close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

20162006_Annonce thèse de Madame Anna CONCHON

IntégréTéléchargement
A V I S D E P R E S E N T A T I O N D E T HE S E E N S O U TE N AN C E P OU R
L ’ O B T E N T I O N DU D I P L O M E N A T I O N A L D E D OC T E U R
D.R.E.D.E
Direction Recherche
Etudes Doctorales
Europe
Madame Anna CONCHON
Présentera ses travaux intitulés :
« Modélisation du zooplancton et du micronecton marins »
Spécialité : Biologie de l’environnement, des populations, écologie
Le 20 juin 2016 à 14h00
Lieu :
Collecte localisation satellites
Parc technologique du canal
11, rue Hermès
31520 Ramonville Saint Agne
Composition du jury :
M. BERTRAND Arnaud
M. BUSTAMANTE Paco
Mme GEHLEN Marion
M. GUINET Christophe
M. LEHODEY Patrick
M. RIDOUX Vincent
Directeur de recherche, IRD Sète
Professeur, Université de la Rochelle
Directeur de recherche, Université de St Quentin en Yvelines
Chargé de Recherche, CEBC, Université de la Rochelle
Chef du Dpt Ecosystèmes Marins, CLS Ramonville
Professeur, CEBC, Université de la Rochelle
Résumé :
Le zooplancton et le micronecton sont les deux premiers échelons animaux de la chaine trophique marine.
Bien que de tailles très différentes (200μm à 2mm pour le zooplancton, 2 à 20cm pour le micronecton), ces
deux groupes d'espèces variées partagent un comportement singulier : les migrations nycthémérales. Ces
migrations journalières entre la profondeur de jour et la surface de nuit induisent des flux de matière
organique très importants entre les différentes profondeurs de l'océan. L'étude des cycles biogéochimiques
océaniques a une grande importance pour l'étude du changement climatique. Cette étude est notamment
conduite à travers le développement de modèles globaux de circulation océanique et de biogéochimie. La
suite logique de ces développements est donc la modélisation du zooplancton et du micronecton.
La gamme de modèles SEAPODYM modélise avec parsimonie la chaine trophique depuis le zooplancton
jusqu'aux prédateurs supérieurs à l'aide de trois modèles. Cette thèse présente le modèle de biomasse de
zooplancton SEAPODYM-LTL (pour lower trophic level, niveau trophique bas), ainsi qu'une analyse de sa
sensibilité aux forçages. En effet, la particularité de ces modèles est leur forçage offline par des champs de
courants, température et production primaire produits par d'autres modèles. Le modèle SEAPODYM-LTL est
également comparé au modèle PISCES (NPZD), et présente des performances similaires à ce dernier dans le
cas testé.
Afin d'améliorer les prédictions du modèle SEAPODYM-MTL (mid-trophic level, i.e. le modèle de biomasse de
micronecton), une méthodologie d'assimilation de données a été mise en place pour affiner la
paramétrisation utilisée. Des données d'acoustique active (38kHz) sont donc utilisées pour enrichir le
modèle. Cette méthodologie a été conçue autour d'un cas test présenté dans cette thèse. L'extension du jeu
de données acoustiques assimilées au modèle a permis de mettre en évidence le besoin de mieux
modéliser les profondeurs des couches verticales de SEAPODYM. Cela qui a été réalisé également à l'aide du
jeu de données acoustiques évoqué précédemment. Cette étude est également présentée dans cette thèse.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
45 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler