions et mises en activité autour des pratiques pédagogiques actuelles fondées sur une
logique de performance, celles de la médiation cognitive fondées sur une logique de
développement des capacités transversales et celles qui allient aujourd'hui les deux courants
(outils de seconde génération tels que Séquoia).
* Quelle place pour apprendre à apprendre au CFA ? La "Médiation Cognitive des
Apprentissages" au regard de la pédagogie de l'alternance.
Méthodes :
* Alternance entre apports théoriques et travaux pratiques, entre analyse des corpus apportés par
les stagiaires et synthèse faite par l'intervenant.
* Travaux coopératifs en ateliers, échanges de pratiques.
Référence :
PIAP-2312
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 10 au 12 octobre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
STIMULER LA MOTIVATION DES APPRENTIS
Public :
* Professeurs et formateurs des CFA
Objectif :
* Identifier ce qui fonde la motivation et comprendre comment elle intervient dans la performance
des activités et des actes professionnels.
* Repérer les facteurs qui peuvent freiner la motivation.
* Mettre en lien la notion de motivation avec d'autres facteurs de réussite et de performance
pédagogique.
* Evaluer et prévenir les risques d'abandon ou de rupture par une prise en compte des facteurs de
risques, de démotivation, de confusion.
* Disposer de leviers d'action pour mobiliser les apprentis et conduire l'innovation pédagogique.
* Sécuriser le contrat en alternance par une prise en charge singulière des parcours de formation.
Programme :
* Les leviers de la motivation
- les facteurs émergents : éléments internes/externes,
- constructions identitaires et facteurs motivationnels,
- l'école et ses représentations,
- groupes d'appartenance/groupes de référence,
- le monde professionnel et ses attraits.
* Singulariser son approche pédagogique
- l'écoute active auprès des apprentis,
- les 4 sphères d'expression,
- les attitudes facilitatrices de la relation,
- le positionnement professionnel ; la posture de l'enseignant, du maître d'apprentissage, du
formateur.
* Présentation d'un dispositif expérimental en Picardie : le Programme d'Action Locale.
- Les principales innovations au niveau institutionnel, organisationnel, opérationnel.
- Un accompagnement de type psycho pédagogique : un agir sensé (sens, projets, travail).
* Méthodes et techniques pour construire et soutenir la motivation
- en entretien individuel : postures, techniques et habiletés relationnelles,
- donner la parole aux apprentis.
- En collectif : travailler sur les représentations
. illustrations concrètes de séquence pédagogique à vocation motivationnelle,
. Apprendre à problématiser en groupe de discussion/classe.
Méthodes :
* Apports théoriques en fonction des situations évoquées.
* Initiation à la pédagogie socio constructiviste.
* Expérimenter le groupe de discussion comme vecteur motivationnel.
* Ecoute et accompagnement des situations personnelles.
Référence : PIAP-2401
Durée : 2 jour(s)
Dates : 21 et 22 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
UTILISER UNE PEDAGOGIE DE PROJET BASEE SUR LA CREATION D'ACTIVITE
Public :
* Formateurs et responsables pédagogiques
Objectif :
* Etudier la pertinence d'une pédagogie de projet centrée sur la création d'une activité
* Cadrer le projet support
* Lancer une séquence pédagogique sur le projet
* Etablir les liens entre le projet et les compétences à acquérir
* Exploiter pédagogiquement du projet
* Mettre en oeuvre un projet concret
Programme :
* Validation du cadre de travail.
* L'impact et l'intérêt de la thématique.
* Analyse des possibilités d'utilisation
- public concerné
- type de projets possibles
- modalités de réalisation
- freins possibles.
* Identification d'une projet de création d'activité
- choix du projet
- identification des différentes étapes et organisation des étapes (ordre et méthodes).
* Présentation par chaque sous-groupe du travail réalisé et du ressenti en terme de dynamique de
groupe.
* Travail sur le cadrage et le séquencement d'un projet dans le cadre d'une pédagogie de projet.
* Critères de choix pédagogiques
- apport sur la méthodologie de projet pédagogique de création d'activité
- de l'idée au projet, quelles étapes et quelles démarches proposées aux stagiaires ?
- Application de la méthodologie au projet choisi
- réalisation de quelques étapes
- identification des compétences mobilisées
- définition des objectifs pédagogiques
- identification des difficultés possibles
- utilisation de la pédagogie de projet basée sur la création d'activité
- construction de séances et de séquences pédagogiques en fonction des objectifs
- articulation du projet avec les compétences à acquérir
- gestion des effets "pervers" du projet sur les acquisitions
- l'évaluation et l'auto évaluation régulière des participants
- le transfert des compétences acquises.
* Les éléments à retenir sur la pédagogie de projet
- méthodologie pour utiliser la pédagogie de projet.
Préparation du temps d'intersession
* Retour des échanges, expériences éventuelles menées durant l'intersession et présentation des
projets envisagés par les participants.
* Construction d'un projet pédagogique incluant une pédagogie de projet
- évaluation de l'impact ; quels critères et quels indicateurs
- synthèse des travaux en grand groupe.
Méthodes :
* La formation est basée sur le choix d'un projet de création d'activité en sous-groupe et qui
servira ensuite tout au long de la formation pour permettre à chacun d'identifier tous les
compétences pouvant être travaillées.
Référence :
PIFP-1401
Durée :
3 (2+1) jour(s)
Sessions :
Lieu : uniquement sur site
Tarif : tarif groupe
ACCOMPAGNEMENT AU MONTAGE DE PROJET EUROPEEN
Public :
* Les porteurs de projet et gestionnaires de projet des fonds structurels dans les CMA.
Objectif :
* Appréhender les fonds structurels européens et les programmes directs de la Commission
Européenne au regard des priorités de l’Artisanat.
* Mesurer les enjeux stratégiques et budgétaires de l’intervention du Programme opérationnel
FSE/FEDER pour 2014-2020.
* Identification des projets éligibles au FSE/ FEDER.
* Formaliser un projet éligible au FSE/ FEDER.
Programme :
JOUR 1
* Présentation générale des fonds structurels européens, des programmes, des priorités, des
exigences administratives et financières.
* Présentation des «incontournables».
* Les règles de gestion des fonds structurels européens.
* Les priorités et critères d’éligibilité du FSE/FEDER 2014-2020, volet national et volet régional.
* Programmes opérationnels européens 2014-2020:
- Comment accéder au FSE et au FEDER ?
* Les acteurs clés d’un projet FSE/FEDER.
* Les critères de sélection des opérations éligibles.
* Maîtriser les techniques de conception et de rédaction de votre dossier de demande de
subvention (étapes, démarche méthodologique, indicateurs prévisionnels, fiches action, dépenses
éligibles, montage du plan de financement…).
JOUR 2
* Comment gérer un projet cofinancé par les fonds européens et anticiper les contrôles ?
* Les préalables d’un projet «réussi». Anticiper les obligations communautaires.
* Le régime d’encadrement des aides publiques aux entreprises : point réglementaire.
* Optimiser la gestion de votre projet : méthodologie sur l’utilisation d’outil de gestion
administrative et financière d’un projet, la justification du temps passé, les indicateurs de
réalisation physique, l’anticipation d’un contrôle administratif, l’évaluation d’un projet, l’archivage
des pièces comptables et non comptables.
Méthodes : Méthodologie, échanges d'expériences.
Référence : GEJU-1401
Durée : 2 jour(s)
Dates : 30 et 31 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 220 € par journée/stagiaire
ACHAT PUBLIC : MODE D'EMPLOI
Public :
* Secrétaires généraux, directeurs, chefs de service et directeurs de CFA, toute personne
intervenant dans l'achat public
Objectif :
* Positionner les CMA au coeur d'un dispositif d'achat clair, efficace et légal.
* Etre capable d'appréhender l'enjeu même de l'efficacité de l'achat public : ses objectifs, ses
spécificités, son organisation.
Programme :
Niveau débutant ou intermédiaire.
* Comprendre les règles et préparer un marché
- En toile de fond : "l'esprit" du Code des marchés publics
. comprendre et respecter les grands principes
. l'utilisation des deniers publics au coeur des préoccupations
. les obligations de l'acheteur public.
- Préparer et rédiger les pièces constitutives d'un marché formant le DCE : un travail transversal
entre les services
. recenser les besoins
. définir les critères de sélection des candidatures et des offres
. quelles pièces obligatoires, quelles pièces facultatives?
. pour un bon cahier des clauses techniques
. le cadre général de chaque type de marché : les CCAG
. prévoir l'évolution des prix
. les erreurs à éviter : contraintes environnementales, citation de marques... une jurisprudence
abondante.
- Appréhender les procédures de marchés
. procédures adaptées, formalisées : une différence de seuils
. les procédures du Code : intérêt, déroulement, délais
. les dispositions spécifiques du marché à bons de commande, de l'accord-cadre et du marché de
maîtrise d'oeuvre.
* Passer un marché... pour mieux préparer les suivants :
- En cours de passation : les relations avec les candidats
. information, négociation...: connaître la marge de manœuvre
. savoir rectifier le marché.
- Analyser les dossiers de réponse : une démarche en deux temps
. l'analyse des candidatures
. l'analyse des offres.
- Attribuer le marché
. l'attribution d'un marché
. l'information des candidats : candidat retenu, candidats évincés.
- Exécuter le marché : des prestataires sous surveillance
. la réception ou l'admission
. le contrôle des prestations
. les sanctions pécuniaires
. particularités de la sous-traitance
. la résiliation
. quelles garanties post-contractuelles ?
Méthodes :
* La formation privilégie la pratique à la théorie. Les méthodes pédagogiques appliquées sont
toujours illustrées de cas pratiques, issus de l’expérience de la formatrice au sein des collectivités.
Référence :
GEJU-1302
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 24 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée stagiaire
COMPTABILITE DES CMA ET DES CFA
Public :
* Responsables administratifs et financiers, personnels des services comptables, secrétaires
généraux.
Objectif :
* Identifier les spécificités du cadre comptable applicable au secteur public
* Comprendre les principes généraux et les différentes obligations
* Savoir lire et comprendre la structure des états de synthèse
Programme :
* Cadre et réglementation comptable d’une CMA
- les principes de la comptabilité publique
. principe de prudence
. principe de régularité
. principe de sincérité
. principe de permanence
. principe de continuité de l'exploitation
. principe de spécialisation des exercices
. principe du nominalisme
. principe de non compensation
. principe d'intangibilité du bilan d'ouverture.
* La Séparation ordonnateur et comptable
- Principes généraux des recettes et dépenses publiques
- le plan comptable privé appliqué à la M9
- étude détaillée des classes de comptes 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7.
- zoom sur les comptes de classe 6 (charges) et 7(produits)
- les comptes de liaison 18 - LIENS CMA/CFA
- l’importance du suivi des prises en charge de titres de recettes,
. distinctions au plan budgétaire et comptable
. et importance des recettes pour le budget de la CMA
- la compétence de l’agent comptable sur les comptes de classe 4 et 5
. enjeux et compréhension des mécanismes comptables internes
- Différence entre agence comptable, services financiers et ordonnateur.
* Opérations de fin d’année et élaboration des états de synthèse
- compte de résultat et Bilan élaboré chaque année par l’agent comptable
. présentation des notions clefs
. utilité et importance de la restitution des données budgétaires et comptables au Bureau de la
CMA
- démarche de contrôle interne à la CMA
. rappel des notions de «contrôle interne comptable» avec enjeux et finalités
. exemples concrets.
Méthodes :
* Apports théoriques et lecture expliquée du PCG/PCE.
* Echanges et débats.
Référence : GEFC-9603 Durée : 2 jour(s)
Dates : 26 et 27 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée/stagiaire
CONNAÎTRE LE STATUT DU PERSONNEL
Public :
* Ce module est destiné à tous les agents du réseau des Chambres de métiers qui souhaitent
comprendre les règles d'application du statut du personnel des CMA.
Objectif :
- Expliquer aux participants l’autonomie du statut du personnel des CMA avec le code de la
fonction publique ou le code du travail ;
- Présenter aux participants les principales dispositions statutaires.
Programme :
Introduction
- La loi du 10 décembre 1952 relative aux statuts du personnel des établissements consulaires
- L’autonomie du statut par rapport au code de la fonction publique
- L’autonomie du statut par rapport au code du travail
1.La grille des emplois
1.1.Les emplois types et les emplois repères
1.2.L’échelle indiciaire
1.3.Le positionnement de l’agent
2.La progression de carrière
2.1.Les modalités d’avancement
2.2.Les différents types d’avancement
3.Le cadre juridique régissant les relations entre les CMA et ses agents
3.1.Les agents stagiaires et titulaires
3.2.Les agents contractuels
3.3.Les agents vacataires
3.4.Les autres personnels (contrats aidés, apprentis, etc.)
3.5.Les modalités de cessation de fonction
4.Les commissions paritaires
4.1.La commission paritaire locale
4.2.Les commissions paritaires nationales «56» et «52»
Conclusion
- synthèse
- Questions diverses
Méthodes :
* Exposé, présentation d’études de cas, échanges avec les participants.
Référence :
GEJU-2901
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 21 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée /stagiaire
COORDINATEUR SECURITE DANS LA CMA
Public :
* Coordinateurs sécurité, responsables de pôles, de secteurs, chefs d'atelier
Objectif :
* Connaître le contexte règlementaire.
* Cerner les enjeux de la fonction.
* Acquérir une méthodologie de travail et des outils.
Programme :
* La prévention dans les CMA
- l'historique de la prévention
- la prévention dans les statuts
- les enjeux et les points essentiels
- les conséquences d'organisation.
* Le rôle et les missions du coordinateur
- Quizz "code de la sécurité"
- les missions du coordinateur sécurité
- convaincre
. positionnement dans la CMA
. les enjeux
. les acteurs de la prévention.
- Rechercher l'information
. une société qui évolue
. perception collective et individuelle du risque
. les risques émergents
. une règlementation française fournie
. autres sources d'information
. analyse des risques : le parcours prévention d'une CMA
. l'organisation de la prévention
. les risques professionnels
. remontées d'information et analyse des accidents
. cartographie générique des risques.
* Proposer : outils, actions et méthodes
- Gérer les risques
. prioriser en se basant sur la cartographie
. définir les objectifs
. anticiper et gérer une crise (pandémie, accident majeur ...)
- construire, faire valider et piloter les plans d'action
- formuler des propositions
- déterminer les circuits de validation
- piloter et contrôler : qui fait quoi comment et quand ?
- communiquer
- relation coordinateur sécurité/direction : la vision transversale
- animer les groupes de travail
- profiter de l'évènementiel
- valoriser les efforts.
Methodes :
* Alternance théorie et pratiques.
Référence :
GEJU-1303
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : à déterminer
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
DES MARCHES PUBLICS PASSES EN TOUTE LEGALITE
Public :
Secrétaires généraux, directeurs, chefs de service et directeurs de CFA
Objectif :
Positionner les CMA au cœur d’un dispositif d’achat efficace et légal
Proposer un cadre d'application concret pour appréhender sereinement les marchés publics sur le
terrain et dans l'organisation.
Programme :
* Phase de préparation du marché
Savoir préparer un marché public, une phase déterminante
- catégorie de marché
- définition des besoins
- marché alloti ou non alloti ?
- marché ordinaire ou fractionné ?
- les critères de sélection des candidatures et de jugement des offres : pondération ou
hiérarchisation ?
- le calcul des seuils.
Choisir la procédure de passation adéquate
- procédure adaptée ou formalisée : une différence de seuils
- les différentes procédures du Code, leur intérêt, leur déroulement et leurs délais
- les dispositions spécifiques dumarché à bons de commande, de l'accord-cadre et du marché de
maîtrise d'oeuvre.
* Rédiger les pièces constitutives d'un marché formant le DCE et cibler les pièces à demander aux
entreprises
- l'Acte d'Engagement
- les cahiers des charges : CCAG/CCTG/CCAP/CCTP
- le Règlement de consultation
- l'ensemble des documents et informations nécessaires.
* Dématérialiser
- les obligations de l'acheteur public
- des obligations futures à anticiper.
* Phase de passation du marché
Lancer l'avis d'appel public à la concurrence dans les supports appropriés
- l'utilité d'un avis de prinformation
- les supports obligatoires de publicité en fonction des seuils calculés : BOAMP, JOUE, publication
spécialisée
- les erreurs à éviter.
* Phase d'attribution du marché
Etudier les plis et attribuer le marché
- le rôle des services techniques, achats et de la CAO
- l'examen des candidatures, établissement du PV
- le jugement et le classement des offres, établissement du PV.
* Conclure le marché
- information aux candidats retenus et aux candidats rejetés
- le rapport de présentation pour les marchés formalisés
- la transmission au contrôle de la légalité (proc. formalisées)
- nouveau : l'avis d'intention de conclure le marché
- l'avis d'attribution.
* Phase d'exécution du marché
Exécuter, régler et finir le marché
- la notification
- l'ordre de service
- le bon de commande
- les prix
- les avances et les acomptes
- les garanties financières et le nantissement de créances
- la réception ou l'admission
- les garanties post-contractuelles.
* Modifier le contrat, gérer l'imprévu : quelles marges de manœuvre ?
- les actes unilatéraux
- les décisions de poursuivre
- les avenants
- les marchés complémentaires et supplémentaires
- les sujétions techniques imprévues.
* Connaître et gérer les recours : procédures d'urgence et recours contentieux
- le référé précontractuel
- le référé suspension (assorti d'un recours pour excès de pouvoir)
- le dernier né : le référé contractuel
- le recours pour excès de pouvoir
- le recours de plein contentieux entre les parties du marché
- le recours de plein contentieux d'un candidat évincé.
Méthodes :
La formation privilégie la pratique à la théorie. Les méthodes pédagogiques appliquées sont
toujours illustrées de cas pratiques, issus de l’expérience de la formatrice au sein des collectivités.
Suivi téléphonique pendant 2 mois à l'issue de la formation afin de répondre à toutes questions
relatives au sujet traité.
Référence :
GEJU-2407
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 14 et 15 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
NOUVEAUX AGENTS, INTEGREZ RAPIDEMENT LE SECTEUR DES METIERS
Public :
* Nouveaux agents des Chambres de métiers et de l'artisanat et des CFA
Objectif :
* Mieux connaître le secteur des métiers
* Comprendre le fonctionnement d’une Chambre de métiers et de l'artisanat et de son offre de
services pour le développement des entreprises artisanales
Programme :
* L’artisanat et son environnement politique et administratif
- le secteur des métiers français, son poids économique et sa dimension sociale
- l’environnement politique et administratif en France (Etat, services décentralisés, collectivités
locales ...)
- l’Europe et l’artisanat. Les définitions de l’artisanat
- L’administration européenne. La politique européenne
* Le secteur des métiers et sa représentation
- le réseau des CMA. La fonction consulaire
- les organisations professionnelles
* L'organisation, les missions, les ressources du réseau des CMA
- structuration du réseau des CMA. Les principales évolutions liées à la réforme
- répartition des compétences entre les différents échelons : chambres départementales,
chambres régionales ou chambres de région, APCMA
- la représentation de l’artisanat en Europe. L’UEAPME.
* L’entreprise artisanale
- le statut de l’entreprise artisanale
- les enjeux liés à la création, au développement et à la transmission de l'entreprise
* L’offre de services des CMA dans le domaine de l’économie et de la formation
- la plateforme de services : approche globale de l’entreprise, stratégie, gestion, financements,
innovation, développement durable …
- la formation et les universités régionales des métiers et de l’artisanat (URMA),
l’accompagnement des entreprises à la gestion RH
- les partenariats avec les collectivités locales, les partenariats techniques.
Méthodes :
* Exposés autour des textes fondamentaux, exercices pratiques, échanges et débats.
Référence : MARH-2002
Durée : 1 jour(s)
Sessions :
Dates : 9 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée/stagiaire
PRINCIPES GENERAUX DE GESTION COMPTABLE ET FINANCIERE DANS LES CMA
(Anciennement SAP PRE REQUIS FONDAMENTAUX FONCTIONNELS)
Public :
* Agents des CMA intervenant sur SAP
Objectif :
* Permettre aux agents d'acquérir la compréhension des bases des mécanismes de
fonctionnement de SAP FI.
* Permettre de lier les connaissances comptables avec l’outil structurant SAP.
Programme :
Cette formation rappelle les pré-requis fondamentaux qu’il est nécessaire de connaître,
notamment en amont du déploiement de la solution SAP dans les établissements du réseau des
CMA.
* Rappel processus général
• Flux dépense
Exécution des dépenses=> Gestion des marchés=>Engagement=>Constatation du service
fait=>Facturation/liquidation=>Mandatement=>Paiement/
Rapprochement bancaire.
• Flux recette
Création d’une commande=>Facturation de la prestation=>création des écritures.
* Gestion budgétaire
- Rappel des exigences établissement publics (contrôle disponible budgétaire, etc.)
- Elaboration du budget
. Cycles (préparatoires, rectifié, etc.)
. Détail par direction et par actions
. Etc
- Contrôle budgétaire
Principe de fongibilité, comptes budgétaires, etc.
* De l’engagement de dépense à sa validation
- Notion Engagement budgétaire et juridique
– Les commandes de ventes
- Facturation, mandatement, décaissement
- Opérations comptables particulières
- Clôture comptables
- Contrôle de gestion.
Méthodes :
* Cette formation est co-animée en présence d'un membre de l'équipe APCMA en charge du
déploiement SAP.
* Apports théoriques, échanges, questions-réponses.
Référence : GEFC-1501 Durée : 2 jour(s)
Dates : 18 et 19 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée stagiaire
REDIGER DES MARCHES PUBLICS
Public :
Toute personne intervenant dans la conception et la rédaction des marchés publics
Objectif :
* Comprendre les clauses fondamentales des marchés publics
* Se familiariser avec leur rédaction
Programme :
* Identifier les pièces constitutives d'un marché
- Le cadre réglementaire encadrant la rédaction des pièces (rappel)
. les principes fondamentaux de la commande publique
. les dispositions du Code des marchés publics
. les seuils de passation pour les pouvoirs adjudicateurs et les entités adjudicatrices
. les différentes procédures.
- Préparer la rédaction d'un marché : un travail transversal entre les services
. recenser les besoins
. formaliser la prestation attendue
. garder en mémoire les écueils et les sources de litige
. marché alloti ou marché global ? Une jurisprudence abondante
. variantes : 2 types d'acheteur, 2 régimes
. le cadre général de chaque type de marché : les CCAG.
- Les pièces constitutives d'un marché
. pièces obligatoires selon le type de marchés passés : marchés de fournitures et de services, de
travaux...
. pièces facultatives
. rôle et utilité des pièces d'un marché: CCAP, CCTP, réglement de consultation, acte
d'engagement...
- Les points d'attention et les précisions à prévoir
. mentions obligatoires à faire apparaître
. une description précise mais pas nécessairement exhaustive
. éclairage sur les renseignements d'ordre financier (cautionnement, délai de paiement, taux
d'intérêt moratoires...)
. renseignements techniques (capacité technique de l'entreprise à assurer la prestation
demandée)
. critère de choix de l'offre, système de pondération présenté
. échantillons, visite de site...
- Rédiger l'avis d'appel public à la concurrence
. informations à faire apparaître
. le système de pondération retenu pour la passation du marché.
* Rédiger les pièces d'un marché
- Les clauses du Cahier des Clauses Administratives Particulières.
. la clause de durée du marché
. rédiger la clause du prix : différencier le prix technique (forfaitaire, unitaire, mixte) du prix
économique (ferme, variable)
. les clauses relatives à l'exécution financière du marché : avances, acomptes, retenue de
garantie, délais de paiement
. les dispositions relatives à la sous-traitance
. autres clauses : réception, pénalité, résiliation...
- La rédaction du Cahier des Clauses Techniques Particulières
. normes, marques, environnement... ce qui est proscrit, ce qui est permis
. se faire aider : expertise interne ou intervention externe (AMO, aide d'un professionnel, choix du
dialogue compétitif)
. concilier veille technique et égalité de traitements des candidats.
- La rédaction de l'acte d'engagement, pièce maîtresse du marché
. la durée
. les prix, inclus ou annexés
. le groupement
. l'annexe de sous-traitance
. signature de l'acte d'engagement et ses effets juridiques.
- Envisager les aléas dans la vie d'un marché
. avenants
. marchés complémentaires adaptés à l'évolution des besoins
. faire face aux risques de litiges.
Méthodes :
* La formation privilégie la pratique à la théorie. Les méthodes pédagogiques appliquées sont
toujours illustrées de cas pratiques.
Référence :
GEJU-1301
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 23 au 25 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
ROLE ET FONCTIONNEMENT D'UN COMITE HYGIENE ET SECURITE (CHS) DANS UNE
CMA
Public :
* Membres du Comité d'Hygiène et Sécurité des CMA.
Objectif :
• Connaître les attributions du CHS et les moyens dont il dispose.
• Clarifier les droits et les obligations qui résultent des dispositions légales en vigueur et de
l’application du statut des Chambres de métiers et de l’artisanat.
• Etre un acteur efficace d’une démarche de prévention, savoir détecter, mesurer et prévenir les
risques professionnels.
Programme :
* Le CHS, son existence et ses missions
- Le CHS dans le contexte des Chambres de Métiers
- Le statut
- Le CHS et la CPL
- Rôles et missions, périmètre de chaque instance.
* Composition du CHS
- Existence du CHS
- Rôle des acteurs de la prévention
* Réunions du CHS
- Types et périodicité, ordre du jour et convocation
* Accidents de Travail/maladies professionnelles et leurs enjeux
- Définitions, statistiques, Indicateurs
- Pyramide du risque, enjeux humains.
* Missions/information/consultation
- Missions du CHS, informations/consultations
- Moyens du CHS
- Focus sur des missions particulières :
. aménagement nouveau, observation des prescriptions légales
. documents particuliers
. Recherche d'information.
* Analyse des accidents de travail
- Ce module sert de pré-requis pour le module 1 de la formation de perfectionnement (2 jours)* Mission du CHS : Enquête et analyse des accidents par le CHS
- Recherche et formulation des faits
- Plan d'actions.
* Analyse des risques et visite périodique des lieux de travail
- Pendant la visite, les objectifs :
. Mettre en oeuvre et s’approprier les outils de prévention ;
. Se familiariser avec cette mission de prévention.
. Apprendre la nécessité d’échanger avec le personnel sur le poste de travail ;
. Mieux appréhender les risques professionnels ;
. Acquérir quelques réflexes d’identification des risques de proposition d’amélioration.
- Après la visite :
. Organiser un débriefing concernant les points forts et points faibles de la visite ;
. Aborder les difficultés rencontrées au cours de la visite.
. La visite des lieux de travail : objectifs, préparation, compte rendu.
* Evaluation des risques
- Notion de danger, dommage et risque
- Rôle du CHS dans l’évaluation des risques
- Les risques professionnels
- Les situations dangereuses.
* Mises en situation sur le fonctionnement du CHS
- Rédaction de l’ordre du jour
- Déroulement : attitude des participants, façon de mener les échanges…
- Rédaction du Procès verbal
- Rédaction d'un guide de fonctionnement
"règlement intérieur".
* Bilan du ""Plan d'amélioration du fonctionnement du CHS".
Méthodes :
Présentation et utilisation d'outils, mises en situation, remise d’un auto-diagnostic «fonctionnement
du CHS» pour évaluer la performance du CHS, débats.
Référence :
GEJU-1001
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 20 au 22 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée/stagiaire
SENSIBILISATION A LA GPEC DANS LES CMA
Public :
Secrétaires généraux, responsables des ressources humaines, directeurs de service administratif
et/ou financier
Objectif :
* Identifier les enjeux d’une démarche GPEC
* Comprendre les liens entre la GPEC et la politique RH
Programme :
Préambule
"Qu’est ce que la GPEC et quelle est la Valeur Ajoutée dans les CMA en cas de mise en place ?"
La GPEC est une gestion anticipée des Ressources Humaines adaptée aux spécificités des CMA,
aux enjeux des acteurs et proportionnée à ses ressources.
La GPEC est une gestion des Ressources Humaines qui implique les responsables opérationnels
et l’encadrement de proximité. C’est un outil de dialogue avec les représentants du personnel.
Le dispositif s’appuie sur :
-Collectif : (évolution des métiers, emplois, compétences, effectifs, anticipation des risques d’écart
entre les besoins et les ressources sur un plan quantitatif et qualitatif, définir les règles et moyens
facilitant les ajustements).
-Individuel : promouvoir les capacités d’évolution et d’employabilité de chaque salarié dans le
cadre de son parcours professionnel.
* Enjeux et objectifs de la GPEC
-Identifier les éléments juridiques autour de la GPEC
-Définition des mots clés :
.Vocabulaire GPEC
.Différencier les postes, emplois repère, référentiel, emplois/compétences…
-Enjeux d’une démarche GPEC
-Comprendre les liens entre la GPEC et la politique RH
-Objectifs et priorités.
* Diagnostic organisationnel
-Définition d’un diagnostic organisationnel
-Réalisation (environnement, missions, évolutions possibles)
* Outil de suivi de l’activité
-Valeur ajoutée de la mise en place d’un outil de suivi de l’activité
-Mise en place d’un outil de suivi en fonction des tableaux de bord à disposition des CMA
-Création de tableaux de bord et d’indicateurs
-Outils existants ou non :
.Cartographies des métiers et des compétences, emplois/métiers, fiches de poste, référentiel de
compétences, niveaux de compétences génériques ….
* Analyse des écarts
-Audit de la situation actuelle
-Recensement des besoins
-Analyse et anticipation des écarts
* Mise en place d’un plan d’actions RH spécifique
-Savoir réduire les écarts de compétences en proposant une meilleure solution RH
-Identifier les leviers d’actions (parcours d’évolution possible, formations associées….)
* Outils de la GPEC
-Implication des collaborateurs
-Entretiens professionnels
-Dialogue social
-Formation
-Recrutement
-Mobilité interne
-Plan de professionnalisation
-Organisation du travail
Méthodes :
Apports méthodologiques en alternance avec des travaux en atelier.
* Echanges d'expériences
* Remise d'une clé USB
Référence :
MARH-1601
Durée :
3 (2+1) jour(s)
Sessions :
Dates : 1er module : 16 et 17 février 2016 - 2ème module : 15 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée stagiaire
CONDUIRE L’ENTRETIEN PROFESSIONNEL
Public :
* Directeurs de service, directeurs de CFA, évaluateurs.
Objectif :
* Conduire, dans le respect des modalités du statut du personnel des CMA, les différentes parties
de l’entretien pour qu’il constitue un moment privilégié de dialogue avec chacun des membres de
son équipe ; l’opportunité de recueillir et capitaliser les informations nécessaires à une gestion
efficace des ressources humaines ; un levier à la mobilisation.
Programme :
* Maitriser les éléments de cadrage fournis par le statut pour informer et communiquer en amont
des entretiens.
- S'approprier les dispositions statutaires relatives à l'entretien professionnel et comprendre
l'importance des liens avec les procédures de GRH.
- S'approprier la procédure et le support prévu.
- Clarifier les principes et outils méthodologiques à retenir pour répondre aux objectifs de
l'entretien dans une approche orientée vers l'amélioration des performances.
- Préparer sa stratégie d'information et de communication à l'équipe.
* Préparer chaque entretien.
- Utiliser les supports construits en amont (fiches de poste, fiches objectifs, référentiels...)
- S'assurer des conditions nécessaires au bon déroulement de l'entretien.
* Démarrer l'entretien.
- Accueillir l'apprécié et structurer la prise de parole.
- Rassurer, créer un climat propice.
* Conduire la phase d'évaluation.
- Réaliser le bilan de la période écoulée :
. Performance au poste,
. compétences et comportements mobilisés,
. résultats obtenus par rapport aux objectifs fixés à N-1,
. analyse des décalages.
* Développer 5 approches complémentaires :
- favoriser l'auto-évaluation,
- s'asteindre à une écoute "active" et sans à priori,
- communiquer sa propre appréciation et "parler vrai",
- désamorcer les attitudes contraires (passivité, agressivité, désaccord,...),
- rechercher une vision partagée.
* Fixer les objectifs de la période à venir.
- Mobiliser sur les objectifs "contributifs":
. informer sur les projets, les enjeux, les orientations de l'organisation globale,
. préciser le projet de service, les objectifs du groupe auquel appartient le collaborateur,
. indiquer clairement la contribution attendue (but à atteindre, échéance, indicateurs de résultat),
. analyser avec le collaborateur les modalités de réalisation (définir les engagements mutuels)
. contractualiser les échanges.
* Responsabiliser sur les objectifs de "développement"
- Traduire les échanges des étapes précédentes en objectifs précis, concrets, réalistes, stimulants
et mesurables : passer du "voeu informel" au "contrat".
* Recueillir les éléments qui alimenteront les dispositifs GRH.
- Recueillir les souhaits du collaborateur en matière de mobilité professionnellle ; exprimer un avis
objectif et argumenté.
- Négocier le plan de professionnalisation.
* Conclure l'entretien.
- Résumer ensemble,
- finaliser le compte-rendu d'entretien.
Méthodes :
* Envoi d'un questionnaire préalable aux participants avant leur venue en formation (support
proposé en annexe).
* Apports méthodologiques en alternance avec des cas pratiques et des excercices
d'entraînement (préparation des cas en sous-groupe puis simulations).
Référence :
MAMA–2904
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 3 au 5 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
DISPOSITIF DE FORMATION DES NOUVEAUX MANAGERS
Public :
* Collaborateurs d'encadrement en prise de poste ou débutants
Objectif :
* Clarifier son rôle et ses responsabilités de manager
* Réussir ses premiers pas dans le management de son équipe
* Développer le collectif, et identifier les leviers de la coopération
* Gérer son propre stress de manager, et identifier ses marges de "lâcher prise"
* Développer la motivation et la compétence de ses collaborateurs
* Adapter son type de management en fonction de chacun
* Adapter sa communication pour une relation managériale fluide et facilitante
* Mettre concrètement en œuvre ses nouvelles compétences pendant le temps de la formation
* Identifier sa place au sein de son équipe pour y contribuer efficacement
* Optimiser l'animation des réunions.
Programme :
Ce dispositif de formation s'adresse à tous les managers en prise de poste ou managers
débutants. Elle est destinée à donner aux managers une large connaissance des outils du
management, en accordant un regard très privilégié sur le management de l'humain comme levier
principal de la performance.
La formation est totalement transversale et adaptable à tout type de services. Elle n'a pas pour
objectif d'approfondir chacun des thèmes, mais bien de permettre aux nouveaux managers
d'acquérir une vision large de leur mission.
Les candidats doivent s'engager à participer aux 2 modules au sein du même groupe.
Cette formation propose une analogie permanente avec le sport et avec les "maillots" du manager
et sera divisé en 2 modules espacés d'environ 5 semaines.
Module 1 - MON ROLE DE MANAGER ET LA PRISE DE POSTE
Rappel : dans ce module, l'analogie sera faite avec 3 différents "maillots" de sportif
- le capitaine : encourage et fédère son équipe
- l'entraîneur : développe le jeu en fonction des compétences et des motivations
- l'arbitre : sanctionne les réussites et les hors jeu.
Ouverture
- Mise en place de l'équipe et des règles du jeu
- Présentation et découverte des joueurs.
Echauffement
- à quoi sert un manager
- quelle différence entre un expert et un manager
- quelle est la juste posture entre le pilotage et l'humain pour développer une performance durable
- identification des 4 grands rôles du manager.
Le rôle du capitaine d'équipe
- la fédération, la coopération, la cohésion de l'équipe : quelles différences ? quel intérêt ?
- les leviers de facilitation de la coopération
- les freins culturels et les croyances limitantes à la coopération
- la gestion de son stress : expérimentation d'un travail de "lâcher prise"
Le rôle de l'entraîneur
- la cartographie des carburants motivationnels des personnes de mon équipe
- les actes managériaux renforçant chaque carburant motivationnel
- le rôle du manager dans le développement des compétences des membres de l'équipe
- les niveaux d'autonomie des personnes de mon équipe
- le style de management adapté en fonction de chacun
- son test d'auto-positionnement de sa zone de confort managériale et sa zone d'effort
- la délégation : le cadre, l'entretien, le suivi
- l'intérêt d'adapter sa communication à chaque personne et chaque situation.
LE ROLE DE L'ARBITRE
- l'importance du feed back en management
- les moyens pour agrandir la zone de coopération de son collaborateur
- les attitudes facilitantes en management
- la capacité à écouter et à questionner
- les entretiens individuels de félicitations
- les entretiens individuels de recadrage.
Clôture du premier module
- regard dans le rétroviseur pour identifier le chemin parcouru
- engagement sur la prochaine action managériale concrète à mettre en œuvre au regard des
apprentissages.
Module 2 - MON VECU DE MANAGER ET MON ROLE D'ANIMATEUR D'EQUIPE
Rappel : les managers partageront les résultats de l'action managériale nouvelle qu'ils se seront
engagés à mettre en œuvre entre les 2 sessions.
Puis l'analogie sera faite avec 1 autre "maillot" de sportif
1. Le "retour au vestiaire" : retours d'expériences
2. Le co équipier : accompagne les équipes dans le changement et anime les réunions.
Ouverture et débriefing des entraînements réalisés sur le terrain
- rappel des acquis du module 1
- le partage de son expérience
- le questionnement de l'expérience
- la capacité à faire et à émettre un feedback
- la posture "méta" du manager.
Le rôle du co-équipier
- sa place au sein de son équipe
- l'accompagnement du changement au sein de son équipe : la courbe du changement
- les 6 clés "FACILE" pour accompagner le changement :
Former/Accompagner/Communiquer/Impliquer/Lier/Ecouter
- les différentes étapes d'une réunion efficace
- la préparation des réunions avec la méthode STOPM
- la posture d'animateur de réunion.
Clôture de la formation
- regard dans le rétroviseur pour identifier le chemin parcouru
- plan d'action des prochaines étapes à mettre en place avec des objectifs SMART;
Méthodes :
La formation alterne plusieurs modes d'apprentissage
- pédagogie personnalisée qui s'appuie sur les habitudes comportementales de chaque participant
- pédagogie interactive, vivre les situations de communication et avoir un feed back individualisé
pour avoir envie de modifier un comportement
- pédagogie inductive, par la qualité de son questionnement, le formateur permettra à chaque
participant de faire des prises de conscience individualisées, en fonction de son envie et de son
propre cheminement
- des échanges de bonnes pratiques avec le groupe
- des temps d'analyse et de réflexion
- un temps approfondi de retour d'expérience qui permet d'ancrer les bonnes pratiques
Un espace collaboratif virtuel d'échanges d'expérience et de connaissances sera mis à la
disposition des participants.
Référence :
MAMA-1207
Durée :
5 (3+2) jour(s)
Sessions :
Dates : 1er module : du 9 au 11 mai 2016 2ème module : 23 et 24 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
Dates : 1er module : du 5 au 7 octobre 2015 - 2ème
module : 30 novembre et 1er décembre 2015
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
INTEGRER LA PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX DANS LES PRATIQUES
MANAGERIALES
Public :
* Directeurs de services
Objectif :
* Savoir ce que recouvrent les risques psychosociaux ; connaître le cadre règlementaire dans
lequel s'inscrivent les notions de stress, violence, harcèlement,...
* Comprendre l'intérêt et les modalités de mise en oeuvre d'une démarche globale de prévention
dans les dynamiques de changement, clarifier le rôle de la chaîne hiérarchique dans la démarche.
* Repérer les facteurs de risques au sein de son unité et savoir les gérer :
- connaître les techniques et attitudes à privilégier pour mobiliser et convaincre mais sans avoir
recours, face à la pression, à des pratiques de management pathogènes qui seraient
contreproductives
- utiliser des grilles de lecture adaptées pour comprendre les mécanismes en jeu au sein de son
unité et identifier les pistes de progrès possibles.
Programme :
* Clarifier la problématique et les enjeux
- les définitions légales (stress, violence, harcèlement,...)
. des principes généraux posés par le Code du travail
. une problématique reconnue par les textes européens
. un cadre réglementaire de plus en plus précis au niveau national
* Les enjeux
- pourquoi parle-t-on de stress aujourd'hui?
- pourquoi parle-t-on de harcèlement moral et/ou de violences?
- mécanismes à l'oeuvre et impacts
* Quel rôle pour le manager au sein de la CMA ?
- identifier les facteurs de risque dans l'environnement professionnel
. les facteurs liés à l'activité et à l'organisation
. les facteurs liés aux relation entre les individus
. les facteurs induits par les évolutions
- repérer dans les pratiques nanagériales mises en oeuvre pour répondre à la pression, les
éléments potentiellement pathogènes et qui peuvent une dégradation du climat social, le
désengagement des collaborateurs, voire leur mise en danger
- s'approprier les éléments de méthode nécessaires à la mise en oeuvre une démarche globale de
prévention (approche INRS)
. les étapes et les outils correspondant à chaque étape de la démarche
. les acteurs et les niveaux d'intervention
* Comment agir dans son unité
- repérer les signaux d'alerte des situations de stress
. symptômes visibles et signaux faibles
. indicateurs-clés et points de vigilance
- déterminer les action à mettre en oeuvre
. dans les relations manager/collaborateur
. dans les relations manager/équipe
. dans les relations au sein de l'équipe
- gérer les situations difficiles
. 5 types d'entretiens à fixer de façon réactive dans son emploi du temps
. 2 exigences :écoute active et empathie
. des appuis : repérage des relais possibles dans les situations dégradées
* Comment agir du "coté de chez soi"
- s'observer en situation de pression pour identifier ses propres points de vigilance
- se protéger(et maintenir son efficacité auprès de l'équipe) en s'outillant sur :
. la "communication non violente"
. l'assertivité
. la régulation des conflits
. la gestion des comportements difficiles
Méthodes :
* Apports méthodologiques en alternance avec des ateliers de réflexion et l'échanges de
pratiques.
* Débats en prolongement de la diffusion de films INRS (appropriation des grilles de lecture
permettant de comprendre les mécanismes en jeu en situation de pression, les conséquencestant pour l'individu que pour l'entreprise)
* Simulations, jeux de rôle...(entraînement à la détection et au suivi de RPS au sein de son unité
ou de son service)
* Construction, durant la session, de supports (procédures, chartes,...) utilisables à l'issue de la
formation.
Référence :
MAMA-1402
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 16 et 17 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire, tarif groupe sur site
LA GESTION DE PROJET : la méthode, les outils et le pilotage en mode transverse
Public :
* Secrétaires généraux, directeurs de CFA, responsables qualité, responsables de projets
transverses
Objectif :
* Remplir efficacement le(s) rôle(s) confié(s) - et ce, quels que soient :
- la taille du projet, l'origine de la commande,
- l'organisation des modalités d'intervention et l'évaluation,
- les systèmes de management mis en place pour favoriser le fonctionnement en mode multiprojets.
* S'appuyer sur une méthodologie rigoureuse et des outils pragmatiques, partagés au sein de
l'entité, pour préparer, animer, gérer, communiquer, rendre compte, progresser.
* Développer les attitudes, comportements et savoir-être correspondants au fonctionnement
transverse, hors hiérarchie, en disposant de techniques adaptées.
Programme :
* Clarifier la notion de "projet" dans son environnement de travail
- La notion de projet
. qu'est ce qu'un projet ? Définitions et fondements
. les projets développés au sein d'une CMA, d'une CRMA, d'un CFA : typologie, caractéristiques et
spécificités
- les étapes de la gestion de projet,
- trois niveaux de responsabilité et des acteurs-clés sur chaque niveau.
* S'approprier la méthode et les outils de la gestion de projet
- passer de l'idée de projet à la formalisation de la commande ; la fiche commande et la note de
cadrage,
- traduire la commande en objectifs opérationnels : le phasage du projet et sa déclinaison en
objectifs opérationnels
- formaliser les plans d'action correspondants : l'organigramme des tâches et la grille ARADEC
- planifier un projet : le diagramme de GANTT, le réseau PERT
- budgétiser : chiffrer les coûts de fonctionnement et repérer les coûts d'investissement
- gérer les aléas : bâtir le plan risques
- communiquer et informer sur le projet : construire le plan de "communication promotionnelle"
- prévoir les supports et la procédure nécessaire au reporting, au suivi du projet, à son évaluation :
le CRA, le tableau de bord, le rapport d'avancement ...
- finaliser le cahier des charges : formaliser la FGP (fiche globale projet)
* S'outiller pour animer une équipe-projet sans autorité hiérarchique
- Connaître les différentes formes d'organisation par projet et les spécificités d'une "équipe projet".
- Clarifier son propre rôle et organiser le positionnement des autres acteurs.
- La boucle de management pour se repérer parmi les pratiques à utiliser.
- Les limites générées par le management à distance : principes, outils et précautions.
- Constituer son équipe et impliquer autour du projet :
. les critères de réussite
. les moments forts en termes de communication.
- Impulser, dynamiser, faire produire :
. organiser une réunion de lancement du projet
. anticiper et gérer les situations difficiles (démobilisation, désaccords, conflits de priorités, ...)
. valoriser les succès.
- Conduire une réunion projet
. clarifier la nature de la réunion pour situer son rôle et utiliser des techniques adaptées
. s'appuyer sur des méthodes et outils appropriés pour préparer, animer, suivre et rendre compte.
- Animer un groupe de travail
. communiquer les règles du jeu et les faire respecter,
. utiliser des méthodes facilitant la créativité,
. gérer la prise de paroles.
- Anticiper et gérer les situations difficiles.
Méthodes :
* Apports méthodologiques
* Echanges d'expériences, de pratiques, d'outils
* Entraînement à l'application (ateliers de réflexion, et mise en pratique sur une étude de cas
servant de fil conducteur.
Référence :
MAMA-1003
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 1er au 3 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € /journée stagiaire
LE MANAGEMENT DE LA TRANSVERSALITE, UN OUTIL AU SERVICE DU
DEVELOPPEMENT
Public :
* L'intervention est destinée à l'encadrement des CMA ou aux conseillers en charge du
déploiement des prestations.
Objectif :
* La formation réflexion proposée est à visée opérationnelle et doit permettre à l'encadrement des
chambres de métiers et de l'artisanat d'amorcer leur projet de développement des prestations par
le renforcement de la transversalité entre les services :
- favoriser l'homogénéité de la connaissance des prestations et des pratiques.
- renforcer les méthodes de diffusion et d'appropriation d'une vision commune.
Programme :
* Transversalité Régionale / Les choix structurants
- La réponse aux besoins et la réponse à la demande
- Les implications du principe d’une posture commune d’intervention
- Les repères communs et partagés
- Les dispositifs d’appropriation : collectifs et individuels
- Réflexion sur les résultats attendus et les indicateurs de performances
- L’analyse de typologies de situations
- Les managers et la stratégie pour renforcer la transversalité et conserver les spécificités des
territoires
- Les principes de l’appropriation par les élus.
* Transversalité Départementale / Les choix structurants
- L’importance du maillage des actions
- Les typologies de personnels et la nécessité d’une vision partagée et le management associé
- La connaissance commune de l’offre de services
- Les outils facilitateurs de transversalité
- La recherche de représentations transversales prévisionnelles : évolutions du secteur des
métiers, du métier de chef d’entreprise et des dispositifs d’accompagnement.
Méthodes :
* Atelier participatif d'échange de pratiques encadré par une réflexion méthodologique.
* Recherche de repères et de représentations transversaux structurants.
Référence :
DECR-1504
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 11 et 12 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
LE MANAGEMENT NON-HIERARCHIQUE - Mobiliser, motiver et s'affirmer sans lien
hiérarchique
Public :
* Personnel encadrant
Objectif :
* Identifier les 2 modes de management non-hiérarchiques : projet ou activité
* Comprendre la dimension du management de réseau
* Contractualiser les éléments de la relation managériale
* Communiquer : savoir faire passer les messages en mode non-hiérarchique
* Motiver et impliquer des collaborateurs en mode non hiérarchique : le management d’influence
* Piloter, suivre, évaluer et contrôler le travail en mode non-hiérarchique
Programme :
Nous attirons l'attention sur le fait qu’il ne s’agit pas d’un stage de management de projet,
et que les participants doivent avoir des notions de base en matière de management d’équipe.
* Identifier les caractéristiques des 2 modes de management non-hiérarchique
- Le management de projet
- Le management d’activité
- Une logique de service et de contractualisation
- Que contractualiser et avec qui ?
* S’inscrire dans la dimension du réseau
- Identifiez les acteurs du réseau et leur rôle
- Etablir, renforcer et animer les relations avec les membres du réseau
- Communiquer avec son réseau : adapter sa communication en fonction des besoins des acteurs
- Motiver les acteurs du réseau sur le projet ou l’activité : faire adhérer à son projet ou à son
activité.
* Enjeux de la distance dans les relations managériales non-hiérarchiques
- Les deux composantes de la relation : formelle et informelle.
- Les deux tentations : Délégation totale/Directivité totale. La voie médiane.
*Le management d’influence : posture clef du manager non hiérarchique
- Quelles sont vos capacités d’influence ? Test.
- Qui faut-il influencer et comment : managers, collaborateurs, décideurs
- Savoir se faire reconnaitre auprès de ses interlocuteurs
- 6 Principes du management d’influence :
.Croire en son projet et savoir en parler
.Relationner efficacement
.S’intéresser aux personnes et à leur besoin
.Rendre des services
.Oser demander pour obtenir
.Utiliser l’intelligence émotionnelle.
* Susciter la coopération
- Qu’est-ce que la coopération : jeu sur la coopération
- Les 5 conditions de la coopération
- Expliquer aux personnes ce que vous attendez d’elles
- Formalisez vos attentes et niveaux d’exigences sur un cahier des charges
- Fixer les règles du jeu dans la relation et le travail
- Accompagner plus que manager : former et faire monter en compétence
- Gérer les contraintes, une relation tripartite : manager non-fonctionnel, manager hiérarchique et
collaborateurs.
* Piloter en mode non-hiérarchique
- Créer ses outils de pilotage : planning, indicateurs, procédures, réunions, entretiens
- Contrôler le travail en mode non hiérarchique : jouer le collectif
- Gérer les situations difficiles : recadrer, gérer les dysfonctionnements et les erreurs, gérer les
tensions
- Utiliser les techniques de résolution orientées solutions
- Valoriser et reconnaitre en mode non-hiérarchique.
Méthodes :
* La formation proposée permet aux participants de formaliser et d’outiller leurs modes de
management, à partir de leur situation réelle.
* Les échanges d’expériences nourrissent la réflexion sur les pratiques
* Les participants seront amenés à construire des démarches et des outils adaptés aux situations
de management rencontrées
* Plusieurs mises en situation permettront de trouver la juste posture du management d’influence :
communiquer sur le projet, recadrer une équipe, résoudre des problèmes.
Référence :
MAMA-1204
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 11 et 12 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
LES ATELIERS DU MANAGEMENT – niveau 2
Public :
* Secrétaires généraux, directeurs de service/d'établissement, responsables d'unités
Objectif :
Prendre appui sur l'échange de pratiques 6 mois après la session, pour ancrer les apports de la
formation suivie, dans la réalité de son activité au quotidien.
* Bénéficier de l’effet réseau et développer une solidarité appuyée sur l’appartenance à une même
fonction, dans une logique de co-développement.
- Recevoir des conseils concrets et pragmatiques, de la part de collègues venant d’autres CMA et
ayant suivi la même formation.
- Prendre connaissance des problèmes rencontrés par ses pairs, pour anticiper et faire de la
prévention dans son poste, comme dans son unité.
- S’entraîner à l’écoute active et au diagnostic de situations délicates en participant aux travaux
proposés.
* Disposer, si besoin, d'apports complémentaires (fournis par le formateur), pour trouver des
réponses adaptées à sa situation de travail.
Programme :
Pré-requis : avoir participé à l'une des sessions proposées par le CFCMA sur le management
d'une équipe "difficile"
* Introduction des sujets par l’animateur
- Point sur l’ordre du jour et des thèmes prévus
- Rappel des règles de fonctionnement de l’atelier.
* Présentation de la situation posant question/problème par un participant
(ou un groupe de participants)
- Exposition des faits, du contexte, des actions mises en œuvre, du problème actuel.
* Mise à plat de la situation par les pairs
- Compréhension et appropriation de chaque réussite/question/situation-problème par l’ensemble
du groupe.
* Retour par l’intéressé (ou les intéressés) sur sa (leur) compréhension «enrichie» du sujet
- Réactions sur les différentes perceptions de la situation.
* Exploration des solutions par les pairs et apports (si besoin) par l’animateur
- Avis, suggestions, propositions de solutions alternatives,…(si étude d'un problème).
* Retour par l’intéressé (ou les intéressés) sur les pistes d’action
- Analyse des différentes options, avantages et inconvénients, choix d’actions,…
* Synthèse par l’animateur et (si besoin) apports d’outils méthodologiques
- Conclusion des échanges
- Réflexions complémentaires (ce que chacun retient pour lui-même)
- Apports (facultatifs) de méthodes et d’outils.
Méthodes :
* Echange de pratiques animé de façon structurée par un intervenant formé à la méthode, dans
une logique de résolution de problème.
3 règles de fonctionnement :
- chacun est porteur à tour de rôle d’une situation difficile à analyser (réussite ou échec).
- L’atelier sera constructif s’il s’appuie sur l’implication de chacun pour comprendre, éclairer la
situation de l’autre, le conseiller ou s'inspirer de ses pratiques pour faire évoluer les siennes.
* Trois principes d’action encadrent la participation :
- ouverture et bienveillance
- confidentialité envers l’extérieur
- respect du temps de parole.
* Apports de méthodes et d’outils par l’intervenant, si besoin, en complément des échanges.
Référence :
MAMA-1301
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 14 et 15 novembre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
MAITRISER LES TECHNIQUES DU MANAGEMENT D'EQUIPE
Public :
Secrétaires généraux, directeurs de CFA et chefs de services des CMA et CFA, cadres
Objectif :
* Comprendre les enjeux du management d’équipe dans la performance de l’établissement et
situer sa mission de manager : générer des résultats et développer les compétences au sein de
son unité.
* S’approprier les techniques de base et des outils opérationnels pour encadrer, motiver,
dynamiser, accroître la performance individuelle et collective dans son équipe.
* Repérer dans ses pratiques de manager, les actions/aptitudes/capacités personnelles à
renforcer.
Programme :
Module 1 :
* Définitions et enjeux.
- Définition et composantes du management,
- rôles et missions du manager.
* S'approprier les fondamentaux du management d'équipe : prendre du recul par rapport à ses
pratiques.
- Comprendre la nécessité de poser un diagnostic pour définir une stratégie : le cas du pain,
- utiliser les grilles de lecture découlant des théories de la motivation pour réaliser un état des
lieux dans son environnement de travail,
- clarifier son style naturel de leadership à partir d'un auto-diagnostic : repérer les points de
vigilance,
- s'entrainer appliquer les techniques du management situationnel, maîtriser le BA BA du
management d'équipe.
* Clarifier, dans les pratiques managériales développées au sein de son environnement de travail,
son périmètre d'action.
- Repérer et analyser les pratiques (clarification des rôles et des missions, démarche qualité,
négociation d'objectifs, responsabilisation des acteurs dans les pratiques d'évaluation,...) pour
identifier son périmètre d'action,
- se fixer des axes de progrès réalistes.
Module 2
* Mettre en oeuvre les actions nécessaires à son plan de progrès en s'appuyant sur des outils
adaptés.
- Structurer le pilotage de son unité et poser une organisation facilitatrice.
. Distinguer pilotage proactif et réactif,
. comprendre les différents types d'indicateurs (sources d'information, résultats, clignotants...),
. construire ses propres outils d'organisation (tableau de répartition des tâches et de la
polyvalence, flow charts...)
. utiliser des techniques de diagnostic/réduction des écarts (plan de Laswell, PDCA...)
- Développer la performance et la mobilisation au sein de l'équipe.
. Clarifier les missions et les attributions : la méthode MRH, une dynamique posée par les
dispositions statutaires.
. Donner du sens, mobiliser et informer en collectif : la conduite des réunions (de consultation, de
travail, de coordination,...)
. Donner du sens, mobiliser et informer individuellement : les entretiens managériaux (de fixation
d'objectif, suivi, recadrage, félicitation, (re)mobilisation, régulation,...)
- Identifier les outils qui contribueront au développement des compétences.
. Par la formation, le tutorat : principes
. Par la délégation : perpectives et limites
. Par le coaching : la méthode GROW.
Méthodes :
* Envoi d'un questionnaire préalable aux participants avant leur venue en formation (support
proposé en annexe).
* Apports méthodologiques en alternance avec des travaux en sous-groupes.
* Echanges d'expériences entre les stagiaires.
* Mise en pratique favorisant l'entraînement à l'application (simulations, analyse de cas fournies
par les participants, fixation d'objectifs d'application durant l'intersession et à l'issue de la
formation).
Référence :
MAMA-9502
Durée :
(2+2) 4 jour(s)
Sessions :
Dates : Module 1 : 22 et 23 février 2016 - Module 2 : 24 et 25 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
MANAGER EN CFA, ACCOMPAGNER LE CHANGEMENT
Public :
* Directeur de CFA, équipe d'encadrement en CFA
Objectif :
* Etre capable d'identifier les actions nécessaires à l'accompagnement du changement en CFA.
* Etre capable de manager un projet d'évolution dans ses dimensions humaines et
méthodologiques.
Programme :
* Adapter ses méthodes de management aux niveaux d'autonomie professionnelle des personnes
et des équipes.
* Animer et fédérer une équipe autour d'un projet (d'établissement, qualité, pédagogiques ...).
* Mettre en place une organisation et un fonctionnement de l'activité cohérents et performants.
* Développer les compétences et la motivation des équipes.
* Conduire le changement en associant tout le système d'acteur (personnels du CFA, entreprises,
apprentis, familles ...).
* Définir et mettre en place une stratégie de communication.
* Prévenir et gérer les conflits dans l'établissement.
* La notion d'équipe, les conditions d'efficacité d'une équipe.
* La création et le développement de l'esprit d'équipe.
* Les étapes de la maturation d'une équipe.
* Les styles de management et le développement de l'autonomie professionnelle.
* Les leviers de la motivation et de l'implication pour renforcer l'action collective.
* L'organisation de l'équipe.
* La mobilisation des personnes dans le changement.
* La méthodologie de conduite de projet, le management du changement.
* La place de la communication dans l'accompagnement du changement, le plan de
communication interne/externe, le rôle de la communication interpersonnelle dans la dynamisation
des équipes.
* Les modes de régulation des conflits, les attitudes face au conflit.
Méthodes :
* Echanges de pratiques, grilles d'autodiagnostic, mises en situation, retours d'expériences.
* Apports méthodologiques, travail en groupe et binômes.
Référence :
PIFP-1301
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 29 février et 1er mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
MANAGER UNE EQUIPE "DIFFICILE"
Public :
Secrétaires généraux, directeurs de CFA et responsables de service
Objectif :
* Adopter un nouveau regard sur la situation : éviter la stigmatisation quelle que soit l'origine des
difficultés
* Gérer sa difficulté personnelle à interagir : s'outiller pour renforcer son aisance face aux
comportements difficiles
* Adapter ses pratiques managériales pour dépasser les obstacles à la "cohabitation" dans
l'équipe : faire des différences un atout dans la performance de son entité ; privilégier la
complémentarité des profils, plutôt que leur opposition.
Programme :
* DIAGNOSTIQUER LES ORIGINES DE LA DIFFICULTE PERCUE
- identifier les différents niveaux de lecture de la difficulté (ce qui relève des individus ou du
contexte)
- prendre appui sur des clés de compréhension pour aborder la dimension relationnelle de la
difficulté
. distinguer traits de caractère (typologie des personnalités dites "difficiles") et attitudes face aux
situations professionnelles (quel comportement ? quand ? avec qui ? dans quel contexte ? avec
quels enjeux ?)
. faire le lien avec les caractéristiques associées aux différentes générations et repérer les
comportements induits (quête de reconnaissance, logique de concurrence, immobilisme,
activisme, attentes de rôles différents, ...)
. comprendre les spirales et les entraînements (réactions générées par les comportements
déviants).
- Clarifier son rôle de manager dans ces situations.
* EVALUER SA DIFFICULTE PERSONNELLE A INTERAGIR
- Comprendre ce qui se passe pour soi, face à un interlocuteur vécu comme "difficile"
- identifier des pistes pour gérer ses émotions face à ce collaborateur
- évaluer son seuil de tolérance par rapport à la "non conformité" de chacune des personnes
posant problème.
* DEVELOPPER SON AISANCE FACE AUX COMPORTEMENTS DIFFICILES
- Repérer les erreurs à éviter face aux personnalités fortes, induisant des types de comportements
déviants,
- renforcer son assertivité pour agir plus sereinement sur les éléments qui interviennent dans
l'interaction.
* ADAPTER SON MANAGEMENT
- Rechercher une organisation plus efficiente :
. repérer les axes de complémentarité à creuser pour renforcer les compétences collectives et
réactiver l'engagement de chacun,
. concrétiser : redéfinir des "règles du jeu en groupe" et impliquer l'équipe dans cette démarche.
- S'entraîner à la conduite d'entretiens managériaux spécifiques,
- Réguler les divergences dans l'équipe et gérer les conflits en utilisant la médiation.
Méthodes :
* Apports méthodologiques en alternance avec :
- des études de cas proposées par l’animateur
- l’analyse et le traitement des problématiques rencontrées par les participants
- des mises en situation pour favoriser l’entraînement à l’application (jeux de rôles, simulations,…)
Référence :
MAMA -1202
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 29 et 30 septembre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
RENFORCER LES COOPERATIONS AU SEIN DE VOTRE CMA
Public :
Directeurs de service et responsables d’unité de CMA/CRMA /d’URMA
Pilotes de projets à dimension transversale
Objectif :
* Agir de façon proactive en tant que manager et/ou pilote d’un projet transverse, pour améliorer
les coopérations entre les différents agents de la CMA :
- Contribuer à son niveau, à rompre avec le cloisonnement entre services et entre fonctions pour
répondre aux enjeux de la CMA,
- Faire évoluer les postures et les pratiques pour renforcer le travail collaboratif – que celui-ci soit
impulsé par la hiérarchie ou transverse, interservices
Programme :
Donner du sens à sa démarche d’amélioration en se donnant les moyens de répondre à 2
exigences : la cohérence (aller dans le même sens) et la cohésion (y aller ensemble) :
- prendre appui sur le modèle CYQ (CYcle de la Qualité) pour clarifier les enjeux et les évolutions
à prévoir dans le fonctionnement de la CMA ;
- s’approprier la méthodologie de l’AMS (Analyse Modulaire de Système) pour formuler sa
représentation des prestations à fournir, des clients et fournisseurs internes, des rôles et missions
de chacun, des modes collaboratifs en place et/ou restant à développer.
- Définir avec précision la nature des coopérations à renforcer : formaliser, pour cela, une grille
« d’attentes et engagements réciproques » à soumettre à ses partenaires.
- Mener les réunions, entretiens correspondants.
- Repérer et traiter les blocages (que ceux-ci soient individuels ou collectifs), pour aboutir à un
accord gagnant/gagnant ;
- Dresser un plan d’action permettant de planifier les modalités possibles de mise en œuvre, en
s’assurant de sa validité avec la ligne hiérarchique.
- Partager ce plan d’action, construit sur la base de leurs attentes, avec ses partenaires, clients et
fournisseurs internes.
Méthodes :
* Mises en situation, brainstormings.
Référence :
MAMA-1205
Durée : 2 jour(s)
Dates : 17 et 18 octobre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
RENFORCER SON EFFICACITE DE MANAGER DANS LA NOUVELLE ORGANISATION PAR
''PROCESS''
Public :
Directeurs de service et responsables d’unité de CMA/CRMA - Directeurs de CFA/d’URMA et
responsables d’unité.
Objectif :
CONTEXTE
Le périmètre de la fonction managériale est en évolution au sein du réseau des CMA :
le modèle d’organisation en silo (couvrant des métiers et des activités spécifiques tels que le
développement économique, la formation, un service support,….) – et sur un territoire donné, a
vécu ;
l’émergence de nouveaux process de travail (induits par la régionalisation, le développement de
l’offre de service,…), soulignent la nécessité d’un autre mode de fonctionnement, appuyé sur la
coopération transversale ;
il appartient aux managers d’accompagner leurs équipes dans ce changement – ce qui suppose
une remise en question de son propre rôle autant que de ses pratiques.
Programme :
* Prendre appui sur le modèle CYQ (CYcle de la Qualité) pour donner du sens aux nouveaux
process de travail dans son environnement.
* S’approprier la méthodologie de l’AMS (Analyse Modulaire de Système) ; formuler à partir de là
et pour chacun des process identifiés, sa représentation de son rôle et de ses missions, des
prestations à fournir, des clients et fournisseurs (externes et internes), des modes collaboratifs en
place et/ou restant à développer.
* Positionner le collectif dans cette nouvelle configuration ; clarifier les conditions de sa propre
légitimité, en tant que manager (susceptible de mettre des ressources à disposition et/ou d’en
animer sans autorité hiérarchique).
* Porter le changement à mettre en œuvre en positivant la démarche auprès de son équipe et de
ses pairs.
* Eviter les pièges induits par la confrontation potentielle des logiques pyramidales et transverses.
* Identifier les nouveaux modes de communication à mettre en place pour optimiser le
fonctionnement à distance.
Methodes :
* Apports méthodologiques, ateliers
Référence : MAMA-1102
Dates : 23 et 24 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par jour/stagiaire
Durée : 2 jour(s)
TABLEAUX DE BORD : INSTRUMENTS DE PILOTAGE ET DE MANAGEMENT
Public :
Secrétaires généraux, chefs de services, directeurs de CFA.
Objectif :
* A l'issue de cette formation, le stagiaire sera en mesure :
- d'apprécier l'utilité des tableaux de bord, déterminer les indicateurs utiles à leur élaboration et les
méthodologies pour les construire ;
- d'établir un tableau de bord pour sa propre activité.
Programme :
* Présentation
- objectifs de la formation
- tour de table
* Prérequis à la mise en place de tableaux de bord
- les prérequis
- qu'est-ce que permet un tableau de bord ?
- les différents types de tableaux de bord
* Définir et choisir des indicateurs pertinents
- distinguer les indicateurs de résultat, d'activité et de performance
- développer des indicateurs propres
- les meilleurs tableaux de bord pour vos organisations
* Concevoir et mettre en place un tableau de bord
- analyser les besoins des utilisateurs des tableaux de bord
- recenser l'information pertinente
- organiser la collecte de l'information, la répertorier, l'exploiter
- définir la place et les missions de chacun pour ce travail
- définir la forme et la périodicité du tableau de bord
* Exploiter les résultats du tableau de bord
- préconiser des mesures
- suivre et contrôler les actions menées
- communiquer sur les résultats et les performances
* Elaboration pratique
Méthodes :
* Exposés / échanges
* Etude de cas : exercice de construction des indicateurs et tableaux de bord
* Application sur sa propre situation de travail : les stagiaires définissent les indicateurs à suivre
dans leur situation, ils construisent leur tableau de bord et définissent les éléments de suivi.
Référence : MATE-9002
Durée : 2 jour(s)
Dates : 23 et 24 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
ACCOMPAGNEMENT - ENTRAINEMENT A L'EXAMEN DE DIRECTEURS DE SERVICES DE
CMA
Public :
Agents candidats à l'examen de directeurs de services de CMA
Objectif :
A l’issue de la formation chacun des participants sera à même de :
. s’exprimer de manière plus claire et plus concise,
. mieux construire sa pensée et son discours,
. mieux répondre aux questions du jury,
. mieux contrôler ses émotions et son stress lors des épreuves de l’examen,
. d'améliorer son écoute pour adapter son discours aux interlocuteurs,
. d'optimiser sa présence et son charisme,
. mettre en œuvre des axes de progrès définis dans un plan individuel.
Programme :
1er module : Diagnostic personnalisé
. Faire émerger les freins, peurs et aspirations de chacun.
. Mener un autodiagnostic d’expression et de communication personnelle.
. Apports méthodologiques et d’outils de construction de sa pensée et de son discours.
. Construire le Plan de Progrès Individuel (PPI) de chacun.
. Engagement de chacun sur ses axes de progrès.
L’intersession (4 à 5 semaines) devra permettre l’application des acquis de la 1ère session :
. s’entrainer et pratiquer les acquis du séminaire de 2 jours,
. mettre en œuvre un ou deux axe(s) de progrès individuel défini(s) dans le PPI.
2ème module : journée de validation des acquis.
. Retours d’expériences et identification des progrès réalisés.
. Définition des axes de travail individuels.
. Approfondissement et perfectionnement.
. Finalisation du PPI (plan de progrès individuel).
. Mise en situation «Examen blanc».
Méthodes :
Les travaux sont fondés à 80% sur des «mises en situation» concrètes, vécus d’examen, 20 %
d’apports méthodologiques et pratiques.
. L’approche pédagogique est double :
– individuelle et personnalisée, en fonction du chemin et du rythme de chacun,
– collective : utilisant l’effet de miroir et de contribution du groupe.
Référence :
DCRP-1004
Durée :
3 (2+1) jour(s)
Sessions :
Dates à déterminer
ACCOMPAGNEMENT - ENTRAINEMENT A L’EXAMEN DE SECRETAIRES GENERAUX DE
CMA
Public :
Candidats à l'examen de secrétaire général de CMA
Objectif :
À l’issue de la formation chacun des participants sera à même de :
• s’exprimer de manière plus claire et plus concise,
• mieux construire sa pensée et son discours,
• mieux répondre aux questions du jury,
• mieux contrôler ses émotions et son stress lors des épreuves de l’examen,
• d'améliorer son écoute pour adapter son discours aux interlocuteurs,
• d'optimiser sa présence et son charisme,
• mettre en œuvre des axes de progrès définis dans un plan individuel.
Programme :
1er module : Diagnostic personnalisé
• Faire émerger les freins, peurs et aspirations de chacun.
• Mener un autodiagnostic d’expression et de communication personnelle.
• Apports méthodologiques et d’outils de construction de sa pensée et de son discours.
• Construire le Plan de Progrès Individuel (PPI) de chacun.
• Engagement de chacun sur ses axes de progrès.
L’intersession (4 à 5 semaines) devra permettre l’application des acquis de la 1ère session :
• s’entrainer et pratiquer les acquis du séminaire de 2 jours,
• mettre en œuvre un ou deux axe(s) de progrès individuel défini(s) dans le PPI.
2ème module : journée de validation des acquis.
• Retours d’expériences et identification des progrès réalisés.
• Définition des axes de travail individuels.
• Approfondissement et perfectionnement.
• Finalisation du PPI (plan de progrès individuel).
• Mise en situation «Examen blanc».
Méthodes :
Les travaux sont fondés à 80% sur des «mises en situation» concrètes, vécus d’examen, 20 %
d’apports méthodologiques et pratiques.
• L’approche pédagogique est double :
– individuelle et personnalisée, en fonction du chemin et du rythme de chacun,
– collective : utilisant l’effet de miroir et de contribution du groupe.
Référence :
DCRP-1002
Durée :
3 (2+1) jour(s)
Sessions : Dates à déterminer
ANIMER DES GROUPES DE TRAVAIL
Public :
* Toute personne animant régulièrement une réunion et souhaitant réfléchir à une façon de faire
"autre" en étant plongé dans l'action.
Objectif :
* Appréhender les réunions avec un regard nouveau
* Développer ses capacités de créativité en animation de réunion
* Adapter le choix du type d'animation de réunions au public et au sujet
* Impliquer les participants des réunions par des méthodes nouvelles
* Développer ses capacités d'évaluation : de soi-même et des autres
* Engager les participants dans l'action pour produire des solutions et se projeter dans l'avenir.
Programme :
* Présentation des différents participants :
- activité, enjeux, problématiques, besoins
* Brainstorming en groupe sur les difficultés rencontrées et les types de réunions réalisées
* Les règles qui entourent les groupes de travail
- cadre générique
- organisation
- 10 règles clés d'une réunion réussie
-mise en situation via une animation ludique
* Développer ses capacités à animer une réunion
- posture et état d'esprit
- visualisation positive
- respiration
- aménager l'espace de façon adaptée
- démarrer et conclure un groupe de travail
- écoute et reformulation
- attitude et communication
* Faire preuve de créativité - comprendre les ressorts de la créativité
- comprendre et connaître les ressorts de la créativité
- comprendre les limites/obstacles à la créativité et savoir les contourner
- développer sa créativité au quotidien
- utiliser les deux hémisphères de son cerveau
- pratiquer des exercices de gymnastique créative
- changer son regard, son attitude, ses comportements et perceptions
- comprendre les principes de convergence et divergence / le looping créatif
Méthodes :
Les participants sont tour à tour
- en formation
- en animation
- en expérimentation de nouvelles méthodes
- en réflexion sur les techniques et les pratiques.
Référence : DCRP-1401
Dates : 18 et 19 octobre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
Durée : 2 jour(s)
APPRENDRE A NEGOCIER ET SAVOIR ARGUMENTER
Public :
Tout agent de Chambres de métiers et de l'artisanat et des CFA.
Objectif :
* Etre capable de conduire une négociation de manière raisonnée, afin d'aboutir à des accords
acceptables.
* Examiner les succès et les difficultés de terrain dans l'application des principes de négociation.
* Appliquer ces principes à la préparation et à la conduite de négociations difficiles actuelles.
* Approfondir les concepts de base de la négociation.
Programme :
* Notion de négociation
Ce que recouvre vraiment la notion de négociation
- Les étapes d’une négociation : 4 C : Consulter, Construire la stratégie, Confronter, Concilier.
- Les conditions de réussite d’une négociation : faire respecter les étapes, prévoir du temps,
marquer le passage des étapes par des accords.
* Etes-vous un bon négociateur ?
- Test sur vos aptitudes à négocier
* Principes de la coopération
- la coopération donnant/donnant
- les stratégies à : court, moyens ou long terme.
* Les différentes voies de sortie d’une négociation
- désaccord, concession, compromis, consensus
- limites de la valorisation du consensus.
* Préparer la négociation
- la consultation préalable : se mettre d’accord sur nos désaccords
- consultation des tiers : s’informer sur l’adversaire
- le tableau de bord de la préparation
. objectifs, marge de manœuvre, contraintes, forces et faiblesse
. comment obtenir la même information chez l’adversaire.
* Formaliser les objectifs de la négociation
- différents niveaux d’objectif : idéal, minimum, raisonnable, de première offre…
* Les tactiques à utiliser ou à identifier au cours de la négociation
- apprendre à jouer de différentes tactiques et ou à déjouer les tactiques de l’adversaire : la
rupture, l’attente, la troisième voie, l’intoxication…
* La formalisation de l’accord
- formuler l’accord et l’écrire
- le plan d’action
- le suivi des actions et des résultats.
Méthodes :
* Les participants seront mis en situation de négociation au travers de cas concrets qu'ils auront
définis à partir de situations réellement vécues.
* Les différents travaux seront analysés et filmés au caméscope.
* A l'issue de cette formation, les apprenants auront pu tester et mettre au point, différentes
approches concernant leurs négociations en cours.
Référence :
DCRP-9405
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 6 au 8 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
BIEN PREPARER SON DEPART A LA RETRAITE : TRANSITION TRAVAIL/RETRAITE
Public :
Collaborateurs souhaitant préparer son départ en retraite
Objectif :
Analyser sa perception du passage à la retraite
* faire le point sur sa relation au temps et au temps libre
* apprendre à construire un projet de vie
Comprendre les fondements du vieillissement physiologique et ses principales pathologies
* identifier les bases d'un bon équilibre de vie
* organiser son hygiène de vie : entre raison et plaisir.
Programme :
* Les dimensions psychologiques du passage à la retraite
- les différentes représentations de la retraite : images et représentations socio-culturelles liées à
la cessation d'activité et au vieillissement
- les différents comportements du futur retraité face à la retraite
- la modification des relations sociales et familiales :
. isolement ou nouvelle vie ?
. évolution des relations familiales et du couple
. rupture des relations de travail et création de nouvelles relations sociales
- une nouvelle réalité : dépasser les pertes t retrouver un nouveau rôle.
* L'organisation de sa nouvelle vie autour d'un projet de retraite
- la gestion du temps libre
. un nouveau cadre et un nouveau rythme de vie
. réaliser ses rêves et découvrir de nouveaux centres d'intérêt
. l'utilisation des avantages du statut de retraité
- La recherche de ses ressources personnelles
- La construction d'un projet de vie : allier centres d'intérêts et choix d'activités.
* Le vieillissement physiologique et ses conséquences
- le vieillissement du corps et ses principales pathologies
- le vieillissement et son impact sur le psychisme
- comment ralentir le vieillissement physique, cérébral et psychique
- le vieillissement aujourd'hui : vivre mieux - de plus en plus vieux.
* Bien vieillir dans un bon équilibre
- la recherche d'un nouvel équilibre de vie : rythme et activités
- les fondements personnels de ce nouvel équilibre : faire des choix
* Le respect d'une hygiène de vie
- la diététique :
. hygiène de vie et prévention du vieillissement
. adapter son régime alimentaire et son activité
- l'activité sportive et l'activité corporelle : trouver son activité.
* L'équilibre psychique du retraité
- la gestion des angoisses liées au vieillissement et à la fin de vie
- les différentes formes de stress et les bienfaits de la relaxation
- vie à deux ou solitude : comment trouver un nouvel équilibre de vie ?
Méthodes :
* Analyser sa perception du passage à la retraite.
* Faire le point sur sa relation au temps et au temps libre.
* Se projeter dans cette nouvelle vie.
Référence :
DCRP-1201
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 29 au 31 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée /stagiaire
CARACTERES ET COMPORTEMENTS
Public :
Tout agent des Chambres de métiers et de l'artisanat et des CFA.
Objectif :
* Mieux comprendre ses propres réactions comportementales dues au caractère et à la
personnalité.
* Apprendre à tenir compte, de façon positive, des réactions de l’interlocuteur.
* S'entraîner à rechercher plus de mobilité personnelle dans ses propres comportements et à
faciliter cette mobilité chez autrui.
* Développer une aisance dans l'usage des outils d'affirmation de soi et d'écoute, afin de dénouer
des situations complexes.
Programme :
* Nos différences de comportements
- la compréhension des différents types comportements et de sa propre fenêtre de perception
- la mise en évidence de ses propres comportements et de ce qu’ils peuvent générer chez les
autres.
* Les attitudes qui favorisent la communication
- les attitudes et mots à risques dans la communication, et les conditions qui favorisent une bonne
écoute
- la structure des messages d’appréciation, de prévention ou de confrontation
- l’entrainement à l’écoute active et à l’affirmation de soi.
* Savoir aborder les conflits
- les étapes de résolution de problèmes : gestion de conflit sans perdants.
* Comprendre et gérer nos émotions
- l’acceptation et la compréhension de nos émotions,
- le lien entre nos besoins, nos émotions et nos mécanismes de défense.
* Mes zones de conforts, mes zones d’adaptation
- chaque participant aura l’occasion d’établir un profil simplifié de ses propres dominantes de
personnalité et pourra, dans sa volonté de changer, trouver des moyens concrets pour y parvenir.
Méthodes :
* Training : bilan personnel, mises en situation et exercices d’application.
* Analyse : travail collectif et feed-back ainsi que temps de réflexions individuels permettront
d’ancrer les apprentissages.
Référence : DCRP-2007
Durée : 3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 21 au 23 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
DEVELOPPER ET UTILISER SA MEMOIRE
Public :
* Tout agent de Chambres de Métiers et de l'artisanat et de CFA.
Objectif :
* Comprendre les mécanismes anatomiques et physiologiques de la mémoire afin d'assimiler efficacement la méthodologie du travail mnésique.
* Apprendre des méthodes améliorant nettement la
mémorisation d'informations auditives ou visuelles.
* Développer ses capacités de concentration.
Programme :
* MEMOIRE ET CERVEAU
- anatomie : système limbique, les trois cerveaux
- physiologie : neurones, synapses, influx...
- biochimie : stockage, remémoration...
- santé : vieillissement, dysfonctionnement...
* CONCENTRATION ET MOTIVATION
- éveil/attention
- les erreurs nuisibles à la concentration
- les conditions propices : sons et lumières comme fondations de l'apprentissage
- le triptyque apprenant.
* METHODES DE DEVELOPPEMENT DE LA MEMOIRE
- Evaluation initiale
- Conditions propices au travail mnésique
- Les trois phases de mémorisation, la courbe de
l'oubli, les courbes de réactivation
- Les stratégies de mémorisation :
.Les systèmes de références fixes
.Les systèmes de références créés
.Les systèmes de références intellectuels
- Mnémotechnie et organisation
- Evaluation finale/analyse des résultats/bilan.
Méthodes :
* Ce programme s'équilibre entre des connaissances
théoriques, des entraînements nombreux et variés et des analyses individuelles.
* Au travers de nombreux entraînements d'application
le formateur intervient :
.en continu, comme organisateur des entraînements et comme facilitateur des échanges collectifs
.ponctuellement, comme théoricien.
Référence : DCRP-9413
Durée : 3 jour(s)
Dates : du 13 au 15 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée/stagiaire
DEVELOPPER SON POTENTIEL D'EXPRESSION PAR LES TECHNIQUES THEATRALES
Public :
Tout collaborateur de la CMA/CRMA/CMAR ou CFA (cadre ou non cadre).
Toute personne désirant aborder les situations de communication professionnelle et de
management sous un angle pédagogique différent.
Objectif :
* Utiliser avec efficacité ses différents moyens d'expression, et en particulier le langage non verbal
pour renforcer l'efficacité et l'impact des interventions.
* Maîtriser les techniques d'expression orale pour acquérir plus d'assurance et d'aisance.
* Identifier les inhibitions qui gênent l'épanouissement de l'expression de chacun.
* Apprendre à gérer le stress engendré par l'intervention orale en public.
Programme :
* Le trac : gestion positive du stress
- l'urgence d'être entendu...
- le stress et moi : prendre conscience de son stress, en désamorcer le cercle vicieux
- le stress comme allié : se mobiliser vers un objectif
* S'exprimer : devenir acteur de sa vie...
- avoir conscience de son image, avoir confiance en son image
- maîtriser le langage non-verbal
- savoir se mettre en scène
* Bien dire, préparer, répéter son discours...
- "dire", techniquement
- s'ancrer : se préparer à réussir
- cerner ses interlocuteurs pour mieux adapter son discours
* Cultiver son charisme : donner chair au texte...
- être percutant et toucher l'autre : les émotions au cœur du sujet...
- adresser son discours
- rebondir, répartir : l'art de la joute oratoire
Méthodes :
. Cette formation s'appuie sur des exercices pratiques et des techniques empruntées au milieu du
théâtre.
Référence :
DCER-2701
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 19 et 20 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
GERER LES TENSIONS ET LES MECONTENTEMENTS
Public :
Agents des Chambres de métiers et de l'artisanat
Objectif :
* Connaître les méthodes qui permettent d'éviter les situations difficiles
* Améliorer sa communication interpersonnelle
Programme :
* Identification d'une situation difficile
- les différentes situations dites difficiles
- les facteurs sous-jacents précédant certaines situations difficiles
- le dit et le non-dit : la souffrance au-delà du conflit
* Comment éviter les situations difficiles?
- désamorcer une situation difficile "dans l'œuf"
- place de la communication dans la gestion des individus
- savoir déceler à quel moment une situation devient difficile
* Le stress et les conflits en situation de communication
- savoir communiquer sans agressivité
- la communication verbale et non verbale
- savoir dire non et pratiquer le "non" constructif
- les filtres de la communication : la sélection, la distorsion et l'interprétation
- identifier un environnement potentiellement conflictuel
* Agir sur son stress
- stratégies pour faire face au stress
- apprendre à respirer et à se relaxer
- s'initier à la maîtrise ses émotions
- adopter une attitude sereine et positive
- être à l'écoute de ses besoins
- prévenir son stress par un mode de vie adapté
* Gérer une situation difficile et savoir libérer la parole
- savoir maîtriser (gérer l'agressivité de l'autre) et se maîtriser
- l'écoute active
- savoir libérer sa parole et reprendre le contrôle de la situation
- les paroles malheureuses et les comportements à éviter soi-même
*Que faire une fois la tension redescendue?
- la médiation, remède contre toute récidive
- médiation, arbitrage, négociation ou consultation
- les règles pour prévenir les situations difficiles et conflits en tout genre
- la reformulation et la "remédiation"
Méthodes :
* Travail individuel et/ou par petits groupes
* Supports liés au contexte socioprofessionnel de chacun
* Adaptation des supports en fonction des niveaux et des objectifs
GESTION DU TEMPS ET ORGANISATION DU TRAVAIL
Public :
Tout agent de Chambres de métiers et de l'artisanat et de CFA
Objectif :
* Etre conscient de la ressource temps
* Etre conscient de l'impact de son comportement sur son efficacité personnelle et celle de son
équipe
* Etre prêt à modifier certaines habitudes et à adopter des outils et méthodes structurés
* Organiser son temps en fonction de son rôle et des priorités
* Anticiper et planifier ses activités et celles de son équipe
* Optimiser l’utilisation des techniques d’informations et de communication
Programme :
* Prendre en compte son contexte professionnel et son métier pour mieux gérer son temps
* Mettre le temps au service de ses valeurs et de ses priorités
♣
* Mettre les outils au service de son organisation personnelle
♣
* Optimiser ses temps d'information et de communication
♣
* Concilier disponibilité à soi et à son entourage professionnel
♣
* Se gérer dans le temps.
Méthodes :
* Echanges
* Exposés
* Autodiagnostics
* Analyse de situations
Référence :
DCRP-9608
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 3 et 4 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
LIRE VITE ET BIEN
Public :
Tout agent des Chambres de métiers et de l'artisanat et des CFA.
Objectif :
* Accroître la vitesse de lecture :
- de 2 à 3’ en lecture intégrale,
- de 5 à 7’ en lecture sélective
(en fonction du niveau de départ).
* Améliorer la compréhension des textes lus.
* Favoriser une bonne mémorisation des informations.
* Bien lire est important, mais savoir réutiliser les informations lues est indispensable, c’est
pourquoi des méthodes comme la synthèse, la prise de notes et la démarche documentaire sont
étudiées brièvement au cours du module.
Programme :
Thème :
L’activité de lecture correspond en moyenne à 16 % de votre temps de travail total. En effet, tous
les jours une grande quantité d’écrits abondent sur votre bureau : livres, cours, mémoires,
documents, circulaires, polycopiés, revues, la presse quotidienne…
Vous êtes submergé de documents de toutes sortes, les écrits s’entassent, se perdent et un grand
nombre d’informations qui vous permettraient certainement d’être plus efficace ne sont pas lues.
Ce module vous offre la possibilité d’augmenter vos vitesses de lecture, de mieux comprendre
l’information lue et de mieux la mémoriser. Il vous permet aussi d’aborder certains écrits de
manière plus sélective en pratiquant la légendaire « lecture en diagonale ». Tout savoir, toute
compétence ont besoin de supports pour circuler ; les supports écrits sont un des porteurs
essentiels de l’information.
Etre capable de lire plus vite vous fera gagner du temps et vous rendra plus efficace pour
appréhender les très nombreuses informations qui affluent chaque jour.
* Evaluation initiale
Généralités :
* La lecture intégrale :
- la vélocité oculaire :
. les points de fixation,
. les champs visuels.
- le cerveau :
. la mémoire,
. la prise de note et la synthèse,
. les problèmes de concentration.
- connaissance et culture :
. un réflexe conditionnel : la subvocalisation.
* La lecture sélective :
- adapter sa vitesse de lecture aux textes lus,
- le survol,
- l’analyse des informations,
- la stratégie de lecture.
* L’écrémage.
* Les mots clefs.
* Les mots d’articulation.
* La démarche documentaire.
Méthodes :
* Ce programme s’équilibre entre des connaissances théoriques, des entraînements variés et des
analyses individuelles.
* Au cours de ce module, des évaluations régulières (prenant en compte la vitesse de lecture et la
compréhension du texte lu) seront reportées sur des graphiques indiquant, à tout moment et de
façon précise, l’état des progressions de l’apprenant.
Référence :
DCRP-2013
Durée :
3 jour(s)
Sessions :
Dates : du 7 au 9 novembre 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
MAITRISER SON STRESS
Public :
Tout agent des Chambres de métiers et de l'artisanat et des CFA.
Objectif :
* Connaître les éléments déclencheurs du stress
* Découvrir différentes stratégies de gestion de son stress
* Elaborer une méthode personnelle de gestion du stress.
Programme :
* Connaître les situations de stress et les anticiper
- Connaître ses propres situations de stress ;
- Analyser ses facteurs de stress au travail : conflits, changements, surmenage, non-dit/mal-dit...
- Distinguer «bon» et «mauvais» stress ;
- La notion de changement et le stress qu’il génère ;
- Connaitre les sources internes et externes du stress ;
- Prendre conscience de l'impact du stress sur son travail et celui de son entourage ;
- Connaitre les indicateurs du stress.
* Le cas particulier de la gestion du stress en poste d’accueil
- Comprendre l’agressivité de l’autre dans cette situation et savoir canaliser et calmer son
interlocuteur ;
- Apprendre à contenir sa propre agressivité et gérer la situation de stress engendrée ;
- Savoir dire non ;
- Savoir évacuer le stress accumulé dans ces situations.
* Agir sur son stress
- Améliorer sa connaissance de soi ;
- Maîtriser différentes stratégies pour faire face au stress ;
- Apprendre à respirer et à se relaxer ;
- Adopter une attitude sereine et positive ;
- Etre à l'écoute de ses besoins ;
- Prévenir son stress par un mode de vie adapté.
* L'élaboration d'une méthode personnelle de gestion du stress :
- Prendre conscience de la relation corps-esprit ;
- Vivre avec une conscience plus aiguë pour transformer le stress ;
- S'adapter aux contraintes de la vie moderne pour éviter la fatigue, les tensions, le stress ;
- La définition de ses objectifs personnels à court, moyen et long terme.
Méthodes :
Activités adaptées en fonction des niveaux et des objectifs
- Activités individualisées ciblant les difficultés d’expression de chacun ;
- Activités pédagogiques conçues à partir de situations réelles.
Référence : DCRP-2012
Durée : 3 jour(s)
Dates : du 6 au 8 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée/stagiaire
MIEUX COMMUNIQUER EN SITUATION PROFESSIONNELLE
Public :
Tout public
Objectif :
* Identifier et comprendre son mode de fonctionnement préférentiel en communication grâce à
l'outil PREDOM
* Comprendre quel communicateur vous êtes ? Quelles sont vos spécificités ? Comment mieux
cerner les besoins de l'autre ?
*Savoir adapter sa communication en fonction des personnes.
* Mettre en œuvre les 3 compétences clés en communication interpersonnelle pour établir et
maintenir les relations positives.
Programme :
* Quel est le mon profil de communicateur?
- la carte PREDOM est le résultat graphique et chiffré d'un questionnaire comprenant 84 questions
* Comment s'adapter aux interlocuteurs?
- savoir prendre du recul pour agir avec discernement
- utiliser l'écoute active pour comprendre les questions, les motivations, les besoins de vos
interlocuteurs.
- savoir utiliser un langage ajusté à chaque interlocuteur. Les mots traduisent des préférences.
- savoir identifier les quels types d'arguments vous avez tendance à sous-exploiter lors de vos
interfaces, réunions...
* Comment travailler ensemble ?
- repérer les complémentarités et identifier les résistances pour agir en conséquence
- mettre en œuvre un comportement verbal et non verbal cohérent
- savoir répondre aux objections
- gérer les critiques et les désaccords
* S'entrainer à l'interaction
- mettre en œuvre trois compétences clés pour développer une communication interpersonnelle
efficace
- entendre les questions et les besoins de vos interlocuteurs
- repérer les répétitions pour répondre avec efficience
- utiliser un langage adapté
- accueillir l'autre avec plus de souplesse
Méthodes :
* Exercices et cas pratiques
* Mises en situations
* Elaboration d'un plan d'action personnel
* Nombreux échanges
Référence : DCRP-9603
Durée : 2 jour(s)
Dates : 13 et 14 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée/stagiaire
MIEUX VIVRE LES CHANGEMENTS DANS MON ACTIVITE ET MON QUOTIDIEN
Public :
Tout public
Objectif :
* Etre capable de :
- comprendre les mécanismes du changement
- comprendre l'impact du changement sur nos comportements
- identifier les enjeux du changement
- auto-évaluer son positionnement
Programme :
* Connaître les mécanismes et les 4 étapes du changement
- expériences du changement
- les 4 dynamiques du changement
- les 3 ruptures d'équilibre
* Comprendre l'impact du changement sur nos émotions et nos comportements
- la gestion du stress et des émotions
- l'ascenseur émotionnel
* Identifier les enjeux du changement
- subir ou agir
- les cadres de référence
* Auto-évaluer son positionnement face au changement
- les 5 pourquoi?
- la résistance au changement
* Développer ses capacités d'adaptation face aux changements
- expériences
- les leviers de la motivation
* Se projeter vers le futur
- la méthode QQOQCCP
- la dynamique positive
* Savoir gérer nos résistances et intégrer les changements
- la communication efficace
- la bouche relationnelle
- plans d'actions d'amélioration (travail personnalisé sur sa propre situation)
Méthodes :
* Une pédagogie active : nombreuses mises en situation à partir de cas concrets issus de
l'environnement des agents
* Une formation interactive et opérationnelle : construite à partir de situations concrètes vécues
par les participants
Référence : DCRP-1001
Durée : 2 jour(s)
Dates : 30 et 31 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
PRENDRE LA PAROLE EN PUBLIC
Public :
Toute personne ayant à s’exprimer devant un auditoire nombreux ou restreint.
Objectif :
* Connaître, développer et exploiter ses capacités personnelles d'expression.
* Comprendre les mécanismes de communication mis en jeu lors d'une prise de parole en public.
* Maîtriser les techniques d'expression simples.
* Savoir préparer et structurer sa prise de parole.
* Gérer ses émotions et son trac.
Programme :
* Les mécanismes de la communication
- le schéma de la communication
- la déperdition du message
- le rapport à soi-même et aux autres : connaître son image et son impact, le cadre de référence,
s'adapter à son auditoire
- la communication verbale, non verbale
- le charisme et le sens du contact.
* Les techniques, outils
- la voix (débit, rythme, articulation, respiration)
- le corps (regard, attitudes, espace...)
- la gestion de ses émotions, dont le trac
- la lecture à haute voix
- l'organisation et la préparation de la prise de parole
- les supports visuels
- anticiper le débat, répondre aux questions embarassantes
- la gestion du temps.
Méthodes :
* L'action, les mises en situation et l'entraînement constituent l'essentiel des deux jours de
formation.
* Les apports théoriques et les analyses sont réalisés de manière interactive.
* Certains exercices de prise de parole sont filmés pour être ensuite analysés avec le groupe.
Référence :
DCER-9804
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 12 et 13 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
PREPARATION A L’EPREUVE DE DROIT PUBLIC - EXAMEN NATIONAL DE SECRETAIRE
GENERAL DE CMA
Public :
Candidats à l'examen de secrétaire général de CMA
Objectif :
* Acquérir les bases qui permettent de préparer l’épreuve de Droit public de l’examen de
Secrétaire Général de CMA
Programme :
* Organisation de son travail personnel : conception de fiches, de dossiers, de revues de presse,
…
* Sources du droit public et hiérarchie des normes :
• Normes à valeur constitutionnelle
• Normes internationales
• Normes à valeur législative,
• Principes généraux du droit
• Normes réglementaires
* Droit constitutionnel :
• Les notions fondamentales : la souveraineté, la séparation des pouvoirs et la notion de
constitution,
• La constitution de 1958 : le pouvoir exécutif, le parlement, les rapports entre les pouvoirs, le
contrôle juridictionnel des institutions.
* Droit administratif :
• L’organisation administrative : notions de déconcentration et décentralisation, l’administration
centrale,
l’administration déconcentrée, l’administration décentralisée, l’intercommunalité
• La justice administrative : l’organisation juridictionnelle administrative, le principe de légalité, la
procédure administrative contentieuse
• L’action de l’administration : le service public, les actes et les contrats administratifs, la police
administrative
• Difficultés orthographiques et syntaxiques, choix du vocabulaire.
Méthodes :
* Apports théoriques et méthodologiques
• Une pédagogie par étapes
• Nombreux exercices dont un sur table en conditions de concours
• Remise de corrigés types pour chaque exercice
• Remise d’une bibliographie et de supports de cours
Référence :
DCRP-1003
Durée :
5 (2+3) jour(s)
Sessions :
Dates à déterminer.
PREPARATION A L'EPREUVE DE SYNTHESE - EXAMEN NATIONAL DE SECRETAIRE
GENERAL DE CMA
Public :
Les candidats à l’épreuve de synthèse de l’examen national d’aptitude pour l’accès à l’emploi de
Secrétaire Général des CMA
Objectif :
* Connaître les attendus et exigences de l’épreuve.
* Savoir conduire une méthodologie d’élaboration
de synthèse.
* Connaître les plans types.
* Se remémorer les règles stylistiques de rédaction.
Programme :
LES ATTENDUS ET EXIGENCES DE L’EPREUVE
- Sur le fond
- Sur la forme
- Illustrations
METHODOLOGIE D’ELABORATION D’UNE SYNTHESE
Le recueil d’information :
- Le temps de lecture : lecture sélective et lecture intégrale
- La prise de note : la prise de note directe et la prise de note dite «à cheval»
- Le fil rouge : rechercher la problématique
La sélection et la hiérarchisation des informations
- Trouver le plan adéquat
- Rédiger une introduction
- Rédiger la synthèse
- Rédiger la conclusion
LES PLANS TYPES
- Faire coïncider plan et objectifs de démonstration
- Les 9 types de plans
- Logique méthodologique de la construction de la synthèse
LES REGLES DE REDACTION
- Le style
- La syntaxe
- La ponctuation
- La décentration
Méthodes :
- Apports méthodologiques
- Travaux en binôme et en grand groupe
- L’animateur maintiendra au cours des séquences une posture de facilitateur des échanges et
des réflexions individuelles et collectives.
Référence : DCRP-1105
Sessions :
Dates à déterminer
Durée : 2 jour(s)
REDIGER DE FACON CIBLEE ET SYNTHETIQUE
Public :
Toute personne chargée de rédiger des documents qui vont à l’essentiel en fonction de
destinataires identifiés.
Objectif :
* Connaître la construction d'un écrit administratif
* Apprendre à communiquer au moyen de phrases courtes, claires et concises
* Améliorer ses écrits professionnels
Programme :
* Saisir les enjeux d'une maîtrise de l'écrit administratif
- les écrits comme image de marque de la structure : penser les écrits comme outils de travail
opérationnels contribuant à la qualité de service
- les écrits comme outils de communication : écrire pour faire passer un message et faire agir
* Adapter ses écrits à l'objet et au destinataire
- écrire pour qui, pour quoi, : le destinataire, l'objet et le message
- demander, informer, répondre, relancer
- savoir rédiger une lettre formelle, un courrier ou une note
- argumenter, convaincre et aller à l'essentiel
- savoir choisir parmi les différentes formules de politesse et d'appel
* Maîtriser les règles de la lisibilité, de l'articulation et de la cohérence
- comprendre l'importance de la construction phrastique en français
- la "logique de la rédaction", l'articulation et la cohérence
- le choix du vocabulaire et du style
- les conventions typographiques,
- les règles de la lisibilité :
. les techniques générales pour favoriser la lisibilité (construction de phrases...)
. adapter son vocabulaire à la situation et au destinataire
. les techniques pour rompre la monotonie
. les techniques d'allègement
- la clarté et la simplicité
- utiliser la ponctuation pour mieux communiquer
- apprendre à présenter des documents types
* La relecture et la correction
- apprendre/redécouvrir l'efficacité de la relecture
- maîtriser les différentes méthodes d'autocorrection
Méthodes :
* Travail individuel et/ou par petits groupes
* Supports liés au contexte socioprofessionnel de chacun
* Adaptation des supports en fonction des niveaux et des objectifs
Référence : DCER-2301
Dates : du 23 au 25 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
Durée : 3 jour(s)
RENFORCER SES CAPACITES PROFESSIONNELLES PAR UNE MEILLEURE
CONNAISSANCE DE SOI
Public :
Tout agent de Chambres de métiers et de l'artisanat et de CFA
Toute personne souhaitant assurer mieux sa présence et sa personnalité dans ses relations
professionnelles.
Objectif :
* Identifier ses capacités professionnelles et ses ressources
* Etre capable de surmonter sa timidité naturelle
* Etre capable de s'affirmer sans dominer, suggérer, être force de proposition
Programme :
* Compétences professionnelles et ressources
- s'approprier les objectifs de formation
- s'approprier le plan de formation de la journée/session
- s'approprier une procédure de travail facilitant l'ouverture d'une session de formation
- utiliser la biographie de vie pour mettre en évidence ses ressources
- identifier ses compétences professionnelles techniques et transversales
- distinguer les compétences transférables
* Se connaître pour mieux s'orienter
- expliciter son parcours professionnel
- définir un projet à court terme
- mettre en évidence les points forts de sa personnalité dans le domaine professionnel
- trouver les bases de la confiance en soi
* Communication et situations de communication
- identifier la complexité du schéma de communication
- appréhender le fonctionnement de la raison pour mieux communiquer
- établir les conditions favorables pour favoriser les situations de communication
- identifier les situations professionnelles rencontrées (types de conflit ou négociation)
- réfléchir aux différentes possibilités d'intervention
* Pour une charte éthique de la communication
- distinguer entre argumenter, convaincre, influencer, persuader, manipuler
* Argumenter pour être mieux compris
- s'adapter en fonction du contexte et des interlocuteurs
Méthodes :
* Vidéo-projecteur
* Cas pratique
* Mise en situation
* Echange de pratique
Référence : DCRP-9903
Durée : 2 jour(s)
Dates : 14 et 15 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 280 € par journée/stagiaire
DERNIERES NOUVEAUTES REGLEMENTAIRES EN METIERS DE BOUCHE
Public :
Agents de développement économique, chefs d'unités, formateurs de CFA en filières viande,
farine et sucre (en sciences appliquées, en technologie et en législation).
Objectif :
* Connaître la réglementation actualisée en matière d’hygiène, de sécurité des machines et de
technologie.
* Identifier les fabricants et fournisseurs de nouveaux matériels.
Programme :
* Étude de la réglementation en vigueur sur l’hygiène des locaux, la sécurité des machines, les
équipements frigorigènes.
* Spécificités : glace, chocolat, traçabilité.
* Fournisseurs : matériels, équipements, matières premières.
Méthodes :
* Cours en rétro-projection Power Point
* Fascicule et réglementations fournis,
* Exercices et feed-back.
Référence :
PIFM-9713
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Lieu : uniquement sur site
Tarif : nous consulter
DEVENIR FORMATEUR AU BM III BOULANGER
Public :
Enseignants des CFA
Objectif :
Dans le cadre de la mise en place du nouveau Brevet de Maîtrise boulanger de niveau III, cette
formation vise à proposer au personnel enseignant boulanger des CFA des Chambres de Métiers
une préparation pour dispenser les cours prévus dans le cadre du module professionnel et valider
le BM de niveau III
Programme :
A. Présentation générale du BM de Niveau III (1 journée)
B. Programme de technologie (2 journées)
* Contenu général ;
* Détail de certains chapitres comme les méthodes traditionnelles de fermentation ainsi que
l’utilisation actuelle des fermentations différées en entreprise (1 journée)
* Élaboration et traitement des sujets et des corrigés de technologie (1 journée)
C. Programme d’organisation du travail (2 journées)
* Contenu général
* Comparaison de la progression pédagogique de niveau 4 et de niveau 3 (1 demi-journée)
* Insertion des calculs « coût et prix de revient » partir d’un tableau d’ingrédients nécessaires pour
l’élaboration d’une commande (1 demi-journée)
* Élaboration et le traitement des sujets et des corrigés d’organisation (1 journée)
D. Programme de pratique (2 journées)
* Contenu général
* Adéquation entre les méthodes de fermentation et le contenu du sujet
* Notion de créativité pour un candidat
E. Évaluation de la formation (2 journées)
* Épreuve de technologie (1 demi-journée)
* Épreuve d’organisation du travail (1 demi-journée)
* Épreuve de pratique (1 journée)
Méthodes :
Il est prévu des cours de pratique et de théorie qui se dérouleront dans un laboratoire de
boulangerie équipé du matériel professionnel habituellement rencontré dans une boulangerie et,
dans une salle équipée avec un tableau, un vidéo projecteur et une connexion Internet Wifi.
Référence :
PTSB-1201
Durée :
9 (5+4) jour(s)
Sessions :
Dates : Module 1 : du 11 au 15 avril 2016 - Module 2 : du 4 au 7 juillet 2016
Lieu : Rouen
Tarif : 280 € par journée/stagiaire
DEVENIR FORMATEUR POUR LE CTM TOILETTEUR CANIN ET FELIN
Public :
- Enseignants,
- Professionnels.
Objectif :
Dans le cadre de la mise en place du CTM Toiletteur canin et félin, cette formation vise à proposer
au personnel enseignant et aux professionnels, une préparation pour dispenser les cours prévus
dans le module professionnel.
Programme :
- Présentation du titre : les attentes des professionnels et de l’APCMA;
- Les compétences attendues et évaluées techniquement.
* Etude du comportement canin et félin
- Comprendre les caractéristiques comportementales du chien et du chat pour s’adapter à son
mode de communication et répondre en conséquence.
* Ethologie : le comportement des animaux dans leur environnement;
- Les comportements innés et acquis;
- Ontogénèse : les modes de perception et de communication (rappel physiologique sur les
organes des sens);
- Expliquer une structure de groupe en opposition à la structure de meute, de socialisation, la
familiarisation et l’absence de hiérarchie inter-espèces;
* Conseiller et orienter le client vers un éducateur professionnel ou un vétérinaire selon les
problèmes constatés.
* Connaissance des principes morphologiques du chien
- Ligne de dos, angulations avant, arrière, profondeur de la poitrine, insertion du fouet,
parallélisme avant et arrière, sortie d’encolure, parallélisme des lignes de têtes.
- Choix du matériel à utiliser selon le type de toilettage.
- Installation du chien/chat (le sortir de son lieu d'attente, le déplacer en tenant compte de son
comportement, Placer le chien/ chat sur le poste de travail en tenant compte des règles
d’ergonomie).
- Caractéristiques de la toilette à réaliser
Schéma reprenant les principes morphologiques du chien.
- Adapter sa préparation en fonction du travail à effectuer.
Méthodes :
Formation technique et pratique
Référence :
PTST-1401
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 14 et 15 mars 2016
Lieu : SAINT GERVAIS
Tarif : 240 € par journée/stagiaire
DEVENIR JURY AU BM III ESTHETIQUE
Public :
* Chefs d’entreprise et salariés validés BM III
* Formateurs du domaine professionnel validés BM III
* Titulaires du BTS avec 3 ans d’expérience professionnelle
Objectif :
* Repérer l’organisation des différentes épreuves du module professionnel du BMIII
* Animer et conduire les différentes épreuves du BMIII
* Noter avec pertinence, en tenant compte des épreuves, des grilles et notes, et des modalités de
mise en œuvre du titre BMIII
Programme :
PRE REQUIS POUR PARTICIPER A CETTE FORMATION : CONNAISSANCE DU
REFERENTIEL
* Travail sur le référentiel des savoir-faire
* Définir les objectifs globaux du module professionnel
* Présenter une articulation des différentes épreuves du module professionnel à l’examen
* Etude approfondie des différentes épreuves professionnelles :
- coefficients et notes éliminatoires
- objectifs
- modalités d’examen
- degrés d’exigence
- capacités mises en œuvre par les candidates
- rôle et positionnement des membres du jury
- grille d’évaluation.
* Présentation de la mise en situation (examen blanc
* Répartition des membres du jury dans les 4 épreuves
* Déroulement des différentes épreuves professionnelles organisées en parallèle :
- situation professionnelle
- démonstration d’un geste technique
- entretien diagnostic
- prestation de soins esthétiques.
* Mise en situation dans l’épreuve
- membres du jury : évaluation
- candidates : mise en œuvre
* Temps d’échanges en commun sur les différents ateliers mis en œuvre, pour chacune des
épreuves observées :
- rendre compte au groupe de l’épreuve observée
- repérer les difficultés
- formuler les remarques et interrogations éventuelles
- harmonisation des notes
- harmonisation des critères d’évaluation.
Méthodes :
* Apports méthodologiques et pédagogiques, mise en situation.
Référence : PTSE-1401
Durée : 1 jour(s)
Dates : 4 avril 2016
Lieu : Bordeaux
Tarif : 230 € par journée stagiaire
DEVENIR JURY POUR LE CTM TOILETTEUR CANIN ET FELIN
Public :
- Enseignants
- Professionnels
Objectif :
* Noter avec pertinence, en tenant compte des épreuves, des grilles et notes, et des modalités de
mise en œuvre du CTM
Programme :
PRE REQUIS POUR PARTICIPER A CETTE FORMATION : CONNAISSANCE DU
REFERENTIEL
* Présentation de la grille de notation pour jurifier
* La posture de membre du Jury
.les consignes à respecter.
* Déroulement des différentes épreuves professionnelles
- démonstration d’un geste technique
.L'épilation
.La tondeuse
* Mise en situation
- membres du jury : évaluation
* Temps d’échanges en commun sur les différents ateliers
- rendre compte au groupe de l’épreuve observée
IMPORTANT : Pour ce module, les stagiaires doivent apporter un chien coupe-ciseaux et un chien
en épilation.
Méthodes :
Formation technique et pratique
Référence :
PTST-1501
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 21 septembre 2016
Lieu : SAINT GERVAIS
Tarif : 240 € journée/stagiaire
ENSEIGNER EN BM III COIFFURE
Public :
* Enseignants et responsables pedagogiques intervenants dans le cursus du BM coiffure de
niveau III.
* Professionnels formateurs, membres des jurys pour le BM de niveau III.
Objectif :
MODULE 1 - Conduire et réussir la transmission du BM III
* Prèparer son cours (contenu et supports pedagogiques) et son intervention (sequencement).
* Conduire le candidat a l’obtention de son brevet de maitrise niveau III.
MODULE 2 - Mettre en place et/ou participer à un jury de BM III coiffure
* Préparer les candidats à l’examen.
* Noter avec pertinence cette épreuve.
MODULE 3 - Résolution de problème du BM Coiffure de niveau III
* Animer et conduire le module «résolution de problème».
* Maitriser l’organisation des épreuves.
* Etre pertinent et noter juste dans un jury de BM III coiffure.
Programme :
PRE REQUIS : AVOIR LE BM III - JUSTIFICATIF A FOURNIR
MODULE 1 - Conduire et réussir la transmission du BM III
* Etude approfondie du référentiel des modules professionnels pour chacune des spécialités :
étude des caractéristiques techniques, et clarifications des interprétations possibles des textes.
* Créer des supports et outils pour chacun des modules
- thème, mise en page,
- imaginer différents supports,
- réflexion autour des fiches pédagogiques (titre, contenu, forme).
* La progression pédagogique
- lister les contenus suivant les axes pédagogiques du référentiel,
- répartition individualisée suivant les plages horaires.
* La conception des cours
- travailler un mode de présentation,
- organiser une dynamique autour des différents modules,
- vérifier le niveau de compétence acquis,
- préparer le candidat aux différentes épreuves.
MODULE 2 - Mettre en place et/ou participer à un jury de BM III coiffure
* Etude approfondie du référentiel des modules professionnels.
- Pour chacune des spécialités, étude des caractéristiques techniques, et clarifications des
interprétations possibles des textes.
* La notation :
. la grille de notation pour chacune des épreuves,
. appliquer et comprendre le poids des coefficients,
. les grilles de pénalités : comment chaque membre du jury doit l’utiliser, comment se calculent les
pénalités cumulées par l’ensemble du jury,
. les notes éliminatoires,
. le calcul de la note finale.
* Organisation de l’ensemble des épreuves :
- les dates, les convocations, la réservation des locaux.
- Le jury : composition, nombre de jurys nécessaires en fonction du nombre de candidats.
- Séquencement des épreuves pour chaque candidat pour une optimisation du temps.
MODULE 3 - Résolution de problème du BM Coiffure de niveau III
* Etude approfondie du référentiel du module professionnel «résolution de problème».
* Analyse des connaissances, compétences et savoir-faire que le candidat doit prouver dans cette
épreuve.
* Enseigner ce module
- préparation : thème, mise en page, méthode d’approche, réalisation d’un support et outils
pédagogiques.
- Animer une séance de formation :
. objectifs
. durée et séquencement
. stratégie pédagogique (jeux de rôle, mise en situation).
* Noter ce module :
. rôle et positionnement du jury dans ce module
. mettre le candidat en situation
. repérer les points forts de la solution proposée par le candidat
. répartir les notes suivant les différents critères
. méthode de questionnement au candidat
. harmoniser la notation.
Information importante :
Chaque stagiaire, avant la formation, doit préparer des questions sur l’épreuve.
Méthodes :
Ce programme permet l’implication de chaque participant et la conception de supports
personnalisés pour chaque stagiaire.
Supports pedagogiques
CD de progression pédagogique, documents synthétiques avec les réponses aux interrogations
existantes lors du déroulement de l’examen dans chaque épreuve.
Référence :
PTSC-1101
Durée :
4 (2+1+1) jour(s)
Sessions :
Dates : Module 1 : 7 et 8 mars 2016 - Module 2 : 4 avril 2016 - Module 3 : 5 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 230 € par journée/stagiaire
PRESIDENT DE JURY EN BMIII COIFFURE
Public : Présidents de jury pour le BM coiffure de niveau III
Objectif :
Garantir le respect du cadre réglementaire de la certification, de la charte de déontologie des
membres du jury et des règles méthodologiques d’évaluation des candidats
Programme :
* EN AMONT DE LA JOURNEE DES EPREUVES
•Tirage au sort de l’épreuve
•Les documents attendus
•Le rôle de la CMA
•Information aux candidats du choix du sujet
•Contrôle de la commission de jurys.
* LE JOUR DE L’EPREUVE
Préparation
•Vérification des présences obligatoires
•La remise des documents
•Transmission des consignes orales et écrites aux membres du jury.
•Contrôle des modèles, vérification de la conformité des produits.
•Lecture du sujet aux candidats.
* DEMARRAGE DE L’EPREUVE
•Remise des grilles de pénalités aux membres du jury
•Rappel des règles de communication encadrant l’épreuve
•Préconisation en cas de commission de jurys multiples
* FIN DE L’EPREUVE
•Collecte des grilles de pénalités remises en début d’épreuve aux membres du jury
•Récupération des sujets des candidats
•Remise des grilles de notation aux membres du jury
•Harmonisation des grilles de pénalités
•Collecte des grilles de notation
•Synthèse, débat et justification.
•Préconisations
•Synthèse de l’ensemble des épreuves et remise de la totalité des documents à la CMA.
•Rédaction des PV et vérification des signatures si nécessaire.
Méthodes :
Ce programme permet l’implication de chaque participant et la conception de supports
personnalisés pour chaque stagiaire.
Référence : PTSC-1501
Durée : 1 jour(s)
Dates : 14 mars 2016
Lieu : Paris
Tarif : 230 € par journée/stagiaire
PREVENTION DES TROUBLES MUSCULO SQUELETTIQUES CHEZ LES APPRENTIS EQUIPEMENTS DE PROTECTION INDIVIDUELS
Public :
Les enseignants «techniques métiers», les conseillers d’entreprise, les conseillers formation, …
Objectif :
* Connaître les principes de prévention des troubles musculo-squelettiques : gestes, postures,
attitudes, comportements potentiellement à risque pour chaque métier enseigné et les gestes de
prévention associés à ces risques.
* Savoir motiver au port des équipements de protection dans un but de prévention santé.
* Connaître les notions essentielles en matière de nutrition, de stress et de sommeil.
* Savoir relayer ce discours de prévention et maîtriser les outils et les méthodes d'animation pour
les inclure dans les processus pédagogiques "métier".
Programme :
La "prévention des TMS"
* Théorie et sensibilisation
- Après une présentation des différentes parties du corps menacées (colonne vertébrale,
articulations les plus concernées) sur le plan anatomique et physiologique, le formateur présente
les différentes pathologies et leur mode d’installation pour faire prendre conscience à ses
interlocuteurs de l’importance de préserver son capital santé.
* Mémorisation par l’image
- Présentation d’un diaporama qui permet de visualiser les erreurs commises au quotidien et de
donner les solutions pour les corriger.
Des diaporamas existent par métier et sont très spécifiques. Chaque stage est adapté aux métiers
des stagiaires.
Le port des équipements de protection
* Théorie et sensibilisation
- Après une présentation des différentes parties du corps menacées (têtes, oreilles, mains, pieds,
yeux, genoux) sur le plan anatomique et physiologique, le formateur présente les différentes
pathologies et leur mode d’installation.
Présentation des différents E.P.I. et de leur rôle dans la protection du "capital santé".
* Mémorisation par l’image
- Présentation d’un diaporama qui permet de visualiser les erreurs commises au quotidien et de
donner les solutions pour les corriger.
Des diaporamas existent par métier et pour chaque catégorie d'E.P.I. Ils sont très spécifiques et
chaque stage est adapté aux métiers des stagiaires.
L'hygiène de vie : nutrition, sommeil, stress
- Gérer le stress
. apport théorique : la biologie du stress, la psychologie de stress et les pathologies du stress
. Les facteurs stressants et les réactions de stress
. En pratique : comment identifier les facteurs de stress et les gérer
. Les conseils à donner pour éviter les situations de stress
. Les outils pratiques.
- L'hygiène alimentaire
. Les erreurs alimentaires et les problèmes de santé
. l'impact de l'alimentation sur la vigilance, la concentration et la fatigue
. savoir s'alimenter en fonction de ses horaires et de son métier = "mettre du carburant dans le
moteur" au bon moment
. les problèmes liés à l'alcool et autres drogues.
L'importance de la gestion du sommeil
. le cycle du sommeil et l'enchainement des cycles
. la gestion du sommeil et de son horloge interne
. le réveil
. l'"horloge de sommeil" et le "train du sommeil"
. savoir identifier les signaux de perte d'attention
. savoir récupérer : sieste et micro sieste
. le sommeil adapté aux horaires professionnels.
3ème journée
Appropriation des supports de stage
- La troisième partie du stage est une mise en situation réelle d’enseignement des thèmes «capital
santé».
* Travail en groupe sur la façon d’incorporer les modules de formation dans les phases
d’enseignement
- il s’agit de favoriser l’appropriation de la méthode par les enseignants en leur laissant imaginer
leur propre rythme pédagogique.
Méthodes :
Alternance d’apport théoriques et d’applications pratiques sur l’utilisation des supports.
Exercices d’appropriation en groupe.
Référence :
PSCS-2902
Durée :
2+1 jour(s)
Sessions :
Dates : Module 1 : 31 mars et 1er avril 2016 - Module 2 : 26 mai 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
SECURITE ALIMENTAIRE : LA METHODE HACCP ADAPTEE A L'ARTISANAT (HAZARD
ANALYSIS CRITICAL CONTROL POINT)
Public :
Agents de développement économique, chefs d’unité, formateurs.
Objectif :
* Comprendre la sécurité alimentaire mentionnée dans le nouveau Règlement CE N°852-2004.
* S’initier à l’analyse des dangers. Cette analyse est obligatoire en métiers de bouche.
Programme :
* Microbiologie appliquée et prévention.
* Analyse des dangers (contamination, développement et survie) relative :
- aux différentes opérations : stockage, cuisson, refroidissement,
- aux matières premières : produits végétaux/animaux, œufs, etc.,
- aux conditions de travail : personnel, laboratoire, nuisibles, ...,
- aux fabrications : pâtisseries et glaces, viandes, charcuteries et plats cuisinés.
* Moyens de maîtrise.
* Éléments de surveillance et de preuve pour les administrations.
Méthodes :
* Cours en rétro-projection Power Point
* Fascicule et Réglementations fournis
* Exercices pratiques et Moyens de maîtrise adaptés
* Commentaires des Guides (Version Journal Officiel)validés.
Référence :
PIFM-2035
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Lieu : uniquement sur site
Tarif : nous consulter
VALORISER SES PRODUITS PAR LE DISCOURS NUTRITION
Public :
* Conseillers d'entreprises, chefs d'unité, professeurs et formateurs.
Objectif :
* Cette journée est proposée afin de mieux expliquer le Plan National Nutrition Santé et de
apporter des réponses aux questions des professionnels.
Programme :
* Nouvelles attentes des Consomm'Acteurs (étude INRACQ : panel de 400 personnes)
- Axe : marketing et Point de vente
- Axe : Process de fabrication
- Axe : Spécificités des produits.
* Contraintes règlementaires et programmes Nutrition.
- Loi du 13 juillet 2010 : qualité nutritionnelle des repas en collectivité.
- Programme National Nutrition Santé et Recommandations pour les repas.
* Initiation à la nutrition
- Notion d'ingrédients, de groupes d'aliments et de nutriments.
- Place des aliments dans la Pyramide alimentaire, Allégations nutritionnelles et Santé.
* Expériences remarquables : allègement et/ou substitution.
Méthodes :
* Sur la base de documents simples et didactiques, il sera rappelé les notions de besoins
physiologiques, de valeurs énergétiques, d'allégations nutrition-santé.
* Remise de fascicule de règlementations.
Référence :
PIFM-1301
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Lieu : uniquement sur site
Tarif : nous consulter
SAVOIR CONCEVOIR ET ANIMER UNE FORMATION EN CLASSE VIRTUELLE
Public :
Formateurs et intervenants réguliers
Objectif :
La classe virtuelle permet en principe de pouvoir animer à distance comme si nous étions en
présentiel.
Et pourtant, animer efficacement en classe virtuelle demande un accompagnement. De multiples
spécificités sont à prendre en compte tant dans l’ingénierie amont qu’en phase d’animation.
Nous vous proposons un parcours progressif en 5 briques qui constituent les objectifs
pédagogiques généraux :
1/ Identifier, découvrir les usages et combinaisons d’animation en classe virtuelle en prenant en
compte les spécificités (contraintes techniques et comportementales)
- Concevoir une animation en classe virtuelle pour qu’elle soit fluide, dynamique, formative et
interactive dans la relation avec les stagiaires.
- Prendre en compte les impacts de l’animation en classe virtuelle au niveau relationnel
-Gérer la co-animation pour maintenir une fluidité, la dynamique.
- Gérer les situations difficiles liées à la technique ou liés au(x) participant(s)
- S’entraîner à animer un scénario de 15 mn sous contraintes.
Programme :
Pré-requis (demander fiche technique au CFCMA)
Chaque séquence se déroulera de 14H à 16H aux dates indiquées.
1/ Au terme de cette brique, l’apprenant sera capable :
- d’établir une cartographie des types d’activités possibles en classe virtuelle ainsi que les
possibilités d’animations (réactives et proactives)
- d’identifier les limites liées à la physiologie humaine et aux conséquences de l’absence de
paraverbal dans la relation
- d’associer les fonctionnalités offertes par la classe virtuelle avec ses objectifs d’animation (ex : je
veux animer un brainstorming avec un travail de restitution ; je veux faire travailler en sous-groupe
avec restitution par un membre d’un groupe).
2/ Définir le processus de conception/préparation et les supports à concevoir (conducteur, règles
de collaboration, etc.)
- Mesurer les risques d’un manque de préparation
- Savoir préparer un conducteur en respectant les spécificités de la classe virtuelle pour une
animation individuelle, en co-animation, et à travers différents types d’activités
Cette deuxième brique sera orientée : Compréhension et Savoir-faire.
3/ Identifier l’impact du para et du non verbal dans une relation
- Savoir mettre en œuvre les systèmes de « compensations » relationnelles liés à l’effet distant
- Créer une dynamique de groupe avec une animation ouverte
- Gérer son stress et celui des participants lié au rapport homme/machine et à l’absence de para
et de non verbal
- Savoir gérer les fluctuations de rythme et ce, pour garder captifs, actifs les participants
- Gérer des remédiations
- Gérer les groupes de travail
4/ Cartographier toutes les situations difficiles pouvant arriver en animation en classe virtuelle et
selon les 3 axes (technique, comportementale, pédagogique)
- Identifier les solutions pour gérer les abandons, les difficultés techniques, les manque de
participation/interaction du groupe, les personnalités difficiles (dominance, stress lutte, fuite,
inhibition)
- Savoir adapter ses activités en « live » sans perdre en qualité d’animation
5/ Mesurer son savoir-faire en matière de conception/animation en classe virtuelle en situation
réelle
- Identifier les points de vigilance et les points à retravailler pour être efficient dans la
préparation/conception et dans l’animation
- Assurer la transformation de la formation dans son travail.
Méthodes :
* Très inductive
- Démonstration/action
- Présentation de ce qu’implique la conception/préparer d’une classe virtuelle
Référence :
PIOD-1501
Durée :
12 heures soit 2 X 6 heures
Sessions :
Dates : 07/03 - 14/03 - 04/04 - 11/04 - 02/05 - 09/05
Lieu : à distance
Tarif : 525 € par stagiaire
SENSIBILISATION AU TUTORAT A DISTANCE
Public :
Objectif :
Le tutorat à distance se révèle une composante essentielle d’un parcours de formation à distance
ou hybride. Cette formation permet aux participants de construire des connaissances essentielles
sur cette modalité pédagogique.
Programme :
Classe virtuelle 1. La place du tutorat en formation à distance
Ce module vise à positionner le tutorat à distance dans les différents processus mis en œuvre au
sein d’une formation (enseignement, apprentissage, support à l’apprentissage, évaluation).
Classe virtuelle 2. Rôles, fonctions et compétences
Ce module vise à distinguer les rôles et les fonctions des tuteurs à distance. Un panorama des
compétences du tuteur à distance y est établi
Classe virtuelle 3. Les plans de support à l’apprentissage
Ce module vise la description précise des différents plans sur les lesquels intervient le tuteur à
distance (cognitif, motivationnel, socio-affectif et métacognitif)
Classe virtuelle 4. Etat de la recherche sur le tutorat
Ce module permet de faire un tour général des récentes recherches effectuées sur le tutorat à
distance.
Durée :
4X1 heure jour(s)
Sessions :
les 10, 17, 24 et 31 mars 2016 de 14h00 à 15h00
DEVELOPPER VOTRE AGILITE MANAGERIALE DANS UN CONTEXTE MOUVANT ET
CHANGEANT
Public :
* Secrétaires généraux
Objectif :
Avec le modèle de l’agilité comportementale, les participants auront à la fois :
* un outil qui permet une prise de recul sur sa manière d’agir
* un référentiel méthodologique, qui permettra de modifier ses comportements pour mieux agir
ensemble, dans le cadre d’une relation coopérante, de proximité, sur le mode satisfait/satisfait.
Programme :
* L’agilité repose sur 3 attitudes ou piliers qui sont des facteurs clés de performance :
ANTICIPATION, COOPERATION et INNOVATION, définies comme :
- Anticipation : décider et agir en connaissance de conséquences
- Coopération : décider et agir en proximité dans l’optique d’une satisfaction réciproque
- Innovation : décider et agir en changeant juste ce qu’il faut, quand il le faut.
Il s’agit bien d’un modèle d’action et non d’être.
Ces 3 piliers de l’agilité renvoient au besoin de Réussir ensemble au sein des chambres de
métiers (en coopérant et en s’adaptant ensemble) et au besoin d’innovation en termes d’offre de
service et d’organisation interne.
Ils permettent de dégager du sens et des marges de manoeuvre.
Définissons plus précisément ces 3 piliers :
ANTICIPATION : c’est la capacité d’anticipation des ruptures de son environnement mais aussi
des conséquences de ses propres décisions et actions. En effet, dans un monde turbulent,
avancer sans visibilité équivaut à rouler sans phare sur une route de montagne, de nuit... La
démarche désormais classique de veille et/ou de prospective permet de garder le cap du sens et
de décider aujourd’hui à la lumière des futurs possibles. Il faut y ajouter, pour permettre un
fonctionnement coopératif et responsable, une anticipation des conséquences de nos décisions
sur les acteurs du système économique et sur les variables de notre environnement.
Cette attitude ou pilier s’appuie sur 2 leviers d’action de l’agilité comportementale :
- L’intelligence de situation : agir spontanément en faisant confiance à notre capacité à capter et
mémoriser un grand nombre d’informations qui sont traitées d’une manière inconsciente. Ceci
permet d’imaginer spontanément des solutions nouvelles pertinentes pour l’ensemble du système.
c’est anticiper intuitivement.
- Proaction: agir à partir d’une analyse anticipée et formalisée des risques et des conséquences
dans notre environnement et mettre en place un plan d’étapes concret pour atteindre un objectif
désiré. C’est formaliser ses futurs possibles et ses conséquences.
COOPERATION : c’est mettre en place tant en interne de façon à rechercher un optimum collectif
plutôt qu’un maximum par fonction, qu’en externe vis-à-vis de tous les acteurs de son
environnement grâce à de multiples conventions renégociables à loisir. Une telle démarche
s’inscrit dans la société du service réciproque, et donc dans la proximité, qui va au-delà du simple
partage gagnant-gagnant : il n’y a plus de client ni de fournisseur mais des acteurs en liens
d’action et d’échange d’offres globales constituées de produits, services, images, prescriptions,
relations... Ces liens sont établis dans l’objectif de la pérennité du plus grand nombre. Ce sont des
relations «satisfait-satisfait» qui se mettent alors en place.
Cette attitude ou pilier s’appuie sur 2 leviers d’action de l’agilité comportementale :
- Empathie systémique: donner la priorité à la performance du système tout en étant au service
des autres. Agir avec empathie en mettant de côté ses propres succès pour favoriser les succès
des autres, mais aussi et surtout ceux du système auquel on appartient et savoir en retour
demander une réciprocité. C’est s’entraider pour atteindre des objectifs communs.
- Synchronisation: agir en ayant le souci de ne pas bloquer matériellement le système et donc
livrer dans les délais ce que l’on doit et à qui on le doit, tant en interne qu’en externe. La
synchronisation suppose de savoir s’ajuster en jouant sur le périmètre d’action et/ou sur les délais
simultanément avec tous nos interlocuteurs. C’est fluidifier les processus.
INNOVATION : C’est innover dans tous les actes de son travail mais uniquement lorsque c’est
nécessaire, partout où l’on peut ajouter de la valeur sans en détruire, et toujours en prenant en
compte les conséquences sur l’ensemble du système, interne et externe. On n’innove plus pour
innover! On n’innove que si cela est nécessaire et seulement sur les dimensions de l‘offre globale
qui l’exigent. De même, l’innovation ce n’est pas systématiquement offrir du nouveau, cela peut
être offrir de l’ancien si le changement de contexte rend celui-ci à nouveau pertinent.
Cette attitude ou pilier s’appuie sur 2 leviers d’action de l’agilité comportementale :
- Rébellion constructive: agir en sachant sortir de son cadre de référence (cognitif) afin de
percevoir d’autres représentations. Être ouvert à la nouveauté par rapport aux standards dans un
but de progrès durable du système. Ne pas privilégier l’originalité mais l’étudier au même niveau
que les solutions déjà éprouvées. C’est sortir des cadres au service du sens commun.
- Pédagogie managériale : c’est agir en entraînant et motivant ses interlocuteurs par le sens.
Prendre et faire prendre des initiatives en connaissance de conséquences. Savoir expliquer et
argumenter une décision ou une action (pourquoi et pour quoi).une action (pourquoi et pour quoi).
C’est mobiliser par Le sens (communication).
Méthodes :
L’Agile Profil® a été conçu par des économistes, prospectivistes et coachs professionnels, qui
cherchaient à identifier les comportements à mettre en oeuvre, en entreprise, pour s’adapter aux
profonds bouleversements de notre société actuelle, notamment des contextes de travail soumis à
des turbulences et des transformations permanentes.
Cet outil est issu des travaux de recherche de Jérôme Barrand et Jocelyne Deglaine. Le livre de
Jérôme Barrand, «Le manager agile», réédité en mars 2012, a reçu en 2007 le prix Mutations et
Travail, récompensant la justesse et la pertinence des principes fondamentaux de son modèle.
L’Agile Profil® est une méthode simple pour mesurer l’agilité professionnelle de ses
collaborateurs, et en particulier celle de ses managers. Il est réalisé à partir d’un test en ligne qui
dure 10 minutes maximum, à partir de questions très courtes et d’une grande simplicité.
L’algorithme calcule alors l’agilité professionnelle de l’intéressé sur 6 axes différents, ce qui aboutit
à un positionnement sur un diagramme en forme de radar.
L’outil, élaboré en 2010, est innovant et répond bien aux préoccupations des environnements de
travail actuels. L’Agile Profil® a été testé et utilisé auprès de plusieurs milliers de managers et
collaborateurs dans le cadre de formations au sein de grands groupes français et internationaux et
de nombreuses PME/PMI, ainsi que dans le cadre du recrutement, garantissant sa fiabilité et sa
validité.
Concrètement :
- Chaque participant se connecte, avec un code d’accès personnel, au logiciel Agile Profil® via
une plateforme en ligne.
- La restitution de l’Agile Profil® s’effectue de préférence en individuel puis en collectif. Dans un
contexte de limite budgétaire, il peut être restitué collectivement au cours d’une formation (les
résultats individuels sont non communiqués au groupe, ils restent personnels).
¬
Référence :
MMSG-1503
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 8 et 9 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 350 € par journée stagiaire + 96 € par profil/stagiaire
INTEGRER LA QUALITE DE VIE AU TRAVAIL DANS LES PROCESSUS DE CHANGEMENT
Public :
* Secrétaires généraux
Objectif :
* Savoir ce que recouvrent la qualité de vie au travail ; connaître le cadre règlementaire dans
lequel s'inscrivent les notions de stress, violence, harcèlement,...
* Comprendre l'intérêt et les modalités de mise en oeuvre d'une démarche globale de prévention
dans les dynamiques de changement, clarifier le rôle de la chaîne hiérarchique dans la démarche.
* Repérer les facteurs de risques au sein de son unité et savoir les gérer :
- connaître les techniques et attitudes à privilégier pour mobiliser et convaincre mais sans avoir
recours, face à la pression, à des pratiques de management pathogènes qui seraient
contreproductives,
- utiliser des grilles de lecture adaptées pour comprendre les mécanismes en jeu au sein de son
unité et identifier les pistes de progrès possibles.
Programme :
* Clarifier la problématique et les enjeux
- les définitions légales (stress, violence, harcèlement,...)
. des principes généraux posés par le Code du travail
. une problématique reconnue par les textes européens
. un cadre réglementaire de plus en plus précis au niveau national.
* Les enjeux
- pourquoi parle-t-on de stress aujourd'hui?
- pourquoi parle-t-on de harcèlement moral et/ou de violences?
- mécanismes à l'oeuvre et impacts.
* Quel rôle pour le manager au sein de la CMA ?
- identifier les facteurs de risque dans l'environnement professionnel,
. les facteurs liés à l'activité et à l'organisation,
. les facteurs liés aux relation entre les individus,
. les facteurs induits par les évolutions.
- repérer dans les pratiques managériales mises en oeuvre pour répondre à la pression, les
éléments potentiellement pathogènes et qui peuvent induire une dégradation du climat social, le
désengagement des collaborateurs, voire leur mise en danger,
- s'approprier les éléments de méthode nécessaires à la mise en oeuvre d'une démarche globale
de prévention (approche INRS),
. les étapes et les outils correspondant à chaque étape de la démarche,
. les acteurs et les niveaux d'intervention.
* Comment agir dans son unité
- repérer les signaux d'alerte des situations de stress
. symptômes visibles et signaux faibles,
. indicateurs-clés et points de vigilance.
- Déterminer les actions à mettre en oeuvre
. dans les relations manager/collaborateur,
. dans les relations manager/équipe,
. dans les relations au sein de l'équipe.
- Gérer les situations difficiles
. 5 types d'entretiens à fixer de façon réactive dans son emploi du temps,
. 2 exigences :écoute active et empathie,
. des appuis : repérage des relais possibles dans les situations dégradées.
* Comment agir du "coté de chez soi"
- s'observer en situation de pression pour identifier ses propres points de vigilance,
- se protéger(et maintenir son efficacité auprès de l'équipe) en s'outillant sur :
. la "communication non violente"
. l'assertivité
. la régulation des conflits
. la gestion des comportements difficiles.
Méthodes :
Apports méthodologiques en alternance avec des ateliers de réflexion et l'échanges de pratiques.
* Débats en prolongement de la diffusion de films INRS (appropriation des grilles de lecture
permettant de comprendre les mécanismes en jeu en situation de pression, les conséquencestant pour l'individu que pour l'entreprise)
* Simulations, jeux de rôle...(entraînement à la détection et au suivi de RPS au sein de son unité
ou de son service)
* Construction, durant la session, de supports (procédures, chartes,...) utilisables à l'issue de la
formation.
Référence :
MMSG-1502
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 24 et 25 février 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée stagiaire
LA PRATIQUE DE LA NEGOCIATION
Public :
* Secrétaires généraux
Objectif :
* Etre capable de conduire une négociation de manière raisonnée, afin d'aboutir à des accords
acceptables.
* Examiner les succès et les difficultés de terrain dans l'application des principes de négociation.
* Appliquer ces principes à la préparation et à la conduite de négociations difficiles actuelles.
* Approfondir les concepts de base de la négociation.
Programme :
* Notion de négociation
Ce que recouvre vraiment la notion de négociation
- Les étapes d’une négociation : 4 C : Consulter, Construire la stratégie, Confronter, Concilier.
- Les conditions de réussite d’une négociation : faire respecter les étapes, prévoir du temps,
marquer le passage des étapes par des accords.
* Les enjeux et le contexte de la négociation.
* Etes-vous un bon négociateur ?
- Test sur vos aptitudes à négocier
* Principes de la coopération
- la coopération donnant/donnant
- les stratégies à : court, moyens ou long terme.
* Les différentes voies de sortie d’une négociation
- désaccord, concession, compromis, consensus
- limites de la valorisation du consensus.
* Préparer la négociation
- la consultation préalable : se mettre d’accord sur nos désaccords
- consultation des tiers : s’informer sur l’adversaire
- le tableau de bord de la préparation
. objectifs, marge de manœuvre, contraintes, forces et faiblesse
. comment obtenir la même information chez l’adversaire.
* Formaliser les objectifs de la négociation
- différents niveaux d’objectif : idéal, minimum, raisonnable, de première offre…
* Les tactiques à utiliser ou à identifier au cours de la négociation
- apprendre à jouer de différentes tactiques et ou à déjouer les tactiques de l’adversaire : la
rupture, l’attente, la troisième voie, l’intoxication…
* La formalisation de l’accord
- formuler l’accord et l’écrire
- le plan d’action
- le suivi des actions et des résultats.
Méthodes :
* Les participants seront mis en situation de négociation au travers de cas concrets qu'ils auront
définis à partir de situations réellement vécues.
* Les différents travaux seront analysés et filmés au caméscope.
* A l'issue de cette formation, les apprenants auront pu tester et mettre au point, différentes
approches concernant leurs négociations en cours.
Référence :
MMSG-1501
Durée :
2 jour(s)
Sessions :
Dates : 14 et 15 avril 2016
Lieu : Paris
Tarif : 300 € par journée/stagiaire
RELATIONS AVEC LA PRESSE ET MEDIA TRAINING
Public :
Elus des chambres de métiers et de l’artisanat
Objectif :
* Mieux faire connaître le mode de fonctionnement de la presse pour mieux travailler avec elle.
* Etre préparé à répondre aux questions de la presse.
Programme :
- Savoir préparer une interview, une prise de parole ponctuelle ou une intervention publique.
- Savoir formuler un message, adapter son discours à son auditoire ou au médium.
- Apprendre à hiérarchiser son propos, à en dégager les lignes de force, et à exprimer clairement
et brièvement les messages essentiels.
- Savoir adapter attitude et gestuelle à l’objectif poursuivi.
- Ce qui est à éviter.
- Se familiariser avec les différentes techniques et règles de l’interview ainsi qu’avec l’expression
publique en général.
- Entraînement aux différentes situations d'interviews.
Méthodes :
* Séances collectives
* Exercices pratiques filmés
* Débriefings
* Visionnages critiques
* Analyses
Référence :
ELCO-1201
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates à déterminer.
PRENDRE LA PAROLE EN PUBLIC
Public :
Elus des Chambres de métiers et de l'artisanat
Objectif :
* Connaître, développer et exploiter ses capacités personnelles d'expression orale.
* Comprendre les mécanismes de communication mis en jeu lors d'une prise de parole en public.
* Maîtriser des techniques d'expression simples.
* Savoir structurer sa prise de parole.
* Gérer ses émotions et son trac pour être à l'aise en public.
Programme :
* Les mécanismes de la communication :
• le schéma de la communication,
• la déperdition du message,
• le rapport à soi-même et aux autres : le cadre de référence, s'adapter à son auditoire,
• la communication verbale, non verbale.
* Les techniques, outils :
• l'expression orale (respiration, voix, articulation...) et gestuelle (regard, posture, espace...)
• la gestion de ses émotions, dont le trac,
• la lecture à haute voix,
• l'organisation de la prise de parole (cœur de message, différents plans),
• les principales aides visuelles.
Méthodes :
* Apports théoriques en alternance avec des mises en situation et des travaux en sous-groupes.
* Jeux de rôles, exercices pratiques.
* Certains exercices de prise de parole seront filmés poûr être ensuite analysés avec le groupe.
Référence :
ELCI-2801
Durée :
2 (1+1) jour(s)
Sessions :
Dates à déterminer
SENSIBILISATION A LA RESPONSABILITE CIVILE ET PENALE DES DIRIGEANTS EN
MATIERE D'HYGIENE ET SECURITE
Public :
* Présidents et Secrétaires Généraux des CMA
Objectif :
* Sensibiliser et former les présidents de CHS et les secrétaires généraux aux grands enjeux de la
prévention.
* Améliorer la prise en compte de la prévention dans toutes les activités des CMA.
Programme :
*Les enjeux de la prévention
- le contexte social et juridique actuel
- enjeux humains, enjeux économiques.
*Le contexte juridique : mieux comprendre ses responsabilités en matière de santé et sécurité au
travail.
- Responsabilité civile
. le principe de la responsabilité civile,
. le contexte juridique en matière de
responsabilité civile,
. l'évolution de la "faute inexcusable" en
France.
- Responsabilité pénale :
. principe de fonctionnement de la
responsabilité pénale,
. exemple de décisions en matière de
responsabilité pénale,
. l'évolution de la responsabilité pénale en
France.
- Le principe de la délégation de pouvoir :
. les éléments de la délégation de pouvoir,
. le principe de la délégation de pouvoir.
Méthodes :
* Introduction dynamique par le jeu "qui veut améliorer la prévention".
Support de formation et un memento seront distribués aux participants, mises en situation,
exemples concrets de jurisprudence, réflexion commune sur les problématiques de terrain.
Référence :
GEJU-1002
Durée :
1 jour(s)
Sessions :
Dates : 27 juin 2016
Lieu : Paris
Tarif : 320 € par journée/stagiaire
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 679 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler