close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

Applications SuivXt et SuivXm

IntégréTéléchargement
Applications SuivXt et SuivXm
Aide aux personnes atteintes d'un trouble cognitif
L'application SuivXt est prévue pour fonctionner avec l'application SuivXm. SuivXt se trouve sur le
téléphone d'une personne aidante, SuivXm sur la montre de la personne aidée.
Principes
Le principe est que la montre (ou le téléphone) de la personne aidée vérifie sa position par rapport
aux autorisations précisées auparavant, et envoie un message en cas de sortie des zones autorisées.
Par ailleurs, la personne aidante peut à tout moment demander la position GPS de la personne aidée,
ou écouter, par communication téléphonique, l'environnement sonore. Tout ceci, bien sûr, sans
intervention de la part de la personne aidée.
Il est possible, pour une même personne à aider, de disposer de l'application sur plusieurs
téléphones de personnes aidantes, de même qu'une personne aidante peut s'occuper de plusieurs
personnes à aider.
La recherche d'une personne qui s'est éloignée peut s'effectuer sans afficher la carte des environs,
grâce aux indications de distance et de direction, ou bien par affichage de la carte avec la dernière
position GPS connue. Il est possible de demander cette position à tout moment afin de mettre les
informations à jour.
Les échanges de données s'effectuent par l'envoi de SMS entre la montre et le téléphone.
En dehors des abonnements téléphoniques, il n'y a aucun abonnement à prévoir : les applications
installées utilisent ces abonnements sans aucune restriction supplémentaire.
La personne aidée peut disposer d'une montre, sous Android, mais ce dispositif peut être un
téléphone, lui aussi sous Android. Le fonctionnement de la montre ou du téléphone de la personne
aidée est exactement le même. Ceci signifie aussi que cette application ne nécessite pas un matériel
spécifique. Elle fonctionnera sur tout matériel compatible, donc avec Android, mais aussi, au moins
pour la montre, avec un récepteur GPS.
Précautions
La sécurité absolue ne peut pas être garantie. Pour s'en approcher, il faudra bien surveiller un certain
nombre de points.
Puisque les échanges d'informations utilisent le réseau téléphoniques pour l'envoi et la réception de
SMS, il faudra que la montre et le téléphone aient accès au réseau de l'opérateur à tout moment. Le
choix de l'opérateur se fera donc en fonction de cet accès.
Il faudra aussi vérifier que le forfait téléphonique accepte un grand nombre de SMS, et un minimum
de conversations téléphoniques. Le mieux est d'éviter les forfaits bloqués.
Un autre point important est que la personne aidée ne doit pas se séparer de sa montre (ou de son
téléphone). Il est évident que si la montre reste dans une chambre, il n'y aura aucune alerte possible.
Le choix du dispositif se fera en conséquence. Si la personne aidée a toujours sur elle son téléphone,
l'achat d'une montre pourra être évité, mais la montre est beaucoup plus sûre car elle restera plus
facilement attachée au poignet qu'un téléphone dans une poche. Le handicap principal de la montre
est l'autonomie de sa batterie : veuillez porter votre choix sur un modèle dont la batterie est
performante. Et, bien sûr, la montre doit être capable de téléphoner, et doit tourner sous Android,
tout comme le téléphone de la personne aidante.
Il faudra, bien sûr, s'assurer que la montre est en service. L'application démarre automatiquement
lorsque l'on allume la montre, encore faut-il l'allumer.
Une sécurité supplémentaire consiste à effectuer une demande de position en début de journée. Ceci
permet de vérifier que le programme tourne bien, que le GPS est activé, que le téléphone est bien
répertorié sur la montre.
Enfin, l'état de la batterie doit être vérifié soigneusement. En principe, il faudra prévoir de recharger
cette montre chaque jour. Ce point peut évoluer dans le futur si de nouvelles montres possédant une
meilleure autonomie se trouvent accessibles. La durée de fonctionnement entre deux recharges
dépend du matériel, mais aussi de l'utilisation de la montre. Si, par exemple, la montre est utilisée
régulièrement pour passer des communications téléphoniques, et si l'heure reste affichée en
permanence, la décharge de la batterie sera très rapide. Il vaut mieux réserver l'usage de la montre à
cette application et éviter d'afficher l'heure. Vérifiez aussi que les connexions Wi-fi et Bluetooth
sont inactives.
Enfin, veuillez supprimer de temps à autre les messages SMS conservés sur votre téléphone et sur la
montre : ce nettoyage, selon la configuration de l'appareil, peut être automatique ou doit être
effectué manuellement.
L'application SuivXm
L'application SuivXm est installée sur la montre, ou le téléphone, de la personne aidée. Elle
n'affiche qu'un seul écran qui ne sera utilisé que pour l'administration. La personne aidée n'aura
aucune manipulation à effectuer.
La personne aidée pourra simplement, si l'option a été choisie, lancer une alerte par
appui sur le bouton on/off. Par défaut, cette option est invalidée.
L'administration concerne la sécurisation des accès à la montre.
Le principe de l'accès à la montre est le suivant : la montre ne répond qu'aux demandes effectuées
par un numéro de téléphone qu'elle connaît, ce qui signifie qu'une personne aidante devra
commencer par se répertorier sur la montre.
Après l'installation du logiciel sur la montre, ou à tout moment ultérieur en cas de besoin, il faudra
lancer l'application SuivXm et introduire un mot de passe. Par la suite, si un téléphone essaie de
s'introduire sur la montre, il devra donner ce même mot de passe. Une confirmation sera demandée
sur la montre, et l'introduction de ce nouveau téléphone sera signalée par SMS à toutes les
personnes répertoriées sur la montre.
Ce système empêche l'introduction discrète d'un téléphone sur la montre. Il faudrait disposer du mot
de passe pour réussir à s'introduire, avoir accès à la montre pour accepter cette introduction, et
éviter l'envoi des SMS aux autres personnes.
Il reste bien entendu possible d'agir sur la montre pour effacer les données, et de s'introduire alors
par un mot de passe quelconque. Mais, dans ce cas, l'introduction frauduleuse sera évidente.
Toutes les autres fonctions de cette application sont transparentes. Il s'agira de répondre aux SMS
envoyés par un téléphone connu, par exemple en envoyant la position GPS ou en initiant une
communication téléphonique, mais aussi cette application surveille en permanence la position GPS
actuelle pour envoyer une alerte en cas de position interdite.
En plus de l'installation et de la configuration de l'application, il vous faudra configurer la montre et
la maintenir en bon état.
Tout d'abord, il est conseillé d'installer l'application par une connexion Wi-Fi. Il vous faudra
l'introduire sur votre réseau. La vérification du droit d'utilisation sera effectué dès le premier
lancement après l'installation.
Ensuite, après cette installation, vous effectuerez la configuration du logiciel (mot de passe et
introduction des téléphones). Puis vous activerez le GPS. Il est préférable de désactiver la
localisation par Wi-Fi et réseaux mobiles, du moins tant que la précision de ces méthodes n'aura pas
été vérifiée dans votre région. En effet, la traversée d'une zone interdite demande une grande
précision si cette zone est de petites dimensions.
Vérifiez ensuite le fonctionnement de la montre lors de son fonctionnement : les sons doivent en
principe être désactivés, l'envoi et la réception de SMS ne doit demander aucune action de la part de
l'utilisateur, et le lancement d'un appel téléphonique non plus. Lors de la première utilisation de ces
fonctions, vous pourrez voir apparaître des messages qui vous permettront de régler ces paramètres.
Par la suite, il est conseillé de vérifier en début de journée le bon fonctionnement de l'ensemble par
une demande de position : elle vérifie que la montre est allumée, que l'application fonctionne, que
les communications s'effectuent correctement, que le GPS est actif.
Régulièrement, veuillez effacer les SMS : ils sont traités par l'application, mais se retrouvent dans la
messagerie, où ils ne sont d'aucune utilité.
N'oubliez surtout pas de recharger la batterie chaque jour.
L'application SuivXt
Après l'installation de l'application SuivXt sur le téléphone d'une personne aidante, il faudra
autoriser son accès à la montre de la personne à aider (ou aux montres des personnes aidées).
Pour chaque montre, il faudra introduire son numéro de téléphone et son mot de passe. Lors de la
première introduction sur une montre, il faudra aussi donner son nom. Celui-ci pourra être modifié,
par ce même moyen, à tout moment. Cette introduction ne sera valide que si le numéro de téléphone
correspond bien à la montre, bien sûr, mais aussi si le mot de passe est correct. De plus, la
validation de ce téléphone sera demandée sur la montre.
Cette opération devra être effectuée sur l'ensemble des montres à surveiller.
Une fois l'introduction effectuée, il faudra définir les zones obligatoires et interdites. Ceci peut être
effectué sur un seul téléphone, que nous pourrons considérer comme l'administrateur. La définition
de ces zones sur chacun des téléphones des personnes aidantes n'est pas nécessaire.
Ces zones doivent définies sur un téléphone, puis sont envoyées aux montres. Il est possible de
définir des zones qui ne seront envoyées qu'à certaines montres. Dans le cadre d'une maison de
retraite, par exemple, il semble normal de définir les mêmes zones pour l'ensemble des montres. Par
contre, pour une utilisation familiale, il serait possible de surveiller plusieurs personnes ayant des
autorisations différentes. Un téléphone pourrait aussi définir les zones d'une montre, un autre
téléphone celles d'une autre montre, les deux téléphones recevant les alertes des deux montres. Le
principal est de bien définir la configuration la plus pratique pour vous dès le départ, même s'il est
possible de la modifier à tout moment.
Le fonctionnement des zones est le suivant : une zone est obligatoire ou interdite. Une zone
obligatoire signifie qu'il est interdit d'en sortir, sauf pour aller dans une autre zone obligatoire,
chaque zone étant définie par un centre et un rayon.
Un exemple de zone obligatoire serait la maison avec un rayon de 100 mètres. Toute sortie au-delà
de 100 mètres provoquera alors une alerte.
Si un jardin prolonge la zone autorisée, il serait possible, par exemple, d'ajouter une zone
obligatoire au centre du jardin, avec un rayon de 50 mètre, en vérifiant que les deux zones se
chevauchent. La sortie de la zone 'Maison' pour entrer dans la zone 'Jardin' ne provoquera pas
d'alerte.
Par contre, toute sortie en dehors de ces zones provoquera une alerte.
Il n'est pas indispensable de définir de zone obligatoire, mais il est fortement recommandé de
définir les zones interdites. Le plus sûr reste malgré tout de définir au moins une zone obligatoire,
même de grande dimension. En effet, si la personne surveillée monte dans une voiture, la traversée
d'une zone interdite risque de passer inaperçue, mais la sortie de la zone obligatoire sera de toute
évidence la source d'une alerte.
Celles-ci sont de même forme : un centre et un rayon. Une zone interdite peut chevaucher, ou même
se trouver à l'intérieur d'une zone obligatoire. L'interdiction prime sur l'autorisation. Ainsi, une zone
obligatoire centrée sur la maison pourra être sécurisée sur la sortie normale, par exemple un portail,
en créant une zone interdite centrée sur ce portail, avec un rayon de 5 mètres. Toute entrée dans
cette zone 'Portail' provoquera une alerte.
Prenez en compte, dans la définition des zones, d'une part la précision du GPS (la position peut
varier de plus d'un mètre), mais aussi la vitesse de déplacement de la personne. La position GPS
n'étant relevée que toutes les 10 secondes, il faut s'assurer que la traversée d'une zone sera repérée
pendant ce temps.
Pour mieux comprendre le fonctionnement des zones, nous allons reprendre l'exemple de la maison,
en regardant ce qui se passe dans différentes configurations des zones.
1er cas : une zone unique est définie, obligatoire, centrée sur la maison.
La montre est supposée rester à l'intérieur de cette zone, toute sortie provoque une alerte.
2ème cas : une zone obligatoire, centrée sur la maison, une autre, obligatoire, centrée sur le jardin.
Pour fonctionner correctement, ces deux zones doivent se chevaucher. Si ce n'est pas le cas, une
alerte sera déclenchée à la sortie de la zone 'Maison' avant d'atteindre la zone 'Jardin'. Si les deux
zones se chevauchent, il sera possible d'aller dans le jardin sans déclencher d'alarme. Toute sortie de
la réunion de ces deux zones provoquera une alarme.
3ème cas : une zone obligatoire, centrée sur la maison, une zone interdite centrée sur le portail.
Cette zone interdite n'a de sens que si elle chevauche la zone obligatoire centrée sur la maison. En
effet, la sortie de la zone 'Maison' provoque une alerte, l'entrée dans la zone interdite s'effectuerait
déjà en état d'alerte. La zone interdite permet donc de restreindre la grande zone obligatoire.
4ème cas : aucune zone obligatoire, une zone interdite dans la rue, à droite, et une autre dans la rue,
à gauche.
Comme il n'y a aucune zone obligatoire, aucune alerte ne sera lancée, sauf en cas d'entrée dans une
zone interdite. Cette configuration est correcte si nous sommes assurés que toutes les sorties
possibles sont répertoriées par un zone d'interdiction. Par exemple, si un portillon permet de sortir
par le jardin, il faudra ajouter une zone interdite à cet emplacement.
Dernier cas : vous ne désirez pas recevoir d'alerte, vous préférez vérifier régulièrement la position.
Aucune zone n'est définie, donc aucune alerte ne sera envoyée. Cependant, cette option nécessite
une surveillance accrue de votre part, et elle utilise davantage la batterie de la montre puisqu'il
faudra traiter un message SMS (la demande de position) et en envoyer un (la position) à chaque
demande. Le système d'alerte ne provoque aucune décharge supplémentaire de la batterie tant que
l'alerte n'est pas lancée.
Si l'accès à la rue est autorisé, il est préférable de définir une zone obligatoire, même de grande
dimension. De cette manière, si la personne surveillée monte dans une voiture, vous serez prévenu
par une alerte. Comme la voiture peut rouler vite, la traversée d'une zone interdite risque fort de
passer inaperçue (la position GPS n'est relevée que toutes les 10 secondes).
Lorsque les zones sont définies, il faut les envoyer aux montres. Vous pouvez, en une opération,
envoyer l'ensemble des zones définies à toutes les montres.
Les autres fonctions de l'application sont la gestion de fin des alertes, l'écoute de l'environnement
d'une montre et la position d'une montre, avec ou sans carte.
Chaque écran de cette application dispose d'une aide spécifique.
Ecran principal
L'écran principal propose dans l'ordre :
Aide pour obtenir cette aide.
Administration pour gérer les montres et les zones.
Ecouter pour connaître l'environnement sonore de la montre sélectionnée.
Position carte pour visualiser la position d'une montre sur la carte.
Position directe pour connaître la position d'une montre, sans la carte.
La liste des montres, pour choisir la montre à écouter ou à interroger.
Fin d'alerte, pour terminer l'alerte sur une montre. Vous pouvez appuyer sur ce bouton lorsque vous
voulez vous assurer qu'une montre est bien hors de l'état d'alerte, car lorsqu'une alerte a été lancée,
la montre reste silencieuse tant qu'elle n'a pas été levée.
Les alertes en cours sont affichées ensuite.
La sélection d'une alerte provoque la sélection de la montre concernée.
Pour demander l'écoute ou la position GPS d'une montre, il faut sélectionner cette montre
auparavant, soit par sélection d'une montre, soit par sélection d'une alerte.
Administration
Le premier bouton affiche cette aide.
Le deuxième bouton permet de gérer les montres.
Le troisième permet d'activer ou non la possibilité d'alerte, sur une montre, par appui sur le bouton
on/off.
Le suivant permet de gérer les zones : définition ou envoi aux montres/
Le dernier, pour supprimer un téléphone dans les montres.
Montres
Cet écran permet d'ajouter, supprimer ou modifier une montre.
Le premier bouton affiche cette aide.
La liste des montres définies est affichée en bas.
Il faut commencer par choisir l'option désirée. En cas d'ajout, nous obtenons directement l'écran de
saisie des montres, toutes les zones étant blanches.
Pour modifier ou supprimer une montre existante, il faut appuyer sur le bouton correspondant, puis
sélectionner la montre à modifier ou supprimer.
Ajout/Modification/Suppression de montre
Le premier bouton affiche cette aide.
Ensuite nous avons le bouton d'abandon de cette action puis celui de validation.
En cas d'ajout d'une nouvelle montre, les zones suivantes sont vides. En cas de modification, le
numéro de téléphone et le nom de la montre sont renseignés avec les données actuelles de la
montre, et modifiables, le mot de passe est vide au départ et peut être renseigné. En cas de
suppression, ces zones ne sont pas modifiables.
La validation de la suppression permet d'effacer toutes les données concernant cette montre. De
plus, la montre ne reconnaîtra plus ce téléphone.
En cas d'ajout ou de modification, le mot de passe de la montre doit être saisi, et doit correspondre à
celui qui a été introduit sur la montre. Il est possible, par exemple, de changer son nom. Il suffit
pour cela d'introduire le nouveau nom, le mot de passe, et de valider. La montre recevra ce message,
mais, comme ce téléphone est déjà répertorié, il ne sera pas demandé d'autorisation sur la montre.
Seul son nom sera modifié.
En cas d'erreur sur le mot de passe, aucune réponse ne proviendra de la montre.
Bouton SOS des montres
Le premier bouton affiche cette aide.
Vous choisissez la montre sur laquelle vous désirez modifier le comportement du bouton on/off.
Vous sélectionnez ensuite l'option voulue : Valider pour que la personne aidée dispose de ce bouton
pour lancer une alerte, Invalider dans le cas contraire.
La modification de la configuration de la montre ne sera effective qu'après appui sur le bouton
Envoyer à la montre. Le comportement de ce bouton changera dès la réception de cette commande.
Zones
Le premier bouton affiche cette aide.
Le deuxième permet d'ajouter, modifier ou supprimer une zone définie sur ce téléphone.
Le dernier permet d'envoyer la définition des zones aux montres.
Choix de la zone
Cet écran permet d'ajouter, supprimer ou modifier une zone.
Le premier bouton affiche cette aide.
La liste des zones définies est affichée en bas.
Il faut commencer par choisir l'option désirée. En cas d'ajout, nous obtenons directement l'écran de
saisie des zones, toutes les champs étant blancs.
Pour modifier ou supprimer une zone existante, il faut appuyer sur le bouton correspondant, puis
sélectionner la zone à modifier ou supprimer.
Ajout/Modification/Suppression de zone
Le premier bouton affiche cette aide.
Ensuite nous avons le bouton d'abandon de cette action puis celui de validation.
En cas d'ajout d'une nouvelle zone, les champs suivants sont vides. En cas de modification, ils sont
renseignés avec les données actuelles de la zone, et modifiables. En cas de suppression, ces champs
ne sont pas modifiables.
La validation de la suppression permet d'effacer toutes les données concernant cette zone sur ce
téléphone.
Pour l'ajout ou la modification d'une zone, il faut renseigner le nom, le type (interdite ou
obligatoire), la latitude, la longitude et le rayon de cette zone.
Le rayon est considéré comme étant au minimum égal à 5 mètres.
Vous n'avez, bien sûr, pas à saisir les coordonnées GPS du centre de la zone. Il vous suffit de mettre
le GPS en fonction et de vous placer au centre de la zone. Les coordonnées GPS de cette position
s'affichent, et l'appui sur le bouton du bas permet de récupérer ces coordonnées. Vous pouvez alors
valider la saisie.
Envoyer les zones
Le premier bouton affiche cette aide.
Le suivant envoie les informations des zones sélectionnées aux montres sélectionnées.
Qu'il s'agisse des montres ou des zones, vous pouvez sélectionner ou désélectionner l'ensemble des
montres ou des zones. Vous sélectionnez la ou les zones à envoyer, la ou les montres concernées, et
vous demandez l'envoi.
Les zones envoyées aux montres annulent et remplacent les zones actuellement définie sur les
montres. Ainsi, par exemple, si vous ajoutez une nouvelle zone d'interdiction, suite à un problème
récent et imprévu, il faudra envoyer l'ensemble des zones à prendre en compte, et pas uniquement
cette nouvelle zone. Si jamais vous n'envoyez que cette zone, les montres ne vérifieront plus que
celle-ci.
Suppression d'un téléphone
Cet écran permet de supprimer un téléphone autorisé sur une ou plusieurs montres.
Le premier bouton affiche cette aide, le second envoie la commande de suppression du numéro qui
doit être saisi plus bas. La suppression sera effective à la réception de cette commande sur la ou les
montres sélectionnées en bas.
Notez que la suppression d'un numéro qui n'est pas autorisé n'a aucun effet. Si un téléphone ne doit
plus avoir accès aux montres que vous gérez, vous pouvez sélectionner l'ensemble de vos montres,
sans vous préoccuper de savoir si, sur chacune des montres, l'accès était autorisé ou non.
Pour la sécurité, il est préférable de modifier le mot de passe de la montre lorsque vous interdisez
l'accès d'un téléphone à cette montre.
Position carte
Sur cet écran vous avez la carte Google Maps avec l'emplacement de la montre interrogée.
Pour pouvoir utiliser Google Maps, il faut une connexion internet, au moins pour charger en
mémoire la carte de la région. Le service Google Maps demande en plus une mise à jour de Google
Play Services.
Il est fortement conseillé de tester cette partie de l'application avant d'en avoir besoin : à ce moment
il sera trop tard pour effectuer les opérations nécessaires.
Lors du premier passage sur cet écran, vous aurez peut-être un bouton vous demandant d'effectuer
une mise à jour. Activez la connexion Wi-fi et effectuez cette mise à jour.
Ensuite, la carte s'affiche. Elle montre la localisation par défaut, qui se trouve à Paris.
L'emplacement supposé (mais encore faux) de la montre est montré sur la carte.
Sur la partie haute de la carte, vous avez un bouton pour demander l'aide, un qui modifie le type de
la carte, un pour le zoom arrière, un autre pour le zoom avant, puis le bouton '?' pour demander à la
montre d'envoyer sa position.
Lorsque la réponse arrive, l'emplacement de la montre est mis à jour sur la carte. La carte sera alors
centrée sur cette position. Vous pouvez zoomer, déplacer la carte, interroger à nouveau.
Position directe
Cet écran permet d'utiliser concrètement les coordonnées GPS envoyées par la montre même si
nous n'avons aucun accès aux carte de Google Maps. Il est aussi utile lorsqu'il s'agit de rechercher
quelqu'un dans une zone rurale, voire désertique.
Pour pouvoir afficher tous les renseignements, vous devez activer la fonction GPS de votre
téléphone.
Le premier bouton affiche l'aide, le second interroge la montre. Au départ, les zones suivantes sont
vides.
Lorsque la réponse arrive, nous avons la latitude et la longitude, des données utilisables sur internet,
mais inutiles en soi, sans autre indication.
Si vous avez activé votre GPS, votre position est connue. La différence entre votre position et celle
de la montre est affichée : la distance en mètres, la direction, en degrés, de 0 à 360, 0 étant le nord,
90 l'est, et ainsi de suite. La direction est ensuite affichée en clair, selon la rose des vents à 16
directions.
Auteur
Документ
Catégorie
Без категории
Affichages
0
Taille du fichier
938 Кб
Étiquettes
1/--Pages
signaler