close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Airex Energy Inc.

IntégréTéléchargement
HISTOIRE DE RÉUSSITE DE TDDC
CÉLÉBRATION DE
NOM DE L’ENTREPRISE :AIREX ÉNERGIE
NOM DU PROJET :USINE DE DÉMONSTRATION DE
TORRÉFACTION DE BIOMASSE
Site de l’entreprise :
Laval et Bécancour (Québec)
Produits ou services clés :Systèmes brevetés de torréfaction de biomasse CarbonFX, granules de
biocharbon, biochar, biocarbone
Année de fondation :
2014 (Airex Énergie est une division d’Airex Industries)
Soutien de TDDC :2013
Vision :Ralentir le changement climatique en transformant la biomasse en biocharbon,
une source d’énergie propre et renouvelable qui remplacerait le charbon
d’origine fossile.
Partenaires du consortium : Lauzon Bois Énergétique Recyclé
Financement de TDDC :2 700 000 $
Financement complémentaire :7 381 082 $
Valeur totale du projet :10 081 092 $
Plus d’informations :
www.airex-energy.com
SECTEUR
D’ACTIVITÉ
AVANTAGES
PRINCIPAUX
AVANTAGES
CONJOINTS
RECHERCHE ET
PRODUCTION
D’ÉNERGIE
AIR PUR
RALENTISSEMENT
DU CHANGEMENT
CLIMATIQUE
ANS
“Tout au long du projet, TDDC nous a énormément soutenus.
Au tout début, nous avons perdu notre partenariat
stratégique et financier, ce qui a été un coup très dur. Nous
avons dû trouver un nouveau partenaire et nous engager
dans de nouvelles ententes de financement. Le soutien
financier et la collaboration du personnel de TDDC ont
beaucoup compté dans notre capacité d’attirer et de nous
assurer de nouveaux investisseurs.”
Sylvain Bertrand
Directeur général
Airex Énergie
Aperçu de la technologie
L’USINE DE DÉMONSTRATION DE TORRÉFACTION
DE BIOMASSE D’AIREX ÉNERGIE
Le biocharbon est une solution de rechange préférable pour l’environnement au
charbon bitumineux et au mazout lourd. On peut le produire à partir de diverses
sources de biomasse renouvelables et disponibles. Il brûle « plus proprement »
et produit davantage d’énergie que les technologies en place, comme les
granules de bois actuellement utilisées par l’industrie. Airex a élaboré une
technique de torréfaction — ou rôtissage — novatrice et construit une usine
de démonstration pour produire du biocharbon, ou charbon vert, à partir des
abondantes sources de biomasse de déchet du Canada.
À Technologies du développement durable du Canada (TDDC), nous finançons
des projets canadiens de technologies propres et accompagnons les entreprises
qui les mènent afin de faire entrer leurs technologies innovatrices sur le marché.
TDDC participe à l’économie du Canada en investissant dans ses entrepreneurs et en
contribuant au développement de technologies propres. Nos financements soutiennent le
développement et la démonstration pré-commerciale des innovations de technologies propres.
Financé par le
gouvernement
du Canada
FAITS ESSENTIELS
Plus de
40 MILLIONS
DE TONNES
de biomasse pourraient être
récoltées de façon durable dans
les forêts canadiennes.
PRODUCTION MONDIALE
D’ÉLECTRICITÉ À PARTIR D’USINES
ALIMENTÉES AU CHARBON
41 %
Actuellement, les usines alimentées au charbon
comptent pour 41 % de la production mondiale
d’électricité. À lui seul, le Canada consomme
35 MILLIONS
DE TONNES PAR AN POUR
la production d’électricité.
MATIÈRE CARBO-NEUTRE
DANS UNE PROPORTION DE
70 À 95 %
Les analyses du cycle de vie montrent que le
charbon vert présente une carbo-neutralité
qui varie d’environ 70 à 95 % par rapport aux
données repères quand il est utilisé comme
combustible dans la production d’électricité.
Une occasion à saisir
Vue d’ensemble du projet
D’ici 2025, la demande mondiale de granules de
bois devrait atteindre 55 millions de tonnes par
année. Les granules de charbon vert représentent
une nouvelle catégorie de biomasse transformée
qui devrait répondre à une partie importante de
cette demande. Les granules ont un certain nombre
d’avantages par rapport aux granules de bois
traditionnelles : elles ont une densité énergétique
supérieure; elles ne nécessitent pas autant
d’investissements immobiliers dans les usines;
elles résistent bien au climat; et elles se prêtent
facilement et économiquement à la co-combustion
dans les installations thermiques au charbon.
Airex Énergie Inc. est une division d’Airex Industries Inc., une entreprise privée fondée en
1975 qui se spécialise dans l’équipement de filtration et de traitement de l’air industriel.
En 2010, à la demande des clients qui voulaient un combustible plus propre que le
charbon ou le combustible de soute, Airex Industries a commencé à travailler à une
démonstration de faisabilité des granules de charbon vert à l’aide de la technologie
de torréfaction brevetée CarbonFX. La torréfaction est un processus de carbonisation
contrôlée durant lequel la biomasse est chauffée à de fortes températures avec peu
d’oxygène. Le produit qui en résulte est le charbon biologique (ou vert), un combustible
renouvelable carbon-neutre qui peut remplacer le charbon bitumineux et le mazout dans
les applications de combustion et de métallurgie.
Les politiques européennes plus strictes qui ciblent
des réductions de 20 % des émissions de gaz à
effet de serre, la plus grande efficacité énergétique
des centrales électriques et l’accroissement de la
production d’électricité de sources renouvelables
sont autant d’éléments qui ont alimenté l’intérêt
pour la biomasse. Le charbon vert s’inscrit
dans ces avancées et présente des possibilités
d’exportation appréciables en Europe où le
marché de l’énergie industrielle devrait passer
d’une demande de 12 Mt/année actuellement aux
environs de 29 Mt/année d’ici 2025. Entre temps,
les divers territoires et provinces du Canada
et les divers États des États-Unis éliminent
graduellement leurs usines de production
alimentées au charbon pour ouvrir la porte aux
charbons de remplacement issus de la biomasse.
Les projets de démonstration d’Airex ont mené, en 2012, à la construction d’une usine
pilote capable de produire 250 kg/h. En 2014, la participation de deux entreprises de
financement de l’innovation a permis de créer Airex Énergie. Avec le soutien de TDDC,
Airex Énergie a commencé à concevoir et à construire une usine de démonstration de
torréfaction à échelle commerciale à Bécancour, au Québec. Cette usine, qui devait
avoir une capacité de production de 2 000 kg/h, a été achevée en 2015. La mise en
service — essai des équipements, essai des boucles de régulation et production de
petites quantités de biocharbon — devrait prendre environ 12 mois, de sorte qu’on cible
une capacité de fonctionnement de 90 % du temps d’ici décembre 2016.
Photo : Unité
de technologie
brevetée CarbonFX
d’Airex Énergie.
Photo : Usine de
torréfaction d’Airex
Énergie, à Bécancourt,
au Québec.
• Téléphone : 613.234.6313 • sdtc.ca
TROIS
SECONDES.
La technologie
Le système breveté CarbonFX consiste en un petit réacteur à combustible
cyclone élaboré à partir des cyclones qui étaient au cœur des technologies
de dépoussiérage d’Airex Industries. En adaptant les cyclones à la
technologie brevetée qui injecte des gaz chauffés dans le réacteur, on
peut contrôler les temps de passage des particules — dans ce cas la
biomasse — dans le réacteur en régulant la température et la durée. Le
processus de torréfaction, qui, dans les faits, « rôtit » les particules de
biomasse, prend environ trois secondes au lieu de 30 minutes dans le
cas des technologies en place. Le processus produit une poudre noire
qui est ensuite envoyée dans un appareil de fabrication de granules afin
d’en accroître la densité. Les granules de charbon vert qui en résultent
ont 6 mm de diamètre et 20 mm de longueur.
Une seule unité brevetée CarbonFX d’une capacité de production de
2 000 kg/h et de fonctionnement de 100 % du temps produirait 15 000
tonnes par année de charbon vert. Les utilisateurs peuvent facilement
exploiter de multiples unités en parallèle pour arriver à virtuellement
n’importe quelle production, mais le fonctionnement de l’usine est optimal
à une production de 5 000 kg/h, qui correspond à la capacité typique de
l’appareil de fabrication des granules.
Potentiel
Pour le charbon vert, la clientèle comprend généralement les cimenteries
et les centrales électriques, mais pour la technologie CarbonFX,
elle pourrait être beaucoup plus diversifiée et inclure aussi tous les
fabricants ou presque de produits du bois qui désirent transformer leurs
déchets en produits à valeur ajoutée, de même que toute entreprise
produisant de grosses quantités de déchets organiques. Dans cette
perspective, la technologie brevetée CarbonFX pourrait être déployée
dans le monde entier.
Des partenariats pour des résultats concrets. L’atteinte d’objectifs environnementaux. La commercialisation de technologies propres.
Courriel : info@sdtc.ca
Le réacteur novateur qui découle de
la technologie brevetée CarbonFX
peut transformer la biomasse en
charbon vert en à peine
Financé par le
gouvernement
du Canada
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
1
Taille du fichier
922 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler