close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

2016.06_POS_3.0257_Futur chef office de l

IntégréTéléchargement
POSTULAT URGENT
Auteur
Objet
Date
Numéro
Gaël Bourgeois, AdG/LA, Joachim Rausis, PDCB, Christophe Clivaz, PLR, et
David Théoduloz, PDCC
Un simple oubli lors d'une mise au concours...
14.06.2016
3.0257
Actualité de l'événement
La mise au concours du poste de chef-fe de l'office de l'enseignement spécialisé a été publiée
au BO le vendredi 10 juin
Imprévisibilité
Il n'était clairement ni prévisible ni attendu que pour un tel poste aucune mention de formation
et/ou d'expérience dans l'enseignement ne soit prévue dans la mise au concours.
Nécessité d'une réaction ou d'une mesure immédiate
L'entrée en fonction est prévue pour le 1er août, attendre une session ultérieure sera trop tard
pour toute prise de position ou signal venant du Grand Conseil.
Le 10 juin dernier, suite à la démission du titulaire du poste, une mise au concours pour un-e
nouveau/elle chef-fe de l'office de l'enseignement spécialisé (OES) a été publiée dans le
Bulletin officiel.
Dans le profil requis pour ce poste, de manière très surprenante, un DAS en administration
et/ou gestion d'institution est demandé (ou les candidat-e-s doivent être disposés à l'acquérir).
Alors même que ce poste requiert des connaissances approfondies, non seulement dans le
domaine de l'enseignement, mais également dans le domaine très spécifique de
l'enseignement spécialisé, aucune mention n'est faite d'une quelconque nécessité de posséder
un minimum de formation ou d'expérience dans ce domaine.
Cette situation semble aussi inacceptable qu'incompréhensible.
Conclusion
C'est pourquoi les postulants demandent au Conseil d'Etat qu'une formation ou expérience
dans le domaine de l'enseignement soit considérées comme un pré-requis absolument
nécessaire pour le ou la futur-e chef-fe de l'office de l'enseignement spécialisé.
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
11 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler