close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Communiqué de presse La question palestinienne ne sera résolue

IntégréTéléchargement
Communiqué de presse
La question palestinienne ne sera résolue que par l'application du droit
Quatre civils israéliens ont été tués dans un attentat commis à la terrasse d’un café dans le
marché de Sarona, mercredi 8 juin par deux jeunes palestiniens. Le MRAP condamne sans
ambigüité toute atteinte à la vie de civils qu'ils soient israéliens ou palestiniens. Le
gouvernement israélien et sa politique colonialiste, portent la lourde responsabilité de la
situation et du désespoir de la jeunesse palestinienne : le village de Yatta, au sud d’Hébron,
dont sont originaires les deux jeunes palestiniens, est depuis des années sous la pression
constante des colons, sous l’œil bienveillant de l’armée, qui cherchent à vider la région de la
présence palestinienne. Le maire de Tel-Aviv, lui-même, a parlé de la responsabilité de
l’occupation et de la colonisation. La riposte du gouvernement israélien vise à punir une fois
de plus le peuple palestinien tout entier, ce qui ne fera qu'ajouter du désespoir au désespoir.
Il n'existe qu'un seul moyen d'empêcher que de tels actes aveugles se répètent dans cette
région : c'est une solution politique qui passe par l'application des résolutions des NationsUnies, la fin de la colonisation, la libération des prisonniers politiques palestiniens,
notamment Marwan Bargouti et la création d'un Etat palestinien au côté de l'Etat israélien.
Que le Président de la République française condamne cet attentat, cela est légitime, qu'il
refuse toujours de reconnaître l'Etat de Palestine ne fait que retarder l'issue pacifique du
conflit israélo-palestinien.
Ayant pris connaissance du tweet d'Aya Ramadan du Parti des Indigènes de la République qui
soutient cet attentat contre les civils, le MRAP le condamne, exprime son indignation et
réaffirme qu'aucune cause ne peut légitimer l'assassinat de civils. Les crimes de guerre
commis par l'Etat d'Israël contre les civils palestiniens, la colonisation et l'oppression ne
sauraient justifier en écho le meurtre de civils israéliens.
Cet attentat aveugle et le soutien que lui apportent des militants du PIR ne servent en
définitive que le gouvernement israélien dans lequel l'extrême-droite la plus raciste est
représentée par M.Liberman, ministre des armées et tous ceux qui le soutiennent à l'étranger.
Le MRAP réaffirme qu'il est du devoir de la communauté internationale de s’opposer aux
punitions collectives exercées par le gouvernement israélien qui alimentent la mécanique
infernale de la violence et du désespoir et de faire échec au scénario du pire en imposant le
respect du droit international.
Paris, le 13 juin 2016
Association nationale d’éducation populaire – Organisation non gouvernementale dotée du statut consultatif
auprès des Nations Unies – Membre de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme
- Agrément d'éducation nationale - Association créée en 1949 -
Association nationale d’éducation populaire – Organisation non gouvernementale dotée du statut consultatif
auprès des Nations Unies – Membre de la Commission Nationale Consultative des Droits de l’Homme
- Agrément d'éducation nationale - Association créée en 1949 -
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
1
Taille du fichier
87 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler