close

Se connecter

Se connecter avec OpenID

1998 - Bourse de Casablanca

IntégréTéléchargement
SOMMAIRE
MESSAGE DU PRÉSIDENT DIRECTEUR GÉNÉRAL
LES TRAITS MAJEURS DE LA CONJONCTURE 2015
Tendances du marché national
Faits marquants
Évolution du chiffre d’affaires
Agma Lahlou-Tazi : l’Assureur conseil de référence
07
08
10
11
AGMA LAHLOU-TAZI : HISTOIRE, FAITS ET PERSPECTIVES
Profil d’Agma Lahlou-Tazi
Une notoriété consolidée depuis 1964
Notre Gouvernance
13
14
17
NOS PERFORMANCES 2015
Indicateurs et Chiffres Clés
L’activité d’Agma Lahlou-Tazi en 2015
Bilan social
Capital, Bourse et participations
Nos projets et perspectives d’avenir
19
23
26
27
28
DONNÉES FINANCIÈRES
États financiers
Rapport général des Commissaires aux Comptes
Rapport spécial des Commissaires aux Comptes
Résumé du rapport des Commissaires aux Comptes
Projets de résolutions
31
39
40
41
42
Rapport Annuel 2015 03
MESSAGE DU
PRÉSIDENT DIRECTEUR
GÉNÉRAL
Chers Actionnaires,
Nous évoluons dans un environnement marqué par la multiplicité des changements, et par une conjoncture instable.
Depuis toujours à l’écoute du marché, nous démontrons notre capacité d’adaptation par l’apport constant de solutions
innovantes, accompagnées de l’engagement de nos équipes à répondre aux attentes de chacun de nos clients.
Le changement du cadre réglementaire régissant le secteur des assurances se prononce, d’une part, par la décision prise
par l’ACAPS, la FMSAR et la FNACAM portant à la fois sur les encaissements des primes et sur le règlement des sinistres.
D’autre part le secteur des assurances se dote également d’un centre de médiation qui vient appuyer les changements
structurels qui définissent les interactions des professionnels du métier.
Chez Agma Lahlou-Tazi le respect des normes de qualité est de rigueur, Le renouvellement de la certification ISO 9001
version 2008 vient confirmer notre engagement dans un processus de Management Qualité répondant aux standards
les plus exigeants.
Fidèle à nos valeurs fédératrices, nous plaçons la satisfaction de nos clients au cœur de toutes nos démarches et actions.
Dans cette optique, nous avons optimisé l’ensemble de nos process afin de répondre, de la meilleure façon qui soit, à leurs
attentes. De nos efforts incessants découle une relation de proximité et de confiance client-conseillé.
Nous sommes convaincus que par l’atteinte de nos objectifs, nous créons de la valeur et œuvrons dans l’intérêt de tout
un chacun.
Etre l’Assureur-Conseil de référence est une discipline et une rigueur que nous respectons au quotidien.
MOHAMED LAHLOU
Président Directeur Général
d’Agma Lahlou-Tazi.
Rapport Annuel 2015 05
LES TRAITS MAJEURS DE
LA CONJONCTURE 2015
TENDANCES DU MARCHÉ NATIONAL
Plusieurs événements ont marqué le secteur des Assurances :
Le secteur des assurances se dote d’un dispositif de médiation.
La loi de finances 2015 limite l’épargne retraite à 50% du salaire net imposable pour les nouvelles adhésions et les
nouveaux contrats souscrits à compter du 1er Janvier 2015 ; une décision contraignante pour les assureurs et les
salariés.
Le rendez-vous de Casablanca de l’Assurance du 15 au 17 avril 2015.
Le passage à l’assurance maladie obligatoire (AMO) est prévu pour 2018.
Affaire « Taamine Al Mahssol » de Saham Assurance.
Problème des impayés du secteur des assurances : dégradation de la situation en raison de la crise économique et
financière qui touche la majorité des secteurs.
Nouvelles dispositions relatives à l’encaissement des primes, au paiement des sinistres et aux relations entre les
intermédiaires d’assurances et les sociétés d’assurances et de réassurances.
Changement à la tête de Wafa Assurance.
Code des assurances : L’amendement du livre IV fait débat.
Rapport Annuel 2015 07
FAITS MARQUANTS
UN NOUVEAU CENTRE DE MÉDIATION POUR LE RÈGLEMENT DES LITIGES
Le secteur met à la disposition, des assurés et des bénéficiaires de prestations d’assurances, un dispositif de médiation opérationnel
depuis le 1er janvier 2016.
Ce moyen alternatif de règlement des litiges a pour objet d’améliorer la relation avec la clientèle, de fluidifier le règlement d’un certain
nombre de dossiers et d’éviter aux assurés le recours systématique aux tribunaux.
Sont éligibles à la médiation, les litiges opposant exclusivement les particuliers aux entreprises d’assurance qui n’ont pas fait l’objet
d’une action en justice et dont le montant est supérieur à 5.000 DHS.
Le recours au service du médiateur est gratuit pour le demandeur et son avis s’impose à l’entreprise d’assurances lorsque le montant
ne dépasse pas 50.000 DHS.
Le médiateur est désigné par une commission composée de deux représentants de la DAPS et deux représentants de la FMSAR. Elle
sera chargée du suivi de ses activités.
LA LOI DE FINANCES 2015 LIMITE L’ÉPARGNE RETRAITE A 50% DU SALAIRE NET IMPOSABLE AU LIEU
DE 100%
La nouvelle loi de finances est entrée en vigueur le 1er Janvier 2015, et s’applique à tous les nouveaux contrats souscrits, et aux nouvelles
adhésions dans les anciens contrats. La déduction des cotisations pour la retraite complémentaire est limitée à 50% du salaire net
imposable. Les avances sollicitées auprès des compagnies d’assurances sont considérées comme rachats et donc, assujetties à
l’impôt sur le revenu.
RENDEZ-VOUS DE CASABLANCA DE L’ ASSURANCE
Sous le Haut Patronage de SA Majesté le Roi Mohammed VI, le rendez-vous de Casablanca de l’Assurance a été organisé du 15 au 17
Avril 2015. Les thématiques de cet événement d’envergure étaient axées sur les questions suivantes :
Le mobile : un levier de développement pour la micro-assurance en Afrique.
Les risques émergents en Afrique à l’heure du numérique.
Internet et réseaux sociaux : Quelle stratégie marketing et communication pour les assureurs ?
Quel modèle de distribution pour le client de demain ?
Big Data et analytics : une opportunité pour améliorer la relation-client.
Assureurs : Comment réussir la révolution digitale ?
ASSURANCE MALADIE : PASSAGE A L’ AMO EN 2018
Selon la déclaration de M. Jilali HAZIM, Directeur Général de l’Agence Nationale de l’Assurance Maladie (ANAM),
un nouveau délai de trois ans sera accordé aux entreprises pour basculer à l’AMO gérée par la CNSS. 2018 est
la date limite qui sera fixée. Il a précisé qu’un amendement de la loi pour lever l’équivoque sur le déclenchement
du délai, était en cours de préparation.
Ce projet, qui devra être par la suite validé par le gouvernement, n’a pas vu la participation des compagnies d’assurance aux discussions
sur ce dossier qui date de plusieurs années. Le Directeur Général de la Fédération des Sociétés d’Assurances et de Réassurance, a
rappelé à cet effet les engagements du gouvernement dans le cadre du contrat-programme qui prévoient l’implication du secteur pour
des décisions similaires.
Les enjeux financiers pour le marché des assurances, qui devraient se contenter de la couverture complémentaire, sont très importants
(près de 2 milliards de DH de primes).
AFFAIRE « TAAMINE AL MAHSSOL » DE SAHAM ASSURANCE
La convention signée le 20 janvier 2016, entre Saham
Assurance et le Ministère de l’Agriculture a fait l’objet d’un
grand débat et a suscité beaucoup de critiques. Le produit
«Taamine Al Mahssol» qui garantit les récoltes contre les risques climatiques,
était jusque-là assuré par la Mamda, une mutuelle agricole. L’Etat contribue au
financement de cette offre à travers une subvention qui peut atteindre 90 % de la
prime.
Suite à une polémique naissante sur un éventuel conflit d’intérêt, l’assureur Saham
Assurance a décidé de geler la mise en application des termes de cette convention
le 24 janvier 2016.
08
Rapport Annuel 2015
PROBLÈME DES IMPAYES DU SECTEUR DES ASSURANCES
La situation des impayés s’est dégradée au cours des dernières années en raison de la crise économique et financière qui touche la
majorité des secteurs, obligeant l’autorité de tutelle à intervenir à travers un projet de circulaire relatif à l’encaissement des primes
entre autres.
Mandatant de nouveaux agents généraux, sans mesures d’accompagnement, et ne tenant pas compte de certains facteurs de
saturation du marché, il convient de souligner que les compagnies d’assurances ont une grande part de responsabilité dans cette
situation.
L’opération d’assainissement que le secteur s’apprête à lancer, aura comme conséquence directe, la fermeture de plusieurs agences
et cabinets de courtages.
PROJET DE CIRCULAIRE RELATIF AUX RELATIONS ENTRE LES INTERMÉDIAIRES ET LES COMPAGNIES
D’ASSURANCES
Après plusieurs réunions tenues entre la FNACAM, la FMSAR et la DAPS, le projet de circulaire dont les principales dispositions
concernent les encaissements de primes (habilitations, déclarations, délais de reversement...) et le règlement des sinistres, est toujours
en discussion.
Ce dernier prévoit notamment la signature d’une convention de collaboration avec chacune des compagnies d’assurances de la place
pour les courtiers, et des traités de nomination pour les agents afin de définir les règles qui régiront les relations entre les deux parties,
dans le respect des lois et des réglementations en vigueur.
La date d’entrée en vigueur de ladite circulaire a été fixée au 31 Mars 2016.
CHANGEMENT A LA TÊTE DE WAFA ASSURANCE
M. Ali HARRAJ a été nommé Président Directeur Général de la compagnie Wafa Assurance en remplacement de M. Driss BENCHEIKH
qui a démissionné de son poste.
CODE DES ASSURANCES : L’AMENDEMENT DU LIVRE IV FAIT DÉBAT
Conditions d’accès, succursales, séparation des comptes, formation : représentent l’essentiel des mesures introduites.
Les intermédiaires s’inquiètent des effets de la bancassurance.
Si le code des assurances mérite d’être revu dans son ensemble, ce grand chantier commence par l’amendement du livre IV. En effet,
face au développement économique et social national et international, le secteur des assurances n’est plus en phase. Il faut rappeler
que ce code date de 2002 et a été pensé à partir de la fin des années 80.
Pour M. Hassan BOUBRIK, Directeur des Assurances et de la Prévoyance Sociale, cet amendement vise différents objectifs :
Assurer une meilleure flexibilité pour les compagnies d’assurances dans le réseau de distribution et organiser la distribution à
distance comme la vente par internet.
Définir en toute clarté les droits de chacune des parties prenantes : agents, courtiers et compagnies.
Accompagner le réseau actuel dans sa mise à niveau et son développement.
Le code va donc permettre aux compagnies de choisir leurs représentants parmi les diplômés d’établissements privés, d’universités ou
de grandes écoles étrangères. La maîtrise de la croissance du réseau est soutenue par la possibilité de créer des succursales.
Le capital établi est de 500.000 DHS pour un courtier et de 100.000 DHS pour un agent. Autres volets abordés : l’obligation de formation
à destination des agents et du personnel et la séparation des comptes. Ainsi, deux comptes distincts sont imposés : le premier étant le
compte d’exploitation des agents (salaires, etc.) et le deuxième réservé à l’encaissement et au versement des primes aux compagnies
ou des sinistres.
COMMISSIONNEMENT :
Comme pour les affaires «programme mondial», «réassurance» et «facultatives», les taux de commissions des polices « incendie/
multirisques » transformées en police «Tous Risques Sauf» totalement réassurée à l’étranger ont été réduits au maximum. Certains
contrats nous sont imposés sans commission.
En outre, le système de rémunération adopté par les programmes internationaux, bloque l’évolution des commissions en fonction de
celle des primes.
Rapport Annuel 2015 09
ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES
Le chiffre d’affaires global du marché de l’assurance au 30/06/15 a augmenté de 6,3% en comparaison avec celui du 1er
semestre 2014. Il est passé de 15,79 MMDH à 16,78 MMDH, soit une évolution de 993,6 MDH liée à la croissance de la
branche Vie et Capitalisation qui a vu son chiffre d’affaires semestriel atteindre 5,2 MMDH, en progression de 13,9%, d’une
part ; et à l’augmentation de la branche Non Vie dont le volume de primes émises a atteint 11,5 MMDH, en hausse de 3,2%
par rapport au 30/06/14, d’autre part.
L’accroissement des assurances vie s’explique par l’effet compensatoire entre :
La hausse des assurances individuelles de 19,7%
La baisse des assurances de groupes de 1,9%
La hausse de la capitalisation de 18,9%
La hausse des contrats à capital variable de 10,5%
La baisse des acceptations vie de 36,4%.
L’augmentation des assurances non-vie, la moins importante depuis des années (moyenne annuelle de 4,7%) concerne
essentiellement l’Incendie (7,7%), l’Assistance-Crédit-Caution (7,5%), les Autres opérations non-vie (7,1%) et bien entendu
l’Automobile, qui avec ses 32,6% de parts de marché et une production de 5,46 MMDH (+5,1%), demeure la branche la plus
importante en matière de souscriptions.
La branche Accident du Travail a enregistré un recul de 2%, de même pour les risques techniques (15,6%), le Transport
(8,5%) et les Acceptations non-vie (11,7%).
ÉVOLUTION DU MARCHE DES ASSURANCES
(en MDH)
30/06/14
30/06/13
EN VALEUR
EN%
EN VALEUR
EN%
ASSURANCES-VIE & CAPITALISATION
5 237,5
4 598,8
4 118,5
638,7
13,9%
480,3
11,7%
Individuelles
2 997,8
2 504,3
2 324,3
493,5
19,7%
180,0
7,7%
Groupes
1 087,1
1 108,7
979,6
-21,6
-1,9%
129,1
13,2%
906,1
761,9
754,1
144,2
18,9%
7,8
1,0%
221,7
53,7
23,3
10,5%
168,0
NS
Capitalisation
Populaire
Contrats à capital variable
Acceptations Vie
0,1
245,0
S1 2014/S1 2013
0,0
1,4
2,2
6,8
-0,8
-36,4%
-4,6
-67,6%
ASSURANCES NON-VIE
11 547,4
11 192,6
10 696,1
354,8
3,2%
496,5
4,6%
Accidents Corporels
1 734,0
1 699,1
1 639,4
34,9
2,1%
59,7
3,6%
Accidents du Travail
1 377,6
1 405,8
1 381,2
-28,2
-2,0%
24,6
1,8%
Automobile
5 469,3
5 202,0
4 906,3
267,3
5,1%
295,7
6,0%
345,2
343,6
341,6
1,6
0,5%
2,0
0,6%
Responsabilité Civile Générale
Incendie
992,8
922,0
930,0
70,8
7,7%
-8,0
-0,9%
Risques Techniques
137,2
162,5
158,3
-25,3
-15,6%
4,2
2,7%
Transport
299,9
327,7
324,0
-27,8
-8,5%
3,7
1,1%
Autres opérations Non-Vie
292,2
272,8
259,8
19,4
7,1%
13,0
5,0%
Assistance - crédit - caution
796,2
740,4
675,5
55,8
7,5%
64,9
9,6%
Acceptations Non-Vie
CHIFFRE D’AFFAIRES GLOBAL
(Source : FMSAR)
10
ÉVOLUTION
S1 2015/S1 2014
30/06/15
Rapport Annuel 2015
103,0
116,7
80,0
-13,7
-11,7%
36,7
45,9%
16 784,9
15 791,4
14 814,6
993,6
6,3%
976,8
6,6%
AGMA LAHLOU-TAZI : L’ ASSUREUR CONSEIL
DE RÉFÉRENCE
(en MDH)
1ER SEMESTRE 2015
1ER SEMESTRE 2014
MARCHÉ
ALT
POIDS D’ALT
MARCHÉ
ALT
ASSURANCES-VIE
5 237,5
270,0
Individuelles
2 997,8
6,8
Groupes
POIDS D’ALT
5,2%
4 598,8
317,3
6,9%
0,2%
2 504,3
8,5
0,3%
1 087,1
198,2
18,2%
1 108,7
211,3
19,1%
Capitalisation
906,1
65,0
7,2%
761,9
97,4
12,8%
Populaire
0,100
0,0%
Contrats à capital variable
245,0
0,0%
221,7
0,0%
1,4
0,0%
2,2
0,0%
Acceptations Vie
ASSURANCES NON-VIE
11 547,4
451,0
3,9%
11 192,6
456,1
4,1%
Accidents du Travail & Corporels
3 111,6
133,0
4,3%
3 104,9
155,5
5,0%
Automobile
5 469,3
58,4
1,1%
5 202,0
55,6
1,1%
Responsabilité Civile Générale
345,2
18,4
5,3%
343,6
19,7
5,7%
Incendie & Risques Techniques
1 130,0
198,4
17,6%
1 084,5
172,2
15,9%
299,9
26,9
9,0%
327,7
36,3
11,1%
Autres opérations Non-Vie
292,2
11,3
3,9%
272,8
10,3
3,8%
Assistance - crédit - caution
796,2
4,6
0,6%
740,4
6,4
0,9%
Transport
Acceptations Non-Vie
103,0
CHIFFRE D’AFFAIRES GLOBAL
16 784,9
721,0
0,0%
116,7
4,3%
15 791,4
0,0%
773,3
4,9%
Avec une part de marché de 4,3% au 30/06/15 contre 4,9% une année auparavant, Agma Lahlou-Tazi détient une part
importante dans les risques suivants :
RISQUES
PART DE MARCHÉ FIN
JUIN 2015
PART DE MARCHÉ FIN
JUIN 2014
Assurances de Groupes
18,2%
19,1%
Incendie & Risques Techniques
17,6%
15,9%
9%
11,1%
Transport
Il convient de signaler l’importante baisse de 24,7% qu’a connue la branche Transport sur les cinq dernières années
(398,4 MDH au 30/06/11 vs 299,9 MDH au 30/06/15).
Rapport Annuel 2015 11
AGMA LAHLOU-TAZI :
HISTOIRE, FAITS ET
PERSPECTIVES
PROFIL D’AGMA LAHLOU-TAZI
ACTEUR DE RÉFÉRENCE DANS LE CONSEIL EN ASSURANCE ET EN RÉASSURANCE, AGMA LAHLOU-TAZI
A CONSOLIDÉ SON POSITIONNEMENT SUR L’ENSEMBLE DES BRANCHES DE SON ACTIVITÉ.
Coté à la Bourse de Casablanca, Agma Lahlou-Tazi, filiale
du Groupe SNI, a pour partenaire privilégié Marsh, Leader
mondial du conseil en gestion et courtage en assurance.
Le cabinet s’est toujours affirmé en tant qu’assureur conseil
qui anticipe les besoins de ses clients et qui demeure
en quête permanente des meilleures propositions de
couvertures auprès des compagnies d’assurance et de
réassurance. Le cabinet offre ainsi un service personnalisé
et étudié et anticipe tout type de risque probable. En
accompagnant ses clients tout au long de la durée de vie
de leur contrat d’assurance, Agma Lahlou-Tazi leur offre un
service de qualité et de proximité.
A travers une démarche réactive aux attentes du marché
et attentive aux besoins de ses clients, Agma Lahlou-Tazi a
construit un business modèle solide, basé sur l’écoute et la
proximité.
Fidèle à une ligne de conduite qui privilégie l’innovation dans l’action et la rigueur dans l’engagement, le cabinet
accompagne de grands comptes, des PME/PMI et des particuliers.
En 2015, Agma Lahlou-Tazi a réussi son audit de suivi du 3ème cycle de certification selon la norme ISO 9001 version
2008 sans aucun écart de conformité avec une double accréditation Française COFRAC et Anglaise UKAS. Ce qui
conforte son positionnement d’acteur de référence, engagé dans la qualité du service et investi dans le conseil et
l’accompagnement en assurance.
APPARTENANCE D’AGMA LAHLOU-TAZI
Rapport Annuel 2015 13
UNE NOTORIÉTÉ CONSOLIDÉE DEPUIS 1964
Juillet
1998
Février
1989
Novembre
1998
“AGMA” confirme sa
position de leader suite
à l’absorption du 6ème
cabinet de courtage au
Maroc : “SIA” (Service
International
d’Assurance).
Le Groupe ONA prend 50% de
parts dans le capital de “AGMA”,
après la fusion / absorption
de sa filiale courtage “Maroc
Assurances”. La société devient
alors le 1er courtier marocain.
“AGMA” ouvre 22% de son
capital et introduit 88 000
actions d’une valeur nominale
de 50 DH au prix unitaire de 425
DH. AGMA devient ainsi la 1ère
société cotée en
Bourse de son secteur.
Mars
1993
Juillet
1998
Le Groupe ONA détient
100% des participations
de l’entreprise et
consolide son rôle
auprès du cabinet
“AGMA”.
“AGMA” s’ouvre sur
l’international grâce à la
signature d’une convention de
représentation officielle avec
MARSH, le leader du conseil
et du courtage en
assurance
et réassurance.
Juin
2011
2ème audit de
renouvellement selon
la norme IS0 9001
version 2008.
Juin
2013
Réussite du 2ème audit de suivi de
la norme ISO 9001 version 2008
avec double accréditation UKAS et
COFRAC. Lancement de 2 projets
structurants : les “contrats
de niveaux de services” et
les “engagements
de services”.
Juin
2012
Réussite du 1 audit de
suivi de la norme ISO 9001
version 2008 avec double
accréditation UKAS et
COFRAC.
er
Janvier
2014
Ouverture sur l’Afrique
à travers les filiales
africaines de nos
clients.
Avril
2013
Mise en place d’une
nouvelle organisation au
sein du cabinet Agma
Lahlou-Tazi.
14
Rapport Annuel 2015
Juillet
2013
Diffusion d’une “Charte d’utilisation des
ressources informatiques et d’internet” à
tous les collaborateurs d’Agma
Lahlou-Tazi. Mise en place d’une
“Politique de Sécurité du Système
d’Information” (PSSI) et présentation
d’une synthèse de cette Politique
au niveau des panneaux
d’affichage du cabinet.
Novembre
Juin
1999
2008
La société devient “Agma
Lahlou-Tazi” suite à la
fusion entre “AGMA” et
“LAHLOU- TAZI”, 3ème cabinet
de courtage marocain.
L’émission de plus d’un
milliard de dirhams de primes
lui permet de consolider sa
position de leader.
Février
2007
2009
Obtention du 1er certificat
selon la norme ISO 9001
version 2000 sans aucune
non conformité, avec
une double accréditation
française COFRAC et
anglaise UKAS.
1er audit de suivi
selon la norme
ISO 9001.
Juin
Avril
2010
2008
Agma Lahlou-Tazi entame
les premières phases de
son projet de certification
SMQ ou “Système de
Management
de la Qualité”.
Juin
2ème audit de
suivi selon la norme
ISO 9001.
Application du progiciel
DIAM à toutes
les branches
d’assurance.
Juin
2015
Juin
Janvier
2014
2014
Réussite du 1er audit de suivi du
3ème cycle de certification selon la
norme ISO 9001 Version 2008 avec
plusieurs points forts et sans
aucun écart avec double
accréditation Française
COFRAC et Anglaise
UKAS.
Réussite du 2ème renouvellement
de la certification selon la
norme ISO 9001 version 2008
qui bénéficie d’une double
accréditation, française
(COFRAC) et
anglaise (UKAS).
Recrutement et
investissement en logistique
pour améliorer les délais
de traitement
des dossiers
maladie.
Mai
2014
Mise en œuvre et test
du site de secours
informatique.
Juin
2014
Développement
d’extranet pour permettre
aux clients de suivre le
traitement des sinistres
automobiles.
Rapport Annuel 2015 15
NOTRE GOUVERNANCE
LES ORGANES D’ADMINISTRATION
LE CONSEIL D’ADMINISTRATION
Les six administrateurs qui composent le Conseil d’Administration d’Agma Lahlou-Tazi se réunissent au minimum deux
fois par an sous la présidence de Monsieur Mohamed LAHLOU. Ils procèdent à une analyse collective des performances
de l’entreprise et suivent l’état d’avancement des différents projets.
LES COMITÉS
Le Comité Financier et Investissements
La mission du Comité Financier et Investissements est de statuer avant la validation définitive par le Conseil
d’Administration, sur l’ensemble des sujets pouvant affecter durablement la vie de l’entreprise:
Le plan stratégique avec ses déclinaisons concernant la politique de partenariat, la revue des résultats, des budgets,
des forecasts et des reporting.
Les investissements les plus importants initiés par l’entreprise (au-delà de 10 MDH).
Les acquisitions ou prises de participations dans les sociétés externes (ainsi que les pactes d’actionnaires), les
acquisitions ou cessions d’actions ou obligations d’un montant supérieur à 10 MDH (ou 5% des fonds propres) et les
emprunts bancaires ou obligataires d’un montant supérieur à 5% des fonds propres (ou provoquant un dépassement
du levier financier au-delà du seuil de 30%).
La politique générale de gestion des risques.
Le Comité des Risques et des Comptes
Sa mission est d’examiner l’ensemble des sujets pouvant affecter les comptes pour s’assurer de l’intégrité des opérations
comptables et financières. Il établit les comptes sociaux et consolidés et veille à leur conformité réglementaire.
Le Comité de Direction
Sous la présidence du Président Directeur Général, les réunions hebdomadaires du Comité de Direction ont plusieurs
objectifs :
Définir la politique de la société et veiller à la réalisation des objectifs arrêtés.
Fixer la stratégie de développement ainsi que les moyens à mettre en œuvre.
Établir un état d’avancement des différents projets des Directions et/ou départements.
Assurer une communication entre les différents services.
Rapport Annuel 2015 17
NOS PERFORMANCES
2015
INDICATEURS ET CHIFFRES CLÉS
939,9
934,4
921,2
934,1
984,3
1011,8
1090,1
1165,7
1294,6
1300,1
1315,5
2005
2006
2007
2008
2009
2010
2011
2012
2013
2014
2015
ÉVOLUTION DES PRIMES ÉMISES HORS RETRAITE ET HORS BANCASSURANCE
PRODUCTION PAR BRANCHES DE RISQUES D’ASSURANCES
Le montant total des primes émises au cours de l’exercice 2015 a connu une augmentation de 15,4 MDH (1,2%) après
avoir atteint la somme de 1 315,5 MDH contre 1 300,2 MDH un an plus tôt, malgré l’émission au cours du premier
semestre 2014 de certaines primes et régularisations dont les contrats avaient été résiliés au 31/12/13, en plus des
réductions accordées à plusieurs clients pour un montant global de 105 MDH.
Les émissions au 31/12/15 sont en hausse par rapport au budget et au deuxième forecast de respectivement 64,7 MDH
(5,2%) et 49,8 MDH (3,9%).
La répartition de la production par branches de risques se présente comme suit :
(en MDH)
ASSURANCES-VIE
Groupe Maladie
Spécial Groupe
Retraite
ASSURANCES NON-VIE
dont IARD
Incendie
A.T
Automobile
R.C
Vol & Multirisques
Divers IARD
dont Transport
Corps
Facultés
TOTAL ÉMISSIONS DIRECTES
2015
2014
ÉVOLUTION 2015/2014
2015
ÉVOLUTION R15/B15
2015
Réel
Réel
En valeur
En %
Budget
En valeur
En %
2ème Forecast
583,19
401,39
9,30
172,51
732,32
676,39
320,06
230,86
73,12
28,64
20,95
2,76
55,93
2,08
53,86
1 315,51
556,33
408,29
11,14
136,90
743,83
664,10
301,86
231,26
70,71
36,46
20,34
3,48
79,73
14,95
64,79
1 300,16
26,86
(6,90)
(1,85)
35,61
(11,51)
12,29
18,21
(0,40)
2,42
(7,82)
0,62
(0,72)
(23,80)
(12,87)
(10,93)
15,36
4,8%
-1,7%
-16,6%
26,0%
-1,5%
1,9%
6,0%
-0,2%
3,4%
-21,5%
3,0%
-20,8%
-29,9%
-86,1%
-16,9%
1,2%
512,57
394,51
8,79
109,27
738,20
677,44
331,96
215,42
72,99
34,63
19,03
3,41
60,76
5,13
55,63
1 250,77
70,62
6,88
0,51
63,24
(5,88)
(1,05)
(11,90)
15,44
0,13
(5,99)
1,92
(0,65)
(4,83)
(3,05)
(1,78)
64,74
13,8%
1,7%
5,8%
57,9%
-0,8%
-0,2%
-3,6%
7,2%
0,2%
-17,3%
10,1%
-19,2%
-7,9%
-59,5%
-3,2%
5,2%
529,07
395,87
9,08
124,12
736,68
679,99
319,28
234,38
73,41
30,89
18,78
3,25
56,69
2,44
54,25
1 265,75
Rapport Annuel 2015 19
La croissance de la production à fin Décembre 2015 est
inhérente à l’effet compensatoire entre :
La progression des Assurances Vie de 4,8% (583,2 MDH
au 31/12/15 vs 556,3 MDH au 31/12/14 soit +26,9 MDH)
après l’émission de 50 MDH de primes « Retraite Futuris » de
l’exercice 2015 réglées directement à la compagnie AXA et
qui, généralement, sont émises au début de l’année N+1.
La diminution des Assurances Non-Vie qui sont passées
de 743,8 MDH au 31/12/14 à 732,3 MDH au 31/12/15 soit
une baisse de 1,5% (11,5MDH) liée aux variations distinctes
suivantes :
L’évolution positive de la branche IARD de 1,9% (12,3 MDH) conséquemment à la progression de l’Incendie de 6% suite
principalement à l’augmentation des primes de deux contrats TRS importants.
Il convient tout de même de souligner la baisse importante de la production « Responsabilité Civile » (-7,8 MDH soit
-21,5%) après :
L’émission en Janvier 2014 d’une prime unique d’un montant de 3,4 MDH.
L’émission en Novembre 2014 de la prime RC mandataires sociaux de la SNI d’un montant de 2,5 MDH
(Emission de 2/12éme de la prime en 2015 soit 400 KDH).
La diminution de la branche Transport de 29,9% (23,8MDH) attribuable à :
La baisse des primes Corps de 86,1% en raison de la disparition du risque pour un assuré après la cession de ses bateaux.
La baisse des primes Facultés de 16,9% consécutivement aux réductions accordées par les compagnies en faveur des filiales du groupe et de certains assurés, au recul des exportations et à la baisse de la prime annuelle
d’un assuré.
ÉVOLUTION DES ENCAISSEMENTS
Les encaissements correspondent au montant global des primes totales encaissées relatives aux primes émises au
cours de l’exercice et aux primes impayées des exercices antérieurs.
(en MDH)
2015
2014
Réel
Réel
En valeur
En %
Budget
En valeur
En %
555,33
406,50
11,78
137,06
740,50
661,52
299,12
229,71
71,52
36,73
20,68
3,76
78,98
13,61
65,37
1 295,83
94,3%
28,98
(4,41)
(2,08)
35,48
(64,56)
(41,87)
26,39
(55,38)
0,37
(12,29)
0,04
(1,00)
(22,69)
(13,99)
(8,71)
(35,58)
5,2%
-1,1%
-17,7%
25,9%
-8,7%
-6,3%
8,8%
-24,1%
0,5%
-33,5%
0,2%
-26,6%
-28,7%
-102,8%
-13,3%
-2,7%
-4,1%
512,35
394,53
8,72
109,10
737,68
676,96
331,80
215,30
72,90
34,50
19,05
3,41
60,72
5,12
55,60
1 250,03
94,0%
71,97
7,55
0,98
63,43
(61,74)
(57,30)
(6,29)
(40,96)
(1,02)
(10,06)
1,67
(0,65)
(4,43)
(5,50)
1,06
10,23
14,0%
1,9%
11,2%
58,1%
-8,4%
-8,5%
-1,9%
-19,0%
-1,4%
-29,1%
8,8%
-19,0%
-7,3%
-107,3%
1,9%
0,8%
ASSURANCES-VIE
584,32
dont Groupe Maladie
402,08
dont Spécial Groupe
9,70
dont Retraite
172,53
ASSURANCES NON-VIE
675,94
dont IARD
619,66
Incendie
325,51
A.T
174,34
Automobile
71,89
R.C
24,45
Vol & Multirisques
20,72
Divers IARD
2,76
dont Transport
56,29
Corps
(0,38)
Facultés
56,66
TOTAL EN CAISSEMENTS
1 260,26
TAUX MARGINAL D’ENCAISSEMENTS
90,4%
20
Rapport Annuel 2015
ÉVOLUTION 2015/2014
2015
ÉVOLUTION R15/B15
2015
2
ème
Forecast
529,25
395,89
9,08
124,28
684,45
630,62
319,24
185,07
73,49
30,79
18,78
3,25
53,83
(0,59)
54,42
1 213,70
94,1%
En général, l’évolution des encaissements de primes est étroitement corrélée à l’évolution des émissions.
Toutefois, malgré l’augmentation de la production, les encaissements de l’exercice 2015 ont diminué de 35,6 MDH
suite à leur passage de 1 295,8 MDH au 31/12/14 à 1 260,3 MDH au 31/12/15 compte tenu du non recouvrement, à la
clôture de l’exercice, des régularisations « Accident de Travail » des exercices 2007 à 2012 d’un client en plus des primes
provisionnelles des quatre trimestres 2015 pour un montant total de 55,3 MDH.
Le taux d’encaissement a connu un recul de 3,9 point en se fixant à 90,4 % versus 94.3% au 31/12/14.
Le délai moyen de règlement des clients au 31/12/15 est de 36 j contre 20,6 j au 31/12/14.
(en UNITÉ)
2015
Incendie
A.T
Automobile
R.C
Vol & Multirisques
Divers IARD
TOTAL SINISTRES DÉCLARÉS
315
2 425
2 602
529
282
5
6 158
2014
ÉVOLUTION 2015/2014
En valeur
En %
35
258
286
(4)
27
2
604
12,5%
11,9%
12,3%
-0,8%
10,6%
66,7%
10,9%
280
2 167
2 316
533
255
3
5 554
Le nombre total des dossiers sinistres ouverts au 31/12/15 a augmenté par rapport à celui du 31/12/14 puisqu’il s’est
élevé à 6 158 contre 5 554.
ÉVOLUTION DU CHIFFRE D’AFFAIRES
(en MDH)
ASSURANCES-VIE
dont Groupe Maladie
dont Spécial Groupe
dont Retraite
ASSURANCES NON-VIE
dont IARD
Incendie
A.T
Automobile
R.C
Vol & Multirisques
Divers IARD
dont Transport
Corps
Facultés
TOTAL CHIFFRE D’AFFAIRES DIRECT
Commissions diverses
TOTAL CHIFFRE D’AFFAIRES
TAUX MOYEN DE COMMISSIONS
2015
2014
Réel
Réel
ÉVOLUTION 2015/2014
En valeur
En %
Budget
2015
ÉVOLUTION R15/B15
En valeur
En %
2ème Forecast
2015
43,03
37,81
0,50
4,71
60,37
52,01
20,78
18,33
7,05
3,37
2,18
0,30
8,36
-0,11
8,47
103,40
1,41
104,81
9,02%
42,52
38,11
0,69
3,72
69,45
58,92
18,85
24,59
7,01
5,03
3,05
0,40
10,52
1,00
9,52
111,96
0,88
112,85
9,50%
0,51
(0,30)
(0,19)
0,99
(9,08)
(6,91)
1,94
(6,26)
0,03
(1,65)
(0,88)
(0,10)
(2,16)
(1,12)
(1,05)
(8,57)
0,53
(8,04)
1,2%
-0,8%
-26,9%
26,7%
-13,1%
-11,7%
10,3%
-25,4%
0,5%
-32,9%
-28,8%
-24,8%
-20,6%
-111,2%
-11,0%
-7,7%
60,4%
-7,1%
-5,05%
40,76
37,01
0,48
3,26
69,28
61,34
23,04
23,08
7,14
4,56
3,16
0,36
7,94
0,39
7,55
110,04
0,87
110,91
9,72%
2,27
0,80
0,02
1,45
(8,91)
(9,33)
(2,26)
(4,75)
(0,09)
(1,19)
(0,99)
(0,06)
0,42
(0,50)
0,92
(6,64)
0,54
(6,10)
5,6%
2,2%
4,1%
44,5%
-12,9%
-15,2%
-9,8%
-20,6%
-1,3%
-26,0%
-31,2%
-17,5%
5,3%
-128,7%
12,2%
-6,0%
62,6%
-5,5%
-7,20
40,20
37,16
0,46
2,58
61,77
54,38
21,50
19,33
7,21
4,15
1,84
0,35
7,39
0,14
7,53
101,97
1,18
103,15
9,51%
Le chiffre d’affaires réalisé au 31/12/15 a diminué de 8 MDH (7,1%) en comparaison de celui enregistré au 31/12/14, il
s’élève donc à 104,8 MDH versus 112,8 MDH.
Il est en baisse de 5,5% par rapport au budget et en hausse de 1,6% et par rapport au 2éme forecast.
Rapport Annuel 2015 21
CHIFFRE D’AFFAIRES DIRECT
En conséquence de la baisse des encaissements ainsi que du taux
moyen de commissions qui est passé de 9,5% au 31/12/14 à 9,02% au
31/12/15, le chiffre d’affaires direct a diminué de 7,7% (8,6 MDH) par
rapport à celui réalisé au 31/12/14 (103,4 MDH vs 111,9 MDH).
COMMISSIONS DIVERSES
Les commissions diverses au 31/12/15 se sont élevées à 1,4 MDH contre 0,9 MDH au 31/12/14. Cette croissance de
0,5 MDH incombe à l’encaissement de commissions sur des polices en Co-courtage.
ÉVOLUTION DU RESULTAT NET
Le résultat net enregistré au 31/12/15 s’établit à la somme de 38,2 MDH contre 45 MDH au 31/12/14, il est donc en
baisse de 15% suite à la diminution du résultat d’exploitation et du résultat financier.
Il est en augmentation de 7,2% (2,6 MDH) par rapport au deuxième forecast et en diminution par rapport au budget de
5,3% (2,1 MDH).
Cette variation s’explique essentiellement par :
La baisse du chiffre d’affaires de 7,1%.
La diminution du résultat d’exploitation de 16,2%: (-9,6% par rapport au budget et +3,6% par rapport au deuxième
forecast).
(en MDH)
Chiffre d’affaires(1)
Résultat d’exploitation
Résultat financier
Résultat avant impôt
RÉSULTAT NET
30/12/2015
BUDGET
ÉVOLUTION (%)
2015
Réel
30/12/2014 ÉVOLUTION (%)
Réel
R15/R14
2015
R15/R14
2ème Forecast
104,8
48,9
3,7
54,6
38,2
112,8
58,4
4,3
63,8
45,0
-7,1%
-16,2%
-15,3%
-14,4%
-15,0%
110,9
54,1
3,7
57,9
40,3
-5,5%
-9,6%
-1,0%
-5,7%
-5,3%
103,1
47,2
3,6
50,9
35,6
-2,7
98,0
0,64
52,9
2,9
154
126,5%
-7,1%
-9,4%
-9,7%
-56,2%
1,9%
-7,6
89,9
0,57
46,0
1,7
158
(1) C.A = C.A direct (Commissions sur primes encaissées, nettes de TPS)+Commissions diverses
Autofinancement
Valeur Ajoutée
Productivité (VA/pers)
EBE
Investissements
Effectifs
22
Rapport Annuel 2015
-6,1
91,0
0,58
47,8
1,3
157
2,2
100,1
0,63
56,7
1,4
157
-381,3%
-9,1%
-7,9%
-15,8%
-7,7%
0,0%
L’ACTIVITE D’AGMA LAHLOU-TAZI EN 2015
PORTEFEUILLE DE CLIENTS
Le portefeuille d’Agma Lahlou-Tazi est majoritairement composé de grands
comptes, même si toutes les catégories de clients sont ciblées. Un contexte
qui représente un facteur de risque, car la perte probable de gros contrats
à chaque renouvellement peut avoir un impact conséquent sur le chiffre
d’affaires, et donc sur le résultat.
Un grand programme de prospection et de recrutement de grands clients a été lancé en 2014 afin de compenser la perte
de quatre grands comptes lors du renouvellement 2014.
RELATIONS COMPAGNIES
L’activité d’Agma Lahlou-Tazi est le placement des contrats de ses clients auprès des compagnies d’assurance, privilégiant
des critères de sélection prédéfinis (scoring) : maîtrise des risques, marge de solvabilité, réserves techniques, qualité du
service après-vente (sinistres), coût, rigueur, réactivité...
Nous avons conçu une charte de collaboration afin de formaliser et normaliser les processus d’échanges d’informations
dans le respect de la réglementation, l’éthique et la déontologie de la profession.
Ainsi quatre chartes (dont une avec une mouture différente) ont été signées avec des compagnies qui représentent un
important volume d’activité. Ces dernières serviront de base pour préparer les nouvelles conventions de collaboration à
signer avec les sociétés d’assurances afin d’appliquer les termes de la nouvelle circulaire de la DAPS.
DIFFICULTES DU MÉTIER :
La multiplication du nombre d’agréments, qui aujourd’hui est estimé à 1850, a provoqué une forte concurrence
avec souvent des pratiques ne répondant pas aux règles de déontologie indépendamment du risque de manque de
compétences.
Les contrats internationaux subissent une pression de plus en plus forte de la part des réassureurs au niveau des taux
de commissions.
Une concurrence de plus en plus vive dans la bancassurance : hormis les sept cabinets captifs rattachés à des
établissements bancaires, l’article 306 de la loi 17-99 étend l’autorisation accordée à une dizaine de banques, à leur
réseau d’agences pour présenter des produits d’assurances (5467 agences bancaires en 2013 contre 5213 en 2012
soit +254).
Pour rappel, l’arrêté du ministère des finances du 27 Décembre 2004 avait élargi le droit de commercialisation de
certaines opérations d’assurances à quatre sociétés de financement.
Rapport Annuel 2015 23
COMMERCIAL
La stratégie commerciale d’Agma Lahlou-Tazi est basée depuis
plusieurs années sur les axes standards de développement en
assurance. Celle-ci tient compte des réalités du marché local et
des opportunités de développement qu’il présente. Agma LahlouTazi a ainsi tracé ses grandes lignes directrices à court et moyen
terme sur les deux aspects qualitatif et quantitatif, et ce autour des
marchés et des niches de développement cibles.
Les grandes lignes de notre développement commercial se
résument en quatre objectifs principaux :
L’amélioration du taux d’équipement ou de saturation des clients
en portefeuille par la poursuite des actions spéciales.
La recherche de nouveaux canaux de distribution.
La protection et la fidélisation des clients dits «vulnérables».
La prospection permanente de nouveaux clients.
En Mai 2015, nous avons lancé une grande campagne de prospection et recrutement de nouveaux clients PME/PMI qui
consiste à segmenter le marché par secteur d’activité afin de permettre aux chargés de comptes de cibler un à deux
secteurs d’activité.
SYSTÈMES D’INFORMATION
La Sous -Direction SI a réalisé plusieurs actions au cours de l’exercice 2015 :
Dans le cadre de la migration de la comptabilité de l’AS400 vers SAGE, consolidation de l’ensemble des opérations sur
le progiciel métier à travers le développement en interne des règlements des sinistres de toutes les branches hormis
les sinistres étrangers qui sont en cours de finalisation.
Etablissement d’un cahier des charges pour adapter le module Règlement compagnie (développé sur DIAM) aux
besoins du Cabinet. Après une phase de test, la mise en production est prévue avant la fin du premier trimestre 2016.
Afin de mieux gérer les bordereaux Maladie des assurés et permettre le pilotage de la gestion de ces derniers jusqu’à
la remise des chèques, un module a été paramétré pour l’enregistrement des bordereaux et le calcul des indicateurs
relatifs aux délais de traitements.
Préparation d’un cahier des charges pour la maintenance de la plateforme des serveurs du siège et du site de secours
et signature d’un contrat avec des engagements du prestataire sur les niveaux de service et délais de résolution des
incidents (24h maximum).
Après avoir étudié le niveau d’utilisation des imprimantes/copieurs/scanners par département, une nouvelle
configuration a été élaborée permettant de réduire le nombre d’équipements et d’apporter aux utilisateurs de meilleures
performances avec un coût global inférieur.
Renforcement de la sécurité à travers la sensibilisation des nouvelles recrues à la politique de sécurité, à la
confidentialité, à la charte informatique et à la loi 09-08. Le Cabinet a obtenu sept autorisations relatives à cette loi
sur les huit demandées ; la huitième étant égarée par la CNDP (une nouvelle demande a été déposée auprès de cette
commission).
Consolidation des activités critiques Agma Lahlou-Tazi et élaboration de 6 procédures PCA du département SI.
24
Rapport Annuel 2015
COMMUNICATION
A l’instar de l’exercice précédent, Agma Lahlou-Tazi poursuit le développement d’une communication intégrée.
Parallèlement aux réalisations de la communication interne favorisant la culture d’entreprise, Agma Lahlou-Tazi renforce
sa communication financière. Agma Lahlou-Tazi confirme également sa volonté de consolider le climat de confiance et
de transparence avec l’ensemble des actionnaires et du secteur économique.
Réalisation des enquêtes de satisfaction interne logistique/économat et SI.
Publication du huitième numéro du journal interne «ALT Le Mag» des collaborateurs ALT, valorisant les projets et les
best practices du cabinet .
Célébration de la Journée de la femme avec remise de présents aux 80 femmes d’Agma Lahlou-Tazi.
Communication des résultats financiers annuels au 31/12/14 et semestriels au 30/06/15 par le biais de la publication
des communiqués financiers et des états de synthèse dans les principaux supports économiques. Mise en ligne sur le
site web d’Agma Lahlou-Tazi et transmission de ces derniers à la Bourse de Casablanca et au CDVM.
Publication du communiqué post AGO.
Publication du Rapport Annuel 2014.
Réalisation d’une enquête de satisfaction auprès de nos clients afin d’identifier les points forts, mais aussi les
orientations que nous devons adopter pour proposer des services appropriés à leurs attentes. Les résultats ont été
restitués le 22 mai 2015 et présentés lors de la Revue de Direction.
Publication d’un communiqué suite à la réussite de l’audit de suivi n°1 du 3ème cycle de certification selon la norme ISO
9001 Version 2008.
Réalisation d’une deuxième enquête de satisfaction interne pour le processus « Achat & gestion des prestataires de
services ».
Sélection d’une nouvelle Agence de Conseil en communication
pour l’accompagnement d’Agma Lahlou-Tazi dans les actions de
communication pour l’année 2016.
Dynamisation de l’affichage.
QUALITÉ - CERTIFICATION ISO 9001, VERSION 2008
Agma Lahlou-Tazi a réussi le 11 juin 2015 l’audit de suivi n°1 du 3ème cycle de certification
selon la norme ISO 9001 Version 2008 sans aucune non-conformité.
Cette certification bénéficie d’une double accréditation Française COFRAC et Anglaise UKAS.
De nouvelles améliorations ont été apportées à notre Système de Management de la Qualité, nécessitant ainsi
l’accompagnement des responsables pour la maîtrise du nouveau système.
Elles se résument comme suit :
Dématérialisation et partage de la nouvelle documentation SMQ.
Refonte de la documentation du Système de Management de la Qualité.
Consolidation des documents de pilotage (Journal d’Amélioration, registre des RC/NC, registre des AC/AP).
Mise à jour des quatre procédures obligatoires du Pilotage SMQ conformément aux modifications effectuées
au niveau des processus.
Consolidation des plans d’activités « traitement des sinistres ».
Consolidation des processus : passage de 8 à 6 processus.
Mise à jour des plans d’activités relatifs à la réalisation des contrats.
Refonte des Cartes d’Identité des Processus.
Rapport Annuel 2015 25
BILAN SOCIAL
Au 31 Décembre 2015, le nombre de collaborateurs d’Agma Lahlou-Tazi s’élevait à 157, soit le même que celui enregistré
à la clôture de l’exercice précédent.
Le turn-over de l’année 2015 se présente comme suit :
AU 01/01/2015
PROMOTIONS
1
84
36
36
157
0
3
2
0
5
Cadres supérieurs
Cadres
Agents de Maîtrise
Employés
TOTAL
CHANGEMENTS
RECRUTEMENTS
DE CATÉGORIE
0
0
-3
-2
-5
DÉMISSIONS /
DÉPARTS /
DÉCÈS
RETRAITÉS
AU 31/12/2015
0
2
3
1
6
1
6
0
1
8
0
80
36
41
157
0
1
4
9
14
La moyenne d’âge a baissé de 2 ans et demi puisqu’elle est passée de 43,03 ans au 31/12/14 à 40.55 ans au 31/12/15
après le départ à la retraite de 8 salariés et le recrutement de 14 jeunes collaborateurs dont l’âge moyen est de 31 ans.
FORMATIONS
Un plan de formation avec 22 actions a été mis en place. Au 31/12/15, le personnel
d’Agma Lahlou-Tazi a bénéficié de dix actions de formation, aussi bien en interne
qu’en externe.
ACTIONS SOCIALES
Plusieurs actions sociales ont confirmé l’accompagnement et l’implication du
cabinet auprès de ses collaborateurs avec notamment en 2015 :
Une collaboratrice a bénéficié d’une dotation pour le pèlerinage suite à un
tirage au sort favorable.
Une prime a été octroyée aux salariés ayant des enfants scolarisés à l’occasion de la rentrée scolaire.
Une prime a été accordée à l’ensemble du personnel à l’occasion de la fête de l’Aïd Al-Adha.
Un bon d’achat Marjane a été remis aux huit retraités.
Sur le plan de la prévention, une campagne de vaccination contre le virus de la grippe a été organisée le 23 octobre
2015 dans les locaux d’Agma Lahlou-Tazi.
Pour célébrer la fête de Achoura, des bons d’achats Marjane ont été distribués aux enfants des collaborateurs dont
l’âge ne dépasse pas 8 ans (52 bénéficiaires).
MEDECINE DU TRAVAIL
Pour prendre soin de nos salariés, nous avons fait appel au cours du quatrième trimestre 2015, à un médecin de travail
qui interviendra à raison de 8 heures par mois. Nous avons prévu un local pour effectuer les visites et les consultations.
26
Rapport Annuel 2015
CAPITAL, BOURSE ET PARTICIPATIONS
EVOLUTION DU TITRE EN BOURSE
Valeur
Volume
3000
2500
2000
3500k
3000k
2500k
2000k
1500
1000
500
1500k
1000k
500k
K
0
01/01/2015
01/03/2015
01/05/2015
01/07/2015
01/09/2015
01/11/2015
01/01/2016
01/02/2015
01/04/2015
01/06/2015
01/08/2015
01/10/2015
01/12/2015
A la clôture de l’exercice 2015, le cours de l’action Agma Lahlou-Tazi a connu une variation négative de 14,03% en s’élevant
à 2.360,00 DHS contre 2.745,00 DHS au 31/12/14. Il a atteint son pic à 2.888,00 DHS le 28/05/2015.
Agma Lahlou-Tazi a versé en Juin 2015 un dividende de 225,00 DHS par action représentant un taux de distribution de
100% et un rendement de 9,5%.
Au 31/12/15, la capitalisation boursière d’Agma Lahlou-Tazi s’est élevée à 472 MDH.
Rapport Annuel 2015 27
NOS PROJETS ET PERSPECTIVES D’AVENIR
PLAN STRATEGIQUE 2016-2018
Les résultats de clôture prévisionnels tels qu’ils apparaissent dans le plan 2016-2018 sont évalués comme suit :
(en MDH)
2018
2017
2016
2015
2014
ÉVOLUTION %
Plan
Plan
Plan
Réel
Réel
P18/R15
120,4
115,7
109,7
104,8
112,8
14,8%
Résultat d’exploitation
61,8
59,1
52,8
48,9
58,4
26,3%
Résultat financier
4,0
3,8
3,6
3,7
4,3
8,9%
Résultat avant impôt
66,0
63,0
56,4
54,6
63,8
20,9%
RÉSULTAT NET
45,6
43,5
39,0
38,2
45,0
19,4%
Chiffre d’affaires
(1)
(1) C.A = C.A direct (Commissions sur primes encaissées, nettes de TPS) + Commissions diverses
Autofinancement
28
3,6
6,1
-1,9
-6,1
2,2
-158,6%
Valeur Ajoutée
107,7
103,2
96,4
91,0
100,1
18,3%
Productivité (VA/pers)
0,67
0,66
0,61
0,58
0,63
15,5%
EBE
61,0
57,8
51,6
47,8
56,7
27,7%
Investissements
2,6
1,8
2,6
1,3
1,4
106,1%
Effectifs
160
157
159
157
157
1,9%
Rapport Annuel 2015
ANNEXE 1 : COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES AU 31/12/2015
(en MDH)
2015
2014
ÉVOLUTION (%)
BUDGET
ÉVOLUTION (%)
2015
Réel
Réel
R15/R14
2015
R15/B15
2ème Forecast
Produits IARD
52,0
58,9
-11,7%
61,3
-15,2%
54,4
Produits Groupe-Vie
43,0
42,5
1,2%
40,8
5,6%
40,2
Produits Transport
8,4
10,5
-20,6%
7,9
5,3%
7,4
TOTAL C.A. DIRECT
103,4
112,0
-7,7%
110,0
-6,0%
102,0
1,4
0,9
60,4%
0,9
62,6%
1,2
104,8
112,8
-7,1%
110,9
-5,5%
103,1
Autres produits
3,0
3,4
-11,4%
3,3
-8,5%
3,0
Reprises d’exploitation
0,5
0,5
-14,5%
0,4
4,8%
0,5
108,3
116,8
-7,3%
114,6
-5,5%
106,6
Achats consommés de mat & fournitures
(1,1)
(0,9)
21,7%
(1,1)
-0,8%
(1,1)
Autres charges externes
(12,7)
(11,9)
7,0%
(11,9)
7,4%
(12,2)
Impôts et taxes
(1,6)
(1,6)
-2,5%
(1,6)
-2,9%
(1,6)
Charges du personnel
(41,7)
(41,7)
-0,1%
(43,5)
-4,1%
(42,2)
Dotations d’exploitations
(2,3)
(2,3)
1,5%
(2,5)
-6,4%
(2,2)
(59,4)
(58,4)
1,7%
(60,5)
-1,9%
(59,3)
48,9
58,4
-16,2%
54,1
-9,6%
47,2
Produits financiers
3,7
4,3
-15,3%
3,7
-1,0%
3,6
Charges financières
0,0
(0,1)
-100,0%
0,0
RÉSULTAT FINANCIER
3,7
4,3
-14,0%
3,7
-1,0%
3,6
Produits non courants
8,4
2,1
303,1%
0,1
10366,3%
0,5
Charges non courantes
(6,3)
(1,0)
563,2%
RÉSULTAT NON COURANT
2,0
1,1
81,4%
0,1
2441,3%
0,05
RÉSULTAT AVANT IMPÔTS
54,6
63,8
-14,4%
57,9
-5,7%
50,9
IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS
(16,4)
(18,9)
-13,0%
(17,6)
-6,7%
(15,2)
38,2
44,9
-14,9%
40,3
-5,3%
35,7
PRODUITS D’EXPLOITATION
Commissions diverses
TOTAL C.A.
TOTAL (I)
CHARGES D’EXPLOITATION
TOTAL (II)
RÉSULTAT D’EXPLOITATION
RÉSULTAT NET
0,0
-0,5
Rapport Annuel 2015 29
DONNÉES FINANCIÈRES
ÉTATS FINANCIERS
BILAN ACTIF
EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2015
ACTIF
0,00
AMORTISSEMENTS
ET PROVISIONS
0,00
120 117 151,66
4 758 846,27
5 121 836,42
114 995 315,24
4 758 846,27
33 314 610,30
29 290 579,01
7 815 520,75
6 580 635,28
2 656 680,75
22 842 408,80
1 490 648,27
21 219 295,46
10 128 761,11
50 000,00
TRÉSORERIE
ACTIF CIRCULANT
ACTIF IMMOBILISE
BRUT
IMMOBILISATIONS EN NON VALEURS (A)
* Frais préliminaires
* Charges à répartir sur plusieurs exercices
* Primes de remboursement des obligations
IMMOBILISATIONS INCORPORELLES (B)
*Immobilisations en recherche et développement
* Brevets, marques, droits et valeurs similaires
* Fonds commercial
* Autres immobilisations incorporelles
IMMOBILISATIONS CORPORELLES (C)
* Terrains
*Constructions
* Installations techniques, outillage
* Matériel de transport
* Mobilier,matériel de bureau, aménagements divers
* Autres immobilisations corporelles
* Immobilisations corporelles en cours
IMMOBILISATIONS FINANCIERES (D)
* Prêts immobilisés
* Autres créances financières
* Titres de participation
* Autres titres immobilisés
ECART DE CONVESION ACTIF (E)
* Diminution des créances immobilisées
* Augmentation des dettes financières
TOTAL I (A + B + C + D + E)
STOCKS (F)
* Marchandises
* Matériel et fournitures consommables
* Produits en cours
* Produits intermédiaires et produits résiduels
* Produits finis
CREANCES DE L’ACTIF CIRCULANT (G)
* Fournisseurs débiteurs, avances et acomptes
* Clients et comptes rattachés
* Personnel
* Etat
* Comptes d’associés
* Autres débiteurs
* Compte de régularisation Actif
TITRES ET VALEURS DE PLACEMENT (H)
ECARTS DE CONVERSION ACTIF (I)
(Eléments circulants)
TOTAL II (F + G + H + I)
TRESORERIE - ACTIF
* Chèques et valeurs à encaisser
* Banque, T.G, et C.C.P
* Caisse, Régies d’avances et accréditifs
TOTAL III
TOTAL GENERAL I + II + III
EXERCICE
PRÉCÉDENT
EXERCICE
NET
NET
0,00
0,00
115 358 305,39
0,00
362 990,15
114 995 315,24
0,00
4 024 031,29
0,00
1 234 885,47
0,00
1 166 032,48
1 623 113,34
0,00
0,00
10 078 761,11
0,00
79 261,11
0,00
9 999 500,00
0,00
0,00
0,00
129 461 097,79
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
141 608 726,10
407 833,60
123 084 994,08
1 157,40
2 479 389,36
5 087 770,00
0,00
10 547 581,66
0,00
0,00
115 257 917,52
0,00
262 602,28
114 995 315,24
0,00
4 629 044,48
0,00
1 595 761,51
0,00
1 159 215,79
1 874 067,18
0,00
0,00
15 340 887,11
0,00
79 261,11
0,00
15 261 626,00
0,00
0,00
0,00
135 227 849,11
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
85 255 584,48
377 161,60
67 188 687,11
17 209,94
2 648 133,86
6 708 819,00
0,00
8 315 572,97
0,00
0,00
0,00
141 608 726,10
85 255 584,48
0,00
34 099 425,28
24 019,69
24 015 176,65
2 194 528,06
26 233 724,40
297 303 548,29
23 344,51
24 882 289,29
1 466 584,80
26 372 218,60
246 855 652,19
79 261,11
10 049 500,00
0,00
0,00
0,00
163 560 523,07
0,00
141 608 726,10
407 833,60
123 084 994,08
1 157,40
2 479 389,36
5 087 770,00
50 000,00
34 099 425,28
0,00
10 547 581,66
0,00
141 608 726,10
24 019,69
24 015 176,65
2 194 528,06
26 233 724,40
331 402 973,57
Rapport Annuel 2015 31
BILAN PASSIF
EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2015
PASSIF
EXERCICE
EXERCICE
PRÉCÉDENT
20 000 000,00
20 000 000,00
12 915,08
12 915,08
FONDS PROPRES
* Capital social ou personnel (1)
* Moins : actionnaires, capital souscrit non appelé
Capital appelé
dont versé . . .
* Primes d’émission, de fusion, d’apport
* Ecarts de réevaluation
FINANCEMENT PERMANENT
* Réserve facultative
* Réserve légale
2 000 000,00
2 000 000,00
* Autres réserves
23 620 050,00
23 620 050,00
* Report à nouveau (2)
4 940 085,78
4 965 764,06
* Résultat net de l’exercice (2)
38 213 944,36
44 974 321,72
TOTAL DES CAPITAUX PROPRES (A)
88 786 995,22
95 573 050,86
CAPITAUX PROPRES ASSIMILES (B)
0,00
0,00
* Provisions réglementées
0,00
0,00
DETTES DE FINANCEMENT (C)
0,00
0,00
0,00
0,00
PROVISIONS DURABLES POUR RISQUES ET CHARGES (D)
687 814,30
687 814,30
* Provisions pour risques
687 814,30
687 814,30
0,00
0,00
* Résultats nets en instance d’affectation (2)
* Subventions d’investissement
* Emprunts obligataires
* Autres dettes de financement
* Provisions pour charges
ECARTS DE CONVERSION - PASSIF (E)
* Augmentation de créances immobilisées
PASSIF CIRCULANT
* Diminution des dettes de financement
TOTAL I (A + B + C + D + E)
89 474 809,52
96 260 865,16
DETTES DU PASSIF CIRCULANT (F)
202 120 249,43
141 929 076,38
* Fournisseurs et comptes rattachés
193 445 480,60
136 194 971,53
* Personnel
3 056 125,44
* Organismes sociaux
2 871 478,64
2 937 460,94
* Etat
541 452,31
567 294,17
* Comptes d’associés
22 254,32
19 779,32
* Autres créanciers
* Comptes de régularisation - passif
AUTRES PROVISIONS POUR RISQUES ET CHARGES (G)
ECARTS DE CONVERSION PASSIF (éléments circulants) (H)
236 886,85
225 833,93
1 946 571,27
1 983 736,44
708 489,34
3 665 710,65
0,00
0,00
202 828 738,77
145 594 787,03
* Banques (soldes créditeurs)
5 000 000,00
5 000 000,00
TOTAL III
5 000 000,00
5 000 000,00
297 303 548,29
246 855 652,19
TOTAL II (F + G + H)
TRÉSORERIE
TRESORERIE PASSIF
* Crédits d’escompte
* Crédits de trésorerie
TOTAL GENERAL (I + II + III)
(1) Capital personnel débiteur (2) Bénéficiaire (+), déficitaire (-)
32
Rapport Annuel 2015
COMPTE DE PRODUITS ET CHARGES (Hors Taxes)
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
NATURE
OPÉRATIONS
NON COURANT
FINANCIER
EXPLOITATION
PROPRES À
L’EXERCICE 1
I - PRODUITS D’EXPLOITATION
*Ventes de marchandises ( en l'état )
*Ventes de biens et services produits
*Chiffres d'affaires
*Variation de stocks de produits ( + ou -) (1)
* Immobilisations produites par l'entreprise pour elle-même
* Subventions d'exploitation
* Autres produits d'exploitation
* Reprises d'exploitation : transferts de charges
TOTAL I
II - CHARGES D’EXPLOITATION
* Achats revendus (2) de marchandises
* Achats consommés (2) de matières et fournitures
* Autres charges externes
* Impôts et taxes
* Charges de personnel
* Autres charges d'exploitation
* Dotations d'exploitation
TOTAL II
III - RESULTAT D’EXPLOITATION (I - II)
IV - PRODUITS FINANCIERS
* Produits des titres de participation et autres titres immobilisés
* Gains de change
* Intérêts et autres produits financiers
* Reprises financières: transferts de charges
TOTAL IV
V - CHARGES FINNANCIERES
* Charges d'intérêts
* Pertes de change
* Autres charges financières
* Dotations financières
TOTAL V
VI - RESULTAT FINANCIER (IV - V)
VII - RESULTAT COURANT (III + VI)
VIII - PRODUITS NON COURANTS
* Produits de cessions d'immobilisations
* Subvention d'équilibre
* Reprises sur subventions d'investissement
* Autres produits non courants
* Reprises non courantes : transferts de charges
TOTAL VIII
IX - CHARGES NON COURANTES
* Valeurs nettes d'amortsissement des immobilisations cédées
* Subventions accordées
* Autres charges non courantes
* Dotations non courantes aux amortissements et aux provisions
TOTAL IX
X - RESULTAT NON COURANT (VIII - IX)
XI - RESULTAT AVANT IMPÔTS (VII + ou - X)
XII - IMPÔTS SUR LES RESULTATS
XIII - RESULTAT NET (XI - XII)
XIV - TOTAL DES PRODUITS (I + IV + VIII)
XV - TOTAL DES CHARGES (II + V + IX + XII)
XVI - RESULTAT NET (total produits - total charges)
TOTAUX
CONCERNANT
LES EXERCICES
PRÉCÉDENTS 2
TOTAUX DE
L’EXERCICE
3 = 1+ 2
Mars
1993
TOTAUX DE
L’EXERCICE
PRÉCÉDENT
104 809 752,14
104 809 752,14
112 844 081,49
2 998 105,49
454 286,07
108 262 143,70
2 998 105,49
454 286,07
108 262 143,70
3 382 177,94
530 557,30
116 756 816,73
0,00
1 066 734,49
12 727 349,31
1 591 005,15
41 673 513,12
Juillet
1998
1 066 734,49
12 727 349,31
1 591 005,15
41 673 513,12
0,00
2 294 593,99
59 353 196,06
48 908 947,64
2 262 428,36
58 387 101,03
58 369 715,70
954 237,40
954 237,40
1 032 915,50
2 718 453,86
2 718 453,86
0,00
3 672 691,26
2 294 593,99
59 353 196,06
0,00
3 672 691,26
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
3 672 691,26
52 581 638,90
6 487 766,00
6 487 766,00
1 576 580,61
308 566,80
8 372 913,41
1 576 580,61
308 566,80
8 372 913,41
0,00
877 309,35
11 893 916,61
1 631 796,79
41 721 649,92
Juillet
1998
3 238 049,94
67 413,02
4 338 378,46
0,00
0,00
4 338 378,46
62 708 094,16
Juillet
1998
151 172,50
1 266 057,49
660 000,00
2 077 229,99
5 269 809,92
5 269 809,92
149 003,02
747 595,28
322 500,00
6 339 905,20
747 595,28
322 500,00
6 339 905,20
2 033 008,21
54 614 647,11
16 400 702,75
38 213 944,36
120 307 748,37
82 093 804,01
38 213 944,36
498 945,36
308 566,80
956 515,18
1 120 714,81
63 828 808,97
18 854 487,25
44 974 321,72
123 172 425,18
78 198 103,46
44 974 321,72
16 400 702,75
0,00
Juillet
1998
Rapport Annuel 2015 33
ETAT DES SOLDES DE GESTION (E.S.G)
I. Tableau de formation des resultats (T.R.F)
1
2
I
II
EXERCICE
EXERCICE
PRÉCÉDENT
0,00
* Ventes de marchandises (en l’état )
0,00
-
* Achats de marchandises
0,00
0,00
=
MARGE BRUTE SUR VENTES EN L’ETAT
0,00
0,00
+
PRODUCTION DE L’EXERCICE : (3+4+5)
104 809 752,14
112 844 081,49
3
* Ventes de biens et services produits
104 809 752,14
112 844 081,49
4
* Variation de stocks de produits
0,00
0,00
5
* Immobilisations produites par l’entreprise pour elle-même
0,00
0,00
13 794 083,80
12 771 225,96
III
-
CONSOMMATION DE L’EXERCICE : (6+7)
6
* Achats consommés de matières et fournitures
1 066 734,49
877 309,35
7
* Autres charges externes
12 727 349,31
11 893 916,61
100 072 855,53
IV
V
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
=
VALEUR AJOUTEE : (I+II+III)
91 015 668,34
8
+
* Subventions d’exploitation
0,00
0,00
9
-
* Impôts et taxes
1 591 005,15
1 631 796,79
-
* Charges du personnel
41 673 513,12
41 721 649,92
=
EXCEDENT BRUT D’EXPLOITATION (E.B.E)
47 751 150,07
56 719 408,82
10
11
=
OU INSUFFISANCE BRUTE D’EXPLOITATION (I.B.E)
+
* Autres produits d’exploitation
12
-
* Autres charges d’exploitation
13
+
* Reprises d’exploitation: transferts de charges
-
* Dotations d’exploitation
=
RESULTAT D’EXPLOITATION (+ou-)
14
VI
VII
VII
IX
15
X
0,00
0,00
2 998 105,49
3 382 177,94
0,00
0,00
454 286,07
530 557,30
2 294 593,99
2 262 428,36
48 908 947,64
58 369 715,70
+ou- RESULTAT FINANCIER
= RESULTAT COURANT (+ou-)
3 672 691,26
4 338 378,46
52 581 638,90
62 708 094,16
+ou- RESULTAT NON COURANT
* Impôts sur les résultats
2 033 008,21
1 120 714,81
16 400 702,75
18 854 487,25
38 213 944,36
44 974 321,72
EXERCICE
EXERCICE
PRÉCÉDENT
* Résultat de l'exercice
38 213 944,36
44 974 321,72
* Bénéfice
38 213 944,36
44 974 321,72
1 908 604,65
1 808 142,29
=
RESULTAT NET DE L’EXERCICE (+ou-)
II. CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (C.A.F) - AUTOFINANCEMENT
1
* Perte
2
+
* Dotations d'exploitation (1)
3
+
* Dotations financières (1)
4
+
* Dotations non courantes (1)
5
-
* Reprises d'exploitation (2)
6
-
* Reprises financières (2)
7
-
* Reprises non courantes (2) (3)
67 413,02
8
-
* Produits de cession d'immobilisations
6 487 766,00
151 172,50
9
+
* Valeurs nettes d'amortissement des imm. cédées
5 269 809,92
149 003,02
CAPACITE D’AUTOFINANCEMENT (C.A.F)
38 904 592,93
46 712 881,51
10
+
* Distributions de bénéfices
45 000 000,00
45 000 000,00
AUTOFINANCEMENT
-6 095 407,07
1 712 881,51
I
II
0,00
(1) à l’exclusion des dotations relatives aux actifs et passifs circulants et à la trésorerie
(2) à l’exclusion des reprises relatives aux actifs circulants et à la trésorerie
(3) y compris reprises sur subventions d’investissement
34
Rapport Annuel 2015
TABLEAU DE FINANCEMENT
I. Synthese des masses du bilan
MASSES
1
2
3
4
5
6
7
Financement Permanent
Moins actif immobilisé
FONDS DE ROULEMENT FONCTIONNEL (A) (1-2)
Actif circulant
Moins Passif circulant
BESOIN DE FINANCEMENT GLOBAL (B) (4-5)
TRESORERIE NETTE (Actif-Passif) A-B
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
VARIATIONS A-B
EXERCICE
PRÉCÉDENT
EMPLOIS
A
B
C
89 474 809,52
129 461 097,79
-39 986 288,27
141 608 726,10
202 828 738,77
-61 220 012,67
21 233 724,40
96 260 865,16
135 227 849,11
-38 966 983,95
85 255 584,48
145 594 787,03
-60 339 202,55
21 372 218,60
EXERCICE
RESSOURCES
D
6 786 055,64
5 766 751,32
12 552 806,96
56 353 141,62
57 233 951,74
880 810,12
138 494,20
II. Emplois et ressources
EXERCICE 2015
EMPLOIS
I. RESSOURCES STABLES DE L’EXERCICE (FLUX)
• AUTOFINANCEMENT (A)
- Capacité d’autofinancement
- Distribution de bénéfices
• CESSIONS ET REDUCTIONS D’IMMOBILISATIONS (B)
- Cessions d’immob. incor.
- Cessions d’immob.corporelles
- Cessions d’immob. Financ.
- Récupérations sur créances immobilisées
• AUGMENTATION DES CAPITAUX PROPRES ET ASSIMILES (C)
- Augmentation de capital, apports
- Subventions d’investissement
• AUGMENTATION DES DETTES DE FINANCEMENT (D)
(nettes de primes de remboursement)
TOTAL I RESSOURCES STABLES (A+B+C+D)
II. EMPLOIS STABLES DE L’EXERCICE (FLUX)
ACQUISITIONS ET AUGMENTATIONS D’IMMOBILISATIONS (E)
- Acquisition d’immo. En non valeurs
- Acquisition d’immo. incorporelles
- Acquisition d’immo. corporelles
- Acquisition d’immo. Financières
- Augment. Des créances immobilisées
• REMBOURSEMENT DES CAPITAUX PROPRES (F)
• REMBOURSEMENT DES DETTES DE FINANCEMENTS (G)
• EMPLOIS EN NON VALEURS (H)
TOTAL II. EMPLOIS STABLES (E+F+G+H)
III. VARIATION DU BESOIN DE FINANCEMENT GLOBAL (BFG)
IV. VARIATION DE LA TRESORERIE
TOTAL GENERAL
RESSOURCES
EXERCICE PRÉCÉDENT
EMPLOIS
-6 095 407,07
38 904 592,93
45 000 000,00
1 712 881,51
46 712 881,51
45 000 000,00
6 487 766,00
151 172,50
94 000,00
6 393 766,00
66 000,50
85 172,00
0,00
0,00
0,00
0,00
392 358,93
1 864 054,01
1 411 663,25
6 588 855,52
424 222,80
987 440,45
206 064,30
1 120 665,22
5 262 126,00
1 411 663,25
1 411 663,25
A.2 ÉTAT DES DÉROGATIONS
RESSOURCES
880 810,12
138 494,20
1 411 663,25
6 588 855,52
50 997 827,55
57 586 683,07
55 722 629,06
57 586 683,07
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
JUSTIFICATION
DES DÉROGATIONS
INFLUENCE DES DÉROGATIONS SUR LE PATRIMOINE, LA
SITUATION FINANCIÈRE ET LES RÉSULTATS
I. Dérogations aux principes comptables fondamentaux
NEANT
NEANT
II. Dérogations aux méthodes d’évaluation
NEANT
NEANT
III. Dérogations aux règles d’établissement et de présentation
des états de synthèse
NEANT
NEANT
INDICATION DES DÉROGATIONS
Rapport Annuel 2015 35
A.3 ÉTAT DES CHANGEMENTS DE MÉTHODES
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
JUSTIFICATION
DU CHANGEMENT
INFLUENCE SUR LE PATRIMOINE,
LA SITUATION FINANCIÈRE ET LES RÉSULTATS
I. Changements affectant les méthodes d’évaluation
NEANT
NEANT
II. Changements affectant les règles de présentation
NEANT
NEANT
NATURE DES CHANGEMENTS
B.2 TABLEAU DES IMMOBILISATIONS AUTRES QUE FINANCIÈRES
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
AUGMENTATION
NATURE
DIMINUTION
PRODUCTION
MONTANT
PAR
BRUT DÉBUT
D’EXERCICE ACQUISITION L’ENTREPRISE VIREMENT
POUR ELLE
MÊME
IMMOBILISATIONS EN NON VALEURS
CESSION
MONTANT
BRUT FIN DE
RETRAIT VIREMENT L’EXERCICE
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
119 692 928,86
424 222,80
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
120 117 151,66
4 697 613,62
424 222,80
* Frais préliminaires
* Charges à répartir sur plusieurs exercices
* Primes de remboursement des obligations
IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
* Immobilisations en recherche et développement
* Brevets, marques, droits et valeurs similaires
* Fonds commercial
5 121 836,42
114 995 315,24
* Autres immobilisations incorporelles
IMMOBILISATIONS CORPORELLES
114 995 315,24
0,00
32 751 347,85
987 440,45
0,00
0,00
424 178,00
0,00
0,00
33 314 610,30
* Terrains
* Constructions
7 815 520,75
* Installations techniques, matériel informatique
* Matériel de transport
7 815 520,75
0,00
0,00
2 693 807,00
387 051,75
* Matériel & mobilier de bureau, aménagements divers 22 242 020,10
600 388,70
424 178,00
2 656 680,75
22 842 408,80
* Autres immobilisations corporelles
* Immobilisations corporelles en cours
B.2 Bis TABLEAU DES AMORTISSEMENTS
NATURE
IMMOBILISATIONS EN NON VALEURS
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
CUMUL DÉBUT
D’EXERCICE
DOTATION DE
D’EXERCICE
AMORTISSEMENTS
SUR IMMOBILISATIONS
SORTIES
CUMUL
D’AMORTISSEMENT
EN FIN D’EXERCICE
1
2
3
4 = 1 + 2 -3
0,00
0,00
0,00
0,00
4 435 011,34
323 834,93
0,00
4 758 846,27
4 435 011,34
323 834,93
28 122 303,37
1 584 769,72
6 219 759,24
360 876,04
* Frais préliminaires
* Charges à répartir sur plusieurs exercices
* Primes de remboursement des obligations
IMMOBILISATIONS INCORPORELLES
* Immobilisations en recherche et développement
* Brevets, marques, droits et valeurs similaires
4 758 846,27
* Fonds commercial
* Autres immobilisations incorporelles
IMMOBILISATIONS CORPORELLES
416 494,08
* Terrains
* Constructions
* Installations techniques
0,00
372 551,14
* Matériel & mobilier de bureau, aménagements
20 367 952,92
851 342,54
Rapport Annuel 2015
6 580 635,28
0,00
1 534 591,21
* Immobilisations corporelles en cours
36
0,00
* Matériel de transport
* Autres immobilisations corporelles
29 290 579,01
416 494,08
1 490 648,27
21 219 295,46
B.4 TABLEAU DES TITRES DE PARTICIPATION
RAISON SOCIALE
DE LA SOCIÉTÉ
ÉMETTRICE
SECTEUR
D’ACTIVITÉ
CAPITAL
SOCIAL
1
2
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
PARTICIPATION
PRIX
VALEUR
AU CAPITAL D’ACQUISITION COMPTABLE
EN %
GLOBAL
NETTE
EXTRAITS DES DERNIERS ÉTATS
DE SYNTHÈSE DE LA SOCIÉTÉ
ÉMETTRICE
DATE
DE CLÔTURE
SITUATION
NETTE
RÉSULTAT
NET
6
7
8
PRODUITS
INSCRITS
AU C.P.C
DE
L’EXERCICE
3
4
5
99%
9 999 400,00
9 999 400,00
659 980,20
5 262 126,00
5 262 126,00
294 226,40
50 000,00
0,00
0,00
VIDAL
100,00
100,00
0,00
BMCE
0,00
0,00
30,80
STE AZZAHRO
IMMOBILIER 10 000 000,00
STE LESIEUR CRISTAL
SED FES
STE LESIEUR CRISTAL
9
- 5 262 126,00 - 5 262 126,00
TITRES CÉDÉS
TOTAL
10 049 500,00
9 999 500,00
954 237,40
B.5 TABLEAU DES PROVISIONS
NATURE
1. Provisions pour dépréciation de
l’actif immobilisé
MONTANT
DÉBUT
EXERCICE
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
DOTATIONS
D’EXPLOITATION FINANCIÈRES
REPRISES
NON
NON
D’EXPLOITATION FINANCIÈRES
COURANTES
COURANTES
MONTANT
FIN
EXERCICE
50 000,00
50 000,00
3. Provisions durables pour risques
et charges
687 814,30
687 814,30
SOUS TOTAL (A)
737 814,30
2. Provisions réglementées
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
4. Provisions pour dépréciation de
l’actif circulant (hors trésorerie)
5. Autres provisions pour risques
et charges
0,00
3 665 710,65
385 989,34
322 500,00
3 357 143,85
308 566,80
6. Provisions dépréciation des comptes
de trésorerie
SOUS TOTAL (B)
TOTAL (A+B)
3 665 710,65
385 989,34
0,00
322 500,00
3 357 143,85
0,00
308 566,80
708 489,34
4 403 524,95
385 989,34
0,00
322 500,00
3 357 143,85
0,00
308 566,80
1 446 303,64
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
ANALYSE PAR ÉCHÉANCE
TOTAL
PLUS D’UN AN MOINS D’UN AN
DE L’ACTIF IMMOBILISÉ
*Prêts immobilisés
*Autres créances financières
DE L’ACTIF CIRCULANT
*Fournisseurs débiteurs
*Clients et comptes rattachés
*Personnel
79 261,11
79 261,11
0,00
0,00
79 261,11
79 261,11
0,00
141 608 726,10 31 428 060,48 110 180 665,62
407 833,60
MONTANTS MONTANTS
ECHUES
MONTANTS
MONTANTS EN SUR L’ETAT ET
SUR LES
ET NON
REPRÉSENTÉS
DEVISES
ORGANISMES ENTREPRISES
RECOUVRÉES
PAR DES EFFETS
PUBLICS
LIÉES
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
3 024 673,56
0,00
54 706,53
123 084 994,08 27 901 779,66 95 183 214,42
1 157,40
*État
2 479 389,36
2 479 389,36
*Comptes d’associés
5 087 770,00
5 087 770,00
*Comptes de régul. Actif
AUTRE ANALYSE
407 833,60
1 157,40
*Autres débiteurs
708 489,34
0,00
B.6 TABLEAU DES CRÉANCES
CRÉANCES
737 814,30
54 706,53
2 479 389,36
0,00
10 547 581,66
3 526 280,82
7 021 300,84
545 284,20
Rapport Annuel 2015 37
B.7 TABLEAU DES DETTES
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
ANALYSE PAR ECHEANCE
DETTES
TOTAL
PLUS D’UN AN MOINS D’UN AN
DE FINANCEMENT
0,00
0,00
AUTRE ANALYSE
MONTANTS MONTANTS
ECHUES
MONTANTS
MONTANTS EN SUR L’ETAT ET
SUR LES
ET NON
REPRÉSENTÉS
DEVISES
ORGANISMES ENTREPRISES
RECOUVRÉES
PAR DES EFFETS
PUBLICS
LIÉES
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
0,00
541 452,31
0,00
0,00
*Emprunts obligataires
*Autres dettes de financement
DU PASSIF CIRCULANT
202 120 249,43 79 082 029,37 123 038 220,06
*Fournisseurs
193 445 480,60 77 004 724,64 116 440 755,96
*Clients créditeurs
0,00
*Personnel
3 056 125,44
3 056 125,44
*Organismes sociaux
2 871 478,64
2 871 478,64
*Etat
541 452,31
*Comptes d’associés
22 254,32
*Autres créanciers
*Comptes de régular. Passif
541 452,31
19 779,32
2 475,00
236 886,85
185 751,85
51 135,00
1 946 571,27
1 871 773,56
74 797,71
541 452,31
B.8 TABLEAU DES SURETES REELLES DONNEES OU REÇUES
TIERS CRÉDITEURS OU
DÉBITEURS
MONTANT
COUVERT PAR LA
SÛRETÉ
NATURE (1)
DATE ET LIEU
D’INSCRIPTION
*Sûretés données
NEANT
*Sûretés reçues
NEANT
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
OBJET (2) (3)
VALEUR COMPTABLE NETTE DE
LA SÛRETÉ DONNÉE A LA DATE DE
CLÔTURE
(1) Gage : 1- Hypothèque : 2 - Nantissement : 3 - Warrant : 4 - Autres : 5 - (à préciser)
(2) préciser si la sûreté est donnée au profit d’entreprises ou de personnes tierces (sûretés données) (entreprises liées, associés, membres du personnel)
(3) préciser si la sûreté reçue par l’entreprise provient de personnes tierces autres que le débiteur (sûretés reçues)
B.9 ENGAGEMENTS FINANCIERS REÇUS OU DONNÉS HORS OPÉRATIONS DE CRÉDIT-BAIL
EXERCICE CLOS LE 31 DÉCEMBRE 2015
MONTANTS EXERCICE
MONTANTS
EXERCICE PRÉCÉDENT
* Avals et cautions
NÉANT
NÉANT
* Engagements en matière de pensions de retraites et obligations similaires
NÉANT
NÉANT
* Autres engagements donnés
NÉANT
NÉANT
0,00
0,00
0,00
0,00
MONTANTS EXERCICE
MONTANTS
EXERCICE PRÉCÉDENT
* Avals et cautions
NÉANT
NÉANT
* Autres engagements donnés
NÉANT
NÉANT
0,00
0,00
ENGAGEMENTS DONNES
TOTAL (1)
(1) dont engagements à l’égard d’entreprises liées ....................
ENGAGEMENTS RECUS
TOTAL
(1) Gage : 1- Hypothèque : 2 - Nantissement : 3 - Warrant : 4 - Autres : 5 - (à préciser)
(2) préciser si la sûreté est donnée au profit d’entreprises ou de personnes tierces (sûretés données) (entreprises liées, associés, membres du personnel)
(3) préciser si la sûreté reçue par l’entreprise provient de personnes tierces autres que le débiteur (sûretés reçues)
38
Rapport Annuel 2015
RAPPORT GÉNÉRAL
DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
Rapport Annuel 2015 39
RAPPORT SPÉCIAL
DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
40
Rapport Annuel 2015
RÉSUMÉ DU RAPPORT
DES COMMISSAIRES AUX COMPTES
Rapport Annuel 2015 41
PROJETS DE RÉSOLUTIONS
EXERCICE 2015
PREMIÈRE RÉSOLUTION
L’Assemblée générale, après avoir entendu lecture des rapports du Conseil d’administration et des Commissaires aux comptes sur les
comptes de l’exercice clos le 31 décembre 2015, approuve le bilan et les comptes tels qu’ils sont présentés, se soldant par un bénéfice
net comptable de 38 213 944,36 DH.
Elle approuve également les opérations traduites par ces comptes ou résumées dans ces rapports.
DEUXIÈME RÉSOLUTION
En conséquence de l’adoption de la résolution précédente, l’Assemblée générale donne aux administrateurs et aux Commissaires aux
comptes quitus de l’exécution de leurs mandats pour l’exercice écoulé.
TROISIÈME RÉSOLUTION
L’Assemblée générale, après avoir entendu lecture du rapport spécial des Commissaires aux comptes sur les conventions visées à
l’article 56 et suivants de la loi 17-95 telle que modifiée et complétée par les lois 20-05 et 78-12 approuve les opérations conclues ou
exécutées au cours de l’exercice.
QUATRIÈME RÉSOLUTION
L’Assemblée générale approuve l’affectation suivante des résultats :
Bénéfice net comptable
Report à nouveau sur exercices antérieurs
Solde
Dividende proposé
Solde
38 213 944,36 DH
4 940 085,78 DH
43 154 030,14 DH
(-) 41 000 000,00 DH
2 154 030,14 DH
Elle décide en conséquence de distribuer un dividende total de DH 41 000 000,00, soit 205,00 DH par action et d’affecter :
• Au compte « Report à nouveau » le solde, soit 2 154 030,14 DH.
Le dividende sera mis en paiement selon les modalités prévues par la réglementation en vigueur, à compter du 15 juin 2016.
CINQUIÈME RÉSOLUTION
L’Assemblée prend acte que Monsieur Hakim TAZI sera dorénavant le Représentant Permanent de la SOCIETE FINANCIERE DE
GESTION ET DE PLACEMENT au sein du Conseil d’Administration.
SIXIÈME RÉSOLUTION
L’Assemblée générale renouvelle le mandat d’administrateur de la société ONA COURTAGE pour une dure statutaire de six années.
Son mandat viendra à expiration à la date de l’Assemblée générale ordinaire qui statuera sur les comptes de l’exercice 2021.
SEPTIÈME RÉSOLUTION
L’Assemblée générale prend acte de la démission de M. Michel HASCOET de son poste d’administrateur et lui donne quitus plein, entier
et définitif de sa gestion d’administrateur.
HUITIÈME RÉSOLUTION
L’Assemblée générale nomme M. Philippe ROCARD en qualité d’administrateur.
Son mandat viendra à expiration à l’issue de l’Assemblée générale ordinaire qui statuera sur les comptes de l’exercice 2021.
NEUVIÈME RÉSOLUTION
L’Assemblée générale donne tous pouvoirs au porteur d’un original, d’une copie ou d’un extrait du présent procès-verbal pour accomplir
les formalités prescrites par la loi.
LE CONSEIL D’ADMINISTRATION
42
Rapport Annuel 2015
Auteur
Document
Catégorie
Uncategorized
Affichages
0
Taille du fichier
1 620 KB
Étiquettes
1/--Pages
signaler