close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

BeninCajù lancé pour une nouvelle ère du cajou au

IntégréTéléchargement
Développement de la filière cajou
BeninCajù lancé pour une nouvelle ère du cajou au Bénin
Joseph Hervé AHISSOU,Chargé de Communication, BeninCajù
La cérémonie officielle de lancement du projet BeninCajù s’est déroulée le Jeudi 02 Juin à
Cotonou. Elle a connu la participation du gouvernement béninois à travers la présence du
Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche, Delphin KOUDANDE et celle de
l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Lazare SEHOUETO. C’est le Directeur de l’USAID,
Jonathan RICHTER qui a représenté la mission américaine à la cérémonie de lancement de ce
projet financé par le Département de l’Agriculture des Etats-Unis d’Amérique.
D’un coût estimatif de 20 millions de dollars américains financé par le Département de
l’Agriculture des Etats-Unis, le projet BeninCajù est initié pour l’intégration et l’accélération de
la filière cajou au Bénin. Douze communes productrices du pays ont été choisies pour la mise en
œuvre du projet qui va durer cinq ans et qui privilégie une approche à la fois globale, inclusive
et globale pour faire développer le cajou dans une dynamique de croissance économique
soutenue, plus productrice et diversifiée. Après le coton, le cajou est la deuxième culture
d’exportation du Bénin. En plus d’un climat approprié, le Bénin dispose en effet d’une diversité
de terres et de sols assez fertiles pour le cajou. C’est ce qui confirme d’ailleurs la thèse que d’ici
2025, le pays va doubler sa production annuelle actuelle qui est d’environ 135 000 tonnes
métrique. Le lancement de BeninCajù ouvre donc une nouvelle ère qui va booster davantage la
production agricole, le commerce et l’industrialisation, a souligné le Directeur de l’USAID,
Jonathan RICHTER. « L’appui de l’USDA à ce projet illustre encore une fois notre engagement à
soutenir le développement du secteur agricole de ce pays. Nous sommes déterminés à
travailler avec le Bénin pour promouvoir notre objectif commun d’amélioration de la prospérité
économique », a-t-il ajouté. BeninCajù, c’est entre autres, environ 4000 emplois dans la
transformation dont 70% pour les femmes et l’amélioration des revenus de près de 50 000
producteurs, soit le quart de tous les producteurs de cajou du Bénin et au moins une dizaine
d’usines de transformation qui vont être appuyées. La Directrice Régionale de TechnoServe
pour l’Afrique de l’Ouest, Katarina Kahlmann a rassuré que TechnoServe a déjà une grande
expérience dans l’appui de l’Industrie du cajou dans plusieurs pays du monde et est très
honorée de travailler avec Catholic Relief Services sur BeninCajù. Selon Katarina Kahlmann, le
désir ardent des acteurs de voir des améliorations réelles dans ce secteur au Bénin, la forte
volonté des autorités politiques béninoises et la disponibilité du gouvernement des Etats-Unis à
soutenir le projet constituent un terreau favorable pour le succès du projet.
« BeninCajù est une opportunité » pour tous les acteurs de la filière
Tous les acteurs de la filière cajou au Bénin ont fait le déplacement pour la cérémonie officielle
de lancement du projet. Georgette Taraf, portant la parole des membres du Conseil National
des Transformateurs de Cajou, CNTC a déclaré que BeninCajù vient à point nommé dans une
période où les pensées convergent vers une meilleure organisation et une meilleure
structuration de la filière, une période où la production donne des signes de faiblesse, une
période où le secteur de la transformation connait particulièrement des difficultés
d’approvisionnement, de financement, d’énergie et de voies d’accès. Face à tous ces défis,
« BeninCajù représente donc une opportunité pour la filière cajou. Nous, transformateurs y
mettons beaucoup d’espoir », a exprimé la présidente du CNTC. Même sentiment du côté des
producteurs qui, à travers le Président de la Fédération Nationale des Producteurs d’Anacarde
du Bénin, FENAPAB, se sont engagés à soutenir BeninCajù pour l’atteinte des objectifs. C’est
une appréciation partagée par tous les acteurs, comme quoi le futur de la filière cajou au Bénin
réside dans la réussite de BeninCajù.
« Le gouvernement béninois s’approprie BeninCajù »
C’est aussi l’avis des membres du gouvernement présents à cette cérémonie d’ouverture.
Delphin KOUDANDE, Ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche pense que la
présence des acteurs constitue un symbole rassurant. L’Anacarde fait partie des filières
retenues dans le Plan stratégique de relance du secteur agricole et du Projet de société du
Président Patrice Talon. Le soutien du gouvernement est donc total, a rassuré le Ministre
Koudande. Son collègue de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat, Lazare SEHOUETO a
renchéri en soulignant que le gouvernement, non seulement soutient le projet BeninCajù mais
aussi et surtout se l’approprie dans la mesure où, explique-t-il, il a l’ambition d’organiser de
sorte qu’à côté du coton, il y ait d’autres filières. Le gouvernement est conscient des défis de la
filière et c’est pourquoi BeninCajù doit réussir et constituer un modèle pour d’autres projets, a
souhaité le Ministre Lazare SEHOUETO qui pense aussi qu’avec une bonne organisation, le
développement intégré et accéléré prôné sera effectif pour le bonheur de tous. BeninCajù fait
partie d’un ensemble de six projets financés en 2015 au Bénin, au Ghana et en République
Dominicaine par le Département de l’Agriculture des Etats-Unis. Il faut rappeler que la mini
exposition organisée dans le cadre de cette cérémonie de lancement a été aussi une grande
occasion d’échanges et de rencontre pour tous les acteurs.
From Left to Right: Georgette Taraf, CNTC President, Katarina Kahlmann, TechnoServe Regional Director
for West Africa, Lazare Sèhouéto, Minister of Industry, Trade and Handicrafts, Delphin Koudande,
Minister of Agriculture, Livestock and Fisheries, Richter Jonathan, USAID Director, Ateni Atchadé,
FENAPAB President
Lazare Sèhouéto, Minister of Industry, Trade and Handicrafts
Livestock and Fisheries.
Richter Jonathan,
USAID Director, representing the American Mission
in Benin
Delphin Koudande, Minister of Agriculture,
Ateni Atchadé, FENAPAB President
View of the ceremony participants
.
Exhibition pictures: Minister of Agriculture visiting and
Listening to a processor presenting her products
Georgette Taraf, CNTC President.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
1 342 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler