close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

16 06 2016 violences manifestation

IntégréTéléchargement
ALTERNATIVE Police 9 boulevard du Palais 75195 Paris Cedex 04 seceretariat@alternativepn.fr www.alternativepn.fr – Paris, le 16 juin 2016 Manifestation anti loi‐travail du 14 juin 2016 Casseurs, violences, agressions, dégradations : Des responsabilités partagées pour de trop nombreux blessés ! ALTERNATIVE Police CFDT dénonce les graves violences, agressions contre les policiers et les dégradations commises par des centaines de casseurs lors de la dernière manifestation anti loi‐travail organisée par la CGT le 14 juin 2016. ALTERNATIVE Police CFDT affirme que l’ultra‐violence déployée jusqu’à s’attaquer à l’hôpital Necker engage une responsabilité partagée des organisateurs de la manifestation et de certaines autorités de la Préfecture de Police de Paris. ALTERNATIVE Police CFDT constate que les chiffres annoncés publiquement par la Police Parisienne ne correspondent pas à la réalité. En effet, ce sont 211 policiers qui ont été blessés, 24 ont été conduits en milieu hospitalier et 2 placés en observation. Comment peut‐on expliquer une telle hécatombe parmi les forces de l’ordre en ne pointant pas une responsabilité partagée ? S’agissant des organisateurs de la manifestation, ils ne peuvent nier l’existence de la présence de casseurs dès le début de chaque cortège. ALTERNATIVE Police CFDT l’a lui‐même constaté lors de la manifestation du 12 mai 2016. Les casseurs arrivent habillés normalement, organisent un carré de tête dans le cortège avec une banderole « nous sommes tous des casseurs » puis, en cours de manifestation, s’équipent de tout le matériel nécessaire pour passer à l’acte. Affirmer que personne n’est informé c’est nier l’évidence et la réalité pour ne pas assumer les conséquences de ces différents mouvements de contestation. S’agissant de certaines autorités de la Préfecture de Police, elles ne peuvent se dédouaner de leurs responsabilités. ALTERNATIVE Police CFDT a pu prendre connaissance de notes ou de recommandations écrites interdisant l’utilisation des flash‐ball, des LBD 40 et les grenades de désenclerment. Déséquiper les policiers de ces matériels c’est les transformer en chair à canon. De même, comment expliquer que les policiers aient été obligés d’attendre une heure afin que les instructions soient données pour utiliser le canon à eau ? Pour ALTERNATIVE Police CFDT, il est nécessaire de mettre tout en œuvre pour intercepter ces voyous. Les dispositifs juridiques existent, les policiers doivent pouvoir disposer aussi de tous les matériels nécessaires pour assurer la sécurité de tous. Encore faut‐il qu’il y ait une véritable volonté administrative et politique de le faire ! Les affrontements les plus violents se produisent toujours en fin de cortège. Tout le monde le sait alors il est temps que force reste à la loi et que l’Etat exprime la plus grande fermeté en donnant les consignes adéquates aux forces de sécurité dans le respect des textes en vigueur. 
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
2
Taille du fichier
156 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler