close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Chronique boursière

IntégréTéléchargement
Chronique boursière
LAURENT DESCHENAUX
Gestion de fortune
Bulle
026 919.24.29
JANET YELLEN A LA RESCOUSSE
15.06.2016
MARCHES INTERNATIONAUX
Si les marchés américains ont mieux résisté que
leurs confrères européens, ils ne parviennent
toujours pas à redresser la barre. En repli certes,
mais symbolique au vu de ce qui se passe en
Europe. Mardi, le Dow Jones s’est effrité de
0,33% et le Nasdaq de 0,10%. La volatilité qui
règne sur les autres places boursières n’a pas
l’air d’ébranler celles de New York. Même la
Réserve fédérale américaine (FED), qui conclut
mercredi soir sa réunion de politique monétaire,
ne semble les préoccuper plus que cela. Selon
les économistes, la FED devraient encore une
fois attendre avant de relever ses taux. Cette
opinion est motivée par des chiffres économiques sur l’emploi en demi-teinte ainsi que sur
l’ambiance internationale que le Brexit génère
depuis quelques jours. A noter aussi que vendredi est une journée dites des « 4 sorcières ».
Jour de grande échéance de contrats futures
et d’options qui donne lieu généralement à un
gros volume d’échange ainsi qu’à des mouvements aussi volatiles qu’imprévisibles. Mercredi,
la Bourse de Tokyo changeait de couleurs et
terminait en hausse de 0,38%.
MARCHE SUISSE
Le marché suisse a également changé de
camp. Dès l’ouverture, les investisseurs amorçaient un mouvement de reprise. La nervosité
www.bcf.ch/bourse
demeure tangible mais en attendant le scrutin
britannique, l’attention de la journée est portée
vers la patronne de la FED qui va s’exprimer
après la fermeture de notre Bourse. Particulièrement secouée ces derniers jours, les actions
Crédit Suisse et UBS profitent pleinement de
cette reprise technique. Aidée aussi par
l’agence de notation Fitch qui confirme ses
notes pour les deux grandes banques. A savoir
A- et des perspectives stables pour la première
nommée alors que la seconde récolte des
perspectives positives avec son A+. Autre titre
en verve, le leader mondial des matériaux de
construction, LafargeHolcim. Après les fortes
pertes de ces derniers temps, les analystes de
Baader Helvea relèvent leur recommandation à
neutre de vendre. Ils estiment que davantage
de baisse serait exagérée.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
152 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler