close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

appel à propositions 2016

IntégréTéléchargement
PROGRAMME HERCULE III 2014-2020
APPEL À PROPOSITIONS 2016:
FORMATION
CONCERNANT LA LUTTE CONTRE LA FRAUDE DANS
L’UNION EUROPÉENNE
SPÉCIFICATIONS TECHNIQUES
DÉLAI: JEUDI 23 JUIN 2016
La langue originale de l’appel à propositions est l’anglais.
TABLE DES MATIÈRES
RESUME ....................................................................................................................................................... 3
1
INTRODUCTION – L’OLAF ET LE PROGRAMME HERCULE III ..................................................................... 3
1.1
1.2
2
OBJET DU PRESENT APPEL A PROPOSITIONS .......................................................................................... 5
2.1
2.2
3
OFFICE EUROPEEN DE LUTTE ANTIFRAUDE (OLAF) ............................................................................................... 3
PROGRAMME HERCULE III .............................................................................................................................. 4
ACTIONS ELIGIBLES A UN FINANCEMENT AU TITRE DE L’APPEL A PROPOSITIONS ........................................................... 5
ORGANISMES ET ENTITES JURIDIQUES POUVANT PRESENTER DES DEMANDES ............................................................. 5
RESULTATS ATTENDUS............................................................................................................................ 6
3.1
3.2
RESULTATS ATTENDUS .................................................................................................................................... 6
ÉLEMENTS A LIVRER ....................................................................................................................................... 6
4
CALENDRIER ........................................................................................................................................... 7
5
CONDITIONS DE FINANCEMENT.............................................................................................................. 7
6
PROCEDURE D’EXAMEN DES DEMANDES................................................................................................ 8
6.1 COMITE D’EVALUATION .................................................................................................................................. 8
6.2 CRITERES D’ELIGIBILITE ................................................................................................................................... 9
6.3 CRITERES D’EXCLUSION ................................................................................................................................... 9
6.4 CRITERES DE SELECTION .................................................................................................................................. 9
6.4.1
Capacité financière ....................................................................................................................... 10
6.4.2
Capacité technique ....................................................................................................................... 10
6.5 CRITERES D’ATTRIBUTION .............................................................................................................................. 11
7
DEPOT D’UNE DEMANDE ...................................................................................................................... 12
7.1
7.2
7.3
7.4
8
NOTIFICATION, MISE EN ŒUVRE ET PAIEMENT .................................................................................... 13
8.1
8.2
8.3
9
LANGUE..................................................................................................................................................... 12
DATE LIMITE POUR LE DEPOT DES DEMANDES .................................................................................................... 12
ADRESSES POUR LA SOUMISSION DES DEMANDES ............................................................................................... 13
LA DEMANDE DOIT CLAIREMENT PORTER LA MENTION SUIVANTE: .......................................................................... 13
NOTIFICATION ............................................................................................................................................ 13
MISE EN ŒUVRE.......................................................................................................................................... 14
PAIEMENT.................................................................................................................................................. 14
PUBLICITE ............................................................................................................................................. 15
9.1
9.2
PUBLICITE PAR LA COMMISSION EUROPEENNE ................................................................................................... 15
PAR LES BENEFICIAIRES ................................................................................................................................. 15
10
QUESTIONS ........................................................................................................................................... 16
11
PROTECTION DES DONNEES .................................................................................................................. 16
12
PLAINTES PRESENTEES AU MEDIATEUR EUROPEEN .............................................................................. 17
13
DOCUMENTS ........................................................................................................................................ 18
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
2
Résumé
Le programme Hercule III (ci-après: le «programme») est un programme de l’UE,
adopté par le règlement 250/20141 du Parlement européen et du Conseil. L’objectif
général2 du programme est de protéger les intérêts financiers de l’Union et son objectif
spécifique3 est de prévenir et de combattre la fraude, la corruption et toute autre activité
illégale portant atteinte aux intérêts financiers de l’Union. Le programme est mis en
œuvre par l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) de la Commission européenne sur
la base de programmes de travail annuels. Le programme de travail annuel 2016 (PTA
2016) a été adopté par la décision de financement 2016 4 (DF 2016), qui prévoit
notamment l’organisation d’un appel à propositions «Formation» en 2016 afin d’inviter
les administrations nationales et régionales ainsi que les instituts de recherche et
d’enseignement et les entités sans but lucratif à soumettre des demandes pour des
actions visant:
1. le partage d’expérience et l'échange de bonnes pratiques entre les autorités
concernées des pays participants, y compris les services répressifs spécialisés,
ainsi que les représentants des organisations internationales;
2. la diffusion de connaissances, notamment en vue d’une meilleure définition des
risques à des fins d’enquête.
La mise en œuvre des actions spécifiques contribuera à la réalisation des objectifs du
programme.
Le budget global en 2016 pour l’appel relatif à la formation s’élève à 900 000 EUR.
Le délai de soumission des demandes au titre de cet appel est fixé au: jeudi 23 juin
2016.
Le montant maximal du financement de l’UE pour les actions proposées s’élève à 80 %
des coûts éligibles. Le budget minimum d’une action est de 50 000 euros.
1
Introduction – L’OLAF et le programme HERCULE III
1.1
Office européen de lutte antifraude (OLAF)
L’Office européen de lutte antifraude (OLAF) a été institué par la décision de la
Commission du 28 avril 19995. Bien que l’OLAF soit indépendant sur le plan opérationnel,
il fait néanmoins partie de la Commission européenne et est, à ce titre, soumis aux
dispositions administratives et légales qui régissent les institutions de l’UE. La mission de
l’Office européen de lutte antifraude est de détecter les cas de fraude relatifs à des fonds
de l’Union européenne, de mener les enquêtes à ce sujet et de faire cesser ce type
d’infractions. L’OLAF remplit sa mission en:
1
2
3
4
5
Règlement (UE) nº 250/2014 du Parlement européen et du Conseil du 26 février 2014 établissant un
programme pour la promotion d’actions dans le domaine de la protection des intérêts financiers de l’Union
européenne (programme «Hercule III») et abrogeant la décision nº 804/2004/CE (JO L 84 du 20.3.2014).
Article 3 du règlement (UE) nº 250/2014.
Article 4 du règlement (UE) nº 250/2014.
Décision C(2016) 868 de la Commission du 17 février 2016 relative à l’adoption de la décision de
financement et du programme de travail annuel (PTA) en vue de la mise en œuvre du programme Hercule
III en 2016.
Décision 1999/352/CE, CECA, Euratom de la Commission du 28 avril 1999 instituant l’Office européen de
lutte antifraude (OLAF) (JO L 136 du 31.5.1999, p. 20), telle que modifiée par la décision 2013/478/UE de
la Commission du 27 septembre 2013 (JO L 257 du 28.9.2013, p. 19).
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
3



menant des enquêtes indépendantes sur la fraude et la corruption portant sur des
fonds de l’UE afin de s’assurer que l’argent des contribuables de l’UE serve à
financer des projets susceptibles de stimuler la création d’emplois et la croissance
en Europe;
contribuant à renforcer la confiance des citoyens dans les institutions de l’UE en
enquêtant sur les fautes graves commises par le personnel de l’UE et les membres
des institutions de l’UE;
élaborant une politique antifraude solide pour l’UE.
En s’acquittant de sa mission aussi efficacement que possible, l’OLAF contribue aux
efforts réalisés par les institutions européennes pour garantir que l’argent des
contribuables est utilisé au mieux.
1.2
Programme Hercule III
Le 26 février 2014, le Parlement européen et le Conseil de l’Union européenne ont
adopté le règlement (UE) nº 250/20141 établissant un programme pour la promotion
d’actions dans le domaine de la protection des intérêts financiers de l’Union européenne
(programme Hercule III, ci-après le «programme»). Ce programme est entré en vigueur
le 21 mars 2014.
Le programme a pour objectif général 2 de «protéger les intérêts financiers de l’Union et,
partant, de renforcer la compétitivité de l’économie de l’Union et d’assurer la protection
de l’argent du contribuable». Il a pour objectif spécifique3 de prévenir et de combattre la
fraude, la corruption et toute autre activité illégale portant atteinte aux intérêts
financiers de l’Union. Le programme est mis en œuvre par l’Office européen de lutte
antifraude (OLAF) de la Commission européenne.
Les objectifs opérationnels6 du programme sont les suivants:
a)
b)
c)
d)
e)
faire progresser, au-delà des niveaux actuels, la prévention de la fraude et de
toute autre activité illégale, ainsi que les enquêtes en la matière, en renforçant la
coopération transnationale et pluridisciplinaire;
accroître la protection des intérêts financiers de l’Union contre la fraude en
facilitant l’échange d’informations, d’expériences et de bonnes pratiques, ainsi que
l’échange de personnel;
renforcer la lutte contre la fraude et toute autre activité illégale en fournissant un
appui technique et opérationnel aux enquêtes nationales, et en particulier aux
autorités douanières et répressives;
limiter l’exposition actuellement connue des intérêts financiers de l’Union à la
fraude, à la corruption et à d’autres activités illégales, en vue d’enrayer le
développement d’une économie illégale dans de grands secteurs à risque comme la
fraude organisée, y compris la contrebande et la contrefaçon de cigarettes;
relever le niveau de développement de la protection juridique et judiciaire
spécifique des intérêts financiers de l’Union contre la fraude, en favorisant les
analyses de droit comparé.
L’article 11 du règlement 250/2014 prévoit que la Commission adopte des programmes
de travail annuels aux fins de la mise en œuvre du programme. Le programme de travail
annuel 2016 (PTA 2016) a été adopté par décision de la Commission 7 du 17 février
6
7
Article 5 du règlement (UE) nº 250/2014.
Décision C(2016) 868 de la Commission du 17 février 2016 relative à l’adoption de la décision de
financement et du programme de travail annuel (PTA) en vue de la mise en œuvre du programme Hercule
III en 2016.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
4
2016. Le programme est mis en œuvre conformément au règlement financier (RF) 8 et à
ses règles d’application (RAP)9.
2
Objet du présent appel à propositions
2.1
Actions éligibles à un financement au titre de l’appel à propositions
Le programme prévoit un soutien financier (subventions) pour l’organisation de
conférences, de séminaires, de colloques, de cours, d'apprentissages en ligne et de
symposiums, d'ateliers, de formations pratiques et d'échanges de personnel ou pour
l’échange de bonnes pratiques dans le domaine de la protection des intérêts financiers
de l’Union. Les subventions sont attribuées aux demandes selon les conditions énoncées
dans les présentes spécifications.
Les actions pour lesquelles une subvention est attribuée doivent être conformes aux
objectifs du programme et le demandeur doit démontrer comment l’action proposée
contribuera à réaliser les objectifs généraux, spécifiques et opérationnels du programme.
Le PTA 201610 prévoit le lancement, par la Commission, d’un appel à propositions
«Formation» en 2016. Au titre de cet appel, les bénéficiaires cités sous le point 2.2 sont
invités à soumettre des actions11 visant:


le partage d’expérience et l’échange de bonnes pratiques entre les autorités
concernées des pays participants, y compris les services répressifs spécialisés,
ainsi que les représentants d’organisations internationales;
la diffusion de connaissances, notamment en vue d’une meilleure définition des
risques à des fins d’enquête.
Ces objectifs peuvent être réalisés grâce à l’organisation de conférences, de séminaires,
de colloques, de cours, d’apprentissages en ligne et de symposiums, d’ateliers, de
formations pratiques et d’échanges de personnel, d’échanges de bonnes pratiques (y
compris sur l’évaluation des risques de fraude), etc.
Il convient d’encourager les échanges de personnel entre les administrations nationales
et régionales des différents États membres (en particulier pour les États membres
voisins).
Ces échanges contribueront au développement, à l’amélioration et à la mise à jour des
compétences du personnel dans le domaine de la protection des intérêts financiers de
l’Union.
2.2
Organismes et entités juridiques pouvant présenter des demandes
Les organismes éligibles pour recevoir des subventions dans le cadre du programme
sont12:
8
9
10
11
12
Règlement (UE, Euratom) nº 966/2012 du Parlement européen et du Conseil du 25 octobre 2012 relatif
aux règles financières applicables au budget général de l’Union européenne, en particulier le titre V
(passation des marchés publics) et le titre VI (subventions), modifié par le règlement (UE, Euratom)
nº 2015/1929 du 28 octobre 2015, JO L 286 du 30 octobre 2015 (ci-après: «RF»).
Règlement délégué (UE) nº 1268/2012 de la Commission du 29 octobre 2012 relatif aux règles
d’application du règlement (UE, Euratom) nº 966/2012 du Parlement européen et du Conseil relatif aux
règles financières applicables au budget général de l’Union, modifié par le règlement délégué (UE)
nº 2015/2462 de la Commission du 30 octobre 2015, JO L 342 du 29 décembre 2015 (ci-après: «RAP»).
C(2016) 868 final du 17 février 2016, notamment son point 7.2.
Article 8, point b), alinéas ii) et (iv), du règlement Hercule III et des actions citées sous le point 7.1.1 du
PTA 2016.
Article 6 du règlement (UE) nº 250/2014: Organismes éligibles à un financement. Les conditions pour la
participation des pays tiers fixées dans le règlement n’ont pas été remplies. Seuls les organismes situés
dans les États membres sont éligibles.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
5
1. les administrations nationales ou régionales d’un État membre qui œuvrent en
faveur du renforcement de l’action au niveau de l’UE en matière de protection des
intérêts financiers de l’Union;
2. les instituts de recherche et d’enseignement et les entités sans but lucratif, dans la
mesure où ils ont été créés et exercent leur activité depuis au moins un an dans un
État membre et œuvrent en faveur du renforcement de l’action au niveau de
l’Union en matière de protection des intérêts financiers de l’Union.
Les demandes de pays tiers sont soumises aux conditions de l’article 7, paragraphe 2, du
règlement relatif au programme Hercule III 13.
3
Résultats attendus
3.1
Résultats attendus
Le demandeur doit démontrer comment les résultats attendus de l’action proposée
contribueront à réaliser les objectifs du programme. Une attention particulière doit être
portée aux résultats attendus dans les domaines suivants:
a. amélioration des performances d’enquête des membres des forces de l’ordre et des
auditeurs chargés de la protection des intérêts financiers de l’Union européenne
grâce à l’acquisition de nouvelles compétences, aptitudes et connaissances;
b. sensibilisation accrue aux indicateurs de risque de fraude et aux priorités de la
politique antifraude de l’UE tels qu’ils sont exprimés par le nombre de participants
aux événements, l’origine et le milieu des participants et des publics cibles, le
nombre des publications sur le sujet distribuées au public cible et les résultats des
enquêtes effectuées pour évaluer le taux de satisfaction globale des participants
concernant ces événements; et
c. une connaissance plus étendue des méthodologies, outils et techniques spécialisés
disponibles pour protéger les intérêts financiers de l’Union, exprimée par le nombre
et le type de cours de formation (y compris les sessions de formation spécialisées), le
niveau de participation, le nombre de certificats internationaux délivrés, l’échange
d’informations et de meilleures pratiques et les résultats des enquêtes pour évaluer
le taux de satisfaction globale des participants concernant ces événements.
3.2
Éléments à livrer
Les résultats des actions seront présentés dans un rapport technique final et un
rapport financier final14. Ces rapports finaux seront soumis au plus tard 60 jours 15
après la date de clôture mentionnée dans la convention de subvention. Les modèles de
rapport sont annexés à la convention de subvention et doivent être complétés par les
bénéficiaires.
Le rapport technique final doit comprendre:
a)
13
14
15
une description qualitative des résultats mentionnés au point 3.1. Celle-ci doit
contenir notamment des informations sur les résultats obtenus par rapport aux
objectifs initiaux, l’incidence de l’action et sa valeur ajoutée en ce qui concerne la
protection des intérêts financiers de l’Union;
L’article 7 du règlement 250/2014 fixe les conditions dans lesquelles les demandeurs en provenance de
pays tiers peuvent soumettre des demandes. Aucun pays tiers ne satisfait à ces conditions à ce jour.
Un modèle de chaque rapport sera annexé à la convention de subvention. Un exemple de convention peut
être téléchargé à partir du site internet de l’OLAF:
https://ec.europa.eu/anti-fraud/policy/hercule-iii/info_grant_beneficiaries
Voir l'article II.23.2 de l’annexe II à la convention de subvention.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
6
b)
c)
une description quantitative de l’action comprenant des informations sur le
matériel distribué aux participants, les documents écrits, la liste des participants et
des orateurs, les méthodes de diffusion, etc.;
une évaluation de l’événement effectuée par le bénéficiaire sur la base du
formulaire d’évaluation des participants.
Le rapport financier final inclura des informations sur la mise en œuvre financière de
l’action telles que des factures et des preuves de paiement pour les coûts supportés.
Les résultats communiqués dans le rapport technique final peuvent être utilisés par la
Commission dans sa vue d’ensemble annuelle de la mise en œuvre du programme. Ce
document annuel est requis en vertu de l’article 13 du règlement nº 250/2014. La
Commission ne divulguera pas d’informations susceptibles de mettre en péril les
enquêtes en cours. Si un bénéficiaire ne souhaite pas que les résultats soient divulgués
ou diffusés dans la vue d’ensemble annuelle de la Commission, il doit clairement
l’expliquer dans la demande.
4
Calendrier
Étapes
Publication de l’appel à propositions
Dernier jour pour l’introduction des questions concernant
l’appel
Date limite pour l’introduction des demandes
Information des demandeurs
Signature des premières conventions de subvention
Première date envisageable pour démarrer les actions
Date limite de clôture des actions
5
Date indicative
Début avril 2016
Jeudi 16juin 2016
Jeudi 23 juin 2016
Octobre 201616
Novembre 2016
1er décembre 2016
1er avril 201817
Conditions de financement
Le financement sera attribué dans les conditions suivantes:
a)
b)
c)
d)
16
17
18
Le budget global en 2016 pour le module «Formation» s’élève à 900 000 EUR. Si le
budget n’est pas épuisé après l’examen des demandes et l’octroi des subventions,
un appel d’offres supplémentaire peut être organisé à la fin de l'année 2016;
Le seuil minimal pour le budget d’une action «Formation» est de 50 000 euros18. La
Commission contribuera jusqu’à concurrence de maximum 80 % du budget
éligible. La demande sera rejetée si le budget de l’action est inférieur à
50 000 EUR;
Le cofinancement peut prendre la forme des ressources propres du bénéficiaire
(contribution du demandeur), du revenu généré par l’action (recettes directes de
l’action) ou de contributions financières provenant de tiers (contributions
externes). Les apports en nature ne seront pas pris en considération;
Une même action ne peut donner lieu à l’octroi que d’une seule subvention. Un
double financement de l’Union européenne pour les mêmes dépenses n’est pas
permis;
En vertu de l’article 128, paragraphe 2, du règlement financier, la Commission est tenue d’informer les
demandeurs au plus tard le 23 décembre 2016 du résultat de la procédure d’évaluation, à moins qu’il n’y
ait un grand nombre de demandes ou des retards imputables aux demandeurs. Les conventions de
subvention seront signées le 23 mars 2017 au plus tard.
La date de clôture de l’action sera stipulée dans la convention de subvention, mais l’action ne
durera pas plus de 15 mois.
Voir la section 5.1 du PTA 2016.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
7
e)
f)
g)
h)
i)
j)
k)
l)
m)
la Commission se réserve le droit de ne pas attribuer tous les fonds disponibles. Le
niveau des subventions accordées variera en fonction de facteurs tels que le type
de projet et le nombre de participants et de pays concernés;
La description détaillée des coûts éligibles figure dans les lignes directrices
concernant le formulaire «Budget», qui peuvent être téléchargées simultanément
au «formulaire de demande» sur le site internet de la Commission. Il est conseillé
aux demandeurs de bien prendre connaissance des lignes directrices avant de
compléter le formulaire de demande;
le demandeur doit indiquer la source de financement pour les coûts de l’action qui
ne sont pas couverts par la subvention.
la Commission se réserve le droit d’octroyer une subvention inférieure au montant
sollicité par le demandeur, si les coûts sont jugés trop élevés, injustifiés ou
inéligibles ou si des erreurs arithmétiques sont détectées;
si le montant de la subvention est inférieur au montant demandé, il relève de la
responsabilité des bénéficiaires de trouver les fonds supplémentaires requis pour
couvrir sa part de cofinancement dans l’action;
la Commission se réserve le droit de réduire le pourcentage de cofinancement afin
de permettre l’octroi d’un plus grand nombre de subventions, en particulier lorsque
le montant global dépasse le budget disponible;
la subvention est octroyée pour une action spécifique et son attribution ne confère
aucune obligation à la Commission de poursuivre le cofinancement les années
suivantes;
l’action doit être terminée à la date figurant dans la convention de subvention;
les dépenses engagées en dehors de la période spécifiée dans la convention de
subvention ne sont pas admissibles et ne seront pas prises en compte lors de la
détermination du paiement final de la subvention.
6
Procédure d’examen des demandes
6.1
Comité d’évaluation
La Commission désignera un comité d’évaluation qui examinera les demandes et
vérifiera si celles-ci sont conformes aux exigences de la procédure telles qu’exposées
dans le formulaire de demande (notamment si les délais de dépôt sont respectés et si la
demande contient tous les éléments nécessaires). Le comité d’évaluation examinera
chaque demande à la lumière (et dans l’ordre) des critères d’éligibilité (6.2), des critères
d’exclusion (6.3) et des critères de sélection (6.4). Si une demande échoue à l’examen
d’une série de critères, elle sera rejetée. Le comité d’évaluation ne démarrera son
examen du contenu de chaque demande sur la base des critères d’attribution (6.5) que
si la demande répond aux critères d’éligibilité, d’exclusion et de sélection.
Le comité d’évaluation peut inviter un demandeur à fournir des informations
supplémentaires ou à fournir des précisions sur les pièces justificatives présentées en
rapport avec la demande, notamment en cas d’erreurs matérielles manifestes. Ces
interrogations seront posées avant l’examen des demandes sur la base des critères
d’attribution.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
8
6.2
Critères d’éligibilité19
Les critères d’éligibilité sont utilisés pour déterminer si un demandeur peut être autorisé
à participer au présent appel à propositions. Pour être éligible, une demande doit
répondre aux conditions suivantes:








être présentée par un demandeur tel que défini au point 2.2 des présentes
spécifications;
être soumise à la fois sur support papier et au format électronique au plus tard le
jeudi 23 juin 2016 (cachet de la poste/reçu du service de messagerie/récépissé
de dépôt faisant foi);
l’action ne durera pas plus de 15 mois;
le seuil minimum pour le budget d’une action présentée dans le cadre d’une
demande a été fixé à: 50 000 EUR. Le budget total d’une action pour laquelle une
subvention est demandée ne peut être inférieur à ce seuil. La demande sera
rejetée si le montant total des coûts éligibles est inférieur à 50 000 EUR;
être présentée par écrit à l’aide du formulaire officiel de demande (ce qui inclut le
formulaire de demande, le formulaire «Budget» et toutes les pièces justificatives
demandées) sans modification, tel qu’il est publié sur le site web de la
Commission;
être rédigée dans une des langues officielles de l’Union européenne;
contenir un budget en équilibre présentant les cofinancements émanant d’autres
sources que le budget de l’UE, étant entendu que le cofinancement de l’UE ne peut
représenter au maximum que 80 % des coûts totaux éligibles;
les candidats ne peuvent soumettre qu’une seule demande dans le cadre du
présent appel.
Si ces conditions sont remplies, le comité d’évaluation procédera à l’examen des critères
d’exclusion.
6.3
Critères d’exclusion20
Les demandeurs qui se trouvent dans l’une des situations visées à l’article 106,
paragraphe 1, aux articles 107 et 108 du règlement financier 21 seront exclus de la
participation. Les demandeurs doivent signer une déclaration sur l’honneur,
certifiant qu’ils ne se trouvent pas dans une des situations visées dans ces articles. Cette
démarche n’est pas nécessaire pour les subventions22 de faible valeur ou si ladite
attestation a récemment été fournie dans une autre procédure d’attribution23.
Si ces conditions sont remplies, le comité d’évaluation procédera à l’examen des critères
de sélection.
6.4
Critères de sélection24
Après la vérification des critères d’éligibilité et d’exclusion, chaque demande sera
évaluée en fonction de la capacité opérationnelle, technique et administrative du
19
20
21
22
23
24
Voir la section 5.1, point a), du PTA 2016.
Voir la section 5.1, point b), du PTA 2016.
Les situations visées sont, entre autres, les procédures de faillite, de liquidation, de règlement judiciaire,
de concordat préventif ou les procédures similaires, les condamnations pour tout délit affectant la
moralité professionnelle, le non-respect des obligations relatives au paiement des cotisations de sécurité
sociale ou des obligations relatives au paiement des impôts, les jugements pour fraude, corruption,
participation à une organisation criminelle, blanchiment de capitaux ou toute autre activité illégale portant
atteinte aux intérêts financiers de l’UE, les situations de conflit d’intérêts et les fausses déclarations lors
de la présentation des renseignements exigés. Voir également l’article 131, paragraphe 4, du règlement
financier (RF).
Sont considérées comme subventions de faible valeur les subventions inférieures ou égales à 60 000 EUR.
Article 131, paragraphe 4, du règlement financier.
Voir la section 5.1, point c), du PTA 2016.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
9
demandeur à mettre en œuvre l’action proposée dans sa demande. Le demandeur doit
démontrer
qu’il
dispose
des
ressources
opérationnelles
(techniques
et
administratives) et que son personnel a les compétences et qualifications
professionnelles requises pour mener à bien l’action proposée. Il doit posséder une
solide expérience et des compétences avérées dans le domaine concerné, et en
particulier pour le type d’action proposée. Le respect de ces critères doit être démontré
en fournissant les informations suivantes aux sections pertinentes du formulaire de
demande:
6.4.1 Capacité financière
Les demandeurs doivent disposer de la capacité financière leur permettant de réaliser les
tâches inhérentes au projet (sources de financement stables et suffisantes pour
maintenir leur activité pendant toute la période d’exécution du projet), comme attestée
par les comptes annuels (bilan et compte de résultats) pour le dernier exercice clos et
les autres informations financières prévues dans le formulaire de demande de
subvention.
L’exigence relative à la capacité financière ne s’applique pas aux administrations
nationales et régionales.
Les demandeurs doivent contribuer à la mise en œuvre de l’action, soit par des
ressources propres (contribution du demandeur), soit, partiellement, par une
contribution financière de tiers (contributions externes) ou des recettes directes de
l’action. Les demandeurs doivent présenter et signer les documents suivants attestant
leur capacité financière:
Pour les subventions inférieures ou égales à 60 000 EUR:

une déclaration sur l’honneur relative aux critères de sélection (section V du
formulaire de demande).
Pour les subventions supérieures à 60 000 EUR:



une déclaration sur l’honneur relative aux critères de sélection (jointe au
formulaire de demande);
une copie du compte de résultats du dernier exercice clos et
une copie du bilan du dernier exercice clos.
6.4.2 Capacité technique
Les demandeurs doivent posséder les ressources opérationnelles (techniques et de
gestion) et les compétences et qualifications professionnelles requises pour mener à bien
l’action proposée. Ils doivent posséder une solide expérience et des compétences
avérées dans le domaine concerné et, en particulier, pour le type d’action proposée. Les
pièces justificatives suivantes devront être présentées:

25
un curriculum vitæ actualisé (maximum deux pages)25 pour chaque membre du
personnel (tant interne que sous-traitant) qui sera responsable de l’exécution du
projet, révélant une expérience professionnelle pertinente; en particulier:
o
l’équipe responsable de la mise en œuvre du projet doit avoir deux ans
d’expérience dans des tâches comparables (par exemple, comptabilité,
secrétariat, assistant de formation);
o
les gestionnaires de formation auront au moins trois années
d’expérience en matière d’organisation de formations dans un environnement
international et pluridisciplinaire; et
Seules les deux premières pages du CV seront prises en compte.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
10
o
o
les gestionnaires de projet auront au moins trois années d’expérience
en matière de gestion de projets dans un environnement international et
pluridisciplinaire.
Chaque CV doit être accompagné d’une déclaration écrite signée
par le membre correspondant de l’équipe pour confirmer que le
contenu de son CV est correct et reflète ses capacités à participer au
projet proposé par le demandeur.
La Commission recommande vivement l’utilisation du modèle de CV Europass. 26 Le CV
doit contenir clairement les informations suivantes:




le rôle/l’activité dans le projet;
l’organisation contractante pour laquelle la personne travaille; et
le nombre d’années d’expérience dans le domaine;
une liste des projets réalisés par le demandeur en rapport avec les objectifs
du programme Hercule III et
un organigramme illustrant la structure de l’organisation du demandeur.

Pour les subventions de faible valeur, les demandeurs sont invités à signer la déclaration
sur l’honneur concernant les critères de sélection qui fait partie des documents à joindre
au formulaire de demande.
Si ces conditions sont remplies, le comité d’évaluation procédera à l’examen des critères
d’attribution.
Critères d’attribution27
6.5
L’action proposée dans la demande doit relever de l’une des catégories mentionnées au
point 2.1 et sera examinée sur la base des critères d’attribution pondérés suivants (les
facteurs de pondération sont indiqués entre parenthèses):




valeur ajoutée de la mise en œuvre de l’action proposée pour la
protection des intérêts financiers de l’Union (4);
conformité aux objectifs opérationnels du programme (2): conformité des
objectifs de l’action avec un ou plusieurs objectifs opérationnels, tels que décrits
au point 1.2, pertinence des questions traitées par le projet et complémentarité
avec d’autres activités de l’Union;
Qualité (2): originalité de l’action, précision et cohérence de la méthodologie
proposée pour la mise en œuvre de l’action, organisation du travail, ressources
attribuées, cohérence et faisabilité de la planification pour la mise en œuvre de
l’action ainsi que caractère approprié des activités envisagées;
Rapport coût/avantages (2)
Chaque demande sera notée sur une échelle de 10 points pour chaque critère. La note
attribuée par les évaluateurs pour chaque critère sera multipliée par le facteur de
pondération et ajoutée. Une demande doit obtenir au moins 50 % de la note maximale
théorique pour chaque critère ainsi que 60 % ou plus de la note totale maximale
théorique pour les quatre critères. Une demande ayant obtenu une note inférieure sera
rejetée. Les demandes obtenant une note égale ou supérieure à ce seuil seront classées
sur la base de leur note et seront recommandées pour une subvention, sous réserve de
la disponibilité de ressources financières suffisantes.
Critères d’attribution
26
27
Points
Pondér
ation
Seuil:
minimale
Note
http://europass.cedefop.europa.eu
Voir la section 5.1, point d), du PTA 2016.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
11
Note
maximale
Valeur ajoutée
Conformité
Qualité
Rapport coût-avantages
1-10
1-10
1-10
1-10
4
2
2
2
20
10
10
10
40
20
20
20
Note minimale cumulée requise pour tous les critères: 60
7
Dépôt d’une demande
La demande doit être envoyée à l’adresse indiquée au point 7.3 et selon les modalités
prévues dans le formulaire de demande. Le demandeur doit également envoyer un
exemplaire28 de sa demande par courrier électronique à la boîte aux lettres fonctionnelle
indiquée au point 7.3.
7.1
Langue
Les demandes peuvent être introduites dans l’une des langues officielles de l’Union
européenne, mais de préférence en anglais. Si la demande est introduite dans une autre
langue que l’anglais, un résumé en anglais doit y être joint.
7.2
Date limite pour le dépôt des demandes
La date limite de dépôt des demandes pour le présent appel à propositions est
fixée au:
jeudi 23 juin 2016.
En cas d’envoi par courrier postal (le cachet de la poste faisant foi), la demande doit
être expédiée par courrier recommandé (avec accusé de réception) le jeudi 23 juin
2016 au plus tard.
En cas d’envoi par un service de messagerie (la date du récépissé de dépôt faisant
foi), la demande doit être expédiée le jeudi 23 juin 2016 au plus tard.
En cas de remise en main propre (la date de l’accusé de réception signé et daté par le
fonctionnaire du service du courrier central qui en prend livraison), les demandes
doivent arriver au service du courrier central de la Commission avant 16 heures (heure
de Bruxelles) le jeudi 23 juin 2016 (voir point7.3). Aucun autre moyen de dépôt 29 ne
sera accepté.
L’exemplaire électronique de la demande doit être envoyé par courrier
électronique le jeudi 23 juin 2016, à la boîte aux lettres fonctionnelle indiquée au
point 7.3. Elle contient les fichiers suivants:



la version scannée de la demande et de toutes ses annexes en format de document
portable (.pdf);
un fichier non protégé contenant le texte complet du formulaire de demande tel qu’il
a été mis à disposition sur le site web de la Commission;
une feuille de calcul non protégée contenant le budget de la demande telle qu’elle est
mise à disposition sur le site web de la Commission.
Il est conseillé aux demandeurs de garder un justificatif de l’envoi de leur demande dans
le délai prévu. Si les demandeurs sont invités à prouver la date à laquelle ils ont envoyé
28
29
La copie électronique doit être identique à la copie papier.
Tel que la remise en main propre à l’Office européen de lutte antifraude.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
12
la demande et ne sont pas en mesure de le faire, la demande sera considérée comme
non transmise. La Commission ne peut être tenue pour responsable des plis mal
adressés ou des demandes envoyées en plusieurs parties ne portant pas d’indications
suffisamment claires pour permettre de les rassembler correctement.
7.3
Adresses pour la soumission des demandes
La copie électronique du formulaire de demande de subvention (au format original, pas
de PDF) et du formulaire «Budget» (au format original: feuille de calcul, pas de PDF),
accompagnée de la version scannée de la demande (en PDF) contenant toutes les
annexes doit être envoyée par courrier électronique à l’adresse suivante: Olaf-antifraud-training@ec.europa.eu.
7.4
La demande doit clairement porter la mention suivante:
PROGRAMME HERCULE III (2014-2020)
DEMANDE POUR L’APPEL À PROPOSITIONS
FORMATION
La demande doit être envoyée à l’adresse suivante:
COURRIER
POSTAL
Commission européenne – Office européen de lutte antifraude
(OLAF)
À l’attention de: Mme Corinna ULLRICH
Chef d’unité D.1 «Développement politique & Hercule»
Bureau: J-30- 12/73
B-1049 BRUXELLES (BELGIQUE)
SERVICE DE
MESSAGERIE
OU REMISE EN
MAIN PROPRE
Commission européenne – Office européen de lutte antifraude
(OLAF)
À l’attention de: Mme Corinna ULLRICH
Chef d’unité D.1 «Développement politique & Hercule»
Bureau: J-30- 12/73
Avenue du Bourget, 1
B-1140 EVERE (BELGIQUE)
8
8.1
Notification, mise en œuvre et paiement
Notification
Dès que la Commission reçoit la demande, le demandeur reçoit un accusé de réception,
contenant un numéro de référence et le nom d’une personne de contact à qui s’adresser
pour toute question relative au suivi de la demande. Ce numéro de référence sera utilisé
dans toute autre correspondance avec la Commission durant le stade d’évaluation. Les
demandeurs seront informés dans un délai de 6 mois à compter de la date limite
mentionnée au point 7.2 du résultat de la procédure d’évaluation. Si des questions se
posent durant la procédure d'évaluation, la Commission contactera la personne
indiquée sous la question I.1.2 du formulaire de demande. Il est dès lors vivement
conseillé d’informer la Commission de tout changement de nom de la ou des personnes
de contact.
Si la Commission décide d’attribuer une subvention à une demande, elle enverra au
bénéficiaire une convention de subvention précisant les coûts éligibles, le montant de la
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
13
subvention en euros, le pourcentage de cofinancement, ainsi que les conditions de
paiement et d’utilisation.
La convention de subvention doit être signée par le demandeur et renvoyée à la
Commission pour signature. La convention de subvention ne prend effet qu’après
sa signature par la Commission. Cette convention doit être prise en compte dans la
planification de l’action étant donné que les engagements financiers pris pour la mise en
œuvre de l’action avant l’entrée en vigueur ou après la date de clôture de la convention
de subvention ne sont pas éligibles pour un financement.
Si une demande n’est pas retenue, le demandeur recevra les informations concernant la
note qu’il a obtenue pour chaque critère, son classement ainsi qu’une description
qualitative succincte des justifications données par le comité d’évaluation pour sa note.
L’examen des demandes aura lieu en juin et septembre 2016. Ce délai peut être
prolongé si la Commission reçoit un nombre élevé inattendu de demandes. Le cas
échéant, la Commission informera tous les demandeurs du calendrier révisé pour
l’évaluation des demandes.
8.2
Mise en œuvre
Les bénéficiaires s’engagent à mettre en œuvre l’action conformément à la présentation
qui en a été faite dans la demande de subvention. L’action ne durera pas plus de 15
mois. Aucune modification de l’action n’est autorisée sans l’accord écrit
préalable de la Commission.
La convention de subvention doit être signée par les deux parties avant que le
bénéficiaire puisse prendre des engagements financiers en vue de la mise en œuvre de
l’action.
8.3
Paiement
Un montant équivalent à 50 % de la subvention sera versé dans les 30 jours suivant la
date de la signature de la convention par la Commission. Le solde sera payé dans un
délai de 60 jours suivant la réception et l’approbation du rapport technique final, ainsi
que du rapport financier final.
Le rapport technique final doit comprendre une description détaillée de l’action. Tous les
rapports doivent être établis sur la base des modèles joints en annexe à la convention de
subvention.
Si les coûts éligibles encourus sont inférieurs à ceux indiqués dans la convention de
subvention, la Commission ajustera le montant du paiement final en conséquence, en
appliquant le taux de cofinancement indiqué dans la convention de subvention. S’il en
résulte un montant inférieur au premier paiement de 50 %, la Commission émettra un
ordre de recouvrement pour récupérer la partie du budget qui a été versée, mais qui n’a
pas été utilisée ou dont l’utilisation n’a pas été dûment justifiée. Si les coûts encourus
sont supérieurs à ceux indiqués dans la convention de subvention, l’excédent sera
automatiquement supporté par le bénéficiaire de la subvention et le taux de
cofinancement sera réduit en conséquence. Le montant de la subvention ne sera jamais
augmenté si les coûts encourus sont supérieurs à ceux indiqués dans la convention de
subvention.
La subvention ne peut avoir pour objet ou pour effet de donner lieu à profit dans le chef
du bénéficiaire. Lorsqu’un profit est réalisé, la Commission est autorisée à recouvrer le
pourcentage du profit correspondant à la contribution de l’Union aux coûts éligibles
réellement exposés par le bénéficiaire pour mener à bien l’action 30. Dans le cadre de
cette convention, le représentant autorisé de l’organisme demandeur doit s’engager à
30
Article 125 du règlement financier.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
14
fournir des preuves de la bonne utilisation de la subvention et à permettre à la
Commission de vérifier l’utilisation de celle-ci, pendant la durée de validité du contrat et
pendant une période de cinq ans à compter de la date du paiement du solde. Cette
vérification peut donner lieu, le cas échéant, à des décisions de recouvrement de la part
de la Commission31.
9
Publicité
9.1
Publicité par la Commission européenne
Toutes les subventions accordées au cours d’un exercice doivent être publiées dans le
système de transparence financière (STF)32 de la Commission européenne au plus tard le
30 juin de l’année suivant la clôture de l’exercice budgétaire au titre duquel elles ont été
octroyées33. La Commission diffuse en permanence, y compris sur les sites internet
pertinents, les résultats des actions ayant bénéficié d’un financement dans le cadre du
programme, afin d’accroître la transparence sur l’utilisation des fonds 34.
La Commission européenne publiera les informations suivantes:




le nom du bénéficiaire,
l’adresse du bénéficiaire si celui-ci est une personne morale,
l’objet de la subvention;
le montant octroyé.
À la demande, motivée et dûment justifiée, du bénéficiaire, il sera renoncé à la
publication si cette divulgation d’informations est de nature à mettre en péril les droits et
libertés des personnes concernées, consacrés par la Charte des droits fondamentaux de
l’Union européenne, ou à nuire aux intérêts commerciaux des bénéficiaires. Une
dérogation à publier peut également être accordée si la révélation de ces informations
met en péril les activités ou les enquêtes entreprises par le bénéficiaire de la subvention.
9.2
Par les bénéficiaires
Conformément à la stratégie de publication et de communication, les
bénéficiaires doivent:
 établir un lien entre leur site web (ou un site web dédié) et celui du programme
Hercule III:
http://ec.europa.eu/anti-fraud/policy/about-hercule-programmes_fr;
 insérer le logo de l’OLAF;
 faire mention du soutien accordé par le programme Hercule III:
o dans toute publication (page de titre) ou document connexe (par exemple,
brochures, bulletins, prospectus);
o dans les supports d’information électroniques (par exemple, sites web,
documents audiovisuels, vidéos, logiciels);
o lors de manifestations d’information (conférences, séminaires), comme suit:
Cette (manifestation, publication, conférence, séance de formation, etc.) bénéficie
du soutien du programme de l’Union européenne Hercule III (2014-2020). Ce
programme est mis en œuvre par la Commission européenne. Il vise à
31
32
33
34
La Cour des comptes aura les mêmes droits que l’OLAF, notamment le droit d’accéder aux sites et locaux
où l’action est réalisée ainsi qu’à toutes les informations, y compris les informations sous format
électronique, qui sont nécessaires pour mener des vérifications et des audits.
http://ec.europa.eu/contracts_grants/beneficiaries_fr.htm,
et: http://ec.europa.eu/budget/fts/index_fr.htm.
Article 128, paragraphe 3, du RF et article 191, paragraphe 1, des RAP.
Article 13, paragraphe 1, du règlement (UE) nº 250/2014.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
15
promouvoir des actions dans le domaine de la protection des intérêts financiers
de l’Union européenne. (Pour de plus amples informations, voir:
http://ec.europa.eu/anti-fraud/policy/about-hercule-programmes_fr
Toute communication ou publication du bénéficiaire, sous quelque forme et par quelque
moyen que ce soit, y compris par internet, doit stipuler «qu’elle ne reflète que le
point de vue de l’auteur et que la Commission européenne n’est pas
responsable des points de vue exprimés dans les publications et/ou en lien
avec les activités pour lesquelles la subvention est utilisée».
Pour les publications, il y a lieu d’inclure également la mention suivante: «Les
informations contenues dans la présente publication ne reflètent pas
nécessairement la position ou l’opinion de la Commission européenne».
Il pourra être demandé aux bénéficiaires de mettre les éléments à livrer de l’action
(notamment manuels, publications, logiciels et sites internet) à la disposition de la
Commission. La Commission pourra publier ces éléments à livrer dans les conditions
énoncées dans la convention de subvention.
10 Questions
Toute question et/ou demande d’informations complémentaires ayant trait au présent
appel doit être envoyée par courrier électronique à l’adresse Olaf-anti-fraudtraining@ec.europa.eu jusqu’au jeudi 9 juin 2016. Si elles présentent un intérêt pour
d’autres demandeurs, les questions et leurs réponses peuvent faire l’objet d’une
publication anonyme sur le site internet de la Commission.
La Commission ne peut garantir que les questions posées après le jeudi 9 juin 2016
recevront une réponse avant la date limite du jeudi 23 juin 201635.
Toute demande d’informations complémentaires doit être transmise par écrit à l’adresse
électronique indiquée ci-dessus (compte tenu du grand nombre de demandes, veuillez
ne pas téléphoner).
Afin de garantir l’égalité de traitement entre les demandeurs, la Commission européenne
ne peut rendre un avis préalable sur l’éligibilité d’un demandeur, d’un partenaire, d’une
action ou d’activités spécifiques.
11 Protection des données
Le suivi des réponses à l’appel à propositions nécessitera l’enregistrement et le
traitement de données à caractère personnel (par exemple nom, adresse).
Toutes les données à caractère personnel (noms, adresses, CV, etc.) seront traitées
conformément au règlement (CE) nº 45/2001 du Parlement européen et du Conseil du
18 décembre 2000 relatif à la protection des personnes physiques à l’égard du
traitement des données à caractère personnel par les institutions et organes
communautaires et à la libre circulation de ces données 36.
Des renseignements détaillés concernant le traitement des données à caractère
personnel figurent dans la déclaration de confidentialité qui est disponible aux adresses
suivantes:
35
36
Conformément au code de bonne conduite administrative, la Commission répondra à la question
dans les quinze jours à compter de sa réception.
JO L 8 du 12.1.2001.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
16
http://ec.europa.eu/dataprotectionofficer/privacystatement_publicprocurement_en.pdf
http://ec.europa.eu/anti_fraud/about-us/data-protection/processing-operations/not_subject_en.htm.
Les réponses aux questions posées dans le formulaire sont nécessaires à l’évaluation de
votre demande de subvention et seront traitées uniquement à cette fin par le service
responsable du programme de subventions concerné de l’Union européenne.
Vous pouvez, sur demande, obtenir la communication de vos données à caractère
personnel afin de les corriger ou de les compléter. Pour toute question relative à ces
données, veuillez contacter le délégué à la protection des données (DPD) de l’OLAF. En
ce qui concerne le traitement des données à caractère personnel, ils ont la possibilité, à
tout moment, d’introduire un recours auprès du contrôleur européen de la protection des
données37.
Les données personnelles peuvent être enregistrées dans le système de détection rapide
et d’exclusion (EDES).
L’EDES est le nouveau système mis en place par la Commission pour renforcer la
protection des intérêts financiers de l’Union et garantir une bonne gestion financière. Il
remplace, depuis le 1er janvier 2016, le système d’alerte précoce et la base de données
centrale sur les exclusions. Les règles EDES figurent dans le règlement financier 38 et
s’appliquent, depuis le 1er janvier 2016, à tous les contrats, conventions de subventions,
prix, instruments financiers et experts rémunérés.
Les informations concernant la détection précoce, l’exclusion et la sanction financière
peuvent provenir des sources suivantes:






jugement définitif ou décision administrative définitive;
faits et constatations établis par l’Office européen de lutte antifraude (OLAF) et la
Cour des comptes, ou tout autre contrôle, audit ou vérification effectué(e) sous la
responsabilité de l’ordonnateur compétent;
jugements non définitifs ou décisions administratives non définitives;
décisions de la Banque centrale européenne (BCE), de la Banque européenne
d’investissement (BEI), du Fonds européen d’investissement ou d’organisations
internationales;
fraude et/ou irrégularité commise par des autorités nationales chargées d’exécuter le
budget en gestion partagée;
fraude et/ou irrégularité commise par des entités chargées d’exécuter le budget en
gestion indirecte.
Les motifs d’exclusion sont énumérés à l’article 106, paragraphe 1, du règlement
financier. Ce sont les suivants:






faillite et situations d’insolvabilité;
non-paiement des impôts ou des cotisations de sécurité sociale;
faute grave professionnelle
fraude, corruption, participation à une organisation criminelle, etc.;
défaut grave d’exécution d’un contrat;
irrégularité.
12 Plaintes présentées au Médiateur européen
À tous les stades du traitement administratif des dossiers de subvention, lorsque les
personnes ou entités concernées estiment avoir fait l’objet d’un cas de mauvaise
administration, elles peuvent, indépendamment de toute autre voie de recours, déposer
une plainte auprès du Médiateur européen conformément à l’article 228, paragraphe 1,
37
38
http://www.edps.europa.eu.
Articles 108 du RF et 143 des RAP.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
17
du traité sur le fonctionnement de l’Union européenne et à la décision du Parlement
européen du 9 mars 1994 concernant le statut et les conditions générales d’exercice des
fonctions du médiateur, publiée au Journal officiel de l’Union européenne L 113 du 4 mai
1994 (http://www.ombudsman.europa.eu).
13 Documents
Les annexes suivantes font partie des présentes spécifications et sont disponibles sur le
site internet de l’OLAF:
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
le formulaire de demande (à compléter par le demandeur);
le formulaire «Budget» (à compléter par le demandeur);
lignes directrices concernant le formulaire type de demande;
lignes directrices concernant le formulaire «Budget»;
guide pour l’organisation d’un événement de formation;
modèle pour le calendrier des événements;
fiche «signalétique financier»;
fiche «entité légale»;
des liens vers les pages internet suivantes comportant des informations sur ce qui
suit:
o le règlement financier 966/2012 (RF) modifié par le règlement 2015/1929 du 28
octobre 2015 et les règles d’application, règlement délégué nº 1268/2012 de la
Commission (RAP), modifiées par le règlement délégué nº 2015/2462 de la
Commission du 30 octobre 2015;
o les bénéficiaires du financement de l’UE (système de transparence financière STF);
o le financement de l’UE (subventions);
o les programmes Hercule: décisions de financement, programmes de travail
annuels, rapport d’évaluation et autres documents pertinents;
o les plafonds pour le remboursement des frais de voyage et de séjour supportés,
applicables au personnel de l’UE exécutant des missions.
Il est recommandé aux demandeurs de consulter régulièrement le site internet consacré
à l’appel à propositions jusqu’à la date limite de soumission des propositions au cas où
des annonces ou des mises à jour seraient publiées.
Spécifications techniques de l'appel à propositions «Formation» 2016
18
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
81
Taille du fichier
592 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler