close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

95 Avenue de France - us-cgt

IntégréTéléchargement
AU 95 AVENUE DE FRANCE, IL NE
FAUT PAS AVOIR LA TOURISTA !
(Tract à portée humoristique)
« Les travaux interrompus restent en suspens. »
(Virgile, Poète latin, né en -70)
L’Avenue de France, ce n’est pas que le 121, siège de
la DVD et de la DU, avec tous ses déboires, ses
aventures quotidiennes, au point qu’on pouvait se
demander si, sous les voies SNCF sur lesquelles repose
le bâtiment, il n’y avait pas un cimetière indien.
Ainsi, la Ville de Paris accueille plusieurs services et
sièges de direction sur l’avenue de France, au 95, 103
et 111, dont la Direction des Finances et des Achats
(DFA) au 95.
Ce bâtiment, qui héberge également le Ministère de la
Jeunesse et des Sports, est un vrai petit labyrinthe.
Pour le néophyte, qui vient visiter un collègue, assister à
une réunion, ou faire son sacerdoce de défenseur
syndical, ce bâtiment avec des couloirs étroits, et un
affichage discret (ou inexistant ?), est lui aussi frappé par
une curieuse malédiction. Ainsi, au deuxième étage, ce
n’est pas moins de 3 toilettes qui sont hors service,
certains depuis au moins octobre 2015.
Pourtant, à la Ville, pour faire des travaux, la DILT peut
faire appel à des entreprises privées ou aux ateliers de la
DPA. Et qui écrit ces marchés de prestation ??? La DFA !
Le serpent qui se mord la queue, ou alors comme dirait le
dicton : « Les cordonniers sont les plus mal chaussés ».
Le Secrétaire Général de la Ville de Paris, Monsieur Philippe CHOTARD, nous disait encore il y a peu, que « lorsqu’il
y a un déménagement, les travaux sont faits avant que les agents ne déménagent, pour emménager dans des
conditions décentes ». La DPA fait ce qu’elle peut pour entretenir les bâtiments, avec des effectifs qui se réduisent
à peau de chagrin chaque année (des suppressions de poste, mais en langage DRH, on dit aussi redéploiements).
Espérons que ces travaux pour garantir les déménagements dans de bonnes conditions ne se font pas au détriment
de ceux qui restent dans leurs bâtiments, ou pour ceux de la DFA, qui ne déménagent pas encore (ou jamais ?) sur
le site de la ZAC BEDIER (Porte d’Ivry, 75013 Paris).
Le Budget Supplémentaire (BS) va bientôt être voté par le Conseil de Paris, espérons qu’une rallonge budgétaire
permettra de réaliser ces travaux, ici et ailleurs, afin de permettre à nos collègues de travailler dans des conditions
décentes. À défaut, la DFA pourrait peut-être lancer un marché pour des urinoirs personnels, ou faire installer des
sanisettes dans les bâtiments de la Ville, afin d’éviter des déconvenues !
Sanisettes ou urinoirs ?
La DFA lancera-t-elle un marché de prestation
intellectuelle pour déterminer le meilleur choix ?
Syndicat CGT des Cadres et Techniciens des Services Publics Parisiens
3, rue du Château d’Eau. 75010 Paris Tel : 01 44 55 77 05 Fax : 01 42 06 73 69 – Syndicat-CGT-Cadres@paris.fr
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
94 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler